Le pouls à 74 battements par minute est normal - Cœur

Un ralentissement ou une augmentation du pouls indique le développement d'une arythmie due à l'influence de certains facteurs. Si rien n’est fait, les dysfonctionnements des battements de coeur peuvent rester permanents, voire s’aggraver avec le temps. Afin d'éviter de tels problèmes, il est nécessaire de clarifier les particularités de la mesure de la pulsation des vaisseaux sanguins et des normes d'âge. Si vous identifiez des anomalies graves, consultez un médecin.

Caractéristiques du pouls

Le pouls de la langue latine est traduit par un coup ou une poussée. Il représente l'oscillation des vaisseaux résultant des cycles du muscle cardiaque. Au total, il existe 3 types de pouls:

Chez une personne en bonne santé, les vaisseaux devraient «osciller» après une période de temps égale. Le rythme est défini par la fréquence cardiaque (FC), qui dépend directement du nœud sinusal. Les impulsions qui leur sont envoyées font se contracter alternativement les oreillettes et les ventricules. Si la pulsation détectée est trop faible ou irrégulière, nous pouvons parler du développement de processus pathologiques dans le corps. Le moyen le plus simple de détecter les pulsations artérielles. Les fluctuations dans les capillaires et les veines sont déterminées en milieu hospitalier selon les indications individuelles.

Mesure

La mesure du pouls est généralement effectuée au poignet. Il suffit à une personne de compter le nombre d'ondes pulsées en 1 minute. Pour des données plus précises, il est recommandé de mesurer sur les deux membres. En tant qu’examen approfondi en milieu hospitalier, le médecin apprend d’abord la fréquence cardiaque, puis compte le nombre de mouvements respiratoires (VPN) en 1 minute et détermine le type de respiration. Le chiffre obtenu est particulièrement important pour évaluer le développement d'un enfant.

Pendant la mesure du pouls, vous devez faire attention à son rythme. Les chocs doivent être de force égale et après une période de temps égale. S'il n'y a pas de déviations, il suffit de consacrer 30 secondes à la procédure, puis de multiplier le résultat par 2. Si une perturbation claire du rythme cardiaque est constatée, il est préférable de consacrer au moins 1 minute à la mesure et consulter un médecin. Le spécialiste assignera des méthodes d’examen instrumentales. Le principal d'entre eux est l'électrocardiographie (ECG). Cela permettra d'évaluer l'activité électrique du cœur et d'identifier le facteur causal de l'arythmie. Les tests suivants sont attribués en tant que suppléments:

  • La surveillance quotidienne de l'ECG vous permettra de constater des changements dans le travail du cœur tout au long de la journée, sous l'influence de divers facteurs.
  • Un test sur tapis roulant est attribué pour évaluer la fréquence cardiaque sous l'influence de l'activité physique.

En raison de problèmes de navires ou de blessures, il est parfois nécessaire de compter les ondes de pouls sur les autres artères. Au lieu du poignet, la palpation du cou peut être effectuée. Les fluctuations proviendront de l'artère carotide.

Dépendance de la fréquence cardiaque sur divers facteurs

Le pouls normal d'une personne devrait rester entre 60 et 90. Sa fréquence peut augmenter ou diminuer en raison de certains facteurs. S'ils ne sont pas associés à des processus pathologiques se développant dans le corps, la déviation induite sera considérée comme non dangereuse. Le stress, le surmenage, la suralimentation et les effets de la basse température, par exemple après une longue marche par temps froid, interrompent brièvement le rythme cardiaque habituel.

La fréquence des contractions peut varier en fonction du moment de la journée (matin, soir). Après le réveil, le pouls est le plus bas et le soir, le plus proche de la limite supérieure. Il est également important de considérer la forme physique. Chez les athlètes, le nombre d’impulsions au repos est légèrement inférieur à la normale. De tels phénomènes sont associés à des séances d’entraînement intenses, forçant le cœur à pomper plus de sang.

Le taux de pouls chez les hommes et les femmes n'est pas particulièrement différent. La différence est de 5-7 battements par minute. Les déviations significatives ne sont détectées qu'en raison des particularités du système hormonal. Pendant la ménopause, à l'âge de cinquante-soixante ans, et pendant la grossesse, les femmes peuvent présenter une tachycardie et de légers sauts de pression.

Le pouls dépend le plus des caractéristiques de l'âge:

  • Chez les enfants, la fréquence cardiaque, même à l'état calme, est beaucoup plus élevée que la norme chez l'adulte. Déviation causée par la croissance intensive du corps.
  • Les enfants adolescents peuvent souffrir de tachycardie due à la puberté et à des manifestations de dystonie vasculaire (VVD). Il se produit sur le fond du stress et des expériences, surtout au lycée (avant les examens).
  • Chez les personnes âgées, le système cardiovasculaire n'est pas dans le meilleur état possible en raison d'une détérioration progressive. Il est donc très probable qu'elles développent diverses pathologies. Sur fond de changements liés à l’âge, le rythme cardiaque peut être de quatre vingt cent battements par minute, même au repos, et la réaction à l’activité physique est généralement plus prononcée.

Taux de pouls chez un adulte: tableau par âge

Le pouls normal d'un adulte par année (s) est donné dans le tableau:

Qu'est-ce qu'un pouls humain normal?

Le pouls normal individuel chez les personnes en bonne santé est formé sur la base des caractéristiques du corps - facteurs internes. Le système cardiovasculaire est sensible aux stimuli externes. La réaction est toujours monotone - un changement de fréquence cardiaque (HR).

Le pouls d'une personne dépend de nombreux facteurs.

Palpitations augmentées? Raisons suffisantes:

  1. La position du corps a changé. Il est plus facile pour le cœur de faire circuler le sang en position ventrale. Il n'y a pas de stase sanguine dans certaines parties du corps, car le pouls est calme et bas. La position verticale augmente le rythme cardiaque. Une partie du sang se dépose dans les jambes et le cœur pompe un plus petit volume de liquide dans la même zone de circulation. Qu'est ce que cela signifie? Le nombre de globules rouges porteurs d'oxygène est moindre. La région du corps et la circulation sanguine sont les mêmes. Pour un apport d'oxygène normal, le cœur est obligé de faire circuler le sang plus rapidement.
  2. Température de l'air Temps chaud et froid - renforce la fréquence cardiaque. Avec des pores fermés, le flux sanguin rapide retient la chaleur corporelle en hiver et en été, quand il est ouvert, il la libère.
  3. Stress physique et mental. Les charges quotidiennes ajustent la fréquence cardiaque le soir. Une personne endormie a une fréquence cardiaque minimale, qui est préservée le matin. L'emploi de jour (sports, études, travail mental) le fait fluctuer dans des limites acceptables. Plus de charge - plus de battement de coeur avant le coucher. Un gain de 8 à 15 coups indique une intensité moyenne de la journée, supérieure à 15 - à propos de la haute tension.

L'activité physique augmente le pouls d'une personne

Fumer affecte la pression et le pouls

Une impulsion changeante peut indiquer des problèmes de pression.

  1. Drogues, dopage (dans le sport). L'effet secondaire des médicaments est beaucoup plus fort que le traitement. Les instructions de la plupart des médicaments mettent en garde sur l’effet des pilules sur le muscle cardiaque.

Pouls normal par âge

Un pouls humain normal est de 60 battements par minute. Opinion commune, mais erronée. La norme est individuelle pour les hommes, les femmes et les différentes catégories d'âge.

L'enfant a une fréquence cardiaque plus élevée en raison de sa petite taille. Les caméras saisissent trop peu de sang. Pour enrichir le corps en oxygène, ils doivent se contracter plus souvent. Record élevé de pouls est observé chez les enfants jusqu'à 1 mois - 140 battements par minute. Pour la même raison, les femmes ont a priori un pouls de 8 à 12 unités de plus que celui du sexe fort. Quel devrait être le pouls?

Pouls humain normal par année: Tableaux par âge pour adultes

Selon l'âge et l'activité physique, chez un adulte en bonne santé, le pouls peut varier d'une année à l'autre. La fréquence cardiaque au repos est minimale, car le corps dans cet état ne ressent pas le besoin d’énergie supplémentaire.

Un pouls normal chez un adulte entre 18 et 50 ans devrait se situer entre 60 et 100 battements par minute.

À propos du pouls humain

L'oxygène dans les organes et les tissus d'une personne provient du sang qui passe dans les artères (vaisseaux sanguins à travers lesquels le sang provient du cœur) sous une certaine pression - la pression artérielle. De là vient l'oscillation des parois artérielles. Directement et inversement, vers le coeur, le mouvement du sang provoque également (normalement) des ravages et le remplissage des veines. Sous l'influence de la pression sanguine, les globules rouges (globules rouges) sont poussés avec force dans les capillaires (les vaisseaux sanguins les plus minces), surmontant ainsi la résistance élevée; des électrolytes (substances conductrices du courant électrique) traversent leurs parois.

Cela crée des battements de pouls, qui se font sentir dans tout le corps, dans tous les vaisseaux. Phénomène étonnant! Bien que ce soit en réalité une onde de pouls - une vague de mouvements des parois des récipients sous pression, qui est très rapide et sonne comme un son bref. Le nombre de ces ondes correspond normalement au nombre de contractions du cœur.

Comment compter?

Le moyen le plus abordable de mesurer la fréquence du pouls est la palpation, méthode manuelle au toucher. Rapide et simple, il ne nécessite aucune formation particulière.

Pour obtenir les lectures les plus précises sur la surface de la peau au-dessus de l'artère, vous devez placer l'index et le majeur et calculer le pouls en 60 secondes. Vous pouvez utiliser une méthode plus rapide, en déterminant l'impulsion en 20 secondes et en multipliant la valeur obtenue par 3.

Avant de mesurer le pouls, une personne doit rester dans une position calme pendant un certain temps, de préférence assise ou allongée. Il est préférable de continuer à compter pendant au moins une minute, sinon la précision risque d’être insuffisante. Indépendamment, il est plus facile de mesurer le pouls au poignet et au cou.

Pour sentir l'artère radiale, placez le bras palpable, de préférence le bras gauche (plus près du cœur), paume vers le haut, au niveau du cœur. Vous pouvez le poser sur une surface horizontale. Coussinets de l'index et du majeur, pliés ensemble, droits, mais détendus), posés sur le poignet ou légèrement en dessous. De la base du pouce, si vous appuyez doucement, vous devriez sentir les secousses de sang.

Également avec deux doigts, ils sondent l'artère carotide. La recherche est nécessaire, conduisant à la peau de la base de la mâchoire à la gorge de haut en bas. Dans une petite fossette, le pouls sera mieux perçu, mais vous ne devriez pas appuyer trop fort, car pincer l’artère carotide peut provoquer un évanouissement (pour la même raison, vous ne devez pas mesurer la pression en palpant les deux artères carotides simultanément).

La mesure médicale indépendante et régulière du pouls est une procédure de prévention assez simple mais importante qui ne doit pas être négligée.

Calculer indépendamment la fréquence cardiaque peut être sur de grandes artères situées:

  • dans la région du poignet;
  • sur la surface interne du coude;
  • sur le côté du cou;
  • dans la région de l'aine.

Cependant, si vos valeurs de pouls ne coïncident pas toujours avec la fréquence cardiaque. Pour le déterminer, fixez un phonendoscope médical à la moitié gauche du thorax, approximativement à l'intersection de la ligne verticale traversant le milieu de la clavicule et de la ligne horizontale traversant la région axillaire. Le phonendoscope peut être déplacé pour trouver le point avec la meilleure audibilité des sons cardiaques.

En médecine, la fréquence cardiaque est déterminée à l'aide d'un électrocardiogramme - enregistrant les signaux électriques générés dans le cœur et le faisant se contracter. L'enregistrement long de la fréquence cardiaque pendant une journée ou plus est effectué à l'aide de la surveillance Holter ECG.

Pourquoi la fréquence cardiaque peut changer au repos?

Les principaux facteurs affectant le changement de fréquence cardiaque:

  • avec l'augmentation de la température et / ou de l'humidité, la fréquence cardiaque augmente de 5 à 10 battements par minute;
  • lorsque vous passez d'une position couchée à une position verticale, la fréquence cardiaque augmente au cours des 15 à 20 premières secondes, puis revient à sa valeur d'origine;
  • le rythme cardiaque augmente avec la tension, l'anxiété, les émotions exprimées;
  • chez les personnes de poids plus important, la fréquence cardiaque est généralement plus élevée que chez les personnes du même âge et du même sexe, mais avec un poids corporel normal;
  • pendant la fièvre, une augmentation de 1 degré de la température s'accompagne d'une augmentation du rythme cardiaque de 10 battements par minute; Il existe des exceptions à cette règle, lorsque la fréquence cardiaque n'augmente pas autant - il s'agit de la fièvre typhoïde, de la septicémie et de certaines variantes de l'hépatite virale.

Raisons pour ralentir

Tout d'abord, vous devez vous assurer que la mesure du pouls est techniquement correcte. Des palpitations inférieures à 60 par minute ne sont pas toujours associées à des problèmes de santé. Cela peut être causé par la prise de médicaments, tels que les bêta-bloquants.

De rares battements de coeur (jusqu'à 40 par minute) sont souvent observés chez les personnes physiquement actives ou les athlètes professionnels. Cela est dû au fait que leur muscle cardiaque est très bien réduit et est capable de maintenir un flux sanguin normal sans effort supplémentaire. Vous trouverez ci-dessous des tableaux vous permettant de déterminer grossièrement la forme physique d’une personne en fonction de son rythme cardiaque au repos.

Les maladies cardiaques, telles que les maladies coronariennes, l’endocardite, la myocardite, ainsi que d’autres maladies, telles que l’hypothyroïdie (activité insuffisante des hormones thyroïdiennes) ou un déséquilibre des électrolytes dans le sang, peuvent ralentir le rythme cardiaque.

Raisons pour augmenter

La cause la plus courante d'accélération du rythme cardiaque est le repos insuffisant avant la mesure. Il est préférable de mesurer cet indicateur le matin après le réveil, sans sortir du lit. Vous devez également vous assurer que le nombre d'impulsions est correct.

Chez les enfants et les adolescents, le pouls est plus élevé que chez les adultes. Autres facteurs qui augmentent la fréquence cardiaque:

  • la caféine ou d'autres stimulants;
  • fumer ou boire de l'alcool récemment;
  • le stress;
  • hypertension artérielle.

La plupart des maladies augmentent le rythme cardiaque, notamment la fièvre, les cardiopathies congénitales et l’hyperthyroïdie.

Tableaux de fréquence cardiaque par âge

Pour savoir si votre pouls est normal chez des personnes en bonne santé, vous devez le mesurer et le comparer aux valeurs présentées dans le tableau par âge. Dans ce cas, un écart par rapport à la norme spécifiée indiquera dans la plupart des cas un mauvais fonctionnement des parois vasculaires ou un fonctionnement incorrect du système circulatoire dans son ensemble.

Taux de pouls en fonction de l'âge

La mesure du pouls vous permet d'évaluer le fonctionnement du système cardiovasculaire et de tirer des conclusions préliminaires sur les violations probables.

La fréquence cardiaque est un critère important dans le diagnostic de diverses maladies, notamment les arythmies.

Pour mesurer correctement les oscillations des impulsions, il est nécessaire de connaître la technique de la procédure et de pouvoir évaluer correctement les résultats obtenus. Le rythme cardiaque diffère considérablement selon l’âge, puisque même le sexe influe sur le rythme cardiaque. Examinons plus en détail de quels facteurs dépend l'amplitude du pouls et quelles indications de ce critère sont normales.

Accélération de la fréquence cardiaque

Les oscillations rythmiques des parois des vaisseaux sanguins, déclenchées par des contractions du muscle cardiaque, sont appelées pouls.

Il peut accélérer ou ralentir en fonction de la présence de facteurs d'influence physiologiques et externes. Les palpitations cardiaques sont généralement causées par les raisons suivantes:

  1. forte émotion émotionnelle;
  2. épuisement physique;
  3. charges importantes sur le corps;
  4. boire de l'alcool et du café.

Il existe également d'autres facteurs pour lesquels une impulsion peut être accélérée. Ceux-ci incluent: heure de la journée, fièvre et température de l'air, prise de nourriture. L'âge et le sexe d'une personne jouent un rôle. Il a été prouvé que chez les femmes, le pouls était légèrement supérieur à celui des hommes, de 7 à 8 battements environ. Les indicateurs peuvent être influencés par l’état fonctionnel du corps, diverses maladies et lésions organiques. La vitesse des fluctuations du pouls dépend même de la hauteur. Plus une personne est haute, plus sa fréquence cardiaque diminue.

Il a été noté que le ralentissement du pouls chez les personnes est observé la nuit et que l’accélération naturelle est caractéristique pour la seconde partie de la journée. Une caractéristique de ce critère du cœur est que les mêmes indicateurs d'impulsion indiquent des états différents. Par exemple, pour un nouveau-né, un rythme cardiaque de 140 battements par minute est considéré comme la norme, mais pour un adulte, le pouls est trop rapide, ce qui indique un dysfonctionnement du cœur. Il convient également de noter que le pouls est plus élevé chez les personnes âgées que chez les personnes jeunes et d'âge moyen.

Taux de pouls par âge

Afin de caractériser avec précision les normes admissibles et les écarts possibles des oscillations du pouls pour des personnes d'âges différents, utilisons le tableau.

Taux de pouls chez l'adulte et l'enfant en fonction de l'âge

Qu'est ce qu'une impulsion?

Pouls (du latin "Pulsus" - battre, pousser) - il s’agit de l’oscillation des parois des vaisseaux sanguins, qui correspond aux contractions du cœur. Afin de pousser le sang dans tous les vaisseaux, y compris les petits capillaires, le cœur le jette avec une force énorme. Si vous posez votre main sur l'artère du poignet ou du cou, vous pouvez sentir les impulsions du cœur.

La régulation des contractions du cœur est contrôlée par le nœud sinusal. Le système nerveux végétatif, qui comprend la division sympathique et parasympathique, a une influence significative sur son travail.

L'activation de la division sympathique provoque l'éveil de l'activité cardiaque, l'activation de la division parasympathique, au contraire, la supprime. Quand une personne court ou est nerveuse, son système nerveux sympathique accélère le travail du cœur. Par exemple, lorsque la personne dort, la division parasympathique se joint au travail et le pouls ralentit. Ainsi, il se produit une auto-régulation de tous les organes et systèmes du corps, y compris le cœur et les vaisseaux.

Le pouls peut être utilisé pour évaluer la force et le rythme du rythme cardiaque, ainsi que l’état des vaisseaux sanguins. Si des ondes de pouls se produisent à différents intervalles, une telle impulsion est appelée non rythmique (arythmie). Cela peut indiquer une maladie cardiaque, un stress émotionnel ou des troubles hormonaux.

Outre le rythme, le pouls présente une autre caractéristique très importante: la fréquence. Chez les adultes en bonne santé, il est de 60 à 90 battements par minute. Dans le même temps, chez les femmes, le pouls est généralement 6-8 points plus élevé que chez les hommes.

Un rythme cardiaque supérieur à 90 battements par minute est appelé tachycardie. Ce peut être à la fois une variante de la norme et un signe de maladie. Dans le premier cas, la tachycardie n’est pas dangereuse, c’est une réaction physiologique d’un organisme en bonne santé aux influences extérieures (activité physique, stress, consommation d’énergie). On l'appelle so - tachycardie physiologique ou sinusale. Si le pouls est élevé sans raison apparente, cela peut être dû à des modifications pathologiques (troubles hormonaux, malformations cardiaques congénitales, lésions du système nerveux central, etc.).

Lorsque le pouls tombe en dessous de 60 battements par minute, cette condition est appelée bradycardie. Un pouls au repos est normal pour les athlètes et les personnes entraînées - il est plus facile pour un cœur fort de faire face à son travail, ce qui signifie que moins de coupes sont nécessaires. Lorsque la bradycardie est accompagnée de faiblesse, d’évanouissements, de vertiges ou d’autres symptômes désagréables, cela peut indiquer une maladie. Dans ce cas, comme pour la tachycardie pathologique, il est nécessaire de consulter un médecin le plus tôt possible et de subir un examen.

Taux de pouls par âge pour les femmes, les hommes et les enfants

Min et Max

valeur (battements par minute)

Qu'est-ce qui détermine le pouls?

La taille du pouls est variable et même chez une personne en bonne santé, elle peut varier considérablement en fonction des circonstances extérieures et de l'état du corps. Un changement de la position du corps, l'exposition à une température ambiante élevée ou basse entraîne également un changement de la fréquence des ondes de pouls. L’heure de la journée a également un effet certain: le pouls le plus lent de la nuit, quand une personne dort, et les taux maximaux sont enregistrés de 15 heures à 20 heures.

Sexe: hommes et femmes

La fréquence du pouls chez les hommes est pratiquement la même et varie de 60 à 70 battements par minute. Comme les femmes sont plus impressionnables, elles ont en moyenne 7 coups de plus. Au cours de la ménopause précoce, qui survient à l'âge de 40 ans, une tachycardie fonctionnelle peut être observée, associée à une diminution du niveau corporel de l'hormone œstrogène.

Pendant la grossesse, une légère augmentation du pouls est normale. La raison en est la charge accrue sur le corps de la future mère, car il doit fournir des nutriments et de l'oxygène, non seulement à lui-même, mais également au fœtus en croissance.

Age: enfants et personnes âgées

Un fait intéressant est qu'un rythme cardiaque avec une fréquence de 140 battements par minute est la norme chez les enfants de la période néonatale, ce qui est considéré à son tour chez l'adulte comme un rythme cardiaque anormal. Après un an, ce chiffre diminue progressivement. Jusqu'à 12 ans, le pouls est de 100 battements / min. Ce n'est pas considéré comme une pathologie, ainsi qu'une impulsion de 90 battements / min. jusqu'à 15 ans.

Après 50 ans, le rythme cardiaque s'accélère à nouveau. Il est prouvé qu'immédiatement avant le décès, la fréquence cardiaque augmente à 160 battements par minute.

Activité physique

Le muscle cardiaque, comme n'importe quel autre, se développe sous l'influence de charges. Plus le cœur est fort, moins il faut de coupures pour pomper le sang. Par conséquent, les athlètes pratiquant des sports aérobiques (course à pied, natation, cyclisme, danse, etc.) ont toujours un pouls inférieur à celui d'une personne non entraînée.

Comment mesurer le pouls?

La méthode de mesure du pouls la plus simple et la plus abordable consiste à sonder l'artère radiale. C'est ici que le vaisseau se rapproche le plus possible de la peau, de sorte que ses pulsations sont bien ressenties.

  1. Appliquez deux doigts légèrement à l'intérieur du poignet, sous la base du pouce. Ne poussez pas trop fort, le bateau se fermera et les tremblements ne seront plus ressentis.
  2. Comptez le nombre de battements dans les 60 secondes.
  3. Le résultat sera votre indicateur.

Sur le corps humain, il existe d'autres endroits où vous pouvez sonder le pouls. Ce sont les artères carotide, cubitale, temporale et autres. Chez les jeunes enfants, par exemple, il est plus pratique de mesurer le pouls dans l'os temporal (pouls temporel).

Si le pouls est rythmé, il suffit alors de compter le nombre de pulsations de l'artère en 30 secondes et de multiplier le résultat par deux. Si le rythme cardiaque est perturbé, le pouls doit être compté pendant une minute. Pour un diagnostic plus précis, la mesure peut être effectuée à deux mains en même temps.

Il est important que pendant la mesure, une personne soit physiquement et émotionnellement calme, sinon les résultats seront inexacts. Avant de mesurer, vous devez vous asseoir tranquillement pendant au moins 5 minutes. De grande importance et état émotionnel. Même une légère excitation augmente la performance de 10-15 points.

Outre la méthode de recherche palpatoire, il existe des méthodes instrumentales telles que la sphygmographie et l'oxymétrie de pouls. Ils sont effectués par des dispositifs médicaux spéciaux dans un hôpital. La sphygmographie permet de connaître non seulement le pouls, mais également d’autres paramètres importants - remplissage, rythme, hauteur. L'oxymétrie de pouls est une méthode d'évaluation de la saturation en oxygène dans le sang, souvent utilisée dans les unités de soins intensifs.

La pulsométrie est appliquée pour évaluer dans quelle mesure le corps s'adapte à l'activité physique. Il est souvent utilisé par les athlètes. Pour ce faire, le pouls est mesuré au repos et immédiatement après l'exercice (généralement des squats). Les chiffres obtenus comparent et calculent le résultat final. Plus le pouls revient rapidement à sa valeur initiale, plus le corps s'adapte à la charge.

L'électrocardiographie (ECG) est recommandée pour un diagnostic plus approfondi. Dans certains cas, il est nécessaire de surveiller le volter lorsque la fréquence cardiaque est enregistrée pendant la journée. Normalement, une personne en bonne santé n'aura pas de déviations significatives par rapport aux normes d'âge établies.

Quand est le pouls élevé?

Chez les personnes en bonne santé, le nombre de contractions cardiaques peut augmenter:

  • avec toute activité physique;
  • avec excitation émotionnelle (à la suite d'une poussée d'adrénaline);
  • quand une personne souffre;
  • avec une augmentation de la température corporelle (augmentation de 1 degré de la fréquence cardiaque de 10 battements par minute);
  • après avoir bu des boissons contenant du café;
  • sous l'influence de l'alcool, des drogues et des produits chimiques;
  • avec des maladies infectieuses;

Parmi ces raisons, l'augmentation neurogène du pouls est très souvent associée au travail accru de la division sympathique du système nerveux autonome. Cette affection est souvent appelée dystonie végétative-vasculaire (VVD) ou dystonie neurocirculatoire (NDC). La division sympathique est responsable de l'action «Beat or Run». Dans une situation stressante, il active le travail de tous les organes et systèmes, y compris le système cardiovasculaire. Par conséquent, les personnes atteintes de psyché labile, souvent atteintes de névrose (VVD), peuvent avoir un pouls élevé. Dans une telle situation, la psychothérapie cognitivo-comportementale et la relaxation aident à réduire le pouls.

Si l’augmentation du rythme cardiaque a un caractère fonctionnel, la personne ne souffre pas de troubles de la respiration, de douleurs thoraciques, d’obscurcissement des yeux, de vertiges ou de perte de conscience. Dans ce cas, le rythme cardiaque ne doit pas dépasser les vitesses maximales caractéristiques de l'âge correspondant. Le pouls maximum (PVP) chez un adulte peut être déterminé par la formule:

PVP = 220 - KPL

KPL - le nombre d'années complètes. Selon la formule pour une personne âgée de 40 ans, la valeur maximale du pouls est de 180 battements / min. Dans le même temps, le rythme cardiaque devrait revenir à la normale dans les 5 minutes suivant la fin de l'exercice. La tachycardie pathologique peut être observée dans les cas suivants:

  • les maladies cardiaques et les malformations cardiaques congénitales, dans lesquelles, même au repos, des modifications de la fréquence cardiaque sont enregistrées;
  • dommages au système nerveux;
  • pathologies endocriniennes;
  • la présence de tumeurs;
  • Des palpitations peuvent être enregistrées dans les maladies infectieuses.

La tendance à la tachycardie est également observée avec l'anémie, chez les femmes pendant les menstruations abondantes et pendant la grossesse. Une fréquence cardiaque élevée peut être causée par des vomissements prolongés et une diarrhée, une déshydratation générale. Si, par exemple, un rythme cardiaque apparaît fréquemment, même avec une charge légère, lors de la marche, des méthodes d’examen supplémentaires sont nécessaires, car cela peut indiquer une insuffisance cardiaque (avec peu d’activité physique, la fréquence cardiaque ne doit pas dépasser 100 battements par minute).

Chez les enfants, la tachycardie est une réaction familière à une augmentation de l'activité physique. Par exemple, des jeux actifs ou des émotions vives peuvent être accompagnés d'une augmentation du rythme cardiaque. Ceci est considéré comme normal et indique que le système cardiovasculaire s'adapte aux changements de l'état physique du corps.

Chez les adolescents atteints de dystonie végétative, la fréquence cardiaque change également. Il convient de rappeler qu’en cas de perte de conscience, de douleur thoracique, d’étourdissements et de cardiopathie concomitante, vous devez consulter un médecin car il peut être nécessaire de procéder à une correction pharmacologique du rythme cardiaque.

Quand est le pouls bas?

Si la fréquence cardiaque est inférieure à 60 battements par minute, cela peut alors être fonctionnel ou indiquer un certain nombre de pathologies. Bradycardie fonctionnelle est le plus souvent observée chez les athlètes et chez toute personne pendant le sommeil. Il convient de noter que chez les professionnels du sport, le rythme cardiaque peut chuter à 40 battements par minute. Ceci est normal et est associé aux particularités de la régulation végétative des contractions cardiaques.

La bradycardie pathologique se manifeste dans les cas d'infarctus du myocarde, d'inflammation du muscle cardiaque, d'intoxication, ainsi que dans le contexte de modifications du cœur et des vaisseaux sanguins liées à l'âge, de fortes pressions intracrâniennes, d'ulcère peptique, de myxedema ou d'hypothyroïdie. Avec les lésions organiques du cœur, la fréquence cardiaque peut atteindre 50 battements ou moins par minute.

En règle générale, une perturbation du système de conduction cardiaque entraîne une diminution du pouls, ce qui entraîne des modifications dans le passage des impulsions électriques le long du myocarde. Des changements mineurs du rythme sinusal ne s'accompagnent pas de plaintes.

Si, normalement, le pouls est considérablement réduit, des vertiges, une faiblesse et des sueurs froides peuvent apparaître et, en raison d'un apport sanguin insuffisant au cerveau, une perte de conscience (une hypoxie prononcée) peut survenir. Il convient également de mentionner la bradycardie médicamenteuse, associée à l'admission d'agents pharmacologiques individuels, ainsi que sa forme idiopathique, lorsqu'un pouls faible est enregistré sans raison apparente.

Malheureusement, avec l’âge, l’élasticité des vaisseaux sanguins diminue et le travail du cœur est perturbé. La raison en est une mauvaise alimentation, l'inactivité physique, les mauvaises habitudes, le développement de nombreuses autres pathologies concomitantes. Après 45 ans, le corps n'est plus en mesure de s'adapter pleinement aux effets négatifs de l'environnement et de résister au stress. Cela provoque des anomalies de la fréquence cardiaque et peut entraîner une insuffisance cardiaque. Il est donc important de surveiller les indicateurs de la fréquence cardiaque et de consulter un cardiologue si des anomalies sont détectées à temps.