Sang épais pendant la grossesse

Le sang transporte l'oxygène et les nutriments dans presque tous les organes du corps humain. Si, pour une raison quelconque, sa fluidité était perturbée, cela affectera certainement le travail des autres systèmes. Quand une femme est enceinte, son corps subit de nombreux changements et le sang en est l’image miroir. Cela peut même devenir épais.

Qu'est ce que cela signifie?

Sang épais pendant la grossesse - le résultat d'une violation du rapport entre les éléments formés. Le plasma et les globules rouges - ce sont ses composants principaux.

Le rapport entre le nombre d'éléments formés (leucocytes, plaquettes, érythrocytes) et la partie liquide - plasma - est appelé hématocrite. Le sang chez l'humain est composé à 40–45% d'éléments uniformes, à 55–60% de plasma - substance extracellulaire liquide, et d'hématocrite - est le rapport entre le volume d'éléments formés et le plasma sanguin. Dans les cas normaux, l'hématocrite chez l'homme est compris entre 0,40 et 0,48. et pour les femmes - 0,36–0,46.

Un sang épais pendant la grossesse affecte négativement le système cardiovasculaire et augmente le risque de formation de caillots sanguins.

Plus le flux sanguin est épais, plus il est difficile pour lui de traverser les vaisseaux, en particulier en ce qui concerne les capillaires, et la charge sur leurs parois augmente en conséquence. Si la choroïde ne survit pas et ne se rompt pas, une hémorragie interne se produira. Il y a un autre scénario. Une mauvaise perméabilité provoque des processus stagnants et, par conséquent, les femmes enceintes développent des varices ou une thrombose.

Le sang épais chez les femmes enceintes peut être causé par une charge élevée à laquelle le corps ne peut pas faire face. Ces facteurs provocants incluent:

  • Les médicaments;
  • Choc de la douleur;
  • Saignements;
  • Haute teneur en fer dans le corps.

Enquêtes

Identifier l’augmentation de la viscosité du sang lors de la réalisation d’une analyse clinique. Le diagnostic est fait visuellement. Dans ce cas, le trou de l'aiguille peut même être bloqué.

Dans ce cas, le médecin prescrit une référence pour un examen supplémentaire - hémostasiogramme. Ce s'appelle également un coagulogramme - c'est une étude complète de la coagulation du sang. Une étude est menée exclusivement sur un estomac vide. Les indicateurs suivants sont déterminés:

Fibrinogène - avant la grossesse, son niveau doit être compris entre 2 et 4 g / l, il augmente pendant la période d'attente du bébé. Avant la naissance, il peut être égal à 6 g / l. Fibrinogène du groupe B dans le cours normal de la grossesse devrait être absent.

APTT (temps partiel de thromboplastine activé), dans un langage plus compréhensible, est le temps de coagulation. Dans l'état normal d'une femme, il dure 24-35 secondes., Pendant la grossesse - 17-20 secondes;

TV - représente le temps de thrombine. Il devrait être dans les 11-18 secondes;

L'anticoagulant contre le lupus à l'état normal est absent du corps. C'est une sorte de marqueur de pathologie;

La prothrombine devrait être 78-142%. Si le résultat est supérieur, cela peut indiquer un décollement placentaire.

Groupe de risque

Il y a un groupe à risque. Ces personnes sont plus susceptibles d’augmenter la viscosité du flux sanguin, ce qui a un effet négatif sur la grossesse. Il est donc très important, lors de la planification d'un enfant, de passer par un coagulogramme. Le groupe à risque comprend les personnes qui ont eu des anomalies similaires ou leurs parents de sang:

Fausse couche ou mort fœtale au cours d’une précédente grossesse;

Activités sportives utilisant des équipements lourds.

Avant de passer l'analyse, vous devez vous préparer. Quelques jours sont limités à:

Prendre des médicaments contenant de l'aspirine, ainsi que des anticoagulants.

Causes et symptômes

Pour celles qui veulent éviter de tels problèmes pendant la grossesse, il ne sera pas déplacé de découvrir les facteurs qui provoquent une diminution des taux plasmatiques dans le sang. Causes communes:

Augmentation de la concentration de globules rouges et, par conséquent, d'hémoglobine avec les plaquettes;

La coagulation sanguine rapide;

Manque de vitamines et de minéraux qui favorisent la sécrétion d'hormones et d'enzymes;

Apport sucré excessif;

Les suppléments de fer, qui sont généralement prescrits pour les faibles taux d'hémoglobine.

Les symptômes dans cette condition sont les suivants:

Membres supérieurs et inférieurs constamment froids;

Hypertension artérielle;

Lourdeur dans les jambes.

Quel est le risque d'hémoconcentration?

Qu'est-ce qu'une hémoconcentration (épaississement du sang) dangereux pendant la grossesse? La mère et son futur bébé peuvent tous deux souffrir de cette pathologie. Le médecin met immédiatement la situation sous contrôle car les conséquences suivantes peuvent en résulter:

Pour un enfant, cette situation est encore plus dangereuse. Il fait face à:

Moyens pour fluidifier le sang et sa dilution (hémodilution)

Que faire pour stabiliser le sang? À ce jour, diverses méthodes sont utilisées pour atteindre cet objectif. Le traitement est effectué sans médicament pour fluidifier le sang, car cela peut provoquer des saignements ou un accouchement prématuré. Mais un régime spécial, le choix des exercices physiques aidera à faire face au problème. Mais il convient de rappeler que l'auto-traitement est exclu, vous devez suivre les recommandations du médecin.

Pour stabiliser la fluidité du sang, vous devez éliminer complètement du régime alimentaire:

Produits qui rendent le sang moins visqueux:

Produits laitiers faibles en gras;

Des baies, vous pouvez manger des framboises, des groseilles, des canneberges, de l'argousier;

la sève de grenade et de bouleau est montrée;

Légumes - tomates, betteraves, oignons et ail;

De épices en forme curry, aneth séché, paprika, gingembre, cannelle, thym.

Conservez les légumes à la saison.

Intervention de drogue

Si la situation s’aggrave et que l’épaississement du sang constitue une menace pour la vie du bébé ou de la mère, des mesures d’urgence sont prises.

Parmi les médicaments prescrits:

Le médicament sélectionné est pris jusqu'à 36 semaines. L'acceptation des agents antiplaquettaires doit être réalisée sous le contrôle du médecin traitant et en suivant périodiquement les indicateurs du coagulogramme.

Sang épais pendant la grossesse

Pendant la grossesse, une femme doit subir de nombreux tests de laboratoire et, après avoir évalué les résultats de l'un d'entre eux, elle peut apprendre qu'elle a un sang épais. Est-ce un état de sang dangereux pour la future mère et son bébé? Pourquoi est-ce arrivé? Que faire Puis-je me passer de médicaments? Toutes ces questions et bien d’autres se poseront certainement à toutes les femmes qui ont été confrontées à un tel problème et, dans notre article, nous répondrons à chacune d’elles.

En identifiant le sang épais de la future mère dans tous les cas ne devrait pas paniquer. Souvent, un tel état de sang pendant l'accouchement n'est pas dangereux et peut être facilement corrigé, mais une femme doit parfois subir un traitement qui visera à prévenir certains risques.

Quels tests sanguins peuvent indiquer des caillots sanguins?

Le sang épais peut être dû à divers facteurs et à diverses maladies. Dans certains cas, une femme peut même ne pas en être consciente.

Dans la plupart des cas, la femme enceinte apprend qu'elle a du sang épais lors de sa prochaine visite chez le médecin, après avoir réussi l'analyse générale. Le médecin remarquera certainement une augmentation du nombre de globules sanguins et d'hématocrite et en informera la femme. Parfois, une femme enceinte peut se renseigner sur le sang épais chez un technicien de laboratoire qui prélève du sang dans une veine et s'aperçoit qu'il est mal absorbé par la seringue, ce qui bloque la lumière de l'aiguille. Un tel phénomène devrait être signalé au médecin.

Lorsqu’il identifie les signes de densité sanguine mentionnés ci-dessus, le médecin référera nécessairement la femme enceinte à une telle analyse sous la forme d’un coagulogramme. C’est cette méthode de recherche qui permettra d’étudier plus en détail l’état du système de coagulation du sang et de déterminer à l’avance les tactiques suivantes en matière de diagnostic et de traitement.

Les indicateurs de coagulogramme déterminent les paramètres sanguins suivants:

  • fibrinogène - la norme de 2-4 g / l, avec une augmentation de la durée de la grossesse, l'indicateur monte à 6 g / l;
  • temps de thrombine - normal 11-18 s;
  • APTTV - la norme 24-35 s, avec une augmentation du fibrinogène due à une augmentation de la durée de la grossesse, cet indicateur passe à 17-20 s;
  • prothrombine - la norme est de 78 à 142%;
  • anticoagulant lupique - normalement absent.

Avec l'augmentation de la densité sanguine, les indices de coagulogramme changent comme suit:

  • fibrinogène - se lève;
  • le temps de thrombine s'accélère;
  • APTT - accélère;
  • la prothrombine se lève;
  • lupus anticoagulant - présent.

N'oubliez pas que seul un spécialiste peut déchiffrer les résultats d'un coagulogramme et évaluer le degré de densité sanguine! Qu'il sera en mesure de décider de la pertinence de la nomination d'un traitement de la toxicomanie.

Le sang épais est-il dangereux pour les femmes et le fœtus pendant la grossesse?

Il est basé sur les résultats du spécialiste en coagulogramme qui sera capable de déterminer le degré de danger d'un épaississement du sang pendant la grossesse. Dans certains cas, avec des modifications mineures des indicateurs, le médecin n’attache pas une grande importance à la densité sanguine et donne à la femme des recommandations générales concernant l’alimentation et la consommation de liquides, dans le but d’éliminer ce symptôme. Dans de telles situations, ne vous inquiétez pas, car un tel épaississement du sang ne menace ni la future mère ni le fœtus, et après la naissance, les indicateurs du coagulogramme se stabilisent d'eux-mêmes.

Parfois, la coagulation du sang pendant la grossesse est occasionnée par une supplémentation en fer, prescrite lorsque le taux d'hémoglobine chute. Un tel symptôme ne doit pas non plus provoquer d'excitation chez la femme, car après l'élimination de l'anémie et l'abolition de ces médicaments, l'état du sang se stabilise.

Pour les modifications plus sérieuses des indices de coagulogramme, le médecin peut recommander à une femme enceinte de suivre un traitement pour éclaircir le sang. Dans de telles situations, la femme ne devrait pas non plus être inquiète, mais simplement remplir toutes les prescriptions du médecin. Le risque d'un tel épaississement du sang réside dans le risque accru de caillots sanguins et d'obstruction du flux sanguin dans les vaisseaux, mais cette situation peut être corrigée.

La circulation lente du sang visqueux dans les vaisseaux et une charge plus intense du cœur entraînent un apport insuffisant en oxygène et en nutriments à tous les tissus et organes. Cela conduit à l'apparition de tels symptômes chez les femmes enceintes:

  • léthargie constante;
  • troubles de la mémoire;
  • somnolence;
  • bouche sèche;
  • lourdeur dans les jambes;
  • extrémités froides.

Avec un style de vie sédentaire et aucun traitement, une tendance accrue à la thrombose peut entraîner le développement de telles complications chez la femme enceinte:

Une augmentation significative de la densité sanguine a un effet négatif sur l'état du futur bébé. En raison de l'augmentation de la thrombose et du ralentissement du flux sanguin chez le fœtus, de tels troubles peuvent être observés:

  • fausse couche ou travail prématuré;
  • avortement raté;
  • l'hypoxie;
  • retard de développement.

C’est précisément en relation avec les complications possibles du sang-épais énumérées ci-dessus que les femmes qui envisagent une grossesse doivent abandonner la conception avant d’achever le traitement de cette affection. Dans certains cas, cette violation du système de coagulation du sang peut mettre la vie du bébé et de la mère en danger, et lors du transport d'un enfant, une femme peut ne pas prendre tous les médicaments. Par conséquent, il est préférable de se débarrasser de ce symptôme avant le début de la grossesse.

Lors de la planification de la conception, le médecin prescrira définitivement un coagulogramme pour éliminer les violations du système de coagulation du sang. Il est particulièrement important de mener une telle étude dans certains groupes à risque:

  • une histoire de femmes a eu des fausses couches ou des fausses couches;
  • une femme ou ses proches ont des varices;
  • Les proches parents de la femme ont eu une thrombose, une crise cardiaque ou un accident vasculaire cérébral;
  • femme professionnellement impliquée dans le sport, qui est associé à un effort physique intense.

Que faire avec du sang épais pendant la grossesse?

Lorsqu'elle détecte les premiers symptômes de sang épais, une femme doit en informer le médecin. Si des signes d'épaississement du sang ont été identifiés au cours des tests, le médecin vous prescrira un certain nombre d'études supplémentaires à la femme enceinte afin de déterminer la gravité d'une telle violation du système de coagulation et de déterminer les raisons de son apparition. Une variété de maladies et de pathologies peuvent provoquer un épaississement du sang: syndrome des antiphospholipides, maladies du foie, pathologie du sang, glomérulonéphrite, rhumatisme, lupus érythémateux disséminé, etc. C’est pourquoi la tactique d’un examen plus approfondi dépendra de chaque cas spécifique.

En l'absence d'irrégularités significatives dans le coagulogramme et les maladies, le médecin peut recommander à la femme certains changements de mode de vie et de nutrition. Ceux-ci comprennent:

  • apport liquidien quotidien suffisant en petites portions (environ 1,5 litre, mais le débit journalier peut varier en présence d’œdème et d’autres maladies);
  • activité motrice suffisante favorisant une meilleure circulation sanguine;
  • promenades régulières dans l'air frais qui empêchent la privation d'oxygène;
  • introduction au régime alimentaire quotidien d'aliments qui contribuent à la dilution du sang et limitation des aliments qui causent son épaississement;
  • restriction de sel.

Pour ces patients, le médecin prescrira sans aucun doute des analyses répétées du coagulogramme, dont l'une sera réalisée après une période déterminée individuellement (pour contrôler l'efficacité des mesures préventives) et la seconde, quelques semaines avant l'accouchement.

Avec un épaississement plus prononcé du sang d'une femme enceinte, il ne suffit pas de respecter les recommandations ci-dessus. Dans ce cas, le médecin prescrira un traitement médicamenteux à la femme en plus du traitement de la maladie sous-jacente à l'origine de la densité sanguine.

Pour éclaircir le sang peuvent être prescrits de tels médicaments:

  • Curantil - suivi de cours brefs (le plus souvent, 2 semaines d’admission et 2 semaines de pause);
  • les agents antiplaquettaires, les anticoagulants et les stabilisateurs capillaires (Thrombos ACC, Cardiomagnyl, Phlebodia, Fraxiparine) - peuvent être pris en comprimé ou par injection, sont prescrits si Curantil est inefficace.

La durée du traitement, le choix de la dose et du médicament ne peuvent être effectués que par un médecin qui tient compte de l'état général de la femme et qui est guidé par les indicateurs du coagulogramme (primaire et répété). Tous les médicaments sont annulés à 36 semaines de gestation ou 14 jours avant la date prévue de l'accouchement, car ils peuvent entraîner diverses complications lors de l'accouchement.

En dépit du fait que de nombreuses femmes enceintes ont du sang épais, il est recommandé à toutes les femmes non seulement de rester calmes, mais également de suivre à la lettre les recommandations du médecin. Une telle violation du système de coagulation du sang n'indique pas toujours la présence d'un risque significatif pour la future mère et le fœtus, mais dans certains cas, cela peut entraîner des conséquences graves. En respectant toutes les prescriptions d'un médecin, une femme sera en mesure de prévenir de terribles complications et de préserver sa santé, sa vie et son futur bébé. Rappelez-vous ceci! Ne pas se soigner soi-même et être en bonne santé!

Quel est le danger de sang épais pendant la grossesse?

Au cours des divers examens de laboratoire qu'une femme enceinte subit à plusieurs reprises pendant toute sa période de procréation, les médecins lui disent souvent que les numérations urinaires et sanguines individuelles sont anormales. Mais cela ne signifie pas toujours que les choses vont mal: de nombreux changements sont caractéristiques du corps de la future mère - cela n’a rien d’étonnant. Et pourtant, comme il est si souvent nécessaire de passer des tests, ces changements mêmes peuvent rapidement avertir le médecin des violations graves et dangereuses pour le futur enfant et sa future mère. L'un d'eux peut être du sang épais pendant la grossesse.

Même si vous constatez que vous avez le sang épais, ne vous inquiétez pas! Les obstétriciens assurent qu'une telle condition est caractéristique des femmes enceintes et ne présente souvent aucun danger. Cependant, dans certains cas, il est nécessaire de suivre un traitement approprié pour prévenir les risques éventuels.

Examen avec du sang épais pendant la grossesse

Très souvent, le sang épais est déterminé "à l'œil": lors de tests, le technicien de laboratoire peut remarquer que la femme enceinte a un sang très épais - le trou de l'aiguille est bouché ou simplement par viscosité, on peut voir qu'il est trop épais. Cependant, il faut savoir qu'après la grossesse, le sang n'est pas une maladie ni un diagnostic. Il s’agit plutôt d’une manifestation de certains troubles causés par ou conduisant à une affection douloureuse.

Le sang devient épais en raison du rejet de certains indicateurs de l'homéostasie (système de coagulation du sang). Et à quel taux de ceux-ci est cassé, les prévisions et le traitement dépendent. C'est pourquoi, avant de tirer des conclusions, et encore moins de prendre des mesures, il est nécessaire d'orienter la femme enceinte vers un coagulogramme (ou hémostasiogramme) - une étude complète du système de coagulation du sang, qui est réalisée strictement à jeun!

La raison de cette analyse peut être le résultat d’un test sanguin général, qui a révélé une augmentation du nombre d’éléments formés.

Les coagulogrammes suivants ont une valeur déterminante dans le sang épais:

  • fibrinogène - normalement, il ne devrait pas dépasser 2,0 à 4,0 g / l, et le fibrinogène B ne devrait pas être dans le sang. Mais pendant la grossesse, le taux de fibrinogène augmente naturellement pendant toute la période et peut atteindre 6 g / l à la fin de celle-ci;
  • L'APTT - temps de thromboplastine partielle activée ou temps de coagulation du sang - est normalement de 24 à 35 s, mais en raison d'une augmentation des taux de fibrinogène chez la femme enceinte, la coagulation sanguine est naturellement quelque peu accélérée (de 17 à 20 s);
  • TV - le temps de thrombine est normalement de 11-18 s; en raison de l'augmentation des taux de fibrinogène pendant la grossesse, il augmente également, mais ne dépasse toujours pas la norme;
  • anticoagulant lupique - devrait normalement être absent, sa présence indique le développement de pathologies, de troubles auto-immuns et s'accompagne d'une augmentation de l'APTT;
  • la prothrombine se situe normalement entre 78 et 142%; un excès de la norme chez la femme enceinte peut indiquer un décollement prématuré du placenta.

A quel point cette pathologie est-elle dangereuse?

Très souvent, les médecins n'attachent même pas d'importance au fait que les femmes enceintes ont le sang épais. Une telle condition peut être la norme physiologique et passer indépendamment après l'accouchement. À propos, même les préparations à base de fer souvent prescrites aux femmes enceintes à faible taux d'hémoglobine sont capables d'augmenter la densité sanguine.

Cependant, si une femme a découvert du sang épais pendant sa grossesse, quelques semaines avant de donner naissance, elle devra passer une analyse supplémentaire pour surveiller les indicateurs (ils ont d'ailleurs tendance à changer constamment tout au long de la période).

Sang épais pendant la grossesse

Ma grossesse était attendue depuis longtemps et très souhaitable. Pendant cinq ans, nous avons essayé sans succès de concevoir un enfant. Bien sûr, nous avons passé plus d'un examen et plus d'un paquet de médicaments était en état d'ébriété. C’est pourquoi, après avoir vu les deux bandelettes tant attendues, je ne pouvais certainement même pas imaginer que, lors de la deuxième échographie, à 11 semaines de grossesse, on m’annoncerait que la vie de mon bébé était en grand danger. L'état de santé se détériorait chaque jour et les pilules prescrites n'aidaient pas. Ils ne m'ont pas épargné en me disant qu'ils n'avaient ni lieu ni drogue. Ce n’est qu’après que je me suis évanoui à la réception chez le gynécologue que les médecins ont découvert que tout cela était à propos d’un sang trop épais. Cela est très étrange, car j’ai toujours fait toutes les analyses nécessaires. Dans les moments difficiles, je ne trouvais pas les informations nécessaires pour moi, alors j'aimerais partager mon expérience.

Raisons

  • Déficit enzymatique;
  • Acidification du corps;
  • Irradiation;
  • Hyperfonctionnement de la rate;
  • La déshydratation;
  • Consommation excessive de sucre et de glucides;
  • Manque de vitamines, de minéraux;
  • Augmentation de l'hémoglobine, des globules rouges, des plaquettes.

Les symptômes

En raison du fait que le sang épais ne passe pas bien à travers les vaisseaux et les capillaires, l'irrigation sanguine de tout l'organisme est perturbée, tels que:

  • Troubles de la mémoire;
  • Sensation de léthargie;
  • Diminution de la performance;
  • Nodules sur les veines;
  • Lourdeur dans les jambes;
  • Somnolence constante;
  • États déprimés;
  • Faiblesse
  • Maux de tête;
  • Bouche sèche;
  • Hypertension artérielle.
Dans mon cas, en plus des symptômes énumérés, il y avait des vertiges et des évanouissements.

Procédure de don de sang

En remarquant l'un des symptômes, ne paniquez pas. Dissipez vos doutes, vous aidera à faire un test sanguin complet pour le coagulogramme de coagulation. Les indicateurs d’un coagulogramme ou d’une hémostase sont étudiés pour évaluer le risque possible d’hyper et d’hypocoagulation, respectivement d’augmentation et de diminution de la coagulation sanguine, de la probabilité de caillots sanguins ou de saignements. L'étude doit être réalisée strictement sur tooshchak, le dernier repas devant prendre au moins 12 heures.

Le dernier repas est exclu

Une demi-heure avant que l'analyse soit exclue

  • Marche rapide
  • En cours d'exécution
  • Le tabagisme
  • Le stress
  • L'excitation

Si vous prenez des anticoagulants, n'oubliez pas de le signaler lorsque vous prenez du sang.
La collecte de sang s'effectue à partir de la veine cubitale. Dans ce cas, remplis alternativement de deux tubes.
Le test sanguin lui-même prend entre un jour et deux. N'oubliez pas qu'en raison de la charge de travail du personnel, cette période peut être prolongée.

Risques pour la mère et l'enfant

Le principal danger réside dans la formation de caillots sanguins.


Souvent, après avoir donné naissance à une maman nouvellement née, des varices peuvent se développer. Le blocage des vaisseaux sanguins peut nuire au fœtus, qui manquera d’oxygène, et à la future mère. De ce fait, le risque de fausse couche ou d'accouchement prématuré, de crise cardiaque ou d'accident vasculaire cérébral peut considérablement augmenter.

Aux premiers stades, un sang excessivement épais peut conduire à un avortement oublié. Par conséquent, il est si important de consulter le médecin à temps et de suivre pleinement ses recommandations. Si vous avez des doutes sur le traitement prescrit, consultez immédiatement plusieurs médecins afin d'éliminer le risque d'erreur médicale ou de négligence.

Régime alimentaire

Avec un léger écart par rapport à la norme, le médecin peut vous prescrire un régime.
Très probablement, le médecin conseillera d'exclure du régime alimentaire: frit, gras, en conserve, cornichons, sucre raffiné.

Assurez-vous d'inclure dans votre régime alimentaire:

  • Baies: framboise, groseille, canneberge prune, argousier, fraise, viorne;
  • Agrumes: citron, citron vert, orange, pamplemousse;
  • Fruits secs;
  • La grenade;
  • Épices: curcuma, curry, origan, aneth séché, paprika, gingembre, poivre de Cayenne, thym, cannelle;
  • Huile de préférence pressée à froid;
  • Les tomates;
  • Les betteraves;
  • Oignons, ail;
  • Sève de bouleau;
  • Ananas
La chose la plus importante est que tous les produits sont en saison. Il convient également de rappeler qu’il n’est pas utile de s’impliquer dans un produit, cela pouvant entraîner des effets indésirables sous la forme d’allergies. Un effort physique léger ne sera pas non plus superflu, bien sûr, si vous n’avez aucune contre-indication.

La principale chose à retenir avant de prendre toute mesure est de consulter votre médecin.

Traitement

Dans les cas où la correction de la nutrition et du mode de vie ne donne pas le résultat souhaité, il est nécessaire de recourir à des médicaments. Une fois que votre médecin a évalué votre état de santé, a pris en compte tous les risques et pesé le pour et le contre, il peut vous prescrire un des médicaments. Ces médicaments peuvent inclure: carillons, cardiogramme, actovegin et autres.

Il est important de se rappeler que dans aucun cas, vous ne pouvez pas vous prescrire de médicaments. Si un ou plusieurs comprimés sont impuissants, des injections sont prescrites. Dans mon cas, c'était un clexane. La posologie est choisie individuellement pour chaque femme. Les injections doivent être administrées par voie sous-cutanée, quotidienne, une ou plusieurs fois par jour, en même temps. Si la piqûre n'est montrée qu'une fois par jour, il est préférable de le faire le matin, vers 10 à 11 heures.

Après l'accouchement, l'injection continue de fonctionner pendant plusieurs jours.

Sang épais pendant la grossesse

Sang épais pendant la grossesse: au-dessus de la normale - il y aura des caillots sanguins! Besoin de maigrir?

Avec le début de la grossesse, le fonctionnement du corps de la femme est ajusté pour répondre aux besoins du fœtus, une circulation placentaire supplémentaire apparaît. Cela nécessite beaucoup plus de sang.

Initialement, son volume augmente à cause du plasma, il se liquéfie. Mais à partir de la 10e semaine, la production de globules rouges augmente, ce qui entraîne des symptômes d'épaississement du sang.

Dans certains cas, ce n'est pas dangereux, mais nécessite parfois un traitement.

Pourquoi la viscosité change

Normalement, le sang, qui est un tissu conjonctif, est composé à 40% d'éléments formés et à 60% de plasma, sa partie liquide. C'est une suspension qui se déplace à travers les navires. Le diamètre des microvaisseaux est parfois inférieur au rayon des érythrocytes. Il ne les traverse que parce qu'il est capable de changer de forme et de ne pas coller aux autres éléments cellulaires.

Si un changement de viscosité se produit, la microcirculation est à risque. Les éléments uniformes perdent la capacité de passer à travers une lumière étroite, leur capacité à se coller ensemble et à former des caillots sanguins augmente.

Pour les femmes enceintes, ces processus constituent une réponse adaptative, qui est nécessaire pour arrêter rapidement les saignements survenus lors de l'accouchement ou de l'accouchement. Mais parfois, la condensation se produit de manière excessive, ce qui peut avoir des conséquences désagréables.

Les causes de sang épais pendant la grossesse peuvent être physiologiques. Le corps se prépare à l'accouchement, augmente le nombre d'éléments formés, l'hémoglobine. Dès les premiers mois de la grossesse, le volume et le nombre de leucocytes augmentent. De ce fait, l'ESR est accéléré.

Le lactogène placentaire entraîne une augmentation du nombre d'érythropoïétine - une substance qui régule la synthèse des globules rouges. Le saut dans leurs produits commence avec 10 semaines de gestation et une augmentation significative à partir du deuxième trimestre.

À la fin de la grossesse, le nombre total de globules rouges augmente de 20 à 25%.

Le sang épais peut être causé par:

  • manque de liquide avec une demande accrue;
  • nutrition déséquilibrée en minéraux et en vitamines;
  • manque d'enzymes digestives;
  • consommation excessive de sucre et pâtisserie;
  • effets secondaires des préparations de fer;
  • augmentation de l'activité de la rate.

La viscosité augmente encore plus lorsqu'elle est exposée aux facteurs pathologiques suivants:

  • blessures et brûlures étendues;
  • perte de sang massive;
  • pathologie hématologique;
  • maladies des reins et du tube digestif;
  • coagulabilité, y compris héréditaire.

Des signes de modification de la densité sanguine sont détectés en début et en fin de gestation.

Signes sur lesquels il est possible de suspecter des changements de viscosité

Notez que la densité sanguine a changé, vous pouvez même lors d'une visite au laboratoire pour les tests habituels en début de grossesse. Une goutte de doigt sera très étroitement recueillie dans le capillaire. Et le sang veineux aura le temps de se recroqueviller tout en restant dans la seringue et de boucher sa lumière. Cette condition doit être signalée à votre médecin.

Les autres signes ne sont pas spécifiques, ils ne peuvent pas être corrélés avec certitude uniquement à la condition suivante:

  • mal de tête;
  • faiblesse
  • fatigue accrue;
  • des problèmes de mémoire;
  • capacité réduite à se concentrer;
  • états dépressifs;
  • bouche sèche;
  • augmentation de la pression artérielle;
  • lourdeur dans les jambes;
  • les varices;
  • extrémités froides.

Un seul de ces symptômes est rarement observé. Plus souvent, les symptômes sont combinés. Leur apparition est associée à une microcirculation altérée et au développement d'une hypoxie, à partir de laquelle le cerveau est plus affecté.

Quel est dangereux pendant la grossesse sang épais

La gravité des conséquences dépend de la période de gestation.

Une augmentation de la viscosité immédiatement après la conception peut entraîner la formation de microthrombi qui perturberont la nutrition de l'embryon implanté. Une telle affection se termine par une grossesse non en développement ou une fausse couche spontanée. Ces modifications surviennent chez les femmes atteintes de lupus érythémateux systémique ou du syndrome des antiphospholipides.

À un stade ultérieur de la gestation, un épaississement, s'il dépasse la norme physiologique, augmente le risque de thrombose. Les caillots sanguins se forment dans les zones de ramification des vaisseaux sanguins en raison de la nature du flux sanguin.

Comme dans les conduites d’eau, la turbulence y règne et le flux sanguin ralentit partiellement. Avec une viscosité élevée, ce sont des conditions optimales pour la liaison cellulaire. Des caillots sanguins se forment dans les gros vaisseaux, mais ils constituent un danger pour les plus petits.

Un thrombus détaché est envoyé aux poumons, le cerveau, où il provoque un blocage des artères.

Des caillots sanguins peuvent se former dans les veines touchées par les varices. L'inflammation du caillot sanguin provoque des processus inflammatoires dans les parois de la veine.

Les conséquences pour l’enfant sont une diminution du débit sanguin dans le placenta, une hypoxie chronique et un retard de croissance intra-utérin. Augmente la probabilité de donner naissance à un bébé immature avec un poids faible.

La manière dont le sang épais affecte le cours de la grossesse ne peut pas être caractérisée sans ambiguïté. La condensation dans la plage normale vise à prévenir les pertes de sang massives et la viscosité est beaucoup plus élevée que la physiologie, dangereuse pour la mère et l’enfant.

Diagnostic requis

La principale étude qui reflète l'état de viscosité est un coagulogramme (hémostasiogramme). La liste des indicateurs pris en compte permet de tirer des conclusions sur la capacité de coagulation du sang:

  1. Fibrinogène - protéine, une quantité normale de 2-4 g / l. Au troisième trimestre, des taux allant jusqu'à 6 g / l sont considérés comme normaux. C'est une composante du système de coagulation. Lorsqu'elle interagit avec d'autres facteurs de coagulation, elle se présente sous la forme de fils constituant le squelette d'un futur thrombus, nécessaire pour arrêter le saignement.
  2. La prothrombine est une protéine complexe qui se forme avec la participation de la vitamine K dans le foie. C'est le précurseur de la thrombine, une protéine qui stimule la formation d'un caillot sanguin. La norme est 78-142%. Un excès significatif du taux apparaît à la suite du décollement placentaire, car contenu en grande quantité.
  3. Le temps de prothrombine est la période au cours de laquelle se produit la coagulation du sang. Norm - 11 secondes.
  4. Le temps de thromboplastine partielle activée (APTT) est le taux de formation de caillots sous l'action du chlorure de calcium et d'autres substances. Le taux est de 21,1 à 36,5 secondes; lorsque le sang s'épaissit, il diminue.
  5. Un anticoagulant du lupus, une immunoglobuline de classe G, a été isolé pour la première fois chez un patient atteint de lupus érythémateux aigu disséminé, dont il a reçu le nom. Chez les personnes en bonne santé est manquant. Sa présence augmente la tendance à la thrombose. C'est l'un des marqueurs du syndrome des antiphospholipides, dans lequel des fausses couches surviennent au début de la période.

Faites également attention au niveau de plaquettes, érythrocytes, hémoglobine, protéines totales, qui peuvent également être jugés sur la concentration. L'analyse de D-dimères sur la propension à former des caillots sanguins peut en dire autant.

Correction d'état

L'état du système de coagulation est surveillé tout au long de la grossesse. Lors de son inscription, aux deuxième et troisième trimestres, la femme doit donner un coagulogramme. Mais vous ne pouvez pas essayer de prendre des agents antiplaquettaires et des anticoagulants par vous-même. Cela peut entraîner de graves saignements et saignements.

Comment fluidifier le sang épais pendant la grossesse, le médecin doit décider. Les moyens de liquéfaction comprennent la modification de la nature de la nutrition et de l’utilisation des médicaments.

Pouvoir

Réduire la densité sanguine causée par le manque de liquide, vous pouvez utiliser le régime d'alcool approprié. Le jour où vous devez boire au moins 1,5 litre d’eau, pas plus de 100 ml à la fois.

Le régime alimentaire implique une restriction ou une exclusion complète:

Limitez le menu pommes de terre, sarrasin, bananes, boissons gazeuses, sucreries. La nourriture végétale aide à fluidifier le sang. Il est riche en légumes de la vitamine C et des fruits, généralement peints en rouge-orange. Parmi eux:

  • agrumes;
  • baies (framboise, cassis, canneberge, fraise);
  • les tomates;
  • ananas;
  • les betteraves;
  • la grenade;
  • abricots secs;
  • sève de bouleau;
  • chocolat, cacao;
  • olive, huile de canola.

Lors du choix des produits, vous devez vous rappeler que de nombreux fruits rouges, le chocolat sont des allergènes puissants. Parfois, une forte proportion de ces aliments dans le régime alimentaire peut provoquer une intolérance alimentaire. Cette réaction rappelle les allergies, mais dépend de la quantité de produit consommée.

Il est possible d'améliorer la circulation sanguine et d'augmenter le tonus général à l'aide d'exercices mesurés. Pour les femmes enceintes, des exercices spéciaux ont été développés, la natation ou le yoga sont utiles.

Médicaments

Les régimes et les changements de mode de vie donnent un résultat positif avec des changements mineurs dans la représentation du sang. Pour les violations graves de la coagulation, il faut utiliser des médicaments spéciaux qui réduisent la coagulation.

Le traitement pendant la grossesse est effectué jusqu’à 36 semaines. Après cette période, il est nécessaire d’attendre le rétablissement de la densité élevée afin que, lors de l’accouchement, le saignement dangereux ne commence pas.

Deux semaines suffisent pour retirer les médicaments et on considère que la naissance à partir de la 38e semaine a eu lieu à temps.

Médicaments réduisant la coagulation sanguine

Les médicaments suivants sont autorisés pour les femmes enceintes:

  1. Curantil. Il inhibe l'agrégation plaquettaire, réduisant ainsi la coagulation, dilate les vaisseaux sanguins et améliore la microcirculation. Vous ne pouvez pas prescrire un médicament vous-même, seul un médecin peut évaluer les risques et les avantages. Les comprimés sont pris à jeun, en commençant par la dose minimale, puis augmentés progressivement sur plusieurs jours.
  2. Aspirine. La posologie minimale de 75 à 100 mg est utilisée comme anticoagulant. Parfois, il est utilisé sous la forme du médicament Cardiomagnyl, qui contient en outre du magnésium. Chez les femmes enceintes, l’aspirine et tous les médicaments à base de celle-ci ne sont utilisés qu’au 2e trimestre, selon des indications strictes.
  3. Fraxiparine. Il s'agit d'une héparine de bas poids moléculaire disponible sous forme de solution injectable. Dans les expériences de laboratoire, aucun effet tératogène n'a été détecté, mais au cours du premier trimestre, la Fraksiparine est utilisée pour des raisons de santé. Enceinte, il est prescrit pour la prévention de la thrombose veineuse, la durée du traitement est courte. Les injections sont faites par voie sous-cutanée sur le côté de l'abdomen, chaque injection alternant côtés droit et gauche. L'injection intramusculaire est interdite. La posologie est déterminée individuellement.

Ceux qui se demandent quoi faire s'il y a du sang épais pendant la grossesse, vous devez vous rappeler que seul un médecin déterminera la tactique appropriée dans cette situation. La viscosité pas toujours croissante nécessite un traitement sérieux, car C'est une réponse adaptative du corps.

Mais avec une déshydratation sévère, après des brûlures, des blessures, l’épaississement du sang sera pathologique et nécessitera un traitement.

Les femmes présentant une tendance à la thrombose encore au stade de planification de la grossesse doivent suivre un traitement approprié pour réduire les risques ultérieurement.

Recommandé: En cas de conflit rhésus pendant la grossesse, en quoi est-il dangereux et comment éviter les complications? À propos de cela dans l'article sur le lien.

Sang épais pendant la grossesse

Au cours des divers examens de laboratoire qu'une femme enceinte subit à plusieurs reprises pendant toute sa période de procréation, les médecins lui disent souvent que les numérations urinaires et sanguines individuelles sont anormales.

Mais cela ne signifie pas toujours que les choses vont mal: de nombreux changements sont caractéristiques du corps de la future mère - cela n’a rien d’étonnant.

Et pourtant, comme il est si souvent nécessaire de passer des tests, ces changements mêmes peuvent rapidement avertir le médecin des violations graves et dangereuses pour le futur enfant et sa future mère. L'un d'eux peut être du sang épais pendant la grossesse.

Même si vous constatez que vous avez le sang épais, ne vous inquiétez pas! Les obstétriciens assurent qu'une telle condition est caractéristique des femmes enceintes et ne présente souvent aucun danger. Cependant, dans certains cas, il est nécessaire de suivre un traitement approprié pour prévenir les risques éventuels.

Sang épais pendant la grossesse: examen

Très souvent, le sang épais est déterminé "à l'œil": lors de tests, le technicien de laboratoire peut remarquer que la femme enceinte a un sang très épais - le trou de l'aiguille est bouché ou simplement par viscosité, on peut voir qu'il est trop épais. Cependant, il faut savoir qu'après la grossesse, le sang n'est pas une maladie ni un diagnostic. Il s’agit plutôt d’une manifestation de certains troubles causés par ou conduisant à une affection douloureuse.

Le sang devient épais en raison du rejet de certains indicateurs de l'homéostasie (système de coagulation du sang). Et à quel taux de ceux-ci est cassé, les prévisions et le traitement dépendent.

C'est pourquoi, avant de tirer des conclusions, et encore moins de prendre des mesures, il est nécessaire d'orienter la femme enceinte vers un coagulogramme (ou hémostasiogramme) - une étude complète du système de coagulation du sang, qui est réalisée strictement à jeun!

La raison de cette analyse peut être le résultat d’un test sanguin général, qui a révélé une augmentation du nombre d’éléments formés.

Les coagulogrammes suivants ont une valeur déterminante dans le sang épais:

  • fibrinogène - normalement, il ne devrait pas dépasser 2,0 à 4,0 g / l, et le fibrinogène B ne devrait pas être dans le sang. Mais pendant la grossesse, le taux de fibrinogène augmente naturellement pendant toute la période et peut atteindre 6 g / l à la fin de celle-ci;
  • L'APTT - temps de thromboplastine partielle activée ou temps de coagulation du sang - est normalement de 24 à 35 s, mais en raison d'une augmentation des taux de fibrinogène chez la femme enceinte, la coagulation sanguine est naturellement quelque peu accélérée (de 17 à 20 s);
  • TV - le temps de thrombine est normalement de 11-18 s; en raison de l'augmentation des taux de fibrinogène pendant la grossesse, il augmente également, mais ne dépasse toujours pas la norme;
  • anticoagulant lupique - devrait normalement être absent, sa présence indique le développement de pathologies, de troubles auto-immuns et s'accompagne d'une augmentation de l'APTT;
  • la prothrombine se situe normalement entre 78 et 142%; un excès de la norme chez la femme enceinte peut indiquer un décollement prématuré du placenta.

Sang épais pendant la grossesse: à quoi s'attendre?

Très souvent, les médecins n'attachent même pas d'importance au fait que les femmes enceintes ont le sang épais. Une telle condition peut être la norme physiologique et passer indépendamment après l'accouchement. À propos, même les préparations à base de fer souvent prescrites aux femmes enceintes à faible taux d'hémoglobine sont capables d'augmenter la densité sanguine.

Cependant, si une femme a découvert du sang épais pendant sa grossesse, quelques semaines avant de donner naissance, elle devra passer une analyse supplémentaire pour surveiller les indicateurs (ils ont d'ailleurs tendance à changer constamment tout au long de la période).

Par conséquent, chères femmes, ne paniquez pas si le médecin décide de ne rien faire en fonction des résultats du coagulogramme. Cependant, veillez à écouter ses recommandations lorsqu'il vous prescrira un traitement contre le sang épais pendant votre grossesse. Le fait est qu’une telle situation peut également constituer un grave danger pour le bébé et sa mère.

C’est principalement le risque de formation de caillots sanguins (après l’accouchement, les varices «disparaissent» s’il ya du sang épais pendant la grossesse) et le blocage des vaisseaux sanguins, ce qui fait que les deux souffrent: déficit en oxygène du fœtus, augmentation du risque de fausse couche, d’AVC et de perturbation normale la circulation sanguine est lourde de conséquences.

Mais la bonne nouvelle dans ce cas est que la situation peut être corrigée.

Sang épais pendant la grossesse: que faire?

Il faut dire que le sang épais se forme non seulement chez les femmes enceintes. Mais le piquant de la situation réside dans le fait que la future mère a interdit de nombreux médicaments qui fluidifient le sang. Par conséquent, si la situation le permet, le médecin vous prescrira un régime ou ajustera un peu votre régime.

Tout d'abord, il vous sera conseillé de boire plus. Il a longtemps été prouvé que ce n’est pas l’eau mais le sel qui contribue à la rétention de liquide dans le corps; il est donc nécessaire de limiter la consommation de ce dernier (si elle ne peut pas être complètement éliminée) et d’augmenter celle du premier.

Boire certainement besoin de suffisamment, c'est-à-dire au moins un litre et demi par jour, bien que le montant exact doive être calculé individuellement.

Boire dans ce cas n’est que de l’eau: certes purifiée et sans gaz, mais non distillée! Achetez-vous une bouteille de plastique organique et gardez-la à portée de main en prenant quelques gorgées toutes les 20 à 40 minutes.

Considérez que plus de 70 ml d'eau, bue à la fois, ne sont pas absorbés par l'organisme - un excès peut simplement entraîner un œdème. Assurez-vous de boire jusqu’à la fin de la journée toute la bouteille (si elle contient 1,5 à 2 litres) ou le volume correspondant.

De la diète devra éliminer les plats gras, salés et épicés, si vous ne l'avez pas fait auparavant. Au lieu de cela, vous devrez entrer dans le menu des produits anticoagulants. Parmi ceux-ci contenant principalement de la vitamine C et des légumes orange-rouge, des fruits et des baies et leurs jus:

  • baies (mûre, framboise, cassis, fraise, prune, canneberge, argousier viorne);
  • agrumes (pamplemousse, orange, citron, citron vert);
  • abricots secs;
  • la grenade;
  • ananas;
  • les tomates;
  • les betteraves;
  • les champignons;
  • l'ail, l'oignon;
  • cacao, chocolat;
  • sève de bouleau, écorce et bourgeons de bouleau;
  • huiles végétales: olives, graines de lin, colza;
  • Épices: curcuma, origan, curry, poivre de Cayenne, aneth, paprika, thym, gingembre, cannelle.

Les aliments végétaux doivent être consommés de manière saisonnière. N'oubliez pas que les femmes enceintes ne peuvent pas manger beaucoup de framboises et de viorne, vous devez également faire attention aux champignons. En outre, de nombreux produits peuvent provoquer des allergies - vous ne pouvez en abuser.

Cela devrait également réduire la consommation de produits qui épaississent le sang: pommes de terre, sarrasin, bananes, boissons gazéifiées et alcoolisées (ce qui va sans dire), etc.

Afin de mieux faire circuler le sang dans le corps, commencez à faire de l'exercice. Quelques exercices simples par jour, ainsi que le respect du régime de consommation d'alcool, peuvent considérablement améliorer votre bien-être.

Bientôt, vous remarquerez que la somnolence et la léthargie ont disparu, que la douleur dans les jambes a diminué et que la vigueur et la gaieté sont apparues à leur place.

Le sommeil deviendra plus complet, la performance normale reviendra et l'activité mentale s'améliorera.

Cependant, consultez d'abord votre médecin si vous avez des contre-indications à l'utilisation de liquides en grande quantité et à un effort physique modéré.

Sang épais pendant la grossesse: traitement

Mais, malheureusement, la correction de la nutrition et du mode de vie n'est pas toujours possible. Si l'état menace la vie de l'enfant ou présente des risques graves, vous devrez consulter un médecin.

Les médecins dans de tels cas prescrivent le plus souvent des traitements par Curantil (par exemple, 2 semaines d’absorption après 2 semaines de pause), mais en fonction des indicateurs du coagulogramme et de l’état de la femme, d’autres médicaments peuvent également être utilisés, y compris sous forme d’injections: Fraxiparine, Cardiomagnyl, Phlebodia, Thrombo ASS et autres.

Le traitement anticoagulant est annulé à partir de la 36e semaine de grossesse ou au moins 2 semaines avant la date prévue pour l'accouchement.

Enfin, nous souhaitons vous encourager à rester calmes dans tous les cas. Beaucoup de femmes enceintes ont du sang épais - l'algorithme des actions thérapeutiques est bien connu des médecins.

Surtout pour beremennost.net Elena Kichak

Quels tests sanguins peuvent indiquer des caillots sanguins?

Si vous soupçonnez une augmentation de la viscosité du sang, le médecin vous prescrira un test sanguin de coagulation.

Le sang épais peut être dû à divers facteurs et à diverses maladies. Dans certains cas, une femme peut même ne pas en être consciente.

Dans la plupart des cas, la femme enceinte apprend qu'elle a du sang épais lors de sa prochaine visite chez le médecin, après avoir réussi l'analyse générale.

Le médecin remarquera certainement une augmentation du nombre de globules sanguins et d'hématocrite et en informera la femme.

Parfois, une femme enceinte peut se renseigner sur le sang épais chez un technicien de laboratoire qui prélève du sang dans une veine et s'aperçoit qu'il est mal absorbé par la seringue, ce qui bloque la lumière de l'aiguille. Un tel phénomène devrait être signalé au médecin.

Lorsqu’il identifie les signes de densité sanguine mentionnés ci-dessus, le médecin référera nécessairement la femme enceinte à une telle analyse sous la forme d’un coagulogramme. C’est cette méthode de recherche qui permettra d’étudier plus en détail l’état du système de coagulation du sang et de déterminer à l’avance les tactiques suivantes en matière de diagnostic et de traitement.

Les indicateurs de coagulogramme déterminent les paramètres sanguins suivants:

  • fibrinogène - la norme de 2-4 g / l, avec une augmentation de la durée de la grossesse, l'indicateur monte à 6 g / l;
  • temps de thrombine - normal 11-18 s;
  • APTTV - la norme 24-35 s, avec une augmentation du fibrinogène due à une augmentation de la durée de la grossesse, cet indicateur passe à 17-20 s;
  • prothrombine - la norme est de 78 à 142%;
  • anticoagulant lupique - normalement absent.

Avec l'augmentation de la densité sanguine, les indices de coagulogramme changent comme suit:

  • fibrinogène - se lève;
  • le temps de thrombine s'accélère;
  • APTT - accélère;
  • la prothrombine se lève;
  • lupus anticoagulant - présent.

N'oubliez pas que seul un spécialiste peut déchiffrer les résultats d'un coagulogramme et évaluer le degré de densité sanguine! Qu'il sera en mesure de décider de la pertinence de la nomination d'un traitement de la toxicomanie.

Le sang épais est-il dangereux pour les femmes et le fœtus pendant la grossesse?

Après avoir identifié un changement de la densité sanguine chez une femme enceinte, le médecin évalue le degré de ces troubles et détermine la tactique du patient.

Il est basé sur les résultats du spécialiste en coagulogramme qui sera capable de déterminer le degré de danger d'un épaississement du sang pendant la grossesse.

Dans certains cas, avec des modifications mineures des indicateurs, le médecin n’attache pas une grande importance à la densité sanguine et donne à la femme des recommandations générales concernant l’alimentation et la consommation de liquides, dans le but d’éliminer ce symptôme. Dans de telles situations, ne vous inquiétez pas, car

un tel épaississement du sang ne constitue une menace ni pour la future mère ni pour le fœtus, et après la naissance, les indicateurs du coagulogramme se stabilisent d'eux-mêmes.

Parfois, la coagulation du sang pendant la grossesse est occasionnée par une supplémentation en fer, prescrite lorsque le taux d'hémoglobine chute. Un tel symptôme ne doit pas non plus provoquer d'excitation chez la femme, car après l'élimination de l'anémie et l'abolition de ces médicaments, l'état du sang se stabilise.

Pour les modifications plus sérieuses des indices de coagulogramme, le médecin peut recommander à une femme enceinte de suivre un traitement pour éclaircir le sang. Dans de telles situations, la femme ne devrait pas non plus être inquiète, mais simplement remplir toutes les prescriptions du médecin. Le risque d'un tel épaississement du sang réside dans le risque accru de caillots sanguins et d'obstruction du flux sanguin dans les vaisseaux, mais cette situation peut être corrigée.

La circulation lente du sang visqueux dans les vaisseaux et une charge plus intense du cœur entraînent un apport insuffisant en oxygène et en nutriments à tous les tissus et organes. Cela conduit à l'apparition de tels symptômes chez les femmes enceintes:

  • léthargie constante;
  • troubles de la mémoire;
  • somnolence;
  • bouche sèche;
  • lourdeur dans les jambes;
  • extrémités froides.

Avec un style de vie sédentaire et aucun traitement, une tendance accrue à la thrombose peut entraîner le développement de telles complications chez la femme enceinte:

Une augmentation significative de la densité sanguine a un effet négatif sur l'état du futur bébé. En raison de l'augmentation de la thrombose et du ralentissement du flux sanguin chez le fœtus, de tels troubles peuvent être observés:

  • fausse couche ou travail prématuré;
  • avortement raté;
  • l'hypoxie;
  • retard de développement.

C’est précisément en relation avec les complications possibles du sang-épais énumérées ci-dessus que les femmes qui envisagent une grossesse doivent abandonner la conception avant d’achever le traitement de cette affection.

Dans certains cas, cette violation du système de coagulation du sang peut mettre la vie du bébé et de la mère en danger, et lors du transport d'un enfant, une femme peut ne pas prendre tous les médicaments.

Par conséquent, il est préférable de se débarrasser de ce symptôme avant le début de la grossesse.

Lors de la planification de la conception, le médecin prescrira définitivement un coagulogramme pour éliminer les violations du système de coagulation du sang. Il est particulièrement important de mener une telle étude dans certains groupes à risque:

  • une histoire de femmes a eu des fausses couches ou des fausses couches;
  • une femme ou ses proches ont des varices;
  • Les proches parents de la femme ont eu une thrombose, une crise cardiaque ou un accident vasculaire cérébral;
  • femme professionnellement impliquée dans le sport, qui est associé à un effort physique intense.

Que faire avec du sang épais pendant la grossesse?

Lorsqu'elle détecte les premiers symptômes de sang épais, une femme doit en informer le médecin.

Si des signes d'épaississement du sang ont été identifiés au cours des tests, le médecin vous prescrira un certain nombre d'études supplémentaires à la femme enceinte afin de déterminer la gravité d'une telle violation du système de coagulation et de déterminer les raisons de son apparition.

Une variété de maladies et de pathologies peuvent provoquer un épaississement du sang: syndrome des antiphospholipides, maladies du foie, pathologie du sang, glomérulonéphrite, rhumatisme, lupus érythémateux disséminé, etc. C’est pourquoi la tactique d’un examen plus approfondi dépendra de chaque cas spécifique.

En l'absence d'irrégularités significatives dans le coagulogramme et les maladies, le médecin peut recommander à la femme certains changements de mode de vie et de nutrition. Ceux-ci comprennent:

  • apport liquidien quotidien suffisant en petites portions (environ 1,5 litre, mais le débit journalier peut varier en présence d’œdème et d’autres maladies);
  • activité motrice suffisante favorisant une meilleure circulation sanguine;
  • promenades régulières dans l'air frais qui empêchent la privation d'oxygène;
  • introduction au régime alimentaire quotidien d'aliments qui contribuent à la dilution du sang et limitation des aliments qui causent son épaississement;
  • restriction de sel.

Pour ces patients, le médecin prescrira sans aucun doute des analyses répétées du coagulogramme, dont l'une sera réalisée après une période déterminée individuellement (pour contrôler l'efficacité des mesures préventives) et la seconde, quelques semaines avant l'accouchement.

Avec un épaississement plus prononcé du sang d'une femme enceinte, il ne suffit pas de respecter les recommandations ci-dessus. Dans ce cas, le médecin prescrira un traitement médicamenteux à la femme en plus du traitement de la maladie sous-jacente à l'origine de la densité sanguine.

Pour éclaircir le sang peuvent être prescrits de tels médicaments:

  • Curantil - suivi de cours brefs (le plus souvent, 2 semaines d’admission et 2 semaines de pause);
  • les agents antiplaquettaires, les anticoagulants et les stabilisateurs capillaires (Thrombos ACC, Cardiomagnyl, Phlebodia, Fraxiparine) - peuvent être pris en comprimé ou par injection, sont prescrits si Curantil est inefficace.

La durée du traitement, le choix de la dose et du médicament ne peuvent être effectués que par un médecin qui tient compte de l'état général de la femme et qui est guidé par les indicateurs du coagulogramme (primaire et répété). Tous les médicaments sont annulés à 36 semaines de gestation ou 14 jours avant la date prévue de l'accouchement, car ils peuvent entraîner diverses complications lors de l'accouchement.

En dépit du fait que de nombreuses femmes enceintes ont du sang épais, il est recommandé à toutes les femmes non seulement de rester calmes, mais également de suivre à la lettre les recommandations du médecin.

Une telle violation du système de coagulation du sang n'indique pas toujours la présence d'un risque significatif pour la future mère et le fœtus, mais dans certains cas, cela peut entraîner des conséquences graves.

En respectant toutes les prescriptions d'un médecin, une femme sera en mesure de prévenir de terribles complications et de préserver sa santé, sa vie et son futur bébé. Rappelez-vous ceci! Ne pas se soigner soi-même et être en bonne santé!

Sang épais pendant la grossesse. Quel est le danger de sang épais pendant la grossesse?

Le sang est la substance de transport liquide la plus importante de notre corps. Il doit maintenir une cohérence optimale pour pouvoir se déplacer librement dans les navires. Il est évident qu'un paramètre tel que la viscosité est d'une importance primordiale pour le sang.

Son épaississement est une menace pour la santé humaine, car il crée un risque de thrombose, de rétrécissement de la lumière et de blocage total des vaisseaux sanguins, tout en augmentant le risque de développer une crise cardiaque et un accident vasculaire cérébral.

Devrais-je parler de la nécessité d'une surveillance régulière de la viscosité du sang chez une femme enceinte? Quel est le danger de sang épais pendant la grossesse, dites notre article.

Une viscosité sanguine excessive est indiquée par une augmentation de la valeur de l'hématocrite. En d'autres termes, un problème survient lorsque le volume de plasma sanguin a diminué pour une raison quelconque par rapport au volume de globules rouges. Dans ce contexte, les taux de globules rouges et d'hémoglobine augmentent.

Le sang épais pendant la grossesse est un diagnostic assez commun. Rien de mal à cela, si la future mère se sent bien et rien ne la dérange.

Ce phénomène est physiologiquement justifié: le corps augmente la viscosité du sang afin de s’assurer contre les pertes de sang importantes au moment de la naissance du bébé.

Cependant, les médecins tiennent toujours compte de la modification des paramètres sanguins de base d'une femme enceinte, dans la mesure où le risque pour la santé de la femme et de son bébé est toujours présent.

Pour comprendre ce qu’il faut faire du sang épais pendant la grossesse, un spécialiste enverra la future mère à un coagulogramme.

Les résultats d’une analyse complète vous indiqueront la raison de cette métamorphose, tout est en ordre avec le travail du système de coagulation du sang et s’il est nécessaire de corriger cette situation.

Sang épais pendant la grossesse: indicateurs importants de la coagulation

Grâce au coagulogramme, le spécialiste reçoit des informations détaillées sur le sang du patient:

  • prothrombine - varie de 78% à 142% lorsque le bébé vit à l’intérieur de la mère. Une augmentation indique que le sang est devenu trop visqueux;
  • fibrinogène - la norme pour les femmes enceintes est de 2 à 4 g / l dans les premiers mois et de 6 g / l peu avant l'accouchement;
  • temps de thrombine - après le début de la grossesse, il devient deux fois plus long que la norme pour une femme non enceinte;
  • lupus coagulant - cette substance devrait normalement être absente. Sa présence dans le sang d'une femme en position indique une pathologie auto-immune ou une gestose tardive.

Idéalement, une femme devrait subir un coagulogramme au stade de la planification de la grossesse. Cette précaution aidera à neutraliser la violation, si elle existe, à prévenir d'éventuelles complications et à amener le bébé à un moment où il sera viable, même s'il est né plus tôt.

La nécessité de subir un test sanguin, en particulier pour les femmes à risque:

  • un ou plusieurs proches parents ont eu une crise cardiaque, un accident vasculaire cérébral, une thrombose;
  • aucune grossesse antérieure due à une fausse couche ou à la mort du fœtus;
  • la femme est engagée dans un sport sérieux, prévoyant un effort physique important;
  • une histoire d'un diagnostic appelé varices dans l'histoire de la patiente ou de ses proches parents.

Lorsqu'une femme doit subir un coagulogramme, vous devez vous préparer à cette procédure. Quelques jours avant de vous rendre au laboratoire, vous ne devez pas consommer de boissons alcoolisées ni de médicaments, notamment l'aspirine. Ces substances peuvent modifier les caractéristiques de la coagulation sanguine, de sorte que les résultats de l'analyse seront faux.

Causes de sang épais pendant la grossesse chez la future mère

Le sang d'une femme enceinte peut devenir trop visqueux pour diverses raisons. Parmi les facteurs pouvant causer ce trouble, notons en premier lieu:

  • physiologie individuelle de la femme;
  • pénurie d'eau pendant la journée;
  • quantité insuffisante de vitamines et autres substances bénéfiques que l'organisme maternel ne reçoit pas en raison de la présence d'un fœtus en croissance;
  • manque d'enzymes;
  • traitement de la faible hémoglobine avec des médicaments à base de fer;
  • excès de glucides et de sucre dans le régime alimentaire d'une femme enceinte;
  • activité excessive de la rate.

En outre, le sang épais peut être un symptôme de certaines pathologies. Les principales violations sont les suivantes:

  • maladies du sang;
  • saignements massifs et pertes de sang importantes;
  • choc de la douleur;
  • les pathologies associées aux activités du foie, des reins et des intestins;
  • syndrome des antiphospholipides pouvant entraîner un accouchement prématuré ou la mort du bébé.

Un sang épais en attendant un bébé est rarement dû à une cause spécifique, qui est temporaire. Le plus souvent, ce trouble se produit sur la base de plusieurs facteurs à la fois.

Signes de sang épais pendant la grossesse

L'état de santé des femmes enceintes présentant un tel diagnostic laisse beaucoup à désirer. Voici les symptômes de pathologie qui peuvent gêner la future mère:

  • hypertension artérielle;
  • sensation de faiblesse dans tout le corps;
  • état de sommeil constant;
  • bouche sèche;
  • distraction;
  • lourdeur dans les jambes;
  • mal de tête;
  • paumes et pieds constamment froids;
  • "Nodules" sur les veines.

Conséquences du sang épais pendant la grossesse

Si vous ne prenez pas ce problème à temps pour une surveillance médicale, ses conséquences dangereuses peuvent affecter à la fois la mère et son bébé. Nous listons les principaux:

  • varices des membres inférieurs;
  • l'apparition de caillots sanguins;
  • la probabilité d'un accident vasculaire cérébral et / ou d'une crise cardiaque.

Pour un enfant, le sang épais pendant la grossesse peut avoir des conséquences encore plus graves:

  • manque d'oxygène fœtal;
  • défauts de développement;
  • développement (décoloration);
  • la menace de fausse couche.

Traitement du sang épais pendant la grossesse de manière douce

Une femme dans la mesure du possible pour éviter un traitement avec des médicaments, sinon le développement sans danger de son bébé est discutable.

Cette recommandation concerne la future mère et le diagnostic d'épaississement du sang. Le principal moyen de corriger ce trouble est donc de suivre un régime alimentaire spécial.

La patiente enceinte, chez qui on a diagnostiqué du sang épais, est priée par les médecins de suivre ces règles:

  1. Buvez beaucoup de liquides. Le médecin détermine le volume requis individuellement pour chaque patient, mais au fond ce chiffre est compris entre 1,5 et 2 litres par jour. Au fait, les thés, le café au lait, les compotes et les jus de fruits n'appartiennent pas à ce volume.
  2. Vous devez boire de l'eau propre ordinaire - distillée ou gazéifiée ne convient pas. Tout volume doit être divisé en petites portions et boire à plusieurs gorgées pendant la journée. Si vous buvez beaucoup à la fois, le liquide restera dans le corps sous forme d'œdème et ne servira pas à la future mère. Le moyen le plus pratique d'obtenir de l'eau en bouteille est de pouvoir contrôler facilement la quantité de liquide que vous buvez.
  3. Rejeter complètement ou partiellement les cristaux de sel - blancs violeraient l’élimination du liquide contenu dans le corps et provoqueraient le développement de poches.
  4. Diversifiez votre alimentation quotidienne avec des aliments contenant de la vitamine C, des anticoagulants. L'acide ascorbique peut être trouvé dans les baies, les fruits, les légumes rouge-orange et les jus de fruits frais.
  5. N'oubliez pas de manger des agrumes. Sans pamplemousse épais, orange, citron et citron vert avec le sang épais ne peuvent pas faire.
  6. Normaliser les valeurs de viscosité du sang avec des baies. Caractéristiques thérapeutiques ont fraise, viorne, framboise, canneberge, cassis, mûre.
  7. Complétez le régime avec des épices: aneth, cannelle, gingembre, origan, paprika, thym, curcuma, poivre de Cayenne.
  8. Assurez-vous de cuisiner des plats avec des betteraves, des tomates, des abricots secs, des ananas, de l'ail, de la grenade et des oignons. Alterner dans la cuisson des huiles végétales: colza, olive et graine de lin.
  9. Refusez les produits qui augmentent la viscosité du sang: bananes, sarrasin, pommes de terre, sodas. Des plats salés, gras et épicés peuvent également être ajoutés à cette liste.

Parallèlement à la modification du régime alimentaire quotidien, la future mère doit se tonifier avec un exercice modéré. L'activité physique aura un effet très positif sur la stimulation de la circulation sanguine.

Une femme enceinte ne se fatiguera pas du tout si elle exécute plusieurs exercices de gymnastique simples le matin et qu'elle fait ensuite une promenade pour prendre l'air.

L'exercice régulier est une garantie de bonne humeur et de bien-être, une garantie de l'absence de poches et de lourdeur dans les jambes.

Traitement médicamenteux du sang épais pendant la grossesse

Si la condition de la future mère, à qui on a diagnostiqué une augmentation de la viscosité du sang, devient si compliquée que la correction de la nutrition et de l'activité physique n'apporte pas le résultat souhaité, son médecin peut décider de l'utilisation de médicaments. En outre, de courts traitements et des injections anticoagulantes sont pleinement justifiées si la vie de la mère ou de l’enfant est en jeu. Pour le traitement du sang épais pendant la grossesse, les médicaments suivants sont prescrits:

  • ACC thrombothique;
  • Cardiomagnyle;
  • Phlebodia;
  • Curantil;
  • Fraxiparine.

Le médecin détermine le dosage nécessaire et la durée du traitement de manière strictement individuelle - l'auto-traitement est inacceptable! Avec l’apparition de 36 semaines de grossesse, tous les médicaments destinés à normaliser la viscosité du sang, en règle générale, s’annulent.

Traitement du sang épais à l'aide de méthodes de médecine traditionnelle

Les propriétés curatives de certaines plantes sont utilisées dans la lutte contre de nombreuses maladies.

Les connaisseurs en médecine traditionnelle affirment que le trèfle jaune séché pendant la floraison dans une zone écologiquement propre est ensuite mieux séché que l’aspirine synthétique.

Et si vous combinez l'herbe avec d'autres plantes qui ont la capacité de fluidifier le sang, alors la condition humaine revient définitivement à la normale. Prenons comme exemple une recette simple.

Pour préparer le mélange curatif, vous devez prendre les ingrédients suivants à parts égales:

  • fleurs de trèfle des prés;
  • fruit d'aubépine;
  • rhizomes de valériane.

La collection de ces herbes doit être reconstituée avec du trèfle jaune, de la mélisse et des feuilles noires, puis utilisée pour la préparation du café: 2 c. 400 ml d'eau bouillante. Guérir le mélange pendant 20 minutes tourmenté dans un bain d'eau, puis boire pendant la journée en petites portions. L'outil a un effet thérapeutique bénéfique sur les parois des vaisseaux sanguins et normalise la vitesse du flux sanguin.

Les prescriptions de la médecine traditionnelle peuvent être utilisées conjointement avec les méthodes du traitement officiel, mais une femme enceinte ne peut utiliser des herbes qu'avec l'autorisation du médecin pour lequel elle est observée.

La future maman ne devrait pas être fâchée quand il a entendu un verdict décevant de la part du médecin. Le sang épais n'est pas une maladie, mais une condition spéciale du corps. Une légère augmentation de la viscosité du sang chez une patiente enceinte n’entraîne généralement pas l’inquiétude du médecin, car en l’absence de symptômes d’anxiété associés, elle constitue une variante de la norme.

Cependant, dans certains cas, cette condition peut toujours constituer une menace pour la santé de la mère et de son enfant. Ensuite, le médecin traitant prendra définitivement des mesures pour protéger son patient des conséquences négatives.

Et la future mère, à son tour, devrait écouter attentivement ses sentiments, se présenter régulièrement aux visites de contrôle prévues et suivre les rendez-vous des médecins.