Anévrisme aortique

Catégorie: Anévrisme aortique

Les maladies aortiques occupent la première place dans la structure de la pathologie vasculaire chirurgicale et la deuxième place dans la structure générale des maladies cardiovasculaires.

L'expansion anévrismale de l'aorte peut être causée par de nombreux facteurs et survient principalement chez les personnes de plus de 45 ans.

En raison de la clinique floue, à croissance lente souvent, la maladie provoque des complications aiguës qui menacent la vie du patient.

Anévrisme aortique du coeur - de quoi s'agit-il?

L'anévrisme aortique fait partie de sa lumière élargie deux fois ou plus. La pathologie est causée par l'amincissement et l'étirement des fibres de la paroi aortique, qui résultent de maladies systémiques et vasculaires.

L'incidence chez les hommes est 4 à 5 fois plus élevée que chez les femmes. Une évolution asymptomatique est observée chez 15% des patients. Quel que soit le processus de localisation, toutes les complications de la pathologie sont aiguës et potentiellement mortelles.

À propos de l'anévrisme aortique dans le programme «Vivre en bonne santé»:

Causes, pathogenèse

Sous l'influence d'un facteur causal, des phénomènes dystrophiques non spécifiques se développent dans la paroi aortique. Les modifications dystrophiques se manifestent par un amincissement progressif, la défibration de la paroi vasculaire et le développement de modifications fibrotiques irréversibles.

La zone affectée est étirée par l'action du flux sanguin, ce qui entraîne une augmentation locale du diamètre de l'aorte, qui est un anévrisme.

Causes:

  • Athérosclérose;
  • Syndrome de Marfan;
  • La syphilis;
  • Le tabagisme
  • Maladies systémiques;
  • Blessure;
  • Athérosclérose;
  • L'hypertension;
  • Aartoartérite Takayasu.

L'expansion du vaisseau entraîne un flux sanguin anormal et son accumulation dans la zone de saillie résultante. Une circulation sanguine systémique altérée entraîne une détérioration de l'apport sanguin et une hypoxie des organes internes.

L'insuffisance d'oxygène et artérielle provoque une augmentation réflexe du débit cardiaque et de la pression artérielle, ce qui a un effet pathologique encore plus important sur l'aorte. Chez la plupart des patients, cela conduit à une stratification aiguë ou à une déchirure de la paroi.

Classification

Selon la structure:

  • True - formé par la paroi vasculaire;
  • Faux - formé par un hématome;
  • Gommage.

Selon le formulaire:

  • Diffuse (fusiforme);
  • Asymétrique (en forme de sac).

Types de taille d'anévrisme aortique:

  • Petit - jusqu'à 3-5 cm;
  • Moyen - 5-7 cm;
  • Large - plus de 7 cm;
  • Géant - 10 fois le diamètre du navire.

Selon l'étiologie:

  • Congénitale;
  • Post-traumatique (y compris postopératoire);
  • Non infectieux;
  • Microbien;
  • Athérosclérotique.

Adrift:

Par localisation:

  • Département ascendant;
  • Arc;
  • Division descendante (thoracique, abdominale).

La cardiologie indique les statistiques suivantes: la partie abdominale de l'aorte représente 37% de tous les cas de la maladie, l'aorte ascendante a une probabilité de survenue de 23%. Les 40% restants attribuent un anévrisme de type mixte, arc thoracique, aortique.

Code CIM-10 et symptômes de localisation

Qu'est-ce qu'une maladie dangereuse?

L'évolution naturelle de la maladie entraîne les conséquences suivantes:

  • Circulation sanguine altérée;
  • Manque d'oxygène des organes internes;
  • Thrombose accrue;
  • Dystrophie et calcification de la paroi vasculaire.

Les complications de l'anévrisme aortique résultant d'un manque de traitement en temps opportun peuvent être des modifications nécrotiques irréversibles (gangrène, sepsie) dans les vaisseaux adjacents impliqués dans la viabilité du cœur.

La formation de caillots sanguins, qui sont souvent à l'origine de nombreux AVC et même de la mort instantanée, est un phénomène moins dangereux. Autres complications: séparation, thromboembolie dans la branche aortique, saignements dans les organes internes dus à la rupture.

Gap

La rupture d'un anévrisme est une complication chirurgicale mortelle. Plus de la moitié des patients décèdent avant le diagnostic. En règle générale, la rupture provoque des saignements intestinaux abondants et la clinique de "l'abdomen aigu".

La non spécificité des symptômes ne permet pas de poser un diagnostic à temps. Les saignements de l'aorte entraînent une perte de conscience de quelques secondes.

Facteurs de risque et signes de danger

  • Sexe masculin;
  • Plus de 45 ans;
  • Prédisposition héréditaire

Reconnaître l'anévrisme aortique du cœur lui-même est extrêmement difficile. Compte tenu de tous les facteurs de risque, en particulier chez les personnes âgées, il est très important de procéder à des examens planifiés en vue d’éliminer les principaux risques et de prévenir les ruptures aortiques.

Nul besoin de négliger même les symptômes les plus prononcés et de se soigner soi-même. Parfois, la prise incontrôlée de médicaments peut aggraver la situation et avoir des conséquences imprévisibles.

Comment se manifeste un anévrisme aortique et sur quels motifs peut-on déceler la possibilité de son développement? Symptômes permettant de suspecter la maladie:

  • Pulsation visible de la paroi abdominale;
  • Douleur aiguë au dos sans raison apparente;
  • Crises d'hypertension fréquentes;
  • L'apparition d'une douleur sourde et douloureuse au niveau du nombril ou de la moitié gauche de l'abdomen.

Avec le développement de ces signes montre une échographie.

Méthodes de diagnostic

Pour confirmer le diagnostic, une enquête est réalisée, un examen objectif et instrumental:

  • Enquête et inspection. Dans l'histoire des maladies concomitantes du cœur et des vaisseaux sanguins, un traumatisme. L'obésité, l'œdème, les rougeurs et les poches du visage, la position forcée, l'essoufflement peuvent indiquer une pathologie;
  • Examen objectif. La palpation révèle une éducation ronde et palpitante dans l'abdomen. Avec auscultation - souffle continu;
  • Rayons X. La courbure de l'arc aortique, l'expansion du diamètre de la partie ascendante, le symptôme de "coquille d'oeuf" - un signe de calcification de l'anévrisme aortique sur la radiographie;
  • ECG Il n'y a pas de signes spécifiques. Symptômes indirects de l'anévrisme aortique sur l'ECG - augmentation de la tension de l'onde R, tachycardie, extrasystoles isolées, arythmie;
  • Échographie. Le procédé permet de déterminer la saillie associée à la paroi aortique et remplie de liquide, mais ne permet pas de la différencier des autres formations de fluide (kystes);
  • Aortographie Le «gold standard» des diagnostics, qui permet de déterminer la taille, le diamètre de la formation, le degré de délamination et la menace de rupture;
  • Scanner (IRM) - évaluation de la position relative de l'anévrisme aortique par rapport aux vaisseaux rénaux, détection de l'œdème périphérique des tissus environnants, degré d'hémorragie à la rupture.

Traitement

Le traitement est divisé en conservateur et chirurgical. Indications pour traitement conservateur - pas de plaintes avec un diamètre d’instruction jusqu’à 5 cm.

Comment traiter les médicaments?

Le traitement consiste à prendre des médicaments susceptibles d’affecter les parois des vaisseaux sanguins et d’accroître leur élasticité. Le plus souvent, les médicaments sont injectés par voie intramusculaire par injection profonde.

La thérapie comprend:

  • Prendre des antihypertenseurs;
  • Traitement des maladies associées;
  • Contrôle des caillots sanguins (agents antiplaquettaires);
  • Observation dynamique (échographie).

Les anticoagulants et les glycosides contribuent à la normalisation de la microcirculation, renforçant les parois de l'aorte et empêchant l'augmentation de l'anévrisme.

Traitement chirurgical

Indications:

  • une augmentation rapide de la surface de l'anévrisme, le diamètre dépasse 5 cm;
  • signes de progression par échographie;
  • dissection aortique, rupture et saignement interne;
  • blessure, à la suite de laquelle la poitrine serre l'anévrisme, privant le cœur d'un approvisionnement en sang normal.

Types d'opérations:

  • Résection à ciel ouvert - de la zone touchée avec la prothèse;
  • Endovasculaire - Installation de la prothèse sans ouvrir la cavité abdominale.

L'opération est effectuée lors de la connexion du pontage cardiopulmonaire.

Algorithme de l'opération:

  1. Anesthésie générale (anesthésie);
  2. Ouverture de la cavité abdominale (laparotomie médiane);
  3. Isolement de la zone touchée de l'aorte;
  4. Incision du mur en saillie avec examen détaillé, élimination des masses thrombotiques;
  5. Excision de la zone touchée;
  6. Installation de prothèse;
  7. Fermeture de la paroi abdominale.

Lors d’une anévrysme de l’arc aortique, une opération de Borst est réalisée - prothèses simultanées de toutes les parties de l’aorte du cœur avec une prothèse semi-circulaire ("trompe d’éléphant").

  1. Après ouverture de la cavité thoracique, la partie supérieure de l'aorte thoracique est coupée.
  2. La prothèse est immergée à l'intérieur et ourlée à la paroi de son vaisseau avec une suture continue.
  3. Ensuite, une partie de la prothèse est retirée, découpée dans un trou et faite une anastomose avec les branches de l'arc.
  4. L'opération est complétée par la suture de la paroi aortique.

Quelle est considérée comme la meilleure méthode?

Les prothèses intravasculaires sont la méthode la plus sûre et la plus efficace - la chirurgie consistant à installer un stent prothétique à travers la lumière de l'artère fémorale.

Cette intervention est réalisée sans ouvrir la cavité abdominale, évoque un impact faible et réduit le risque de complications postopératoires.

Prévisions et espérance de vie

Le pronostic est relativement défavorable. Avec les interventions prévues, le taux de mortalité est de 3 à 5% et, en urgence, il atteint 45%. La rééducation est compliquée par la présence de comorbidités.

La qualité de vie diminue en raison de la longue période de récupération et du risque élevé de complications postopératoires.

Comment vivre avec un anévrisme aortique?

Les patients sont observés à vie chez le cardiologue et le chirurgien cardiaque. Il est nécessaire d’exclure les mauvaises habitudes (alcool, tabagisme, trop manger) et de traiter activement les maladies concomitantes.

Le régime repose sur l'exclusion des aliments qui augmentent le taux de sucre et de cholestérol dans le sang. La quantité quotidienne de sel est réduite à 3 g par jour. Les pâtisseries, les marinades, les plats frits et en conserve sont exclus.

Puis-je faire du sport? Les sports actifs ne sont pas recommandés car ils provoquent des blessures. Recommandé à pied.

Handicap

Les indications pour l'établissement du handicap sont déterminées individuellement. Le groupe de personnes handicapées est affecté par le nombre de crises par an, les complications et les résultats de l'opération. La combinaison d'une pathologie et de crises hypertensives fréquentes (au moins 12 par an) est une indication pour la définition de 3 groupes.

Est-il possible de travailler? L'invalidité des patients sans complications est préservée. Les patients sont des types de travail sécuritaires recommandés, qui ne sont pas liés au stress, aux blessures et aux conditions extrêmes.

La grossesse

L'évolution de la maladie chez les femmes enceintes est compliquée par une augmentation du volume sanguin et une charge accrue sur le cœur. Par conséquent, il est recommandé aux femmes malades de suivre un traitement au stade de la planification de la grossesse.

Si une pathologie est détectée pendant la grossesse, une observation dynamique (US) est établie.

Intervention endovasculaire opératoire est réalisée dans 1-2 trimestre.

Directives cliniques et nationales

Les patients avec un diagnostic confirmé sont recommandés:

  • Enregistrement d'un cardiologue;
  • Prévention des infections saisonnières;
  • Traitement des maladies associées;
  • Contrôle de la tension artérielle et prévention des crises;
  • Échographie au moins 2 fois par an, aortographie - au moins 1 fois par an;
  • Dépistage en laboratoire de la glycémie, des taux de sodium et de cholestérol, études de coagulation;
  • Radiographie annuelle de la poitrine.

L’anévrisme aortique est l’une des maladies cardiovasculaires les plus courantes, associée de manière causale à l’hypertension artérielle et à l’athérosclérose. La pathologie est plus typique chez les personnes plus âgées: dans 15 à 20% des cas, elle est cachée. Si des symptômes de la maladie sont trouvés, il est recommandé de consulter immédiatement un médecin. Un traitement chirurgical opportun peut prévenir la rupture de la paroi vasculaire et la mort.

Vidéo utile

Vous savez maintenant comment diagnostiquer un anévrisme aortique et quelles méthodes vous aideront à déterminer son type et son emplacement, à quoi il sert et comment il est traité. Enfin, nous proposons de regarder une vidéo sur cette maladie:

Etat menaçant le pronostic vital: qu'est-ce que l'anévrisme disséquant et la dissection aortique?

La dissection aortique se développe chaque année chez 5 000 patients atteints d’anévrisme. La maladie est une pathologie chirurgicale, 4 fois plus fréquente chez...

Comment sauvent-ils la vie lorsqu'un anévrisme de l'aorte abdominale se rompt?

La rupture est l’une des complications les plus courantes de l’anévrysme de l’aorte abdominale. La pathologie est caractérisée par un cours aigu, une clinique caractéristique et un taux de mortalité élevé....

Une maladie qui masque avec succès - anévrisme de l'aorte ascendante

Anévrisme de l'aorte ascendante - expansion limitée de la partie initiale de l'aorte, provoquée par l'étirement des couches de son mur, codes conformes à la CIM-10 - I71.0,...

Le pronostic du traitement est favorable: qu’est-ce qu’un anévrisme de l’arc aortique et comment le traiter?

Anévrisme de l'arc aortique - extension locale de l'aorte de plus de 3 cm de diamètre à l'endroit de la décharge de la carotide commune gauche et de la sous-clavier...

Approches modernes du diagnostic et du traitement des anévrismes de l'aorte

L'anévrisme de l'aorte thoracique est une expansion limitée de la lumière de l'aorte thoracique supérieure à 50% de la norme (plus de 3 cm de diamètre)....

Anévrisme aortique du coeur: causes, classification, méthodes de traitement

Certaines maladies du cœur et des vaisseaux qui y sont liés non seulement affectent la santé d'une personne, mais aussi menacent sa vie. Les signes d'expansion anévrismale de la plus grande artère située près du cœur se développent avec un tableau clinique flou. Par conséquent, il est important de savoir comment l'anévrisme aortique se manifeste, de quoi il s'agit et pourquoi cet état mortel est formé, quelles méthodes sont utilisées pour le traiter.

Anévrisme aortique: quelle est cette pathologie

L'aorte cardiaque, en tant que principal vaisseau sanguin, assure l'irrigation sanguine de tous les organes et tissus. La détection d'une partie élargie de la paroi de l'aorte, accompagnée d'une faiblesse et d'une diminution de la tonicité des structures tissulaires, indique la formation d'un anévrisme. En raison des changements destructeurs qui ont certaines causes, le diamètre du tronc aortique fait plus que doubler, provoquant l’apparition de maladies systémiques et vasculaires.

Anévrisme aortique

Le tableau clinique de la pathologie du cœur se développe lorsque, dans un point faible de la paroi du vaisseau cardiaque principal, l’étirement se produit sous une forte pression du flux sanguin. La partie élastique de la paroi est étirée, suivie d'une saillie, qui peut être de différentes tailles. La menace d'un état pathologique est associée à une probabilité élevée de rupture d'anévrisme, qui s'accompagne d'un saignement interne important, entraînant la mort instantanée du patient.

L'apparition d'un sac anévrismal peut se produire sur n'importe quel segment de l'aorte, mais le plus souvent, la localisation de la protrusion est diagnostiquée dans le segment abdominal (75%), ainsi que dans le thoracique (25%). La forme de la membrane d’étirement du vaisseau cardiaque dépend de la structure de la paroi aortique:

  • la couche interne, qui est une barrière dynamique se rétrécissant ou se dilatant, est une couche unique de cellules épithéliales, caractérisée par une épaisseur et une densité minimales;

Paroi vasculaire

  • la paroi du vaisseau central est particulièrement forte et élastique, constituée de cellules musculaires lisses, ce qui permet à la paroi de résister à une pression sanguine élevée;
  • la couche externe constituée de fibres d'élastine et de collagène a une structure lâche, c'est le processus de stratification qui se produit avec la formation de l'anévrisme.
  • Important: Le danger mortel d’un problème diagnostiqué d’artère cardiaque dans la menace minute par minute de sa rupture, les conséquences d’un processus instantané sont incompatibles avec la vie. La maladie, qui se développe de manière asymptomatique dans 15% des cas, peut être congénitale ou acquise.

    Termes de la classification de la pathologie cardiaque

    L'état de l'anévrisme, lorsque le diamètre de l'aorte est doublé, concerne principalement les personnes âgées présentant des traces de dépôts d'athérosclérose et des signes d'hypertension. La forme de l'apparition d'anévrisme de l'aorte cardiaque peut souvent ressembler à:

    • défaut aortique en forme de fuseau de nature diffuse, qui est situé dans tout le diamètre, une saillie de grande taille provoque des symptômes de compression;
    • Étirement asymétrique sacculé, accompagné de la formation d'un récipient rempli de sang, dans ce mode de réalisation, une déchirure de sac est la plus probable.

    Compte tenu des manifestations du processus de relaxation de la paroi du canal cardiaque principal, l'anévrisme peut se développer de manière asymptomatique ou être accompagné de douleur. Par type de structure, la saillie anévrismale est classée comme suit:

    • faux - une capsule remplie de sang formée par la paroi d'un vaisseau cardiaque endommagé de l'intérieur fait saillie d'un côté, ce qui ne réduit pas le danger de l'affection pour la vie du patient;
    • vrai - la saillie associée à l'amincissement de la structure des trois couches de la paroi vasculaire, se gonfle dans des directions différentes, a un meilleur pronostic en raison de la probabilité plus faible de déchirure.

    Le type fonctionnel d'anévrisme s'accompagne d'une saillie minimale de la paroi aortique du cœur, sans entraîner de destruction complète de la membrane artérielle. Le type d'anévrisme exfoliant appartient au type de maladie cardiaque le plus dangereux en raison de la localisation du défaut dans la couche interne de l'aorte. La progression de l'exfoliation avec l'augmentation du volume de la cavité se termine rapidement par une rupture de la coque du vaisseau.

    En se concentrant sur la taille, le sac anévrismal peut être petit (jusqu’à 5 cm), moyen (jusqu’à 7 cm), ainsi que grand (plus de 7 cm). L'anévrisme du coeur est classé comme gigantesque dans le cas d'un diamètre de vaisseau augmenté de 10 fois.

    La division de la pathologie en espèce

    Sur la base de la position de la formation sur l'artère cardiaque principale, ils déterminent le type d'anévrisme, ce qui aide le médecin à poser le bon diagnostic en prescrivant un traitement adéquat.

    Ce qui déclenche un anévrisme

    Les signes de développement d'une pathologie dans la paroi aortique du cœur se forment dans le contexte de modifications dystrophiques non spécifiques de l'épaisseur de la membrane du vaisseau principal. Cela conduit à un amincissement progressif de la paroi de l'artère, contribue au changement du tissu fibreux, qui est un processus irréversible. Les principales causes conduisant à la formation d'un anévrisme aortique peuvent également être attribuées à des états congénitaux et acquis.

    Développement de l'athérosclérose

    Les traces de lésions athérosclérotiques figurent parmi les causes les plus fréquentes de progression de la maladie vasculaire, y compris les manifestations d'anévrisme. Au cours de la maladie, les processus métaboliques sont perturbés, accompagnés d'une augmentation du taux de cholestérol, ce qui entraîne la formation de plaques sur les parois des artères. La circulation sanguine est obstruée dans les petits vaisseaux en raison du rétrécissement de la lumière du lit vasculaire. L'aorte est l'un des plus gros vaisseaux et le flux sanguin dans celle-ci n'est pas perturbée par les plaques, mais la membrane vasculaire située en dessous est détruite. L'action du processus dégénératif entraîne une perte d'élasticité et l'augmentation de la pression du flux sanguin entraîne l'apparition de signes anévrismaux.

    Infection à la syphilis

    Le problème des maladies vénériennes dans le passé était tout à fait pertinent, une manifestation caractéristique du stade avancé de la syphilis est la propagation de l'agent pathogène ainsi que la circulation sanguine dans tous les organes. La localisation du spirochète pâle devient la paroi aortique, que l'agent pathogène détruit finalement. Il en résulte un affaiblissement de la muqueuse de l'artère cardiaque, suivi de la formation d'un anévrisme.

    Remarque: dans la pratique médicale moderne, ce type de maladie cardiaque aortique est rare. La raison - une maladie sexuellement transmissible est facile à diagnostiquer et les méthodes de traitement efficace sont clairement définies.

    Risque de blessure

    Le fait que la membrane aortique du coeur soit endommagée accidentellement peut être associé à des procédures de diagnostic ou à des mesures thérapeutiques (angiographie coronarienne, angioplastie), à ​​la mise en œuvre du remplacement de la valve aortique. Après une lésion accidentelle d'un vaisseau cardiaque après plusieurs jours / semaines, un anévrisme aortique se forme et ses symptômes peuvent ne pas harceler le patient longtemps.

    Influence des anomalies congénitales

    Les syndromes héréditaires déterminés génétiquement empêchent le développement du tissu conjonctif, détruisant sa structure. Parmi les malformations congénitales, les situations suivantes sont les plus courantes:

    1. Le développement d'une maladie génétique appelée syndrome de Marfan entraîne la destruction des tissus osseux et du système cardiovasculaire. En plus d'un thorax déformé avec une longueur non naturelle des extrémités, la maladie se manifeste par la formation d'un anévrisme sur l'aorte ascendante, la menace d'angoisse, l'insuffisance du système valvulaire avec un décès prédit.
    2. Les maladies génétiques comprennent le type vasculaire du syndrome d'Ehlers-Danlos, qui s'accompagne d'une altération de la synthèse du collagène à base de protéines. Cette variante du syndrome s'accompagne d'ecchymoses, de forte mobilité des articulations, de pâleur de la peau amincie. En raison de la fragilité de la choroïde, un anévrisme apparaît, menaçant de se rompre.

    Un défaut congénital se forme pendant le développement du fœtus. La cause des anomalies congénitales peut être non seulement dans le facteur héréditaire, mais aussi dans la maladie de la mère pendant la grossesse. Un bébé devra subir une opération cardiaque urgente et son pronostic pour un nouveau-né peut être décevant. Si un enfant survit à une anomalie congénitale de l'aorte dans le segment thoracique ou abdominal, le risque de rupture est considérablement réduit si les prescriptions médicales sont suivies d'un traitement préventif.

    Influence des processus inflammatoires

    Dans la pratique médicale, une inflammation dans une couche séparée ou dans toute l'épaisseur de la paroi aortique est appelée aortite. Un abcès sévère entraîne l'apparition d'un étirement irréversible du mur qui se transforme en une cavité anévrismale pour les raisons suivantes:

      progression de l'aortite spécifique associée à la tuberculose, la syphilis, la polyarthrite rhumatoïde;

    Baguette de la tuberculose

  • Les maladies infectieuses et fongiques et les allergies contribuent au développement de l'aortite non spécifique.
  • Les facteurs qui provoquent les symptômes de l'anévrisme aortique comprennent le tabagisme, qui conduit à des processus dégénératifs affectant la membrane aortique en raison du développement de l'athérosclérose. L'état anévrismal de la paroi de l'artère cardiaque menace les personnes en surpoids, les adeptes de la malnutrition due à un excès de cholestérol, les patients âgés souffrant d'une maladie cardiaque.

    Important: Un facteur de risque particulier est considéré comme l'âge après 50-60 ans, lorsque le métabolisme est perturbé et que la structure du tissu conjonctif souffre de processus dégénératifs avec une tendance élevée à l'hypertension. Chez les patients jeunes, l'apparition d'un anévrisme est due à la présence de syphilis ou de troubles congénitaux.

    Tableau clinique

    En apparence, la zone de destruction de la paroi aortique peut non seulement être en forme de sac ou diffuse. Le foyer, situé au niveau du coeur, peut avoir une forme plate ou un champignon, différer par sa structure exfoliante. Le développement de tout type de pathologie cardiaque passe par des étapes avec un certain degré de danger de rupture de l'aorte.

    Quels symptômes un anévrisme signale-t-il?

    Le principal danger des maladies cardiaques dans l’évolution asymptomatique d’un processus destructeur qui se développe depuis longtemps. L'apparition des premiers signaux indique la progression de la séparation de la paroi vasculaire, conduisant à la compression (compression) des organes voisins. En général, les symptômes de l'anévrisme se développent dans trois directions:

    • des signes d'altération de l'apport sanguin au système de branche aortique entraînent un dysfonctionnement des organes situés à proximité de la saillie;
    • le signal de compression indique une taille importante de l'anévrisme, il déforme les structures anatomiques adjacentes;
    • l'apparition de la douleur accompagne souvent la séparation du mur, mais la douleur est possible dans le cas du type de saillie habituel.

    La symptomatologie dans la formation de la poche anévrysmale est caractérisée par des manifestations spécifiques dans différents types de cardiopathies aortiques. Par conséquent, il est utile de se familiariser avec les symptômes de l'anévrisme, en fonction de son emplacement dans différents segments de l'aorte.

    Anévrisme de l'aorte ascendante du coeur

    La pathologie fait référence à des affections rares localisées à la sortie de la région auriculaire gauche. Avec la menace de thrombose et d'infarctus, le syndrome de douleur ischémique se forme en raison du manque d'oxygène par le muscle cardiaque. Le cœur rétrécit difficilement, il a besoin d'une plus grande quantité d'oxygène, ce qui perturbe le fonctionnement de la valvule en se traduisant par un rythme cardiaque forcé.

    Problèmes aortiques dans la région du sternum

    Le type d'anévrisme thoracique signale des symptômes visibles lorsque la formation de renflement à la surface du vaisseau sanguin atteint une taille importante. La poche située à côté du cœur provoque un dysfonctionnement du fonctionnement de l'organe vital, signalant les symptômes caractéristiques:

    • Les pulsions matinales de la douleur (aortalgie), localisées derrière le sternum, sont une réaction à la défaite des processus nerveux dans l’épaisseur de la paroi du vaisseau;
    • le syndrome de la toux, qui se développe en raison de la compression de la trachée ou des structures bronchiques, entraîne une détérioration de l'activité cardiaque;
    • la sensation de lourdeur dans la poitrine résulte de la compression des tissus de l'aorte environnants, provoquant la sensation de la présence d'un corps étranger derrière le sternum;
    • le développement de la dyspnée devient une réaction au fonctionnement anormal du muscle cardiaque, ce qui conduit à l'apparition d'une courte toux ou d'une douleur, d'un changement de pression;
    • les signes de vertiges et la succession de signaux neurologiques sont une conséquence de la détérioration de l'apport sanguin au cerveau, des fluctuations de pression (faible / élevée);
    • En accélérant le rythme cardiaque, l'organe vital répond à des difficultés de libération du sang, se manifestant par des symptômes de tachycardie, une accélération du rythme cardiaque.

    Le véritable signe d'anévrisme de l'aorte cardiaque, situé dans le segment thoracique, peut être qualifié de symptôme évident de compression affectant les structures suivantes du corps du patient:

    • la compression de la trachée et des bronches montre une respiration bruyante, une toux lorsque vous essayez de prendre une profonde respiration;
    • une pression sur l'œsophage indique une difficulté à avaler, une douleur épigastrique sévère après avoir mangé;
    • la participation au processus du nerf récurrent conduit au développement de l'enrouement, de la voix enrouée;
    • La compression de deux artères (brachio-céphalique et sous-clavière) conduit à des troubles auditifs visuels.

    Important: Un trait distinctif de l’anévrisme se manifeste par une triade de symptômes - différentes tailles de pupille avec des yeux profondément enfoncés et une fissure palpébrale rétrécie. Des signes de pression d’une très grande saillie sur l’aorte sont visibles sur le visage du patient, qui devient gonflé avec une teinte bleuâtre et des veines de la nuque enflées.

    Renflement dans la zone de l'arc aortique

    Les types de maladies cardiaques fréquemment rencontrés signalent une détérioration de la circulation du sang dans les vaisseaux pénétrant dans la tête et les bras. Avec une variété de symptômes, la véritable cause du problème (anévrisme) ne peut être détectée que sur une radiographie.

    Segment de l'aorte descendante

    La localisation de la capsule anévrysmale dans la région de ce segment est le problème le plus courant (près de 70% des patients), qui se manifeste par un dysfonctionnement du coeur, de la fonction pulmonaire. Un certain nombre de symptômes spécifiques (lourdeur derrière le sternum, problème de respiration profonde, risque élevé de pneumonie dû à une toux prolongée due à la compression d'une zone pulmonaire séparée) augmentent le risque d'infection.

    Implication de l'aorte abdominale

    Le sac pariétal, situé sur la paroi de l'aorte abdominale, est diagnostiqué plus souvent que les signes d'un anévrisme thoracique. Les symptômes de ce type de maladie sont associés à des modifications de la paroi du vaisseau aortique dues à la grande saillie de la membrane, qui provoque des troubles gastro-intestinaux, une altération de la circulation sanguine dans les membres inférieurs et des symptômes de compression nerveuse dans la région lombaire. La version abdominale de l’anévrisme peut se développer sans signes significatifs et les patients attribuent l’apparition de légères poussées douloureuses aux conséquences de la malnutrition.

    Quel est le danger de la pathologie aortique?

    Le principal danger de la capsule sur l'aorte cardiaque est associé à la menace de rupture. Les patients décèdent avant même le diagnostic et le traitement d'un anévrisme aortique. La raison en est abondante hémorragie intestinale, signalant la clinique "abdomen aigu", accompagnée d'une perte de conscience.

    En outre, les anévrismes cardiaques se développent avec des complications graves de divers organes et systèmes du corps humain, se manifestant:

    • manque d'oxygène dans les organes internes en raison d'une circulation sanguine altérée;
    • risque accru de thrombose;
    • développement de la calcification et de la dystrophie des parois vasculaires;
    • l'apparition de maladies concomitantes d'organes dans la zone où l'anévrisme serre l'aorte;
    • la formation de bradycardie dans les pathologies aortiques sévères;
    • l'apparition d'ischémie des jambes avec la dégénérescence des ulcères trophiques en nécrose des tissus mous.

    Remarque: le diagnostic d'un anévrisme pendant la grossesse est considéré comme un symptôme menaçant non seulement pour la mère, mais également pour l'enfant en développement. La nutrition reçue par le fœtus par le sang de l’organisme maternel et la circulation sanguine de la mère perturbée par les affections cardiaques le privent d’une grande proportion de nutriments.

    Comment identifier un anévrisme

    L'état pathologique est difficile à diagnostiquer car il se développe principalement sans signes de symptômes vifs. Par conséquent, les patients atteints d’athérosclérose et de maladies hypertensives doivent régulièrement subir des examens de routine, en particulier chez les personnes âgées.

    Le diagnostic d'une anomalie vasculaire, le médecin commence par une enquête auprès des patients de plaintes et de symptômes, la présence de maladies héréditaires. Ensuite, le spécialiste commence un examen physique avec une évaluation du type de corps et de la couleur de la peau, la détection de défauts externes et des problèmes respiratoires. En outre, en tapotant manuellement et en écoutant avec un stetofonendoskop environ l'emplacement de l'anévrisme et ses dimensions approximatives sont clarifiées.

    La prochaine étape des mesures de diagnostic consistera en la nomination d’un examen instrumental pour clarifier le diagnostic préliminaire.

    Anévrisme aortique du coeur: causes, symptômes et traitement

    L'auteur: Nikolay Zakharov Date: 08/16/2018

    L'anévrisme aortique est une expansion du vaisseau, due à la perte de ses parois d'élasticité. L'expansion a lieu dans une zone locale qui ressemble à un fuseau ou à un sac dans son apparence. Le diagnostic d'anévrisme est posé dans le cas où le diamètre du vaisseau augmente de deux fois ou plus par rapport à la norme. L'un des types les plus redoutables d'anévrisme est l'anévrisme de l'aorte thoracique.

    Anatomie

    L'aorte est le plus grand vaisseau qui prend naissance dans le ventricule gauche du cœur et donne lieu à un grand cercle de circulation sanguine. L'aorte est extrêmement élastique et extensible, car elle doit résister à la pression créée dans le ventricule gauche pendant le débit cardiaque, c'est-à-dire pendant la systole. La paroi de l'aorte contient une grande quantité d'élastine: une protéine qui lui confère force et élasticité. Après la systole, l’aorte thoracique s’étire, au cours de la diastole, elle reprend sa forme initiale.

    La paroi de l'aorte et des autres grandes artères est composée de trois couches:

    • interne, constitué de cellules épithéliales;
    • la couche intermédiaire, qui repose sur un tissu conjonctif fort (fibres de collagène et d'élastine) et des fibres musculaires;
    • couche externe, tissu conjonctif lâche et plié.

    L'aorte est constituée de trois parties: la division ascendante, située à proximité du muscle cardiaque, la crosse aortique et la partie descendante. La partie descendante est divisée en partie thoracique et abdominale, situées respectivement au-dessus et au-dessous du diaphragme.

    L'anévrisme peut être localisé sur n'importe quelle partie de l'aorte, mais le plus souvent, il se forme dans la région thoracique, ce qui explique la pression maximale du sang s'écoulant du cœur pendant la contraction.

    Raisons

    Il existe deux types de causes d'anévrisme: congénital et acquis.

    Les causes congénitales les plus courantes incluent:

    • manque de protéines d'élastine dans le corps. L'élastine fait partie des parois des vaisseaux sanguins et est responsable de leur élasticité.
    • Syndrome de Marfan. Avec ce syndrome, la formation de tissu conjonctif est perturbée dans le corps, ce qui conduit non seulement à un anévrisme aortique, mais également à des pathologies du coeur, du système musculo-squelettique et de l'analyseur visuel;
    • Syndrome d'Ehlers-Danlos. Cette anomalie congénitale est caractérisée par la formation incomplète de formations de collagène, qui incluent les grandes artères.

    Les causes de l'anévrisme aortique acquis sont les suivantes:

    • athérosclérose. Un dépôt excessif de cholestérol dans les parois des vaisseaux sanguins conduit à leur amincissement graduel avec expansion ultérieure de la lumière;
    • aortite (inflammation de l'aorte). La syphilis ou une infection fongique est la principale cause d'inflammation de l'aorte.
    • maladie hypertensive. L'augmentation constante de la pression conduit au fait que l'aorte commence à se dilater, ce qui devient la cause de l'anévrisme;
    • lésions de l'aorte résultant d'une blessure ou d'une intervention chirurgicale;
    • pathologies auto-immunes conduisant à une inflammation des parois des gros vaisseaux.

    Classification

    Il existe deux types d'anévrisme.

    Il existe une classification des anévrismes, basée sur la forme de l'expansion:

    • grêles. L'expansion est uniforme, s'étend sur tout le diamètre du vaisseau;
    • sacculer Le renflement a la forme d'un sac, alors que sa taille ne dépasse pas 50% du diamètre de l'aorte:
    • exfoliée. Le développement de l'anévrisme exfoliant en raison de dommages à la couche interne du vaisseau. En même temps, le sang pénètre dans la poche formée, l'élargissant progressivement et provoquant la séparation de la paroi aortique.

    Symptômes de l'anévrisme de l'aorte thoracique

    Le symptôme le plus courant de l'anévrisme de l'aorte thoracique est une douleur au sternum, aggravée par un effort physique et une agitation. En outre, le patient est préoccupé par les manifestations suivantes de l'anévrisme:

    • tachycardie (augmentation du rythme cardiaque);
    • essoufflement;
    • étourdissements fréquents;
    • fatigue

    Si l'anévrisme atteint une taille importante, il peut rejoindre le syndrome de la veine cave supérieure, se manifestant par un gonflement du visage et son bleuissement, un gonflement de la moitié supérieure du corps et des membres, une toux. Le développement du syndrome est dû au fait que l'expansion de l'aorte provoque une violation de l'écoulement du sang veineux dans la moitié inférieure du corps.

    Si l'anévrisme apparaît sur l'arc aortique, il peut pincer les nerfs de la région thoracique. Avec la défaite du nerf récurrent, le patient se plaint d'un changement de voix et d'une toux constante sans écoulement de crachats. Une hypersalivation et une bradycardie surviennent lorsque l'anévrisme serre le nerf vague.

    L'anévrisme peut se développer sans symptômes prononcés ou avec des symptômes implicites, apparaissant souvent de manière aléatoire au cours des examens préventifs.

    Des complications

    La complication la plus terrible de l'anévrisme est sa rupture. En conséquence, des saignements se développent, entraînant un choc et un collapsus en peu de temps. Une rupture d'anévrisme peut survenir dans la veine cave supérieure, la cavité péricardique (espace entre le muscle cardiaque et le péricarde), les poumons ou la cavité pleurale, entraînant une insuffisance cardiaque ou pulmonaire.

    Anévrisme aortique chez les enfants

    En règle générale, l'anévrisme cardiaque chez l'enfant est une conséquence des troubles du développement intra-utérin. Les autres causes courantes de développement d'anévrysmes chez les enfants comprennent:

    • athérosclérose;
    • la syphilis, qui peut être transmise de la mère à l'enfant%
    • l'hypertension. L'hypertension chez les enfants est relativement rare, mais si l'enfant est à risque (il a des parents chez qui un anévrisme a été diagnostiqué), les parents doivent mesurer régulièrement sa tension artérielle;
    • vascularite (maladie vasculaire inflammatoire systémique).

    Les principaux symptômes de l'anévrisme aortique chez les enfants sont les suivants:

    • ronfler dans un rêve;
    • plaintes de douleurs thoraciques faisant place au dos;
    • Il est difficile pour un enfant d'avaler des aliments, alors que les manger peut s'étouffer et tousser.

    Diagnostics

    Pour détecter un anévrisme aortique, les études suivantes sont attribuées:

    • radiographie. La radiographie vous permet d'explorer les contours de l'aorte et d'identifier son expansion ou saillie;
    • échographie du mur vasculaire. Simultanément, un capteur est inséré dans l'aorte, ce qui permet de détecter les modifications existantes à l'aide d'ultrasons;
    • échocardiographie. Vous permet d'étudier la structure des parois de l'aorte et d'identifier l'emplacement, la forme et la taille de l'anévrisme;
    • aortographie. Un agent de contraste est injecté dans la lumière de l'aorte, après quoi une radiographie est adressée au patient, dans laquelle la lumière du vaisseau et sa pathologie éventuelle seront clairement visibles;
    • TDM, IRM. Ces méthodes modernes permettent de déterminer la localisation de l'anévrisme, ainsi que le degré d'endommagement d'autres vaisseaux, par exemple la veine cave supérieure.

    Ce ne sont pas toutes les méthodes d'examen aortique. Le médecin sélectionne les options de diagnostic qui conviennent le mieux au patient. Parfois, plusieurs examens instrumentaux sont désignés pour clarifier le diagnostic.

    Traitement

    Le traitement est prescrit après avoir déterminé la taille, l'emplacement et le type d'anévrisme. Le traitement peut être effectué de manière conservatrice ou par voie chirurgicale.

    Les principaux objectifs de la thérapie conservatrice sont les suivants:

    • contrôle de la pression artérielle;
    • diminution de la fréquence cardiaque;
    • réduire le cholestérol dans le sang.

    En outre, il est vivement recommandé aux patients d'arrêter de fumer et de consommer de l'alcool, ainsi que de passer à une alimentation saine. Si la taille de l'anévrisme est petite, les complications et la chirurgie peuvent être évitées grâce au choix correct des médicaments et à la correction du mode de vie du patient.

    Le traitement chirurgical est recommandé dans les cas où l'anévrisme est une menace pour le patient, par exemple, il existe un risque élevé de rupture de l'aorte et de saignement interne important.

    Le médecin choisit le type d'opération en fonction de l'état du patient et du stade de la maladie.

    L'anévrisme de l'aorte thoracique est une expansion pathologique de la région du vaisseau qui provoque un amincissement de ses parois. L'anévrisme peut provoquer une hémorragie interne massive qui entraîne rapidement la mort. Il est important de consulter régulièrement le médecin pour des examens préventifs, de surveiller la pression artérielle et de ne pas ignorer les douleurs au cœur: ce n'est qu'ainsi que le développement de complications de l'anévrisme et la chirurgie seront évités!