Anévrisme de l'aorte abdominale: symptômes et options de traitement

Avec l'anévrisme de l'aorte abdominale, il se produit une augmentation excessive du diamètre et de l'expansion de la lumière du plus grand vaisseau du corps (aorte), située dans sa partie abdominale. La paroi de l'aorte abdominale altérée, à partir de laquelle s'étendent les artères qui apportent le sang aux organes internes, devient plus fine et affaiblie.

Le résultat de tels changements est la menace de rupture spontanée avec des saignements abondants et une insuffisance de l'apport sanguin aux organes abdominaux. Cette pathologie, bien que relativement rare (moins de 1% de la population est malade), est très dangereuse (plus de 90% des patients atteints d'anévrysme aortique meurent de complications).

Qu'est ce que c'est

Anévrisme - traduction littérale du latin, extension. Par ce terme, on entend un changement pathologique associé à un renflement des parois du vaisseau. Anévrisme de l'aorte abdominale (ABA), diagnostiqué en cas de lésions vasculaires dans la région allant de la XIIe thoracique à la vertèbre lombaire IV-V.

Les causes

La condition dans laquelle une seule zone de l'aorte se dilate s'appelle un anévrisme. Lorsque cette violation des parois des vaisseaux devient faible et sous la pression du sang commencent à gonfler, ce qui peut entraîner une rupture. L'anévrisme survient le plus souvent en raison des facteurs suivants:

  • surpoids;
  • l'influence de l'hérédité;
  • traumatisme abdominal;
  • fumer;
  • l'hypodynamie;
  • hypertension artérielle;
  • maladies infectieuses (notamment la syphilis);
  • pathologies aortiques congénitales;
  • la présence d'athérosclérose, dans laquelle du cholestérol se dépose sur les parois de l'aorte avec formation de plaques athérosclérotiques spécifiques.

Il convient de noter que l’anévrisme est plus souvent diagnostiqué après l’âge de 55 ans et chez la moitié masculine de la population. En outre, les causes de son développement comprennent une aortoartérite ou des processus inflammatoires non spécifiques provoqués par la tuberculose, les rhumatismes, la salmonellose. Il existe également une théorie selon laquelle un anévrisme peut survenir en raison d'un certain défaut des chromosomes, ce qui conduit au métabolisme pathologique du cuivre. Dans le même temps, il existe une carence en élastine et en collagène dans les parois des vaisseaux sanguins, ce qui provoque leur faiblesse et leur tendance à se dilater.

Les symptômes

La taille de l'anévrisme influe sur l'intensité des symptômes de la maladie: les petits renflements aortiques ne sont pas gênants, il est donc possible que les personnes ne remarquent aucun symptôme pendant de nombreuses années.

Lorsque l'anévrisme thoracique grossit considérablement et commence à comprimer les organes environnants, les patients éprouvent les sensations correspondantes:

  1. Essoufflement;
  2. Douleur thoracique renversé caractère;
  3. Perturbation de la déglutition (si un anévrisme s'est formé près de l'œsophage);
  4. Toux, enrouement (avec la pression d'un néoplasme sur les terminaisons nerveuses du larynx);
  5. Pulsation dans la poitrine.

Il existe également un symptôme spécifique qui apparaît lorsque les nerfs du système nerveux autonome sont comprimés: il s’agit du syndrome de Horner. Chez les patients atteints du syndrome susmentionné, une pupille rétrécie, la moitié des paupières est clairement visible, la transpiration est importante.

Diagnostics

Il est possible de confirmer ou d'infirmer la présence d'un anévrisme de l'aorte abdominale en passant des études spéciales:

  • radiographie;
  • Échographie des organes abdominaux;
  • Aorte de CT;
  • IRM de l'aorte.

Le diagnostic différentiel est une méthode qui exclut toutes les maladies possibles, qui ne conviennent pas aux symptômes ni à d’autres facteurs. En conséquence, le diagnostic est réduit à une seule maladie possible. Il est plutôt difficile de diagnostiquer la maladie, en particulier si son évolution est asymptomatique ou si les symptômes prédominent de la part des organes du péritoine et de l'espace rétropéritonéal.

Le diagnostic différentiel est réalisé avec les maladies oncologiques des organes du système digestif, de l'espace rétropéritonéal, du pancréas, des reins, de la déviation et de l'allongement de l'aorte, de la difformité de la colonne vertébrale.

Traitement de l'anévrisme aortique

Aucun médicament ne pourrait éliminer l'anévrisme de l'aorte abdominale. Cependant, lors du traitement d'une maladie, un traitement médicamenteux est nécessaire pour prévenir la progression et la complication de la maladie. Le médecin peut vous prescrire des médicaments contrôlant l’augmentation de la pression artérielle et du cholestérol.

Tous les médicaments utilisés dans ce diagnostic appartiennent aux groupes suivants:

  • médicaments antifongiques et antibiotiques - en présence de processus inflammatoires ou mycotiques dans l'aorte;
  • médicaments anti-inflammatoires (corticostéroïdes - prednisone ou AINS - diclofénac) - en présence de maladies rhumatismales aortiques et cardiaques;
  • agents antiplaquettaires et anticoagulants - agents antithrombotiques (clopidogrel, warfarine, aspicor, thrombose, cardiomagnyle). Il ne doit être utilisé que sous la surveillance d'un médecin, car lors de la rupture de l'aorte, son action ne fait qu'augmenter le saignement.
  • médicaments hypolipidémiants - normalisant le cholestérol et empêchant son dépôt sur les parois des vaisseaux sanguins (rosuvastatine, atorvastatine);
  • médicaments cardiotropes - noliprel, vérapamil, rekardium, prestarium;
  • les médicaments conçus pour abaisser la glycémie en présence de diabète.

Le traitement efficace de cette maladie ne peut être effectué qu'avec l'aide d'une intervention chirurgicale. L'opération peut être effectuée dans un ordre d'urgence et planifié.

Opération

Après avoir reçu des informations exhaustives sur l’état du patient, l’un des traitements chirurgicaux suivants est désigné:

  1. Endoprothèses de l'anévrisme abdominal. Au cours de la procédure, le lieu de la circulation sanguine obstruée est contourné en cousant dans un vaisseau artificiel ou naturel supplémentaire. L'opération est réalisée à travers une incision laparostamique. L'inconvénient de la méthode est un pourcentage élevé de mortalité pendant la chirurgie. Pour réduire les risques, on prescrit au patient des suppléments de fer et des anticoagulants. En conséquence, il est possible d'éviter une perte de sang importante et de sauver la vie du patient.
  2. Stenting des artères de la cavité abdominale avec plusieurs anévrismes. Pendant la chirurgie, un stent est inséré dans l'aorte, ce qui dilate et renforce les parois de l'aorte, empêchant ainsi la rupture. L'opération aide à protéger le patient de manière significative. L'inconvénient des tactiques opérationnelles de traitement à l'aide de stenting est que dans 10% des cas, il y a une migration de la structure.

Les contre-indications à la chirurgie élective sont les suivantes: infarctus du myocarde récent, accident vasculaire cérébral (jusqu’à 6 semaines), insuffisance cardiopulmonaire grave, insuffisance rénale, lésion occlusive commune des artères iliaques et fémorales. Lorsqu'un anévrisme de l'aorte abdominale est déchiré ou rompu, la résection est effectuée pour des raisons de santé.

Complications possibles après la chirurgie

Les statistiques sur les résultats après traitement chirurgical suggèrent qu’après une opération planifiée, le nombre de décès varie de 0 à 0,34% après une longue période. Après l'opération d'urgence, le taux de mortalité des patients au cours des deux premiers mois est de 90%.

Bilan légèrement réconfortant de la mortalité pendant l'opération:

  1. Intervention de routine 7-10%;
  2. Chirurgie pour suturer une rupture d'anévrisme 40 - 50%;
  3. Endoprothèses 1%.

Sur la base de ces chiffres, il est clair que mener une opération planifiée avant l'apparition de complications augmente considérablement les chances de survie du patient. Une préparation minutieuse pour l'opération élimine le développement de complications. Cependant, leur occurrence ne peut être exclue.

Il est nécessaire de se rappeler et de savoir que même après une intervention chirurgicale planifiée, des complications postopératoires peuvent exister et que, dans le cas de formes compliquées d'anévrysme de l'aorte abdominale, le risque est beaucoup plus élevé. Les complications suivantes sont les plus dangereuses:

  • saignement interne;
  • la formation d'un caillot de sang dans la région de la prothèse vasculaire;
  • perturbation du coeur avec le risque d'insuffisance cardiaque aiguë;
  • insuffisance rénale due à des modifications pathologiques du débit sanguin;
  • violation du flux sanguin dans les jambes.

Complications dans la période reculée:

  • infection de la prothèse
  • fistule intestinale,
  • thrombose prothétique,
  • dysfonctionnement sexuel.

Style de vie du patient

Si l'anévrisme est de petite taille (jusqu'à 5 cm) et qu'une opération planifiée n'est pas planifiée, les médecins appliquent une tactique d'attentisme et surveillent le patient. Le patient doit consulter son médecin une fois tous les six mois pour un examen. Si la croissance de l’anévrisme est rapide (plus de 0,5 cm par six mois), une intervention chirurgicale est prévue.

Après la chirurgie, le patient rend visite au médecin tous les mois la première année, puis tous les six mois la deuxième année, puis une fois par an. Avant et après la chirurgie, le patient doit prendre les médicaments prescrits par le médecin.

Il est recommandé d’observer les mesures simples suivantes pour maintenir un mode de vie sain afin de prévenir la croissance et les complications des anévrismes:

  1. L'exclusion d'effort physique intense - les sports sont contre-indiqués, la marche sur de courtes distances est autorisée. En période postopératoire - repos au lit complet avec charges motrices progressives.
  2. Réduire le cholestérol - prendre des statines telles que prescrites par un médecin, en limitant l'apport en cholestérol contenu dans les aliments.
  3. Une bonne nutrition et un contrôle du poids. Il est interdit de manger des aliments gras, salés, épicés, frits. Une restriction est imposée aux pâtisseries et aux graisses animales. Il est recommandé d’utiliser des boissons aux fruits, des compotes, des jus de fruits, du poisson et des variétés de viande de volaille, de produits laitiers, de céréales, de fruits et de légumes à faible teneur en matière grasse. Les repas doivent être divisés en petites portions de 4 à 6 fois par jour. Les produits doivent être moulus, bouillis et cuits à la vapeur.
  4. Refus total de fumer et de l'alcool. Il a été prouvé que le tabagisme déclenche la croissance des anévrismes et que l'alcool augmente la pression, ce qui peut déclencher une catastrophe vasculaire.
  5. Contrôle du niveau de pression artérielle - exclusion du stress psycho-émotionnel, travail physique pénible, médication régulière, normalisation de la pression, limitation du sel dans les aliments.

Une correction des maladies concomitantes est également effectuée - diabète, maladies du cœur, du foie, des reins et autres.

Prévisions

Le pronostic en l'absence de traitement est défavorable, car avec l'évolution de la maladie, des complications entraînent la mort.

  • la mortalité avec un petit anévrisme est inférieure à 5% par an, et avec une taille d'éducation de 5 à 9 cm, elle est de 75%.
  • mortalité après diagnostic et présence d'anévrismes moyens et grands au cours des deux premières années - 50-60%.
  • après une opération planifiée, le pronostic est favorable: la survie au cours des cinq premières années est de 65 à 70%.

Après la rupture de l'aorte, le pronostic est extrêmement mauvais. Sans traitement, 100% des patients décèdent, alors que les soins prodigués au cours des deux premiers mois après la chirurgie, 90% des patients décèdent.

Anévrisme de l'aorte abdominale: symptômes et traitement

Le cœur pompe sans relâche le sang tout au long de la journée, apportant des nutriments et de l'oxygène aux tissus de tous les organes internes avec son courant. Il arrive parfois que les voies de transport - les navires - deviennent plus minces et puissent se rompre à tout moment. Cela se produit souvent dans la région rétropéritonéale. Découvrez à quel point le phénomène est dangereux, comment le diagnostiquer et le traiter.

Quel est l'anévrisme de l'aorte abdominale

Traduit du grec anévrisme - est une extension. Le sang qui traverse l'aorte se presse contre ses parois. Si les navires ont perdu de l'élasticité, ils s'étirent à certains endroits. À l'endroit où cela s'est passé, un "sac" est formé, appelé anévrisme. Lors du diagnostic d'un processus dégénératif dans l'espace rétropéritonéal, j'entends une entorse aortique située entre la 12e vertèbre thoracique et la 4e vertèbre lombaire.

L'aorte abdominale est considérée comme la plus grande artère du corps humain et ses lésions médicales sont très courantes. Selon les statistiques, environ 15% des hommes de plus de 65 ans souffrent d'une forme cachée de cette pathologie. Chez les enfants et les adolescents, cette maladie est innée. En général, des anomalies vasculaires similaires sont diagnostiquées chez 5% des personnes dans le monde.

Raisons

La déformation peut se produire pour diverses raisons. Si nous considérons des cas de pathologie congénitale, nous devrions prêter attention aux maladies des tissus conjonctifs - le syndrome de Marfan et la dysplasie fibromusculaire. Ils affectent le tonus des vaisseaux sanguins chez les nourrissons et réduisent leur force. Si la taille de l'anévrisme est petite, le traitement chirurgical est retardé jusqu'à ce que l'enfant grandisse.

Les lésions de l’abdomen, du thorax ou de la colonne vertébrale sont une autre cause fréquente de développement d’une pathologie. Les types de dommages suivants entraînent l’occurrence, et souvent une pause instantanée:

  • plaies pénétrantes de la cavité abdominale avec dissection de l'aorte;
  • blessures à la colonne vertébrale fermées;
  • ecchymoses à la poitrine ou aux côtes;
  • les effets de coups forts à la poitrine ou à l'abdomen.

Les types secondaires de causes d’anévrismes abdominaux incluent diverses maladies infectieuses. Certaines souches de microorganismes nuisibles, bactéries, virus ou champignons peuvent pénétrer dans la région rétropéritonéale avec du sang et provoquer le développement d'une aortite - une inflammation du vaisseau. En réponse à de telles actions, le corps commence à produire des anticorps attaquants. Après neutralisation de l'infection, les parois de l'aorte sont partiellement détruites ou amincies. Les maladies infectieuses et les micro-organismes suivants entraînent l'apparition d'anomalies vasculaires de la cavité abdominale:

  • la syphilis;
  • la tuberculose;
  • staphylose pathogène et streptocoques;
  • infection à cytomégalovirus;
  • virus de l'herpès;
  • endocardite bactérienne;
  • maux de gorge streptocoques;
  • maladies trophiques;
  • salmonellose.

En cas de maladie non infectieuse, les dommages causés aux parois de l’aorte ne sont pas des microbes, mais les anticorps du corps. Les rhumatismes, la polyarthrite rhumatoïde et certaines autres maladies systémiques affectant la densité du tissu conjonctif sont parmi les maladies qui provoquent un anévrisme:

  • spondylarthrite ankylosante ou spondylarthrite ankylosante;
  • Maladie de Takayasu - inflammation granulomateuse des gros vaisseaux;
  • vascularite systémique;
  • La granulomatose de Wegener;
  • thromboangéite oblitérante;
  • périartérite nodeuse;
  • le lupus érythémateux;
  • Syndrome de Sharpe.

La cause la plus commune du développement d'un défaut est le développement de l'athérosclérose. Il s’agit d’une maladie chronique causée par une violation du métabolisme des graisses dans le corps et par le dépôt de cholestérol nocif sur les parois des vaisseaux sanguins. Tout cela conduit à la croissance des tissus conjonctifs et à une diminution de l'élasticité des vaisseaux. Le risque d'athérosclérose augmente:

  • le diabète;
  • personnes en surpoids;
  • avec un régime alimentaire inapproprié, le tabagisme;
  • chez les patients qui sont souvent nerveux ou ont récemment subi un stress sévère.

Dans certains cas, un anévrisme aortique apparaît après la chirurgie. Cette pathologie vasculaire est beaucoup moins fréquente à la suite de processus purulents, après une péritonite ou une médiastinite. La plupart des anévrismes sont acquis, c'est-à-dire qu'ils apparaissent au cours de la vie. Les facteurs prédisposants comprennent:

  • Course. Les scientifiques ont découvert que les personnes de race blanche sont plus susceptibles de souffrir de pathologies vasculaires.
  • Âge Avec le passage de la vie, des changements liés à l'âge se produisent dans les vaisseaux et les tissus conjonctifs.
  • Paul Statistiquement, la pathologie est plus souvent diagnostiquée chez l'homme que chez la femme. Ceci est influencé par les mauvaises habitudes (tabac, alcool), le stress fréquent et les conditions de travail difficiles.
  • Prédisposition héréditaire Si la famille avait déjà des précédents, les chances d'obtenir une pathologie "héritée" sont considérablement augmentées.
  • L'hypertension. L'hypertension artérielle réduit non seulement la qualité de vie, mais affecte également l'état des vaisseaux sanguins. En raison de la pulsation constante du sang, ils deviennent plus minces, perdent leur élasticité et peuvent se stratifier.

Les symptômes

La maladie est classée comme particulièrement dangereuse car, dans près de 90% des cas, elle est complètement asymptomatique ou si les signes extérieurs sont si mineurs que le patient n’estime pas nécessaire de consulter un médecin. Les manifestations caractéristiques de l'anévrisme sont:

  • Douleur au mesogaster. Les patients les décrivent comme étant ennuyeux et douloureux. Parfois, la douleur cède, le bas du dos, la partie fémorale. L'intensité des sensations désagréables augmente avec la pression ou après l'effort.
  • Pulsation de l'aorte abdominale. Dans un milieu liquide, à savoir le sang et la lymphe, la vibration est particulièrement bien ressentie. Pendant que le cœur se contracte ou se détend, si vous placez votre main sur la région abdominale, vous pouvez clairement sentir la pulsation à un moment donné.

Si la pathologie a atteint une taille importante, les vaisseaux commencent à entrer en contact avec d'autres organes. Il y a une violation de la digestion, il y a une compression des uretères, terminaisons nerveuses. Dans de tels cas, d'autres symptômes d'anévrisme de l'aorte abdominale se manifestent:

  • abdominaux - brûlures d'estomac, anorexie progressive, selles avec facultés affaiblies (constipation ou diarrhée), nausées, vomissements, flatulences, éructations;
  • urologique - apparition d'impuretés sanguines dans l'urine, inconfort au moment de la miction, lourdeur dans la région lombaire, coliques néphrétiques et autres troubles dysuriques;
  • isioradicularis - douleur dans le dos en tournant le corps, engourdissement des jambes, sensibilité diminuée des membres, mouvements du corps altérés;
  • ischémie des membres inférieurs - sensation de froid dans les jambes, claudication intermittente, ulcères trophiques, ongles cassants, apparition d'une peau durcie.

Classification des anévrismes

Dans le but d'un traitement approprié, la détermination du type d'anévrisme abdominal joue un rôle important. Aujourd'hui, ce défaut est généralement évalué à la fois par plusieurs critères:

  • localisation des lésions:
  1. sous-rénal ou surrénal (diffus) - les défauts sont situés immédiatement au-dessus ou au-dessus des artères rénales;
  2. sous-rénal - le défaut se propage aux artères iliaques;
  3. anévrisme interrénal - aortique abdominal affecte les artères rénales;
  4. interisceral - avec atteinte intestinale;
  5. les défauts totaux affectent toutes les parties de l'aorte abdominale.
  • par diamètre:
  1. petit - de 3 à 5 centimètres;
  2. moyen - 5-7 cm;
  3. grand - plus de 7 cm;
  4. énorme - dépasser le diamètre du navire lui-même.
  • selon le formulaire:
  1. sacculaire - la déformation n’est présente que d’un côté du vaisseau;
  2. en forme de fuseau - l'anévrisme dilate l'aorte dans toutes les directions.
  • selon la nature de la pathologie:
  1. forme non compliquée - la maladie progresse lentement, le risque de rupture des parois des vaisseaux sanguins est minime;
  2. Forme compliquée - le vaisseau présente un délaminage, de grandes accumulations de caillots sanguins, le risque de rupture des parois est très élevé.
  • sur la structure du mur:
  1. vrai - l'anévrisme est formé avec affectant toutes les structures vasculaires (paroi interne, centrale et externe);
  2. faux - est un tissu cicatriciel qui remplace les parois saines du vaisseau;
  3. gommage - pathologie formée entre les parois de l'aorte.

Rupture de l'aorte abdominale

En l'absence de traitement approprié, la dissection d'un anévrisme de l'aorte abdominale peut provoquer une rupture et, dans un délai bref, la mort. Il peut être provoqué par: une crise hypertensive, un traumatisme abdominal, un stress grave, un effort physique. Symptôme rupture complexe est caractérisé par une triade de symptômes:

  • maux de dos abdominaux et lombaires;
  • effondrement;
  • pulsation sévère dans le mesogaster.

La présence d’autres signes et l’intensité de leurs manifestations dépendront de la région de l’espace abdominal vers laquelle l’espace vide est dirigé:

  • Une percée dans la zone rétropéritonéale est caractérisée par une douleur aiguë et constante. Parfois, le malaise peut céder à l'aine, à la fourche, aux hanches. En raison de la localisation élevée de l'hématome, le patient se plaindra d'une compression cardiaque ou de douleurs. Les saignements internes ne sont généralement pas trop intenses.
  • Lorsque l'aorte pénètre dans l'espace intrapéritonéal, un syndrome hémopéritoine se développe: des signes de choc hémorragique apparaissent, le patient est en phase d'évanouissement, la peau devient pâle et des sueurs froides apparaissent. Souvent, sur le fond d'une rupture intra-abdominale, une hypotension se développe, le pouls s'accélère et une distension abdominale est notée. Avec cette forme de maladie, la mort peut survenir en quelques minutes.
  • Si l'anévrisme se rompt dans la veine cave inférieure, une faiblesse, un essoufflement, un gonflement des extrémités inférieures apparaissent et une tachycardie se développe. Parfois, les patients se plaignent de coupures et de douleurs aiguës à l'abdomen et au bas du dos. Tous les symptômes augmentent avec le temps, peuvent conduire au développement d'une insuffisance cardiaque grave.
  • Si l'hémorragie s'est produite dans le duodénum, ​​un collapsus soudain se développe, des vomissements sanglants, des selles noires semi-liquides apparaissent.

L'anévrisme de l'aorte abdominale affecte-t-il la grossesse?

Une anomalie vasculaire constitue un grave danger pour les patients de certaines catégories: personnes âgées, jeunes enfants, personnes souffrant de maladies systémiques chroniques et femmes enceintes. Dans ce dernier cas, la vie et la santé de la mère sont menacées. À mesure que le fœtus grandit chez la femme enceinte, la pression intra-abdominale augmente, ce qui se traduit par une rupture des parois des vaisseaux sanguins et une hémorragie massive.

De plus, l'anévrisme comprime les organes internes, ce qui perturbe leur fonctionnement, entraîne un mauvais apport de sang aux reins, aux organes pelviens et aux membres. Si le défaut atteint 5 à 7 cm de diamètre, le risque d'éclampsie et d'autres complications de la grossesse et de l'accouchement augmente. Au début du diagnostic, la pathologie peut être éliminée par chirurgie. L'avortement est recommandé uniquement lorsque la chirurgie n'est pas possible pour des raisons médicales.

Diagnostics

La collecte d'anamnèse, l'examen visuel du patient et les méthodes de diagnostic instrumental aident non seulement à déterminer la présence d'un anévrisme, mais également à collecter le maximum d'informations nécessaires à la désignation d'un traitement compétent. Pour clarifier le diagnostic et la préparation à la chirurgie, le patient se voit prescrire:

  • Examen physique - examen visuel du patient, comprenant un ensemble de procédures. La localisation approximative du défaut est déterminée par la palpation de l'abdomen, le tapotement et l'écoute avec un stétofonendoscope de la cavité abdominale. Le médecin mesurera également la pression artérielle et le pouls.
  • L'échographie (échographie) est une procédure d'analyse en duplex de la cavité abdominale. La méthode permet de visualiser l’expansion des parois des vaisseaux sanguins, de déterminer l’emplacement exact du défaut, sa taille, d’évaluer la vitesse du flux sanguin, la présence de caillots sanguins.
  • Angiographie - Introduction à l'aorte d'un agent de contraste basé sur l'iode et l'imagerie par rayons X. La procédure n'est prescrite que lorsque des études antérieures n'ont pas donné une image claire.
  • La radiographie est l’un des moyens les plus informatifs de diagnostiquer la pathologie. Sur la radiographie peut être considéré comme un gonflement de l'aorte, la longueur de la saillie.
  • Imagerie en spirale et résonance magnétique (CT, IRM) - sont affectés à l’évaluation de la propagation de la pathologie à d’autres vaisseaux ou branches.
  • Électrocardiographie - une analyse visant à évaluer l'état du cœur. Cette méthode est nécessaire immédiatement avant l'opération.
  • Analyses de sang et d'urine. Les méthodes standard de diagnostic de laboratoire aident à établir le fait de leucocytose, hématurie, hypercholestérolémie, à évaluer le taux de coagulation du sang.
  • La fibroesophagogastroduodenoscopy (FEGDS) est une procédure de diagnostic destinée à l'inspection visuelle du tractus gastro-intestinal supérieur à l'aide d'un endoscope. La technique permet d'évaluer l'état de l'intestin, de l'estomac et de la membrane œsophagienne, mais ne fournit pas de données sur la localisation de l'anévrisme.

Chirurgie des anévrismes aortiques: indications, méthodes et localisation, conduction, rééducation

L’opération avec un anévrisme aortique a pour but d’enlever la zone modifiée et de restaurer l’intégrité du vaisseau au moyen de prothèses. Ce traitement est effectué de manière routinière ou urgente, sous anesthésie générale.

L'anévrisme aortique est une expansion locale de la lumière du vaisseau avec des modifications de ses parois et un risque élevé de rupture. Le danger de la pathologie réside dans le fait que pendant longtemps, elle ne provoque aucun symptôme et que son porteur ne soupçonne pas un changement mortel dans le corps.

L'expansion anévrismale dans les vaisseaux est plus fréquente chez les personnes âgées, en particulier en présence d'athérosclérose, d'hypertension et de diabète. Cette pathologie prédispose non seulement aux modifications structurelles des parois de l'aorte, à leur amincissement et à leur saillie, mais également à la violation de l'intégrité d'un anévrisme existant.

anévrisme aortique dans l’athérosclérose (a - thoracique, b - abdominal)

Un anévrisme asymptomatique n’affecte pas le flux sanguin, mais des complications graves le rendent extrêmement dangereux. En dehors de la rupture, il existe un risque de thromboembolie dû à la formation de thrombus dans la paroi et la cavité de l'anévrisme et la rupture provoque un saignement important et un choc en cas de décès très rapide du patient.

Compte tenu de la gravité des effets de l'anévrisme, tous les cas dans lesquels cette pathologie a été diagnostiquée font l'objet d'une surveillance attentive. Le patient doit être examiné, déterminer le degré de risque de complications et attribuer la durée de l'opération. A la rupture, l'intervention est réalisée en urgence.

Indications et contre-indications pour le traitement chirurgical de l'anévrisme aortique

La seule indication d'anévrisme peut déjà être envisagée, même si la pathologie est asymptomatique. La durée du traitement et la méthode dépendent de l'emplacement, de la taille de la saillie, du risque de rupture, de l'âge et de l'état général du patient.

Les indications absolues d'une intervention chirurgicale pour enlever l'anévrisme sont considérées:

  • Rupture maintenue avec saignement (chirurgie d'urgence);
  • L'augmentation rapide de la taille de l'éducation - plus de 4 mm par an;
  • Le diamètre de l'anévrisme est supérieur à 5 cm;
  • Risque élevé de complications (thrombose, embolie, rupture);
  • Mauvaise circulation dans les jambes;
  • Dissection de la paroi aortique dans l'anévrisme (accompagnée de fortes douleurs à la poitrine, à l'abdomen et à l'aine).

Chez les patients âgés, en présence de conditions concomitantes, la chirurgie peut être dangereuse et le chirurgien doit donc toujours peser clairement les bénéfices et les risques attendus. Si l'anévrisme est stable et que la menace de rupture est minime, il est possible de différer le traitement chirurgical pendant un certain temps et d'essayer de maximiser l'état du patient.

Une opération envisagée pour retirer un anévrisme de l'aorte a ses propres contre-indications: insuffisance cardiaque grave, anomalies graves du foie et des reins, crise cardiaque et accident vasculaire cérébral. Les patients âgés de plus de 75 ans, présentant un taux d'hémoglobine faible et une taux de créatinine élevé, présentent un risque élevé d'évolution défavorable pendant le traitement chirurgical, en particulier en cas de rupture. En cas de rupture de l'anévrisme, il n'y a pas de contre-indication, en effet, car sans opération, la mort du patient est inévitable.

Toutes les interventions sur les anévrismes sont divisées en traitement radical et palliatif. Les produits radicaux le plus souvent, il s’agit du principal type de traitement de la pathologie. Les palliatifs ne sont applicables que si une opération ouverte est contre-indiquée, mais le risque de rupture de la saillie est élevé. Les procédures palliatives consistent notamment à «recouvrir» le lieu de l’expansion anévrysmale avec un matériau synthétique, ce qui évitera de perturber l’intégrité de la paroi du vaisseau.

Préparation préopératoire

En cas de traitement chirurgical d'urgence d'un anévrisme rompu, le temps imparti pour l'examen et la préparation est très limité. Par conséquent, lors de l'entrée dans la salle d'urgence, des analyses de sang et d'urine sont effectuées en urgence, un coagulogramme, puis le patient est soumis à une échographie, à un scanner (si possible, au cours de l'évolution), puis salle d'opération.

Lors d'une opération planifiée pour un anévrisme, le patient est examiné beaucoup plus attentivement. Ils effectuent des analyses de sang et d'urine, une cardiographie, des radiographies thoraciques, une échographie des organes abdominaux, ainsi qu'un scanner et une IRM, qui permettent de localiser très précisément la saillie, de préciser sa taille et sa structure.

Lorsqu’il parle avec votre médecin au stade préparatoire, le patient doit signaler tous les médicaments pris. Cela est particulièrement vrai pour l'aspirine et les anticoagulants (warfarine, clopidogrel), qui peuvent entraîner une diminution de la coagulation sanguine et des saignements.

Dès son admission, le patient a déjà la plupart des résultats de la recherche entre ses mains, il est possible de répéter quelque chose à la clinique (mêmes tests sanguins, coagulation, groupe et facteur Rh, tests de dépistage du VIH, hépatite, syphilis, échographie de l'abdomen).

La nuit précédente, le dernier repas a lieu au plus tard 8 heures avant l'opération, une douche est prise, le patient s'habille et se met au lit. Avec les sentiments forts et l'insomnie, il est permis de prendre des sédatifs et des hypnotiques.

Toutes les opérations ouvertes sur l'aorte nécessitent une anesthésie générale, dans certains cas - pontage cardiopulmonaire ou pontage temporaire. Le traitement endovasculaire peut être effectué sous anesthésie locale. L'intervention ouverte dure en moyenne 3 à 6 heures.

Technique de chirurgie pour anévrisme de l'aorte abdominale

L'anévrisme aortique de la cavité abdominale est considéré comme l'un des sites de pathologie les plus fréquents. Ce n’est pas une coïncidence, car c’est à cet endroit que les artères se dirigent vers l’intestin, les reins, dans la bouche desquelles se forment des «tourbillons» du flux sanguin, contribuant à la progression de l’athérosclérose et des microtraumatismes à la paroi interne de l’aorte.

Dans 9 cas sur 10, le sac anévrysmal est situé en dessous du point de ramification des vaisseaux rénaux. Le débit sanguin dans les reins est donc maintenu pendant toute la durée de l'opération. Des difficultés supplémentaires pour assurer la circulation sanguine dans les reins surviennent lors d'une intervention chirurgicale sur l'anévrisme situé au-dessus de cet endroit. Dans ce cas, même un bref blocage du vaisseau peut provoquer une insuffisance rénale aiguë, ce qui réduit le temps de manipulation des vaisseaux.

L'accès à l'aorte abdominale est la médiane lorsque le chirurgien fait une longue incision longitudinale de la paroi abdominale antérieure du bord inférieur du sternum à la symphyse pubienne. Cette incision laissera derrière elle un défaut esthétique notable, mais le chirurgien n’a pas d’autre issue, la gravité de la pathologie et la localisation profonde de l’aorte elle-même derrière les organes abdominaux.

Après avoir ouvert la cavité abdominale, le chirurgien déplace les anses intestinales vers la droite, sécrète les uretères, les vaisseaux iliaques et rénaux, détermine les pôles supérieur et inférieur de l'anévrisme, bloque les vaisseaux impliqués dans le processus pathologique.

Le principal type d’opération pour l’anévrysme de l’aorte abdominale est la prothèse, tandis que la prothèse peut se présenter sous la forme d’un tube reliant les deux extrémités de l’aorte au-dessus et au-dessous de la saillie après son excision. En cas d'athérosclérose généralisée, la prothèse peut relier l'aorte à l'artère iliaque ou fémorale - ces caractéristiques sont déterminées individuellement pour chaque patient.

Si l'anévrisme aortique est associé à une athérosclérose grave du site de sa division en artères iliaques, la prothèse se présente sous la forme d'une fourche (bifurcation) fixée à l'aorte et aux deux artères iliaques, ainsi que le lieu de la saillie et de la bifurcation de l'aorte.

Lors du processus de manipulation, il est important de traiter les vaisseaux très soigneusement et d'essayer de maintenir l'artère iliaque interne pour le flux sanguin dans le pelvis (en prévenant l'impuissance chez l'homme). Si vous êtes très proche de l'anévrisme ovarien ou de l'artère testiculaire, il est préférable de les attacher pour éviter tout dommage et tout saignement.

Lorsque des clamps sont appliqués aux extrémités supérieure et inférieure de l'anévrisme, de l'héparine est injectée dans les vaisseaux situés au-dessus et au-dessous du lieu de leur clampage pour prévenir la thrombose. Ensuite, le chirurgien coupe la paroi du sac anévrysmal, en retire les masses thrombotiques, rince la cavité avec de l'héparine et dissèque les parois antérieure et latérale.

La partie prothétique du vaisseau est constituée de matériaux synthétiques flexibles et est choisie individuellement en fonction du diamètre de l'aorte et du vaisseau sur lequel l'anastomose sera appliquée. Tout d'abord, la partie supérieure de la prothèse est cousue à l'extrémité supérieure de l'aorte, en piquant vers l'extérieur, puis l'extrémité inférieure de la prothèse est fixée à l'aorte, aux artères iliaques ou fémorales.

Une fois la prothèse installée, les pinces sont retirées de l'aorte et le flux de sang le long de celle-ci est restauré. L’opération est réalisée lors de l’utilisation de la circulation extracorporelle ou d’une anastomose temporaire qui «pompe» le sang, en contournant la procédure chirurgicale.

Au stade final de l’opération, le chirurgien est convaincu de l’absence de saignement et d’une bonne fixation de la prothèse avec des sutures, met l’intestin en position normale et suture le tissu. Pour empêcher les fistules de l’action des sutures sur les anses intestinales, la prothèse est recouverte de deux couches de péritoine.

En période postopératoire, les problèmes intestinaux et son gonflement sont inévitables. Par conséquent, la suture sur la paroi abdominale est en outre renforcée avec un fil ou un fil de nylon résistant pour éviter sa divergence.

Vidéo: conférence sur l'anévrisme de l'aorte abdominale - identification, tactique de traitement, chirurgie

Traitement de l'anévrisme des divisions thoracique et ascendante

Avec l'anévrisme de l'aorte ascendante et son arc, des prothèses de la zone touchée du vaisseau sont également réalisées, mais il n'est pas toujours nécessaire d'établir un flux sanguin artificiel. Dans certains cas, la dérivation par dérivation est suffisante pour assurer l'apport sanguin aux tissus de la tête.

Les saillies des sections initiales de l'aorte, que la personne moyenne peut appeler l'anévrisme de l'aorte, indiquant la proximité de la pathologie à la «pompe» principale du corps, fonctionnent en accès libre. Pour ce faire, le chirurgien coupe dans le sens longitudinal du sternum, atteint le péricarde, l’ouvre, puis connecte la machine cœur-poumon. Le sang circulant dans l'appareil pendant l'opération est refroidi et des cathéters sont insérés dans les vaisseaux coronaires pour leur fournir du sang.

Une fois l'anévrisme mis en évidence, des pinces y sont placées, le mur se coupe, les fragments modifiés sont retirés et une prothèse est installée. Habituellement, les vaisseaux du patient ou d’autres tissus (allogreffe) sont utilisés tels quels.

Si, en plus de l'anévrisme, il existe des anomalies de la valve aortique, la chirurgie peut être complétée par une chirurgie plastique. Une fois toutes les manipulations terminées, le chirurgien s'assure que la prothèse est bien fixée, que le patient est réchauffé à une température corporelle normale et que l'appareil de circulation sanguine artificiel est éteint lorsque le ventricule gauche est suffisamment rempli de sang pour permettre une contractilité normale.

L’opération est complétée par l’installation de drains dans la cavité pleurale droite et dans la poche cardiaque, les tissus sont suturés en couches, le sternum est fixé à l’aide de crochets ou de fils métalliques.

exemple d'aorte ascendante prothétique

partie prothétique de la voûte plantaire et de l'aorte descendante

Si l'anévrisme ascendant a un cou étroit, la circulation sanguine dans le corps du patient est maintenue dans un état normal. Sur le site de l'aorte, à la base de la pince en saillie, un anévrisme est coupé et retiré complètement et le lieu de son écoulement est soigneusement suturé.

Lorsqu'un anévrisme de la voûte aortique est affecté, l'accès se fait par la cavité thoracique gauche, le sternum intersecte dans une direction oblique et l'incision s'étend ensuite vers la droite dans l'espace 2-3 sur l'espace intercostal. L'opération est réalisée avec une circulation sanguine artificielle et, pour l'apport de sang à la tête, un shunt est établi entre la partie descendante du vaisseau et les artères carotides.

Après l'installation du shunt, l'anévrisme est pincé et retiré, la prothèse est placée et fixée dans cette zone, à laquelle le chirurgien chauffe les vaisseaux qui partent normalement de la crosse aortique. Après le rétablissement du flux sanguin normal, le shunt est retiré et la machine cœur-poumon est éteinte.

L'anévrisme de l'aorte thoracique est opéré de manière ouverte et nécessite soit une circulation sanguine artificielle, soit l'imposition d'un shunt faisant circuler le sang entre les parties supérieure et inférieure du vaisseau. Une fois ces manipulations terminées, le chirurgien retire complètement l'anévrisme. Il est possible de restaurer l'intégrité du vaisseau à l'aide d'une prothèse directe reliant les deux extrémités de l'aorte thoracique. Dans certains cas, l'aorte dans la zone de l'anévrysme distant est complètement suturée et le sang fournit une anastomose temporaire qui devient permanente après l'opération.

Vidéo: opération sur le service ascendant, l'arc aortique

Endoprothèses avec greffe de stent, stenting pour anévrisme de l'aorte

En plus des opérations ouvertes, développées et peu invasives, présentées comme un traitement planifié de la pathologie. L’intervention endovasculaire consiste à insérer un cathéter dans l’artère fémorale à travers une incision, qui permet de greffer une endoprothèse à une zone altérée du vaisseau, ce qui garantit que l’anévrisme est isolé du flux sanguin.

Une endoprothèse est un ressort métallique qui se dilate dans la lumière de l'aorte jusqu'au diamètre souhaité. En dehors de la base en tissu d'un matériau synthétique durable est fixé à l'endoprothèse vasculaire. Ces dispositifs sont directs ou par bifurcation, pour une installation dans l'aorte abdominale, le lieu de sa division en vaisseaux et dans les sections initiales des artères iliaques.

Le stent-greffe est fabriqué individuellement pour chaque patient manuellement, à partir de matériaux de haute qualité, ce qui explique son coût élevé et, par conséquent, sa faible disponibilité pour un large éventail de patients.

Endoprothèses de l'aorte abdominale (installation d'une endoprothèse)

Période postopératoire et complications possibles

La période postopératoire avec une intervention ouverte prend environ deux semaines, après quoi les sutures cutanées sont enlevées. Pendant tout ce temps, le patient est sous la surveillance la plus étroite de spécialistes. La rééducation pour les opérations endovasculaires est nettement plus courte - vous pouvez quitter la clinique en quelques jours.

Au cours de la première année après le traitement chirurgical de l'anévrisme, une surveillance constante est requise. Le patient consulte son médecin une fois par mois, puis deux fois par an et tous les trois ans. Les maisons doivent mesurer régulièrement la pression, ne pas la laisser augmenter.

Après une intervention chirurgicale pour retirer l'anévrisme, diverses complications sont possibles. Ainsi, au début de la période postopératoire, le danger est le suivant:

  • Saignement avec des coutures qui fuient sur l'aorte;
  • Syndrome thromboembolique;
  • Œdème pulmonaire;
  • Suppuration de la plaie postopératoire;
  • Dysfonctionnement rénal sévère.

Parmi les conséquences à long terme, on note une infection de la prothèse, une thrombose, une fistule intestinale avec une isolation insuffisante de l'intestin de la zone prothétique, une altération de la fonction sexuelle chez l'homme.

Pour la prévention des complications, les antiagrégants sont prescrits aux patients après une prothèse aortique. Les antibiotiques sont indiqués pour toute manipulation (chez le dentiste, le gynécologue, etc.) présentant un risque de lésion tissulaire. Pour la correction de la tension artérielle et de l’activité cardiaque, un cardiologue ou un thérapeute recommande l’utilisation d’antihypertenseurs, de bêta-bloquants, de diurétiques et d’autres médicaments conformes à certaines maladies.

La chirurgie ouverte des anévrismes de l'aorte est réalisée gratuitement dans les centres de chirurgie vasculaire. Les endoprothèses font partie des opérations de haute technologie qui nécessitent un équipement coûteux et la disponibilité d'un chirurgien qualifié. Les possibilités d'un tel traitement gratuit sont donc limitées et elles ne sont réalisées que dans une partie des cliniques de quota.

Un traitement payant est également possible. Le coût de la résection de l'anévrisme commence avec 30 000 roubles. Lorsque vous utilisez l'appareil de dérivation cardiopulmonaire, il atteint 100 000 et plus. Les endoprothèses impliquent également l'achat d'une endoprothèse. Le prix d'un stent-greffe à l'étranger est proche de 500 000 roubles, tandis que le coût de l'arthroplastie lui-même est de l'ordre de 20 à 40 000 roubles.

Le pronostic de l'anévrisme aortique est très grave et s'il n'est pas traité, le patient va tôt ou tard se rompre et mourir. Sans traitement, avec une rupture, il n'y a aucune chance de survie, et même après une chirurgie, le taux de mortalité atteint 90% dans les premiers mois suivant l'intervention. Après le traitement prévu, 70% des patients vivent cinq ans ou plus. Par conséquent, dès que l'anévrisme est détecté, le besoin d'une intervention chirurgicale augmente immédiatement.

Pathologie d'un anévrisme aortique: l'opération comme chance de salut

Sans traitement chirurgical, l'anévrisme aortique constitue une menace pour la vie du patient. En cas d'augmentation de la pression artérielle, d'effort physique brutal, de blessures, sa rupture entraîne une hémorragie interne massive et la mort. L'opération peut être réalisée par accès libre ou par voie endovasculaire. La période de récupération est longue, un régime doux et un contrôle de la pression artérielle, l’inscription d’un cardiologue auprès du dispensaire est recommandée.

Lire dans cet article.

Indications pour la chirurgie

Si la maladie est asymptomatique, un traitement conservateur est recommandé sous la surveillance constante du médecin traitant. Les indications pour la chirurgie sont:

  • la taille de l'anévrisme de l'aorte thoracique est supérieure à 6 cm, et l'anévrisme ascendant et abdominal - plus de 5 cm;
  • le taux de croissance pendant 6 mois dépasse 6 mm;
  • en forme de sac;
  • douleur intense et signes de constriction des organes voisins;
  • la séparation et la rupture nécessitent une intervention chirurgicale urgente.

Dans toutes ces conditions, un traitement chirurgical tardif peut être fatal pour le patient.

Quelles sont les interventions chirurgicales

La chirurgie peut être pratiquée de deux manières: avec un accès ouvert au thorax ou à la cavité abdominale, ainsi qu’avec un cathétérisme endovasculaire lors de l’installation du stent. Bien que la seconde méthode réduise la durée de la période de rééducation, elle n’est pas indiquée pour tous les patients.

Avec anévrisme de l'aorte ascendante

Conduit dans la poitrine par l'incision du sternum. L'aorte est déconnectée de la circulation sanguine par des clips. Après avoir coupé l'anévrisme sacculaire, le trou est suturé ou un lambeau synthétique est appliqué. En présence d'une éducation en forme de fuseau, le patient est connecté à la machine cœur-poumon (AIC). La partie modifiée du vaisseau est retirée et le défaut est bloqué par une greffe.

Avec anévrisme de l'arc aortique

À l’origine, par l’intermédiaire de 6 canules, l’appareil cardiovasculaire du cerveau et de la moelle épinière, du cœur et des organes abdominaux est connecté à l’oxygénateur. L'aorte est isolée avec des clips, l'anévrisme est coupé, un greffon est placé à sa place.

Éliminer l'anévrisme thoracique

Le plus souvent dans cet endroit se trouvent des anévrismes en forme de fuseau. La particularité de l'opération réside dans le fait que le sang pénètre dans la moitié supérieure du corps depuis le cœur et que le sang circule dans le shunt créé. Des pinces transversales sont placées sur l'aorte et une partie du vaisseau présentant un anévrisme est retirée, puis la prothèse est cousue sur les parties restantes.

Anévrisme de l'aorte est enlevé chirurgicalement et remplacé par une greffe.

Traitement chirurgical de l'anévrisme disséquant

Pour préciser l'emplacement et la répartition des lésions du vaisseau avant l'intervention, une aortographie est requise. Si une dissection se produit dans les parties ascendante et initiale de la crosse aortique, l'anévrisme est enlevé selon la procédure habituelle, et si la valve aortique est insuffisante, une artificielle est établie.

Avec la localisation de l'anévrisme au diaphragme, l'aorte est disséquée, les deux parois sont d'abord cousues ensemble pour former un seul tube. Ensuite, connectez les parties coupées les unes aux autres à l'aide d'une greffe.

Avec anévrisme de l'aorte abdominale

La localisation la plus dangereuse, comme les artères rénale, hépatique et rachidienne, ainsi que les vaisseaux alimentant l'estomac et les intestins, partent de l'aorte. Après avoir pénétré dans le thorax et la cavité abdominale, les clips se chevauchant, une incision longitudinale est faite sur l’aorte. Une voie d'approvisionnement en sang de contournement est formée pour tous les gros vaisseaux. L'anévrisme est excisé et une prothèse protectrice est placée sur l'aorte.

Chirurgie endovasculaire

Les inconvénients des opérations à ciel ouvert sont une invasion élevée, une surpression prolongée aortique, une violation de la nutrition des organes et un risque de complications postopératoires.

Par conséquent, s'il existe des preuves, le placement endovasculaire à la place de l'anévrisme stent-greffe est recommandé. À travers elle, le sang coule le long du vaisseau et la cavité de l'anévrisme est isolée. Au fil du temps, il se forme un caillot de sang qui est remplacé par du tissu conjonctif.

L'opération est réalisée à travers l'artère fémorale. Un tube avec un stent plié est inséré dans celui-ci. Sous contrôle radiographique, il est dirigé vers le site de l'anévrisme, puis le stent-greffon est ouvert. Le système conducteur est retiré. Avantages de cette méthode:

  • la durée d'hospitalisation est réduite à 2-3 jours;
  • toute la période de rééducation dure environ 14 jours, soit plusieurs fois moins qu’une opération normale;
  • pas de grande incision ni perte de sang;
  • Les patients âgés atteints de maladies graves peuvent être opérés.

Les techniques endovasculaires pour l'anévrisme ne sont pas sans inconvénients, car la cavité peut ne pas se chevaucher complètement, ce qui peut nécessiter une réopération.

Pour le traitement chirurgical d'un anévrisme aortique, voir cette vidéo:

Rééducation après chirurgie

Si une méthode ouverte a été choisie pour l'opération, le patient est à l'hôpital pendant au moins 14 jours, après quoi, dans l'état normal de la prothèse aortique, les sutures sont retirées et renvoyées chez elles. Les chirurgies endovasculaires nécessitent une surveillance de 2 à 3 jours dans le service de chirurgie vasculaire.

Pendant le séjour, les complications suivantes peuvent survenir:

  • saignements des coutures de l'aorte;
  • occlusions vasculaires thromboemboliques;
  • œdème pulmonaire;
  • inflammation de la plaie;
  • insuffisance rénale.

Par conséquent, avant que le patient puisse sortir, il est soumis à une radiographie et à un examen de laboratoire.

Pour toutes les interventions chirurgicales (dentisterie, gynécologie, urologie, ORL), une antibiothérapie est effectuée, les anticoagulants préviennent les caillots sanguins et un groupe de médicaments antihypertenseurs vous permet de modifier l'hémodynamique.

Conséquences et pronostic

En l'absence de traitement rapide de l'anévrisme, le patient décède d'une hémorragie interne. Bien que l'intervention chirurgicale traditionnelle reste assez traumatisante, elle laisse espérer un rétablissement. En cas de rupture d'un anévrisme, les chances de survie sans traitement disparaissent, même après une intervention chirurgicale, le taux de mortalité est d'environ 90%.

Rupture de l'aorte abdominale lors d'un anévrisme

Après des opérations planifiées, plus de la moitié des patients vivent plus de cinq ans. Des effets à long terme peuvent survenir dans ces états:

  • thrombose vasculaire;
  • fistule dans l'intestin lors du retrait de l'anévrisme de l'artère abdominale;
  • suppuration de la prothèse;
  • violation de la fonction sexuelle.

La vie après la chirurgie

L'anévrisme fait référence à une maladie vasculaire grave et le traitement chirurgical n'enlève pas la cause de l'événement. Par conséquent, pour prévenir de telles violations après une chirurgie, vous devez:

  • arrêter complètement de fumer et de l'alcool;
  • au cours du premier mois, observer un régime modéré et éviter un effort physique ou émotionnel intense;
  • ne soulevez pas plus de 5 kg;
  • le poids ne doit pas dépasser la norme d'âge, compte tenu de la taille;
  • tous les jours au moins 2 fois pour mesurer la pression artérielle et la maintenir à 130/85 mm Hg. v.
  • après 4 à 6 mois, vous devez commencer à vous entraîner: marcher, nager, puis faire du jogging facile;
  • Pour sélectionner correctement la charge, un test sur un ergomètre de vélo est recommandé.

Règles de puissance

La tâche de la nutrition médicale après une chirurgie est la normalisation du travail intestinal et la création de conditions optimales pour la restauration de la circulation sanguine dans la cavité abdominale.

Par conséquent, utilisez les règles suivantes pour construire un régime:

  • Inclusion quotidienne dans le menu des produits aux propriétés laxatives: pruneaux, abricots secs, boissons à base de lait fermenté, son (un mois après l'opération), jus de carotte ou de citrouille, avoine, huile végétale.
  • Exclusion de composants nutritionnels entraînant une formation accrue de gaz et irritant les intestins: chou, haricots, pain blanc, raisins, boissons gazeuses.
  • La viande et le poisson doivent être maigres, faites-les cuire à l'eau ou au four.
  • Le sel ne dépasse pas 3 à 5 g par jour (à ajouter uniquement aux plats cuisinés), vous pouvez boire de l'eau jusqu'à 1 litre.
  • Il n'est pas recommandé de boire du café, du cacao et du thé fort.
  • Plats interdits et frits, abats, Navar, graisses animales.

Nutrition fractionnelle - en petites portions 5 à 6 fois par jour. Avec des douleurs abdominales, les aliments doivent être bien bouillis et nettoyés.

La chirurgie pour anévrysme est la seule méthode de traitement. Sa mise en œuvre opportune donne une chance de guérison. L'étendue et la méthode de la chirurgie sont déterminées par l'emplacement et la taille de l'anévrisme. La période postopératoire dépend de l'état du patient et de la présence de maladies concomitantes.

La rééducation est longue, le patient est au dispensaire pendant au moins un an. Pendant cette période, vous devez surveiller votre tension artérielle quotidiennement et respecter les recommandations du médecin en matière de nutrition, d'activité physique et de médication.

Après 65 ans, l’athérosclérose non sténose de l’aorte abdominale et des veines iliaques survient chez 1 personne sur 20. Quel traitement est autorisé dans ce cas?

Si un anévrisme aortique est détecté, la vie du patient est en danger. Il est important de connaître les causes et les symptômes de sa manifestation pour pouvoir commencer le traitement le plus tôt possible. Fondamentalement, c'est une opération. Une rupture aortique de la région abdominale, thoracique et ascendante peut être diagnostiquée.

Si un anévrisme cardiaque est détecté, l'opération peut être la seule chance de salut, seul le pronostic s'améliore. Il est possible de vivre sans chirurgie dans son ensemble, mais seulement si l'anévrisme, par exemple, du ventricule gauche est très petit.

Résection réalisée de l'anévrisme dans les pathologies vasculaires, menaçant le pronostic vital. La résection de l'aorte abdominale avec des prothèses vous permet d'éviter les saignements abondants et la mort du patient.

La reconstruction des vaisseaux après leur rupture, leur blessure, la formation de caillots sanguins, etc., est réalisée Les opérations sur les vaisseaux sont assez complexes et dangereuses, elles nécessitent un chirurgien hautement qualifié.

La complication grave est considérée comme un anévrisme cardiaque après une crise cardiaque. Le pronostic est significativement amélioré après la chirurgie. Parfois, le traitement est effectué avec des médicaments. Combien de personnes vivent avec un anévrisme post-infarctus?

L'anévrisme de l'artère fémorale est dû à divers facteurs. Les symptômes peuvent passer inaperçus, il existe un faux anévrisme. S'il y a une faille, une hospitalisation et une chirurgie urgentes sont nécessaires.

Un anévrisme bombé ou carotidien peut être une affection congénitale. Il peut aussi être à gauche et à droite, interne et externe, sacculaire ou en forme de fuseau. Les symptômes se manifestent non seulement sous forme de masse, mais aussi de violation du bien-être. Le traitement n'est qu'une opération.

Si un anévrisme cardiaque s'est formé, les symptômes peuvent ressembler à une insuffisance cardiaque normale. Causes - crise cardiaque, épuisement des parois, modifications des vaisseaux sanguins. Une conséquence dangereuse est un écart. Plus le diagnostic est précoce, plus les chances sont grandes.