Anévrisme cardiaque et ses conséquences

Si une personne se sent tout le temps fatiguée, se plaint d'une toux sèche ou d'un gonflement des extrémités, il n'est pas nécessaire que la raison soit liée au surmenage ou au froid. De telles manifestations peuvent indiquer que le patient a un anévrisme cardiaque: il s'agit d'une maladie qui survient le plus souvent après une crise cardiaque (même si elle est portée sur les jambes). Les symptômes, les types de haut-parleurs peuvent être complètement différents. Seulement après les avoir étudiés en détail, il est possible avec l'aide d'un médecin de choisir un traitement adéquat et efficace.

Qu'est-ce qu'un anévrisme cardiaque?

La maladie a son propre code ICD-10 (I25.3) et constitue un défaut plutôt dangereux. Il se manifeste par l'apparition d'une zone affaiblie sur la paroi du muscle cardiaque ou le septum entre ses cavités. En raison de la renaissance de tissus musculaires élastiques dans un connectif rigide, sous la pression du sang, cette zone se gonfle et s'affaisse. L’anévrisme peut alternativement gonfler et couler - cela dépend de la phase du cycle cardiaque (contraction ou relaxation).

Les dimensions de la cavité vont de 1 à 20 cm: d’une part, elle communique avec le cœur et, d’autre part, elle est entourée de ses propres murs, incapable de se contracter du fait de sa structure rigide. La pathologie se développe avec un déficit en oxygène aigu ou chronique, une faiblesse congénitale des parois, une violation de la fonction contractile de l'organe principal.

Classification AU

Les anévrismes cardiaques sont divisés en groupes selon divers critères. La classification vous permet de simplifier le diagnostic et de sélectionner rapidement le traitement approprié.

Au moment de l'événement

Ce critère est pris en compte lorsque l'anévrisme cardiaque s'est formé après une crise cardiaque, car il peut être utilisé pour prédire l'évolution de la maladie.

    Épicé Se produit dans les 14 premiers jours après l'attaque. Avec une légère protubérance peut ne pas progresser, et même comme la formation de tissu cicatriciel. Si le renflement est sacculaire, apparaissant dans les premiers jours après une crise cardiaque, il peut se rompre avant même la formation d’une cicatrice et, dans le meilleur des cas, prendre une forme subaiguë.

Anévrisme cardiaque aigu

  • Subaiguë. Détecté après 3-8 semaines après l'attaque. Comme la cicatrice est déjà forte, le risque de rupture ou de croissance rapide de l'UA est faible, mais des caillots sanguins peuvent apparaître dans le sac.
  • Chronique. Le diagnostic est posé quelques mois après une crise cardiaque en présence d'une cicatrice dense. Sous la pression du sang, l’anévrisme s’étire légèrement, s’agrandit légèrement et se casse très rarement. Un thrombus ou une arythmie peuvent survenir.
  • Selon le lieu d'origine

    La zone la plus vulnérable en saillie est la paroi du ventricule gauche (VG), la cavité cardiaque la plus chargée qui a constamment besoin d'oxygène. La localisation de l'anévrisme - la paroi avant, la pointe, beaucoup moins susceptible de souffrir de la paroi arrière. Si le foyer de la nécrose est le septum interventriculaire (IUP), alors tout est déplacé vers le côté droit, provoquant une insuffisance cardiaque marquée.

    Anévrisme du ventricule gauche

    Il se produit parfois un gonflement du septum inter-auriculaire. Un tel défaut est considéré comme une pathologie uniquement si le déplacement dépasse 10 mm et est associé à un prolapsus de la valve mitrale. Une telle anomalie est fixée extrêmement rarement. En général, l’anévrisme cardiaque CPE est asymptomatique et ne nécessite que des examens médicaux.

    Par taille

    Les petites enceintes ne vont presque pas au-delà de la cicatrice et ne deviennent visibles que lors de la phase systole. Les anévrismes moyens atteignent plusieurs centimètres, se trouvant dans le péricarde (poche cardiaque). Les défauts géants (la taille du ventricule gauche) modifient considérablement la taille et la configuration du cœur.

    Sous forme

    Ce critère parle de taux de croissance et vous permet de prédire l'évolution de la maladie. La forme est déterminée par échocardiographie ou lors d'une intervention chirurgicale.

    Il y a les types suivants:

    • Diffuse Une petite formation à plat survient généralement après une crise cardiaque massive et est localisée sur la paroi antérieure du VG. Ce type de SA est rarement déchiré, ne contribue pas à la croissance des caillots sanguins, mais menace de l'insuffisance cardiaque gauche et de la croissance ultérieure.
    • En forme de sac. Il dépasse fortement au-dessus du mur ou de la cloison, le sang stagne dans la cavité, des caillots se forment, la probabilité de rupture est élevée.
    • Champignon Se compose de petites zones mortes ou guéries. Il a une bouche étroite et une grande cavité, à cause de la pression, les parois de la formation deviennent très fines et peuvent se rompre.
    • Anévrisme dans l'anévrisme. Une saillie diffuse ou sacculée apparaît sur la paroi d'une cavité déjà formée. Le plus grand risque de rupture.

    En fonction du degré de dégénérescence tissulaire, on distingue les SA musculaires, fibreuses, fibreuses-musculaires.

    Causes de l'anévrisme

    Dans la plupart des cas, la saillie de la paroi ou du septum du cœur est une complication de l'infarctus du myocarde, particulièrement lors de son développement dans le ventricule gauche. Des malformations peuvent être vues dès la naissance, se manifestant dans le contexte de blessures et de maladies diverses. À la recherche d'une réponse à la question - pourquoi l'anévrisme cardiaque survient-il chez les enfants et les adultes, vous devez faire attention aux raisons suivantes.

    1. Faiblesse congénitale des tissus structurels du cœur

    Il est pondu pendant la période prénatale en raison de la formation pathologique du myocarde chez le fœtus. Des zones anormales de la couche musculaire apparaissent si la future mère consomme de l’alcool en attendant son enfant, continue de fumer, est traitée avec des médicaments interdits aux femmes enceintes, a eu la grippe, la rubéole et la rougeole.

    2. Infarctus du myocarde

    Il s’agit d’une maladie aiguë, qui se traduit par la mort de différentes zones du muscle cardiaque. La cause en est un spasme de l'artère liée à cette zone, en raison du chevauchement de la lumière du vaisseau sur plus de 75% d'un caillot de sang ou d'une plaque graisseuse. Le tissu musculaire mort est remplacé par une cicatrice moins élastique: elle s'étire sous la pression du sang et des arcades, formant un renflement spécifique. L'anévrisme post-infarctus est généralement localisé dans le ventricule gauche (la tension artérielle est la plus élevée), il est de grande taille (diamètre d'au moins 5 cm), sujet à une progression en termes de taille et à une rupture dangereuse.

    3. Myocardite infectieuse et toxique

    Les virus et les bactéries pathogènes ne sont pas la cause directe de l'anévrisme, mais ils produisent des toxines et des déchets qui causent la myocardite - une inflammation du muscle cardiaque. En conséquence, les cellules du myocarde peuvent mourir et former à leur place une cicatrice et, souvent, un anévrisme se forme.

    La plupart des autres sont menacés par l'apparition de maladies infectieuses secondaires à la myocardite causées par des microorganismes pathogènes:

    Les streptocoques au microscope

  • bâton diphtérique;
  • virus de la grippe;
  • Champignons Candida;
  • entérovirus Coxsackie;
  • Virus d'Epstein-Barr.
  • 4. Sous l'action de diverses toxines

    Les substances suivantes sont particulièrement dangereuses pour les tissus musculaires sensibles:

    • alcool éthylique;
    • forte concentration d'hormones thyroïdiennes;
    • taux élevés d'acide urique dans le sang (signe de goutte ou de maladie rénale);
    • substances qui provoquent des allergies en cas d’intolérance individuelle - solutions anesthésiques, sérums, vaccins, antibiotiques, poisons des insectes piqueurs.

    5. Anévrismes d'origine traumatique

    Les blessures sont fermées (avec un coup dans la poitrine avec un objet contondant) et ouvertes. Par exemple, lorsqu'un objet pointu fait un trou dans le sternum et blesse directement le cœur. Une sous-espèce distincte est le dommage causé au muscle cardiaque pendant les opérations. Dans chaque cas, le mécanisme de développement de l'anévrisme a ses propres nuances:

    Lésion cardiaque

    • En cas de blessure ouverte, la région blessée est cicatrisée et l'anévrisme déborde plus tard. Si la blessure est un petit trou, la pathologie évolue un peu différemment. A chaque contraction du muscle cardiaque, un peu de sang est jeté à travers l'ouverture dans la membrane externe (péricarde). Progressivement, le défaut recouvre le tissu conjonctif, formant une sorte de poche remplie de sang - on parle de faux anévrisme.
    • Lors d'une intervention chirurgicale en cas de malformation cardiaque, le médecin pique. Si la guérison a lieu dans des conditions favorables, la cicatrice est mince et ne crée pas d'obstacles aux contractions cardiaques. Si, au cours de la période de rééducation, une tachycardie est constatée ou si la pression à l'intérieur du ventricule augmente, la cicatrice devient plus large et plus visible, des renflements sous la pression du sang - un anévrisme se forme à cet endroit.
    • Dans le cas d'une blessure fermée, le liquide biologique des vaisseaux pénètre dans le tissu cardiaque pressé, le trempe et l'enflamme. La myocardite se développe, la conséquence étant un anévrisme.

    6. Vaincre les rayons ionisants

    En cas de radiothérapie pour le cancer des organes thoraciques, les rayons peuvent atteindre le cœur et déclencher un processus inflammatoire accompagné de cicatrices et de saillies. Cet anévrisme est caractérisé par une progression très lente.

    Radiothérapie pour cancer de la poitrine

    7. Maladies systémiques

    Les cellules cardiaques sont endommagées par leurs propres anticorps en cas de dysfonctionnement du système immunitaire. Ces phénomènes sont caractéristiques de la dermatomyosite, du lupus érythémateux, du rhumatisme et sont chroniques. Le traitement de la myocardite dans cette situation vise généralement à prévenir les anévrismes, car il est très difficile de traiter une maladie systémique.

    Si la cause de l'affaissement des tissus du muscle cardiaque n'est pas claire, la maladie est appelée cardiosclérose idiopathique. Il se caractérise par une dégénérescence progressive des cardiomyocytes en fibres du tissu conjonctif. Progressivement, les parois du cœur perdent de l’élasticité. À l’âge adulte, cela conduit souvent à un anévrisme ventriculaire gauche.

    Les symptômes

    L’examen diagnostique est motivé par la présence d’une susceptibilité à l’infarctus du myocarde, à des malformations congénitales de la structure du muscle cardiaque, à des maladies infectieuses antérieures, à des blessures à la poitrine. Chaque type d'anévrisme a ses manifestations cliniques énumérées dans le tableau ci-dessous.

    Symptômes, diagnostic et traitement de l'anévrisme cardiaque

    L'anévrisme du cœur est un amincissement en forme de sac et une saillie de la paroi de l'une des chambres cardiaques. Pour la première fois, une telle pathologie fut décrite en 1757 par le célèbre chirurgien et anatomiste anglais Günther. On a appris par la suite que dans près de 95% des cas, de telles saillies cardiaques étaient dues à un infarctus du myocarde, et qu'elles étaient détectées chez 10 à 35% des patients atteints de cette maladie dangereuse.

    Le plus souvent, un anévrisme cardiaque apparaît sur le ventricule gauche et s'accompagne d'une nette diminution ou d'une absence totale de la capacité contractile de la région endommagée de la paroi cardiaque. Dans des cas plus rares, une saillie survient sur le ventricule droit ou le septum interventriculaire. Près de 68% des patients présentant de tels changements pathologiques de la paroi cardiaque sont des hommes âgés de 40 à 70 ans. La taille de l'anévrisme peut varier de 1 à 20 cm de diamètre.

    Dans cet article, nous allons vous présenter les causes, les types, les symptômes, les méthodes de diagnostic, le traitement et le pronostic des anévrismes du cœur. Ces informations vous aideront à vous faire une opinion sur une pathologie aussi dangereuse et vous pourrez poser toutes les questions que vous pourriez avoir à votre cardiologue traitant.

    Raisons

    La cause la plus fréquente d'anévrisme cardiaque est l'infarctus transmural. La plupart des saillies sont détectées dans le sommet et la paroi antéro-latérale du ventricule gauche, et seulement 1% se forment sur la paroi arrière de cette cavité cardiaque, de l’oreillette droite ou du ventricule et du septum interventriculaire.

    Avec la nécrose massive du muscle cardiaque, la structure du myocarde est détruite. Les chambres du cœur subissent en permanence une pression créée par l'organe lui-même et, de ce fait, la section de la paroi nécrotique est constamment étirée, amincie et, au fil du temps, bombée.

    Les facteurs suivants peuvent contribuer au développement plus rapide d'un anévrisme cardiaque:

    La cardiosclérose qui se développe après une crise cardiaque peut affecter l’apparition d’un anévrisme cardiaque chronique. Dans ce cas, la saillie sacculée se forme dans la zone d’apparition de la cicatrice post-infarctus.

    Beaucoup moins souvent, un anévrisme cardiaque peut survenir pour d'autres raisons:

    1. Maladies infectieuses (infection à streptocoques, diphtérie, virus de la grippe, Epstein-Barr ou Coxsackie, candidose). L'agent infectieux pénètre dans le cœur et provoque le développement d'une myocardite. Le processus inflammatoire dans le muscle cardiaque mène à la mort cellulaire et une partie du myocarde est remplacée par du tissu conjonctif. Dans certaines conditions, le patient peut développer une cardiosclérose diffuse, entraînant un amincissement et une saillie de la paroi cardiaque.
    2. Malformations intra-utérines du cœur. Sous l'influence de divers facteurs, les cellules cardiaques fœtales commencent à se diviser de manière anormale et des zones d'autres tissus susceptibles de faire saillie apparaissent dans les tissus du myocarde. Après la naissance et l'ouverture des poumons, les parois du cœur commencent à subir une pression accrue et un anévrisme congénital se forme sur les zones pathologiques du myocarde. Les causes suivantes affectant le corps de la mère peuvent provoquer de telles malformations du myocarde: alcoolisme, tabagisme, prise de certains médicaments, exposition à des substances toxiques au travail, maladies infectieuses antérieures (rougeole, rubéole, etc.).
    3. Blessures. Tout dommage traumatique aux parois du cœur (par exemple, lors d'une blessure au couteau ou lors d'une intervention chirurgicale) provoque des cicatrices et le développement d'une myocardite ou d'une cardiosclérose focale. Par la suite, dans les premiers jours ou semaines suivant la lésion, un anévrisme se forme sur la paroi cardiaque. De telles saillies sont sujettes à une augmentation rapide de la taille et de la déchirure. C'est pourquoi leur identification est toujours la raison pour laquelle il est procédé à une opération cardiaque urgente, qui peut prévenir l'insuffisance cardiaque.
    4. Myocardite toxique. Cette maladie peut être causée par divers composés toxiques entrant dans le sang du patient: substances chimiques ou médicinales (poisons anti-serpents et d'insectes, allergènes, certains antibiotiques, méthyldopa, alcool, etc.), augmentation de l'acide urique (dans les maladies du rein) ou thyroxine (dans la thyréotoxicose).. Les toxines provoquent une inflammation du myocarde et conduisent au développement d'une cardiosclérose, ce qui peut provoquer l'apparition d'un anévrisme.
    5. Rayonnement ionisant. Dans de rares cas, le rayonnement peut provoquer le développement d'une cardiosclérose. Cette pathologie ne survient que lorsqu'un puissant flux de radiations ionisantes frappe (par exemple, lors de la radiothérapie de néoplasmes médiastinaux). La formation d'anévrisme dans de tels cas se produit plutôt lentement (sur plusieurs années).
    6. Maladies inflammatoires systémiques. Un certain nombre de ces pathologies peuvent être compliquées par une myocardite et une cardiosclérose. En règle générale, ces effets sont observés dans les cas de myocardite rhumatismale prolongée et cette maladie est particulièrement agressive chez les enfants. Les anticorps produits par le corps infectent les cellules du myocarde et des lésions tissulaires permanentes augmentent le risque d'anévrisme.
    7. Cardiosclérose idiopathique. Cette maladie rare est causée par des causes inexpliquées et progresse lentement. Les parois du cœur perdent progressivement en force et en élasticité et, chez le patient âgé, un anévrisme du ventricule gauche peut se former.

    Classification

    Les anévrismes cardiaques sont classés par des spécialistes en fonction de différents paramètres. Déterminer si un renflement appartient à un groupe particulier permet aux spécialistes non seulement de choisir une tactique de traitement, mais également d'établir un pronostic préliminaire pour la maladie. Pour la classification de l'anévrisme, Echo-KG est attribué au patient - une étude qui permet d'identifier de nombreuses caractéristiques de la saillie de la paroi cardiaque.

    Selon le moment d'apparition des types d'anévrismes suivants:

    • aiguë - se produisent dans les 14 premiers jours après une crise cardiaque, sont mal prédites, peuvent se casser ou devenir subaiguë;
    • subaiguë - se produisent 3 à 8 semaines après une crise cardiaque, le risque de rupture est réduit;
    • chronique - surviennent plus tard que les temps subaigus, ont des parois plus solides et se cassent moins souvent.

    La classification des anévrismes cardiaques par diamètre est plutôt arbitraire:

    • petite - sa structure diffère à peine de la cicatrice post-infarctus, elle est plus perceptible pendant la systole;
    • diamètre moyen pouvant atteindre plusieurs centimètres, ne dépasse pas le péricarde;
    • gigantesque - sa taille modifie considérablement la forme du cœur et son volume peut s’approcher du volume du ventricule gauche.

    La taille de l'anévrisme cardiaque influe largement sur le pronostic de la maladie: une saillie importante est plus susceptible de se rompre et son évolution est compliquée.

    Selon la forme du cœur, l'anévrisme peut être:

    1. Diffuse En règle générale, un tel anévrisme a un petit diamètre et un faible volume et se forme au site d’une crise cardiaque massive. Une telle formation a une base large, et le fond n'est pas fortement saillant et est presque au même niveau que le myocarde. Les anévrismes diffus se rompent rarement, mais avec leur croissance, la probabilité de telles complications peut augmenter.
    2. En forme de sac. Cette formation a également une base large, mais son fond se gonfle plus fort. Le sang stagne souvent dans la cavité de cet anévrisme et des caillots sanguins peuvent se former. Contrairement à un anévrisme diffus, la saillie a une paroi plus fine et est plus susceptible de se rompre.
    3. Champignon De telles saillies peuvent apparaître dans de petites zones de tissu cicatriciel. Leur bouche est plutôt étroite et la cavité se dilate davantage sous la pression du sang. La forme de l'anévrisme ressemble à une cruche inversée. Ses parois sont plus minces et sujettes à la rupture.
    4. "Anévrisme dans l'anévrisme." Un tel renflement est le plus dangereux, car c'est une formation diffuse et semblable à un sac. Ces anévrismes sont les plus susceptibles de se rompre et indiquent une violation grave de la structure des tissus du cœur.

    Selon les statistiques, les anévrismes cardiaques diffus ou sacculaires sont le plus souvent détectés.

    Selon la structure de la paroi de l'anévrisme peut être:

    • muscle - se compose principalement de tissu musculaire;
    • fibreux - constitué principalement de tissu conjonctif;
    • fibromusculaire - se compose de tissu fibreux et musculaire.

    Une telle classification a rarement une signification clinique, car la probabilité de rupture d'un anévrisme dépend en grande partie de l'épaisseur de la paroi et non de sa composition.

    Selon le mécanisme d'occurrence, l'anévrisme cardiaque peut être:

    • vrai - se compose presque des mêmes couches que la paroi du cœur, mais contient une plus grande quantité de tissu conjonctif;
    • physiologique - se compose de tissu myocardique pratiquement inchangé, qui pour une raison quelconque a cessé de se contracter;
    • fausse - saillie est limitée aux adhérences fibreuses et péricarde, en fait, il s’agit d’une petite rupture du myocarde, à travers laquelle le sang pénètre dans la cavité pathologique formée.

    Les symptômes

    Les plaintes et les symptômes des anévrismes cardiaques peuvent être très variables. À bien des égards, leurs manifestations dépendent des causes du développement, de l'emplacement et de la taille de l'éducation. Dans certains cas, après un infarctus du myocarde, un anévrisme peut ne pas se manifester ou le patient associe l'apparition de certains symptômes à la période de rétablissement suivant une maladie grave.

    Les symptômes suivants apparaissent généralement lors d'anévrismes cardiaques:

    Douleur thoracique ou cardiaque

    Cette fonctionnalité est obligatoire pour les anévrismes cardiaques et concerne tous les patients. Habituellement, son apparence est associée à une altération de la circulation sanguine dans les vaisseaux du cœur.

    La survenue d'une douleur dans les anévrismes cardiaques est associée aux processus suivants:

    • les arythmies;
    • surcharge myocardique;
    • prolifération de vaisseaux sanguins;
    • compression des tissus et des organes (avec anévrismes géants).

    Généralement, lors d'anévrismes cardiaques, la douleur est localisée juste derrière le sternum ou légèrement décalée vers la gauche. Elle se manifeste sous la forme de crises épileptiques et peut survenir en raison d'un surmenage physique, de la consommation d'alcool, du tabagisme ou de l'exposition à d'autres causes externes.

    Troubles du rythme

    Les changements de rythme dans les anévrismes cardiaques sont souvent détectés. Habituellement, les arythmies se produisent périodiquement et sont éliminées indépendamment après une courte période. Avec des troubles du rythme de longue durée, ce symptôme est considéré comme une complication de l'arythmie - tachycardie paroxystique.

    Les changements de rythme dans l'anévrisme cardiaque peuvent être les suivants:

    • sensation de brèves interruptions des battements de coeur (il semble s’arrêter);
    • pouls augmenté ou lent (plus de 100 ou moins de 60 battements par minute).

    Les troubles du rythme dans les anévrismes sont souvent provoqués par un stress physique ou émotionnel. Leur apparition est associée à la survenue de désordres structurels dans le système de conduction cardiaque, des fibres responsables de la conduction de l'influx nerveux. De plus, l'arythmie peut être provoquée en surchargeant le cœur de sang.

    Battement de coeur

    Normalement, une personne ne ressent pas comment son cœur bat. L'apparition d'un rythme cardiaque est provoquée par une contraction excessive du myocarde ou par une arythmie. Lorsqu'un anévrisme se produit, le volume du ventricule gauche augmente et cette cavité cardiaque commence à s'adapter parfaitement à la région des côtes. À cause de cela, le rythme cardiaque commence à se faire sentir.

    Essoufflement

    Ce symptôme est souvent observé dans les anévrismes cardiaques. Il s'exprime en violation du rythme et de la profondeur de la respiration et apparaît périodiquement. Son apparition est associée à une insuffisance ventriculaire gauche.

    Faiblesse

    L'apparition d'un anévrisme entraîne toujours le développement d'une insuffisance cardiaque congestive. Le cœur arrête de pomper le volume de sang requis et, par conséquent, le système nerveux et les muscles squelettiques cessent de recevoir suffisamment de sang riche en oxygène. De ce fait, le tissu musculaire ne peut pas fonctionner à pleine force et le patient commence à ressentir de la faiblesse, de la léthargie et de la fatigue.

    Ce symptôme est présent chez presque tous les patients et est plus prononcé avec les anévrismes géants.

    Pâleur

    La pâleur de la peau dans toutes les pathologies du coeur est due à une contractilité insuffisante du myocarde. La peau reçoit moins de sang et, en raison du manque d'oxygène, les vaisseaux se contractent et passent en mode «économie». Au début, le patient devient pâle sur le visage et les membres. En outre, une circulation sanguine insuffisante dans la peau peut entraîner des problèmes de gel constant des mains et des pieds, un engourdissement et une sensibilité réduite.

    Toux

    Ce symptôme n'apparaît pas chez tous les patients atteints d'anévrisme cardiaque. Il survient généralement avec de grosses saillies qui compriment une partie du tissu pulmonaire et provoquent une irritation de la plèvre sensible. La toux survient généralement lorsque vous essayez de prendre une profonde respiration. En règle générale, il ne s'accompagne pas de crachats ou d'une respiration sifflante.

    Une autre cause de toux avec un anévrisme du coeur peut être une stagnation du sang dans la circulation pulmonaire. Il peut être accompagné d'expectorations et d'une respiration sifflante.

    Symptômes tardifs

    Lors d'un anévrisme aortique compliqué d'une insuffisance cardiaque, le patient présente les affections et symptômes suivants:

    • angine ou tension au repos;
    • évanouissement;
    • gonflement des veines du cou;
    • les poches;
    • accumulation de liquide dans la cavité pleurale ou abdominale;
    • foie élargi;
    • péricardite fibreuse.

    Des complications

    L'absence de traitement pour un anévrisme cardiaque peut entraîner les complications suivantes:

    • rupture d'anévrisme;
    • TELA;
    • infarctus du myocarde à répétition;
    • occlusion des vaisseaux de la jambe (jusqu'à la gangrène);
    • accident vasculaire cérébral
    • occlusion des vaisseaux mésentériques;
    • infarctus du rein;
    • issue fatale.

    La rupture d'un anévrisme aigu du cœur survient généralement 2 à 9 jours après une crise cardiaque et entraîne le décès du patient. Et avec un cours chronique de la pathologie, une lacune dans la formation est observée assez rarement.

    Habituellement, la rupture d'un anévrisme survient soudainement et présente les symptômes suivants:

    • pâleur vive alternant avec le bleu;
    • sueurs froides;
    • veines enflées dans le cou;
    • perte de conscience;
    • mains et pieds froids;
    • respiration rauque et bruyante, devenant superficielle et rare.

    Dans la plupart des cas, lorsqu'un anévrisme cardiaque est rompu, le décès est instantané.

    Diagnostics

    Le médecin peut suspecter l’apparition d’un anévrisme cardiaque sur l’apparition de symptômes caractéristiques ou sur l’apparition de pulsations précordiales, ressenties sur la paroi thoracique et augmentant à chaque contraction du myocarde. De plus, l'importance de la détection rapide de telles formations est liée à l'examen régulier des patients ayant subi un infarctus du myocarde.

    Les méthodes de diagnostic instrumentales suivantes peuvent être utilisées pour détecter les anévrismes cardiaques:

    • ECG - dans les résultats, il y a des signes de crise cardiaque transmurale, qui ne changent pas par étape, mais ont un caractère «figé»;
    • Echo-KG - permet d’identifier l’emplacement, la taille, la forme de l’anévrisme, le degré d’amincissement des parois de la saillie, la présence de lésions thrombotiques de la cavité ou la présence de sang dans le péricarde;
    • IRM ou TDM du coeur - permettent d’étudier en détail tous les paramètres de l’anévrisme (taille, volume, localisation, etc.);
    • La TEP cardiaque est réalisée pour évaluer la viabilité du myocarde dans la région de l'anévrisme;
    • scintigraphie du myocarde - généralement utilisée pour élaborer le plan de traitement le plus efficace.

    Dans certains cas, les patients présentant un anévrisme cardiaque peuvent se voir prescrire d'autres méthodes d'examen supplémentaires:

    Traitement

    Habituellement, pour le traitement de l'anévrisme, on prescrit une chirurgie au patient, car méthodes conservatrices ne sont pas en mesure d'éliminer le problème principal. Les cours de pharmacothérapie ne peuvent être organisés que dans les cas où il est nécessaire de différer l'opération et de prévenir le développement de complications.

    Après la détection de l'anévrisme, une hospitalisation est proposée au patient pour un examen plus détaillé. S'il ne détecte pas le risque de rupture de l'anévrisme et les signes d'insuffisance cardiaque sévère, la chirurgie cardiaque peut être différée, un traitement conservateur et une surveillance constante du dispensaire par un cardiologue sont effectués en ambulatoire.

    Dans certains cas, le patient lui-même refuse d'effectuer l'opération ou ne peut pas l'exécuter en raison de la présence de contre-indications. Dans de tels cas, un traitement médicamenteux peut durer toute une vie.

    Traitement chirurgical

    Les cas cliniques suivants sont des indications d'une chirurgie cardiaque pour un anévrisme cardiaque:

    • troubles du rythme (tachycardie sévère, arythmie);
    • angine de poitrine, non susceptible de correction médicale;
    • insuffisance cardiaque progressive rapide;
    • la détection de caillots sanguins avec Echo-KG ou la survenue d'épisodes de thromboembolie;
    • faux anévrisme;
    • rupture d'anévrisme.

    Tous les cas ci-dessus sont toujours accompagnés d'un risque élevé pour la vie du patient et, selon les statistiques, entraînent la mort 7 fois plus souvent que les anévrismes cardiaques asymptomatiques.

    En cas d'anévrismes cardiaques, diverses opérations chirurgicales peuvent être effectuées et le choix de la méthode dépend du cas clinique. Ils peuvent être palliatifs ou radicaux.

    La chirurgie radicale pour anévrisme cardiaque peut être réalisée par les méthodes suivantes:

    • résection de l'anévrisme - réalisée avec des anévrismes ventriculaires ou auriculaires;
    • La septoplastie de Kuli est réalisée lors d'un anévrisme du septum interventriculaire.

    Ces chirurgies sont pratiquées sur un cœur ouvert et presque toujours sur un organe inactif (c'est-à-dire après être connecté à la machine cœur-poumon). Après excision du sac anévrysmal et des tissus altérés, le chirurgien peut appliquer diverses techniques de reconstruction ou renforcer le site de suture avec des matériaux synthétiques.

    Si une insuffisance coronaire est détectée, la résection de l'anévrisme peut être complétée par un pontage coronarien. Dans certains cas, une telle chirurgie cardiaque peut être complétée par une annuloplastie ou une valvule cardiaque prothétique.

    Parfois, les opérations radicales ne peuvent pas être effectuées, et dans ce cas, une intervention palliative est effectuée sur le patient. Pendant son exécution, les parois de l'anévrisme sont renforcées avec des matériaux polymères pouvant empêcher la formation de se briser.

    Après traitement chirurgical, on prescrit au patient un traitement médicamenteux. En règle générale, la sortie de l'hôpital a lieu quelques semaines après l'opération.

    Complications postopératoires possibles

    Après résection ou chirurgie plastique de l'anévrisme cardiaque, les complications suivantes peuvent se développer:

    • infarctus du myocarde à répétition - 5%;
    • arythmie - 10%;
    • thromboembolie des vaisseaux cérébraux et périphériques - 8%;
    • insuffisance cardiaque gauche - 23%;
    • échec de la suture et saignements - rarement et généralement seulement après des complications purulentes;
    • issue fatale - de 12 à 20%.

    Traitement de la toxicomanie

    La prescription de médicaments pour les anévrismes cardiaques vise à réduire la charge sur le cœur et à prévenir les caillots sanguins. Pour cela, il peut être recommandé au patient de prendre les médicaments suivants:

    • les bêta-bloquants - sont assignés pour normaliser le rythme et affaiblir le rythme cardiaque;
    • nitrates organiques - sont utilisés lorsqu'il est nécessaire d'éliminer les cardialgies, de normaliser la circulation coronaire et de dilater les vaisseaux cardiaques;
    • les diurétiques - prescrits pour l'hypertension pour réduire la pression et réduire la charge sur le cœur;
    • thrombolytiques - utilisés pour éclaircir le sang et prévenir la thrombose et la thromboembolie.

    Le choix des médicaments pour le traitement de l'anévrisme cardiaque, le choix des doses et la durée du traitement sont déterminés par le médecin individuellement pour chaque patient. L’élaboration d’un plan de traitement conservateur dépend de la numération sanguine, des données Echo-KG et ECG, ainsi que des maladies associées. L’auto-traitement dans cette pathologie est inacceptable, car peut conduire à la rupture de l'anévrisme et à la mort.

    Prévisions

    L'anévrisme cardiaque est une pathologie dangereuse et son pronostic est souvent défavorable. Malgré le risque élevé de complications associé à l'opération visant à l'éliminer, cette méthode de traitement est la plus préférée. Après une chirurgie cardiaque, le pronostic devient plus favorable.

    Cependant, dans certains cas, le traitement chirurgical ne peut être effectué en raison de la présence de contre-indications. Ces opérations peuvent parfois ne pas être effectuées en raison de l'âge du patient ou des maladies associées. Le mauvais pronostic pour ces patients est dû à ces conséquences:

    • détérioration significative de la qualité de la vie;
    • complications dangereuses de l'anévrisme cardiaque;
    • croissance des anévrismes conduisant à des complications encore plus graves.

    Le pronostic de l'anévrisme cardiaque peut dépendre des facteurs suivants:

    • taille de l'anévrisme - plus la saillie est grande, plus le pronostic est mauvais;
    • forme d'anévrisme - les protrusions de champignons ou «anévrisme dans l'anévrisme» sont plus dangereux;
    • l'emplacement de l'anévrisme - saillie plus dangereuse sur les parois du ventricule gauche;
    • le taux de progression de l'insuffisance cardiaque - le pronostic se dégrade lorsque la fraction d'éjection est faible (volume de sang éjecté du ventricule gauche);
    • maladies concomitantes - certaines pathologies peuvent affecter négativement le fonctionnement du cœur et aggraver le pronostic de l'anévrisme;
    • âge - avec l'âge, la paroi cardiaque devient moins durable, ce qui augmente le risque de complications et de rupture de l'anévrisme, et l'opération peut être contre-indiquée en raison de l'âge ou de maladies associées.

    Selon les statistiques, lorsqu'il est impossible de procéder à une intervention chirurgicale pour éliminer un anévrisme cardiaque, la plupart des patients décèdent dans les 2-3 premières années suivant l'apparition de la pathologie.

    L'anévrisme du coeur est une pathologie dangereuse et manifeste des symptômes désagréables qui peuvent complètement changer le mode de vie du patient. Si une telle pathologie est détectée, une intervention chirurgicale est recommandée. S'il est impossible d'intervenir, il est recommandé de faire un suivi régulier par un cardiologue et de prendre des médicaments qui réduisent la charge cardiaque et préviennent le développement de complications graves. Les anévrismes cardiaques entraînent souvent une invalidité ou la mort du patient.

    Anévrisme du coeur: signes, diagnostic, traitement et pronostic de la maladie

    Dans le groupe à risque susceptible de développer un dysfonctionnement cardiaque, 95% sont des personnes ayant déjà souffert d'un infarctus du myocarde. Ceci est un facteur fondamental pour que l'anévrisme chronique du cœur progresse avec sa rupture et les complications qu'il entraîne.

    Dans 90% des cas, un décès instantané survient.

    Les anévrismes cardiaques se retrouvent 5 fois plus souvent lors des examens en cardiologie chez les hommes que chez les femmes, âgés de 40 à 70 ans, sous une forme qui fonctionne déjà et qui ne se prête pas au traitement.

    Causes de l'anévrisme du coeur

    Les changements structurels dans les parois des vaisseaux sanguins et, principalement, du ventricule gauche, s'accompagnent de lésions ou de nécroses de certaines zones, conduisant à leur affaiblissement - c'est ce qu'est un anévrisme. Sous la pression du flux sanguin, ils deviennent plus minces de 1 mm à 3 mm, gonflés de façon anormale. Parfois, le diamètre des anévrismes cardiaques atteint 20 cm La contractilité du myocarde est fortement limitée ou disparaît complètement.

    Lorsqu'un anévrisme cardiaque survient après une crise cardiaque massive provoquée par un arrêt complet de l'apport d'oxygène au muscle cardiaque cardiaque en raison d'un rétrécissement de la lumière des artères coronaires et de troubles de la circulation, une croissance rapide du renflement et de sa rupture est possible. Ce processus ne prend pas plus de 1-2 semaines à partir du moment des manifestations cliniques de la maladie coronarienne.

    La cardiopathie héréditaire peut être à l'origine d'une pathologie congénitale, qui se transmet de génération en génération avec du matériel génétique. Le processus d'amincissement de la paroi vasculaire commence à se développer pendant la période prénatale, mais il n'est diagnostiqué qu'après la naissance de l'enfant. Les habitudes néfastes de la mère, les médicaments ou l'inflammation pendant la grossesse peuvent affecter le système cardiovasculaire du fœtus.

    Les maladies infectieuses et les poisons toxiques entrant dans le corps sont également des causes d'anévrisme.

    Les virus de la grippe et les agents pathogènes Epstein-Barr, les streptocoques, les champignons et les produits chimiques toxiques se propagent rapidement aux organes vitaux, y compris la couche cardiaque du myocarde. Il en résulte une nécrose des cellules et des fibres musculaires et une déformation valvulaire est observée. Au lieu de zones mortes, le tissu conjonctif cicatriciel se développe et une cardiosclérose diffuse se développe.

    Les opérations chirurgicales effectuées sur les lésions cardiaques ou thoraciques avec des plaies par un couteau provoquent la formation d'une cicatrice ou une sortie partielle de liquide de la lumière du vaisseau endommagé. Cela conduit souvent à des adhérences, à la formation d'une cavité isolée et à une altération de la circulation sanguine et, finalement, à un anévrisme.

    Les maladies auto-immunes et systémiques comme le lupus, les lésions du muscle cardiaque rhumatismal et la cardiosclérose idiopathique peuvent provoquer des troubles structurels de la paroi vasculaire de l'organe. Le processus de remplacement des fibres musculaires saines par le tissu conjonctif repose sur les propres cellules immunitaires du corps, qui pour une raison inconnue attaquent le myocarde ou le processus pathologique d’étiologie inconnue.

    Très rarement, les radiations ont un effet négatif sur le système cardiovasculaire.

    C'est une conséquence d'un traitement spécifique pour les tumeurs tumorales ou associé au travail humain. Il n'y a pas de symptômes caractéristiques d'un anévrisme cardiaque pendant une longue période. Il ne peut être diagnostiqué qu'après un an à compter du début de la chimiothérapie.

    Classification de l'anévrisme du coeur

    Les paramètres de la maladie, à l'aide desquels le pronostic et le traitement ultérieur de l'anévrisme cardiaque seront établis ultérieurement, sont considérés en fonction du début des premières manifestations à partir du moment de la maladie coronarienne.

    Le cours aigu est caractérisé par le développement du site du myocarde mort. L'étirement et le gonflement sont observés jusqu'à 14 jours.

    À 3-8 semaines, il y a une période subaiguë. Il y a un sceau de l'endocarde. Les cellules musculaires lisses détruites sont remplacées par du tissu conjonctif.

    Sous forme chronique, l'anévrisme continue à détruire des parties du cœur pendant plus de 2 mois. Accompagné d'un épaississement de l'endocarde, qui acquiert une teinte blanchâtre, la formation de tissu en croissance fibreuse. Cette pathologie correspond à la présence d'un thrombus à consistance dense dans la paroi vasculaire. Peut se trouver à la surface du sac anévrismal ou le remplir complètement.

    Lors de l'examen des troubles liés au travail du système cardiovasculaire après un infarctus du myocarde, une classification des anévrismes a été créée en fonction du lieu de formation de la zone touchée.

    Vrai. C'est un très mince, des murs tendus du coeur lui-même. Dans ses coquilles peuvent être vus des éléments sains de la structure normale du navire.

    Anévrisme cardiaque faux, pathologiquement en saillie. C'est une conséquence de la rupture de la région myocardique. Il apparaît plus souvent à la suite de lésions de la poitrine, caractérisées par un processus d'adhérence fibreuse, une modification de la paroi cardiaque. Folioles péricardiques limitées.

    En fonction de l'état du muscle cardiaque, un type fonctionnel d'anévrisme est isolé, ce qui est causé par une faible capacité contractile du myocarde. Se gonfle principalement dans la systole ventriculaire.

    Compte tenu de l'ampleur de la lésion possible, au sommet du ventricule gauche et de la paroi latérale antérieure, la maladie survient chez 97% des patients. Dans le ventricule droit et l'oreillette est déterminée dans 1% des cas diagnostiqués.

    Une crise cardiaque est probable lorsque le septum ventriculaire et le tissu musculaire deviennent le centre de la nécrose. Sous pression, le ventricule gauche se déplace vers la droite et augmente en volume, ce qui peut provoquer une insuffisance cardiaque. La localisation au mur postérieur est rarement diagnostiquée.

    Types d'anévrisme cardiaque

    Selon les résultats du diagnostic matériel et de la chirurgie, il était habituel de prendre en compte le contour de la saillie des zones touchées. Sur le fond du cœur, l'anévrisme est exprimé par diverses formes de parois vasculaires altérées, ce qui permet d'évaluer la croissance et l'augmentation de la zone nécrotique, de prédire l'évolution de la maladie.

    Plat, diffus. Le contour externe de l'approfondissement plat en forme de coupe est observé sur le fond du niveau du myocarde, du côté de la paroi du cœur. La formation de caillots sanguins est rare, les changements structurels ne sont pas sujets à la rupture.

    En forme de sac, forme hémisphérique prononcée, renflement arrondi et dense. Le contenu peut être rempli de masses thrombotiques.

    Champignon Il ressemble à un sac à fond large, dont la cavité se dilate progressivement sous l'action du flux sanguin entrant et dont le cou est étroit. La rupture et la formation de thrombus à l’intérieur sont particulièrement dangereuses.

    En raison de la destruction des couches internes de la paroi vasculaire, une forme de stratification n'est formée que dans les artères.

    Anévrisme dans l'anévrisme. Lésion nécrotique simple ou multiple prête à être rompue. Les murs trop vus.

    Selon le tissu prédominant après le remplacement des zones touchées, les parois musculaires fibreuses et mixtes, fibreuses-musculaires de l'anévrisme sont sécrétées. L'impact d'une pression interne élevée sur les cellules myocardiques, les cardiomyocytes, provoque la formation d'une cavité dans laquelle le tissu musculaire prédomine.

    Un grand nombre de fibres conjonctives se trouvent dans les premières semaines après une crise cardiaque. L'apparence fibro-musculaire apparaît lorsque la totalité de la paroi cardiaque n'a pas subi de nécrose.

    Signes de

    Dans 70% des cas, la maladie débute par l'apparition d'une insuffisance cardiaque dans le ventricule gauche, de poussées de pression périodiques et de crises d'asthme. Un anévrisme cardiaque postinfarctus aigu et subaigu est déterminé si un adulte présente des symptômes tels que des antécédents de crise cardiaque, une chute brutale de la tension artérielle, un état de fièvre et une décharge de sueur froide. Le vomissement est possible.

    L'anévrisme vasculaire cardiaque chronique post-infarctus se caractérise par une douleur thoracique et un essoufflement lors d'une activité physique. Très souvent, palpation ou même pulsation supraspiculaire déterminée visuellement, ce qui indique un anévrisme de la paroi latérale antérieure de l'oreillette gauche. Augmente plus souvent quand une personne est couchée sur le côté gauche. Attaques cardiaques, arythmies et tachycardies répétées possibles.

    Les crises d'angor sont observées jusqu'à 6 ans après les premières manifestations de la maladie coronarienne.

    En aucun cas, il ne se manifeste chez les nourrissons présentant un anévrisme cardiaque lié au ventricule gauche, s'il s'agit d'une anomalie congénitale. Il est rapporté dans une lumière étroite avec la cavité du ventricule gauche et ne provoque pas de troubles circulatoires. Une diminution de la densité de la paroi vasculaire et une augmentation de la protrusion anévrysmale ne se produisent qu'avec la croissance et le développement de l'enfant.

    Il n'est pas possible de diagnostiquer un anévrisme du MZHP chez le nouveau-né. Ses premiers signes apparaissent soudainement chez une population apparemment saine de 14 à 30 ans. Accompagné de douleurs à la poitrine, fort bruit dans le quatrième espace intercostal du côté gauche.

    Diagnostic d'anévrisme cardiaque

    Le stress pharmacologique ou physique induit favorise l’échographie cardiaque, qui permet d’évaluer l’état du cœur pendant l’exercice, d’examiner les segments d’organes dans différentes sections, de déterminer la présence d’un anévrisme aortique et de contrôler l’ischémie myocardique.

    La TEP du cœur vous permet d'identifier visuellement les zones non viables du myocarde. La procédure est effectuée par l'introduction d'un isotope radioactif et est effectuée par un tomographe.

    MSCT. L'étude tridimensionnelle en couches est utilisée pour rechercher des défauts dans les valves, le péricarde et les cavités cardiaques, pour déterminer les fonctions contractiles et l'étendue des dommages du myocarde.

    Pour confirmer les signes prononcés d'ischémie, d'angine ou de troubles circulatoires, la coronarographie est prescrite avant le choix de la tactique de traitement. La méthode invasive est basée sur l'introduction par l'artère fémorale d'un cathéter spécial qui atteint la circulation sanguine et reflète l'état du système cardiovasculaire.

    Traitement et chirurgie pour enlever l'anévrisme

    Une première consultation d'un cardiologue est nécessaire pour évaluer l'état du patient avant de commencer le traitement. En écoutant le coeur, il y a des bruits et des grincements. Il y a un mouvement notable de l'organe vers la droite, il y a une pression accrue. Le médecin parvient à sentir la pulsation anévrismale dans la zone du troisième espace intercostal. Dans 63 à 65% des cas, un écoulement thoracique est détecté à gauche.

    En l'absence de risque de rupture, un traitement médicamenteux de l'anévrisme est prescrit. Cela se résume à la prévention de l'occlusion vasculaire à l'aide de thrombolytiques, l'affaiblissement du rythme cardiaque avec les bêta-bloquants. Les diurétiques sont utilisés pour normaliser la pression artérielle. Étendre les nitrates des vaisseaux coronaires.

    Des études ont montré ce qui est un anévrisme cardiaque si dangereux. En l'absence du traitement d'urgence nécessaire, le pronostic sera décevant.

    Après 1 à 3 ans de décès, 73% des cas sont enregistrés et après 3 à 5 ans, 90% des personnes décèdent.

    C'est pourquoi il est recommandé de subir un traitement chirurgical.

    S'il existe des complications sous la forme d'insuffisance cardiaque de type chronique, les personnes qui subissent un anévrisme cardiaque provoquent le risque de rupture et sont obligatoirement opérées.

    La chirurgie plastique cardiaque d’un défaut présent dans le septum interventriculaire est réalisée en rétablissant la position normale du cœur avec un matériau synthétique spécial.

    Avec un diagnostic établi d'anévrisme du ventricule gauche ou droit, la résection est indiquée. Pendant la chirurgie, le coeur du patient est éteint, une circulation sanguine créée artificiellement est utilisée. L'opération implique l'élimination rapide de la saillie anévrismale de la paroi et la formation de la cavité ventriculaire.

    Causes de la formation d'anévrisme après une crise cardiaque, méthodes de traitement et pronostic

    L'infarctus du myocarde dans 20-30% des cas conduit à des complications telles que l'anévrisme. Cette pathologie met la vie en danger et ne peut donc être laissée sans traitement. En plus du traitement médicamenteux, dans la plupart des cas, une intervention chirurgicale peut être nécessaire.

    Qu'est-ce que l'anévrisme?

    L’anévrisme est un mur bombé d’une artère (parfois une veine) qui s’efface sur le fond de son amincissement ou de son étirement. Dans ce cas, la lumière du vaisseau peut être agrandie de plus de 2 fois. En raison de la pression du sang sur les parois vasculaires émises, leur rupture peut être déclenchée, ce qui engendre la mort.

    Dans la plupart des cas, un anévrisme est observé dans le ventricule gauche, moins souvent dans le septum interventriculaire et le ventricule droit. La zone touchée du myocarde change car sa contractilité est fortement réduite ou disparaît complètement.

    Le diamètre de l'anévrisme peut atteindre 20 cm. Les petites formations mesurent 1 cm. En l'absence de contractilité, une akinésie est diagnostiquée. La dyskinésie est observée lorsque la paroi de la formation déborde dans la systole et s’enfonce dans la diastole.

    Classification

    Il existe plusieurs types d'anévrismes en fonction des critères considérés.

    En terme d'éducation

    Il existe une forme de pathologie aiguë, subaiguë et chronique.

    Un anévrisme aigu est diagnostiqué s'il a commencé à se développer au cours des deux premières semaines après une crise cardiaque. Dans ce cas, il s'agit d'une partie nécrotique du myocarde. Si la formation d'une petite taille, il est possible de cicatrices indépendantes, mais la fonction contractile dans ces zones est perturbée en raison du manque d'élasticité des tissus. Si la formation a une taille suffisamment grande, alors cet état est dangereux.

    La pathologie anévrysmale chronique est envisagée à 8 semaines. Cette forme est caractérisée par un développement plus lent et une réduction du risque de rupture des murs. Le sang stagne dans la région endommagée, ce qui permet la formation de caillots sanguins. L'anévrisme chronique est un sac fibreux à trois couches. Ses parois sont très fines, l'épaisseur peut être inférieure à 2 mm.

    Si l'anévrisme s'est développé dans la période de 3 à 8 semaines, il est alors considéré comme subaiguë. Les parois sont un endocarde épaissi et une collection de fibroblastes avec des histiocytes.

    Selon le type d'éducation

    L'anévrisme peut être:

    • sacculé: son mur est arrondi et convexe et sa base est large;
    • diffuse, aussi appelée plat, car sa saillie externe a un contour doux;
    • champignon, ayant un cou étroit sur le fond d'une saillie importante;
    • anévrisme dans l'anévrisme, quand il y a plusieurs protrusions qui sont enfermées les unes dans les autres.

    Dans la plupart des cas, l’une des deux premières formes de pathologie est diagnostiquée. L'anévrisme dans l'anévrisme est le plus rare, mais c'est le type le plus dangereux, car les parois des formations sont très minces. Cela signifie un risque élevé de rupture.

    Autres classifications

    Il existe également des anévrismes fibreux, musculaires et fibro-musculaires. Habituellement, on diagnostique chez le patient une formation de la même espèce, mais il existe parfois des options combinées.

    L'anévrisme est vrai, faux et fonctionnel. Dans le premier cas, la formation est constituée de trois couches. La formation d'une fausse variété provoque une rupture de la paroi du myocarde. Dans ce cas, la formation d'adhérences péricardiques limitées. Un anévrisme fonctionnel est formé par une partie d'un myocarde viable caractérisée par une contractilité réduite et un bombement dans la systole ventriculaire.

    Causes de l'anévrisme après une crise cardiaque

    L'anévrisme chez la plupart des patients survient à la suite d'un infarctus prolongé du tramural. Dans la plupart des cas (99%), la formation est localisée au sommet du ventricule gauche ou sur sa paroi antéro-latérale.

    En raison d'une crise cardiaque massive, la structure de la paroi musculaire du cœur est détruite. Il affecte la pression intracardiaque, l'étire et l'amincit. Divers facteurs peuvent provoquer un anévrisme, dans lequel la charge sur le cœur augmente et la pression intraventriculaire augmente. Cela peut être causé par:

    • premières ascensions;
    • l'hypertension;
    • la tachycardie;
    • la progression de l'insuffisance cardiaque;
    • crise cardiaque répétée.

    En cas de crise cardiaque, le muscle cardiaque ne reçoit pas suffisamment d'oxygène. Par conséquent, les cellules musculaires (cardiomyocytes) meurent. Il est presque impossible de les restaurer. Sur les zones touchées, le tissu cicatrisera davantage.

    L’anévrisme chronique a généralement pour origine la cardiosclérose post-infarctus. Cette pathologie est une forme de maladie coronarienne. Dans ce cas, le muscle cardiaque est partiellement remplacé par du tissu conjonctif. La clinique de cardiosclérose post-infarctus s'apparente à une insuffisance cardiaque.

    Les symptômes

    Les anévrismes diffèrent par la forme, la taille, l'emplacement, le moment de la formation et un certain nombre d'autres signes, car les symptômes de la pathologie peuvent varier. Les signes courants d'une violation incluent:

    • essoufflement;
    • peau pâle;
    • faiblesse
    • diminution de la sensibilité cutanée (causée par un manque d'oxygène);
    • arythmies cardiaques graves (bradycardie, tachycardie, arrêt cardiaque à court terme);
    • douleur à la poitrine;
    • augmentation de la fréquence cardiaque même avec un effort minimal.

    Si l'anévrisme est important, il peut alors comprimer le poumon. Dans ce cas, le patient commence à tousser.

    L'anévrisme ne peut pas passer par lui-même les impulsions électriques, car le rythme cardiaque est périodiquement perturbé. Un tel symptôme peut aussi être causé par une surcharge de l'organe avec un volume de sang.

    Quand un anévrisme aigu se rompt, les symptômes augmentent rapidement. Le patient dans ce cas, voir:

    • pâleur de la peau, se transformant en cyanose;
    • sueurs froides;
    • conscience confuse;
    • débordement de veines du cou avec du sang;
    • respiration bruyante et superficielle;
    • température des membres inférieurs.

    Avec un anévrisme aigu, une rupture peut survenir de 2 à 9 jours après une crise cardiaque. Le résultat est mortel, la mort arrive instantanément.

    Avec la pathologie de la nature chronique de sa manifestation associée à l'activité physique et au stress. Dans de tels cas, des signes d'insuffisance cardiaque apparaissent.

    Diagnostics

    Pour la détection de l'anévrisme utilisé diverses méthodes de diagnostic instrumental. L'étalon-or est l'angiographie. Cette technique est basée sur les rayons X, car elle présente un certain nombre de contre-indications.

    L'angiographie peut également être réalisée par tomographie assistée par ordinateur ou par imagerie par résonance magnétique. Ces méthodes sont peu invasives, mais peuvent ne pas fournir la quantité d'informations nécessaire.

    Doppler à ultrasons souvent utilisé. Cette méthode attire suffisamment d'informations en combinaison avec l'accessibilité.

    Le patient peut également subir une échocardiographie, une électrocardiographie, une scintigraphie. L'échocardiographie est importante pour visualiser la cavité de l'anévrysme, mesurer sa taille et identifier sa configuration. Le spécialiste en diagnostic commence par un examen physique, une palpation, une auscultation et une mesure de la pression.

    Selon les témoignages recourant au sondage des cavités du cœur, une angiographie coronaire (étude endovasculaire). Le diagnostic différentiel est important, car des signes similaires sont caractéristiques des tumeurs médiastinales, du kyste coelomique péricardique et de la maladie cardiaque mitrale.

    Traitement de l'anévrisme après une crise cardiaque

    Anévrisme signifie la nécessité d'un traitement. Son objectif principal est une intervention chirurgicale.

    Traitement chirurgical

    Effectuer une opération du coeur uniquement selon des indications strictes. Il est nécessaire si le patient souffre d'insuffisance cardiaque, si son rythme cardiaque est gravement perturbé, si un anévrisme se rompt ou s'il existe une telle menace. Habituellement, cette situation crée un anévrisme de forme aiguë ou subaiguë.

    L'opération classique est une excision d'anévrisme - résection. Une telle intervention est radicale. La zone endommagée est remplacée par une prothèse en plastique ou un fragment de vaisseau d'une autre partie du corps est utilisé. Parfois, il est également nécessaire de prélever du sang sur le péricarde.

    Avec une telle opération, le coeur doit être retiré du système circulatoire et arrêté. Exécuter ses fonctions à l'aide de la machine cœur-poumon. Déconnectez-le après avoir démarré le cœur (charge électrique), à ​​condition qu'il soit ininterrompu.

    Une autre intervention chirurgicale est la coupure de l'anévrisme. Le but de l'opération est d'exclure la formation du flux sanguin. Pour ce faire, imposer des clips spéciaux sur elle. Fabriquez-les en matière synthétique.

    Des techniques plus modernes sont utilisées, par exemple la chirurgie endovasculaire. Une technique similaire est utilisée à des fins de diagnostic. Une telle intervention est peu invasive, car elle ne nécessite aucune coupure. Le chirurgien fait de petites perforations à travers lesquelles effectue les manipulations nécessaires. Toutes les actions sont effectuées sous contrôle radiographique (angiographie). Habituellement, une telle opération ne nécessite qu'une anesthésie locale.

    Thérapie conservatrice

    Un traitement médicamenteux est nécessaire avant la chirurgie. Les objectifs de la thérapie sont les suivants:

    • réduire la charge sur le ventricule gauche;
    • éclaircir le sang;
    • ajuster la fréquence cardiaque;
    • élargir les vaisseaux coronaires;
    • réduire le risque de caillots sanguins.

    En règle générale, on prescrit au patient des glycosides cardiaques, des antihypertenseurs. Les anticoagulants sont utilisés pour fluidifier le sang. Le plus souvent, l'héparine est injectée par voie sous-cutanée à cette fin.

    L'oxygénothérapie et l'oxygénation hyperbare (pression élevée d'oxygène) peuvent être incluses dans le traitement.

    Pronostic, complications

    Si le patient ne subit pas d'intervention chirurgicale, le pronostic est défavorable. Dans la plupart des cas, le décès survient dans les 2-3 ans suivant une crise cardiaque.

    Un pronostic plus favorable existe avec un anévrisme chronique plat en l'absence de complications. Le pronostic le moins favorable est celui des patients présentant un anévrisme baggy ou champignon, la thrombose intracardiaque étant souvent une complication de telles formations.

    Les chances d'une issue heureuse sont également réduites si l'insuffisance cardiaque a rejoint cette pathologie.

    Sur le fond de l'anévrisme chronique, le développement de la péricardite fibreuse est possible. Un processus d'adhésion peut se former dans la poitrine. La pathologie chronique peut également entraîner les complications suivantes:

    • infarctus du myocarde à répétition;
    • infarctus du rein;
    • thromboembolie pulmonaire;
    • occlusion aiguë des vaisseaux mésentériques (conduisant à une ischémie intestinale);
    • membres de gangrène.

    Une opération radicale peut également entraîner des complications: infarctus du myocarde récurrent, arythmie, insuffisance respiratoire, thromboembolie cérébrale, syndrome de faible écoulement.

    Prévention

    Dans certains cas, la chirurgie est impossible. Parfois, le patient lui-même refuse un tel traitement en raison de sa complexité et de ses conséquences possibles. Dans une telle situation, une surveillance constante par un cardiologue et un traitement médicamenteux sont nécessaires. De plus, les recommandations suivantes doivent être strictement suivies:

    • Complètement devenir alcool et fumer. Même dans une faible quantité d'alcool entraîne l'expansion des vaisseaux sanguins, car la charge n'augmente pas le coeur. En raison de la nicotine, la fréquence cardiaque augmente, ce qui provoque une angor, une arythmie, une athérosclérose.
    • Dosage de l'activité physique. Toute charge augmente la respiration et le rythme cardiaque. En raison du flux sanguin vers le coeur crée une charge supplémentaire. Il est recommandé de limiter l'activité physique en marchant à l'air frais. Le rythme doit rester modéré.
    • Suivez un régime. Il est nécessaire de faciliter le travail du cœur, de réduire le risque d’athérosclérose, d’améliorer la circulation sanguine. La base de la nutrition devrait être les produits laitiers, les légumes, les fruits et les soupes végétariennes. Un rejet des aliments gras et salés, du café, du thé fort, du chocolat, du pain frais et des pâtisseries est nécessaire.
    • Le mode moteur doit être étendu progressivement. Il est important de contrôler le rythme cardiaque et de réduire le risque de formation de caillots sanguins.

    La prévention de l'anévrisme consiste en un infarctus du myocarde diagnostiqué en temps opportun. L’adéquation du traitement et de la réadaptation des patients revêt une grande importance.

    Les anévrismes après un infarctus du myocarde sont assez fréquents. Cette condition nécessite nécessairement un traitement chirurgical - elle peut être réalisée par différentes méthodes. Sinon, la prévision est défavorable. L'anévrisme est dangereux en raison de la possibilité de rupture et de diverses complications graves.