Troubles angiodystoniques

Bonne journée!


J'ai un tel problème: en moyenne, il y a environ 10 mois, j'ai commencé à avoir des maux de tête (je vais décrire leur nature ci-dessous), des attaques de panique, des vertiges, l'enfer 94 / 56-100 / 60, une tachycardie et une perte de poids. Lors de la première réception du neurologue, le médecin a posé un diagnostic.


Ensuite, elle a été examinée par un endocrinologue (thyroïde, reins, glandes surrénales) et par un cardiologue, tout est normal.
Les maux de tête ont intensifié leur caractère: ils sont oppressants, constrictifs (lorsque quelque chose se retire), douloureux ou très coupants, souvent dans les zones temporales et frontales, et leur localisation couvre donc toute la tête! Il y a aussi une sensation soudaine d'engourdissement dans une petite zone de la tête et du nez.


Réalisation d'une radiographie de la colonne cervicale et thoracique, conclusion: ostéochondrose des deux départements. Aussi fait de la bride, pk. Résultat: le flux sanguin est préservé, sans sténose hémodynamiquement significative ni MAV. Augmentation de la résistance périphérique. Effets vertébraux à gauche na. Discirculation veineuse de l'embrayage rachidien des deux côtés.


Le diagnostic du médecin: troubles angiodystoniques dans le Wbb, syndrome céphalique sur fond de magasin d'ostéochondrose.


Traitement après les examens: - massage de la région du cou 10 unités.


- Tab. Cours Vitrum Memori 2 mois


Pour le moment, le traitement est terminé. La ligne du bas: les attaques de panique ont disparu, la tachycardie aussi, l'enfer est encore faible et les maux de tête souffrent chaque jour, l'insomnie est apparue. Un résultat positif a été qu’il n’était pas possible d’avoir accès à un neurologue et que le thérapeute m’ait nommé Actovegin + Mexidol et un autre médicament. Je ne me souviens pas du nom, le parcours de 10 droppers, après eux j’ai vécu une vie normale pendant 3 mois!


Peut-être que cela a du sens de répéter le cours? Et puis j’ai lu sur les accidents vasculaires cérébraux, et d’une certaine façon, je me suis senti mal à l’aise, j’ai commencé à douter du médecin traitant!


S'il vous plaît conseiller quoi faire, la force pour supporter tout cela est laissée!

Questions connexes et recommandées

2 réponses

Ici, les neurologues m'étonnent!

Pendant 6 ans, les neurologues m'ont traité pour les mêmes symptômes avec le même traitement et n'ont pas guéri. Personne ne s'est même demandé pourquoi, après 10 séances, le muscle de la nuque gauche ne s'était pas relâché.

Et quand ils ont commencé à prescrire Katadolon, je me suis rendu compte ici que j’avais assez de neurologues pour le reste de ma vie!

Et j'ai passé encore un an et demi à chercher un excellent ostéopathe qui, en 15 minutes, détendait mes muscles et ma santé.
après cela, j'ai oublié ce que sont les maux de tête dus au temps, à la neige, à la pluie, au surmenage, et pour une raison quelconque, je n'ai plus besoin d'être nootropics, que les neurologues aiment tellement!

La pilule, c'est le pouvoir après 60 ans, et avant que vous ayez besoin de pouvoir vous battre pour vous-même!

Et la dernière pilule, NO ONE, corrigera les changements ou l’instabilité de la colonne cervicale! La colonne vertébrale est un os, la pilule ne l’affecte pas et la pilule affecte les vaisseaux sanguins - il en résulte une hypertension à 40 ans!

Pensez par vous-même et choisissez vous-même!

Santé à vous et que la tête ne fait pas mal!

Site de recherche

Et si j'ai une question similaire, mais différente?

Si vous n'avez pas trouvé les informations nécessaires parmi les réponses à cette question ou si votre problème est légèrement différent de celui présenté, essayez de poser une autre question au médecin sur cette page si celle-ci concerne la question principale. Vous pouvez également poser une nouvelle question à laquelle nos médecins répondront au bout d’un moment. C'est gratuit. Vous pouvez également rechercher les informations nécessaires dans des questions similaires sur cette page ou sur la page de recherche du site. Nous vous serions très reconnaissants de nous recommander à vos amis sur les réseaux sociaux.

Medportal 03online.com effectue des consultations médicales dans le mode de correspondance avec des médecins sur le site. Ici, vous obtenez des réponses de vrais praticiens dans votre domaine. Actuellement, le site fournit des conseils sur 45 domaines: allergologue, neurologue, gastroentérologue, hématologue, généticien, gynécologue, homéopathe, pédiatre, gynécologue, pédiatre, orthophoniste, Laura, mammologue, avocate en médecine, narcologue, neuropathologiste, neurochirurgien, néphrologue, oncologue, oncologue, chirurgien orthopédiste, ophtalmologiste, pédiatre, chirurgien plasticien, proctologue, Psychiatre, psychologue, pneumologue, rhumatologue, sexologue-andrologue, dentiste, urologue, pharmacien, phytothérapeute, phlébologue, chirurgien, endocrinologue.

Nous répondons à 95,62% des questions.

Angiodystonie

L'angiodystonie (dystonie vasculaire) est une violation de la fonction tonique d'adaptation des vaisseaux sanguins, provoquée par une violation de la structure des parois des vaisseaux sanguins, ainsi que par le développement de la couche musculaire, caractérisé par un trouble du flux sanguin régional ou local. L'angiodystonie peut affecter les vaisseaux artériels et veineux.

Le tonus vasculaire est la fonction principale des muscles lisses de la paroi vasculaire, qui fournit les caractéristiques mécaniques et les paramètres géométriques des parois et de la lumière des vaisseaux.

L'angiodystonie cérébrale est une violation de la fonction tonique des vaisseaux cérébraux, qui se manifeste par un complexe symptomatique caractéristique.

Angiodystonia - un trouble du tonus vasculaire d'étiologies diverses (fonctionnelle, organique), de localisation, de mécanisme de développement. L'angiodystonie n'est pas une maladie indépendante et, dans la plupart des cas, agit comme un complexe concomitant (secondaire) de symptômes, de troubles causés par la maladie sous-jacente. Angiodystonia est observé sur le fond des maladies suivantes:

  • Pathologie des glandes endocrines (ovaires, surrénales, hypophyse, thyroïde);
  • Altération de la fonction du système nerveux autonome;
  • Infections focales;
  • Maladies des organes internes (amylose, maladies gastro-intestinales, pancréatite, athérosclérose, etc.);
  • Maladies du système nerveux, blessures à la tête, antécédents de commotion cérébrale;
  • Réactions allergiques;
  • L'hypodynamie;
  • Processus infectieux chroniques;
  • Caractéristiques de la personnalité du patient (hypersensibilité, irritabilité, degré d'anxiété particulier).

L'angiodystonie est inhérente à davantage d'adultes, mais ces derniers temps, elle est de plus en plus diagnostiquée chez les enfants d'âge scolaire.

L'angiodystonie est classée selon les indicateurs suivants:

  • Selon l'étiologie et la pathogenèse, on distingue l'angiodystonie primaire (neurogène) et symptomatique;
  • La localisation distingue la violation localisée (monorégionale) et l’angiodystonie polyrégionale (systémique);
  • De par la nature du flux, il existe des violations permanentes et une crise angiodistonienne;
  • En fonction de la pression artérielle, sur laquelle se développe une violation du tonus vasculaire, on distingue l'angiodystonie sur le fond de la normotension, des troubles sur le fond de l'hypertension ou de l'hypotension.

Signes caractéristiques de l'angiodystonie

Les principaux symptômes de l'angiodystonie sont des maux de tête de nature et d'étiologie différentes, des baisses de tension artérielle, des vertiges, une insomnie, un engourdissement des membres, des acouphènes systématiques. Un sentiment de lourdeur se développe dans la tête. Certains patients signalent des troubles de la mémoire, une altération de la fonction visuelle, une ouïe, une odeur. Dans certains cas, les signes d'angiodystonie sont des douleurs dans les membres, le cou et le dos.

Le mal de tête, qui est un signe d'angiodystonie, est localisé dans les parties temporale et temporo-pariétale de la tête. La douleur peut être sourde, douloureuse, caractère tirant.

Dans de rares cas, l’un des symptômes possibles de l’angiodystonie est la dépression, caractérisée par une perte de contrôle de l’état émotionnel et des difficultés respiratoires. La dépression au cours de l’angiodystonie se développe dans le contexte d’un mal de tête débilitant qui perturbe le rythme de la vie. Souvent, le mal de tête n’est pas associé à la fatigue, au stress. La douleur peut survenir à tout moment de la journée, même après un long repos, au repos.

En règle générale, les signes d'angiodystonie apparaissent globalement, ce qui facilite le diagnostic de la violation.

Les symptômes de l'angiodystonie à la lecture des résultats des études cliniques sont les suivants:

  • Changer le diamètre et la lumière du vaisseau;
  • Épuisement du flux sanguin;
  • Déplacement de navires.

Angiodystonie cérébrale: conséquences du développement de la violation

L'angiodystonie cérébrale peut se développer à la suite de divers troubles du corps (facteurs internes) et de l'influence de facteurs externes (par exemple, des situations stressantes, des repas copieux).

L'angiodystonie cérébrale nécessite un diagnostic approfondi. En cas de manque de traitement adéquat sur fond d'angiodystonie, une encéphalopathie peut se développer - une maladie cérébrale non inflammatoire. L'encéphalopathie à l'arrière-plan de l'angiodystonie cérébrale se manifeste par les symptômes suivants:

  • Dépression chronique;
  • Maux de tête fréquents sur fond de stress, fatigue;
  • Troubles de la conscience, de la mémoire;
  • Des vertiges;
  • Manque d'initiative.

Les symptômes associés peuvent également être la fatigue, des sautes d'humeur, une lourdeur de la tête, des troubles du sommeil et d'autres signes d'angiodystonie.

Angiodystonie: diagnostic de la maladie

Si vous soupçonnez une angiodystonie, un examen complet est nécessaire. Les principales méthodes de diagnostic de l'angiodystonie sont des techniques non invasives, l'une d'entre elles étant la rhéoencéphalographie, une étude des vaisseaux cérébraux basée sur la surveillance des variations de la résistance des tissus exposés à de faibles impulsions électriques à haute fréquence. Ainsi, il est possible d’obtenir des informations objectives sur l’appareil vasculaire cérébral: le tonus vasculaire, la réactivité des vaisseaux cérébraux, l’élasticité de leurs parois et le degré de remplissage du sang.

Les méthodes suivantes seront également utilisées dans le diagnostic de l'angiodystonie:

  • Échographie des vaisseaux artériels et périphériques;
  • Dépistage des modifications myocardiques ischémiques avec un ECG.

De même, si vous soupçonnez une angiodystonie, il est nécessaire de différencier les symptômes des signes de maladies psychosomatiques.

Angiodystonie: traitement et pronostic

L'angiodystonie n'est pas une maladie indépendante. Cette violation a un caractère secondaire, se développant dans le contexte d'autres maladies, qui détermine la tactique de traitement des angiodistonii. Ainsi, tout d’abord, en cas d’angiodistonie, le traitement doit viser à éliminer la maladie sous-jacente.

Avec angiodystonia diagnostiqué, le traitement devrait être effectué dans les directions suivantes:

  • Détermination et choix du traitement optimal de la maladie sous-jacente, provoquant le développement de l'angiodystonie;
  • Thérapie visant à normaliser le tonus vasculaire (par exemple, une thérapie par l'exercice visant à entraîner des réactions vasculaires);
  • Traitement symptomatique de l'angiodystonie;
  • Changer le mode de vie (normalisation du sommeil et du repos, se débarrasser des mauvaises habitudes, changer de régime).

L'angiodystonie nécessite une surveillance constante de la part du médecin traitant, même en l'absence totale de complexe symptomatique.

Dans de rares cas, l’angio-dystonie, dont le traitement doit être complexe, peut entraîner une perte totale de la capacité du patient de travailler avec un complexe symptomatique prononcé. À l'heure actuelle, il n'existe aucun critère pour la sélection des médicaments optimaux pour traiter le trouble et éliminer les symptômes. En cas d'angiodystonie, le traitement est choisi individuellement, en tenant compte des réactions du corps au traitement complexe.

L'information est généralisée et est fournie à titre informatif seulement. Aux premiers signes de la maladie, consultez un médecin. L'auto-traitement est dangereux pour la santé!

Angiodystonie - de quoi s'agit-il et en quoi consiste une maladie?

L'angiodystonie est une modification du tonus des vaisseaux sanguins, ce qui entraîne une diminution du débit sanguin. Une angiodystonie peut survenir dans certaines parties du système circulatoire ou dans l'ensemble de la circulation. De plus, le tonus vasculaire peut augmenter ou diminuer. Des troubles hémodynamiques surviendront dans les deux cas: hypertonique ou hypotonique.

Qu'est-ce que l'angiodystonie?

Le tonus vasculaire dans les artères et les veines fournit des muscles lisses des parois des vaisseaux sanguins qui peuvent modifier leur lumière et l'état de la paroi vasculaire. Les médecins font attention au fait que l'angiodystonie est «plus jeune» - elle peut survenir même à l'âge scolaire. L'angiodystonie n'est pas une maladie indépendante, elle n'est qu'un des symptômes d'un certain nombre de maladies.

Les maladies de fond peuvent être:

  • infections focales;
  • pathologie endocrinienne;
  • infections chroniques;
  • maladies des organes internes;
  • troubles du système nerveux autonome;
  • blessures à la tête;
  • maladies allergiques.

La cause de la circulation sanguine peut aussi être:

  • l'hypodynamie;
  • traits de personnalité comportementaux (méfiance accrue, irritabilité);
  • fréquentes situations stressantes.

En raison de la survenue d'une angio-dystrophie, celle-ci est symptomatique et neurogène, et selon la prévalence, la dystonie est classée dans la catégorie générale (systémique) et locale ou régionale. Une angiodystonie peut survenir avec une normotension (pression artérielle normale), une hypotension et une hypertension. L'angiodystonie des vaisseaux du cerveau, de la rétine et des extrémités se développe le plus souvent.

Angiodystonie cérébrale

Ce complexe de symptômes est associé à des modifications du tonus des artères ou des veines du cerveau. La circulation sanguine peut souffrir de manière mixte. La violation du tonus veineux entraîne une détérioration du flux sanguin. L'angio-dystrophie cérébrale peut résulter d'une exposition à des facteurs internes et externes.

L'angiodystonie cérébrale peut être causée par:

  • mauvais mode de vie;
  • stress émotionnel;
  • fumer;
  • abus d'alcool;
  • athérosclérose;
  • régime alimentaire malsain (aliments trop riches en calories);

Une perturbation du flux sanguin cérébral accompagne l'hypertension, la migraine, les allergies, la pathologie endocrinienne, les maladies du tube digestif.

Les symptômes de l'insuffisance du flux sanguin cérébral sont:

  • mal de tête dans la région temporale du personnage pleurnichant;
  • des vertiges;
  • bruit dans la tête;
  • la tachycardie;
  • nausées et vomissements;
  • fatigue
  • mauvais sommeil;
  • dépression chronique;
  • perte de mémoire;
  • sautes d'humeur.

Angiopathie des vaisseaux rétiniens

Angiodistonie rétinienne

Avec l'angiodystonie rétinienne, il y a une défaillance de la régulation nerveuse du ton avec une violation subséquente de la sortie de sang (ou afflux de sang).

La pathologie de la rétine peut causer:

  • anomalie vasculaire congénitale;
  • blessures oculaires;
  • diabète sucré;
  • ostéochondrose dans la colonne cervicale;
  • augmentation de la pression intracrânienne;
  • troubles sanguins;
  • l'hypertension;
  • vascularite auto-immune;
  • risques professionnels;
  • fumer;
  • âge avancé;
  • intoxication de toute origine.

La pathologie des vaisseaux oculaires conduit à la malnutrition et à la fonction oculaire: la dystrophie rétinienne et la myopie se développent et progressent. Pathologie plus souvent détectée chez les personnes de plus de 30 ans. Habituellement, des modifications vasculaires se produisent simultanément sur la rétine des deux yeux. L'angiodystonie se manifeste par des symptômes tels que brouillard, foudre, voile, éclairs, vision de face, tachycardie, mal de tête.

Angiodystonie des vaisseaux des membres

Une insuffisance de la circulation sanguine dans les artères des membres inférieurs est associée à:

  • la progression de l'athérosclérose;
  • endartérite oblitérante;
  • insuffisance veineuse avec thrombophlébite;
  • troubles hémodynamiques du diabète sucré.

Les facteurs de risque de détérioration du flux sanguin dans les membres sont:

  • fumer;
  • taux élevé de cholestérol;
  • hypertension artérielle;
  • âge avancé;
  • en surpoids.

Les premiers signes de détérioration du flux sanguin sont une gêne et des douleurs dans différentes parties des jambes lors de la marche; avec la progression de la douleur survient lorsque l'on franchit toute la distance plus courte, puis au repos. La violation de l'écoulement veineux de sang entraîne un œdème.

L'ischémie sévère se manifeste par la sécheresse et la pâleur de la peau, une tendance à la formation d'ulcères trophiques. En l'absence de traitement régulier, la gangrène se développe.

Les symptômes de la dystonie des vaisseaux des membres supérieurs:

  • engourdissement intermittent dans les mains, fourmillements;
  • la douleur
  • fatigabilité rapide des mains pendant l'exercice;
  • tachycardie.

Seul un médecin peut déterminer si ces signes sont associés à une lésion artérielle et à un trouble du flux sanguin, ou à une ostéochondrose du service vertébral thoracique et à l’empiétement des racines nerveuses.

Caractéristiques de l'angiodystonie chez les femmes enceintes et les enfants

Traitement de l'angiodystonie chez les femmes enceintes

Une angiodystonie peut survenir chez les femmes pendant la grossesse. Le plus souvent, il se développe dans le type cérébral avec une prédominance de l'hypertension. Le point de départ de son apparition est une grossesse compliquée. Les changements hormonaux et métaboliques dans le corps sont également importants. Les manifestations cliniques sont lumineuses: maux de tête, tachycardie, œdème, changements de comportement émotionnel. Le goût, les fonctions olfactives, etc. peuvent être rompus.

Ces dernières années, des troubles du flux sanguin cérébral sont souvent diagnostiqués chez les enfants. Des études ont montré qu'ils peuvent se produire même chez les nouveau-nés. Des troubles vasculaires avec prédominance de réactions spastiques peuvent survenir avec un développement défavorable du développement intra-utérin, un accouchement difficile et une lésion vertébrale générique dans la région cervicale.

À un âge plus avancé, le manque d'activité physique, la position assise inconfortable, le stress mental ou sportif excessif et les antécédents hormonaux au cours de l'adolescence contribuent à une diminution de la circulation sanguine.

Le tonus vasculaire réduit est la cause la plus commune des maux de tête avec des nausées et des vomissements chez les enfants. Les manifestations de la dystonie peuvent également être une diminution de l'attention et de la mémoire, une hypotension artérielle, une tachycardie, une arythmie, des vertiges, un noircissement des yeux, des changements d'humeur fréquents et un manque de contrôle des émotions.

La conséquence de troubles vasculaires chez les enfants peut être un accident vasculaire cérébral. Mais ils peuvent aussi être rapidement éliminés pendant le traitement. Il est nécessaire de faire attention aux plaintes de l'enfant, de consulter un médecin rapidement afin de clarifier le diagnostic et le traitement.

Diagnostics

Le diagnostic d'angiodystonie est établi en tenant compte de l'analyse des plaintes des patients et des maladies existantes, la pathologie vasculaire étant secondaire.

Les principales méthodes instrumentales de diagnostic incluent:

  • rhéoencéphalographie - une étude des vaisseaux cérébraux; leur tonalité, déplacement, diamètre de la lumière, élasticité des parois, réactivité, remplissage d'impulsions;
  • Échographie des vaisseaux périphériques (artères et veines);
  • ECG pour la détection de la tachycardie, des changements ischémiques dans le myocarde; et cardiomyododystrophie;
  • électroencéphalographie - enregistrement du potentiel bioélectrique du cerveau pour déterminer son état fonctionnel;
  • ophtalmoscopie - examen par le médecin du fond d'œil et évaluation de l'état des artères et des veines (rétréci, agrandi, serti).

Traitement de l'angiodystonie

Traiter correctement les causes de l'angiodystonie

L'angiodystonie est traitée de manière conservatrice. Le traitement doit être complet et sélectionné individuellement. La base du traitement est le traitement de la maladie sous-jacente ou sous-jacente. Le traitement médicamenteux dépend des symptômes.

Un antispasmodique est prescrit à un patient pour soulager les spasmes des artères, un autre doit influer sur la tachycardie ou normaliser la pression. Si vous êtes sujet à la dépression, vous pouvez utiliser du magnésium ou des antipsychotiques. Des neuroleptiques correctement choisis vont soulager les tensions, normaliser le sommeil et aider à faire face aux sautes d'humeur. Sélectionner indépendamment les neuroleptiques ne peuvent pas.

Parallèlement au traitement de la toxicomanie, vous devez changer votre mode de vie:

  • rejet de mauvaises habitudes;
  • assurer un sommeil suffisant;
  • faire de la thérapie physique avec un effort physique modéré;
  • faites attention aux promenades piétonnes;
  • Assurez le respect d'un régime avec une restriction de glucides, de graisses et une consommation adéquate de fruits et de légumes.

Le traitement de la pathologie vasculaire rétinienne peut inclure des médicaments améliorant la microcirculation (Trental, Mildronat, etc.), de la physiothérapie (thérapie magnétique, acupuncture), un traitement local sous forme de gouttes oculaires, un soulagement du spasme artériel. Dans certains cas, la correction de la vue au laser est possible.

En plus du traitement prescrit par un médecin, vous pouvez utiliser les recettes populaires en l'absence d'allergies.

Symptomatologie et traitement de l'angiodystonie cérébrale des vaisseaux cérébraux

Les maux de tête sont l’un des symptômes les plus fréquents d’anomalies dans le corps. Souvent, ils offrent un inconvénient maximal. Si de tels symptômes apparaissent régulièrement, alors l'aide d'un médecin est nécessaire, suivie d'un diagnostic immédiat. Une telle manifestation douloureuse peut être un signe d'angiodystonie cérébrale des vaisseaux cérébraux. Souvent, cette maladie apparaît déjà dans l'enfance. L'angiodystonie symptomatique est déjà acquise à l'âge adulte. Il peut y avoir plusieurs raisons à la maladie. Seul un neurologue sera en mesure de poser le bon diagnostic.

Dans une société, on pense que les troubles vasculaires ne surviennent que chez les personnes âgées. Mais souvent le développement de la maladie survient dans l'enfance ou l'adolescence. L'angiodystonie cérébrale des vaisseaux cérébraux est un exemple typique de ces troubles. La maladie se manifeste par une insomnie, une perte partielle de la mémoire, des vertiges, des difficultés avec le travail mental.

Parfois, il y a des symptômes focaux. Dans la plupart des cas, ces manifestations douloureuses se révèlent être le signe d'une maladie neurologique. Il arrive que la cause de l'angiodystonie ne puisse être trouvée. Diagnostic: dystonie de type hypotonique ou hypertonique. Le mal de tête est accompagné d'une pression artérielle basse ou élevée et d'un évanouissement. L'angiodystonie cérébrale est une violation du tonus dans les vaisseaux cérébraux du cerveau. Une telle lésion peut survenir à la fois dans des zones individuelles et en général.

Pathologie caractéristique

L'angiodystonie des vaisseaux cérébraux est classée en fonction de la zone lésée: monorégionale et systémique. Dans le premier cas, seule une petite partie du cerveau est perturbée. Dans le second cas, tous les vaisseaux cérébraux sont endommagés. Dans le même temps, des syndromes cérébraux apparaissent. Les symptômes de la céphalgie confirment la présence de dystonie. Parmi les valeurs de pression artérielle, l'angio dystonie peut être de type hypotonique ou hypertonique. Une pression artérielle basse provoque une faiblesse grave, une somnolence constante, une pâleur de la peau. La dystonie hypertensive est accompagnée de maux de tête, de rougeurs de la peau et d’hypertension. Dans de rares cas, une angiodystonie mixte se produit.

Par la façon dont la maladie se développe, ils déterminent les formes chroniques et de crise. En période de crise, on observe des chutes de pression, des maux de tête, des symptômes neurologiques focaux. En règle générale, les artères sont plus souvent touchées que les veines. Les signes d'angiodystonie cérébrale peuvent être très divers. Ils dépendent du type d'angiodystonie et des maladies associées. Le principal symptôme inhérent à tout type de maladie est le mal de tête. Il peut apparaître dans les tempes, dans la couronne, à l'arrière de la tête. Les autres signes de maladie peuvent être des vertiges, une perte partielle de la mémoire, des acouphènes, des troubles mentaux et émotionnels. Les patients s'inquiètent de l'insomnie, de l'apathie et de la dépression. Signes de lésions cérébrales focales: altération de l'audition et de la vision, apparition de convulsions, faiblesse du système musculaire.

Causes de la maladie

La théorie de l'angiodystonie est très bien étudiée. La contraction des artères cérébrales due aux spasmes empêche l'alimentation des cellules cérébrales qui régulent le fonctionnement de tout le corps. Si le lit veineux se dilate dans certaines parties du cerveau, la circulation sanguine est ralentie. De tels troubles provoquent une ischémie, un manque d'oxygène. La spécificité de la maladie réside dans le fait qu'elle est de nature transitoire et totalement récupérable. La récupération dépend de la fréquence des crises et de la capacité de la paroi des vaisseaux à revenir à la normale. Le danger réside dans la détérioration progressive de l'apport sanguin dans les centres cérébraux, qui se transforme ensuite en ischémie chronique, accident vasculaire cérébral, hypertension.

La médecine classe les formes primaires et symptomatiques de la maladie. Un nouveau-né peut être sujet à la dystonie en cas d'accouchement difficile et de grossesse difficile. Dans le même temps, chez l’adulte, la violation du tonus vasculaire est un symptôme secondaire, provoqué par d’autres affections. La pathologie vasculaire avec ses variétés peut survenir dans le contexte de troubles du système endocrinien et végétatif. Parfois, des maladies vasculaires se développent en raison de l'athérosclérose.

Les médecins déterminent les facteurs de risque suivants qui contribuent au développement de l'angiodystonie:

  • troubles endocriniens;
  • des perturbations du système nerveux autonome;
  • l'amylose;
  • troubles gastro-intestinaux;
  • l'apparition d'une infection focale;
  • pathologies du système nerveux central;
  • blessures à la tête;
  • l'hypodynamie;
  • les varices;
  • La maladie d'Addison;
  • pression intracrânienne élevée;
  • tabagisme pendant une longue période;
  • la ménopause;
  • le stress;
  • nutrition déséquilibrée.

L'angiodystonie cérébrale chez les enfants est souvent associée à une surcharge scolaire et à une utilisation excessive des ordinateurs.

Diagnostic de la maladie

L'angiodystonie cérébrale nécessite un diagnostic opportun et un traitement précis, ce qui aidera à prévenir l'encéphalopathie, les troubles de la conscience, les problèmes de mémoire, les modifications du bien-être et la dépression prolongée. Un diagnostic médical est établi sur la base de l'analyse des plaintes des patients et des tests de laboratoire. Le principal moyen de déterminer la maladie est une technique non invasive, appelée reoencéphalographie.

En fonction des résultats de l'examen, les médecins déterminent la réactivité des vaisseaux sanguins, leur tonus et leur élasticité, le niveau de remplissage du sang en impulsions. L'échographie des artères est également utilisée dans le diagnostic de l'angiodystonie. La dynamique du processus de la maladie est évaluée à l'aide d'un électrocardiogramme. L'électroencéphalographie est souvent utilisée. S'il existe une maladie des vaisseaux cérébraux cérébraux, les études cliniques doivent révéler les signes suivants:

  • rétrécissement des artères de gravité variable;
  • circulation sanguine altérée;
  • disposition déplacée des navires.

Le VSD est absent de la liste des maladies. La médecine, en tant que maladie, ne définit que l'hémorragie héréditaire avec l'amylose. L'angiopathie de la Classification internationale des maladies (CIM-10) porte le code I168.0.

Traitement de rejet

L'angiodystonie cérébrale des vaisseaux cérébraux est traitée par diverses méthodes dépendant du type de maladie. Un mode de vie sain joue un rôle important: normalisation du régime quotidien, éducation physique modérée et alimentation équilibrée. Ceci est particulièrement important pour les enfants et les adolescents. Les promenades constantes dans l'air frais, les loisirs en plein air, la présence d'un grand nombre de légumes et de fruits frais dans les aliments aideront à prévenir les attaques douloureuses. Les sports légers (course à pied, natation) auront également un effet bénéfique sur le système nerveux autonome.

La phytothérapie est souvent recommandée à la place du café et du thé fort:

  • dans l'hypertension artérielle, menthe, Agripaume, Valériane;
  • avec hypotension - citronnelle et échinacée.

Utiles seront les traitements d’eau durcissante, les bains relaxants aux huiles aromatiques. Avec une pression accrue peut être appliqué "Corvalol", teinture aubépine, les somnifères. Des bêta-bloquants peuvent être administrés pour normaliser la pression artérielle. Si l'angiodystonie provoque une insuffisance cardiaque, des médicaments antiarythmiques sont utilisés. L'utilisation régulière de complexes multivitaminiques sera inestimable. Il est important de savoir que le traitement de la dystonie est effectué sous la surveillance stricte à long terme d'un médecin.

De nombreuses personnes essaient de faire cesser les maux de tête avec des analgésiques. Mais ces médicaments n'éliminent pas la cause de la pathologie, mais ne produisent qu'un effet temporaire. Un traitement approprié nécessite toujours un diagnostic précis.

Prévention

En règle générale, l'angiodystonie est une affection transitoire, qui est éliminée par un changement de mode de vie. Des habitudes saines vous aideront à ne jamais apprendre à propos de cette maladie. Pour ceux qui, malheureusement, sont déjà malades, un changement d'habitudes de vie peut empêcher de façon permanente le déclenchement des attaques. Il faut comprendre que l'angiodystonie cérébrale n'est pas traitée sans elle, même avec l'utilisation de préparations médicales.

Assurez-vous de cesser de fumer, de l'utilisation de boissons alcoolisées. Il faut ajouter à la nourriture de la vitamine PP, qui renforce les parois des vaisseaux sanguins, ainsi que des vitamines A et C. Les aliments gras et les viandes fumées doivent être exclus du régime alimentaire. Il serait utile de limiter la consommation de sel et de sucre. Les spécialistes des vaisseaux sanguins recommandent de boire du thé noir vert ou faible, qui sont utiles pour le ton du cerveau. Le café ne peut pas être consommé dans le type de maladie hypertensive.

Il est important de combiner activité physique et loisirs en plein air. De telles activités vont améliorer l’approvisionnement en sang et soulager les maux de tête.

Quand voir un docteur

Les femmes de moins de 35 ans, les enfants et les adolescents sont généralement à risque. Pour prévenir l’émergence et le développement de la maladie, ils devraient être examinés chaque année. La maladie ne se manifeste pas sans cause. En règle générale, la violation du tonus vasculaire du cerveau se produit sous l'influence d'une pathologie chronique présente dans le corps. À cause de cela, le travail des veines et des artères autour du cerveau est perturbé. Si une personne se trouve dans des symptômes douloureux sous la forme d'un mal de tête ou d'une dépendance météorologique, elle doit consulter un médecin immédiatement.

Troubles angiodystoniques dans la BM

L'angiodystonie cérébrale est une pathologie qui se manifeste par une violation de la capacité des vaisseaux sanguins du cerveau à s'adapter à l'influence négative de l'environnement. Dans le même temps, les mécanismes régulant le tonus vasculaire s'effondrent, ce qui conduit finalement à une altération de la circulation cérébrale.

Afin de bien diagnostiquer et traiter le syndrome angiodystonique, il est nécessaire de connaître ses principaux symptômes et de déterminer les causes qui peuvent en résulter.

Caractéristique de la maladie

Tout d'abord, il est nécessaire de comprendre ce qu'est l'angiodystonie cérébrale?

L'angiodystonie, également appelée dystonie vasculaire, est une violation du tonus vasculaire due à une autorégulation inadéquate. Lorsque les mécanismes internes responsables des modifications du tonus vasculaire échouent, les vaisseaux ne répondent plus de manière adéquate aux modifications de l'environnement externe et interne. Cette condition s'appelle dystonie.

Si la régulation du tonus dans les vaisseaux cérébraux est perturbée, on peut alors parler de dystonie vasculaire cérébrale. Dans ce cas, les modifications pathologiques affectent le muscle lisse des artères cérébrales.

Faites attention! Si la pathologie concerne les vaisseaux qui alimentent en sang les organes de la vision, on diagnostique généralement chez le patient une angiodystonie rétinienne.

Les résultats de la violation du tonus vasculaire cérébral peuvent être très différents. Le plus souvent, ils se manifestent par des modifications paroxystiques de la pression artérielle, des maux de tête, etc.

Angiodystonie cérébrale - une maladie qui est une conséquence d'une défaillance de cet indicateur, et il se développe dans les vaisseaux du cerveau

Causes de l'angiodystonie cérébrale

Le plus souvent, l'angiodystonie survient chez des patients, non pas comme une pathologie indépendante, mais comme l'un des troubles associés à la maladie «sous-jacente».

Tonus altéré peut survenir lorsque:

  • pathologies du système endocrinien;
  • dysfonctionnements du tractus gastro-intestinal, conduisant à des troubles métaboliques;
  • les varices;
  • troubles du système nerveux autonome;
  • pathologies du système nerveux central;
  • haute pression intracrânienne;
  • chocs et autres blessures;
  • réactions allergiques;
  • amylose, etc.

La dystonie angiocérébrale peut également se développer à l’arrière-plan:

  • l'hypodynamie;
  • augmentation de la labilité du système nerveux (irritabilité ou impressionabilité);
  • long tabagisme;
  • abus d'alcool.

Une situation typique est lorsque le mécanisme d'ajustement du tonus vasculaire est perturbé avec l'âge. Le rôle le plus important dans ce cas est joué par les changements hormonaux, ainsi que par une diminution de l'élasticité des vaisseaux eux-mêmes et par une diminution de l'efficacité de leurs muscles lisses.

L'angiodystonie n'apparaît pas comme une violation indépendante dans le travail des vaisseaux cérébraux

Tableau clinique: principaux symptômes

L'angiodystonie des vaisseaux cérébraux peut se manifester sous trois formes principales:

  1. Hypotonique. Accompagné d'une diminution du tonus vasculaire et, par conséquent, de l'expansion des vaisseaux sanguins. Les évanouissements et les migraines sont typiques de cette forme de pathologie. Dans le contexte d'un apport sanguin insuffisant au tissu cérébral, d'un handicap mental et physique, la netteté de l'attention et la concentration diminuent. Violation possible des fonctions de la mémoire.
  2. Hypertensive. Manifesté sous la forme de spasmes vasculaires et d'attaques de pression sanguine croissante. La progression hypertensive de l'angiodystonie est accompagnée d'hypertension artérielle, de maux de tête (aigus et lancinants), d'arythmie.
  3. Mixte Cette forme est caractérisée par des manifestations de dystonie des deux types décrits ci-dessus. En plus de ces symptômes, les patients souffrent de douleurs dans la colonne cervicale et thoracique, de la difficulté à travailler avec des informations complexes, réduisant l'efficacité des systèmes sensoriels (vision, audition, odorat).

Dans toute forme de pathologie, les signes suivants d'angiodystonia cérébral sont notés:

  • maux de tête (de nature et d’emplacement variables);
  • vertiges (avec une pathologie grave - jusqu’à une perte d’orientation dans l’espace);
  • les acouphènes;
  • fatigue accrue, se développant même dans le contexte de stress mental et physique insignifiant.

Lorsqu'un spasme des vaisseaux sanguins se produit, une personne peut ressentir des accès de douleur aiguë et soudaine.

De plus, le diagnostic peut être noté:

  • déplacement des navires par rapport à leur position normale;
  • rétrécissement des veines et des artères;
  • altération de l'apport sanguin à certaines zones du cerveau en raison du flot sanguin affaibli.

Conséquences possibles

En l'absence de traitement adéquat, l'angiodystonie cérébrale des vaisseaux cérébraux s'aggrave progressivement.

Sur le fond de l'exacerbation de la pathologie peuvent se développer:

  • augmentation des symptômes, notamment augmentation de la fréquence et de l'intensité de la douleur;
  • une forte diminution de la capacité de travail;
  • un déclin marqué de la fonction cognitive;
  • troubles psycho-émotionnels (dépression);
  • encéphalopathie, accompagnée de troubles de la conscience et de la mémoire.

Diagnostic de l'angiodystonie

Comme dans le cas d'autres pathologies, le diagnostic précoce de l'angiodystonie facilite beaucoup le traitement. Par conséquent, lorsque des signes caractéristiques de cette maladie sont trouvés, il est nécessaire de consulter un médecin dès que possible pour les procédures de diagnostic.

Une des méthodes est la rhéoencéphalographie - une procédure impliquant l’étude des vaisseaux cérébraux

Les modifications vasculaires dystoniques sont diagnostiquées à l'aide de:

  • Échographie du coeur (vous permet d'identifier les changements de nature ischémique);
  • Échographie des vaisseaux sanguins;
  • études des vaisseaux cérébraux - rhéoencéphalographie (REG).

Le type angiodystonique de REG est effectué pour:

  • évaluer le niveau de tonus vasculaire;
  • déterminer l'élasticité des parois vasculaires;
  • fixer la réactivité du système vasculaire.

Les résultats de ces études mettent le diagnostic final. Dans le même temps, les signes de dystonie cérébrale sont nécessairement séparés des symptômes de pathologies concomitantes.

Traitement et prévention de l'angiodystonie cérébrale

Pendant le traitement de l'angiodystonie, les tâches principales sont de soulager les symptômes de la pathologie et d'éliminer les causes de la maladie.

Pour normaliser le tonus vasculaire et réduire l’inconfort, un traitement complexe est utilisé:

  • pour l'analgésie, utilisez "Analgin", "Pentalgin" ou des analogues plus puissants;
  • pour réduire la tension artérielle en cas d’angiodystonie hypertensive, des préparations hypotensives Bisoprolol et Captopres sont utilisées;
  • la réduction du tonus vasculaire et l'effet sédatif sont fournis par les sédatifs, tels que les teintures Novo-Passit, Valériane ou Agripaume;
  • L'arythmie est éliminée en prescrivant des bloqueurs des canaux calciques («vérapamil» et analogues).

Sur la base des données de diagnostic obtenues, le médecin prescrit un traitement médical.

En thérapie complexe, les nootropes («Piracetam») peuvent être utilisés pour stimuler l'activité cérébrale et les antidépresseurs («Amitriptyline»), qui soulagent la dépression du système nerveux et améliorent l'état général du patient.

Faites attention! La sélection des schémas thérapeutiques et des médicaments spécifiques doit être effectuée par un spécialiste qualifié, en tenant compte de la nature de la maladie, de sa dynamique et de l'état initial du patient. Dans ce cas, l’auto-traitement n’est pas seulement indésirable, il est également dangereux car il peut entraîner une aggravation du tableau clinique.

L'entraînement physique thérapeutique est utile à la fois dans le traitement de l'angiodystonie des vaisseaux cérébraux et dans la prévention de cette pathologie.

En outre, la prévention devrait inclure:

  • mode de vie sain;
  • rejet de mauvaises habitudes;
  • repos et sommeil appropriés (au moins 8 heures par jour);
  • activité physique;
  • charges intellectuelles dosées, etc.

En suivant ces recommandations, vous réduirez le risque des symptômes les plus désagréables de la dystonie cérébrale, même à un âge avancé.

Conclusion

En sachant ce qu’est l’angiodystonie cérébrale et comment elle peut se manifester, vous aurez l’occasion d’identifier les signes de cette pathologie à un stade précoce de développement. Dans ce cas, vous devez consulter un médecin le plus tôt possible: il sera beaucoup plus facile d’arrêter les symptômes les plus désagréables et d’empêcher le développement de la maladie.

Insuffisance circulatoire dans le système vertébrobasilaire

Le syndrome d'insuffisance circulatoire dans le système vertébrobasilaire (bassin des artères vertébrales) (VBN) a été formé en tant que concept clinique indépendant. Ainsi, les troubles ischémiques de la circulation cérébrale dans ce système vasculaire (ischémie transitoire), qui ont des origines et des mécanismes de développement différents, ont été examinés d’un point de vue commun.

Dans le même temps, les caractéristiques structurelles et les fonctions de ce système artériel, qui fournit les structures vitales du cerveau, ainsi que les particularités des symptômes en cas de circulation sanguine altérée, le font devenir un complexe symptomatique indépendant - le «syndrome du système vertébrobasilaire» (VBS).

On appelle «insuffisance vertébrobasilaire» un «dysfonctionnement cérébral réversible causé par une diminution de l'apport sanguin dans la région alimentée par les artères vertébrale et principale».

Brèves caractéristiques fonctionnelles-anatomiques et cliniques-physiologiques

Le système vertébro-basilaire (VBS) fournit l'apport sanguin à un tiers du cerveau. Il couvre ses parties, différant de manière significative tant au niveau structurel que fonctionnel avec la moelle épinière cervicale, le tronc cérébral et le cervelet, une partie de la butte visuelle et de la région hypothalamique, des parties partiellement occipitales, pariétales et moyennes inférieures des lobes temporaux du cerveau. Avec un apport sanguin insuffisant, ses symptômes sont observés dans diverses combinaisons.

Les particularités des parties extracrâniennes (situées à l'extérieur du crâne) du VBS incluent l'emplacement des artères vertébrales dans les ouvertures du canal osseux des apophyses transverses des vertèbres cervicales, qui se déplacent facilement les unes par rapport aux autres lors des mouvements de la tête et du cou. En outre, ils sont étroitement adjacents aux corps vertébraux. En même temps, même dans des conditions physiologiques normales, il se produit une compression et une restriction du flux sanguin dans l'une ou les deux artères - insuffisance circulatoire. Normalement, la circulation sanguine en eux n'est généralement pas altérée en raison de capacités compensatoires suffisantes. La position change avec une hypoplasie (rétrécissement anatomique) ou une sténose artérielle athéroscléreuse. Ensuite, les facteurs extravasaux (compression par les processus articulaires avec instabilité de la colonne cervicale ou ostéophytes dans les régions non-sur-vertébrales, etc.) deviennent des causes décisives d’insuffisance circulatoire dans l’air. La compression des artères vertébrales est également possible par les muscles du cou (scalène, long muscle du cou, muscle oblique inférieur de la tête) avec leur contraction à certaines positions de la tête. Le rôle des déformations congénitales et acquises de la section initiale de ces artères avec formation de sténose septale (obstruction), limitant brutalement et brutalement le flux sanguin (défaillance circulatoire) avec un tableau clinique brillant, généralement des troubles vestibulaires (coordinateur), a été prouvé.

La sous-estimation de la présence de compressions extravasales et du rôle des difformités des régions extracrâniennes des artères vertébrales est l’une des erreurs de diagnostic et des causes les plus fréquentes de l’échec du traitement médical pour une insuffisance circulatoire du SIB. L 'adhésion à ses symptômes d' un "syndrome de l 'artère vertébrale" clinique caractéristique associée à une douleur intense et à des signes angiodistoniques nécessite un examen systématique de la région occipitale atlantique (1 vertèbre cervicale), de la colonne cervicale et des artères vertébrales extracrâniennes en vue d' un traitement ciblé.

Caractéristiques cliniques

Le diagnostic d'insuffisance circulatoire dans l'armée de l'air repose sur un complexe symptomatique caractéristique, qui regroupe plusieurs groupes de symptômes cliniques, généralement rencontrés chez les patients atteints d'athérosclérose, d'hypertension artérielle et de diverses pathologies extravasales (pathologie de la colonne cervicale). Ceux-ci comprennent les troubles visuels et oculomoteurs, les violations de la statique et de la coordination motrice, les troubles vestibulaires. C'est ce complexe de symptômes que l'on retrouve chez la majorité des patients présentant une insuffisance circulatoire en IBS. Dans ce cas, le diagnostic présomptif est déterminé par la présence d'au moins deux de ces symptômes. Ils ont généralement une courte durée de vie et se déroulent souvent de manière autonome, bien qu'ils constituent un signe de difficulté dans ce système et nécessitent un examen clinique et instrumental. En particulier, un historique complet est nécessaire pour clarifier les circonstances de ces symptômes ou d’autres.

  • Troubles visuels et oculomoteurs. Ce sont des symptômes très fréquents qui se manifestent par un trouble de la vision, une ambiguïté de la vue d'objets, parfois par des photopsies (apparition d'images visuelles - "mouches". "Lumières". "Etoiles", etc.) ou par des scléromes auriculaires (points noirs) et une perte de champ visuel.. Les troubles oculomoteurs sont exprimés par une diplopie transitoire (vision double) avec une parésie non grossière des muscles oculaires. Chez la plupart des patients, ces troubles sont liés aux manifestations initiales de la maladie et, dans un quart d'entre eux, constituent l'une des principales plaintes.
  • Ataxie statique et dynamique (incapacité à maintenir la position du corps). C'est également l'un des symptômes persistants qui se manifestent dans les plaintes des patients concernant l'instabilité et le renversement de la marche. La coordination des mouvements est beaucoup moins perturbée, un changement persistant se retrouve généralement dans les infarctus cérébelleux.
  • Troubles vestibulaires. Ils se manifestent sous la forme de vertiges systémiques en développement aigu; nystagmus spontané est détecté, parfois seulement après des tests spéciaux avec la tête se tournant sur le côté et la fixer dans ces positions. Dans le même temps, les vertiges en tant que monosymptome peuvent être considérés comme un signe fiable de discirculation dans l’UER, uniquement en combinaison avec d’autres signes de troubles de la circulation sanguine chez les patients présentant un complexe symptomatique otoneurologique (audition et coordination) relativement persistant. Les troubles vestibulaires optiques (vision et coordination) sont moins courants. Ceux-ci incluent les symptômes d '"ombres fluctuantes" et de "vertiges convergents" lorsque les patients ressentent des vertiges ou une instabilité lorsqu'ils scintillent la lumière et des ombres ou baissaient les yeux.

La triade décrite de complexes de symptômes, associée à d'autres symptômes, permet également de juger de l'insuffisance circulatoire du SCI. Celles-ci incluent l'amnésie globale transitoire ou transitoire - épisodes soudain en développement de perte temporaire de la capacité de mémorisation, de consolidation dans la mémoire de nouvelles informations. Dans le même temps, les patients sont désorientés dans le temps, le lieu et la situation. Il peut y avoir d'autres violations à court terme des fonctions corticales supérieures. Ce sont divers types de déficience visuelle avec des changements dans la perception optique-spatiale, ainsi que des éléments de troubles de la parole sensoriels et amnésiques à la suite d'une ischémie dans l'EBN.

Les symptômes caractéristiques sont des épisodes de chute soudaine et d'immobilité sans perte de conscience, se produisant généralement lors de virages serrés ou lors du pro-jet de la tête.

Parmi les autres manifestations neurologiques des troubles circulatoires liés à la maladie, on peut citer une faiblesse générale grave, une somnolence insurmontable, des troubles du rythme de sommeil et de veille, ainsi que divers troubles du système autonome, une augmentation soudaine de la pression artérielle, des troubles du rythme cardiaque, etc.

La présence d'une combinaison d'un certain nombre de symptômes caractéristiques vous permet de poser le diagnostic de syndrome d'insuffisance circulatoire dans la VBS.

"Syndrome de l'artère vertébrale vertébrogène."

Son stade initial ou angiodystonique est défini comme le syndrome de vertèbre (vertébral) dû au plexus sympathique de l'artère vertébrale avec des symptômes douloureux typiques (végétalgique-douloureux). Ce sont des douleurs cervico-occipitales particulières qui s'étendent aux régions pariétales, temporales et à l'orbite. Elles s'accompagnent de symptômes dits oculaires, auriculaires et pharyngés. Dans le même temps, le composant douloureux prévaut, ressenti comme une sensation de brûlure, une paresthésie, une sensation de pression ou de larmoiement dans les yeux, les oreilles et la gorge. Ces sensations sont aggravées par un changement soudain de la position de la tête et par des postures inconfortables, notamment après le sommeil. Les symptômes visuels et vestibulaires sont également particuliers et apparaissent ou s'aggravent généralement sous forme de symptômes isolés, mais lors d'attaques de maux de tête caractéristiques.

Causes et mécanismes

Facteurs limitant le débit sanguin dans la maladie cardiaque (insuffisance circulatoire): sténose athéroscléreuse (rétrécissement), thrombose, embolie; dissection de l'artère vertébrale post-traumatique; compression extravasale (extravasculaire) de ceux-ci dans la pathologie de la colonne vertébrale ou des muscles du cou, ainsi que dans les tissus modifiés par une cicatrice; déformations des artères avec perturbation permanente ou périodique de leur perméabilité. Outre l'effet mécanique, il est supposé que des facteurs extravasculaires peuvent provoquer un spasme des artères lors de la stimulation de leur plexus périartériel. Dans près des deux tiers des cas, ces modifications concernent la partie extracrânienne des artères vertébrales et sont souvent disponibles pour être éliminées. Par conséquent, l'identification des facteurs extravasculaires est d'une importance particulière.

Un écoulement excessif de sang vers d'autres zones du système vasculaire se produit selon le mécanisme du vol qualifié (avec la création d'une ischémie dans le SII).

Une augmentation de l'hématocrite, de la viscosité, du fibrinogène, de l'agrégation et de l'adhésion des plaquettes et une diminution de la déformabilité des érythrocytes en cas d'aggravation par la matière.

Le plus souvent, les manifestations cliniques de l'insuffisance circulatoire dans le SII sont des interactions d'un certain nombre de causes et de mécanismes énumérés. En même temps, les méthodes modernes d’études cliniques et instrumentales nous permettent de distinguer le principal facteur réellement significatif, et parfois le seul facteur pathogénétique, et de justifier les moyens de l’éliminer.

Méthodes de diagnostic instrumentales

Récemment, la capacité d’information des méthodes diagnostiques instrumentales en pratique clinique a augmenté. Les méthodes à ultrasons pour étudier le système vasculaire cérébral sont devenues les plus accessibles et les plus sûres. L'échographie Doppler permet d'obtenir des données sur la perméabilité des artères vertébrales, la vitesse linéaire et la direction du flux sanguin dans celles-ci. Les tests fonctionnels par compression permettent d'évaluer l'état et les ressources de la circulation collatérale, du flux sanguin dans les artères carotides, temporales, suprabloquantes et autres. La numérisation en duplex montre l’état de la paroi artérielle, la nature et la structure des formations sténotiques. Un doppler transcrânien avec des tests pharmacologiques est important pour déterminer la réserve hémodynamique cérébrale. Échographie Doppler (échographie Doppler), - la détection des signaux dans les artères donne une idée de l'intensité du flux micro-embolique dans celles-ci, potentiel d'embolage cardiogénique ou vasculaire. Les données sur l'état des principales artères de la tête, obtenues par IRM en mode angiographie, sont extrêmement utiles. Lorsqu’il est décidé d’effectuer un traitement thrombolytique ou une intervention chirurgicale sur les artères vertébrales, la panangographie par contraste aux rayons X devient décisive. Des données indirectes sur l'effet des vertèbres sur les artères vertébrales peuvent également être obtenues par radiographie conventionnelle, réalisée à l'aide de tests fonctionnels.

La recherche otoneurologique occupe une place particulière, notamment si elle s’appuie sur des données informatisées électronistagmographiques et électrophysiologiques sur les potentiels évoqués auditifs caractérisant l’état des structures du tronc cérébral, ainsi que leur IRM.

La séquence d'application des méthodes de recherche instrumentales énumérées est déterminée par la particularité de la définition d'un diagnostic clinique.

Traitement

Le traitement de l'athérosclérose est effectué selon les schémas généralement acceptés, en mettant l'accent sur le mode de vie, le régime alimentaire et l'utilisation de statines. La sélection des médicaments antihypertenseurs et la procédure de nomination sont déterminés par les résultats du suivi quotidien Holter ECG et BP.

Le traitement dans la période aiguë s’effectue dans deux directions principales: maintien de l’hémodynamique systémique, normalisation de la luminescence du sang et hémoangiocorrection. L'effet positif des antioxydants et de certaines préparations de déisties neurotrophiques a été noté.

Traitement de la toxicomanie

Appliquez des médicaments qui optimisent la circulation cérébrale:

  • Vinpocétine rythme cardiaque contrôlé par ECG;
  • la nicergoline;
  • aminophylline;
  • instenon »;
  • la cinnarizine;
  • le ginkgo biloba;
  • le fezam;
  • encéphabole;
  • vazbrail;
  • le pyroxan;
  • Bétahistine;
  • L'émoxipine;
  • Mildronate;
  • Le mexidol;
  • acide acétylsalicylique;
  • la pentoxifylline;
  • héparines de bas poids moléculaire;
  • les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS);

Traitements chirurgicaux

Les méthodes de traitement chirurgical se sont révélées très efficaces. Celles-ci comprennent l'endartériectomie, les opérations de reconstruction sur la replantation des artères vertébrales, l'artériolyse et leur redécision au cours des processus adhésifs dans les tissus environnants. Des opérations sont également effectuées pour éliminer la perméabilité artérielle altérée (stabilisation de segments excessivement mobiles de la vertèbre cervicale, élimination des ostéophytes sans couverture, etc.).

Dans les cas où, pour une raison quelconque, les opérations sont impossibles, on utilise des blocages médicamenteux et des méthodes de traitement orthopédique, un collier Schantz, des complexes d’entraînement spéciaux, mais sans tour brusque de la tête, flexion et extension du cou, ni fixation prolongée dans ces poses.