Cardiopathie aortique à prédominance d'échec

L'expression "maladie cardiaque" semble inquiétante. Mais pas si effrayant. Actuellement, la maladie est bien étudiée et a développé des méthodes efficaces pour son traitement.

Anatomie

La valve aortique joue un rôle important dans la régulation du flux sanguin et sert à empêcher le retour du flux sanguin du ventricule après sa contraction. La valve aortique ferme l'entrée aortique vers le ventricule cardiaque.

La valve est composée de:

  • Toutes les informations sur le site sont à titre informatif seulement et ne constitue pas un manuel pour l'action!
  • Seul un médecin peut vous donner un diagnostic exact!
  • Nous vous exhortons à ne pas vous auto-guérir, mais à vous inscrire auprès d'un spécialiste!
  • Santé à vous et à votre famille!
  • anneau fibreux, qui est la base de la structure et sépare le ventricule et l'aorte;
  • trois volets conçus pour fermer l'entrée de l'aorte;
  • sinus aortiques (sinus), situés derrière les ailes.

Le principe de fonctionnement de la valvule aortique est que, dans l’état initial de la ceinture ouvrante, ouvrent la voie au sang en s’accrochant aux bords de l’aorte.

En raison de la différence de pression dans l'aorte et dans le ventricule, le sang passe dans l'aorte. Lorsque le sang coule à travers un trou dans les sinus, la ceinture est poussée au centre. La pression dans le ventricule diminue.

Les valves se rejoignent et bloquent le passage dans le ventricule.

Types de maladie cardiaque aortique

En cas de violation du travail et de la structure de la valve aortique du cœur, une maladie appelée malformation aortique survient.

La maladie exprimée de cette façon:

Des malformations cardiaques apparaissent parfois chez le nouveau-né immédiatement ou se développent plus tard en raison de l'action de diverses pathologies. Le degré d'expulsion d'une malformation cardiaque a un effet important, ou au contraire insignifiant, sur le mouvement du sang dans les vaisseaux et l'activité vitale de divers systèmes de l'organisme.

Sténose

La sténose aortique est la maladie cardiaque la plus répandue chez près de 10% des patients âgés. La maladie se caractérise par une pathologie se présentant sous la forme d’un rétrécissement de la lumière de l’orifice aortique, en raison duquel, pendant la période de contraction du ventricule gauche, le sang pénètre partiellement dans l’artère.

La cardiopathie aortique avec une sténose prédominante entraîne une augmentation de la taille de cet organe, la survenue de syncopes, ainsi qu'une augmentation de la pression dans les cavités cardiaques.

Raisons

La sténose est congénitale et provoquée par la maladie (acquise).

Manifestations de sténose aortique congénitale:

  • la vanne consiste en un nombre réduit de vannes (une ou deux vannes au lieu des trois posées);
  • au-dessus de la valve, il y a un coussin de muscles.

Chez les jeunes enfants (jusqu'à dix ans), la maladie peut ne pas se manifester. À mesure que l'enfant grandit, les symptômes de la maladie deviennent plus prononcés.

La sténose aortique acquise se produit en raison de maladies auto-immunes, qui provoquent une augmentation de la quantité de tissu conjonctif sur les valves de la valve, une déformation de leurs poches et un rétrécissement de la bouche aortique.

En outre, une sténose peut survenir après avoir souffert de maladies infectieuses graves. Lorsqu'un grand nombre d'organismes pathogènes s'accumulent sur les valves de la valvule et à la surface du cœur, le tissu conjonctif prolifère. En conséquence, il provoque également une déformation de la valve et un rétrécissement de la bouche aortique.

Les maladies infectieuses sont compliquées par une endocardite infectieuse. Ce qui conduit par la suite à l'apparition d'une malformation cardiaque.

Chez les personnes âgées, la sténose est due à l’athérosclérose. Le dépôt de sels de calcium sur les valves et l'apparition de plaque sur la graisse réduisent le passage de l'aorte.

Classification

La sévérité de la sténose est reconnue par la région de l’ouverture de la valve aortique:

Défauts de la valve aortique: types et traitement

Parmi les pathologies cardiaques, les anomalies aortiques sont assez courantes, mais toutes les pathologies ne nécessitent pas de traitement. Dans certains cas, les patients peuvent vivre avec des anomalies mineures, sous surveillance médicale, alors que d'autres nécessitent une intervention chirurgicale dès que possible. La cardiopathie aortique est traitée avec assez de succès si vous consultez un médecin rapidement.

Comment surviennent les troubles cardiaques?

La régulation du débit sanguin dépend en grande partie du fonctionnement de la valve aortique. Le rôle de cet élément structurel est de sauter le sang et d’empêcher sa refonte. La valvule aortique déplace le sang dans le ventricule et se ferme après un certain volume, de sorte que pendant la compression, le ventricule ne pousse pas la partie du sang dans l'aorte.

L'activité des vannes est difficile à coordonner, même si sa structure est simple. Il consiste en un anneau (de tissu fibreux) supportant une taille constante et séparant l'aorte du ventricule. En outre, la valve a trois feuilles, pour lesquelles il a reçu le nom de la tricuspide. Pour le passage du sang, les valvules valvulaires sont pressées contre les parois et le sang pénètre dans l'aorte. En passant dans les sinus, les valves se déplacent vers le centre, la pression diminue, les portes se ferment et le passage dans les ventricules devient impossible.

La cardiopathie aortique est un dysfonctionnement de la valvule provoqué par un défaut de sa structure.

Causes de la maladie

Les défauts aortiques peuvent être congénitaux ou acquis. Parmi les causes de malformations congénitales à plomb génétiques, exogènes, ainsi que la pathologie de la mère. Si le nouveau-né a une maladie cardiaque combinée grave, la chirurgie est pratiquée à partir de six mois et certains bébés doivent être opérés immédiatement après la naissance.

Les causes des défauts acquis peuvent être différentes. Provocation pathologie:

  • endocardite infectieuse ou rhumatismale;
  • changements athérosclérotiques;
  • syphilis viscérale;
  • des blessures;
  • les dommages dus à la chirurgie;
  • anévrisme stratifiant;
  • l'hypertension.

Ces facteurs entraînent diverses malformations cardiaques. Frappée organiquement, la valve cesse de fonctionner normalement, ce qui provoque une insuffisance cardiovasculaire. En raison de l'aggravation de la pathologie, les patients ne font plus de travail physique et, lorsqu'ils passent une commission, ils se voient attribuer un groupe de personnes handicapées.

Types de pathologie

Les types de violations sont les suivants:

  • sténose (rétrécissement) de la valve aortique - le défaut est un rétrécissement des orifices aortiques par rapport à la norme;
  • insuffisance aortique - recouvrement incomplet de l'ouverture aortique;
  • pathologie combinée ou un défaut combiné dans lequel se produisent à la fois une sténose et une insuffisance aortique.

Il existe des malformations cardiaques dès la naissance, elles sont dites congénitales et peuvent donc être acquises et se développer au cours de la vie en raison de diverses pathologies. Dans chaque cas, la gravité de la maladie cardiaque est différente, ce qui se manifeste dans le fonctionnement de l'organe.

Diagnostics

Pour diagnostiquer la pathologie, il est nécessaire de mener des recherches sur le matériel. À l'aide d'un électrocardiogramme du cœur, il est possible d'isoler les signes de pathologie:

  • axe électrique horizontal du coeur;
  • hypertrophie ventriculaire gauche;
  • avec une surveillance quotidienne est déterminée ischémie du myocarde;
  • arythmie

Un type de diagnostic obligatoire est une étude échocardiographique qui révèle une hypertrophie ventriculaire gauche, des calcifications sur les feuillets valvulaires, des modifications de leur structure. Vous pouvez également diagnostiquer une faible amplitude de divulgation des cuspides de la valve et évaluer le degré de sténose. Avec EchoCG, le débit sanguin peut être évalué et la pression dans l'artère pulmonaire peut être déterminée.

L'examen radiographique montre de la chaux sur les valvules, une ombre élargie du cœur et, à un stade avancé du développement de la pathologie, des signes congestifs se retrouvent dans les poumons.

Sténose aortique

Le rétrécissement de la valvule aortique est le type de perturbation le plus courant de la valvule. On la trouve à tout âge et chez chaque patient âgé sur dix, une sténose survient au cours du processus de vieillissement.

La maladie se manifeste par une lumière aortique trop étroite, à cause de laquelle le ventricule gauche fait passer du sang dans l'aorte au cours de sa contraction. Une maladie avec une prédominance de sténose prononcée provoque une augmentation de l'organe, à cause de laquelle il a reçu le nom caractéristique du cœur aortique. Les patients atteints de cette pathologie subissent souvent une perte de conscience, ce qui augmente la pression dans les cavités cardiaques.

La sténose peut être congénitale ou acquise. Dans les malformations congénitales, les enfants ont généralement moins de valves - une ou deux au lieu de trois et parfois une crête musculaire se forme au-dessus de la valve aortique. Habituellement, la pathologie congénitale ne se manifeste pratiquement pas au cours des dix premières années de la vie d'un enfant, mais au cours de la période de maturation, de croissance active et de formation d'un organisme, les signes de pathologie deviennent de plus en plus prononcés.

La forme acquise de la maladie est due à la présence de pathologies auto-immunes qui provoquent des excroissances du tissu conjonctif sur les valvules valvulaires, ce qui provoque le développement d'ostéo-sténose et de modifications structurelles des poches. Parfois, la sténose est le résultat de maladies infectieuses transférées, lorsque la microflore pathogène infecte la valve et que, grâce au contrôle des agents pathogènes, le corps commence naturellement à cicatriser les processus et la croissance du tissu conjonctif apparaît sur les valves.

Chez les patients âgés, la sténose est le résultat de lésions vasculaires athéroscléreuses, de dépôts de plaques graisseuses sur les valves. Avec le dépôt de sels de calcium, une sténose calcifiée dégénérative se produit. La sévérité des symptômes est calculée en fonction de la surface de la surface à ouvrir, qui devrait normalement correspondre à 2,5 cm 2, mais chez les patients, elle est bien moindre.

La sténose survient pendant longtemps sans certains symptômes et est détectée à la suite d'examens aléatoires. Au stade sévère de la pathologie, les patients développent une toux et un essoufflement. Poitrine, inconfort après un effort physique. Les patients se fatiguent rapidement et souffrent souvent d'œdème. À la suite de mesures de diagnostic, les médecins déterminent le degré de violation et prescrivent des médicaments pour la normalisation du rythme cardiaque et de la pression artérielle.

Insuffisance aortique

La maladie est associée à la fermeture incomplète des valves de la valve. Lorsque le sang est rejeté, le ventricule gauche subit une surcharge et s'étire progressivement. Des processus constants entraînent une usure rapide du ventricule. La maladie aortique avec une déficience prédominante survient chez plus de la moitié des patients chez qui on a diagnostiqué une maladie cardiaque.

L'insuffisance valvulaire est congénitale ou provoquée par des maladies infectieuses. À la suite de violations chez les patients présentant des anomalies telles que:

  • trou dans la feuille de valve;
  • changements structurels de la feuille de valve;
  • absence d'une seule vanne;
  • augmentation de la taille des ceintures.

Comme dans le cas d'une sténose, au début de l'évolution de la pathologie, les symptômes sont absents, mais sans traitement, ils sont aggravés - une migraine, un essoufflement et une accélération du rythme cardiaque apparaissent. Dans la plupart des cas, l’insuffisance aortique est provoquée par des pathologies rhumatismales. Les changements athérosclérotiques, les dépôts de calcium, l'hypertension artérielle entraînent la rupture des valvules ou leurs déformations. La détermination de la gravité de la pathologie est basée sur le volume de sang pénétrant dans le ventricule.

Traitement à un stade facile - restriction des activités physiques et élimination des mauvaises habitudes, avec le développement des troisième et quatrième stades, une intervention chirurgicale est indiquée.

La cardiopathie aortique combinée est une combinaison de sténose aortique et d’insuffisance qui, dans la plupart des cas, nécessite une intervention chirurgicale. Cela peut être une prothèse, une valvuloplastie, une commissurotomie et, dans les cas graves, une transplantation d'organe.

Cardiopathie aortique combinée et concomitante avec prédominance de sténose

Causes de la maladie

Les défauts aortiques peuvent être congénitaux ou acquis. Parmi les causes de malformations congénitales à plomb génétiques, exogènes, ainsi que la pathologie de la mère. Si le nouveau-né a une maladie cardiaque combinée grave, la chirurgie est pratiquée à partir de six mois et certains bébés doivent être opérés immédiatement après la naissance.

Les causes des défauts acquis peuvent être différentes. Provocation pathologie:

  • endocardite infectieuse ou rhumatismale;
  • changements athérosclérotiques;
  • syphilis viscérale;
  • des blessures;
  • les dommages dus à la chirurgie;
  • anévrisme stratifiant;
  • l'hypertension.

Ces facteurs entraînent diverses malformations cardiaques. Frappée organiquement, la valve cesse de fonctionner normalement, ce qui provoque une insuffisance cardiovasculaire. En raison de l'aggravation de la pathologie, les patients ne font plus de travail physique et, lorsqu'ils passent une commission, ils se voient attribuer un groupe de personnes handicapées.

Les cardiopathies congénitales compliquées se forment in utero en raison d'une cardiogenèse altérée. Des anomalies du système cardiovasculaire du fœtus peuvent se développer en présence des facteurs de risque suivants: toxicose du premier trimestre, maladies de la femme enceinte (rubéole, diabète sucré), menaces d'interruption spontanée de grossesse, cas de mortinatalité dans les cardiopathies congénitales, etc..

La formation de malformations cardiaques acquises concomitantes est plus souvent associée à des rhumatismes transférés, au lupus érythémateux disséminé, à une endocardite bactérienne, à l'athérosclérose et à une lésion cardiaque. Les anomalies cardiaques combinées affectent considérablement l'hémodynamique, car les troubles circulatoires inhérents à chaque anomalie isolée, lorsqu'ils sont combinés, sont additionnés, ce qui conduit au développement rapide de la décompensation.

Types de maladie cardiaque aortique

En fonction de l'état de la valvule et de l'embouchure de l'aorte, il existe plusieurs types de malformations cardiaques de l'aorte:

  • insuffisance de la valve aortique (insuffisance aortique);
  • sténose de la valve aortique;
  • combinaison de sténose aortique avec insuffisance de la valve aortique.

Les malformations aortiques sont congénitales et acquises. Les malformations congénitales se développent pendant la période prénatale et sont détectées par un diagnostic par échographie du fœtus. Un tel défaut peut apparaître dans les premiers jours de la vie d’un enfant et affecter le fonctionnement non seulement du système cardiovasculaire, mais également d’autres organes.

Pour le traitement de ces maladies, on choisit une méthode médicamenteuse ou une chirurgie. La méthode de traitement dépend de la gravité et de la rapidité de la maladie. La méthode médicamenteuse aide à soulager les symptômes et à empêcher toute déformation supplémentaire de la valve et de la bouche aortique. Le traitement chirurgical élimine la cause et vous permet de reprendre une vie normale sans traitement médicamenteux permanent après la période de réadaptation.

Dans la plupart des cas, on observe le développement de malformations combinées qui s’appliquent aux deuxième et troisième valves. Contrairement aux locales, elles apparaissent beaucoup plus souvent. Ils se développent sous l'influence d'une sténose ou d'une insuffisance et aggravent le tableau clinique avec d'autres symptômes et perturbations de l'hémodynamique.

Il s'agit de la pathologie valvulaire la plus courante, dans laquelle son travail est perturbé, et le trou qui fait passer le sang des oreillettes au ventricule gauche subit une sténose.

Dans le même temps, les bruits systoliques et diastoliques sont audibles. L'insuffisance valvulaire est caractérisée par un affaiblissement du premier ton du cœur.

Si la sténose est prononcée, les sons sont clairement entendus et le pouls faiblit.

Dans le processus pathologique, accompagné d'une insuffisance valvulaire, les indicateurs de pression artérielle ne sont pas affectés. Il est souvent difficile de définir un problème lié à:

  1. Une augmentation de l'orgue à gauche. Cela se produit non seulement si le ventricule gauche a augmenté, mais également s'il s'est déplacé sous la pression du droit prolongé.
  2. La présence de bruit supérieur est observée non seulement dans l'insuffisance valvulaire, mais aussi dans d'autres pathologies.

Par conséquent, un examen détaillé est nécessaire pour établir un diagnostic.

Une inflammation de l'insuffisance valvulaire avec rétrécissement de l'aorte peut être rarement rencontrée. Le développement de l'insuffisance aortique se produit sous l'influence de la syphilis et de maladies infectieuses qui ne peuvent pas être accompagnées d'une sténose.

Un rétrécissement de la bouche et un dysfonctionnement de l'aorte se produisent lors de rhumatismes cardiaques. Une valvule est généralement plus touchée que l'aorte elle-même. Ce type de pathologie s'accompagne de bruits supérieurs et inférieurs, observés lors de l'auscultation. Deux bruits seulement peuvent révéler la présence d'une sténose.

Dans cette maladie, il existe des malformations cardiaques concomitantes dans lesquelles deux malformations aortiques ou mitrales se développent simultanément. Le développement de la sténose mitrale et aortique se produit sous l'influence de rhumatismes. Leur échec provoque une endocardite rhumatismale.

Avec des malformations aortiques prononcées, on observe une augmentation du ventricule gauche. La prédominance de la maladie mitrale s'accompagne d'une augmentation de l'oreillette gauche et du ventricule droit. Les vices résultant de rhumatismes sont généralement diagnostiqués chez les personnes âgées.

Les types de violations sont les suivants:

  • sténose (rétrécissement) de la valve aortique - le défaut est un rétrécissement des orifices aortiques par rapport à la norme;
  • insuffisance aortique - recouvrement incomplet de l'ouverture aortique;
  • pathologie combinée ou un défaut combiné dans lequel se produisent à la fois une sténose et une insuffisance aortique.

Il existe des malformations cardiaques dès la naissance, elles sont dites congénitales et peuvent donc être acquises et se développer au cours de la vie en raison de diverses pathologies. Dans chaque cas, la gravité de la maladie cardiaque est différente, ce qui se manifeste dans le fonctionnement de l'organe.

En cas de violation du travail et de la structure de la valve aortique du cœur, une maladie appelée malformation aortique survient.

Des malformations cardiaques apparaissent parfois chez le nouveau-né immédiatement ou se développent plus tard en raison de l'action de diverses pathologies. Le degré d'expulsion d'une malformation cardiaque a un effet important, ou au contraire insignifiant, sur le mouvement du sang dans les vaisseaux et l'activité vitale de divers systèmes de l'organisme.

Sténose

La sténose aortique est la maladie cardiaque la plus répandue chez près de 10% des patients âgés. La maladie se caractérise par une pathologie se présentant sous la forme d’un rétrécissement de la lumière de l’orifice aortique, en raison duquel, pendant la période de contraction du ventricule gauche, le sang pénètre partiellement dans l’artère.

Symptômes de maladie cardiaque concomitante

Comme la valve est insuffisante, une partie du sang retourne de l'aorte dans le ventricule gauche, ce qui entraîne une insuffisance coronaire, une diminution du volume minuscule de la circulation sanguine et une surcharge volumique du ventricule gauche. Cette maladie est suivie d'une dystrophie myocardique progressive et d'une décompensation rapide.

À l'examen, une impulsion apicale diffuse du cœur est détectée chez les patients, décalée vers le bas et à gauche dans l'espace 6-7 intercostal le long de la ligne antérieure, pulsations sur les artères du cou, pulsations carotides. Une caractéristique est l'augmentation de la pression systolique (supérieure) et la diminution maximale (parfois jusqu'à 0) de la diastolique.

La sténose aortique est l’accrétion des valves valvulaires, leur déformation et leur calcification, qui conduisent à un rétrécissement de l’orifice de l’aorte et à une diminution du débit sanguin, une surcharge et une hypertrophie ventriculaire gauche.

Dans cette maladie, les patients se plaignent de douleurs oppressives dans la région cardiaque, d'essoufflement et de palpitations. Au cours de l'auscultation, un souffle systolique caractéristique se fait entendre au-dessus de la bouche de l'aorte, qui s'étend jusqu'aux vaisseaux du cou. Un électrocardiogramme diagnostique une hypertrophie ventriculaire gauche et une étude aux rayons X montre des signes de sténose: la forme caractéristique du cœur aortique avec un ventricule gauche élargi et parfois avec une extension post-sténotique de l'aorte ascendante.

La dyspnée peut évoluer vers des paroxysmes - crises d'asthme cardiaque sévères pouvant aller jusqu'à l'oedème pulmonaire. La cardiopathie aortique est un diagnostic dans lequel la mort peut survenir soudainement, au milieu d'une santé et d'un bien-être imaginaires.

Les maladies cardiaques combinées se manifestent en fonction de l’effet du processus pathologique sur la valve. Au départ, la pathologie ne présente aucun symptôme. Avec le développement de la maladie, une personne souffre de:

  • essoufflement;
  • toux
  • troubles du rythme cardiaque;
  • œdème des membres inférieurs;
  • fatigue rapide;
  • stupéfaction et évanouissement;
  • les acouphènes;
  • lourdeur et douleur dans le coeur. La douleur peut être terne et terne.

La plupart des patients se plaignent d'une forte toux avec présence de sang dans les expectorations.

Au cours de l'examen, le médecin a constaté que la peau était pâle, que les lèvres et le triangle nasolabial étaient devenus bleus en raison d'un apport sanguin insuffisant. Si les substances ressemblant à l'histamine sont excrétées en grande quantité, les joues sont couvertes d'un blush épais.

La durée de la période de latence à partir du début du développement de la pathologie jusqu'à l'apparition de manifestations cliniques lumineuses peut être de plusieurs décennies.

Le tableau clinique des malformations cardiaques combinées est polymorphe et est déterminé par la prévalence des symptômes d’une malformation par rapport à une autre ou par leur renforcement mutuel. Dans certains cas, les manifestations d'un défaut peuvent être atténuées par l'influence compensatrice d'un autre.

Ainsi, dans le cas de la maladie mitrale-aortique avec une prédominance de sténose, le tableau clinique est déterminé par les signes de sténose mitrale - essoufflement, palpitations, sensation d’interruption du cœur, hémoptysie due à une hypertension pulmonaire. Lors de l'examen physique de patients atteints d'une cardiopathie mitrale-aortique combinée, une acrocyanose, une bouffée de chaleur mitrale et le phénomène de ronronnement du chat sont détectés. Le développement de l'insuffisance ventriculaire gauche s'accompagne de crises cardiaques et d'un œdème pulmonaire.

La dominance au cours de la malformation de l'orifice aortique plus favorablement - une telle maladie cardiaque combinée reste compensée plus longtemps. La présence de maux de tête, d’étourdissements, d’évanouissements à court terme dans les maladies cardiaques combinées en clinique fait penser à la prévalence de l’insuffisance aortique.

Une cardiopathie mitrale-tricuspide combinée avec une prédominance d'insuffisance de la valvule tricuspide est caractérisée par une pâleur de la peau avec une teinte ictérique, une acrocyanose grave, un essoufflement, un gonflement et une pulsation des veines du cou et un développement précoce de l'insuffisance cardiaque. Les manifestations de la cardiopathie mitrale-aortique-tricuspide sont les suivantes: cyanose, hypotension, hypertrophie persistante du foie, gonflement du bas du dos et des membres inférieurs, hydrothorax, ascite.

En général, les malformations cardiaques combinées sont plus graves que celles qui sont isolées. L'insuffisance cardiovasculaire, la thromboembolie, la pneumonie sont des causes fréquentes de décès chez les patients atteints de malformations cardiaques acquises concomitantes.

Selon les cardiologues nationaux et les chirurgiens cardiologues (A. Gorbatchevski, L. Bokeria), 14% des enfants nés avec une malformation cardiaque concomitante grave décèdent au cours de la première semaine de vie, 25% le premier mois et 40% au cours de la première année. De telles statistiques indiquent la nécessité d’un dépistage prénatal approfondi, d’une identification des maladies coronariennes chez le fœtus, et de prendre une décision éclairée quant à la prolongation ou à l’interruption artificielle d’une grossesse.

Diagnostic et traitement des imperfections combinées

Le diagnostic commence par la palpation du cœur et des grandes artères. Lorsque le tremblement systolique du sternum et des vaisseaux cervicaux a immédiatement suspecté un rétrécissement de la bouche aortique. La méthode des percussions révèle un décalage de la matité cardiaque vers la gauche. Une telle manifestation se produit avec une décompensation significative de la maladie cardiaque.

Une autre façon de diagnostiquer est d'écouter les sons du cœur. Cette méthode est auxiliaire car moins informative et souvent compliquée par une écoute insuffisante de l'artère pulmonaire. Avec une probabilité beaucoup plus élevée, cette méthode peut être utilisée pour diagnostiquer une sténose, car sa manifestation caractéristique - murmure systolique - fort, grondant ou grattant, ne peut pas être entendue à voix basse.

Une pulsation spéciale avec un rythme caractéristique aide également à identifier la sténose aortique. Le pouls a une faible amplitude, une tendance à augmenter puis une décroissance lente. La pression systolique atteint 90-100 mm Hg. Art. diastolique augmente plus nettement. L'hypertension est presque toujours une maladie concomitante de la maladie aortique.

La méthode des rayons X et de l’ECG est utilisée pour déterminer l’état du ventricule gauche, mais un échocardiogramme donne les résultats les plus précis pour le diagnostic de la sténose de la valve aortique. Sur la base de ses résultats, la taille et l'épaisseur de la paroi du ventricule gauche, l'état de la valvule et la bouche aortique sont déterminés. Parfois, l'ECHO est remplacé par une échographie du coeur.

Les symptômes apparaissant aux stades initiaux sont souvent jugés insuffisants pour consulter un médecin. Avec le développement de la maladie, les symptômes deviennent plus prononcés, ce qui au cours de l'examen suggère la présence d'une pathologie de la valve aortique. Lorsqu'un examen médical chez des patients a observé:

  • la tachycardie;
  • une augmentation du volume cardiaque et l'apparition d'une "bosse cardiaque";
  • augmentation de la pulsation sanguine sur les grandes artères;
  • différence significative entre la pression systolique et diastolique;
  • bruit cardiaque survenant au moment de la contraction ventriculaire;
  • constriction des pupilles lorsque le cœur se contracte et expansion lors de la relaxation du muscle cardiaque.

Les symptômes ci-dessus sont indicatifs, mais insuffisants pour un diagnostic. On prescrit au patient un examen cardiologique comprenant une radiographie, un ECG, une échocardiographie et une dopplerographie. Seul un examen complet permet de donner une idée de la gravité de la maladie et de l’évolution de celle-ci.

Les étapes initiales de la pathologie ne nécessitent pas de traitement médical, mais seulement une correction du mode de vie et le passage rapide de l'ECG et de l'échographie cardiaque. La correction du mode de vie implique l'abandon des mauvaises habitudes (alcool, tabac) et la réduction de l'activité physique. La troisième et la quatrième gravité de la pathologie sont à la base du début du traitement médicamenteux.

Les médicaments prescrits ne font que stopper les symptômes et le développement de la maladie, mais n'éliminent pas la pathologie des valves de la valve:

  • Les médicaments diurétiques éliminent l'enflure et abaissent la pression artérielle, tout en réduisant la charge sur le cœur;
  • les antagonistes du calcium interfèrent avec l'entrée du calcium dans les cellules, affaiblissent les battements cardiaques, réduisent la pression, égalisent le rythme cardiaque;
  • les bêta-bloquants sont utilisés avec un rythme cardiaque anormal, une pression artérielle élevée;
  • les vasodilatateurs réduisent la pression, normalisent la circulation sanguine et soulagent le vasospasme.

Pour rétablir le fonctionnement normal de la valve, une intervention chirurgicale est nécessaire.

L'opération dans la forme acquise de la pathologie dépend du degré de déformation de la valve et du tableau clinique du développement de la maladie. Indications pour chirurgie immédiate:

  • élargissement du ventricule gauche du coeur (6 cm et plus);
  • une forte détérioration de l'état de santé du patient lors du retour de plus de 25% du volume de sang de l'aorte;
  • perturbations dangereuses dans le fonctionnement du ventricule gauche.

À un quart de la gravité de la maladie, il est recommandé d’opérer même avec le bien-être général normal du patient.

L'intervention chirurgicale est un remplacement de valvule ou une contraction du ballon intra-aortique. Une déformation importante de la valve, dans laquelle le volume de sang jeté de l'aorte est supérieur à 30%, nécessite son remplacement complet. Des valves artificielles en matériaux modernes sont utilisées comme implants.

Lors de l'examen médical, on observe une bradycardie, une faiblesse du pouls, une pâleur. Lors de l'écoute des sons du cœur, le son flou de la fermeture des vannes et le son de la turbulence sanguine dans la valve sont déterminés. Pour un diagnostic précis, le patient doit subir un examen cardiologique comprenant Doppler, ECG, échocardiographie, cathétérisme cardiaque, radiographie.

Pour les médicaments, prescrire un ou plusieurs des médicaments suivants:

  • les diurétiques peuvent réduire le volume du sang en circulation et donc réduire la pression artérielle; ils sont efficaces lorsque le sang stagne dans les vaisseaux pulmonaires;
  • les médicaments anti-angineux éliminent la gravité et les douleurs thoraciques, contribuent à la saturation en oxygène du myocarde;
  • Les antibiotiques peuvent vaincre l’infection responsable de l’endocardite infectieuse et de la pathologie valvulaire.

Le traitement médicamenteux contribue à un léger rétrécissement de l'orifice aortique. Le médecin prend en compte le tableau clinique complet, ce qui vous permet de choisir la combinaison de médicaments et de dosages la plus efficace.

En cas de détérioration importante de l'état de santé du patient, accompagnée d'un essoufflement grave et d'une faiblesse, une intervention chirurgicale immédiate est recommandée. Les indications d'une intervention chirurgicale sont également le rétrécissement de la lumière dans la valvule sur une surface inférieure à 1,5 m2.

Dans la sténose, il existe deux options chirurgicales: l'implantation de la valve et la valvuloplastie par ballonnet aortique. Le remplacement de la valve vous permet d’éliminer toutes les manifestations de la maladie et de mener une vie bien remplie. Les prothèses artificielles ou les bioprothèses peuvent être utilisés comme implates. Les prothèses artificielles sont en silicone ou en métal et les bioprothèses sont fabriquées à partir de l’artère pulmonaire du patient, ainsi que d’un donneur ou d’un animal. Une telle opération est indiquée pour les perturbations importantes dans le passage du sang à travers la valve aortique ou dans le fonctionnement du ventricule gauche du cœur.

Lorsque l'implantation est contre-indiquée ou avant de remplacer la valvule, une procédure peu invasive, appelée valvuloplastie par ballonnet aortique, est prescrite. Cette procédure peut être réalisée pour les enfants et les jeunes de moins de 25 ans. Son inconvénient est le possible rétrécissement de la lumière de l'aorte.

La chirurgie est contre-indiquée chez les patients âgés de plus de 70 ans car, à cet âge, le risque de complications anesthésiques est élevé. La présence de comorbidités peut également être une contre-indication à l'opération.

Le traitement chirurgical est plus efficace dans les premiers stades de la maladie, avant l’apparition de modifications de la structure du myocarde et d’autres organes.

Lors de l'examen médical, il y a une pulsation des artères, une constriction et une dilatation des pupilles de manière synchrone avec le pouls. Pour les défauts avec une prédominance d'insuffisance aortique, une faible pression diastolique est caractéristique et une diminution de la pression systolique est un indicateur de la prédominance de la sténose aortique.

Pour diagnostiquer la maladie, une analyse générale de l'urine et du sang, ainsi que des analyses de sang biochimiques et immunologiques sont effectuées. Ils prescrivent également un électrocardiogramme, une échocardiographie, une radiographie, une tomodensitométrie en spirale, une angiographie coronaire. Un tel nombre de tests et de méthodes de diagnostic instrumentales vous permet de déterminer avec précision la gravité des deux pathologies et de visualiser le tableau clinique complet.

Pour le traitement des imperfections combinées, les médicaments suivants sont prescrits selon la méthode médicamenteuse:

  • Les inhibiteurs de l'ECA ou les antagonistes des récepteurs de l'angiotensine 2 (améliorent l'état des vaisseaux sanguins et du cœur, normalisent la pression artérielle et le rythme cardiaque);
  • antagonistes du calcium (préviennent l'apparition d'arythmies cardiaques);
  • Les bêta-bloquants réduisent la fréquence des contractions du muscle cardiaque.

Avec une modification importante des valves de la valvule, des prothèses sont réalisées, c’est-à-dire que la valvule est remplacée par un implant artificiel ou biologique. Parmi les méthodes les plus bénignes, on utilise la chirurgie plastique, la commissurotomie et une combinaison de ces deux méthodes.

En chirurgie plastique, le flux sanguin est normalisé tout en préservant la valve du patient. La commissurotomie est une extension de la constriction aortique. La combinaison de ces méthodes opérationnelles plus efficacement et réduit le risque de re-manifestation de la pathologie.

Avec des changements importants dans le cœur et une diminution critique de son efficacité, la transplantation cardiaque est utilisée, ce qui n'est possible que s'il existe un organe du donneur. Une telle opération est complexe, comporte de nombreux risques et une longue période de rééducation postopératoire. Mais dans certains cas, seule une greffe peut prolonger la vie d’une personne.

Les maladies cardiaques combinées sont une pathologie pouvant entraîner la mort. Par conséquent, lors des premières manifestations, il est nécessaire de consulter un médecin. Pour identifier les violations nommer un certain nombre d'études de diagnostic.

Premièrement, le patient doit subir un examen physique. Le médecin demande au patient comment il se sent pendant l'effort physique et après lui, s'il existe des maladies rhumatismales ou autres pouvant entraîner une anomalie dans les antécédents.

Lors de l'inspection a révélé:

  • blanchiment de la peau;
  • pulsation des vaisseaux sanguins;
  • gonflement et essoufflement;
  • murmure du coeur.

Les experts estiment également la taille du foie. Le patient doit donner du sang et de l'urine pour des tests de laboratoire.

De plus, pour identifier le défaut combiné, le patient se voit prescrire:

  • électrocardiographie;
  • surveillance quotidienne de l'ECG;
  • phonocardiographie;
  • imagerie par résonance magnétique;
  • les rayons x et les rheumatas.

Traitement des malformations cardiaques concomitantes

En cas de progression lente de l'insuffisance de la valve aortique, un traitement médicamenteux combiné est prescrit pour aider à la suspendre. Médicaments utilisés:

  • les antagonistes du calcium (vérapamil) interfèrent avec la pénétration des ions calcium dans les cellules cardiaques, réduisant ainsi les contractions, le cœur a moins besoin d'oxygène et peut se reposer;
  • les diurétiques (furosémide) sont prescrits pour réduire la charge sur le cœur, éliminer les sels, soulager l'enflure, réduire la pression artérielle;
  • Les bêta-andrénobloquants (propranolol) sont prescrits en cas d'expansion des racines aortiques, d'hypertension et de troubles du rythme cardiaque en bloquant les bêta-androrécepteurs et en établissant une barrière contre leurs interactions avec l'adrénaline; en conséquence, l'apport sanguin au coeur est amélioré, la pression artérielle est réduite;
  • vasodilatateurs (hydralazine) - un moyen d'aider à réduire la tension dans les parois des vaisseaux sanguins, à soulager les spasmes des petites artères, à améliorer la circulation sanguine cardiaque, à réduire la pression sur le ventricule gauche et à abaisser la pression artérielle.

Les vasodolysateurs ont des contre-indications à utiliser en cas de pouls rapide, d'athérosclérose ou de maladie coronarienne. Si le ventricule gauche ne peut pas gérer de manière indépendante le volume de sang pompé, une intervention chirurgicale est nécessaire.

Si le rétrécissement de la valve aortique est insignifiant, le cardiologue prescrit un traitement visant à améliorer l'apport en oxygène au muscle cardiaque, à maintenir la pression au niveau requis et à normaliser le rythme des contractions cardiaques:

  • les diurétiques ou les diurétiques (torasémide) sont prescrits à petites doses avec stagnation pulmonaire afin de réduire la quantité d'eau dans le corps et la quantité de sang en circulation;
  • les médicaments anti-angineux (nitrong) sont utilisés pour améliorer l'apport sanguin au coeur, soulager la douleur et la lourdeur dans la poitrine, réduire le besoin en oxygène du cœur, améliorer l'irrigation sanguine;
  • les antibiotiques (bicellin 3) sont prescrits dans un but préventif: exclusion de l'endocardite infectieuse accompagnée d'exacerbations concomitantes de maladies chroniques: amygdalite, pyélonéphrite et avant de procéder à des interventions potentiellement dangereuses si des bactéries pénètrent dans le corps: avant un avortement, une visite chez le dentiste.

Les indications pour une intervention chirurgicale contre la sténose de la valve aortique sont les suivantes:

  • maladie modérée à grave (zone de l'orifice de la valve aortique inférieure à 1,5 cm2);
  • symptômes qui réduisent l'aptitude du patient à travailler: essoufflement, syndrome de fatigue chronique, faiblesse générale du corps.

Les patients âgés de plus de 70 ans et souffrant de maladies graves concomitantes ne sont pas opérés.

La cardiopathie combinée est une pathologie qui ne contient pas d'instructions claires pour son élimination. Pour chaque cas, sélectionnez des solutions individuelles pour résoudre le problème. Si une valvule a rétréci, le besoin d'une intervention chirurgicale apparaît alors même en présence du moindre symptôme de la maladie. L'enregistrement nécessite également un traitement chirurgical en présence de signes évidents.

Le traitement consiste à éliminer la cause du défaut. Il s’agit généralement de rhumatismes ou d’athérosclérose. Tout d'abord, le patient doit suivre un régime alimentaire dans lequel les graisses d'origine animale, le sel et beaucoup de liquides sont interdits.

L'activité physique doit être réduite. Si une personne est professionnellement impliquée dans le sport, elle devrait réduire l'intensité et la durée de l'entraînement.

Boire de l'alcool et fumer sont strictement contre-indiqués.

Les mesures préventives secondaires contre les rhumatismes consistent en une administration régulière du médicament antibactérien Bicillin. Mais ce n'est pas toujours utilisé.

Il est recommandé aux patients de procéder à une réorganisation complète de la cavité buccale. Avant toute visite chez le dentiste et, le cas échéant, lors de toute procédure pouvant être accompagnée d'une violation de l'intégrité des vaisseaux, il est nécessaire d'utiliser des agents antibactériens à titre préventif. Cela évitera le développement d'une endocardite infectieuse.

Si des problèmes de fibrillation auriculaire sont observés lors d'un dysfonctionnement auriculaire, il est nécessaire d'utiliser des anticoagulants et des agents pour rendre le rythme cardiaque plus rare.

Si la maladie cardiaque combinée a entraîné le développement d'une insuffisance cardiaque grave, le bien-être est amélioré:

  • inhibiteurs de l'enzyme de conversion de l'angiotensine;
  • les diurétiques;
  • les bloqueurs des récepteurs de l'angiotensine;
  • glycosides cardiaques.

Il n'y a aucune indication pour l'utilisation de bêta-bloquants.

Un bon effet ne peut être obtenu qu'avec l'aide de méthodes de traitement chirurgicales. L'option pour résoudre le problème est sélectionnée en fonction du type:

  1. Dans la sténose mitrale associée à une insuffisance aortique, un traitement chirurgical est prescrit si les premiers symptômes d'augmentation de la pression dans les vaisseaux pulmonaires apparaissent. Aux stades initiaux, la valvotomie mitrale est souvent réalisée. Un ballon peut également être utilisé, qui est placé dans les cavités cardiaques à travers la lumière vasculaire. Si ces procédures n’ont aucun effet, la valve aortique est remplacée par une prothèse mécanique.
  2. Dans la sténose mitrale et l'insuffisance de la valve tricuspide, une valvotomie mitrale est réalisée. La procédure est prescrite quelles que soient les manifestations gênantes du patient. La chirurgie suffit généralement à éliminer l'œdème des membres inférieurs et l'ascite. Avec la gravité des défauts ne peut pas faire sans installer des prothèses sur le site des valves endommagées.
  3. En cas d'insuffisance des valves mitrale et aortique, une opération plastique de la valve mitrale et l'installation de la prothèse à la place de la valve aortique sont prescrites.
  4. À la sténose des valves, il est nécessaire d'effectuer une valvotomie mitrale. Si cela ne donne pas de résultats, des prothèses sont nécessaires.
  5. En cas de sténose aortique et d’insuffisance mitrale, les deux valvules sont remplacées par des prothèses. Également utilisé option valvule mitrale de récupération et prothèses aortiques. Si la sténose est plus développée, la thérapie vous permet d’éliminer les symptômes et la chirurgie de la valve mitrale n’est plus nécessaire. Une forme grave de la maladie nécessite le remplacement de la valve mitrale. S'il est nécessaire de remplacer l'aorte, peut déterminer des études supplémentaires.

Le traitement chirurgical améliore considérablement le pronostic.

Des méthodes médicales et chirurgicales radicales conservatrices sont utilisées dans le traitement des malformations cardiaques combinées. La pharmacothérapie vise principalement à corriger l'insuffisance cardiaque (diurétiques, glycosides cardiaques), à prévenir les complications thromboemboliques (anticoagulants), à améliorer le métabolisme du muscle cardiaque (préparations d'inosine et de potassium), à éliminer les arythmies (bloqueurs β-adrénergiques, etc.).

Le traitement chirurgical des malformations cardiaques acquises concomitantes peut consister en la réalisation de prothèses à valves multiples, de prothèses d’une valve et de plastiques d’une autre, parfois d’une combinaison de prothèses doubles et de commissurotomie. Dans la littérature, il existe des rapports isolés sur la réussite des prothèses des trois valves du cœur. Les possibilités de la chirurgie cardiaque moderne permettent l’utilisation de valves cardiaques prothétiques avec une endocardite infectieuse active.

La chirurgie cardiaque pour malformations cardiaques combinées est contre-indiquée dans les cas de cardiosclérose diffuse, d'emphysème pulmonaire, d'hépatite, de glomérulonéphrite grave, d'exacerbation de cardiopathie rhumatismale et de tumeurs malignes. Pour les cardiopathies congénitales complexes, des méthodes de correction radicale en une étape ou en plusieurs étapes ont été développées.

Complications possibles

Les malformations cardiaques combinées et combinées s'accompagnent de l'apparition de complications. Cela est dû au fait que, à la suite de la déviation, les cavités cardiaques se dilatent, la conductivité et la capacité contractile du muscle cardiaque sont perturbées. Le patient souffre de:

  1. Fibrillation auriculaire et irrégularité de leur rythme.
  2. Un blocage antioventriculaire, pour l'élimination duquel il est nécessaire d'installer un stimulateur cardiaque.
  3. Valves d'endocardite secondaire. Son évolution est aggravée par le développement de complications septiques.
  4. Échec des ventricules gauche ou droit.
  5. Augmentation de la pression dans les vaisseaux pulmonaires.

Ces conditions non seulement nuisent considérablement à la qualité de la vie humaine, mais augmentent également le risque de décès.

Prévention

La maladie cardiaque combinée est une maladie grave, qui peut être évitée par de simples mesures préventives. Ceux-ci comprennent:

  • Traitement opportun de l'angine. Avec cette maladie, la température corporelle d'une personne augmente de manière significative et la gorge est très douloureuse.
  • Maintenir un bon mode de vie. Il est important d'éviter de fumer, de consommer le moins d'alcool possible, d'aliments gras et salés.
  • Éliminez l'excès de poids.
  • Niveau normal d'activité physique.
  • Voir un médecin aux premiers symptômes de la maladie cardiaque.
  • Contrôle de la glycémie en présence de diabète.

Les défauts combinés s'accompagnent d'une violation des fonctions de plusieurs vannes. Le processus pathologique se développe sous l'influence de troubles du développement au cours de la période prénatale, de rhumatismes et d'endocardites d'origine infectieuse. Avec le développement de la maladie, le patient peut souffrir d'essoufflement, d'asthme cardiaque et de manifestations d'arythmie. L'option la plus efficace pour améliorer le fonctionnement du cœur consiste à installer une valve artificielle.

Le pronostic de l'évolution naturelle des malformations cardiaques concomitantes est extrêmement défavorable. La survie à cinq ans avec des défauts multi-valves est de 35,5 - 44,5%, dix ans - 6-9,6%. Les résultats des opérations avec des malformations cardiaques combinées sont pires qu'avec une lésion isolée d'une des valves. Cependant, le taux de survie postopératoire à 5 ans est assez élevé - 72%.

La prévention des maladies cardiaques combinées consiste à exclure les effets tératogènes, à prévenir les cardiopathies rhumatismales primitives et récurrentes, ainsi que l’endocardite septique. Les patients présentant des malformations cardiaques concomitantes doivent appartenir au champ visuel constant d’un cardiologue, rhumatologue, chirurgien cardiaque; recevoir un traitement médicamenteux rationnel.

Pronostic et prévention des maladies cardiaques concomitantes

Les conséquences d'un défaut combiné peuvent être prédites en tenant compte de l'âge, du sexe, des maladies passées, de la gravité de l'affection et d'autres facteurs.

La forme bénigne de la valve n'affecte pas significativement la qualité et la longévité. Si vous consultez un médecin à temps et suivez un traitement, réduisez l'intensité de l'effort physique, évitez les situations stressantes, vous pourrez alors mener une vie complètement normale.

Les conséquences de la maladie seront bien pires pour les enfants et les hommes. Le plus grand risque est l'insuffisance aortique. En cas d'insuffisance mitrale, le résultat est plus positif.

Le résultat d'un état pathologique est considérablement aggravé si une personne souffre de maladies infectieuses, de septicémie, de rhumatismes et de tuberculose.

En cas de refus d'intervention chirurgicale ou de traitement tardif, il est possible de ne pas compter sur un pronostic favorable.

La survie à cinq ans est observée chez 40% des patients. Dix ans avec un tel diagnostic ne peuvent vivre que 6% des patients.

Si le patient est remplacé par une valve endommagée, les chances de survie augmentent considérablement. Dans ce cas, plus de cinq ans vivent 85% des patients.