L'essentiel sur la cardiosclérose cardiaque: l'essence de la maladie, ses types, son diagnostic et son traitement

L'auteur de l'article: Nivelichuk Taras, chef du département d'anesthésiologie et de soins intensifs, expérience de travail de 8 ans. Enseignement supérieur dans la spécialité "Médecine générale".

Vous apprendrez de cet article: quels changements cardiaques causent la cardiosclérose, pourquoi cela se produit-il, à quel point les symptômes perturbent l’état des patients. Existe-t-il des traitements spéciaux pour cette pathologie?

La cardiosclérose est une maladie dans laquelle les cellules musculaires normales du cœur sont remplacées par un tissu cicatriciel inadéquat - des cicatrices du myocarde se produisent. Cela entraîne une perte de structure (augmentation de la taille, expansion), des arythmies (arythmies) et une diminution de la fonctionnalité (faiblesse, insuffisance cardiaque). Est formé

La cardiosclérose ne provoque pas toujours des plaintes ni des symptômes. Si les cicatrices du cœur sont légèrement développées (sous la forme de petits foyers), les patients ne présentent aucune affection caractéristique. Le processus sclérotique prononcé perturbe radicalement l'état général d'une personne sous forme de douleur dans la région du cœur, d'arythmie menaçant le pronostic vital, d'essoufflement grave, d'œdème et d'incapacité totale à supporter l'effort physique.

Les symptômes sont principalement déterminés par la principale maladie causale à l'origine du développement de la cardiosclérose et par le degré d'insuffisance cardiaque. Après tout, il ne peut s'agir d'une pathologie indépendante (primaire).

Les modifications myocardiques de la cardiosclérose sont irréversibles et ne peuvent donc pas être guéries. Les méthodes modernes de traitement soutiennent le myocarde et éliminent les symptômes d'insuffisance cardiaque, sous réserve du respect des recommandations de spécialistes tout au long de la vie. Pour traiter la maladie, un cardiologue et, si nécessaire, un chirurgien cardiaque.

L'essence de la pathologie: pourquoi cette maladie est secondaire

Le concept de maladie secondaire signifie qu'il ne peut s'agir d'un état pathologique indépendant, mais apparaît toujours dans le contexte d'une autre pathologie. Cette caractéristique est caractéristique de la cardiosclérose. Il n'apparaît jamais chez une personne qui n'a pas eu de plaintes ni de maladies du cœur.

La sclérose cardiaque consiste essentiellement à remplacer le tissu cardiaque normal détruit par un tissu cicatriciel cicatriciel non structuré. Et bien que la cicatrice ne puisse pas être qualifiée de tissu pathologique, elle ne peut que remplir une fonction squelettique à la place des cellules cardiaques détruites. Mais il ne peut assumer leur fonction.

Tout cela signifie que la cardiosclérose est un processus naturel de formation de cicatrices sur le site des cellules cardiaques détruites, de nature adaptative. Mais si le tissu cicatriciel devient trop important, il se propage aux structures importantes du myocarde ou du système de conduction, ce qui perturbe le travail normal et provoque des symptômes de diminution de l'activité contractile du cœur.

Types de cardiosclérose

Selon la force et la répartition du processus cicatriciel dans le cœur, celui-ci est classé en types. Selon la classification internationale des maladies, il n'y en a que deux: diffus et focal.

Caractéristiques du processus diffus

Si la dégénérescence cicatricielle s'étend sur la plupart des départements ou sur tout le myocarde, sans limites claires, on parle de cardiosclérose diffuse. Un tel changement au début a une structure réticulaire - il forme des cellules à partir du tissu conjonctif cicatriciel, entre lesquelles se trouvent les cellules musculaires. Ils effectuent des mouvements contractiles. À mesure que la cardiosclérose progresse, il se produit une augmentation de la surface des tissus sans structure en raison de la destruction du muscle, mais il ne devrait pas y avoir de remplacement complet de la zone myocardique touchée.

Processus focal

Si la cardio-sclérose est limitée à une petite zone aux limites claires, elle est appelée focale. Une caractéristique plus compréhensible est une cicatrice sur le coeur. Comme la cicatrice des incisions sur la peau, elle est représentée exclusivement par le tissu conjonctif et ne contient pas de cellules musculaires. Un tel site est totalement dépourvu de capacité contractile et sert uniquement de composant de liaison entre les cellules musculaires saines.

Quand la pathologie devient dangereuse

Dans 40 à 45% des cas, la sclérose cardiaque ne provoque aucun symptôme spécifique qui indiquerait sa présence et ne menace en rien les patients.

Les risques se présentent dans de tels cas:

  1. Lorsque le processus diffus s'étend sur une grande partie du cœur et amincit les parois du myocarde:
  • diminution de la contractilité du myocarde - insuffisance cardiaque;
  • étirement des murs et des cavités - une augmentation significative de la taille du cœur.
  1. Une faible cicatrice sur toute l'épaisseur du myocarde dans la cardiosclérose focale est un risque de formation d'un anévrisme cardiaque (protrusion sacciforme).
  2. Rugueux, épais ou cicatrice, affectant les voies centrales de l'influx nerveux menant au cœur - risque de troubles de la conduction (blocage) et de rythme (arythmie: extrasystole, paroxyste, fibrillation).

Les principales causes de

La cicatrisation du myocarde doit obligatoirement être précédée d'une destruction. Dans le rôle des causes susceptibles de provoquer la mort de cardiomyocytes (cellules cardiaques), peuvent être:

  • Athérosclérose des vaisseaux cardiaques. Il en résulte une altération permanente de la circulation sanguine dans le myocarde, ce qui finit par provoquer sa dystrophie - perte de structure et destruction, évoluant en processus cicatriciel.
  • Maladie ischémique Directement associé à l'athérosclérose, mais affecte les vaisseaux centraux - les artères coronaires. Il provoque une cardiosclérose plus prononcée et généralisée par rapport à l'athérosclérose.
  • Infarctus du myocarde - nécrose du muscle cardiaque. À la place des cellules détruites, une cicatrice limitée est formée.
  • La myocardite est un processus inflammatoire dans le coeur. Dans les lieux d'inflammation du myocarde, il se forme un tissu conjonctif.
  • Cardiomyopathie et cardio-dystrophie - changements dans le cœur de nature différente: hypertrophie (épaississement), processus restrictif (compression), dilatation (expansion) perturbent la nutrition et entraînent la destruction de cardiomyocytes avec sclérose ultérieure.
  • Hypertension sévère et diabète. Dans le premier cas, le cœur subit une surcharge constante avec une pression élevée, dans le second, une privation d'oxygène due à des dommages causés par le diabète aux plus petits vaisseaux. Le résultat global de ces conditions est la dystrophie, la destruction, le durcissement.

Le tableau présente les relations de causalité entre les mécanismes d’apparition de la cardiosclérose, ses causes immédiates et ses types.

Pathologie de l'aortocardiosclérose: causes, symptômes, diagnostic, traitement, complications, prévention

L'aortosclérose est une maladie dans laquelle le tissu myocardique (muscle cardiaque) est remplacé par un tissu pathologique.

La cardiosclérose est caractérisée par des modifications anormales du myocarde, dans lesquelles les cardiomyocytes qui contribuent à la contraction musculaire sont remplacés par des fibres non contractiles malsaines.

Des tissus en expansion et anormaux forment des cicatrices qui capturent de grandes surfaces du muscle cardiaque.

Notre article décrit la cardiosclérose aortique, ses symptômes et son traitement.

Les causes de la maladie

La base du développement de la sclérose devient souvent une maladie inflammatoire, auquel cas la croissance du tissu conjonctif se produit comme une réaction protectrice du corps, remplaçant les cellules mortes.

Mais il y a d'autres raisons qui déclenchent le processus de formation d'une pathologie:

  • Une crise cardiaque dans laquelle une partie du muscle cardiaque meurt.
  • Myocardite, les cellules du myocarde mortes d’infection sont remplacées par du tissu conjonctif.
  • Calcification des vaisseaux sanguins lorsque des plaques se forment sur leurs parois, recouvrant la lumière.
  • Dystrophie du myocarde causée par un trouble métabolique. La maladie est causée par des champignons, des virus, des bactéries, des effets toxiques de l'environnement extérieur, une surcharge physique.

Symptômes du processus pathologique

L'anomalie cardiaque est asymptomatique, la croissance lente du tissu conjonctif ne viole pas l'élasticité du myocarde et ses fonctionnalités.

Les signes et les symptômes ne sont pas associés à l’athérosclérose, mais à la maladie qui les a provoqués.

Caractéristiques du processus athérosclérotique:

  • Essoufflement, maladie grave, même en position couchée, dans un état calme.
  • Toux suffocante pendant le repos nocturne.
  • Palpitations cardiaques.
  • Tachycardie, extrasystole, bradycardie.
  • Douleur à la poitrine.
  • Vertige constant.
  • Un œdème qui apparaît au stade sévère de la maladie.
  • Incapacité à travailler et à faire des efforts physiques.

Appareils et méthodes d'examen de diagnostic en laboratoire

  • échographie du coeur;
  • électrocardiogramme;
  • tomographie;
  • Radiographie
  • la scintigraphie;
  • Surveillance Holter.
  • biochimie générale du sang;
  • test sanguin pour le cholestérol;
  • analyse d'urine.

Lors de la consultation, le cardiologue enregistre les plaintes du patient, procède à l'examen initial, à l'auscultation, mesure la pression et calcule le pouls.

Au stade initial, la maladie ne donne pas de symptômes prononcés et le diagnostic est difficile. Par conséquent, un diagnostic précis est le plus souvent posé aux derniers stades de l'aorticardiosclérose, lorsque le patient s'inquiète des complications associées à l'insuffisance cardiaque.

Traitement de cardiosclérose

La maladie n’est pas complètement guérie; le traitement vise donc à soulager les symptômes, à traiter les comorbidités, à prévenir les complications graves et à maximiser la vie du patient.

Traiter la cardiosclérose peut chirurgicalement et médicalement. Le choix de la méthode dépend de l'état physique du patient, de la gravité de la maladie, de l'âge du patient et des réactions allergiques possibles aux médicaments.

Le traitement médicamenteux comprend ces médicaments:

  • les diurétiques;
  • les bêta-bloquants;
  • antiarythmiques;
  • médicaments qui normalisent la pression artérielle;
  • médicaments pour restaurer les processus métaboliques dans le corps;
  • vitamines et minéraux.

Le traitement chirurgical de la cardiosclérose est radical, il s’agit d’une greffe du coeur. Seule une approche aussi radicale élimine complètement les symptômes graves et restaure l'hémodynamique du corps.

La transplantation est nécessaire si une grande partie du myocarde est touchée par une insuffisance cardiaque grave.

Méthodes populaires de traitement de la cardiosclérose

Parmi les recettes populaires, la plus populaire et la plus efficace est un mélange de miel, réchauffé avec de la vodka et des herbes médicinales.

Pour sa préparation, il est nécessaire de prendre cinq cents grammes de miel naturel et la même quantité de vodka. La composition résultante est chauffée à feu doux jusqu'à moussage à la surface, puis doit être laissée à refroidir.

L’outil obtenu est mélangé à une décoction de rhizome de valériane, de renouée, de camomille médicinale, de coccinelle séchée et d’agripaume.

Toutes les herbes sont égales, mélangées et le mélange obtenu est versé une cuillerée à thé dans la théière. Verser le bouillon avec un litre d'eau bouillante.

L'agent curatif se boit dans une cuillère à thé avec un repas du matin et du soir pendant la semaine. Après l'adaptation de l'organisme au remède, il est pris une cuillère à soupe le matin et le soir jusqu'à la fin du mélange. Après une pause de quinze jours, le cours peut être répété.

Prévention de la cardiosclérose

La prévention consiste avant tout à maintenir un mode de vie sain, sans mauvaises habitudes, sans régime alimentaire et sans appliquer toutes les recommandations médicales.

Le patient doit être à l'heure pour consulter un spécialiste, se soumettre à tous les examens et prendre ses médicaments conformément aux recommandations du médecin et à la posologie requise.

Dans le cas de la cardiosclérose aortique, l'automédication est inacceptable et peut entraîner des complications graves, voire mortelles.

Un mode de vie actif est nécessaire, mais sans effort physique insupportable. Les patients présentaient des exercices thérapeutiques et se promenaient au grand air.

Nourriture diététique

Le régime vise à réduire le taux de cholestérol nocif dans le sérum sanguin et à lutter contre l'excès de poids.

Il est recommandé au patient de refuser le sel et de réduire la quantité de liquide consommée, y compris les premiers traitements.

La restriction liquidienne aide à faire face au gonflement et à réduire la charge sur le cœur

Aliments exclus:

  • café noir et thé fort;
  • cacao et chocolat;
  • viandes grasses et matières grasses d'origine animale, y compris le beurre;
  • viande fumée;
  • nourriture en conserve;
  • choucroute;
  • boissons alcoolisées

Parmi les produits recommandés: céréales à base de céréales, à l'exception de la semoule et du riz; viande maigre, de préférence un oiseau ou un lapin; légumes et fruits en grande quantité. Fruits secs utiles et fruits riches en potassium.

Ce sont des bananes, des raisins secs, des poires et des pommes séchées et fraîches, des pruneaux. L'apport calorique augmente les personnes épuisées.

Sosudinfo.com

La sclérose de l'aorte ou la cardiosclérose aortique est une maladie asymptomatique sur une longue période. Cette maladie est facile à diagnostiquer, mais les patients consultent leur médecin dès l'apparition des premiers signes, principalement chez les personnes âgées.

Symptômes de la maladie

La sclérose de l'aorte du coeur ou l'aortocardiose ne présente pas de symptômes spécifiques, les symptômes de la maladie surviennent lorsque la maladie est en progression complète. Dans la plupart des cas, les patients se plaignent de:

  1. Douleur à la poitrine ou sous l'omoplate.
  2. Essoufflement fréquent, insuffisance respiratoire.
  3. Pâleur de la peau.
  4. Vertiges.
  5. Augmentation de la pression artérielle.

Les symptômes peuvent être différents, à condition que la cardiosclérose aortique frappe la partie inférieure de l'aorte, qui fournit du sang à la cavité abdominale. Dans ce cas, les patients se plaignent de:

  1. Douleur dans l'abdomen, qui n'a pas de localisation.
  2. Douleur dans les membres inférieurs.
  3. Gonflement des jambes dans la région du mollet.

Important: les symptômes surviennent après un repas ou une journée de travail, ils n’ont aucun lien avec les douleurs menstruelles ou les signes de varices.

Si l'aorte thoracique est affectée, la douleur survient dans les poumons et le cœur, elle n'est pas associée à des signes d'angine de poitrine et ne disparaît pas après la prise du médicament.

L’aortocardiosclérose peut se manifester par des signes d’arythmie; souvent, les symptômes disparaissent ou disparaissent pendant un certain temps, puis reviennent à nouveau.

Les symptômes peuvent être mélangés ou prononcés, mais au stade initial de la maladie, le patient se sent bien et ne se plaint pas. Diagnostiquer la maladie dans ce cas est possible lors du passage d'un examen de routine.

Raisons

La sclérose de l'aorte du coeur ou aortocardiose est une maladie qui se manifeste pour plusieurs raisons:

  • régime alimentaire malsain;
  • abus d'alcool;
  • taux élevé de cholestérol;
  • perturbation du processus métabolique dans le corps;
  • maladie du foie et / ou du rein;
  • perturbation endocrinienne

Attention! Dans ce cas, les symptômes de la maladie peuvent apparaître avec le troisième âge. Le plus souvent, la cardiosclérose aortique est un diagnostic posé aux personnes âgées de 60 à 70 ans.

La sclérose de l'aorte du coeur se produit en raison de la défaite des parois de l'aorte par des plaques athérosclérotiques. Dans les formes bénignes, la maladie peut survenir chez une personne de plus de 18 ans. Il est associé à des signes d'athérosclérose, qui surviennent plus souvent chez les hommes que chez les femmes.

L'aorte fournit du sang aux vaisseaux du cœur, des poumons et du cerveau. La lésion du vaisseau avec des plaques athérosclérotiques entraîne une perturbation du flux sanguin vers les tissus et un rétrécissement de la lumière aortique. Il en résulte une hypoxie cérébrale, une athérosclérose et une thrombose pouvant entraîner un accident vasculaire cérébral ou une crise cardiaque.

Diagnostics

Au stade précoce du développement, la sclérose de l'aorte du coeur peut être diagnostiquée lors des examens prophylactiques.

Dans la plupart des cas, les médecins prescrivent:

  • Échographie du coeur;
  • ECG (électrocardiogramme);
  • test sanguin pour le cholestérol.

Important: Les résultats de l'analyse doivent prêter attention au niveau de LDL (lipoprotéine de basse densité) - "mauvais cholestérol", qui s'accumule sur les parois des vaisseaux sanguins et conduit à la formation de plaques.

Une échographie du coeur aidera à identifier la sclérose aortique. Montre les zones touchées par les plaques et aide le médecin à diagnostiquer correctement le patient.

L'ECG est utilisé dans le cadre de diagnostics différenciés. L'examen permet d'obtenir une image complète et de distinguer la sclérose aortique de l'angine de poitrine.

Dans les formes bénignes, la maladie peut être traitée avec l'aide de médecines alternatives. Mais dans la plupart des cas, les médecins prescrivent une thérapie complexe.

Méthodes de traitement

Le traitement doit commencer par une visite chez un cardiologue, il vous aidera à choisir le traitement nécessaire et à déterminer la posologie des médicaments.

Le traitement complet comprend:

  1. Réception des médicaments.
  2. Rejet des mauvaises habitudes.
  3. Faire des exercices.

Le traitement médicamenteux consiste à prendre des médicaments de nature différente, le plus souvent d'autres sont prescrits: les statines et les remèdes à base de plantes.

Dans les formes les moins graves, le traitement de la maladie peut consister en le rejet des mauvaises habitudes et le respect des règles de nutrition.

Les médecins recommandent de refuser les produits suivants:

  • aliments gras d'origine animale;
  • lait, fromage et beurre;
  • bonbons (riches en glucides légers);
  • aliments fumés, salés et épicés.

Attention! Le régime alimentaire du patient doit comprendre des fruits et des légumes qui réduisent le taux de LDL dans le sang et aident à normaliser le travail du cœur et des vaisseaux sanguins.

Le traitement peut avoir lieu avec l'utilisation de la médecine alternative. Un certain nombre de plantes aident à réduire le cholestérol sanguin.

Le traitement avec des remèdes populaires fait partie de la thérapie complexe ou agit comme méthode principale de thérapie. Tout dépend du stade de la maladie et des symptômes qui dérangent le patient.

Quels remèdes populaires peuvent être traités:

  1. Teinture d'ail.
  2. Une décoction de graines de citrouille.
  3. Un mélange de graines de lin.

Le traitement est effectué après consultation avec le médecin, car, associé au médicament, le traitement peut nuire à la santé de la personne. Par conséquent, le traitement médicamenteux dans ce cas nécessite une correction.

Important: les remèdes populaires ne peuvent être traités que s’il n’ya pas d’allergie aux composants du médicament.

La recette la plus simple consiste à hacher les graines de lin dans un mélangeur. Avant chaque repas, il y a un mélange de 1 cuillère à café. Cela contribuera à réduire le taux de «mauvais cholestérol» dans le sang. En outre, un tel traitement convient comme méthode préventive.

Si un traitement conservateur n'apporte pas le résultat souhaité, le médecin peut suggérer une opération. L'intervention chirurgicale aidera à se débarrasser de la sclérose aortique, une intervention chirurgicale consistant à remplacer une partie de l'aorte qui est endommagée par une plaque d'athérosclérose. Le but principal de l'opération est de prévenir l'insuffisance valvulaire et la mort du patient.

Cardiosclérose

La cardiosclérose est une pathologie du muscle cardiaque caractérisée par la croissance du tissu cicatriciel conjonctif dans le myocarde, le remplacement des fibres musculaires et la déformation des valves. Le développement des zones de cardiosclérose se produit sur le site de la mort de la fibre myocardique, ce qui entraîne dans un premier temps une hypertrophie compensatoire du myocarde, puis une dilatation du cœur avec le développement d'une insuffisance valvulaire relative. La cardiosclérose est une conséquence fréquente de l'athérosclérose coronaire, de la maladie coronarienne, de la myocardite d'origines diverses, de la dystrophie du myocarde.

Cardiosclérose

La cardiosclérose est une pathologie du muscle cardiaque caractérisée par la croissance du tissu cicatriciel conjonctif dans le myocarde, le remplacement des fibres musculaires et la déformation des valves. Le développement des zones de cardiosclérose se produit sur le site de la mort de la fibre myocardique, ce qui entraîne dans un premier temps une hypertrophie compensatoire du myocarde, puis une dilatation du cœur avec le développement d'une insuffisance valvulaire relative. La cardiosclérose est une conséquence fréquente de l'athérosclérose coronaire, de la maladie coronarienne, de la myocardite d'origines diverses, de la dystrophie du myocarde.

Le développement d'une cardiosclérose sur la base de processus inflammatoires dans le myocarde peut survenir à tout âge (y compris les enfants et les adolescents), dans le contexte de lésions vasculaires - principalement chez les patients d'âge moyen et avancé.

Classification de la cardiosclérose

Il existe deux formes morphologiques de cardiosclérose: focale et diffuse. Dans la cardiosclérose diffuse, une lésion myocardique uniforme se produit et les foyers du tissu conjonctif sont répartis de manière diffuse dans tout le muscle cardiaque. Une cardiosclérose diffuse s'observe chez l'IHD.

La cardiosclérose focale (ou cicatricielle) se caractérise par la formation de zones cicatricielles distinctes et de tailles différentes dans le myocarde. Le développement de la cardiosclérose focale survient généralement à la suite d'un infarctus du myocarde reporté, moins souvent d'une myocardite.

Les formes étiologiques attribuées de cardiosclérose résultent d'une maladie primaire impliquant le remplacement cicatriciel des fibres fonctionnelles du myocarde: athérosclérose (à l'issue de l'athérosclérose) post-infarctus (conséquence de l'infarctus du myocarde), myocardite (à la fin du rhumatisme et de la myocarde); moins communes sont les autres formes de cardiosclérose associées à la dystrophie, aux blessures et à d’autres lésions du myocarde.

Formes étiologiques de cardiosclérose

La myocardite, une forme de cardiosclérose, se développe sur le site de l'ancien foyer inflammatoire dans le myocarde. Le développement de la myocardite cardiosclérose est associé aux processus d'exsudation et de prolifération du stroma du myocarde, ainsi qu'à la destruction des myocytes. La myocardite cardiosclérose se caractérise par des antécédents de maladies infectieuses et allergiques, foyers d'infection chroniques, généralement chez les patients jeunes. Selon l'ECG, il existe des changements de nature diffuse, plus prononcés dans le ventricule droit, des troubles de la conduction et du rythme. Les limites du cœur sont augmentées de manière uniforme, la pression artérielle est normale ou réduite. L'échec circulatoire chronique ventriculaire droit se développe souvent. Les paramètres biochimiques sanguins ne sont généralement pas modifiés. Sons du cœur affaibli, accent III ton dans la projection du sommet du cœur.

La forme athéroscléreuse de la cardiosclérose est généralement une manifestation de la maladie coronarienne prolongée, caractérisée par un développement lent et un caractère diffus. Des modifications nécrotiques du myocarde se développent à la suite d'une lente dystrophie, d'une atrophie et de la mort de fibres individuelles provoquée par une hypoxie et des troubles métaboliques. La mort des récepteurs entraîne une diminution de la sensibilité du myocarde à l'oxygène et la progression de l'IHD. Les manifestations cliniques pendant longtemps peuvent rester rares. Au fur et à mesure que la cardiosclérose progresse, une hypertrophie ventriculaire gauche se développe, suivie des phénomènes d'insuffisance cardiaque: pouls, essoufflement, œdème périphérique et épanchement dans les cavités du cœur, des poumons, de l'abdomen.

Les modifications sclérosées du nœud sinusal conduisent au développement de la bradycardie et les processus cicatriciels des valves, des fibres du tendon et des muscles papillaires peuvent entraîner le développement de malformations cardiaques acquises: sténose mitrale ou aortique, insuffisance valvulaire. Lors de l'auscultation du cœur, on entend un affaiblissement du ton dans la projection de l'apex, un souffle systolique (avec sclérose de la valve aortique - très rugueuse) dans la région de l'aorte et de l'apex du cœur. Insuffisance circulatoire ventriculaire gauche développée, pression artérielle supérieure à la normale. Dans la cardiosclérose athéroscléreuse, la perturbation de la conduction et du rythme cardiaque se produit en fonction du type de blocage à divers degrés et des zones du système de conduction, de la fibrillation auriculaire et de l’extrystystole. Une étude des paramètres biochimiques sanguins révèle une augmentation du cholestérol, une augmentation du taux de β-lipoprotéines.

La cardiosclérose post-infarctus se développe lorsqu'une partie des fibres musculaires mortes est remplacée par un tissu conjonctif cicatriciel et présente un caractère de petite ou de grande focale. Les crises cardiaques répétées contribuent à la formation de cicatrices de différentes longueurs et localisations, isolées ou imbriquées les unes dans les autres. La cardiosclérose post-infarctus est caractérisée par une hypertrophie du myocarde et une expansion des cavités cardiaques. Les lésions cicatricielles peuvent s'étirer sous l'action de la pression systolique et provoquer la formation d'un anévrisme cardiaque. Les manifestations cliniques de la cardiosclérose post-infarctus sont similaires à celles de la forme athéroscléreuse.

Une forme rare de la maladie est la cardiosclérose primaire, accompagnant l'évolution de la collagénose, de la fibroélastose congénitale, etc.

Symptômes de cardiosclérose

Les symptômes cliniques de la cardiosclérose sont déterminés par sa forme morphologique et étiologique, sa prévalence et sa localisation. La cardiosclérose diffuse focale et modérée est souvent asymptomatique du point de vue clinique. Cependant, la localisation de foyers de microscopie, même microscopiques, dans des zones du système de conduction ou près du nœud auriculaire-sinusal peut provoquer des troubles de la conduction et des arythmies cardiaques diverses.

Les principales manifestations de la cardiosclérose diffuse sont les symptômes d'insuffisance cardiaque et d'altération de la fonction contractile du myocarde. Plus la surface du tissu fonctionnel du myocarde est remplacée par du tissu conjonctif, plus le risque de développer une insuffisance cardiaque, des troubles de la conduction et un rythme cardiaque est élevé. En présence de phénomènes de conduction et de troubles du rythme, les patients remarquent un rythme cardiaque, une contraction arythmique du cœur. Avec le développement des phénomènes d'insuffisance cardiaque, un essoufflement, un gonflement, une douleur au coeur, une endurance réduite à l'effort physique, etc. apparaissent.

La cardiosclérose se poursuit avec une progression et une alternance graduelles de périodes de rémission relative pouvant durer plusieurs années. Le bien-être du patient dépend en grande partie du développement de la maladie sous-jacente (athérosclérose, rhumatisme, crise cardiaque) et du mode de vie.

Complications de la cardiosclérose

La cardiosclérose peut être compliquée par une insuffisance cardiaque chronique progressive, la formation d'un anévrisme cardiaque, un blocage auriculo-ventriculaire, le développement d'une tachycardie ventriculaire paroxystique, constituant une menace sérieuse pour la vie du patient. La rupture de la paroi de l'anévrisme du coeur entraîne une tamponnade de la cavité péricardique.

Diagnostic de cardiosclérose

Au moment du diagnostic cardiosclérose cardiologue tient compte de l'histoire précédente (la présence de l'athérosclérose, maladie coronarienne, la migration dernier myocardite, l'infarctus du myocarde, les rhumatismes et autres. D.), la relative stabilité de l'insuffisance cardiaque (oedème, dyspnée, acrocyanose), arythmie (fibrillation auriculaire, arythmie). Le diagnostic est clarifié par les résultats ECG, caractérisés par des modifications persistantes, une échocardiographie, une IRM du cœur.

La différenciation des formes de cardiosclérose est parfois difficile, notamment entre athérosclérose et myocardite. Pour la forme athéroscléreuse de cardiosclérose, la présence de DHI et d’hypertension, les résultats des échantillons pharmacologiques et ergométriques, les modifications de l’ECG indiquent. La probabilité de diagnostic de myocardite par cardiosclérose est plus élevée pour les troubles cardiaques chez les patients jeunes, en arrière-plan ou après des maladies infectieuses antérieures, pour les troubles complexes du rythme et de la conduction, et pour l'absence de lésions focales dans le myocarde sur l'ECG.

Traitement de cardiosclérose

Le traitement de la cardiosclérose vise à éliminer les manifestations de la maladie sous-jacente, à améliorer les processus métaboliques du myocarde, à éliminer les signes d'insuffisance cardiaque et de troubles de la conduction et du rythme.

Le traitement de la cardiosclérose est effectué avec des médicaments diurétiques, des vasodilatateurs périphériques et des médicaments antiarythmiques. Il a été démontré que tous les patients atteints de cardiosclérose limitent leurs efforts physiques. En présence d'un anévrisme cardiaque, un traitement chirurgical peut être indiqué. En cas de troubles graves de la conduction, un stimulateur cardiaque est implanté.

Pronostic et prévention de la cardiosclérose

Les changements dans l'état du patient et dans son aptitude à travailler dans la cardiosclérose sont déterminés par la gravité et la nature de la manifestation de la pathologie. Si la cardiosclérose n'est pas gênée par des troubles du rythme cardiaque et de la circulation sanguine, son évolution est plus favorable. Le pronostic de l'apparition de la fibrillation auriculaire, l'insuffisance circulatoire, les extrasystoles ventriculaires s'aggrave. La présence d'un anévrisme cardiaque, d'une tachycardie ventriculaire paroxystique et d'un blocage auriculo-ventriculaire complet représente un danger significatif pour la vie du patient.

Pour la prévention de la cardiosclérose, un diagnostic précoce, un traitement rapide et actif de la myocardite, de l'insuffisance coronarienne et de l'athérosclérose sont nécessaires.

Aorticosclérose - de quoi s'agit-il et comment traite-t-on la maladie?

La cardiosclérose aortique est une maladie dans laquelle les tissus du muscle cardiaque sont remplacés par du tissu cicatriciel, qui interfère avec l'activité cardiaque, diminue le nombre de cardiomyocytes (cellules musculaires du cœur) et les valves cardiaques se déforment progressivement, ce qui conduit à une insuffisance cardiaque ou à une sténose.

Qu'est-ce que l'aortocardiose?

Cardiosclérose aortique est un terme obsolète qui n’est plus utilisé en médecine en raison de la transition vers la classification internationale des maladies. À l'heure actuelle, le nom officiel de cette maladie est cardiosclérose.

Si les cellules du muscle cardiaque sont endommagées, un tissu cicatriciel dense constitué de tissu conjonctif commence à se développer sur le site de ces défauts. Ce tissu ne peut pas exécuter les fonctions nécessaires pour le coeur.

Au début, les cellules saines et restantes effectuent également des travaux sur les cellules endommagées, mais avec le temps, leur nutrition est perturbée, entraînant la mort et des cicatrices.

Selon les maladies primaires à l'origine du processus de remplacement des tissus sains par des tissus cicatriciels, il existe les types de cardiosclérose suivants:

  • Athérosclérose - se développe dans le contexte de la maladie coronarienne, survient à tout âge, même chez les enfants, dans le cas de maladies infectieuses comme la rougeole, etc. En outre, une telle inflammation provoque des allergies ou des maladies chroniques.
    Le processus de développement de la forme athéroscléreuse peut prendre des années et pendant longtemps, le patient peut ne ressentir aucune manifestation de la maladie. Mais au bout d'un moment, une insuffisance cardiaque se développe.
  • Le post-infarctus est une conséquence du rétablissement d'une personne après un infarctus du myocarde. En cas de récurrence de crises cardiaques, des cicatrices de longueur et de localisation variables se produisent. Ils peuvent s'emboîter ou être isolés.
    Les cavités du coeur se dilatent et sous l'influence de la pression systolique, les foyers cicatriciels peuvent commencer à s'étirer, ce qui conduit à l'apparition d'un anévrisme qui, s'il est rompu, entraîne une issue fatale.
  • Post-myocardique - est une conséquence de diverses maladies (amygdalite purulente, sinusite, rhumatisme), qui provoquent une réponse inflammatoire du myocarde. Manifestation possible chez les adultes et les enfants.

Le processus cicatriciel peut se propager plus ou moins au myocarde, étant donné qu'il existe deux principaux types de cardiosclérose:

  • cardiosclérose diffuse;
  • cardiosclérose focale.

Caractéristiques du processus diffus

La cardiosclérose diffuse peut se propager dans tout le myocarde ou n’en occuper qu’une partie et les limites nettes seront absentes. La structure du développement de cette forme est cellulaire, dans laquelle des zones de tissu musculaire normal sont incluses.

Progressivement, ces zones sont réduites en taille, mais le tissu conjonctif ne les remplace pas complètement. La formation de cicatrice ne peut pas être réduite et se forme à partir de cardiomyocytes détruits.

Processus focal

La cardiosclérose focale est une zone limitée de tissu cicatriciel avec des limites claires, qui se forme sur le site du tissu cutané mort. Sinon, la cardiosclérose focale peut être qualifiée de cicatrice du cœur - les cellules du muscle cardiaque y sont complètement absentes, de ce fait elle ne peut pas se contracter et transmet faiblement les impulsions.

Selon la taille de la lésion, on distingue les types de maladie suivants:

  • Large foyer - une lésion importante se forme en raison du blocage d'un grand vaisseau coronaire, ce qui provoque la mort de tous les cardiomyocytes. Ce type de maladie est principalement caractérisé par la prolifération de fibres de collagène et d’autres éléments conjonctifs au site de l’infarctus. Il en résulte une cicatrice empêchant la formation de l'anévrisme.
  • Petit foyer - le tissu musculaire se modifie légèrement, des couches blanches de tissu conjonctif se forment, situées à l'intérieur du myocarde. La cause de la cardiosclérose de faible concentration est le manque d'oxygène dans les parois des cavités cardiaques, ce qui entraîne une diminution du nombre et la mort des cardiomyocytes.

Causes de la pathologie

La cardiosclérose est une maladie secondaire, car elle est toujours précédée de lésions pathologiques du coeur, parmi lesquelles:

  • Crise cardiaque, qui tue une partie du muscle cardiaque.
  • La calcification vasculaire est la formation de plaques sur les parois des vaisseaux qui recouvrent la lumière.
  • Maladie coronarienne - aggrave la fonction cardiaque déjà altérée et augmente la surface des dommages du myocarde, ce qui entraîne une extension de la cardiosclérose.
  • L'hypertension provoque une dystrophie, une destruction et une sclérotisation des zones myocardiques qui ne pourraient pas supporter la surcharge due à une pression élevée.
  • Dystrophie du myocarde - lésion du muscle cardiaque, associée à une altération des processus métaboliques du myocarde.
  • Athérosclérose - l'hémodynamique s'aggrave, une nécrose du tissu cardiaque se produit et le processus de cicatrisation est activé en raison de lésions vasculaires.
  • Diabète sucré - L'anoxie se développe à la suite de la défaite de petits vaisseaux, ce qui entraîne la destruction des cardiomyocytes et leur remplacement par du tissu conjonctif.

Les facteurs pouvant causer la cardiosclérose comprennent:

  • surpoids;
  • beaucoup de stress;
  • quantité insuffisante d'exercice;
  • régime alimentaire malsain;
  • l'avitaminose;
  • facteur héréditaire;
  • trop manger

Symptômes de la maladie

La manifestation des symptômes ne dépend pas de la cardiosclérose elle-même, mais de la maladie qui l’a provoquée. Les principaux signes de maladie sont:

  • l'apparition d'une toux étouffante la nuit, le soi-disant "asthme cardiaque";
  • douleur dans l'hypochondre droit due au foie débordant de sang;
  • essoufflement dans n'importe quelle position;
  • palpitations cardiaques;
  • gonflement dont l'apparition indique la gravité de la maladie;
  • tachycardie, extrasystole et bradycardie;
  • diminution de la capacité de travail;
  • des vertiges;
  • fatigue

La luminosité des symptômes dépend de l'étendue du tissu cicatriciel par rapport à la santé - plus les cicatrices sont nombreuses, plus l'insuffisance cardiaque et ses signes. La présence de cicatrices dans de petites zones isolées peut indiquer une absence complète de symptômes.

Des complications

Étant donné que la cardiosclérose affecte la contractilité, cela peut entraîner les complications suivantes:

  • insuffisance cardiaque chronique;
  • l'arythmie;
  • anévrisme

Diagnostics

Le diagnostic de la cardiosclérose commence par la collecte des plaintes des patients. En outre, le médecin prend en compte toutes les maladies précédemment transférées et analyse le degré d'insuffisance cardiaque.

Le patient est examiné pour la présence d'œdème des extrémités, de palpation de l'abdomen, de cliquetis, de détermination de l'accumulation de liquide, de la croissance du foie. Également mesuré la pression avec un pouls, en écoutant la poitrine.

Les méthodes de diagnostic d'appareils pour la maladie comprennent:

  • échographie du cœur - détermine la taille du cœur, sa fonction de pompage, ses capacités contractiles;
  • imagerie par résonance calculée ou magnétique;
  • la scintigraphie - une méthode non invasive pour étudier le myocarde - une substance est injectée dans la veine d'un patient avec des isotopes radioactifs qui circulent dans le corps et sont absorbés par le myocarde, après quoi une analyse de sa répartition dans le muscle cardiaque est effectuée;
  • électrocardiogramme - évalue l'automatisme, la conductivité et l'excitabilité du cœur;
  • Radiographie - sur les images, vous pouvez voir une augmentation du nombre de cavités cardiaques;
  • Surveillance Holter - Enregistrement d’un électrocardiogramme ordinaire et de la pression artérielle au cours de la journée, lorsque le patient effectue une activité physique normale.

De méthodes de laboratoire utilisent:

  • biochimie générale du sang;
  • test sanguin pour le cholestérol;
  • analyse d'urine.

Traitement de aortocardiosclérose (cardiosclérose)

Il n'y a pas de traitement qui pourrait inverser la formation de tissu cicatriciel, il a donc plusieurs objectifs:

  • traitement de la maladie, qui a conduit au développement de la cardiosclérose;
  • assurer la préservation de la capacité de travail et améliorer la qualité de vie du patient.

La cardiosclérose est traitée avec des médicaments et une intervention chirurgicale. Le choix des stratégies de traitement dépend de la nature et de la gravité de la maladie, de l'âge du patient, de l'intolérance aux médicaments, de l'état de santé général.

Traitement médicamenteux

Le traitement médicamenteux comprend ces médicaments:

  • les diurétiques - nécessaires pour éliminer l'excès de liquide du corps, éliminant ainsi la charge du muscle cardiaque (Lasix, Furosémide, Hypothiazide, Indapamide);
  • les bêta-bloquants - les récepteurs bloquants qui répondent à l'adrénaline et à la noradrénaline (métoprolol, nébivolol, proproponolol, bisoprolol);
  • Inhibiteurs de l'ECA - dilater les vaisseaux sanguins, augmenter l'apport sanguin au myocarde et sa contractilité (Enap N, Burlipril Plus, Lipraside);
  • glycosides cardiaques - médicaments qui aident à augmenter la force du muscle cardiaque (digoxine);
  • antagonistes des récepteurs de l'angiotensine des premier et deuxième types - sont prescrits en cas d'intolérance aux inhibiteurs de l'ECA - ils dilatent les vaisseaux sanguins, abaissant ainsi la pression artérielle;
  • Statines - sont prescrits pour ralentir l’athérosclérose coronarienne (Simvastatine, Atoris);
  • anticoagulants (Cardiomagnyl, Lospirin, Clopidogrel, Magnicor);
  • vitamines et minéraux (vitamine A, groupe B, oméga-3).

Traitement chirurgical

Les opérations de cardiosclérose aident à éliminer les complications ou à guérir la pathologie primaire à l'origine du développement de la maladie. En présence d'une forte bradycardie, un stimulateur cardiaque peut implanter le patient - un dispositif qui va rythmer le cœur en utilisant des impulsions électriques.

Dans les cas d'ischémie myocardique grave, provoquée par un blocage des artères coronaires, le stenting est indiqué. Si cette opération n'est pas possible, le chirurgien cardiaque procède à un pontage coronarien.

La transplantation cardiaque est une intervention chirurgicale difficile pour la cardiosclérose. À notre époque, il existe des cas de traitement de la maladie à l'aide de cellules souches. Cependant, en raison du coût élevé et de l'ambiguïté des résultats, l'utilisation de cette technique est discutable.

Techniques folkloriques

Les remèdes populaires ne sont pas une panacée, cependant, ils peuvent aider à soulager les symptômes et à prévenir le développement de complications graves. Les meilleures recettes de la médecine traditionnelle incluent:

  • Ail Affecte le taux de cholestérol. Pour faire une teinture, vous devez écraser l'ail avec une presse et mélanger avec du jus de citron et de l'eau.
  • Le persil est une source de minéraux nécessaire au travail du muscle cardiaque. Le persil peut être ajouté à la salade, ainsi que consommé en décoction.
  • Extrait d'artichaut - augmente le niveau de bon cholestérol, élimine l'excès de mauvais. Vous pouvez utiliser sous forme de gélules, comprimés et teintures.
  • Collection de cumin et d'aubépine. Prendre 1 c. cumin et 1 cuillère à soupe. l racine d'aubépine. Moudre et mélanger. Faites bouillir 300 ml d'eau bouillante, laissez reposer une nuit dans un thermos et passez au tamis. Boire toute la journée en 4-5 réceptions.

Nourriture diététique

Une bonne alimentation joue un rôle important dans l'amélioration de la nutrition des sites myocardiques. Les principales nuances dans la préparation du menu sont:

  • remplacez les graisses animales par des végétales - ceci réduira la quantité de cholestérol dans le sang;
  • remplacer les glucides simples par des glucides complexes;
  • renoncez à l'alcool;
  • réduire la quantité de sel consommée;
  • ajouter plus de légumes et de fruits au menu qui contiennent des antioxydants;
  • manger du poisson car il contient des acides gras polyinsaturés oméga-3;
  • ajouter plus de fibres alimentaires solubles.

Prévention

La prévention de la cardiosclérose comprend les activités suivantes:

  • traitement complet et opportun de la maladie sous-jacente;
  • sommeil long et de qualité;
  • thérapie de vitamine;
  • vaccination contre la grippe, la diphtérie, la rubéole;
  • respect des prescriptions prescrites par le médecin;
  • élimination de l'effort physique excessif;
  • adhésion au travail et au repos;
  • bonne nutrition.

Procédures utilisées pour la cardiosclérose:

  • massage
  • bains de radon et de brome;
  • sauna infrarouge;
  • exercice thérapeutique;
  • douche de massage sous l'eau;
  • bains carboniques secs.

Prévisions

La forme diffuse de cardiosclérose est considérée comme défavorable dans son pronostic. Par exemple, avec la formation de tissu conjonctif au site de l'infarctus transmural, le risque de développer un anévrisme augmente, la rupture de celle-ci conduisant le plus souvent au décès immédiat. Dans les cas où la cardiosclérose est apparue à la suite de changements naturels liés à l’âge, une telle évolution de la maladie est généralement favorable.

La cardiosclérose est une pathologie cardiaque courante dont la sévérité dépend du volume des tissus affectés et de l'état général du corps. Si une personne a remarqué les symptômes de cette maladie, elle devrait alors consulter un médecin dès que possible, qui l'examinera et lui prescrira un traitement.

Signes de cardiosclérose

Cardiosclérose

La cardiosclérose peut être athérosclérotique (voir maladie coronarienne) et une myocardite. La myocardite cardiosclérose peut être diffuse et focale. Certains patients ont des antécédents de myocardite, dans d’autres cas, il semble être subclinique.

Signes de cardiosclérose, symptômes, évolution

Tableau clinique. Dans des cas typiques, le patient est préoccupé par la réduction de son endurance à l'activité physique. L'examen révèle des signes d'insuffisance cardiaque, parfois un coeur agrandi. Divers troubles du rythme et de la conduction sont possibles. Dans certains cas, l'arythmie est le syndrome principal. Avec la myocardite focale cardiosclérose, l'image est plus pauvre, il n'y a pas d'insuffisance cardiaque. L'arythmie, en particulier les troubles de la conduction, ne peut être considérée comme un signe de cardiosclérose que dans les cas où l'on sait que son apparition a coïncidé avec une myocardite. Dans des cas plus rares, la présence d'une myocardite focale cardiosclérose est suggérée sur la base de modifications isolées de l'ECG, généralement la partie terminale du complexe ventriculaire, indiquant des symptômes focaux limités. Ces changements sont caractérisés par la constance, ils ne changent pas sous l'influence d'échantillons fonctionnels et médicinaux. Les symptômes de la myocardite cardiosclérose ne sont généralement pas sujets à la progression.

Le tableau clinique de la sclérodermie systémique. Signes de sclérodermie cardiosclérose

15 juin à 22h22 120 0

Les signes les plus fréquents de sclérodermie cardiosclérose sont les suivants: essoufflement (plus souvent avec l'exercice), tachycardie, douleur, élargissement des limites du cœur, en particulier à gauche, surdité de sons, souffle systolique au sommet, affaiblissement de la pulsation pendant les rayons X, troubles du rythme, troubles de l'ECG.

Les symptômes subjectifs de la cardiosclérose tels que l'essoufflement lors d'efforts physiques, des palpitations, des douleurs dans la région du cœur, etc. ne sont détectés à un stade précoce du développement du processus que lors de lésions actives, progressives ou diffuses du muscle cardiaque. Parfois, les symptômes subjectifs sont absents, malgré la pathologie cardiaque distincte, et n'apparaissent qu'avec une décompensation de la cardiosclérose ou du défaut de sclérodermie grave existant. Par conséquent, pour identifier et clarifier la pathologie cardiaque chez SJS, nous attachons une grande importance aux méthodes instrumentales d’étude du cœur, suivies de la comparaison des données obtenues avec le tableau clinique de la maladie.

Les études électro et échocardiographiques ont permis d’identifier les modifications du muscle cardiaque avec SJS plus souvent et plus tôt que d’autres méthodes. Elles devraient donc être utilisées pour évaluer l’état cardiaque des patients [Kotelnikov G. P. Gusev NG 1986; Brusin, S.I., 1989; FoUansbee, W. et a). 1984 et al.]. Des modifications de l'ECG ont été observées chez 76% des patients observés, principalement sous forme d'abaissement de la tension, d'allongement de la systole électrique du cœur, de modifications de la partie terminale du complexe ventriculaire, notamment des troubles de repolarisation isolés et des arythmies cardiaques.

Des perturbations du rythme ont été observées chez 67% des patients et étaient très diverses, couvrant de manière isolée ou combinée des modifications des fonctions de l'automatisme, de l'excitabilité et de la conduction. La plupart des patients avaient un rythme sinusal, seuls 6 patients avaient un flutter auriculaire ou une fibrillation auriculaire et 4 avaient un rythme nodal.

Les troubles du rythme les plus fréquents dans le SJS sont les battements, qui surviennent chez la moitié des patients présentant des lésions cardiaques. Les extrasystoles peuvent être auriculaires (bloquées et aberrantes), auriculo-ventriculaires, ventriculaires, de groupe et simples. Les extrasystoles ventriculaires sont plus souvent enregistrées (confirmant un schéma général), il existe une certaine prédominance des extrasystoles ventriculaires droites, ce qui correspond aux données radiologiques sur la détection fréquente d'adynamie dans la zone du contour droit du cœur, indiquant une lésion relativement fréquente du ventricule droit.

Des modifications de la conduction intra-auriculaire ont été observées chez 42% des patients. Certaines ont été observées dans les dérivations thoraciques droites (V1-2 ) Dents P avec apex aigu, indiquant une surcharge du coeur droit liée à une hypertension pulmonaire. Des violations de la conduction intraventriculaire ont été observées chez 32% des patients, notamment un blocage partiel ou total du faisceau droit de His dans 1/3 d'entre eux.

Ils avaient un caractère persistant et ne changeaient pas sous l'influence de stéroïdes ou d'une autre thérapie. Une corrélation claire des troubles de conduction avec la gravité du processus a été notée: ils n'ont pas été détectés pendant la période initiale de la maladie et dans le processus très avancé, plus de 60% des patients ont été retrouvés. Cela démontre le lien entre les troubles de la conduction et les modifications sclérotiques du muscle cardiaque et les dommages causés aux voies de circulation.

Chez 25% des patients, le SJS a été détecté par la méthode d'immunofluorescence indirecte d'un anticorps dirigé contre le tissu du système de conduction cardiaque. Cependant, aucune corrélation n'a été trouvée avec les troubles de la conduction selon l'ECG [53%] [Volta U. et al. 1985]. Selon les auteurs, ces anticorps peuvent indiquer l'expression de réactions immunitaires précédant la défaite du myocarde ou y être secondaires.

D'après L. Urasi et al. (1978), qui ont examiné 193 patients atteints de SSJ, les troubles de la conduction et du rythme peuvent déjà être détectés à un stade précoce de la maladie en tant que signe d'un «cœur sclérodermique». Les auteurs ont constaté des modifications de la conductivité chez 43 patients (22,3%), une association fréquente avec des troubles du rythme, notamment une fibrillation asystolique et ventriculaire, qui a été la cause directe du décès dans 5 cas.

Une analyse de la structure de la phase systole indique également une violation de l'activité contractile du cœur en SSD. La moitié des patients examinés présentaient un syndrome hypodynamique de phase, corrélé aux signes radiographiques d'une diminution de la contractilité du myocarde due à la cardiosclérose (diminution de l'amplitude de la pulsation cardiaque sur un diagramme de diffraction des rayons X).

L'examen radiographique est également une méthode de diagnostic intéressante, permettant de clarifier la nature et la localisation préférentielle de la pathologie cardiaque. Avec le développement de petites cardioscléroses focales, le cœur acquiert une forme triangulaire avec une augmentation modérée du ventricule gauche, la différenciation des arcs cardiaques est perdue, une pulsation affaiblie est observée. Dans la cardiosclérose diffuse ou à focale large, la cardiomégalie (cor bovinum) se développe avec un affaiblissement marqué ou une faiblesse complète de ses contours. La violation de la contractilité du myocarde, jusqu’au développement des zones d’adynamie, est considérée comme un signe caractéristique du cœur sclérodermique.

Dans le groupe de 110 patients examinés radiologiquement en détail, 87% ont présenté une modification marquée de la forme et de la taille du cœur: chez 80% des patients, une augmentation de la taille du cœur a été observée, principalement à gauche, chez 48% - la régularité des arcades cardiaques avec formation d'un cœur triangulaire; chez 9% des patients, la forme du cœur était sphérique ou du type cor bovinum. Chez 26% des patients, la configuration mitrale du cœur a été notée, en raison de la présence de signes d'insuffisance de la valve mitrale ou d'éléments cardiaques pulmonaires (Fig. 5.7).

Fig. 5.7 Augmentation de la taille du cœur et du cône pulmonaire chez un patient atteint de sclérodermie systémique.

Lors de l'imagerie par rayons X chez 75% des patients, il y avait un éclat des dents ou une déformation du genou systolique et (ou) diastolique; 70% - diminution de l'amplitude de la pulsation, jusqu'à compléter l'adynamie. L'électromyographie permet de détecter des changements encore plus subtils dans l'état du muscle cardiaque, ainsi que dans d'autres parties de celui-ci.

L'hypertrophie ventriculaire droite du coeur peut être associée à une hypertension pulmonaire, observée chez un certain nombre de patients atteints d'un SSJ ainsi que d'une fibrose pulmonaire. L'hypertrophie ventriculaire gauche est généralement causée par la cardiofibrose sclérodermique, moins souvent par des lésions rénales et par l'hypertension artérielle.

Les lésions endocardiales sont détectées plus souvent à l'aide d'une étude morphologique sous forme de modifications fibrotiques de l'endocarde pariétal et valvulaire, dans les cas graves, atteignant le degré d'endocardite fibroplastique et de maladie valvulaire fibro-sclérotique.

Une attention particulière devrait être accordée au problème de la cardiopathie sclérodermique. Selon les études d'autopsie, le plus caractéristique est une lésion de l'endocarde des valves mitrale et tricuspide, dans une moindre mesure, des valves aortiques, généralement associée à des modifications de l'endocarde pariétal.

Bien que la régurgitation aortique soit rare dans les cas de DSS, sa détection peut difficilement être considérée comme une découverte accidentelle. Il faut noter, et plus fréquemment que dans la population, l’identification du prolapsus des feuilles de la valve mitrale chez les patients atteints de SSJ: par exemple, une étude échocardiographique de 65 patients que nous avons observée sur 7 (10,9%) a montré des signes caractéristiques de prolapsus, et ses manifestations auscultatoires et phonocardiographiques étaient présentes uniquement chez une observation [Kotelnikov G. P. Gusev N. G. 1986].

Certaines caractéristiques des anomalies de la sclérodermie sont signalées en relation avec les lésions simultanées et souvent prédominantes d’autres membranes du cœur - myocarde, péricarde, ainsi que les poumons avec des éléments du cœur pulmonaire, qui peuvent masquer l’image du défaut. En conséquence, il est nécessaire d’aborder chaque symptôme avec précaution et de manière différenciée et de refuser, par exemple, une évaluation formelle du défaut par la présence ou l’absence de mélodie mitrale, l’amplification du tonus au cours de la sténose pouvant être absente en raison d’une cardiosclérose sévère du sclérodermie et, inversement, aucun défaut., bien qu'il existe un souffle systolique (musculaire) et une accentuation II (due à une pathologie pulmonaire). Il ne fait aucun doute que dans les cas de lésions myocardiques graves et de dilatation des cavités cardiaques, l'insuffisance de la valve mitrale peut être relative, comme nous l'avons observé chez certains patients.

Les malformations cardiaques sont généralement détectées sur le fond d'une image détaillée de la maladie, souvent elles sont liées aux dommages existants au coeur. Nos observations ont montré une relative «qualité» des malformations cardiaques sclérodermiques: les modifications hémodynamiques, même en cas de sténose, étaient relativement mal exprimées - une décompensation était observée très rarement et uniquement en cas de pancardite ou de lésions graves simultanées du muscle cardiaque. Cela est dû, apparemment, à l’absence de destruction prononcée des vannes et au développement relativement lent du défaut utilisant diverses capacités de compensation.

Souvent, lors de l’examen radiographique de patients atteints de SSJ (y compris à un âge relativement jeune), on constate une expansion et une consolidation de l’aorte, une sorte de fibrose, apparemment, à la suite d’une aortite sclérodermique.

Les lésions péricardiques sont également significativement plus fréquemment détectées lors de la nécropsie (50–60%). À l'aide d'une étude échocardiographique, les modifications péricardiques sont retrouvées beaucoup plus souvent (dans 40% des cas) que précédemment dans l'observation clinique (jusqu'à 20%). Le plus souvent, il s’agit de sclérothérapie, de fibrose péricardique (épicarde), parfois une petite accumulation de liquide (20 à 50 ml) est détectée (fig. 5.8) et elle n’est que dans certains cas significative et nécessite une ponction.

Fig. 5.8. Échocardiogramme de patients atteints de sclérodermie systémique. Une petite quantité de liquide dans le péricarde est définie le long de la paroi postérieure du ventricule gauche (PV - épanchement péricardique).

La composition du liquide péricardique est peu étudiée, elle a parfois le caractère d'exsudat. La teneur totale en protéines du liquide est légèrement inférieure à celle du sérum, mais le rapport des fractions de globuline (électrophorèse) est similaire. Dans certains cas, des revêtements fibrineux et des adhérences sont notés. On peut supposer que la lésion péricardique dans le SSJ est basée à la fois sur le phénomène de polysérosite séro fibrineuse et sur la fibrose péricardique et épicardique (péricardite fibreuse) avec perturbation du processus de transudation.

Cardiosclérose

La cardiosclérose est un diagnostic grave nécessitant un examen obligatoire par des spécialistes de haut niveau. Notre clinique vous proposera les méthodes de diagnostic les plus avancées. Le cardiologue de la clinique choisira des médicaments pour éliminer les complications (insuffisance cardiaque, arythmies). La cardiosclérose post-myocardique se caractérise par de très graves troubles nécessitant l’implantation d’un stimulateur cardiaque.

Le coût de la consultation cardiologue: 1 000 roubles.

Coût ECG avec décodage: 1 000 rub.

Le coût de la numérisation duplex (triplex) des artères principales du cou et de la tête (complexe): 3 500 roubles.

Cardiosclérose et ses formes

Avec la cardiosclérose, des tissus cicatriciels se forment dans le cœur, ce qui remplace les tissus sains et déforme les valvules cardiaques. Il ne participe pas aux contractions musculaires lorsque le cœur travaille. Par conséquent, une charge très importante est placée sur le cœur et il peut plus rapidement calculer sa réserve. Les principales manifestations de la cardiosclérose sont l'insuffisance cardiaque chronique, l'arythmie et divers types d'échec de la conduction intracardiaque.

La cardiosclérose peut survenir à tout âge. Cependant, dans le contexte des lésions vasculaires chez les personnes âgées et âgées, cela se produit encore plus souvent.

Il existe de telles formes de la maladie:

  • cardiosclérose focale (caractérisée par la formation de cicatrices individuelles de tailles différentes; survient le plus souvent après une crise cardiaque);
  • cardiosclérose athéroscléreuse (caractérisée par l'apparition de défauts de la valve cardiaque ou aortique; un anévrisme cardiaque chronique se produit souvent, ainsi que des crises d'angine);
  • cardiosclérose diffuse (caractérisée par des lésions tissulaires uniformes, des cicatrices dans tout le muscle cardiaque).

La cardiosclérose progresse progressivement, les périodes de rémission relative peuvent durer plusieurs années. Dans ce cas, votre santé dépendra en grande partie du développement de la maladie sous-jacente (rhumatismes, athérosclérose, crise cardiaque) ainsi que du mode de vie.

Quelle pourrait être la cause de la maladie

La cardiosclérose est une complication de certaines maladies, telles que:

  • myocardite;
  • athérosclérose des artères coronaires;
  • rhumatisme;
  • crise cardiaque;
  • dystrophie des muscles cardiaques.

Qui est à risque

La probabilité de développer une cardio-sclérose est la plus grande pour les personnes:

  • personnes souffrant d'allergies;
  • en cours de maladie cardiaque;
  • avoir des pathologies cardiaques.

Les principaux symptômes de la cardiosclérose

Les signes de cardiosclérose, vous pouvez toujours voir par vous-même. Ceux-ci comprennent:

  • l'arythmie cardiaque;
  • douleur cardiaque
  • essoufflement;
  • gonflement des membres inférieurs;
  • fatigue

Méthodes de diagnostic

Pour le traitement ultérieur de la cardiosclérose, les médecins de la clinique vous demanderont un examen:

  • électrocardiogramme;
  • IRM du coeur;
  • échocardiogramme;
  • test sanguin biochimique.

Comment la cardiosclérose sera-t-elle traitée en clinique?

Si le traitement ne commence pas à temps, des complications graves de la maladie peuvent survenir:

  • insuffisance cardiaque chronique;
  • tachycardie ventriculaire paroxystique;
  • anévrisme cardiaque;
  • bloc auriculo-ventriculaire.

Les anévrismes, le blocage auriculo-ventriculaire et la tachycardie ventriculaire paroxystique sont les complications les plus graves et nécessitent un traitement d'urgence. Dans les cas les plus avancés, la cardio-sclérose entraîne la mort.

Pour le traitement de la cardiosclérose, nous utilisons une approche intégrée qui inclut un impact sur la cause première de la maladie.

Dans notre clinique pour le traitement de la maladie sont utilisés:

  • médicaments antiarythmiques;
  • médicaments hypocholestérolémiants;
  • les anticoagulants;
  • glycosides cardiaques;
  • les vasodilatateurs;
  • médicaments antihistaminiques.

Tout d’abord, les médecins de la clinique chercheront à éliminer complètement les manifestations de l’insuffisance cardiaque, à améliorer leur état et à préserver les fonctions des fibres cardiaques survivantes.

Avec un anévrisme cardiaque, un traitement chirurgical (greffe) peut vous être prescrit. Dans le cas de troubles graves de la conduction cardiaque, le médecin vous proposera d'installer un stimulateur cardiaque. Parfois, des prothèses ou la reconstruction d'une valvule cardiaque déformée sont nécessaires.

Quel régime vous devez suivre

Au moment de la thérapie, et mieux après, vous devrez limiter votre consommation:

  • les sels;
  • thé fort;
  • café
  • grandes quantités d'eau;
  • le cacao;
  • l'alcool;
  • produits contenant du cholestérol (jaunes d'oeuf, foie, reins).

Mesures préventives générales

Prévention de la cardiosclérose comprend les recommandations du médecin suivantes:

  • cours de physiothérapie;
  • traitement opportun des maladies émergentes (allergies, rhumatismes);
  • alimentation équilibrée;
  • contrôler le taux de cholestérol dans le sang.

Notre clinique vous propose des tests de diagnostic et un traitement de la cardiosclérose conformément aux normes médicales élevées. L'équipement dernier cri et les excellentes qualifications des médecins vous permettent d'effectuer un diagnostic précis, en obtenant des résultats de traitement réussis avec une sécurité maximale pour vous.