Comment fournir une première aide d'urgence pour la fibrillation auriculaire?

D'après les statistiques, sur 200 personnes sur Terre souffrant de fibrillation auriculaire, cette maladie ne devient pas moins dangereuse et ne provoque pas d'anxiété.

Au contraire, malgré de nombreuses années d'expérience clinique et un grand nombre de publications et d'études, l'IA reste une maladie complexe qui nécessite un traitement aux multiples facettes. Quels devraient être les soins urgents pour la fibrillation auriculaire?

Danger de fibrillation auriculaire

Les attaques de MA sont accompagnées de palpitations, de douleurs à la poitrine, d'essoufflement, d'une peur inexpliquée et glacée. Il peut souvent y avoir des vertiges, une coordination altérée, des évanouissements. Une anxiété incompréhensible peut amener une personne à se précipiter dans la pièce à la recherche d'un traitement curatif ou du désir d'appeler à l'aide. Ces facteurs aggravent encore l'état du patient qui a besoin de repos.

Le risque de fibrillation auriculaire (ou fibrillation auriculaire) ne réside pas seulement dans la détérioration du transport de l'oxygène dans le sang en raison d'un trouble du rythme cardiaque. Un "pompage" de sang inadéquat peut entraîner sa stagnation et, par conséquent, la formation de caillots sanguins.

Les thrombus sont fixés de l’intérieur aux parois des vaisseaux sanguins, ce qui bloque le système circulatoire et rend impossible un flux sanguin normal. Il n'est même pas nécessaire de parler de la dangerosité d'un caillot de se séparer de la paroi du vaisseau - dans la plupart des cas, il se termine par un accident vasculaire cérébral cardioembolique.

Principes des soins d'urgence pour la fibrillation auriculaire

La possibilité de soulager une crise d'IA dépend de la forme de fibrillation auriculaire, car certaines formes de FA ont tendance à s'auto-éliminer en moins de 48 heures. Il existe également des contre-indications directes contre la restauration du rythme dans MA, qui concernent les conditions suivantes:

  • avec des attaques fréquentes qui ne peuvent pas être arrêtés ou prévenus avec des médicaments antiarythmiques;
  • avec myocardite active, thyrotoxicose, endocardite;
  • dans le syndrome de faiblesse du nœud sinusal, qui se traduit par une perte de conscience lors de l'arrêt d'une attaque;
  • avec une faible tolérance aux médicaments antiarythmiques;
  • avec une forte augmentation du coeur, en particulier dans l'oreillette gauche.

Dans de telles situations, les glycosides cardiaques (par exemple, la digoxine) sont couramment utilisés pour le traitement, réduisant la fréquence du rythme et, par conséquent, normalisant l'hémodynamique.

Cependant, avec la fibrillation auriculaire paroxystique et d’autres formes, les soins d’urgence peuvent permettre de sauver la vie du patient, en particulier s’il s’agit d’un bradypasme (arythmies dans un contexte de ralentissement du rythme des contractions cardiaques).

Considérant que les crises cardiaques et les accidents vasculaires cérébraux sont en train de devenir les complications les plus fréquentes et les plus dangereuses de l'influenza aviaire, la fourniture de soins d'urgence pour la fibrillation auriculaire repose sur les principes suivants:

  1. Transformations de variétés tachysystoliques de MA en normosystoliques. Ce principe est pertinent dans les situations où un paroxysme de fibrillation auriculaire provoque une fibrillation supraventriculaire pouvant atteindre 300 battements par minute.
  2. Restauration du rythme sinusal, s’il n’ya pas de contre-indication mentionnée ci-dessus.
  3. Élimination des effets des troubles hémodynamiques (œdème pulmonaire, choc, chute brutale de la pression artérielle).
  4. Thérapie de la pathologie principale, dans le contexte duquel a développé une fibrillation auriculaire.

Les premiers soins peuvent également nécessiter des procédures de réanimation, telles qu'un massage cardiaque indirect et une ventilation artificielle des poumons, si un arrêt cardiaque survient à la suite d'un AI.

Algorithme d'urgence pour la fibrillation auriculaire

Les algorithmes de secours d'urgence pour la fibrillation auriculaire sont quelque peu différents pour différentes formes de la maladie.

Selon cette norme, les listes de mesures de diagnostic pour chaque forme d'IA consistent en 20 points ou plus, et des mesures thérapeutiques sont prescrites pour fournir des soins d'urgence pour la fibrillation auriculaire et une thérapie de soutien pendant 6 mois.

Diagnostic primaire

Ainsi, lors du diagnostic initial (lorsqu'une attaque d'IA survient chez un patient pour la première fois) de n'importe quelle forme et stade de fibrillation auriculaire d'attaques d'AM, aucune mesure drastique n'est prévue pour les soins d'urgence.

L'utilisation de sédatifs peut améliorer l'état du patient. Des études de diagnostic approfondies et une surveillance accrue par un médecin sont recommandées.

Fibrillation auriculaire persistante

Avec la forme persistante non compliquée de MA, les glycosides cardiaques (digoxine), les antagonistes du calcium (Diltiazem, vérapamil), les bêta-bloquants (métoprolol, propranolol) sont recommandés.

Fibrillation auriculaire paroxystique

En cas d'AMM paroxystique stable, les soins d'urgence impliquent l'administration de médicaments antiarythmiques (Sotalol, Amiodarone, Procaïnamamide), d'antagonistes du calcium (Diltiazem, Vérapamil) et de bêta-bloquants (Propranol, Aténolol, Métoprolol).

Le traitement ultérieur de l’AMM consiste à prendre les médicaments suivants:

  • préparations pour nourrir le cœur - Panangin, Asparkam, Amodaron, Kordaron;
  • médicaments antiplaquettaires - anticoagulants pour prévenir la formation de caillots sanguins;
  • anticoagulants - réduction du risque de formation de caillots sanguins (héparine, varfaron);
  • bêta-bloquants, bloqueurs des canaux calciques - Carvedilola, Pindolol, Betaxolol, qui ralentissent la fréquence cardiaque (avec des tachyarythmies).

Fournir des soins d'urgence pour la fibrillation auriculaire à domicile

Les patients qui souffrent d'asthme paroxystique à plusieurs reprises doivent maîtriser la technique de soulagement d'une crise de fibrillation auriculaire à domicile.

Tests mécaniques pour rétablir le rythme cardiaque

Lorsque l'arythmie n'est pas compliquée, ne provoque pas de symptômes aussi graves que la perte de conscience ou une fonction respiratoire altérée, vous pouvez essayer de rétablir le rythme cardiaque normal à l'aide de tests dits vagaux.

  1. Faire vomir artificiellement en appuyant sur la racine de la langue.
  2. Induire artificiellement un réflexe de toux.
  3. Retenez votre souffle à l'apogée d'une respiration profonde (manœuvre de Valsalva).
  4. Retenez votre souffle et plongez votre visage dans de l’eau glacée, lavez-le à l’eau froide ou essuyez-vous avec des glaçons.
  5. Appuyer sur les paupières fermées (test d'Ashner).
  6. Pour masser le sinus carotidien - couché sur le dos, tournez la tête vers la gauche et massez le côté droit du cou sous la mâchoire inférieure pendant 5 à 10 minutes. Ensuite, faites la même chose avec l'autre côté. Masser simultanément les sinus droits et gauches ne peut être!

Contre-indications

Les contre-indications à la réalisation d’essais mécaniques pour la restauration du rythme cardiaque sont des états qui sont accompagnés de:

  • douleur thoracique sévère;
  • perte de conscience;
  • pâleur ou bleueur de la peau;
  • essoufflement, toux avec des expectorations mousseuses;
  • faiblesse grave, pression artérielle basse;
  • convulsions, capacités motrices altérées et sensibilité des membres.

En outre, le massage des sinus carotidiens et la pression sur les globes oculaires ne sont pas recommandés pour les patients âgés chez qui de telles manipulations peuvent, respectivement, entraîner la déchirure d'une plaque d'athérosclérose (il a été établi qu'ils se trouvent souvent dans cet endroit) et le décollement de la rétine.

Arrêt de la drogue de la fibrillation auriculaire

Quand les méthodes de thérapie réflexe décrites ci-dessus sont contre-indiquées, comment peut-on soulager une crise de fibrillation auriculaire difficile à tolérer pour le patient? S'il s'agit du premier paroxysme du patient, vous ne devez pas essayer de rétablir vous-même le rythme cardiaque.

Si le patient est déjà sous surveillance médicale, vous pouvez boire une dose unique d'un médicament antiarythmique, qui a été prescrit par un médecin et qui était déjà utilisé par le patient. Le plus souvent, il s'agit de propanorm ou de propafénone. En règle générale, à la suite d'une seule dose de ce médicament, le soulagement d'une attaque d'AMM se produit assez rapidement, éliminant ainsi le besoin d'hospitalisation.

Thérapie par électropulse pour MA paroxystique

Parmi les praticiens des services médicaux d'urgence, la thérapie par électropulse (TIE) est la méthode la plus utilisée pour arrêter une AM paroxystique, autrement dit l'utilisation d'un défibrillateur pour éliminer la fibrillation auriculaire.

Cette procédure est considérée comme une méthode bien établie et éprouvée, en particulier s’il s’agit de savoir comment retirer rapidement l’AMM à la maison.

Pour évaluer l'effet thérapeutique de l'EIT et de la récupération du rythme induite par le médicament, vous pouvez comparer les données moyennes des deux méthodes dans le tableau suivant.

Soins d'urgence des arythmies

EIT ou novokinamide dans / dans un bolus à 100 mg h / z 5 min. ou 1000 mg Toutes les 5 minutes de contrôle de la pression artérielle et de la durée du QRS. Cordarone de réserve dans / dans 300-450 mg sans dilution pendant 10 à 30 minutes, -éthmozine / dans 150 mg (4 ml à 2,5%) pendant 3 minutes, -MgSO4 10 à 20 ml sans dilution

1. Choc pré-cardiaque + réanimation (ZMS + ALV);

3. Poursuite de la réanimation (si possible par intubation) + 0,5-1 mg d'adrénaline (1/10 000) par bolus. H 5 s encore une fois dans l'adrénaline, parfois avec de la lidocaïne (bolus de 1 mg / kg toutes les 8 minutes à 50-100 mg par cap), avec des interruptions pour un EIT répété (360 J).

Fibrillation auriculaire (fibrillation auriculaire):

A) hémodynamique instable: HF aiguë, évanouissements, accidents vasculaires cérébraux, etc.  EIT;

B) hémodynamique stable: diminution de la fréquence cardiaque:

Le vérapamil dans 5-10 mg / min ou la digoxine dans 0,25 mg dans 5 minutes ou examiné dans 5 mg dans 5 minutes sans effet h / s 1 heure

Novokainamid 0,5-1 v v sur 1 ml min Pour effet ou 1000 mg

Re-Novocainamide jusqu’à 4 g jour d’effet 1 jour

! Attaque de MA dans le contexte de WPW-SG, les antagonistes de Sa ++ et de AB sont contre-indiqués.

1. Nous avons une infection aiguë par le SSN: GARDEN 90, un asthme cardiaque, un œdème pulmonaire, des évanouissements ou des attaques de sténocardie ou de sténocardie (si ce n’est pas possible, le nioquinamide).

2. Non - // -: a) Fréquence cardiaque 150 EIT (sinon, procaïnamide); b) HR  150 dans Novocainamide pendant 10 min (auparavant 0,5 mg de digoxine ou de vérapamil).

3. Le rythme n'est pas rétabli: a) cardiostimulation transœsophagienne; b) EIT fréquent.

№79) D-ka et tactique médicale dans l'attaque de Morgagni-Ad-ST.

Clinique: pâlit, perd conscience et tombe, m. convulsions toniques et cloniques. Le pouls carotidien disparaît, les tons ne sont pas surveillés, la pression artérielle n'est pas détectée, plus tard, le visage devient bleuâtre, bruyant, respire par intermittence. Si seulement 1-2 décès clinique.

Dvs: -conscience, -state avec SSS, ou tachycardies paroxystiques avec SW. HR. - systole.

L'algorithme pour le soulagement de l'attaque sur l'arrière-plan du bloc AV.

1. mis avec les jambes levées

2. coups rythmiques au sternum

3. de l'atropine à 3 mg pour obtenir un effet

4. izadrin dans / dans 1-10mkg / min dans 250 ml de glucose ou d'adrénaline 2-10mkg / kg

Vous ne pouvez pas prendre de drogues SG et K (au contraire, donner du furosémide)

No. 80) traitement de crise hypertensive

1er type (neurovégétatif): clonidine 0,01% -1 ml 10-20 ml physique. jet lentement sur 5 min. Ensuite, nifédipine 10-20 mg pb, puis jet v / v 40-80 mg lasix. Dropéridol 1 ml 0,25%

Nifédipine de type 2 (nodédipine) 10-20 mg p / i + furosémide 40-60 mg (jet flow) + KC1 / capsule 4% 20 ml pour 150 ml de glucose à 5% + visken 5-10 mg, captopril 25 mg p / i chaque 30min pendant 2 heures - prévention de la crise de rebond.

Le troisième type de nitroprussiate de sodium à 50 mg dans 5% de glu avec une vitesse initiale de 10 ml / min, puis sélectionné pour la pression artérielle 140-160 / 90-110 + laxix in / in page 80 mg + aminophylline. Convulsions - sulfate de magnésium (dans / dans le bouchon de 10 ml à 25% dans 300 ml de glucose ou de seduxen dans / dans.

GC avec phéochromocytome: la tête du lit est surélevée, dans / dans 5 mg de phentolamine, à répéter 5 mg toutes les 5 min. + Dropéridol 0,25% -1

?? 81. Assistance en cas d'AVC.

maux de tête, dépression de la conscience) et / ou avec une hospitalisation d'urgence très élevée et persistante Ä HELL.

Amélioration de l'apport sanguin au GM:

Cavinton 10–20 mg dans 0,5–1,0 l de NaCl 2–3 p / j est meilleur que p / o. Avec les maladies coronariennes aiguës et les hémorragies est contre-indiqué.

euphyllinum 10 ml i.v.

nicotine 1-1 v / m

nisergoline (sermion) (4–8 mg dans 200 ml de NaCl w / v cap)

bouchon pentoxifylline (trental) v / v (5 ml dans 200 NaCl)

nimodipine (nimotop) in / cap sur 1-2 mg pendant 2 h

Amélioration de O / V et la tolérabilité de l'ischémie:

Cérébrolysine (1 ml / m);

Actovegin (2–5 ml IP);

Piracetam (10 ml jet i / v sur NaCl);

prodectine (p / o 25-75 mg / j)

carillons dans l'huile 0,75 mg / kg (0,5% 1-2 ml).

Calculatrice

Service sans frais de travail

  1. Remplissez une application. Les experts vont calculer le coût de votre travail
  2. Calcul du coût viendra à la poste et SMS

Votre numéro de demande

À l'heure actuelle, une lettre de confirmation automatique sera envoyée au courrier avec des informations sur l'application.

Premiers soins pour les arythmies, les symptômes et le traitement

Le rythme rapide de la vie moderne, marqué par le stress, la fatigue et les mauvaises conditions environnementales, conduit à diagnostiquer plus souvent les maladies cardiaques.

Les troubles du rythme cardiaque (arythmie) sont l’un des problèmes les plus courants de notre époque, qui se posent à une personne sur trois sur la Terre. La maladie est paroxystique dans la nature et se manifeste soudainement. Il est donc extrêmement important de connaître les symptômes, les règles de premiers secours et le traitement des arythmies cardiaques.

Les spécificités du muscle cardiaque

Pour comprendre ce qu'il faut faire avec les arythmies, vous devez comprendre le travail du muscle cardiaque et les raisons de l'échec de son travail.

Chez une personne en bonne santé, le nombre de battements de coeur varie de 60 à 90 battements par minute.

La contraction du muscle cardiaque se produit sous le contrôle du nœud sinusal, à partir duquel les impulsions sont envoyées aux deux ventricules du cœur. Il y a donc une stimulation supplémentaire du transfert de sang.

Pour diverses raisons, le flux sanguin peut être perturbé, c'est-à-dire que les contractions du cœur échappent à tout contrôle du nœud sinusal et que l'arythmie survient.

Lorsque la fréquence cardiaque est basse, lorsque les indicateurs sont inférieurs aux valeurs acceptables, la bradycardie est diagnostiquée. Plus de 90 battements de coeur par minute signifient tachycardie.

Avec une attaque d'arythmie, qui s'est manifestée soudainement, et le nombre de contractions dépasse 140 contractions par minute, une tachycardie paroxystique apparaît.

Les médecins distinguent plusieurs types de manifestations d'arythmie cardiaque:

  1. Fibrillation auriculaire La manifestation la plus dangereuse de la tachycardie, caractérisée par une contraction chaotique du muscle cardiaque, pouvant atteindre 600 battements par minute. Une assistance pour la fibrillation auriculaire doit être fournie immédiatement, car dans le cas contraire, le développement d’une crise cardiaque.
  2. Sinus. Il se produit sur le fond de la névrose et des maladies chroniques du système cardiovasculaire. Il est caractérisé par différents intervalles entre les contractions musculaires.
  3. Extrasystolic. Se manifeste par une alternance irrégulière d’arrêt des contractions suivie de secousses aiguës.

Si le patient souffre d'arythmie pour la première fois, il doit être diagnostiqué dans un établissement médical, car le type de trouble du rythme cardiaque est déterminé par le médecin après un examen approfondi au moyen d'un électrocardiogramme.

En cas d'hypotension artérielle, il est interdit de prescrire l'automédication pour éliminer l'arythmie, car elle a la propriété de la réduire davantage.

Causes et symptômes

Manifestations d'arythmie conditionnellement divisée en 2 groupes:

  • Les manifestations bénignes, dont les manifestations ne nécessitent pas de traitement, disparaissent indépendamment après l'élimination des causes qui les ont provoquées et ne constituent pas une menace pour la vie ou la santé humaine.
  • Malin - affections graves le plus souvent causées par des maladies du cœur et des vaisseaux sanguins.

Les facteurs suivants provoquent l'arythmie du premier groupe:

  • Consommation excessive de café et de thé fort;
  • Situations stressantes et gros efforts physiques;
  • L'abus d'alcool;
  • Consommation longue et incontrôlée de médicaments ou de compléments alimentaires;
  • Ménopause.

Les changements de fréquence cardiaque de la deuxième catégorie provoquent les maladies suivantes:

Les premiers soins pour les arythmies du deuxième groupe doivent être fournis correctement et immédiatement, car ils provoquent une crise cardiaque et peuvent entraîner la mort.

Lorsque les arythmies ne sont pas toujours clairement exprimées, les symptômes Ainsi, beaucoup de gens ne connaissent même pas les problèmes de battement de coeur et la maladie est détectée par hasard. Très souvent, cela se produit à basse pression.

Certains patients ont une détérioration de leur santé, qui présente de tels signes:

  • La manifestation de la douleur dans la poitrine;
  • Transpiration accrue, faiblesse, fatigue;
  • Vertiges graves pouvant entraîner une perte de conscience;
  • Sensations de panique de peur de la mort, manque d'air.

Ces symptômes sont particulièrement prononcés lorsque la pression est basse et que les indicateurs doivent être pris en compte lors de la prise en charge d'urgence des arythmies.

En plus de ces symptômes communs, chaque type d’arythmie a ses propres manifestations spécifiques.

Ainsi, un type de tachycardie paroxystique par fibrillation auriculaire est caractérisé par des manifestations paroxystiques avec une augmentation marquée de la fréquence cardiaque. Lorsque le paroxysme (comme ils appellent des changements soudains dans l'état), le patient subit des attaques de panique, qui s'accompagnent de coups de bélier et d'une transpiration accrue. Avec une pression systolique basse, diastolique augmente.

Au cours de la manifestation de l’extrasystole, une personne ressent les "bascules" caractéristiques du cœur et s’efface ensuite.

Les soins d'urgence pour les arythmies sont fournis avant l'arrivée de l'équipe médicale chargée d'assister à une attaque.

Algorithme d'aide à l'action

Dans la plupart des cas, vous pouvez aider à traiter les arythmies à la maison. Pour cela, vous devez effectuer certaines actions avec calme et constance. De plus, les personnes atteintes de cardiopathie chronique et souvent confrontées à une violation des contractions cardiaques peuvent effectuer ces actions par elles-mêmes.

  1. Fournissez au patient une position confortable en le fixant puis en le déposant. Changer de position est nécessaire pour déterminer la position dans laquelle une personne ressentira un soulagement des symptômes. En l'absence d'amélioration, provoquer des vomissements réflexes, irritant le larynx avec les doigts. Les vomissements aideront à rétablir le bon rythme des contractions.
  2. Fournir un accès gratuit à l'oxygène dans la chambre.
  3. Mesurer la pression et compter le nombre de battements par minute. Avec une pression faible, vous ne pouvez utiliser que les médicaments prescrits par le médecin ou attendre ses rendez-vous.
  4. Le patient doit effectuer plusieurs exercices de respiration, qui consistent à respirer profondément et à retenir sa respiration pendant quelques secondes. Au moment de retenir la respiration, appuyez doucement sur les paupières du patient. La quantité de pression ne doit pas être inférieure à 18 fois en une minute. Ces exercices aident non seulement à rétablir le rythme du muscle cardiaque, mais également à calmer le patient.
  5. Pour soulager les arythmies du cœur à la maison, vous pouvez prendre des sédatifs. Ce point est particulièrement pertinent pour les patients souffrant de maladie cardiaque. Corvalol, mère de marijuana ou teinture de valériane, Valocordin - préparations pouvant être utilisées avant l’arrivée du personnel médical.

Si l'arythmie se manifeste pour la première fois et a des symptômes prononcés, une personne peut ressentir une attaque de panique. En ce moment, il est important de soutenir et de calmer le patient, en lui expliquant que les symptômes ne sont que temporaires et qu’ils disparaîtront bientôt.

Au moment de la manifestation de l'essoufflement ne peut pas mettre le patient sur son dos!

Élimination des symptômes

Les premiers secours pour la tachycardie sont les suivants:

  • Asseyez-vous ou couchez le patient pour qu'il soit à l'aise;
  • Parlez-nous des principes de la gymnastique respiratoire et procédez à sa mise en œuvre: une respiration profonde retenant son souffle alternant avec une expiration;
  • Masser lentement et doucement le site de la pulsation de l'artère carotide;
  • Demandez au patient de fermer les yeux et d’appuyer doucement sur les paupières comme décrit ci-dessus;
  • Lavez ou essuyez le visage du patient avec de l'eau froide.

Vous pouvez éliminer les symptômes de la tachycardie à la maison avec une simple ordonnance. Il est nécessaire de faire la teinture de sédatifs de pharmacie. Pour sa préparation, mélangez de la teinture d'esprit à la racine de valériane, au fruit d'aubépine et à l'églantier, ainsi que de l'héroïne dans les proportions de un pour un.

Les premiers secours pour les arythmies cardiaques, qui se manifestent par une bradycardie, sont dans l'ordre suivant:

  • Le patient est placé sur le dos, levant les jambes de manière à ce qu'elles soient au-dessus du niveau de la tête;
  • Fournir un accès gratuit à l'air frais;
  • En cas de douleur intense à la poitrine, prenez de la nitroglycérine.

Les soins d’urgence pour la tachycardie paroxystique dépendent du degré de sa manifestation. Habituellement, il ne nécessite aucune action d'urgence et consiste à prendre des glycosides cardiaques.

Toutefois, en cas de crise cardiaque avec une symptomatologie prononcée d’insuffisance cardiaque, les interventions de secours en cas de tachycardie paroxystique consistent en une défibrillation urgente et une hospitalisation immédiate.

Points importants

Savoir quoi faire en cas d'arythmie cardiaque ne suffit parfois pas, car pour éliminer les manifestations répétées de la maladie, vous devez respecter scrupuleusement certaines règles que beaucoup de patients enfreignent et provoquent ainsi ses manifestations répétées.

Ce qu'il ne faut pas faire en cas d'arythmie:

  • Indépendamment, sans recommandations médicales, procéder à cardio;
  • Utiliser des médicaments et des compléments alimentaires non prescrits par un cardiologue;
  • Attendez-vous à ce que les manifestations de la maladie disparaissent sans traitement.

Aux premiers signes de la maladie, vous devez subir un examen approfondi. Il s’agit tout d’abord des arythmies dues à une pression artérielle basse.

Chaque fois qu'un rythme cardiaque est perturbé, une personne est en danger de mort, il est donc nécessaire d'identifier les causes de l'arythmie dès que possible et de procéder à son traitement.

Premiers soins pour la fibrillation auriculaire

La fibrillation auriculaire (IA) est caractérisée par un rythme cardiaque irrégulier. La fréquence du pouls varie de 100 à 150 battements par minute. Le scintillement est paroxystique ou stable. Cette maladie est plus susceptible aux personnes souffrant de diverses maladies cardiaques. De cet article, vous apprendrez quoi faire s'il y avait une attaque.

Actions avant l'arrivée du médecin

Comme pour tout trouble de la santé humaine, il existe des signes distinctifs de malaise caractéristiques de l'AM. Les principaux indicateurs d’arythmie cardiaque sont déterminés par les caractéristiques suivantes:

  • sensation de ralentissement du rythme cardiaque ou d'augmentation marquée;
  • augmentation du rythme cardiaque;
  • l'apparition d'essoufflement, des nausées, des vertiges, des tremblements des extrémités;
  • douleurs douloureuses dans la région du coeur.

Ces caractéristiques peuvent apparaître toutes ensemble ou séparément. Dans ce cas, la personne malade doit fournir les premiers soins pour normaliser le rythme cardiaque:

  1. Étendez-vous sur une surface plane, assurez la paix, éliminez tout effort physique. En cas d’essoufflement important, il est préférable d’organiser la demi-position assise du corps de la personne piquée.
  2. Organisez l'air frais dans la pièce.
  3. Desserrez la ceinture sur la ceinture, défaites les vêtements sur la poitrine et le cou.
  4. Convaincre la personne de faire des exercices de respiration.
  5. Pour calmer les malades, vous pouvez appuyer doucement sur les paupières pendant 10 secondes.
  6. Des vomissements normalisés aideront à normaliser le cœur.
  7. Si une arythmie est suspectée, une personne malade peut recevoir du Validol, de la Valériane et du Corvalol, qui contribuent à la normalisation du rythme cardiaque.

Les autres mesures d'urgence pour une personne présentant des signes d'IA devraient être fournies par un spécialiste. Par conséquent, il est nécessaire d'appeler une ambulance sans délai.

La vidéo présentée montre des exemples de secourisme indépendant à domicile lors d'une crise d'arythmie avant l'arrivée du médecin.

Actions du personnel médical

L'hospitalisation d'un patient présentant des signes de fibrillation auriculaire est obligatoire si les mesures principales fournies ne permettent pas d'obtenir un résultat positif.

Principaux symptômes d'hospitalisation:

  • une forte augmentation ou diminution de la pression artérielle;
  • manque de signes visuels d'amélioration;
  • perte de conscience;
  • faiblesse générale, pâleur accrue.

En règle générale, le médecin établit la cause probable de la fibrillation auriculaire et prescrit un traitement pour son élimination.

Raisons possibles:

  • dysfonctionnement thyroïdien;
  • insuffisance cardiaque;
  • l'hypertension;
  • capacité de ventilation pulmonaire réduite;
  • violations de l'équilibre hydrique et électrolytique d'une personne;
  • prescription abusive de médicaments.

Pour la nomination du traitement correct du patient effectuer des activités de diagnostic:

  • électrocardiogramme cardiaque confirme la présence d'arythmies cardiaques;
  • Échographie du cœur avec des éléments de cardiographie - pour déterminer l’état des vaisseaux sanguins et des valvules cardiaques, la taille du cœur et ses cavités;
  • ECG quotidien - pour fixer le pouls et le cœur pendant 24 heures;
  • tests de laboratoire pour la présence des niveaux requis de potassium et de magnésium, détermination de l'état de la glande thyroïde, détection des écarts dans l'état acido-basique du corps.

Guidé par les données, le patient se voit prescrire un traitement.

Et dans la vidéo présentée, un expert explique les conséquences d’une visite prématurée chez le médecin en cas d’attaque par une IA:

Traitement de la fibrillation auriculaire

Les préparations pharmacologiques sont utilisées pour soulager la première attaque d'AMM et éliminer les manifestations douloureuses pour:

  • stabiliser le pouls, éliminer les causes des arythmies - Digoxine;
  • ajuster le travail du muscle cardiaque dans le sens de l'amélioration et de la stabilisation, soulageant une crise d'arythmie - vérapamil;
  • élimination rapide des signes de MA - Adénosine;
  • réduire la fréquence cardiaque - Flekainid.

Avec l'apparition périodique de crises chez un patient atteint d'AM, vous pouvez utiliser les soins d'urgence comme:

  • Sotalol, Amiodarone - médicaments antiarythmiques;
  • Diltiazem, vérapamil - agents qui favorisent l'inhibition du calcium dans les cellules du muscle lisse;
  • Propranolol, Atenolol - aider à ralentir le rythme cardiaque, réduire la pression artérielle.

Le traitement ultérieur est effectué avec des médicaments:

  • Panangin, Asparkam - améliorer la nutrition cardiaque;
  • L'aspirine, la tiklopidine - fluidifie le sang, prévient la formation de caillots sanguins;
  • Héparine, warfarine - pour prévenir les caillots sanguins;
  • Carvedilol, Pindolol - bêta-bloquants des canaux calciques.

Les critères applicables aux premiers secours en cas de fibrillation auriculaire sont simples. Dans cette situation, l'autodiscipline et l'absence de confusion entre les autres peuvent jouer un rôle décisif. Si vous agissez strictement selon le schéma ci-dessus, une assistance fournie en temps utile vous aidera à éviter des complications plus graves.

Soins d'urgence pour les arythmies

Soins d'urgence pour les arythmies

Les troubles aigus du système cardiovasculaire peuvent menacer la vie du patient. Ceci s'applique également aux maladies dans lesquelles il y a une perturbation du rythme de l'activité cardiaque. Les soins d'urgence pour les arythmies comprennent le traitement symptomatique et la réanimation. La présence d'arythmies à l'arrière-plan d'une maladie cardiaque primaire est particulièrement dangereuse. Les patients présentant le risque d’une telle maladie doivent être informés autant que possible sur une affection telle que la crise d’arythmie: symptômes, soins d’urgence et méthodes de prévention.

Qu'est-ce que l'arythmie?

Sous l'arythmie, comprendre un large éventail de troubles cardiaques qui se produisent sur le fond de la violation de la régulation externe et interne du rythme cardiaque. En règle générale, les formes principales de la maladie se manifestent par un rythme cardiaque rapide, trop lent ou irrégulier. La principale complication de la maladie est une violation aiguë de l'hémodynamique et de l'apport sanguin aux tissus. Les soins d'urgence pour les arythmies nécessitent souvent une réanimation.

L'activité cardiaque est soumise à de nombreuses influences de facteurs externes et internes. Les facteurs internes comprennent les nœuds et les systèmes de conduction responsables du fonctionnement autonome de l'organe et de la constance des paramètres du rythme cardiaque. À leur tour, des facteurs externes, notamment les systèmes nerveux et humoral, adaptent le travail du cœur aux besoins actuels du corps en influençant le taux de contractions cardiaques. L'arythmie peut être due à la défaite de tout lien dans la régulation du coeur.

Les principaux types de la maladie sont:

  • La tachycardie est une pathologie caractérisée par une augmentation de la fréquence cardiaque. Normalement, le cœur rétrécit de 60 à 100 fois par minute, alors qu'avec la tachycardie, la fréquence des contractions atteint souvent 300 battements par minute.
  • Bradycardie - contractions du myocarde trop rares.
  • La fibrillation est une contraction fréquente et chaotique des oreillettes ou des ventricules qui perturbe la séquence naturelle de l'organe.
  • Le tremblement est l'apparition de contractions brusques et intermittentes dans le myocarde.
  • Extrasystole - réduction supplémentaire de l'oreillette ou du ventricule qui se produit avant la diastole.

Une caractéristique importante est la nature pathologique de l'arythmie. Ainsi, des facteurs externes peuvent provoquer une tachycardie ou une bradycardie physiologique sur le fond de certains besoins du corps. Le travail accru des muscles squelettiques au cours de l'activité physique provoque une augmentation du rythme cardiaque, car les cellules musculaires ont besoin de beaucoup de sang. Au repos et pendant le sommeil, le besoin en apport de sang aux muscles disparaît et les systèmes externes réduisent la fréquence des contractions cardiaques.

Les causes

La survenue d'arythmies est due à des pathologies structurelles et fonctionnelles du cœur, ainsi qu'à une violation de la régulation externe. La maladie peut prendre la forme d'une complication de troubles organiques primaires ou d'une affection indépendante.

  • Dommages à la couche musculaire et aux voies du cœur en cas d'infarctus, d'infection et de dommages toxiques.
  • Malformations congénitales.
  • Mauvaise structure de la valve.
  • Hypertension artérielle.
  • Maladie coronarienne et maladie coronarienne.
  • Activité hormonale élevée ou trop faible de la glande thyroïde.
  • Abus d'alcool et de caféine.
  • Tabagisme et toxicomanie.
  • Les médicaments qui affectent l'activité du coeur.
  • Stress et anxiété
  • Le diabète.

Il est également nécessaire de prendre en compte divers facteurs de risque, notamment l'obésité, l'athérosclérose, les modes de vie sédentaires et d'autres conditions préalables aux anomalies du cœur et des vaisseaux sanguins. Peut-être l'apparition de la maladie et sur le fond du bien-être clinique complet.

Symptômes et diagnostic

La plupart des symptômes et signes d'arythmie sont associés à des troubles hémodynamiques aigus. Sur fond de circulation sanguine insuffisante dans le cerveau, différentes formes de troubles de la conscience sont possibles, notamment des évanouissements et des vertiges. La fibrillation provoque une douleur thoracique, une faiblesse et une anxiété. Il existe également des formes asymptomatiques de la maladie. Des soins d'urgence en cas d'arythmie peuvent être nécessaires lorsqu'un symptôme dangereux apparaît, indiquant une faible efficacité de la fonction de pompage de l'organe.

Le diagnostic comprend l'examen physique, les méthodes instrumentales et de laboratoire. La méthode la plus fiable est l'électrocardiographie, qui enregistre toute modification de l'activité naturelle du myocarde. S'il est nécessaire de détecter la forme latente de la maladie, un test d'effort et le retrait quotidien du cardiogramme sont prescrits. Ainsi, le paroxysme de la fibrillation auriculaire, aide d’urgence visant à rétablir le rythme, peut survenir lors d’un stress physique et émotionnel.

Des méthodes supplémentaires de détection des arythmies comprennent les techniques d'imagerie et les tests de laboratoire. Pour identifier le foyer de la maladie dans le myocarde, les médecins prescrivent un examen par ultrasons, une radiographie, une imagerie par résonance magnétique et une imagerie par résonance magnétique. Les analyses de sang aident à détecter les signes de crise cardiaque et de troubles métaboliques.

Soins d'urgence pour les arythmies

Toutes les formes de dysfonctionnement cardiaque ne nécessitent pas une attention médicale urgente. Les attaques peuvent se produire rarement et ne causent pas de complications graves. Les formes les plus dangereuses incluent la fibrillation ventriculaire et la tachycardie. Les soins d'urgence en cas d'arythmie, se manifestant par une fibrillation, sont nécessaires en raison du risque d'arrêt cardiaque soudain. La tachycardie entraîne un apport sanguin insuffisant dans les tissus et une thrombose.

En règle générale, les soins d'urgence en cas d'arythmie visent à rétablir l'activité naturelle du muscle cardiaque et à enrayer les complications éventuelles. L'urgence d'un tel traitement est associée au risque de décès. Les patients gravement convulsés sont conduits à l'unité de soins intensifs et aux soins intensifs. Un tel traitement devrait être effectué strictement sous la surveillance de médecins.

Les méthodes de traitement symptomatique peuvent également être attribuées aux soins d'urgence. Si un patient a déjà reçu un diagnostic de maladie et si un schéma thérapeutique approprié a été prescrit, il est nécessaire de surveiller en permanence la fonction cardiaque. Avec l'apparition des symptômes d'une attaque, vous devez prendre le médicament.

Réanimation

Les indications de réanimation dans le trouble du coeur menacent la vie. Cela peut être un manque de flux sanguin vers le cœur, le cerveau et d'autres organes. En règle générale, seule une fibrillation auriculaire ou ventriculaire nécessite un traitement de ce type. Le flot des départements du myocarde peut progressivement se transformer en fibrillation, de sorte que cette affection nécessite également de l'aide.

La fibrillation est la forme de pathologie la plus dangereuse pour les raisons suivantes:

  • L’émergence de contractions aiguës et chaotiques de la couche musculaire du cœur. Cela perturbe la séquence globale des contractions.
  • La fréquence des coupes peut atteindre 600 battements par minute.
  • Fonction de pompage inefficace du cœur: le travail chaotique des fibres musculaires ne fournit pas la pression nécessaire. Le sang ne coule pas dans les artères.
  • Le risque d’arrêt cardiaque sur le fond de charge élevée.

La fibrillation survient le plus souvent en tant que complication de maladies primaires du cœur et des vaisseaux sanguins, ainsi que de blessures graves, accompagnées d'une perte de sang et d'une altération de l'hémodynamique.

Méthodes de premiers secours et de réanimation:

  • La réanimation cardiopulmonaire est le meilleur moyen de soigner préalablement la fibrillation auriculaire et l’arrêt cardiaque qui s’ensuit, afin de maintenir partiellement la circulation sanguine. La pression thoracique imite la fonction de pompage, mais une telle assistance n'est pas toujours efficace. Bien que n'importe qui puisse aider, vous devez avoir des connaissances et des compétences théoriques.
  • La défibrillation est une méthode de réanimation consistant à arrêter une condition à l'aide d'un courant électrique. En conséquence, le cœur "redémarre" son activité et restaure le rythme sinusal. Pour effectuer la défibrillation ne peut que des spécialistes avec des indications appropriées. Malheureusement, cette méthode d'assistance est également loin d'être efficace à cent pour cent.

La fibrillation auriculaire, dont les soins d'urgence sont essentiellement médicamenteux, peut également déclencher des anomalies cardiaques plus graves.

Soins médicaux et chirurgicaux

La méthode de traitement de la maladie dépend de la forme de l'arythmie, de la fréquence des crises, de la présence d'autres pathologies du coeur et d'autres facteurs. La plupart des patients se voient prescrire un certain traitement médicamenteux pour prévenir et atténuer les exacerbations. Les principaux médicaments comprennent:

  • Médicaments anti-arythmiques. Leur action vise à restaurer l'activité naturelle du myocarde lors de l'exacerbation de la maladie.
  • Glycosides, bêta-bloquants et autres médicaments dont l'action est dirigée vers la régulation interne du cœur.
  • Préparations pour éclaircir le sang. L'inconstance des contractions crée le risque de caillots sanguins et de thrombose.

Le traitement chirurgical est très diversifié. Il peut s’agir d’une chirurgie ouverte visant à éliminer la source d’un rythme pathologique ou d’une méthode de correction du myocarde par radiofréquence. Une méthode de traitement efficace consiste également à installer le stimulateur cardiaque. Ce petit appareil placé sous la peau envoie ses propres signaux électriques au muscle cardiaque et restaure le rythme normal. Ainsi, une attaque de fibrillation auriculaire, des soins d’urgence comprenant généralement la prise de pilules, peut facilement être stoppée par un tel dispositif.

Les personnes atteintes de maladies du cœur et des vaisseaux sanguins doivent être surveillées de près et examinées régulièrement. L’apparition de signes d’arythmie devrait constituer un signal de référence pour un cardiologue.

Première aide d'urgence pour la fibrillation auriculaire avant l'arrivée de l'ambulance

La fibrillation auriculaire, ou fibrillation auriculaire, est un trouble du rythme cardiaque caractérisé par des contractions auriculaires et ventriculaires irrégulières qui, chez de nombreuses personnes, est paroxystique. Ces patients ressentent souvent le développement d'un paroxysme (attaque). Dans ce cas, il sera utile pour eux et leurs proches de savoir comment fournir les premiers soins pour la fibrillation auriculaire.

Il est assez difficile de reconnaître indépendamment le développement de la première attaque de fibrillation auriculaire dans la vie. Cependant, avec la plupart des troubles du rythme paroxystiques, les principes de premiers secours sont les mêmes. Par conséquent, notre article sera utile à lire à toutes les personnes souffrant de troubles du rythme cardiaque paroxystique (tachycardies supraventriculaires ou ventriculaires).

Diagnostic primaire des arythmies cardiaques

L'essence de ce trouble du rythme cardiaque est constituée de battements de cœur complètement irréguliers, qui peuvent être identifiés indépendamment lors du diagnostic initial. Lors d'une crise de fibrillation auriculaire, le pouls est généralement diagnostiqué comme étant fréquent (plus de 100 fois par minute en moyenne) et non rythmique. Ceci peut être déterminé en recherchant des pulsations au poignet ou en mesurant la pression artérielle avec un tonomètre mécanique ou semi-automatique.

Lors de la mesure de la pression avec un tonomètre automatique, la plupart des appareils produisent un message d'erreur de mesure ou affichent une icône d'arythmie sur l'écran. Cependant, cela ne signifie pas qu'il s'agissait précisément d'une fibrillation auriculaire; Les tonomètres automatiques répondent à toute perturbation du rythme qui interfère avec une mesure correcte de la pression.

Certains patients ne sentent pas qu'ils ont développé une poussée de rythme cardiaque irrégulier rapide. Si le rythme cardiaque normal ne s'est pas rétabli, après quelques jours, ces patients développent des symptômes et des signes caractéristiques d'insuffisance cardiaque:

  • essoufflement en position ventrale, incapacité à s'endormir normalement, sensation d'étouffement; le patient sort dans la rue ou sur le balcon, s'assied, dans cette position, cela lui devient plus facile;
  • faiblesse, vertiges;
  • gonflement des pieds et des jambes, soudain "crampes" de chaussures, apparition sur la peau d'empreintes de caoutchouc des chaussettes.

Avec de tels symptômes, vous devez appeler une ambulance ou un médecin à la maison. Une équipe d’ambulances arrive pour enregistrer un ECG, qui montrera les signes caractéristiques de la fibrillation auriculaire (fibrillation auriculaire).

Danger de fibrillation auriculaire cardiaque

Le risque d'attaques dépend de la forme de fibrillation auriculaire. Si les attaques peuvent donner lieu à un soulagement, c'est-à-dire qu'elles peuvent être éliminées, il faut le faire. Bien entendu, il est préférable de choisir un tel traitement afin que les paroxysmes se produisent aussi rarement que possible. Cependant, progressivement dans la plupart des cas, la forme paroxystique (paroxystique) de la fibrillation auriculaire devient permanente. Dans ce cas, un autre traitement est nécessaire - visant à réduire le pouls et à prévenir les caillots sanguins.

Au moment du développement d'une attaque (paroxysme) de fibrillation auriculaire chez un patient, le risque de complications thromboemboliques, en particulier d'accident vasculaire cérébral et d'infarctus du myocarde, augmente.

Cela est dû au fait que l'apparition soudaine de battements cardiaques chaotiques entraîne une perturbation du flux sanguin normal dans le cœur et le dépôt de plaquettes sur ses parois internes. Ces cellules forment des caillots sanguins qui se détachent et se déplacent dans les grandes artères, telles que le cerveau.

Plus l'attaque est arrêtée rapidement, moins le risque de complications de la fibrillation auriculaire est élevé.

Formes de fibrillation auriculaire

La fibrillation auriculaire (fibrillation auriculaire) peut survenir sous plusieurs variantes (formes):

  • forme paroxystique: le patient a généralement un rythme sinusal normal mais, de temps en temps, il se «décompose» et une attaque de battement de coeur irrégulier se développe, généralement plus fréquemment;
  • forme persistante: le rythme habituel du patient est la fibrillation auriculaire, mais parfois son rythme cardiaque redevient normal pendant un certain temps sous l'influence de causes inconnues;
  • forme constante: seul le rythme cardiaque irrégulier est enregistré, le rythme sinusal n’est pas restauré.

De plus, selon la fréquence cardiaque moyenne, il existe des formes tachysystolique, standard et bradysystolique de fibrillation auriculaire.

Forme tachysystolique - augmentation de la fréquence cardiaque moyenne supérieure à 100 par minute.

Forme normo-systolique avec une fréquence cardiaque de 60 à 100 battements,

Forme Bradysystolicheskaya - une diminution du pouls de moins de 50 - 60 par minute.

Dans l'IA paroxystique, les crises ont généralement une fréquence cardiaque élevée.

Règles générales de premiers secours

Les règles de premiers secours pour le traitement du paroxysme de la fibrillation auriculaire sont réalisées différemment en fonction de plusieurs caractéristiques de l'attaque:

  • niveau de pression artérielle;
  • dyspnée au repos;
  • la durée de l'attaque;
  • fréquence cardiaque;
  • paroxysme primaire ou répété.

En fonction de cela, les médecins ambulanciers tentent de rétablir le rythme sinusal ou réduisent le rythme cardiaque tout en veillant à prévenir les caillots sanguins. À cette fin, des médicaments sont utilisés et, si nécessaire, des conditions sont en place: traitement par électropulse.

Ce que vous pouvez et ne pouvez pas faire chez vous pendant une attaque

Avec le développement d'une crise de rythme cardiaque irrégulier, il est nécessaire d'appeler immédiatement une ambulance.

Avant l'arrivée de l'équipe médicale chez vous, vous pouvez:

  • donner au patient une position semi-assise;
  • défaire les vêtements à l'étroit;
  • fournir de l'air frais dans la pièce;
  • inviter le patient à respirer dans l'estomac, essuyer son visage avec un mouchoir plongé dans de l'eau froide;
  • donner 20 à 30 gouttes de Corvalol dans un demi-verre d'eau;
  • Préparer l'arrivée de la brigade: organiser une réunion, préparer les documents médicaux, l'ancien ECG, envisager de transporter le patient jusqu'à l'ambulance (cela peut être nécessaire et le transport du patient ne fait pas partie des tâches du personnel de l'ambulance);
  • rassurez le patient, parlez-lui de l'appel des médecins.

Lorsqu’il s’agit de réparer une attaque d’IA avant l’arrivée d’une ambulance, il est impossible

  • donner des médicaments au patient avant l'arrivée de l'ambulance, y compris de la nitroglycérine;
  • masser les globes oculaires ou les artères carotides;
  • passez du temps à mesurer votre tension artérielle sans vous préparer à l'arrivée du personnel médical;
  • recueillir des objets pour l'hospitalisation (il sera temps que le médecin examine le patient, soulage l'attaque, etc., une hospitalisation n'est pas toujours nécessaire);
  • inquiétude et panique.

Comment arrêter une attaque de MA (une pilule dans une poche)

Certains patients chez lesquels un diagnostic de «fibrillation auriculaire paroxystique» a été diagnostiqué sont établis depuis longtemps et les crises épileptiques surviennent moins d'une fois par mois. Ils peuvent apprendre à enrayer eux-mêmes ces paroxysmes. Cette tactique s'appelle "pilule dans la poche".

Il est utilisé chez des patients sûrs et intelligents, capables d'évaluer correctement leur état. La stratégie "pilule dans la poche" ne doit pas être utilisée si la prochaine crise d'arythmie provoque de nouveaux symptômes:

  • douleur à la poitrine;
  • des vertiges;
  • faiblesse dans les membres;
  • visage asymétrie et ainsi de suite.

Dans de tels cas, vous ne devez pas arrêter le paroxysme vous-même, car ces symptômes peuvent être le signe d’une crise cardiaque ou d’un accident vasculaire cérébral.

Si le paroxysme de la fibrillation se poursuit normalement, le patient peut prendre le propanorm à raison de 450 à 600 mg.

Le patient doit au préalable consulter son cardiologue dans quels cas et à quelle dose prendre ce médicament. Il est préférable que la première consommation de propanorm soit effectuée dans un hôpital sous la supervision de professionnels de la santé.

L'algorithme d'action d'urgence pour la fibrillation auriculaire

L’aide d’urgence lors de l’apparition de la fibrillation auriculaire (IA) est fournie par une équipe d’ambulances linéaires, moins souvent par un cardiobrigade. Dans tous les cas, dans un premier temps, il est recommandé d’administrer un anticoagulant, par exemple l’héparine, l’algorithme d’action dépend alors de l’état de santé général et de la gravité de l’attaque.

Après avoir évalué l’état du patient, les médecins de l’ambulance peuvent appliquer l’une des trois tactiques suivantes:

  1. Médicaments anti-arythmiques
  2. Glycosides cardiaques
  3. Thérapie électropulse

Antiarythmiques (tactiques prudentes)

La normalisation du pouls sans arrêter l'attaque est une «tactique prudente» utilisée lorsque le patient est instable - pression faible, la durée de l'attaque est supérieure à 48 heures, premier épisode de fibrillation auriculaire, essoufflement au repos et fièvre. En fonction de la fréquence cardiaque, des médicaments antiarythmiques sont administrés au patient. Si nécessaire, des agents antichocs et une hospitalisation sont suggérés. Avec un pouls de 60 à 100, le patient ne peut pas être hospitalisé. Dans ce cas, le thérapeute local lui rend visite le jour même ou le lendemain (la brigade des urgences l’a fait).

Glycosides cardiaques (traitement médicamenteux)

Les glycosides cardiaques, ainsi que l'un des deux médicaments antiarythmiques, sont principalement utilisés pour le soulagement médical d'une crise, tout d'abord:

Il est également souhaitable d'introduire des sédatifs, des médicaments sédatifs. Novocainamide est maintenant rarement utilisé pour soulager la fibrillation auriculaire en raison de ses effets secondaires. Si le paroxysme est arrêté, le patient reste généralement à la maison.

Thérapie électro-impulsionnelle (soins d'urgence)

Le traitement par électro-impulsion pour l’AGM paroxystique est un type de traitement d’urgence utilisé par les cardiobrigades de l’ambulance pour des indications urgentes, par exemple en cas de choc arythmique. Dans cette situation, en raison d'une perturbation soudaine du rythme, la capacité contractile du cœur est fortement réduite, ce qui entraîne une diminution significative de la pression et une privation d'oxygène du cerveau. Dans un tel état, le transport d'un patient à l'hôpital met sa vie en danger, aussi les médecins utilisent-ils la thérapie par impulsions électriques. La méthode consiste à appliquer sur la zone cardiaque une ou plusieurs décharges électriques, en restaurant le rythme cardiaque normal. Avant cela, des analgésiques et des sédatifs sont administrés par voie intraveineuse au patient.

Conclusion (avis d'un cardiologue)

La fibrillation auriculaire paroxystique, ou fibrillation auriculaire, est une affection dangereuse pouvant provoquer un accident vasculaire cérébral.

Par conséquent, en conclusion, je voudrais dire que toute attaque doit être arrêtée et que des traitements supplémentaires doivent être choisis pour prévenir de tels paroxysmes.

Recommandations cliniques de l'American College of Cardiology, de la Heart Association et de la European Heart Society, pour la prévention et le traitement des patients atteints de fibrillation auriculaire.

Soins d'urgence pour les arythmies cardiaques

Fournir une aide d'urgence en violation du rythme cardiaque (arythmies)

Le traitement d'urgence de la tachycardie paroxystique supraventriculaire peut être instauré par une tentative de réflexe d'impact sur le nerf vague. Produire une pression sur le sinus carotidien droit ou sur les globes oculaires pendant 5 à 10 minutes (le patient doit s'allonger). En outre, il est possible de recommander au patient de prendre une profonde respiration, puis de forcer avec la bouche fermée et le nez pincé ou de provoquer des vomissements. En l'absence d'exposition réflexe, les glycosides cardiaques sont injectés par voie intraveineuse (en l'absence de contre-indications). En l'absence d'effet de l'utilisation de glycosides, ils sont administrés par voie intraveineuse lente (de préférence goutte à goutte dans une solution de glucose à 5%) de 2 à 10 ml d'une solution à 10% de novocaïnamide ou de 5 à 10 ml d'une solution à 1% de lidocaïne, puis administrés par voie intraveineuse lente, puis sont introduits 20-30 ml supplémentaires dans une solution de glucose à 5% ou dans une solution isotonique de chlorure de sodium. La novocaïnamide peut entraîner une baisse de la pression artérielle; il est donc nécessaire d’avoir une solution à 1% de mésatone prête à être administrée. Le soulagement de l’ingestion de 60 à 100 ml de solution de chlorure de potassium à 10% peut contribuer au soulagement d’une attaque.

Les effets réflexifs chez les patients atteints de tachycardie ventriculaire paroxystique ne doivent pas être utilisés, car ils sont inefficaces chez ce groupe de patients. En cas de tachycardie ventriculaire paroxystique, l'administration de glycosides cardiaques n'est également pas indiquée en raison du risque de fibrillation ventriculaire; Le traitement d'urgence doit commencer par l'introduction de procaïnamide ou de lidocaïne. En l'absence de ces médicaments doivent être donnés à l'intérieur de chlorure de potassium.

En l'absence d'effet de l'application des mesures et moyens thérapeutiques susmentionnés, il est conseillé de recourir à la thérapie par électropulse (défibrillation).

Lorsque la fibrillation auriculaire paroxystique ne nécessite généralement pas une restauration urgente du rythme normal. Un traitement par électropulse (défibrillation) est recommandé uniquement avec un infarctus du myocarde, lorsque la fibrillation auriculaire qui survient est accompagné de signes d'insuffisance cardiaque. Dans d'autres cas, dans le cadre de la fourniture de soins d'urgence et de soins d'urgence, un traitement par iglycosides cardiaques (strophantine, Korglikon) ou par Novocain amide est utilisé. Novocainamide ne doit pas être administré en cas d’insuffisance cardiaque grave ou de bloc cardiaque. La lidocaïne dans ces cas est inefficace.

Avec l’attaque d’Adams - Stokes - Morgagni, l’aide d’urgence dans les cas graves commence par un massage cardiaque indirect, une respiration artificielle bouche à bouche. 0,5-1 ml de solution d’atropine à 0,1% est injecté par voie sous-cutanée ou intramusculaire. En l'absence d'effet, il convient d'injecter par voie sous-cutanée 0,5 ml de solution d'épinéphrine à 0,1% ou 1 ml de solution d'éphédrine à 5%. Si l'effet ne se produit pas, vous pouvez entrer 1 à 2 ml (jusqu'à 5 ml) d'une solution d'izuprel à 0,02% par voie sous-cutanée. Il est recommandé simultanément à l'introduction de l'un de ces médicaments par voie intraveineuse lentement entrer 60-90 mg de prednisone. Dans les cas graves, lorsque le traitement appliqué ne fonctionne pas, en présence d'équipement et d'expérience, une stimulation électrique peut être effectuée.

L'hospitalisation pour tachycardie paroxystique et tachyarythmie paroxystique est produite en l'absence de l'effet des mesures d'urgence. Lors d'une attaque d'Adams-Stokes-Morgagni, le patient est hospitalisé quelle que soit l'efficacité des mesures d'urgence (pour clarifier le diagnostic). Les patients doivent également être hospitalisés pour des arythmies paroxystiques en cas de suspicion d'infarctus du myocarde ayant conduit au développement de cette arythmie, ainsi que si des signes d'insuffisance ventriculaire gauche (essoufflement, souffle congestif dans les poumons) sont présents chez les patients présentant une arythmie.

V. Bogolyubov et autres.

"Fournir des soins d'urgence en violation du rythme cardiaque (arythmie)" à la rubrique "Diagnostics"

Lisez aussi dans cette section:

Arythmie et aide à l’arythmie. Soins d'urgence pour les arythmies.

Dans la pratique consistant à fournir des soins d'urgence et d'urgence pour les arythmies (arythmies cardiaques), le principal symptôme de la maladie est relativement rare. Le plus souvent, dans ces conditions, elles résultent de certaines maladies (infarctus du myocarde, myocardite aiguë, crise hypertensive, accident vasculaire cérébral, etc.), qui nécessitent une assistance d'urgence. Les causes du traitement d'urgence des arythmies sont généralement des attaques de tachycardie paroxystique de fibrillation auriculaire, des attaques de syndrome d'Adams-Stokes-Morgagni et certaines formes d'extrasystole.

Diagnostic d'arythmie:

Le diagnostic différentiel de l'arythmie doit être effectué principalement pour identifier la maladie à l'origine des troubles du rythme (arythmies): infarctus du myocarde, myocardite aiguë, cardiosclérose athéroscléreuse, etc. Le trouble du rythme (arythmie) n'est pas le symptôme principal de toute maladie., bien que l’arythmie indique généralement une lésion du myocarde, l’importance d’un trouble du rythme cardiaque doit toujours être évaluée en conjonction avec d’autres signes majeurs de la maladie. Dans certains cas, des arythmies idiopathiques peuvent survenir, en fonction de troubles métaboliques du myocarde subtils et complexes qui ne sont pas associés à une maladie spécifique. Les plaintes subjectives et les données de l'examen clinique permettent uniquement de distinguer les troubles du rythme des troubles de la conduction. La nature et l'apparence de chacun de ces troubles ne peuvent être établies que par un examen électrocardiographique.

Arythmie et soins d'urgence:

Arythmie - la fourniture de soins d'urgence pour la tachycardie paroxystique supraventriculaire, vous pouvez commencer par une tentative d'effet réflexe sur le nerf vague. Faites pression sur le sinus carotidien droit ou sur les globes oculaires pendant 5 à 10 minutes (le patient doit s'allonger). En outre, il est possible de recommander au patient de prendre une profonde respiration, puis de forcer avec la bouche fermée et le nez pincé ou de provoquer des vomissements.

En l'absence d'effet reflex, les glycosides cardiaques sont administrés par voie intraveineuse (en l'absence de contre-indications): 0,5 ml d'une solution à 0,05% de strophanthine ou 1 ml d'une solution à 0,06% de corglone dans 20 ml de solution de glucose ou de solution de chlorure de sodium isotonique; lorsque les glycosides n’ont pas d’effet, ils sont administrés par voie intraveineuse lente (de préférence goutte à goutte dans une solution de glucose à 5%) de 2 à 10 ml de solution de novocaïnamide à 10% ou de 5 à 10 ml de solution de lidocaïne à 1%, puis administrés goutte à goutte si la crise a été arrêtée 20-30 ml supplémentaires dans une solution de glucose à 5% ou dans une solution isotonique de chlorure de sodium.

La novocaïnamide peut entraîner une baisse de la pression artérielle; il est donc nécessaire d’avoir une solution à 1% de mésatone prête à être administrée. Le soulagement de l’ingestion de 60 à 100 ml de solution de chlorure de potassium à 10% peut contribuer au soulagement d’une attaque. Les effets réflexifs chez les patients atteints de tachycardie ventriculaire paroxystique ne doivent pas être utilisés, car ils sont inefficaces chez ce groupe de patients. En cas de tachycardie ventriculaire paroxystique, l'administration de glycosides cardiaques n'est également pas indiquée en raison du risque de fibrillation ventriculaire; Le traitement d'urgence doit commencer par l'introduction de procaïnamide ou de lidocaïne. En l'absence de ces médicaments doivent être donnés à l'intérieur de chlorure de potassium.

En l'absence d'effet de l'application des mesures et moyens thérapeutiques susmentionnés, il est conseillé de recourir à la thérapie par électropulse (défibrillation). Si, après défibrillation après la première décharge, une fibrillation ventriculaire se produit, il est nécessaire d'augmenter immédiatement la tension de décharge de 500-1000 V et de re-fibriller.

Fibrillation auriculaire - soins d’urgence pour la fibrillation auriculaire paroxystique:

Lorsque la fibrillation auriculaire paroxystique ne nécessite généralement pas une restauration urgente du rythme normal. Un traitement par électropulse (défibrillation) est recommandé uniquement avec un infarctus du myocarde, lorsque la fibrillation auriculaire qui survient est accompagné de signes d'insuffisance cardiaque. Dans d'autres cas, dans le cadre de la fourniture de soins d'urgence et de soins d'urgence, un traitement par iglycosides cardiaques (strophantine, Korglikon) ou par novocainamide est pratiqué. Novocainamide ne doit pas être administré en cas d’insuffisance cardiaque grave ou de bloc cardiaque. La lidocaïne dans ces cas est inefficace.

Tachycardie paroxystique:

En fonction de la localisation du foyer d'excitation ectopique, il peut être supraventriculaire et ventriculaire, ce qui est déterminé de manière fiable sur l'ECG. La tachycardie paroxystique, ainsi que l’attaque de la fibrillation auriculaire sous forme tachyarythmique, se manifestent subjectivement par un rythme cardiaque fort, une oppression thoracique et parfois aussi une douleur thoracique, une peur et un essoufflement. Souvent, une douleur derrière le sternum et dans la région du cœur lors d'une tachycardie paroxystique (et d'une fibrillation auriculaire paroxystique) ne peut être qu'une conséquence d'un dérèglement du rythme et des modifications résultantes de l'hémodynamique et de l'apport sanguin au myocarde. Cependant, les troubles du rythme peuvent être le résultat d'un infarctus du myocarde, dans lequel la douleur est l'un des symptômes les plus importants de la maladie.

À cet égard, lors de la fourniture de soins d'urgence et de soins d'urgence, il est souvent nécessaire de différencier le bel, associé aux troubles du rythme, de la douleur causée par l'infarctus du myocarde, compliqué par les troubles du rythme. Il convient de noter que l’essoufflement résultant de formes de rythme paroxystiques peut être une manifestation de l’insuffisance cardiaque ventriculaire gauche. Dans la tachycardie paroxystique, la peau et les muqueuses visibles sont pâles, parfois bleuâtres. Un gonflement et une pulsation des veines jugulaires peuvent survenir. Il y a souvent des nausées et des vomissements, il est possible de retarder (pendant une crise) la miction, suivie de polyurie. La fréquence cardiaque pour la tachycardie paroxystique est généralement difficile à calculer à la fois par pouls et par auscultatoire. Le rythme devient pendulaire et les bruits cardiaques sont courts et sourds. La pression artérielle systolique peut diminuer et augmenter diastolique.

Fibrillation auriculaire paroxystique:

Avec cette forme d'arythmie, des palpitations et des douleurs dans la région du cœur, apparaissent souvent une pâleur ou une cyanose de la peau et des muqueuses, ainsi qu'une sueur abondante et froide. Il peut y avoir des nausées et des vomissements, une miction retardée ou accrue. Cependant, dans certains cas, les patients ne notent que des sensations "désagréables" à court terme dans la poitrine, de petites interruptions dans la période d'arythmie. Il y a un rythme irrégulier du rythme cardiaque, déterminé et auscultatoire, et du pouls. Il y a un manque de fréquence cardiaque (une inadéquation entre le nombre de battements cardiaques et de battements cardiaques). Au cours de l'auscultation, on note différentes sonorités cardiaques en raison des différences de remplissage des ventricules à chaque contraction.

Des crises de tachycardie paroxystique et de fibrillation auriculaire à long terme peuvent entraîner une insuffisance cardiaque.

Extrasystole:

En extrasystole, il se produit une contraction supplémentaire du cœur, plus précoce que la normale et accompagnée d’une pause compensatoire ultérieure.

Diverses formes d’extrasystole sont subjectives et provoquent une sensation de «soubresaut» dans le cœur, d’interruptions et de battements de cœur parfois rapides. Dans certains cas, il existe une alternance rythmique de systoles normales et d’extrasystoles (bigeminia, trigeminia). Parfois, la fréquence cardiaque est insuffisante car certaines extrasystoles n’atteignent pas

à la périphérie en raison du remplissage insuffisant du ventricule gauche. À l'auscultation, un ton extra-isostolique a généralement un caractère applaudissant.

Syndrome d'Adams - Stokes - Morgagni:

Le syndrome est causé par un blocage transversal complet des impulsions cardiaques, ce qui entraîne une contraction différente des oreillettes et des ventricules. Les plaintes de patients atteints d’attaques d’Adams - Stokes - Morgagni dues le plus souvent à la transition complète d’un bloc auriculo-ventriculaire incomplet. Les patients ont d’abord noté des vertiges et un assombrissement des yeux. Ces symptômes sont accompagnés d'un blanchiment vif. Il s'ensuit des pertes de conscience de courte durée, d'une durée de 4 à 8 secondes, correspondant approximativement à la durée des pauses entre les contractions cardiaques. Avec des pauses plus longues entre les contractions cardiaques (15 à 20 secondes), les patients perdent conscience, développent une respiration profonde, des contractions musculaires du visage, des mains et des crises épileptiques générales (sans se mordre la langue).

Outre les attaques typiques décrites ci-dessus, un pouls relativement lent (20-30 battements par minute) relativement stable, une légère augmentation de l'amplitude de la pression artérielle sont caractéristiques d'une violation de la conductivité du type de blocage complet, parfois accompagnée d'attaques d'Adams-Stokes-Morgagni. On entend souvent le ton dit de canon: un son particulièrement fort dû à la coïncidence de la contraction des ventricules avec celle des oreillettes.

Soins d'urgence dans un accès d'Adams - Stokes - Morgagni:

Avec l’attaque d’Adams - Stokes - Morgagni, l’aide d’urgence dans les cas graves commence par un massage cardiaque indirect, une respiration artificielle bouche à bouche. 0,5-1 ml de solution d’atropine à 0,1% est injecté par voie sous-cutanée ou intramusculaire. En l'absence d'effet, il convient d'injecter par voie sous-cutanée 0,5 ml de solution d'épinéphrine à 0,1% ou 1 ml de solution d'éphédrine à 5%. Si l'effet ne se produit pas, vous pouvez entrer 1 à 2 ml (jusqu'à 5 ml) d'une solution d'izuprel à 0,02% par voie sous-cutanée. Il est recommandé que simultanément avec l'introduction de l'un de ces médicaments par voie intraveineuse lentement entrer 60-90 mt de prednisone. Dans les cas graves, lorsque le traitement appliqué ne fonctionne pas, en présence d'équipement et d'expérience, une stimulation électrique peut être effectuée. La ponction du ventricule gauche est réalisée avec une aiguille avec une électrode myocardique en fil. L'aiguille est retirée et la décharge de l'électrostimulateur est appliquée à travers l'électrode. En présence d'un cathéter bipolaire endocardique spécial (électrode), une stimulation électrique est réalisée en introduisant ce cathéter à travers une veine dans le ventricule droit.

L'hospitalisation pour tachycardie paroxystique et tachyarythmie paroxystique est produite en l'absence de l'effet des mesures d'urgence. Dans un accès d'Adams - Stokes-Morgagni, le patient est hospitalisé quelle que soit l'efficacité des mesures d'urgence (pour clarifier le diagnostic). Les patients doivent également être hospitalisés pour des arythmies paroxystiques en cas de suspicion d'infarctus du myocarde ayant conduit au développement de cette arythmie, ainsi que si des signes d'insuffisance ventriculaire gauche (essoufflement, souffle congestif dans les poumons) sont présents chez les patients présentant une arythmie.

Informations complémentaires sur le thème "premiers secours et soins d'urgence":

"Xml: lang =" en-RU "lang =" en-RU ">" xml: lang = "en-RU" lang = "en-RU"> ABSTRACT

"Xml: lang =" ru-RU "lang =" ru-RU ">" Soins d'urgence en cas d'arythmie "

"Xml: lang =" ru-RU "lang =" ru-RU "> Etudiants du 2e cours

"Xml: lang =" ru-RU "lang =" ru-RU "> Ball Alina R.

"Xml: lang =" ru-RU "lang =" ru-RU "> Kardangusheva A.M.

"Xml: lang =" ru-RU "lang =" ru-RU "> Plan

"Xml: lang =" en-RU "lang =" en-RU ">" xml: lang = "en-RU" lang = "en-RU"> 1.Introduction

"Xml: lang =" ru-RU "lang =" ru-RU "> 2. Types d'arythmie et leurs caractéristiques

"Xml: lang =" ru-RU "lang =" ru-RU "> 3. Maîtrise des arythmies

"Xml: lang =" ru-RU "lang =" ru-RU "> 4. La première aide médicale pour l'arythmie

"Xml: lang =" ru-RU "lang =" ru-RU "> 5. Assistance médicale

"Xml: lang =" ru-RU "lang =" ru-RU "> 6.Conclusion

"Xml: lang =" ru-RU "lang =" ru-RU "> 7. Littérature utilisée

"Xml: lang =" ru-RU "lang =" ru-RU "> INTRODUCTION

"Xml: lang =" ru-RU "lang =" ru-RU "> Arythmies cardiaques ?? violation de la fréquence, du rythme et de la séquence d'excitation et de contraction du cœur. "Xml: lang =" ru-RU "lang =" ru-RU "> Les arythmies sont très courantes. Ils résultent de modifications structurelles notables du système de conduction dans toute maladie cardiaque et (ou) sous l’influence de troubles végétatifs, endocriniens et autres troubles métaboliques. Les troubles électrolytiques, en particulier les modifications de la teneur en potassium et en calcium, revêtent une importance particulière dans le développement des arythmies. Les arythmies sont possibles avec l’intoxication et certains effets médicamenteux. Ils peuvent être associés à des caractéristiques innées individuelles du système de conduite.

"Xml: lang =" ru-RU "lang =" ru-RU "> TYPES D'ARRTHTH

; color: # 000000 ″ xml: lang = "en-RU" lang = "en-RU">; color: # 000000 ″ xml: lang = "en-RU" lang = "en-RU"> Le concept de "l'arythmie cardiaque "Inclut :; couleur: # 000000 ″ xml: lang =" - aucune- "lang =" - aucune - ">; couleur: # 000000" ″ xml: lang = "en-RU" lang = "en-RU" >

- Tachycardia; color: # 000000 ″ xml: lang = "- none-" lang = "- none -">

; color: # 000000 ″ xml: lang = "en-RU" lang = "en-RU"> - Bradycardie; couleur: # 000000 ″ xml: lang = "- none-" lang = "- none -">; color : # 000000 ″ xml: lang = "ru-RU" lang = "ru-RU">

- Extradition; color: # 000000 ″ xml: lang = "- aucun -" lang = "- aucun -">; color: # 000000 "″ xml: lang =" en-RU "lang =" en-RU ">

- Fibrillation auriculaire; color: # 000000 ″ xml: lang = "- none-" lang = "- none -">; color: # 000000 "″ xml: lang =" en-RU "lang =" en-RU ">

- Bloc coeur; couleur: # 000000 ″ xml: lang = "- aucun -" lang = "- aucun -">; couleur: # 000000 "xml: lang =" en-RU "lang =" en-RU ">

; color: # 000000 ″ xml: lang = "- none-" lang = "- none -"> Tachycardie sinusale; color: # 000000 ″ xml: lang = "- none-" lang = "- none -"> fréquence cardiaque allant jusqu'à 120-150 coupes par minute). La cause peut être une augmentation de la sympathie ou une inhibition des influences parasympathiques sur le nœud sinusal. La tachycardie temporairement sinusale survient sous l'influence de l'atropine, des sympathomimétiques, avec une diminution rapide de la pression artérielle de toute nature, après l'ingestion d'alcool. Une tachycardie sinusale plus persistante survient avec fièvre, thyrotoxicose, myocardite, insuffisance cardiaque, anémie, embolie pulmonaire. Chez les personnes en bonne santé, il survient lors d'un stress physique et émotionnel. Mais après eux, le pouls revient à la normale. On observe une augmentation constante du rythme sinusal à 100-140 battements par minute dans les cas d’insuffisance cardiaque, de dysfonctionnement de la glande thyroïde, d’anémie et de maladies du système nerveux. Dans un tel état, le patient a un rythme cardiaque augmenté avec des sensations désagréables dans la région du cœur. Une telle tachycardie peut être causée par des effets domestiques, toxiques et médicinaux. Leur élimination conduit à la normalisation de l'État sans la nomination supplémentaire de préparations spéciales. Un ECG en tachycardie sinusale est caractérisé par un raccourcissement de l’intervalle R ?? R, R ?? Q, Q ?? T, une vague élargie et légèrement pointue de R. Le traitement consiste à éliminer la maladie qui a provoqué la tachycardie. Traitement direct - sédatifs, bêta-bloquants (anapriline, obzidan), vérapamil. L'arythmie des sinus respiratoires est un phénomène physiologique, il est plus perceptible (par le pouls ou l'ECG) chez les personnes jeunes et avec une respiration lente mais profonde. Les facteurs qui augmentent le rythme sinusal (stress physique et émotionnel, sympathomimétiques) réduisent ou éliminent l'arythmie des sinus respiratoires. L'arythmie sinusale, non associée à la respiration, est rare. L'arythmie sinusale en elle-même ne nécessite pas de traitement.

; color: # 000000 ″ xml: lang = "- none-" lang = "- none -"> Tachycardie paraxysmale (; color: # 000000 ″ xml: lang = "en-RU" lang = "en-RU"> shroxisme tachycardia; color: # 000000 ″ xml: lang = "- aucune-" lang = "- aucune -">); couleur: # 000000 "″ xml: lang =" - aucune- "lang =" - aucune - ">; couleur : # 000000 ″ xml: lang = "ru-RU" lang = "ru-RU"> (augmentation soudaine de la fréquence cardiaque au repos jusqu’à 140-200 battements par minute) avec début soudain et même fin soudaine. Les causes et les mécanismes de développement sont similaires à ceux des extrasystoles. Il peut être supraventriculaire (la source des impulsions se situe au-dessus de la jonction auriculo-ventriculaire) et ventriculaire (la source des impulsions se trouve dans le muscle des ventricules). Le paroxysme de la tachycardie est ressenti comme une accélération du rythme cardiaque d'une durée de quelques secondes à plusieurs jours. La tachycardie supraventriculaire est souvent accompagnée de sueurs, de mictions abondantes à la fin d'une crise, de "grondements" dans l'abdomen, de selles molles, d'une légère augmentation de la température corporelle. Les crises prolongées peuvent être accompagnées de faiblesses, d’évanouissements et de sensations désagréables au niveau de la région cardiaque en cas de maladie - angine de poitrine, apparition ou augmentation de l’insuffisance cardiaque. La tachycardie ventriculaire est moins fréquente et est toujours associée à une maladie cardiaque et peut être un précurseur de la fibrillation ventriculaire. ; color: # 000000 ″ xml: lang = "- none-" lang = "- none -">; color: # 000000 "xml: lang =" en-RU "lang =" en-RU ">

; color: # 000000 ″ xml: lang = "ru-RU" lang = "en-RU"> Bradycardie sinusale; color: # 000000 ″ xml: lang = "- none-" lang = "- none -">; color : # 000000 ″ xml: lang = "ru-RU" lang = "ru-RU"> ?? diminution du nombre de battements de coeur nés dans le nœud sinusal. Les raisons pour cela ?? effet errant accru ou réduit ?? nerf sympathique, changements dans le nœud sinusal lui-même, causés par des dommages du myocarde, par l'action de diverses substances médicinales. Plus commun avec la névrose, la pathologie du système digestif. Parfois, il se produit dans l'infarctus du myocarde diaphragmatique postérieur, dans divers processus pathologiques (ischémique, sclérotique, inflammatoire, dégénératif) dans la région du nœud sinusal (syndrome de faiblesse du nœud sinusal - voir ci-dessous), avec une augmentation de la pression intracrânienne, une diminution de la fonction thyroïdienne, certaines infections virales, sous l’influence de certains médicaments (glycosides cardiaques, bêta-bloquants, vérapamil, sympatholytique, en particulier la réserpine). Certains traitements spéciaux ne sont pas nécessaires, la thérapie par l'exercice et le massage sont utiles, il est recommandé de prendre des gouttes de zélénine, du ginseng, du thé de camomille pharmaceutique. La bradycardie peut être une conséquence d'effets réflexes sur le noeud sinusal (par exemple, avec un ictère), d'effets sur les centres du nerf vague (tumeur cérébrale). Les athlètes ont une bradycardie adaptative. Il existe des cas de bradycardie familiale et de bradycardie pendant la famine. Il peut survenir sous l'action de médicaments (glycosides, quinidine, 6-bloquants). Sur l'ECG a augmenté la durée de l'intervalle R ?? R, amplitude légèrement réduite de l’onde P, légèrement augmenté l’onde T et l’intervalle P ?? Q, diastole allongée. La bradycardie n’a pas d’effet particulier sur l’hémodynamique. Avec un changement rapide de rythme et une bradycardie sévère, des vertiges et une perte de conscience peuvent survenir. Dans ces cas, l'aminophylline est utilisée. Il est souvent associé à une arythmie respiratoire marquée, parfois à une extrasystole. ; color: # 000000 ″ xml: lang = "- none-" lang = "- none -">; color: # 000000 "xml: lang =" en-RU "lang =" en-RU ">

; color: # 000000 ″ xml: lang = "- aucun-" lang = "- aucun -"> Extrasystole; color: # 000000 "″ xml: lang =" - aucun- "lang =" - aucun - ">; couleur: # 000000 ″ xml: lang = "ru-RU" lang = "ru-RU"> (contraction prématurée du cœur ou de ses départements). Le type d'arythmie le plus courant. Une impulsion extrasystolique survient prématurément par rapport au rythme de base. La raison en est la présence d'un foyer dans le cœur. Ce peut être le site du myocarde affecté et du myocarde normal, sujet aux effets accrus du système nerveux autonome. L'impulsion, normalement née dans le nœud sinusal et recouvrant le cœur, ne pénètre pas dans le foyer pathologique (blocage unilatéral) et y retourne par le mécanisme de rentrée (réentrée) uniquement lorsque le cœur entier est déjà englouti par l'excitation et que l'entrée dans la zone touchée est libre. Puisque les cellules du myocarde entourant ce foyer peuvent déjà percevoir une excitation à ce moment-là, l'impulsion du sinus retourné devient elle-même sa source. En conséquence, un complexe extrasystolique apparaît avant la naissance de la prochaine impulsion dans le nœud sinusal. Les extrasystoles se différencient des parasystoles, dont l’apparition est également associée à la présence d’un foyer pathologique dans le myocarde, mais contrairement à un extrasystolique, ce foyer n’est pas passif, mais possède un automatisme pathologique, c’est-à-dire la capacité de générer des impulsions, donnant lieu à une parasystole caractérisée par deux sources de rythme dans le cœur ?? nœud sinusal et foyer pathologique, qui peuvent être situés dans différentes parties du myocarde. Si l'impulsion née dans le foyer pathologique est capable de percevoir les cellules du myocarde entourant ce foyer, un parasystole apparaît. Peut être asymptomatique, dans certains cas, le patient ressent une "poussée" dans la poitrine, un "arrêt" du cœur ou une pulsation dans la région épigastrique. En cas de névrose et de battements réflexes prématurés chez les personnes atteintes de maladies des organes internes, la correction de la nutrition et le mode de vie, ainsi que le traitement de la pathologie primaire et concomitante, sont primordiaux. ; color: # 000000 ″ xml: lang = "- none-" lang = "- none -">; color: # 000000 "xml: lang =" en-RU "lang =" en-RU ">

; color: # 000000 ″ xml: lang = "- aucun-" lang = "- aucun -"> Fibrillation auriculaire; couleur: # 000000 "″ xml: lang =" - aucun- "lang =" - aucun - ">; couleur : # 000000 ″ xml: lang = "ru-RU" lang = "ru-RU"> (battements de coeur souvent irréguliers, irréguliers, de 50 à 480 battements par minute). La fibrillation auriculaire se manifeste sous deux formes: clignotement ?? fibrillation auriculaire et flutter. On pense que la base de leur apparition est un mouvement circulaire de l'onde d'excitation (mécanisme de réentrée) qui se produit sur le fond des dommages du myocarde, des malformations cardiaques. Lorsque les oreillettes sortent d'un grand nombre d'impulsions, le nœud AV détecte et ne peut tenir qu'une partie. En conséquence, les contractions ventriculaires apparaissent de manière inégale et souvent ?? forme tachyarythmique, et en présence de blocage AV, le nombre de complexes ventriculaires conduits par le noeud AV diminue ?? forme bradyarythmique de la fibrillation auriculaire. Le flutter auriculaire diffère du clignotement par un rythme auriculaire ectopique coordonné avec un nombre d'ondes plus faible (250 à 300 par minute), dont certaines sont bloquées par le nœud AV (bloc fonctionnel), ce qui garantit l'exactitude du rythme ventriculaire. La fibrillation auriculaire est persistante ou se produit périodiquement. Les paroxysmes sont possibles. L'apparition d'une attaque est accompagnée d'angoisse, de peur. Caractérisé par une sonorité différente des sons, l'alternance de pauses courtes et longues, le manque de pouls. La forme tachysystolique est la moins favorable, car, en raison d’une contraction irrégulière, les ventricules sont souvent inactifs. ; color: # 000000 ″ xml: lang = "- none-" lang = "- none -">; color: # 000000 "xml: lang =" en-RU "lang =" en-RU ">

; color: # 000000 ″ xml: lang = "- none-" lang = "- none -"> Battement de coeur; color: # 000000 ″ xml: lang = "- none-" lang = "- none -"> couleur: # 000000 ″ xml: lang = "ru-RU" lang = "ru-RU"> (sensation de contractions cardiaques accélérées ou renforcées). Chez les personnes en bonne santé, l'apparition de battements cardiaques est favorisée par des modifications de l'excitabilité de l'appareil nerveux qui régule l'activité du cœur, sous l'influence d'un effort physique intense «excitation, température élevée, abus de tabac, alcool, thé fort, café. Les palpitations surviennent également dans les maladies du système cardiovasculaire, dans les maladies associées à la fièvre. Parfois, cette condition survient même avec peu d'effort physique, ou même au repos, peut être accompagnée d'un sentiment de peur. ; color: # 000000 ″ xml: lang = "- none-" lang = "- none -">; color: # 000000 "xml: lang =" en-RU "lang =" en-RU ">

; couleur: # 000000 ″ xml: lang = "- aucun-" lang = "- aucun -"> blocs de coeur; couleur: # 000000 "″ xml: lang =" - aucun - "lang =" - aucun - "> violations conduction des impulsions cardiaques à travers le système de câblage. Ils peuvent être partiels (décélération) et complets (il y a une interruption complète du passage de l'onde d'excitation). En fonction du niveau auquel la conduction est altérée, il existe des blocages d'ordre maternel; couleur: # 000000 ″ xml: lang = "en-RU" lang = "en-RU"> auriculaire, auriculo-ventriculaire, intraventriculaire système de câblage de dérivation). La cause des blocages cardiaques est souvent l’influence accrue du nerf vague (blocage fonctionnel). Ils peuvent également être causés par des dommages du myocarde. En particulier, le blocage intraventriculaire (blocage du pied de branche) est plus souvent associé à des lésions myocardiques (myocardite, myocardiosclérose). Les manifestations cliniques dans la plupart des blocs cardiaques sont absentes et le diagnostic est établi à l'aide d'un ECG. On note seulement une bradycardie complète du blocage AV (le nombre de contractions ventriculaires est inférieure à 70 par minute), il y a des vertiges, une perte de conscience (attaques de Morgagni, Adams et Stokes). En l'absence de données, les études d'ECG menées chez des enfants présentant un bloc AV complet sont souvent considérées comme étant en bonne santé, suggèrent une bradycardie ou cherchent une pathologie neurologique. Le blocage AV complet peut être congénital (anomalies congénitales du noeud AV) et acquis (souvent après une chirurgie cardiaque, avec modifications inflammatoires de la région du noeud AV).

; color: # 000000 ″ xml: lang = "en-RU" lang = "en-RU"> Premiers soins

"Xml: lang =" ru-RU "lang =" ru-RU "> Un rythme cardiaque perturbé peut ne pas être malade et ne nécessite pas de soins d'urgence (extrastiolia auriculaire ou tachycardie sinusale). Un tel phénomène dans le corps peut indiquer une pathologie extracardiaque insignifiante (violation des fonctions de la glande thyroïde, par exemple). Mais une insuffisance du rythme cardiaque lors d'une tachycardie ventriculaire peut provoquer un arrêt cardiaque; la bradycardie n'est pas sûre non plus, et notamment les blocages AV, qui s'accompagnent d'une perte de conscience soudaine.

Il y a des cas où une personne commence soudainement à sentir le rythme cardiaque, en particulier la décoloration du rythme cardiaque, puis le cœur commence à battre fort, il n'y a pas assez d'air, les lèvres deviennent bleues ?? ainsi caractérisé par une attaque d'arythmie en développement. Afin de vous aider ou d'aider votre voisin, puisqu'il s'agit d'un phénomène assez courant et qui nécessite parfois une aide d'urgence, vous devez savoir quoi faire avec les arythmies cardiaques.

Les premiers soins pour les arythmies à la maison consistent à ce que le patient soit confortablement assis sur une chaise ou couché dans son lit avec un oreiller haut sous le dos. Assurez-vous d'ouvrir la fenêtre pour accéder à l'air frais.

"Xml: lang =" ru-RU "lang =" ru-RU "> Aide en cas d'arythmie: le patient doit être protégé de tout effort physique et assurer sa paix émotionnelle. Au premier signe de perturbation du rythme, utilisez une variété de sédatifs. Cette teinture de Valériane, Agripaume, Valokordin (40-50 gouttes), Corvalol, Elenium et autres.

"Xml: lang =" ru-RU "lang =" ru-RU "> Le patient lui-même doit faire des exercices de respiration, prendre une profonde respiration, retenir sa respiration, fermer les yeux et appuyer légèrement sur les paupières avec ses doigts 3 fois pendant 10 secondes en une minute.

"Xml: lang =" ru-RU "lang =" ru-RU "> En cas d'arythmie ventriculaire, le patient perd soudainement conscience, son pouls baisse. Les premiers secours dans de tels cas sont que vous devez d'abord ouvrir les voies respiratoires, pencher la tête en arrière, déboutonner le col et regarder la récupération de la fréquence cardiaque. S'il n'y a pas d'amélioration, il est nécessaire d'effectuer un massage cardiaque externe, une respiration artificielle, un massage cardiaque, une respiration bouche à bouche dans un rapport de 15: 2, le nombre de contractions cardiaques allant jusqu'à 100 battements / min environ. Et observez le rythme cardiaque se rétablir. Ensuite, vous devriez appeler une ambulance d’urgence pour obtenir des soins médicaux qualifiés.

"Xml: lang =" ru-RU "lang =" ru-RU "> Un type d'arythmie est la fibrillation auriculaire. Les premiers soins pour la fibrillation auriculaire sont limités. Au cours d'une attaque, le patient doit recevoir un sédatif et recevoir des sédatifs. En cas de dyspnée ou de gonflement, le patient doit être en position semi-assise.

Le patient lui-même peut faire les exercices suivants pour éliminer une arythmie: prendre une profonde respiration puis se tenir le nez et la bouche. expirez avec un effort maximum.

Si l'attaque ne vous est pas arrivée et que vous vous trouvez à proximité du patient, vous devez rechercher les médicaments qu'il utilise pour remédier à l'attaque et savoir s'ils ont un échec, les personnes souffrant d'arythmie ont souvent les médicaments nécessaires ou peuvent dire ce qui peut les aider.

Il est également nécessaire d'appeler un service d'ambulance en lui expliquant à l'avance que le patient a une attaque d'arythmie afin que l'équipe dispose de tous les moyens nécessaires, y compris un défibrillateur.

"Xml: lang =" ru-RU "lang =" ru-RU "> Premiers soins

"Xml: lang =" ru-RU "lang =" ru-RU "> Les soins médicaux d'urgence en cas d'arythmie consistent à rétablir le rythme cardiaque normal. "Xml: lang =" ru-RU "lang =" ru-RU "> Le défibrillateur arrête les contractions chaotiques de fibres myocardiques individuelles et le cœur nouvellement allumé commence à fonctionner de manière rythmée et sans échec. Les professionnels de la santé savent comment prendre une crise d’arythmie avec des injections intraveineuses de médicaments antiarythmiques.

"Xml: lang =" ru-RU "lang =" ru-RU "> Les crises d'arythmie peuvent être atténuées, sans menace d'arrêt cardiaque. Les médicaments sont utilisés pour les arrêter.

"Xml: lang =" ru-RU "lang =" ru-RU "> Préparations pour le traitement des arythmies:

"Xml: lang =" ru-RU "lang =" ru-RU "> - médicaments antiarythmiques: novocinamide, lidocaïne? lorsqu'il est administré par voie intraveineuse;

"Xml: lang =" ru-RU "lang =" ru-RU "> - bloqueurs des adrénergiques et antagonistes du calcium: egilok, vérapamil;

"Xml: lang =" ru-RU "lang =" ru-RU "> - agents anti-hypertenseurs: corinfar, captopril;

"Xml: lang =" ru-RU "lang =" ru-RU "> - pour améliorer la circulation sanguine et réduire le risque de thrombose, de médicaments anticoagulants: cardiaque, thrombopique.

"Xml: lang =" ru-RU "lang =" ru-RU "> Assistance qualifiée et spécialisée

"Xml: lang =" ru-RU "lang =" ru-RU "> Si vous suspectez le développement d'un infarctus du myocarde, les patients doivent être hospitalisés pour n'importe quel trouble du rythme.

"Xml: lang =" ru-RU "lang =" ru-RU "> L'hôpital effectue le traitement de l'arythmie, qui comprend:

1. Traitement antiarythmique direct

Le traitement antiarythmique peut être effectué dans les domaines suivants:

; font-family: "ArialMT"; color: # 000000 "xml: lang =" en-RU "lang =" en-RU "> Traitement antiarythmique médicamenteux (utilisation de médicaments antiarythmiques).

; font-family: 'ArialMT'; color: # 000000 ″ xml: lang = "en-RU" lang = "en-RU"> Cardioversion-défibrillation (thérapie électropulse; color: # 000000 ″ xml: lang = "en- RU "lang =" en-RU ">)

; font-family: 'ArialMT'; color: # 000000 ″ xml: lang = "en-RU" lang = "en-RU"> Cardioversion-défibrillation (thérapie électropulse - EIT) - effet transitoire de courant suffisant, afin de provoquer la dépolarisation de tout le myocarde, après quoi le nœud sino-auriculaire (conducteur du rythme du premier ordre) reprend le contrôle du rythme cardiaque. ; font-family: 'MS Mincho'; color: # 000000 ″ xml: lang = "en-RU" lang = "en-RU">; font-family: 'ArialMT'; color: # 000000 ″ xml: lang = "Ru-RU" lang = "ru-RU"> On distingue la cardioversion et la défibrillation.

; font-family: "ArialMT"; color: # 000000 "xml: lang =" en-RU "lang =" en-RU "> Cardioversion - exposition en courant continu synchronisée avec le complexe QRS. Lors de diverses tachyarythmies (sauf la fibrillation ventriculaire), les effets du courant continu doivent être synchronisés avec le complexe QRS, car En cas d'exposition actuelle avant le pic de l'onde T, une fibrillation ventriculaire peut survenir.

; font-family: ’ArialMT’; color: # 000000 ″ xml: lang = "en-RU" lang = "en-RU"> Défibrillation. L'exposition au courant continu sans synchronisation avec le complexe QRS est appelée défibrillation. La défibrillation est réalisée pendant la fibrillation ventriculaire, lorsqu'il n'est pas nécessaire (et impossible) de synchroniser les effets du courant continu.

2. Traitement chirurgical des arythmies - ablation à haute fréquence

; font-family: ’Arial’; color: # 000000; background: #ffffff "xml: lang =" en-RU "lang =" en-RU ">

"Xml: lang =" ru-RU "lang =" ru-RU "> Conclusion

"Xml: lang =" ru-RU "lang =" ru-RU "> Alors, arythmie? maladie difficile, il est donc important de prendre en compte les facteurs de risque; background: #ffffff "xml: lang =" en-RU "lang =" en-RU "> qui comprennent:

    ; color: # 000000 ″ xml: lang = "ru-RU" lang = "ru-RU"> CHD (angine de poitrine, infarctus du myocarde, cardiosclérose post-infarctus).

    ; color: # 000000 ″ xml: lang = "en-fr" lang = "en-fr"> Insuffisance cardiaque. ; color: # 000000 ″ xml: lang = "ru-RU" lang = "ru-RU"> Cardiomyopathie. ; color: # 000000 ″ xml: lang = "ru-RU" lang = "ru-RU"> Malformations cardiaques acquises et congénitales. ; color: # 000000 ″ xml: lang = "ru-RU" lang = "ru-RU"> Myocardite. ; color: # 000000 ″ xml: lang = "ru-RU" lang = "ru-RU"> Anomalies congénitales de la structure (connexion auriculo-ventriculaire supplémentaire) ou des fonctions (troubles héréditaires des canaux ioniques) du système conducteur. ; color: # 000000 ″ xml: lang = "ru-RU" lang = "ru-RU"> Hypoxie. ; color: # 000000 ″ xml: lang = "ru-RU" lang = "ru-RU"> Troubles électrolytiques (hypokaliémie, hypomagnésémie, hyperkaliémie, hypercalcémie). ; color: # 000000 ″ xml: lang = "ru-RU" lang = "ru-RU"> Troubles hormonaux (hypothyroïdie, hyperthyroïdie). ; color: # 000000 ″ xml: lang = "ru-RU" lang = "ru-RU"> Tabac à fumer. ; color: # 000000 ″ xml: lang = "ru-RU" lang = "ru-RU"> Consommation d'alcool. ; color: # 000000 ″ xml: lang = "ru-RU" lang = "ru-RU"> Consommation de caféine. ; color: # 000000 ″ xml: lang = "ru-RU" lang = "ru-RU"> Prise de certains médicaments (médicaments antiarythmiques, glycosides cardiaques, diurétiques, sympathomimétiques).

; background: #ffffff "xml: lang =" en-en "lang =" en-en ">

; background: #ffffff "xml: lang =" en-RU "lang =" en-RU "> Références