Arythmie dans la bradycardie

L'arythmie est une déviation du rythme du coeur. Si la pathologie se développe, une violation du flux sanguin à travers les vaisseaux est observée. La bradycardie peut également y contribuer - un type d’arythmie dans lequel le pouls chute à 40 battements par minute. Ceci est dangereux en raison de complications telles que le manque d'oxygène qui peut entraîner un dysfonctionnement des organes internes.

Causes d'arythmie avec bradycardie

Les maladies du cœur et d'autres organes provoquent un pouls rare. Problèmes cardiaques menant à une pathologie:

  • maladie ischémique;
  • cardiosclérose;
  • l'inflammation;
  • Changements de nature diffuse, associés à des maladies chroniques et au vieillissement du corps.
  • l'hypothyroïdie est un problème de la thyroïde;
  • dysfonctionnements dans la circulation cérébrale causés par un traumatisme ou une inflammation;
  • violations du processus d'échange;
  • état grave dans les maladies infectieuses et virales;
  • changement de température, hypothermie;
  • conditions graves de la maladie des organes internes - ulcère, hépatite, septicémie;
  • problèmes neuropsychiatriques: stress, névrose, dystonie neurocirculatoire.
Retour à la table des matières

Types de pathologie

Le cœur fournit des vaisseaux sanguins saturés en oxygène et en nutriments. En réduisant le pouls, l'irrigation sanguine est altérée. Selon la condition, 3 degrés de bradycardie sont définis, comme indiqué dans le tableau:

La diminution du rythme peut avoir une apparence pathologique et physiologique. Ce dernier est une variante de la norme et le premier nécessite un traitement. C'est pourquoi il est si important de les séparer. Selon le type de maladie et le mécanisme d’apparition des émissions:

  • bradycardie sinusale;
  • rythme irrégulier dû à une conductivité altérée du cœur et de la glande thyroïde.
Retour à la table des matières

Comment suspecter une déviation?

Le manque d'oxygène et une circulation sanguine altérée provoquent de tels états:

  • faiblesse croissante;
  • fatigue avec une charge minimale;
  • étourdissements fréquents;
  • maux de tête graves;
  • essoufflement;
  • abaisser la pression artérielle;
  • douleur à la poitrine et au dos;
  • avoir froid aux pieds et aux mains;
  • transpiration accrue.
Même le travail physique n'augmentera pas le pouls si la maladie a un caractère pathologique.

Une personne en bonne santé qui fait de l'activité physique ressent un rythme cardiaque rapide. Dans la bradycardie, de nature pathologique, il existe un paradoxe: le travail physique ou la pratique de sports n’augmente pas le pouls. Lors d'une enquête, toutes les manifestations et tous les symptômes doivent être pris en compte afin de poser un diagnostic correct.

Que comprend le diagnostic?

Si le pouls est inférieur à 60 battements / minute, il est nécessaire de contacter des spécialistes. C'est un cardiologue et un thérapeute. Le médecin écoutera la tonalité et enverra faire de tels tests:

  • laboratoire général;
  • électrocardiographie;
  • Surveillance Holter;
  • échographie;
  • examen complet de la glande thyroïde.

Les signes de bradycardie sur un électrocardiogramme: fréquence - moins de 60 coups, présence d'arythmie, extrasystoles et diverses options de bloc cardiaque.

Traitement de la maladie

Le traitement des arythmies vise simultanément la maladie à l'origine de la pathologie. Dans le même temps, il est important d'éliminer la symptomatologie et d'établir un mode de vie habituel. Le choix de la méthode dépend du degré de la maladie: chirurgical ou médical. Pour arrêter le développement de l'arythmie, vous devez simultanément éliminer les causes de la maladie. Il est nécessaire de choisir le bon médicament pour la thérapie, de définir la posologie. Les médicaments antiarythmiques sont utilisés dans le processus de traitement.

Arythmie révélée et bradycardie en même temps: qu'est-ce qui aidera à améliorer l'état?

Si le pouls tombe en dessous de 60 coupes par minute, ce type d'arythmie s'appelle une bradycardie. En variante de la norme, il survient chez les athlètes, avec une pathologie cardiaque se manifestant par une faiblesse, y compris des épisodes de perte de conscience. Avec le développement de l'insuffisance cardiaque, l'implantation du stimulateur est montré.

Lire dans cet article.

Types d'arythmies sur le fond de la bradycardie

Selon la localisation de l’altération de la formation de l’impulsion cardiaque ou de sa conduction le long du myocarde, la bradycardie est divisée en

  • Physiologique (athlètes professionnels, pendant le sommeil, relaxation profonde).
  • Sinus (les violations se produisent dans le stimulateur principal - le nœud sinusal).
  • Avec bloc cardiaque (inhibition de l'impulsion du nœud sinusal vers les oreillettes ou de ceux-ci vers les ventricules).

Une attaque aiguë de bradycardie se développe en cas d'intoxication, d'ischémie (infarctus) ou d'inflammation du myocarde, et la forme chronique est plus souvent associée à des modifications sclérotiques prolongées.

Causes des arythmies avec tendance à la bradycardie

Lorsque la maladie du système nerveux ou des organes internes augmente l'activité du nerf vague, ce qui ralentit le rythme cardiaque. Les causes non cardiaques de la bradycardie comprennent:

  • dystonie vasculaire;
  • états névrotiques avec système nerveux autonome altéré;
  • effet réflexe sur le sinus carotidien (compression par un collier ou une cravate), pression sur les globes oculaires;
  • hypertension intracrânienne (œdème, hématome, contusion cérébrale, méningite);
  • ulcère peptique;
  • faible fonction thyroïdienne.

Avec des dommages myocardiques inflammatoires ou sclérotiques dans la région du nœud sinusal, la capacité à créer une impulsion cardiaque diminue. La bradycardie survient lors de contractions cardiaques rythmiques mais rares, alternance d'un rythme lent et fréquent, mouvement de la source de génération du pouls au-delà du nœud sinusal. Cette situation peut entraîner une incapacité totale à produire un signal électrique pour contracter le cœur avec un arrêt complet.

Système de conduction cardiaque

Si la propagation des impulsions le long du myocarde est perturbée - un blocage des voies, une partie des signaux ne peut pas atteindre les ventricules, ce qui ralentit le rythme des contractions.

La bradycardie peut se développer lorsque le corps est empoisonné:

  • médicaments - glycosides cardiaques, hypotenseur, morphine, préparations de potassium;
  • toxines de micro-organismes - septicémie, fièvre typhoïde;
  • accumulation de composés azotés dans l'insuffisance rénale;
  • phosphore.

Symptômes d'arythmie bradycardie

Avec un léger ralentissement du pouls, les patients ne peuvent pas se plaindre, mais si le rythme est réduit à 40 battements ou moins en une minute, de tels symptômes apparaissent:

  • faiblesse générale;
  • douleur dans le coeur;
  • étourdissements;
  • essoufflement;
  • baisse de la pression artérielle;
  • difficulté à se concentrer et à se souvenir;
  • assombrissement des yeux;
  • des convulsions;
  • épisodes périodiques d'inconscience.

Si l'attaque dure longtemps, l'activité respiratoire et cardiaque peut cesser.

À l'examen, une impulsion rare est détectée, il peut y avoir une arythmie lors de la respiration. L'ECG a un faible nombre de contractions par minute, signes d'un blocage des voies. Parfois, afin de détecter des ralentissements, il est nécessaire d’effectuer une surveillance continue à l’aide d’un électrocardiogramme.

En cas de suspicion de causes sclérotiques ou dystrophiques de la bradycardie, une échographie et une échocardiographie sont indiquées. Avec la complexité du diagnostic en utilisant l'étude des voies à travers l'œsophage.

Pour les symptômes et le diagnostic de la bradycardie, voir cette vidéo:

Médicaments contre la bradycardie avec arythmie

En l'absence de signes cliniques de bradycardie, aucun traitement médicamenteux n'est prescrit. La correction de la maladie qui a provoqué le ralentissement du rythme cardiaque est effectuée, la dose de médicaments est réduite en cas d'arythmie médicamenteuse.

Lorsqu’il s’agit d’une intoxication par des glycosides cardiaques ou d’une surdose d’antihypertenseurs, l’entérosorbant est prescrit, ce qui correspond à une consommation accrue de liquides, y compris de café et de thé.

Les agents pharmacologiques sont indiqués pour les épisodes fréquents d’étourdissements et de diminution des performances. Les outils suivants sont utilisés:

  • adaptogènes - extraits de ginseng, leuzei, eleutherococcus;
  • la caféine;
  • aminophylline;
  • médicaments à base de belladone - Bellaspon, Zelenin gouttes, Platyfilline, Atropine.

Les troubles du rythme chez les athlètes avec sa diminution excessive sont traités à l'aide de médicaments tels que Rhythmocore et Mildronate (par voie intraveineuse de courte durée).

Pour soulager l’attaque de bradycardie avec altération de la conscience, on a utilisé des médicaments du groupe des mimétiques adrénergiques. Leur nomination n’est effectuée que sous surveillance médicale en raison du risque d’échec circulatoire.

Le pronostic pour la bradycardie et l'arythmie en même temps

Un pouls faible dans les maladies du myocarde est un signe défavorable, car son développement indique les processus de dystrophie du muscle cardiaque et la progression de la cardiosclérose. Les crises de perte de conscience peuvent aggraver les patients et augmenter le risque d'insuffisance cardiaque.

Si la source du rythme se déplace du nœud sinusal vers d'autres parties du myocarde, cela entraîne une altération de la coordination des contractions et un débit cardiaque inefficace, et des épisodes de tachyarythmie contre la bradycardie se compliquent de thromboembolie des vaisseaux.

Le type de ralentissement du rythme le plus favorable est la physiologie ou une légère diminution du pouls sans signes cliniques.

Prévention du ralentissement de la fréquence cardiaque

Pour prévenir la bradycardie, il est nécessaire de traiter en temps voulu la cause de son développement, de contrôler le pouls lors de l’utilisation de médicaments pour traiter l’insuffisance cardiaque, l’hypertension artérielle et la tachycardie.

Ce qui est important, c’est la sélection d’une dose individuelle et un examen périodique par électrocardiographie.

Les patients ont indiqué l'inclusion d'effort physique quotidien dosé et d'exercices de respiration dans le régime quotidien, le traitement en spa.

Ralentir le rythme cardiaque sans perturber le bien-être ne nécessite pas de traitement actif. Ces patients doivent être surveillés périodiquement par un cardiologue. Avec le développement d'attaques de perte de conscience sur le fond de la bradycardie, un traitement médicamenteux est prescrit, avec l'inefficacité de laquelle l'établissement d'un stimulateur cardiaque est indiqué.

Même si un cardiologue détecte la bradycardie, un traitement au moyen de remèdes traditionnels aidera également dans ce cas. Les méthodes de thérapie cardiaque à domicile comprennent les perfusions, les massages et une nutrition adéquate. La bradycardie sinusale répond bien au traitement.

Si une arythmie se produit la nuit, le matin, la personne se sent complètement brisée et somnolente. De plus, l'arythmie est souvent accompagnée d'insomnie, de peur. Pourquoi les attaques surviennent-elles en dormant ou en étant couchées? Quelles sont les raisons? Quel est le traitement?

Si une arythmie est suspectée, des tests vous aideront à diagnostiquer avec précision. Quels tests faut-il prendre pour établir le diagnostic, sauf pour le sang?

Il faut former le coeur. Cependant, toute activité physique avec arythmie n'est pas autorisée. Quelles sont les charges admissibles pour la fibrillation sinusale et auriculaire? Est-il même possible de faire du sport? Si une arythmie est détectée chez les enfants, le sport est-il un tabou? Pourquoi l'arythmie survient-elle après les cours?

Les options de traitement de la bradycardie sinusale dépendent de l'âge du patient et de la maladie sous-jacente. Qu'est-ce qu'une bradycardie sinusale dangereuse? Comment fonctionne le rythme sur l'ECG? Comment est exprimée la bradycadie bleuie modérée?

Pas si terrible pour les personnes en bonne santé, l'arythmie associée au diabète peut constituer une menace sérieuse pour les patients. Il est particulièrement dangereux dans le diabète de type 2, car il peut être un déclencheur d'accident vasculaire cérébral et de crise cardiaque.

Les dysfonctionnements cardiaques ne nécessitent pas toujours l'intervention d'un médecin. Qu'est-ce qu'une arythmie sinusale dangereuse? Comment l'arythmie respiratoire modérée apparaît-elle sur l'ECG? Comment se combine-t-il avec la bradycardie et la tachycardie? Quels sont les épisodes de pathologie et comment les traiter?

Même les personnes en bonne santé peuvent ressentir un rythme sinusal instable. Par exemple, chez un enfant, il résulte de charges excessives. Un adolescent peut avoir un dysfonctionnement du cœur en raison d’exercices sportifs excessifs.

Le diagnostic de bradycardie et de sport pourrait bien coexister. Cependant, il est préférable de vérifier auprès d'un cardiologue pour savoir s'il est possible de faire du sport, quels exercices sont les meilleurs, si le jogging pour adultes et pour enfants est acceptable.

Traitement de la bradycardie auriculaire

La fibrillation auriculaire est une pathologie combinée dans laquelle le rythme cardiaque ralenti alterne avec la tachycardie se manifestant sous la forme d'une fibrillation auriculaire. De tels changements ont un impact négatif sur la santé du patient. Il est donc important de fournir une assistance médicale en temps utile pour éviter le développement de complications dangereuses.

Dans un état normal, un adulte a un pouls de 60 à 90 battements / min. Les enfants devraient être un peu plus, tout dépend de l'âge, car plus l'enfant est petit, plus son pouls est élevé (chez le nouveau-né, la norme est de 140-170 battements / minute).

La détermination du rythme est réalisée par électrocardiographie, qui est marquée diminution du rythme cardiaque, violation du rythme. Si nécessaire, utilisez un diagnostic par ultrasons du coeur ou une étude électrophysiologique. Si le diagnostic est posé correctement, un traitement médicamenteux est prescrit, éventuellement complété par des prescriptions de médicaments traditionnels.

Vidéo Arythmie du coeur, traitement des remèdes populaires

Recommandations générales

Lors du développement d'une attaque de troubles du rythme, il convient de prêter attention aux facteurs susceptibles de provoquer une attaque. Les stimuli externes suivants sont le plus souvent observés:

  • Activité physique excessive.
  • Long séjour dans le froid.
  • Mauvaise réception des médicaments antiarythmiques ou d'autres médicaments qui ralentissent la fréquence cardiaque.
  • Boire de l'alcool.
  • Intoxication à la nicotine.

Dans certains cas, des maladies telles que l'hypertension artérielle, la pneumonie, l'hypothyroïdie, etc. peuvent provoquer une bradycardie auriculaire Si aucun des cas observés, un examen complet du patient est nécessaire avant le traitement pour déterminer la cause du développement d'un trouble du rythme du rythme. Sinon, il sera extrêmement difficile de trouver la bonne tactique de traitement.

Qu'est-ce que les patients atteints de bradycardie doivent savoir?

  • Les médicaments prescrits par un médecin doivent être pris aux doses strictement prescrites, sinon les effets secondaires peuvent être prononcés.
  • Vous devez apprendre à mesurer vous-même le pouls, sans l'aide d'un médecin ou d'appareils et d'applications spéciaux. Mais au même moment, il est possible aujourd’hui de transmettre de telles données par téléphone. Par conséquent, il est utile de vous familiariser avec cette option avec l’aide du médecin traitant.

Vidéo COMMENT IMPULSIONNER INDÉPENDAMMENT DE 10 SECONDES

  • Lorsque vous planifiez un voyage ou un voyage d’affaires, vous devez emporter avec vous les derniers électrocardiogrammes afin de pouvoir, le cas échéant, les présenter et recevoir une assistance d’urgence.
  • Les rendez-vous médicaux doivent être enregistrés et toujours avec le patient, de sorte que si nécessaire, vous pouvez immédiatement utiliser les recommandations.
  • Vous devez immédiatement consulter un médecin si les signes précoces d’effets secondaires deviennent plus prononcés ou nouveaux, ainsi que lorsqu’une faiblesse sévère, des vertiges ou une perte de conscience surviennent.

Traitement de la bradycardie auriculaire

Lorsque la bradycardie est souvent utilisé sulfate d'atropine, alors que seulement dans les cas où le patient est extrêmement intolérance subjective aux signes de la maladie. En outre, un arrêt cardiaque soudain peut compliquer le ralentissement du rythme. Par conséquent, s’il existe une telle menace, l’atropine est également utilisée. Certains patients réagissent mal à son administration (rarement bouche sèche, rougeur du visage, sensation de picotement dans les mains et les pieds). Dans de tels cas, l'aminophylline ou l'éphédrine est utilisée.

Selon la raison qui a provoqué la bradycardie auriculaire, les tactiques de traitement suivantes sont distinguées:

  • La survenue d'un trouble du rythme dans le contexte d'une pathologie endocrinienne est principalement corrigée par une thérapie de remplacement (médicaments hormonaux).
  • L'apparition d'une bradycardie due à une utilisation inappropriée de médicaments (bloqueurs, morphine, glycosides cardiaques) ou à un empoisonnement grave est une indication de l'utilisation du charbon blanc et d'autres sorbants.
  • La caféine, l’éphédrine, l’éleutherocoque, la racine de ginseng permettent de corriger les pertes de conscience fréquentes associées à une hypotension artérielle.
  • La réduction du pouls due à des troubles autonomes est traitée avec des médicaments qui augmentent le tonus de la paroi vasculaire.

Le traitement de la bradycardie auriculaire n'est pas prescrit lorsque la clinique est bénigne, qu'il n'y a pas d'insuffisance cardiaque, la forme de fréquence normale de la fibrillation auriculaire et le ralentissement chronique du rythme cardiaque sont déterminés.

Il est difficile de rétablir le rythme avec une combinaison de bradycardie atriale chronique et d'insuffisance cardiaque. Dans de tels cas, ils utilisent souvent de la strophantine et des acides urinaires, ou choisissent une dose de glycosides cardiaques à faible capacité d’accumulation.

Dans la détermination de la fibrillation auriculaire chronique, le traitement par électropulse ou la quinidine aide à enrayer l'attaque.

Traitement adjuvant de la bradycardie auriculaire

Il est basé sur l'utilisation de recettes de médecine traditionnelle et d'aliments diététiques correctement sélectionnés. Par exemple, l'utilisation de remèdes populaires est recommandée chez les patients âgés, ainsi que pour déterminer le pouls d'au moins 40 battements.

Il est important de se rappeler que dans la fibrillation auriculaire, comme dans la tachycardie, il est recommandé de ne pas appuyer trop fort sur les yeux. En bradycardie, vous devez augmenter la tonalité générale, ce qui est recommandé pour prendre les escaliers.

Le régime alimentaire devrait inclure des composants sains pour le cœur et le corps entier:

  • Les noix et les abricots secs - ont un effet bénéfique et constituent une source d'oligo-éléments bénéfiques.
  • Citron à l'ail - le mélange est préparé à la maison et élimine très efficacement les battements de coeur lents.
  • Les infusions d'immortelle, de tartarnik et de schizandre chinoise sont souvent recommandées par les herboristes.
  • Décoction de millefeuille - aide à réguler l'activité cardiaque.

Il est important d’exclure de l’usage habituel des boissons alcoolisées, les plats à base de graisses animales, les quantités excessives de sel, les repas rapides.

Il est utile de prendre des produits qui ont dans sa composition des oméga-3 (huile de poisson). De tels acides gras polyinsaturés sont riches en graines de lin, poissons de mer gras et variétés audacieuses, huile de colza, crevettes. La seule chose à faire est que vous devriez d'abord consulter votre médecin, car certaines personnes ont une réaction allergique prononcée, certaines maladies chroniques peuvent également être exacerbées (syndrome hémorragique et maladie du foie). Par conséquent, un tel outil utile sera efficace une fois dosé.

Arythmie et Bradycardie

Bradycardie sinusale et son traitement

La bradycardie sinusale est une fréquence cardiaque inférieure à 60 battements par minute. La source de telles impulsions retardées, comme il est normal, est le nœud sinusal, toutes les structures du cœur fonctionnant en mode normal, la séquence des ventricules et des oreillettes est observée.

Une bradycardie sinusale peut être observée chez des personnes en bonne santé, telles que des athlètes professionnels. Même au cours de la journée, leur pouls au repos peut ralentir jusqu'à 40 et parfois même entre 30 et 35 battements par minute.

En outre, il existe une forme de bradycardie dite constitutionnelle héréditaire, ou familiale, et on se souvient toujours de la famille Bonapartes.

La bradycardie sinusale survient également dans un certain nombre de conditions pathologiques, telles que la diminution de la fonction thyroïdienne (hypothyroïdie) avec une surdose de médicaments, tels que les bêta-bloquants, la digoxine, le cordaron, etc.

Si le rythme cardiaque devient très faible, des troubles hémodynamiques apparaissent: vertiges, faiblesse, pré-inconscient et évanouissement. Cependant, cette situation se produit avec des lésions sinusales graves et est une complication de la maladie sous-jacente.

Chez la plupart des gens, une bradycardie sinusale dans les 60 à 50 battements par minute ne provoque pas de modifications hémodynamiques et ne provoque donc aucun symptôme. Dans de tels cas, il n’est pas nécessaire d’utiliser des moyens d’accélération du rythme sinusal, il suffit d’identifier la cause du ralentissement du rythme cardiaque et d’exclure une autre pathologie du système cardiovasculaire, et en premier lieu, le syndrome de faiblesse du nœud sinusal.

Arythmie cardiaque

Les arythmies cardiaques sont des troubles dans lesquels les fonctions du cœur changent, assurant la réduction rythmique et cohérente de ses parties. Le rythme sinusal est un rythme cardiaque normal, il est égal au repos à 60 à 90 battements par minute. Le nombre de battements de coeur chez une personne dépend de diverses raisons. Pendant l'exercice, en augmentant la température corporelle, le rythme des émotions fortes augmente. Les changements pathologiques du rythme cardiaque incluent: tachycardie sinusale, bradycardie sinusale, fibrillation auriculaire, arythmie sinusale, extrasystole, tachycardie paroxystique.

Tachycardie sinusale

La tachycardie sinusale est une augmentation de la fréquence cardiaque de plus de 90 battements par minute. Cette condition peut être causée par un effort physique, des émotions, des maladies cardiovasculaires (myocardite, malformations cardiaques, insuffisance cardiaque, etc.), ainsi que pendant la consommation de café, d’alcool, de certaines drogues et après avoir fumé. Subjectivement, le patient ressent des palpitations, une lourdeur, une gêne dans la région du cœur. La tachycardie sinusale peut survenir sous la forme de crises.

Le traitement de la tachycardie sinusale dépend de la maladie sous-jacente. Pour les névroses, des sédatifs sont prescrits (teinture de valériane, de Corvalol, etc.). Si la tachycardie est causée par une maladie cardiaque, des glucosides cardiaques et d'autres médicaments sont prescrits.

Électrocardiogramme pour tachycardie

Bradycardie sinusale

La bradycardie sinusale est une diminution de la fréquence cardiaque à 40-50 battements par minute. Un tel rythme peut être observé chez les personnes en bonne santé engagées dans un travail physique, ainsi que chez les sportifs. Parfois, ce rythme est inné et s'observe chez les membres de la même famille. La bradycardie est observée dans les tumeurs cérébrales, la méningite, une insuffisance de la circulation cérébrale, une surdose de drogue, avec diverses lésions du cœur.

La bradycardie sinusale ne viole pas l'hémodynamique et ne nécessite pas de traitement spécial. Si la bradycardie est très prononcée, des médicaments stimulant le cœur, tels que l'aminophylline, la caféine, etc., peuvent être prescrits Le pronostic de la bradycardie sinusale dépend de la maladie sous-jacente.

Électrocardiogramme de bradycardie

Fibrillation auriculaire

La fibrillation auriculaire est une affection dans laquelle un dysfonctionnement cardiaque est associé à un manque de contraction auriculaire. Dans ce cas, ils «scintillent», ce qui rend leur travail inefficace. En conséquence, la contraction des ventricules est également perturbée. Avec la fibrillation auriculaire, la performance cardiaque diminue, ce qui peut provoquer une angine (douleur à la poitrine), une insuffisance cardiaque et un infarctus du myocarde.

Arythmie sinusale

L'arythmie sinusale est un trouble du rythme cardiaque, caractérisé par une alternance d'augmentation et de ralentissement des contractions cardiaques. Très souvent, une telle arythmie se produit chez les jeunes enfants, alors qu’elle est généralement associée au rythme de la respiration et est appelée arythmie respiratoire. Dans les arythmies respiratoires, la fréquence cardiaque augmente avec l'inhalation et diminue avec l'expiration. L'arythmie respiratoire ne cause aucune plainte.

L'arythmie sinusale peut se développer dans diverses maladies cardiaques (rhumatismes, cardiosclérose, infarctus du myocarde, etc.), l'intoxication par diverses substances (préparations de digitaline, morphine, etc.).

Si l'arythmie sinusale n'est pas associée à la respiration, elle se manifeste alors sous deux formes: une variante périodique (accélération progressive et ralentissement du rythme) et une variante non périodique (manque de correction dans le changement de rythme). De telles arythmies sont généralement observées dans les maladies cardiaques graves et, dans de très rares cas, avec la dystonie végétative ou un système nerveux instable.

L'arythmie respiratoire ne nécessite pas de traitement. Dans certains cas, la valériane, les bromures, la belladone peuvent être prescrits. Si l'arythmie sinusale n'est pas associée à la respiration, un traitement de la maladie sous-jacente est effectué.

Extrasystole

Extrasystole - une violation du rythme du coeur, qui est dans sa contraction prématurée. Extrasystole peut être comme une réduction extraordinaire de tout le cœur et de ses départements. Les causes de l'arythmie sont diverses maladies cardiaques. Dans certains cas, des battements peuvent être observés chez des personnes en bonne santé, par exemple avec de fortes émotions négatives.

Les manifestations cliniques dépendent des maladies accompagnées d’extrasystoles. Les patients peuvent parfois ne pas ressentir l'extrasystole du tout. L'extrasystole est perçue par certaines personnes comme un coup à la poitrine et une pause compensatoire est ressentie comme une sensation d'insuffisance cardiaque. L’extrasystole la plus grave est l’infarctus du myocarde.

Le traitement de l'arythmie est dirigé contre la maladie sous-jacente. Si nécessaire, des sédatifs et des somnifères sont prescrits. Nommé un mode de travail et de repos optimal.

Électrocardiogramme avec extrasystoles

Tachycardie paroxystique

La tachycardie paroxystique est appelée une attaque de battement de coeur rapide, qui commence soudainement et s'arrête soudainement. Lors d'une attaque, la fréquence de contraction du coeur peut atteindre 160-240 battements par minute. Une attaque dure généralement quelques secondes ou quelques minutes, mais dans les cas graves, elle peut durer plusieurs jours. Une tachycardie paroxystique peut être observée chez les personnes ayant un système nerveux instable, avec une forte agitation, tout en buvant du café ou du thé fort. Les attaques peuvent provoquer des maladies du cœur, de l'estomac, de la vésicule biliaire, des reins, etc. La cause de l'attaque peut être une intoxication par certains médicaments, des troubles hormonaux, etc.

Dans les cas de tachycardie paroxystique, les patients se plaignent de palpitations soudaines; le début de la crise est ressenti comme une secousse à la poitrine. L’attaque s’arrête brusquement avec une sensation d’arrêt cardiaque à court terme puis de choc grave. L'attaque peut être accompagnée de faiblesse, d'un sentiment de peur, de vertige, dans certains cas, un évanouissement peut survenir.

La tachycardie paroxystique nécessite un traitement obligatoire. Des médicaments apaisants et hypnotiques sont prescrits, ainsi que d'autres médicaments qui éliminent et préviennent une attaque. Dans certains cas, en raison de l'inefficacité du traitement médicamenteux et d'une maladie grave, un traitement chirurgical est utilisé.

Editeur: Julia Rodionova, médecin diplômée en médecine et soins préventifs. Spécialisation: prévention de la morbidité, hygiène, mode de vie sain.

L'auteur. Nina Rumyantseva

Date de publication: 09/12/2009

Date de mise à jour: 11/18/2011

Bradycardie sinusale. Arythmie sinusale.

Une diminution de la fréquence du rythme sinusal à 90–100 par minute chez le nouveau-né est considérée comme une bradycardie sinusale.

Étiologie de la bradycardie. La bradycardie sinusale chez le nouveau-né est moins fréquente (19%) que la tachycardie, elle est principalement de nature secondaire et elle est observée chez les enfants ayant subi une hypoxie périnatale, chez les enfants atteints d'hypyroïdie, dans la circulation cérébrale aiguë avec une pression intracrânienne accrue, dans le syndrome respiratoire troubles ou en tant que manifestation d'une cardite congénitale.

D'après R. Meny et al. La bradycardie au cours de la période néonatale est beaucoup plus fréquente que le diagnostic clinique. Des études de suivi ont montré que 32,8% des nouveau-nés examinés présentaient des épisodes de bradycardie à court terme, dont 81% étaient des prématurés. Dans 72% des cas, la bradycardie dure 10 secondes ou moins, elle est enregistrée dans 26% des cas, pour une durée de 10 à 20 secondes et dans 1,5% des cas, la bradycardie néonatale est supérieure à 20 secondes.

La bradycardie sinusale peut être une manifestation d'une diminution de la fonction d'automatisme du noeud sinusal, ce qui est dû à une augmentation de l'activité du parasympathique ou à une diminution de l'activité de la partie sympathique du système nerveux autonome. Il se produit également à la suite d’effets directs sur l’hypoxie, l’intoxication, les infections du nœud sinusal.

Diagnostic de la bradycardie.

Pour la bradycardie sinusale sur un électrocardiogramme, les intervalles R-R prolongés et, en conséquence, les intervalles P-Q et Q-T prolongés sont caractéristiques. En règle générale, l'amplitude, la forme et la direction de l'onde T ne changent pas, même si dans certains cas des dents en T pointues ou biphasées peuvent être observées.

La bradycardie sinusale acquiert des caractéristiques pathologiques en cas de diminution prolongée de la fréquence cardiaque inférieure à 90–100 par minute chez les prématurés et de moins de 80–90 par minute chez les nouveau-nés nés à terme. Avec un rythme cardiaque rare, une incapacité à maintenir un débit cardiaque adéquat se produit, entraînant des signes de décompensation hémodynamique. La réduction du débit sanguin périphérique affecte la perfusion des organes vitaux, y compris du cerveau. Des conditions syncopales, des épisodes d'apnée, une asphyxie secondaire ou des états convulsifs soudains chez le nouveau-né peuvent résulter d'épisodes prolongés de bradycardie sinusale, qui se terminent parfois par un arrêt du nœud sinusal et des rythmes ventriculaires de substitution. Selon J. Forton, une bradycardie sinusale chez les nouveau-nés nés d'une asphyxie peut entraîner une fibrillation ventriculaire.

Le traitement de la bradycardie sinusale cliniquement significative est effectué par la nomination d'atropine ou d'izadrina (isoprotérénol).

Le pronostic dépend de l'évolution de la maladie sous-jacente.

Arythmie sinusale

L'arythmie sinusale est exprimée par l'augmentation ou la diminution périodique du rythme cardiaque, selon les phases de la respiration ou indépendamment de celles-ci. L'arythmie sinusale est diagnostiquée dans les cas où la différence entre la durée de l'intervalle le plus long et l'intervalle le plus court Pp dépasse 10% de l'intervalle moyen.

À l’ECG, l’arythmie sinusale se manifeste par le raccourcissement et l’allongement périodiques de l’intervalle R-R. La forme et la direction des dents des complexes auriculaire et ventriculaire ne changent pas, et la durée des intervalles PQ et QT augmente à mesure que le rythme ralentit et diminue à mesure que le rythme s'accélère.

L'arythmie sinusale chez l'enfant est un phénomène physiologique. Elle est causée par des changements réflexes du tonus de différentes parties du système nerveux autonome en relation avec les phases de la respiration, qui influencent le fonctionnement du nœud sinusal. L'arythmie sinusale non respiratoire chez le nouveau-né est une affection courante considérée comme une manifestation de la dystonie végétative.

Table des matières du sujet "Les troubles de la conduction dans le coeur des enfants.":

Arythmie contre la bradycardie

Bradycardie sinusale et son traitement


La bradycardie sinusale est une fréquence cardiaque inférieure à 60 battements par minute. La source de telles impulsions retardées, comme il est normal, est le nœud sinusal, toutes les structures du cœur fonctionnant en mode normal, la séquence des ventricules et des oreillettes est observée.

Pendant de nombreuses années, luttant sans succès contre l'hypertension?

Le responsable de l'institut: «Vous serez étonné de la facilité avec laquelle il est possible de guérir l'hypertension en la prenant tous les jours.

Une bradycardie sinusale peut être observée chez des personnes en bonne santé, telles que des athlètes professionnels. Même au cours de la journée, leur pouls au repos peut ralentir jusqu'à 40 et parfois même entre 30 et 35 battements par minute.

En outre, il existe une forme de bradycardie dite constitutionnelle héréditaire, ou familiale, et on se souvient toujours de la famille Bonapartes.

Pour le traitement de l'hypertension, nos lecteurs utilisent avec succès ReCardio. Vu la popularité de cet outil, nous avons décidé de l’offrir à votre attention.
Lire la suite ici...

La bradycardie sinusale survient également dans un certain nombre de conditions pathologiques, telles que la diminution de la fonction thyroïdienne (hypothyroïdie) avec une surdose de médicaments, tels que les bêta-bloquants, la digoxine, le cordaron, etc.

Si le rythme cardiaque devient très faible, des troubles hémodynamiques apparaissent: vertiges, faiblesse, pré-inconscient et évanouissement. Cependant, cette situation se produit avec des lésions sinusales graves et est une complication de la maladie sous-jacente.

Chez la plupart des gens, une bradycardie sinusale dans les 60 à 50 battements par minute ne provoque pas de modifications hémodynamiques et ne provoque donc aucun symptôme. Dans de tels cas, il n’est pas nécessaire d’utiliser des moyens d’accélération du rythme sinusal, il suffit d’identifier la cause du ralentissement du rythme cardiaque et d’exclure une autre pathologie du système cardiovasculaire, et en premier lieu, le syndrome de faiblesse du nœud sinusal.

Arythmie avec bradycardie

  • 1 types d'arythmie
    • 1.1 Qu'est-ce que la bradycardie?
      • 1.1.1 Types de bradycardie
      • 1.1.2 Symptomatologie
  • 2 caractéristiques chez un enfant
    • 2.1 Symptômes chez les enfants
  • 3 mesures de diagnostic
  • 4 Traitement de l'arythmie dans la bradycardie
    • 4.1 Traitement chez les enfants
  • 5 Risques associés à la maladie
  • 6 Comment prévenir?

Toute déviation du rythme cardiaque dans une direction ou une autre est appelée arythmie. Au cours de son développement, la circulation sanguine dans les vaisseaux est perturbée, ce qui provoque une bradycardie ou une tachycardie. Peut-être une privation d'oxygène et d'autres complications. La maladie nécessite un traitement complet et des tests et des tests dans les établissements médicaux. Dans certains cas, une opération est effectuée. Au premier signe de problèmes cardiaques, vous devez vous rendre au bureau du médecin.

Types d'arythmie

Pendant le fonctionnement normal du cœur, ses contractions sont régulières et rythmées. Si une arythmie se développe, les contractions cessent de l'être et acquièrent un caractère chaotique. Fréquence cardiaque - de 60 à 90 battements par minute est considérée comme la norme générale pour un adulte en bonne santé. Avec des problèmes du système cardiovasculaire et d'autres problèmes, une arythmie se développe, qui est divisée en violations par type:

  • tachycardie sinusale;
  • bradycardie sinusale;
  • fibrillation auriculaire;
  • des extrasystoles;
  • tachycardie paroxystique;
  • arythmie sinusale.

Retour à la table des matières

Qu'est-ce que la bradycardie?

La bradycardie sinusale est une maladie diamétralement opposée à la tachycardie. Avec la bradycardie, la fréquence cardiaque et le pouls chutent à 40-50 battements par minute. Avec un tel rythme cardiaque, parler d'une personne en bonne santé n'est possible que s'il s'agit d'un athlète professionnel. Dans ce groupe de personnes, ce rythme est considéré comme normal et sans danger. La bradycardie est congénitale et s’applique aux membres de la même famille. Avec son hémodynamique n'est pas cassé, et un traitement n'est pas nécessaire. Dans certains cas, lorsqu'il est trop fort et que le cœur bat à un rythme inférieur à 40 battements, on prescrit au patient des suppléments d'ufilline ou de caféine. Les principales maladies contre lesquelles une bradycardie s'est développée déterminent le pronostic de l'évolution de la maladie.

Retour à la table des matières

Types de bradycardie

Retour à la table des matières

Symptomatologie

Les étourdissements, l'essoufflement et la pression dans la poitrine sont des symptômes de la maladie cardiaque.

Les symptômes de la bradycardie physiologique deviennent extrêmement rares. Pour déterminer sa présence ne s'obtient qu'en mesurant régulièrement la pression et le pouls avec un tonomètre. La bradycardie physiologique devient parfois chronique. En raison du fait que le cœur bat moins souvent, le sang dans le corps diminue, il coule plus lentement dans les veines et il est difficile de transporter les nutriments, y compris l'oxygène. Dans de tels cas, il se manifeste par des vertiges, une faiblesse, des sueurs froides. Les patients commencent à avoir des problèmes de sommeil et de mémoire. Il devient difficile de respirer, l'essoufflement apparaît, harcelant l'anxiété. Souvent, avec la bradycardie, apparaissent les symptômes de la maladie, à l'origine de la maladie, et il est difficile de les isoler indépendamment. La bradycardie sinusale se manifeste par une privation d'oxygène du cerveau et une insuffisance cardiaque. Chute de pression, perte de conscience - signes caractéristiques. Il y a des crampes.

Retour à la table des matières

Comporte un enfant

Chez les enfants, comme chez les adultes, une bradycardie physiologique ou une légère diminution du pouls est possible en raison d'activités sportives, et chez les adolescents en raison de changements hormonaux dans le corps.

Les premiers jours après la naissance, on observe souvent des arythmies cardiaques chez les très jeunes enfants. Cela se produit parce que les organes internes ajustent le travail pendant cette période. Au cours de la première année, l'enfant grandit rapidement et le cœur n'a tout simplement pas le temps de s'adapter au rythme général de la croissance. La bradycardie, à cet âge, n’est pas rare, elle ne pose pas de risque grave pour la santé, il n’est pas nécessaire de la traiter, mais elle doit être vérifiée chez le cardiologue au moins 2 fois par an. Les raisons de ce développement sont un long séjour dans le froid, une intoxication, le rachitisme, des maladies du cerveau (infectieuses et des tumeurs), une diminution de la production d'hormones, une maladie cardiaque (congénitale ou acquise), des maladies du système nerveux central, une privation d'oxygène intra-utérin.

Retour à la table des matières

Symptômes chez les enfants

  • Manque d'oxygène lorsque le bébé dort.
  • Apathie, désir constant d'aller au lit.
  • Peau pâle et muqueuses.
  • Il n'y a pas envie de manger.
  • Indifférence à des choses précédemment intéressantes.
  • Dizzy sans raison.

Retour à la table des matières

Mesures de diagnostic

L'échographie du muscle cardiaque est une méthode fiable pour identifier les violations du système cardiovasculaire du corps.

Pour poser un diagnostic, le médecin recueille des informations sur les sentiments du patient. Les plaintes reconnaissent que la bradycardie n’est pas facile, aussi un certain nombre de tests sont attribués et le battement de coeur, son ton est entendu. Si des anomalies sont détectées, un électrocardiogramme est prescrit. Il aide à diagnostiquer un bloc cardiaque sino-auriculaire ou auriculo-ventriculaire, un pouls faible. Si l'attaque de décroissance du pouls passe au moment de l'enregistrement de l'appareil, il est possible d'obtenir les informations nécessaires. Sinon, effectuez un examen quotidien avec un ECG.

Si le diagnostic est une bradycardie organique, il est recommandé de subir une échographie du muscle cardiaque. Pour un examen plus détaillé utilisé Echo KG. Il vous permet de savoir si le cœur est agrandi, si des changements sclérosés ou dégénératifs se produisent. L’ergométrie des vélos aide à évaluer l’augmentation du pouls pendant l’exercice. Il existe un type d'examen lorsque des électrodes sont placées dans l'œsophage afin de lire des indicateurs biologiques à l'extérieur du muscle cardiaque. C'est ce qu'on appelle la stimulation transœsophagienne et est extrêmement rare.

Retour à la table des matières

Traitement de l'arythmie pour la bradycardie

Le traitement des arythmies est effectué en même temps que le traitement de la maladie, en raison duquel elle est apparue, afin d'éliminer la cause et le problème ne s'est pas reproduit. Il est important d'éliminer les symptômes afin que le patient puisse mener une vie normale. En fonction de la gravité de la maladie, utilisez une méthode de traitement chirurgicale ou une méthode médicamenteuse. Les médicaments pour l'arythmie s'appellent des médicaments antiarythmiques. Ils sont classés dans les groupes suivants:

  • Médicaments réduisant l'excitabilité des fibres conductrices du muscle cardiaque. Pour obtenir cet effet, prescrivez Novocinamide et Lidocaïne.
  • Médicaments normalisant le nombre de battements de coeur. Recommander l'utilisation de "Metoprolol", "Atenolol", ainsi que "Carvedilola", "Propranolol".
  • Pour vous débarrasser de la fibrillation auriculaire, utilisez des médicaments qui augmentent la période réflexe. L'utilisation de "Kordaron", "Sotageksala" est un bon effet.
  • Les médicaments qui aident à faire face à l'arythmie et à l'hypertension en même temps. Ceux-ci incluent "Verapamil", "Diltiazem".

Retour à la table des matières

Traitement chez les enfants

Pour les violations du rythme cardiaque chez les enfants, les inhalations ou les médicaments tels que prescrits par un médecin sont recommandés.

Chez les enfants souffrant d'arythmie, les nébuliseurs aident à leur inhalation. Dans des conditions critiques, l'atropine est injectée à un intervalle de 5 minutes, jusqu'à amélioration. L'utilisation de "Izadrin" sous la langue est indiquée, mais pas plus de 7,5 mg. Dans le cadre ambulatoire mettre le goutte à goutte avec "Izuprel". Si la pression chute aussi, un goutte-à-goutte supplémentaire de dopamine est prescrit. Tous les médicaments sont utilisés aux doses minimales autorisées, uniquement sous la surveillance d'un médecin.

Retour à la table des matières

Risques associés à la maladie

L'arythmie sans traitement conduit au développement d'autres maladies cardiaques.

Avec une forme grave de bradycardie, le cerveau manque de oxygène. Si une arythmie de ce type est observée pendant la grossesse, il existe un risque d'hypoxie chez l'enfant. S'il disparaît sans traitement, les bébés et les adultes auront un muscle cardiaque épuisé. C'est dangereux avec une crise cardiaque, un accident vasculaire cérébral et la mort. Si la bradycardie est associée à la tachycardie, des caillots sanguins sont probables. Chez les personnes souffrant d'arythmie, des évanouissements se produisent, ce qui est extrêmement dangereux lors d'un travail responsable. Du fait que le sang n'approvisionne pas en organes, une personne perd sa capacité de travail, un handicap survient.

Retour à la table des matières

Comment prévenir?

Pour prévenir le développement de la maladie, prenez les médicaments prescrits sans dépasser les doses requises. Traitez les maux de coeur à temps. Maintenez un mode de vie sain, arrêtez de fumer et buvez de l'alcool. Méfiez-vous du stress et de la montée subite. Utilisez des produits sains et naturels. Buvez des complexes vitaminiques. Surveillez votre poids, faites du sport. Gardez la forme, en durcissant.

Groupes à risque, diagnostic et traitement de l'arythmie du muscle cardiaque

L'arythmie est une violation de la fréquence, du rythme et / ou de la séquence de contraction du cœur. Le terme associe diverses causes, manifestations cliniques et conséquences des défaillances du rythme cardiaque: son augmentation (> 100 battements / min., Tachycardie); ralentissement (

  • Le principal est le nœud sinusal dans la partie supérieure de l'oreillette droite. On l'appelle le "moteur du rythme du premier ordre", puisque c'est lui qui est responsable de la fréquence du rythme du muscle cardiaque.
  • Les impulsions qui y sont nées, comme les rayons du soleil, se propagent à travers les fibres nerveuses et musculaires. Certaines d'entre elles encouragent la contraction de l'atrium, d'autres sont dirigées vers la prochaine «centrale électrique»: le nœud auriculo-ventriculaire (nœud AV). À ce stade, l'impulsion ralentit pour que les chambres du cœur aient le temps de se contracter et de dépasser le sang dans les ventricules.
  • Après cela, les signaux nerveux atteignent le faisceau de His, ramifié en deux «jambes»: la droite les conduit vers le ventricule droit et la gauche vers la gauche, ce qui provoque leur excitation et, par conséquent, leur contraction.

    Chez l'adulte, le cœur est au repos réduit avec une fréquence de 60–100 battements / min. Pouls des athlètes au repos Causes et facteurs de risque

    Dans un cœur en bonne santé, la régulation du rythme se produit automatiquement. Mais si une défaillance survient dans l’un des liens d’un système fonctionnant correctement (la formation d’une impulsion électrique ou sa conduction est perturbée), une arythmie cardiaque se produit.

    Pour le traitement de l'hypertension, nos lecteurs utilisent avec succès ReCardio. Vu la popularité de cet outil, nous avons décidé de l’offrir à votre attention.
    Lire la suite ici...

    Des arythmies épisodiques se produisent également chez des personnes en parfaite santé: pour le rhume, le surmenage, la peur, la joie, l’excitation; le rythme cardiaque s'accélère après une tasse de thé ou de café fort, une quantité illimitée d'alcool ou de cigarettes. Chez les femmes, ils peuvent provoquer des changements climatériques dans le corps. Ces arythmies cardiaques ne nécessitent généralement pas de traitement. Cependant, ils surviennent le plus souvent dans le contexte de maladies du système cardiovasculaire et de leurs conséquences.

    Maladies cardiaques et vasculaires

    Les maladies coronariennes sont au premier rang des maladies présentant le risque le plus élevé d’arythmie cardiaque. Il provoque de nombreux types d'insuffisance cardiaque, mais les arythmies ventriculaires et la mort subite cardiaque y sont très fortement associées. La survenue d'arythmies est également affectée par l'athérosclérose des artères coronaires, l'infarctus du myocarde, une inflammation du muscle cardiaque (myocardite) ou de la membrane externe du cœur (péricardite).

    1. Lorsque le flux sanguin vers le cœur diminue, cela affecte la capacité des cardiomyocytes à former et à conduire correctement les impulsions électriques.
    2. La mort de la région musculaire et les cicatrices qui la recouvrent après un infarctus du myocarde, des modifications cicatricielles après une myocardite, une péricardite modifient les voies des impulsions.
    3. La cardiomyopathie (étirement et amincissement des parois des cavités cardiaques ou épaississement des parois du ventricule gauche) affaiblit également le myocarde et altère la contractilité du muscle cardiaque.

    La cause des arythmies peut être une maladie des valves cardiaques. En raison de la dégénérescence dégénérative du tissu myocardique ou de la myocardite infectieuse, les ouvertures des valves sont étroites ou leurs volets s’arrêtent pour se fermer hermétiquement. Lorsque les cavités cardiaques s'étirent et s'affaiblissent en raison d'une insuffisance valvulaire, le flux sanguin dans l'organe est perturbé et le risque d'arythmie augmente.

    Autres facteurs de risque

    Parmi les facteurs qui augmentent le risque d'arythmie figurent la prédisposition génétique, le déséquilibre hormonal, l'augmentation persistante de la pression artérielle, le diabète. Ceux qui fument depuis longtemps, abusent de l'alcool, du café, des boissons énergisantes ou prennent de la drogue se plaignent souvent de problèmes cardiaques. Les amphétamines et la cocaïne affectent le muscle cardiaque, peuvent provoquer toutes les arythmies et même entraîner la mort subite du cœur en raison du développement de la fibrillation ventriculaire.

    • Facteur génétique. Chez les personnes atteintes de malformations cardiaques congénitales, les arythmies sont plus fréquentes et certaines d'entre elles, telles que les tachycardies supraventriculaires, sont congénitales.
    • Maladies de la glande thyroïde. Avec une production excessive d'hormones thyroïdiennes, le métabolisme général du corps augmente, les contractions cardiaques deviennent plus fréquentes et irrégulières. Lorsque la fonction thyroïdienne est insuffisante, le métabolisme est réduit et le cœur «ralentit» ou s’éloigne du rythme.
    • Avec le diabète décompensé, les épisodes d'hypoglycémie (diminution du taux de glucose dans le sang) deviennent le mécanisme déclencheur de l'apparition d'arythmies. L'hypertension artérielle est un autre facteur de risque du diabète. Cela provoque un épaississement de la paroi du ventricule gauche, modifiant ainsi la nature de la conduction des impulsions électriques.

    La probabilité d'arythmie augmente avec le déséquilibre électrolytique dans le corps, ce qui se produit par exemple dans certaines maladies du tractus gastro-intestinal. Les concentrations excessives et insuffisantes d'électrolytes (potassium, sodium, magnésium, calcium) dans le sang affectent l'activité électrique du cœur et peuvent provoquer des troubles du rythme, de la conduction.

    Les symptômes

    Dans certains cas, l'arythmie est détectée avant même d'avoir été ressentie, lors de l'examen clinique ou lors de l'examen d'autres maladies. Mais dans la plupart des cas, les arythmies cardiaques donnent des symptômes perceptibles d'arythmie cardiaque: sensation de palpitations, interruptions et douleurs à la poitrine, essoufflement, vertiges, sensation de "nausée" ou évanouissement.

    Mais gardez à l'esprit que les symptômes lumineux n'indiquent pas toujours un problème grave et la nécessité d'un traitement. À l'inverse, une personne souffrant d'arythmie menaçant le pronostic vital et ne se plaignant pas, un jour, un arrêt cardiaque soudain peut survenir.

    Tachycardie

    Chez une personne en bonne santé, la tachycardie sinusale survient généralement en réponse à un stress psycho-émotionnel, à un effort physique, au thé fort, au café et à des boissons énergisantes. Il ne s'accompagne d'aucune sensation désagréable et le rythme cardiaque redevient rapidement normal lorsque l'action des facteurs provoquants cesse. Vous devez vous inquiéter uniquement lorsque la tachycardie survient au repos.

    La tachycardie ventriculaire paroxystique est un trouble plus grave du rythme cardiaque. À propos d'elle témoigner:

    • Le flutter auriculaire est une apparition soudaine et une attaque tout aussi soudaine de contractions ventriculaires rapides (jusqu'à 150 à 240 par minute), tout en maintenant le rythme cardiaque correct et correct.
    • La fibrillation auriculaire est une contraction chaotique et très rapide (250–480 par minute) des fibres du myocarde. Les contractions ventriculaires ne sont pas coordonnées.

    Dans le premier cas, les symptômes peuvent ne pas être, ou le patient se plaint de "flutter thoracique", de douleurs thoraciques, d'essoufflement. Dans le cas de la fibrillation auriculaire, les premiers symptômes peuvent être un arrêt cardiaque soudain avec perte de conscience; Il est difficile pour le patient de sonder le pouls, la respiration s'arrête, les pupilles sont dilatées et des convulsions sont possibles.

    Bradycardie

    Chez les personnes en bonne santé et entraînées, le rythme cardiaque ralentit au repos et pendant le sommeil. Dans les cas pathologiques, deux types principaux de bradycardie sont discutés:

    • bloc auriculo-ventriculaire (diminution de la conductivité des cellules du myocarde), complet ou incomplet;
    • syndrome des sinus malades.

    Lorsque la bradycardie peut être courte, à partir de quelques secondes, évanouissement: "est entré dans la chambre, s'est réveillé sur le sol." Avant une attaque, certains patients ressentent une poussée de chaleur à la tête. Il faut se rappeler que la perte de conscience liée à la bradycardie dure rarement plus de 5 à 10 minutes. Un blocage transversal complet peut provoquer une insuffisance cardiaque et même une mort cardiaque subite.

    Une bradycardie sinusale (faiblesse du nœud sinusal) accompagne souvent une maladie cardiaque et une hypotension. On ressent une pression et une lourdeur dans le cœur, le patient se sent souvent «brisé», se fatigue rapidement et a la tête qui tourne.

    Extrasystole

    Extrasystole est appelé une contraction extraordinaire du muscle du coeur ou de ses départements. Il s'agit du type d'arythmie le plus courant. Les extrasystoles surviennent chez 60 à 70% des personnes souffrant de troubles du rythme cardiaque. Il peut s'agir de symptômes asymptomatiques ou légers: une pulsation dans l'estomac, une poussée sans douleur dans le cœur. Lorsque des extrasystoles sur fond de dysfonctionnement du système nerveux autonome sont possibles:

    • sensation d'essoufflement;
    • pâleur, transpiration excessive;
    • anxiété sans cause, sentiment de peur.

    Le traitement des extrasystoles végétatives comprend nécessairement des sédatifs. Pour y faire face, vous devez reconsidérer votre routine quotidienne, vous reposer davantage, essayer d'être moins nerveux et dormir suffisamment.

    Les extrasystoles sont dangereuses car de fréquentes extrasystoles entraînent une diminution du débit cardiaque, pouvant aller jusqu'à 25% du débit sanguin rénal, coronarien et cérébral. Avec l’athérosclérose sténotique cérébrale et coronarienne, des attaques de l’angine de poitrine et des troubles temporaires de la circulation cérébrale peuvent survenir: aphasie, parésie, syncope.

    Dépistage et diagnostic

    Le diagnostic de l'arythmie à l'admission primaire commence par la collecte de l'anamnèse. Le médecin demande au patient la présence de maladies cardiovasculaires, de maladies de la thyroïde et d'autres problèmes de santé. Après cela, on prescrit au patient des types d’examens spécifiques, avec lesquels vous pouvez déterminer le type d’arythmie et déterminer la direction du traitement. Les principales sont les méthodes de surveillance dites passives: ECG, EchoCG (échographie cardiaque), EFI et, si nécessaire, d’autres études.

    • Électrocardiographie (ECG). Des électrodes attachées à des points spécifiques de la poitrine et des membres enregistrent l'activité électrique du cœur. L'électrocardiogramme montre clairement la durée de chacune des phases de la contraction du cœur et les intervalles qui les séparent.
    • Surveillance quotidienne de Holter ECG. Il est effectué par un enregistreur portable, que le patient emporte avec lui pendant une journée ou plus. Il enregistre les lectures de l'électroactivité du cœur dans la dynamique: pendant l'exécution d'activités de la vie quotidienne et pendant le sommeil.
    • Échocardiographie. Une échographie du cœur permet d’obtenir une image des cavités cardiaques, d’évaluer leur taille, le mouvement des valves et des parois, le débit sanguin, de voir les défauts et d’autres dommages.
    • EFI (recherche électrophysiologique et cartographie) est une procédure peu invasive qui consiste en une étude à l'aide des électrodes de cathéter les plus fines. Ils sont transportés à travers les artères dans la cavité cardiaque et permettent d’étudier la répartition de l’impulsion électrique dans le muscle cardiaque. L'EFI est considérée comme la méthode de diagnostic la plus précise et la plus informative pour la plupart des arythmies.

    Un certain nombre d'arythmies surviennent sous l'influence de l'activité physique, et pour les identifier, appliquez des tests de résistance et des tests spéciaux. Effectué sur simulateurs ou avec l'usage de drogues:

    • Pendant l'exercice, un électrocardiogramme est enregistré sur un vélo d'appartement ou sur un tapis roulant, ce qui vous permet de déterminer les causes immédiates de l'arythmie.
    • Les médicaments utilisés pour les échantillons stimulent l'activité du cœur comme l'exercice. Ils sont utilisés chez les patients contre-indiqués pour l'activité physique et pour le diagnostic de la maladie coronarienne.

    Si le patient se plaint d'une syncope inexpliquée, il lui est recommandé de réaliser ce que l'on appelle des tests obliques. Le patient est placé sur une table spéciale et surveille la fréquence cardiaque et la pression artérielle en position horizontale pendant 20 à 30 minutes. Ensuite, la table est tournée verticalement et continue à surveiller le rythme cardiaque et la pression artérielle pendant 10 minutes. Cela permet d'évaluer l'état du cœur et du système nerveux autonome, qui contrôle le travail du corps lors du changement de position du corps.

    Méthodes de traitement

    Dans la plupart des cas, les défaillances du rythme cardiaque sont le signe ou la complication d'une autre maladie sous-jacente. Pour y faire face, il est nécessaire de traiter en temps utile et de manière adéquate les maladies chroniques et aiguës présentant un risque d'arythmie.

    Il existe deux méthodes pour traiter les arythmies: la médication ou l’aide d’interventions chirurgicales (destruction du cathéter et implantation de stimulateur cardiaque).

    Pour corriger le médicament, appliquez:

    • Agents antithrombotiques. Le clopidogrel (Plavix®), l'aspirine cardiologique et d'autres anticoagulants réduisent le risque d'accident vasculaire cérébral et d'infarctus du myocarde lors d'une crise d'arythmie.
    • Médicaments pour renforcer le muscle cardiaque. L'ATP, la riboxine et le mildronate augmentent la résistance des myocardiocytes à la privation d'oxygène et contribuent à la récupération du myocarde après une crise d'arythmie.
    • En réalité, les médicaments anti-arythmiques. Vérapamil, Diltiazem et son variant prolongé Altiazem® retard, antagonistes du calcium; Sotalex®; Bêta-bloquants Egilok®, Konkor®, Anaprilin, Kordaron®; Allapinin® et al.

    Le traitement avec des médicaments anti-arythmiques ne peut être effectué que sur recommandation et sous la surveillance d'un médecin! Leur consommation déraisonnable provoque des affections dangereuses pour la santé et la vie: détérioration du rythme cardiaque ou apparition d'une nouvelle variété d'arythmies, etc. L'évolution thérapeutique, notamment au stade du choix initial du médicament, est contrôlée par des cardiogrammes réguliers.

    Le traitement chirurgical des arythmies est radical et partiel. Un radical soulage complètement une personne d'attaques d'arythmie; dans le second cas, la fréquence et la gravité des attaques diminuent et l'efficacité des médicaments contre l'arythmie augmente. Il existe deux types d'interventions chirurgicales pour les arythmies: l'ablation - un effet destructeur local sur la partie pathologique du myocarde; installation d'un stimulateur artificiel - stimulateur cardiaque. L'ablation est souvent réalisée en vue de l'installation d'un stimulateur cardiaque permanent.

    • Avec l'ablation chirurgicale traditionnelle, une opération à cœur ouvert est effectuée: après avoir ouvert le sternum, le chirurgien fait de petites incisions sur le muscle cardiaque pour interrompre les fibres traversées par les impulsions pathologiques.
    • La chirurgie endoscopique est réalisée de la même manière, mais à travers une incision beaucoup plus petite.
    • La manipulation du cathéter implique l’insertion d’un cathéter dans l’artère fémorale du patient et son insertion dans la cavité cardiaque. Après avoir amené le cathéter dans les zones où les fibres nerveuses et musculaires «fonctionnent mal», le chirurgien leur donne une impulsion radiofréquence, les détruit avec précision et le rythme cardiaque est ajusté.

    Une opération d'implantation d'un stimulateur artificiel est recommandée pour les arythmies cardiaques persistantes menaçant le pronostic vital. Un stimulateur cardiaque est un petit appareil électronique constitué d'un circuit électronique qui contrôle la synchronisation des impulsions envoyées au cœur, ainsi que des électrodes qui transmettent des impulsions électriques au cœur et de celui-ci au dispositif. L'appareil fonctionne sur batterie, en moyenne, ses ressources sont conçues pour 7 à 10 années de fonctionnement, après quoi la source d'alimentation doit être changée.

    Lorsque l'appareil détermine la présence d'une activité électrique naturelle, il permet au cœur de fonctionner de manière autonome. Mais s'il n'y a pas d'impulsion d'un stimulateur naturel, le stimulateur force artificiellement le myocarde à se contracter et contrôle la fréquence des contractions.