Essoufflement et palpitations

L'essoufflement et les palpitations sont deux symptômes qui peuvent indiquer à la fois des maladies graves et des déviations isolées de la santé. Il est très important de pouvoir déterminer de manière indépendante les causes de ces affections afin de pouvoir vous aider ou aider les autres à temps.

Avant de traiter de la cause de tels symptômes désagréables, il est nécessaire d’étudier la terminologie. La dyspnée est un sentiment qu’à chaque respiration, le corps ne peut pas avoir assez d’air. Cependant, les troubles du rythme cardiaque sont caractérisés par la présence de battements de cœur supplémentaires ou manqués, ainsi que par des bruits anormaux.

Devrais-je m'inquiéter s'il y a des symptômes désagréables?

Dans la plupart des cas, ces symptômes ne mettent pas la vie en danger et disparaissent rapidement sans intervention médicale supplémentaire. La déviation la plus courante et relativement sûre est lorsque le ventricule se contracte prématurément. Cela provoque un léger retard dans le coup suivant, ce qui est ressenti comme un "naufrage du coeur".

En règle générale, un essoufflement associé à un cœur en baisse survient après:

  • consommation d'alcool;
  • vécu une situation stressante;
  • effectuer des exercices lourds;
  • prendre une forte dose de caféine.

Maladies pouvant déclencher une dyspnée et un rythme cardiaque anormal

Si l'essoufflement s'accompagne d'un rythme cardiaque rapide (de 180 à 240 battements par minute) qui dure plusieurs heures, il est probable que la tachycardie supraventriculaire se développe. Cette condition nécessite des soins médicaux d'urgence. Avant de vous prescrire un traitement, le médecin vous fera un échocardiogramme et tentera également d'identifier les causes des symptômes associés. Voici les maladies les plus courantes dans lesquelles il y a des palpitations avec essoufflement.

Cardiopathie ischémique

Cette condition survient lorsque des plaques sont présentes dans les artères qui alimentent le cœur en sang. Cela conduit à un apport limité d'oxygène et de nutriments au muscle cardiaque. Autres symptômes typiques associés à la maladie coronarienne (sauf essoufflement et palpitations):

  • douleurs à la poitrine (angine de poitrine),
  • nausée
  • transpiration

Les symptômes ci-dessus peuvent survenir après un repas copieux, un effort physique ainsi qu'un long séjour dans des climats froids.

Traitement de la cardiopathie ischémique

Une fois le diagnostic confirmé par le médecin, le patient devra apporter des modifications fondamentales à son mode de vie et prendre le médicament prescrit. Pour le traitement à long terme des patients atteints de maladie coronarienne, les médicaments suivants sont prescrits:

  • L'aspirine est utilisée pour prévenir la formation de nouveaux caillots sanguins dans les artères du cœur. L'aspirine améliore également de manière significative la survie après une crise cardiaque.
  • Les bêta-bloquants sont des médicaments qui détendent les parois des vaisseaux sanguins et provoquent un ralentissement du rythme cardiaque. Cela améliore la circulation sanguine vers le coeur, réduit la pression artérielle, arrête les symptômes de l'angine.
  • Ranex est prescrit si les battements de cœur et l’essoufflement accompagnent le patient, même après un traitement par des bêta-bloquants. Le médicament supprime les symptômes dus à une augmentation significative du flux sanguin vers le cœur.

Arythmie

Un cœur en bonne santé travaille à un certain rythme. Si des faiblesses et des déviations du rythme cardiaque apparaissent avec un essoufflement, il est nécessaire de consulter de toute urgence un cardiologue. Si vous ignorez ces principaux signes d'arythmie relativement innocents, vous pouvez éprouver progressivement des vertiges, des évanouissements, de la fatigue et des douleurs à la poitrine.

Traitements d'arythmie

Selon la gravité de la dyspnée et d’autres symptômes, le cardiologue peut vous prescrire un médicament ou une intervention chirurgicale. Les médicaments anti-arythmiques constituent le premier traitement. Ils peuvent être regroupés en 4 classes principales.

Classe I: les bloqueurs des canaux sodiques (stabilisateurs de membrane) ralentissent la conductivité dans les tissus auriculaire et ventriculaire. Nommé pour supprimer les arythmies ventriculaires.

Classe II: bêta-bloquants - affectent principalement les nœuds sinusaux et auriculo-ventriculaires. Les médicaments de cette classe modifient la conductivité du myocarde et empêchent le développement de nouveau d'essoufflement et de battements de coeur irréguliers.

Classe III: bloqueurs des canaux potassiques: augmente la durée du potentiel d'action et supprime l'automatisme.

Classe IV: bloqueurs des canaux calciques: supprime les potentiels d'action, aide à réduire la vitesse d'automatisme, de conduction.

Si le traitement médicamenteux n'a pas donné de résultats positifs et que l'arythmie, accompagnée de dyspnée, réapparaît, un implant de défibrillateur cardiaque ou un stimulateur cardiaque est alors implanté.

Fibrillation auriculaire

Cette affection est un type d’arythmie cardiaque et est accompagnée des symptômes suivants:

  • faiblesse
  • manque d'air
  • malaise à la poitrine,
  • augmentation du rythme cardiaque.

Caractéristiques du traitement de la fibrillation auriculaire

En plus des médicaments ci-dessus, qui sont également utilisés pour traiter la fibrillation auriculaire, les médecins prescrivent des médicaments pour prévenir les accidents vasculaires cérébraux. Habituellement, en plus des médicaments antiarythmiques, des anticoagulants oraux sont prescrits (médicaments qui réduisent la coagulation du sang dans les artères, les veines et les vaisseaux menant au cœur).

Insuffisance cardiaque

Cette affection se caractérise par un travail inefficace du cœur, dans lequel le sang circule à très basse vitesse. Ceci, à son tour, entraîne d'autres complications dans les organes qui ne reçoivent pas assez de nutriments et d'oxygène pour un fonctionnement normal. La maladie peut survenir après une crise cardiaque, un diabète, une pyélonéphrite ou une hypertension. Le plus souvent, l'insuffisance cardiaque est accompagnée d'un manque d'air et d'un rythme cardiaque lent. En plus des symptômes ci-dessus, vous pouvez recevoir:

  • toux avec expectorations blanches;
  • faiblesse
  • des nausées;
  • douleurs à la poitrine;
  • prise de poids soudaine.

Comment traite-t-on l'insuffisance cardiaque?

En ce qui concerne le traitement médicamenteux, les inhibiteurs de l'ECA sont prescrits à la plupart des patients souffrant d'insuffisance cardiaque. Ces médicaments, comme les diurétiques, aident à prévenir l’accumulation de liquide et ont également un effet protecteur sur le muscle cardiaque.

Les bêta-bloquants (bisoprolol ou carvedilol) sont prescrits en plus des inhibiteurs de l'ECA pour une protection accrue du cœur. Cependant, il est parfois nécessaire de faire une pause dans la prise de médicaments, car les bêta-bloquants peuvent provoquer une aggravation des symptômes, en particulier lorsque l'effort physique est accru.

Prolapsus de la valve mitrale

Les valves dans le cœur sont importantes pour que le sang coule dans la bonne direction. Si l'une des valves est défectueuse, le sang commence à fuir dans la direction opposée, ce qui augmente considérablement la charge sur le muscle cardiaque. Cependant, les patients peuvent présenter ces symptômes:

  • faiblesse
  • vertige
  • pression thoracique.

Si ces signes sont ignorés, une insuffisance cardiaque peut alors se produire. Elle s'accompagne d'essoufflement, d'une prise de poids importante et d'un rythme cardiaque irrégulier.

Comment traite-t-on le prolapsus de la valve mitrale?

Le traitement médicamenteux vise principalement à minimiser les symptômes négatifs et à prévenir d'autres dommages à la valve. L'objectif secondaire est la prévention de l'endocardite infectieuse, des arythmies et de l'insuffisance cardiaque.

Les bêta-bloquants sont utilisés pour traiter les palpitations cardiaques et l'essoufflement en cas de valvule mitrale endommagée. Mais si, en plus des symptômes ci-dessus, le patient présente un flux sanguin inversé significatif, le médecin peut vous prescrire:

  1. Médicaments anticoagulants pour réduire le risque de caillots (surtout si le patient est atteint de fibrillation auriculaire).
  2. Digoxin, flekainid et procainamide pour égaliser la fréquence cardiaque.
  3. Diurétiques (diurétiques) pour éliminer l'excès de sodium et les fluides corporels.
  4. Vasodilatateurs pour dilater les vaisseaux sanguins et réduire la charge sur le cœur. Le plus souvent, les vasodilatateurs prescrivent le nitrosorbide et le dibazol.

Causes des palpitations et de l'essoufflement, non liées à une maladie cardiaque

Le plus souvent, un essoufflement avec un rythme cardiaque anormal provoque une maladie cardiaque, mais dans certains cas, les causes des symptômes désagréables sont moins évidentes.

Prise de médicaments

Les médicaments utilisés pour traiter l'asthme et les troubles de la thyroïde peuvent provoquer des palpitations cardiaques et un essoufflement. Surtout souvent, ces effets secondaires se produisent la nuit. Vous devez vous inscrire pour une consultation avec votre médecin afin qu'il vous prescrive un autre type de pilule avec moins d'effets secondaires. Mais en aucun cas, ne peut pas arrêter le médicament, ou trouver des analogues sur Internet.

Perturbations hormonales

La grossesse, la ménopause et des menstruations irrégulières peuvent provoquer une faiblesse inexpliquée, des palpitations cardiaques et un essoufflement. Les symptômes désagréables disparaissent dès que les niveaux d'hormones redeviennent normaux. Dans de rares cas, une hormonothérapie est prescrite.

Attaques de panique

Si l'essoufflement et les palpitations cardiaques sont accompagnés d'une anxiété sur fond de stress constant, une crise de panique peut survenir. Cette affection ne met pas la vie en danger et peut survenir périodiquement chez toute personne en bonne santé.

Mais si les attaques de panique se produisent régulièrement, alors vous devriez demander l'aide d'un psychothérapeute. Il suffit de suivre une thérapie cognitivo-comportementale au cours de laquelle le médecin, sous forme de persuasion, aidera à abandonner les pensées négatives ou à les remplacer par des pensées positives. Il existe également des techniques respiratoires spéciales qui permettront d’égaliser rapidement le rythme cardiaque et d’empêcher le développement d’un essoufflement. Dans les cas graves, le médecin peut vous prescrire des antidépresseurs qui régulent les niveaux de sérotonine.

Mode de vie malsain

Certains médecins pensent que la fatigue chronique, la consommation persistante de tabac, d'alcool ou de drogues (même les poumons) peuvent provoquer des palpitations cardiaques et un essoufflement. Il suffit d'abandonner les mauvaises habitudes - et les symptômes désagréables disparaîtront sans traitement supplémentaire.

Il faut se rappeler que, malgré le fait que ni la dyspnée ni les battements de cœur rapides ne constituent en eux-mêmes une menace directe pour la vie, ils peuvent constituer un signal alarmant. Les cas isolés d'essoufflement n'indiquent pas une maladie du corps, mais le manque constant d'air et des battements de coeur anormaux constituent une voie directe vers le bureau du médecin de famille. Seul un spécialiste peut identifier correctement la cause des symptômes désagréables, poser un diagnostic correct et prescrire un traitement pour améliorer la santé du patient.

Dyspnée avec arythmie

Dyspnée avec arythmie

Les pathologies du coeur et des vaisseaux sanguins ne sont pas la dernière cause de décès chez l'homme. Tout d’abord, il s’agit d’un infarctus du myocarde. Cependant, les troubles fonctionnels ne sont pas moins dangereux. Ainsi, un trouble du rythme cardiaque peut être une cause de blocage des artères et de débit sanguin insuffisant vers les organes. La dyspnée avec arythmies peut également indiquer le développement de complications.

Qu'est-ce que l'arythmie?

L'arythmie est un trouble de la fonction du muscle cardiaque caractérisé par l'apparition de rythmes de contraction anormaux. La maladie peut être accompagnée d'attaques épisodiques ou de violations persistantes des fonctions du cœur. Selon la forme du trouble du rythme cardiaque, les patients peuvent présenter des battements cardiaques excessivement fréquents, rares ou erratiques. La plus grande menace pour la santé est une violation de l'hémodynamique.

Le cœur est l'organe humain le plus actif sur le plan fonctionnel. La couche musculaire, le myocarde, effectue des contractions régulières qui fournissent à toutes les cellules du corps des substrats en oxygène et en énergie. Entre les contractions, le muscle se détend et les sections cardiaques sont remplies de sang uniquement pendant la petite phase du repos. Toutes ces fonctions sont contrôlées par un système de régulation interne constitué de noeuds et de fibres conducteurs. La régulation neuro-humorale externe joue un rôle secondaire. Dans les arythmies, la régulation du rythme cardiaque est perturbée et le myocarde ne fournit pas suffisamment d'oxygène à la cellule.

Les complications de l'arythmie sont une conséquence des modifications du débit sanguin. En raison des contractions chaotiques dans le sang, des caillots se forment qui peuvent obstruer l'artère et endommager de ce fait un organe particulier. En outre, une perturbation du rythme du rythme entraîne un manque d'approvisionnement en sang. La dyspnée avec arythmie se produit lorsqu'il y a une insuffisance de sang dans les poumons.

Types d'arythmie

Les troubles du rythme de l'activité cardiaque sont classés en fonction de leur lieu d'origine, de la forme de leur influence sur les contractions et de la fréquence des crises. Les types suivants sont les plus courants:

  • Bradycardie - dysfonctionnement du myocarde, caractérisé par de rares contractions. Le diagnostic peut être posé avec une fréquence cardiaque inférieure à 60 fois par minute.
  • Tachycardie - apparition de contractions trop fréquentes du myocarde. En règle générale, lors d'une tachycardie, le cœur du patient bat plus souvent 100 fois par minute.
  • Le tremblement est un battement de coeur intermittent. En règle générale, c'est la tachyarythmie qui survient après des interventions chirurgicales sur le cœur ou dans le contexte de maladies primaires.
  • La fibrillation est une contraction réductrice du rythme caractérisée par des battements de coeur trop fréquents et chaotiques. La fibrillation auriculaire est également appelée fibrillation auriculaire.
  • Extrasystole - l'apparition d'un battement de coeur supplémentaire immédiatement après la systole. La forme la plus bénigne de la maladie.

Il est nécessaire de distinguer le changement naturel dans la fréquence des contractions du cœur, dû à l'adaptation au stress, et la pathologie. Par exemple, le travail musculaire actif nécessite plus de sang. Pour s'assurer que les muscles se contractent avec le sang, les systèmes nerveux et humoral provoquent une tachycardie temporaire. Au repos ou pendant le sommeil, le cœur peut battre moins souvent, ce qui est aussi une adaptation. La bradycardie, la tachycardie et d'autres formes d'arythmie surviennent indépendamment des besoins actuels du corps.

Les causes

Le rôle principal dans la régulation du cœur joue un système conducteur du myocarde, formé de noeuds et de fibres musculaires modifiées. Le signal électrique qui déclenche la contraction du cœur se produit dans le noeud auriculaire à une certaine fréquence. Le noeud auriculo-ventriculaire, le faisceau de His et des structures plus petites sont responsables de la propagation du signal dans d'autres sections du myocarde. De plus, le signal des oreillettes aux ventricules se propage avec un retard, de sorte que les chambres du cœur ont le temps de se remplir de sang. Un trouble du rythme peut survenir avec des lésions des structures conductrices du cœur et une altération de la régulation neurohumorale.

  • Destruction partielle du tissu myocardique à la suite d'une crise cardiaque, d'une intervention chirurgicale et d'un traumatisme à la poitrine.
  • Lésions infectieuses et toxiques du cœur.
  • Changements dans la structure du coeur: épaississement des murs et chambres élargies.
  • Cardiopathie ischémique.
  • Hypertension artérielle et athérosclérose.
  • Pathologie de la glande thyroïde.
  • Déficit ou excès de sodium, calcium, potassium et magnésium dans le sang.
  • Tabagisme et alcoolisme
  • Effets secondaires des médicaments.
  • Utilisation de stimulants narcotiques.
  • Stress et troubles anxieux.

Pas la dernière valeur dans l'étiologie de la maladie et occuper des facteurs de risque. Le premier est l'utilisation d'aliments gras, une sédentarité, le diabète et la vieillesse. Ces facteurs provoquent non seulement des troubles du rythme, mais également d'autres maladies du système cardiovasculaire.

Les symptômes

Le tableau clinique du trouble du rythme peut être différent. Ainsi, certains patients ont des attaques rares qui ne sont pas accompagnées de symptômes, tandis que d'autres forment une forme chronique avec des complications. La pratique médicale montre que l'essoufflement avec arythmies est le symptôme le plus courant. Les autres signes de la maladie comprennent:

  • Douleur dans le coeur.
  • Sensation de pulsation dans le temple.
  • L'insomnie.
  • Vertiges et nausées.
  • Perte de conscience à court terme.
  • Transpiration excessive.
  • Anxiété.

Les symptômes apparaissant généralement lors d’une exacerbation, la fréquence des crises détermine le degré de détérioration de la qualité de vie du patient. La fibrillation auriculaire, essoufflement avec lequel peut être très long, a souvent les symptômes les plus prononcés.

Pourquoi la dyspnée survient-elle pendant une arythmie?

Les troubles du rythme cardiaque affectent principalement l'apport sanguin aux organes. Cela est dû au fait que des battements cardiaques trop fréquents ou chaotiques empêchent les chambres du cœur de se remplir de sang, entraînant une détérioration de la fonction de pompage de l’organe. Le cerveau le plus susceptible à l'ischémie est le cerveau, mais d'autres systèmes en souffrent également. L'essoufflement en cas d'arythmie est, dans ce cas, dû à un débit sanguin insuffisant vers les poumons.

Une autre cause possible d'insuffisance respiratoire est l'accumulation de sang dans les veines lors d'insuffisance cardiaque. Dans ce cas, ce symptôme indique une complication grave de la maladie. Souvent, la dyspnée en cas d'arythmie apparaît sur fond d'effort physique, lorsqu'un cœur affaibli est incapable de s'adapter au travail des muscles.

Méthodes de diagnostic de la maladie

Pour diagnostiquer les arythmies, il est nécessaire de consulter un médecin généraliste ou un cardiologue. Au cours de la consultation, le médecin examinera les plaintes, examinera l'historique des facteurs de risque et procédera à un examen physique. D'autres diagnostics peuvent inclure des méthodes de recherche instrumentale et de laboratoire.

  • Électrocardiographie - enregistrement de l'activité électrique du cœur à l'aide d'un appareil spécial et d'électrodes. Selon les résultats d'une telle étude, on peut juger du retard dans la conduction de l'impulsion et suggérer la source de l'arythmie. Dans le cas d'attaques rares de la maladie ou de la forme latente d'électrocardiographie conventionnelle, cela peut ne pas suffire.
  • Surveillance Holter - méthode d’enregistrement à long terme par cardiogramme (24 à 48 heures). Un dispositif portable est placé sur le corps du patient, enregistrant l'activité du myocarde pendant une longue période. Il est demandé au patient de consigner l'heure d'apparition des symptômes de la maladie afin de clarifier la zone de recherche. C’est le meilleur moyen de détecter les crises rares.
  • Vélo ergométrie - enregistrement de l'activité myocardique (ECG) lors de contractions actives. On suppose que chez certains patients, une charge cardiaque élevée provoque une crise d'arythmie. Si l’utilisation de simulateurs n’est pas possible, des médicaments sont utilisés pour stimuler le cœur.
  • Échocardiographie - visualisation du cœur à l'aide d'un appareil à ultrasons. Pendant l'examen, le médecin peut observer le travail du cœur sur le moniteur.
  • L'angiographie des vaisseaux cardiaques est une méthode aux rayons X nécessaire pour déterminer les causes de l'arythmie. Le blocage ou le rétrécissement des artères coronaires peut provoquer une ischémie et un infarctus du myocarde.
  • Imagerie par résonance magnétique et par ordinateur - méthodes permettant d’obtenir des images de différentes parties du cœur en haute résolution. C'est une méthode efficace pour localiser les lésions tissulaires.
  • Des tests sanguins pour les maladies de la thyroïde, le déséquilibre électrolytique et la crise cardiaque.

Plus le nombre de méthodes utilisées pour diagnostiquer la maladie est important, plus le diagnostic final est précis.

Traitement

Les troubles du rythme cardiaque sont traités par chirurgie ou par médication. La méthode de correction de la pathologie chez un patient particulier dépend de la fréquence des crises et de la forme d'arythmie.

  • Les médicaments antiarythmiques, dont l'action permet d'arrêter l'attaque et de normaliser le rythme des contractions du myocarde.
  • Préparations nécessaires au rétablissement du fonctionnement normal des sentiers. Ce sont des glycosides cardiaques et des bêta-bloquants.
  • Anticoagulants pour prévenir le blocage des vaisseaux cérébraux.

Les préparations pour le traitement symptomatique sont utilisées lors de l'apparition des symptômes. Même un essoufflement avec arythmie cardiaque peut indiquer la survenue d'une crise.

  • Élimination radiofréquence de la source du trouble du rythme.
  • Plastie vasculaire et élimination des pathologies cardiaques structurelles.

Les médecins recommandent aux patients de respecter les mesures préventives. La dyspnée dans la fibrillation auriculaire, qui peut être difficile à traiter, est éliminée à l'aide d'exercices spéciaux.

Ainsi, le trouble du rythme de l'activité cardiaque est une conséquence fréquente des pathologies structurelles et fonctionnelles de l'organe. Lorsque les symptômes apparaissent, il est recommandé de consulter un médecin et de tout savoir sur un trouble tel que l'arythmie: essoufflement, traitement des convulsions et mesures préventives.

Pourquoi une dyspnée avec arythmies

Pourquoi la dyspnée après une crise cardiaque et ce qui peut être fait

Pour le traitement de l'hypertension, nos lecteurs utilisent avec succès ReCardio. Vu la popularité de cet outil, nous avons décidé de l’offrir à votre attention.
Lire la suite ici...

L'essoufflement après une crise cardiaque est une conséquence de l'insuffisance cardiaque et peut indiquer la survenue de complications après un accident vasculaire cérébral. Infarctus du myocarde - Décès d’une partie du muscle cardiaque à la suite d’une cessation partielle ou totale de son apport sanguin. Les conséquences d’une crise cardiaque peuvent être aiguës et lointaines. Aiguë - se produit à la suite d'une nécrose du tissu du muscle cardiaque et d'une circulation insuffisante du ventricule gauche. Distant - sont une conséquence de l'insuffisance du myocarde due à des cicatrices au site de la nécrose.

Tout le monde sait que l'infarctus du myocarde est une maladie très dangereuse, qui occupe la première place parmi toutes les causes de décès sur la planète. De plus, ces dernières années, une crise cardiaque "rajeunit rapidement".

Causes de la dyspnée dans la période post-infarctus

Les crises d'asthme et l'essoufflement accompagnent de nombreuses conditions pathologiques au cours de la période post-infarctus, qui sont associées à un stress excessif sur le ventricule gauche du cœur et à son échec.

La dyspnée seule n'est pas une maladie, mais un symptôme de changements négatifs survenant dans le corps.

Les manifestations caractéristiques de la dyspnée sont:

  1. Sensation de manque d'air, difficulté à respirer lors de l'inspiration ou de l'expiration.
  2. Augmentation de la respiration, augmentation de l'excursion thoracique (différence de volume pendant l'inhalation et l'expiration).
  3. Bruits extérieurs en train de respirer - respiration sifflante, gargouillis, sifflement.

L’infarctus du myocarde entraîne des modifications irréversibles du muscle cardiaque, une stagnation du sang dans la circulation pulmonaire, un apport sanguin insuffisant dans tous les tissus et systèmes de l’organisme et la survenue de processus oxydatifs dus au manque d’oxygène. La présence d'essoufflement dans l'insuffisance cardiaque contribue à un certain nombre de facteurs qui augmentent la charge sur le muscle cardiaque ou réduisent l'efficacité de ses contractions.

La charge sur le myocarde en insuffisance cardiaque après une crise cardiaque augmente en raison de:

  1. Troubles du rythme cardiaque.
  2. L'hypertension.
  3. Cardiosclérose

La contractilité du myocarde est réduite en raison de l'ischémie - un apport sanguin insuffisant au cœur en raison du rétrécissement de la lumière des artères coronaires. En raison de la nécrose du muscle cardiaque et de ses cicatrices, l'efficacité des impulsions cardiaques est altérée.

Avec un traitement approprié et opportun des conditions post-infarctus et des mesures de rééducation efficaces, le patient se débarrasse des conséquences d'une catastrophe cardiovasculaire, notamment de l'essoufflement. Cependant, il convient de rappeler que l'orthopnée (dyspnée) est très souvent un signe alarmant de complications post-infarctus pouvant survenir immédiatement après une attaque ou après un certain temps.

Complications post-infarctus avec essoufflement

Après l’arrêt d’une attaque aiguë, la santé du patient n’est pas toujours en voie de guérison. Dans certains cas, des complications peuvent se produire qui se manifestent soudainement ou augmentent avec le temps. Très souvent, ils représentent une menace pour la vie du patient. L'essoufflement peut être un symptôme et un signal très alarmant, indiquant la survenue de telles complications.

Œdème pulmonaire

L'une des plus terribles complications post-infarctus pouvant entraîner la mort du patient. Survient le plus souvent chez les personnes âgées et en cas de crise cardiaque répétée. Cette pathologie est due à une insuffisance ventriculaire gauche aiguë.

Symptômes de l'œdème pulmonaire:

  • essoufflement, accompagné de respiration sifflante, sifflement, gargouillis;
  • sensation aiguë de manque d'air;
  • respiration accrue;
  • toux avec écume sanglante;
  • pâleur de la peau et cyanose des lèvres, des doigts.

L'attaque peut être fulgurante, prolongée et ondulée. Le résultat dépend de la rapidité du diagnostic et des premiers secours.

Choc cardiogénique

La cause de cette affection est une lésion importante du muscle cardiaque, qui empêche le cœur de s’acquitter de ses fonctions.

  • baisse de la pression artérielle;
  • douleurs thoraciques sévères;
  • essoufflement qui augmente rapidement;
  • "Marbré" de la peau.

Le traitement d'urgence de cette complication est effectué à l'hôpital et comprend un ensemble de mesures visant à sauver la vie du patient.

Cardiosclérose post-infarctus

Cette pathologie découle du remplacement d'une partie du muscle cardiaque par du tissu conjonctif et de l'apparition de cicatrices, ce qui entraîne une augmentation de la masse cardiaque, la croissance de cavités dans l'un des ventricules ou dans l'un des ventricules, la déformation des valvules, un ralentissement du cœur et la perméabilité vasculaire.

Les symptômes caractéristiques sont:

  • palpitations cardiaques, arythmie;
  • essoufflement, manque d'oxygène lors de la respiration;
  • gonflement des membres inférieurs;
  • gonflement des veines du cou;
  • foie élargi.

Au tout début du développement de la maladie, l'essoufflement apparaît lors d'un effort physique, puis il se produit dans un état de repos et la position couchée, ainsi que pendant le sommeil, la respiration peut cesser - l'apnée.

Les hommes développent souvent une tachycardie. Cette pathologie s'accompagne également d'une diminution de l'efficacité et d'une augmentation de la fatigue.

L'infarctus du myocarde provoque d'autres complications dans le travail du système cardiovasculaire. Après avoir subi une attaque, le système de conduction cardiaque en souffre, c'est-à-dire que la formation de nécrose contribue à perturber la conduction des impulsions cardiaques et le dysfonctionnement du cœur. Les interruptions de la fréquence cardiaque, à leur tour, entraînent la formation de caillots sanguins qui, avec le temps, peuvent se détacher des parois des cavités cardiaques et provoquer le blocage des vaisseaux vitaux.

Comment puis-je faire face à la dyspnée post-infarctus

Que faire si le malaise sous forme de manque d'air et d'essoufflement se produit après une crise cardiaque? Tout d'abord, il est nécessaire de poser un diagnostic approprié et de respecter scrupuleusement les recommandations du cardiologue.

En outre, il est très important de repenser le mode de vie et de prendre soin de votre santé:

  1. Éliminez les mauvaises habitudes - tabagisme et consommation excessive d'alcool.
  2. Surveiller le poids corporel et lutter contre l'obésité.
  3. Plus à être en plein air, évitez les salles étouffantes, très enfumées et poussiéreuses.
  4. Se conformer au sommeil et au repos.
  5. Entraînez votre muscle cardiaque à l'aide d'exercices spéciaux et d'un effort physique modéré. Marcher au grand air est une excellente alternative à tout entraînement.
  6. Évitez le stress et la tension nerveuse. Plus pour être dans un environnement agréable, pour communiquer avec des personnes positives et des animaux domestiques.
  7. Un régime est une condition nécessaire pour prévenir les maladies du système cardiovasculaire et la récurrence de la maladie.

Des mesures de réadaptation et un traitement spécial au spa aideront non seulement à surmonter les effets d’une crise cardiaque, mais également à éviter ses complications. En outre, vous devez surveiller l'état du corps, effectuer régulièrement un cardiogramme et être observé par un cardiologue.

Quel est le pouls dans la tachycardie, qui est une tachycardie dangereuse

La tachycardie est une augmentation du nombre de contractions cardiaques par rapport à la valeur normale. La déviation des indicateurs d’onde de pouls peut être causée par des facteurs environnementaux ou signaler la maladie.

La valeur du pouls est normale

Selon les recommandations de l'Organisation mondiale de la santé, son rythme cardiaque normal est compris entre 60 et 90 battements par minute. En conséquence, la tachycardie est considérée comme une impulsion dont la valeur dépasse 90 battements.

Technique de comptage d'impulsions

Pour déterminer la valeur normale du pouls, prenez une position confortable. Le comptage de la fréquence cardiaque s'effectue dans une atmosphère détendue. L'intervalle entre l'étude et le dernier repas doit être d'au moins 2 heures.

Appuyez sur une main avec l'index et le majeur de l'artère sur le poignet vers le pouce de l'autre main. Sentez le pouls et notez l'heure. Il est impératif de compter le nombre de coups dans la minute, car avec une arythmie ou une perturbation du flux sanguin, une onde de pouls inégale peut être observée.

Diagnostic différentiel

Comment distinguer un symptôme dangereux d'une accélération temporaire du rythme cardiaque?

L'augmentation de la fréquence cardiaque est une variante de la norme si elle survient en réponse à des facteurs tels qu'une augmentation de la température ambiante, un manque d'oxygène, un effort physique ou des situations de stress. Ainsi, par exemple, on remarque que lorsque la température corporelle augmente de 1 degré, la fréquence cardiaque augmente de 10 battements par minute.

Avec la tachycardie dans le contexte d’une santé parfaite, il n’ya pas de symptômes pathologiques tels que les acouphènes, les vertiges, l’essoufflement, le noircissement des yeux, une sensation de décoloration et une insuffisance cardiaque. Après un certain temps, le pouls se normalise indépendamment.

Si l'augmentation de la fréquence cardiaque est un symptôme de la maladie, elle peut être accompagnée des symptômes suivants:

  • Sensation subjective de battement de coeur ou d'interruption du travail du coeur.
  • Vertiges, assombrissement des yeux, mouches clignotantes, faiblesse, évanouissement.
  • Dyspnée au repos.

Tachycardie en tant que symptôme

La combinaison d’une augmentation de la fréquence cardiaque et d’autres symptômes dans certains cas vous permet d’établir un diagnostic préliminaire.

  1. Les causes d’un complexe symptomatique comme la tachycardie, la sensation de rythme cardiaque, la faiblesse, l’évanouissement, les vertiges, les maladies suivantes peuvent survenir: tachycardie supraventriculaire et ventriculaire, arythmie de genèse variée. L'établissement du diagnostic final aidera d'autres méthodes de recherche, y compris un ECG.
  2. Si la tachycardie est associée à la pâleur, à la fatigue, aux vertiges, à une distorsion du goût et de l'odorat, il s'agit probablement d'anémie. Dans ce cas, une augmentation de la fréquence cardiaque sert de mécanisme compensatoire pour fournir à l'organisme la quantité d'oxygène nécessaire.
  3. Dans le cas où l'augmentation du pouls est accompagnée d'essoufflement, de faiblesse, de soif et d'apparition des symptômes, précédée d'une perte de sang importante ou de vomissements excessifs et d'une déshydratation, la cause de la maladie était une diminution du volume de sang en circulation.

Si l'augmentation du pouls est observée simultanément avec n'importe quelle condition pathologique, vous devriez consulter un médecin. Vous ne pouvez pas prendre de drogue vous-même ou, pire encore, ignorer le symptôme qui apparaît. Un diagnostic opportun peut révéler la maladie à un stade précoce, ce qui permettra un traitement plus efficace.

Hypoxie myocardique

  • Pourquoi l'hypoxie survient
  • Manifestations cliniques
  • Caractéristiques de l'hypoxie chronique
  • Diagnostics
  • Ce qui est nécessaire pour le traitement
  • Comment saturer le myocarde en oxygène

Le terme "hypoxie" désigne tout déficit en oxygène dans les tissus et les organes. Une variété de causes entraînent une diminution de la teneur en oxygène et sans cela, les cellules du corps ne sont pas capables de produire de l'énergie pour leur existence et meurent.

Certains organes vitaux possèdent un moyen "d'extraction" d'énergie anaérobie (sans oxygène), mais celui-ci ne répond pas à tous les besoins de consommation. Si vous n'intervenez pas dans ce processus à l'aide d'un traitement, vous assisterez à une phase de changements nécrotiques irréversibles.

L'hypoxie myocardique est un état pathologique de la "faim" du muscle cardiaque. Il est possible sous deux formes:

  • hypoxie locale - lorsqu'il manque de l'oxygène, seul le myocarde;
  • comme une manifestation particulière d'échec général dans le corps.

Les maladies du muscle cardiaque réduisent sa force, perturbent l'apport de sang dans les tissus et traduisent la pathologie du niveau local au niveau général.

Pourquoi l'hypoxie survient-elle?

Le myocarde souffre d'un manque d'oxygène pour les raisons suivantes:

  • concentration insuffisante d'oxygène dans l'environnement - se produit dans une pièce encombrée, dans une atmosphère enfumée, dans une région montagneuse, dans des bouteilles de plongée lors de voyages sous-marins;
  • réponse adaptative altérée - dans des situations stressantes, une activité physique accrue, le cœur a besoin de plus d'oxygène;
  • perturbation du bon fonctionnement du système respiratoire - spasmes des bronches, tissu pulmonaire insuffisant pour échanger du dioxyde de carbone en oxygène (pour l'asthme bronchique, l'emphysème, la pneumonie, la thrombose pulmonaire, la tuberculose respiratoire);
  • violations du nombre d'erythrocytes, une diminution du taux d'hémoglobine entraîne une diminution de la liaison des molécules d'oxygène et de son acheminement (anémie, stade grave de l'érythrémie, leucémie);
  • l'effet des poisons, l'intoxication - provoquent le blocage d'enzymes impliquées dans les processus d'assimilation de substances générant de l'énergie;
  • hypoxie circulatoire - dans les maladies du cœur et des vaisseaux sanguins entraînant une diminution du flux sanguin systolique en raison d'une faiblesse du myocarde (crise cardiaque aiguë, cardiopathie, ischémie, insuffisance cardiaque en cas de malformation).

Dans la plupart des cas, les patients ont une forme mixte, 2 facteurs ou plus sont impliqués dans la maladie.

Dans l’hypoxie myocardique, le principal «coupable» est le plus souvent l’effondrement de la régulation neurohumorale de l’activité cardiaque. Les modifications de la moelle épinière ou de l'hypothalamus, où se trouvent les centres de contrôle cardiovasculaire, devraient compenser les besoins du muscle cardiaque. La violation de cette connexion est lourde de manifestations de faim énergétique.

Manifestations cliniques

Les symptômes de l'hypoxie myocardique peuvent apparaître soudainement (forme aiguë) ou augmenter progressivement (chronique). Le taux de croissance des signes de "faim" d'oxygène dépend de l'intensité du facteur de dommage et des caractéristiques individuelles du corps, de la capacité à accumuler et à stocker des ressources énergétiques et à se protéger.

Pour le traitement de l'hypertension, nos lecteurs utilisent avec succès ReCardio. Vu la popularité de cet outil, nous avons décidé de l’offrir à votre attention.
Lire la suite ici...

La forme aiguë peut être fatale en quelques minutes ou quelques heures sans traitement. Le processus chronique dure des années. Dans le même temps, des symptômes d'insuffisance cérébrale apparaissent. Certains chercheurs émettent une forme subaiguë qui dure plusieurs dizaines d'heures. Les critères de séparation précis n'existent pas.

Une hypoxie modérée est typique:

  • tachycardie, extrasystoles de groupe, épisodes de troubles du rythme paroxystique, ceci est causé par une augmentation du rythme cardiaque pour compenser l'apport sanguin aux organes internes;
  • essoufflement - mécanisme physiologique pour augmenter la capacité de ventilation des poumons;
  • lèvres et doigts bleus;
  • douleur dans la région du cœur telle que crises d'angine.

Lors de la mesure de la pression artérielle, des nombres plus élevés sont possibles.

La forme fulminante, par exemple, causée par un choc cardiogénique, entraîne rapidement une faiblesse cardiaque croissante, une chute de la pression artérielle. Les arythmies sont dangereuses pour la vie - fibrillation ventriculaire, fibrillation auriculaire paroxystique.

Caractéristiques de l'hypoxie chronique

La forme chronique de déficit en oxygène du myocarde se développe progressivement et dépend de:

  • le mécanisme prédominant du développement de la pathologie;
  • la gravité et la durée de l'hypoxie;
  • les conditions environnementales dans lesquelles vit le patient;
  • sensibilité individuelle d'une personne au manque d'énergie.

Une personne dont l'immunité est bien développée se distingue par un niveau élevé de processus métaboliques dans les tissus, raison pour laquelle ses mécanismes d'adaptation persistent et agissent longtemps.

Diagnostics

Une hypoxie myocardique au stade initial est détectée:

  • selon la composition en éléments sanguins, il y a une libération compensatoire accrue de globules rouges dans le sang périphérique, respectivement, le niveau d'hémoglobine augmente;
  • avec une diminution du fonctionnement d'autres organes, principalement des cellules du foie, ce qui affecte le changement des tests biochimiques;
  • lors de la détermination de l'oxygène dans les tissus - moins de 95% du niveau normal.

En cas de dommages toxiques, des substances chimiques nocives (sels de métaux lourds, plomb, poisons) peuvent être identifiées.

L'évolution ultérieure de la maladie entraîne:

  • une modification du côté acide de la balance (le pH sanguin indique une acidose) en raison de l'accumulation de toxines et d'acide lactique;
  • augmentation des niveaux de dioxyde de carbone dans le sang;
  • réduire le niveau de saturation en oxygène jusqu'à 60 - 80%.

Qu'est-ce qui est nécessaire pour le traitement?

Le traitement de l'hypoxie nécessite l'élimination des principaux facteurs de la maladie:

  • il est nécessaire de saturer le mélange d’air en oxygène par inhalation; dans les cas graves, transfert du patient vers une ventilation artificielle des poumons;
  • avec anémie - transfusion de composants sanguins, l'introduction de préparations à base de fer;
  • utilisation d'antidotes en cas d'intoxication par des substances toxiques;
  • élimination du bronchospasme et traitement des maladies pulmonaires;
  • élimination des scories accumulées, rétablissement de l'équilibre acide-base normal;
  • amélioration de la contractilité du muscle cardiaque, élimination des signes d'insuffisance cardiaque;
  • normalisation de la circulation sanguine dans les artères et les veines, à l'exception de la stagnation et des obstacles mécaniques;
  • améliorer les propriétés rhéologiques (viscosité) du sang.

Comment saturer le myocarde en oxygène

Il est conseillé aux patients de la chronique de passer plus de temps à l’extérieur. Marcher dans les parcs et les places permet de respirer un air plus pur, d’augmenter la ventilation.

Lorsque l'exacerbation est recommandée pour limiter le mode moteur.

Les médicaments qui augmentent la résistance du myocarde au manque d'oxygène sont appelés antihypoxants. Ils sont divisés en 3 groupes:

  • avoir un large spectre d'action (direct);
  • effets indirects;
  • mixte

Groupe 1

Les antihypoxants à action directe stimulent les processus énergétiques dans les tissus du muscle cardiaque en:

  • restauration des méthodes aérobies et amélioration des méthodes anaérobies d’obtention d’énergie par l’activation des enzymes respiratoires de l’ubiquinone, le cytochrome C;
  • élimination des scories accumulées, résidus d'acide;
  • réduire les effets des radicaux oxydants libres;
  • protection des vaisseaux coronaires;
  • élimination de l'ischémie myocardique;
  • propriétés anti-arythmiques disponibles;
  • restauration des connexions avec les centres du cerveau.

Le groupe comprend de tels médicaments:

  • Mildronat,
  • Mexidol,
  • Actovegin,
  • Oxybutyrate de sodium,
  • Betimil,
  • Néoton
  • Piracetam,
  • Preductal
  • Cytomac.

Groupe 2

Avec des effets indirects, l'effet est fourni par le transfert du cœur à un niveau inférieur de consommation d'oxygène. Les médicaments réduisent simultanément tous les processus métaboliques. Ils sont nécessaires en cas d'urgence pendant une courte période afin d'accroître la survie des tissus. Une administration prolongée n'est pas possible car le travail mental du cerveau diminuera.

Des effets similaires ont:

  • sédatifs et somnifères;
  • agents utilisés pour l'anesthésie générale;
  • certains bloqueurs des canaux calciques;
  • partie α-bloquants.

Ces outils vous permettent de survivre à une période difficile, de stimuler les processus d'adaptation dans le cœur, mais ne permettent pas une adaptation durable au stress.

Groupe 3

Les médicaments mélangés ont les propriétés des deux groupes précédents. Ceux-ci incluent des médicaments développés et obtenus à partir de plantes en combinaison avec des complexes vitaminiques (vitamines E, A, groupes B, D, C) et des micro-éléments nécessaires au myocarde (potassium, magnésium, fer, sélénium, chrome et autres).

Indiqué dans l'hypoxie chronique, en particulier dans le traitement des enfants et des personnes âgées.

Antihypoxants à base de plantes

Dans le traitement des formes chroniques, il est recommandé d'utiliser des tisanes, des décoctions d'herbes. Vous pouvez les fabriquer vous-même, mais il est préférable de consulter un médecin.

Au moyen d'une action prononcée, on peut citer:

  • aubépine
  • marais calamus
  • l'arnica,
  • affluent
  • ortie,
  • cassis (feuilles et fruits),
  • rowan (fruit),
  • mélisse,
  • tilleul (feuilles).

Les actions modérées ont:

Les antihypoxants faibles sont:

Le traitement de l'hypoxie doit commencer le plus tôt possible. Le développement de modifications irréversibles du myocarde peut être prévenu à l'aide de remèdes à base de plantes, en les prenant dans des bouillons.

Arythmie et essoufflement

Causes et traitement des arythmies cardiaques

Pendant de nombreuses années, luttant sans succès contre l'hypertension?

Le responsable de l'institut: «Vous serez étonné de la facilité avec laquelle il est possible de guérir l'hypertension en la prenant tous les jours.

L'arythmie du coeur est une maladie grave dans laquelle une personne a une violation de la séquence et du rythme de la contraction des muscles du coeur. Ce concept inclut tout un groupe de maladies, chacune d’elles étant déterminée par un changement dans la formation et la conduction des contractions des muscles cardiaques. En conséquence, les maladies associées à une arythmie du travail du coeur sont appelées arythmies: tachycardie, bradycardie, extrasystole, fibrillation auriculaire et plusieurs autres.

Groupes à risque

Parmi toutes les pathologies cardiaques connues en médecine, la proportion de maladies telles que les arythmies est assez élevée. Depuis l'âge de 50 ans, l'arythmie est diagnostiquée chez environ 1% des personnes mais, avec chaque année de vie, les chances de survenue d'un tel événement sont de plus en plus grandes: à environ 60 ans, elle atteint déjà le niveau de 10%. Chez les hommes, la maladie est plus fréquente que chez les femmes, environ 1,5 fois.

Pour le traitement de l'hypertension, nos lecteurs utilisent avec succès ReCardio. Vu la popularité de cet outil, nous avons décidé de l’offrir à votre attention.
Lire la suite ici...

Récemment, cette maladie a souvent été diagnostiquée chez les enfants et les adolescents. Dans ce cas, la maladie est innée. Parfois, la pathologie est associée à différents types de maladies, à cause desquelles elle commence son développement.

La violation de la fonction conductrice du cœur, ou d’au moins un de ses départements, provoque l’hétérogénéité des décharges dans le cœur. Il n'y a pas si longtemps, il est apparu clairement qu'une attaque au cours d'une arythmie - une lésion du muscle cardiaque même grave - n'était pas la cause de cette pathologie, ce qui en faisait une maladie autonome.

Raisons

Les causes des arythmies sont très différentes. Cependant, ils conduisent tous au fait qu'il existe un dysfonctionnement du système conducteur du myocarde (une grande accumulation de cellules, en raison de laquelle il existe des nœuds le long desquels l'influx nerveux va). Sous son influence, le muscle du coeur se contracte.

Les symptômes d'arythmie indiquent que le nombre de nœuds a été augmenté ou diminué. À la suite du changement de temps entre les contractions, il devient plus ou moins. Un trouble du rythme cardiaque implique qu'il existe une période différente entre les battements.

En tant que causes immédiates de cette maladie, les cardiologues distinguent un certain nombre de pathologies du muscle cardiaque:

  1. Infarctus du myocarde.
  2. Cardiopathie ischémique.
  3. Myocardite
  4. Cardiomyopathie.
  5. Dystrophie myocardique
  6. Athérosclérose des vaisseaux coronaires.
  7. Coeur pulmonaire.
  8. Anomalies du muscle cardiaque de type congénital.

Il faut dire qu'une affection totalement différente, non liée à une maladie cardiaque, peut provoquer une arythmie:

  1. Stress ou tout type de traumatisme psychologique.
  2. Empoisonnement ou médicaments en surdose.
  3. Perturbation du métabolisme d'éléments importants: potassium, magnésium, calcium et quelques autres.

La cause des arythmies devient souvent un choc électrique, une chirurgie cardiaque, une surdose de stupéfiants ou de boissons alcoolisées.

Développement

Afin de comprendre comment traiter l'arythmie cardiaque, il est nécessaire de savoir pour quelles raisons certaines personnes le rencontrent en tant que phénomène permanent, tandis que d'autres en souffrent en tant qu'état transitoire. Cela peut être dû au mode de vie qu'une personne mène. Les facteurs de risque d'occurrence constante d'arythmie sont:

  1. Boire de l'alcool, fumer.
  2. Exposition à diverses maladies infectieuses.
  3. Plan de travail physique ou mental.
  4. La présence dans l'alimentation trop de stimulants: café, thé, énergie variée.
  5. Usage permanent de drogues.
  6. Mauvaise hérédité.

Variétés

Chaque cardiologue est bien conscient de ce qu'est l'arythmie du coeur. Cependant, pour être pleinement informé et correctement diagnostiqué, il convient d'étudier les types d'arythmie:

  1. L'arythmie sinusale se manifeste par une violation de la fréquence cardiaque. Le plus souvent, il peut être trouvé chez les garçons et les filles, dont l'organisme subit régulièrement un effort physique pouvant interrompre le rythme respiratoire.
  2. La tachycardie sinusale est caractérisée par une augmentation de la fréquence cardiaque.
  3. La bradycardie sinusale est déterminée par une diminution de la fréquence des contractions du muscle cardiaque.
  4. Asystolia atrial arrête complètement le nœud sinusal, de sorte que le cœur puisse s’arrêter simplement.

Les pathologies congénitales à l'origine de l'arythmie sont généralement associées à la migration du conducteur supraventriculaire. De plus, le rythme du noeud responsable de l'oreillette et du ventricule est perturbé. Ce sont les 2 causes les plus courantes de type congénital dans l'arythmie, mais en réalité il y en a beaucoup plus.

Signes de

Les symptômes des arythmies cardiaques sont généralement très étendus et il est donc assez facile de diagnostiquer le type de maladie. En particulier, si une personne souffre de tachycardie sinusale, lorsque le pouls dépasse 90 pulsations par minute, son cœur bat très vite et l’essoufflement se manifeste. S'il doit travailler physiquement, il va se fatiguer pendant une courte période.

Pour commencer le traitement de l'arythmie du coeur de ce genre, vous devez d'abord établir sa force. Les attaques de tachycardie se produisent souvent de manière inattendue pour le patient. Ils peuvent durer de quelques minutes à plusieurs jours. Une personne présente des symptômes d'arythmie: transpiration excessive, faiblesse grave. Certains ont l'impression que leur cœur leur saute à la poitrine.

La tachycardie affaiblit souvent les selles, parfois le cœur commence à faire très mal, une personne peut même s'évanouir. Il arrive que la tachycardie se transforme en une maladie chronique, appelée fibrillation ventriculaire. Une personne sujette aux maladies cardiaques souffre d'arythmie après avoir mangé, en particulier s'il a mangé des aliments riches en cholestérol.

Dans la bradycardie, le nombre de contractions du muscle cardiaque est de 55 battements par minute ou moins. Ce qui est dangereux, c'est l'arythmie cardiaque. Il s'agit donc d'une diminution de la pression et d'une douleur douloureuse dans la région du cœur, ce qui peut avoir des conséquences plus graves.

Risques sanitaires

Il existe certaines variétés de cette maladie cardiaque qui ne sont pas trop dangereuses pour la vie et la santé humaines et dont la plupart disparaissent avec le temps. D'autres entraînent des complications des maladies présentes dans le corps humain, à la suite desquelles ces dernières commencent à progresser sérieusement et mettent en danger la vie du patient.

En particulier, la tachycardie peut provoquer une exacerbation grave de la maladie ischémique, à cause de laquelle cette dernière peut se transformer en myocardite. Lorsque les crises se produisent de plus en plus souvent, ce sera le premier signal de l'apparition d'une insuffisance coronaire.

La fibrillation auriculaire provoque une accélération du développement de l'insuffisance cardiaque et rend le corps humain susceptible de développer une thromboembolie. Son type le plus dangereux est transversal: il peut provoquer la mort subite d'une personne. Le même résultat peut être obtenu en raison de la négligence du flutter auriculaire et ventriculaire.

Diagnostic et premiers secours

Les gens se demandent souvent si l'arythmie cardiaque peut être guérie. La maladie est complètement curable, si vous ne la commencez pas, rendez-vous chez le médecin en temps voulu, décrivez les symptômes et les causes.

Si les signes primaires sont confirmés, le cardiologue enverra la personne à un examen complet, où la cause de la maladie sera déterminée avec précision. Les méthodes de diagnostic les plus simples sont: l’écoute ordinaire du cœur avec un stéthoscope, ainsi que l’ECG. Si la maladie se manifeste par des convulsions, la surveillance Holter devra être appliquée lorsqu'une personne enregistre son rythme cardiaque pendant une journée ou même plusieurs jours grâce à plusieurs capteurs.

L'arythmie cardiaque peut survenir soudainement. Si une personne n’a rien eu de tel avec son état de santé, une ambulance est appelée de toute urgence. Il vaut mieux ne pas essayer d’établir le type et le type de la maladie soi-même. Vous devriez mettre la personne sur le lit, ouvrir la fenêtre pour que le maximum d'air frais puisse arriver. S'il a le souffle court, dans ce cas, il est préférable de le mettre sur une chaise.

Il arrive souvent qu'une crise d'arythmie passe après qu'une personne a changé de posture. Un effet similaire se produit en raison d'un réflexe de vomissement. Afin de rétablir la fréquence cardiaque, il est recommandé de boire du Corvalol ou de la Valériane en cas d’arythmie cardiaque.

Si une personne a perdu connaissance, elle devra pratiquer la respiration artificielle lors d'arythmie cardiaque, un massage indirect de l'organe touché. Toutes ces manipulations visent à restaurer le rythme cardiaque.

Thérapie

Il est obligatoire de traiter la tachycardie chronique, qui se manifeste par la violation des ventricules cardiaques. Que prendre avec une arythmie?

Il convient de noter que les médicaments destinés à traiter la maladie réduisent généralement la fréquence des crises, mais ne guérissent pas complètement la maladie. En outre, vous ne devez pas utiliser de fibrillation auriculaire ni d’autres maladies qui pourraient menacer l’état de santé et la vie. Pour que le traitement soit aussi efficace que possible, cette maladie est souvent corrigée par une intervention chirurgicale.

Il est formellement interdit de s'automédiquer, vous ne pouvez prendre des médicaments pour l'arythmie cardiaque que sur ordonnance. Il existe un grand nombre de médicaments antiarythmiques, chacun d'eux est dirigé contre une seule maladie et a ses propres effets:

  1. Raccourcir ou augmenter le rythme cardiaque.
  2. Augmentation ou diminution de la fréquence cardiaque.

De nombreux médicaments sont des stimulants cardiaques assez puissants qui, en plus de stimuler le cœur, peuvent avoir divers effets et effets secondaires, le plus grave étant un saignement interne. Aujourd’hui, de nombreux experts recommandent l’installation d’un stimulateur cardiaque ou la réalisation d’une intervention chirurgicale, qui est beaucoup plus sûre pour le patient.

Mode de vie

La prévention de la maladie est simple. Il est nécessaire d’abandonner de nombreux aliments afin que les vaisseaux cardiaques n’aient pas la charge supplémentaire de cholestérol. En outre, vous devez nourrir le muscle cardiaque avec diverses vitamines et minéraux: potassium, magnésium et calcium. Toutes ces substances se retrouvent en grande quantité dans les légumes et les fruits. Vous devez également abandonner complètement les aliments salés et fumés. La consommation de sucre n'est pas recommandée. De plus, il est important de limiter la consommation d'aliments gras et épicés.

Si l'arythmie n'a pas encore eu le temps de devenir une maladie chronique, vous pouvez vous en débarrasser en éliminant l'alcool et le tabagisme, en maintenant un poids normal. Il sera utile de travailler sur le système nerveux, car toute expérience aura un impact très négatif sur le travail du muscle cardiaque.

Il convient de noter que l'arythmie se manifeste de plus en plus avec une augmentation de l'activité physique. Pour que le cœur puisse supporter normalement une telle charge, il est conseillé de faire de la gymnastique le matin, d'organiser des promenades à l'air frais.

La plupart des cardiologues souffrant d’arythmie recommandent à leurs patients d’utiliser des exercices de respiration conformément au système de Buteyko. Il vous permet d’entrer le rythme cardiaque dans le sens normal. Il est permis de le pratiquer non seulement lors d'attaques d'arythmie, mais également à titre préventif.

Afin de prévenir une telle affection, lorsque les symptômes apparaissent et que le traitement de cette maladie était efficace, il est préférable de veiller à sa prévention.

Ces méthodes incluent l’abandon total du tabac et l’utilisation de boissons alcoolisées. Afin d'identifier rapidement les problèmes liés au travail du cœur, qui ne se manifestent parfois pas du tout aux premiers stades de la maladie, vous devez consulter régulièrement un cardiologue et établir le risque de défaillance du battement de coeur.

Causes et traitement de la dyspnée cardiaque

La dyspnée est un symptôme de nombreuses maladies des organes respiratoires et circulatoires. Il se caractérise par une respiration accrue et une augmentation de la profondeur d'inspiration et d'expiration. Toutes les personnes sont familiarisées avec l'essoufflement, qui apparaît après un travail physique intense. C'est physiologique et ne nuit pas aux humains. La dyspnée cardiaque, dont les causes et le traitement sont très variés, fait référence à l’esprit pathologique.

Causes et caractéristiques de la dyspnée cardiaque

Les raisons de l'apparition de ce symptôme pathologique sont nombreuses, notamment les maladies suivantes:

  1. Processus inflammatoires dans le muscle cardiaque.
  2. Défauts de l'appareil à valve.
  3. CHD (maladie coronarienne).
  4. Sclérose des vaisseaux cardiaques (cardiosclérose).

La dyspnée cardiaque survient lorsque le cœur ne peut plus faire face à la charge habituelle. Dans ce cas, le flux sanguin circulant dans la petite circulation (pulmonaire) est ralenti, ce qui entraîne une diminution de la concentration en oxygène dans le sang. La réponse est l'augmentation des mouvements respiratoires.

La dyspnée cardiaque a ses propres caractéristiques distinctives qui aideront à la distinguer des autres dyspnées pathologiques:

Pour le traitement de l'hypertension, nos lecteurs utilisent avec succès ReCardio. Vu la popularité de cet outil, nous avons décidé de l’offrir à votre attention.
Lire la suite ici...

  • l'essoufflement en pathologie cardiaque est inspiratoire, c'est-à-dire qu'une personne a des difficultés à respirer;
  • la survenue d'essoufflement associée à un effort physique;
  • des manifestations pathologiques accrues se produisent en décubitus dorsal, car le cœur est soumis à un stress important et travaille dans un mode amélioré;
  • essoufflement combiné à une respiration sifflante, un gonflement et des plaintes du patient sur les pieds et les mains froids;
  • réduction des difficultés respiratoires en position couchée et assise.

Ce symptôme est caractéristique des insuffisances cardiaques aiguës et chroniques. Pour la première fois, la dyspnée apparaît après un travail physique, mais lorsque la situation de la personne s’aggrave, les symptômes deviennent plus fréquents. Selon la fréquence de la dyspnée, on distingue les classes fonctionnelles d’insuffisance cardiaque suivantes:

  • Grade 1 - essoufflement inquiet d'un effort physique intense.
  • Grade 2 - la respiration s'accélère avec un effort modéré.
  • Grade 3 - respiration fréquente pendant les devoirs quotidiens.
  • 4e année - l'essoufflement inquiète une personne au repos.

Insuffisance cardiaque chronique et essoufflement

Toutes les personnes souffrant d'insuffisance cardiaque chronique ont tôt ou tard des difficultés à respirer. Dans ce cas, la capacité du muscle cardiaque à se contracter et à faire circuler le sang dans les vaisseaux est affaiblie, ce qui entraîne une violation des échanges gazeux dans les poumons. L'hypoxie de tous les organes peut entraîner des troubles des organes polaires, qui ont leurs propres symptômes caractéristiques.

Les organes qui manquent d'oxygène envoient des impulsions au cortex cérébral, ce qui entraîne une augmentation du nombre de mouvements respiratoires. L'insuffisance cardiaque chronique se caractérise non seulement par un essoufflement inspiratoire, mais également par d'autres symptômes:

  • cyanose (cyanose) des lèvres, des mains et des pieds;
  • toux
  • des vertiges;
  • léthargie, fatigue.

Les personnes souffrant de cette pathologie se caractérisent non seulement par un essoufflement diurne, mais également par des crises nocturnes, appelées asthme cardiaque. C'est le signe d'un cycle grave d'échec chronique avec une maladie cardiaque.

Quelques jours (2-3) avant l'attaque apparaissent des précurseurs. Une personne ressent une lourdeur et une pression à la poitrine, l'essoufflement s'accélère, même avec peu d'effort.

Les symptômes de l'asthme cardiaque apparaissent d'abord, généralement la nuit. Une personne se réveille d'une crise d'asphyxie. Il a un sentiment de peur pour sa vie. Cette maladie se caractérise par une respiration profonde et rapide, accompagnée d'épisodes de toux sèche. La peau devient pâle, sur le fond de laquelle des zones bleuâtres sont clairement visibles (triangle nasolabial, phalanges terminales des doigts). Il y a une transpiration abondante. Le patient ne peut pas dire un mot.

Attaques d'asthme diurnes possibles provoquant l'exercice et le stress. Il est possible d'améliorer l'état du patient après lui avoir donné une position assise.

La durée de l'attaque est différente (minutes ou heures). En cas d’attaque prolongée, l’état de la personne se dégrade fortement (pouls rare et faible, pression nettement réduite). Un étouffement grave peut entraîner le développement d'un œdème pulmonaire. Combien de fois avez-vous des crises? Cela dépendra de la maladie qui a conduit à l'apparition de l'asthme cardiaque.

Cette condition nécessite des soins d'urgence. Pour se débarrasser des crises d'asthme, il est nécessaire de traiter la maladie sous-jacente.

Insuffisance cardiaque aiguë et essoufflement

Types d'insuffisance cardiaque aiguë:

  1. Asthme cardiaque. C'est une manifestation à la fois de l'évolution sévère de la pathologie cardiaque chronique et du stade initial du développement de l'échec aigu.
  2. Œdème pulmonaire. Un traitement urgent est nécessaire.
  3. Le choc cardiogénique est une affection aiguë caractérisée par une hypotension progressive.

L'œdème pulmonaire est une affection pathologique due à une accumulation d'épanchement dans les alvéoles. Le fluide provient des vaisseaux sanguins et s'accumule dans les tissus pulmonaires.

Symptômes de ce processus pathologique:

  • la personne tousse souvent, l'intensité de la toux augmente;
  • on entend des sifflements bruyants;
  • la peau du visage et les muqueuses acquièrent une teinte bleuâtre;
  • asthme, respiration rapide, difficulté à respirer (essoufflement inspiratoire);
  • sensation de pression dans la poitrine;
  • crachat mousseux rose;
  • faiblesse grave;
  • transpiration excessive, transpiration, collante et froide;
  • palpitations cardiaques;
  • diminution ou fluctuation de la pression artérielle.

Le choc cardiogénique est dû à une violation flagrante des capacités contractiles du myocarde. Les causes de cet état pathologique sont l’infarctus du myocarde, une inflammation sévère et des lésions du coeur, une embolie pulmonaire (PEH), de graves troubles du rythme.

Les principaux symptômes du choc cardiogénique:

  1. Baisse de la pression artérielle.
  2. Il y a de la sueur collante, froide au toucher.
  3. Pâleur
  4. Cyanose du lit de l'ongle et des lèvres.
  5. Faiblesse faible.
  6. Les veines dans le cou gonflent et deviennent distinctes.
  7. Dans les cas graves, la personne perd conscience.

Selon la cause, les symptômes suivants se produisent:

  1. La perturbation du rythme est caractérisée par une sensation de perturbation du muscle cardiaque, une douleur dans la région du cœur.
  2. L'infarctus du myocarde se caractérise par une douleur et un sentiment de peur de la mort.
  3. Embolie pulmonaire - une sensation de manque d'air, le haut du corps bleu, à savoir la poitrine, la tête et le cou.

Le traitement de la dyspnée est dans ce cas soumis au traitement de la maladie sous-jacente.

Traitement

Les situations d'urgence, symptôme de la dyspnée cardiaque, doivent être traitées de manière urgente. Au stade pré-hospitalier, il est nécessaire de fournir des soins médicaux à la personne.

Que faire en cas de crise d'asthme:

  • une crise peut parfois s'arrêter d'elle-même, mais en raison du risque de complication (œdème pulmonaire), il est nécessaire de commencer le traitement avant l'hospitalisation du patient;
  • pour aider une personne à s'asseoir avec les jambes baissées, elle devrait être à l'aise;
  • déboutonne la porte;
  • besoin d'air frais;
  • le patient doit prendre des comprimés de nitroglycérine (1 comprimé 2 fois avec un intervalle de temps de 5 minutes);
  • contrôle de la pression artérielle.

Absolument toutes les personnes atteintes d'œdème pulmonaire ont besoin d'un traitement d'urgence. Traitement de l'œdème pulmonaire au stade préhospitalier:

  • la position du patient aidera à réduire l'essoufflement;
  • il est nécessaire de soulager le pharynx, le larynx et la trachée de la mousse formée lors de l'attaque: pour cela, l'oxygène est inhalé à travers un filtre contenant 33% d'alcool;
  • oxygénation des poumons (oxygénothérapie);
  • on utilise des médicaments contre la douleur, des glycosides cardiaques (amélioration de la fonction contractile du myocarde), des diurétiques et des vasodilatateurs;
  • les stupéfiants (Promedol et Omnopon) sont utilisés pour corriger les paramètres hémodynamiques;
  • administration intraveineuse de solutions pour normaliser l'équilibre électrolytique;
  • hospitalisation d'une personne pour des raisons de santé.

Que faire en cas de choc cardiogénique:

  • les jambes doivent être légèrement surélevées (par exemple, placez un oreiller sous vos pieds);
  • apport d'oxygène à travers un masque à oxygène si la personne est consciente, mais s'il est absent, une intubation trachéale est réalisée;
  • en l'absence d'œdème pulmonaire, les médicaments Rheopoliglyukin, Poliglyukin sont administrés par voie intraveineuse;
  • contrôle et maintien de la pression artérielle;
  • hospitalisation urgente.

Un traitement réussi de l’essoufflement n’est possible qu’après une détermination précise de la cause de son apparition. Pour le diagnostic, un ECG, une échographie du cœur, une angiographie et, dans certains cas, une IRM (imagerie par résonance magnétique) sont utilisés.

Le traitement de la dyspnée nécessite une approche intégrée, il comprend une thérapie avec des médicaments et des remèdes populaires. Les médicaments sont prescrits par un médecin. Les diurétiques sont utilisés (aider à éliminer l'œdème), les glycosides cardiaques et les inhibiteurs de l'ECA (restaurer la paroi interne des vaisseaux sanguins), les bêta-bloquants (aider à éliminer les troubles respiratoires).

Le traitement des remèdes populaires doit également être coordonné avec votre médecin afin d'éviter l'apparition d'effets secondaires. Les remèdes populaires qui aident à traiter la dyspnée cardiaque sont des infusions et des décoctions d’herbes médicinales (évitant la pivoine, l’agripaume, l’aubépine et autres). Se débarrasser des attaques d'étouffement fréquentes facilitera la perfusion de Motherwort. C'est très facile à cuisiner. Pour cela, vous devez prendre de l'herbe sèche (2 cuillères à café) et 150 ml d'eau bouillante. Il faut appuyer, après qu'il insiste. Il est pris le matin ou avant le coucher.

Les bons remèdes populaires sont des médicaments fabriqués à partir de motherwort. Jus de Motherwort est fraîchement pressé, il est pris avant les repas, vous devez prendre 30 gouttes de jus et les diluer dans de l'eau, ce qui devrait être un peu. Si vous ajoutez de l'alcool à des fins médicales dans le jus, le rapport doit être de 2: 3, vous obtenez de la teinture. Il doit être pris 3 fois par jour. Prendre 20 millilitres d'eau et 40 gouttes de teinture.

Cependant, le traitement ne se limite pas à la prise de médicaments, il inclut le respect des recommandations du médecin:

  1. Suivre un régime. En cas d'insuffisance cardiaque, compliquée par des crises d'asthme, il est nécessaire de manger des aliments faibles en calories. Utilisez autant de fibres que possible (fruits, légumes, céréales), de vitamines et d'aliments protéinés (viande et produits laitiers, légumineuses). Limitez votre consommation de sel, d'aliments gras et d'aliments contenant de grandes quantités de glucides (bonbons).
  2. Faire des exercices. L’exercice aide, en combinaison avec un traitement médicamenteux, à traiter la maladie sous-jacente. La charge doit choisir un médecin. Il ne devrait pas causer d’émotions négatives et apporter des sensations douloureuses. La marche et les longues marches seront utiles à tous.
  3. Repos émotionnel. Il est nécessaire d'apprendre à traiter correctement les chocs nerveux et à éviter les explosions émotionnelles. Marcher plus dans l'air frais, cela contribue à la stabilité émotionnelle.

Si vous suivez toutes les recommandations et le traitement approprié avec des médicaments et des remèdes populaires, vous pourrez améliorer l'état et la rémission prolongée.

Angine de la deuxième classe de tension fonctionnelle

Lorsque l'angine de poitrine 2 FC est diagnostiquée, de nombreux patients ne peuvent pas le comprendre. Vous allez maintenant apprendre les caractéristiques de cette maladie et comment la traiter.

La classe fonctionnelle 2 signifie que le patient doit limiter complètement ses activités professionnelles en raison de crises épileptiques. Pour les personnes atteintes d'un tel degré de maladie, de nombreuses complications sont caractéristiques, telles que l'arythmie et l'anévrisme.

Les personnes qui ont un tel diagnostic devraient refuser:

  • travail physique (par exemple, un chargeur);
  • travailler avec des électriciens;
  • travail ardu nécessitant la présence constante d'une personne (par exemple, un pilote ou un conducteur);
  • travailler dans des conditions dangereuses.

Soyez attentif à votre santé, vous pouvez mourir si avec un tel diagnostic vous ne suivez pas les instructions du médecin et ne changez pas votre style de vie!

Raisons

Dans la plupart des cas, l'angine de poitrine de la classe fonctionnelle au numéro deux est due à l'athérosclérose progressive, qui affecte progressivement les artères coronaires. Les médecins ont prouvé que lors d'une vasoconstriction athéroscléreuse, le myocarde cesse de recevoir suffisamment d'oxygène pour le fonctionnement normal de l'organisme (il est presque 70% moins)! Ainsi, l'angine se produit. En outre, les médecins donnent la liste suivante, comprenant les maladies susceptibles de provoquer une angine de poitrine du deuxième FC:

  1. Hypertension pulmonaire.
  2. L'hypertension.
  3. Cardiomyopathie hypertrophique.
  4. Coronarites.
  5. Sténose de l'aorte.

Et des centaines de facteurs de risque majeurs, à l'exclusion desquels, vous ne souffrirez probablement jamais de cette maladie:

  1. Âge (les personnes de plus de 50 à 60 ans souffrent plus souvent de cette maladie).
  2. Le tabagisme
  3. L'obésité.
  4. Ménopause.
  5. Le diabète.
  6. L'hypodynamie.
  7. Stress physique constant ou stress émotionnel grave

Les symptômes

L'angine de poitrine implique:

  1. Douleur à l'omoplate gauche, au bras, derrière le sternum.
  2. Douleur dans la mâchoire.
  3. Essoufflement.
  4. Douleur thoracique permanente.
  5. Changement de fréquence cardiaque.

En outre, les patients notent des problèmes d'inspiration. Après avoir remarqué au moins un de ces symptômes, il est nécessaire de consulter rapidement un spécialiste, car il peut prédire des maladies encore plus graves que l’angine de poitrine, de grade 2. La douleur dépend entièrement des caractéristiques individuelles de l'organisme. Les premières attaques sont soulagées d'elles-mêmes environ cinq minutes après le début, mais vous ne devez pas tarder, car tout peut se terminer tristement.

La douleur qui survient lors de telles attaques est caractérisée par une pression. La poursuite de la crise peut indiquer une crise cardiaque, appelez une ambulance s'il ne réussit pas dans les 20 minutes, et la nitroglycérine n'a pas donné de résultat positif!

Traitement

Malheureusement, l’angine de poitrine de 2 FC n’est pas complètement guérie, aussi toutes les actions des spécialistes visent-elles à prévenir le développement de la maladie. Ils prescrivent de tels médicaments qui aideront à réduire le nombre d'attaques.

La nitroglycérine est le principal médicament de premier recours contre l'angine de poitrine 2; elle supprime non seulement l'attaque, mais donne également un effet durable si vous suivez un traitement. Un autre aspect positif de la nitroglycérine est sa capacité à lutter contre certaines maladies associées à l’angine de fatigue au deuxième degré.

En outre, certains médecins prescrivent le validol, mais utilisez-le si vous avez un angor stable à l'effort, il est strictement interdit! Ce médicament aide à dilater les vaisseaux coronaires, un flux sanguin important s'ouvre soudainement au muscle cardiaque.

Pour un effet à long terme ou pour la prévention, les médecins prescrivent des nitrates à action prolongée, ils dilatent également les artères coronaires, mais le font en toute sécurité pour le patient. Il y a souvent des personnes allergiques à ces médicaments, aussi les médecins les remplacent-ils parfois par des médicaments contenant de l'oxyde nitrique.

Les médecins recommandent de se débarrasser de tous les facteurs pouvant causer l'athérosclérose:

  1. Débarrassez-vous des mauvaises habitudes.
  2. Essayez de réduire le cholestérol.
  3. Contrôler le diabète.
  4. Perdre du poids
  5. Révisez votre style de vie, faites du sport, bougez plus.

Les spécialistes peuvent prescrire d'autres médicaments, car chaque maladie est légèrement différente des autres, toutes les situations sont individuelles! L'automédication est interdite! Si le médecin constate que cette thérapie ne donne pas l'effet souhaité, un pontage est alors prescrit (chirurgie spéciale).

Caractéristiques des charges

Les médecins conseillent de ne pas abandonner complètement l'effort physique, car la marche est très utile. Les exercices de physiothérapie ont souvent aussi un effet positif, mais la fréquentation n’est autorisée qu’avec l’autorisation d’un spécialiste. La natation ne doit pas être visitée uniquement à cause du fait que l'eau froide peut provoquer une attaque.

Le fait est que les crises se développent en raison du manque d'oxygène dans le muscle cardiaque. Pendant le réveil, lorsque le système cardiovasculaire fonctionne pleinement, le patient ne doit pas se plaindre du tout! La manifestation de la maladie dépend entièrement de la charge transférée, de sorte que les personnes menant une vie active, les crises peuvent se produire même plusieurs fois dans une journée!

Résumons

Les patients avec un tel diagnostic doivent reconsidérer leur mode de vie, mais les limitations ne sont pas les mêmes qu'avec l'angine de fatigue à 3 ou 4 FC. Suivez toutes les instructions du médecin et surveillez votre santé. Si l'attaque ne se termine pas après la prise de médicaments spéciaux, vous devez appeler une ambulance.