Qu'est-ce que l'arythmie? Causes et traitement de l'arythmie à la maison

L'arythmie est une violation de la fréquence, du rythme et / ou de la séquence de contraction du cœur. Le terme associe diverses causes, manifestations cliniques et conséquences des défaillances du rythme cardiaque: son augmentation (> 100 battements / min., Tachycardie); ralentissement (

Risque élevé de cette maladie chez les patients atteints de diabète, d'hypertension, d'obésité. Chez la femme, l'arythmie est souvent évoquée pendant la ménopause et la grossesse, condition temporaire.

Les causes cardiaques sont nettement plus graves: myocardite, maladie coronarienne, malformations cardiaques, infarctus du myocarde, néoplasmes malins. Dans ces cas, l'arythmie est un indicateur auquel le médecin doit porter une attention particulière afin de prescrire le traitement correct en temps voulu.

Classification

En médecine, il existe plusieurs types d'arythmie - chacun d'entre eux est différent en termes de symptômes et d'évolution. Par conséquent, ce n'est pas seulement l'arythmie qui doit être diagnostiquée, mais aussi son type spécifique - le choix du traitement thérapeutique dépendra des résultats.

  1. Arythmie sinusale. Le plus souvent diagnostiqué chez les enfants et les adolescents, caractérisé par une alternance incorrecte des battements de coeur. Avec ce type de violation en question, aucun traitement spécifique n’est requis, l’état du patient n’est pas perturbé et le rythme cardiaque normal peut être rapidement rétabli en retenant la respiration pendant quelques secondes.
  2. La tachycardie sinusale est établie en tant que diagnostic si la fréquence cardiaque dépasse 90 battements / min, bien sûr, sans raison apparente (course, exercice, excitation). Habituellement, avec une telle tachycardie, la fréquence cardiaque ne dépasse pas 160 battements par minute dans des conditions calmes et seule une charge intense peut atteindre 200 battements. Elle est causée par de nombreux facteurs associés aux processus pathologiques de l’organisme. Par conséquent, le traitement de cette tachycardie vise la maladie sous-jacente;
  3. Bradycardie sinusale. Une arythmie de ce type se manifeste par une diminution de la fréquence cardiaque - chez un patient, cet indicateur peut être inférieur à 55 battements par minute.
  4. La tachycardie paroxystique, semblable à l’extrasystole, qui se développe soudainement et qui s’arrête soudainement, se distingue par un rythme strict, bien que la fréquence des contractions puisse atteindre 240 battements / minute (atrial) ou des modifications marquées de l’hémodynamique (ventriculaire);
  5. Arythmie vacillante. Les médecins qualifient ce type d'arythmie de flutter thoracique - le cœur commence à se contracter plus rapidement (jusqu'à 150 battements par minute), puis encore plus rapidement (jusqu'à 300 battements par minute), les oreillettes ne se contractent pas complètement et les ventricules le font de manière non rythmique.

La fibrillation tremblante et la fibrillation ventriculaire sont considérées comme la manifestation la plus dangereuse d'arythmie dans la vie d'une personne. Cela se produit généralement dans le contexte de pathologies du cœur, de choc électrique, de prise de certains médicaments.

Symptômes de l'arythmie

Les manifestations de changements de rythme peuvent être soit totalement invisibles pour le patient, soit présenter des signes assez tangibles:

  • sensations de palpitations, interruptions;
  • pouls augmenté ou lent;
  • sensation de cœur en baisse;
  • si la circulation sanguine est perturbée, des vertiges se produisent, il peut y avoir des épisodes de perte de conscience.

La perturbation du rythme peut être permanente et peut se produire sous forme de paroxysmes. Dans ce cas, une arythmie survient soudainement et s'arrête soudainement.

Signes cliniques de fibrillation auriculaire

La fibrillation auriculaire, ou fibrillation auriculaire, est le trouble le plus courant, caractérisé par une augmentation du rythme cardiaque à 600 battements par minute.

Il peut être permanent, persistant et paroxystique. Les symptômes les plus caractéristiques de la fibrillation auriculaire comprennent les palpitations cardiaques, l’essoufflement, les sensations de malaise ou une douleur lancinante au cœur, une augmentation de la transpiration, des mictions fréquentes et une faiblesse musculaire. Les patients se plaignent d'un sentiment de peur gratuit, on observe souvent un état de panique, des vertiges et des évanouissements.

Symptômes d'extrasystole

L'extrasystole est un trouble du rythme cardiaque caractérisé par la survenue d'une ou de plusieurs contractions extraordinaires du muscle cardiaque. Les symptômes les plus caractéristiques de la maladie comprennent des battements de coeur sévères, un arrêt à court terme et la secousse tangible ultérieure.

Les patients se plaignent souvent de douleurs à la poitrine, de manque d'air, de peur et d'anxiété sans cause, de transpiration accrue. En fonction de la localisation du foyer d'excitation, les perturbations du rythme cardiaque extrasystolique sont auriculaires, ventriculaires et auriculo-ventriculaires (auriculo-ventriculaires).

Symptômes de bradycardie sinusale

Ce type d’arythmie est caractérisé par une fréquence cardiaque ne dépassant pas 60 battements par minute. Le plus souvent, la bradycardie se développe sur le fond des lésions organiques du coeur. Une perturbation du rythme cardiaque (fréquence cardiaque inférieure à 40 battements par minute) est accompagnée de faiblesse, sueurs froides et collantes, douleurs au niveau du cœur, vertiges, instabilité de la pression artérielle, perte ou confusion à court terme, troubles de la mémoire et de la concentration, troubles de la vision.

Les crises convulsives (crises de Morgagni-Adems-Stokes) constituent la pathologie la plus dangereuse de la bradycardie et durent environ une minute. En l'absence de soins médicaux opportuns, une crise peut être retardée et entraîner l'arrêt de la respiration.

Symptômes de tachycardie paroxystique

La tachycardie paroxystique est un état pathologique, accompagné de paroxysmes (crises cardiaques) avec une fréquence cardiaque de 140-220 battements par minute. Une perturbation soudaine, en développement et en diminution, de la pulsation cardiaque, caractérisée par un rythme régulier préservé, peut avoir une durée différente (de quelques secondes à plusieurs jours).

En fonction du site de localisation de l'excitation, la tachycardie paroxystique est subdivisée en 3 formes: prépartum, ventriculaire et auriculo-ventriculaire. Les crises d'arythmie s'accompagnent de vertiges, d'engourdissements et de contractions au niveau de la poitrine, de la région du cœur et des acouphènes. Certains patients peuvent présenter des symptômes neurologiques (affaiblissement des mouvements volontaires (hémiparésie), altération de la parole). Les signes caractéristiques de la tachycardie paroxystique comprennent également une légère augmentation de la température corporelle, des nausées, une accumulation de gaz dans l'intestin, une transpiration accrue.

Après une crise, le patient développe une polyurie (excrétion d’une grande quantité d’urine de faible densité). Avec une arythmie supraventriculaire à long terme, on observe une chute de la pression artérielle, une faiblesse grave se développe et un évanouissement est possible.

Diagnostics

Les symptômes d'une suspicion d'arythmie doivent être minutieusement contrôlés. Les signes d'anxiété comprennent non seulement un rythme cardiaque rapide, mais aussi une décoloration soudaine du cœur, des baisses de pression, une faiblesse alternant avec la somnolence.

Si vous présentez les symptômes énumérés ci-dessus, il est temps de consulter un médecin et de procéder à un diagnostic approfondi. Vous devriez contacter un cardiologue - tout d'abord, il commencera à vérifier la glande thyroïde et à identifier les maladies cardiaques possibles.

Développé de nombreuses méthodes pour diagnostiquer l'arythmie. Un électrocardiogramme est nécessairement enregistré - il peut être court et long. Parfois, les médecins provoquent une arythmie pour enregistrer les lectures et déterminer plus précisément la source du problème. Ainsi, le diagnostic est divisé en passif et actif. Les méthodes passives incluent:

Dans certains cas, la recherche passive ne suffit pas. Ensuite, les médecins induisent l'arythmie de manière artificielle. Pour cela, plusieurs tests standard ont été développés. Les voici:

  • activité physique;
  • cartographie;
  • examen électrophysiologique;
  • test avec une table inclinée.

Qu'est-ce qu'une arythmie dangereuse?

En ce qui concerne la tachycardie sinusale ou la bradycardie, le patient ressent le plus souvent un inconfort sévère lors d'attaques inattendues: vertiges, battements de coeur rapides ou lents, nausées et peur. Il y a aussi une faiblesse générale et un malaise.

Ces symptômes affectent sérieusement le bien-être, mais ils ne mettent pas la vie en danger et, avec le bon traitement et le bon traitement, ils conduisent au rétablissement complet. Une arythmie paroxystique, qui interfère avec la circulation sanguine et est un indicateur de la présence d'une maladie cardiaque, nécessite une attitude plus grave. Les extrasystoles peuvent être mortelles et indiquer un infarctus du myocarde ou d'autres pathologies graves.

Traitement de l'arythmie

Le traitement efficace des violations de l'excitabilité correcte et de la conduction dans le cœur nécessite non seulement une approche individuelle, tenant compte de la pathologie existante, mais également un examen complet pour un impact ciblé sur la cause sous-jacente de la maladie.

Le meilleur moyen de traiter les arythmies est de demander conseil à des amis, car les médicaments antiarythmiques nécessitent une sélection individuelle, qui dépend de la forme de l'arythmie, de la réponse du patient aux mesures thérapeutiques, de la présence de maladies concomitantes et de sa propre sensibilité au médicament. Une chose est une chose, l’autre en est une autre, donc seul un expert en la matière peut nommer ou conseiller.

Cependant, certains médicaments doivent encore être arrêtés, car les patients suivent l'actualité et sont très intéressés par leur action pharmacologique.

  • Avec la bradycardie accablante, l'implantation du stimulateur cardiaque sera la plus efficace. Il est recommandé dans les cas où il existe des signes de blocage AV ou lorsque la fréquence cardiaque chute en dessous de 40 fois par minute. Si la réduction des contractions n’est pas aussi importante, le traitement est limité aux médicaments.
  • Avec la fibrillation auriculaire, il est possible de prescrire des médicaments pendant une période de convulsions, mais si elle est permanente, un traitement médical est requis de manière continue. Parmi les médicaments, le procaïnamide, la quinidine, la cordarone, le propanorm, les préparations à base de potassium et les sédatifs sont les plus efficaces. Dans certains cas, une cardioversion électrique est possible. Il est plus efficace dans les 48 premières heures du développement du scintillement et peut être médical ou électrique. Et en fait, et dans un autre cas, il vise à coordonner les contractions des ventricules et des oreillettes au bon rythme. À une date ultérieure, les tentatives de normalisation du travail du cœur pourraient être moins efficaces en raison du développement de processus de coagulation du sang dans les vaisseaux et du choc inévitable.

L'arythmie respiratoire, quant à elle, ne nécessite pas de traitement spécial, et dans le cas d'une tachycardie sinusale non associée à l'acte de respirer, le traitement vise à éliminer la maladie sous-jacente à l'origine de cette pathologie.

Comment traiter l'arythmie cardiaque à la maison?

Vous pouvez essayer de traiter l'arythmie à la maison, mais en même temps, souvenez-vous que l'arythmie arythmie - conflit. Même le traitement médical ne prend pas certaines formes, mais dans les cas simples, il est possible que la force des plantes aide.

  • Commencer le traitement des arythmies à la maison est très souhaitable avec la puissance et le régime quotidien. Comme pour toute autre pathologie cardiaque, le patient se voit attribuer le numéro de régime 10, qui exclut les acides gras, frits, marinés, épicés, salés. Les aliments doivent être fractionnés, car une grande partie des aliments pris à intervalles rapprochés peut provoquer une arythmie (charge alimentaire). La passion des cafés et des thés forts, et plus encore des boissons contenant de l’alcool, n’aura pas d’effet positif, elles peuvent aussi devenir des sources de perturbation du rythme.
  • Insister sur 1.s.l. fleurs de souci séchées dans un demi-litre d’eau bouillante pendant une heure. Prenez une demi-tasse de perfusion une demi-heure avant les repas trois fois par jour. Il est utile d'utiliser jusqu'à 20 gouttes de teinture à l'alcool sur un morceau de sucre 2 heures après un repas.
  • Trois verres de baies de viorne broyés et placés dans un bocal de trois litres. Recouvrir d'eau bouillante, fermer le couvercle et placer le pot dans un endroit chaud. Au bout de quelques heures, égouttez, ajoutez du miel au goût. A conserver dans une cave ou un réfrigérateur. Boire 1/3 tasse pendant une demi-heure avant les repas pendant trente jours. Il est plus efficace de traiter l'arythmie cardiaque avec trois traitements en prenant des pauses hebdomadaires.
  • L'arythmie du coeur est traitée avec des graines d'aneth. Un tiers d'un verre de graines versez 200 ml d'eau bouillante, laissez reposer 15 à 20 minutes. Prendre 1/3 tasse une demi-heure avant les repas.
  • Teinture d’aubépine, achetée en pharmacie, à prendre 30 gouttes avant les repas.
  • Préparez 20 à 30 baies d’aubépine avec un verre d’eau bouillante et laissez reposer 15 minutes. Boire pendant la journée, divisée en portions égales.
  • Brew 1.s.l. fleurs séchées ou des feuilles d'aubépine avec un verre d'eau bouillante, insistent deux heures, la souche. Prendre 50 ml une demi-heure avant les repas.
  • Broyer les navets, 2s.l. préparez un verre d'eau bouillante, laissez mijoter au bain-marie pendant 15 minutes. Une demi-heure pour insister, stress. Prenez un demi-verre une demi-heure avant le petit-déjeuner et le déjeuner. Ensuite, faites une décoction fraîche.
  • Lavez 5 citrons, coupez, enlevez les os, hachez. Ajoutez 30 cerneaux d’abricots broyés, 300 g de miel. Bien mélanger, attendre à la température ambiante pendant 8 à 10 heures. Conserver au réfrigérateur. Prendre 1.l. après le petit déjeuner et le dîner.
  • Si le sommeil est perturbé et que vous ne pouvez pas dormir, vous pouvez préparer la composition suivante. Les feuilles de mélisse et les racines de valériane, prises à parts égales, sont mélangées à trois parties de l'achillée millefeuille. Le mélange obtenu verse 250 ml d’eau froide et insiste pendant 3 à 4 heures, puis un quart d’heure au bain-marie. Soignez la décoction obtenue en mangeant quelques gorgées chaque jour.
  • Préparez un verre d'eau bouillante 4 fleurs de calendula et 1 h. thé à la menthe, insistez. Prendre avec du miel quatre fois par jour.

C’est génial si, à l’aide de remèdes traditionnels, l’arythmie est oubliée, mais si elle continue à vous déranger, vous devez vous adresser directement à votre médecin pour connaître son origine, son degré de danger et trouver un traitement.

Arythmie

À l'état normal, le cœur se contracte de manière rythmique, à peu près à la même fréquence, qui doit être déterminée au repos entre 60 et 90 battements / min. Cet indicateur est typique des adultes, car la fréquence cardiaque des enfants est généralement plus élevée, de 70 à 140 environ en fonction de leur âge (plus l'enfant est petit, plus la fréquence cardiaque des nouveau-nés est élevée entre 110 et 140 battements / minute).

Wikipedia note que "l'arythmie est tout rythme cardiaque différent du rythme sinusal normal (OMS, 1978)".

Parfois, une telle violation peut être considérée comme une variante de la norme et on parle alors d'arythmie physiologique. Avec sa présence, même l'armée n'est pas contre-indiquée. Dans d'autres situations, le trouble du rythme cardiaque est une pathologie qui, si elle n'est pas traitée de manière adéquate, peut entraîner des complications graves.

Vidéo: Comment fonctionne le coeur Arythmie cardiaque: symptômes, causes et traitement

Activité cardiaque normale

Le cœur humain est divisé en quatre chambres, dont deux sont remplies de sang artériel et deux veineuses. Les sections supérieures sont appelées les oreillettes et la partie inférieure - les ventricules. Le flux sanguin se déplace des veines à travers les oreillettes vers les ventricules, puis vers les artères. La promotion du sang de cette façon se produit en raison de contractions cardiaques.

Fournir des coupures de coeur opportunes avec le système de conduite. Son pilote principal est un nœud sinusal situé dans le coin supérieur droit de l'oreillette droite (plus précisément près de l'appendice auriculaire). L'impulsion électrique générée dans cette zone par un petit groupe de cardiomyocytes est transmise par les fibres de l'oreillette gauche et, plus loin, le nœud auriculo-ventriculaire inférieur passe à travers le faisceau de fibres de His et de Purkinje jusqu'aux ventricules. Ainsi, les oreillettes sont d'abord contractées, puis les ventricules.

Un cœur entraîné, par exemple, pour les passionnés de sport, peut rétrécir moins souvent qu'une personne ordinaire. Cela est dû à la masse accrue du myocarde due aux exercices sportifs constants. Cela permet au cœur de libérer plus fortement le sang. Par conséquent, dans de tels cas, la fréquence cardiaque peut être de 50 battements / minute ou moins et sera considérée comme une variante de la norme car elle n’entraîne pas de conséquences négatives.

Dans le cas d'un trouble du rythme, Wikipedia indique que le terme «arythmie» associe différents mécanismes, manifestations cliniques et altérations du pronostic dans la formation et la conduction d'une impulsion électrique.

Raisons

La maladie est souvent associée à des pathologies cardiaques caractérisées par une modification de la structure de l'organe (destruction, ischémie, malnutrition, etc.). Les troubles du rythme jouent le plus souvent le rôle d’une complication en cas d’activité cardiaque insuffisante, de maladie coronarienne, de myopathies cardiaques, de malformations congénitales et acquises, d’inflammation du myocarde.

Une arythmie survient également lorsqu’elle est exposée à certains médicaments. En particulier, l’utilisation inappropriée de glycosides cardiaques, de diurétiques, de sympathomimétiques et de médicaments antiarythmiques à effet proarythmique peut entraîner une perturbation du rythme de gravité variable.

Dans certains cas, les conséquences d'une simple pénurie de certains micro-éléments se traduisent par le développement d'une arythmie. Ceci est le plus fréquent dans l'hypokaliémie, l'hypomagnésémie, l'hyperkaliémie et l'hypercalcémie.

Il convient de rappeler le préjudice apparent de mauvaises habitudes telles que le tabagisme, l’alcool et les drogues. De telles substances peuvent avoir un effet toxique sur le cœur et les vaisseaux sanguins. Il en résulte des conséquences indésirables sous forme non seulement d'arythmie, mais également de maladies plus graves.

Facteurs de risque

Chaque année, le diagnostic d '«arythmie» est de plus en plus exposé à des patients de différentes classes d'âge, principalement associées à des facteurs de risque. Les arythmies sont des adultes et des enfants malades. L'identification de l'une ou l'autre cause de la maladie est à la base de diverses méthodes de diagnostic et de tests de dépistage. En outre, leur utilisation compétente permet une prévention efficace.

  • Prédisposition génétique. Certaines arythmies, comme le syndrome de Wolf-Parkinson-White, sont des maladies héréditaires. D'autres sont associés à des malformations congénitales.
  • Pathologie de la glande thyroïde. Cet organe endocrinien affecte sérieusement le fonctionnement du cœur. La glande thyroïde produit des hormones qui accélèrent ou ralentissent les processus métaboliques dans le corps. En conséquence, en cas de thyrotoxicose, une tachycardie survient et, en cas de fonctionnement insuffisant des organes, une bradycardie.
  • L'hypertension. Une pression accrue dans les vaisseaux menace la coronaropathie, souvent compliquée par des troubles du rythme.
  • Épisodes d'hypoglycémie. Une baisse temporaire de la glycémie peut contribuer au développement de l'arythmie. Avec le diabète sucré décompensé, une hypertension et une cardiopathie ischémique se produisent, ce qui entraîne également des troubles cardiaques.
  • En surpoids. Un tel état devient souvent la cause de l'hypertension, des maladies coronariennes et d'autres troubles pathologiques. En outre, l'augmentation du poids corporel exerce en soi une charge supplémentaire sur le cœur, contribuant ainsi à une accélération du rythme cardiaque.
  • Taux de cholestérol élevé. Cet indicateur doit être particulièrement surveillé chez les personnes de 55 ans et plus, lorsque le risque de développer des maladies cardiovasculaires, y compris des arythmies, augmente.
  • L'anémie - Une carence en fer provoque le développement d'une hypoxie de divers tissus, notamment du cœur. Cela conduit à un trouble du rythme.
  • Déséquilibre hormonal - à la ménopause, les femmes subissent le plus souvent des contractions extraordinaires et d'autres manifestations de l'arythmie.
  • Ostéochondrose - une violation de la structure de la colonne vertébrale entraîne une compression des racines nerveuses, ce qui contribue au développement d'un trouble de la régulation végétative (incluant le nerf vague et le système nerveux sympathique). L'activité cardiaque en souffre principalement.

Les symptômes

L'arythmie se manifeste sous diverses formes, par conséquent, la clinique dépend des spécificités de l'évolution de la maladie. Néanmoins, il existe des manifestations communes caractéristiques de tous les types de troubles du rythme:

  • Sensation d'interruption de l'activité cardiaque.
  • Changement de fréquence cardiaque.
  • Troubles végétatifs (faiblesse, sensation de chaleur, extrémités froides).
  • L'émergence de la peur et de l'anxiété.

Dans les cas graves, une douleur cardiaque, des états pré-inconscients et des évanouissements sont ajoutés aux symptômes énumérés. On peut également déterminer le blanchiment de la peau, la pression artérielle élevée ou basse.

Caractéristiques caractéristiques des formes individuelles d’arythmie:

  • Avec différents types de tachycardie, même lorsque l'armée est contre-indiquée, une augmentation de la fréquence cardiaque est déterminée. En particulier, une augmentation de la fréquence cardiaque à partir de 150 battements / minute est caractéristique de la fibrillation auriculaire et, avec une combinaison de fréquences cardiaques à partir de 400 battements / minute avec perte de conscience, une fibrillation ventriculaire est souvent diagnostiquée.
  • La bradycardie se caractérise par un rythme plus lent, c'est-à-dire que les adultes reçoivent un diagnostic de fréquence cardiaque inférieure à 50 battements / min.
  • L’extrasystole se manifeste par un cœur qui s’efface et des battements de coeur extraordinaires.
  • Le blocus cardiaque se traduit par de graves violations de l'état général du patient. En particulier, les convulsions, les évanouissements, le manque de pouls sont déterminés.

Vidéo: Les premiers symptômes de problèmes cardiaques qu'il ne faut pas ignorer

Types d'arythmie

Différents types de troubles du rythme peuvent être considérés comme des arythmies. C'est pourquoi on distingue aujourd'hui dans la plupart des classifications les groupes suivants:

  • Trouble de l'automatisme - il existe plusieurs sous-groupes: nomotopique lorsque le stimulateur est un nœud sinusal (tachycardie sinusale, arythmie sinusale respiratoire et non respiratoire, bodycardie du sinus), rythme auriculo-ventriculaire).
  • Trouble de l'excitabilité - le plus souvent associé à cette maladie est la tachycardie paroxystique (peut être ventriculaire, auriculo-ventriculaire et supraventriculaire) et l'extrasystole (des classifications distinctes sont envisagées par source, nombre de sources, heure d'apparition, fréquence et ordre).
  • Trouble de conduction - options pour augmenter la conductivité (trouvée dans le syndrome de WPW), ainsi que sa réduction (typique pour les blocages de diverses localisations) sont considérées.

Selon la gravité de telle ou telle arythmie, l'armée est soit contre-indiquée, soit un jeune est autorisé à faire du service de cordes.

Dans certains cas, il existe des arythmies mixtes lorsque, en plus des battements, on diagnostique un état tel que la fibrillation auriculaire. Ou flutter auriculaire est combiné avec flutter ventriculaire.

Dépistage et diagnostic

Les perturbations du rythme cardiaque sont effectuées par un cardiologue qui, à la réception, effectue tout d’abord une enquête sur le patient et un examen externe. Prochain examen instrumental nommé, des tests de laboratoire, des consultations de professionnels liés.

L'électrocardiographie est attribuée à presque tous les patients cardiologiques sans exception, ce qui permet dans la plupart des cas de déterminer de nombreuses formes d'arythmie. Chaque cas a ses propres signes ECG:

  • Tachycardie sinusale - hormis une augmentation de la fréquence cardiaque, les autres changements de rythme ne sont pas détectés.
  • Bradycardie sinusale - il y a une diminution de la fréquence cardiaque par rapport à la norme d'âge.
  • Arythmie sinusale - la fréquence cardiaque augmente, diminue ou reste normale alors que le rythme devient irrégulier.
  • Syndrome de faiblesse des noeuds sinusaux - il existe une diminution constante de la fréquence cardiaque de type sinusal, parfois le rythme sinusal disparaît et un blocus sino-auriculaire est enregistré périodiquement. Également sur l'ECG peut être diagnostiqué le syndrome de tachycardie-bradycardie.
  • Arythmies hétérotopiques - se manifestant par une modification de la fréquence cardiaque et de la correction du rythme, qui sont le plus souvent non sinusiennes. Avec un rythme cardiaque idioventriculaire, le rythme cardiaque est de 20 à 40 battements / min et avec un auriculo-ventriculaire de 40 à 60 battements / min.
  • Extrasystole - est déterminé lorsqu’une contraction extraordinaire se produit sur l’ECG, qui peut être simple, paire, multiple. Aussi pour cette forme d'arythmie est caractérisée par une pause compensatoire incomplète. Selon la source d'excitation, des changements peuvent se produire dans les oreillettes, le nœud auriculo-ventriculaire, les ventricules.
  • Tachycardie paroxystique - apparaît soudainement, alors que la fréquence cardiaque peut atteindre 150 battements / minute et plus.
  • Blocage cardiaque - est déterminé par le prolapsus des complexes de la localisation correspondante, avec une gravité de pathologie faible, seul un ralentissement du rythme peut être observé.
  • Flutter auriculaire - la fréquence cardiaque par minute est comprise entre 150 et 160 battements, alors que les complexes ventriculaires ne changent pas et que le rythme devient non sinusien.

En plus de l'électrocardiographie utilisant d'autres méthodes de recherche passives. Cela peut être une surveillance Holter, une échographie du cœur (échocardiographie). Si les crises d'arythmie sont rares et qu'elles ne sont pas fixées sur l'ECG, des tests inductifs sont alors appliqués:

  • Des exercices avec activité physique - un vélo d’exercice ou un tapis roulant sont utilisés à cet effet, tandis que l’ECG est enregistré en parallèle.
  • Testez avec une table inclinée - souvent utilisé dans des états pré-inconscients et évanouissants fréquents et sans fondement. Pour ce patient est fixé sur la table, qui, après avoir retiré les indicateurs en position horizontale, est transféré à la verticale et enregistre à nouveau le rythme cardiaque et la pression artérielle.
  • Des recherches électrophysiologiques sont menées afin de déterminer le foyer arythmogène et, si possible, de procéder à son élimination. Souvent utilisé dans la fibrillation auriculaire.

Traitement conservateur

En cas d'arythmie sévère, un traitement antiarythmique est utilisé. Leur réception n'est possible qu'avec le consentement du médecin traitant, sans quoi des conséquences indésirables pourraient en résulter.

Groupes de médicaments antiarythmiques utilisés pour l'arythmie:

  • Les médicaments qui affectent le système de conduction cardiaque. Ce groupe comprend les glycosides cardiaques, les bêta-bloquants. En raison de cet effet, la fréquence cardiaque ralentit, ils sont donc plus souvent utilisés pour la tachycardie et la fibrillation auriculaire.
  • Les médicaments antiarythmiques directs - affectent la perméabilité des canaux ioniques, ce qui réduit le rythme cardiaque. La liste des médicaments de ce groupe contient de l'amiodarone, de l'allapénine, du ritmonorm et d'autres.

Les recommandations générales comprennent les suivantes:

  • S'ils sont sujets à la thrombose, ils essaient de traiter avec des médicaments thrombolytiques, y compris l'aspirine cardiologique, le clopidogrel et d'autres médicaments similaires prescrits par un médecin. En outre, l'inclusion de lin, d'ail, de céleri et de persil dans l'alimentation aide à fluidifier le sang.
  • Le muscle cardiaque est capable de renforcer le mildronate, la riboxine, l'ATP. Un médecin peut également prescrire d'autres médicaments largement utilisés en cardiologie. Y compris il est utile d'utiliser une graine, des noix, des fruits secs, du poisson.
  • Si une arythmie est une complication d'une autre maladie, elle est d'abord traitée, ce qui permet d'éliminer les crises d'arythmie sans utiliser de médicaments cardiologiques.

Le traitement à long terme de l'arythmie implique la mise en œuvre prudente des recommandations médicales, réduisant ainsi le risque de convulsions récurrentes. Dans les cas difficiles, lorsqu'il est impossible d'obtenir l'effet souhaité par des moyens conservateurs, ils ont recours à l'implantation d'un stimulateur cardiaque ou à l'ablation par cathéter à radiofréquence.

Méthodes traditionnelles de traitement de l'arythmie

Un traitement non traditionnel peut être associé à un traitement conservateur. Dans certains cas, lorsque les attaques de troubles du rythme du rythme cardiaque sont peu prononcées et qu’il n’ya pas d’autres troubles cardiaques, ils essaient de traiter uniquement avec des préparations à base de plantes. Dans tous les cas, le traitement avec des remèdes populaires est pré-convenu avec le médecin, sinon il pourrait en résulter des conséquences déplorables.

  • Printemps adonis - parmi une grande variété de médicaments de la pharmacie verte, a montré sa grande efficacité, la seule chose qui est utilisée avec prudence et pas plus de deux semaines, puis prendre une pause pour la même période. Pour le traitement, prenez la teinture, qui est prise par 15 gouttes trois fois par jour. Adonis est un glycoside cardiaque, il est donc pris avec des diurétiques.
  • Violet tricolore - également connu sous le nom de "pensées". Convient pour l'utilisation d'herbe séchée, qui dans une quantité de 2 c. préparez un verre d'eau bouillie. Après une perfusion de plusieurs heures, la perfusion est prête à recevoir 2 c. l jusqu'à trois fois par jour. Il est important de ne pas surdoser le médicament, car des nausées et des vomissements peuvent apparaître.
  • Les inflorescences de Kislitsy sont utilisées pour le traitement des troubles du rythme du rythme sous forme d’infusion, qui est préparée à partir d’un verre d’eau bouillante et d’une cuillère à soupe de plante. Le médicament doit être perfusé, il est considéré comme prêt à être consommé après refroidissement.
  • L'asperge n'est pas très connue, bien qu'avec l'aide de ses pousses et de ses rhizomes, il soit possible de calmer l'activité cardiaque et de normaliser le rythme. Ces composants doivent être finement broyés, à partir de la quantité totale prise une cuillère à soupe du mélange et versez un verre d'eau bouillante. Ensuite, pendant environ trois heures, le médicament est infusé à chaud puis pris en petites quantités plusieurs fois par jour. Ainsi, il peut être traité pendant plusieurs mois, mais à des intervalles de 10 jours toutes les trois semaines d’administration.
  • Hawthorn - cette plante s'est largement recommandée dans le traitement des maladies cardiovasculaires. Les fleurs sont principalement prises, mais les fruits de la plante peuvent être utilisés. Un verre d'eau bouillante est pris quelques cuillères à soupe de fleurs ou de fruits. Pour brasser, généralement 20 minutes suffisent, alors vous pouvez boire en fonction du type de thé.

Dans certains cas, il est recommandé de prendre de l'ail pour traiter les arythmies, mais ce produit ne convient pas à tout le monde, en particulier à ceux qui ont mal au ventre. La grossesse n'est pas contre-indiquée pour recevoir de l'ail frais, mais tout devrait être fait avec modération. Le miel peut également avoir un effet bénéfique sur le cœur, mais uniquement en l'absence d'allergie.

Les remèdes populaires peuvent être considérés comme un mélange d'herbes ayant un effet calmant, tonifiant et vitaminé. Quel que soit le médicament choisi, il est important de le prendre avec l'accord du médecin traitant, faute de quoi des effets secondaires pourraient apparaître.

Des complications

Dans la plupart des cas, l’arythmie n’est pas ressentie ou ne provoque pas d’inconfort mineur, mais en l’absence d’effets médicinaux adéquats, la maladie est dangereuse non seulement pour la santé, mais aussi pour la vie. Le risque augmente avec la combinaison d'arythmies avec d'autres maladies cardiologiques. En particulier, les pathologies suivantes peuvent se développer:

  • Insuffisance cardiaque décompensée. Une tachycardie ou une bradycardie prolongée dans les cas graves conduit à une stagnation du sang dans les cavités du cœur. Avec la surveillance en temps opportun de la fréquence cardiaque peut être considérablement améliorée la santé.
  • AVC Une telle complication est plus caractéristique du flutter auriculaire, qui n'est pas en mesure de transférer la portion de sang nécessaire aux ventricules. Si le flux sanguin normal est perturbé dans les oreillettes, le risque de formation de caillots sanguins pouvant pénétrer dans la circulation générale augmente. Souvent, des caillots sanguins pénètrent dans les vaisseaux cérébraux, provoquant par la suite une ischémie des structures cérébrales.
  • L'arrêt cardiaque est la complication la plus terrible qui provoque souvent une fibrillation ventriculaire. Si, dans cet état, aucune assistance médicale n'est fournie à temps, la personne décède.

Prévention

Un certain nombre de mesures préventives empêchent l'apparition d'arythmies ou réduisent le risque de convulsions récurrentes.

  • En présence de maladies infectieuses, il est nécessaire d'effectuer leur traitement avec une qualité élevée et sans délai.
  • Les maladies concomitantes sous forme de pathologies cardiaques, les maladies de la glande thyroïde et l'hypertension artérielle doivent être traitées rapidement.
  • Les repas doivent être complets et équilibrés.
  • En présence d'un entraînement physique amélioré, vous devez le réduire, mais ne passez pas à l'autre extrême - l'inactivité physique.
  • Il est inacceptable d'avoir une mauvaise habitude du type de tabagisme, vous devez également renoncer à l'alcool.
  • Les situations stressantes doivent être minimisées et, mieux encore, complètement exclues.
  • Certains indicateurs du type de glucose dans le sang, du poids corporel et du cholestérol doivent être sous surveillance constante.

Quel médecin contacter

L’étude de la nature de l’arythmie, de son diagnostic, de son traitement et de sa prévention est réalisée par un arythmiste. En même temps, dans la plupart des cliniques, il n’existe pas de spécialisation distincte en arythmie et, par conséquent, un cardiologue prend des patients présentant des troubles du rythme.

Le diagnostic fonctionnel des troubles du rythme cardiaque est pris par le médecin de la spécialité concernée. Avec son aide, échographie, électrocardiographie et, si nécessaire - surveillance Holter.

La présence d'une pathologie concomitante peut nécessiter une consultation supplémentaire de médecins de spécialités apparentées. Cela peut être un endocrinologue qui traite la glande thyroïde ou un gynécologue qui aide au déroulement pathologique de la ménopause. Un traitement réussi de la maladie sous-jacente peut souvent faire face à des crises d’arythmie.

L'inefficacité du traitement conservateur est une indication de l'orientation d'un patient vers une consultation de chirurgien cardiaque, qui décide de la nécessité d'une ablation par radiofréquence du foyer pathologique. Une opération d'implantation d'un stimulateur cardiaque peut également être effectuée.

Causes des arythmies cardiaques, symptômes et traitement

L'arythmie cardiaque est considérée comme l'une des causes de décès les plus courantes chez les patients cardiaques. La détection rapide de la maladie vous permet de prescrire un traitement qui améliore considérablement et prolonge la vie du patient.

C'est quoi

Les arythmies cardiaques ou arythmies cardiaques sont une défaillance du système de conduction cardiaque, à la suite de laquelle l'organe se contracte à un rythme anormal ou perd la capacité de se contracter.

Le développement de l'arythmie conduit au fait que le cœur devient incapable de distiller le sang dans la quantité requise, ce qui entraîne le développement de processus pathologiques dans les organes. Cette condition s'appelle l'insuffisance cardiaque. En cas d'arythmie sévère, le risque de décès est extrêmement élevé.

Attention! Vous pouvez en apprendre davantage sur la nature de l'arythmie chez un cardiologue, qui peut également effectuer toutes les recherches nécessaires.

Vue d'ensemble des médicaments antiarythmiques avec nazamiami et les prix →

Classification

En médecine, ils utilisent la classification généralement acceptée, qui inclut les types d’arythmie suivants:

Arythmies causées par un automatisme du nœud sinusal:

Tachycardie sinusale (augmentation du rythme cardiaque);

Bradycardie sinusale (réduction de la fréquence des contractions);

Arrêtez le nœud sinusal;

Asystole auriculaire (les oreillettes ne se contractent pas lors de la phase systole);

Syndrome des sinus malades;

Ectopique (sortant de l'endroit où la normale devrait apparaître) complexes ou rythmes:

Passif: nœud auriculaire, auriculo-ventriculaire (auriculo-ventriculaire), moteur du rythme surrénalien migrant, ventriculaire;

Actif: A) Extrasystole (contractions du cœur prématurément): auriculaire, auriculo-ventriculaire, ventriculaire, B) Parasystole, B) Tachycardie de type paroxystique et non paroxystique: type de tachycardie auriculaire, atrioventriculaire, ventriculaire;

Scintillement et scintillement (contractions discordonnées trop rapides du cœur):

Troubles de la conduction:

Blocus sino-auriculaire (blocus - état dans lequel la transmission d'une impulsion électrique par un système conducteur est bloquée);

Type de blocage intra auriculaire;

Type de bloc auriculo-ventriculaire;

Violations de la conduction intraventriculaire;

Blocus de la poutre de Guiss et des branches de la poutre de gauche de Guiss;

Syndrome d'excitation prématurée des ventricules.

Symptômes et signes

Considérez les symptômes de l'arythmie devrait être spécifiquement pour un type particulier de pathologie, puisque chaque type de ce type est caractérisé par la présence de ses symptômes. Mais, dans certains cas, des symptômes similaires peuvent survenir, ce qui complique considérablement la formulation du diagnostic primaire et nécessite une évaluation plus approfondie. Une personne sans formation médicale, les symptômes suivants de différents types d'arythmie devraient servir de signal pour demander de l'aide médicale, mais pas pour se soigner soi-même.

Manifestations de tachycardie et de bradycardie sinusale

Dans la plupart des cas, la tachycardie sinusale ne cause pas de problèmes chez les patients; par conséquent, il est à la mode de ne le soupçonner que dans les derniers stades. La manifestation principale de la tachycardie sinusale est l’accélération du rythme cardiaque, la sensation de malaise. En outre, les patients peuvent se plaindre de pouls, de gêne, de fièvre et de douleurs derrière le sternum trop fréquents, d'un sentiment de peur non motivé et d'une faiblesse. Dans la bradycardie, les symptômes sont encore moins prononcés. Les patients peuvent se plaindre d'une diminution de leur capacité de travail, d'une faiblesse, d'une somnolence et d'un sentiment de manque d'air. Moins souvent, ils notent la gêne derrière le sternum et le "mouvement lent" du cœur, sa "décoloration".

C'est important! Les symptômes de la tachycardie sinusale et de la bradycardie sont similaires aux manifestations de l'arythmie sinusale, il est donc insensé de l'examiner séparément.

Comment sont les extrasystoles cardiaques

Les extrasystoles sont le type d’arythmie cardiaque le plus courant. Il se caractérise par la présence de tels signes:

un sentiment de perturbation du coeur;

sensation de "pâlissement" du coeur ou de forte poussée dans la poitrine, sensation de "balancement", "trou d'air" dans la région du coeur, etc.

inconfort, lourdeur dans la poitrine;

l'apparition de douleur ou de picotement dans la projection du cœur;

le sentiment d'une "vague de sang" de sang;

ressentir une soudaine poussée de chaleur ou de froid dans la poitrine, sur tout le corps;

accélération du pouls ou un choc d'impulsion brusque.

Attention! La symptomatologie se manifeste ou augmente avec la performance d'effort physique, le stress, ressentant de fortes émotions négatives ou positives. Dans les premiers stades de la maladie peut ne pas se manifester.

Manifestations de tachycardie cardiaque paroxystique

Des troubles du fonctionnement du cœur peuvent se manifester avec les symptômes suivants:

attaque soudaine de battement de coeur, qui passe aussi soudainement;

sentir l'accélération du coeur;

une augmentation soudaine du pouls et sa normalisation;

l'apparition d'essoufflement dû à une insuffisance circulatoire dans un petit cercle (pas toujours);

en présence de plusieurs pathologies concomitantes, la pression peut chuter brusquement;

l'apparition de douleur dans la projection du coeur;

la douleur peut être donnée à d'autres domaines;

l'apparition de "mouches" devant mes yeux;

rarement - altération de la conscience, voire perte;

C'est important! La condition peut être soulagée en prenant une profonde respiration et / ou en retenant son souffle.

Manifestations de fibrillation auriculaire et de flutter

Le flutter auriculaire et la fibrillation auriculaire se manifestent par des symptômes similaires, mais les symptômes du flutter auriculaire sont moins prononcés que pour la fibrillation auriculaire. La fibrillation auriculaire se manifeste par les symptômes suivants:

inconfort ou douleur, fourmillements derrière le sternum, qui peuvent être donnés à d'autres parties du corps;

manque d'air;

excitation mentale non motivée ou dépression de conscience;

sensation de battements constants dans le coeur;

sentir le mauvais rythme du coeur;

lourdeur dans le côté droit;

mictions fréquentes ou involontaires.

C'est important! Chez la femme, la maladie dépendante de la catécholamine est plus fréquemment observée. Elle se caractérise par l'apparition de symptômes pendant la journée, après un stress ou un effort physique, par la consommation d'alcool. Chez les hommes, le type de maladie induit par le vague se développe souvent et se manifeste plus faiblement la nuit.

Comment se manifeste le blocage cardiaque

Les manifestations du bloc cardiaque auriculo-ventriculaire dépendent de son degré. Par conséquent, nous examinerons les symptômes de la maladie pour un type spécifique de blocus:

bloc I-II degré: souvent les symptômes sont absents, mais vertige, sensation de faiblesse, peur, maux de tête, douleur et inconfort au niveau du cœur, essoufflement, sensation de pincement des côtes, rarement une perte de conscience;

des blocages sévères se manifestent par la sensation d'un arrêt cardiaque, une perturbation significative de son travail (perte de conscience, douleur en projection, dépression respiratoire, etc.) Les patients meurent souvent dans un délai bref.

Symptômes du syndrome des sinus

Les symptômes du syndrome des sinus malades dépendent de la variante de son évolution:

Pour une affection de type I, l'apparition de tels symptômes est caractéristique: faiblesse, évanouissement, inconfort et douleur dans la projection du cœur, transpiration, sentiment de peur;

Dans le syndrome de type II, on observe une faiblesse, des vertiges, une diminution des performances, une sensation de chaleur et des nausées, une perte de conscience, un essoufflement. Les patients sont souvent perturbés par la douleur derrière le sternum, qui peut s'étendre à l'épaule, au bras, au cou. Il existe des problèmes de digestion: constipation, ballonnements, douleurs abdominales. Une diminution de la fréquence des mictions et du volume urinaire est notée. Les patients se plaignent de faiblesse dans les bras et les jambes;

Le ІІІ-ème type d'écoulement est caractérisé par la présence de signes, marqués du type, mais par l'ajout de plaintes concernant une crise cardiaque. Dans le même temps, seuls les types d’attaques cardiaques sont observés chez les patients de type III-A, alors qu’ils sont accompagnés de tachycardie (fréquence cardiaque anormalement élevée), suivie de la bradycardie (trouble du rythme cardiaque trop lent);

Pour le syndrome de type IV, il existe un symptôme caractéristique similaire au type III-A, mais avec de rares épisodes de bradycardie.

Symptômes d'arrêt du nœud sinusal

La condition est plus souvent observée chez les hommes que chez les femmes. Pour arrêter le noeud caractérisé par des symptômes caractéristiques du bloc cardiaque auriculo-ventriculaire. Cependant, lorsqu'un nœud est arrêté plus souvent que pendant un blocus, des pilotes de rythme d'ordre inférieur, par exemple, auriculo-ventriculaire, sont «impliqués». Dans ce cas, le cœur fonctionnera, mais il existe souvent une discordance entre les oreillettes et les ventricules. Parfois, le nœud sinusal peut à nouveau "s'allumer" lui-même dans le travail, auquel cas l'état est normalisé et les symptômes pathologiques disparaissent.

Comment se manifeste l'asystole auriculaire

La condition se développe en cas de défaillance du nœud sinusal et d'un blocage sino-auriculaire pour une ou plusieurs contractions cardiaques. L'asystole auriculaire menace le développement de l'asystole ventriculaire en l'absence de leur automatisme. Mais dans 80% des situations, les ventricules se contractent en raison du lancement du mécanisme permettant leur contraction automatique. La maladie se caractérise par la présence de symptômes de flutter auriculaire qui, lors du «démarrage» des ventricules, passe ou faiblit sensiblement. Il y a souvent une forte excitation mentale qui se transforme rapidement en dépression de conscience. Autrement, l'état s'aggrave et les patients risquent de mourir rapidement.

Manifestations du syndrome d'excitation prématurée des ventricules

La condition est caractérisée par une concentration excessive d'une impulsion électrique dans les voies des ventricules du coeur. Le syndrome se manifeste par les symptômes suivants:

sentir des battements de coeur extrêmement forts - la manifestation la plus courante;

moins souvent, les patients se plaignent d’essoufflement, de manque d’air;

inconfort dans la poitrine et derrière le sternum;

extrêmement rarement, on ressent une sensation de contraction très fréquente du muscle cardiaque, raison pour laquelle les patients perdent conscience ou la perdent;

encore moins souvent, les patients peuvent mourir subitement - un état de mort subite cardiaque.

Raisons

Le plus souvent, le développement d'une arythmie ou la pathologie la provoquant conduit à:

maladie cardiaque (la maladie provoque le plus souvent une maladie coronarienne - CHD);

maladie des valves cardiaques. Conduire à l'échec de leur fonction;

la présence de diabète;

si des arythmies se développent chez un enfant, elles sont probablement causées par une cardiopathie congénitale;

abus d'alcool et de caféine;

utiliser à fortes doses un certain nombre de médicaments;

troubles du rythme du sommeil;

la présence d'une cicatrice post-infarctus sur la paroi cardiaque;

enthousiasme excessif pour certains compléments alimentaires (compléments alimentaires);

violation de la concentration des principaux électrolytes sanguins responsables du maintien d'un rythme cardiaque normal;

l'impact d'une impulsion électrique puissante venant de l'extérieur, un choc électrique chez des personnes en parfaite santé.

Attention! Vous pouvez en apprendre davantage sur les causes des arythmies chez votre cardiologue.

Traitement

Traiter les arythmies est un type relativement spécifique. Cependant, en raison de la similitude des mécanismes pathogéniques du développement de conditions, le traitement peut coïncider. En thérapie, les médicaments des groupes des antagonistes des récepteurs du calcium, des bêta-bloquants, des nitrates et des glycosides de digitaline sont largement utilisés. Pour une personne ordinaire, la tâche principale est de consulter en temps opportun un médecin. Le traitement doit être effectué uniquement par un spécialiste médical qualifié. Sinon, il existe un risque extrêmement élevé de nuire gravement à la santé ou de provoquer une issue fatale.

Attention! En détail sur la façon de traiter les troubles du rythme cardiaque, il est préférable de demander au médecin du profil approprié. Dans de nombreux cas, le traitement est purement individuel et est sélectionné pour une longue période.

Algorithme de premiers secours

La rapidité et la précision des premiers secours dépendent en grande partie du pronostic pour la vie du patient. Cependant, les premiers secours pour différents types d’arythmie peuvent différer considérablement. Par conséquent, nous le considérons pour chaque type de pathologie. Fournissez les premiers soins seulement si vous avez les compétences nécessaires, sinon vous pourriez nuire considérablement à la santé du patient. Il est extrêmement important d'appeler dès que possible l'équipe d'ambulances et de surveiller en permanence l'état du patient. Si nécessaire, vous devez répéter l'intégralité de l'algorithme de réponse d'urgence.

Soins d'urgence pour les extrasystoles

Avec le développement de l'état devrait agir selon cet algorithme:

Confirmez les voies respiratoires et rétablissez-les si nécessaire.

Fournir de l'air frais au patient, déboutonner sa chemise ou l'enlever;

Introduisez par voie intraveineuse (meilleure) ou intramusculaire 2 à 4 ml d'une solution de lidocaïne à 2% (p / p) ou 4 à 6 ml d'une solution à 5% d'amiodarone (autre nom: Aritmil, Cardiodarone, Cordaron, Miorhythm, etc.);

Attendre l'arrivée de la brigade d'ambulances;

S'il n'est pas possible d'éliminer cette affection, injectez par voie intraveineuse dans 200 ml de solution saline (chlorure de sodium à 0,9%), 4 à 6 ml d'une solution à 5% d'amiodarone ou 2 à 4 ml d'une solution à 2% de lidocaïne.

Attention! Dans les cas bénins, des sédatifs tels que Corvalol, Relanium, etc., peuvent vous aider.Pour rétablir l'équilibre minéral, vous pouvez utiliser le mélange polarisant, sulfate de magnésium.

Premiers secours pour la tachycardie

Il est intéressant de commencer à porter assistance en essayant d’affecter par réflexe le nerf vague. Un bon effet peut être obtenu lorsque le patient est soumis à des efforts inhalés. L'impact sur la zone du sinus carotidien (carotidien) est également efficace: un patient couché sur le dos est appuyé sur l'artère carotide (de préférence à droite). Vous pouvez également exercer une pression sur les yeux, mais cette méthode est considérée comme la moins efficace. Vous pouvez également combiner plusieurs méthodes en même temps.

Si les méthodes d'impact physique sont inefficaces, vous devez agir selon cet algorithme:

Introduire par voie intraveineuse (p / p) un jet de 4 ml de solution de vérapamil à 0,25% (peut être remplacé par Isoptin, Finoptin);

Injecter 10 ml de solution de Novocainamide dans / dans 10 ml de solution avec 0,3 ml de solution à 1% de Mezaton;

En cas d’inefficacité, introduire lentement dans / dans le flux 10 ml d’adénosine phosphate à 10% de p-ra pour 10 ml de glucose à primer à 5% ou de p-ra physiologique;

Si tout échoue, recourir à l'électrostimulation du cœur.

Attention! Les préparations ci-dessus peuvent être remplacées par 6 ml d'amiodarone 5% p-ra (Cordarone), 4 ml d'Aymalin p 2,5%, de propranolol 0,1% (Inderal, Obzidanom) à une dose de 5 ml p-ra.

Comment traiter les arythmies

Le traitement est différent de la forme d'arythmie (persistante et paroxystique). Nous devons agir comme ceci:

Avec forme persistante:

Utilisez des glycosides cardiaques (digoxine, célanide, etc.);

Appliquez les médicaments du groupe des antagonistes du calcium (vérapamil, verogalid, izoptin, finoptine, etc.);

Donner des bêta-bloquants (propranolol, bisoprolol, concor, coronal, etc.)

À l’avenir, les fonds proviennent de groupes de médicaments améliorant la nutrition du cœur (Panangin, Asparkam), de désagrégants (Aspirine, Trental, etc.), d’anticoagulants (Warfarin, Héparine);

Lorsque la forme paroxystique agit comme suit:

Entrez les médicaments antiarythmiques (Amiodarone, Rotaritmil, Procainamide);

Les antagonistes du calcium sont utilisés;

À l'avenir, agissez comme un type d'arythmie persistante.

Bloquez et arrêtez le nœud sinusal

Le principe du traitement consiste à rétablir la conduction d'une impulsion électrique le long des voies du cœur. Pour ce faire, procédez comme suit:

Confirmer les voies respiratoires et, si nécessaire, les rétablir;

Entrer dans / dans une solution à 0,1% d’Atropin à une dose de 1 ml;

Lorsque l'état s'aggrave, vous devez immédiatement procéder à un massage cardiaque indirect et injecter de la Novodrine (sulfate d'isoprénaline) dans / dans le goutte à goutte à une dose de 2 ml de solution à 0,05% dans 250 ml de solution de glucose à 5%. Tout d'abord, le médicament est versé à une vitesse de 15-30 gouttes / min, puis augmenté toutes les 10 minutes. Il est nécessaire d’injecter le médicament jusqu’à ce que le cœur commence à travailler avec une fréquence de 50 battements / min;

Assurez-vous d'appeler la brigade d'ambulances.

Actions pour la faiblesse du nœud sinusal

Dans le cas du développement du syndrome des sinus malades, vous devez agir selon cet algorithme:

Confirmer les voies respiratoires et, si nécessaire, les rétablir;

Procéder à un massage cardiaque indirect;

Entrer dans / dans une solution à 0,1% d’Atropin à une dose de 1 ml;

En cas d’inefficacité, 0,05% d’Alupent est introduit lentement dans / à une dose de 1 ml pour 10 ml de solution de chlorure de sodium à 0,9%;

Appelez l'équipe de l'ambulance et attendez son arrivée en surveillant constamment l'état de la patiente.

Aide au développement de la bradycardie

On peut éliminer l’état de bradycardie modérée en prenant un café ou de l’énergie, en faisant des exercices physiques, en prenant un bain chaud. En cas de bradycardie sévère, procédez comme suit:

Allongez le patient sur le dos avec la tête haute;

Vérifiez les voies respiratoires, si nécessaire, rétablissez-les;

Donnez un comprimé de nitroglycérine sous la langue pour aspirer ou versez 5 gouttes de solution par cube de sucre. Le médicament commence à agir après 5 minutes. Si nécessaire, il peut être utilisé encore 2 fois avec un intervalle de 5 minutes;

Si la maladie évolue constamment, appliquez izadrin sous la langue. L'effet se développe en 10 minutes;

Si le patient ne respire pas, il faut pratiquer la respiration artificielle;

En l'absence de pulsation, d'arrêt cardiaque, procéder immédiatement à un massage indirect du cœur en combinaison avec la respiration artificielle.

Préparations pour le traitement des arythmies

Dans le traitement de l'utilisation de tels outils:

Antagonistes des récepteurs du calcium. Empêche la pénétration du calcium dans la cellule, ce qui réduit la fréquence des contractions cardiaques. Ceux-ci incluent Amlodipine (20-40 p), Corinfar (230-300 r), Pharmadipine (80-130 p.), Isoptin (800-900 r), Vérapamil (40-60 p);

Bêta-bloquants. Ils bloquent les récepteurs du même nom, ce qui réduit la charge sur le cœur, la fréquence de ses contractions et normalise le rythme. Les médicaments suivants sont utilisés: bisoprolol (50-70 r), métoprolol (60-80 r), aténolol (20-40 r);

Nitrates Normaliser le rythme cardiaque, réduire la charge sur l'organe, améliorer le flux sanguin. Appliquez de la nitroglycérine (20-50 r), du nitrogranulong (140-180 r), de la nitromint (250-300 r);

Digitalis glycosides. Laisse stabiliser le rythme cardiaque. Attribuer Digoxine (20-30 p), Celanid (50-80 p).

Vitamines et minéraux - empêchent le développement de l'état. Attribuer Ascorutin (50-70 r), complexes de Doppelgerts (200-400 r), Vitrum Cardio (600-800 r), etc.

Prévention

La prévention est assez simple, mais elle peut prévenir la maladie chez 80% des patients. Afin de prévenir les arythmies, il est nécessaire d’éliminer les situations stressantes et les émotions négatives, l’excitation. Le régime joue un grand rôle: il devrait être riche en vitamines et en minéraux, en acides gras insaturés et en acides aminés. Il faut exclure les aliments frits, gras et épicés, surveiller la consommation de sel. L'alcool est strictement interdit. Il est important d'observer un mode de vie sain, arrêtez de fumer. Il est hautement souhaitable de réduire le poids, car chez les personnes obèses, le risque de développer une maladie cardiaque est 60% plus élevé.

Foire Aux Questions

Voici les réponses aux questions les plus fréquemment posées par les lecteurs sur les arythmies:

Que sont les arythmies dangereuses? Les arythmies sont souvent compliquées par le développement de conditions potentiellement mortelles, entraînant souvent la mort;

Est-ce qu'ils entrent dans l'armée avec une arythmie? Les patients souffrant d'arythmie, dans la plupart des cas, ne sont pas soumis au service militaire;

Quelles sont les conséquences de la condition? En plus de la mort, la maladie affecte considérablement la qualité de vie des patients et conduit à une invalidité;

Les arythmies sont-elles associées à un sauna? En cas d'arythmie, il est interdit de visiter les bains, les saunas, les bains chauds sont interdits, car ils peuvent provoquer une grave attaque;

Puis-je boire du café quand je suis malade? Utiliser du café et de l'énergie ne peut que les personnes atteintes de bradycardie.

Si vous avez votre point de vue sur la question soulevée dans l'article, écrivez-nous. Nous apprécions les opinions des lecteurs.