Artères dans le cou

Les organes du cou et de la tête sont alimentés en sang par 3 artères partant de l'arc aortique (de droite à gauche): la tige épaule-tête, la carotide commune gauche et les artères sous-clavières gauches.

Le tronc de l'épaule, truncus brachiocephalicus, un grand vaisseau non apparié, va obliquement vers la droite et vers le haut, se trouvant devant la trachée, recouvert d'enfants par le thymus. Près de l'articulation sternoclaviculaire, il est divisé en artères carotides commune droite et sous-clavière droite. Dans 11% de l'apparition de la tige de l'épaule à l'isthme de la glande thyroïde est un. thyreoidea ima.

Artère carotide commune, a. carotis communis, vapeur. L'artère carotide commune droite provient de la tige de l'épaule et de la tête gauche, indépendamment de la crosse aortique. À travers la apertura thoracis superior, les artères passent au niveau du cou, situé sur les côtés des organes du faisceau neurovasculaire commun (v. Jugularis interna et n. Vagus). Jusqu'au niveau du cartilage thyroïdien en avant, ils sont recouverts de m. sternocleidomastoideus, puis allez dans un triangle endormi du cou. Au niveau du bord supérieur du cartilage thyroïdien sont divisés en les artères carotides externes et internes.

Artère carotide externe, a. carotis externa, monte jusqu'à l'articulation temporo-mandibulaire (Fig. 158). Près du bord postérieur de la branche inférieure de la mâchoire dans la fosse rétromandibulaire, il passe dans l'épaisseur de la glande parotide, située plus en profondeur que le nerf hypoglossal, m. digastricus (abdomen postérieur) et m. stylohyoideus, ainsi que médialement et antérieurement de l'artère carotide interne. Entre eux sont m. styloglossus et m. stylohyoideus. Les branches de l'artère carotide externe sont divisées en 4 groupes: antérieur, postérieur, interne et terminal.


Fig. 158. Les branches de l'artère carotide externe. 1 - a. temporalis superficiel; 2, 5 - a. occipitales; 3 - a. maxillaris; 4 - a. carotte externe; b - a. carotis int. 7 - soulèvement de l'omoplate par le muscle; 8 - muscle trapèze; 9 - muscle scalène moyen; 10 - plexus bracnialis; 11 - truncus thyreocervicalis; 12 - a. carotis communis; 13 - a. thyréoïde supérieur; 14 - a. lingualis; 15 - a. du visage; 16 - abdomen antérieur du muscle digestif; 17 - muscle de la joue; 18 - a. méningea media

Branches avant. 1. Artère thyroïdienne supérieure, a. thyréoïde supérieur, hammam, commence au site de l’artère carotide externe, au niveau du bord supérieur du cartilage thyroïdien. Il va à la ligne médiane du cou et descend vers les lobes droit et gauche de la glande thyroïde. Les branches en partent non seulement pour fournir du sang à la glande thyroïde, mais également à l'os hyoïde, au larynx et au muscle sternocléidomastoïdien. Parmi ces branches, le principal vaisseau sanguin est l'artère supérieure du larynx, a. laryngea superior, qui, la membrane perforée hyothyreoidea, pénètre dans la couche sous-muqueuse du larynx, où elle participe à l’alimentation en sang de la muqueuse et des muscles.

2. L'artère linguale, a. lingualis, un hammam, part de l'artère carotide externe de 1 à 1,5 cm au-dessus de l'artère thyroïdienne supérieure. Au début, il va parallèlement à la grande corne de l'os hyoïde, puis monte vers le haut en passant entre m. hyoglossus et m. constrictor pharyngis tesdius. Sortir sous le bord avant m. hyoglossus, l’artère est située dans le triangle décrit par N. I. Pirogov (voir Les muscles du cou). À partir du triangle, l’artère linguale pénètre dans la racine de la langue où elle se trouve sur les faisceaux musculaires m. génioglosse. Au cours de son évolution, il forme une série de branches qui fournissent du sang à l'os hyoïde, à la racine de la langue et aux amygdales. Au bord arrière m. mylohyoideus de l’artère hypoglossale la quitte, a. sublingualis, qui avance entre la surface extérieure m. mylohyoideus et la glande salivaire sous-maxillaire. En plus de ces formations, il alimente en sang la glande salivaire hyoïde, la muqueuse buccale, la partie antérieure des gencives de la mâchoire inférieure. La dernière branche de l'artère linguale atteint le haut de la langue et s'anastomose avec l'artère du côté opposé.

3. artère faciale, a. Le facialis, un hammam, part de 0,5 à 1 cm de l'artère carotide externe au-dessus de l'artère linguale et commence dans 30% des cas avec un tronc commun avec l'artère linguale. L'artère faciale monte et monte sous m. stylohyoideus, ventre postérieur m. digastricus, m. hyoglossus, atteignant le bord inférieur de la mâchoire inférieure à l’endroit de la glande sous-maxillaire. Au bord antérieur des muscles masticateurs, l'artère, qui a arrondi le bord de la mâchoire inférieure, se dirige vers le visage, situé sous les muscles faciaux. L'artère faciale se situe initialement entre la mâchoire inférieure et le muscle sous-cutané du cou, puis atteint le coin de la bouche le long de la surface externe. Du coin de la bouche, l’artère passe au coin médial de l’œil où elle se termine à l’artère angulaire, a. angularis. Dernières anastomoses avec a. dorsalis nasi (branche de A. ophtalmica). Un certain nombre de grosses branches partent de l'artère faciale dans différentes zones pour alimenter en sang les organes du crâne facial.

1) artère palatine ascendante, a. palatina ascendens, rameaux au début de l'artère faciale, s'élève sous les muscles, à partir du processus styloïde, jusqu'au fornix du pharynx. Il alimente en sang le constricteur supérieur du pharynx, les muscles et les muqueuses du palais mou, l'amygdale palatine. Anastomose avec des branches a. pharyngea ascendens.

2) La branche de l'amygdale, ramus tonsillaris, part de l'artère faciale à l'endroit de son intersection avec le dos de l'abdomen m. digastricus. Fournit du sang aux amygdales.

3) Les branches de la glande salivaire submandibulaire, rami submandibulares, en quantité de 2 à 5 partent de l'artère à l'endroit de son passage à travers la glande sous-maxillaire. Il alimente la glande en sang et anastomose avec les branches de l'artère linguale.

4. Artère du menton, a. submentalis, prend naissance à la sortie de l'artère faciale de la glande sous-maxillaire. L'artère Chin est située sur m. mylohyoideus, atteignant le menton. Il fournit du sang à tous les muscles situés au-dessus de l'os hyoïde et anastomose avec un. sublingualis (branche de l'artère linguale), ainsi que des branches des artères faciales et maxillaires, qui s'étendent jusqu'à la lèvre inférieure.

5. L'artère labiale inférieure, a. labialis inférieure, s'éloignant de l'artère faciale sous le coin de la bouche. Dirigé vers la ligne médiane de la fente buccale dans la sous-muqueuse de la lèvre. Il fournit du sang à la lèvre inférieure et des anastomoses avec l'artère du côté opposé.

6. artère labiale supérieure, a. labialis superior, provient de l'artère faciale à l'angle de la bouche. Il se situe dans la couche sous-muqueuse du bord de la lèvre supérieure. Anastomose avec la même artère latérale du côté opposé. Ainsi, en raison des deux artères supérieure et inférieure, un anneau artériel se forme autour de la fissure buccale.

Branches arrières. 1. Artère grudino-clavicule-mastoïde, a. Le sternocleidomastoideus, un hammam, se ramifie au niveau de l'artère faciale, puis descend et pénètre dans le muscle du même nom.

2. artère occipitale, a. occipitalis, bain de vapeur, monte et retourne à l'apophyse mastoïde en passant entre le début du muscle sternocléidomastoïdien et le dos de l'abdomen m. digastricus. Out dans la région occipitale entre m. trapezius et m. sternocleidomastoideus. Dans les profondeurs du cou, le muscle de la ceinture du cou et de la tête est percé. La région occipitale est sous m. Epicranius. Il fournit du sang à la peau et aux muscles de l'occiput, au pavillon et à la coquille dure dans la région de l'os pariétal; donne également une branche à la dure-mère dans la fosse crânienne postérieure, où l'artère pénètre à travers le foramen jugulaire.

3. Artère auriculaire postérieure, a. auricularis posterior, hammam, laisse l'artère carotide à 0,5 cm au-dessus de l'artère occipitale (dans 30% des cas avec le tronc commun avec l'artère occipitale), va dans le sens du processus styloïde de l'os temporal, puis se situe entre la partie cartilagineuse du canal auditif externe et le processus mastoïdien de l'os temporal. Passant derrière le pavillon, il se termine par une fourchette dans la région occipitale, fournissant du sang aux muscles et à la peau de la nuque, le pavillon. L'artère se connecte aux branches de l'artère occipitale. En chemin, il donne des branches pour alimenter en sang le nerf facial et la cavité tympanique.

Branches médiales. Artère pharyngienne ascendante, a. pharyngea ascendens, un hammam, la branche la plus fine des branches de l'artère carotide externe. Il commence au même niveau que l'artère linguale et parfois au site de division de l'artère carotide commune. Cette artère est dirigée verticalement, se situant initialement entre les artères carotides internes et externes. Puis passe devant l'artère carotide interne, située entre celle-ci et le constricteur supérieur du pharynx. Sa dernière branche atteint la base du crâne. Il fournit du sang au pharynx, au palais mou, à la dure-mère de la fosse crânienne postérieure. Pour ce dernier, il passe par le foramen jugulaire.

Branches finies. I. artère maxillaire, a. maxillaris, situé dans la fosse infratemporale (Fig. 159), et la dernière partie atteint la fosse palatine. L'artère topographique, anatomiquement maxillaire est divisée en trois parties: mandibulaire, infratemporale et palatine-ailée (Fig. 160).


Fig. 159. Artère maxillaire et ses branches. 1 - a. carotis communis; 2 - a. carotte interne; 3 - a. carotte externe; 4 - a. thyréoïde supérieur; 5 - a. lingualis; 6 - a. du visage; 7 - a. sternocleidomastoidea; 8, 10 - a. occipitales; 9 - a. auricularis postérieur; 11 - a. les stylomastoïdes; 12 - branches a. occipitales; 13 - a. temporalis superficiel; 14 - branche à la cavité tympanique; 15 - a. carotte interne; 16 - a. maxillaris; 17 - a. méningea media; 18 - n. mandibulaires; 19, 23, 24 - branches a. maxillaris à mâcher des muscles; 20 - a. infraorbitalis; 21 - a. alvéolaires supérieures postérieures; 22 - a. alvéolaires supérieures antérieures; 25 - m. pterygoid eus medialis; 26 - a. alvéolaires inférieures; 27 - r. mylohyoideus; 28 - a. mentalis; 29 - rami dentales; 30 - dura mater encephali; 31 - nn. vague, glossopharyngeus, accessorius; 32 - processus styloïde; 33 - v. jugularis interna; 34 - n. du visage; 35 est une branche, un. occipitale

La partie mandibulaire de l'artère est située entre la surface médiale de la capsule articulaire de l'articulation mandibulaire et le ligament stylo-maxillaire. Dans ce segment court, 3 branches proviennent de l'artère: 1. Artère alvéolaire inférieure, a. alveolaris inferior, hammam, initialement situé entre le muscle ptérygoïdien médial et la branche de la mandibule, puis pénètre dans le canal mandibulaire. Dans le canal, il donne des branches aux dents, aux gencives et aux os de la mâchoire inférieure. La dernière partie de l'artère alvéolaire inférieure quitte le canal par le foramen mental, formant l'artère du même nom (a. Mentalis), qui atteint le menton où elle s'anastomose avec l'artère inférieure de la face (de l'a. Facialis). Avant de pénétrer dans le canal mandibulaire, à partir de l’artère de la lune inférieure, la branche maxillaire-hypoglosse se ramifie, a. mylohyoidea, qui se situe dans le sillon du même nom et fournit du sang au muscle maxillaire-hypoglosse.


Fig. 160. Le schéma de décharge des branches de l'artère maxillaire de ses trois parties

2. artère de l'oreille profonde, a. auricularis profunda, hammam, va et vient, alimentant en sang le conduit auditif externe et le tympan. Anastomose avec artères de l'oreille occipitale et postérieure.

3. Artère tympanique antérieure, a. tympanica anterior, hammam, commence souvent par un tronc commun avec le précédent. À travers la fissura petrotympanica pénètre dans la cavité tympanique et alimente la muqueuse en sang.

La partie infratemporale de l'artère maxillaire est située dans la fosse infratemporale située entre la surface latérale des muscles ptérygoïdes et temporaux externes. Six agences partent de ce département:

1) artère cérébrale moyenne, a. méningea media, le hammam traverse la surface interne du muscle ptérygoïdien externe et passe par l’ouverture épineuse dans la cavité crânienne. Dans les écailles des sillons artériels de l'os temporal, la longue aile pariétale de l'os sphénoïde est recouverte d'une dure-mère. Il alimente la dure-mère, le nœud nerveux du trijumeau et la membrane muqueuse de la cavité tympanique.

2. Artères temporales profondes, antérieure et postérieure, aa. Les temporales profundae antérieure et postérieure, appariées, sont orientées parallèlement aux bords du muscle temporal, dans lequel elles se ramifient.

3. Artère à mâcher, a. masseterica, hammam, passe par l’incisura mandibulare jusqu’au muscle masticateur.

4. Artère alvéolaire supérieure postérieure, a. alvéolaires supérieures postérieures, vapeur; plusieurs de ses branches pénètrent dans la mâchoire supérieure par des trous dans le tubercule. Il fournit du sang aux dents, aux gencives et à la membrane muqueuse du sinus maxillaire.

5. artère buccale, a. buccalis, la vapeur, descend et avance, pénètre dans un muscle de la joue. Fournit du sang sur toute l'épaisseur des joues et des gencives de la mâchoire supérieure. Anastomose avec des branches de l'artère faciale.

6. Les branches ptérygoïdiennes, les rami pterygoidei, sont associées, au nombre de trois ou quatre, alimentent en sang les mêmes muscles ptérygoïdes externes et internes. Anastomose avec artères lunaires postérieures.

Ensuite, l'artère maxillaire au bord du muscle masticateur fait un tour médial et est dirigée vers la fosse palatine-ailée, dans laquelle se trouve sa partie antérieure. De la partie palatine-palatine proviennent les artères:

1. L'artère infraorbitale, a. infraorbitalis, hammam, pénètre dans l'orbite par la fissura orbitalis inférieure, tombe dans le sillon infraorbital et sort par le trou du même nom de la face. Les artères alvéolaires antérieures supérieures, aa, proviennent de l'artère située au fond du sillon infraorbital (ou parfois du canal). alueolares supérieures antérieurs atteignant les dents supérieures et la gencive avant. L'orbite fournit du sang aux muscles du globe oculaire. La dernière branche sort par la fissura orbitalis inférieure sur le visage et fournit du sang à la peau, aux muscles et à une partie de la mâchoire supérieure. Se connecte aux branches a. facialis et a. ophtalmica.

2. artère palatine descendante, a. palatina descendens, à la vapeur, descendant le canalis palatinus major vers palais dur et mou, se terminant par la forme d 'un. palatina major et minor. La grande artère palatine atteint l'ouverture incisale et alimente en sang la membrane muqueuse du palais et de la gencive supérieure. De la partie initiale de l'artère palatine descendante part un. canalis pterygoidei, qui fournit du sang au nez du pharynx.

3. L'artère sphénoïde palatine, a. sphenopalatina, hammam, pénètre dans la cavité nasale par le trou du même nom et se ramifie en aa. nasales posteriores, laterales et septi. Ils fournissent du sang à la muqueuse nasale. Anastomose avec un. palatina major dans la région incisale.

Ii. Artère temporale superficielle, a. Le temporalis superjicialis, le hammam, branche terminale de l'artère carotide externe, commence au niveau du col mandibulaire sous la glande parotide, puis passe devant la partie cartilagineuse du conduit auditif externe et se situe sous la peau dans la région temporale. Il est divisé en plusieurs branches.

1. L'artère transversale du visage, a. transversa faciei, rameaux au début de l’artère temporale, avance sous l’arc zygomatique. Anastomoses avec des branches des artères faciales et maxillaires.

2. Les branches de la glande parotide, rami parotidei, 2-3 petites artères. Ramifié entre les lobules de la glande. Le sang est fourni au parenchyme et à la capsule glandulaire.

3. artère temporale moyenne, a. Le média temporal commence au niveau de la racine du processus zygomatique de l'os temporal, où, après avoir traversé le fascia temporal, il alimente le muscle temporal en sang.

4. Les branches de l'oreille antérieure, les rami auriculares anteréales, 3 à 5 petites artères, alimentent en sang l'oreillette et le conduit auditif externe.

5. L'artère joue orbitale, a. zygomaticoorbitalis, se ramifie au-dessus du conduit auditif externe et atteint le coin externe de l'œil. Anastomose avec des branches de l'artère orbitale.

6. Ramus frontal, ramus frontalis, une des dernières branches a. temporalis superficiel. En direction de la zone frontale. Anastomose avec des branches de l'artère orbitale.

7. Branche pariétale, ramus parietalis, deuxième branche terminale de l'artère temporale superficielle. Anastomoses à l’artère occipitale et impliquées dans l’alimentation en sang de la région occipitale.

Artère carotide interne, a. carotis interna, hammam, a un diamètre de 9-10 mm, est une branche de l'artère carotide commune. Initialement, il est situé derrière et latéralement de l'artère carotide externe, séparée de celle-ci par deux muscles: m. styloglossus et m. stylopharyngeus. Il se lève à travers les muscles profonds du cou à côté du pharynx jusqu'à l'ouverture externe du canal carotidien. Après avoir passé un canal endormi, il pénètre dans les sinus cavernosas, dans lesquels il fait deux tours en biais, d'abord en avant, puis en haut et quelques uns en arrière, transperçant la dure-mère derrière le foramen opticum. Le processus sphénoïdal antérieur de l'os principal est latéral à l'artère. Dans le cou, l'artère carotide interne des branches ne donne pas aux organes. Dans le canal endormi des branches somnambules du tambour, rami caroticotympanici, jusqu’à la membrane muqueuse de la cavité tympanique.

Dans la cavité crânienne, l'artère carotide interne est divisée en 5 grandes branches (Fig. 161):


Fig. 161. L'artère du cerveau (ci-dessous), l'hémisphère gauche du cervelet et une partie du lobe temporal gauche ont été prélevés (d'après RD Sinelnikov). 1 - a. carotte interne; 2 - a. cerebri media; 3 - a. chorioidea; 4 - a. les communications postérieures; 5 - a. cérébri postérieur; 6 - a. basilaires; 7 - n. trigeminus; 8 - n. les abducens; 9 - n. les intermédines; 10 - n. du visage; 11 - n. vestibulocochléaire; 12 - n. glossopharygeus; 13 - n. vague; 14 - a. vertébrés; 15 - a. spinale antérieure; 16, 18 - n. acces-sorius; 17 - a. cerebelli inférieur postérieur; 19 - a. cerebelli inférieur antérieur; 20 - a. Cerebelli Supérieur; 21 - n. oculomoteur; 22 - tractus optique; 23 - infundibilum; 24 - chiasma opticum; 25 - aa. cérébri antérieur; 26 - a. communicants antérieurs

1. Artère ophtalmique, a. ophtalmica, le hammam et le nerf optique pénètrent dans l’orbite, situés entre le muscle droit supérieur de l’œil et le nerf optique (Fig. 162). Dans la partie médiale supérieure de l'orbite, l'artère orbitale est divisée en branches qui fournissent du sang à toutes les formations de l'orbite, à l'os éthmoïde, à la région frontale et à la dure-mère de la fosse crânienne antérieure. L'artère orbitale donne 8 branches: 1) l'artère lacrymale, a. lacrimalis, la glande lacrymale qui alimente le sang; 2) artère rétinienne centrale, a. centralis retinae alimentant la rétine; 3) les artères latérales et médiales des paupières, aa. palpebrales lateralis et medialis - les angles correspondants de la fissure palpébrale; entre eux, il y a des anastomoses supérieures et inférieures, arcus palpebralis superior et inferior; 4) artères ciliaires postérieures, courtes et longues, aa. ciliares postérieures breves et longi, apportant du sang à l'albumine et à la choroïde du globe oculaire; 5) artères ciliaires antérieures, aa. ciliares anteriores, fournissant l'albumine et le corps ciliaire; 6) artère supra-orbitale, a. supra-orbitales, alimentant la région frontale (anastomoses avec. temporalis superficiel); 7) les artères ethmoïdales, postérieures et antérieures, aa. ethmoidales postérieures et antérieures, alimentant l'os ethmoïdal et la dure-mère de la fosse crânienne antérieure; 8) l'artère dorsale du nez, a. nasi dorsalis, fournissant l’arrière du nez (se connecte avec un. angularis dans l’angle médial de l’orbite).

2. artère cérébrale antérieure, a. cerebri anterior, hammam, situé au-dessus du nerf optique, dans la région du trigone olfactorium, substantia perforata antérieure à la base de l'hémisphère du cerveau. Au début du sillon cérébral longitudinal antérieur, les artères cérébrales antérieures droite et gauche sont connectées à l'aide de l'artère connective antérieure, a. communans antérieur (voir fig. 161). Ensuite, il se trouve sur la surface avant des hémisphères du cerveau, se pliant autour du corps calleux. Il fournit du sang au cerveau olfactif, au corps calleux, au cortex des lobes frontaux et pariétaux du cerveau.

3. artère cérébrale moyenne, a. cerebri media, hammam, est envoyé à la partie latérale des hémisphères et passe dans la gorge latérale du cerveau. Il alimente les lobes frontaux, temporaux, pariétaux et l'îlot cérébral en formant des anastomoses avec les artères cérébrales antérieure et postérieure (voir Fig. 161).

4. Artère antérieure du plexus choroïde, a. chorioidea anterior, hammam, remonte le long du côté latéral des jambes du cerveau entre les hippocampes visuel, du tractus et du gyrus, pénètre dans la corne inférieure du ventricule latéral, où il participe à la formation du plexus choroïde (voir figure 161).

5. artère connective postérieure, a. communicans postérieur, hammam, est renvoyé et connecté à l'artère cérébrale postérieure (branche a. vertebralis) (voir Fig. 161).


Fig. 162. Les branches de l'artère orbitale (paroi latérale de l'orbite enlevée). 1 - a. carotte interne; 2 - processus clinoideus postérieur; 3 - nerf optique; 4 - a. ophtalmique; 5 - a. ethmoidalis postérieur; 6, 18 - aa. ciliares; 7 - a. lacrimalis; 8, 9 - a. supraorbitalis; 10 - a. dorsalis nasi et a. palpebralis; 11 - aa. palpebrales médiales; 12 - a. angularis; 13 - aa. eiliares; 14 - a. infraorbitalis; 15 - a. du visage; 16 - a. maxillaris; 17 - nerf optique; 19 - a. centralis retinae

Artère sous-clavière, a. la sous-clave, hammam, commence à la droite du tronc brachiocephalicus derrière l'articulation sterno-claviculaire, à la gauche de l'arc aortique. L'artère sous-clavière gauche est plus longue, plus profonde que la droite. Les deux artères tournent autour de la pointe du poumon, laissant un sillon dessus. Ensuite, l'artère se rapproche du bord I et pénètre dans l'espace situé entre les muscles scalènes antérieur et moyen. Dans cet espace, le plexus brachial est situé au-dessus de l'artère. L'artère sous-clavière présente 5 branches (Fig. 163).


Fig. 163. Artère sous-clavière, artère carotide commune et branches de l'artère carotide externe. 1 - a. temporalis superficiel; 2 - a. occipitales; 3 - a. vertébrés; 4 - a. carotis interna-5 - a. carotte externe; 6 - a. vertébrés; 7 - a. cervical profunda; 8 - a. cervical superficiel; 9 - a. transversa colli; 10 - a. suprascapulaire; 11 - a. sousclavage; 12, 13 - a. supraorbitalis14 - a. angularis; 15 - a. maxillaris; 16 - a. buccalis; 17 - a. alvéolaires inférieures; 18 - a. du visage; 19 - a. lmguahs; 20 - a. thyréoïde supérieur; 21 - a. carotis communis; 22 - a. cervicalis ascendens; 23 - a. thyréoïdes inférieurs; 24 - truncus thyreocervicalis; 25 - a. thoracica interna

1. artère vertébrale, a. Vertebralis, un hammam, part du demi-cercle supérieur de l'artère sous-clavière avant d'entrer dans l'artère interplanaire. À l'avant, il est recouvert d'artères carotides et thyroïdiennes inférieures. Au bord externe du long cou, le muscle pénètre dans le foramen transversarium VI de la vertèbre cervicale et passe à travers les trous transversaux de six vertèbres cervicales. L'Atlantide tombe ensuite dans le sulcus artères vertébrales, permoya membrana atlantoccipitalis et la dure-mère, pénètre par le grand trou occipital dans la cavité du crâne. Sur la base du crâne, l'artère est située ventrale à la moelle oblongate. Au niveau du bord postérieur, les deux artères vertébrales se confondent en une artère principale, a. basilaires.

Les branches de l'artère vertébrale fournissent du sang à la moelle épinière et à ses membranes, aux muscles profonds du cou et au cervelet. L'artère principale, qui commence au bord inférieur du pont, se termine à son bord supérieur, se séparant en deux artères cérébrales postérieures, aa. cérébri postérieures. Ils vont autour des jambes du cerveau, vont à la surface dorso-latérale des lobes occipitaux de l'hémisphère. Ils fournissent du sang aux lobes occipitaux et temporaux, aux noyaux des hémisphères et aux jambes du cerveau, et participent à la formation du plexus choroïde. L'artère principale donne des branches au pont, au labyrinthe et au cervelet.

Le cercle artériel du cerveau, Circulus arteriosus cerebri, est situé entre la base du cerveau et la selle turque du crâne. Participer à son éducation aa. carotis internae (aa. cerebri anteriores etmedii) et a. basilaris (aa. cerebrae posteriores).

Les artères cérébrales antérieures sont connectées à l'aide de ramus communicans antérieur et les artères postérieures à l'aide de ramus communicans postérieur.

2. artère thoracique interne, a. thoracica interna, s’éloignant de la surface inférieure du sous-clavier. les artères situées au même niveau que le vertébral, pénètrent dans la cavité thoracique derrière la clavicule et la veine sous-clavière, où elles se situent à la surface interne du cartilage des côtes I-VII, s'écartant du bord du sternum de 1 à 2 cm. sac, diaphragme et coffre. Sur son chemin donne un certain nombre de branches: aa. péricardiacophrenica, musculophrenica, epigastrica superior. Ce dernier forme une anastomose sur la paroi abdominale antérieure avec l'artère inférieure de l'épigastre.

3. Le tronc cervical, truncus thyreocervicalis, jumelé, se ramifie près du bord médial m. scalenus antérieur à la surface supérieure de l'artère. Il a une longueur de 0,5 à 1,5 cm et se divise en 3 branches: a) l’artère thyroïdienne inférieure, a. thyréoïdes inférieurs de la glande thyroïde, à partir desquels des branches s'étendent jusqu'au pharynx, l'œsophage, la trachée, le larynx; la dernière branche anastomose avec l'artère laryngée supérieure; b) artère cervicale ascendante, a. cervicalis ascendens, - aux muscles profonds du cou et de la moelle épinière; c) artère suprascapulaire, a. suprascapularis, qui traverse le triangle latéral du cou et au-dessus de la coupure scapulaire supérieure, pénètre dans la fosse sous-axiale de l'omoplate.

4. Le tronc cervico-cervical, truncus costoresvicalis, double, part de la périphérie arrière de l'artère dans l'espace de la glissière. Dirigé vers la tête de la côte. Le tronc est divisé en branches: a) artère cervicale profonde, a. cervical profunda, - aux muscles postérieurs du cou et de la moelle épinière; b) l'artère intercostale supérieure, a. intercostalis suprema, - vers les espaces intercostaux I et II.

5. L'artère transversale du cou, a. transversa colli, hammam, des branches de l’artère sous-clavière lorsqu’elle quitte l’espace interlabatique. Pénètre entre les branches du plexus brachial, va à la fosse sus-épineuse de l'omoplate. Il fournit du sang aux muscles de l'omoplate et au dos.

Artères dans le cou

L'artère carotide commune est l'artère principale du cou. A droite, il part de la tige brachio-céphalique et à gauche de l'arc aortique. En montant, l'artère carotide commune est située sur le côté de la trachée et du larynx, sans donner de branches, et au niveau du bord supérieur du cartilage thyroïdien, elle est divisée en artères carotides externes et internes.

L'artère carotide externe est la branche antérieure de l'artère carotide commune. Il est situé superficiellement dans le triangle carotidien, où il dégage ses branches et passe sous l'abdomen postérieur du muscle digastrique et sous le muscle stylo-hypoglosse. L'artère carotide externe traverse la fosse, passe en avant du conduit auditif externe, atteignant la région temporale, où elle est divisée en branches terminales.

L'artère carotide externe présente les branches suivantes: artère thyroïdienne supérieure, linguale, faciale, pharyngée ascendante, occipitale, auriculaire postérieure, maxillaire interne (d'où part l'artère méningée moyenne) et l'artère temporale superficielle.

L'artère carotide interne est la branche postérieure de l'artère carotide commune. Il fournit du sang au cerveau et aux yeux; sa partie initiale, comme l'artère carotide commune, se situe dans le triangle endormi, puis pénètre dans la fosse mandibulaire et pénètre dans le canal endormi jusqu'à la cavité du crâne.

La partie inférieure du cou est alimentée en sang principalement par les branches du tronc du thymus: artères suprascapulaires, thyroïdiennes inférieures et cervicales superficielles.

Artère carotide et ses branches:
1 - artère carotide commune; 2 - artère carotide interne; 3 - artère carotide externe;
4 - artère thyroïdienne supérieure; 5 - artère linguale; 6 - artère faciale;
7 - artère maxillaire interne; 8 - artère méningée moyenne; 9 - artère temporale superficielle;
10 - artère de l'oreille postérieure; 11 - artère occipitale; 12 - branche postérieure de l'artère occipitale;
13 - artère pharyngienne ascendante; 14 - artère sous-clavière; 15 - l'artère vertébrale;
16-anastomoses avec artères méningées; 17 - siphon de l'artère carotide interne;
18 artère oculaire; 19 - artère angulaire.

Vidéo éducative de l'anatomie de l'artère carotide externe et de ses branches (a. Carotis externa)

Vidéo éducative sur l'anatomie de l'artère carotide interne et de ses branches (a. Carotis interna)

Le sinus carotidien est situé dans la partie étendue de l'artère carotide commune à l'endroit de sa bifurcation. Il est équipé de récepteurs presseurs impliqués dans la régulation de la pression artérielle.

Le corps carotidien est une petite formation d’une taille maximale de 5 mm, située dans l’adventice de la paroi médiale de l’artère carotide à l’endroit de sa bifurcation. Le corps carotidien joue le rôle de chimiorécepteurs et participe à la régulation de la respiration, de la pression artérielle et du rythme cardiaque en fonction du niveau de pression partielle O2, Avec2 dans le sang et son pH. De cette formation, parfois à la suite d'une transformation maligne, se développe un hémodectome (paragangliome non chromaffinique, tumeur du corps carotidien).

Les artères vertébrales ne participent pas à l'apport sanguin aux tissus mous du cou, mais donnent des branches aux méninges et à la moelle épinière cervicale et forment avec les artères carotides internes le cercle de Willis. La part des artères vertébrales représente 30% de l'apport sanguin au cerveau.

Artère sous-clavière et ses branches.
L'artère sous-clavière est divisée en plusieurs artères qui alimentent le sang en sang à la base du cou et au haut de la poitrine:
1 - tête brachiale; 2 - le tronc thyroïdien; 3 - artère transversale du cou;
4 - artère thyroïdienne inférieure; 5 - artère cervicale ascendante; 6 - artère suprascapulaire;
7 - artère carotide commune; 8 - l'artère sous-clavière gauche; 9 - artère thoracique interne;
10 - l'artère vertébrale; 11 - trou transversal; 12 - artère basilaire.

Vidéo éducative de l'anatomie de l'artère sous-clavière et de ses branches

Les veines jugulaires internes, ainsi que leurs principaux affluents - les veines jugulaires antérieure et externe - assurent l'écoulement du sang de la tête. Environ 30% du sang pénétrant dans le cerveau circule dans les veines rachidiennes et le plexus veineux du canal rachidien cervical. Lors de la ligature d'une ou des deux veines jugulaires internes, le plexus veineux vertébral assure le drainage normal du sang veineux du cerveau pendant plusieurs jours.

Un cathéter veineux central est inséré dans la veine jugulaire interne ou sous-clavière. Les indications pour son administration sont la nutrition parentérale complète, l'administration de médicaments, la mesure de la pression veineuse centrale. Avant de commencer la perfusion de médicaments à travers le cathéter veineux central, il est nécessaire de vérifier la position du cathéter à l’aide d’un examen aux rayons X.

P.S. Un grand angle jugulaire-sous-clavier est situé en arrière de l'articulation sterno-claviculaire à la base du cou; Le côté et au-dessus de cet angle sont les ganglions lymphatiques supraclaviculaires et pré-échelle. Le petit angle veineux jugulaire-facial est formé par la veine faciale au lieu de son entrée dans la veine jugulaire interne. À cet endroit, il existe également une congestion des ganglions lymphatiques qui jouent un rôle important.

Système de cou veineux:
1 - veine jugulaire interne; 2 - veine jugulaire externe; 3 - veine jugulaire antérieure;
4 - veines vertébrales; 4a - plexus veineux du canal rachidien cervical; 5 - veine sous-clavière; Veine brachiocephalique 6;
7 - veine cave supérieure; et - service cervical de la moelle; b - coquille d'arachnoïde; dans - un meninx ferme;
d - espace épidural (épidural) contenant des veines et du tissu adipeux; d - le périoste; e - corps vertébral;
I - grand angle veineux jugulaire-sous-clavien; II - petit angle veineux jugulaire-sous-clavien.

Insuffisance carotidienne. La sténose ou l'occlusion de l'artère carotide interne ne provoque pas de symptômes cliniques graves si la circulation collatérale est bien développée dans le cercle de Willis et le système de l'artère carotide externe - principalement le long des artères faciales, angulaires et ophtalmiques, à travers lesquelles le sang circule vers le siphon de l'artère carotide interne ), et artères occipitales, méningées et vertébrales moins importantes (anastomoses occipitales).

L'occlusion aiguë de l'artère carotide interne et de ses collatérales provoque une hémiplégie et une déficience sensorielle unilatérale. Si l'occlusion se développe progressivement, comme par exemple dans l'athérosclérose, il se produit d'abord des crises d'ischémie aiguë, puis une insuffisance cérébrale généralisée.

Avant de retirer une tumeur de la tête ou du cou qui s'est métastasée aux ganglions lymphatiques cervicaux (N3), avec résection de l'artère carotide interne, la réserve fonctionnelle de la circulation sanguine collatérale du cerveau est vérifiée.

Vidéo éducative de l'anatomie des vaisseaux du cercle de Willis

Insuffisance vertébrobasilaire. L'un des sites favoris de la sténose de l'artère vertébrale est son segment allant du niveau de décharge de l'artère sous-clavière à l'entrée dans le canal dans le processus transverse de la vertèbre CVI. La sténose de ce segment provoque une perturbation transitoire, récurrente ou prolongée du flux sanguin, se manifestant par des accès de vertige, une chute (attaques par chute), un trouble de l'audition, de la vue et un évanouissement soudain. L’insuffisance chronique vertébrobasilaire se manifeste par un syndrome de la moelle épinière, ou syndrome de Wallenberg-Zakharchenko.

Syndrome de Wallenberg-Zakharchenko. Ce syndrome se caractérise par une difficulté à avaler et un enrouement dû à la paralysie des cordes vocales du côté affecté. Dans certains cas, le goût est perturbé sur la moitié ipsilatérale de la langue. Fondamentalement, les nerfs glossopharyngé (IX) et vague (X) sont affectés. L'occlusion de l'artère cérébelleuse inférieure postérieure ou de ses branches provoque des lésions des régions postérolatérales de la moelle oblongate. Ce syndrome s'appelle également le syndrome de l'artère cérébelleuse postérieure inférieure ou le syndrome latéral de la moelle oblongate.

Syndrome de vol d'artère sous-clavière. Le tableau clinique de ce syndrome est dû à l’occlusion de l’artère sous-clavière dans sa région du lieu de sa décharge de l’aorte à la bouche de l’artère vertébrale. En raison d'anomalies du développement vasculaire, de blessures et de maladies telles que l'athérosclérose, un flux sanguin inverse se produit dans l'artère vertébrale, compensant ainsi une insuffisance circulatoire du membre supérieur ipsilatéral due à l'apport sanguin au cerveau.

Circulation collatérale en cas d'insuffisance de l'apport sanguin dans la carotide:
Et - collatérales à travers une artère oculaire; B - anastomoses occipitales;
1 - artère carotide commune; 2 - artère carotide interne sténosée; 3 - artère carotide externe;
4 - artère faciale; 5 - artère ophtalmique; 6 - siphon de l'artère carotide interne; 7 - l'artère vertébrale;
8 - artère occipitale; 9 - anastomoses avec artère méningée.
b Circulation collatérale dans le syndrome de braquage de l’artère sous-clavière:
1 - arcade aortique; 2 - artère carotide commune; 3 - artère sous-clavière occluse (la zone d'occlusion est peinte en noir);
4 - artère carotide interne; 5 - artère carotide externe; 6 - anastomoses occipitales (voir aussi a);
7 - artères vertébrales; 8 - branches de la tige thyroïdienne.

SHEIA.RU

Vaisseaux du cou et de la tête: anatomie, maladies, symptômes

Vaisseaux du cou: symptômes anatomiques et pathologiques

Le cou est la partie du corps humain qui relie le corps et la tête. Malgré sa petite taille, il contient de nombreuses structures importantes sans lesquelles le cerveau ne recevrait pas le sang nécessaire à son fonctionnement. Ces structures sont les vaisseaux du cou qui remplissent une fonction importante - le mouvement du sang du cœur vers les tissus et les organes du cou et de la tête, puis l’inverse.

Vaisseaux du cou antérieur

À l'avant du cou se trouvent des artères carotides associées et les mêmes veines jugulaires.

Artère carotide commune (OCA)

Il est divisé en deux parties: droite et gauche, situées de part et d'autre du larynx. Le premier part de la tige brachio-céphalique, il est donc légèrement plus court que le second, partant de la crosse aortique. Ces deux artères carotides sont appelées communes et représentent 70% du flux sanguin total directement vers le cerveau.

À côté de l'OCA se trouve la veine jugulaire interne et le nerf vague entre eux. L'ensemble du système constitué de ces trois structures constitue le faisceau neurovasculaire du cou. Derrière les artères se trouve le tronc sympathique cervical.

OCA ne donne pas de branches. Et en atteignant le triangle carotidien, approximativement au niveau de la 4ème vertèbre cervicale, l’intérieur et l’extérieur sont divisés. Des deux côtés du cou. La région dans laquelle la scission se produit est appelée bifurcation. Ici, l'artère se dilate - le sinus somnolent.

À l'intérieur du sinus endormi se trouve un glomus endormi - un petit glomérule riche en chimiorécepteurs. Il réagit à tout changement dans la composition gazeuse du sang - la concentration d'oxygène, de dioxyde de carbone.

Artère carotide externe (NSA)

Situé plus près de l'avant du cou. Au cours de son mouvement vers le haut du cou, la NSA donne plusieurs groupes de branches:

  • antérieur (dirigé vers l'avant de la tête) - thyroïde supérieure, linguale, faciale;
  • le dos (dirigé vers l'arrière de la tête) - occipital, oreille arrière, sternocléidomastoïdien;
  • milieu (branches terminales de l'ASA, division dans le temple) - temporal, maxillaire, pharyngé ascendant.

Les branches terminales de la NSA sont divisées en vaisseaux plus petits et fournissent du sang à la thyroïde, aux glandes salivaires, aux régions occipitale, parotide, maxillaire, temporale, ainsi qu'aux muscles facial et lingual.

Artère carotide interne (ICA)

Il remplit la fonction la plus importante du flux sanguin général, qui est assuré par les vaisseaux de la tête et du cou - l'irrigation sanguine d'une plus grande partie du cerveau et de l'organe humain. Dans la cavité du crâne pénètre par le canal endormi, le long du chemin ne donne pas de branches.

Une fois dans la cavité du crâne, l’ACI se plie (amortisseur), pénètre dans le sinus caverneux et fait partie du cercle artériel du grand cerveau (le cercle de Willis).

  • oeil
  • cérébrale antérieure;
  • cérébrale moyenne;
  • connectif arrière;
  • devant villous.

Veines jugulaires

Ces vaisseaux du cou effectuent le processus inverse - la sortie du sang veineux. Allouer les veines jugulaires externes, internes et antérieures. Le sang pénètre dans le vaisseau externe de l'occiput plus proche de la région de l'oreille. Ainsi que de la peau au-dessus de l'omoplate et de l'avant du visage. En descendant, sans atteindre la clavicule, le NSN est connecté à l'interne et au sous-clavier. Et puis l'intérieur se développe dans la principale à la base du cou et fourches dans les droit et gauche.

Le plus grand vaisseau tronc de la région cervicale est le VNV. Il est formé dans la région du crâne. La fonction principale est l'écoulement du sang des vaisseaux cérébraux.

La plupart des branches des veines jugulaires portent le nom des artères. Avec les artères qui accompagnent - les langues lingual, facial, temporal... une exception est la veine mandibulaire.

Vaisseaux de la nuque

Dans la région de la colonne cervicale se trouve une autre paire d’artères - l’arbre vertébral. Ils ont une structure plus complexe que somnolent. Partir de l'artère sous-clavière, suivre derrière la carotide, pénétrer autour de la 6ème vertèbre cervicale dans le canal formé par les ouvertures des apophyses transverses de 6 vertèbres. Après la sortie du canal, l’artère vertébrale se plie, traverse la surface supérieure de l’atlas et pénètre dans la cavité crânienne par la grande ouverture postérieure. Ici, les artères vertébrales droite et gauche se confondent et forment un seul basilaire.

Les artères vertébrales donnent les branches suivantes:

  1. muscle;
  2. la moelle épinière;
  3. moelle épinière postérieure;
  4. moelle épinière antérieure;
  5. inférieur cérébelleux postérieur;
  6. branches méningées.

L'artère basilaire forme également un groupe de branches:

  • artère de labyrinthe;
  • cérébelleux antérieur inférieur;
  • artères du pont;
  • supérieur cérébelleux;
  • cérébrale moyenne;
  • moelle épinière postérieure.

L'anatomie des artères vertébrales leur permet de fournir au cerveau 30% du sang nécessaire. Ils alimentent le tronc cérébral, les lobes occipitaux des hémisphères et le cervelet. Tout ce système complexe s'appelle vertebrobasilar. "Veterbro" - associé à la colonne vertébrale, "basilaire" - au cerveau.

La veine vertébrale, l'un des vaisseaux de la tête et du cou, commence près de l'os occipital. Il accompagne l'artère vertébrale et forme un plexus autour de celle-ci. À la fin de son chemin dans le cou, il coule dans la veine brachialcéphale.

La veine vertébrale se croise avec les autres veines de la région cervicale:

  • occipital;
  • vertébral antérieur;
  • vertébrale supplémentaire.

Malles lymphatiques

L'anatomie des vaisseaux du cou et de la tête inclut les vaisseaux lymphatiques qui collectent la lymphe. Allouer des vaisseaux lymphatiques profonds et superficiels. Les premiers passent le long de la veine jugulaire et sont situés de part et d'autre de celle-ci. Profondément situé à proximité des organes à partir desquels la lymphe se déplace.

Les vaisseaux lymphatiques latéraux suivants sont distingués:

Les vaisseaux lymphatiques profonds recueillent la lymphe de la région buccale, de l'oreille moyenne et du pharynx.

Cou de plexus nerveux

Une fonction importante est réalisée par les nerfs du cou. Ce sont des structures diaphragmatiques, musculaires et cutanées situées au même niveau que les quatre premières vertèbres du cou. Ils forment le plexus nerveux des nerfs rachidiens cervicaux.

Les nerfs musculaires sont situés près des muscles et fournissent des impulsions pour la mise en œuvre des mouvements du cou. Diaphragmatique nécessaire pour les mouvements du diaphragme, de la plèvre et des fibres péricardiques. Et la peau libère beaucoup de branches qui remplissent des fonctions individuelles - nerf auriculaire, occipital, supraclaviculaire et transverse.

Les nerfs et les vaisseaux de la tête et du cou sont interconnectés. Ainsi, l'artère carotide, la veine jugulaire et le nerf vague forment un important faisceau neurovasculaire du cou.

Maladies des vaisseaux du cou

Vaisseaux situés dans le cou, sujets à de nombreuses pathologies. Et conduisent souvent à un résultat déplorable - AVC ischémique. Du point de vue de la médecine, on appelle sténose le rétrécissement de la lumière dans les vaisseaux.

Si le temps ne révèle pas la pathologie, la personne peut devenir invalide. Parce que les artères de cette zone fournissent du sang au cerveau et à tous les tissus et organes du visage et de la tête.

Les symptômes

Bien qu'il existe de nombreuses causes de rétrécissement pathologique de la lumière, le résultat est toujours le même: le cerveau souffre d'un manque d'oxygène.

Par conséquent, avec une maladie vasculaire du cou, les symptômes se ressemblent:

  • Maux de tête de toute nature. Gémissements, coups de couteau, coupants, monotones, clignotants, pressants. La particularité de cette douleur est que l'arrière de la tête souffre en premier, puis que la douleur passe dans la région temporale.
  • Vertiges.
  • Coordination, instabilité, chutes inattendues, perte de conscience.
  • Il peut y avoir une douleur dans le cou du côté de la colonne vertébrale. Renforce la nuit et la palpation.
  • Fatigue, somnolence, transpiration, insomnie.
  • Engourdissement des membres. Le plus souvent sur un côté du corps.
  • Déficience visuelle, auditive, acouphènes incompréhensible.
  • Des taches peuvent apparaître sous les yeux. Ou des cercles, des étincelles, des éclairs.

Raisons

Maladies provoquant le rétrécissement de la lumière dans les vaisseaux cervicaux:

  • ostéochondrose de la colonne cervicale;
  • hernie sur la colonne vertébrale cervicale;
  • les néoplasmes;
  • l'abus d'alcool et le tabagisme - substances qui causent une sténose prolongée des vaisseaux sanguins;
  • maladie cardiaque;
  • a subi des blessures;
  • athérosclérose;
  • des anomalies des vertèbres cervicales;
  • anomalies dans le développement des artères - tortuosité, déformations;
  • thrombose;
  • l'hypertension;
  • compression prolongée du cou.

En règle générale, les artères vertébrales sont exposées à des influences externes. Parce qu'ils sont situés dans une zone vulnérable. Développement anormal des vertèbres, spasmes musculaires, excès de côte... De nombreux facteurs peuvent affecter les artères vertébrales. De plus, une mauvaise posture pendant le sommeil peut entraîner une compression.

La courbure est également caractéristique des artères vertébrales. L'essence de cette maladie est que la composition des tissus qui composent les vaisseaux, les fibres élastiques, prédomine. Et pas de collagène. En conséquence, leurs murs deviennent rapidement plus minces et se recourbent. La tortuosité est héréditaire et peut ne pas se manifester avant longtemps. L'athérosclérose peut provoquer un sertissage.

Tout défaut anatomique des artères est dangereux non seulement pour la santé humaine, mais aussi pour sa vie. Par conséquent, lorsque le moindre symptôme apparaît, vous devriez consulter un médecin. Et n'attendez pas la progression de la maladie.

Comment identifier la pathologie

Pour poser le bon diagnostic, les médecins ont recours à divers examens.

En voici quelques unes:

  1. rhéovasographie vasculaire - examen complet de tous les vaisseaux;
  2. dopplerographie - examen des artères pour la tortuosité, la perméabilité, le diamètre;
  3. Rayon X - identification des violations dans les structures osseuses des vertèbres cervicales;
  4. IRM - recherche de foyers d’apport sanguin insuffisant au cerveau;
  5. Artères brachio-céphaliques échographiques.

Traitement

La méthode de traitement des maladies vasculaires est sélectionnée individuellement pour chaque patient.

Et, en règle générale, comprend les événements suivants:

  • Traitement médicamenteux: agents vasodilatateurs, spasmodiques, symptomatiques et circulatoires.
  • Parfois, une thérapie au laser est prescrite. Le traitement au laser est le meilleur moyen de traiter l'ostéochondrose du cou.
  • Exercice thérapeutique.
  • Peut-être porter un collier Shantz, réduisant la charge sur la colonne vertébrale.
  • Physiothérapie.
  • Massage, si la cause de la sténose est une pathologie de la colonne vertébrale.

Le traitement doit être complet et se dérouler sous la stricte surveillance d'un médecin.

L'anatomie du cou a une structure complexe. Plexus nerveux, artères, veines, vaisseaux lymphatiques - la combinaison de toutes ces structures assure la relation entre le cerveau et la périphérie. Tout un réseau de vaisseaux fournit le sang artériel à tous les tissus et organes de la tête et du cou. Sois attentif à ta santé!

Artères de la tête et du cou: noms, fonctions et maladies

Le système des artères de la tête, du cou et du visage comprend de grandes branches. Ils partent des surfaces convexes des artères qui composent l'arc aortique: l'innommé (tronc brachio-céphalique) et à gauche de la carotide commune et du sous-clavier.

Le contenu

Les artères de la tête et du cou sont de grands vaisseaux s’étendant de la crosse aortique et transportant le sang vers les organes du cou, de la tête et du visage.

Anatomie de l'artère

Au niveau du cartilage II à droite, il part de l'aorte de la tête brachiale après la trachée et à la veine brachiale à droite. Il se déplace vers la droite et vers le haut et se divise à l'articulation sterno-claviculaire à droite de 2 artères: la carotide commune droite et la sous-clavière.

Les branches de l'arc aortique: 1 - l'arc aortique; 2 - tête brachiale; 3 - l'artère carotide commune gauche; 4 - l'artère sous-clavière gauche.

L'artère cervicale droite est 20-25 mm plus courte que l'artère carotide commune gauche. L'artère commune est déployée derrière les muscles: le sternocléidomastoïdien, le sublinguo-scapulaire et les muscles qui recouvrent le fascia moyen du cou. Il monte verticalement jusqu'aux apophyses transverses de la vertèbre du cou, non divisées en branches. Au-dessus du cartilage thyroïdien, les deux artères carotides (droite et gauche) sont divisées en interne et externe avec presque le même diamètre.

La grande artère sous-clavière est constituée de la droite qui s’éloigne du tronc brachio-céphalique et de la gauche qui s’étend de la crosse aortique. La longueur de l'artère sous-clavière gauche est de 2 à 2,5 cm plus longue que celle de droite.

C'est important. L'artère sous la clavicule est responsable de l'apport sanguin au cerveau par l'arrière de la tête, le cervelet, l'arrière du cerveau dans le cou, les muscles et les organes du cou (partiellement), la ceinture scapulaire et le membre supérieur.

Artères du cou, de la tête et du visage

L'emplacement des artères du cou, de la tête et du visage

La photo 2 montre la luxation des artères de la tête et du cou:

  1. Temporal superficiel et ses branches.
  2. Profond temporel.
  3. Maxillaire.
  4. Oreille arrière.
  5. Occipital.
  6. Orbitale.
  7. Méningée moyenne.
  8. Alvéolaire inférieur.
  9. Somnolent en plein air.
  10. Du visage.
  11. Lingual.
  12. Somnolent interne.
  13. Thyroïde supérieure.
  14. Somnolent général.

Artères cérébrales

La localisation des artères du cerveau

  1. Artère antérieure du cerveau.
  2. Artère moyenne du cerveau.
  3. Somnolent interne.
  4. Artère connective postérieure.
  5. Le cerveau arrière.
  6. Tige cérébelleuse.
  7. La principale.
  8. Cerebellar antérieure inférieure.
  9. Vertébral.
  10. Cerebellar postérieur inférieur.

Fonction de l'artère

Les artères de la tête, du cou et du visage transportent le sang, les nutriments: oligo-éléments, vitamines et oxygène vers les zones contrôlées. Considérez plus.

Artère carotide commune

La paire d'artère s'étend dans le muscle sternocléidomastoïdien, le scapulaire, la trachée, l'œsophage, le pharynx et le larynx. Les terminaisons de l'artère sont situées dans le triangle carotidien, à côté du cartilage thyroïdien du larynx, où les branches sont divisées en externe et interne - les dernières artères carotides.

Artère carotide externe

Étiré le long du triangle carotidien et sous-mandibulaire, la fosse sous-maxillaire (à l'intérieur de la glande parotide). Se compose de groupes de branches antérieurs, postérieurs, médians et terminaux. Se termine par deux branches terminales près du cou de la mâchoire inférieure.

Groupe de branche avant

  1. L'artère antérieure supérieure de la thyroïde est divisée en une branche sous-hypoglosse et une branche supérieure laryngée. Responsable de l'apport sanguin aux muscles hypoglosses et à la glande thyroïde. Anastomose (connexion ou fistule des vaisseaux) avec l'artère inférieure de la thyroïde.
  2. L'artère linguale est constituée de branches:
  • suprahyoïdien, alimentant le sang en os sous la langue, muscles suprahyoïdiens;
  • hypoglosse, apportant du sang à la glande sous la langue, muqueuse buccale, gencives, muscles de la mâchoire sous la langue;
  • branche dorsale et artère profonde de la langue, alimentant la langue.

Anastomose avec artère sous-mentale.

  1. L'artère faciale est divisée en:
  • ascendant palatal - apport de sang au pharynx et aux amygdales palatines;
  • branches d'amande - le sang coule vers l'amygdale du ciel et la racine de la langue;
  • submental - fournit du sang: le fond de la cavité buccale, le tube digestif et les muscles du maxillaire-hypoglosse, la glande sous la langue;
  • lèvre supérieure - lèvre supérieure;
  • lèvre inférieure - lèvre inférieure;
  • angulaire (branche terminale) - nez externe et angle médial de l'œil.

L'anastomose se produit entre: le palatin ascendant et le palatin décroissant, les artères pharyngiennes ascendantes; sous-mental et sous-thyroïdien; artère nasale angulaire et dorsale (de l'ophtalmique).

Groupe de branche arrière

  1. L'artère occipitale fournit du sang au sternocléidomastoïdien et aux muscles du dos cervical, du cou, y compris la peau sous les cheveux, au pavillon.
  2. L'artère auriculaire donne une branche - l'artère tympanique postérieure et fournit l'apport sanguin à la peau et aux muscles occipitaux, à l'auricule, au processus mastoïdien avec ses cellules, à la cavité tympanique. Connecte (anastomose) à l'artère occipitale et au temporal superficiel.

Plus tôt, nous avions parlé des artères des membres inférieurs et recommandé d'ajouter cet article aux favoris.

Groupe de branche médiale

L'artère du pharynx ascendant avec deux branches - la méningée postérieure et le tympan inférieur - fournit du sang au pharynx, au palais mou, au tube auditif, à la coquille dure du cerveau de la tête et à la cavité tympanique.

Fin du groupe de branche

  1. L'artère temporale superficielle est divisée en branches au-dessus de l'arc zygomatique:
  • glande parotide;
  • pariétal;
  • frontal;
  • facial transversal: commence dans la glande parotide et passe sous le conduit auditif externe et au-dessus du canal de la glande près de l'oreille vers la région faciale latérale;
  • crâne-orbital: commence au-dessus du conduit auditif externe, se déplace avec l'arc zygomatique situé entre les plaques du fascia du temple jusqu'à l'angle externe de l'œil. Il fournit du sang à la peau et aux couches sous-cutanées dans la zone osseuse de la pommette et de l'orbite.
  • temporal moyen.

L'artère temporale superficielle est reliée aux artères: occipitale et supra-bloc, supraorbitale, faciale, infraorbitale, frontale, lacrymale et temporale profonde.

  1. L'artère maxillaire est constituée de parties: mandibulaire, ptérygoïdienne, ptérygo-palatine et se termine par la fosse ptérygo-palatine.

La partie mandibulaire est constituée de branches:

  • artère de l'oreille profonde;
  • tambour avant;
  • alvéolaire inférieur avec branches: maxillaire-hypoglosse et dentaire. Dental transporte le sang vers les incisives, leurs alvéoles, leurs gencives, leur hyoïde maxillaire - jusqu'au menton et à la lèvre inférieure;
  • milieu méningé avec branches: frontal, pariétal, pierreux (ganglion du trijumeau), anastomatique de l'artère lacrymale (alimentant en sang l'orbite), artère tympanique supérieure (transportant le sang dans la cavité tympanique).

Il existe des connexions aux artères: la lèvre inférieure, le menton, les déchirures, l'oreille arrière.

La partie ptérygoïde comprend les branches:

  • temporal profond - nourrit le muscle temporal;
  • mastication - nourrissant le muscle à mâcher et l'articulation temporo-mandibulaire;
  • alvéolaire postérieur supérieur - nourrit les racines des molaires et le tertre de la mâchoire supérieure;
  • joue - apport de sang au muscle de la joue et à ses tissus mous;
  • ptérygoïde - nourrit les muscles ptérygoïdes.

Il existe des anastomoses avec artère temporale superficielle et du visage.

La partie ptérygo-palatale comprend les branches:

  • infraorbital avec branches du second ordre: alvéolaire antérieur supérieur (nourrit les racines des prémolaires, canines et incisives, alvéoles et gencives), ophtalmique (nourrit les muscles de la prunelle de l'oeil). Il existe des anastomoses avec les artères: le visage, les joues et les yeux;
  • palatine descendante, palais muqueux nourrissant et gencives. Il a des liens avec la branche palatine ascendante;
  • coin-palatal, transportant le sang pour la paroi latérale du nez, le sinus maxillaire et le septum nasal. Se connecte aux artères: pharynx ascendant et palatin descendant;
  • canal ptérygoïdien, apport sanguin au pharynx par le nez, tube auditif, muqueuse de la cavité tympanique.

Artère carotide interne

Il continue l'artère carotide commune près du bord supérieur du cartilage thyroïdien, sans dépasser le triangle endormi. Il se termine près du sphénoïde au niveau de la petite aile et est divisé en branches de cerveau.

Se compose de parties: cervical, pierreux, caverneux, cerveau. Les branches partent des artères:

  • ophtalmique avec des groupes de ses propres branches: un globe oculaire (rétine centrale et artères ciliaires antérieures et postérieures), appareil ophtalmique auxiliaire (artères paupière et lacrymale, branches musculaires);
  • labyrinthe ethmoïdal et cavité nasale: artères ethmoïdiennes antérieures et postérieures du visage: frontale, nez dorsal (relié à l'angle);
  • supraorbital (nourrit la zone frontale avec du sang, y compris la peau, se connecte à l'artère superficielle du temple);
  • le cerveau antérieur, qui fournit la surface médiale à la tête dans l'hémisphère du cerveau;
  • le cerveau moyen, fournissant la tête à l'hémisphère supérieur dans l'hémisphère du cerveau.

L'artère cérébrale postérieure de la branche de l'artère basilaire présente une anastomose avec un connectif postérieur.

Artère sous-clavière

Branches de l'artère sous-clavière

L'artère brachio-céphalique continue sous la clavicule à droite, provient de l'arc aortique, l'artère sous la clavicule à gauche. Se connecte à l'artère axillaire près du bord extérieur de la 1re côte. Se compose de départements:

  • le premier est situé entre la zone initiale et le bord interne du muscle scalène antérieur;
  • le second traverse l'espace de la couche intermédiaire;
  • la troisième est située entre la sortie de l'espace interlabule et le bord extérieur de la dixième côte.

Première division

Les artères qui alimentent le cerveau, la tête, le visage et le cou de la première artère sous-clavière sont les suivantes:

  • artère vertébrale avec ses parties: prévertébrale, transverse, atlantique, intracrânienne (avec artères: moelle épinière postérieure et antérieure, infra postérieur cérébelleux), alimentant en sang la moelle épinière et le cervelet;
  • artère basilaire, pont sanguin, cerveau moyen et cervelet. Après la division des artères cérébrales postérieures droite et gauche, les lobes cérébraux temporaux et occipitaux sont nourris;
  • tronc thyroïdien avec branches: thyroïde inférieure (transporte le sang pour le pharynx, la thyroïde et le larynx). La thyroïde supérieure se connecte à l'artère inférieure;
  • suprascapulaire, alimentant les muscles en sang: le supraspin et l'hypoderme forment le cercle artériel de l'omoplate;
  • artère cervicale ascendante qui transporte le sang profondément dans les muscles du cou et du cou, soulevant l'omoplate, l'échelle et le cerveau du dos.

Deuxième département

Il consiste en un tronc thoracique cervical avec des branches: une artère cervicale profonde alimentant le tronc extenseur dans la région cervicale et passant à proximité des apophyses transverses de la vertèbre du cou, ainsi que la plus haute artère intercostale qui transporte le sang vers les deux premiers espaces intercostaux.

Troisième département

Se compose de l'artère cervicale transversale. Transporte le sang vers les muscles: l'échelle, le trapèze et le rhomboïde.

Apport sanguin aux tissus du visage

La fonction de l'apport sanguin aux tissus mous du visage est assurée par les branches des artères:

  • ophtalmiques (artères frontale, paupière, dorsale, nasale et supraorbitale);
  • carotide externe (lingual, facial, submental, hypoglossal);
  • temporal superficiel (facial transversal, squelettique orbitaire);
  • maxillaire (infraorbital et submental).

Les artères sont alimentées en sang: l'oculaire (branche de l'artère carotide interne) et le méningé moyen (branche de l'artère maxillaire) par l'artère lacrymale de la branche anastomatique.

Apport sanguin au globe oculaire

La cavité buccale se nourrit de la branche linguale qui appartient à l'artère externe carotide. La branche sublinguale appartient à l'artère linguale appartenant à la carotide externe. Les joues et les lèvres sont fournies par l'artère faciale. Le bas de la bouche et la zone sous le menton sont alimentés par la corde sous-mentale (de la branche faciale). Le fond de la bouche provient de la branche maxillaire-hypoglosse (de l'artère de l'alvéole inférieure). La membrane muqueuse des gencives est fournie par l'artère alvéolaire avec des branches dentaires. Les joues sont fournies à la joue, comme une branche de l'artère de la mâchoire supérieure.

Le sang pénètre dans les gencives maxillaires par les artères alvéolaires antéro-supérieures. Le sang atteint la bouche, les amygdales et les gencives de l'artère palatine descendante, la branche du maxillaire. L'approvisionnement en sang de la langue est assuré par les artères: le lingual (branche de la carotide externe) et le visage (branche d'amygdala).

Les glandes salivaires sont fournies par les artères:

  • glande sous la langue - sublinguale et submentale;
  • glande parotide - branches de la surface temporale, facial transversal;
  • glande sous la mâchoire inférieure - l'artère faciale.

La cavité nasale est alimentée par les artères: l'ethmoïde antérieur, l'ethmoïde postérieur (branches de l'artère ophtalmique), le nasal postérieur (branches de l'artère palatine cunéiforme), l'artère postérieure de la cloison nasale (les branches de l'artère palatine en forme de coin).

Les dents maxillaires se nourrissent du sang des artères: les alvéoles postérieure et antérieure supérieure. Les dents mandibulaires sont alimentées en sang par l'artère alvéolaire inférieure.

Maladies des artères sanguines

Parmi les maladies des artères de la tête, du cou et du visage, sont considérées dangereuses:

  1. Anévrisme des vaisseaux cérébraux: cérébral, intracrânien.

Ils se caractérisent par une saillie des parois des artères et par l'absence d'une structure à trois couches. Lorsqu'un anévrisme cérébral est rompu, une hémorragie sous-arachnoïdienne peut survenir avec pénétration de sang dans l'espace sous-arachnoïdien du cerveau.

L'anévrisme est artério-veineux et artériel et se produit souvent au point de ramification des artères. La forme peut être: anévrisme sacculaire (par exemple, l'artère communicante antérieure, la fourche de l'artère cérébrale moyenne), fusiforme interne et fusiforme.

La constriction des artères cervicales et du cerveau ou l'athérosclérose s'accompagnent de fréquents accès de céphalées insupportables qui réduisent la mémoire. Les vaisseaux se contractent lorsque les plaques de cholestérol se déposent et s’accumulent sur les parois, réduisant ainsi la clairance. Le débit sanguin diminue, de sorte que les vaisseaux sanguins permettent un débit sanguin inférieur, ainsi que de la nourriture et de l'oxygène.

Accumulation de plaques dans le vaisseau

C'est important. Des plaques d'athérosclérose se forment dans les fissures des parois des artères au cours de leurs conditions pathologiques. Ils perdent leur élasticité avec une augmentation du taux de cholestérol dans le sang, ce qui entraîne l'apparition de fissures.

Les plaques attirent les plaquettes pour favoriser la coagulation du sang et la formation de caillots sanguins. Un rétrécissement aigu des vaisseaux sanguins peut provoquer un accident vasculaire cérébral, la parole peut être rompue et la vision réduite. Peut-être un état de préinfarctus, un infarctus cérébral ou une hémorragie, si la circulation sanguine est gravement altérée.

L'hypoplasie (souvent congénitale) des artères vertébrales viole l'hémodynamique (circulation sanguine), en particulier les régions postérieures du cerveau. Cela entraîne des dysfonctionnements du cœur et du système circulatoire, des organes internes et de l'appareil vestibulaire. Pour diagnostiquer et vérifier l'artère, pour étudier son état fonctionnel, son flux sanguin circulant, une angiographie est réalisée - un examen radiographique de contraste. Dans le même temps, ils découvriront à quel point le processus pathologique est.

Avec l'affaiblissement du flux sanguin dans les deux artères vertébrales droite ou gauche, la circulation sanguine du système nerveux central se détériore. Ces artères fournissent 30 à 32% du sang au cerveau. Dans l'ostéochondrose, le flux sanguin diminue et un syndrome sympathique du dos cervical se produit, qui ressemble aux symptômes de la migraine. Échographie Doppler, rayons X du cou, IRM sont effectués pour le diagnostic.

Si le syndrome de l'artère cervicale est confirmé, le traitement consiste à éliminer les vertiges, l'assombrissement des yeux, les maux de tête, les troubles auditifs et visuels et l'hypertension artérielle.

C'est important. La vitesse de l'artère cérébrale moyenne est mesurée pour une évaluation comparative des débits sanguins du fœtus, si les femmes enceintes immunisées contre la grippe, donnent naissance à des enfants avec du sang Rh (-) et Rh (+), si le fœtus ou le nouveau-né présentent un degré différent de maladie hémolytique.

En utilisant les ultrasons et le flux sanguin Doppler dans l'artère cérébrale moyenne fœtale, il est facile de diagnostiquer la gravité du GBP dans le conflit Rh, des maladies fœtales affectant l'hémodynamique, y compris le syndrome anémique, afin d'étudier la circulation sanguine du fœtus en dynamique, sans utiliser de technologie invasive.