Athérosclérose des artères carotides et vertébrales extracrâniennes

L'athérosclérose des artères carotides est une affection assez commune. De plus, ces dernières années, cette maladie s'est considérablement "rajeunie". La maladie entraîne les complications les plus graves si le patient ne fait pas attention à sa santé et n’est pas engagé dans un traitement.

Nous vous expliquerons en quoi cela consiste, pourquoi se produit un blocage des artères, quels en sont les symptômes et comment il est traité.

Le rôle des vaisseaux sanguins du cou et le danger de leurs dommages

Les artères carotides font partie des vaisseaux les plus importants du corps humain. Ils nourrissent tous les organes de la tête, y compris le plus important - le cerveau. Et comme vous le savez, il consomme 1/5 de tout l'oxygène qui pénètre dans le sang. En conséquence, lorsque la lumière de ces vaisseaux sanguins se rétrécit, l'organe le plus important du corps en souffre.

La paroi du vaisseau normal est lisse et ne contient aucun élément étranger. Si des plaques de cholestérol se déposent sur les murs, une maladie appelée athérosclérose se développe. La composition de plaques comprend en outre du calcium et des dépôts lipidiques. Ils interfèrent tous avec le flux sanguin normal.

Le dépôt de plaque sur les parois de l'artère carotide se produit lorsque d'autres artères sont déjà atteintes d'athérosclérose. L'augmentation du nombre et de la taille de ces dépôts conduit à perturber la nutrition du cerveau, ce qui entraîne l'apparition d'un certain nombre de complications dangereuses. Le plus grave d'entre eux est un AVC ischémique ou hémorragique, souvent mortel.

Aux premiers stades, le patient développe une athérosclérose non nosteuse, elle ne conduit pas encore à un rétrécissement de la lumière du vaisseau. Mais dans les derniers stades de la maladie, une athérosclérose sténosante apparaît, ce qui provoque une obstruction du vaisseau sanguin vital à vie.

Pourquoi la maladie se développe

Les artères carotides devraient idéalement fonctionner sans heurts. Ceci est important car ils transportent l'oxygène et les nutriments au cerveau. Cependant, avec le temps, ils peuvent se rétrécir et devenir rigides. Cela se produit en raison de l'accumulation de plaques d'athérosclérose sur leurs parois.

Les principales raisons du développement de l’athérosclérose carotidienne sont les suivantes:

  1. Mauvaises habitudes, c'est-à-dire fumer du tabac et de l'alcool.
  2. L'hypertension.
  3. Violations des organes de la sécrétion interne.
  4. Différentes pathologies du métabolisme des graisses (l'obésité est en premier lieu).
  5. Erreurs de régime, violation du régime prescrit par le médecin.
  6. Localisation génétique défavorable.
  7. Charges nerveuses fréquentes.
  8. Hypodynamie, c’est-à-dire activité physique insuffisante.
  9. Certaines maladies infectieuses précédemment transférées.
  10. Troubles du système immunitaire (ainsi que certaines pathologies auto-immunes).
  11. Le diabète. Cette maladie affecte négativement le métabolisme des graisses, à la suite de quoi le corps ne traite pas bien les graisses.
  12. Les taux élevés de «mauvais» cholestérol, les triglycérides dans le sang, contribuent également au dépôt intensif de plaques athérosclérotiques sur les parois des artères carotides.

Habituellement, les raisons ci-dessus affectent le corps dans le complexe. Pour cette raison, la probabilité de développer une athérosclérose est encore accrue.

Dans de rares cas, la maladie peut se développer en raison d'un anévrisme carotidien ou d'une dysplasie.

Symptômes caractéristiques de la maladie

Une lésion vasculaire athéroscléreuse du cou est dangereuse car elle ne se manifeste pas dans les stades précoces, elle ne donne pas de signes prononcés. Et le médecin découvre la maladie souvent déjà lorsque les dommages aux artères carotides internes ont atteint un niveau prononcé.

Néanmoins, il existe un certain nombre de signes qui permettent de suspecter une maladie en soi et de consulter un médecin à temps.

Ainsi, dans les premiers stades, les attaques ischémiques doivent être alertées, mais elles passent rapidement. Symptômes de telles attaques:

  • sensation de picotement ou d'engourdissement de la moitié du corps;
  • démangeaisons dans les membres;
  • sentiment de stupeur;
  • trouble de la parole (il devient illisible);
  • déficience visuelle dans un œil;
  • perte de sensation d'un membre.

Au fur et à mesure que la maladie progresse, ces symptômes apparaissent plus brillants et les attaques transitoires durent plus longtemps. C'est un signe certain que vous devez aller chez le médecin le plus tôt possible.

Nous accordons une attention particulière aux lecteurs sur le fait que les symptômes ci-dessus sont un précurseur d'un accident vasculaire cérébral. Cela suggère encore que l'aide du médecin est nécessaire dès que possible!

Options pour le développement de la maladie

Comme déjà mentionné, la complication la plus dangereuse de l’athérosclérose est l’accident vasculaire cérébral. Il existe de telles options pour le développement de la maladie lorsque les artères sont bloquées par des plaques athérosclérotiques:

  • Diminution progressive du flux sanguin artériel vers le cerveau.
  • Rupture des plaques athérosclérotiques. Cependant, ils peuvent se répandre avec du sang dans des vaisseaux plus petits. C'est ainsi que le flux sanguin normal vers une certaine partie du cerveau est bloqué, c'est pourquoi il meurt.
  • Fermeture du flux sanguin avec un caillot sanguin (thrombus). Cela est dû au fait que les plaquettes s'accumulent dans la zone du flux sanguin en raison de la rupture des plaques. Ils se connectent et forment un caillot de sang. Si elle est grande, elle ralentit le flux de sang, ce qui provoque une apoplexie.

Fonctions de diagnostic

  • Pour la déclaration du diagnostic, une inspection minutieuse du patient est nécessaire. Le traitement correct de l’athérosclérose carotidienne ne peut être prescrit qu’après un examen adéquat. Le diagnostic commence par l'anamnèse. Le médecin doit déterminer les facteurs de risque de la maladie.
  • Il est important d'établir l'auscultation (audition) des artères carotides.
  • La mesure de la pression artérielle est assurée, car des lectures de tonomètre élevées peuvent indiquer des perturbations des artères carotides.
  • Une échographie avec balayage vasculaire Doppler est également requise. Cette méthode d'examen est totalement sûre et sans douleur et vous permet d'établir le diagnostic avec précision.

En cas de résultats douteux de l'examen, il faut prescrire au patient des diagnostics tels que:

  1. Tomodensitométrie (CT). C'est l'occasion de déterminer avec précision la structure des artères. La TDM est nécessairement réalisée à l'aide d'un agent de contraste.
  2. Tomographie par résonance magnétique.
  3. L'angiographie doit être réalisée avec des agents de contraste spéciaux. En raison du risque de couper la plaque d'athérosclérose, ce type de diagnostic est rarement utilisé maintenant.

Principes de thérapie

Il est à noter que seul un traitement complet permet de normaliser l'état des artères. Et vous devriez commencer le plus tôt possible.

En règle générale, le traitement avec des remèdes populaires n'apporte pas les résultats escomptés. En même temps, un temps précieux est perdu et, au lieu du soulagement, une exacerbation prononcée de la pathologie se produit.

Vous devez d’abord régler la puissance. Le régime alimentaire interdit l'utilisation d'aliments tels que:

  • plats fumés;
  • saindoux;
  • aliments gras;
  • le soda;
  • l'alcool;
  • café et thé fort;
  • pain à base de farine de haute qualité;
  • des bonbons.

Le menu devrait être plus de légumes frais, fruits, plats, cuits à la vapeur.

Un traitement médicamenteux est également nécessaire:

  1. Utilisé des médicaments qui soulagent les symptômes de l'athérosclérose.
  2. Habituellement, on prescrit des médicaments anti-hypertenseurs au patient. La nécessité de leur rendez-vous doit être pesée.
  3. Il est très important de prendre de l'argent pour réduire le cholestérol. Ils aident à réduire l'intensité du dépôt de plaques d'athérosclérose sur les parois des vaisseaux sanguins.
  4. En parallèle, des médicaments pour la normalisation du métabolisme et le renforcement général des vaisseaux sanguins sont utilisés.
  5. Parfois, un médecin peut prescrire au patient une petite quantité d’acide acétylsalicylique afin d’empêcher la formation de caillots sanguins. Un tel traitement devrait être effectué pendant une longue période. La consommation régulière d'aspirine contribue à une certaine normalisation de la circulation sanguine et réduit le risque de complications dangereuses.

L'autotraitement de l'athérosclérose est strictement contre-indiqué! Cela peut avoir des conséquences extrêmement dangereuses.

Intervention chirurgicale

Si les méthodes de traitement conservateur ci-dessus n'apportent pas les résultats escomptés, la question du traitement chirurgical est alors envisagée. Pour ce faire, le médecin peut prescrire des types d'opérations tels que:

  1. Endartériectomie carotidienne. Il est généralement effectué sous anesthésie générale. Après que le docteur ait fait une petite incision, la plaque est enlevée.
  2. Une angioplastie par ballonnet est réalisée dans les cas où une endartériectomie est contre-indiquée. Une telle opération est également justifiée si la plaque d'athérosclérose est difficile d'accès. Cette intervention peut également être réalisée sous anesthésie locale.
  3. Stenting est qu'une artère est percée dans la région de la hanche ou de l'épaule. Un stent est ensuite inséré dans la lumière de l'artère carotide - un petit appareil en métal. Il élargit la lumière du vaisseau et permet un flux sanguin normal.

L'angioplastie est aujourd'hui une méthode de traitement relativement nouvelle. Ses effets sur les vaisseaux et sur l'organisme dans son ensemble font encore l'objet de recherches approfondies. Cependant, chez les patients présentant un risque élevé de complications, ces types d'opérations s'avèrent efficaces.

Sur le traitement national et la prévention de la maladie

Seul un régime spécial n'est justifié que dans les premiers stades. En plus du passage à un régime économe, il sera très utile de suivre ces recommandations:

  1. Consommez jusqu'à 1 kg de cerises par jour (il est préférable de les boire avec du lait).
  2. Il est utile de manger des cassis, des prunes, des aubergines, des pastèques.
  3. Le sucre peut être consommé, mais seulement en quantité très limitée.
  4. Le menu devrait avoir plus d'ail et d'oignons.
  5. Au lieu de l'habituel thé noir devrait être consommé des boissons à partir des feuilles de cassis, fraise, myrtille, fruits secs.
  6. Aide à éliminer le "mauvais" cholestérol, les noix, le maïs et l'huile d'olive.
  7. Normaliser les bouillons de pression et les thés de mélisse, aubépine.

Ces traitements ne sont pertinents que si la maladie n’est pas allée loin. Si une intervention chirurgicale est nécessaire, elle doit être effectuée le plus tôt possible.

Parmi les mesures préventives devraient être telles:

  • cessation immédiate du tabagisme et de la consommation d'alcool;
  • exercice;
  • suivre un régime;
  • normalisation du poids corporel;
  • surveillance de la pression artérielle et de la glycémie.

Prévenir cette pathologie est beaucoup plus facile que de la traiter. Dans de nombreux cas, une intervention chirurgicale est recommandée pour rétablir avec succès une circulation sanguine normale.

Athérosclérose non sténosaire des artères extracrâniennes

Angiologie Clinique

- maladies des artères et des veines de nature inflammatoire et non inflammatoire, étiologie et pathogenèse, clinique et diagnostic, traitement et prévention des maladies vasculaires.

Athérosclérose des artères du cerveau

L'athérosclérose des artères cérébrales intracrâniennes occupe la deuxième place en angiologie clinique après l'athérosclérose des artères coronaires du cœur. Manifestations d'athérosclérose de cette localisation: affaiblissement de la mémoire, en particulier lors d'événements récents, diminution des performances mentales, fatigue accrue. Les patients deviennent émotionnellement labiles et se plaignent souvent d'insomnie, de maux de tête et de vertiges, principalement lorsqu'ils passent d'une position horizontale à une position verticale. Les patients présentent divers troubles mentaux.

Pour le diagnostic des manifestations locales de l'athérosclérose des artères du cerveau sont d'une grande importance, en fonction du processus de localisation. Ainsi, dans l'athérosclérose des artères alimentant la moelle oblongée, la respiration de Cheyne-Stokes survient périodiquement avec une gravité variable. Lorsque la région du centre respiratoire est gravement endommagée par un arrêt respiratoire, on observe une cyanose et une contraction épileptiforme des muscles faciaux. À certains endroits, la paralysie des membres, la cécité, la surdité, la perte de la parole peuvent survenir. L'apparition transitoire à court terme de ces symptômes est due aux spasmes concomitants de l'athérosclérose des artères cérébrales; leur caractère permanent est la fermeture de la lumière des artères due à une sténose athéroscléreuse et à une thrombose, une rupture des parois des artères touchées. Lorsque l'occlusion des artères développe une nécrose du tissu cérébral, suivie d'un ramollissement de la substance cérébrale. Si les parois des artères sont brisées, une hémorragie dans les tissus cérébraux se produit. Avec la thrombose, la fonction cérébrale est progressivement perturbée, avec hémorragie - rapidement. Si les centres vitaux sont touchés, la mort survient rapidement. Dans d'autres cas, les signes «frais» de lésion cérébrale diminuent progressivement et l'on observe une perte de fonction de certaines zones du cerveau - motrices (mono- ou hémiplégie), auditives (aphasie), visuelles, etc. -. Les patients atteints d'athérosclérose des artères cérébrales intracrâniennes sont sous la surveillance d'un neuropathologiste ( et dans certains cas, un psychiatre).

L'athérosclérose des artères cérébrales extracrâniennes, entraînant des lésions occlusives, est une cause importante de maladie ischémique cérébrale. Ces dernières années, l’intérêt pour ces lésions s’est accru en raison de l’amélioration des diagnostics et principalement du développement de la chirurgie vasculaire, ce qui permet d’obtenir le succès chez des patients auparavant considérés comme incurables (A. V. Pokrovsky, 1979). L'athérosclérose des artères brachio-céphaliques survient généralement chez les patients âgés de 50 à 60 ans, moins souvent - de 30 à 40 ans. Les hommes tombent malades 4 fois plus souvent que les femmes. Les régions extracrâniennes des artères cérébrales sont 5 fois plus souvent touchées par l'athérosclérose que les artères intracrâniennes. Dans la plupart des cas, la lésion a un caractère local ou segmentaire. La bifurcation la plus fréquemment atteinte de l'artère carotide externe et du segment initial de l'artère carotide interne. L'athérosclérose des deux artères carotides se produit également, l'occlusion de l'artère carotide commune dans 3 à 5% des cas. L'occlusion des artères sous-clavières se produit souvent (à gauche 3 fois plus souvent qu'à droite). Dans l’artère vertébrale, des plaques athéroscléreuses sont localisées dans la région de la bouche, à l’endroit où elle s’écoule de l’artère sous-clavière. La lésion athérosclérotique est souvent accompagnée d'une thrombose vasculaire.

Le tableau clinique des lésions des artères extracrâniennes du cerveau est composé de symptômes d'ischémie cérébrale, des yeux et des membres supérieurs. Des violations transitoires de la circulation cérébrale de caractère focal ou cérébral sont observées. Selon V. V. Pokrovsky (1979), il existe dans le bassin vertébral basilaire des crises avec des symptômes d'ischémie cérébrale, des parties occipitales et temporo-basales du cerveau: mal de tête dans la région occipitale, vertiges, souvent avec des bourdonnements dans les oreilles, troubles de la marche (stupéfiant), vision (voile, diplopie), perte de conscience.

Des troubles transitoires de la circulation cérébrale dans le bassin carotide, selon les mêmes données, se produisent 3 fois moins. La plupart des patients signalent un engourdissement et une parésie passagère de la main ou du bras, une hémiparésie, une cécité rapide d'un œil, une aphasie transitoire, une dysarthrie, un syndrome de Horner hémolatéral, des symptômes opto-parétiques et autres.

L'insuffisance vasculaire chronique du cerveau survient sans crises passagères et se caractérise par des maux de tête, des vertiges, des troubles de la mémoire, une diminution de l'intelligence, des performances et des perturbations émotionnelles. Les patients subissent souvent un AVC ischémique, souvent associé à une athérosclérose dans le bassin carotidien.

Les symptômes d'ischémie du membre supérieur se manifestent par son refroidissement et sa pâleur, sa faiblesse et sa fatigue rapide, une diminution du remplissage et de la tension du pouls ou son absence.

Le diagnostic est posé sur la base des données de palpation (affaiblissement ou absence de pulsation), de la pression artérielle (diminution du membre affecté), de l'auscultation (souffle systolique au site de la sténose), de l'examen neurologique et ophtalmologique, de l'enregistrement des rhéovasogrammes et des polygamogrammes volumétriques, de l'électroencéphalogramme, biomicroscopie des vaisseaux oculaires, études radio-opaques (et orthoartériographie). Les patients doivent être sous la supervision d'un neurologue et d'un chirurgien effectuant des opérations sur les vaisseaux.

Les méthodes conservatrices de traitement complexe des patients incluent l’utilisation (dans le contexte du régime alimentaire et de la prise de médicaments hypolipidémiants) de vasodilatateurs, de médicaments de désagrégation, d’anticoagulants et de l’action fibrinolytique. Si nécessaire, effectuer une chirurgie réparatrice.

Athérosclérose des artères brachio-céphaliques

Athérosclérose des artères brachio-céphaliques. Diagnostic de l'athérosclérose des artères brachiocéphaliques

On sait qu'il existe des sites favoris de localisation des lésions athérosclérotiques. qui incluent les origines des artères, les zones de bifurcation et les changements de direction. Le plus souvent, les modifications athéroscléreuses sont localisées dans la région de la bifurcation de la carotide commune lors du passage aux artères carotides internes et externes. Il est important de souligner que les sténoses et les occlusions athéroscléreuses sont beaucoup plus fréquemment enregistrées dans la région extracrânienne des artères brachio-céphaliques par rapport à la région intracrânienne.

Maladie de l'artère athéroscléreuse. nourrir le cerveau conduit à ses dommages ischémiques. Comme indiqué ci-dessus, selon le mécanisme de développement de l'ischémie cérébrale dans les lésions athéroscléreuses des artères brachio-céphaliques peut avoir un caractère hémodynamique ou embolique.

La nature hémodynamique de l'ischémie cérébrale est due à une diminution du flux sanguin vers le cerveau avec blocage total ou partiel de la lumière des artères de la tête et du cou par des plaques ou un thrombus. La nature embolique de l'ischémie cérébrale est associée au blocage des artères intracrâniennes par des emboles, représentés par des particules d'une plaque d'athérosclérose en décomposition de l'artère carotide ou de microthrombus formés sur sa surface ulcérée (embolie artério-artérielle). En pathologie cardiaque et en chirurgie cardiaque, l’embolie cérébrale peut provenir de caillots de sang qui se forment dans ses cavités et de particules de tissus pathologiquement modifiés. Dans ce cas, il s'agit d'une embolie cérébrale cardiogénique.

Les embolies énumérées ci-dessus sont appelées matériau, par opposition aux embolies à l'air, dont la source est l'air qui pénètre dans la cavité cardiaque lors d'une opération à cœur ouvert. Il est important de choisir une méthode de traitement adéquate, y compris la chirurgie.

L'évaluation ultrasonore du degré de sténose et de l'importance hémodynamique de la sténose des artères brachio-céphaliques est décrite en détail dans la section de ce chapitre. Le rétrécissement de l'artère était auparavant subdivisé de manière conditionnelle selon les indicateurs: 50% de la lumière du vaisseau, ainsi que moins et plus que cette valeur.

Outre la taille de la sténose, les caractéristiques morphologiques des plaques jouent un rôle clé dans la prévision des accidents cérébrovasculaires graves, tels que les accidents vasculaires cérébraux. Gomez (1990) a identifié les caractéristiques des plaques qui sont importantes pour augmenter le risque d'accident vasculaire cérébral: l'ampleur (le degré de sténose provoquée par celui-ci); configuration de surface (lisse, rugueuse, ulcérée); structure histologique (dépôts lipidiques et athéromateux, fibrose, calcification, hémorragies intramurales).

Une caractéristique morphologique détaillée de l'athérosclérose en tant que processus par étapes est donnée dans la section suivante de ce chapitre, car nous avons pensé qu'il était approprié de la relier aux critères ultrasonores des lésions vasculaires. Ci-dessous, nous nous arrêtons uniquement sur la signification physiopathologique des plaques compliquées qui causent des anomalies ischémiques emboliques dans le cerveau. L'athérome, compliqué par une ulcération ou une hémorragie, peut ne pas causer de rétrécissement important de la lumière du vaisseau, mais il crée également un risque élevé d'embolie cérébrale.

Les hémorragies sont plus souvent localisées dans les couches les plus profondes de la plaque. dans la zone de nombreux navires nouvellement formés. Les navires nouvellement formés ont en même temps des parois très minces. Leur rupture entraîne une hémorragie de la plaque, qui s'accompagne d'une augmentation de son volume et, par conséquent, du degré de sténose de l'artère carotide interne. L'ulcération de la plaque peut entraîner des embolies (masses athéromateuses et calcifiées, cristaux de cholestérol) pénétrant dans la lumière du vaisseau et y pénétrant avec le sang dans les branches de l'artère carotide interne, ce qui entraîne le développement d'un accident vasculaire cérébral ou d'attaques ischémiques transitoires. Avec l'ulcère de plaque, le sang peut pénétrer dans ses couches internes, entraînant une augmentation du volume de la plaque et souvent une dissection de l'artère ou de sa thrombose (Vereshchagin N.V. et al. 1997).

Le risque d'accident vasculaire cérébral le plus élevé (plus de 70% à 75%) est associé à une thrombose, une sténose artérielle, une structure de plaque inhomogène provoquée par une hémorragie y compris, une ulcération de la plaque. La sténose hémodynamique significative de l'artère carotide interne occupe la première place dans la prévalence et la fréquence des troubles de la circulation sanguine cérébrale (Fisher, Ojemann, 1986; Bornstein, Norris, 1989; Gomez, 1990).

- Lire ensuite "les Troubles de la circulation cérébrale dans l'hypertension artérielle. Débit sanguin cérébral dans l'hypertension "

Table des matières du sujet "Doppler du flux sanguin cérébral":

1. Tests fonctionnels du débit sanguin intracrânien. Test de compression Hiller

6. Anomalies du système vasculaire cérébral. Déformations et malformations des artères brachiocéphaliques

Vascularisation artificielle de la colonne vertébrale, du cou et du cerveau: causes, symptômes, traitement

Patients souffrant d’hypertension artérielle et de troubles neurocirculatoires. parfois, ils ne soupçonnent pas que la cause de leur maladie réside dans la tortuosité pathologique des artères carotides ou vertébrales. Cette caractéristique anatomique augmente le risque d'accident ischémique cérébral de 30% en raison d'une altération du flux sanguin dans ces vaisseaux sanguins centraux. Pour la même raison, des troubles transitoires de la circulation cérébrale peuvent également se développer.

Comment se forme une artère alambiquée?

En règle générale, l'apparition d'une tortuosité des artères carotides et vertébrales est un facteur héréditaire. dans le tissu des vaisseaux sanguins, les fibres élastiques prévalent sur les fibres de collagène. En conséquence, les murs des grands vaisseaux s'usent, ils deviennent plus minces et se déforment. L'athérosclérose est un autre facteur de risque, car le dépôt de plaques d'athérosclérose sur les parois de la lumière du vaisseau diminue, ce qui entraîne également une altération du flux sanguin. Dans la plupart des cas, la tortuosité des artères peut être asymptomatique, mais progressivement, le patient peut commencer à présenter des troubles transitoires de la circulation cérébrale, ce qui provoque parfois le développement d'un microstroke. si la cause ne peut pas être détectée à temps. Dans 20% des cas chez l'adulte lors du dépistage de routine, la tortuosité des vaisseaux dans le cou des artères carotides est détectée.

Athérosclérose carotidienne non sténosée

Université d'État Kabardino-Balkarienne. H.M. Berbekova, Faculté de médecine (KBSU)

Niveau d'éducation - Spécialiste

Établissement d'enseignement public "Institut d'études médicales avancées" du ministère de la Santé et du Développement social de Tchouvachie

L'athérosclérose non sténosaire des vaisseaux sanguins, y compris des artères carotides, n'est pas une pathologie, c'est le stade le plus précoce ou la variante du flux asymptomatique. L'athérosclérose latente n'a été détectée qu'au cours de l'autopsie. Les diagnostics modernes permettent d’identifier la relation entre les changements négatifs des parois vasculaires et le développement de l’athérosclérose. Même avant la sténose, la présence d'une pathologie peut être déterminée chez près de la moitié des patients âgés, ce qui est extrêmement important. Après tout, des signes d'athérosclérose des artères carotides sont perceptibles à la limite de 50% de leur lumière et ils ne sont détectés que chez 7,5% des patients «de plus de 80 ans».

Caractéristiques de la période de latence

Dans l’athérosclérose non sténotique des vaisseaux sanguins, les plaques de cholestérol formées à la surface interne des artères n’ont pratiquement aucun effet sur le flux sanguin. Les formations de cholestérol étirées en longueur sont localisées le long des parois des artères. Lors de la sténose de l'athérosclérose, les plaques se développent dans le passage des vaisseaux sanguins et entravent la circulation sanguine. Le processus est un long, athérosclérose non sténosique passe par deux étapes principales de développement:

  • phase dolipidique. Les navires ont souvent des spasmes. Cela se produit principalement en réponse à une surcharge psycho-émotionnelle. Les violations d'innervation et les lésions infectieuses augmentent la perméabilité des vaisseaux sanguins, modifient la structure de leurs parois;
  • lipoïdose - une violation du métabolisme intracellulaire des lipides. L'inclusion de graisse dans la circulation sanguine atteint facilement les parois des vaisseaux sanguins. De plus, le nombre de lipides fournis avec les aliments est 10 fois inférieur à la quantité synthétisée par le corps lui-même. "Abandon", le cholestérol est converti en graisses neutres, triglycérides, lipoprotéines de basse et haute densité. Les lipoprotéines de basse densité (LDL) sont moins stables, elles se transforment facilement en lipides solubles. Les triglycérides en LDL coupent la lipase. Une diminution de l'activité de cette enzyme affecte la formation de plaques de cholestérol.

L'artère carotide commune est un grand vaisseau jumelé qui nourrit la tête et le cou avec du sang. Cela dépend de l'activité du cerveau, de la langue, des yeux, des glandes endocrines (thyroïde, parathyroïde). L'athérosclérose des artères carotides peut provoquer des lésions cérébrales ischémiques, se manifestant par des symptômes neurologiques.

Causes de l'athérosclérose asymptomatique

L'impulsion pour le développement de l'athérosclérose non sténotique est une violation du métabolisme des lipides, qui se produit pour plusieurs raisons:

  • l'hypertension;
  • surpoids;
  • l'hypodynamie;
  • abus d'alcool;
  • fumer;
  • cholestérol sanguin élevé;
  • surcharge psycho-émotionnelle;
  • disposition héréditaire;
  • maladies infectieuses;
  • troubles endocriniens.

La présence de facteurs provoquants ne constitue pas une preuve du développement obligatoire de l'athérosclérose, mais la combinaison de plusieurs d'entre eux augmente considérablement le risque de formation de plaques d'athérosclérose à certains moments. L'athérosclérose non sténosante est le stade initial de la pathologie, un signal pour la surveillance constante du métabolisme des lipides.

Taux moyens de métabolisme des lipides

Qu'est-ce que l'athérosclérose carotidienne et comment la traiter?

L'athérosclérose carotidienne est une maladie vasculaire chronique grave. C'est la principale cause conduisant au développement de l'AVC ischémique. La maladie se développe progressivement, accompagnée d'autres troubles circulatoires. Aujourd'hui, les médecins s'accordent pour dire que la principale raison de son développement est le mode de vie et les habitudes alimentaires. L’approche thérapeutique de cette maladie doit être complète.

Prérequis pour le développement de la maladie

L'athérosclérose est un blocage des vaisseaux sanguins avec des caillots sanguins constitués de cholestérol, d'autres lipides et de tissu conjonctif. La maladie est toujours accompagnée par un dysfonctionnement des vaisseaux sanguins, un ton insuffisant. Le danger est que la lésion de l'artère carotide se produise lorsque la maladie est déjà gravement négligée.

Les navires se ramifient et se plient d'innombrables fois. Pour assurer la circulation sanguine, il faut que leurs parois soient propres et lisses. Avec des troubles métaboliques tels que le diabète ou l'obésité, la circulation sanguine est difficile même dans les vaisseaux sains. Le tabagisme et la consommation fréquente d'alcool déshydratent le corps, ce qui détériore encore la qualité de la circulation sanguine.

Traditionnellement, les personnes atteintes présentent les conditions pathologiques suivantes:

  • l'hypertension;
  • anévrisme vasculaire de tout type;
  • insuffisance veineuse;
  • tabagisme et alcoolisme;
  • diabète et embonpoint;
  • taux élevé de cholestérol.

L'athérosclérose des artères carotides est une maladie qui se développe au fil des ans et ne présente aucun symptôme prononcé. Dans la vieillesse, lorsque le diagnostic est le plus souvent posé, il a déjà acquis une forme chronique. Une telle condition d'athérosclérose précoce est un phénomène extrêmement rare. Il se produit dans un contexte de prédisposition génétique ou de réactions auto-immunes. Pour cette raison, la maladie est mal traitable.

Les plaques peuvent être stables et instables. La seconde est plus courante et s'accompagne de la formation de fissures dans les parois des vaisseaux sanguins. Les microtraumatismes surviennent dans un contexte de comorbidités et de stress grave. Des caillots sanguins se forment dans la zone touchée et le tissu conjonctif se développe. La lumière des vaisseaux rétrécit encore plus, il existe un risque de séparation des caillots sanguins et de leur pénétration dans de petits vaisseaux du cerveau. En conséquence, un accident vasculaire cérébral ischémique important est diagnostiqué chez le patient.

Symptômes de l'athérosclérose

Des dépôts de cholestérol se forment dans la lumière du vaisseau. La paroi du vaisseau est très élastique, elle se gonfle donc pour compenser le rétrécissement de la lumière. Comme l'athérosclérose affecte souvent les artères internes, ces symptômes ne sont généralement pas visibles.

Les atteintes ischémiques sont la principale manifestation des dommages aux artères carotides. Ils présentent des picotements, des démangeaisons ou un engourdissement des membres à gauche ou à droite. La désensibilisation de la peau sur le visage, le cou, les épaules et la poitrine est un autre symptôme évident. Ces états durent de quelques minutes à quelques jours, puis passent sans laisser de trace. Ils peuvent être presque invisibles et s'accompagner de maux de tête, de faiblesses et de nausées. Ces signes sont les précurseurs des accidents vasculaires cérébraux, et la recherche d'une aide médicale doit être immédiate.

L'athérosclérose des artères carotides, dont les symptômes se manifestent à l'extérieur, est considérée comme chronique. Il affecte non seulement les artères alimentant le cerveau, mais également les autres vaisseaux. Selon la localisation de l’athérosclérose, les symptômes suivants peuvent apparaître:

  • accident ischémique transitoire - avec la défaite de l'artère carotide;
  • maux de tête graves, frissons, faiblesse des membres - dans l’athérosclérose des artères périphériques;
  • toute forme d'ischémie est le premier signe du développement de l'athérosclérose de tous types;
  • maux de tête, vision floue, douleurs dans les globes oculaires - avec athérosclérose des vaisseaux rachidiens.

Occlusion de l'artère vertébrale

Les maladies vasculaires ne sont pas locales, elles affectent tout le corps. L'athérosclérose des artères vertébrales se produit chez tous ceux qui souffrent de lésions des artères carotides. Elle se manifeste spécifiquement et se manifeste par les symptômes suivants:

  • maux de tête comme les migraines;
  • déficience épisodique visuelle et auditive;
  • douleur dans les yeux;
  • incoordination, tremblement;
  • arythmie, sténocardie.

La défaite des artères carotides internes est caractérisée par une douleur fréquente et persistante. Ils ne sont peut-être pas forts, mais à cause de leur nature chronique, ils épuisent beaucoup le patient. Comme les maux de tête sont rarement associés au blocage des vaisseaux sanguins, ils tentent de les affaiblir avec des analgésiques. Naturellement, cette méthode n’aide pas, et le soulagement vient comme par soi-même. En fait, la douleur ne passe que lorsque le flux sanguin est rétabli.

L'athérosclérose est une maladie systémique. Pour cette raison, les lésions des artères vertébrales et internes sont diagnostiquées simultanément. Dans certains cas, il est difficile de différencier l'athérosclérose des artères et leur compression. Les changements vertébraux, les fractures de compression et les formes avancées d'ostéochondrose s'accompagnent de symptômes similaires.

Diagnostics

Le diagnostic de l'athérosclérose est fait par des méthodes spécifiques. Dans certains cas, la formation de plaques s'accompagne de leur calcination. Cependant, ces pathologies sont plus facilement diagnostiquées et considérées comme les plus dangereuses. Les lésions des gros vaisseaux peuvent être détectées par ultrasons.

Des plaques sont formées à certains endroits - dans les branches et les zones de courbes. Un médecin expérimenté, sachant où rechercher une pathologie, trouve rapidement un vaisseau déformé. L'artère, à l'intérieur de laquelle se trouve une plaque d'athérosclérose, présente des caractéristiques externes caractéristiques. La structure de la paroi d'un tel navire est plus friable, leur contractilité est altérée. Une étude par ultrasons montrera les contours flous par lesquels le médecin déterminera la présence d'une plaque. Le type de plaque et sa taille, ainsi que le diamètre de la lumière du vaisseau, ne peuvent pas être pris en compte.

L'IRM permet d'examiner en détail la structure du vaisseau et la forme des plaques. Le flux sanguin altéré est clairement visible sur les images, de sorte que leur emplacement est déterminé avec précision. L'IRM est la plus sûre de toutes les méthodes de diagnostic très précises.

L’examen à l’aide d’une substance radio-opaque est de moins en moins effectué. C'est ce qu'on appelle l'angiographie et est capable de déterminer avec précision la taille et l'emplacement de la plaque. Substance - un marqueur peut provoquer une séparation du caillot sanguin, mortelle dans les cas graves. Les diagnostics utilisant les rayons X ne sont pas souhaitables, ils ont un impact négatif sur la santé. Cette méthode est utilisée aujourd'hui extrêmement rarement.

L'athérosclérose peut être diagnostiquée en fonction des résultats des tests et de l'anamnèse. Les méthodes exactes ne sont utilisées que lorsque la maladie est déclenchée et qu'il existe un risque de blocage complet du navire. On trouve la localisation de la plaque pour la surveiller et dans le cas d’une décision d’opération.

Méthodes de thérapie

Selon la gravité de la maladie, un traitement médicamenteux ou chirurgical est utilisé. Pour corriger le travail des vaisseaux et améliorer la composition du sang, on utilise des médicaments des groupes suivants.

  1. Préparations pour réduire le cholestérol. Certains peuvent lier les acides gras dans l'intestin, ce qui nuit à leur absorption. Un autre groupe de médicaments agit directement sur la composition du sang. Par exemple, l'acide nicotinique régule le rapport entre le «mauvais» et le «bon» cholestérol en faveur de ce dernier.
  2. Les médicaments qui améliorent l'apport sanguin aux tissus. Ce groupe comprend les stimulants régénérants et les vitamines. Ils restaurent le métabolisme dans les parois des vaisseaux sanguins, améliorent leur tonus et leur capacité à récupérer.
  3. Anticoagulants - médicaments qui empêchent la formation de caillots sanguins. Le traitement aux anticoagulants doit être effectué uniquement sous la surveillance d'un médecin. Même l'aspirine banale dans le cas de l'athérosclérose avancée peut avoir des conséquences graves. Parmi eux figurent des saignements internes importants ou la séparation des caillots sanguins. En cas d'administration contrôlée, ces médicaments peuvent prévenir la thrombose. Lorsque les vaisseaux sont étroits, l’approvisionnement en sang des organes est difficile et les anticoagulants résolvent ce problème.
  4. Les préparations visant à restaurer l'élasticité des vaisseaux sanguins sont des groupes de vitamines à base d'acide ascorbique. Ils sont conçus pour améliorer la dynamique et la perméabilité des vaisseaux sanguins.
  5. Vitamines du groupe B - rétablit l'innervation des vaisseaux sanguins, améliore leur tonus. Les tissus d'athérosclérose souffrent d'un manque d'oxygène et de nutriments. La thiamine et d'autres vitamines du groupe B accélèrent les processus métaboliques, éliminant ainsi cette carence.
  6. Antagonistes du calcium - médicaments qui empêchent l'accumulation de ce minéral dans les parois des vaisseaux sanguins. Un grand nombre de carbonates rend rigides et non élastiques, provoque des microfissures.

Traiter l'athérosclérose uniquement avec des pilules n'est pas efficace, l'approche doit être complète. En plus des médicaments, on prescrit au patient un régime alimentaire très strict. Appliquer les méthodes de physiothérapie et de réflexologie, ainsi que la thérapie physique. Perdre du poids est également une condition préalable au succès de la lutte contre la maladie.

Prévention des maladies

La nutrition et le mode de vie sont reconnus par tous les médecins, sans exception, la principale cause de l'athérosclérose. Cette maladie se développe chez les personnes caractérisées par une stagnation: œdème, ostéochondrose. Les patients chez qui on a diagnostiqué une athérosclérose dans 95% des cas sont en surpoids et obésité II - III degrés. Changer le régime alimentaire et la qualité des aliments - la première et principale méthode de prévention.

L'alimentation n'est pas le seul moyen de lutter pour votre santé. Une éducation physique régulière non seulement prévient la maladie, mais accélère également considérablement le rétablissement. Les métiers ne doivent pas être intensifs, la régularité est plus importante. Lors de l'entraînement des muscles, leur tonus augmente. Chaque muscle commence à fonctionner comme un petit cœur, aidant à pomper le sang à travers le corps. La congestion est éliminée, le poids est réduit, l'apport sanguin au cerveau et aux autres organes est amélioré.

Pour commencer à faire du sport devrait être sous la supervision d'un physiothérapeute. Les personnes en surpoids sans formation peuvent se blesser aux articulations. Le programme de thérapie physique devrait comprendre deux types de charge - aérobie et fonctionnelle. L'intensité du premier besoin d'augmenter progressivement avec l'augmentation de l'endurance et la perte de poids.

L'athérosclérose est traitable, mais la plus grande difficulté réside précisément dans le changement de régime. Changer ses habitudes est difficile, mais c’est le seul moyen de retrouver la santé.

Athérosclérose sténosante des divisions extracrâniennes de la BCA

Accueil »Articles d'expert» Navires

Un bon vaisseau fournit un bon apport sanguin dans le corps huméral ainsi que dans le cerveau. Son nom est le tronc brachiocephalic. Les artères: sous-clavières, carotides et vertébrales sont incluses dans sa composition.

L’athérosclérose des artères brachio-céphaliques est une maladie qui menace la vie d’une personne. En raison du rétrécissement de la lumière des artères constituant le tronc, le cerveau sera mal alimenté en sang.

Atherosclerosis BCA phrase si elle est

A l'état normal, les vaisseaux du corps humain sont élastiques, ils fonctionnent parfaitement, le sang les parcourt sans entrave, fournissant aux tissus de l'oxygène et des nutriments. S'il y a beaucoup de cholestérol dans le sang, il se dépose progressivement sur les parois des vaisseaux sanguins. Une plaque de cholestérol se forme, ce qui finit par se développer, la lumière du vaisseau se rétrécissant de plus en plus et se rétrécissant jusqu'à se fermer complètement. Une partie de la plaque peut se détacher et circuler librement dans tout le corps.

L'athérosclérose sténosante des artères brachio-céphaliques est la maladie la plus dangereuse. Cela se produit si les artères sous-clavières, carotides ou vertébrales sont fermées par une plaque à un certain endroit de plus de 50%. Ensuite, la chirurgie aidera le patient à rétablir une circulation sanguine normale. Il arrive également que l’athérosclérose non sténose des régions extracrâniennes des artères brachio-céphaliques se développe également. Dans ce cas, la plaque de cholestérol recouvre la lumière des artères de moins de 50%. Le traitement médicamenteux est suffisant pour un tel diagnostic.

Athérosclérose sténosante des artères brachio-céphaliques

L'athérosclérose diffuse est diagnostiquée lorsque les artères sont touchées à plusieurs endroits. C'est-à-dire qu'il est observé dans les cas graves. Les plaques de cholestérol se développent et le vaisseau obstrue partiellement ou totalement non pas dans un, mais dans plusieurs zones à la fois. Nous pouvons affirmer que l’athérosclérose a plusieurs variétés. En fonction de cela, prescrire un traitement. Il est important que le diagnostic soit correct. Le patient devra subir un examen différentiel. Cela permet d'éliminer le développement de pathologies associées.

Symptômes de l'athérosclérose

Les symptômes de l’athérosclérose des artères brachio-céphaliques varient en fonction du stade de développement de la maladie. Au début, une personne a souvent des étourdissements. Si l'athérosclérose se développe, le cerveau souffre souvent d'un manque d'oxygène. Cela ne passe pas sans laisser de trace. Chez l'homme, la coordination des mouvements est altérée. Le cerveau, comme aucun autre organe n'a besoin d'oxygène, et réagit mal à la déficience de cet élément. Par conséquent, en violation de la circulation de cet organe, les symptômes apparaissent immédiatement.

Au stade initial du développement de la maladie, les signes qui apparaissent peuvent être confondus avec toute autre maladie ou simplement avec la fatigue.

Une personne ne soupçonne toujours pas qu’elle est atteinte d’athérosclérose et ne consulte souvent pas un médecin. Les vertiges qui ont commencé sont un signe clair que le patient y prête attention et que c’est lui qui peut obliger un médecin à aller voir un médecin. Parmi les patients, il y a souvent des personnes qui ont déjà 40 ans. Si une personne a déjà plus de 50 ans, les lésions athérosclérotiques des parties extracrâniennes du système brachio-céphalique ne sont pas sténotiques. Cela ne fera pas de mal aux gens de savoir: quels sont les symptômes et le traitement de l'athérosclérose de la BCA. Comme la maladie est fréquente, il est possible de maintenir son corps à la maison, de s’engager dans la prévention de la maladie, de prévenir son développement et sa progression.

Causes communes de maladie

L'étiologie de l'athérosclérose n'est pas définie par les spécialistes jusqu'à la fin. Certains facteurs accélèrent le développement de la maladie. L'un d'entre eux fume. A cause de lui, la pression monte. Les parois des artères deviennent moins élastiques. Le métabolisme est perturbé. Les femmes ne doivent pas abuser de la prise de la pilule contraceptive. Les médicaments hormonaux ont également un effet négatif sur les vaisseaux sanguins. Les manifestations initiales de l'athérosclérose se produisent souvent sur le fond de l'hypertension. Des maladies telles que le diabète, les maladies immunitaires, les troubles métaboliques peuvent affecter le développement de l'athérosclérose. Encore faut-il surveiller la quantité de cholestérol dans le sang. Cela dépend dans une large mesure des aliments, et pas seulement de la consommation d'aliments très gras. Il est important que la nourriture soit équilibrée et non nuisible. Les processus métaboliques sont également affectés par la façon dont une personne mène un mode de vie actif ou passif. Est-ce souvent en plein air?

Athérosclérose BCA, quel est son danger

Le développement de l'athérosclérose de la BCA peut entraîner un accident vasculaire cérébral et la mort du patient. Les patients ne doivent pas ignorer des symptômes tels que des maux de tête et une mauvaise coordination des mouvements.

Surtout si les attaques sont devenues fréquentes, elles s'enrichissent. L'athérosclérose primaire de la BCA peut être guérie si elle ne fonctionne pas encore. De plus, la chirurgie n'est pas nécessaire. Les vasodilatateurs, les médicaments normalisant la pression artérielle sont efficaces. Affecte avantageusement la thérapie physique. L'utilisation de la thérapie combinée permet de réduire le taux de cholestérol dans le sang. Cela élimine la menace de thrombose.

Traitement de l'athérosclérose

Avant de commencer l'opération, les médecins effectuent des tests de diagnostic. Faites attention à combien de pour cent de l'artère est fermée avec une plaque de cholestérol, quel est le taux de circulation sanguine des deux côtés de la zone touchée. À la suite de l'opération, la zone occluse est supprimée. Ensuite, le navire coud ou remplace la région éloignée. Dans l'artère peut installer un stent. Grâce à lui, les murs seront protégés de manière fiable. La charge diminue, éliminant la déchirure ultérieure des tissus.

En cas d’athérosclérose, on prescrit également à la BCA des médicaments, mais ils ne donnent pas toujours de bons résultats. Par exemple, un traitement chirurgical est nécessaire pour un traitement efficace de la sclérose en plaques. Si des médicaments sont utilisés pour le traitement, cela ne fera que retarder l'apparition des complications. L'athérosclérose subclinique de la BCA est traitée à l'aide de médicaments à la perfection, une intervention chirurgicale est peu probable.

La nourriture comme il se doit

L'athérosclérose des artères brachio-céphaliques est dangereuse pour l'homme et son traitement devrait être complexe. Vous pouvez prévenir ou ralentir l'évolution de la maladie. Si vous mangez bien. Qu'est ce que cela signifie? Une personne devra peut-être s'en tenir à un régime. Pour les anticoagulants, utilisez des médicaments à l'intérieur: l'acide acétylsalicylique, ainsi que le clopidogrel. Le patient doit être exclu de votre régime. Viande grasse, viande fumée, poisson gras. La volaille diététique va bien. Les fruits de mer seront également très utiles. Profitez du corps avec l'apport en vitamines de fruits et légumes frais. L'alcool devra être exclu du régime. Fumer devrait être séparé le plus tôt possible de votre vie.

Remèdes populaires dans la lutte contre les maladies dangereuses

L'athérosclérose des artères brachio-céphaliques peut être guérie par une référence rapide à des spécialistes. L'automédication n'aide pas. Il existe des remèdes populaires que les gens utilisent souvent à la maison pour améliorer les vaisseaux sanguins. L'utilisation de l'ail, ainsi que sa teinture à base d'alcool est capable de guérir les vaisseaux sanguins. Préparer la teinture facile. Utilisez-le selon un régime spécial. Il est nécessaire de le prendre avec prudence aux personnes à qui l'alcool est interdit. La teinture d'églantier à l'alcool est un excellent remède contre l'athérosclérose. Les effets secondaires de la prise sont minimes. Une partie de la luzerne moulue et bien préparée est utilisée pour obtenir des teintures et des décoctions. Cet outil aidera à réduire la quantité de cholestérol dans le sang.

Si l'athérosclérose de la BCA chez une personne progresse activement, alors les remèdes populaires pour réduire le cholestérol dans le sang peuvent être dangereux. Leur consommation peut provoquer une rupture de l'artère. L'hirudothérapie est utilisée à la maison. Son action vise à stabiliser la pression et à éliminer du corps les substances indésirables. Si les personnes sont allergiques aux sangsues et ont des problèmes de coagulation du sang, l'hirudothérapie est interdite. Avant d'appliquer ces remèdes ou d'autres remèdes populaires, il serait bon de consulter votre médecin. Tous les traitements qui conviennent à un patient ne conviennent pas à un autre. Les remèdes populaires peuvent nuire non seulement aider. Par conséquent, ils doivent être utilisés avec prudence.

Vidéo

Causes et pathogenèse de l'athérosclérose des artères brachio-céphaliques

L'athérosclérose des artères brachio-céphaliques affecte dans une écrasante majorité des cas le tronc artériel, qui est un grand vaisseau principal. La maladie évolue très lentement. C’est pourquoi, bien que les signes de rétrécissement de la lumière soient déjà perceptibles chez la plupart des patients entre 30 et 35 ans, tous les symptômes évidents de la pathologie apparaissent beaucoup plus tard. Chez la plupart des patients, cette maladie est diagnostiquée après 45 ans. Le fait est que le processus de formation de la plaque d'athérosclérose, qui rétrécit la lumière de l'artère, est extrêmement étiré dans le temps.

Premièrement, sur la paroi du vaisseau apparaît des dommages et une légère plaque, constituée de graisses de différentes densités moléculaires, mais principalement du cholestérol. Au fil du temps, de plus en plus de produits de dégradation des graisses, du calcium et des cellules commencent à s'accumuler sur le mur. L'endothélium tapissant l'artère de l'intérieur et la couche supérieure des muscles lisses commencent à s'abîmer, ce qui contribue à un rétrécissement supplémentaire de la lumière. Aux derniers stades du développement de la plaque athéroscléreuse, on trouve des macrophages dans le néoplasme et la surface de la plaque est inhibée par le tissu fibreux. L'athérosclérose peut être à la fois sténosée et non sténosée.

L'athérosclérose des artères brachio-céphaliques est diagnostiquée si la plaque apparue recouvre la lumière d'un vaisseau sanguin de moins de 50%, ce qui ne cause pas de problèmes significatifs, car le sang peut circuler librement. L'athérosclérose sténosante des artères brachio-céphaliques se produit lorsque la lumière du vaisseau se chevauche de plus de 50%, ce qui entrave considérablement le flux sanguin et peut avoir les conséquences les plus néfastes.

Dans la plupart des cas, les conditions préalables à l'apparition de l'athérosclérose des artères brachio-céphaliques sont posées à un jeune âge.

De nombreux facteurs contribuent à l'apparition de dommages à la structure de l'endothélium d'un vaisseau sanguin, notamment:

  • fumer;
  • abus d'alcool;
  • tolérance au glucose altérée;
  • hypertension artérielle;
  • surpoids;
  • mode de vie sédentaire;
  • utilisation contraceptive.

L'athérosclérose sténosante des artères brachiocéphaliques, qui est la forme la plus dangereuse de la maladie, est principalement diagnostiquée chez les hommes de plus de 40 ans. La maladie peut très longtemps ne pas être ressentie comme des symptômes évidents, ce qui explique pourquoi le trouble de la circulation sanguine causé par la plaque d'athérosclérose ne peut être diagnostiqué qu'avec l'apparition de complications graves, telles qu'un accident vasculaire cérébral.

Symptômes et signes de l'athérosclérose des artères brachio-céphaliques

Les personnes atteintes d'athérosclérose des artères brachio-céphaliques se plaignent souvent de vertiges fréquents, particulièrement aigus en cas de mouvements brusques et de baisse de la pression artérielle. Ce symptôme est une conséquence d'un apport sanguin insuffisant au cerveau. Le cerveau nécessite une saturation en oxygène importante, mais dans le cas de l'athérosclérose des artères brachio-céphaliques, le flux sanguin ralentit considérablement, ce qui entraîne une insuffisance d'oxygène dans les tissus.

D'autres organes du corps humain peuvent faire l'expérience d'un manque d'oxygène pendant assez longtemps sans risque de dommages évidents, mais s'il n'y a pas assez de nutrition pour les neurones, des signes évidents sont immédiatement évidents. En règle générale, en présence d'athérosclérose non sténosique, les vertiges peuvent être temporaires, mais ce n'est pas une raison pour tout laisser au hasard. Le fait est qu’au fil du temps, en présence de conditions défavorables, l’athérosclérose des régions extracrâniennes des artères brachio-céphaliques se transforme progressivement en une forme sténosée, ce qui peut avoir des conséquences très graves.

Lorsque la sténose survient dans l’athérosclérose des artères brachio-céphaliques, les phénomènes et symptômes pathologiques suivants se produisent souvent:

  • ischémie douloureuse;
  • l'angine de poitrine;
  • picotements douloureux dans les mains;
  • démangeaisons;
  • vision floue dans l'un des yeux;
  • troubles de la parole;
  • troubles de la coordination;
  • engourdissement temporaire;
  • nausée

Ces symptômes indiquent une altération grave de la fonction cérébrale due à l'hypoxie. Des manifestations symptomatiques similaires de troubles nutritionnels du cerveau sont souvent observées chez les personnes immédiatement avant un AVC.

Méthodes de diagnostic et de traitement de l'athérosclérose des vaisseaux brachiocéphaliques

Lorsque les premiers signes d’une atteinte de l’alimentation en sang du cerveau apparaissent, vous devez immédiatement consulter un médecin. Pour détecter l'athérosclérose des artères brachio-céphaliques, une échographie de l'artère brachio-céphalique est nécessaire, ainsi qu'une étude Doppler. Ces études nous permettent d’identifier non seulement la localisation de la plaque athéroscléreuse du vaisseau, mais également le degré de rétrécissement de l’artère, la vitesse du flux sanguin et sa direction. Les données obtenues dans l'étude des artères brachio-céphaliques, ainsi que dans la collecte de l'anamnèse, permettent de déterminer la meilleure méthode de traitement. En l'absence de signes évidents de sténose artérielle, un traitement conservateur peut être prescrit. Le traitement conservateur repose sur le contrôle constant du taux de cholestérol dans le sang ainsi que sur la prise d’agents antiplaquettaires pour la prévention des accidents vasculaires cérébraux.

En cas de malnutrition cérébrale grave due à une sténose des artères brachio-céphaliques, un traitement chirurgical peut être prescrit.

Il existe plusieurs types d'opérations utilisées pour rétablir le flux sanguin. Dans certains cas, une opération ouverte est réalisée, dans laquelle la zone touchée de l'artère est retirée, puis le vaisseau sanguin est suturé ou des prothèses sont réalisées. Dans d'autres cas, une chirurgie endovasculaire est réalisée, dans laquelle une plaque existante est retirée de la paroi du vaisseau sanguin. La chirurgie endovasculaire est une méthode plus sûre et plus moderne de traitement de l’athérosclérose des artères brachio-céphaliques. Le patient peut ensuite reprendre sa vie quotidienne au bout de quelques jours.

Après la chirurgie, le patient doit adhérer aux principes d’une bonne nutrition, surveiller en permanence le taux de cholestérol dans le sang, abandonner complètement ses mauvaises habitudes et, si nécessaire, réduire son poids.

Afin de vous protéger de l'apparition de l'athérosclérose des artères brachio-céphaliques, vous devez faire attention à votre santé dès le plus jeune âge. Les personnes qui, dès leur plus jeune âge, essaient d’adhérer aux principes fondamentaux d’une alimentation adéquate et pratiquent au moins occasionnellement des sports, par exemple des exercices, souffrent moins souvent d’athérosclérose des artères brachio-céphaliques.

Référence anatomique

On entend couramment sous athérosclérose de tels changements dans les parois des vaisseaux sanguins, qui s'accompagnent de l'apparition de dépôts adipeux. Selon la région de la lésion, il existe plusieurs types de cette maladie. Cependant, en raison de certaines caractéristiques physiologiques, certains vaisseaux sont plus sensibles à ces changements. Les artères brachio-céphaliques (BCA) en sont un excellent exemple. Pour comprendre le mécanisme de développement de la maladie, il est nécessaire de se plonger un peu dans l'anatomie.

Le tronc brachiocéphalique est un grand vaisseau tronc. Il est représenté par trois artères extracrâniennes: les vertèbres, les sous-clavières et les carotides. Leurs tissages forment le cercle de Willis. Le sang qui y circule fournit une nourriture continue au cerveau. Si une obstruction sous la forme d'une plaque d'athérosclérose se forme sur l'une des parties de ce flux sanguin, le fonctionnement de tout le cerveau est en danger. Parfois, de tels dépôts, constitués principalement de tissu adipeux et conjonctif, entraînent le développement d'une hypoxie et même d'un accident vasculaire cérébral.

En médecine moderne, il est d'usage de considérer 2 variantes de cette pathologie:

  1. Athérosclérose non sténosaire de la BCA. Les dépôts graisseux sont disposés longitudinalement dans le lit artériel. Ils ne bouchent pas complètement la lumière du vaisseau. Cependant, réduisez considérablement la vitesse de la circulation sanguine. Le pronostic de récupération de cette maladie est favorable.
  2. Sclérose sténosante BCA. Dans la lumière du vaisseau, des plaques en forme de plaque sont formées. Ils grandissent rapidement en taille. En conséquence, peut bloquer complètement la lumière du vaisseau. Dans ce cas, parler du développement de l'AVC.

Dans l'article d'aujourd'hui, nous allons nous concentrer sur la première variante du processus pathologique.

Brève description de la maladie

Athérosclérose non sténosaire La BCA est une maladie chronique des artères sanguines causée par le dépôt de plaques dans le canal vasculaire. Les hommes de plus de 50 ans y sont plus sensibles. Récemment, cependant, le processus pathologique est de plus en plus diagnostiqué chez la population jeune.

L'athérosclérose, qui affecte les vaisseaux cérébraux, affecte nécessairement le travail de tout l'organisme. Les plaques de cholestérol résultantes réduisent progressivement la lumière du flux sanguin. Ceci, à son tour, affecte négativement la capacité du sang à être transporté à travers le vaisseau. En conséquence, le cerveau commence à ressentir un manque d'oxygène et de nutriments.

Un jeûne prolongé conduit à la formation d '"embouteillages" dans les tissus cérébraux. Ils s’accumulent principalement dans le cortex cérébral et les glandes basales. Il en résulte une inhibition de l’activité des cellules nerveuses. Cela affecte négativement la capacité des malades à bien réfléchir.

Les principales causes de la violation

L'athérosclérose non sténosaire de la BCA est le plus souvent causée par un régime alimentaire inadéquat. La croissance active des plaques provoque dans le régime un excès de cholestérol, de glucides simples et de graisses d'origine animale. Également affecte négativement l'abus de sel.

Les facteurs exacts conduisant au développement de la maladie sont inconnus. Cependant, les médecins ont réussi à identifier tout un groupe de soi-disant provocateurs. Leur présence dans la vie quotidienne d'une personne accélère la formation de plaques. C'est principalement:

  1. Le tabagisme Une dépendance ralentit le métabolisme, réduit l'élasticité des tissus vasculaires et contribue à l'apparition d'attaques d'hypertension.
  2. L'hypertension. Les manifestations initiales de la sclérose en plaques de la BCA sont généralement détectées sur le fond d’une hypertension persistante de type 1 ou 2.
  3. Utilisation incontrôlée de pilules contraceptives.
  4. Maladies associées (diabète sucré, états d'immunodéficience, troubles métaboliques).

L'athérosclérose non sténosante des artères brachio-céphaliques extracrâniennes avec sténose se développe en l'absence de traitement compétent. C'est pourquoi, lorsque les premiers symptômes de la maladie apparaissent, vous devez immédiatement consulter un médecin.

Tableau clinique

La maladie commence son développement avec l'apparition du vertige. Ce symptôme peut indiquer d'autres processus pathologiques dans le corps. Mais dans l’athérosclérose, le cerveau est constamment obligé de manquer d’oxygène, ce qui se traduit également par un manque de coordination. D'autres organes internes peuvent être assez longs sans nutriments. Le cerveau réagit immédiatement à l'absence d'oxygène en donnant des signaux différents.

L'athérosclérose de Nestenosiruyuschy des artères principales de la tête sans sténose hémodynamique significative n'est pas facile à identifier. Le plus souvent, ce sont les vertiges qui indiquent des problèmes de santé. Parfois, le tableau clinique est complété par des troubles neuro-vasculaires. Ils se manifestent par une irritabilité, un bruit dans la tête, une insomnie. Le reste des changements pathologiques passent inaperçu.

Méthodes de diagnostic

Si vous suspectez une athérosclérose non sténosée des artères carotides appartenant au groupe brachio-céphalique, les patients se tournent vers un neurologue. Ce spécialiste effectue des diagnostics différentiels. En cas de confirmation de la maladie, il envoie le patient chez un cardiologue. Ce médecin s'occupe du traitement des pathologies vasculaires.

Pour le diagnostic de l’athérosclérose aujourd’hui, sans exception, tous les patients sont numérisés en duplex sur les artères. Au cours de la procédure, un spécialiste peut examiner et évaluer l’état des gros et petits vaisseaux sanguins et des tissus environnants. En outre, le médecin visualise l'intensité du flux sanguin à n'importe quelle partie de son suivi.

En outre, des tests cliniques et de laboratoire standard sont définis. Après avoir étudié l’image de la maladie, les antécédents du patient et les résultats de l’examen, le médecin confirme ou réfute le diagnostic préliminaire. Ensuite, la thérapie est prescrite.

Caractéristiques du traitement

Quelles sont les étapes du traitement pour le diagnostic de "l'athérosclérose non sténosée des artères brachio-céphaliques"? Les médecins conseillent le traitement de la maladie en révisant l'horaire de travail et de repos. Il est nécessaire d’éliminer toutes les situations stressantes, de réduire la charge de travail, d’ajouter le nombre d’heures de sommeil. La thérapie physique en bénéficiera également. Il est préférable d’abandonner les mauvaises habitudes sous forme de tabagisme, de suralimentation et d’abus d’alcool. Une attention particulière devrait être accordée à l'alimentation. À propos d'elle plus en détail sera discuté ci-dessous.

À l'étape suivante, ils se tournent vers l'utilisation de préparations médicinales. Le but principal de leur utilisation est d’arrêter les symptômes désagréables qui accompagnent l’athérosclérose non sténosante des artères brachio-céphaliques extracrâniennes. Le traitement est sélectionné par le médecin en fonction des résultats des analyses du patient. Par exemple, Actovegin ou Curantil est destiné à améliorer le flux sanguin dans les vaisseaux. Les antispasmodiques sont indiqués pour les maux de tête graves. Pour ralentir l'absorption du cholestérol, on a recours à Questran ou à Tribusponin.

Diverses procédures physiothérapeutiques ont un effet bénéfique sur le corps. Pas moins utile est le repos dans les sanatoriums.

Régime recommandé

L'accumulation de cholestérol dans l'organisme est l'une des principales raisons du développement de l'athérosclérose non sténotique. Ajuster le niveau de cette substance aide non seulement les médicaments, mais aussi un changement de régime alimentaire.

Tout d'abord, vous devez abandonner les viandes grasses, les viandes fumées et les conserves. Il vaut mieux s'abstenir de consommer du sel en grande quantité. Le régime quotidien devrait comprendre des fruits et des légumes frais, de la viande maigre et des fruits de mer. Le respect d'un tel régime, même pendant 14 jours, peut réduire considérablement le taux de cholestérol dans le sang.

Qu'est-ce qu'une maladie dangereuse?

L'athérosclérose non sténosante nécessite un traitement opportun et de haute qualité. Sinon, le processus pathologique continuera à progresser. En conséquence, cela peut conduire au développement d'une athérosclérose sténosante, lorsque les plaques de cholestérol recouvrent la cavité vasculaire de plus de 50%.

C'est dans les artères brachiocéphaliques que les dépôts graisseux s'accumulent assez rapidement. L'augmentation de leur nombre entraîne non seulement une violation de l'activité cérébrale, mais également l'apparition d'hémorragies microscopiques, une thromboembolie sévère.

Méthodes de prévention

Pour prévenir l'athérosclérose non nasale des artères extracrâniennes, responsables de l'apport sanguin au cerveau, il suffit de suivre les recommandations présentées ci-dessous:

  • charge chaque jour le corps d'activité physique (cours au gymnase, marche, randonnée en montagne);
  • éviter les situations stressantes;
  • observer le régime de travail et de repos;
  • abandonner les mauvaises habitudes;
  • bien manger.

Le respect de ces règles peut non seulement minimiser le risque de développer la maladie, mais également réduire le risque de complications dû à un problème existant.

Qu'est-ce que l'athérosclérose BCA: le mécanisme de formation

Par athérosclérose, il est habituel d’impliquer un tel changement des vaisseaux sanguins dans lequel des dépôts graisseux ou des plaques athérosclérotiques se déposent sur leur paroi interne.

Selon l'emplacement des vaisseaux affectés, il existe différents types d'athérosclérose. Dans le même temps, en raison de caractéristiques anatomiques et physiologiques, certains vaisseaux sont davantage sujets aux changements athérosclérotiques et d'autres moins.

Les artères brachio-céphaliques sont de gros vaisseaux qui partent de la crosse aortique et sont envoyés au cerveau. L'entrelacement de ces artères forme ce que l'on appelle le cercle de Velises, qui fournit un apport sanguin égal au cerveau.

Si à l'une des sections de ce cercle se forme une obstruction du flux sanguin sous la forme d'une plaque athéroscléreuse, celle-ci endommagera tout le système d'approvisionnement en sang du cerveau et pourra entraîner une hypoxie cérébrale ou un accident vasculaire cérébral. Les symptômes et le traitement dépendent directement de la taille et de la quantité de dépôts athérosclérotiques dans le lit artériel.

La gravité des effets possibles sur la santé est liée au type de maladie:

  • Dans le cas d'une variante non imbriquée, les dépôts de graisse dans le lit artériel sont disposés longitudinalement en bandes. Ils ne bouchent donc pas complètement la lumière du vaisseau, mais réduisent seulement la vitesse du flux sanguin. Dans cette forme de maladie, le pronostic est plus favorable et le traitement médicamenteux beaucoup plus efficace.
  • Lorsque la sténose se forme dans la lumière du vaisseau, des plaques se forment comme des buttes, qui augmentent progressivement et peuvent bloquer complètement le vaisseau. Dans ce cas, l'accident vasculaire cérébral est inévitable. Ce type de maladie est pronostique défavorable et nécessite des soins médicaux d'urgence.

Les causes

La survenue d'une lésion vasculaire athéroscléreuse est due à l'effet complexe de 3 facteurs:

  • Violation du métabolisme des graisses. Si le processus de synthèse, de transport et d'utilisation du cholestérol est perturbé dans le corps, il se produit une situation dans laquelle des dépôts de cholestérol gras se déposent à la surface des cellules qui forment les parois des vaisseaux sanguins. Le plus souvent, cela se produit lorsque le taux de cholestérol dans le sang augmente en raison de l'abus de malbouffe, de certaines maladies somatiques et de l'obésité.
  • L'état insatisfaisant de la paroi vasculaire en raison d'une diminution de son élasticité. Les plaques de cholestérol ne peuvent pas se former sur une surface vasculaire interne lisse et saine. Les facteurs de risque dans ce cas sont le diabète, le tabagisme, un mode de vie sédentaire, l'abus de médicaments hormonaux et de pilules contraceptives.
  • Prédisposition héréditaire à l'athérosclérose. Si parmi les proches parents du patient, il y a des personnes souffrant d'athérosclérose de la BCA, le risque de développer cette maladie augmente plusieurs fois.

Symptômes et premiers signes

Au début, la maladie est presque asymptomatique. Avant que la lumière du vaisseau ne soit bloquée à plus de 50%, les manifestations cliniques de l'athérosclérose de la BCA sont pratiquement absentes ou n'ont aucune importance pour le patient. Vous remarquerez peut-être:

  • étourdissements, qui se produisent de façon intermittente et peuvent être accompagnés de maux de tête, ce symptôme apparaît le plus souvent lorsque la pression artérielle diminue.
  • labilité émotionnelle avec une prédominance d'humeur basse et dépressive.
  • distraction due à une altération de l'attention et de la mémoire.
  • Troubles auditifs et visuels: acouphènes, pointes ou mouches devant les yeux, troubles de la vue et de l'ouïe.
  • syndrome de fatigue chronique, qui ne passe pas après un long repos.
  • autres symptômes neurologiques: états pré-inconscients à court terme, engourdissements des doigts et des zones du visage, troubles de la thermorégulation.

Traitement et prévention

En fonction de la gravité de la maladie et des caractéristiques subjectives du patient, la méthode de traitement la plus optimale est choisie. Et si, en cas d’athérosclérose non nasale, le traitement médicamenteux, ainsi que les mesures thérapeutiques, sont optimaux, l’intervention chirurgicale est indispensable en cas de sténose grave du lit brachio-céphalique.