Douleur cardiaque: que se passe-t-il et comment distinguer?

Beaucoup ont eu des douleurs au cœur ou dans les environs. Selon les statistiques, seulement la moitié des patients avec une telle plainte ont des déviations associées à cet organe. Dans d'autres cas, les causes d'inconfort étaient très diverses. Les effets traumatiques, la pathologie du système respiratoire et du tractus gastro-intestinal peuvent provoquer des douleurs cardiaques.

Il est extrêmement important de reconnaître à temps la raison de cette maladie. Après tout, parfois, un tel "appel au réveil" signale des maladies dangereuses.

Cœur - où est-il et comment ça fait mal?

Sur le plan anatomique, l’organe est asymétrique dans la cavité thoracique, au centre, partiellement à gauche. Cet endroit est aussi appelé le médiastin moyen. Situé dans le péricarde isolant (péricarde).

Il se compose de 4 chambres: oreillette gauche et droite, ventricule gauche et droit. Les troncs veineux y pénètrent, à travers lesquels le sang pénètre dans la cavité cardiaque puis est pompé dans les artères.

Certains signes de douleur dans le cœur le distinguent des sensations causées par des maladies non cardiaques:

  • se produit principalement après une activité physique;
  • localisé derrière le sternum;
  • accompagné d'un trouble du rythme;
  • il est arrêté par la réception de la nitroglycérine;
  • pas prolongé;
  • rayonnant sur le côté gauche du corps;
  • accompagné de pâleur, d'essoufflement et de transpiration accrue.

Causes possibles de douleur dans le coeur

Un certain nombre de conditions conduisent à l'apparition de telles sensations. La douleur dans la région du coeur est souvent provoquée par:

  • maladies vasculaires et cardiaques (cib, endocardite, péricardite, myocardite, défauts d'organes, etc.);
  • lésions du système respiratoire (pneumonie, tuberculose, etc.);
  • maladies neuropsychiatriques (névralgies, etc.);
  • pathologies des os et des articulations (sciatique, arthrite, arthrose, ostéochondrose, etc.);
  • conséquences de blessures (contusion, fracture, lésion de vaisseaux sanguins, rupture de tissu, etc.);
  • tumeurs malignes et bénignes (sarcome des tissus mous, ostéosarcome, etc.);
  • troubles du tractus gastro-intestinal (ulcère gastrique).

Comment le coeur de l'homme

Douleur laissée sous le coeur

La maladie devient rarement une conséquence de pathologies cardiaques. Les sensations désagréables de gauche peuvent signaler des violations dans les organes de la région épigastrique, à savoir:

  • estomac;
  • le pancréas;
  • la rate;
  • les intestins;
  • diaphragme;
  • les poumons.

Pour comprendre les causes des sensations douloureuses, il est nécessaire de reconnaître d’autres symptômes. La douleur à gauche se manifeste également dans les pathologies des organes respiratoires ou de la colonne vertébrale.

Pénible

Il est impossible de diagnostiquer une maladie sur la base d'un seul facteur. Les causes de douleur cardiaque peuvent être les suivantes:

  1. Angine de poitrine Il s’agit d’un syndrome qui se manifeste par des sensations douloureuses douloureuses dans la poitrine, qui irradient vers le bras gauche, la mâchoire inférieure ou sous l’omoplate. Le syndrome se développe sur le fond de la sténose aortique, l'hypertension artérielle primaire, divers types de cardiomyopathie.
  2. Cardioneurose. Il s'agit d'une violation résultant de bouleversements ou de tensions psycho-émotionnels expérimentés.
  3. Ostéochondrose. La douleur peut aussi rayonner, mais contrairement aux sensations d'angine de poitrine, elle reste inchangée après la prise de nitroglycérine ou l'arrêt de l'activité physique.
  4. Ajustement hormonal. Caractérisé par la puberté chez les jeunes et les femmes pendant la ménopause.

En appuyant

Une telle douleur au cœur, dont les symptômes sont provoqués par diverses causes, ne parle pas toujours de pathologies dangereuses. Elle peut signaler à propos de:

  • diverses formes de cardiomyopathie;
  • inflammation du myocarde (myocardite);
  • insuffisance coronaire;
  • défauts et altérations de la valve;
  • dissection aortique.

Couture

De telles douleurs peuvent parler de lésions du cœur et des vaisseaux sanguins. Ils sont typiques pour:

  • spasmes coronaires causés par le stress ou une surcharge;
  • épisodes de maladie ischémique;
  • infarctus aigu du myocarde;
  • diverses formes de cardiomyopathie;
  • inflammation de la paroi externe du muscle cardiaque (péricardite);
  • cardialgie psychogène.

Une douleur lancinante dans la région du cœur, dont les causes sont enracinées dans d'autres systèmes, peut être due à une maladie de la colonne vertébrale ou à un pincement des nerfs.

Terne

En règle générale, les sensations ne sont pas très prononcées et vous permettent d'effectuer des actions familières. Cette douleur constante dans la région du cœur gauche, malgré son étouffement, justifie le recours à un spécialiste. Cela peut être dû à:

  • l'angine de poitrine;
  • fausse angine de poitrine (se développe également en raison de maladies de la colonne vertébrale, du tube digestif, etc.);
  • la cardionévrose;
  • ostéochondrose, scoliose et autres maladies de la colonne vertébrale;
  • cardiomyopathie (principalement dyshormonale).

Une douleur sourde dans le coeur peut être le résultat d'un impact traumatique.

Tirant

Les sensations de traction sont prolongées, ce qui a un impact significatif sur la qualité de la vie humaine. De nombreux patients les comparent à l'apparition d'un objet lourd dans le sternum, capable de bouger lors d'un changement de posture. Il y a des douleurs lancinantes dans le cœur avec des maladies cardiaques ou des pathologies non cardiaques. Peut parler de:

  • approximation de l'infarctus du myocarde;
  • une attaque d'angine de poitrine;
  • inflammation péricardique;
  • troubles du rythme
  • cardialgie psychogène;
  • maladies du tractus gastro-intestinal;
  • pathologies de la colonne thoracique.

Pointu

La douleur dans le côté gauche du cœur, qui est impossible à supporter, est appelée aiguë. Dans les maladies du système vasculaire et du cœur, il présente les caractéristiques suivantes:

  • sensations prononcées, pincement;
  • peut-être une forte sensation de brûlure;
  • rayonnant vers la gauche ou vers les deux côtés (bras, mâchoire, omoplates).

Les douleurs thoraciques aiguës peuvent signaler des pathologies du système musculo-squelettique et du système nerveux.

Pointu

De telles sensations peuvent survenir après une activité motrice ou un mouvement rapide. Ils apparaissent soudainement et l'attaque elle-même passe assez vite. Leur cause est généralement:

  1. Infarctus du myocarde. Les douleurs cardiaques avec infarctus du myocarde sont localisées derrière le sternum. La peau pâlit, la respiration s'accélère, la transpiration augmente, il y a une peur de la mort.
  2. Spasme coronaire. Le rétrécissement de la lumière des vaisseaux est enregistré principalement le matin ou le soir après des expériences psycho-émotionnelles.
  3. Dissection aortique.
  4. Arythmie.

Les autres causes de sensations aiguës incluent la névralgie ou les effets de lésions à la poitrine.

Toux douleur dans le coeur

Principalement en raison de troubles du système respiratoire. En particulier:

  • avec une pneumonie;
  • avec pneumothorax;
  • la tuberculose;
  • la pleurésie, etc.

Ces conditions sont accompagnées de l'apparition d'autres symptômes de maladies du système respiratoire. De plus, des sensations peuvent survenir pour un certain nombre d'autres raisons, notamment le cœur.

Douleur en inspirant

Une sensation désagréable lors de l'inspiration est l'un des signes de la névralgie intercostale. Ils apparaissent dans un état calme, souvent la nuit. La névralgie intercostale peut être le résultat d'une hypothermie. En outre, la douleur lors de l'inhalation est ressentie lorsque:

  • ostéochondrose;
  • après un traumatisme;
  • dans un certain nombre de pathologies du système respiratoire.

Cependant, la cause exacte ne peut être diagnostiquée que sur la base de l'enquête. Chez certains patients, une maladie cardiaque peut survenir.

Si donnant dans la main gauche

Dans ce cas, les sensations se propagent de la poitrine au bras. La douleur la plus souvent irradiante est constatée lorsque:

  1. Cardiopathie ischémique ou myocardite. Les sensations se propagent dans la main gauche, principalement dans l'annulaire et l'auriculaire.
  2. Ostéochondrose. "Donner" dans l'index et le pouce.
  3. Névralgie.
  4. Cardialgie psychogène.

Si cela donne à la spatule

Il existe de nombreuses raisons pour de telles manifestations. La douleur peut être liée aux organes digestifs, au système respiratoire ou au système locomoteur. Le plus souvent, il se produit en raison de maladies du cœur et des vaisseaux sanguins qui l’alimentent. Peut être:

Il est important de faire attention à la durée des sensations, à leur intensité et à la réponse aux médicaments.

Que signifie douleur persistante dans la région du coeur?

Avec une forte probabilité de manifestation associée à des pathologies cardiaques et vasculaires. Ils se produisent lorsque:

  1. Angine de poitrine (principalement avec forme stable). Dans le même temps, la sensation hante constamment le patient. Il est localisé à gauche dans le sternum et augmente après l'exercice ou l'activité.
  2. Maladies inflammatoires des tissus du muscle cardiaque, en particulier des péricardites et des myocardites. Ces conditions sont moins dangereuses que l'IHD, mais peuvent entraîner des complications.
  3. Maladie coronaire. Elle se caractérise par des crises d'inconfort à la poitrine, mais dans de rares cas, la douleur devient permanente. Cela peut indiquer des complications.
  4. Cardiomyopathie dysormonale.

Que faire avec des douleurs cardiaques?

Si l'attaque est aiguë, accompagnée de sueur, de peur de la mort, de pâleur, vous devez immédiatement appeler une ambulance. Frais en attente:

  1. Arrêtez toute activité, asseyez-vous ou allongez-vous sur le lit en soulevant la tête de lit.
  2. Détachez la cravate, défaites les vêtements, ouvrez la fenêtre. Fournir un accès aérien.
  3. Mettez un comprimé de nitroglycérine sous la langue, ne mâchez pas et ne buvez pas.

Vidéo utile

Informations utiles sur la prévention des maladies cardiovasculaires, voir cette vidéo:

Douleur cardiaque: quelles sont les causes et le traitement

Douleur cardiaque - symptômes de problèmes multiples, mais pas toujours de cœur. Cela peut manifester des pathologies du système musculo-squelettique, des organes respiratoires, du tractus gastro-intestinal, des troubles neurologiques. Par conséquent, chacun de nous a besoin de savoir comment distinguer la douleur au cœur, spécifiquement associée à sa maladie, afin de prévenir des complications graves, telles que l'infarctus du myocarde.

Les sensations désagréables dans la poitrine ont reçu en médecine le nom collectif - cardialgie.

Quelles pathologies peuvent parler de douleur

Une douleur au coeur peut indiquer de nombreuses pathologies. Pour le coeur comprennent:

  • ischémie (angine de poitrine, trouble du rythme cardiaque, infarctus du myocarde, cardiosclérose post-infarctus);
  • inflammation du myocarde, en violation des fonctions de base du muscle: excitabilité, conduction et contractilité;
  • myocardiopathie;
  • la dystrophie du myocarde;
  • lésion cardiaque
  • les néoplasmes.

Pathologies manifestées par des douleurs cardiaques:

  • oesophagite;
  • pathologie du reflux gastro-oesophagien;
  • ulcère d'estomac;
  • tumeurs malignes;
  • brûlures chimiques de la membrane muqueuse de l'œsophage, de l'estomac;
  • Syndrome de Mallory-Weiss, accompagné de saignements gastriques;
  • perforation de l'ulcère;
  • une pneumonie;
  • la pleurésie;
  • la tuberculose;
  • pneumoconiose;
  • anévrisme ou dissection, rétrécissement congénital de l'aorte;
  • thrombose de l'artère pulmonaire, etc.

Seul un spécialiste sera en mesure de poser le bon diagnostic après un diagnostic détaillé.

La nature des sensations douloureuses

La douleur au coeur peut avoir une nature et une intensité différentes. Par conséquent, vous devriez savoir quelles sont les douleurs dans le cœur pour éviter ses complications. Ensuite, considérez leurs types.

Une douleur constrictive au cœur informe du manque d'oxygène dans le myocarde - le muscle cardiaque. Un tel symptôme est caractéristique de presque toutes les formes d'ischémie (l'ischémie est une diminution de l'apport sanguin du myocarde tout en affaiblissant et en arrêtant le flux de sang artériel).

L'angine de poitrine se caractérise par des sensations désagréables et contraignantes derrière le sternum, irradiant sous l'omoplate et dans la main gauche. La gêne survient presque toujours après l'effort, au repos ou après la prise de préparations de nitroglycérine.

Des sensations de compression surviennent chez les personnes présentant divers troubles du rythme (bradycardie, tachycardie, arythmie). Souvent, l'inconfort est accompagné de peur, d'essoufflement. Avec de telles pathologies, la douleur compressive apparaît dans le cœur.

Des douleurs aiguës apparaissent soudainement. Les pathologies suivantes les caractérisent:

  1. Angine de poitrine Les crises d'angor à long terme, accompagnées d'une sensation de constriction, indiquent une thrombose, une embolie, une sténose aiguë des vaisseaux coronaires. Dans de tels cas, les préparations de nitroglycérine n’aident pas. Si une personne a pris deux comprimés avec un intervalle de temps de 10 minutes mais que l'inconfort ne disparaît pas, vous devez absolument appeler une ambulance. Seules les techniques médicales professionnelles aideront à prévenir la mort myocardique - nécrose.
  2. Infarctus du myocarde. Cette pathologie est une nécrose de la paroi musculaire. Il se caractérise par des sensations aiguës très prononcées et persistantes qui donnent à l'estomac et sont très similaires à une attaque de colique intestinale. Supprimer le malaise nitropreparatami ne fonctionne pas. Elle s'accompagne d'un manque d'air, de transpiration sévère, de tremblements de la main, de nausées et de vomissements, d'une perte de conscience, d'une arythmie. Souvent, les personnes souffrant de crise cardiaque ont des crises convulsives, une miction involontaire.
  3. Pathologie du tube digestif. La perforation d'un ulcère à l'estomac est la cause d'un malaise aigu et aigu dans la poitrine. Après une attaque violente, la personne tombe malade, des «mouches» apparaissent devant ses yeux, sa tête commence à tourner, entraînant une perte de conscience.
  4. Thrombose pulmonaire. La pathologie est un blocage du poumon artériel par un caillot sanguin. Une tachycardie, un essoufflement, une hémoptysie, de la fièvre, des râles humides, une toux peuvent se joindre à la douleur aiguë. La thrombose est une urgence qui nécessite des soins médicaux d’urgence.
  5. Anévrisme aortique (l'aorte est la plus grande artère). La pathologie est caractérisée par des sensations désagréables dans la partie supérieure du sternum. L'inconfort dure de 2 à 3 jours, se produit généralement après un effort physique, n'est pas observé dans les autres parties du corps, ne passe pas après un traitement à la nitroglycérine.
  6. Dissection d'anévrisme aortique. La rupture de l'aorte entraîne la fuite de sang entre les couches des parois vasculaires. Lorsqu'un mur se brise, une perte de sang massive et rapide se produit. En termes simples, un énorme hématome se forme dans le vaisseau. La pathologie se développe souvent chez les hommes plus âgés. L'état d'accumulation de sang entre les couches de l'aorte se caractérise par une gêne soudaine et déchirante derrière le sternum ou autour du cœur. Donne habituellement sous l'omoplate.

En parallèle, on observe des pointes de pression - au début, il augmente de manière significative, puis chute rapidement. Signes caractéristiques - asymétrie du pouls sur les mains, peau bleue. Une personne transpire abondamment, en s'évanouissant, sa respiration est perturbée, sa voix enrouée, son essoufflement. L'hématome entraîne un manque d'oxygène dans le myocarde et le coma.

Une douleur soudaine et une pression derrière le sternum se développent avec l'angine. La douleur est paroxystique, elle peut être éliminée en prenant des médicaments à base de nitroglycérine. Un trait distinctif entre l'angine de poitrine et la crise cardiaque: une crise d'angine de poitrine ne se produit ni au repos ni à la nuit. Les sensations de pression sont presque toujours accompagnées de sauts de pression artérielle.

Une douleur pressante dans le cœur peut être une cause des symptômes de la dystonie neurocirculatoire (névrose cardiaque). En outre, la personne ressentira des vertiges, une arythmie, qui surviennent le plus souvent après une situation de stress grave, une anxiété.

La myocardite est une autre raison de ressentir une pression et une gêne dans la poitrine. Symptômes: forte compression à la poitrine, essoufflement, augmentation du rythme cardiaque, gonflement des membres inférieurs.

La myocardiopathie, la myocardiodystrophie, les néoplasmes du coeur du patient donnent également une sensation pressante. Mais dans ce cas, le malaise ne provient pas d'un effort physique. Il se développe indépendamment même au repos.

De nombreuses personnes perçoivent des sensations de couteau pour des pathologies mettant la vie en danger. Mais une telle picotement preuve de névrose. Cette condition ne menace pas la vie humaine. Il est associé à un rythme de vie intense, à une charge psychique importante. N'importe quel cardiologue qui entend dire par la personne que la douleur à la poitrine est soudaine, courte et qui ressemble à une injection, dira que cela n'est pas une cause d'inquiétude. De tels symptômes ne parlent pas de pathologies graves.

Les causes de telles douleurs dans le cœur peuvent être une irritabilité, une dépression nerveuse. Le plus souvent, de telles crises sont sujettes à des émotions, profondément préoccupées par tous, même les plus petits problèmes.

Avec une anxiété, une peur et un effort émotionnels constants, l'adrénaline est libérée par réflexe, ce qui active les systèmes vitaux. Au cours de l'évolution, le corps s'est adapté pour se battre, par exemple, pour attaquer ou fuir devant un danger imminent. Au cas où l'adrénaline ne serait pas utilisée pour la masse musculaire, elle «essaierait» de se réaliser dans d'autres organes, provoquant des sensations perçantes dans la région de la poitrine.

Des douleurs intolérables au cœur peuvent indiquer une crise cardiaque, une thrombose pulmonaire, la stratification d'un anévrisme de l'aorte. L'homme est excité, déchiré. En plus des douleurs cardiaques sévères, les gens ont très peur de la mort.

Ces douleurs au cœur ont les causes suivantes: infarctus du myocarde, péricardite, dystonie neurocirculatoire, brûlures d'estomac avec reflux gastro-œsophagien (retour du contenu gastrique dans l'œsophage).

  • Douleur douloureuse lors de l'inhalation

Des douleurs lancinantes lors de l'inhalation du cœur peuvent être un signe de pincement temporaire des nerfs rachidiens. Une sensation douloureuse à la sortie est le symptôme d'une saillie (processus pathologique de la colonne vertébrale, dans lequel le disque intervertébral déborde dans le canal rachidien), une hernie intervertébrale. Une gêne constante et des douleurs inspiratoires fréquentes dans la région du cœur se forment sur le fond des troubles du tonus musculaire et s'expriment en surmenage musculaire, ainsi que de la spondylose (pathologie de la colonne vertébrale, qui consiste en la croissance du tissu vertébral sous la forme d'épis), l'ostéochondrose.

Comment comprendre que la douleur est associée à une maladie cardiaque

Un certain nombre de symptômes spécifiques vous indiqueront comment déterminer que la douleur dans le cœur est associée précisément à sa pathologie. Si au moins quelques-uns sont présents, c’est une raison pour contacter le centre de cardiologie:

  • sensation douloureuse dure au moins 30 minutes;
  • la gêne survient pendant une nuit de sommeil, au repos;
  • la douleur cardiaque et les autres symptômes disparaissent après la prise de médicaments à base de nitroglycérine;
  • la douleur dans la région du coeur s'accompagne périodiquement de suffocation, de vertiges, d'évanouissements;
  • la pression dans la poitrine apparaît après un effort physique ou psychologique excessif, la douleur dans le cœur donne au bras gauche, à l'omoplate;
  • il y a une augmentation de la fréquence des contractions, une perturbation du rythme sans raison apparente;
  • la peau, tandis que le cœur fait mal, pâlit, acquiert une teinte bleutée, en particulier dans la zone du triangle nasolabial;
  • la personne se sent faible et transpire abondamment.

Souvent, la douleur dans la région du coeur est accompagnée par des douleurs et un engourdissement des muscles des avant-bras. Puis ils se lèvent jusqu'aux muscles des épaules, donnent le sternum; la sueur est intense; la respiration devient difficile; les jambes et les bras "n'obéissent pas" à l'homme.

Que faire avec la douleur au coeur

Ce qui devrait être fait quand la douleur dans la région de coeur:

  1. Prenez Corvalol. Si le malaise ne s'atténue pas, alors, très probablement, la personne a de graves problèmes. Dans ce cas, vous devriez appeler une ambulance.
  2. Tenez pendant un moment la respiration. Mais si, en même temps, la douleur dans la région du cœur ne disparaît toujours pas - cela indique de graves problèmes, mais si elle diminue, cela indique des névralgies ou des problèmes musculaires.

Tout type d'inconfort à la poitrine ne peut être ignoré. Il ne faut pas oublier que beaucoup de pathologies se déroulent à l'aveuglette, peuvent être perçues comme résultant d'une fatigue après un effort physique. Pour prévenir le développement de maladies graves mettant la vie en danger, vous devriez consulter un cardiologue.

Douleur cardiaque: causes sous-jacentes et diagnostic

Un cœur en bonne santé est le fondement d’une vie longue et épanouissante. La douleur au coeur peut être causée par diverses causes et maladies.

Pourquoi le coeur fait-il mal?

Parmi les personnes âgées, la douleur au coeur est le symptôme le plus courant. Récemment, de plus en plus de jeunes sont également confrontés à cette maladie. La douleur au coeur n'est pas toujours associée à la maladie de l'organe lui-même - le coeur. Souvent, ce symptôme "parle" de problèmes d’estomac, de colonne vertébrale, de poumons, de côtes, de thorax. Les conditions préalables peuvent être toute maladie chronique.

Les causes de douleur dans le cœur peuvent être divisées en deux catégories:

Causes associées à une insuffisance cardiaque

  • Infarctus du myocarde
  • Angine de poitrine
  • Ischémie du coeur
  • Mauvaise alimentation en sang et en oxygène du muscle cardiaque
  • Maladie cardiaque
  • Charge excessive sur le muscle cardiaque.

Causes associées à des lésions d'autres systèmes

  • Violations du système musculo-squelettique
  • Perturbations hormonales
  • Maladies du système nerveux
  • Dystonie végétative
  • Maladies de l'estomac (ulcère, gastrite)
  • Effet de l'alcool, de la nicotine, des drogues
  • Maladies pulmonaires
  • Tumeurs malignes ou bénignes
  • Fractures, fissures dans les côtes
  • Pendant la grossesse, la douleur se manifeste en raison de l'augmentation du stress cardiaque, de la pression exercée sur le diaphragme
  • Après l'anesthésie, la douleur dans la région cardiaque est un effet secondaire et est rarement associée à une maladie cardiaque.

Pour reconnaître la raison pour laquelle le cœur fait mal, vous pouvez choisir le type de douleur.

Comment distinguer les douleurs cardiaques des douleurs non cardiaques

La douleur au coeur peut être variée. La douleur est lancinante, coupante, brûlante, pressante, comprimante, tirante. Les symptômes de la douleur peuvent durer un certain temps ou instantanément "disparaître".

Il y a de la douleur pendant l'activité physique, le stress ou au repos. La douleur peut être administrée à différentes parties du corps, pour passer avec essoufflement, attaques de suffocation. Avec des douleurs cardiaques, main souvent engourdie.

Pour reconnaître les douleurs cardiaques, vous devez savoir exactement où se situe le cœur. Les douleurs coupantes dans le côté gauche de la poitrine ne sont pas un signe de maladie cardiaque, car l'organe lui-même est au milieu de la poitrine. Une douleur à la gauche du cœur peut également survenir en raison d'une posture inconfortable.

Symptômes de douleur associés à une maladie cardiaque:

  • La douleur est ressentie derrière la poitrine et à gauche
  • La douleur peut se propager à tout le côté gauche de l'aisselle.
  • La douleur donne dans le bras et l'omoplate
  • Apparaît après le stress et l'activité physique
  • La douleur cardiaque dure jusqu'à 20 minutes
  • La douleur contracte et brûle

Caractéristiques de la douleur non cardiaque (non liée à une maladie cardiaque)

  • La douleur se manifeste après avoir toussé et pris une profonde respiration.
  • Douleur constante
  • La douleur est vive et lancinante.

Maladies cardiaques et autres maladies

Dans la plupart des cas, la douleur cardiaque est prise pour une douleur cardiaque, ce qui confond avec les véritables causes de la douleur. Une mauvaise compréhension de la douleur peut conduire à un traitement inapproprié.

Comment distinguer les douleurs cardiaques de l'ostéochondrose thoracique et cervicale? Cette maladie est souvent confondue avec l'angine. Les douleurs se font sentir à gauche et derrière le sternum. La douleur est longue et forte, peut donner dans l'omoplate et le bras. La douleur peut augmenter avec une rotation négligente de la tête.

Différence de la névralgie intercostale - une douleur aiguë, irradiant vers l’espace intercostal. La douleur survient lors de l'inhalation, de la toux, des mouvements brusques et de l'hypothermie. Parfois, il est difficile de respirer. L'ostéochondrose est la cause de la maladie.

Maladies cardiaques provoquant des douleurs: angine de poitrine, infarctus du myocarde, péricardite, prolapsus de la valve mitrale, dissection aortique.

Pourtant, déterminer correctement l'origine de la douleur dans le cœur et poser le bon diagnostic ne peut être que médecin. En cas de douleur récurrente, vous devez contacter immédiatement le service médical. Le cardiologue s'occupe des maladies cardiaques.

Diagnostic de douleur cardiaque

Que faire pour diagnostiquer et examiner le cœur?

Vous devez suivre les procédures suivantes:

  • Analyses de sang et d'urine
  • Faire un examen radiologique des organes thoraciques
  • Faire un électrocardiogramme et une échographie du coeur

Le coeur peut faire mal en menant le mauvais mode de vie. Ensuite, pour établir le travail du cœur et traiter la douleur, il suffit de changer un peu le mode de vie - observer le mode de manger, alterner sommeil et travail, marcher davantage et respirer l’air pur, se débarrasser des mauvaises habitudes.

En raison du fait que les femmes sont plus émotives, elles sont plus sujettes aux douleurs cardiaques. Cependant, les maladies cardiaques sont plus courantes chez les hommes.

Pour les douleurs cardiaques, vous ne devez pas attendre trop longtemps et attendre qu’une crise cardiaque se produise. Il faut immédiatement et à temps consulter un médecin.

Nature de la douleur

  1. Douleurs constrictives et brûlantes. Une douleur brûlante indique généralement une maladie cardiaque. Une telle douleur survient lorsque l’on soupçonne une ischémie cardiaque, une tachycardie, une angine de poitrine, une arythmie. La douleur peut passer avec un essoufflement, un rythme cardiaque rapide, un sentiment de peur de la mort.

Les autres causes de douleur sont les ulcères ou la gastrite, l’échec hormonal, les maladies vasculaires.

  1. Douleur pressante. Une telle douleur est également un symptôme de maladie cardiaque. La douleur est généralement apaisée après le repos. Un stress excessif sur le cœur peut être la cause de la douleur. Les maladies non cardiaques sont également associées à une douleur aiguë - maladies de l’estomac, empoisonnement. Avec la douleur, le pouls peut augmenter et une insuffisance cardiaque apparaît.

Si la douleur au pressage est apparue sur un estomac vide ou après un repas, la cause en est dans le tractus gastro-intestinal. Si, après l’activité physique, c’est une maladie cardiaque. Lorsque les douleurs cardiaques, les sensations désagréables durent jusqu'à une heure.

  1. Douleurs lancinantes. De telles douleurs ne menacent pas la santé humaine et ne durent pas longtemps. Ils ne sont pas un signe de flux sanguin altéré. Si la douleur survient lorsque vous toussez ou soupirez - la cause de maladies du système respiratoire.
  2. La douleur douloureuse apparaît à la suite d'expériences, de dépressions fréquentes, de stress. Cela peut conduire à une grave névrose cardiaque.

Douleur cardiaque chez les enfants

Chez les enfants, la douleur dans la région du cœur est plus souvent perçante et est déclenchée par une situation stressante. Ces douleurs sont réduites lorsque l'attention de l'enfant se déplace et après la prise de sédatifs.

Les écoliers plus jeunes éprouvent de la douleur à cause de la douleur dite de croissance. Lorsque la bouche du muscle cardiaque est en avance sur la croissance des vaisseaux sanguins qui alimentent le coeur en sang.

Chez les adolescents, la douleur est souvent associée au développement de la dystonie végétative. Les coutures peuvent survenir à l'état détendu sur le côté gauche de la poitrine. Lorsque le VSD a observé une pression réduite. Surtout manifesté dans les périodes d'été et de printemps. Vous devez consulter un médecin si la pression est basse et que le cœur fait mal.

Des précautions doivent être prises si l'enfant a des douleurs cardiaques dues à une infection virale respiratoire aiguë ou après 2-3 semaines après un mal de gorge ou une scarlatine. Ces douleurs peuvent signaler le développement d'une myocardite virale ou d'un rhumatisme. Dans ces cas, vous devez contacter votre médecin pour obtenir des conseils.

L'effet de l'alcool sur le coeur

On sait depuis longtemps que l'alcool est un poison pour le cœur. Après une forte consommation d'alcool, la gueule de bois survient, qui s'accompagne de diverses sensations douloureuses. La douleur au coeur est une alarme.

Après avoir bu, des douleurs cardiaques indiquent une violation de la fonction du système cardiovasculaire et des poumons. Douleur accompagnée d'essoufflement, de palpitations et d'enflure.

Une chute rapide du pouls et de la pression accompagnée d'un syndrome de la gueule de bois entraîne une détérioration de la nutrition du cerveau. Risque accru d'accident vasculaire cérébral.

Lorsque la douleur après avoir bu de l'alcool ne peut pas prendre une douche, faire un entraînement actif, aller au bain ou au sauna. Vous devez prendre du charbon activé pour éliminer les toxines du corps.

Remèdes populaires et premiers secours à la maison

Le traitement de la douleur cardiaque doit être sous la surveillance d'un médecin. Mais à la maison, vous pouvez fournir les premiers soins.

  1. Si vous ressentez de la douleur après avoir mangé, que vous n'abandonnez pas nulle part et que vous ne vous essoufflez pas, vous pouvez boire du lait ou de l'eau minérale non gazeuse.
  2. Douleurs aiguës sourdes et douloureuses versées dans l'hypochondre droit ou gauche - vous devez prendre des médicaments antispasmodiques (pas de spa, sulfate de magnésium).
  3. Lorsque la douleur à la poitrine en raison de la température corporelle élevée suffisante médicaments antipyrétiques, qui comprennent le paracétamol, analgin, aspirine.
  4. Si la douleur dans la région du cœur est ressentie à un endroit et augmente avec un changement de posture, de respiration ou de mouvement, ou une pression sur la région où cela fait mal, les comprimés de diclofénac et d'ibuprofène seront efficaces.
  5. Médicaments apaisants - L’infusion de mère-épice et de valériane permettra de soulager les douleurs à la poitrine en raison de l’augmentation de l’état psycho-émotionnel. Cela aidera également le validol ou le corvalol.

Certains remèdes populaires peuvent être efficaces.

  1. Soulager les douleurs cardiaques et réduire l'essoufflement Teinture de feuilles sèches de mélisse. 2ème les feuilles versent 300mm d'eau bouillie. Buvez de la teinture trois fois par jour pendant une demi-tasse.
  2. Lorsque les douleurs cardiaques aident la teinture sur la vodka de noix. Pour une teinture de 30 noix non mûres, hachez-les finement et versez un litre d'alcool ou de vodka. Insister 14 jours au soleil. Buvez de la teinture trois fois par jour, 20 gouttes. Le cours peut être poursuivi jusqu'à 4 semaines.
  3. Améliore le travail du cœur en mâchant du zeste de citron.
  4. Avec une maladie cardiaque aidera les racines des hanches. Hacher la racine, verser sur le dessus. un verre d'eau bouillante et faire bouillir sur un petit feu pendant 15 minutes. Buvez comme du thé trois verres par jour pendant deux semaines.
  5. L'huile de sapin convient aux utilisations externes avec douleurs cardiaques. Frottez l'huile doit être dans le mamelon gauche pendant 3-5 minutes.

Douleur au coeur - une raison sérieuse de prendre soin de leur santé. Seul un médecin sera en mesure de déterminer avec précision la cause de la douleur.

Douleur cardiaque: causes de la variété et des premiers secours

Dans le monde moderne, où chaque tiers, voire le deuxième adulte, est atteint d’un type ou d’une autre de maladies cardiovasculaires, la douleur dans la région du cœur n’a rien de nouveau pour personne. Ils peuvent être aigus et chroniques. Certains d'entre eux sont totalement inoffensifs pour l'homme, tandis que d'autres peuvent indiquer la présence d'une maladie grave nécessitant une correction médicale immédiate. Certaines douleurs peuvent indiquer une maladie se concentrant directement sur le muscle cardiaque, d'autres peuvent être irradiant. Plus de détails disent Medoboz.

Douleur au coeur: quels sont les types

  • écrasant;
  • cuisson au four;
  • presser;
  • poignarder;
  • douloureux;
  • cambrer.

Causes de douleur dans le coeur

  1. Les douleurs de compression, de cuisson et de compression dans la région cardiaque sont le plus souvent des manifestations de maladies cardiaques: leur fréquence, leur intensité, leur durée et leur vitesse d'apparition peuvent indiquer le type de maladie qui les a provoquées.

1) tension de l'angine. Cette maladie se manifeste le plus souvent par ce type de douleur. Avec l'angine de poitrine, la douleur présente le caractère ci-dessus et son aire de répartition est dans ce cas la moitié gauche de la paroi thoracique antérieure. Pour indiquer une douleur à l'angine, les médecins demandent généralement à placer une paume ouverte sur la région du cœur. Si la zone dans laquelle la douleur s'est produite est approximativement égale à celle de la paume, alors l'angine de poitrine en est probablement la cause. Avec l'angine de poitrine, la douleur survient lors d'un effort physique et est généralement arrêtée par la prise de médicaments appartenant au groupe des nitrates, par exemple la nitroglycérine. La classe d'angine de poitrine (en diagnostic) dépend de la quantité d'effort physique à laquelle la douleur se produit. Très souvent, cette douleur irradie à la main gauche, sous l'omoplate gauche et même sur le côté gauche de la mâchoire inférieure.

Articles connexes:

2) infarctus du myocarde. La douleur dans cette pathologie se développe souvent brusquement et dépend de la région du muscle cardiaque sur laquelle la crise cardiaque elle-même s'est produite. Si elle a son origine dans le septum, sur la paroi antérieure, sur l'apex ou dans le ventricule droit, la douleur sera extrêmement intense et se répercutera sur la paroi antérieure de la poitrine. En présence d'une pathologie dans la région postérolatérale du cœur, la douleur ressemblera à la douleur provoquée par une gastrite ou un ulcère gastrique (dyspepsie, nausée, vomissements et douleur épigastrique). La douleur dans l'infarctus du myocarde n'est pas arrêtée par la consommation de nitrates. Très souvent, cette douleur entraîne un état de choc cardiogénique, que le corps ne peut supporter que dans l'unité de soins intensifs. Les petites crises cardiaques peuvent être accompagnées d'une douleur d'intensité mineure irradiant vers les tissus environnants. Et très souvent, cette douleur ne survient pas pendant un effort physique. Sans la fourniture en temps voulu de soins médicaux, le foyer d'une crise cardiaque peut augmenter et éventuellement conduire à la mort. Par conséquent, si vous ressentez une douleur à la poitrine de nature similaire, vous devez immédiatement consulter un médecin.

3) thromboembolie pulmonaire. La douleur et les symptômes de cette maladie dépendent du calibre de la branche de l'artère pulmonaire thrombosée. Si un caillot sanguin a obstrué la lumière d'une artère de gros calibre, il s'accompagne d'une douleur aiguë, d'un souffle court, d'une hémoptysie et conduit le plus souvent à la mort. Lorsque les branches des artères de moyen et petit calibre sont bouchées, la douleur est un peu moins intense, mais il existe également un souffle court, une accélération du rythme cardiaque, un gonflement des veines du cou. Lors du blocage des branches d'une artère de petit calibre, les symptômes sont légèrement atténués. Comme ce blocage est compliqué par un infarctus dû à une pneumonie, la douleur peut être douloureuse et pas nécessairement rétrosternale, mais se produire dans le segment où se trouvent les artères bloquées. Dans tous ces cas, des modifications seront apportées au cardiogramme et au D-dimère, ce qui simplifiera le diagnostic du processus.

4) Parfois, la douleur ci-dessus peut accompagner diverses arythmies, car lors des défaillances du rythme, il existe souvent une différence entre la demande en oxygène du muscle cardiaque et son apport en oxygène, ce qui provoque des accès de douleur thoracique intense.

5) En option, on peut observer une douleur thoracique persistante lors de crises hypertensives, d'œsophagite et d'ulcère gastrique au niveau de la section cardiaque, d'intoxications diverses, de tamponnades cardiaques.

6) La sensation de douleur thoracique oppressante peut également provoquer une ostéochondrose des articulations costo-sternales. Un trait caractéristique de cette douleur est que son intensité peut varier avec les mouvements du corps et décroître avec la flexion avant.

  1. Douleurs de couture. Ce type de douleur dans le coeur est à la deuxième place en termes de prévalence. Le plus souvent, ce type de douleur indique que la présence d'une pathologie n'est pas associée au cœur. Si vous pouvez pointer du doigt l’endroit où ça fait mal, c’est la douleur d’un personnage perçant. Ces douleurs se produisent lorsque:

1) Névralgie intercostale. Cette condition est très fréquente chez les personnes de tout âge. Même les adolescents vous diront qu’au moins une fois dans leur vie, ils ont ressenti quelque chose de similaire. La douleur survient lorsque les terminaisons nerveuses ou les nerfs intercostaux sont étranglés ou irrités. Cette douleur peut même provenir du fait que la personne a pris une position inconfortable. Il peut être ressenti sous la forme de lumbago lors de l'inhalation, et peut-être long. La caractéristique de ce type de douleur est qu’elle peut se propager non seulement dans la région du cœur, mais également dans toute la poitrine.

2) Ostéochondrose et hernie de la colonne thoracique. Ces maladies sont toujours accompagnées de ce type de douleur, d'intensité variable, qui survient lorsqu'une personne se trouve dans une position inconfortable ou lors de mouvements brusques.

3) États névrotiques et dystonie neurocirculatoire. La douleur survient dans ces conditions le plus souvent à cause d'un vasospasme. Lorsque les navires NDC n’ont généralement pas le temps de rétrécir ou d’agrandir de manière adéquate en fonction de la charge. Cet état disparaît de lui-même, quelques minutes après que la personne se calme ou ralentisse le taux de stress. Très souvent, ces douleurs s'accompagnent d'une augmentation du rythme cardiaque.

4) Pneumonie et autres maladies des poumons avec lésions de la plèvre. Comme on le sait, il n’ya pas de récepteurs de douleur à la lumière dans le parenchyme lui-même. Mais ils sont dans la plèvre. Des douleurs, principalement des coups de couteau, mais parfois des douleurs surviennent lorsque les poumons sont affectés par un processus impliquant la plèvre adjacente. Dans ce cas, une douleur dans la région du cœur peut survenir si le processus pathologique a lieu dans le lobe inférieur du poumon gauche, qui est directement adjacent au cœur.

  1. Douleurs douloureuses Ce type de douleur indique également principalement une pathologie extracardiaque. Cela se produit lorsque:

1) Maladies de l'estomac et de l'œsophage. De nombreuses maladies chroniques du tractus gastro-intestinal supérieur sont accompagnées de douleur. Ils ont un caractère lancinant, le plus souvent en raison du fait que le contenu acide de l'estomac irrite la muqueuse gastrique et, en raison de la faiblesse du sphincter cardiaque, est projeté dans l'œsophage et irrite la muqueuse de l'œsophage. Le résultat de cette irritation constante de la muqueuse œsophagienne peut être la formation de l'œsophage de Barrett (dysplasie de l'épithélium de l'œsophage dans sa partie inférieure, qui est une affection précancéreuse), dont la présence est constamment accompagnée de processus douloureux et dysphagique.

2) le zona. Cette maladie est de nature virale. Ce n’est rien de plus qu’une rechute de varicelle, dont beaucoup d’entre nous sont malades dans l’enfance, car elle est causée par le virus de l’herpès, une sous-espèce de la varicelle zona. Dans cette maladie, le ganglion et le nerf qui en sortent sont affectés. Si le nerf intercostal est affecté, le processus se répend tout au long de son parcours et une douleur intense et constante se propage dans toute la poitrine, parfois dans la région du cœur également. Les lésions spécifiques de l'herpès le long du nerf seront également caractéristiques.

3) conditions psychosomatiques. Les états dépressifs et névrotiques provoquent souvent une douleur qui imite la cardialgie. Ils peuvent être remarquablement éliminés lors de séances de psychothérapie.

  1. Douleur éclatante. Ce type de douleur est caractéristique d'une maladie telle que la médiastinite. Il s’agit d’une maladie très dangereuse mettant la vie en danger. Dans l'état aigu, il peut être provoqué par une perforation de l'œsophage ou des bronches et par l'ensemencement du médiastin par des bactéries provenant de là, ou par une infection odontogène. Processus chronique est généralement observé dans des maladies spécifiques. Les deux processus s'accompagnent de sensations douloureuses constantes d'intensité variable. La présence de médiastinite est soumise à un traitement hautement qualifié avec observation ultérieure du patient.
  2. Douleur avec dissection d'anévrisme aortique. Ce type de douleur est un élément distinct, car il ne peut être comparé à aucune autre douleur. La douleur lors de la dissection d'un anévrisme aortique est vive et très intense, peut-être la plus intense de toutes. En présence d'une telle douleur, une personne doit immédiatement rechercher une aide spécialisée (chirurgie cardiaque!).

Premiers secours pour douleurs au coeur

Il ne fait aucun doute que presque toutes les personnes souffrant de douleurs cardiaques, quel que soit leur caractère, peuvent ressentir de l'anxiété et de la peur lors d'une attaque de douleur. Les personnes atteintes de maladies chroniques sont généralement conscientes d'éventuelles attaques douloureuses et savent quoi faire dans cette situation. Néanmoins, nous vous indiquerons toutefois la meilleure façon d’agir dans une situation si une personne a mal au cœur.

En cas de douleur aiguë, tout d'abord, il vaut la peine d'arrêter de cesser toute activité physique et de rester calme. Si la douleur est apparue pour la première fois, vous devez immédiatement consulter un médecin. Seul un médecin qualifié peut différencier le type de douleur, en comparer la cause et suggérer le diagnostic correct, ce qui sera confirmé par les méthodes des examens de laboratoire et cliniques (ECG, rayons X et autres méthodes d'examen).

Les patients souffrant d'angine de poitrine sont généralement porteurs de médicaments. Dans le cas d'une autre attaque, vous devez les prendre immédiatement. Si la douleur a un caractère coup de couteau, il vaut la peine de prendre une respiration et il est possible de changer la position du corps en celle dans laquelle la douleur sera la moins intense. Il est souhaitable que la personne adopte une position couchée ou orthostatique. Avant de recevoir des soins médicaux, il est déconseillé d'utiliser des analgésiques, car cela pourrait gommer un peu l'image de la maladie.

En présence de douleur chronique, il est également inutile de consulter un médecin, car un traitement bien choisi devrait permettre d’éliminer ou de minimiser les crises de douleur et d’améliorer considérablement la qualité de la vie.

Douleurs cardiaques: leur manifestation, leur localisation et leurs causes possibles

La douleur thoracique que beaucoup de gens attribuent souvent à des problèmes cardiaques, mais ce n'est pas toujours le cas. Souvent, certaines maladies des systèmes digestif et respiratoire, du système musculo-squelettique, diverses blessures et troubles de la neurologie se manifestent de la même manière.

Comment comprendre que ça fait mal au coeur?

Les douleurs cardiaques se distinguent par une grande variété de types, de symptômes et de causes d'origine. Dans la poitrine, il peut appuyer, piquer, brûler, gémir, etc. Toute sensation de ce type peut facilement être attribuée à une douleur cardiaque. Une gêne dans la région du cœur peut spontanément apparaître et cesser, sa durée est plutôt indéterminée - tout dépend de la cause. La localisation exacte de ce type de sensations peut rarement être appelée. Comprenez que cela fait mal au cœur, sans subir d’examens spéciaux, cela ne fonctionnera pas. Par conséquent, il est nécessaire de consulter un médecin dès que possible.

Si vous ressentez une douleur à la poitrine, rappelez-vous l'état de santé récent - les premiers signes d'un dysfonctionnement du système cardiovasculaire apparaissent généralement beaucoup plus tôt avant la première crise cardiaque. À temps pour y prêter attention et prendre les mesures nécessaires, cela peut empêcher le développement grave de la plupart des maladies cardiaques.

Les premiers signes incluent:

  • Douleur derrière les côtes. Une telle douleur peut être ressentie dans le dos, le cou, le bras, la mâchoire inférieure. Dans la plupart des cas, le côté gauche du corps est affecté. Ces sentiments sont souvent accompagnés d'essoufflement, de nausée et de transpiration excessive.
  • Gêne après l'exercice, situations stressantes. La gêne dans ce cas disparaît après un bon repos ou une prise de nitroglycérine.
  • La dyspnée apparaît. Avec des problèmes cardiaques, même de petits efforts physiques et une ingestion de nourriture peuvent en être la cause. Une telle fatigue liée aux activités quotidiennes peut apparaître beaucoup plus tôt que les symptômes les plus graves.
  • Arrête fréquemment de respirer pendant le sommeil, ronflement bruyant. En savoir plus sur les douleurs cardiaques la nuit ici.
  • Puffiness Au début, l’œdème est difficile à remarquer, mais il augmente avec le temps. Il devient plus difficile pour une personne de mettre des chaussures et d'enlever des bagues.

Pour déterminer la cause exacte de la douleur, vous devez être examiné par un cardiologue ou un chirurgien cardiaque. Avec de tels problèmes, un électrocardiogramme (ECG), qui peut être effectué à la fois au repos et avec un effort physique supplémentaire, peut être obligatoire pour les autres problèmes, et un enregistrement ECG peut parfois être effectué pendant une journée entière pour surveiller les lectures. Les souffles cardiaques sont déterminés par phonocardiographie. L'échocardiographie est utilisée pour étudier l'état des valves, des muscles du cœur et de la vitesse du sang, elle est réalisée par ultrasons. Les artères coronaires sont examinées par angiographie coronaire et la circulation sanguine du coeur est détectée par scintigraphie du myocarde.

Les douleurs non cardiaques sont examinées par rayons X, tout en faisant souvent appel à un neurologue et à un orthopédiste. Vous devrez peut-être également consulter d'autres médecins, en fonction de la cause de la douleur cardiaque.

Symptômes de douleur cardiaque en fonction de la maladie

Une gêne thoracique associée à une maladie cardiaque peut apparaître pour diverses raisons.

Il est nécessaire de souligner les principales maladies cardiaques et leurs symptômes caractéristiques:

  • Maladie cardiaque Parfois acquis et congénital. Pendant longtemps ne peut pas se manifester. Parfois, il y a une douleur dans le cœur, qui est coupante, perçante ou douloureuse. Le patient dans ce cas a souvent augmenté la pression artérielle.
  • Crise cardiaque et microinfarctus. Car une crise cardiaque se caractérise par une douleur aiguë et pressante, qui se manifeste du côté gauche du dos et de la poitrine. Souvent accompagné de l'émergence de la peur de la mort chez un patient. La respiration s'accélère. Les remèdes conventionnels pour la douleur cardiaque ne vont pas aider ici, et les mouvements peuvent augmenter la douleur. En savoir plus sur la façon de reconnaître une crise cardiaque par une douleur cardiaque, lisez ici.
  • Myocardite Lorsque cela se produit, une douleur assez faible, douloureuse ou lancinante, se forme, se rendant à l'épaule gauche ou au cou. L'exercice augmentera cette douleur, la nitroglycérine est inutile.
  • Cardiomyopathie. La plupart des personnes atteintes de cette pathologie ont une douleur qui évolue avec le développement de la maladie. Au début, la douleur est longue, ne dépend pas de l'effort physique, la nitroglycérine n'est pas efficace. La douleur commence alors à se manifester spontanément ou après un effort physique, mais dans ce cas, la prise de nitroglycérine a déjà un effet. La localisation de la douleur est différente, souvent des sensations réparties sur une grande surface.
  • Anévrisme stratifiant aortique. Il se caractérise par une douleur aiguë et extrêmement forte à la poitrine. Le degré de douleur peut être si grave qu'il entraîne une perte de conscience. Des soins médicaux d'urgence sont nécessaires.
  • Angine de poitrine Avec cette pathologie, on observe une douleur sourde, le sternum serre, serre. Une telle douleur donne généralement à la mâchoire, au bras gauche, au cou, aux omoplates. Il apparaît le plus souvent après des chocs émotionnels, une surcharge physique, une chute de température. La durée peut être de quelques secondes et de quelques dizaines de minutes. En cas d'angine de poitrine, le patient présente un rythme cardiaque rapide, un essoufflement, des vertiges, une faiblesse et un sentiment de peur. La réception de la nitroglycérine arrête bien une attaque. La position et la fréquence de la position de douleur du corps ne sont pas affectées.
  • Embolie pulmonaire. Il se caractérise par une douleur thoracique sévère aux premiers stades. Lorsque l'inhalation augmente, la douleur est semblable à l'angine de poitrine, mais sans irradiation. Les antidouleurs ne fonctionnent pas. Le cœur d'une personne commence à battre plus vite, il s'étouffe, la pression artérielle baisse brusquement et sa peau devient bleue. Une attention médicale urgente est nécessaire.
  • Arythmie. Il existe plusieurs types de pathologies caractérisées par divers changements du rythme cardiaque. Pour la plupart d'entre eux, le symptôme unificateur est l'irradiation de la douleur dans la main gauche.
  • Péricardite. Le symptôme le plus courant de ce processus inflammatoire est considéré comme une douleur sourde dans la région du cœur. La partie centrale de la poitrine est le plus souvent le site de localisation de la douleur, parfois aussi de la douleur douloureuse au niveau du cou, des bras et du dos. La toux et la déglutition augmentent l'inconfort. En position couchée, l'état du patient s'aggrave, le plus optimal étant la position assise. Il y a un battement de coeur rapide.
  • L'ischémie La manifestation la plus commune de la maladie coronarienne est une attaque d'angine. Les efforts physiques excessifs deviennent souvent la cause de l’exacerbation de la maladie coronarienne, tandis que, au repos, le bien-être de la personne s’améliore.
  • Maladie de la valve. Les principaux symptômes de ces pathologies incluent: faiblesse, essoufflement, inconfort thoracique, vertiges et insuffisance cardiaque. Développement asymptomatique possible de ces maladies. Ils provoquent souvent une insuffisance cardiaque causant un œdème des jambes, des ballonnements et l’obésité.

Douleur cardiaque

Toutes les douleurs dans la région du cœur n'y sont pas associées, elles peuvent parfois être le symptôme de maladies et de blessures absolument indépendantes du travail du système cardiovasculaire. Les plus courants d'entre eux incluent:

  • Névralgie intercostale. Assez souvent pris pour des douleurs cardiaques. Cela ressemble aux sensations d'angine de poitrine avec quelques différences. Pour névralgie intercostal est caractérisée par une douleur aiguë, aggravée par divers mouvements, y compris le processus de respiration, toux, déglutition. Peut durer indéfiniment. Le point de localisation, entre les côtes, donne souvent dans le dos.
  • Ostéochondrose. Pour ostéochondrose thoracique douleur inhérente, s'étendant vers le dos, la partie supérieure de l'abdomen. La gêne augmente avec tout mouvement. Parfois, il y a un sentiment d'engourdissement de la main gauche et de la région interscapulaire. Comme la névralgie intercostale, la douleur liée à l'ostéochondrose est souvent attribuée à l'angine de poitrine. Distinguez-les facilement en prenant de la nitroglycérine - avec ostéochondrose et névralgie, cela n’aide en rien. Apprenez-en plus sur la façon de distinguer la douleur dans l'ostéochondrose thoracique de la douleur dans l'angine de poitrine - à lire ici.
  • Maladies du système digestif. Assez souvent, les douleurs thoraciques sont causées par des spasmes musculaires de la paroi de l'estomac. Ils ont des brûlures d'estomac, des nausées et des vomissements. Cette condition est généralement retardée plus longtemps que la douleur cardiaque habituelle. La douleur dépend directement de la prise de nourriture, elle peut apparaître sur un estomac vide et disparaître après saturation. Dans la forme aiguë de la pancréatite, il se produit des douleurs assez graves similaires à celles observées avant l’infarctus. Un spasme de la vésicule biliaire peut parfois être confondu avec une douleur au coeur - dans ce cas, la douleur est souvent donnée à la poitrine où se trouve le coeur. La douleur de la hernie de l'œsophage est similaire à celle de l'angine de poitrine, le plus souvent pendant le sommeil. Changer la position du corps d'une personne en position verticale avec une telle hernie améliore le bien-être.
  • Troubles du système nerveux central. Pour les pathologies de ce type se caractérisent par une douleur thoracique prolongée à gauche. Les symptômes dans cet état sont exprimés en douleurs douloureuses constantes, parfois aiguës. Les névroses sont caractérisées par des troubles du sommeil, une anxiété accrue, une irritabilité et d'autres problèmes du plan végétatif. Sur un électrocardiogramme, ce type de névrose est difficile à distinguer de la maladie coronarienne.

Que faire?

Si la douleur survient dans la région cardiaque, il est nécessaire de consulter un médecin dès que possible, sinon une maladie possible peut se développer avant l'apparition de complications graves. Immédiatement après l'apparition de la douleur cardiaque, plusieurs règles doivent être suivies pour améliorer la situation. Ceux-ci comprennent:

  • Calme Dans tous les cas, le stress aggrave la situation.
  • Changer de position. Lorsqu'il est soulagé en raison d'un changement de position du corps, il est fort probable que ce ne soit pas dans le cœur de rechercher la cause. Si la douleur devient seulement plus forte, alors il est très probable qu'elle soit provoquée par une attaque d'angine.
  • Accès à l'air frais. La dyspnée est un symptôme fréquent de diverses maladies qui causent des douleurs au cœur. Il est donc préférable d’augmenter immédiatement le débit d’air dans la pièce. Il est également nécessaire de desserrer les vêtements pour réduire les difficultés respiratoires.

Le risque de maladies du système cardiovasculaire, entraînant des douleurs cardiaques, augmente en raison de nombreux facteurs, tels que l'hypercholestérolémie, la glycémie et la pression artérielle. En outre, le tabac, le surpoids, une quantité insuffisante de vitamines et l'activité physique ont des effets néfastes sur le cœur. Il est important de subir périodiquement des examens médicaux afin de détecter à l’avance des maladies dangereuses et de commencer un traitement en temps voulu.