Que peut dire sur les tests cardiaques

Que peuvent dire les tests de laboratoire sur les maladies cardiaques? Quelqu'un dira que "rien!", Et quelqu'un dira "à propos de beaucoup!". Chacune des personnes interrogées aura raison à sa manière, et celle pour qui les analyses seules ne veulent rien dire, et celle pour laquelle les données obtenues signifient tout! Que sont les tests? Ceci n’est qu’une explication de laboratoire, ou plus précisément, une confirmation des réflexions du médecin qui vous examine sur une maladie particulière, qu’il s’agisse d’une appendicite aiguë ou d’une crise d’angine de poitrine. Pour répondre à la simple question du patient, "Quels sont mes leucocytes?", La réponse du médecin "10.1" peut vous dérouter, car vous savez qu'avec une appendicite, les leucocytes sont surélevés et que 10,1 x 109 est supérieur à la norme. En fait, cela est enseigné aux futurs médecins de l'université pendant six ans, puis une autre année de stage, puis lors de cours de recyclage, afin qu'ils comprennent également que les tests ne sont que la confirmation ou l'exclusion d'une maladie ou d'une autre qui s'est développée après examen clinique du patient.

Tous les tests de laboratoire effectués dans la pathologie du système cardiovasculaire, en particulier chez les patients cardiaques, peuvent probablement être divisés en différents groupes: études réalisées dans des cliniques et des hôpitaux, centre médical privé. La différence, dans la plupart des cas, sera à la fois en volume et le plus, parfois désagréable, en qualité. Les résultats dans les cliniques elles-mêmes peuvent également différer: quelque part, ils le font dans le matériel, et quelque part à l’ancienne, à l’œil, quelque part, ils font 2-3 indicateurs, quelque part, entre 5-8 et votre l'argent est tout "ce qui plaît." Même dans les hôpitaux eux-mêmes, la gamme des tests de laboratoire effectués peut varier: dans les centres de cardiologie spécialisés, les hôpitaux dispensant des soins d’urgence aux patients cardiaques, une liste complète des points d’intérêt de laboratoire nécessaires pour clarifier le diagnostic et déterminer la tactique du traitement est ensuite effectuée, et les hôpitaux généraux seul ensemble standard. Et cela n’est pas dû au fait que les médecins les moins qualifiés y travaillent, mais au fait qu’aujourd’hui les diagnostics de laboratoire représentent une part très coûteuse du budget de tout hôpital. Et plus le test sanguin peut être effectué rapidement et efficacement, moins le sang est prélevé et plus il est possible d’obtenir des données, plus elles seront chères. Hélas, mais c'est la réalité de la technologie moderne!

Avant de parler des résultats des tests, je voudrais noter et attirer de nouveau votre attention sur le fait que les résultats des tests de laboratoire eux-mêmes, sans tableau clinique caractéristique, sans données instrumentales, parfois prises une fois, ne parlent pas encore de rien. Mais si, néanmoins, les chiffres sur un morceau de papier portant l'inscription "prise de sang..." vous intéressent, tout ne va pas si mal, et vous vous souciez de votre santé! Et nous allons essayer de vous aider à gérer ces figures mystérieuses! Alors, quelles sont ces analyses, s'il y avait des douleurs dans la région du cœur.

Nombre de globules communs aux hommes et aux femmes

vitesse de sédimentation des érythrocytes (ESR): 1 - 15 mm / h; en cas de lésion aiguë du myocarde, elle commence à augmenter à partir des trois premiers jours, en maintenant des valeurs élevées pendant 3-4 semaines, moins longtemps. Dans le même temps, il est nécessaire de prendre en compte sa valeur initiale, car il est possible d'augmenter la RSE chez l'adulte en raison d'une pathologie concomitante. Un retour à la normale indique la fin de l'inflammation non spécifique dans la région en cours de nécrose. Du fait que l'ESR commence sa croissance au cours des trois premiers jours pour rester à ce niveau dans le futur et que les leucocytes sanguins à la fin de la première semaine ou à partir du début de la seconde ont tendance à diminuer, une sorte de «ciseaux» de ces deux indicateurs se forme. Une augmentation de la RSE est également observée dans les cas de péricardite aiguë et d'anévrisme cardiaque.

le nombre total de leucocytes: 4,0 - 9,0 * 109 / l; dans les cas d’infarctus aigu du myocarde (IAM), une leucocytose peut être observée à la fin du premier jour (jusqu’à 15-20 * 109 / l). Cependant, certains auteurs soulignent les parallèles entre le niveau de leucocytes et la taille de la nécrose du muscle cardiaque. Et dans le même temps, la leucocytose peut être absente chez les personnes âgées dans un état locatif. Une augmentation des taux de leucocytes peut être observée dans les cas de péricardite aiguë et d'anévrisme cardiaque.

nombre total de globules rouges: 4,5 * 1012 / l; en règle générale, des troubles cardiovasculaires apparaissent chez les patients atteints de cardiopathie chronique lors de la réduction des érythrocytes et de l'hémoglobine: douleur excessive, picotements et constriction.

taux d'hémoglobine: 120 - 160g / l; reflète la saturation des globules rouges avec une protéine spéciale - l’hémoglobine, qui lie l’oxygène et participe à son transfert aux tissus. Avec un faible nombre d'hémoglobine tissulaire, y compris le myocarde, on assiste à une «faim» d'oxygène, au fond de laquelle se développe une ischémie, souvent avec les hypothèses disponibles conduisant à un infarctus du myocarde (IM).

hématocrite 0,36 - 0,48; pour cela, et les deux indicateurs ci-dessus peuvent déterminer le degré d'anémie. Avec une anémie aiguë, des antécédents d'anévrisme cardiaque ou d'aorte et la présence d'une clinique appropriée, vous pouvez penser à la rupture de l'anévrisme et à un saignement. Ceci est confirmé par la mise en œuvre de l'ECG, échocardiographie;

plaquettes: 180-320 * 109 / l; cellules sanguines impliquées dans l'arrêt du saignement. Un nombre excessif d'entre eux peut entraîner le blocage de petits vaisseaux en raison de la formation de caillots sanguins ou, conjointement avec des violations du système de coagulation du sang, la formation de gros caillots sanguins pouvant avoir des conséquences plus graves, telles qu'une embolie pulmonaire. Une quantité réduite s'accompagne d'un saignement accru;

"Formule sanguine", qui indique le rapport relatif des autres cellules sanguines: cellules plasmatiques, formes jeunes de globules blancs, basophiles, myélocytes, leucocytes sternaux et segmentés, ainsi que les éosinophiles, les monocytes et les lymphocytes. Le plus souvent, cette formule est un indicateur du processus inflammatoire et de son degré de gravité, ou constitue une autre option - une maladie du sang. Et déjà sur sa base, différents indices d'intoxication (LII, GUI) peuvent être calculés. Dans l’infarctus aigu du myocarde à la fin du premier jour, il peut y avoir neutrophilie avec décalage vers la gauche. Les éosinophiles ayant un IAM peuvent diminuer jusqu'à disparaître, mais leur nombre augmente à mesure que le myocarde se régénère dans le sang périphérique. Une augmentation des neutrophiles est également observée dans la péricardite aiguë.

Indicateurs d'analyse biochimique du sang

protéines totales: 65-85g / l, l'indicateur du contenu de toutes les protéines dans le sang, un ratio plus détaillé des protéines individuelles qui aident au diagnostic de la maladie cardiaque, est déterminé dans le protéinogramme;

bilirubine: 8.6-20.5mkol / l, l'un des indicateurs des robots hépatiques, en particulier du métabolisme des pigments, et plus précisément en pathologie cardiaque, sous sa forme pure, ne contient pas d'informations sur la maladie du système cardiovasculaire;

urée: 2,5 à 8,3 mmol / l, dans la plupart des cas, montre le travail des reins et est toujours considérée en combinaison avec l'indicateur suivant - créatinine;

créatinine: 44-106 μmol / l, un produit du métabolisme des protéines, dépend non seulement de la quantité de protéines dans le corps, mais également de la vitesse de ses processus métaboliques;

La détermination des enzymes contenues dans les cellules est importante pour le diagnostic des maladies associées aux dommages du myocarde. Et en fonction de quoi et combien de cellules meurent, leurs valeurs changeront également:

ALT (alanine aminotransférase): jusqu'à 68 U / L, lors de l'évaluation du niveau de cette enzyme, il est nécessaire de prendre en compte le fait qu'elle est contenue non seulement dans le myocarde, mais dans une plus grande mesure dans le foie. Par conséquent, AST et ALT sont toujours déterminés ensemble, ce qui permet de différencier les dommages cardiaques. le foie. Le calendrier de l'augmentation de l'ALT est similaire à celui de l'AST.

AST (aspartate aminotransférase): jusqu'à 45 U / L, cette enzyme se trouve en grande quantité dans le myocarde et son augmentation indique, dans la plupart des cas, une atteinte des cardiomyocytes - les cellules musculaires du cœur; Une augmentation de l'AST dans le sérum sanguin est observée au cours de l'infarctus du myocarde (95-98%) des cas déjà 6 à 12 heures après le début de la maladie. L'augmentation maximale est notée pendant 2 à 4 jours et pendant 5 à 7 jours, le niveau de l'enzyme est revenu à la normale. Il existe une relation claire entre les chiffres AST et la taille du foyer de nécrose du muscle cardiaque. Par conséquent, lorsque le diamètre de la nécrose est inférieur à 5 mm, le niveau de cette enzyme peut être maintenu dans la plage normale, ce qui doit également être pris en compte.

La LDH (lactate déshydrogénase) et ses fractions constitutives: jusqu'à 250 U / l, sont considérées comme un marqueur spécifique de l'IAM, une augmentation de l'activité de l'isoenzyme LDG1 et de la LDG2, même avec des indicateurs normaux de l'activité totale de la LDH, indiquant la présence d'une petite nécrose dans le muscle cardiaque. Avec un IAM, son niveau augmente rapidement en 2 à 4 jours et ne se normalise qu’en 2 à 3 semaines. Le taux de LDH fournit des informations précieuses sur l'IM au cours de l'évolution de la maladie. Les autres fractions de LDG3 et LDG4 sont des enzymes du tissu pulmonaire, LDG5 étant le foie.

CK (créatine phosphokinase) et fractions constituant cette enzyme: jusqu'à 190 U / l, créatine-philosophokinase - est considéré comme un marqueur spécifique (en particulier une augmentation de plus de 10 fois) de l'infarctus aigu du myocarde. Augmentation de la période aiguë (de 4 à 8 heures après l'apparition de la maladie), bien avant l'activité des enzymes susmentionnées et est un marqueur du diagnostic précoce de l'IAM, en particulier de l'isoenzyme CPK-MB. Après 8-14 heures, la valeur CPK peut atteindre une valeur maximale et la normalisation peut avoir lieu dans 3-4 jours. En outre, la valeur du CPK peut augmenter avec la myocardite;

Test à la troponine: jusqu'à 0,4 µg / l. La troponine est une protéine contractile spécifique qui fait partie de la structure du muscle cardiaque et du muscle squelettique. Ce test est un marqueur de diagnostic des lésions aiguës présumées des cellules du myocarde, il est l’un des résultats clés dans le diagnostic de l’infarctus aigu du myocarde;

myoglobine: 12 à 92 µg / l. Protéine tissulaire musculaire impliquée dans la respiration cellulaire. S'il apparaît dans le sang, il est considéré comme un produit de dégradation du tissu musculaire du cœur ou du squelette, dans une clinique appropriée, pouvant indiquer une nécrose (nécrose) du tissu musculaire cardiaque; il est donc également considéré comme un marqueur spécifique de cette pathologie. Deux à quatre heures après le début de la maladie, sa concentration augmente. La concentration maximale de myoglobine dans le sang atteint 6-8 heures d'IAM. La normalisation de son niveau se produit dans les 20 à 40 heures, et l’importance et la durée de son augmentation peuvent être jugées sur la taille de la nécrose, le pronostic.
Les indicateurs des tests ALT, AST, KFK, KFK-MV, LDH, myoglobine et troponine sont étroitement corrélés à la taille du foyer de nécrose dans le muscle cardiaque et ont donc une valeur diagnostique mais également pronostique.

Phosphatase acide: 67-167 nmol / (s · l), activité accrue chez les patients présentant un infarctus du myocarde grave et compliqué, principalement transmural;

Protéine C-réactive (CRP): jusqu'à 0,5 mg / l, sa détection indique la présence dans l'organisme de processus pathologiques, en particulier inflammatoires ou nécrotiques. Il fait référence aux protéines dites de "phase aiguë". Une réponse fortement positive à la CRP indique la sévérité du processus inflammatoire.

acides sialiques: 2,0-2,36 mmol / l, la teneur en acides sialiques peut augmenter avec l’endocardite, MI;

électrolytes, principalement représentés par les ions K + (norme 3.6 - 5.2 mmol / l), Na + (norme 135 - 145 mmol / l), Cl- (norme 100 - 106 mmol / l), Ca2 + (norme 2), 15-2,5 mmol / l). Une augmentation de la quantité de potassium dans le sérum peut être accompagnée d'un rythme cardiaque perturbé cliniquement, ce qui est confirmé lors de la réalisation d'un ECG. Un bloc auriculo-ventriculaire du système de conduction cardiaque peut se développer, développer un syndrome d'excitation prématurée des ventricules, de fibrillation ventriculaire et d'un trouble aussi terrible que l'arrêt cardiaque. Par conséquent, les patients souffrant d'arythmie cardiaque doivent contrôler le contenu en ions K + dans le corps. D'autre part, une diminution du potassium dans le sang peut également entraîner des effets indésirables chez ces patients - l'hyporéflexie myocardique. La réduction du niveau d'ions sodium peut être accompagnée par le développement d'une insuffisance cardiovasculaire, car le rapport des ions K + et Na +, en tant que régulateurs des processus dans la cellule, est en interaction constante et une diminution de l'un conduit à une augmentation de l'autre ion. Une hyperchlorémie est observée chez les patients atteints de maladie rénale et peut également conduire à l'apparition d'une insuffisance cardiovasculaire;

glucose sérique: 3,3 à 5,5 mmol / l, un excès de glucose répété dans plusieurs tests peut indiquer le développement d'un diabète sucré (DM). Le résultat d'une autre analyse, l'hémoglobine glyquée (HbA1c), permet d'évaluer le degré de compensation du métabolisme des glucides chez un patient au cours des 3 derniers mois. Ceci est important car, dans le cas du diabète initialement diagnostiqué, déjà 11% des personnes ont une lésion du système de conduction cardiaque. Et beaucoup de patients ne s'en rendent même pas compte. Une autre complication du diabète est la destruction de vaisseaux non seulement du type du tronc, mais également des petits, qui apportent directement des nutriments aux tissus. À cet égard, les patients présentant une glycémie élevée devraient subir un examen instrumental supplémentaire, principalement une électrocardiographie et une échographie des artères de la jambe.

Les indicateurs KSB (équilibre acido-basique) ont un effet médiateur sur l'état du système cardiovasculaire en raison de modifications de l'homéostasie et sont importants, en premier lieu, pour les spécialistes pour la correction du traitement prescrit;

Le profil des protéinogrammes est un spectre de diverses protéines (albumine, α1, α2, β, γ-globulines, albumine-globuline), qui font partie du sang et dans diverses conditions (lésions myocardiques aiguës, inflammation, brûlures, cancer, etc.)..), leur rapport peut changer, même une protéine pathologique, la paraprotéine, apparaîtra. Ainsi, l’augmentation des globulines α1 et α2 se produit chez les patients présentant un infarctus du myocarde étendu.

L'augmentation de la quantité de γ-globuline peut être due à une accumulation excessive d'anticorps cardiaques dans le corps et précéder l'apparition du syndrome post-infarctus (syndrome de Dressler). La teneur élevée et durable en α2-globulines (au cours du mois) indique une faible intensité des processus de réparation dans la zone de la nécrose, ce qui entraîne un développement prolongé de l'infarctus du myocarde et aggrave le pronostic de la maladie.

spectre lipidique associé à l'homme du commun avec le mot "cholestérol". Dans ce cas, les substances (lipoprotéines de différentes densités, triglycérides) impliquées dans l'échange de cholestérol (cholestérol) (norme dans le sang - 3,1 - 5,2 mmol / l) sont déterminées. Le nombre de décès par cardiopathie coronarienne au cours des dernières années est passé de 5: 1 000 avec un taux de cholestérol total de 5,2 mmol / l, dont 6,2 à 6,5 mmol / l - 9: 1000 personnes, et 17: 1000 avec 7, 8 mmol / l. Outre la valeur du cholestérol total, un indice important est l’indice athérogène (jusqu’à 4), qui indique le rapport entre les "bons" et les "mauvais" lipides impliqués dans le métabolisme des lipides et du cholestérol, ainsi que la menace de développement ou de progression de l’athérosclérose et toutes ses conséquences. Une augmentation des fractions de lipoprotéines et de triglycérides peut être à la fois une affection physiologique (alimentaire) et une affection pathologique. Une augmentation des lipides est caractéristique de l'athérosclérose généralisée, qui accompagne l'obésité et provoque une hypertension artérielle. Ou plutôt, il s’agit d’une violation des organes internes et des intermédiaires du métabolisme des lipides et des triglycérides, qui se traduit par une augmentation de l’indice athérogène, provoquant le dépôt de cholestérol dans des vaisseaux de différents diamètres, un dépôt de "graisse réserve", qui conduit aux maladies énumérées ci-dessus. Par conséquent, avec l’athérosclérose généralisée, dans cette analyse de sang, vous pouvez voir des valeurs élevées de β-lipoprotéines et de cholestérol total. Cependant, vous pouvez voir une diminution de la concentration en phospholipides. Mais en même temps, il est nécessaire de prendre en compte le fait qu'il existe des fluctuations de graisses dans le sang liées à l'âge. Ainsi, chez les hommes plus âgés, le taux de cholestérol total, de triglycérides et de ß-lipoprotéines est augmenté par rapport à celui observé chez les hommes d'âge moyen, tandis que chez les hommes séniles, il diminue.

Un coagulogramme est une analyse permettant de déterminer la «viscosité» du sang ou, en d'autres termes, s'il existe un risque de formation de caillots sanguins pouvant entraîner la formation de caillots sanguins de localisation différente, ce qui peut compliquer l'embolisme pulmonaire, entraînant une mort instantanée. Ou au contraire, pour voir quelle est la probabilité de saignement et si elle peut s’arrêter seule après une opération, par exemple avec une valvule cardiaque prothétique.

Ainsi, si vous regardez, presque tous ceux qui recherchent une assistance médicale doivent effectuer des interventions à une certaine fréquence, en particulier avec des douleurs à la poitrine, au moins un électrocardiogramme, sur lequel une maladie cardiaque est suspectée ou décelée, ce qui sera confirmé après la prise de sang et confirmation finale. Le dispositif Cardiovisor est une bonne option pour surveiller le cœur, car il vous permet de surveiller le travail du cœur à la maison et d'informer à l'avance la personne des changements pathologiques imminents dans le fonctionnement du système cardiovasculaire. Grâce au service Kardi.ru, la pathologie imminente du travail du cœur sera remarquée à l'avance, ce qui vous permettra d'éviter des complications qui souvent ne disparaissent pas sans conséquences pour la santé humaine. De plus, en termes d’examen cardiaque, il est possible de réaliser des analyses EchoCardioGraphy, AngioKT, Angiographie, test de charge des radionucléides (examen du thallium) et des tests de fonctionnement.

Mais je tiens à répéter encore une fois, si vous regardez parfois vos analyses, vous pouvez voir tant de maladies en vous! Mais si on les compare avec le tableau clinique et les données d’études instrumentales, il s’avère qu’il s’agit peut-être d’une variante de la norme...

Quels tests avez-vous pour les maladies cardiaques?

En Ukraine, au cours des 25 dernières années, la mortalité due à ces maladies a doublé, ce qui ne peut que susciter de graves préoccupations.

C'est pourquoi il est nécessaire de contrôler en permanence l'état de votre système cardiovasculaire, de vous soumettre à des examens prophylactiques par un cardiologue, surtout s'il existe certaines conditions préalables à l'apparition de pathologies, telles que l'hérédité, le surmenage, un effort physique intense, etc.

L'un des principaux symptômes de la maladie cardiaque est l'apparition de douleurs dans la région du cœur, qui peuvent avoir une force et une direction différentes selon la maladie cardiaque et sa gravité.

Le deuxième symptôme caractéristique de la maladie cardiaque est l'essoufflement, dû à une défaillance de l'appareil circulatoire.

Le troisième signe de problèmes dans le cœur est les palpitations cardiaques, ainsi que des interruptions dans le cœur.

Tous les symptômes ci-dessus sont des signaux adressés à un cardiologue qui, pour établir un diagnostic précis, enverra le patient à un autre examen, qui comprend la réalisation de certains tests.

Quels tests avez-vous pour les maladies cardiaques?

Il convient également de noter que de nombreux processus pathologiques du système cardiovasculaire sont asymptomatiques. Par conséquent, même si vous n'êtes pas inquiet au sujet de la douleur au niveau du cœur, de l'essoufflement, des palpitations cardiaques ou de l'arythmie, des visites périodiques chez un cardiologue doivent être incluses dans la liste des mesures de prévention obligatoires pour vous aider à rester en bonne santé pendant de nombreuses années.

Comme pour toutes les maladies de divers organes et systèmes, un diagnostic opportun et un traitement efficace des maladies cardiaques, prescrits avec compétence, permettront non seulement de guérir certaines maladies, mais également de prévenir les complications graves, d'améliorer la qualité de la vie, de la prolonger et même de faire des économies.

Pour les maladies du cœur et des vaisseaux sanguins, une analyse complexe est prescrite - un profil cardiologique.

Profil cardiologique: pourquoi est-il nécessaire?

Un profil cardiaque est une collection de tests sanguins spéciaux qui vous permet de:

- évaluer les facteurs de risque de maladie cardiaque et vasculaire;

- identifier les lésions précoces et cachées du système cardiovasculaire;

- identifier le risque d'athérosclérose, de maladie coronarienne et d'insuffisance cardiaque;

- estimer le risque d'infarctus du myocarde.

Profil cardiologique: indications

Les indications pour la délivrance d'un complexe d'analyses du profil cardiaque sont les suivantes:

- cardiopathie ischémique;

- hypertension artérielle;

- troubles du rythme cardiaque, y compris:

Quels tests sont inclus dans le profil cardiaque?

- Troponine quantitative;

- AsAT (AST, aspartate aminotransférase);

- créatine kinase (créatine phosphokinase, CK, CK);

Que signifient les indicateurs de profil cardiaque?

  • La troponine peut diagnostiquer un infarctus du myocarde. La troponine est une protéine spéciale que l'on ne trouve que dans les cellules du muscle cardiaque (cardiomyocytes). Elle n'est pratiquement pas détectée dans le sang dans des conditions normales. Toutefois, si les cardiomyocytes commencent à mourir et à s’effondrer, et que cela se produit le plus souvent à cause d’un infarctus du myocarde développé, la troponine commence à pénétrer la circulation générale, ce qui explique pourquoi sa concentration dans le sang augmente des centaines et parfois des milliers de fois. Cette caractéristique est devenue un facteur clé dans le diagnostic précoce ou tardif de l'infarctus du myocarde.
  • NT-proBNP - hormone natriurétique du cerveau - une protéine qui se forme dans le ventricule gauche du cœur. Joue un rôle important dans le diagnostic de l'insuffisance cardiaque. Un test sanguin pour le D-dimère est indispensable lors de l'examen de patients atteints de divers troubles thrombotiques. Le D-dimère est un petit fragment de protéine formé à la suite de la dégradation de la fibrine (la fibrine est une protéine plasmatique. La fibrine est la base structurelle d'un caillot sanguin - Ed.). Des niveaux élevés de D-dimères dans le sang signifient la tendance du corps humain à former des caillots sanguins ou d’autres problèmes de coagulation sanguine.
  • Le potassium (K) est un oligo-élément essentiel dans le corps humain. Il participe à l'acte de contraction musculaire, d'activité cardiaque normale, de conduction impulsionnelle le long des fibres nerveuses, de métabolisme et d'activité enzymatique. Le manque de potassium entraîne une perturbation du système cardiovasculaire et peut entraîner une faiblesse musculaire. Une carence prolongée en potassium peut provoquer un arrêt cardiaque. De fortes doses de potassium provoquent une insuffisance cardiaque.
  • L'INR est purement un indicateur permettant d'évaluer l'efficacité et l'exactitude du traitement aux anticoagulants (médicaments qui réduisent l'activité du système de coagulation du sang et préviennent la coagulation sanguine excessive - Ed.). Les patients qui sont obligés de prendre en permanence des médicaments pour fluidifier le sang sont obligés de surveiller ses capacités de coagulation. Cela est nécessaire non seulement pour évaluer l'efficacité du traitement, mais vous permet également de choisir une dose adéquate de fonds. De la même manière, une personne peut être protégée contre une surdose d'anticoagulants, empêchant ainsi le développement de complications pertinentes dans ce contexte. L’une des méthodes modernes de ce contrôle est l’INR (International Standardized Attitude).
  • Le lipidogramme (profil lipidique) aide à diagnostiquer l'athérosclérose et les maladies coronariennes.
  • À l'aide d'un coagulogramme, le niveau de viscosité du sang est déterminé. Une augmentation de la viscosité sanguine indique un risque accru de développer des complications dues à une maladie hypertensive, une maladie coronarienne, une crise cardiaque ou un accident vasculaire cérébral.
  • Une augmentation de la valeur d'AsAT, une enzyme intracellulaire impliquée dans le métabolisme des acides aminés dans les tissus du foie, du muscle cardiaque et d'autres organes, indique un risque accru de crise cardiaque.
  • Ceci est également indiqué par l'enzyme créatine kinase, qui est un catalyseur pour la conversion de l'ATP. Une augmentation de l'activité de la CK-MB, une enzyme qui est contenue dans les cellules du muscle cardiaque, indique un risque accru d'infarctus du myocarde.
  • L'activité la plus élevée de la LDH (lactate déshydrogénase), une enzyme contenant du zinc, est observée dans les cellules du muscle cardiaque, du foie et des reins. L’activité de la LDH augmente également de façon spectaculaire en cas d’infarctus aigu du myocarde.

Comment se préparer à un profil cardiaque?

Le profil cardiologique est un test sanguin complet pour le contenu de certaines enzymes. Le sang sur un profil cardiologique est prélevé le matin, l'estomac vide.

Un jour avant de prendre du sang, il est nécessaire d’éliminer la consommation d’alcool, ainsi que les efforts psycho-émotionnels et physiques.

Quels tests avez-vous pour les maladies cardiaques?

Les maladies du système cardiovasculaire dans la pratique médicale sont les plus complexes et les plus dangereuses, entraînant le plus souvent le décès d'un individu, quel que soit son âge.

C'est pourquoi il est nécessaire de contrôler en permanence l'état de votre système cardiovasculaire, de vous soumettre à des examens prophylactiques par un cardiologue, surtout s'il existe certaines conditions préalables à l'apparition de pathologies, telles que l'hérédité, le surmenage, un effort physique intense, etc.

L'un des principaux symptômes de la maladie cardiaque est l'apparition de douleurs dans la région du cœur, qui peuvent avoir une force et une direction différentes selon la maladie cardiaque et sa gravité. Le deuxième symptôme caractéristique de la maladie cardiaque est l'essoufflement, dû à une défaillance de l'appareil circulatoire.

Le troisième signe de problèmes dans le cœur est les palpitations cardiaques, ainsi que des interruptions dans le cœur.
Tous les symptômes ci-dessus sont des signaux adressés à un cardiologue qui, pour établir un diagnostic précis, enverra le patient à un autre examen, qui comprend la réalisation de certains tests.

Quels tests réussissent les maladies cardiaques:

Analyse complète des maladies cardiovasculaires "Profil cardiaque"
Il convient également de noter que de nombreux processus pathologiques du système cardiovasculaire sont asymptomatiques. Par conséquent, même si vous n'êtes pas inquiet au sujet de la douleur au niveau du cœur, de l'essoufflement, des palpitations cardiaques ou de l'arythmie, des visites périodiques chez un cardiologue doivent être incluses dans la liste des mesures de prévention obligatoires pour vous aider à rester en bonne santé pendant de nombreuses années.

Comme pour toutes les maladies de divers organes et systèmes, un diagnostic opportun et un traitement efficace des maladies cardiaques, prescrits avec compétence, permettront non seulement de guérir certaines maladies, mais également de prévenir les complications graves, d'améliorer la qualité de la vie, de la prolonger et même de faire des économies.

Profil cardiologique: pourquoi est-il nécessaire?

Un profil cardiaque est une collection de tests sanguins spéciaux qui vous permet de:

- évaluer les facteurs de risque de maladie cardiaque et vasculaire;

- identifier les lésions précoces et cachées du système cardiovasculaire;

- identifier le risque d'athérosclérose, de maladie coronarienne et d'insuffisance cardiaque;

- estimer le risque d'infarctus du myocarde.

Profil cardiologique: indications

Les indications pour la délivrance d'un complexe d'analyses du profil cardiaque sont les suivantes:

- cardiopathie ischémique;

- hypertension artérielle;

- troubles du rythme cardiaque, y compris:

Examen de la douleur cardiaque: physique, ECG, rayons X, échographie, scanner

Lors de l'examen physique du patient, en plus des méthodes conventionnelles, la percussion et l'auscultation, il est nécessaire d'exercer une pression de palpation dans les espaces intercostaux, dans les muscles pectoraux, dans les lieux de fixation des côtes au thorax. Suggérer au patient de faire une série de mouvements, de préciser si des douleurs apparaissent lorsque le corps se plie, que la tête tourne, pour effectuer des techniques avec une tension des nerfs cervicaux - cela permettra de découvrir le lien entre le syndrome douloureux et la pathologie extracardiaque, en particulier des modifications du système musculo-squelettique de la poitrine.

Si vous pensez qu'un patient est atteint de NDC, vous devriez examiner ses paumes pour savoir s'il existe une hyperhidrose et déterminer le gradient de température sur la main, l'avant-bras et l'épaule du patient avec le dos de la main. Un gradient de température prononcé entre les parties distale et proximale des membres confirmera le diagnostic de NDC.

Ecouter le coeur

Une condition préalable à l'examen des patients souffrant de douleurs cardiaques doit être leur écoute dans 2 positions: verticale et horizontale. Certains souffles cardiaques sont mieux définis en position horizontale, par exemple avec une sténose aortique, un prolapsus de la valve mitrale et même avec une induration aortique normale causée par un processus athérosclérotique. Une caractéristique du NDC est une augmentation de la fréquence du pouls de plus de 15 battements par minute lorsque le patient passe d'une position horizontale à une position verticale. Les bruits péricardiques ne sont souvent déterminés que lorsque le stéthoscope appuie sur la poitrine et dans la position du patient allongé sur le ventre.

Thermométrie

Ne doit pas être négligé lors de l'examen des patients atteints de cardialgie et thermométrie conventionnelle. Lorsque des douleurs cardiaques associées à des processus inflammatoires dans le corps (myocardite, péricardite, amygdalite, etc.), une augmentation de la température corporelle confirmera l'hypothèse de processus inflammatoires.

Pour établir le diagnostic correct, il est important de bien distinguer la douleur dans la région du cœur due à une pathologie coronaire, la douleur causée par une cardialgie réflexe. Pour ce faire, il est nécessaire de connaître les comorbidités existantes et d’autres affections, même celles qui ne sont pas directement liées aux douleurs à la poitrine.

Examen radiographique

Si vous avez des antécédents de dysphagie, de brûlures d'estomac, d'éructations, de douleurs locales (oppressives, cambrées) dans le processus épigastrique et xiphoïde du sternum, qui augmente en position couchée, irradiant au niveau du dos et des parties supérieures de la cellule thoracique, provoquées par la prise de nourriture, vous pouvez suspecter une hernie de l'ésophage. ouvertures du diaphragme, ulcère gastrique, ulcère peptique de l'œsophage.

Pour clarifier le diagnostic dans de telles situations, un examen radiologique de l'œsophage et de l'estomac doit être effectué dans la position habituelle du patient et en position couchée, la tête du lit étant abaissée.

Un vaste arsenal de méthodes modernes de diagnostic fonctionnel vous permet de vérifier avec précision et rapidité la cause et la source de la douleur dans la région du cœur. Il est conseillé de commencer à utiliser cet arsenal avec les méthodes les plus simples, à savoir l'électrocardiographie. Cependant, il convient de rappeler qu'un ECG pris au repos pour reconnaître une douleur cardiaque a des capacités limitées. Ils augmentent plusieurs fois lors de l'enregistrement de l'ECG lors de divers tests d'effort (ergométrie de vélo, test de tapis roulant, stimulation transoesophagienne, tests pharmacologiques, etc.).

Des informations précieuses peuvent être obtenues avec une surveillance quotidienne de l'ECG, en particulier pour le diagnostic d'angor spontané, d'ischémie sans douleur et de divers troubles du rythme cardiaque.

Échocardiographie, échographie

Les diagnostics modernes sont impensables sans méthodes de recherche échocardiographiques (échographiques) peu onéreuses pour le patient et fournissant des informations précieuses pour l’établissement du diagnostic de prolapsus de la valvule mitrale, de péricardite, d’anévrysme de l’aorte, de malformations cardiaques, etc.

Lors de l'échocardiographie dans des conditions d'effort physique ou lors d'un test à la dobutamine, une ischémie myocardique peut être détectée aux stades les plus précoces, lorsque les possibilités de tests de charge ECG sont encore considérablement limitées.

La scintigraphie du myocarde, seule ou combinée à des tests de stress, une angiographie coronaire, une tomographie assistée par ordinateur, une résonance magnétique nucléaire sont utilisées en dernier lieu, lorsque les méthodes de recherche répertoriées ne permettaient pas d'obtenir des informations complètes. Ou lorsqu'il est nécessaire de résoudre le problème du traitement médical ou chirurgical, par exemple, une angiographie coronaire pour déterminer les indications d'un pontage aorto-coronarien ou pour effectuer une angioplastie intravasculaire.

Recherche biochimique

Une aide irremplaçable dans le diagnostic de la douleur cardiaque fournit des études biochimiques. Par exemple, un taux élevé de transaminases est l’un des signes pathognomoniques de l’infarctus du myocarde.

Sans s’appuyer sur d’autres méthodes de diagnostic de laboratoire et fonctionnelles, il convient de noter que la tâche du clinicien est de sélectionner le chemin le plus court vers le diagnostic avec un minimum de tests de diagnostic, en particulier des tests invasifs, sur la base d’une histoire soigneusement collectée.

"Examen des douleurs cardiaques: physique, ECG, rayons X, échographie, scanner" ?? Diagnostic de la douleur au coeur

Traiter le coeur

Trucs et recettes

Le coeur fait mal quels tests réussir

Études hémostasiologiques. Ce complexe d'analyses vise à étudier le système de coagulation du sang.

L'analyse biochimique du sang fournit au médecin des informations supplémentaires sur le travail du cœur et des vaisseaux sanguins, car elle fournit les résultats pour un plus grand nombre d'enzymes.

Le centre de diagnostic "Invivo VDP" aidera à identifier les maladies cardiaques grâce à l'IRM et au scanner modernes

Les maladies cardiovasculaires sont répandues dans notre population, peu importe le sexe et l'âge. De plus, ils provoquent très souvent des décès prématurés. Vous pouvez vous protéger en passant régulièrement les tests les plus simples. Dans cet article, nous examinerons le type d’examen à passer d’une manière ou d’une autre.

Symptômes de maladie cardiaque et vasculaire

Très souvent, les gens ne prêtent pas attention à la présence des symptômes suivants, en se déshabillant de la fatigue et d’autres maux. Bien sûr, vous ne devez pas vous précipiter chez un cardiologue après avoir constaté l'un des symptômes décrits. Mais consulter un médecin si ces manifestations s’observent sur une longue période et ne disparaissent pas, cela ne sera pas superflu.

Pâleur et faiblesse

L'anxiété, la fatigue, un sommeil médiocre peuvent être des symptômes de névrose cardiaque La pâleur de la peau parle d’anémie et de vasospasme, et le bleuissement des extrémités, du nez, des joues et des oreilles indique une insuffisance cardiopulmonaire.

Œdème

Les problèmes rénaux, pour lesquels les gens pèchent en fin de journée en cas d'œdème régulier, ne sont pas la seule cause d'augmentation des membres inférieurs. Tout cela à cause d'une grande quantité d'aliments salés, ce qui a des conséquences sur les reins et le cœur. Il devient incapable de pomper le sang, qui s'accumule ensuite dans les jambes et devient la cause d'insuffisance cardiaque.

Vertiges, nausées, maux de tête

L’apparition fréquente de ces symptômes peut être la première "cloche" de l’accident vasculaire cérébral imminent et indiquer également une augmentation de la pression artérielle.

Essoufflement

Un des signes d'insuffisance cardiaque et d'angine peut être un essoufflement et une sensation d'essoufflement.

Palpitations cardiaques

Si vous n'avez pas été engagé dans un effort physique et que vous n'avez pas ressenti d'émotion, et que le cœur «saute du thorax», ce symptôme peut indiquer un dysfonctionnement du cœur: insuffisance de l'apport sanguin, insuffisance cardiaque, tachycardie, angine.

Douleur à la poitrine

C'est l'un des signes les plus sûrs de problèmes cardiaques. Une douleur thoracique aiguë, se produisant même au repos, peut être un signe d'angine de poitrine, qui est à son tour le précurseur de la maladie coronarienne et de l'infarctus du myocarde.

Quels tests réussissent la détection des maladies du cœur et des vaisseaux sanguins?

Curieusement, mais pour diagnostiquer l’état du système cardiovasculaire, le médecin prescrit les tests de laboratoire les plus courants: tests sanguins généraux et biochimiques. Sur la base de leurs résultats, il est possible de juger des processus principaux se produisant dans le corps.

Formule sanguine complète (AOK): résultats du décodage

Il donne une idée du niveau d'hémoglobine, du nombre de leucocytes, d'érythrocytes, de plaquettes, d'indices érythrocytaires, du taux de sédimentation érythrocytaire (ESR) et d'autres indicateurs. En décryptant les résultats de cette analyse simple au premier coup d'œil, le médecin peut détecter plusieurs anomalies dans le corps à la fois:

un taux d'hémoglobine bas (la norme chez les hommes est de 130 à 160 g / l, chez les femmes de 120 à 140 g / l) indique des problèmes rénaux, une anémie, des saignements internes peuvent indiquer; une augmentation du nombre de leucocytes (la norme est de 4 à 9 x 109 cellules par litre) suggère le développement du processus inflammatoire; une diminution du nombre de globules rouges (la norme chez les hommes est de 4,4 à 5,0 h1012 / l, chez les femmes de 3,8 à 4,5 h1012 / l) est un signe de processus inflammatoires chroniques et de cancer et leur augmentation indique une déshydratation du corps; le manque de plaquettes (chez les hommes, le taux est de 200 à 400 000 U / µL, chez les femmes - 180 à 320 000 U / µL.) entraîne des problèmes de coagulation du sang et trop souvent - de formation de caillots sanguins; le taux élevé de sédimentation érythrocytaire (ESR) est un signe clair d'un processus inflammatoire. Norme ESR pour les hommes - 1-10 mm / h, pour les femmes - 2-15 mm / h.

Test sanguin biochimique: que signifient les anomalies?

Grâce à lui, le médecin reçoit des informations supplémentaires sur le travail du cœur et des vaisseaux sanguins, car il fournit les résultats pour un plus grand nombre d'enzymes.

L'ALT (alanine aminotransférase) et l'AST (aspartate aminotransférase) sont toujours contrôlés par paires afin que le médecin puisse voir et partager les lésions du cœur et du foie. Leur augmentation, dans la plupart des cas, parle de problèmes avec les cellules musculaires du coeur, l'apparition d'infarctus du myocarde. Normale ALT chez les femmes - jusqu'à 31 U / l, chez les hommes - jusqu'à 41 U / l. La norme AST chez les femmes - également jusqu'à 31 U / l), et chez les hommes - jusqu'à 35-41 U / l.

LDH - lactate déshydrogénase (chez les femmes, le taux est de 125-210 U / l, chez les hommes - 125-225 U / l) et CPK - phosphokinase de créatine et en particulier sa fraction MV (MV-CPK) de l'infarctus du myocarde aigu La norme de laboratoire CPK 10-110 ME et les isoenzymes KFK-MB représentent 4 à 6% de la CPK totale. La myoglobine augmente dans le sang à la suite de la dégradation des tissus musculaires du cœur ou du squelette. La norme pour les hommes est de 19 - 92 µg / l (moyenne - 49 ± 17 µg / l), pour les femmes - 12 - 76 µg / l (moyenne - 35 ± 14 µg / l). Les électrolytes (ions K +, Na +, Cl-, Ca2 +) en disent aussi long: une augmentation du taux de potassium dans le sérum sanguin (la norme de 3,6 - 5,2 mmol / l) entraîne une perturbation du rythme cardiaque, le développement possible d'excitations ventriculaires et d'une fibrillation ; de faibles niveaux de K + peuvent provoquer une diminution des réflexes du myocarde; une teneur insuffisante en ions Na + (norme de 135 à 145 mmol / l) et une augmentation des chlorures (norme de 100 à 106 mmol / l) sont associées à l'apparition d'une insuffisance cardiovasculaire. Le cholestérol dans le sang en grande quantité, est le risque d'athérosclérose et de maladie coronarienne. En moyenne, les indicateurs de cholestérol commun sont considérés comme compris entre 3,61 et 5,21 mmol / litre, le niveau de «mauvais» cholestérol (LDL) doit se situer entre 2 250 et 4,820 mmol / litre et le cholestérol de haute densité (HDL) - 0,71 à 1,71 mmol / litre. La protéine C-réactive apparaît dans l'organisme au cours d'un processus inflammatoire ou d'une nécrose tissulaire déjà survenue, car elle est contenue dans des valeurs minimales dans le sérum sanguin d'une personne en bonne santé. Le taux pour les enfants et les adultes est le même - moins de 5 mg / l.

Coagulogramme

Les résultats de cette analyse, parfois prescrite en plus des analyses principales, donnent au médecin une idée du processus de coagulation du sang, de sa viscosité, de la possibilité de formation de caillots sanguins ou, à l’inverse, de saignements. Le tableau ci-dessous présente les principaux indicateurs de cette analyse.

Notez que pendant la grossesse, les résultats du coagulogramme diffèrent des normes ci-dessus.

Le médecin traitant prescrit une référence à la KLA, un test sanguin biochimique et un coagulogramme. Les résultats de l'étude peuvent être obtenus dans un délai de 1 à 2 jours en fonction de l'équipement de laboratoire.

Comment se protéger des maladies du coeur et des vaisseaux sanguins?

Se débarrasser de l'excès de poids, ce qui augmente considérablement le risque de développer des maladies du système vasculaire intermédiaire, vient en premier. Pour une circulation sanguine normale, il est nécessaire d’exclure quotidiennement la formation de caillots sanguins afin d’exposer votre corps au stress physique. Cela ne signifie pas que des exercices quotidiens dans le gymnase, au stade initial, il sera suffisant de marcher avec une distance croissante tous les quelques jours.

Observer le régime réduit le cholestérol dans le sang et a donc un effet positif sur l'état des vaisseaux sanguins. Les légumes, les baies et les fruits frais, qui contiennent des antioxydants bénéfiques pour notre corps, nettoient et renforcent les parois des vaisseaux sanguins. La thrombose des vaisseaux sanguins, par exemple, combat les acides contenus dans les poissons gras, les noix et les amandes.

Bien entendu, le refus de consommer de l'alcool et du tabac sera utile non seulement pour le cœur et les vaisseaux sanguins, mais aura également un effet bénéfique sur l'amélioration de tous les systèmes de l'organisme.

Base de connaissances: insuffisance cardiaque chronique

Insuffisance cardiaque chronique

L'insuffisance cardiaque chronique (ICC) est une maladie dans laquelle le cœur est incapable de pomper suffisamment de sang pour fournir de l'oxygène au corps. Elle peut survenir à la suite de nombreuses maladies du système cardiovasculaire, parmi lesquelles les cardiopathies ischémiques les plus courantes, l'hypertension, les cardiopathies rhumatoïdes, l'endocardite. Un muscle cardiaque affaibli est incapable de pomper le sang et en jette de moins en moins dans les vaisseaux.

L'insuffisance cardiaque se développe lentement et, au début, elle ne se manifeste que pendant l'exercice. Les symptômes caractéristiques au repos indiquent un stade grave de la maladie. En progressant, CHF aggrave considérablement l'état du patient, entraînant une diminution de la capacité de travail et une invalidité. Le résultat peut être une insuffisance hépatique et rénale chronique, des caillots sanguins et des accidents vasculaires cérébraux.

Un diagnostic et un traitement opportuns peuvent ralentir la progression de la maladie et prévenir des complications dangereuses. Le mode de vie correct est attribué à la stabilisation de l'état: perte de poids, régime pauvre en sel, limitation du stress physique et émotionnel.

Synonymes russes

Insuffisance cardiaque congestive, insuffisance cardiaque.

Insuffisance cardiaque, insuffisance cardiaque congestive.

Les manifestations cliniques de l'insuffisance cardiaque dépendent de sa durée et de sa gravité et sont très diverses. Le développement de la maladie est lent et prend plusieurs années. En l'absence de traitement, l'état du patient peut s'aggraver.

Les principaux symptômes de l'insuffisance cardiaque chronique incluent:

essoufflement à l'effort, en position horizontale, puis au repos; vertiges, fatigue et faiblesse; manque d'appétit et nausée; gonflement des jambes; accumulation de liquide dans la cavité abdominale (ascite); gain de poids sur le fond de l'œdème; rythme cardiaque rapide ou irrégulier; toux sèche avec crachats rosés; attention réduite et intelligence.

Informations générales sur la maladie

Contraction, le cœur assure une circulation sanguine continue dans les vaisseaux. Avec le sang, de l'oxygène et des nutriments sont fournis à tous les organes et tissus, et les produits finaux du métabolisme, y compris les fluides, sont éliminés. Ceci est réalisé en alternant deux phases: la contraction du muscle cardiaque (on l'appelle systole) et sa relaxation (diastole). Selon les phases d'activité cardiaque perturbant son travail, on parle d'insuffisance cardiaque systolique ou diastolique.

L'insuffisance cardiaque systolique est une conséquence de la faiblesse du muscle cardiaque et se caractérise par une libération insuffisante de sang des cavités cardiaques. Les causes les plus courantes sont la maladie coronarienne et la myocardiopathie dilatée. Plus commun chez les hommes. L'insuffisance cardiaque diastolique se développe lorsque le muscle cardiaque perd sa capacité d'étirement. En conséquence, beaucoup moins de sang coule dans les oreillettes. Les causes les plus courantes sont l'hypertension artérielle, la myocardiopathie hypertrophique et la péricardite sténosante.

Le cœur humain peut être divisé en moitiés droite et gauche. Le pompage du sang dans les poumons et son oxygénation sont assurés par le travail du cœur droit, et le patient gauche est responsable de l'acheminement du sang dans les tissus. Selon les départements qui ne s’acquittent pas de leur tâche, ils parlent d’insuffisance cardiaque ventriculaire droite ou ventriculaire gauche. Lorsque le travail des sections gauche est altéré, l'essoufflement et la toux sont mis en évidence. L'insuffisance droite se manifeste par un œdème systémique.

Pour choisir les médicaments nécessaires, il est très important de déterminer le mécanisme d'apparition de l'insuffisance cardiaque et son type.

Qui est à risque?

La présence d'au moins l'un des facteurs de risque suivants est suffisante pour l'apparition d'une insuffisance cardiaque chronique. La combinaison de deux facteurs ou plus augmente considérablement la probabilité de la maladie.

Le groupe à risque comprend les patients avec:

hypertension artérielle; cardiopathie ischémique; infarctus du myocarde dans le passé; troubles du rythme cardiaque; le diabète; maladie cardiaque congénitale; maladies virales fréquentes tout au long de la vie; insuffisance rénale chronique; dépendance à l'alcool.

Le diagnostic d'insuffisance cardiaque chronique est établi à partir de données sur l'historique de la maladie, les symptômes caractéristiques et les résultats d'études de laboratoire et autres.

En général, le test sanguin ne change le plus souvent pas. Dans certains cas, une anémie modérée peut être détectée. La vitesse de sédimentation des érythrocytes est augmentée, en particulier lorsque l'insuffisance cardiaque résulte d'une cardiopathie rhumatismale ou d'une endocardite infectieuse. L'analyse d'urine est importante pour diagnostiquer les complications rénales et éliminer l'origine de l'œdème dans le rein. L'une des manifestations possibles de l'insuffisance cardiaque chronique est un taux élevé de protéines dans les urines. Les protéines totales et les fractions de protéines dans le sang peuvent être réduites en raison de leur redistribution dans le liquide oedémateux. Glucose dans le sang. Il est important d’exclure le diabète comme facteur de risque d’insuffisance cardiaque. Le cholestérol. lipoprotéines de haute et basse densité. Il existe une relation claire entre l'hypercholestérolémie et le développement de l'athérosclérose, des maladies coronariennes et de l'hypertension. Un taux élevé de cholestérol et de lipoprotéines dans l'insuffisance cardiaque peut indiquer une évolution plus grave de la maladie. Sodium et potassium dans le sang. En cas d'insuffisance cardiaque chronique, leurs taux sériques peuvent varier considérablement en raison d'un œdème. Le contrôle de la composition du sang est particulièrement important lors de la nomination de médicaments diurétiques. Lavage de cerveau

Examen cardiologique

Souvent, une personne qui a ressenti les premières plaintes du système cardiovasculaire reçoit immédiatement un traitement pendant le traitement initial au stade ambulatoire, en contournant les examens cardiologiques complets et concomitants, qui devraient inclure des méthodes de diagnostic tant instrumentales que de laboratoire.

Selon la prévalence des symptômes cliniques, il est conditionnellement possible de distinguer trois groupes principaux de patients:

1. Patients souffrant de douleurs au coeur

2. Patients hypertendus

3. Patients souffrant de troubles du rythme, d'interruptions du travail du cœur

Diverses combinaisons de symptômes cliniques sont également possibles (troubles du rythme du rythme cardiaque et douleurs cardiaques dans le contexte d’une hypertension artérielle).

L'examen minimum devrait inclure:

Examen par un cardiologue avec une collection détaillée de plaintes et un examen physique (auscultation, percussion) ECG (ECG à 12 dérivations, longue bande, cardiotopographie, ECTG-60, ECG à charge isométrique) Échographie (souvent nécessaire en cas de troubles du rythme pour exclure la présence de caillots sanguins dans les cavités cardiaques), échographie des reins, des glandes surrénales, de la glande thyroïde Surveillance quotidienne de la pression artérielle et ECG (surveillance de Holter) Tests de stress (vélogométrique, tr test edmil, informations et tests pharmacologiques) Consultation de spécialistes (endocrinologues, gynécologues, oculistes, gastro-entérologues, neurologues, néphrologues, etc.) Études de laboratoire: tests sanguins biochimiques (glucose, électrolytes, spectre lipidique, cholestérol, etc.) détermination du niveau de certaines hormones (thyroïde, peptide natriurétique cérébral).

Douleur cardiaque

Les causes les plus courantes sont:

Cardiopathie ischémique Cardiaque Valvulaire Cardiaque Dystonie Neurocirculatoire (NDC)

Un rôle particulier doit être attribué au diagnostic différentiel de la douleur dans les maladies de la colonne vertébrale (ostéochondrose).

Les modifications de l'ECG jouent un rôle important dans l'examen, notamment lors des tests de stress et de la surveillance quotidienne, ainsi que des modifications de l'analyse biochimique du sang (lipoprotéines, triglycérides). Si nécessaire, une angiographie coronaire est réalisée pour établir le diagnostic final et déterminer les tactiques de traitement ultérieures. Le traitement peut être conservateur (médicament), endovasculaire (angioplastie et pose d'endoprothèse vasculaire dans les artères coronaires par l'artère brachiale ou fémorale), chirurgical (pontage coronarien avec pontage cardiopulmonaire ou sur un cœur actif).

En cas de suspicion d'ostéochondrose de la colonne vertébrale, il est nécessaire de consulter un neurologue, qui détermine le nombre de recherches nécessaires (scanner, IRM, etc.)

Hypertension artérielle

Tout d'abord, il est nécessaire d'exclure le caractère symptomatique de l'hypertension artérielle (hypertension provoquée par des maladies d'organes spécifiques). Ces hypertensions comprennent l’hypertension sur le fond des maladies des reins et de leurs vaisseaux, les tumeurs des reins et des glandes surrénales, les tumeurs du cerveau, les maladies vasculaires (coarctation aortique, autre pathologie vasculaire). Une attention particulière doit être portée aux causes endocriniennes de l’augmentation de la pression artérielle, en particulier chez les femmes de plus de 45 ans.

S'il n'est pas possible de trouver la cause de l'hypertension (et cela se produit dans environ 95% des cas), cette hypertension est considérée comme idiopathique ou essentielle (maladie autonome) et nécessite un traitement par des médicaments spéciaux. Il est très important de comprendre que cette maladie nécessite un traitement systématique, souvent tout au long de la vie. Une erreur très commune est la pratique de prendre des médicaments antihypertenseurs uniquement pour réduire l'hypertension artérielle, et de ne pas les prendre régulièrement et régulièrement. (Voir les directives de réduction de la tension artérielle).

Troubles du rythme, insuffisance cardiaque

Le rôle clé dans le diagnostic appartient aux données de l'électrocardiogramme (ECG). Pour déterminer les causes de l'arythmie, il est nécessaire d'exclure les causes organiques (dommages à l'appareil valvulaire du cœur) - pour cela, une échographie du coeur est réalisée - et les cardiopathies ischémiques. Certaines arythmies peuvent être congénitales, et les dysfonctionnements thyroïdiens peuvent être une cause fréquente d'arythmies nécessitant un examen endocrinologique complet (consultation de l'endocrinologue, détermination du taux d'hormones dans le sang). Lors de la détermination de la cause et de la nature de la perturbation du rythme, une étude électrophysiologique (EFI) du cœur peut être nécessaire.

Que montrent les indicateurs d’un test sanguin clinique?

Il est difficile de trouver une personne qui n'a pas fait de test sanguin clinique (ou général) au moins une fois dans sa vie. Il s'agit de l'un des tests les plus fréquemment utilisés pour le diagnostic de diverses maladies. Une telle étude, réalisée de manière professionnelle, peut en dire beaucoup à un médecin sur l'état de santé du patient.

Le plus souvent, les personnes qui reçoivent indépendamment les résultats d'un test sanguin clinique dans un laboratoire ou qui écoutent leur interprétation d'un médecin, ne comprennent pas ce que signifie un indicateur en particulier et quel est leur lien avec leur état. Bien entendu, le patient ne doit pas «remplacer» le médecin par lui-même et tenter de poser un diagnostic en fonction des résultats obtenus, etc. Le but de cet article est de familiariser un large éventail de lecteurs avec les principaux indicateurs d’un test sanguin général, de sorte que la terminologie utilisée par les médecins lorsqu’ils communiquent avec les patients ne soit pas un "secret à sept sceaux" et que le médecin et le patient se comprennent mieux.

Pour un test sanguin général, le sang est prélevé le matin (doigt ou veine) l'estomac vide. Dans la nuit, il est recommandé de ne pas consommer d'aliments gras, car cela pourrait affecter le nombre de globules blancs. Déformer l'image de sang peut être stressant - même une dispute avec une personne sur le chemin de la clinique.

Une instrumentation stérile unique est utilisée pour effectuer le test. Un technicien de laboratoire qui effectue des prélèvements sanguins est obligé de travailler avec des gants jetables ou des gants en caoutchouc, lesquels sont désinfectés avec une solution désinfectante après chaque collecte de sang et qu’il modifie selon les besoins.

Traditionnellement, le sang provient du quatrième doigt de la main gauche, qui est soigneusement frotté avec du coton et de l'alcool, puis injecté avec une aiguille spéciale dans la pulpe du doigt jusqu'à une profondeur de 2 à 3 mm. La première goutte de sang est éliminée avec du coton imbibé d'éther. On prélève tout d'abord du sang pour déterminer l'hémoglobine et la RSE, puis pour déterminer le nombre d'érythrocytes et de leucocytes, après quoi les frottis sanguins sont réalisés avec des lunettes et la structure des cellules est étudiée au microscope.

Il n'est pas recommandé d'interpréter de manière indépendante les résultats de l'analyse. Seul un médecin peut le faire.

En outre, il convient de garder à l’esprit que chaque laboratoire a ses propres «normes» de test sanguin général (clinique), il est donc préférable de poser toutes les questions au médecin.

La numération globulaire aide le médecin de toute spécialité. Sur la base des résultats d’une analyse de sang (hémogramme), le médecin peut évaluer l’état du corps, établir un diagnostic préliminaire et attribuer rapidement le traitement approprié.

Ainsi, un test sanguin général (clinique) montre:

nombre de globules rouges, taux de sédimentation érythrocytaire (ESR), teneur en hémoglobine, nombre de globules blancs, formule pour les leucocytes et autres indicateurs, nous allons nous arrêter à chacun d'eux.

Les globules rouges sont également appelés globules rouges. Chez l'homme, 1 à 5 mm³ de sang contient de 4,5 à 5 millions de globules rouges. Les globules rouges contiennent de l'hémoglobine, transportent de l'oxygène et du dioxyde de carbone. L'augmentation du nombre de globules rouges est le signe de maladies telles que la leucémie, les maladies pulmonaires chroniques, les cardiopathies congénitales. L'anémie (diminution du nombre de globules rouges) peut être causée par le stress, un effort physique accru, la famine. Si, toutefois, il est impossible de déterminer immédiatement la cause de la diminution du nombre de globules rouges, il est préférable de consulter un hématologue et de subir un examen supplémentaire.

Une augmentation significative du contenu en globules rouges peut parler d’érythrémie (une des maladies du sang). En outre, on observe une augmentation du nombre d'érythrocytes (érythocytose, polycythémie) dans les cas d'empoisonnement aigu, lorsque, en raison de vomissements graves et de diarrhée, il existe une grave pénurie de liquide dans le corps; en cas d'acidose (due à un trouble métabolique lors de l'exacerbation de certaines maladies); avec perte de liquide pour diverses raisons (fièvre, maladie, effort physique important); dans le cas de maladies cardiovasculaires ou pulmonaires prolongées, lorsque le corps n’est pas suffisamment alimenté en oxygène et qu’il augmente le nombre de globules rouges dans le but d’apporter de l’oxygène aux tissus; ou quand une personne est dans les hautes terres, quand elle n'a plus assez d'oxygène.

Indicateur de couleur - sa valeur normale pour les personnes de tout âge est de 0,85 à 1,15. L'indicateur de couleur du sang est un indicateur du degré de saturation des globules rouges en hémoglobine et reflète le rapport entre le nombre de globules rouges et l'hémoglobine dans le sang. Lorsque ses valeurs diffèrent de la norme, cela indique essentiellement la présence d'anémie. Dans ce cas, l'anémie est divisée en:

- hypochrome - l’indicateur de couleur est inférieur à 0,85;

- hyperchromique - l’indicateur de couleur est supérieur à 1,15.

L'anémie peut toutefois être normochrome, lorsque l'indicateur de couleur reste dans la plage normale.

Les réticulocytes sont de jeunes formes de globules rouges. Chez les enfants, il y en a plus, chez les adultes, moins, car la formation et la croissance du corps sont déjà terminées. Une augmentation du nombre de réticulocytes peut être observée avec l'anémie ou le paludisme. Une diminution du nombre de réticulocytes ou leur absence est un signe défavorable d'anémie, montrant que la moelle osseuse a perdu sa capacité à produire des globules rouges.

La vitesse de sédimentation des érythrocytes (ESR) détermine la rapidité avec laquelle les érythrocytes se déposent dans un tube à essai, se séparant du plasma sanguin. Chez les femmes, le taux de RSE est légèrement supérieur à celui des hommes et augmente pendant la grossesse. Normalement, la magnitude de la VS chez les hommes ne dépasse pas 10 mm / heure et chez les femmes - 15 mm / heure. L’indicateur de RSE peut varier en fonction de divers facteurs, notamment en raison de diverses maladies.

L’augmentation de la RSE dans un test sanguin est l’un des indicateurs qui amène le médecin à supposer qu’un patient présente un processus inflammatoire aigu ou chronique (pneumonie, ostéomyélite, tuberculose, syphilis). maladies du rein, cancer. Il est observé après les opérations et à la suite de la prise de certains médicaments. La réduction de la VS se produit pendant le jeûne, tout en réduisant la masse musculaire, tout en prenant des corticostéroïdes.

L'hémoglobine est une protéine complexe contenant du fer, présente dans les globules rouges - érythrocytes - d'animaux et d'humains, capable de se lier de manière réversible à l'oxygène et d'assurer son transfert dans les tissus. Le taux normal d'hémoglobine dans le sang humain est le suivant: chez l'homme 130-170 g / l, chez la femme 120-150 g / l; enfants - 120-140 g / l. L'hémoglobine sanguine est impliquée dans le transport de l'oxygène et du dioxyde de carbone et maintient l'équilibre du pH. Par conséquent, la détermination de l'hémoglobine est l'une des tâches les plus importantes d'un test sanguin général.

Une faible hémoglobine (anémie) peut être le résultat d'une importante perte de sang. Une diminution de l'hémoglobine survient en cas de pénurie de fer, le matériau nécessaire à la construction de l'hémoglobine. En outre, la réduction de l'hémoglobine (anémie) est une conséquence des maladies du sang et de nombreuses maladies chroniques non associées.

Un taux d'hémoglobine supérieur à la normale peut être un indicateur de nombreux troubles sanguins. Une numération globulaire complète indique également une augmentation du nombre de globules rouges. L'hémoglobine élevée est caractéristique des personnes atteintes de malformations cardiaques congénitales, de maladies cardiaques pulmonaires. L’augmentation du taux d’hémoglobine peut être due à des raisons physiologiques: après les pilotes, après les vols, les alpinistes, après un effort physique considérable, le taux d’hémoglobine est supérieur à la normale.

Les leucocytes sont les défenseurs de notre corps contre les composants étrangers. Le sang d'un leucocyte adulte contient en moyenne 4 à 9 x 10 9 / l. Les leucocytes combattent les virus et les bactéries et purifient le sang des cellules mortes. Il existe plusieurs types de leucocytes (monocytes, lymphocytes, etc.). La formule leucocytaire permet de calculer le contenu de ces formes de leucocytes dans le sang.

Si les leucocytes sont présents en plus grande quantité dans le sang, cela peut indiquer la présence d'infections virales, fongiques ou bactériennes (pneumonie, angine de poitrine, septicémie, méningite, appendicite, abcès, polyarthrite, pyélonéphrite, péritonite), ainsi qu'un signe d'empoisonnement du corps (goutte ). Brûlures et blessures transférées, saignements, état postopératoire du corps, infarctus du myocarde, poumon, rein ou rate, anémie aiguë et chronique, tumeurs malignes, tous ces «troubles» s'accompagnent d'une augmentation du nombre de globules blancs.

Chez les femmes, on observe également une légère augmentation du nombre de leucocytes dans le sang au cours de la période précédant les menstruations, au cours de la seconde moitié de la grossesse et pendant l’accouchement.

Une diminution du nombre de leucocytes, qui peut être démontrée par un test sanguin, peut être le signe d’infections virales et bactériennes (grippe, fièvre typhoïde, hépatite virale, sepsis, rougeole, paludisme, rubéole, oreillons, SIDA), arthrite rhumatoïde, insuffisance rénale, formes de leucémie, maladies de la moelle osseuse, choc anaphylactique, épuisement, anémie. Une diminution du nombre de brûlures de leucocytes est également observée lors de la prise de certains médicaments (analgésiques, anti-inflammatoires).

Plaquettes - Ces cellules sont également appelées plaques de sang. Ce sont les plus petites cellules sanguines. Le rôle principal des plaquettes est la participation aux processus de coagulation du sang. Dans les vaisseaux sanguins, les plaquettes peuvent être situées aux parois et dans le sang. Au repos, les plaquettes sont en forme de disque. Si nécessaire, elles deviennent une sphère et forment des excroissances spéciales (pseudopodes). Avec leur aide, les plaques de sang peuvent se coller les unes aux autres ou à la paroi vasculaire endommagée.

Une diminution du nombre de plaquettes est observée chez les femmes pendant la menstruation et pendant une grossesse normale, et une augmentation se produit après l'exercice. De plus, le nombre de plaquettes dans le sang présente des fluctuations saisonnières et quotidiennes. En règle générale, le contrôle des plaquettes est prescrit pour la prise de certains médicaments, quand une personne a des capillaires éclatant sans cause, que les saignements de nez sont fréquents ou lorsqu’elle examine diverses maladies.

Une augmentation du nombre de plaquettes dans le sang (appelée thrombocytose) se produit lorsque:

- processus inflammatoires (rhumatismes aigus, tuberculose, colite ulcéreuse);

- anémie hémolytique (lorsque les globules rouges sont détruits);

- conditions après l'ablation de la rate;

- noté dans le traitement des corticostéroïdes;

- certaines maladies plus rares.

Une diminution du nombre de plaquettes (thrombocytopénie) est observée dans un certain nombre de maladies héréditaires, mais elle apparaît beaucoup plus souvent dans les cas de maladies acquises. Le nombre de plaquettes diminue avec:

- anémie ferriprive grave;

- certaines infections bactériennes et virales;

- maladies de la glande thyroïde;

- l’utilisation de plusieurs médicaments (vinblastine, chloramphénicol, sulfamides, etc.);

- Lupus érythémateux systémique.

L'hématocrite est la proportion (en pourcentage) du volume sanguin total constitué par les globules rouges. Normalement, cet indicateur est compris entre 40 et 48% chez les hommes et entre 36 et 42% chez les femmes.

Le volume des érythrocytes par rapport au plasma augmente avec:

- déshydratation (déshydratation), qu'advient-il de la toxicose, de la diarrhée, des vomissements?

- malformations cardiaques congénitales, accompagnées d'un apport insuffisant d'oxygène aux tissus;

- trouver une personne en haute montagne;

- insuffisance surrénale.

Le volume des érythrocytes par rapport au plasma diminue avec la dilution du sang (hydrémie) ou avec l'anémie.

L'hydrémie peut être physiologique si une personne boit immédiatement beaucoup de liquide. Après une perte de sang importante, une hydrémie compensatoire se produit lorsque le volume sanguin est rétabli. L'hydrémie pathologique se développe en violation du métabolisme des sels d'eau et survient en cas de glomérulonéphrite, d'insuffisance rénale aiguë et chronique, avec insuffisance cardiaque pendant la période de convergence de l'œdème.

Formule de sang L'étude de la formule leucocytaire a une valeur diagnostique importante, montrant des changements caractéristiques dans un certain nombre de maladies. Mais ces données doivent toujours être évaluées avec d'autres indicateurs du système sanguin et de l'état général du patient.

Dans diverses maladies, les caractéristiques suivantes sont observées: le nombre total de leucocytes; la présence d'un déplacement nucléaire des neutrophiles (le "changement de formule à gauche", c'est-à-dire l'apparition dans le sang de formes jeunes et non mûres de neutrophiles); le pourcentage de leucocytes individuels; la présence ou l'absence de modifications dégénératives dans les cellules.