Électroencéphalographie et rhéoencéphalographie

Solovyanovich Sergey Viktorovich

Neurologue de la catégorie de qualification la plus élevée, neurophysiologiste

Électroencéphalographie (EEG)

L'électroencéphalographie (EEG) est une méthode abordable et sans danger pour examiner le cerveau en enregistrant les biocourants du cerveau. Les neurones - les principaux éléments du système nerveux central (et du cerveau, notamment) - sont capables de générer et de conduire des impulsions électriques, qui sont enregistrées par un électroencéphalographe.

Cette méthode revêt une grande importance pour la détection précoce des lésions, des tumeurs, des maladies vasculaires et inflammatoires du cerveau et de l'épilepsie. De plus, il s’agit de la seule étude neurologique en ambulatoire, réalisée lors de crises de perte de conscience.

Dans notre clinique, l'électroencéphalographie est réalisée par des neuroscientifiques hautement qualifiés possédant une vaste expérience pratique du travail avec des patients de différents groupes d'âge.

L'EEG est absolument inoffensif et ne présente aucune contre-indication. Il est donc utilisé chez les patients de tout âge, enfants et personnes âgées.

L'électroencéphalographie est une étude très informative qui reflète l'état fonctionnel du cortex, les structures sous-corticales du cerveau, ainsi que des interactions complexes cortico-sous-corticales, y compris une pathologie cachée de maladies qui ne se sont pas encore manifestées dans le contexte de la santé clinique complète du sujet.

L'EEG vous permet de suivre l'évolution de la maladie dans le temps, de corriger le traitement si nécessaire, d'évaluer l'effet du traitement médicamenteux (surdosage ou annulation de neuroleptiques, de tranquillisants, de barbituriques, d'antidépresseurs) sur l'activité cérébrale. Contrairement aux études de CT et d'IRM, l'EEG détecte les modifications structurelles et fonctionnelles (réversibles) qui persistent longtemps dans le cerveau, par exemple après une lésion cérébrale traumatique légère.

Le rôle de l'EEG dans le diagnostic de l'épilepsie

L'EEG est la méthode de diagnostic la plus importante pour l'épilepsie. Chaque année, on enregistre de 20 à 120 000 nouveaux cas d’épilepsie (en moyenne 70 à 100 000). Dans les seuls pays de la CEI, environ 2,5 millions de personnes souffrent de cette maladie. L'épilepsie est souvent associée à d'autres maladies telles que la paralysie cérébrale, les syndromes chromosomiques, les maladies métaboliques héréditaires. La fréquence de l'épilepsie, par exemple, chez les patients atteints de paralysie cérébrale peut aller jusqu'à 33%.

Un neurologue / neurophysiologiste expérimenté, selon les résultats d'un EEG, peut confirmer le diagnostic "d'épilepsie". De plus, des maladies sont récemment devenues courantes, survenant sans manifestations cliniques, mais pour lesquelles l'activité pathologique cérébrale est caractéristique, ce qui perturbe considérablement ses travaux (par exemple, l'encéphalopathie épileptique). Dans de tels cas, c’est l’EEG qui constitue la principale méthode de recherche.

Technique d'électroencéphalographie

L'EEG est totalement inoffensif et indolore. Pendant l'examen, le patient est confortablement assis sur une chaise. À l'aide d'un casque spécial, de petites électrodes sont fixées à la tête, reliées par des fils à un électroencéphalographe. L'appareil amplifie les biopotentiels obtenus à partir des capteurs des centaines de milliers de fois et les écrit dans la mémoire de l'ordinateur.

Une formation spéciale pour l'EEG n'est pas nécessaire, mais plusieurs recommandations sont formulées. Il est important que le patient n’ait pas faim pendant l’étude, car cela pourrait entraîner des modifications de l’EEG. Et vous devriez vous laver les cheveux à la veille de l'étude - cela permettra un meilleur contact des électrodes avec le cuir chevelu et, en conséquence, les résultats seront plus fiables. Vous ne devez pas abandonner le médicament habituel, car il peut provoquer des attaques et même un épistate.

L’interprétation des résultats EEG peut dépendre de l’âge du patient, des médicaments qu’il a pris, de la présence de tremblements de la tête et des membres, d’une déficience visuelle, de défauts de la tête, etc.

Capacités de diagnostic de l'EEG

En utilisant EEG, vous pouvez:

  • distinguer les crises d'épilepsie des crises non épileptiques et les classer;
  • établir des zones cérébrales responsables de provoquer des attaques;
  • suivre la dynamique de l'action des drogues;
  • évaluer l'état fonctionnel du cerveau (même en l'absence de modifications de la TDM cérébrale);
  • résoudre la question de l'aptitude professionnelle (la découverte de phénomènes épileptiformes sert de base pour la sélection de professions liées à la conduite, nécessitant une attention constante et une réponse rapide aux situations et aux incitatifs qui surviennent dans des conditions de risque accru).

Indications pour EEG:

  • l'épilepsie et d'autres types de paroxysmes;
  • tumeurs cérébrales;
  • blessures à la tête;
  • maladies vasculaires;
  • maladies inflammatoires;
  • lésion cérébrale dégénérative;
  • maux de tête;
  • maladies dysontogénétiques;
  • maladies héréditaires du système nerveux central;
  • troubles fonctionnels de l'activité nerveuse (névrose, neurasthénie, névrose à mouvement obsessionnel, somnambulisme, etc.)
  • pathologie psychiatrique;
  • encéphalopathies de différentes origines (vasculaire, post-traumatique, toxique);
  • états post-réanimation dus à une pathologie somatique.

Dans notre clinique, nous appliquons la dernière méthode d'entraînement BOS-EEG, qui inclut l'élimination de l'électroencéphalogramme, qui enregistre les principaux rythmes du cerveau (alpha, bêta, delta, tétarithmes). L'évaluation EEG (électroencéphalogramme) est effectuée par un neurologue neurophysiologiste expérimenté. Elle se termine par les caractéristiques de la rythmique cérébrale et par la distribution des biopotentiels dans différentes zones du cortex cérébral. En fonction des indications, le cours de formation BOS-EEG nécessaire est sélectionné (relaxation, activation, etc.).

Rhéoencéphalographie (REG) - diagnostic des vaisseaux cérébraux

La rhéoencéphalographie est une méthode non invasive, sûre et indolore qui vous permet de surveiller l’état de la circulation cérébrale en vous basant sur l’enregistrement de la résistance électrique variable des tissus lorsqu'un courant électrique de basse fréquence et de basse fréquence les traverse.

Indications de rhéoencéphalographie:

  • maux de tête;
  • des vertiges;
  • les acouphènes;
  • troubles de la mémoire;
  • évanouissements et états pré-inconscients;
  • athérosclérose;
  • l'hypertension;
  • lésion cérébrale traumatique;
  • insuffisance vertébrobasilaire;
  • ostéochondrose de la colonne cervicale.

Caractéristiques rhéoencéphalographiques

  • REG fournit des informations:
    • sur l'intensité de l'apport sanguin cérébral;
    • sur l'état de ton et l'élasticité des vaisseaux sanguins;
    • l'intensité du débit veineux de la cavité crânienne;
    • sur les lésions des vaisseaux cérébraux;
    • sur la circulation cérébrale dans la période postopératoire et avec une lésion cérébrale traumatique.
  • L'étude évalue le flux sanguin vers le cerveau et son écoulement. Il existe des indicateurs normaux de REG et des indicateurs avec des écarts. Chaque écart par rapport à la norme correspond à son propre type de mal de tête et à sa méthode de traitement. Tenir le REG avant et après le traitement vous permet d'évaluer l'efficacité de la méthode de traitement choisie.
  • L'utilisation d'essais fonctionnels spéciaux dans les études permet de différencier les changements fonctionnels et organiques. Les échantillons les plus couramment utilisés sont les tours et les inclinaisons de la tête, l'hyperventilation. Les changements aigus de la pression artérielle sont reflétés dans le rhéoencéphalogramme en modifiant le ton et même le niveau de remplissage sanguin du pouls, ce qui doit également être pris en compte lors de l'analyse de l'étude.
  • REG diagnostique de telles maladies objectivantes difficiles, telles que la dystonie vasculaire (il se manifeste par une image de tonus vasculaire instable), des lésions vasculaires aiguës et chroniques (rupture des principaux vaisseaux), des troubles aigus de la circulation cérébrale et leurs conséquences, une insuffisance vertébrobasilaire, etc.

Le neurologue, neurophysiologiste de notre clinique utilise dans son travail les techniques les plus modernes, telles que la méthode de rétroaction biologique (BOS). Le but de la méthode est de développer les compétences d’autorégulation d’une personne. Grâce à une formation dispensée par un spécialiste compétent, les patients apprendront à gérer leur état psycho-émotionnel: à se détendre, à faire face au stress, aux peurs, à la dépression et à la fatigue. Aller

Si vous avez des questions, appelez-nous par téléphone:

+7 (495) 604-12-12

Les opérateurs du centre de contact vous fourniront les informations nécessaires sur toutes les questions qui vous intéressent.

Vous pouvez également utiliser les formulaires suivants pour poser une question à notre spécialiste, prendre rendez-vous à la clinique ou commander un rappel. Posez une question ou spécifiez un problème avec lequel vous souhaitez nous contacter. Nous vous contacterons pour clarifier les informations le plus rapidement possible.

Qu'est-ce que la rhéoencéphalographie de la tête (GM)?

Le REG des vaisseaux cérébraux est une technique d’examen eographique qui permet de déterminer l’état du système nerveux central, du système vasculaire et de la vascularisation cérébrale.

L'analyse de la tête repose sur l'enregistrement de la valeur variable de la résistance électrique des tissus sous l'influence d'impulsions faibles de courant haute fréquence.

REO-EG ne fait pas partie des principales études de neurologie ou de neurochirurgie. Cependant, lors de la révélation d'un diagnostic précis du patient, un enregistrement rhéographique complète l'anamnèse avec des indicateurs très importants.

La rhéoencéphalographie est sûre, la procédure s’effectue de manière absolument indolore, sans nuire à la santé de l’enfant ou de l’adulte.

Que montre REG

L'examen rhéoencéphalographique fournit des indicateurs du tonus des grandes, petites et moyennes artères dans tous les bassins.

Sur la base de ces données, les problèmes sont identifiés:

  • hypo et hypertension;
  • la présence de VBN (insuffisance vertébro-basilaire);
  • augmentation de la pression intracrânienne (pression intracrânienne);
  • et beaucoup d'autres maladies.

Le degré d'approvisionnement en sang dans les zones locales du cerveau aide à identifier le développement de la pathologie. Même pointez sur l'état pré-patient du patient.

Les caractéristiques du REG vous permettent de commencer le traitement à un stade précoce.

Quels sont les paramètres de la réoencéphalographie:

  • valeur d'amplitude;
  • forme d'onde;
  • la présence d'une dent supplémentaire;
  • son emplacement est sur la partie descendante de la vague principale.

En utilisant ces paramètres, le REG peut être utilisé pour calculer le changement des fonctions cérébrales, ainsi que la présence d'une pathologie vasculaire.

Ce qui donne et montre l’étude en premier lieu:

  • la vitesse de l'onde de pouls;
  • viscosité du sang;
  • débit sanguin;
  • temps d'écoulement;
  • réactions vasculaires prononcées;
  • asymétrie vasculaire;
  • et beaucoup d'autres problèmes.

En médecine, les opinions sur la rhéoencéphalographie sont ambiguës. Certains médecins estiment que l'enquête est désespérément obsolète. D'autres sont convaincus qu'il s'agit de la méthode la plus rapide, la moins coûteuse et la plus abordable pour obtenir un tableau clinique.

Cependant, personne ne va le refuser. Après tout, c’est l’étude eographique qui est attribuée lorsque des versions controversées apparaissent.

Combien de temps dure la procédure?

L'enquête REG dure en moyenne 10 minutes. Mais ce petit espace doit être maintenu dans un état fixe. Sinon, les indicateurs pourraient être déformés.

C'est assez difficile pour les jeunes enfants, surtout en présence d'hyperactivité. Par conséquent, l'enfant doit être réglé moralement avant de passer à travers la procédure.

Méthodologie d'enquête

Pour l'analyse de la tête du REG, on utilise un reogographe multicanal (2-6). Plus le nombre de canaux impliqués est important, plus l'échelle qui capture l'étude est grande.

Procédure pas à pas:

  1. On propose au patient de s’asseoir confortablement sur une chaise (ou allongé sur un canapé moelleux).
  2. Les plaques métalliques sont prétraitées avec du gel pour éviter les irritations du cuir chevelu.
  3. Des électrodes sont appliquées sur les sites d’examen et fixées avec du ruban adhésif en caoutchouc.
  4. Le patient ferme les yeux pour éliminer la réaction aux stimuli externes.
  5. L'enregistrement est enregistré sur papier ou sur ordinateur.

La difficulté à réussir la procédure réside dans l'état d'immobilité à court terme, ainsi que dans le calme intérieur complet.

Test de rotation de la tête

Pour clarifier les données, les tests REG sont souvent effectués avec des tests fonctionnels. Dans la plupart des cas, la nitroglycérine, la nicotine ou un changement de la position du corps sont utilisés.
Les échantillons avec inclinaison de la tête ou en rotation sont utilisés si nécessaire pour identifier l'hypertonus ou l'hypotonie des artères de la colonne vertébrale. Le patient ne ressent aucune gêne.

L'ostéochondrose de la colonne cervicale peut entraver ou perturber le fonctionnement du flux sanguin. Les vaisseaux sanguins REG permettent d’enregistrer une anomalie des vaisseaux sanguins dans cette section.

Un échantillon avec un tour de tête négatif est considéré comme une augmentation du tonus vasculaire et un positif indique une diminution de la réactivité. Dans le même temps, il est possible d’observer dans quel hémisphère les changements se produisent.

Indications et contre-indications

Le médecin prescrit un examen écho-REG basé sur un examen personnel et sur les plaintes des patients.
A quoi sert la rhéoencéphalographie et à quel moment un diagnostic est-il nécessaire:

  • maux de tête et spasmes persistants d'intensité, de lieu et de durée variables;
  • avec suspicion d'ischémie cérébrale, d'AVC, de tumeur;
  • avec du bruit dans les oreilles, la vue avant, des vertiges;
  • TBI (lésion cranio-cérébrale), commotion cérébrale;
  • contusion de la colonne cervicale;
  • augmentation du PCI;
  • dysfonctionnement circulatoire;
  • hypertension et hypotension;
  • congestion veineuse des vaisseaux cérébraux;
  • dystonie vasculaire;
  • détection de l'encéphalopathie, de l'athérosclérose;
  • ostéochondrose cervicale;
  • évanouissements, troubles de la vision, de l'ouïe, de la mémoire;
  • trouble du sommeil, dépendance météorologique;
  • personnes de plus de 50 ans en prévention.

REO EG vous permet d'établir le diagnostic le plus précis et d'attribuer rapidement un traitement thérapeutique.

Si nécessaire, on prescrit aux patients des méthodes d’examen plus avancées sur le plan technologique ou informatives. Par exemple, EEG, IRM, RVG ou autres.

Les contre-indications comprennent:

  • la présence de plaies et de lésions sur la peau;
  • cicatrices postopératoires;
  • lésions fongiques, bactériennes ou parasitaires de la peau.

Rhéoencéphalographie chez l'adulte

Une formation spéciale pour faire le REG n'est pas nécessaire. Cependant, il est nécessaire de suivre certaines règles, que nous allons décrire en détail ci-dessous.
L'essentiel dans l'enquête est votre tranquillité d'esprit. Toute tension ou stress peut provoquer une nette diminution diffuse ou une augmentation du tonus des artérioles et des précapillaires.
Le changement de ton conduit à un afflux entrant ou sortant de sang veineux du cerveau, ce qui entraîne une distorsion de l'enregistrement sur le reograf.

Peut-être que quelqu'un pensera qu'il est préférable de demander immédiatement au médecin de se faire renvoyer à une recherche de haute technologie plus précise.

Il est utile de savoir que tout équipement, même de la dernière génération, ne donne un résultat fiable que si le patient est en tranquillité d'esprit.

Comment choisir entre USDG ou REG si ces études sont presque les mêmes. Le premier détermine la fonctionnalité des vaisseaux et le second - les caractéristiques internes. Ils se complètent parfaitement.

La différence réside dans le fait que l'étude Doppler de l'UZDG est considérée comme plus moderne et que son équipement est plus coûteux. En conséquence, tous les hôpitaux et cliniques ne peuvent pas se le permettre.

C'est un autre problème lorsque des résultats plus informatifs ou l'identification de certaines pathologies sont nécessaires.

Par exemple, si l'on soupçonne que les artères et les veines présentent des défauts pouvant entraîner une hypoxie et d'autres maladies graves, ce n'est pas l'USDG qui est prescrit, mais l'angiographie par résonance magnétique.

Mais dans ce cas, vous avez également besoin d'une paix intérieure complète du patient. Par conséquent, lors de la réalisation de l'angiographie chez les enfants, l'anesthésie générale est utilisée, ce qui est parfois utilisé pour les adultes.

Pour enfant

L’essentiel de la rhéoencéphalographie chez l’enfant est la difficulté pour celui-ci de s’exercer dans un état fixe et silencieux, les yeux fermés pendant un certain temps.
La procédure de dix minutes est parfois retardée d'une demi-heure car l'enfant bouge, bouge, commence à ouvrir les yeux.

Les enfants de la première année de vie de la tête REG sont pris dans un état somnolent 2 heures après avoir été nourris.

Ce que vous devez savoir pour l'enquête:

  • pendant la journée, isolez l'enfant de l'ordinateur et de la télévision;
  • Immédiatement avant l'examen, faites une longue promenade avec le bébé à l'air frais afin que toute activité reste à l'extérieur.
  • les enfants de plus d'un an doivent être préparés mentalement à la procédure, inventer un jeu;
  • si l'enfant comprend déjà le cas, il est recommandé d'emporter votre jouet préféré avec vous et de lui proposer de dormir un peu avec votre ami en peluche.
  • expliquer avec autorité qu'il est nécessaire de répondre à toutes les demandes du médecin;
  • vous ne pouvez pas blâmer le bébé, cela entraînera un déclin émotionnel;
  • n'oubliez pas de prendre les lingettes pour nettoyer le gel de la tête après la procédure.

Si l'enfant est trop agité et n'est pas en mesure de se conformer aux recommandations du médecin, l'examen reo-EG devra alors être abandonné.

La préparation

Comment se préparer à la procédure pour obtenir un résultat fiable:

  • à la veille de l'examen, refuser les médicaments susceptibles d'affecter le système vasculaire ou en accord avec le médecin;
  • pendant la journée, il est déconseillé de jouer sur l'ordinateur ou de regarder des films pouvant provoquer une excitation émotionnelle;
  • éviter le stress, la tension nerveuse;
  • le jour de la procédure, ne buvez pas de café fort, ni de thé, ne fumez pas;
  • juste avant l'examen, reposez-vous et détendez-vous pendant au moins 20 minutes;
  • prenez les lingettes pour enlever le gel.

À l'hôpital, la préparation est similaire. Le plus important est de savoir qu’il n’est pas dangereux pour la santé, ne paniquez pas et ne réfléchissez pas au résultat de l’étude à l’avance.

Interprétation des résultats de l'examen reoencéphalographique

Le rhéographe capture les ondes cycliques enregistrées en un battement de coeur.

La désignation des segments de la courbe:

  • anakrota - vague montante;
  • Katakrota - décroissant;
  • incisura suivie par une branche dicrotique - une transition en douceur entre elles.

Lors du décodage d'un rhéoencéphalogramme, de nombreux facteurs sont pris en compte - l'âge du patient, son amplitude, la pente de la vague, les indices de courbe. Ils déterminent le ton des vaisseaux sanguins ou des veines, la résistance et la force de la sortie du sang.
Le dossier est déchiffré par un spécialiste ayant reçu une formation et une certification qualifiées.
Il existe aujourd'hui un service gratuit et payant pour déchiffrer le résultat de la méthode REG en ligne, qui est effectué par des spécialistes de ce profil. Cependant, il est encore difficile d'évaluer l'efficacité de l'innovation.

Angiodystonic type REG

Le plus souvent, l'angiodystonie est diagnostiquée à l'adolescence et en âge de travailler. Son apparence s’explique par la présence d’un défaut dans la structure des parois du vaisseau.

Ce défaut entraîne une diminution de l'élasticité et une altération du tonus des petits vaisseaux dans un bassin donné. En conséquence, d'autres organes et systèmes souffrent: yeux, cœur, tractus gastro-intestinal, etc.

Dystonic

Peu différent du précédent. Elle se caractérise par une tendance à des changements réguliers du tonus vasculaire, souvent avec une prédominance d'hypotonie.

Le type dystonique avec des signes de dysfonctionnement veineux est accompagné d’un remplissage faible du pouls. Une congestion veineuse se forme souvent et la sortie veineuse est difficile.

Normotonique

Le type normotonique n'a pas de catégorie distincte. Il est généralement utilisé à la fin du diagnostic lorsqu'il est nécessaire de désigner le mélange de différents types avec diverses perturbations.

Hypertonique

Le type hypertensif présente une nette différence par rapport à ce qui précède. Avec une sortie veineuse réduite, cette anomalie est déterminée par une augmentation persistante du tonus du réseau vasculaire.
Il convient de noter que ce ne sont pas des maladies distinctes, mais les symptômes qui les accompagnent.

Ce qui est différent de l'analyse de l'EEG et de l'IRM

Le plus souvent, REG est confondu avec l'EEG, car les deux études sont réalisées à l'aide d'électrodes.

Quelle est la différence entre REG et EEG:

  • REG étudie l'état des vaisseaux sanguins et des vaisseaux sanguins;
  • L'EEG détermine la dynamique des neurones en mesurant leur activité dans une zone particulière du cerveau.

Vous ne pouvez pas poser la question qui choisit REG ou EEG. Ce sont des enquêtes séparées, indépendantes, indépendantes les unes des autres.

Si un REG examine des problèmes vasculaires, un EEG EEG est généralement prescrit pour détecter l'épilepsie, les syndromes convulsifs ou des maladies similaires.

La procédure est complètement différente. EEG prend beaucoup plus de temps (parfois plusieurs jours) et coûte beaucoup plus cher.

En règle générale, l'EEG est accompagné d'une surveillance vidéo avec enregistrement de la courbe sur des électroencéphalographes.

Une situation similaire quand ils demandent ce qui est mieux IRM ou REG. L'imagerie par résonance magnétique vous permet de considérer n'importe quel organe humain.

L'essence de la procédure est la capacité de visualiser les structures profondes du cerveau. MRI est très informatif et remplace complètement REG.

Cependant, en raison du fait que l'équipement est utilisé, une file d'attente coûteuse pour une enquête peut atteindre jusqu'à six mois.

Si nécessaire, une étude urgente est attribuée au REG, qui est le plus accessible et le plus omniprésent.
Un REG peut être utilisé comme méthode supplémentaire, similaire à l'échoencéphalographie - Echo Eg.
Un oscilloscope est utilisé pour echo ec. Le résultat de l'étude est un oscillogramme du cerveau, qui reflète l'activité de ses principales structures.

Autres méthodes de recherche

Selon l'OMS, 500 millions d'AVC et de crises vasculaires cérébrales sont répertoriés chaque année sur 100 millions.

Pour éviter des conséquences graves ou améliorer votre santé, il est nécessaire de consulter un médecin à temps et de procéder à des recherches sur le cerveau.

Quelle est la différence entre REG et EEG?

Qu'est-ce que REG et EEG? Ce sont des méthodes de diagnostic pour étudier les fonctions cérébrales utilisées dans la médecine moderne. Ils sont unis par l’accessibilité, l’absence de pénétration à travers la peau et la sécurité de l’exploitation.

Pourquoi un EEG est-il prescrit?

L'EEG consiste à examiner le cerveau en enregistrant ses biocourants. Les impulsions générées et réalisées par les neurones sont reflétées sur l'électroencéphalogramme, démontrant l'état de l'organe.

Les neurologues prescrivent une étude pour diagnostiquer des maladies graves:

  • gonflement;
  • dysfonctionnement des vaisseaux sanguins;
  • maux de tête persistants;
  • inflammation du cerveau;
  • l'épilepsie;
  • en pratique psychiatrique;
  • encéphalopathie;
  • diagnostic précoce des blessures.

L'avantage de cette technique est la possibilité de sa mise en œuvre pour le patient dans un état inconscient, l'absence de limite d'âge: convient à la fois aux enfants et aux femmes enceintes.

Détails électroencéphalographiques

L'électroencéphalographie est une méthode très informative de détermination des pathologies cérébrales avant l'apparition des symptômes cliniques.

EEG remplit les fonctions suivantes:

  1. facilite l'observation de la dynamique de la maladie;
  2. utilisé pour la correction du traitement en l'absence d'un effet positif;
  3. évalue le degré d’influence des médicaments qui suppriment la fonction du système nerveux sur l’activité cérébrale;
  4. Il montre des changements dans la structure et les fonctions des lésions cérébrales traumatiques.

Diagnostic de l'épilepsie par EEG

L'épilepsie peut survenir sans manifestations cliniques. En outre, la technique permet de classer les crises d'épilepsie à partir d'autres conditions, telles que l'évanouissement. Dans ce cas, l'EEG occupe la première place dans le diagnostic.

  • Un casque avec des électrodes, directement connectées à l'électroencéphalographe, est placé sur la tête du patient.
  • L'appareil enregistre l'activité électrique du cerveau à la surface du cuir chevelu.

La procédure ne se fait pas l'estomac vide, cela peut fausser les résultats de l'examen.

Si le diagnostic est posé lors de l'exacerbation d'une maladie chronique, n'arrêtez pas de prendre le médicament. Cela ne fera que compliquer la tâche. Par exemple, dans le cas de l'épilepsie peut provoquer une crise. L'EEG reflète l'activité fonctionnelle du cerveau.

Il est à noter qu'il existe des contre-indications à la procédure:

  • statut convulsif;
  • agitation psychomotrice incontrôlée.

Contrairement à l'EEG, le diagnostic rhéographique consiste en la dépendance du niveau de l'apport sanguin du lit vasculaire sur la résistance électrique des tissus.

Qui est le rhéoencéphalogramme montré?

La différence entre REG et EEG dans l’essence des méthodes. La rhéoencéphalographie (ci-après appelée REG) est utilisée pour surveiller la circulation cérébrale. L'état du flux sanguin est évalué en faisant passer un courant basse fréquence et haute fréquence à travers le tissu et en enregistrant la résistance électrique du tissu. En outre, cette méthode reçoit des informations sur l'emplacement exact des déviations dans le sang.

Dans quels cas est prescrit?

Le champ d’application de cette méthode est assez large, ce qui est un autre indicateur que le REG est différent de l’EEG. L'examen est informatif dans les conditions suivantes:

  • maux de tête prolongés avec localisation dans différentes parties de la tête;
  • des vertiges;
  • dystonie végétative;
  • avec acouphènes;
  • troubles de la mémoire;
  • évanouissement;
  • athérosclérose;
  • l'hypertension;
  • TBI (lésion cérébrale traumatique);
  • insuffisance vertébrobasilaire;
  • ostéochondrose de la colonne cervicale.

Le médecin peut prescrire cette procédure à titre de mesure préventive pour les personnes âgées, en particulier s'il existe des antécédents de maladie compliquée chronique. Cela aidera à éviter le développement d'une évolution indésirable de la maladie et à prévenir le développement de complications.

Avantages de la méthode

En utilisant cette méthode, le médecin évaluera de manière objective et précise:

  • l'intensité des vaisseaux sanguins;
  • leurs caractéristiques (élasticité, ton);
  • débit sanguin anormal;
  • le taux d'expansion des parois des vaisseaux sanguins;
  • débits veineux.

La méthode peut être utilisée comme méthode pour déterminer une circulation sanguine anormale dans les vaisseaux après une chirurgie ou un TBI.

Lors de l'enregistrement de REG, il est possible d'effectuer des tests fonctionnels (nitroglycérine et nicotine). Si, après la prise de nitroglycérine, l'écart des paramètres de la vague n'augmente pas de manière significative, nous parlons de la nature organique de la maladie.

Le rhéoencéphalogramme reflète l'image générale de l'état des vaisseaux. Avec cela, vous pouvez trouver des spécifications détaillées:

REG est souvent prescrit en association avec l'échographie ou l'EEG. L'électroencéphalogramme est considéré comme une méthode indépendante complète pour le diagnostic des pathologies cérébrales.

Le rhéoencéphalogramme peut être de trois types:

  1. Hypertensive - augmentation persistante du tonus des vaisseaux sanguins du cerveau et altération du débit sanguin veineux.
  2. Dystonique - fluctuations tonales régulières: l'hypertonus est associé à un remplissage insuffisant du pouls et inversement, à une pression réduite.
  3. La dystonie de type vasculaire - ressemble symptomatiquement à la version précédente, cependant, des déviations de la norme se produisent en raison de défauts dans la structure des vaisseaux, par exemple, avec la tortuosité de ces derniers. Dans ce cas, le tableau clinique est causé par des anomalies vasculaires: l'élasticité des vaisseaux sanguins est perturbée et les tissus cérébraux souffrent d'insuffisance d'oxygène par manque de nutrition.

Le graphique du rhéoencéphalogramme montre les modifications de la circulation sanguine.

Comment c'est fait?

La règle de base de la rhéographie est d'éviter les facteurs qui déclenchent le tonus vasculaire et l'augmentation de la pression. À la veille, vous ne devriez pas exciter le système nerveux (stress, café, tabac, alcool). Dormez au moins 8 heures pour calmer le patient 15 minutes de silence avant le diagnostic.

Les algorithmes pour EEG et REG sont presque les mêmes. Mais lors de l'exécution du REG, le patient est invité à tourner la tête à gauche et à droite afin d'évaluer l'état de la circulation sanguine. Les résultats sont enregistrés sur un film de rhéoencéphalogramme.

Qu'est-ce qui est préféré?

Pour comprendre ce qu'il faut choisir parmi les méthodes, vous devez savoir en quoi consistent REG et EEG et quelles sont leurs caractéristiques. L'EEG reflète l'activité électrique du cerveau et l'électroencéphalogramme montre des modifications pathologiques dans l'ensemble du cerveau. Un REG évalue le flux sanguin et le flux sanguin vers le corps et la nature de son apport sanguin. C'est la différence entre le REG et l'EEG.

Par conséquent, la question: "Quoi de mieux, REG ou EEG" n'a pas de réponse définitive. Le but de la nomination et les possibilités de l'enquête sont ce qui distingue REG et EEG. Mais dans le complexe, ces études se complètent et démontrent non pas une différence, mais une image de la maladie sous plusieurs angles.

Où être testé?

Les programmes REG et EEG peuvent être effectués dans des centres médicaux spécialisés, ainsi que dans des établissements pour malades hospitalisés des établissements publics.

EEG et REG - c'est ce qui permet une évaluation objective de l'état du patient, en aidant le médecin à diagnostiquer et à contrôler le traitement. Rappelez-vous que le diagnostic précoce de la maladie réduit considérablement le risque de complications.

Eeg et reg

Quelle est la différence entre REG et EEG?

Qu'est-ce que REG et EEG? Ce sont des méthodes de diagnostic pour étudier les fonctions cérébrales utilisées dans la médecine moderne. Ils sont unis par l’accessibilité, l’absence de pénétration à travers la peau et la sécurité de l’exploitation.

EEG (à gauche) et REG (à droite)

Pourquoi un EEG est-il prescrit?

L'EEG consiste à examiner le cerveau en enregistrant ses biocourants. Les impulsions générées et réalisées par les neurones sont reflétées sur l'électroencéphalogramme, démontrant l'état de l'organe.

Les neurologues prescrivent une étude pour diagnostiquer des maladies graves:

  • gonflement;
  • dysfonctionnement des vaisseaux sanguins;
  • maux de tête persistants;
  • inflammation du cerveau;
  • l'épilepsie;
  • en pratique psychiatrique;
  • encéphalopathie;
  • diagnostic précoce des blessures.

L'avantage de cette technique est la possibilité de sa mise en œuvre pour le patient dans un état inconscient, l'absence de limite d'âge: convient à la fois aux enfants et aux femmes enceintes.

Détails électroencéphalographiques

L'électroencéphalographie est une méthode très informative de détermination des pathologies cérébrales avant l'apparition des symptômes cliniques.

EEG remplit les fonctions suivantes:

  1. facilite l'observation de la dynamique de la maladie;
  2. utilisé pour la correction du traitement en l'absence d'un effet positif;
  3. évalue le degré d’influence des médicaments qui suppriment la fonction du système nerveux sur l’activité cérébrale;
  4. Il montre des changements dans la structure et les fonctions des lésions cérébrales traumatiques.

Diagnostic de l'épilepsie par EEG

L'épilepsie peut survenir sans manifestations cliniques. En outre, la technique permet de classer les crises d'épilepsie à partir d'autres conditions, telles que l'évanouissement. Dans ce cas, l'EEG occupe la première place dans le diagnostic.

  • Un casque avec des électrodes, directement connectées à l'électroencéphalographe, est placé sur la tête du patient.
  • L'appareil enregistre l'activité électrique du cerveau à la surface du cuir chevelu.

La procédure ne se fait pas l'estomac vide, cela peut fausser les résultats de l'examen.

Si le diagnostic est posé lors de l'exacerbation d'une maladie chronique, n'arrêtez pas de prendre le médicament. Cela ne fera que compliquer la tâche. Par exemple, dans le cas de l'épilepsie peut provoquer une crise. L'EEG reflète l'activité fonctionnelle du cerveau.

Il est à noter qu'il existe des contre-indications à la procédure:

  • statut convulsif;
  • agitation psychomotrice incontrôlée.

Contrairement à l'EEG, le diagnostic rhéographique consiste en la dépendance du niveau de l'apport sanguin du lit vasculaire sur la résistance électrique des tissus.

Qui est le rhéoencéphalogramme montré?

La différence entre REG et EEG dans l’essence des méthodes. La rhéoencéphalographie (ci-après appelée REG) est utilisée pour surveiller la circulation cérébrale. L'état du flux sanguin est évalué en faisant passer un courant basse fréquence et haute fréquence à travers le tissu et en enregistrant la résistance électrique du tissu. En outre, cette méthode reçoit des informations sur l'emplacement exact des déviations dans le sang.

Dans quels cas est prescrit?

Le champ d’application de cette méthode est assez large, ce qui est un autre indicateur que le REG est différent de l’EEG. L'examen est informatif dans les conditions suivantes:

  • maux de tête prolongés avec localisation dans différentes parties de la tête;
  • des vertiges;
  • dystonie végétative;
  • avec acouphènes;
  • troubles de la mémoire;
  • évanouissement;
  • athérosclérose;
  • l'hypertension;
  • TBI (lésion cérébrale traumatique);
  • insuffisance vertébrobasilaire;
  • ostéochondrose de la colonne cervicale.

Le médecin peut prescrire cette procédure à titre de mesure préventive pour les personnes âgées, en particulier s'il existe des antécédents de maladie compliquée chronique. Cela aidera à éviter le développement d'une évolution indésirable de la maladie et à prévenir le développement de complications.

Avantages de la méthode

En utilisant cette méthode, le médecin évaluera de manière objective et précise:

  • l'intensité des vaisseaux sanguins;
  • leurs caractéristiques (élasticité, ton);
  • débit sanguin anormal;
  • le taux d'expansion des parois des vaisseaux sanguins;
  • débits veineux.

La méthode peut être utilisée comme méthode pour déterminer une circulation sanguine anormale dans les vaisseaux après une chirurgie ou un TBI.

Lors de l'enregistrement de REG, il est possible d'effectuer des tests fonctionnels (nitroglycérine et nicotine). Si, après la prise de nitroglycérine, l'écart des paramètres de la vague n'augmente pas de manière significative, nous parlons de la nature organique de la maladie.

Le rhéoencéphalogramme reflète l'image générale de l'état des vaisseaux. Avec cela, vous pouvez trouver des spécifications détaillées:

REG est souvent prescrit en association avec l'échographie ou l'EEG. L'électroencéphalogramme est considéré comme une méthode indépendante complète pour le diagnostic des pathologies cérébrales.

REG permet de révéler le fait de violation de la circulation cérébrale

Le rhéoencéphalogramme peut être de trois types:

  1. Hypertensive - augmentation persistante du tonus des vaisseaux sanguins du cerveau et altération du débit sanguin veineux.
  2. Dystonique - fluctuations tonales régulières: l'hypertonus est associé à un remplissage insuffisant du pouls et inversement, à une pression réduite.
  3. La dystonie de type vasculaire - ressemble symptomatiquement à la version précédente, cependant, des déviations de la norme se produisent en raison de défauts dans la structure des vaisseaux, par exemple, avec la tortuosité de ces derniers. Dans ce cas, le tableau clinique est causé par des anomalies vasculaires: l'élasticité des vaisseaux sanguins est perturbée et les tissus cérébraux souffrent d'insuffisance d'oxygène par manque de nutrition.

Le graphique du rhéoencéphalogramme montre les modifications de la circulation sanguine.

Comment c'est fait?

La règle de base de la rhéographie est d'éviter les facteurs qui déclenchent le tonus vasculaire et l'augmentation de la pression. À la veille, vous ne devriez pas exciter le système nerveux (stress, café, tabac, alcool). Dormez au moins 8 heures pour calmer le patient 15 minutes de silence avant le diagnostic.

Les algorithmes pour EEG et REG sont presque les mêmes. Mais lors de l'exécution du REG, le patient est invité à tourner la tête à gauche et à droite afin d'évaluer l'état de la circulation sanguine. Les résultats sont enregistrés sur un film de rhéoencéphalogramme.

Qu'est-ce qui est préféré?

Pour comprendre ce qu'il faut choisir parmi les méthodes, vous devez savoir en quoi consistent REG et EEG et quelles sont leurs caractéristiques. L'EEG reflète l'activité électrique du cerveau et l'électroencéphalogramme montre des modifications pathologiques dans l'ensemble du cerveau. Un REG évalue le flux sanguin et le flux sanguin vers le corps et la nature de son apport sanguin. C'est la différence entre le REG et l'EEG.

EEG et REG ont des sujets d'étude différents.

Par conséquent, la question: "Quoi de mieux, REG ou EEG" n'a pas de réponse définitive. Le but de la nomination et les possibilités de l'enquête sont ce qui distingue REG et EEG. Mais dans le complexe, ces études se complètent et démontrent non pas une différence, mais une image de la maladie sous plusieurs angles.

Où être testé?

Les programmes REG et EEG peuvent être effectués dans des centres médicaux spécialisés, ainsi que dans des établissements pour malades hospitalisés des établissements publics.

EEG et REG - c'est ce qui permet une évaluation objective de l'état du patient, en aidant le médecin à diagnostiquer et à contrôler le traitement. Rappelez-vous que le diagnostic précoce de la maladie réduit considérablement le risque de complications.

Électroencéphalographie (EEG) et rhéoencéphalographie (REG): méthodes de recherche

Électroencéphalographie (EEG)

L'électroencéphalographie (EEG) est une méthode abordable et sans danger pour examiner le cerveau en enregistrant les biocourants du cerveau. Les neurones - les principaux éléments du système nerveux central (et du cerveau, notamment) - sont capables de générer et de conduire des impulsions électriques, qui sont enregistrées par un électroencéphalographe.

Cette méthode revêt une grande importance pour la détection précoce des lésions, des tumeurs, des maladies vasculaires et inflammatoires du cerveau et de l'épilepsie. De plus, il s’agit de la seule étude neurologique en ambulatoire, réalisée lors de crises de perte de conscience.

Dans notre clinique, l'électroencéphalographie est réalisée par des neuroscientifiques hautement qualifiés possédant une vaste expérience pratique du travail avec des patients de différents groupes d'âge.

L'EEG est absolument inoffensif et ne présente aucune contre-indication. Il est donc utilisé chez les patients de tout âge, enfants et personnes âgées.

L'électroencéphalographie est une étude très informative qui reflète l'état fonctionnel du cortex, les structures sous-corticales du cerveau, ainsi que des interactions complexes cortico-sous-corticales, y compris une pathologie cachée de maladies qui ne se sont pas encore manifestées dans le contexte de la santé clinique complète du sujet.

L'EEG vous permet de suivre l'évolution de la maladie dans le temps, de corriger le traitement si nécessaire, d'évaluer l'effet du traitement médicamenteux (surdosage ou annulation de neuroleptiques, de tranquillisants, de barbituriques, d'antidépresseurs) sur l'activité cérébrale. Contrairement aux études de CT et d'IRM, l'EEG détecte les modifications structurelles et fonctionnelles (réversibles) qui persistent longtemps dans le cerveau, par exemple après une lésion cérébrale traumatique légère.

Le rôle de l'EEG dans le diagnostic de l'épilepsie

L'EEG est la méthode de diagnostic la plus importante pour l'épilepsie. Chaque année, on enregistre de 20 à 120 000 nouveaux cas d’épilepsie (en moyenne 70 à 100 000). Dans les seuls pays de la CEI, environ 2,5 millions de personnes souffrent de cette maladie. L'épilepsie est souvent associée à d'autres maladies telles que la paralysie cérébrale, les syndromes chromosomiques, les maladies métaboliques héréditaires. La fréquence de l'épilepsie, par exemple, chez les patients atteints de paralysie cérébrale peut aller jusqu'à 33%.

Un neurologue / neurophysiologiste expérimenté, selon les résultats d'un EEG, peut confirmer le diagnostic "d'épilepsie". De plus, des maladies sont récemment devenues courantes, survenant sans manifestations cliniques, mais pour lesquelles l'activité pathologique cérébrale est caractéristique, ce qui perturbe considérablement ses travaux (par exemple, l'encéphalopathie épileptique). Dans de tels cas, c’est l’EEG qui constitue la principale méthode de recherche.

Technique d'électroencéphalographie

L'EEG est totalement inoffensif et indolore. Pendant l'examen, le patient est confortablement assis sur une chaise. À l'aide d'un casque spécial, de petites électrodes sont fixées à la tête, reliées par des fils à un électroencéphalographe. L'appareil amplifie les biopotentiels obtenus à partir des capteurs des centaines de milliers de fois et les écrit dans la mémoire de l'ordinateur.

Une formation spéciale pour l'EEG n'est pas nécessaire, mais plusieurs recommandations sont formulées. Il est important que le patient n’ait pas faim pendant l’étude, car cela pourrait entraîner des modifications de l’EEG. Et vous devriez vous laver les cheveux à la veille de l'étude - cela permettra un meilleur contact des électrodes avec le cuir chevelu et, en conséquence, les résultats seront plus fiables. Vous ne devez pas abandonner le médicament habituel, car il peut provoquer des attaques et même un épistate.

L’interprétation des résultats EEG peut dépendre de l’âge du patient, des médicaments qu’il a pris, de la présence de tremblements de la tête et des membres, d’une déficience visuelle, de défauts de la tête, etc.

Capacités de diagnostic de l'EEG

En utilisant EEG, vous pouvez:

  • distinguer les crises d'épilepsie des crises non épileptiques et les classer;
  • établir des zones cérébrales responsables de provoquer des attaques;
  • suivre la dynamique de l'action des drogues;
  • évaluer l'état fonctionnel du cerveau (même en l'absence de modifications de la TDM cérébrale);
  • résoudre la question de l'aptitude professionnelle (la découverte de phénomènes épileptiformes sert de base pour la sélection de professions liées à la conduite, nécessitant une attention constante et une réponse rapide aux situations et aux incitatifs qui surviennent dans des conditions de risque accru).

Indications pour EEG:

  • l'épilepsie et d'autres types de paroxysmes;
  • tumeurs cérébrales;
  • blessures à la tête;
  • maladies vasculaires;
  • maladies inflammatoires;
  • lésion cérébrale dégénérative;
  • maux de tête;
  • maladies dysontogénétiques;
  • maladies héréditaires du système nerveux central;
  • troubles fonctionnels de l'activité nerveuse (névrose, neurasthénie, névrose à mouvement obsessionnel, somnambulisme, etc.)
  • pathologie psychiatrique;
  • encéphalopathies de différentes origines (vasculaire, post-traumatique, toxique);
  • états post-réanimation dus à une pathologie somatique.

Dans notre clinique, nous appliquons la dernière méthode d'entraînement BOS-EEG, qui inclut l'élimination de l'électroencéphalogramme, qui enregistre les principaux rythmes du cerveau (alpha, bêta, delta, tétarithmes). L'évaluation EEG (électroencéphalogramme) est effectuée par un neurologue neurophysiologiste expérimenté. Elle se termine par les caractéristiques de la rythmique cérébrale et par la distribution des biopotentiels dans différentes zones du cortex cérébral. En fonction des indications, le cours de formation BOS-EEG nécessaire est sélectionné (relaxation, activation, etc.).

Rhéoencéphalographie (REG) - diagnostic des vaisseaux cérébraux

La rhéoencéphalographie est une méthode non invasive, sûre et indolore qui vous permet de surveiller l’état de la circulation cérébrale en vous basant sur l’enregistrement de la résistance électrique variable des tissus lorsqu'un courant électrique de basse fréquence et de basse fréquence les traverse.

Indications de rhéoencéphalographie:

Caractéristiques rhéoencéphalographiques

  • REG fournit des informations:
    • sur l'intensité de l'apport sanguin cérébral;
    • sur l'état de ton et l'élasticité des vaisseaux sanguins;
    • l'intensité du débit veineux de la cavité crânienne;
    • sur les lésions des vaisseaux cérébraux;
    • sur la circulation cérébrale dans la période postopératoire et avec une lésion cérébrale traumatique.
  • L'étude évalue le flux sanguin vers le cerveau et son écoulement. Il existe des indicateurs normaux de REG et des indicateurs avec des écarts. Chaque écart par rapport à la norme correspond à son propre type de mal de tête et à sa méthode de traitement. Tenir le REG avant et après le traitement vous permet d'évaluer l'efficacité de la méthode de traitement choisie.
  • L'utilisation d'essais fonctionnels spéciaux dans les études permet de différencier les changements fonctionnels et organiques. Les échantillons les plus couramment utilisés sont les tours et les inclinaisons de la tête, l'hyperventilation. Les changements aigus de la pression artérielle sont reflétés dans le rhéoencéphalogramme en modifiant le ton et même le niveau de remplissage sanguin du pouls, ce qui doit également être pris en compte lors de l'analyse de l'étude.
  • REG diagnostique de telles maladies objectivantes difficiles, telles que la dystonie vasculaire (il se manifeste par une image de tonus vasculaire instable), des lésions vasculaires aiguës et chroniques (rupture des principaux vaisseaux), des troubles aigus de la circulation cérébrale et leurs conséquences, une insuffisance vertébrobasilaire, etc.

Le neurologue, neurophysiologiste de notre clinique utilise dans son travail les techniques les plus modernes, telles que la méthode de rétroaction biologique (BOS). Le but de la méthode est de développer les compétences d’autorégulation d’une personne. Grâce à une formation dispensée par un spécialiste compétent, les patients apprendront à gérer leur état psycho-émotionnel: à se détendre, à faire face au stress, aux peurs, à la dépression et à la fatigue. Aller

Quelle est la différence entre EEG et REG?

Accueil »Méthodes» Electroencéphalographie: les différences de la procédure par rapport au REG

Electroencéphalographie (ci-après appelée EEG) - analyse du cerveau en enregistrant des flux biologiques d'un organe humain. Cette méthode est simple et totalement sûre, elle a une grande influence sur la capacité de détecter des problèmes cérébraux à un stade précoce. L'EEG est le seul moyen d'examiner un patient qui a perdu conscience. L'électroencéphalographie ne cause aucun préjudice aux personnes. Elle n'a pas de contre-indications et d'effets secondaires, il est prescrit aux personnes de tout âge.

L'EEG véhicule un grand flux d'informations, qui montre l'état fonctionnel du cortex cérébral. Avec son aide, une pathologie est révélée qui est cachée aux yeux des médecins et ne s'est manifestée qu’à un certain moment. Grâce à l'EEG, il est possible de suivre l'évolution de la maladie dans un certain délai, ce qui permet de corriger la procédure de traitement. L'étude montre comment les médicaments affectent l'évolution de la maladie et le niveau de santé général. À ce stade, une surdose de certains médicaments ou leur effet insuffisant sur l'activité cérébrale est détecté.

La valeur de l'électroencéphalographie dans l'étude de l'épilepsie

L'électroencéphalographie joue un rôle clé dans l'étude de l'épilepsie chez les patients. Chaque année, environ 100 000 nouveaux cas d'occurrence de cette maladie sont enregistrés dans le monde. L'épilepsie est souvent associée à la paralysie cérébrale.

L'électroencéphalographie permet aux neuroscientifiques de parler en toute confiance de la présence d'une "épilepsie" chez un patient. De plus, grâce à l'EEG, l'activité pathologique du cerveau est détectée à un stade précoce, ce qui crée des difficultés pour son fonctionnement normal.

Technique d'implémentation électroencéphalographique

EEG ne porte pas le mal et la douleur pour le patient. Pour effectuer un examen, le patient est placé dans un fauteuil confortable. Ensuite, avec un casque, une pluralité d'électrodes sont attachées à une personne dans la région de la tête, qui sont connectées au dispositif avec des fils. Lors de l'analyse du cerveau, l'appareil amplifie plusieurs fois les impulsions biologiques des capteurs et enregistre les résultats obtenus à l'aide d'un ordinateur.

Pour subir un EEG, une préparation n'est pas nécessaire. Il vous suffit de suivre quelques règles simples:

  1. Le patient ne devrait pas avoir de fortes sensations de la tête au moment de l'examen. Il y a une forte probabilité que cela conduise à des résultats EEG incorrects.
  2. Les patients doivent se laver les cheveux avant de subir une électroencéphalographie. Cela créera les meilleures conditions pour le contact des électrodes avec la surface de la tête. De ce fait, les résultats de l'étude seront plus précis.
  3. Avant de vous rendre chez le médecin, retirez les bijoux et dissolvez les cheveux.
  4. N'arrêtez pas de prendre des médicaments au moment de l'étude du cerveau, car cela déloge le corps de son état habituel et provoque le déclenchement d'une attaque.

Les résultats obtenus doivent être interprétés en tenant compte de l'âge du patient, des maladies existantes, du nom des médicaments précédemment prescrits par les médecins.

Avantages de l'électroencéphalographie

En utilisant l'EEG, les médecins effectuent les actions suivantes:

  • évaluer les crises d'épilepsie en fonction de leur classification;
  • identifier les zones du cerveau où se produisent les crises épileptiques;
  • suivre la dynamique de l'impact des drogues sur l'activité cérébrale humaine;
  • donner des réponses sur l'aptitude professionnelle d'une personne, car la présence de l'épilepsie deviendra un obstacle pour une personne qui postule à un emploi associé à la conduite de véhicules, qui requiert de la persévérance et de la concentration.

L'électroencéphalographie est prescrite aux patients prédisposés à l'épilepsie, à des maladies du système cardiovasculaire, à des douleurs persistantes à la tête et à des troubles du système nerveux.

Pour obtenir le bon résultat de l'étude, le patient est placé dans une cellule. Pour identifier l'épilepsie cachée, créer une lumière vive dans la pièce, augmentez l'effet sonore dans la pièce. Le patient est endormi, puis réveillé au bout d'un moment. L'allumage et l'extinction fréquents de la lumière affectent le système nerveux humain. Ils essaient donc de réveiller l'épilepsie latente, le cas échéant. La durée d'une procédure est d'au moins 45 minutes. Dans les cas graves, cette procédure atteint 120 minutes. Après avoir traversé l'EEG, le patient reprend sa routine quotidienne habituelle.

À la veille du passage de l'EEG, dormez bien et gagnez en force pour le diagnostic. Avant de commencer la procédure, la personne devrait être au repos pendant environ 20 minutes. Dans ce cas, obtenez des résultats de qualité.

L'EEG provoque une situation stressante chez une personne. Par conséquent, si un enfant agit comme un objet à étudier pour ne pas en avoir peur, un entretien préliminaire est organisé avec lui dans le cadre duquel la procédure à venir sera décrite.

Rhéoencéphalographie

La rhéoencéphalographie (ci-après appelée REG) diagnostique les vaisseaux cérébraux. Tout comme l'EEG, il est absolument sans danger pour les malades et ne leur fait aucun mal. Cette méthode contrôle l'état de la circulation du sang dans la région de la tête. Pendant l'analyse, la résistance électrique du tissu est enregistrée.

Parmi les raisons pour lesquelles utiliser la réoencéphalographie, comprennent:

  • douleur intense persistante à la tête;
  • présence d'acouphènes;
  • perte de mémoire; chutes régulières dans un évanouissement.

La raison principale est la présence de l'herbe crânienne patiente.

Fonctionnalité rhéoencéphalographique

Que peut faire un REG pour le rendre de plus en plus populaire dans le diagnostic des maladies du cerveau?

Grâce au REG, les médecins reçoivent de nombreuses informations sur l'intensité du remplissage sanguin dans le cerveau du patient, l'élasticité des vaisseaux humains, les vaisseaux affectés dans la tête.

En utilisant la rhéoencéphalographie, les médecins ont une chance de détecter la dystonie vasculaire à un stade précoce. Cela s’avère être dû au fait qu’une image instable du tonus vasculaire apparaît sur les images. Détecter les lésions aiguës des vaisseaux sanguins.

REG est différent en ce sens qu'il se concentre sur les vaisseaux du cerveau. En outre, la procédure REG est beaucoup plus courte et ne dépasse pas 10 minutes.

REG et EEG - y a-t-il une différence?

Ces deux méthodes de recherche sont courantes dans l’examen du cerveau humain. Dans le même temps, utilisez l’EEG pour une évaluation plus précise de la pathologie du cerveau. Cela est particulièrement utile lorsque l’épilepsie est diagnostiquée chez un patient. L’EEG est souvent le principal moyen de mener des recherches. Les méthodes restantes sont concomitantes et sont généralement formelles.

C'est important. Actions EEG plus étendues que REG. En utilisant l'EEG, les médecins ont la possibilité d'identifier un plus grand nombre de pathologies qu'avec l'utilisation de REG.

En cas de perte de conscience, de maux de tête fréquents et de fatigue intense sur une courte période, il est préférable d'utiliser l'EEG comme méthode ayant fait ses preuves du meilleur côté.

Pour faire le bon choix de la méthode de recherche, il faut partir du type de processus pathologique sur lequel reposent de grandes suspicions. Il existe des cas où EEG et REG se complètent avec une efficacité maximale. Dans ces cas, les deux méthodes sont utilisées dans un état complexe. Cela fera un diagnostic précis dès que possible.

Contre-indications

La recherche sur le cerveau est contre-indiquée pendant les périodes où une femme se prépare à devenir mère. Avec un mauvais état de la peau avant de faire fonctionner les électrodes, il est impossible de réaliser REG et EEG.

L'échec complet du client à se soumettre à des tests ne contribue pas non plus à l'amélioration de l'intervention thérapeutique. Récemment, une maladie de la peau et des cheveux dans les zones de la tête, où elle est supposée attacher des électrodes à une personne, ne contribue pas non plus au traitement efficace du patient.

EEG et REG aident les prestataires de soins de santé à prévenir les maladies du cerveau rapidement. Avec le temps, la pathologie révélée aidera à éviter de graves problèmes de cerveau humain et à permettre un traitement rapide. En général, ce sont des facteurs vitaux qui aideront une personne à sauver sa vie inestimable. EEG et REG donnent des réponses précises aux manifestations de la pathologie cérébrale. Un traitement adéquat sera une bouée de sauvetage pour les personnes atteintes de ces maladies.

Conclusion

À ce jour, des établissements médicaux privés et publics réalisent des études similaires. Sur la base des informations reçues, les médecins établissent un diagnostic précis et lancent le processus de traitement d'une personne en particulier.

Avant de vous soumettre à une étude du cerveau par électroencéphalographie ou rhéoencéphalographie, consultez votre médecin. De son avis, cela dépend de laquelle de ces méthodes convient au patient.

Différence entre REG et EEG

REG et EEG sont les méthodes utilisées pour évaluer l'état du cerveau. Qu'est-ce que chaque examen, dans quels cas il est utilisé et en quoi le REG diffère-t-il de l'EEG? Ceci est expliqué ci-dessous.

La rhéoencéphalographie (REG) est une procédure médicale visant à examiner les vaisseaux cérébraux.

L'électroencéphalographie (EEG) est une méthode utilisée lorsqu'il est nécessaire d'évaluer l'activité cérébrale.

La comparaison

Les deux types d'examens sont non invasifs. Les patients ne doivent pas souffrir. Il n'y a également aucune raison d'avoir peur des conséquences négatives. Dans les deux cas, les électrodes sont attachées à la tête de manière spéciale et toutes les données sont enregistrées à l'aide d'instruments appropriés. Les images capturées sur la bande sous forme de courbes sont ensuite décodées par un spécialiste. Les informations peuvent également être affichées sur un écran d'ordinateur.

Quelle est la différence entre REG et EEG? En quoi spécifiquement dans chaque cas est le sujet d'étude. La rhéoencéphalographie est axée sur l'étude des vaisseaux sanguins. La procédure vous permet de déterminer l’élasticité et la durabilité des parois, la présence de lésions et de croissances du cholestérol sur ces éléments et la propension à la thrombose. La circulation sanguine est également évaluée. La façon dont les vaisseaux sont remplis est enregistrée, ainsi que le flux veineux sortant au bon moment. Les données obtenues deviennent des lignes directrices pour rechercher les causes des maladies et un diagnostic précoce.

Quand peut-on nommer REG? Si la tête est souvent douloureuse ou étourdie, la pression augmente régulièrement. En conséquence, le développement de l'hypertension, la dystonie, l'athérosclérose et d'autres maladies est souvent détecté. De plus, la rhéoencéphalographie aide non seulement à identifier la pathologie, mais également à vérifier l'efficacité de la méthode de traitement choisie dans une situation donnée. Il est également démontré que cette procédure permet de surveiller l’état d’une personne après une opération ou une blessure grave.

Quelle est la différence entre REG et EEG? Le fait que ce dernier vise à enregistrer l'activité du cerveau. L'électroencéphalographie est une méthode très informative basée sur le piégeage des biocourants sortants. Cet examen montre des modifications pathologiques dans le cerveau. Il devient utile quand il est nécessaire de trouver la cause des évanouissements et des états convulsifs, en violation du sommeil, du retard de développement.

L'EEG peut détecter les tumeurs cérébrales, déterminer la localisation de l'inflammation et détecter les troubles fonctionnels. Cette procédure est indispensable dans le diagnostic de l'épilepsie. L'électroencéphalographie est utilisée pour calculer les zones d'où proviennent les crises. Des recherches similaires sont également menées pour contrôler l'évolution des maladies du cerveau et corriger les actions thérapeutiques. Dans certains cas, un EEG est prescrit, résolvant la question de la compétence. Ceci s’applique aux activités qui nécessitent une réponse rapide et à un risque accru.