Diagnostic et traitement de la cardiopathie ischémique chronique

La cardiopathie ischémique chronique est provoquée par un grand nombre de plaques de cholestérol qui modifient les parois des artères qui acheminent le sang au cœur. En conséquence, le muscle cardiaque commence à manquer de substances nécessaires à sa pleine activité.

Le DHI peut survenir sous forme chronique ou aiguë, présenter une myriade de manifestations cliniques et de pronostics de développement différents.

Raisons

Étant donné que cette pathologie est très courante dans les pays développés, elle a fait l’objet d’une étude approfondie afin d’établir les facteurs de sa survenue. Ainsi, la principale cause d'ischémie myocardique est l'athérosclérose, c'est-à-dire le processus de dépôt de complexes lipidiques et protéiques sur les parois des artères. Au fil du temps, ils commencent à devenir une plaque athéroscléreuse, ce qui entrave le flux sanguin, rendant la lumière du vaisseau étroite et difficile à passer.

Bien sûr, tout cela n’est pas pris de nulle part. L'athérosclérose est la conséquence d'une mauvaise écologie, de mauvais choix de mode de vie, de mauvaises habitudes alimentaires, de la consommation d'aliments gras, du tabagisme et même d'une hérédité négative.

Il existe également une certaine liste de facteurs qui augmentent le risque de formes chroniques de coronaropathie:

  1. Augmentation de la concentration de cholestérol dans le sang.
  2. L'habitude consomme des aliments gras avec des glucides faciles à digérer.
  3. Aversion pour le sport ou réticence à maintenir un style de vie actif.
  4. Dépendance néfaste à fumer ou à boire.
  5. Maladies accompagnées de modifications du processus de métabolisme. En d'autres termes, le risque d'ischémie est beaucoup plus élevé chez les diabétiques, les personnes de grande taille ou les patients souffrant de dysfonctionnements de la thyroïde.
  6. Sexe et catégorie d'âge. Par exemple, la maladie coronarienne devient souvent le compagnon des hommes plus âgés.
  7. Santé psychologique et émotionnelle. Le stress et la tension fréquents provoquent des problèmes cardiaques.

Formes et types de cardiopathies congénitales

Aujourd'hui, les médecins disposent d'une liste assez étendue de variétés ischémiques. Il peut être soumis:

  • troubles du rythme cardiaque;
  • angine ou tension spontanée;
  • mort coronaire brutale;
  • cardiosclérose après une crise cardiaque;
  • déficit de la circulation sanguine;
  • ischémie du myocarde sous forme indolore et bien plus encore.

Les signes de pathologie sont très variés et dépendent totalement de la forme sous laquelle se produit l'ischémie. Habituellement, une personne ressent:

  • douleur apparaissant dans la poitrine et réagissant à l'épaule ou au bras gauche;
  • sensation d'oppression ou de lourdeur dans la poitrine;
  • essoufflement accompagnant même un effort physique minimal;
  • apparition rapide de fatigue.

La mort coronaire soudaine, qui survient immédiatement ou dans les 6 heures qui suivent le moment de l'attaque, s'accompagne des symptômes suivants:

  • perte de conscience;
  • cessation des muscles respiratoires et cardiaques;
  • pupilles dilatées.

Une telle condition nécessite une intervention médicale urgente. Mais même avec les premiers secours, une chance de survivre n’est que chez 20% des patients.

De plus, une mort coronaire subite pourrait bien dépasser les jeunes qui ont déjà eu des spasmes asymptomatiques des artères coronaires.

Diagnostics

Une ischémie chronique ou débutante du cœur peut être établie de nombreuses façons. Les plus simples et les plus informatifs sont les suivants:

  1. Une enquête approfondie de la personne qui a demandé à la clinique, une analyse en profondeur des informations obtenues, la collecte de biomatériau pour une étude en laboratoire et le classement des plaintes concernant la santé.
  2. Examen superficiel du patient pour détecter un œdème ou modifier la couleur de la peau.
  3. Écouter le muscle cardiaque avec un outil spécial - un stéthoscope.
  4. Tester une personne à l'aide d'efforts physiques pendant et après quoi le cœur est surveillé.

Un diagnostic plus précis est obtenu par des méthodes instrumentales. Ils fournissent également des informations complètes sur la forme et le stade de la maladie, sur la complexité de la maladie et sur les meilleurs moyens de la traiter. Le plus couramment utilisé:

  1. Etude biochimique du sang en laboratoire. C'est l'occasion d'établir la présence dans le biomatériau d'enzymes spécifiques, de symptômes d'inflammation et de troubles du métabolisme lipidique.
  2. Électrocardiographie, qui est considéré comme le plus informatif.
  3. Coronarographie, qui prévoit l'introduction dans le sang d'une substance de couleur contrastante. Grâce à cette méthode, l’emplacement et l’ampleur des dépôts de cholestérol dans les artères, le degré de rétrécissement de ces derniers et d’autres indicateurs importants sont précisés.
  4. Échocardiographie, qui identifie les violations existantes dans le travail de certains départements du myocarde.

Traitement

Le traitement de la maladie cardiaque ischémique chronique du cœur peut non seulement améliorer la qualité de la vie, mais également augmenter le nombre d’années qui lui sont attribuées. Atténuer l'état de santé peut être une façon médicale ou conservatrice.

Le point le plus important, sans lequel aucune méthode de traitement de la maladie coronarienne ne peut être pratiquée, consiste à modifier le régime alimentaire et à ajuster la liste des aliments consommés. Le patient devra abandonner complètement ses cigarettes, son alcool, ses aliments gras et ses aliments riches en glucides. Si la maladie est compliquée par la présence d'un excès de poids, vous devrez alors surveiller l'apport calorique et son apport quotidien.

En fait, la nutrition doit être riche en fibres, huiles végétales, fruits de mer, fruits et légumes. Comme le myocarde frappé doit être adapté aux nouvelles conditions de fonctionnement, des exercices de physiothérapie concomitants sont tout simplement nécessaires. Il peut être présenté sous forme de promenades à pied ou d'exercices sous la supervision d'un spécialiste.

Le traitement médicamenteux des cardiopathies congénitales consiste à prendre des médicaments qui peuvent prévenir ou éliminer complètement les attaques. La liste finale des médicaments et leur posologie ne sont spécifiés qu'avec le médecin superviseur. Si la maladie est aiguë, il pourrait alors exister un besoin urgent d’analgésiques, de thrombolytiques et même de défibrillation efficaces.

Souvent, le seul moyen de sauver une personne devient une opération. Cela se résume à la pose de stent, ce qui implique l'introduction de tubes dans le vaisseau affecté. Le corps étranger empêche la lumière de l'artère de se rétrécir, assurant un flux sanguin complet. Si cela n’est pas possible ou s’il est tout à fait inapproprié, pratiquez un pontage coronarien. Ce dernier implique la création d'une voie de contournement de l'apport sanguin au coeur.

Comment vivre en dehors de l'hôpital

À l'hôpital, le patient est surveillé en permanence par des médecins qui contrôlent les médicaments, la nutrition et l'activité physique. Après le congé, les experts recommandent de combiner les méthodes traditionnelles et traditionnelles de traitement des maladies coronariennes. Ces dernières incluent l’utilisation de décoctions faites à la maison d’air de mère, de feuilles de bouleau, d’inflorescences de camomille, etc.

Ces tisanes ont un effet diurétique sur le corps, améliorent la circulation sanguine et calment le système nerveux. Mais utiliser uniquement une thérapie à base de plantes est tout simplement inacceptable, car la pathologie est accompagnée de symptômes graves et se termine souvent par le décès d'une personne.

Si la maladie a été éliminée avec succès par l’une des méthodes décrites ci-dessus, le patient devra accepter la nécessité de prendre des médicaments spécifiques. Ils corrigeront la composition lipidique du sang et préviendront la réapparition de la pathologie.

Les médicaments ultérieurs devront être complétés par de la physiothérapie, un traitement de spa et un psychothérapeute. Cela nous aidera à nous adapter moralement à un nouveau mode de vie, à survivre aux restrictions alimentaires strictes ou au rejet des dépendances néfastes.

Traitement de la cardiopathie ischémique chronique

La cardiopathie ischémique chronique est l’une des maladies du système cardiovasculaire les plus courantes et les plus importantes sur le plan social.

Actuellement, le nombre de patients augmente régulièrement, alors que les premiers signes de la maladie commencent à apparaître plus tôt.

HIBS détermine en grande partie les taux de mortalité élevés dans le groupe de patients souffrant de maladie cardiaque.

  • infarctus aigu du myocarde;
  • arythmies soudaines développées sous forme de paroxysmes de fibrillation auriculaire et de flutter;
  • différents types de blocages sur le fond du syndrome douloureux prononcé, de l'embolie pulmonaire (embolie pulmonaire), etc.

HIBS est une pathologie du coeur qui s'est développée à la suite d'une ischémie du myocarde (apport insuffisant en oxygène et en nutriments au muscle cardiaque avec un besoin accru d'eux), causé par l'athérosclérose des vaisseaux cardiaques. Selon la CIM 10, les maladies coronariennes chroniques sont déterminées par les codes I20 à I25.

Caractéristiques du cours et du traitement

Selon la classification de l'OMS (Organisation mondiale de la santé), il existe plusieurs variantes du traitement par HIBS (code CIM 10 I20-I25).

  • l'angine de poitrine;
  • infarctus du myocarde (avec élévation du segment ST, variante sous-endocardique - sans élévation du segment ST);
  • ischémie myocardique silencieuse;
  • cardiomyopathie ischémique.

Traitement médicamenteux

Nitrates - médicaments qui ont un effet dilatant coronaire anti-angineux. Les nitrates à action brève (nitroglycérine, nitromint) sont utilisés pour soulager les accès de douleur angineuse derrière le sternum sous forme de comprimés sublinguaux ou d'aérosol en aérosol (une forme plus efficace du médicament qui n'est pas détruite par la lumière).

Pour les nitrates à action prolongée, on peut citer:

  • Cardiket;
  • Le nitrosorbide;
  • Isolong;
  • Isomak Retard;
  • Cardix;
  • Nitrokor;
  • Monochinkve;
  • Nitrong Forte et d'autres.

La durée de leur action est de 6 à 12 heures ou plus, selon le médicament et la dose.

Il existe également des formes transdermiques disponibles sous forme de pommades et de timbres. Ceux-ci comprennent une pommade avec une solution d’huile à 2% de nitroglycérine (appliquée sur la face antérieure du thorax), des patchs et des disques:

  • Démon;
  • Nitroderme;
  • Transderm-nitro et autres.

Cependant, l'utilisation de ces formes posologiques est limitée en raison de leur inconvénient et de la fréquence des effets indésirables.

Bêta-bloquants - le résultat de l'utilisation de ce groupe de médicaments est de réduire la charge sur le muscle cardiaque, ce qui a un effet positif sur CIBS.

Dans le traitement de l'ischémie chronique du cœur, on utilise des bêta-bloquants sélectifs:

et non sélectif:

Inhibiteurs lents des canaux calciques - L’effet de ce groupe de médicaments sur les cardiopathies ischémiques chroniques est associé à une vasodilatation et à une diminution de la charge du myocarde.

Pour le traitement des HIBS, les médicaments suivants sont autorisés:

Autres médicaments pour le traitement:

  1. Désagrégants - leur action vise à prévenir les caillots sanguins:
    • L'aspirine;
    • Cardiomagnyle;
    • Cardiaque
  2. Statines - agissent directement sur la cause de l'ischémie cardiaque chronique (lésion athéroscléreuse des parois vasculaires), réduisent le taux de cholestérol et de triglycérides dans le sang:
    • La simvastatine;
    • Atorvastatine;
    • La fluvastatine;
    • Lovastatine et autres
  3. Diurétiques - l’effet thérapeutique de la DICH est dû à l’élimination de l’excès de liquide dans le corps. En conséquence, la charge sur le myocarde diminue:
    • Indapamide;
    • Veroshpiron;
    • Le furosémide;
    • Diuver et autres

Revascularisation myocardique

La revascularisation est une intervention chirurgicale visant à rétablir un flux sanguin adéquat dans la région myocardique ischémique chez les patients atteints de cardiopathie ischémique chronique.

Avec l'inefficacité du traitement, une sténocardie de 3-4 classes, ainsi qu'une suspicion de sténose de l'artère coronaire, le patient subit une angiographie coronaire et une revascularisation ultérieure du myocarde.

Les méthodes de revascularisation comprennent:

  • pontage coronarien;
  • angioplastie par ballonnet;
  • stenting coronaire;
  • revascularisation myocardique au laser transmyocardique.

Il existe également une méthode expérimentale de thérapie par ondes de choc (actuellement déconseillée aux patients en raison de l'efficacité non prouvée de la procédure).

AKSH - implique la restauration de la circulation sanguine de la région myocardique ischémique par la méthode directe en utilisant des pontages coronariens. Au cours de la chirurgie, une anastomose supplémentaire est créée (un vaisseau pour un flux sanguin non obstrué artificiellement créé par la chirurgie) entre l'aorte et l'artère coronaire en contournant le vaisseau qui a été modifié par une lésion athérosclérotique.

Revascularisation myocardique au laser transmyocardique - cette procédure de haute technologie moderne est indiquée pour les patients présentant une lésion vasculaire athéroscléreuse grave lorsqu'il est impossible de réaliser l'AOKSH. L’essence de la méthode est réduite au fait que, dans le myocarde, à l’aide d’un appareil laser spécial, des canaux sont créés qui permettent de rétablir le flux sanguin dans la section ischémique du muscle cardiaque.

Angioplastie par ballonnet. L'essence de la méthode: à l'aide d'un cathéter, un ballon est introduit dans le vaisseau afin d'élargir l'artère atteinte d'athérosclérose et de rétablir le flux sanguin perturbé dans le système CIB. Avant l'angioplastie, un examen angiographique est effectué sur le patient, au cours duquel les sites de vasoconstriction sont déterminés. L'opération est une méthode peu invasive.

Stenting coronaire - une endoprothèse spéciale pour stent est insérée dans le vaisseau affecté, qui est dilaté avec un ballon et fixée dans cette position. Le résultat est la restauration de la circulation sanguine altérée. L'intervention chirurgicale est réalisée sous contrôle radiographique.

L'efficacité des méthodes de revascularisation décrites ci-dessus est assez élevée: le rétablissement de l'irrigation sanguine normale après une intervention chirurgicale dure plusieurs années.

Traitement des HIBS chez certaines catégories de patients

Personnes âgées

Le traitement de l'ischémie myocardique chronique chez les personnes âgées implique de prendre en compte les modifications correspondantes liées à l'âge de tous les systèmes de l'organisme et les comorbidités chez un patient particulier.

À cet égard, il existe des recommandations spécifiques pour le traitement de la maladie coronarienne chronique chez les personnes âgées:

  • le traitement ne doit pas aggraver l'évolution des maladies concomitantes et les médicaments prescrits ne doivent pas neutraliser l'effet de l'autre (la compatibilité du traitement est obligatoire pour les maladies chroniques désordonnées et la pathologie associée est obligatoire);
  • le traitement médicamenteux commence par de petites doses et augmente ensuite la dose au maximum efficace;
  • dans la mesure du possible, il est nécessaire d’éviter l’administration simultanée de plusieurs médicaments; le traitement doit être instauré en choisissant des schémas thérapeutiques simples.

Les jeunes

Habituellement, les cardiopathies ischémiques chroniques chez les jeunes sont détectées soudainement à la suite d'efforts physiques considérables.

Recommandations pour le traitement de l'ischémie cardiaque chronique chez les jeunes:

  • orientation active des patients pour une angiographie coronaire afin d'identifier les lésions athérosclérotiques et de déterminer les tactiques de traitement;
  • lors de la détection de lésions athérosclérotiques significatives des artères à un jeune âge, il est préférable d’utiliser des méthodes de revascularisation du myocarde;
  • La pharmacothérapie des jeunes patients est réalisée selon les principes généraux du traitement de l’ischémie myocardique chronique.

Méthode de recherche des artères du coeur (coronographie)

Caractéristiques du traitement des patients souffrant d'hypertension artérielle

  1. Les inhibiteurs de l'ECA (enzyme de conversion de l'angiotensine) sont le plus souvent utilisés en raison de leur efficacité prouvée dans le diagnostic combiné de l'hypertension artérielle et de la DHI:
    • Énalapril;
    • Le captopril;
    • Lisinopril et autres

Il est possible d'utiliser des médicaments combinés - un inhibiteur de l'ECA et un diurétique:

Et aussi des combinaisons: antagoniste des récepteurs de l'angiotensine 2 + diurétique:

  • Mikardis plus;
  • Lorista H;
  • Lozap plus.
  • L'utilisation d'antihypertenseurs à longue durée d'action est souhaitable.
  • Le remplacement d'un médicament par un autre ne doit être effectué qu'en l'absence d'effet hypotenseur.
  • Entretien des patients après la pose ou la mise en place d'un stent

    1. Dans les premiers jours pour limiter l'effort physique.
    2. À l'avenir, exercices de physiothérapie: thérapie par exercices cardiaques chaque jour pendant au moins une demi-heure par jour.
    3. Régime thérapeutique.
    4. Traitement médicamenteux: prévention des caillots sanguins - Aspirine, Plavix (sous le contrôle des indicateurs de INR - rapport normalisé international), statines, correction de la pression artérielle et comorbidités.

    Revascularisation myocardique répétée

    • cours sévère de HIBS;
    • dommages importants causés à un grand nombre de navires;
    • inefficacité du shunt (thrombose, modifications athéroscléreuses);
    • détection d'occlusions artérielles chroniques.

    Une condition préalable à la revascularisation répétée du myocarde dans les cardiopathies ischémiques chroniques est le bon état des extrémités distales des vaisseaux. La revascularisation répétée est une intervention techniquement chirurgicale plus difficile que la chirurgie primaire.

    Prévisions

    Le pronostic des patients atteints de cardiopathie ischémique chronique est variable.

    Le pronostic est plus dépendant du développement de complications potentiellement mortelles. Avec la déstabilisation de la cardiopathie ischémique chronique, le pronostic se dégrade.

    Vidéo utile

    Pour la prévention et le traitement de la maladie coronarienne, voir cette vidéo:

    Cardiopathie ischémique chronique

    La cardiopathie ischémique chronique (HIBS) est l’une des maladies cardiovasculaires les plus dangereuses avec des taux de mortalité élevés dans le monde. C'est une maladie causée par un manque constant d'apport de sang dans une région particulière du cœur. Le plus souvent, les résidents des grandes villes y sont exposés, subissent de nombreux stress, mènent un style de vie «malsain» - mauvaises habitudes, régime alimentaire malsain, manque d'effort physique, etc.

    De toute évidence, les patients de la région de Sverdlovsk et d’Ekaterinbourg atteints de cardiopathie ischémique chronique ne sont malheureusement pas rares, a indiqué le centre médical OLMED. En 15 ans de pratique médicale, diverses technologies de pointe ont été utilisées dans le traitement de la maladie, mais les spécialistes de la clinique dans le traitement réussi ont tendance à poser le diagnostic précoce de la maladie. Pour comprendre pourquoi, il est nécessaire de présenter le mécanisme d’apparition de la maladie et les principaux facteurs de risque, ainsi que de prendre conscience des conséquences que peuvent avoir les HIBS.

    Causes:

    La cardiopathie ischémique chronique est également appelée cardiopathie «coronarienne», car elle est principalement due à l’athérosclérose des artères coronaires (vaisseaux qui acheminent le sang oxygéné au cœur), moins souvent à la suite de spasmes des artères coronaires.

    L'athérosclérose, et par conséquent les HIBS, se développe principalement en raison d'une altération du métabolisme des lipides (substances lipidiques) dans le corps, entraînant l'apparition de plaques d'athérosclérose - dépôts de cholestérol et autres substances sur les parois internes des vaisseaux sanguins. De telles plaques bloquent la lumière du vaisseau, bloquant le flux sanguin normal, de sorte que la quantité nécessaire de sang cesse de s'écouler vers le cœur. En raison du manque d'approvisionnement en sang, une personne développe une ischémie du myocarde, c'est-à-dire une exsanguination du muscle cardiaque ou de certaines de ses sections. L'ischémie peut être aiguë et chronique. Sa forme aiguë peut entraîner un infarctus du myocarde (mort du tissu du muscle cardiaque) ou même une mort subite. L'ischémie chronique se manifeste par une angine de poitrine ("douleur cardiaque"), une arythmie cardiaque et un trouble de la conduction, une insuffisance cardiaque chronique.

    Facteurs de risque pour HIBS:

    L’hérédité et l’hypertension sont les principaux facteurs de risque de coronaropathie chronique, en plus des troubles du métabolisme lipidique. Parmi les facteurs de risque pour le développement de HIBS, citons:

    • le diabète
    • fumer
    • faible activité physique
    • stress
    • en surpoids

    Les facteurs de risque de développer des HIBS ressemblent à bien des égards aux facteurs de risque de l’athérosclérose. Les spécialistes d’OLMED MC recommandent donc des visites régulières chez un cardiologue afin de diagnostiquer la maladie à un stade précoce et de prévenir ses complications.

    Symptômes de la maladie coronarienne chronique:

    Malgré le fait que l'HIBS soit une maladie très dangereuse et grave, ses symptômes ne se manifestent pas toujours. Il s’agit de la soi-disant ischémie myocardique "indolore", qui ne provoque pas d’anxiété chez le patient, ce qui augmente considérablement le risque de la maladie. Parmi les signes traditionnels du développement de l'ischémie myocardique chronique, des symptômes tels que:

    • Arythmie
    • Sternum et douleur cardiaque
    • Douleurs atypiques (dos et abdomen)
    • Fatigue constante, fatigue
    • Tolérance réduite à l'effort physique
    • Essoufflement
    • Oedème des membres inférieurs
    • Faiblesse dans les jambes
    • Attaques d'anxiété et de peurs gratuites

    Les symptômes peuvent apparaître et passer assez rapidement, cependant, à mesure que la maladie coronarienne se développe, la fréquence de leurs manifestations va augmenter. Par conséquent, si vous ne notez qu'un ou deux symptômes de cette liste, ne différez pas la visite chez le médecin.

    Diagnostic et traitement de la cardiopathie ischémique chronique:

    Aujourd'hui, il est possible de détecter la maladie à un stade précoce dans le centre médical «OLMED», non seulement grâce à la vaste expérience de spécialistes, mais également aux méthodes de diagnostic modernes: électrocardiogramme, échographie cardiaque, tests sanguins de laboratoire biochimique, surveillance Holter ECG, etc.

    Une fois que toutes les procédures de diagnostic nécessaires auront été effectuées, les médecins OLMEDA élaboreront un programme individuel de prévention et de traitement de la coronaropathie chronique. Les principes de base dans le traitement des HIBS sont la correction du mode de vie du patient et l’élimination des facteurs de risque.

    Les méthodes de traitement non médicamenteuses comprennent les régimes amaigrissants, le rejet des mauvaises habitudes, l'augmentation de l'activité motrice.

    En ce qui concerne la pharmacothérapie, le médecin choisit le médicament en fonction de l'âge, du sexe, du diagnostic et de la pathologie concomitante. Ne pas se soigner soi-même!

    Les cas les plus graves de HIBS sont traités par des méthodes chirurgicales - par exemple, par pontage coronarien, chirurgie intravasculaire.

    Inscrivez-vous pour une consultation avec un cardiologue par téléphone:
    +7 343 287 88 88

    Formes, symptômes, méthodes de traitement et prévention du développement de formes chroniques de maladie coronarienne

    La cardiopathie ischémique chronique (HIBS) est l’une des pathologies les plus dangereuses du système cardiovasculaire. Environ 70% de la population meurt chaque année avec un tel diagnostic. Les pathologies sont plus souvent exposées aux hommes, chez les femmes la maladie survient 2 fois moins. La prévention aide à éviter le développement de la maladie.

    Caractéristiques générales, code CIM, formulaires

    HIBS est caractérisé par une insuffisance de l'apport sanguin du myocarde. Le muscle cardiaque a besoin d'oxygène, qui est fourni par le flux sanguin. Lorsque les dépôts athérosclérotiques sur les parois des vaisseaux coronaires et la formation de plaques réduisent les lacunes à l'intérieur des vaisseaux. En conséquence, le cœur doit pousser le sang dans un mode amélioré, de sorte que l'oxygène vital est fourni au myocarde.

    Selon la classification internationale des HIBS, on parle de maladies du système circulatoire. Selon la CIM-10, il s’agit des classes 100 à 199. HIBS se voit attribuer une classe distincte - 125.

    Selon le tableau clinique des HIBS, il convient de classer les pathologies suivantes:

    L'angine peut être première apparue, précoce, progressive, coronaire, stable, instable, vasospastique. L'arythmie peut être exprimée par une tachycardie ou une bradycardie, c'est-à-dire une accélération ou un ralentissement de la fréquence cardiaque.

    Raisons

    La cardiopathie ischémique chronique débute par une artériosclérose. Cela provoque généralement une violation du métabolisme des lipides. Une autre cause possible est le spasme des artères coronaires.

    HIBS est plus susceptible de se développer chez les personnes à l'arrière-plan:

    • l'obésité;
    • prédisposition génétique;
    • fumer;
    • faible activité physique;
    • le diabète;
    • stress constant;
    • abus d'alcool;
    • hypertension artérielle;
    • utilisation constante d'aliments frits et gras.

    Les symptômes

    Le tableau clinique avec HIBS peut être différent. Plus souvent, la maladie s'accompagne des symptômes suivants:

    • hypertension artérielle;
    • changements de rythme cardiaque;
    • lourdeur ou douleur paroxystique derrière le sternum (peut être donné à l'épaule, au bras gauche, moins souvent à l'omoplate, à l'abdomen ou au dos);
    • faiblesse même avec des charges mineures;
    • essoufflement, difficulté à respirer;
    • membres enflés;
    • peau pâle sévère;
    • anxiété, attaques de panique.

    Lorsqu'une forme indolore de pathologie humaine ne gêne pas les symptômes. Identifiez la maladie dans ce cas uniquement avec le diagnostic.

    La pathologie chronique signifie qu'elle se manifeste de manière ponctuelle. Entre les épisodes d’exacerbations individuelles, le tableau clinique peut être flou.

    Diagnostics

    Pour identifier la forme chronique de la maladie coronarienne aujourd'hui, il existe de nombreuses études de laboratoire et instrumentales. Le spécialiste détermine les techniques nécessaires dans ce cas individuellement, en examinant le patient et en entendant ses plaintes.

    Les études suivantes sont efficaces pour détecter les HIBS:

    • Un test sanguin commun et biochimie. Cette procédure est standard pour la plupart des maladies.
    • Coagulogramme.
    • Lipidogramme.
    • Électrocardiogramme. Une telle étude peut détecter des anomalies du rythme cardiaque. Avec l'aide de l'ECG, il est possible d'établir la forme de la pathologie, afin de détecter un infarctus du myocarde. Pour une évaluation précise du tableau clinique, la surveillance Holter est effectuée lorsque les mesures sont prises pendant la journée à l'aide d'un appareil spécial (fixé à l'épaule ou à la ceinture).
    • Échocardiographie. Cette technique par ultrasons est importante pour déterminer la taille du myocarde, évaluer la contractilité d'un organe et détecter le bruit acoustique. Sur EchoCG, des anomalies ischémiques du muscle cardiaque peuvent être détectées si des tests de résistance sont également utilisés.
    • Ergométrie de vélo. Un tel test fonctionnel est réalisé pour identifier les changements dans le travail du muscle cardiaque, qui ne se manifestent pas dans un état calme.
    • Électrocardiographie extra-oesophagienne. Cette étude est menée pour enregistrer la performance du myocarde. Son essence réside dans l'introduction d'un capteur spécial dans l'œsophage du patient.
    • Coronographie
    • Ventriculographie gauche.
    • Étude sur les radionucléides.
    • Radiographie Cette technique est généralement utilisée pour les anévrismes présumés.

    Traitement de la cardiopathie ischémique chronique

    Le traitement médicamenteux et la chirurgie sont également utilisés dans le traitement des HIBS. L'approche est individuelle pour chaque patient et dépend des caractéristiques du tableau clinique, de la présence de maladies associées et d'un certain nombre d'autres facteurs.

    Mode de vie

    Indépendamment de la méthode de traitement, le patient doit suivre les recommandations générales:

    • réduire l'effort physique;
    • réduire le régime d'alcool;
    • réduire la quantité de sel ou l'abandonner complètement;
    • réduire la consommation de graisse, notamment d'origine animale;
    • abandonner les mauvaises habitudes;
    • normaliser la routine quotidienne.

    Traitement médicamenteux

    Les patients atteints d'HIBS ont besoin d'un traitement complet. Dans le traitement médicamenteux comprennent les groupes de médicaments suivants:

    • Inhibiteurs de l'enzyme de conversion de l'angiotensine. De ce groupe, on recourt généralement à l’énalapril, au lisinopril, au ramipril et au fazinopril. Périndopril.
    • Antagonistes des récepteurs AT de type angiotensine II Ces médicaments sont antihypertenseurs. Vous pouvez utiliser Losartan, Irbesartan, Valsartan, Telmisartan, Eprosartan.
    • β-bloquants. Parmi ces médicaments, le bisoprolol, le métoprolol ou le nébivolol sont utilisés.
    • Les diurétiques. Le furosémide est habituellement utilisé. L'hydrochlorothiazide ou la spironolactone peuvent également être utilisés.
    • Bloqueurs de canaux calciques lents. Dans ce groupe, la préférence est donnée à Amlodipine, Nifédipine, Verapamil.

    Le traitement médicamenteux peut également inclure l’utilisation de statines, de nitrites, de fibrates, de médicaments anti-angineux et d’anticoagulants.

    Traitement chirurgical

    Dans certains cas, le traitement médicamenteux contre les HIBS ne suffit pas. Nous devons recourir à un traitement chirurgical. Il est prescrit uniquement après un diagnostic spécifique, précisant la gravité de la maladie, en particulier son évolution, son état et la fonctionnalité de son cœur et de ses éléments individuels.

    L'opération est affichée dans les conditions suivantes:

    • l'angine de poitrine est instable et résistante au traitement médicamenteux;
    • le tronc de l'artère coronaire gauche est rétréci de 70%, 3 artères coronaires sont atteintes;
    • lit coronaire endommagé, artère rétrécie de 75%;
    • le patient ne tolère pas un stress même minime sur le cœur;
    • diagnostic de dysfonctionnement myocardique ischémique.

    Il existe de nombreuses options pour un traitement chirurgical. La technique est sélectionnée individuellement. La chirurgie peut être effectuée par:

    • pontage coronarien;
    • stenting;
    • angioplastie coronaire.

    Ces techniques sont les plus courantes, mais ne constituent pas la seule option de traitement. Le patient peut avoir besoin d'installer un stimulateur cardiaque.

    Prévisions

    Dans la plupart des cas (plus de 80%), l'HIBS se termine par un arrêt cardiaque soudain. Un tel résultat est plus caractéristique des hommes.

    En l'absence de traitement approprié et rapide, le risque de complications diverses est élevé. L’une des plus courantes est l’insuffisance cardiaque. Avec sa forme stagnante, le risque de décès augmente considérablement.

    HIBS provoque souvent une angine de poitrine et un infarctus du myocarde. De telles pathologies sont lourdes de mort.

    Prévention

    La principale mesure préventive pour éviter le développement de la maladie coronarienne chronique est un mode de vie sain. Cela implique:

    • maintenir le poids corporel à un niveau normal;
    • aliments sains avec restriction de la consommation de matières grasses, sucrées et autres produits nocifs;
    • refus de cigarettes et d'alcool;
    • activité physique modérée.

    En cas de pression élevée ou de taux de sucre élevés, ces indicateurs doivent être surveillés et, si nécessaire, un traitement approprié doit être effectué.

    Pour prévenir la récurrence de la maladie, il est nécessaire de respecter une nutrition adéquate, un mode de vie sain, de prendre régulièrement les médicaments prescrits, de surveiller les indicateurs de pression. Vous devez suivre un traitement au spa et le répéter périodiquement à titre préventif.

    La prévention primaire doit être observée à tout âge. Les maladies cardiovasculaires «rajeunissent» chaque année et de nombreuses maladies sont abandonnées depuis l'enfance.

    La cardiopathie ischémique chronique est une maladie grave. Il comporte de graves complications et un risque élevé de décès. Le traitement peut être un médicament ou une chirurgie. Dans tous les cas, il ne peut être prescrit par un spécialiste qu'après un diagnostic approprié.

    Qu'est-ce que l'ischémie cardiaque chronique?

    La coronaropathie est un problème grave auquel de nombreuses personnes sont confrontées. Stress, régime alimentaire malsain, rythme de vie trop élevé dans les grandes villes - tout cela contribue au développement de la coronaropathie.

    IHD chronique

    L'ischémie chronique se développe avec un petit apport d'oxygène au myocarde par les artères obstruées par des plaques de cholestérol. L'approvisionnement en sang des différentes parties du cœur est insuffisant. IHD est divisé en:

    Causes de l'IHD chronique

    La principale cause de maladie cardiaque, tous les médecins croient à l’athérosclérose. Il se manifeste par la présence dans les vaisseaux de dépôts de protéines et de graisses, qui rétrécissent la lumière de l'artère de plus de 70% et ne permettent pas la quantité nécessaire de faire circuler le sang vers le cœur.

    Le risque d’athérosclérose augmente avec la présence des facteurs suivants:

    • Taux de cholestérol élevé: il existe un déséquilibre entre bon et mauvais cholestérol - dyslipidémie. Tout cela est associé à une mauvaise nutrition: prédominance des aliments gras et des glucides rapidement digestibles.
    • Âge: si la formation d'athérosclérose dans les HIBS peut commencer dès le plus jeune âge, au fil des années, ce processus ne fait que s'aggraver, entraînant des modifications irréversibles des parois des vaisseaux sanguins. Critical est l'âge de 50 à 65 ans.
    • Hypodynamie: activité physique faible, ne pas vouloir faire du sport avec des charges modérées.
    • maladies associées: ces maladies sont le diabète sucré, dans lequel l'élasticité vasculaire est perdue; l'obésité met encore plus de pression sur le cœur et d'autres organes; L’hypothyroïdie est une déficience dans la production d’hormones thyroïdiennes.
    • Hypertension: augmente la charge sur les vaisseaux.
    • Hérédité: Il existe une prédisposition associée aux maladies cardiaques.
    • Sexe: les hommes sont plus susceptibles de souffrir, chez les femmes, une ischémie chronique est associée à la ménopause.
    • Stress: un fait reconnu que tout le monde aggrave le travail de tout l'organisme.

    Important: L'athérosclérose des artères peut survenir en raison d'une agression ou d'une anxiété. Il est préférable de ne pas se heurter aux autres, d’être calme, de maîtriser leurs émotions.

    En outre, les causes d'ischémie chronique incluent une microcirculation sanguine altérée dans le myocarde et une coagulation élevée. Cette dernière raison augmente le risque de formation de caillots sanguins.

    Formes chroniques de coronaropathie

    La cardiopathie ischémique chronique se manifeste dans les formes chroniques suivantes de coronaropathie, qui existent sous forme de maladies indépendantes:

    • Angine de poitrine: Subdivisée en stable et instable. L'angine de poitrine stable se caractérise par une douleur à la poitrine accompagnée d'un stress physique et émotionnel accru, qui s'atténue au fur et à mesure de leur diminution. L'angor instable ne dépend pas de l'activité de l'organisme, il survient de manière soudaine et prolongée. Peut faire une crise cardiaque.
    • Dystrophie myocardique ischémique focale: se produit avec une ischémie durant plus de 20 minutes.
    • Infarctus du myocarde: se caractérise par la mort d'une partie du muscle cardiaque due à des troubles circulatoires aigus.
    • Cardiosclérose: une maladie cardiaque caractérisée par le remplacement du tissu conjonctif, le tissu cicatriciel du muscle cardiaque, avec déformation de la valve cardiaque.
    • Arythmie: se manifeste par un trouble du rythme cardiaque: rythme cardiaque trop rapide ou trop lent, rythme cardiaque irrégulier.
    • Insuffisance cardiaque: se manifeste par l’incapacité du cœur à pomper la quantité de sang nécessaire au fonctionnement normal de tout l’organisme. Pour remplir le volume requis, le pompage s'effectue à haute pression, ce qui porte le coeur plus longtemps.
    • Mort subite: cessation complète de l'activité cardiaque. Accompagné de perte de conscience, pupilles dilatées, disparition du pouls.

    Symptômes de la maladie coronarienne chronique

    L'IHD chronique se caractérise par une augmentation des symptômes. Au début, ils apparaissent rarement et disparaissent rapidement. Au fil du temps, le cœur s'use, de nombreuses maladies secondaires se développent et les symptômes augmentent. Ils deviennent plus fréquents et durent plus longtemps.

    • La douleur dans la région du coeur est pressante, constrictive, brûlante avec une périodicité différente. Dure de 30 secondes à 15 minutes. Au début du développement de la maladie est rapidement éliminé avec des comprimés de nitroglycérine.
    • Des douleurs atypiques peuvent se manifester par des vertiges, des brûlures d'estomac, des douleurs dans la région épigastrique, des engourdissements au bras.
    • Essoufflement et gonflement des jambes: en raison du manque d'oxygène fourni par le sang aux organes, y compris aux poumons, la respiration est intense.
    • Un rythme cardiaque irrégulier se manifeste soit sous la forme de tachycardie - rythme cardiaque rapide, soit sous la forme de bradycardie - rythme cardiaque retardé. L'arythmie survient souvent - un rythme cardiaque irrégulier qui est rapide, puis lent.
    • La fatigue et la fatigue sont des symptômes typiques de toutes les maladies cardiaques, le patient ressent une fatigue soudaine, une faiblesse dans les jambes.
    • Attaques d'anxiété et de peur sans raison apparente. Un autre symptôme typique chez les patients souffrant d'ischémie cardiaque.

    Traitement

    Le traitement de la maladie coronarienne repose sur l'élimination des facteurs de risque et le soulagement de la douleur. Le traitement est divisé en types suivants:

    • des médicaments;
    • non-drogue;
    • chirurgical

    Traitement de la toxicomanie

    À ce jour, aucun médicament de ce type ne pourrait inverser la maladie de l'ischémie chronique. Avec un traitement approprié, il est possible de ralentir le développement de la maladie.

    Médicaments agissant sur le cholestérol (statines). Destiné à réduire le cholestérol et à réduire les risques pour le cœur. Affecte le métabolisme des lipides. Préparations de ce groupe pharmacologique: atorvastatine, lovastatine, pravastatine.

    Agents anticoagulants. Les préparations affectant la coagulabilité du sang, contribuent à sa dilution, ralentissent l’agrégation plaquettaire. Lors de l'administration de tels médicaments, il est nécessaire de contrôler l'indicateur de l'INR afin d'éviter toute hémorragie interne du patient. Les médicaments antiplaquettaires et les anticoagulants incluent: aspirine, warfarine, plavix, héparine.

    Bloqueurs. Le remède le plus courant prescrit pour HIBS. Il ralentit le rythme cardiaque, réduit le besoin en oxygène et en apport de sang. Ces médicaments sont contre-indiqués dans l'asthme bronchique. Les médicaments de ce groupe comprennent: Biprolol, Visken, Atenolol.

    Nitrates Ils affectent les muscles lisses dans les parois des vaisseaux sanguins, aident à augmenter la lumière, ce qui élimine l'ischémie chronique. Dinisorb, Isoket - médicaments de ce groupe.

    Bloqueurs des canaux calciques. Ces médicaments réduisent la fréquence des attaques et améliorent la tolérance à l'exercice. Les effets secondaires sont souvent de graves maux de tête. Médicaments appartenant à ce groupe: vérapamil, nifédipine, amlodipine.

    Les diurétiques. Attribuer le retrait de liquide du corps, aider à réduire la pression artérielle. Cela réduit la charge sur le coeur. Les diurétiques incluent: Furosémide, Hypoteaside.

    Traitement non médicamenteux

    Le traitement non médicamenteux de l'ischémie chronique repose sur des modifications de l'image et de la qualité de la vie, ainsi que sur la nécessité de réduire au minimum les causes du développement ultérieur de la coronaropathie chronique:

    • respect d'un régime alimentaire sain: ne consommez pas d'aliments gras, frits ou fumés, essayez de renoncer au sel;
    • abandonner les mauvaises habitudes: l'alcool, le tabagisme;
    • augmenter l'activité physique, mener la modération raisonnable, la lutte contre l'excès de poids.

    Traitements chirurgicaux

    Ils devraient viser à augmenter la lumière des artères, qui sont fermées par des plaques athéroscléreuses. Cette méthode est utilisée uniquement lorsque le traitement médicamenteux n’aide pas. Il y a plusieurs façons de restaurer la lumière:

    • Stenting: un stent, un tube en métal, est introduit dans l'artère pour restaurer la lumière. L'opération est réalisée en introduisant un stent à travers une veine.
    • Manipulation aorto-coronaire: ce type de chirurgie a été réalisé plus tôt que le stenting. L'opération est basée sur l'introduction d'un shunt (dérivation) pour fournir du sang au coeur. Le shunt est une opération plus compliquée sous anesthésie générale. Cette opération est préférée chez les personnes âgées de plus de 65 ans, chez les diabétiques et chez les patients hypertendus.

    Réussir dans le traitement de la maladie coronarienne chronique est très difficile. Il est impossible de se débarrasser complètement de la maladie, mais vous pouvez réduire les symptômes, améliorer la qualité de la vie, observer toutes les prescriptions du médecin et changer votre mode de vie.

    Conséquences de la maladie coronarienne chronique

    La maladie coronarienne, en fonction de la nature de la maladie, se divise en deux formes cliniques - aiguë et chronique. La cardiopathie ischémique chronique est l’un des problèmes les plus importants de l’humanité. La maladie se caractérise par un taux de mortalité élevé dû à un arrêt cardiaque. Chaque année, plus de 70% des personnes dans le monde meurent de cette maladie. Les personnes âgées sont plus sensibles au reste des Hibbs, dont la plupart sont des hommes âgés de 50 à 60 ans.

    Le muscle cardiaque (myocarde), en raison du flux sanguin, consomme beaucoup d'oxygène. En cas de lésion du muscle cardiaque, son apport en sang est interrompu ou interrompu. Les plaques de cholestérol formées sur les parois des vaisseaux coronaires du myocarde sont à l’origine de cette affection. Ils empêchent l'apport d'oxygène et d'autres nutriments au cœur. En conséquence, l’état de manque d’oxygène - l’ischémie.

    Symptômes de la maladie HIBS

    La maladie coronarienne chronique se caractérise par un développement progressif dans lequel les signes de la maladie apparaissent et disparaissent. Si vous ne traitez pas la maladie à ce stade, elle progressera et peut être fatale.

    Dans l'ischémie chronique, les symptômes suivants sont exprimés:

    • hypertension artérielle;
    • lourdeur ou douleur paroxystique derrière le sternum avec recul dans le bras gauche, l'épaule, parfois dans l'omoplate, dans le dos, dans la région abdominale;
    • douleur apparaissant au fond des charges et passant au repos;
    • interruptions du travail du myocarde (modification de la fréquence cardiaque);
    • gonflement des membres inférieurs;
    • essoufflement, difficulté à respirer;
    • forte faiblesse avec des charges mineures;
    • peau pâle sévère;
    • anxiété, états de panique.

    En raison de la stagnation du sang dans les vaisseaux, le fonctionnement des organes internes: l'estomac, le foie et les reins se détériore.

    Diagnostic de la maladie

    Pour le diagnostic précoce de la maladie coronarienne chronique, il existe un certain nombre de méthodes modernes d’information. Avec leur aide, le diagnostic clinique est clarifié et la méthode de traitement ultérieur est déterminée.

    Tout d'abord, le médecin effectue une enquête détaillée sur le patient, l'auscultation, analyse les plaintes, découvre les antécédents familiaux.

    Ensuite, le patient est examiné: la présence de gonflement des extrémités, de souffle cardiaque, d’arythmies cardiaques - ces symptômes, caractéristiques de la coronaropathie chronique, complète les données de l’enquête.

    La prochaine étape consiste en des tests de laboratoire visant à identifier divers processus inflammatoires dans le corps du patient et d’autres troubles. Pour cela est effectué:

    Méthodes de recherche instrumentales

    L'utilisation de techniques instrumentales spécifiques dans le diagnostic fournit une image assez précise de la maladie.

    ECG - une méthode de diagnostic qui enregistre l'activité électrique du myocarde. Il détecte divers changements dans le rythme cardiaque et est également capable de détecter l'infarctus du myocarde ou ses conséquences. Différents variants de la maladie ischémique ont été étudiés pendant une longue période et, en utilisant l'électrocardiographie, il est possible d'obtenir suffisamment d'informations sur les modifications de l'ECG au cours de l'examen.

    La méthode de l'échocardiographie peut mesurer la taille du muscle cardiaque, examiner la contractilité du cœur, des cavités cardiaques et des valves, du bruit acoustique. La combinaison du diagnostic échographique et de l'exercice (échocardiographie de stress) permet de détecter les anomalies ischémiques du myocarde.

    L’ergométrie des vélos est un test fonctionnel courant. Grâce à elle, des modifications de l'activité du cœur sont détectées. Celles-ci sont invisibles pendant l'état de repos, mais uniquement pendant les activités physiques, notamment sous forme d'exercices sur un vélo stationnaire.

    Pour réparer les violations dans l'activité myocardique, un dispositif spécial est utilisé - le moniteur Holter. Il est fixé à la ceinture ou à l'épaule du patient et l'appareil prend des lectures pendant une journée complète. Pour une étude plus précise, le patient doit tenir un journal d’observation du bien-être.

    Ce suivi attentif permet aux spécialistes de découvrir et d’examiner:

    • dans quelles conditions le patient développe-t-il des manifestations de la maladie coronarienne chronique?
    • la nature des troubles du myocarde, leur gravité;
    • examiner la fréquence des interruptions de la fréquence cardiaque;
    • attraper une insuffisance cardiaque.

    L'électrocardiographie extra-oesophagienne (CPECG) est une méthode d'investigation très précise utilisant un capteur inséré dans l'œsophage, où elle enregistre les performances du myocarde sans interférence provoquée par des manifestations externes de l'activité humaine.

    L'angiographie coronaire est utilisée dans les cas graves. L'angiographie coronaire examine les vaisseaux du muscle cardiaque, détermine les violations de leur perméabilité, le degré de sténose, la localisation des artères touchées en introduisant une substance spécifique. Cette méthode de recherche vous permet de diagnostiquer les HIBS, de les distinguer de toute maladie similaire. L'angiographie coronaire aide à résoudre le problème de la nécessité d'une opération sur les vaisseaux du myocarde.

    La ventriculographie gauche est réalisée en même temps que l'angiographie coronaire. Cette méthode est également utilisée pour clarifier les indications d'une intervention chirurgicale.

    Une étude sur les radionucléides permet de poser un diagnostic plus précis du myocarde, de son état fonctionnel, sur la base duquel il est possible de juger de l'efficacité de l'opération chirurgicale pour le patient.

    Pour le diagnostic des symptômes de complications de la maladie ischémique - anévrisme du myocarde, certaines manifestations de l’insuffisance cardiaque prescrivent un examen radiologique.

    Après un diagnostic complet de la maladie, le médecin prescrit un traitement approprié pour le patient.

    Méthodes de traitement HIBS

    En fonction des formes cliniques de la maladie, le traitement de l'ischémie cardiaque est effectué dans les principaux domaines suivants:

    • thérapie sans drogue;
    • traitement médicamenteux;
    • intervention chirurgicale.

    Traitement non médicamenteux

    Le traitement non médicamenteux vise à améliorer le mode de vie du patient. L'exercice nécessite un apport accru d'oxygène au cœur, mais pendant la maladie, le corps ne peut pas satisfaire ce besoin en raison des artères cardiaques touchées. Par conséquent, au cours du traitement, l'activité du patient est réduite au minimum.

    On prescrit au patient des exercices de physiothérapie et de courtes promenades - de telles charges aident le cœur à s'adapter à un apport sanguin limité pendant la période de la maladie.

    Le processus de récupération est influencé par le régime alimentaire du patient. Limiter la quantité de sel dans les aliments et l'eau potable pour réduire la charge sur le cœur. Pour améliorer l'état des vaisseaux sanguins et normaliser le poids chez les personnes obèses, le patient doit suivre un régime pauvre en graisses, comprenant des fibres, des fruits, des légumes et du poisson. Exclus du régime:

    • graisses animales;
    • frit
    • fumé
    • cuisson au four;
    • boissons alcoolisées

    Traitement médicamenteux

    Le traitement médicamenteux des formes chroniques de coronaropathie est basé sur la formule "A-B-C" et comprend des agents antiplaquettaires, des β-bloquants et des hypocholestérolémiants. En outre, les patients sont prescrits:

    • les diurétiques;
    • médicaments anti-arythmiques et anti-angineux;
    • les nitrites;
    • Les inhibiteurs de l'ECA;
    • bloqueurs des canaux calciques;
    • les anticoagulants;
    • les statines;
    • fibrates.

    Les médicaments sont prescrits à chaque patient individuellement. L'âge, l'évolution de la maladie et l'absence de pathologies chez le patient sont pris en compte. L'automédication, la prise de médicaments sans l'avis d'un médecin spécialiste met la vie en danger.

    Intervention chirurgicale

    La chirurgie est nécessaire si le traitement médicamenteux n'apporte pas le résultat souhaité. Avant de prescrire, un chirurgien cardiaque établit un diagnostic approfondi afin de déterminer:

    • fonction contractile du myocarde;
    • conditions des artères coronaires;
    • le niveau et la localisation du rétrécissement des artères coronaires;
    • la gravité de la maladie;
    • résistance des maladies à la pharmacothérapie.

    L'intervention chirurgicale vise à rétablir la perméabilité des vaisseaux occlus et à améliorer leur circulation sanguine. L'opération est affectée dans les conditions suivantes:

    • angor instable résistant à la pharmacothérapie;
    • rétrécissement de 70% de l'artère coronaire gauche, lésion des trois artères coronaires;
    • lit coronaire endommagé avec rétrécissement de l'artère de 75%;
    • dysfonctionnement myocardique ischémique;
    • intolérance à un effort physique minimal sur le cœur;

    Les principales méthodes opérationnelles pour la cardiopathie ischémique chronique:

    Dans certains cas, ces opérations sont contre-indiquées chez certains groupes de patients:

    • souffrant de maladies graves concomitantes;
    • en cas de pression artérielle constamment élevée;
    • avoir un excès de poids;
    • avec certaines lésions dans le myocarde.

    Complications de la cardiopathie ischémique chronique

    La maladie coronarienne provoque des conséquences extrêmement négatives pour tout le corps humain si elle n’est pas traitée.

    L'angine est la principale manifestation de la maladie ischémique du myocarde. Les causes de son apparition sont des caillots sanguins, qui ferment le passage dans les artères, qui se forment quand une hyperagrégation (augmentation de l'adhérence) des plaquettes se produit en raison de spasmes dans les vaisseaux.

    Les méthodes de traitement de l'angine de poitrine sont largement connues et disponibles, mais la maladie ne leur répond pas bien. Cette maladie peut être causée non seulement par la coronaropathie, il existe de nombreuses autres causes d'arythmie cardiaque.

    Dans les maladies coronariennes chroniques, ces troubles surviennent précisément en raison de la présence de lésions ischémiques dans le muscle cardiaque.

    Stable, ou l'angine, se produit sous l'influence de stress physique ou émotionnel. Il se manifeste par des douleurs qui peuvent être soulagées en prenant de la nitroglycérine. Parfois, ils s'en vont, si vous êtes calmement dans une pièce bien ventilée.

    Avec l'angine de poitrine instable (repos et tension), la douleur survient indépendamment du stress physique ou émotionnel, souvent au repos. En fait, il s’agit d’une étape intermédiaire entre l’ischémie cardiaque chronique et la crise cardiaque. L'apparition de telles attaques signifie que la maladie progresse et que le cœur manque d'oxygène, même au repos. Si les accès de douleur deviennent plus fréquents et plus intenses, cela indique un développement possible d'infarctus aigu du myocarde.

    L'insuffisance cardiaque est également une complication de la maladie coronarienne chronique. Il se forme sous l’influence de divers troubles fonctionnels du muscle cardiaque.

    Une complication fréquente de l'ischémie myocardique est la formation d'une insuffisance cardiaque congestive (ICC). En CHF, le muscle cardiaque est faiblement réduit et pompe donc une quantité insuffisante de sang nécessaire au fonctionnement normal des organes internes. Pour cette raison, il y a diverses violations. En acquérant une forme chronique, l'insuffisance cardiaque congestive réduit considérablement les chances de survie du patient.

    Les complications de HIBS sous la forme d'insuffisance cardiaque chronique sont exprimées par des symptômes tels que:

    • gonflement;
    • essoufflement;
    • incapacité physique;
    • changements irréversibles dans les organes internes.

    L'insuffisance cardiaque aiguë (AHR) se développe le plus souvent avec diverses maladies cardiaques. Syndrome de LCO affecte le ventricule gauche du myocarde, le patient présente des signes d'œdème pulmonaire sous la forme d'essoufflement, de séparation des expectorations roses pendant la toux. L'insuffisance cardiaque aiguë se transforme souvent en crise cardiaque ou en accident vasculaire cérébral.

    L'arythmie est également une complication de la maladie coronarienne chronique. C'est une pathologie assez fréquente. Les types les plus courants d'arythmie sont:

    L'arythmie passe parfois inaperçue et les patients ne lui attribuent pas un sens sérieux. Une telle attitude est dangereuse, car toute forme d’arythmie peut être fatale.

    L'ischémie cardiaque chronique est une maladie plutôt dangereuse. Pratiquement toutes les complications listées de HIBS entraînent la mort du patient sans traitement approprié en temps voulu.

    Maladie coronarienne aiguë

    La maladie coronarienne aiguë est une autre forme de maladie du myocarde, caractérisée par des complications telles que:

    • infarctus du myocarde;
    • choc cardiogénique;
    • mort coronaire soudaine (arrêt cardiaque primaire).

    L’infarctus du myocarde est une complication très fréquente de l’ischémie aiguë du coeur. La cause de son apparition est le blocage de la plaque formée par une des artères cardiaques. Une crise cardiaque est une grande et petite focale.

    • Douleur aiguë à gauche derrière le sternum, s'étendant du côté gauche du corps (bras, omoplate, mâchoire inférieure). Se produit soudainement ou augmente rapidement sur une courte période. Une demi-heure après l’attaque, en l’absence de soins médicaux, la douleur s’intensifie.
    • Essoufflement grave. Lorsque vous essayez de prendre une profonde respiration, la douleur derrière le sternum augmente, ce qui empêche le patient de respirer normalement. Le manque d'oxygène se manifeste de manière perceptible, une asphyxie peut survenir.
    • Une chute brutale de la pression artérielle, entraînant une perte de conscience. Les causes en sont des modifications spontanées de la fréquence cardiaque, une diminution de la fonction contractile du cœur.
    • Recevoir de la nitroglycérine dans un infarctus n'élimine pas la douleur due à une violation grave de la viabilité des cardiomyocytes (cellules du myocarde responsables de la contractilité du cœur).

    Complications de la forme aiguë

    Une autre des manifestations graves de la maladie coronarienne aiguë est le choc cardiogénique. Ses signes sont:

    • chute rapide de la pression artérielle;
    • inconscience;
    • pouls extrêmement faible;
    • respiration superficielle.

    Le manque d'approvisionnement en sang entraîne de graves complications dans le travail des organes internes:

    • une insuffisance rénale et hépatique aiguë se développe;
    • œdème pulmonaire;
    • il y a des défaillances du système nerveux central.

    Dans cet état, une personne a besoin de soins médicaux urgents pour prévenir la mort.

    La mort coronaire soudaine est également une complication de la maladie coronarienne aiguë. La mort peut dépasser une personne en un instant ou dans les six heures qui suivent le début de l'attaque. L’approximation du VCS peut être déterminée par plusieurs critères:

    • la sensation de suffocation apparue et grandissante;
    • forte pression derrière le sternum;
    • lourdeur dans les épaules;
    • pupilles dilatées;
    • perte de conscience;
    • arrêt respiratoire;
    • cessation de l'activité cardiaque.

    Le plus souvent, elle dépasse les hommes actifs qui ne se plaignent pas de santé. La raison de VCS est en violation du rythme cardiaque: la contraction des fibres du myocarde se produit de manière aléatoire, séparément, la fréquence cardiaque par minute est supérieure à trois cents.

    Il est rarement possible de sauver une personne dans un tel état. Même avec la mise en place dans les délais de toutes les procédures de réanimation possibles, le décès survient dans quatre cas sur cinq.

    Si le syndrome d'insuffisance cardiaque survient à la base d'une ischémie myocardique aiguë, il se manifeste par un asthme cardiaque ou un œdème pulmonaire.

    Une personne atteinte d'une forme ischémique aiguë a besoin de soins d'urgence. Pour la réanimation, utilisez des moyens tels que:

    • médicaments contre la douleur;
    • agents thrombolytiques;
    • médicaments plasmatiques;
    • défibrillation

    Mesures de prévention VKS

    Les personnes décédées subitement n’ont parfois aucun signe évident d’approche fatale. Mais sachez qu'il est extrêmement rare qu'une personne décède instantanément sans aucune pathologie du système cardiovasculaire. Cela signifie que vous pouvez et devez vous concentrer sur vos sensations malsaines. Tout d’abord, il s’agit de ceux qui ont subi un infarctus du myocarde.

    Dans le cadre de l'étude des cas de soleil, il a été constaté que près de la moitié des patients présentaient des signes évidents d'approcher quelques heures avant le décès. Cela signifie qu'ils ont eu la possibilité d'éviter une tragédie avec un examen et un traitement rapides.

    Les patients atteints d'ischémie myocardique ne ressentent aucune douleur ou autre symptôme de la maladie ou sont extrêmement faibles. Pour cette raison, les personnes ne réussissent pas l'examen nécessaire et ne s'engagent pas dans un traitement. La mort dans ce cas est due à une perturbation grave du rythme cardiaque.

    Le troisième groupe de personnes présentant un risque de VKS est constitué des patients chez lesquels il n’est pas possible d’identifier un trouble du myocarde aigu. Il ne reste plus ici qu’à espérer des soins médicaux d’urgence, car il n’est pas possible de prédire la mort subite dans ce cas.

    La mort dans les cardiopathies ischémiques survient assez souvent en raison d’une attitude insuffisamment sérieuse à l’égard du traitement de la maladie. Pour la prévention du soleil, les médecins sont obligés d'informer les patients des possibles conséquences menaçantes de leur maladie. En général, les signes de mort subite se produisent assez souvent. Il est important de ne pas les laisser sans surveillance afin de ne pas devenir victime de leur propre indifférence face à leur santé.

    Mesures visant à prévenir la récurrence de la maladie

    Pour prévenir la récurrence de la maladie, le patient doit suivre toutes les recommandations du médecin traitant après sa sortie de l'hôpital et respecter certaines règles:

    • ne pas laisser les médicaments prescrits par le médecin;
    • faire de la physiothérapie;
    • dans des situations stressantes, consulter un psychothérapeute;
    • suivre un traitement de spa;
    • surveiller régulièrement la pression artérielle;
    • maintenir un poids normal;
    • s'en tenir à un régime alimentaire sain;
    • éviter les états de stress à long terme (conduite d'une voiture, longs vols en avion, séjour dans une pièce mal ventilée);
    • faire du sport uniquement sous la supervision d'un spécialiste en physiothérapie.

    Vous ne devriez pas vous lancer dans la médecine douce sans l'avis d'un médecin. Les remèdes populaires sont assez efficaces pour traiter diverses maladies, mais lequel et la manière de les utiliser doivent être prescrits par un spécialiste.

    Les mesures préventives pour la prévention de la maladie coronarienne sont presque les mêmes que les recommandations pour le maintien de la santé après le traitement hospitalier de HIBS.