Qu'est-ce qu'une arythmie ventriculaire?

Date de publication de l'article: 10/12/2018

Date de la mise à jour de l'article: 18/12/2018

Auteur de l'article: Rybachenko Andrey - cardiologue praticien

L'arythmie ventriculaire est une violation de la fréquence et du rythme des contractions ventriculaires.

Cette pathologie est assez courante, elle est enregistrée chez 60% des personnes âgées.

En conséquence, l’apparition de cette pathologie peut entraîner le développement de complications très terribles, notamment la mort cardiaque subite.

Causes de la pathologie

La maladie fait référence à des conditions polyétiologiques. Son développement provoque l'impact d'un grand nombre de facteurs.

Pour faciliter le diagnostic et la prescription du traitement, tous les facteurs ont été divisés en 2 groupes:

  • Pathologie cardiaque.
  • Causes extracardiques (non cardiaques).

Maladie cardiaque

Le développement d'arythmies ventriculaires peut être le résultat de la progression de diverses maladies cardiaques, notamment:

  • La coronaropathie est une pathologie qui s'accompagne d'une détérioration progressive de la nutrition des tissus cardiaques, généralement dans le contexte de l'athérosclérose des vaisseaux sanguins (mise en place du cholestérol pour former des plaques réduisant la lumière de l'artère).
  • Infarctus du myocarde - Décès d’une partie du muscle cardiaque de localisation différente, provoqué par un arrêt brutal du flux sanguin, généralement au niveau d’une artère obstruée par un thrombus.
  • La cardiosclérose consiste à remplacer le myocarde et les structures du système conducteur (nœuds nerveux et fibres) par du tissu conjonctif, résultant d'une nécrose ou d'une ischémie des tissus. Dans le même temps, la conductivité intraventriculaire est souvent rompue.
  • La maladie hypertensive est une augmentation systématique du niveau de pression artérielle systémique, ce qui conduit à une hypertrophie (augmentation de volume) du myocarde, suivie d'une dilatation (étirement des parois) et d'une perturbation du rythme de contraction.
  • La cardiomyopathie est un trouble métabolique des cellules du muscle cardiaque.
  • Pathologie inflammatoire impliquant le muscle cardiaque, la surface interne (endocarde) et le feuillet superficiel du coeur (péricarde).
  • Hypertension artérielle pulmonaire - augmentation de la pression dans le petit cercle de la circulation sanguine, entraînant une hypertrophie et une dilatation du ventricule droit.
  • Divers malformations cardiaques d'origine congénitale ou acquise.
  • Insuffisance cardiaque chronique (CHF).

Le développement d'arythmies ventriculaires sur le fond de la pathologie cardiaque aggrave le pronostic.

Autres raisons

Un certain nombre de conditions sont mises en évidence, pour lesquelles un rythme et une fréquence de contractions ventriculaires peuvent se développer sans pathologie du coeur, notamment:

  • Fumer et consommer de l'alcool, entraînant une intoxication et une violation de l'état fonctionnel du système de conduction cardiaque.
  • Émotions négatives systématiques, stress.
  • Épuisement mental ou physique fréquent.
  • Ostéochondrose de la colonne thoracique ou cervicale, accompagnée d'une compression des fibres nerveuses végétatives des racines de la colonne vertébrale.
  • Pathologie endocrinienne - Une activité accrue de la glande thyroïde augmente le risque d'arythmie.
  • La dystonie neurocirculatoire est une violation de l'activité fonctionnelle de la partie végétative du système nerveux qui exerce un effet régulateur sur le cœur.
  • Utilisation de certains médicaments - glycosides cardiaques (digoxine), diurétiques de l'anse (furosémide), agonistes des récepteurs bêta (fénotérol, dopamine), certains médicaments antiarythmiques (lidocaïne), antidépresseurs tricycliques (amitriptyline, desipramine).

Le développement des arythmies ventriculaires, provoquées par des causes non cardiaques, est caractérisé par un pronostic favorable. Souvent, l’état est détecté par hasard lorsqu’on examine une personne pour diagnostiquer d’autres maladies.

Caractéristiques pendant la grossesse

La grossesse est un état physiologique particulier dans lequel l’activité de nombreux organes et systèmes change. Des arythmies ventriculaires peuvent se développer sous la forme d’extrasystoles (contractions extraordinaires des ventricules) provoquées par une altération hormonale.

Le diagnostic fiable des arythmies est réalisé à l'aide d'un électrocardiogramme (ECG), qui est effectué de manière routinière pendant certaines périodes, ainsi que sur les indications lorsqu'une femme a des problèmes cardiaques.

Mécanisme de développement

Il existe 3 mécanismes principaux de développement de l'arythmie dans les ventricules:

  • Violation de l'automatisme - des zones avec un potentiel d'action subliminal sont formées dans le système conducteur. Ce mécanisme est généralement caractéristique des arythmies systoliques.
  • La formation d'une lésion ectopique dans le système de conduction ventriculaire, qui génère spontanément des signaux qui provoquent la contraction des ventricules (arythmie extrasystolique).
  • Passage circulaire du signal nerveux dans le système conducteur des ventricules (activité ectopique), résultant de modifications des tissus après un infarctus du myocarde ou sur le fond d'une cardiosclérose. La mise en œuvre du mécanisme conduit au développement d'arythmies ventriculaires récurrentes.

La mise en œuvre de chaque mécanisme pathogénétique conduit au développement de divers types d’arythmie ventriculaire, qui ont été cartographiés dans la classification moderne.

Symptômes caractéristiques

Habituellement, les signes de cette pathologie sont absents.

Mais parfois, les symptômes suivants peuvent se développer:

  • Sensations de palpitations ou de "décoloration" dans la poitrine.
  • Faiblesse périodique et vertiges de gravité variable.
  • Faiblesse non motivée, fatigue, performance réduite.
  • Blackout périodique dans les yeux.
  • Trouble de l'état fonctionnel du système digestif, qui comprend les nausées, les vomissements et la diarrhée.
  • Trouble du sommeil généralement accompagné d'insomnie la nuit et de somnolence pendant le jour.
  • Irritabilité.

La progression de la pathologie est souvent caractérisée par le développement d'une insuffisance cardiaque, qui s'accompagne d'un essoufflement grave, d'un gonflement des jambes, qui est plus prononcé le soir.

Afin de révéler indépendamment les signes caractéristiques d'arythmies ventriculaires, une impulsion doit être ressentie sur l'artère radiale ou une main placée sur le côté gauche de la paroi thoracique. Dans le même temps, vous pouvez sentir des battements de coeur inégaux.

C'est important! L'arythmie est souvent rencontrée chez les adolescents, ce qui est associé aux caractéristiques de la maturation des structures du système cardiovasculaire, ainsi qu'à la présence de changements hormonaux.

Classification des arythmies ventriculaires

L'arythmie est divisée en 3 types:

  • Extrasystole - l'apparition de contractions extraordinaires des ventricules.
  • Tachycardie ventriculaire - contraction accrue.
  • Fibrillation ventriculaire ou fibrillation auriculaire - violation des contractions, caractérisée par des contractions chaotiques de fibres individuelles, tandis que la contractilité du myocarde est fortement réduite.

La tachycardie ventriculaire comprend plusieurs formes:

  • Polymorphique - les sections individuelles du myocarde ventriculaire sont réduites indépendamment du stimulateur cardiaque (présence de foyers ectopiques générant des impulsions nerveuses).
  • Récurrent - une augmentation des contractions se produit périodiquement.
  • Bidirectionnel - apparition chaotique d'impulsions dans les deux ventricules.
  • Pirouette de type arythmie - augmentation instable de l’amplitude des contractions.

Les paroxysmes (attaques) de la tachycardie ventriculaire se divisent en:

  • Instable - la tachycardie est accompagnée de plusieurs complexes ectopiques qui se succèdent.
  • Résistant - la durée de l'augmentation de la fréquence des contractions dépasse 30 secondes (forme paroxystique), puis l'attaque passe.

Les extrasystoles sont classées sur la base d'un ECG quotidien selon Holter et comprennent les classes suivantes:

  • 0 - les extrasystoles sont absentes.
  • 1 - en moins d'une heure, moins de 30 réductions extraordinaires de ventricules sont révélées.
  • 2 - plus de 30 extrasystoles sont enregistrées en une heure.
  • 3 - la présence d’extrasystoles qui se produisent dans différentes parties du cœur (polymorphes).
  • 4a - les extrasystoles monomorphes appariées (bigeminy) sont enregistrées.
  • Les extrasystoles polymorphes appariées 4b sont enregistrées.
  • 5 - groupe (salve) des réductions extraordinaires des ventricules apparaissent.

En fonction de la durée de l'attaque, réduction inefficace des fibres individuelles du myocarde, la fibrillation est divisée en plusieurs formes:

  • Tachysystolique - dure 1-2 secondes.
  • Convulsions - les contractions chaotiques sont enregistrées dans les 20 à 50 secondes.
  • Atrial - l'attaque dure de 120 à 180 secondes.
  • Atonic - une forme grave qui se développe quelques minutes après le début de la fibrillation paroxystique, est caractérisée par l'implication progressive de nouveaux sites myocardiques dans le processus pathologique.

Comment est le diagnostic?

La méthode principale de diagnostic des battements prématurés ventriculaires est le test ECG fonctionnel. Sur l'électrocardiogramme, vous pouvez identifier les modifications de l'activité électrique du cœur.

Une surveillance par Holter est prescrite pour identifier les attaques d’extrasystoles ou de tachycardies. Le procédé comprend l’enregistrement du cardiogramme ou des modifications qui y sont apportées au cours de la journée.

Pour déterminer les causes possibles de l'arythmie ventriculaire, ainsi que l'exclusion de son origine supraventriculaire, des méthodes de recherche supplémentaires sont prescrites:

  • L'échocardiographie est une échographie du cœur avec visualisation des changements.
  • Scintigraphie cardiaque - l'utilisation d'isotopes et l'analyse ultérieure révèlent des zones d'ischémie tissulaire.
  • La coronarographie est un examen aux rayons X. Un agent de contraste spécial est injecté dans le sang pour obtenir une image des vaisseaux cardiaques.
  • Vélo ergométrie (version moderne de l'étude - test sur tapis roulant) - Etude ECG, réalisée après des charges mesurées.

Sur la base de tous les résultats de l'étude, le médecin établit le diagnostic en fonction de la classification et prescrit le traitement approprié.

Méthodes de traitement

Le traitement des battements prématurés ventriculaires vise à normaliser l'activité électrique du cœur.

Il est complexe et comprend plusieurs domaines:

  • Traitement médicamenteux.
  • Intervention chirurgicale.

Toutes les recommandations thérapeutiques s’appliquent dans le contexte d’une modification du mode de vie d’une personne, notamment le rejet des mauvaises habitudes, une activité physique modérée, un régime avec rejet des graisses, des aliments frits, des marinades et des marinades.

Traitement médicamenteux

Le traitement médicamenteux comprend l’utilisation d’antiarythmiques de plusieurs groupes:

  • Antagonistes des pompes à sodium lentes (Aymaline, lidocaïne) - le choix des médicaments est effectué en fonction du type et de la forme de l’arythmie.
  • Les bêta-bloquants (bisoprolol) sont prescrits pour traiter diverses formes de tachycardie ventriculaire.
  • Amiodarone - un médicament utilisé dans les formes graves d'arythmie.
  • Inhibiteurs des canaux calciques (amlodipine) - les médicaments ne sont prescrits que selon des indications strictes pour le traitement de certains types d’arythmie.

Le traitement médicamenteux des femmes enceintes n’est prescrit que par un médecin selon des indications médicales strictes. Il choisit des médicaments qui ont un effet minimal sur le fœtus.

Intervention chirurgicale

L'opération est réalisée chez des patients présentant une pathologie ne pouvant faire l'objet d'un traitement médical.

Il existe 3 méthodes d'intervention modernes:

  • La RFA (ablation par radiofréquence) est une technique peu invasive qui consiste à insérer un cathéter spécial dans le cœur à travers les vaisseaux et à «cautériser» la source du foyer ectopique en utilisant un courant électrique d'une certaine force et fréquence.
  • La revascularisation est une technique utilisée pour les maladies coronariennes, en accès libre ou à l’aide d’un cathéter pour rétablir le flux sanguin dans les artères coronaires.
  • Installation d'un stimulateur cardiaque - la chirurgie doit être pratiquée avec une arythmie sévère et un risque élevé de mort cardiaque subite.

Le choix des méthodes est effectué individuellement par le chirurgien cardiaque.

Complications possibles

La violation de la fréquence et du rythme des contractions ventriculaires est une affection dangereuse pouvant entraîner les complications suivantes:

  • Formation intravasculaire de caillots sanguins - sur le fond de l'arythmie, l'hémodynamique est perturbée dans les cavités du coeur, le caillot sanguin résultant se rompt, pénètre dans le sang et peut bloquer les vaisseaux artériels de localisation différente dans le corps.
  • L'asystolie (arrêt cardiaque ou mort cardiaque subite) est la cause du décès, car il est rarement possible de mener à bien des activités de rééducation à temps.

Pour éviter des conséquences graves, il est nécessaire de diagnostiquer et de traiter rapidement l'arythmie.

Prévisions

Avec une détection opportune et le début d'un traitement adéquat, le pronostic des arythmies ventriculaires est favorable. Sans traitement, le risque de complications est élevé.

Arythmie ventriculaire: causes, classification, symptômes, comment traiter

L'arythmie ventriculaire est une violation de la fréquence, du rythme, de la séquence d'excitation et de la contraction du myocarde, provoquée par une source d'impulsions localisée sous le faisceau de His: dans les branches du faisceau de His, dans les fibres de Purkinje ou directement dans la couche musculaire des ventricules du coeur (centre de l'excitation ectopique).

La tachycardie ventriculaire est constituée de trois complexes ventriculaires ou plus sur l'électrocardiogramme, issus d'un foyer ectopique et ayant une fréquence de 100 à 240 battements par minute.

La fibrillation ventriculaire et le flutter auriculaire sont une contraction mutuellement incohérente de fibres musculaires individuelles qui capture tout le volume du myocarde ventriculaire, ce qui entraîne une telle perturbation du cœur, dans laquelle la fonction de pompage du cœur s'arrête presque immédiatement.

Étiologie des arythmies ventriculaires

L'arythmie ventriculaire peut survenir sans conditions préalables et maladies antérieures, une telle arythmie est appelée idiopathique ou fonctionnelle. Malgré l'absence de causes d'arythmie ventriculaire confirmées de manière fiable, il est établi un certain nombre de conditions dans lesquelles le type d'arythmie indiqué est observé plus souvent:

  • Fumer (cigarettes, narguilé, pipes);
  • Stress aigu et chronique;
  • Le surmenage
  • Fièvre (hyperthermie);
  • Abus de caféine (café, boissons énergisantes);
  • L'abus d'alcool;
  • Dystonie neuro-circulatoire (NDC);
  • Ostéochondrose dans la colonne cervicale.

L'arythmie ventriculaire, qui a été identifiée ou qui était une maladie grave, est beaucoup plus courante:

Séparément, les arythmies ventriculaires iatrogènes (associées à des interventions médicales) doivent être mentionnées:

  • L'utilisation de glycosides cardiaques (digoxine, Korglikon, strophantine et autres);
  • Abus de diurétiques en boucle (furosémide);
  • Acceptation des bêta-agonistes (dopamine, dobutamine, fénotérol et autres);
  • Prendre des médicaments antiarythmiques (lidocaïne);
  • Utilisation d'antidépresseurs tricycliques (amitriptyline, imipramine, désipramine et autres)

Classification des arythmies ventriculaires

Une classification clinique des arythmies ventriculaires a été développée pour déterminer le degré de danger des arythmies ventriculaires et, par conséquent, le choix de la tactique de traitement, nommée d'après les scientifiques qui l'ont développée (Lawn-Wolf-Rayyan):

  • Le premier type: simple (après chaque extrasystole suit un rythme cardiaque normal), monomorphe (ayant le même aspect ECG), monotope (la source de l'excitation pathologique est la même), rare (pas plus de trente extrasystoles pour une heure de contrôle).
  • Le deuxième type: les extrasystoles ont une caractéristique similaire au premier type, mais pour toute heure de contrôle, plus de trente extrasystoles sont enregistrées.
  • Le troisième type: ce type d’extrasystole est établi quelle que soit la fréquence d’enregistrement des extrasystoles et est diagnostiqué en présence d’extrasystoles polymorphes (polytopiques).
  • Le quatrième type A: des extrasystoles monomorphes appariées (non divisées par le rythme cardiaque normal).
  • Quatrième type B: extrasystoles polymorphes appariées.
  • Cinquième type: séries de tachycardie ventriculaire - trois extrasystoles de valeurs polymorphes ou monomorphes qui se succèdent sont enregistrées sur un cardiogramme.

Les autres classifications des arythmies ventriculaires sont principalement d’importance académique et éducative, plutôt que décrites, utilisées en médecine pratique.

Les arythmies ventriculaires du premier type sont généralement fonctionnelles ou idiopathiques, n’ont pas de signification hémodynamique ou clinique, sont aléatoires lors d’un ECG et dans la plupart des cas ne nécessitent pas de traitement médical. Le second type nécessite une recherche diagnostique approfondie, car il peut s'agir d'une arythmie fonctionnelle et indiquer la présence d'une pathologie organique du cœur. Lors de la confirmation des types d'arythmie ventriculaire restants, il est nécessaire, en particulier si l'arythmie a été identifiée pour la première fois, de procéder à toute une série de procédures de diagnostic nécessaires dans un bref délai, puis de commencer immédiatement le traitement.

Manifestations d'arythmie ventriculaire

Les symptômes de l'arythmie ventriculaire sont largement déterminés par l'étiologie et leur type.

Une manifestation commune de toute arythmie ventriculaire peut être deux symptômes subjectifs:

  1. La sensation d'une décoloration du cœur, son arrêt, qui résulte de la prétendue pause compensatoire - une augmentation du temps de diastole ("reste du cœur") après les extrasystoles;
  2. La sensation d'une secousse, un battement de coeur accablant, se produit généralement après une pause compensatoire, puisqu'un cœur «rempli» de sang a besoin d'une systole forcée pour expulser le sang.

Le premier type de battements prématurés ventriculaires se caractérise par l'absence totale de manifestations cliniques: une personne ne remarque tout simplement pas de rares extrasystoles.

En présence d'un composant neurogène prononcé (VVD, NDC), on observe souvent diverses manifestations non spécifiques:

  • Fatigue accrue;
  • L'irritabilité;
  • Maux de tête;
  • Sentiment de peur, anxiété élevée;
  • Pâleur;
  • Sentiment subjectif de manque d'air.

Les symptômes d'arythmie ventriculaire de 3 à 5 types sont souvent accompagnés d'une diminution significative du débit cardiaque sur le plan hémodynamique, ce qui présente une clinique appropriée:

  1. L'hypotension;
  2. Faible pouls fréquent;
  3. Cyanose (cyanose) de la peau;
  4. Essoufflement;
  5. Oligouria (diminution de la quantité d'urine excrétée);
  6. Douleur dans le foie;
  7. Douleur à la poitrine
  8. Effondrement.

Diagnostic des arythmies ventriculaires

Le rôle le plus important dans l'identification des arythmies ventriculaires, ainsi que dans la détermination de son type, est joué par l'électrocardiographie, et en particulier par son type de surveillance Holter - «Holter».

Pour diagnostiquer les causes morphologiques des arythmies ventriculaires, les examens suivants sont nécessaires:

  • Échographie du coeur - révèle un large éventail de maladies cardiaques;
  • Ergométrie (ou test sur tapis roulant) du travail du cœur pendant l’exercice;
  • Scintigraphie du myocarde - révèle une zone d'ischémie du myocarde;
  • Angiographie coronaire - pour évaluer le degré d'athérosclérose des vaisseaux cardiaques;
  • Analyse biochimique du sang (créatine phosphokinase (CPK), lactate déshydrogénase (LDH), électrolytes sanguins, médiateurs inflammatoires, hormones thyroïdiennes et autres).

Traitement des arythmies ventriculaires

Dans le cas des arythmies ventriculaires fonctionnelles, il est nécessaire de s’attaquer aux causes qui en sont la cause, mais une connexion objective étant généralement impossible, une approche multifactorielle en une étape est nécessaire:

  1. Lutte contre les mauvaises habitudes: tabagisme, consommation excessive d’alcool, café, thé, excès de nourriture;
  2. Respect du régime de travail et de repos: sommeil suffisant, mais pas excessif, activité physique modérée;
  3. Gestion du stress: formations, sédatifs.

Les cas plus graves nécessitent le travail d'un cardiologue ou au moins d'un ambulancier possédant les qualifications appropriées. La première étape urgente dans le traitement de l'arythmie ventriculaire est la restauration du rythme sinusal.

Au tout début des soins médicaux après le diagnostic d’arythmie ventriculaire (c’est-à-dire que le dispositif ECG est déjà connecté), vous devez demander au patient de tousser, ce qui conduit parfois à la restauration du rythme car cette simple manipulation améliore la circulation coronaire. Il n'est pas recommandé d'utiliser la méthode de "l'AVC péricardique".

Un traitement supplémentaire est effectué en fonction des caractéristiques de l'arythmie détectée, en utilisant des médicaments antiarythmiques et d'autres méthodes d'arrêt de l'arythmie.

Avec tachycardie ventriculaire monomorphe:

La procaïnamide (procaïnamide) est un médicament ayant une activité antiarythmique prononcée, tout en ayant un nombre d'effets secondaires beaucoup moins important que la lidocaïne. Introduit par voie intraveineuse à une dose totale de 500-1000 mg et le taux d'introduction de 20-30 mg par minute.

L'amiodarone est utilisé dans les cas où il existe une légère baisse de la pression artérielle, des signes d'insuffisance cardiaque et une altération de la conductivité cardiaque. Son schéma d’introduction est le suivant: de l’amiodarone dosée à 150 mg est dissoute dans 100 ml de glucose et injectée dans une veine pendant 10 minutes, puis 900 mg d’amiodarone sont dissous dans 500 ml de glucose et laissés goutte à goutte pendant les 6 premières heures à un débit de 1 mg par minute, puis réduire le taux à 0,5 mg par minute.

Dans la tachycardie ventriculaire polymorphe sans intervalle QT prolongé:

Comme cette forme d'arythmie ventriculaire présente un risque élevé de transition vers la fibrillation ventriculaire, le traitement par électropulse (EIT) est effectué immédiatement.

Si, pour une raison quelconque, il n’ya aucune possibilité d’EIT, l’amiodarone est administrée comme décrit ci-dessus.

En cas de tachycardie ventriculaire polymorphe avec un intervalle QT prolongé:

Le traitement est effectué par l'introduction d'une solution à 25% de sulfate de magnésie 8 ml en une minute, ce qui rétablit le rythme sinusal presque instantanément (en l'absence d'effet, il peut être répété après 10-15 minutes).

Dans ce cas, les antiarythmiques ne sont pas efficaces et l’introduction de certains d’entre eux (1A et 3 classes (quinidine, procaïnamide, disopyramide, amiodarone, sotalol, dofétilide) est extrêmement dangereuse et inacceptable.

La prochaine étape des soins médicaux consiste à maintenir le rythme sinusal grâce aux actions suivantes:

  • Identifiez la cause de l'arythmie ventriculaire et traitez-la à bon escient: lors de l'athérosclérose des vaisseaux cardiaques, il est souhaitable de pratiquer un pontage ou une angioplastie, une coronaropathie et une réduction de la fonction ventriculaire gauche, des inhibiteurs de l'ECA (lisinopril, ramipril, etc.) et des bêta-bloquants (aténolol, métaprol et autres).), il n’est pas rare d’utiliser des diurétiques, qui nécessitent un contrôle des électrolytes sanguins;
  • Avec une tachycardie ventriculaire persistante, des rechutes fréquentes, accompagnées d'une insuffisance cardiaque, des évanouissements, une hypotension grave, une implantation de défibrillateur automatique, si l'implantation est impossible pour une raison quelconque, une combinaison de médicaments: l'amiodarone et les bêta-bloquants sont utilisés;
  • Au stade actuel de développement de la science médicale, afin de maintenir le rythme sinusal, deux médicaments sont privilégiés: l'amiodarone et le sotalol, dont la prescription et la sélection des dosages sont souvent effectuées sous le contrôle de Holter;
  • Dans certains cas, les arythmies ventriculaires (avec le mécanisme de réentrée) peuvent être extrêmement efficaces: ablation par cathéter à radiofréquence, manipulation mini-invasive, dont l'efficacité atteint parfois 95%, ce qui vous permet d'abandonner complètement l'utilisation des médicaments anti-arythmiques.

Conclusion

L'arythmie ventriculaire établie de manière objective nécessite le travail d'un spécialiste qualifié qui effectuera une recherche diagnostique approfondie et prescrira le traitement approprié.

L'automédication pour les arythmies ventriculaires est inacceptable car, dans le contexte de l'absence ou de la faiblesse de manifestations cliniques formant le bien-être imaginaire, une fibrillation ou un battement des ventricules peuvent se développer à la vitesse de l'éclair, ce qui peut avoir des conséquences extrêmement tragiques.

Sosudinfo.com

L'arythmie ventriculaire (extrasystole) est diagnostiquée sur un ECG chez environ 80% des patients. La plupart des gens ne ressentent aucun symptôme désagréable associé à un trouble du rythme, mais chez certains patients, de telles manifestations peuvent être accompagnées de symptômes graves. Mais cette maladie est-elle toujours dangereuse?

Comment sont les extrasystoles ventriculaires?

Le cœur a un stimulateur cardiaque (nœud sinusal) qui génère une impulsion qui provoque des contractions du myocarde. Sous l'action de l'impulsion produite par le nœud sinusal, les oreillettes se contractent d'abord, puis les ventricules se contractent.

Mais le stimulateur sinusal n’est pas le seul: le cœur dispose de plusieurs systèmes «de réserve» en cas de défaillance du principal générateur de contractions. L'un d'eux est situé dans les sections inférieures (ventriculaires) du myocarde. Sous l'influence des impulsions des divisions inférieures dans le contexte du fonctionnement normal du nœud sinusal, des contractions ventriculaires supplémentaires se produisent. Ils peuvent être:

  • Single L'impulsion se produit de temps en temps dans le contexte de l'absence de pathologies cardiaques, leur apparition est possible même chez les personnes en bonne santé. Dans la plupart des cas, le traitement n'est pas nécessaire.
  • Tachycardie. Les extrasystoles sont fréquentes et conduisent à des troubles circulatoires. Le traitement est sélectionné individuellement, en fonction de la gravité de la maladie.
  • Fibrillation Des contractions fréquentes et chaotiques de sections individuelles du myocarde se produisent dans différentes parties des ventricules, alors que les ventricules ne peuvent pas se contracter complètement, poussant une partie du sang dans les artères. L'état menaçant le pronostic vital nécessite des soins médicaux immédiats. Sans traitement en temps opportun, il en résulte une insuffisance cardiaque aiguë et le décès.

Classification de la gravité de la pathologie

Afin de déterminer la fréquence des arythmies ventriculaires, une simple extraction d'ECG ne suffit pas, une personne reçoit un contrôle ECG quotidien, au cours duquel un enregistrement du travail du cœur est effectué à intervalles réguliers tout au long de la journée. En fonction des données obtenues, les classes de violations suivantes sont distinguées:

  • 0 - aucune extrasystole ou abréviations rares ont été enregistrées (1-5 pendant toute la période d'examen). C'est considéré comme une variante de la norme.
  • 1 - moins de 30 contractions de la région ventriculaire sont enregistrées toutes les heures.
  • 2 - plus de 30 impulsions contractiles supplémentaires des parties inférieures du myocarde sont déterminées.
  • 3 - il existe une extrasystole polymorphe (plus de 2 extrasystoles, l’ECG apparaît sans interruption pour la contraction auriculaire) à des intervalles espacés.
  • 4 - manifestations extrasystoliques jumelées fréquentes (2 à la fois) sont observées. Peut survenir soit de temps en temps, soit de nature polymorphe.
  • 5 - sur l'ECG, des extrasystoles de sauvetage (ou 3-5 attaques consécutives) ou des attaques récurrentes de tachycardie ventriculaire paroxystique sont enregistrées sur l'ECG.

La classe 0-1 ne présente aucune manifestation clinique et ne s'accompagne pas de modifications organiques des tissus du myocarde (lorsqu'une classe de patients 0-1 est identifiée, ils sont consignés à titre préventif par un cardiologue sans que des procédures médicales soient prescrites). Les grades 2 à 5 peuvent provoquer des changements organiques dans la structure du cœur et augmenter le risque de fibrillation ventriculaire.

Le cours de la maladie sécrète:

  • Bénin (fonctionnel). Il n’ya pas de lésions organiques du cœur, le risque de complications et le développement de la fibrillation auriculaire sont minimes.
  • Potentiellement malin. Le débit sanguin cardiaque est réduit de 25-30%. Des modifications de la réductibilité du myocarde sont diagnostiquées, le risque de développer des conditions représentant un danger de mort augmente.
  • Malin. Il existe de multiples lésions organiques du cœur, dans lesquelles l'apparition d'arythmies conduit à une condition mortelle et à la mort.

La gravité et la propension à développer une fibrillation ne sont déterminées qu’après une série d’examens cliniques.

Pourquoi la maladie se développe-t-elle?

Les causes d'excitabilité pathologique supplémentaire du cœur sont différentes. Le plus souvent, les arythmies ventriculaires sont une complication d'une maladie cardiaque grave:

  • maladie ischémique;
  • infarctus du myocarde;
  • cardiosclérose post-infarctus (de grandes sections de tissu cicatriciel apparaissent dans le myocarde);
  • défaut de la valve mitrale;
  • inflammation du myocarde ou du péricarde;
  • hypertension maligne (A / D augmente souvent et ne diminue pas longtemps);
  • pathologie des poumons conduisant à une stagnation de la circulation pulmonaire.

Dans certains cas, des modifications de la colonne cervicale (hernie, ostéochondrose) ou du TRI peuvent entraîner une arythmie ventriculaire, en cas de troubles graves de la fonction vasculaire.

Mais des facteurs externes peuvent aussi provoquer une arythmie:

  • fumer;
  • abus d'alcool;
  • consommation excessive de thé, de café ou d'autres produits contenant de la caféine;
  • mauvaise alimentation (une violation de l'équilibre électrolytique du sang peut provoquer l'apparition d'une pathologie);
  • utilisation de médicaments pour le cœur sans surveillance médicale;
  • stress fréquents (si le facteur de stress est à blâmer, alors au repos les symptômes de l'arythmie gastrique disparaissent complètement).

Des facteurs externes provoquent une évolution bénigne de la maladie. En règle générale, après leur élimination, les symptômes de la maladie disparaissent.

Quand suspecter une arythmie ventriculaire

Dans les cas bénins, les changements de rythme ne se manifestent en aucune manière, ils peuvent uniquement être détectés à l'aide d'un ECG. Dans les cas plus graves, le patient se plaint de:

  • faiblesse
  • des vertiges;
  • assombrissement des yeux;
  • migraines;
  • évanouissement déraisonnable;
  • essoufflement ou sensation d'essoufflement;
  • convulsions périodiques;
  • douleur et sensation de secousses laissées derrière le sternum;
  • indigestion (diarrhée, nausée, vomissement);
  • trouble du sommeil;
  • irritabilité;
  • l'apparition d'œdèmes persistants dans les jambes;
  • abaissement a / d.

Une hypoxie cérébrale se développe dans les cas graves.

Les patients se plaignent de la décoloration ou des interruptions du travail du cœur. Lors de l'examen médical primaire sera révélé:

  • pulsation des veines du cou qui apparaît après une contraction ventriculaire non programmée;
  • pouls irrégulier.

Tous ces signes indiquent le développement d'une arythmie ventriculaire, mais le diagnostic final ne peut être posé qu'après un examen approfondi du patient.

Tests de diagnostic

Les symptômes de l'arythmie ventriculaire sont à bien des égards similaires aux autres troubles de l'excitabilité du coeur et pour le diagnostic différentiel de la maladie sont effectués:

  • Surveillance ECG (enregistrement du travail du cœur pendant la journée);
  • Un électrocardiogramme avec une charge (un électrocardiogramme est pris chez une personne qui marche sur un tapis roulant ou sur un vélo stationnaire).

En outre, le sang est soumis à des tests de teneur en électrolytes et en biochimie. Ces analyses de sang ne servent pas uniquement à établir un diagnostic, mais également à trouver le traitement approprié.

En cas de lésion du myocarde, lorsque les battements sont une maladie secondaire, des examens supplémentaires peuvent être effectués sur le patient:

Le traitement de la pathologie dépendra de ces données.

Comment traiter la maladie

Lors de la détection d'un trouble du rythme, le traitement avec des agents antiarythmiques n'est effectué que dans des cas très graves - les médicaments ont de nombreux effets secondaires. Dans de nombreuses pathologies cardiaques, ils sont contre-indiqués. Par exemple, après un infarctus du myocarde récent, les médicaments pour l'arythmie ne peuvent pas être prescrits, ils peuvent provoquer la mort par arrêt cardiaque. Les mesures thérapeutiques commencent par l’élimination des facteurs provoquant une arythmie:

  • normalisation du sommeil et du repos;
  • préparation du régime, qui comprend tous les nutriments nécessaires;
  • rejet de mauvaises habitudes;
  • réduction de la quantité d'aliments contenant de la caféine;
  • élimination des situations stressantes;
  • augmenter dans le temps de séjour à l'air frais.

Pour les arythmies bénignes, ce traitement a presque toujours un effet positif. Si, pendant cette période, la décoloration ou les poussées de cœur ont un effet négatif sur l'état émotionnel du patient, des tranquillisants légers ou des sédatifs sont prescrits.

Un traitement médicamenteux est prescrit dans les cas suivants:

  • une forme maligne de pathologie a été identifiée et le risque de développer une fibrillation ventriculaire est élevé;
  • apparu une insuffisance cardiaque sévère, accompagnée d'une stagnation des tissus et des organes;
  • Les attaques de tachycardie sont douloureuses pour le patient.

Mais le traitement ne commence pas par la prescription de médicaments pour l'arythmie, mais par l'amélioration du travail du myocarde. Pour cela, vous avez besoin de:

  • traiter les cardiopathies ayant entraîné une insuffisance du rythme normal du rythme (stabilisation de l'hypertension, rétablissement de la fonction respiratoire, etc.);
  • pour normaliser la formule chimique du sang (dans les cas graves, des préparations à base de potassium ou de magnésium sont prescrites, dans les poumons, il suffit de changer de régime).

L’état psychologique du patient est tout aussi important. L’attitude calme et positive du patient a parfois un effet thérapeutique supérieur à celui des médicaments. Les personnes sujettes à la dépression et à l'hypochondrie sont invitées, en plus du traitement principal, à se soumettre à des séances de psychanalyste.

Dans les cas graves, un traitement chirurgical est possible lors de la cautérisation ou de l'excision du foyer ectopique. L'intervention chirurgicale est également indiquée lorsque l'insuffisance de la valve mitrale affecte le travail contractile du cœur.

En règle générale, si des prothèses valvulaires sont réalisées, le foyer d'excitabilité pathologique est immédiatement supprimé.

Mais les interventions chirurgicales pour le traitement des arythmies ventriculaires ne sont pas fréquentes, en règle générale, un traitement conservateur donne dans la plupart des cas un effet thérapeutique stable. Après avoir éliminé les facteurs provoquants et bien sélectionné les médicaments, les patients sont en mesure de se débarrasser des crises douloureuses.

Pronostic de la maladie

La prédiction du succès des mesures thérapeutiques affecte:

  • la fréquence des extrasystoles;
  • forme de la maladie (maligne ou bénigne);
  • changements pathologiques dans le myocarde;
  • fréquence des impulsions ectopiques;
  • signes d'insuffisance cardiaque.

Une forme bénigne de la maladie avec des extrasystoles rares et sans irrégularités organiques dans le muscle cardiaque a un pronostic favorable - la plupart des gens ne peuvent même pas suspecter un trouble du rythme du rythme. Toutefois, en cas d’exposition prolongée à des facteurs externes indésirables (mauvaises habitudes, régime alimentaire malsain, rares séjours à l’air frais), la forme bénigne de la maladie peut devenir maligne.

Les troubles arythmiques sur fond de pathologies cardiaques graves ont un pronostic peu favorable. La durée et la qualité de vie de ces patients dépendent du traitement initié en temps voulu et de la gravité des processus pathologiques du myocarde (le pronostic de la myocardite après guérison est plus favorable que celui de l'infarctus du myocarde).

Une arythmie ventriculaire, même sous une forme légère, est dangereuse à ignorer. Seul un suivi médical programmé des performances cardiaques et la mise en œuvre de toutes les recommandations médicales permettront d'éviter le développement de complications potentiellement mortelles.

Arythmie ventriculaire du coeur

Tout rythme cardiaque irrégulier est appelé arythmie. L'arythmie ventriculaire est un type d'arythmie. La pathologie est assez fréquente, dans plus de la moitié des cas d'arythmie totale.

Formes d'arythmie ventriculaire:

  1. Battements de coeur extraordinaires - extrasystole.
  2. La fibrillation auriculaire ou la fibrillation ventriculaire se manifeste par la contraction de fibres musculaires individuelles.
  3. Tachycardie - augmentation de la fréquence des contractions.

Selon les statistiques, non seulement les personnes âgées, mais également les jeunes et les enfants sont sensibles à l'arythmie. La pathologie est plus fréquente chez les hommes.

Signes d'arythmie ventriculaire:

  • Parésie périodique, convulsions et autres symptômes de perturbation du système nerveux se produisent.
  • Vertiges.

Une crise d'arythmie ventriculaire peut survenir sans raison, juste "à l'improviste". Une telle arythmie ne présente pas toujours des signes extérieurs. Par conséquent, il n’est pas toujours possible de déterminer pourquoi une personne est soudainement tombée malade, mais il est en tout cas nécessaire de faire appel à une ambulance.

Facteurs de risque ou pourquoi la maladie survient:

  • Infarctus du myocarde dans l'histoire.
  • CHD.
  • La myocardite sous toutes ses formes.
  • Hypertension prolongée, à partir de laquelle le coeur grandit.
  • Myocardiopathie
  • À la suite d'une intervention chirurgicale, par exemple, d'une chirurgie cardiaque, d'une bronchoscopie, etc.
  • Insuffisance cardiaque.
  • Augmentation des substances toxiques dans le sang.
  • Violations de l'équilibre acido-basique.
  • Pas assez de calcium dans le sang.
  • Augmentation de la production d'hormones thyroïdiennes.
  • Tabagisme

Un faible pourcentage de cas d'arythmie ventriculaire n'est associé à aucune maladie et les causes de ce phénomène chez une personne en bonne santé n'ont pas encore été clarifiées.

Extrasystole ventriculaire

Lorsque les battements prématurés ventriculaires se produisent des battements de coeur extraordinaires. Il y a un "coup", après quoi le cœur s'arrête pour une courte période (quelques secondes), puis il redémarre et fonctionne normalement. Avec cette pathologie, une thérapie adéquate est nécessaire - prenant des antiarythmiques, ainsi qu'une surveillance médicale constante.

  • Interruptions dans le travail du coeur.
  • Transpiration sévère.
  • Inconfort dans la poitrine.
  • Faiblesse
  • Manque d'air.
  • Anxiété, peur.
  • Irritabilité.
  • Vertiges dus à une privation d'oxygène du cerveau due à un mauvais apport sanguin - diminution de la quantité de sang émise par le muscle cardiaque.
  • Toux - rare.
  • Des battements prématurés ventriculaires se produisent dans l'IRR, et à la fois pendant l'exercice et quand une personne est au repos.
  • Ostéochondrose - interruptions provoquées par une compression des vaisseaux sanguins et des terminaisons nerveuses entre les disques vertébraux.
  • Grossesse - arythmie, à la suite d’une anémie et d’un surmenage, de maladies des systèmes respiratoire et endocrinien.
  • Après avoir mangé, des extrasystoles apparaissent si une personne va immédiatement se reposer.

Diffère extrasystole organique et fonctionnel. Le premier survient chez une personne en position horizontale, le second en marchant, etc.

  1. L'extrasystole fonctionnelle se manifeste pendant le stress, le tabagisme, le cycle menstruel, les maladies infectieuses avec fièvre, le surmenage, le stress, la consommation de boissons contenant de la caféine, le TRI.
  2. L'extrasystole organique perturbe les personnes atteintes de maladies du cœur et de la glande thyroïde.

L'extrasystole fonctionnelle ne met pas la vie en danger, mais organique nécessite un traitement obligatoire, il existe donc un risque de mort subite. Le traitement des battements prématurés ventriculaires est effectué en fonction des causes de son apparition.

Arythmie ventriculaire auriculaire

Les contractions chaotiques non régulées du muscle cardiaque sont appelées fibrillation auriculaire. Lors d'une attaque, l'apport d'oxygène et de nutriments aux organes est interrompu. Si l'état persiste plus de 6 minutes, le décès d'une personne est inévitable.

Complications de la fibrillation auriculaire:

  1. La formation de caillots sanguins dans les oreillettes avec le blocage des artères menant au cerveau, ce qui provoque un AVC et d'autres organes.
  2. Cardiomyopathie - l'expansion de toutes les cavités du coeur.
  3. Choc cardiogénique - arrêt cardiaque.

Causes de l'arythmie ventriculaire auriculaire:

  1. Pathologies cardiaques, y compris une intervention chirurgicale.
  2. Le petit volume de sang qui se produit en raison de la perte de sang.
  3. Il en résulte une intoxication grave du corps - hypokaliémie avec sur-stimulation du muscle cardiaque.
  4. Stress et tension nerveuse.
  5. Déséquilibre hormonal dans les pathologies thyroïdiennes.
  6. Surdosage de médicaments, en particulier de médicaments diurétiques ou de glycosides cardiaques.

Si une personne n’aide pas à temps, l’arythmie ventriculaire auriculaire du cœur entraîne la mort en quelques minutes et dépend en grande partie des personnes qui l’entourent, l’ambulance n’étant peut-être pas à temps. "Démarrer" le coeur après qu'il soit arrêté, vous pouvez, avec l'aide de la respiration artificielle, donner un coup sévère au sternum.

Tachycardie ventriculaire: causes, symptômes et caractéristiques

La fréquence cardiaque rapide, avec une fréquence supérieure à 120 - 200 battements par minute, est appelée tachycardie ventriculaire.

Les causes de la maladie sont pour la plupart des maladies cardiaques, bien que la tachycardie survienne parfois chez une personne en bonne santé. En tout cas, les attaques du battement de coeur commencent soudainement, mais aussi brusquement et finissent.

Les signes de tachycardie ventriculaire: faiblesse, respiration difficile, douleur et lourdeur dans la poitrine, ainsi que des symptômes d'ischémie cérébrale, c'est-à-dire une déficience visuelle, des vertiges, des évanouissements. Les attaques de la maladie se manifestent assez souvent, peut-être à la fin du choc cardiogénique.

Arythmies supraventriculaires et ventriculaires

Il existe deux types d’arythmie, dont les causes et les signes sont presque identiques. Les arythmies diffèrent selon les endroits. Supraventriculaire - le rythme cardiaque est perturbé dans le septum auriculo-ventriculaire ou dans les oreillettes, alors que les arythmies ventriculaires - dans le système de conduction ventriculaire. Les deux nécessitent un traitement.

Diagnostic des arythmies ventriculaires:

  1. ECG
  2. Tests de charge.
  3. Surveillance quotidienne de Holter.

Tout d'abord, un traitement antiarythmique conservateur est prescrit, qui vise à améliorer le pronostic et la qualité de vie d'une personne, ainsi qu'à éliminer les arythmies cardiaques, cette dernière n'étant malheureusement pas toujours possible. Avant de prescrire des médicaments, un examen est effectué et les causes de la maladie sont déterminées, un historique de la maladie est examiné pour rechercher les maladies associées.

En plus des antiarythmiques, il est recommandé au patient de revoir son mode de vie: éliminez les mauvaises habitudes, établissez une nutrition adéquate et un régime quotidien.

Si la dynamique positive n'est pas observée, alors la chirurgie est effectuée.

Arythmies ventriculaires: symptômes et médicaments efficaces pour le traitement

L'arythmie ventriculaire du coeur est fatale dans 80% des cas de maladie coronarienne du myocarde. Les épisodes d'arythmie dangereux sont plus susceptibles de se produire chez les patients après un infarctus du myocarde. La cause immédiate du décès est la fibrillation ventriculaire du coeur. Lors d’une attaque, l’équipe d’urgence cardiologique sauve la personne. Un traitement médicamenteux ou l’implantation d’un défibrillateur, d’un stimulateur cardiaque, assure une condition stable à long terme.

Qu'est-ce que les battements prématurés ventriculaires?

Sur fond de rythme cardiaque correct, près de 5% des personnes souffrent de contractions prématurées des cavités cardiaques, appelées extrasystoles. Selon le lieu d'origine, ils sont divisés en atrial ou supraventriculaire et ceux apparaissant dans les ventricules. Ils se produisent tous soudainement sans signes ni sensations cliniques antérieurs.

Le centre d’excitation des battements prématurés ventriculaires est situé dans les faisceaux de fibres de His et de Purkinje situés dans le muscle cardiaque.

Degré de danger des extrasystoles

L'arythmie ventriculaire est associée à un risque élevé de mort subite. Pour prédire la survenue d'une fibrillation ventriculaire, une classification des extrasystoles selon B. Lown a été développée. Le critère est la fréquence et le type de complexes ventriculaires sur l'électrocardiogramme (ECG) pendant la surveillance de Holter.

Il y a 6 degrés de grades extrasystoles présentés dans le tableau.

L'évaluation de la note vous permet de déterminer la probabilité de mort subite.

L'arythmie de classe 1 est considérée comme fonctionnelle car elle n'affecte pas la circulation sanguine et n'est pas ressentie par l'homme.

Les extrasystoles de toutes les autres gradations sont associées au risque de mort subite.

En termes de pronostic, les types d'arythmie dangereux sont associés aux maladies cardiaques organiques - crise cardiaque, cardiomyopathie. En l'absence de dommages graves au myocarde, le risque de fibrillation auriculaire est minime.

Causes des extrasystoles ventriculaires

Dans de rares cas, une arythmie cardiaque survient chez des personnes en bonne santé. Avec l'âge, la probabilité d'occurrence augmente. Une violation fréquente du rythme ventriculaire survient en cas d'ischémie cardiaque, d'infarctus du myocarde, de prolapsus de la valve mitrale et d'insuffisance cardiaque chronique - ICC.

Le facteur provocant des extrasystoles fonctionnelles est le tabagisme, l'abus de café et d'alcool. Cela est dû à l'activation des fibres sympathiques.

La cause des battements prématurés ventriculaires est également l'ostéochondrose de la colonne cervicale, la dystonie végétative-vasculaire.

Il existe souvent des arythmies de l'estomac causées par les effets réflexes des organes internes sur l'activité cardiaque (syndrome viscérocardique). Il y a des extrasystoles seulement après un repas. La cause la plus commune est de trop manger. L'augmentation du volume de l'estomac exerce une pression sur le diaphragme et le cœur. L'irritation des fibres du pied, situées dans le myocarde, provoque une contraction extraordinaire du ventricule gauche.

Le processus de digestion des aliments active le nerf vague, qui est la cause de la dépression du nœud sinusal - le principal stimulateur cardiaque du cœur. En même temps, des foyers d'excitation apparaissent dans les parties inférieures du système conducteur, les jambes.

Au fait! Avec des palpitations fréquentes après un repas, un ECG est recommandé. Il n’exclut aucune maladie du système digestif, qui affecte par réflexe le rythme cardiaque.

Signes d'extrasystole

Les patients ne ressentent aucune perte de pouls. Les extrasystoles 2 à 5 grades se manifestent par des enfoncements du cœur, des tremblements ou des interruptions. L'arythmie fonctionnelle dans les troubles végétatifs-vasculaires est associée à des maux de tête, une fatigue rapide, une instabilité émotionnelle (humeur instable).

Avec des extrasystoles fréquentes pulsation visible des veines du cou. L'électrocardiogramme (ECG) est le signe clinique fiable d'une extrasystole.

Thérapie d'arythmie cardiaque

Le traitement de l’extrasystole neurogène est effectué avec des préparations sédatives - l’agripaume, la valériane.

Pour les arythmies associées à une maladie cardiaque organique, des médicaments sont prescrits:

  • stimulants β-adrénergiques - Obzidan, Anaprilin;
  • avec la bradycardie, des agents anticholinergiques sont utilisés - Ergotoxin avec la belladone ou le phénobarbital;
  • les médicaments antiarythmiques sont utilisés dans les tachyarythmies - Amiodarone, Sotalol, Procaïnamide.

En cas d'attaques fréquentes d'extrasystoles, on utilise l'ablation par cathéter à radiofréquence.

Battement de coeur paroxystique

La tachycardie ventriculaire récurrente se manifeste sous forme d'attaques courtes - paroxysmes. Ce type d'arythmie est caractérisé par un travail cardiaque plus actif que d'habitude.

Avec la tachycardie paroxystique, un cycle de 15 à 20 extrasystoles a été enregistré sur l’ECG. Les attaques sont observés avec une pathologie organique, et un effort physique et émotionnel excessif, le tabagisme provoque leur apparition. La consommation d'alcool et de café provoque également l'activation du système sympatho-surrénalien avec le développement du paroxysme du rythme cardiaque.

Chez les personnes en bonne santé, la tachycardie survient soudainement, sans raison apparente. En l'absence de maladie cardiaque, le traitement n'est pas nécessaire. Il est recommandé d’observer le régime quotidien, de passer à une alimentation équilibrée, d’éviter le stress et de faire un effort physique excessif. Dans le régime alimentaire, vous devez ajouter des aliments contenant du magnésium, du potassium et du calcium.

Tachycardie ventriculaire pirouette

Dans la classification des arythmies, on distingue un type particulier de tachycardie pirouette, appelé ainsi en raison de la configuration particulière du cardiogramme. Sur le ruban, le rythme cardiaque ressemble à l’un des éléments du ballet - une rotation autour de son axe sur une jambe. Puisqu'il existe plusieurs sources d'impulsions, les complexes ventriculaires ont des hauteurs et des formes différentes.

La raison de la pathologie peut être une diminution du taux de magnésium et de calcium dans le sang, l'utilisation de médicaments psychotropes et antiarythmiques, la bradycardie. La tachycardie congénitale à la pirouette se développe avec un syndrome de QT prolongé, déterminé génétiquement.

La pathologie manifeste des battements de coeur avec une fréquence de 200 à 300 battements par minute. L'attaque dure de 30 secondes à 1 minute.

Symptômes de l'arythmie de type "pirouette":

  • épisodes de battement de coeur;
  • évanouissement:
  • vertige sévère.

Lors d'une attaque, le pouls est fréquent, mais rythmé, la pression est réduite. La tachycardie à la pirouette peut s'arrêter seule.

Attention! Le danger de ce type d'arythmie est qu'il peut se transformer en une fibrillation ventriculaire fatale.

Traiter les crises d’arythmie par administration intraveineuse de 20 ml d’une solution à 20% de sulfate de magnésium et de glucose à 5%. Ce médicament est également administré par goutte à goutte dans 400 ml de solution isotonique. Si l'attaque n'est pas supprimée, effectuez une cardioversion électrique. Lorsque des paroxysmes sont fréquents, un défibrillateur automatique est implanté.

Quelle est la fibrillation ventriculaire

C'est le type de trouble du rythme ventriculaire le plus dangereux. Avec la fibrillation, les fibres musculaires se contractent de manière aléatoire, avec une fréquence pouvant aller jusqu'à 300 coups inefficaces. Une attaque signifie en réalité une arrestation circulatoire. Sans mesures d'urgence, une mort subite survient en quelques minutes.

C'est important! Si une fibrillation est survenue à l'extérieur de l'hôpital, la probabilité de survie est liée à la proximité du patient et au type d'aide qui peut être fourni.

La seule mesure efficace avant l'arrivée de l'équipe d'ambulances de choc ou d'ambulances de cardiologie est un massage cardiaque indirect d'une fréquence de 100 à 120 battements par minute. S'il y a deux assistants, 15 pressions sur la poitrine dans la région du sternum sont effectuées pendant 2 respirations. Même sans respiration artificielle, un massage de 4 minutes apportera une saturation du sang de 90% en oxygène, ce qui augmentera les chances de survie grâce à la défibrillation matérielle et à la pharmacothérapie.

Signes de fibrillation ventriculaire

Les attaques de fibrillation ventriculaire sont mortelles. Puisque dans cet état la circulation du sang peut s'arrêter, la condition humaine est critique.

  • perte de conscience soudaine;
  • pupilles dilatées ne répondent pas à la lumière;
  • la respiration n'est pas déterminée;
  • le pouls n'est pas détectable;
  • peau bleue;
  • développement de crises dues à l'hypoxie;
  • miction et défécation involontaires.

Ces signes entrent dans le concept de la mort clinique. Si aucune mesure n'est prise dans les 5 minutes pour rétablir la circulation sanguine, des changements irréversibles commenceront dans le cerveau. La mort clinique devient biologique.

Mesures d'urgence pour la fibrillation ventriculaire

Outre les données cliniques, des signes de fibrillation fiables sur l'électrocardiogramme sont nécessaires. Au début de l'attaque, on observe une fibrillation à grandes ondes sur la bande, dans laquelle la hauteur des dents dépasse 0,5 cm ou une cellule.

Attention! Une personne dans cet état subit immédiatement des mesures de réanimation - défibrillation matérielle.

En parallèle, médicaments à action antiarythmique par voie intraveineuse - Amiodarone ou lidocaïne, adrénaline, atropine. Les substances médicamenteuses sont injectées dans la veine immédiatement après la cardioversion électrique.

Avec une dynamique négative, les dents sont réduites. La fréquence cardiaque peut être normalisée après la première décharge. Les cardiologues effectuent une triple défibrillation. Une fois le rythme du patient rétabli, le patient est transféré à l'unité de soins intensifs.

Les survivants ont les conséquences - choc électrique, pneumonie, fracture des côtes. En raison d'une hypoxie cérébrale, certains patients développent une encéphalopathie.

Même avec des mesures efficaces, une arythmie ventriculaire du cœur peut provoquer une asystolie: arrêtez la circulation sanguine. Dans le même temps sur l'ECG est déterminée isoline - une ligne droite.

Des troubles cardiaques rares surviennent chez des personnes en bonne santé. Une perturbation du rythme est dangereuse si elle se produit fréquemment. Le plus grand risque de mort est la crise cardiaque avec perte de conscience. En cas d'arythmie après avoir mangé, vous devez consulter un cardiologue et un gastro-entérologue pour procéder à un examen complet.