L'état du système cardiovasculaire chez les patients souffrant d'angine

Les cliniciens ont depuis longtemps remarqué des maladies cardiaques chez les patients souffrant d’angine de poitrine. GF Lang a prévenu que des lésions cardiaques étaient à craindre chez les patients souffrant de mal de gorge et d'infections aiguës et chroniques par le streptocoque nasopharyngé. Une grande attention est accordée à cette question dans les œuvres de N. D. Strazhesko, A. I. Nesterov. Cependant, peu de travaux ont été consacrés à l’étude du système cardiovasculaire pendant et immédiatement après un mal de gorge, et un certain nombre d’aspects du problème à l’étude n’ont pas été suffisamment étudiés.

A.F. Tour a examiné 12 patients atteints d'angine de poitrine par électrocardiographie. Chez 3 d'entre eux (âgés de 33 à 45 ans), un allongement de P-Q de 0,23 à 0,25 seconde (dans les 5 à 7 jours) a été enregistré. La dynamique de l’onde T a été déterminée en deux; en outre, dans l’une, cette dent a augmenté et, dans l’autre, elle a diminué. Les modifications de l'ECG dans ses observations sont survenues 2 à 3 semaines après la disparition des symptômes aigus du mal de gorge et étaient toujours accompagnées de sensations désagréables dans la région du cœur et d'une température corporelle basse. Dans le même article, l'auteur cite les données de Freidlich, qui a décrit l'allongement du P-Q à 0,30 seconde 2 à 2,5 semaines après avoir eu un mal de gorge, et de Polak-Daniels, qui a signalé l'apparition d'une myocardite aiguë chez un patient après un mal de gorge. Dans le même temps, un ECG a révélé un bloc sino-auriculaire et auriculo-ventriculaire.

Joung a administré un ECG à 7 patients atteints d'angine tous les 2-3 jours et a découvert des dents T1L basses, à deux phases ou T3 isoélectrique. Ces changements ont persisté du jour 8 au jour 41. Un patient avait un allongement de P-Q allant jusqu'à 0,21 s, qui a disparu le 9ème jour.

Matériel étendu introduit par Bengtsson. Il a examiné 798 patients atteints d'angine de poitrine ("amygdalite à streptocoque aiguë") et 3069 atteints de scarlatine. Ils ont retrouvé les signes cliniques électrocardiographiques de myocardite chez les adultes plus souvent (chez 9% des personnes) que chez les enfants (dans 3,7% des cas). L'élargissement de QRS était rare. Un T3 négatif (auquel les auteurs n'attachent pas d'importance) a été enregistré chez 35% des patients et a disparu après la guérison. Des modifications de l'ECG dans le mal de gorge ont été observées plus souvent qu'avec la scarlatine. Rantz a constaté une modification du type caractéristique de myocardite chez 10,8% des patients souffrant d'angine de poitrine.

Dans nos travaux, il a été montré que 33% des patients souffrant d’angine de poitrine présentaient une pathologie cliniquement fonctionnelle, que les symptômes objectifs de dysfonctionnement de l’appareil circulatoire (bruit systolique, surdité de tons, troubles du rythme) étaient détectés deux fois plus souvent que subjectifs (douleur dans la région du cœur, essoufflement, rythme cardiaque). etc.) Ces modifications ou d'autres modifications de l'ECG (modification de la tension de l'onde T, décalage de ST au-dessus de l'isoline dans les dérivations thoraciques droites, divers arythmies et troubles de la conduction) ont été enregistrées chez presque tous les patients (91 sur 95). Cependant, seulement 30% des personnes examinées présentaient des décalages ECG prononcés significatifs. Une myocardite a été diagnostiquée chez 9 personnes sur 107. Toutes sont arrivées à la clinique tardivement (souvent avec une amygdalite précoce), ou étaient malades non avec une amygdalite primaire mais récurrente et il était impossible d'exclure qu'elles avaient une myocardite avant leur admission à la clinique. Des rhumatismes aigus (première attaque) sont survenus dans deux cas sur 107: l'un avait mal à la gorge, à l'arrière-plan d'une infirmerie primaire mal traitée à l'infirmerie, l'autre au quatrième jour de la maladie d'un mal de gorge folliculaire commun (il est entré le troisième jour de la maladie).

Il est important de noter que les symptômes subjectifs et objectifs, cliniques et ECG, de la lésion du système cardiovasculaire ont été les plus prononcés et ont été observés plus souvent au cours des premiers jours de température corporelle normale (3-5 jours) et ont commencé à s'atténuer à partir du septième jour de l'apyrexie. Cependant, ils ont souvent disparu seulement dans la période de 2 semaines à 2 mois.

Pour une familiarisation plus aisée, nous avons identifié les procédures de diagnostic dans des articles distincts dans la section Diagnostics:

Avant de résumer, établissons un parallèle entre les données ECG, FCG et PCG. Nous poursuivons ici un seul objectif: déterminer la fréquence de détection des pathologies avec ces trois méthodes de recherche. Cela aiderait à comprendre la valeur de l'application intégrée des trois méthodes.

Aucune anomalie n'a été détectée chez un seul patient pendant toute la période d'observation. Chez la moitié des patients (54 sur 117), une pathologie a été détectée sur les trois cardiogrammes (électro, phono et polycardiogramme). Nous pensons que cela indique la gravité des changements envisagés. Enfin, appliquées isolément, les écarts par rapport à la norme sont plus fréquents que d’autres méthodes détectées par un électrocardiogramme.

Cela ne signifie pas que nous opposons l'ECG à d'autres méthodes. Au contraire, elles sont toutes complémentaires, éclairant les différents aspects de l'activité cardiaque. Je voudrais juste noter que l’ECG est une méthode plus ancienne, mais plutôt bonne, pour détecter les modifications transitoires du myocarde chez les patients souffrant d’angine de poitrine.

Les modifications du système cardiovasculaire décrites ci-dessus ne sont pas considérées comme des complications, mais comme des manifestations d'angine de poitrine, aussi caractéristiques qu'une amygdalite aiguë ou une lymphadénite régionale. Ces manifestations de la maladie seulement en violation du régime et du traitement peuvent évoluer en complications.

En ce qui concerne les complications cardiaques effectives, sur les 325 patients analysés dans ce travail, la myocardite est survenue chez 9 personnes. Rappelons que seulement deux personnes sur neuf l'ont développé, malgré un traitement rapide à la pénicilline. Tout le reste de son développement était associé à une admission tardive à la clinique (plus tard que le 5 au 8ème jour de maladie), à ​​un traitement irrationnel à la maison et à une violation flagrante du régime, ce qui entraîna une récurrence précoce de l'angine de poitrine.

Nous ajoutons que pour toutes les autres complications (glomérulonéphrite, pyélonéphrite, cystouréthrite, etc.), les récidives précoces d'angine de poitrine et même des exacerbations précoces mineures d'amygdalite chronique constituaient la principale cause. Nous soulignons que nous parlons de rechutes précoces et d'exacerbations, c'est-à-dire celles qui se produisent pendant la période de récupération. Nous avons observé de nombreux patients pour lesquels aucune complication ne s'était produite pendant de nombreuses années, bien qu'ils aient souffert d'angine de poitrine 2 à 5 fois par an, si seulement à chaque récurrence, ils étaient traités à la fin et suivaient le schéma thérapeutique recommandé. Dans les mêmes cas, lorsque la rechute se produisait au début de la convalescence, des complications et même des maladies «métato-capillaires» se produisaient souvent, en particulier si un traitement anti-streptocoque puissant n'était pas administré immédiatement.

Les antécédents d’un patient R., qui n’est pas inclus dans le nombre total de patients en raison de son âge, sont révélateurs à cet égard.

Patient R., 67 ans, a pris sa retraite. Avant la maladie était un homme sain et vigoureux. Les 40 dernières années n'ont pas eu mal à la gorge. 13/11 gravement malade avec mal de gorge folliculaire modérément grave. Le médecin l'a examiné et lui a prescrit un traitement à la tétracycline dans une table. (100 000 UI) 4 fois par jour, mais n'a pas recommandé un régime approprié, au contraire, a averti "de ne pas être laissé pour compte".

Sur l'avis du médecin, le troisième jour de la maladie, dès que la température est revenue à la normale et que son état de santé s'est amélioré, il a commencé à se promener le long du remblai. Dans la soirée du même jour, les maux de gorge ont repris, le froid est apparu, bientôt un froid, et l'image entière de la maladie est revenue. Mais il n'appelle plus le médecin, prend de la tétracycline jusqu'à ce que la température baisse. Au bout de 2 jours, la température redevient normale et le lendemain, la patiente se promène de nouveau. Trois ou quatre jours plus tard, une récidive d'amygdalite se produit à nouveau, à propos de laquelle le patient prend à nouveau de la tétracycline pendant seulement un jour et cherche à réduire la température et se considère déjà guéri, mais après 5-7 jours la nuit, il se produit soudain des douleurs aiguës dans les jambes et le matin - typique de la maladie de Shenlein - Genoha éruption pourpre au même endroit avec la dynamique caractéristique ultérieure (brunissement, jaunissement, disparition). Ces crises se répètent 4 à 6 jours plus tard, le patient entre dans une clinique des maladies infectieuses, où se développe une hypertension, un syndrome abdominal sévère, qui empêche difficilement d’éliminer le traitement à la pénicilline-prednisone (prednisolone 30, puis 20 mg par jour). Diagnostic de la maladie de Schönlein - Genoha. Les phénomènes généraux d'intoxication et d'hyperplasie disparaissent au bout de 2 semaines, mais les douleurs nocturnes dans les tibias, suivies d'une éruption cutanée de pourpre, se reproduisent périodiquement (une toutes les 2 ou 3 semaines). Le patient est libéré pour un traitement ambulatoire. On lui prescrit un traitement par delagil (d’abord, 0,25 1 fois par jour, puis 1 fois tous les 3 jours). Les attaques de douleur dans les jambes avec l'éruption ultérieure deviennent plus rares et moins intenses et cessent seulement après 9 à 10 mois. Au cours des dernières années, en bonne santé.

Cet exemple montre clairement la valeur négative des rechutes précoces (exacerbations), ainsi que du traitement analphabète de l'angine de poitrine, entraînant des rechutes précoces. Cependant, son intérêt réside également dans le fait que, comme nous le voyons, une angine mal traitée entraîne des conséquences similaires à tout âge. Il est également important que la patiente ait reçu un diagnostic de mal de gorge primitif typique (depuis 40 ans, elle n’a pas eu mal à la gorge). Vu des amygdales, il s'était agrandi, lâche, juteux, comme un jeune homme. Il n'y avait même pas de cicatrice prononcée en eux.

À cet égard, il convient de rappeler le message de G. K. Alekseev, V. A. Kirillov et O. V. Shnyrelkova. Ils ont observé un homme de 62 ans qui, deux semaines après avoir eu mal à la gorge, a développé un rhumatisme aigu (avec polyarthrite) accompagné d'une cardite rhumatismale rapide, mortelle 5 jours après son entrée à l'hôpital. Diagnostic pathologique: myocardite rhumatismale aiguë, endocardite verruqueuse aiguë des voiles de la valve mitrale, méningo-encéphalite rhumatismale aiguë, athérosclérose aortique modérée.

Les rhumatismes sont l’une des complications graves de l’angine de poitrine. Pas un patient sur 325 traités avec une cure de pénicilline pendant cinq jours (800 000 unités par jour par voie intramusculaire) n'a présenté de développement ultérieur de rhumatisme, tandis que le traitement par sulfonamides concerne environ 3% des patients atteints d'angine de poitrine épidémique. Ces données dans notre pays ont été publiées par V.I. Gelfgat. Nous pourrions en être convaincus par expérience personnelle. Ainsi, avec l'auteur susmentionné et M. I. Vidre, nous avons examiné l'une des équipes fermées, à partir de laquelle, peu de temps après, plusieurs personnes sont venues à l'hôpital avec la première attaque de rhumatisme. Les courbes d’incidence établies par V.I. Gelfgat ont clairement montré qu’une vague épidémique d’amygdalite se produisait chaque année (dans les trois ans), 1,5 à 2 mois après l’arrivée d’un nouveau réapprovisionnement et 2 à 3 semaines après le début d’une vague d’amygdalite. groupe maladies rhumatisme. Du point de vue de la question posée, il est très intéressant de noter que les patients se trouvent dans une infirmerie bien équipée, reçoivent des sulfamides et de l’acide acétylsalicylique (traitement antirhumatismal!). Et le rhumatisme tombe malade à la même fréquence que les patients souffrant d’un angor non guéri. À cet égard, nous pouvons également nous référer à la vaste expérience du 1er hôpital naval, où le chef du département des maladies infectieuses, le médecin honoré, le colonel p / a M. G. Kudryavtsev. Pendant de nombreuses années, la pénicilline a été traitée dans son service conformément au schéma thérapeutique recommandé par nous (extrait au plus tôt le 7ème jour de la température corporelle normale); En outre, M. Kudryavtsev consulte tous ceux qui ont mal à la gorge et dirige le département ORL et, en cas d'échec du traitement conservateur, le transfère à une amygdalectomie. Tout cela a abouti au fait que, pendant de nombreuses années, un patient souffrant d’angine de poitrine et ayant été hospitalisé au bon moment n’a jamais été atteint de rhumatisme aigu, alors que dans l’un des établissements d’enseignement du même groupe de patients où ce traitement n’était pas administré, les patients souffrant d’angine de poitrine sont tombés malades jusqu’à la dernière année. avec la fréquence habituelle (3-3,5%).

Tout cela confirme les données d'un certain nombre d'auteurs selon lesquelles le traitement à la pénicilline pour l'angine est la base de la prévention primaire du rhumatisme.

On peut dire (sans risque d’extrême) qu’un mal de gorge, opportun (à partir du 1-2 jour de la maladie) et correctement traité à la pénicilline, n’entraîne actuellement pas de complications du rhumatisme. Cette position doit être considérée comme établie pour les maux de gorge primaires et très probablement pour les maux répétés. En d’autres termes, les rhumatismes aigus, apparus pendant et après l’interrogation, doivent être considérés comme une preuve d’un défaut grave du travail du médecin, en cas d’urgence.

Nous ne traitons pas de la question du rhumatisme dit de latence primaire, à propos de laquelle beaucoup a été écrit récemment. Nous ne parlons que des rhumatismes, qui résultent d'une angine de poitrine, et affirmons que ce rhumatisme aujourd'hui peut et doit être complètement éliminé. Sur le plan scientifique, ce problème a déjà été résolu dans les écrits des plus grands spécialistes cités ci-dessus; le problème relève désormais de l'organisation. En raison des omissions du médecin ou de la négligence du patient (ou des parents de l’enfant), les jeunes handicapés destinés à un traitement de longue durée et parfois à une mort prématurée ne doivent pas être admis.

Est-il nécessaire d'avoir un cardiogramme après un mal de gorge?

«Il n'y a pas si longtemps, j'avais un mal de gorge purulent et l'oto-rhino-laryngologiste m'a conseillé de faire un cardiogramme. Est-ce nécessaire? "

Kiev Elena Sayenko

"L'angine est vraiment dangereuse à cause de ses complications, et il peut y en avoir beaucoup", déclare Vladimir Dinets, un oto-rhino-laryngologiste de la plus haute catégorie de l'hôpital clinique de Kiev, n ° 9. - Le cœur, les reins et les articulations sont les plus vulnérables. De plus, des complications peuvent survenir deux semaines après la guérison de l'angine de poitrine. Si le cœur a souffert, dyspnée, faiblesse, douleur derrière le sternum, les lèvres peuvent devenir bleues. Lorsque l'angine affecte les valves cardiaques, il se produit une endocardite bactério-septique. Une personne peut également développer une pyélonéphrite, une arthrite. Ainsi, après le traitement, il serait utile de passer un test sanguin général et détaillé, de réaliser un électrocardiogramme ou un échocardiogramme (échographie) du cœur, de subir des tests rhumatismaux, même si rien ne vous dérange.

- Comment être traité pour éviter les complications?

- Il est important de rester à la maison pendant au moins deux semaines. Même si quelques jours après le début des antibiotiques (ils devraient être prescrits par un médecin!), Vous ne devriez pas aller au travail: les organes cibles pourraient en souffrir. En règle générale, les bactéries (staphylocoques et streptocoques) provoquent des maux de gorge, et le médecin vous prescrit de la pénicilline ou des antibiotiques à large spectre. Afin de récupérer plus rapidement, vous devez également vous gargariser toutes les 30 à 40 minutes. Il est préférable de préparer immédiatement une grande partie de la solution de furatsilina (à raison de deux comprimés par tasse d’eau) en ajoutant du peroxyde d’hydrogène. Vous pouvez utiliser du rotokan avec du peroxyde, brasser des herbes: camomille, calendula, achillée millefeuille. Il est également recommandé d'ajouter du peroxyde d'hydrogène aux bouillons, car c'est un excellent antiseptique.

Les amateurs de méthodes folkloriques peuvent se gargariser avec du vinaigre de cidre (une cuillère à soupe dans un verre d'eau) ou du jus de betterave dilué. S'il n'y a pas d'allergie aux produits apicoles, il est utile de mâcher de la propolis, du perga, utilisez une cuillère à café de pollen par jour. Il est également recommandé de mâcher de l'huile de pin ou d'épinette et de manger de la confiture de jeunes cônes de sapin.

En aucun cas, vous ne pouvez peler ou presser un raid sur les amygdales, sinon la plaie deviendra nue, les toxines entreront dans le sang et l’état s'aggravera. Après tout, la plaque purulente est une protéine qui protège le corps contre les bactéries.

Le patient a également besoin de boire beaucoup: tisanes ou tisanes, infusion de dogrose, jus fraîchement pressés, dilués à moitié dans de l'eau. Il est nécessaire d’exclure les aliments épicés, acides et salés, ainsi que les boissons gazeuses qui irritent les muqueuses.

Comment se gargariser?

  • solution de furatsilina (deux comprimés par verre d’eau);
  • décoctions à base de plantes avec camomille, calendula, sauge, achillée (ajoutez du peroxyde d'hydrogène);
  • vinaigre de cidre (une cuillère à soupe par verre d’eau);
  • jus de betterave, à moitié dilué avec de l'eau.

Préparé par Tatyana MIKHAILENKO, "FAITS"

Résultats ECG après angor

Questions connexes et recommandées

2 réponses

Site de recherche

Et si j'ai une question similaire, mais différente?

Si vous n'avez pas trouvé les informations nécessaires parmi les réponses à cette question ou si votre problème est légèrement différent de celui présenté, essayez de poser une autre question au médecin sur cette page si celle-ci concerne la question principale. Vous pouvez également poser une nouvelle question à laquelle nos médecins répondront au bout d’un moment. C'est gratuit. Vous pouvez également rechercher les informations nécessaires dans des questions similaires sur cette page ou sur la page de recherche du site. Nous vous serions très reconnaissants de nous recommander à vos amis sur les réseaux sociaux.

Medportal 03online.com effectue des consultations médicales dans le mode de correspondance avec des médecins sur le site. Ici, vous obtenez des réponses de vrais praticiens dans votre domaine. Actuellement, le site fournit des conseils sur 45 domaines: allergologue, neurologue, gastroentérologue, hématologue, généticien, gynécologue, homéopathe, pédiatre, gynécologue, pédiatre, orthophoniste, Laura, mammologue, avocate en médecine, narcologue, neuropathologiste, neurochirurgien, néphrologue, oncologue, oncologue, chirurgien orthopédiste, ophtalmologiste, pédiatre, chirurgien plasticien, proctologue, Psychiatre, psychologue, pneumologue, rhumatologue, sexologue-andrologue, dentiste, urologue, pharmacien, phytothérapeute, phlébologue, chirurgien, endocrinologue.

Nous répondons à 95,61% des questions.

Forum pour les parents sur la santé des enfants sur CHADO.RU

Nouvelles:

Bonne nouvelle pour les habitants de Moscou et de MO.
Dans la capitale, la clinique Dawn a récemment commencé ses travaux. La clinique, qui repose sur les principes de la médecine factuelle. Natalya Rashidovna Vasilyeva, pédiatre et fondatrice de notre projet, a pendant des années répondu aux questions des visiteurs du forum CHADO.RU et était notre principale experte en matière de santé des enfants. Les utilisateurs du forum connaissent Natalia sous le pseudo DrNathalie
Félicitations à Natalia et à toute la merveilleuse équipe du Dawn!
Le site officiel de la clinique - www.klinikarassvet.ru
Groupe dans FB - www.facebook.com/klinikarassvet

  • Forum pour les parents sur la santé des enfants sur CHADO.RU "
  • Consultations de pédiatres et de spécialistes "
  • Consultation d'un cardiologue pédiatrique (modérée par Irushka, Natasha 53, Mariotta, Yu-Ki-Ba) "
  • ECG après angine. 2,5 ans.

Les postes vacants de médecins consultants sur CHADO.RU. Plus de détails

Les consultations du cardiologue pédiatrique ont repris - Posez une question.

Sujet de l'auteur: ECG after angina. 2,5 ans. (Lu 2843 fois)

0 utilisateurs et 1 invité consultent ce sujet.

ECG APRES ANGINE

ancien ecg (fabriqué pendant la grossesse)


ECG Votre post-angine est différente
ECG pendant la grossesse, dans la mesure où une femme enceinte est différente de
non enceinte. À savoir la forme de certaines dents. Toute différence est dans la normale
variations.

Sur l’ECG actuel, la déviation de l’axe électrique du cœur à gauche et l’arythmie sinusale sont déterminés. Premier rôle
personne ne joue, le second est une variante de la norme.

Maux de gorge était sans histoire! Sur
loisirs, vous pouvez lire mon article sur le mal de gorge et le coeur http://lib.komarovskiy.net/revmaticheskaya-lixoradka.html.

Et voici les réponses des consultants
m'a tué sur place.

J'ai un choc culturel.


La bronchite n'est pas un diagnostic radiologique! S'il n'y avait pas de toux, on ne peut parler d'aucune bronchite! La photo est presque normale! Les racines vont bien et le dessin est normal. Opus à propos de surdiagnostic Je ne l'ai pas inventé, mais je l'ai écrit de la vie.

Mais il y a une nuance!

Petite fille?! Qu'est-ce qui te dérange maintenant? Qu'y a-t-il dans jab?

Cordialement, Alexandre Y.

Mobile: +38 (066) 194-83-81
+38 (096) 909-87-96
+38 (093) 364-12-75

Viber, WhatsApp et Telegram: +380661948381
SKYPE: internist55
IMAIL: [email protected]

Ce n'était pas une publicité, mais une signature à ma consultation. Je ne donne pas de publicité et n'en ai pas besoin. Je n'invite personne à la réception. J'ai assez de travail! Mais si vous avez des questions - appelez ou Skype!

Ne pas hésiter. Je vais aider que je peux!

Une consultation sur place est possible pour les citoyens de Kharkiv et ceux qui pourraient venir à Kharkiv.

Je comprends que vous ne voulez fondamentalement pas communiquer avec moi. L'affaire est celle de maître. Je ne m'accroche pas, crois-moi! J'ai accidentellement vu ce sujet, mais l'activité n'est pas accidentelle!

Dans les parties inférieures des deux côtés (plus à droite) se trouve une zone suspecte d'infiltration (critère radiologique de pneumonie). Donc, si l'enfant est une femme, cette zone peut être associée à l'imposition du sein. Si masculin, alors vous devez fourrer votre doigt dans cette zone devant le radiologue et le pédiatre!

J'ai balayé la zone gauche plus large, mais la droite plus suspecte. Je vous le rappelle, le poumon gauche est à droite pour vous à l'écran.

De plus, quel que soit le sexe, écoutez les parties inférieures des poumons, tenez compte des symptômes actuels et des données générales des tests sanguins!

Cardiologue - conseils en ligne

ECG après angine

№ 23 895 Cardiologue 04.09.2015

Bonjour Ma fille a 6 ans. Depuis 3 ans dans le sport, 2 ans en patinage artistique. Fait un ecg il est écrit: normogramme. Arthmie des sinus Rythme sinusal ja 85-95. Est-ce la norme? Une semaine après l'ecg, ma fille a eu un mal de gorge, l'a émue facilement, a bu un macropen. S'il vous plaît dites-moi si l'ECG est normal? Et est-il nécessaire de répéter l'ECG après un mal de gorge?

Bonjour, j'ai une amygdalite chronique. À la saison froide, la gorge est toujours rouge et l’angine de poitrine peut facilement commencer. Quelque part, il y a 6 ou 7 ans, j'ai subi une chirurgie au laser pour enlever des parties des amygdales. Cela a eu un effet positif, et pendant 2 à 3 ans, l’angine de poitrine et d’autres maladies, les maladies catarrhales associées aux organes respiratoires ont été beaucoup moins perturbées. L'immunité générale est devenue meilleure. Il y a 2 ans, j'ai senti que ma gorge redevenait plus «faible» et réagissait plus fortement à tous les stimuli (hypothermie, boissons froides, etc.).

Bonjour Elle a eu une pneumonie en novembre et a été traitée pendant 2 mois. Chaque mois après la maladie, elle commençait à tomber malade. Tout a commencé avec un étrange mal de gorge (autre stomatite), il était impossible de manger, avaler, d'étranges éruptions cutanées dans la gorge, des athybiotiques coupés (ils sont prescrits tous les mois), il semble avoir disparu, puis un nouveau maux de gorge purulent, un mois plus tard. Fait un cours d'amygdale de 5 procédures. La gorge a cessé de faire mal, mais une sinusite et une toux terribles se sont développées, à nouveau des antibiotiques et un cercle vicieux. Tous c.

Bonjour, je m'appelle Alina, je viens d'Ufa, j'ai 20 ans. À partir du 22.05.2014, je donne périodiquement une numération globulaire complète, au cours de laquelle j'ai remarqué une augmentation constante des lymphocytes, une diminution des leucocytes, un indicateur segmenté et coloré. Selon l'analyse, j'ai détecté un virus d'Epstein-Barr. Le médecin m'a prescrit du cycloferon, du riaferon, de la cytoflavine. Après avoir été soigné depuis le 3 décembre, le 2 janvier, je suis tombé gravement malade, j'avais mal à la gorge et je me suis évanoui 2 fois, ce qui n’était pas le cas auparavant. De plus, depuis juin de cette année, j'en ai périodiquement.

Comment utiliser la solution miramistina (50 ml) pour le mal de gorge, une femme, 48 ans?

maux de gorge complications cardiaques

Questions et réponses pour: maux de gorge, complications cardiaques

Bonjour docteur! Il y a un an, elle a eu un mal de gorge avec une complication cardiaque. Maintenant, un an plus tard, les médecins s'accordent pour dire que la myocardite était encore présente!
Immédiatement, même pendant l'angine, j'ai ressenti pour la première fois «où est le cœur». Les interruptions et les extrasystoles étaient fréquentes. Plus tard répété avec une fréquence de 1-2 attaques par semaine.
Aujourd'hui, un an après l'apparition des symptômes, des crises d'arythmie et des extrasystoles sont ressenties quotidiennement plusieurs fois par jour. Au début, j’avais très peur de cela, j’ai même appelé une ambulance parce que il y avait un engourdissement dans le lion du bras et de la mâchoire inférieure. Plus tard, quand l’arythmie est devenue habituelle - je n’ai plus peur, mais je suis déprimée.
L'endocrinologue a examiné: la thyroïde et les hormones sont normales.
Écho: modifications structurelles diffuses du myocarde, présence de trabécules dans le ventricule gauche, prolapsus de la valve mitrale, 1 cuillère à soupe, feuilles péricardiques rigides, absence de liquide libre.
Étude Holter:
Arythmies ventriculaires: extrasystoles 568 / jour., Complexes dans les séquences 6, maximum 3 dans le complexe., Episodes de bigemenia 15, épisodes de trigemenia 12

Arythmies supraventriculaires: extrasystoles 2183 / jour., couplets 31, jogging de la tachycardie 2, complexes en jogging-13, le plus grand jogging de -8 komleksov., épisodes de bigemenia-7, trigemenii 12

Conclusion: “Avec Holter Ekg sur 23–55 m, le rythme de base est sinusal avec une fréquence cardiaque de 77ud / min, une fréquence cardiaque maximale de 132 battements / min, minimum de 47 battements / min (sommeil). Pendant la journée, la tachycardie sinusale prévaut. avec tachycardie "
Nommé "Konkor.Kor" 2,5 / 1R par jour. Je bois une semaine, mais pas mieux...
Question: Dois-je utiliser des médicaments? constamment ou occasionnellement avec des convulsions?
Est-il possible de partir en voyage dans des pays chauds ou de rester chez soi pendant la période d'aggravation et de sélection des médicaments? et généralement comment y remédier? ou est-ce pour la vie? et même si, comme vous l'écrivez sur ce site, l'arythmie n'est pas une maladie mais un symptôme, alors où fumer est-il? (J'ai un fumeur d'expérience: 10 à 12 cigarettes par jour) En passant, il n'y a pas de problèmes de colonne vertébrale ni de tractus gastro-intestinal.
Cordialement Vraiment à la recherche d'une réponse.

Bonjour docteur! Il y a un an, elle a subi l'ankina la plus lourde avec une complication cardiaque. Maintenant, un an plus tard, les médecins s'accordent pour dire que la myocardite était encore présente!
Immédiatement, même pendant les maux de gorge, j'ai senti pour la première fois où était mon cœur. Les interruptions et les extrasystoles étaient fréquentes. Plus tard répété avec une fréquence de 1-2 attaques par semaine.
Aujourd'hui, un an après l'apparition des symptômes, des crises d'arythmie et des extrasystoles sont ressenties quotidiennement plusieurs fois par jour. Au début, j’avais très peur de cela, j’ai même appelé une ambulance parce que il y avait un engourdissement dans le lion du bras et de la mâchoire inférieure. Plus tard, quand l’arythmie est devenue habituelle - je n’ai plus peur, mais je suis déprimée.
L'endocrinologue a examiné: la thyroïde et les hormones sont normales.
Écho: modifications structurelles diffuses du myocarde, présence de trabécules dans le ventricule gauche, prolapsus de la valve mitrale, 1 cuillère à soupe, feuilles péricardiques rigides, absence de liquide libre.
Étude Holter:
Arythmies ventriculaires: extrasystoles 568 / jour., Complexes dans les séquences 6, maximum 3 dans le complexe., Episodes de bigemenia 15, épisodes de trigemenia 12

Arythmies supraventriculaires: extrasystoles 2183 / jour., couplets 31, jogging de la tachycardie 2, complexes en jogging-13, le plus grand jogging de -8 komleksov., épisodes de bigemenia-7, trigemenii 12

Conclusion: “Avec Holter Ecg sur 23–55 m, le rythme de base est sinusal avec une fréquence cardiaque de 77ud / min, une fréquence cardiaque maximale de 132 battements / min, minimum de 47 battements / min (sommeil). Pendant la journée, la tachycardie sinusale prévaut. avec tachycardie "
Question: Dois-je utiliser des médicaments? constamment ou occasionnellement avec des convulsions?
Est-il possible de partir en voyage dans des pays chauds ou de rester chez soi pendant la période d'aggravation et de sélection des médicaments? et généralement comment y remédier, ou est-ce pour la vie? et même si, comme vous l'écrivez sur ce site, l'arythmie n'est pas une maladie mais un symptôme, alors où fumer est-il? (J'ai un fumeur d'expérience: 10 à 12 cigarettes par jour) En passant, il n'y a pas de problèmes de colonne vertébrale ni de tractus gastro-intestinal.
Cordialement J'ai vraiment hâte d'entendre, car bon de vacances déjà payé pour (((et je suis confus)

ECG après angine

Bon après-midi, chers médecins. Il y a 4 jours, j'avais mal à la gorge à l'hôpital, 7 jours d'antibiotiques par voie intramusculaire Le troisième jour des injections, la floraison et la température ont baissé et, après toutes les injections, une dame m'a déchargé. Mais à la maison, j'ai commencé à sentir que mon cœur battait plus vite à 80-100 en paix, le matin si je mesure 72-75. J'ai une cardiopathie congénitale (CAD) avec une insuffisance de 2 c. une fois par an, je fais un ECHO, comme le disent les médecins, sans dynamique. HELL 110 à 70. Pardonnez, vous ne pouvez pas commenter l'ECG.
Je suis en voyage d'affaires demain et maintenant le week-end, les médecins ne travaillent pas.
Merci d'avance.

[Liens disponibles uniquement pour les utilisateurs enregistrés]
[Liens disponibles uniquement pour les utilisateurs enregistrés]
[Liens disponibles uniquement pour les utilisateurs enregistrés]

Conséquences des complications chroniques de l'amygdalite

Les maux de gorge entraînent souvent des complications. Les complications de l'amygdalite chronique sont courantes et locales. Dans les formes chroniques de la maladie, les amygdales perdent la capacité de protéger le corps de l'entrée de micro-organismes pathogènes, provoquant ainsi le développement de processus inflammatoires. Les glandes touchées deviennent elles-mêmes une source d’infection.

Complications locales

Les conséquences du caractère local comprennent:

  • péritonsillite, parfois accompagnée d'un abcès;
  • amygdalite parenchymateuse aiguë;
  • la lymphoangine;
  • les abcès;
  • les tissus dégénérés des amygdales dans la structure cicatricielle, perte des fonctions immunitaires des glandes.

Complications communes

Parmi les effets communs sont:

  1. Une septicémie amygdalienne aiguë aiguë causée par un retrait imprécis des calculs purulents des poches des amygdales ou par une altération des fonctions de protection perdues lors du développement de lésions de cellules infectieuses. Les structures cellulaires infectées sont causées par des glandes infectées, des plexus veineux des amygdales et des ganglions lymphatiques.
  2. Chroniosepsie qui apparaît lorsque les fonctions de barrière sont violées. Les défenses immunitaires sont détruites par des inflammations infectieuses et allergiques qui se développent dans les poches des glandes.
  3. Les effets mentionnés ci-dessus des amygdalites chroniques conduisent à une infection des organes et des tissus prélevés de manière significative dans l'oropharynx. Ils provoquent l'apparition d'endocardites septiques, de maladies rhumatoïdes, de polyarthrite infectieuse atypique, de néphrite, de pyélite, de cholécystite et d'autres pathologies.

Dans les amygdalites chroniques, les complications touchant la glande thyroïde sont très dangereuses. Entre les maux de gorge et les maladies de cet organe ont trouvé une relation pathologique. L'hyperthyroïdie coule souvent dans le contexte d'une amygdalite. Les maux de gorge à des stades sévères endommagent la plupart des glandes endocrines.

Au stade initial, la maladie se développe sous forme de pathologie auto-immune locale. En même temps, il a une double nature: infectieux et allergique. Au cours du processus de désintégration des mécanismes de défense de l'organisme et de l'apparition de manifestations toxiques-allergiques, la maladie renaît en pathologie systémique.

Les organes qui développent une résistance persistante aux micro-organismes nuisibles dès les premiers stades de l’amygdalite sont en train d’être développés. Ensuite, à mesure que les défenses sont supprimées, les organes impliqués au cours du processus inflammatoire se transforment en source d'infection.

En fin de compte, le cercle vicieux se ferme. Un système pathogène dangereux commence à fonctionner dans le corps. Il existe et progresse selon des lois spécifiques, provoquant la destruction du corps. Supprimer le traitement et supprimer l'infection éliminée.

Jade

Dans la néphrite, qui est causée par un angor et un abcès associé, le patient souffre de protéinurie (présence de protéines dans les urines). Le jade actuel aigu apparaît dans la moitié des cas après une amygdalite. La glomérulonéphrite locale se forme chez 70 à 80% des patients.

Les troubles mentaux accompagnent la protéinurie jusqu'à l'élimination complète de l'infection dans le corps. Les types d'angine exacerbée conduisent à une néphrite grave et à l'apparition d'une hypertension.

Les pathologies rénales sont compliquées par:

  • dommages mécaniques aux lacunes résultant de la purge de bouchons purulents;
  • maux adénoviraux;
  • l'hypothermie.

L'amygdalectomie aide à guérir les reins atteints. Mais l'enlèvement des amygdales doit être fait avant que des transformations irréversibles se soient formées dans les tissus rénaux.

Rhumatisme

La relation avec l'apparition de maladies rhumatoïdes associées à l'angine a longtemps été identifiée. Il est absolument certain que chez de nombreux patients, les maladies rhumatismales apparaissent après une amygdalite chronique, une pharyngite, une rhinite, la scarlatine.

Certains médecins sont convaincus que les rhumatismes provoquent une réaction allergique aux streptocoques qui colonisent les amygdales. Environ 1/3 des infections rhumatismales sont à l'origine de rhumatismes amygdalogènes.

Les symptômes du rhumatisme se manifestent 21 à 30 jours après l'apparition de l'angine de poitrine. Dans ce cas, le patient peut ne pas avoir de ganglions lymphatiques cervicaux élargis. Mais le kurtosis amygdalogenique est toujours interconnecté avec des pathologies rhumatismales. Il est leur prédécesseur permanent.

Les véritables maladies rhumatismales sont des maladies systémiques affectant les structures du tissu conjonctif. Ils se produisent uniquement dans les tissus conjonctifs périarticulaires.

Si les complications sont causées par une amygdalite chronique, de la polyarthrite rhumatoïde, les structures tissulaires des os et des cartilages et des ligaments articulaires sont entraînées dans le processus inflammatoire. Il en résulte une ankylose articulaire.

Maladie cardiaque

Le rhumatisme provoque l'apparition d'une maladie cardiaque (90% des cas). Les pathologies rhumatoïdes étant elles-mêmes la conséquence d'une amygdalite chronique, leur cause sous-jacente est une inflammation purulente des amygdales. Ce sont les glandes touchées qui provoquent le développement d'une endocardite et d'une myocardite allergiques infectieuses.

Si un patient reçoit un ECG, s’il ya un processus inflammatoire dans les amygdales ou des symptômes pathologiques immédiatement après son atténuation. La relation étroite entre le muscle cardiaque et les amygdales a été établie par des études spéciales. De la térébenthine dans les amygdales a été injectée aux animaux et un ECG a été prélevé. Sur le cardiogramme, les changements étaient nets. Lors du traitement des jambes avec de la térébenthine, aucun changement similaire n'a été observé.

Le syndrome tonsilocardial est la complication la plus commune affectant le coeur avec l'amygdalite. Souvent, les patients développent des modifications dystrophiques amygdalogènes dans le myocarde. Ils sont provoqués par une intoxication par le sang, qui est infecté par des substances allergènes produites pendant la période d'amygdalite.

Les patients souffrent d'essoufflement, de palpitations, d'interruptions du travail du muscle cardiaque. Ces symptômes ne sont pas cohérents. Ils disparaissent, puis s'embrasent avec une nouvelle force.

L'anxiété provoque une tachycardie malade. Le médecin entend des souffles systoliques au sommet du muscle cardiaque, apparaissant dans le contexte de l'insuffisance mitrale. Le cardiogramme reflète les perturbations de la conduction, les extrasystoles, les modifications de l’onde T.

Parfois, les défauts pathologiques ne sont pas enregistrés sur l'électrocardiogramme, même si le patient ressent une gêne derrière le sternum. Dans certains cas, le syndrome tonsilocardique peut causer une myocardite à amygdalogenèse. Dans ce cas, les complications de l'amygdalite perturbent le coeur, provoquant des symptômes caractéristiques du processus inflammatoire.

Maladies de la peau

L'amygdalite provoque une dermatose. Le psoriasis se produit souvent sur le fond de l'amygdalite. Dans le traitement du psoriasis, ils essaient d'éliminer les symptômes caractéristiques de l'amygdalite. La névrodermite coule souvent en même temps que l'amygdalite. Il revient constamment, aggravé par pyoderma. La maladie ne disparaît pas jusqu'à ce qu'ils éliminent l'infection des amygdales.

Pathologies du foie

Dans les glandes enflammées, des maladies du foie infectieuses et toxiques se développent. Les pathologies d'organes existantes sont aggravées. Le cours de l'hépatite A est compliqué et retardé. Les maladies de la vésicule biliaire se produisent.

Maladies pulmonaires

L'inflammation des amygdales conduit à des maladies respiratoires. La bronchite et la pneumonie sont exacerbées, dures et durables. La suppression de l'infection au stade initial réduit la survenue d'une maladie pulmonaire de 2 fois.

Les maladies graves et potentiellement mortelles ne se développent pas si l'amygdalite chronique débute correctement au cours des premiers stades. Ne vous arrêtez pas à mi-chemin, apportez le traitement pour récupérer complètement et observez la prévention

Comment traiter l'ivresse avec l'angine

L'angine appartient à la catégorie des maladies infectieuses. Il se manifeste sous différentes formes et menace le patient de complications graves. Ceci s'applique aux adultes et aux enfants d'âges différents.

Même une personne en bonne santé et bien immunisée peut devenir victime d'angine de poitrine. Le développement de la maladie prend parfois littéralement une demi-journée. Le principal symptôme de l'angine est l'inflammation des amygdales. L'apparition de la maladie est accompagnée d'un mal de gorge.

Informations générales sur la maladie

L'intoxication par l'angine, comme le SRAS et d'autres maladies du groupe du rhume, se produit assez souvent. Initialement, le patient ne peut normalement pas avaler d'aliments solides, puis liquides. De ce fait, l'appétit du patient diminue et, dans le contexte de faiblesse générale, le corps n'a nulle part où prendre de la nourriture supplémentaire.

Après cela, une forte augmentation de la température corporelle commence, ainsi qu'une léthargie et un empoisonnement direct du corps. Les médecins disent que le mal de gorge n'est pas une maladie aussi grave. Mais ceci tient seulement au fait que la victime commencera à produire le traitement approprié à temps.

Il est beaucoup plus difficile de se débarrasser des effets de l’angor qui, pour une raison quelconque, n’a pas été complètement guéri. Une telle évolution de la maladie est particulièrement dangereuse chez les jeunes enfants, dont l'immunité est encore faible. La ruse de Quinsy ajoute au fait que les conséquences peuvent être ressenties après le début de la reprise.

Il est extrêmement dangereux de porter un mal de gorge "aux pieds" lorsque le patient présente un stade bénin de la maladie. Les patients qui travaillent sont rarement disposés à rester au lit pendant une période souhaitée, ce qui se termine par l'aggravation du tableau clinique.

Pendant et immédiatement après un mal de gorge, les reins et le foie sont particulièrement touchés. Le patient peut attraper une amygdalite chronique, ainsi que diverses maladies cardiaques et même des rhumatismes (lésions des articulations). C'est pourquoi vous devriez écouter la nomination d'un médecin et ne pas reporter la visite à la détérioration.

Le plus souvent, après l'examen, le médecin prescrit un test tout en essayant de soulager une douleur aiguë à la gorge. Le rinçage et l'inhalation sont utilisés pour soulager le processus inflammatoire et l'œdème. Mais sans antibiotiques, ces aides ne soulageront que temporairement la maladie, éliminant ainsi certains des symptômes aigus.

Signes caractéristiques d'empoisonnement

Chaque personne souffre individuellement d'une intoxication par l'angine de poitrine, mais il existe un certain nombre de signes cliniques qui conviennent à la plupart des patients. La liste est la suivante:

  • Fièvre qui peut durer environ une semaine. Dans certains cas, le patient ressent également des frissons.
  • Sensations de douleur. En plus du mal de tête standard, une personne ressent des douleurs dans la région lombaire et dans différents groupes musculaires.
  • Dépression générale. Une personne est poursuivie par léthargie, faiblesse. Peu importe ce qu'il entreprend, il se fatigue vite.
  • Diminution de l'appétit. Si vous avez très mal à la gorge, vous pouvez même perdre complètement votre appétit.
  • L'insomnie. Se produit en raison de douleurs musculaires constantes et de maux de gorge persistants.
  • Vomissements. Souvent, ce symptôme est typique chez les enfants, tout comme l’inflammation des méninges.
  • Inflammation des ganglions lymphatiques. Cela concerne les nœuds régionaux situés dans la zone sous la mâchoire.
  • Perturbation du fonctionnement du système cardiovasculaire.

La tachycardie après un mal de gorge pendant un certain temps n'est pas rare. Et tout au long de l'évolution de la maladie, le patient ressent une douleur proche du cœur. Le pouls du patient augmente constamment. Cela est dû à l'une des deux raisons: la température élevée ou les effets toxiques sur le muscle cardiaque. Un ECG dans une telle période peut démontrer des changements dans le coeur.

Une augmentation du foie et de la rate, ainsi que la détection de globules rouges dans les urines, sont beaucoup moins courantes.

Pourquoi l'ivresse survient-elle?

Le plus souvent, le développement de la maladie repose sur le groupe A du streptocoque B-hémolytique. Un processus infectieux commence alors et touche le tissu lymphoïde du pharynx. Une fois que le streptocoque a atteint le stade de la reproduction active, la personne commence à souffrir de modifications inflammatoires des amygdales.

Au cours de l'activité vitale des bactéries, des toxines sont sécrétées en cours de route. Ceux-ci peuvent être des mucopeptides, ainsi que des streptolysines.

Après la génération d'un grand nombre de bactéries nocives, celles-ci, avec les poisons développés, commencent à se répandre rapidement dans tout le système lymphatique. Des bactéries dangereuses pénètrent donc non seulement dans les ganglions lymphatiques, mais aussi dans les tissus environnants, infectant progressivement l’ensemble du corps. En conclusion, la personne souffre d'intoxication grave, qui se traduit par les symptômes décrits ci-dessus.

Va particulièrement au muscle cardiaque et aux vaisseaux sanguins. Cela est dû à l'effet négatif de la streptolysine O, qui peut détruire le cœur. Un stress supplémentaire est imposé au système nerveux, aux organes du tube digestif.

Dans les reins, les membranes basales glomérulaires sont les régions les moins tolérées par les toxines. Le poison qui produit le streptocoque est dangereux en soi, provoquant une intoxication. Mais en plus des amygdalites, les toxines provoquent également la formation de complexes immuns circulant dans les vaisseaux. Ils causent des dommages aux glomérules, détruisant leur mur. Cela contribue à une circulation sanguine altérée.

Une partie des symptômes d'empoisonnement se manifeste immédiatement après l'apparition de la maladie. Mais la plupart des conséquences et des signes d'intoxication se développent déjà après que le patient s'est considéré complètement guéri.

Tous ceux qui n'ont pas eu mal à la gorge plus d'une fois et qui tombent facilement malades à chaque fois sont à risque. De plus, ceux qui souffrent d'une amygdalite chronique avec des exacerbations fréquentes sont affectés par la maladie avec une intoxication ultérieure. La prédisposition génétique est un facteur important.

Complications précoces du mal de gorge

La période de complications précoces tombe la première semaine. À ce stade, le patient peut souffrir de l’empoisonnement des conséquences suivantes pour le corps:

  • Paratonsillite. Inflammation des tissus autour des amygdales, causant une douleur supplémentaire.
  • Sinusite. Inflammation dans les sinus près du nez.
  • L'otite Processus inflammatoire dans l'oreille.
  • Endocardite. Inflammation des valves cardiaques.
  • Œdème laryngé.
  • Abcès de Zagottochny. La fonte des ganglions lymphatiques, accompagnée de pus. Dans les cas particulièrement avancés, la fibre dans tout l'arrière de la bouche est affectée.
  • Phlegmon du cou. Le processus inflammatoire qui affecte le tissu sous-cutané.
  • Sepsis. Infection générale.
  • La méningite Processus inflammatoire affectant les méninges.
  • Choc toxique infectieux.

Le plus souvent, de telles complications peuvent être identifiées chez les tout-petits ou les adultes dont le système immunitaire est défaillant. Cela pourrait être dû au stress d'une autre maladie récemment ressentie, à l'exacerbation d'une maladie chronique et à la malnutrition.

Complications tardives de l'angine

La période tardive de complications peut se faire sentir une semaine après la maladie. Certains patients pensent qu'avant cette date, ils ont déjà le temps de récupérer, mais cela ne correspond pas tout à fait à la réalité.

L'intoxication peut se manifester même après 10 jours, voire deux semaines. Le plus souvent, il est exprimé en:

  • rhumatisme articulaire aigu;
  • forme aiguë de la glomérulonéphrite.

Dans le premier cas, nous parlons de lésions du muscle cardiaque, ainsi que des articulations. La fièvre s'accompagne souvent de changements cutanés à la suite d'une augmentation de la température corporelle. Si les valves sont endommagées, le patient commence le stade de développement de malformations cardiaques de divers degrés de complexité.

La glomérulonéphrite aiguë peut être détectée à l'aide d'une analyse d'urine. Le résultat du diagnostic indique une augmentation du contenu en globules blancs et en globules rouges. Apparaissent également des cylindres et des protéines.

Une attention individuelle mérite les patients souffrant d'une amygdalite chronique. Ils sont empoisonnés régulièrement avec des poisons de streptocoque, car ils restent dans les amygdales, ainsi que dans la cavité buccale. Le streptocoque peut même être rencontré dans les dents atteintes de carie ou dans les sinus situés près du nez.

Complications cardiaques

Les complications cardiaques sont considérées comme l’un des scénarios les plus courants de développement d’événements après un mal de gorge. Cela est dû au fait que le corps commence à produire des anticorps lors de la maladie. Ils contribuent au fait que le corps supprime les protéines qui forment le tissu conjonctif.

Le rhumatisme du coeur s'appelle la désorganisation des tissus conjonctifs. Le processus conduit au fait que la formation de nodules rhumatismaux se produit sur le tissu, qui, avec le temps, commence à se cicatriser. Pour la même raison, les valves cardiaques cessent de fonctionner de manière stable, ce qui garantit un nouveau diagnostic de la victime - maladie cardiaque.

Outre le rhumatisme cardiaque, la myocardite est une autre complication répandue dans le segment des maladies cardiovasculaires. Cette inflammation affecte rapidement le muscle cardiaque. Dans la vie ordinaire, il s'exprime en:

  • palpitations cardiaques;
  • les arythmies;
  • douleur dans le coeur;
  • gonflement des membres inférieurs;
  • essoufflement;
  • gonflement des veines dans le cou;
  • cyanose

Ces symptômes se manifestent environ 3 à 3 semaines après que le patient a eu un mal de gorge "debout", ignorant le repos au lit. C’est le refus des recommandations du médecin qui devient souvent la cause d’un nouveau cycle de l’ancienne maladie ou de l’apparition de plusieurs nouvelles.

Complications rhumatismales après angine

En plus du rhumatisme cardiaque, l'angine peut provoquer le développement de rhumatismes d'autres tissus conjonctifs. Le plus souvent sous le concept de rhumatisme impliquent des maladies associées aux articulations.

Si un mal de gorge n'a pas été soigné correctement, les streptocoques pénètrent d'abord dans le sang, puis dans d'autres systèmes du corps. Les caractéristiques ici sont appelées:

  • douleur errante
  • les poches
  • gonflement
  • rougeur
  • augmentation de la température corporelle
  • fièvre.

Les signes dans les grandes articulations des membres supérieurs et inférieurs sont particulièrement prononcés.

Guérir une telle complication n’est possible qu’avec le choix du bon traitement complexe, dont le rendez-vous oblige le médecin. Sinon, le patient présentera des lésions ondulantes des articulations. Cela signifie qu'au début, certaines articulations deviennent enflammées, après un certain temps, l'inflammation disparaît et que d'autres commencent à faire mal. Vous pouvez vous débarrasser des attaques ultérieures à l'aide de la physiothérapie et des médicaments.

Les effets de l'angine chez les enfants

Les enfants sont les premiers à être exposés, en particulier ceux qui souffrent de comorbidités. Le plus souvent, les enfants d'âge préscolaire développent un abcès rétro-pharyngé. Cela indique que le bébé développe progressivement un abcès dans la colonne vertébrale et l'arrière de la gorge. C'est là que les enfants ont des ganglions lymphatiques.

Étant donné que ces ganglions lymphatiques disparaissent presque toujours à l'âge de six ans, cela entraîne l'absence de risque de complication de ce type chez les adolescents et les adultes. Mais chez les enfants d'âge préscolaire plus jeune, une amygdalite mal traitée peut entraîner un dysfonctionnement respiratoire. Dans le pire des cas, l'enfant sera tourmenté par suffocation.

Afin de ne pas permettre à l'abcès de devenir trop volumineux et de bloquer la fonction respiratoire, il est nécessaire de recourir à une intervention chirurgicale. Pendant l'opération, le médecin révèle un abcès rempli de pus.

Traitements standards

Le premier point du plan devrait être une visite chez le médecin de district. Si le thérapeute estime que le patient souffre d'une amygdalite légère, il ne sera pas hospitalisé. Si la maladie a atteint un stade avancé, elle ne peut pas être dispensée à l'hôpital. Ne lui résiste pas.

Après avoir choisi le type de traitement (ambulatoire ou hospitalier), les médecins prescrivent un cours thérapeutique. Il prévoit nécessairement le respect du repos au lit, ainsi que les aspects suivants:

  • administration de médicaments du groupe des agents antibactériens en fonction de la tolérance individuelle;
  • boisson abondante, qui comprend également des tisanes et des thés;
  • analgésiques pour réduire la douleur;
  • les anti-inflammatoires pour combattre la fièvre;
  • antihistaminique.

Assez souvent, vous pouvez entendre que les gens prennent suprastin avec l'angine. Mais le médecin ne prescrit pas toujours ce médicament anti-allergique particulier, en se concentrant sur l'état actuel du patient.

Ensuite, un traitement local comprenant un rinçage aux herbes ayant un effet anti-inflammatoire est effectué. Aussi souvent prescrits inhalations, sprays et sprays.

Prévention après l'angine

Pour éviter tout ce qui précède, les experts conseillent de surveiller de près l'état de santé et de ne pas se soigner soi-même. Il sera également utile de se débarrasser de tous les foyers infectieux problématiques, notamment:

  • dents abîmées par des caries
  • sinusite
  • pharyngite,
  • amygdalite forme chronique.

La surveillance chez le médecin après la convalescence devrait durer trois mois. En plus des analyses de sang et d'urine habituelles, un ECG supplémentaire est prescrit. Ne pas oublier une alimentation équilibrée. À titre préventif, les médicaments du segment des immunostimulants sont les bienvenus.

Si un patient a très souvent mal à la gorge, il peut être recommandé de retirer complètement les amygdales.