Conséquences de l'anémie

Qu'est-ce qu'une anémie dangereuse et quelles en sont les conséquences? Cette question est posée par de nombreuses personnes confrontées à la pâleur et à la faiblesse. L'anémie est une maladie courante qui, à première vue, ne présente aucun danger. En fait, avec l'anémie, une issue fatale est également possible. Par conséquent, il est nécessaire de faire attention aux symptômes de la maladie et d'identifier la cause.

Qu'est-ce qu'une anémie dangereuse?

Dans le liquide sanguin du corps humain se trouvent des plaquettes, des globules blancs et des globules rouges qui remplissent certaines fonctions. L'anémie est caractérisée par des troubles pathologiques dans les cellules sanguines (globules rouges), qui consistent en une substance importante, l'hémoglobine. Il donne non seulement une couleur rouge, mais est également responsable des échanges gazeux (il insuffle de l'oxygène dans les organes internes et élimine le dioxyde de carbone). Avec un manque d'hémoglobine, une anémie se développe. La composition de l'hémoglobine comprend des parties en fer et en protéines, avec un déficit dont la substance n'est pas produite en quantités suffisantes. Ainsi, tout le danger réside dans la réduction du nombre de globules rouges, ce qui conduit au développement de maladies de nombreux systèmes du corps.

Le programme «Live Healthy» comprend parfaitement les causes des faibles taux d'hémoglobine et propose 3 tests intéressants. Vous pouvez le voir dans la vidéo présentée.

Effets de l'anémie

En cas de détection et de traitement tardifs de l'anémie, des processus irréversibles se produisent, entraînant de graves maladies pathologiques. Ceci est facilité par une diminution du niveau d'hémoglobine, ce qui affaiblit le système immunitaire, c'est-à-dire que les fonctions de protection de l'organisme sont perdues. Et cela conduit à une infection fréquente par des virus, des bactéries et d'autres microorganismes nuisibles.

En même temps, le corps déclenche des fonctions compensatoires, ce qui améliore le travail du cœur et du système circulatoire. Les contractions fréquentes du muscle cardiaque entraînent une détérioration des tissus, entraînant une insuffisance cardiaque. Sur le fond d'un corps affaibli, le patient devient trop irritable, on constate un déséquilibre du fond psycho-émotionnel et des pathologies de nature neurologique se développent. De plus, la concentration de l'attention, la mémoire, l'odorat et le goût changent, la structure de la peau et toutes les muqueuses sont déformées.

  • diminution de l'immunité et, par conséquent, morbidité fréquente;
  • L'augmentation de la fréquence cardiaque entraîne des efforts intenses, entraînant le développement de maladies cardiovasculaires.
  • pendant la grossesse, il y a un risque de fausse couche et le fœtus cesse de se développer;
  • dans l'enfance, la croissance et le développement mental s'arrêtent;
  • pathologies du tractus gastro-intestinal, appareil optique, système respiratoire se développent;
  • il y a un coma hypoxique, qui est fatal. En savoir plus sur le coma anémique - il s'agit d'un type de coma hypoxique.

Conséquences de l'anémie 3 degrés

L'anémie a trois sévérités principales. Le plus difficile est le 3ème. Chez une personne en bonne santé, le taux d'hémoglobine doit être égal à 120-180 g / l, le 3ème degré ne représentant que 70 g / l. Et cet état est déjà dangereux pour la vie du patient, car la fonctionnalité de presque tous les systèmes du corps est perturbée. Les conséquences les plus graves de l'anémie de grade 3:

  • choc cardiogénique;
  • insuffisance rénale aiguë;
  • perte de sang;
  • insuffisance cardiaque et accident vasculaire cérébral subséquent, crise cardiaque et ainsi de suite.

Conséquences de l'anémie chez les femmes

Les effets de l'anémie chez les femmes sont associés à des organes considérés comme sensibles à la privation d'oxygène. Donc, ce qui suit se produit:

  • Digestion avec facultés affaiblies et des dommages aux muqueuses du tractus gastro-intestinal.
  • La détérioration des propriétés excrétoires et détoxifiantes du système rénal et du foie.
  • Changements pathologiques dans le système nerveux central, le cœur et les vaisseaux sanguins.
  • Le système reproducteur féminin et le système urogénital sont affectés en raison d'une infection fréquente.
  • La condition des follicules pileux, la plaque des ongles se détériore.
  • La structure des muqueuses et des dents change.
  • Les maladies de la peau apparaissent.

Causes de l'anémie

En médecine, il n'y a que 3 raisons principales au développement de l'anémie: la perte d'une grande quantité de sang, la dégradation rapide des globules rouges (hémolyse) et la diminution de la production de globules sanguins. Cependant, il existe des facteurs qui affectent les causes de:

1. Anomalies génétiques:

  • violations de la production de globules rouges de forme congénitale;
  • structure cellulaire anormale (érythrocytes);
  • sphérocytose;
  • Syndrome de Bassen-Kronzweig;
  • anomalies enzymatiques.

2. Nourriture perturbée:

  • fréquents régimes difficiles;
  • manque d'alimentation équilibrée, ce qui entraîne une carence en vitamine C, B, en micro-éléments (fer, acide folique, etc.).

3. Influence des maladies chroniques:

  • pathologie des systèmes rénal et cardiovasculaire;
  • maladie du foie;
  • des troubles de l'appareil auto-immun;
  • tumeurs de nature bénigne et maligne.

4. La présence de pathologies infectieuses:

  • virus de l'hépatite;
  • agents pathogènes du paludisme;
  • cytomégalovirus;
  • la toxoplasmose;
  • bronchite obstructive;
  • bacille tuberculeux.

Signes d'anémie

Symptômes d'anémie courants pour tous les âges et tous les sexes:

  • pâleur de la peau et des lèvres, encore cyanose;
  • faiblesse et fatigue;
  • essoufflement avec peu d'activité physique;
  • crampes et engourdissements dans les membres;
  • fragilité et délaminage des ongles, chute des cheveux;
  • plaque et fissures dans les coins des lèvres;
  • tremblement des membres et changement de goût, odeur;
  • douleur dans le tube digestif;
  • sécheresse et gerçures de la peau (particulièrement sur les jambes et les bras).

Chez les adultes et les personnes âgées:

  • vertiges, évanouissements, perte de conscience;
  • sensations d'acouphènes, maux de tête et insomnie;
  • violation ou terminaison du cycle menstruel chez la femme;
  • affaiblissement de la puissance chez les hommes;
  • aversion pour la nourriture, entraînant l'anorexie;
  • angine accrue, démence.

À l’âge des enfants, les personnes suivantes se joignent:

  • perte d'intérêt pour l'apprentissage, à mesure que l'attention diminue et que la mémoire se détériore;
  • léthargie dans les jeux;
  • saignement accru dans les gencives;
  • retard de développement physique et mental;
  • disproportionnalité d'aspect.

Anémie chez les nouveau-nés et les adolescents

Les nouveau-nés ont aussi une anémie. Cela est dû principalement à la présence d'anémie chez la mère. C’est souvent le cas de l’attitude négligente envers leur propre santé pendant la grossesse. Habituellement, la maladie est diagnostiquée immédiatement après la naissance. En cas de traitement tardif, la maladie devient une anémie infantile grave. Il y a des caractéristiques de l'anémie infantile. L'enfant commence à mâcher du papier dur (souvent imprimé), de la craie, du sable et même de la terre. De plus, les enfants préfèrent des odeurs spécifiques. Par exemple, les peintures, l'acétone, la colle, etc.

Pour les enfants et les adolescents, l’inhibition du cœur et des vaisseaux sanguins est caractéristique et se manifeste par une respiration anormale, des palpitations et des variations de la pression artérielle. Le métabolisme est violé dans tous les tissus et toutes les cellules, l'enfant souffre de jaunisse et de rhumes fréquents.

Découvrez les caractéristiques de l'anémie chez les enfants grâce à cette vidéo du programme du Dr Komarovsky.

Anémie chez les femmes enceintes

Pendant la grossesse, le corps de la femme a besoin de plus de vitamines et de minéraux, car les nutriments sont fournis non seulement à son système interne, mais également au fœtus. Par conséquent, presque toutes les femmes enceintes souffrent d'anémie ferriprive. Si c'est le 1er degré (léger), alors il suffira de suivre un certain régime, qui comprend un certain nombre de substances nécessaires. Mais avec des formes plus sévères, un traitement médicamenteux sera nécessaire, ce qui peut nuire au développement du fœtus. En savoir plus sur l'anémie pendant la grossesse - lisez ici.

La particularité est qu'avec une forme légère d'anémie, seul le corps de la mère souffre, car toutes les substances utiles dans la quantité requise vont à l'enfant.

Pendant la grossesse peut joindre de telles conséquences désagréables:

  • varices et thrombose;
  • la menace de fausse couche et de saignement;
  • préjudice causé au fœtus: anémie, sous-développement mental et physique, absence d'immunité, morbidité fréquente après la naissance.

Un grand nombre de personnes souffrent d'anémie, mais tout le monde ne le sait pas, ce qui entraîne l'apparition de nombreuses anomalies pathologiques. Par conséquent, il est extrêmement important de consulter périodiquement les médecins et de passer les tests sanguins appropriés pour déterminer le niveau de globules rouges. Dans les premiers stades de la maladie, il est beaucoup plus facile de se débarrasser de l'anémie qu'en cas de maladie grave.

Anémie maladie

L'anémie de la maladie se caractérise par de faibles taux d'hémoglobine dans le sang. Cette maladie peut survenir en raison d'une perte de sang aiguë ou chronique.

En outre, la responsabilité de l'événement peut être attribuée à la destruction rapide des globules rouges, ainsi qu'à la violation des fonctions de la moelle osseuse, qui est l'organe hématopoïétique fondamental.

C'est-à-dire que c'est en lui que se produit la formation des cellules sanguines.

Un diagnostic précis de la maladie n’est possible qu’après avoir reçu les résultats d’un test sanguin général. Les valeurs suivantes du taux d'hémoglobine sont considérées comme des indicateurs normaux: de 120 pour les femmes à 130 pour les hommes. Je tiens à noter que les valeurs présentées sont légèrement idéalisées, sans tenir compte de la catégorie d'âge du patient.

Formes d'anémie

Il existe une classification assez compliquée de cette grave maladie du sang.

1. Dans la forme bénigne de la maladie, l'indice d'hémoglobine diminue à 90 g / l. Dans cette situation, de nombreux patients ne soupçonnent même pas que la maladie anémique a violé la santé du corps. Certains se fatiguent très vite, des forces internes quittent rapidement le corps.

Une soudaine apathie s'installe chez un enfant qui bouge une fois, il tente de mentir davantage, il n'y a aucune envie de participer activement à des jeux, de bouger. Pour les patients d'âge scolaire se caractérise par une baisse de performance. Pour de nombreux enfants, l’application des normes scolaires en matière d’éducation physique pose des problèmes importants.

2. Une diminution des valeurs d'hémoglobine allant de 70 à 90 g / l indique une transition de la maladie vers une forme de gravité modérée. Une personne malade ressent un inconfort grave.

3. Enfin, le stade sévère de l'anémie est caractérisé par un indicateur d'hémoglobine de soixante-dix ou moins. Le plus souvent, un état aussi grave est observé après des blessures ou des opérations lourdes. Dans tous les cas, la présence de cette forme d'anémie nécessite l'hospitalisation immédiate du patient.

Causes de l'anémie

Le développement de la maladie contribue souvent à un apport insuffisant d'aliments enrichis en fer. Surtout, ce problème concerne les enfants, les enfants de l'adolescence. Une telle anémie est appelée carence en fer.

Voici une liste des aliments qui sont amis avec le fer: foie, bœuf, langue, poisson, grenades, pommes, flocons d'avoine (avoine, orge), légumineuses.

Des maladies telles que les ulcères gastriques, la gastrite chronique et toutes sortes de maux intestinaux sont capables de pousser le corps à développer une anémie. Une autre cause fréquente peut être une carence en vitamine B12, l’acide folique. Une telle anémie est appelée pernicieuse, elle se trouve en violation de l'absorption de cette vitamine.

Les conséquences peuvent être une irritation de la cavité buccale, des dommages au système nerveux.

Si le corps ne reçoit pas la quantité requise de ces vitamines, les globules rouges, qui sont responsables de la production de moelle osseuse, sont de mauvaise qualité.

Ils ne sont pas en mesure de garantir le transport naturel et normal d'oxygène par le sang. Bien sûr, prendre ces médicaments est assez long et prend environ quatre mois.

N'oubliez pas que de faibles taux d'hémoglobine sanguine peuvent être observés dans un certain nombre d'autres affections dangereuses: pneumonie, hépatite chronique, perte de sang importante, lupus érythémateux disséminé. Il existe de très rares formes d'anémie, qui se manifestent lorsque des problèmes du système immunitaire humain entraînent un empoisonnement infectieux grave.

L'anémie de la maladie a plusieurs noms secondaires, par exemple, pâleur juvénile, car cette maladie affecte souvent les filles à l'âge de la puberté. Non seulement la quantité est réduite, mais également la qualité des cellules sanguines présentes, le sang «pâlit».

Parmi les causes secondaires concomitantes, on peut citer l’alimentation malsaine, la présence systématique d’une personne dans une pièce encombrée, rarement ventilée, un amour excessif pour le café, le thé.

Symptômes de l'anémie

Dans la plupart des cas, les principales caractéristiques de la maladie susmentionnée dépendent directement de la manière dont le sang transporte l'oxygène dans le corps. La maladie peut se manifester par les problèmes suivants pour le corps:

1. La présence d'un essoufflement pendant le processus respiratoire.

2. L’apparition de sentiments de fatigue irrésistible, l’émergence d’un état de somnolence générale.

3. La détérioration de la performance du tractus gastro-intestinal, qui se traduit par une perte d'appétit partielle ou totale.

4. L'état de la peau devient plus pâle, des manifestations similaires de pâleur sont observées sur le visage, les lèvres.

5. Les globes oculaires, lorsqu'ils s’enfoncent vers l’intérieur, apparaissent autour d’eux des cercles de couleur bleuâtre.

6. La présence systématique de pergélisol (froid).

7. L'apparition de douleurs fréquentes dans la tête, parallèle accompagnée de vertiges constants, l'envie de nausées, de vomissements.

8. Dans la région cardiaque, les palpitations sont clairement ressenties, le processus de respiration est en grande partie entravé.

9. Dans la région du sacrum, peut-être l'apparition fréquente de douleur, parfois des évanouissements, il y a des convulsions.

Étant donné que le fer est considéré comme l’un des «composants» clés de l’hémoglobine, le principal transporteur d’oxygène, l’absence de cet élément entraîne une diminution en pourcentage de sa teneur en globules rouges. En conséquence, nous obtenons un apport en oxygène extrêmement insatisfaisant aux tissus du corps.

L'activité vitale des composants sanguins nouvellement formés, appelés «érythrocytes», fluctue autour de 120 jours. Au fil du temps, perdant leurs capacités fonctionnelles, ils s'immobilisent lentement. Les globules rouges morts inhibent puis détruisent la rate. La liberté des composés de fer, obtenue dans ce cas, «va instantanément» pour créer de nouvelles portions d’hémoglobine dans tous les érythrocytes nouvellement nés.

Une fois acquis par l'organisme, le fer effectue régulièrement des actions cycliques, se déplaçant constamment d'un globule rouge à un autre. Le fer que notre corps reçoit avec les produits consommés n'est pratiquement pas perçu par le corps, il est absorbé de manière minimale, car une surabondance de cet élément est néfaste pour le fonctionnement normal de tous les systèmes vitaux du corps.

Excès de fer

L’autre côté de la médaille est que l’utilisation systématique et quotidienne, pendant une longue période, de médicaments contenant du fer, pendant l’anémie, peut être un facteur de catalyse pour la survenue d’effets indésirables.

- Le «fer artificiel» (drogues) consommé à l'intérieur a un effet contraignant sur le sulfure d'hydrogène qui se forme dans l'intestin. Cette action protège les intestins de la présence d'un stimulant naturel. La constipation chronique et la rétention des selles sont des conséquences très probables.

- En cas de maladie intestinale, après la chirurgie, les préparations contenant du fer sont beaucoup moins bien absorbées.

- L'administration intraveineuse de médicaments contenant du fer peut provoquer une accumulation excessive de fer dans le sang. Sa pénétration dans les globules rouges, les cellules de divers organes peut entraîner leur détérioration, voire leur mort.

Si vous traitez avec l’attention voulue pour la maladie, n’ignorez pas le processus thérapeutique, alors l’anémie répondra assez bien au traitement. Au contraire, si vous ne commencez pas le traitement à temps, ignorez les recommandations médicales, la probabilité de décomposition du sang est donc grande. Le corps peut être affecté par de graves maladies débilitantes, telles que la tuberculose pulmonaire, qui, dans certaines situations, peuvent entraîner la mort.

Nutrition pour l'anémie

Pour assurer la santé du corps avec tout le nécessaire à la formation du sang, il est nécessaire de fournir à votre régime alimentaire nutritif des aliments contenant suffisamment de vitamines B. Les aliments eux-mêmes doivent être aussi simples que possible et, plus important encore, faciles à digérer. Il est nécessaire de manger par petites portions à la fois, mais souvent.

Il est fortement déconseillé d'utiliser un grand volume de lait à la fois, car il est nécessaire de prendre en compte son effet insatisfaisant sur l'estomac, une mauvaise digestion. Boire de grandes quantités de thé de la même manière ne devrait pas être autorisé, car le tanin qu'il contient peut empêcher l'absorption normale du fer par l'organisme. Une excellente alternative serait tisane.

Il devrait limiter considérablement au minimum la consommation de glace, d’eau gazeuse. Leur composition contient des substances qui empêchent l'absorption naturelle du fer. La liste des «produits positifs» est assez longue. En voici quelques-uns: légumes verts (feuilles), grains de blé germés, fruits secs.

Traitement de l'anémie avec des remèdes populaires

Nous vous présenterons ensuite certaines recommandations populaires qui contribuent au rétablissement rapide d’un corps affaibli.

1. Boire cent ml de sève de bouleau quatre fois par jour.

2. Liste de surveillance à trois feuilles, la quantité de deux c. Il est nécessaire de préparer 200 ml d’eau très chaude. Après avoir filtré le tiers de l'heure, laissez-le refroidir à la température ambiante. Utilisation recommandée de 70 ml pendant une demi-heure avant les repas, plusieurs fois par jour.

4. Avant de moudre la racine de consoude, les graines de lin en poudre, mélangez-les à parts égales. Connecter 1 c. le mélange résultant avec art. l chérie, tu devrais mélanger le tout à fond. Pour la journée devrait être consommé 5-6 portions.

5. Sur un estomac vide, mangez des framboises fraîches deux cent grammes, jusqu'à quatre fois par jour.

6. Des proportions égales à prendre ortie, feuille de bouleau. Deux art. l mélanger bouillir 300 ml d'eau bouillante. Après avoir enveloppé, maintenez pendant soixante minutes, filtrer. La perfusion obtenue est associée à 100 ml de jus de betterave. Pendant la journée, il est recommandé de l'utiliser trois fois avant de manger 30 minutes.

7. Fruits de rutane rouge (2 c. À thé) Préparez 400 ml d'eau. Donner la possibilité de brasser pendant 120 minutes, filtrer. La réception doit être effectuée sur 100 ml quatre fois par jour.

8. Les myrtilles séchées (trente grammes) brassent un quart de litre d'eau bouillante. Porter à ébullition, maintenir pendant dix minutes à feu doux, puis filtrer. Avant de manger, prenez 50 ml.

9. Deux fois par jour, buvez 200 ml de jus de melon.

10. Régulièrement, tous les jours, «l'estomac vide», consommez 100 grammes de betterave rouge pendant trois mois.

11. L'herbe de céleri, la feuille d'ortie et le pissenlit ont une efficacité extrêmement élevée pour le renouvellement du sang.

12. Consommation utile de fraises fraîches, de bleuets et de groseilles.

Bien sûr, avant d’utiliser les conseils populaires, vous devriez consulter un médecin sur place pour d’éventuelles contre-indications.

Étant donné que notre sang reflète directement l'état de l'estomac, il ne faut pas oublier que le nettoyage du sang est impossible sans un ajustement global de notre régime alimentaire. Dans ces conditions, vous devez systématiquement porter une attention particulière à votre régime alimentaire, à votre style de vie. En observant cela, la maladie de l'anémie aura une chance minime de perturber la santé de votre corps. Au revoir

comment tomber malade avec l'anémie

Questions et réponses pour: comment tomber malade avec l'anémie

Articles populaires sur le sujet: comment tomber malade avec l'anémie

Des maladies graves peuvent également être causées par des helminthes, qui sont à l'origine de la maladie parasitaire humaine la plus répandue et la plus répandue - l'helminthiase.

Le virus de l'immunodéficience humaine (VIH) est le plus puissant de tous les facteurs de risque connus contribuant à l'activation de l'infection tuberculeuse latente.

Au cours des dernières années, les oncologues ont concentré leurs efforts sur le développement de méthodes génétiques immunocytochimiques et moléculaires permettant de diagnostiquer des tumeurs de l’enfant morphologiquement similaires, mais d’origine différente.

«L’accès à une eau salubre est un besoin universel. et les droits de l’homme fondamentaux », a déclaré Gro Harlem Brundland, directeur de l’OMS, dans un discours prononcé à l’occasion de la Journée internationale de l’eau, le 22 mars 2001.

La colite ulcéreuse non spécifique est un grave problème de gastro-entérologie, son étiologie restant inconnue et un traitement spécifique faisant actuellement défaut.

La pathologie gastro-intestinale, en plus de figurer parmi les cinq leaders en termes de prévalence des maladies parmi la population, a un impact significatif sur la qualité de vie des patients.

Les thérapeutes de Kiev ont déjà pris l'habitude d'organiser une réunion tous les mardis du mois à l'hôpital clinique militaire central du ministère de la Défense de l'Ukraine, où des experts de divers domaines de la médecine partagent leur propre expérience en matière de diagnostic et de traitement.

Recueillir chaque année des médecins spécialisés en gastroentérologie à Kiev est une tradition. Cette année n'a pas fait exception: les 7 et 8 octobre, l'Université nationale de médecine. A.A. Le pèlerin, alma mater de nombreux professionnels de la santé, est le bienvenu.

L’infection à cytomégalovirus (IMVC) est l’un des premiers endroits dans l’étude des infections du complexe TORCH. Dans le monde, le cytomégalovirus (CMV) infecte jusqu'à 2% des nouveau-nés et 45 à 60% des enfants au cours de la première année de vie. En outre, selon l’OMS, la détection des anticorps anti-CMV.

Nouvelles sur le sujet: comment tomber malade avec l'anémie

Deux jours seulement se sont écoulés depuis la publication au Royaume-Uni de nouvelles recommandations et avertissements du ministère de la Santé local concernant la consommation de viande. Les médecins britanniques ont vivement recommandé à leurs compatriotes de réduire leur consommation de viande et les ont avertis du risque élevé de développer un cancer de l'intestin, des maladies cardiovasculaires et le diabète de type 2 s'ils continuaient à manger le filet de porc et les steaks de bœuf dans les quantités habituelles. Au Royaume-Uni, certains médecins ont toutefois critiqué les nouvelles recommandations: ils rappellent à leurs collègues que pour les femmes, la viande est souvent la principale et unique source de fer. Si les femmes commencent à se limiter, le nombre de cas d'anémie et de carence en fer augmentera dans le pays.

Deux jours seulement se sont écoulés depuis la publication au Royaume-Uni de nouvelles recommandations et avertissements du ministère de la Santé local concernant la consommation de viande. Les médecins britanniques ont vivement recommandé à leurs compatriotes de réduire leur consommation de viande et les ont avertis du risque élevé de développer un cancer de l'intestin, des maladies cardiovasculaires et le diabète de type 2 s'ils continuaient à manger le filet de porc et les steaks de bœuf dans les quantités habituelles.

Quand le bébé, qui s'appelait Jadon, naquit dans la famille Firth, il devint, comme il convient le plus jeune, le favori universel - des deux parents et de trois frères et soeurs plus âgés. Le garçon était gâté et personne n’imaginait que très vite Jade devrait devenir, au sens littéral du terme, le sauveur de son frère aîné Shane. Lorsque Shane est tombé malade, souffrant d'une maladie du sang rare et grave et nécessitant une greffe de moelle osseuse, il s'est avéré que de tous les membres de sa famille, seule Jadeon pouvait devenir un donneur. Mais le bébé de trois ans ne se considère pas comme un héros.

Nous avons tous entendu dire que l'autodiagnostic et l'autotraitement peuvent avoir des conséquences fatales. Vous devriez donc consulter un médecin pour détecter tout signe précurseur. Une jeune Britannique britannique qui a failli sombrer dans le coma diabétique a raconté une histoire plutôt instructive à son sujet - tout cela parce que la fille et ses proches étaient trop emportés par l'autodiagnostic.

Anémie de fer

Anémie avec carence en fer ou anémie. Ce concept est familier à chacun de nous. Quelle est la raison? La raison du petit nombre de cellules sanguines - les globules rouges.

Avec des saignements abondants. Avec beaucoup de perte de sang. Hypovitaminose, c’est-à-dire carence en vitamines. Ceci fait référence à C - hypovitaminose.

Des infections chroniques et des intoxications sont également associées. Les infections sont une cause fréquente d’affaiblissement du corps. D'où les besoins en vitamines du corps.

L'intoxication est également un facteur défavorable contribuant à l'affaiblissement du système immunitaire.

Quels sont les symptômes de l'anémie ferriprive?

Courant

L'anémie est assez aiguë. Quelle est la raison. Tout d’abord, en raison du fait qu’avec une légère diminution du nombre de globules rouges, l’hémoglobine diminue fortement.

Si l'hémoglobine dans le sang est réduite, cela signifie qu'une personne perd de sa vitalité. De quoi dépend ce processus?

L'évolution de la maladie dépend de l'étiologie de la maladie. Plus les causes sont graves, plus l'évolution de la maladie est aiguë.

Par exemple, avec le cancer. Avec la chimiothérapie, le nombre de globules rouges est généralement réduit. Surtout avec les maladies du système hématopoïétique.

Ainsi, une personne dans ce cas peut avoir beaucoup de complications. Jusqu'à la perte de conscience.

Diagnostics

En premier lieu dans le diagnostic de l'anémie ferriprive, des études de laboratoire isolées.

Cela s'applique aux tests sanguins. Dans cette analyse, il y aura une diminution des globules rouges et de l'hémoglobine.

La biochimie sanguine vient en deuxième place. Une image plus complète des processus pathologiques dans le système circulatoire.

En troisième lieu - le diagnostic des différences d'anémie. Les anémies sont différentes. Pour des raisons et des fonctionnalités. Mais ils doivent être distingués.

Et enfin, recherche objective et subjective. Histoire en cours et plaintes de patients. L'anémie peut être diagnostiquée par les symptômes.

Prévention

La prévention de l'anémie ferriprive n'est pas difficile. L'essentiel - le respect du régime et des méthodes de nutrition.

Concentrez-vous sur les produits contenant du fer. Ceci est une liste de produits protéiques. Noix et sésame.

Besoin de prendre des suppléments de fer. Surtout les personnes qui ont une prédisposition à la maladie ou malade.

Il faut éviter les facteurs réduisant le nombre de globules rouges. Les processus de perte de sang massive. Si la perte de sang n’est pas prévenue, vous devez la rétablir. Pour vous protéger et développer une forte immunité. Surtout à diverses infections.

Chez les adultes

Cette maladie survient chez les adultes d'une manière ou d'une autre. Un adulte ayant subi une maladie grave ou une perte de sang importante peut être victime d'anémie.

L'anémie affecte généralement les femmes. Âge de reproduction. Quelle est la raison. Cela est dû directement à la présence de pertes de sang. C'est le cycle menstruel.

Les changements cycliques dans le corps d'une femme affectent sa santé. Bien sûr, ce n'est pas la seule raison.

Les hommes souffrent également d'anémie pour diverses raisons. Par exemple, infection grave ou oncologie.

La catégorie des "albinos" - personnes avec un nombre insuffisant de cellules sanguines. Également sujet à l'anémie. Ici, la raison est la plus claire.

Chez les enfants

Même en bas âge, l'enfant devrait recevoir du fer. Si cela ne se produit pas, l'anémie se développe.

La mère doit se conformer aux régimes alimentaires. Et aussi utiliser des aliments contenant du fer.

L'enfant a besoin de ce micro-élément pour son développement ultérieur. Surtout. Les enfants à l'adolescence ont également besoin de fer.

S'il n'y a pas de prédisposition héréditaire dans l'histoire de l'enfant, elle est traitée simplement. Respect des mesures préventives et du traitement approprié. Gage de santé de votre enfant!

Traitement

Notez que le traitement est assez long! Généralement 2 mois. Nous sommes traités avec des préparations de fer avec de l'acide ascorbique.

Pour une meilleure absorption, on lave à l’eau avec de l’acide chlorhydrique. En plus du traitement ci-dessus, nous utilisons des vitamines. Groupe spécifique. C'est B12 et l'acide folique.

Vous devez suivre le régime alimentaire. Aliments riches en protéines et en vitamines. Traitement de spa recommandé. De préférence montagneux.

Prévisions

À bien des égards, les prévisions dépendent de la personne. C'est son désir de récupérer. Si le temps de commencer le traitement, le pronostic est favorable.

Le pronostic est défavorable au développement de diverses complications. Les complications qui en résultent peuvent avoir des conséquences irréversibles.

Exode

L'évolution de la maladie dépend de la gravité du processus. Plus la maladie est grave, plus le résultat est mauvais!

Quel est le résultat? Considérons des exemples:

  • trouble mental;
  • trouble de l'attention;
  • irritabilité;
  • le coma;
  • maladies internes

Ces complications sont les plus dangereuses pour la santé! Un coma anémique peut être fatal. Avec cela, vous ne pouvez pas sortir. L'oxygène cesse de circuler dans le cerveau. Qu'est-ce qui pourrait causer sa mort?

Durée de vie

Combien de temps dure votre vie pour l'anémie? Tout dépend des complications, de l'âge, de la gravité. Et aussi - l'issue de la maladie.

Si des complications surviennent. Par exemple, avec le système nerveux central, la vie continuera. Mais ce sera inférieur.

Un patient cancéreux sous chimiothérapie souffre souvent d'anémie. Cela raccourcit certainement la durée de vie.

Mais si vous commencez le traitement à temps, il y a des chances! Aimez la vie et soyez en bonne santé!

Causes de l'anémie

L'anémie est une maladie que l'on retrouve chaque année chez des milliers de personnes sur toute la planète. Cela peut avoir des conséquences graves, il serait donc utile que chacun sache quels facteurs provoquent son développement et comment le prévenir.

Qu'est-ce que l'anémie?

L'anémie est une affection du corps humain dans laquelle le contenu en hémoglobine (ou en globules rouges) est significativement réduit dans le sang. En règle générale, l'anémie, couramment appelée carence en fer, est l'un des symptômes indicatifs d'une maladie. Les principaux symptômes des anémies sont les faibles concentrations de fer (Fe), de vitamine B12 ou d’acide folique dans le corps humain.

Les symptômes de l'anémie, qui parlent clairement de sa présence, peuvent être considérés comme une fatigue accrue, inhabituelle pour la pâleur de votre peau, une dyspnée, une faiblesse et une tachycardie inconnues jusqu'à présent. Une carence en acide folique dans l'anémie peut également entraîner l'apparition d'une stomatite dans la bouche, de picotements dans les membres et l'apparition de tons de peau jaunâtres.

Facteurs de maladie

Très souvent, l’anémie ferriprive chez l’adulte et l’enfant conduit à une alimentation dure, à faible teneur en fer, qui provoque une carence en oligo-élément dans le corps. Pour attraper une anémie, il suffit de minimiser la teneur en aliments riches en fer. Et ce sont pratiquement toutes les noix, la plupart des légumineuses, toutes sortes de viandes d’animaux et de volailles, y compris les abats et le foie, divers poissons et fruits de mer, divers types de céréales, les légumes verts et les légumes en général, les œufs. Aussi une teneur élevée en fer dans des friandises telles que le chocolat, les abricots secs, les grenades et le jus de grenade, les pêches et le kaki. Augmenter la quantité de ces aliments dans votre alimentation vous permettra presque certainement d'éviter l'anémie.

La vitamine B12, dans des circonstances normales, est produite dans le corps humain par des micro-organismes situés dans le tube digestif. On le trouve également dans les algues, le foie et les reins. Avec l'anémie, il est facile de le reconstituer en prenant des multivitamines. Une carence en vitamine B12, qui provoque une anémie, peut être provoquée dans l'organisme par des causes telles que la maladie de Crohn, les parasites intestinaux et la présence du virus de l'immunodéficience. Dans ce cas, l'anémie sera appelée mégaloblastique, alors que l'anémie causée par des causes telles que la carence en vitamine B12 et l'acide folique est considérée comme pernicieuse.

L’acide folique (également appelé vitamine B9), dont l’absence est souvent la cause de l’anémie, est présent en grande quantité dans bon nombre des produits que nous avions l'habitude de voir sur notre table: ce sont presque tous des fruits et des légumes, en particulier des feuilles (salades, chou, etc.). aneth, persil, sommets de divers légumes), tous produits à base de viande et sous-produits, poisson (mer et rivière, y compris fruits de mer), lait et dérivés laitiers. Par conséquent, il est très difficile de «gagner» l'anémie dans un régime alimentaire normal.

Toutefois, les produits contenant de la caféine, tels que le thé, le café, le Coca-Cola, le chocolat, les boissons énergisantes et les barres, empêchent l'absorption de fer et d'autres vitamines contenus dans les aliments, devenant ainsi l'une des causes de l'anémie.

Souvent, les causes de l'anémie ne se réduisent pas à un manque d'aliments contenant du fer dans l'alimentation humaine, mais affaiblissent la capacité d'absorption de cet oligo-élément à partir des aliments consommés. Cela peut se produire, par exemple, à la suite d'une opération chirurgicale visant à enlever une partie de l'estomac.

Toutefois, l'anémie ferriprive survient le plus souvent chez des patients ayant subi une perte de sang importante en raison d'une blessure grave, d'une intervention chirurgicale ou de l'accouchement le plus fréquent. Il arrive même que l'anémie accompagne des écoulements menstruels abondants, des ulcères gastriques et duodénaux ou des cancers du tractus gastro-intestinal. Fréquente et anémie due à des facteurs héréditaires ou à la présence d'efforts physiques excessifs.

Il existe également des cas où l'anémie dans le corps est causée par une destruction excessivement rapide des globules rouges (cette anémie est également appelée hémolytique) ou lorsque la moelle osseuse produit de l'hémoglobine avec une structure protéique altérée. Dans ce cas, l'anémie est reconnue drépanocytose.

Chez les enfants, l'anémie prouve périodiquement que le corps est infecté par des parasites ou des vers. Mais cela n’est pas rare, vu le temps que passe un enfant normal dans la rue, à creuser dans le bac à sable et à jouer avec les animaux des voisins, en oubliant souvent les règles de base en matière d’hygiène et en s’exposant de manière excessive au risque d’anémie.

Traitement

Si vous pensez avoir une anémie, montrez-vous d'abord à votre médecin et essayez de vous rappeler, au cours de votre visite, si l'une des causes de l'anémie énumérées au début de l'article peut vous être affectée. Cela réduira le temps nécessaire pour vous et le médecin et vous aidera à identifier rapidement la source du problème sous forme d'anémie et les méthodes pour son élimination.

Lors du diagnostic d'une anémie, provoquée par une carence en vitamines ou en oligo-éléments dans le corps, le traitement est généralement prescrit à l'aide de médicaments fortifiés. Mais pour cela, il est nécessaire que le médecin exclue d’abord toutes les maladies pouvant causer l’anémie. Par exemple, effectuer une étude gastro-entérologique avec prélèvement d'échantillons pour biopsie, pour exclure l'ulcère peptique ou la nature oncologique de la maladie. Ou, si nous parlons d'enfants, faites un frottis pour la détection des œufs de vers ou des traces de la présence d'autres parasites, afin de prescrire le bon médicament anthelminthique au petit patient et d'éliminer la cause fondamentale de l'anémie si nécessaire.

Prévention

Pour vous protéger, ainsi que votre famille, contre le risque de carence en vitamines et les problèmes suivants, provoquant au moins la même anémie, vous devez au maximum compléter votre alimentation avec des produits naturels et sains. Disons simplement qu'il est bien meilleur et plus bénéfique de manger de la farine d'avoine avec du lait pour le petit-déjeuner, plutôt que des chips de coca-cola, pour le dîner - un petit morceau de bonne viande avec une salade de légumes au lieu d'une livre de quenelles de mayonnaise. Dans tous les cas, il faut se rappeler qu’une attention particulière à votre corps est la clé d’une vie longue et en bonne santé sans anémie.

L'anémie

Le développement de l'anémie sanguine contribue à de nombreux facteurs, allant de la présence de divers types de maladies à la survenue de processus pathologiques dans le corps, en passant par un mode de vie médiocre ou des facteurs objectifs. Lors des phases initiales, lorsque le niveau d'hémoglobine et d'érythrocytes est légèrement réduit, les symptômes apparaissent peu, ce à quoi les patients ferment souvent les yeux, ce qui aggrave l'état pathologique et provoque le développement d'une complication. Il est extrêmement important d'identifier la maladie à temps et de solliciter l'aide de spécialistes. Pendant le traitement, il est nécessaire d'éliminer la cause de l'anémie et de restaurer l'hémoglobine et les globules rouges dans le sang.

Qu'est-ce que l'anémie?

L'anémie pathologique (anémie) est une affection caractérisée par une diminution significative du taux d'hémoglobine dans le sang (chiffres inférieurs à 110 g / l) et un contenu insuffisant en globules rouges. Dans la plupart des cas, l'anémie agit comme une maladie concomitante ou comme un symptôme d'une autre maladie et se développe rarement d'elle-même. Les causes de survenue peuvent être nombreuses et parmi les facteurs ayant provoqué la pathologie, la maladie est classée en types et types, qui se distinguent par leurs symptômes, leurs caractéristiques et, en conséquence, par les différentes options de traitement.

Causes de l'anémie

Le développement de l'anémie ferriprive contribue à de nombreux facteurs, parmi lesquels:

  • Perturbation de la moelle osseuse, ce qui réduit l'efficacité des globules rouges.
  • Pour aggraver l'état des cellules sanguines peut entraîner une maladie rénale, une altération du fonctionnement des organes du système endocrinien.
  • La présence d'une infection dans le corps ou la survenue d'un processus inflammatoire.
  • Maladie oncologique.
  • Manque de nutriments dans le corps qui interviennent dans la synthèse des globules rouges, par exemple l'acide folique, la vitamine C et la vitamine B12.
  • Perte sanguine importante à la suite d'une blessure, d'une intervention chirurgicale ou d'une mauvaise coagulation du sang.
  • L'hémolyse est une activité vitale brève des érythrocytes causée par des troubles hormonaux.
  • Perturbation de la rate.
  • Malnutrition, consommation insuffisante de protéines animales.

Types et symptômes de la maladie

Selon les causes du développement et la nature de la manifestation, on distingue ces types d'anémie:

  • L'anémie ferriprive est un état pathologique du sang, provoqué par une faible teneur en fer, qui est provoquée par une perte de sang importante ou par un manque d'éléments chimiques.
  • Anémie pernicieuse - anémie provoquée par une carence en vitamine B12, qui normalise l'activité cérébrale et contribue au fonctionnement normal du système nerveux.
  • L'anémie sphérocytaire congénitale est un type de maladie dans lequel les globules rouges biconcaves la modifient en une forme arrondie. À la suite de ces processus pathologiques, il se produit un ictère, une formation de calculs dans la vésicule biliaire ou des conduits est observée et la rate est agrandie.
  • L'anémie médicamenteuse est une forme de la maladie provoquée par la prise de certains médicaments (aspirine, antipaludique, sulfamides).
  • Drépanocytose - anémie héréditaire caractérisée par un faible taux d'hémoglobine. Les globules rouges se présentent sous la forme d'une faucille.
  • Anémie aplastique - modifications pathologiques du système circulatoire, causées par un dysfonctionnement de la moelle osseuse ou par l’absence de l’un des éléments responsables de la production de cellules sanguines (globules rouges).
  • Muqueuses sèches excessives.
  • Perte de cheveux
  • La peau sèche, la présence de crevasses dans les coins de la bouche, qui sont très douloureuses.
  • Tonus de la peau malsain - pâleur excessive ou jaunissement de la peau.
  • Brillance des ongles, stratification et nuance grise des plaques à ongles.
  • Augmentation régulière de la température corporelle dans la gamme de 37 à 37,4 degrés.
  • Violation de l'odorat, du goût.
  • Hypoxie.

Il est important de noter que les symptômes de l'anémie peuvent différer en fonction du taux d'hémoglobine:

  • À un niveau de 115 à 90 g / l, on note faiblesse générale, fatigue, irritabilité, concentration altérée.
  • Lorsque les indices d'hémoglobine chutent à 90-70 g / l, les patients souffrent d'essoufflement, de battement de coeur rapide, de troubles du sommeil, d'un manque d'appétit, d'une diminution du désir sexuel.
  • Dans les cas graves de maladie caractérisée par une diminution du taux d'hémoglobine inférieur à 70 g / l, une insuffisance cardiaque survient et tous les symptômes existants sont aggravés, des complications apparaissent.

Diagnostic de l'anémie

Pour diagnostiquer une maladie et en établir la forme, vous devez vous rendre à l'hôpital. Les modifications pathologiques et les maladies du sang sont traitées par un hématologue qui se chargera d'une consultation primaire, prescrira les méthodes de diagnostic nécessaires et sélectionnera le traitement le plus approprié en fonction de ses résultats. Lorsqu’il examine un patient chez qui on soupçonne une anémie, le médecin établit trois objectifs:

  • Établissement du type, de la forme de la maladie, des facteurs contribuant à la diminution du nombre de globules rouges et du taux d'hémoglobine.
  • Déterminer les causes de la maladie qui a déclenché le développement de l'anémie.
  • Effectuer des tests pour évaluer l'état et la santé du patient.

Lors de l'interprétation des résultats du test, il est important de noter que les valeurs normales d'hémoglobine peuvent varier en fonction de divers facteurs: âge, état du patient. Le tableau ci-dessous montre le niveau optimal d'hémoglobine dans le sang:


Comme méthodes de diagnostic sont utilisées telles procédures:

  • Test sanguin déployé pour établir un indicateur de couleur responsable des globules rouges et de l'hémoglobine. De plus, le nombre de réticulocytes est établi, ce qui indique le travail et l'état de la moelle osseuse.
  • Pour déterminer le niveau de fer, les paramètres de la bilirubine, un test sanguin biochimique est effectué.
  • Procédures de diagnostic pour étudier les organes du tube digestif et identifier les pathologies possibles. À cette fin, en règle générale, il est utilisé: rectoromanoscopie - examen du rectum par l’anus; fibrogastroscopie - examen de l'estomac et du duodénum; irrigoscopie - réalisation d'une radiographie de l'intestin à l'aide d'un agent de contraste. Grâce à ces procédures, il est possible d’établir des maladies pouvant être à l’origine d’une anémie (hémorroïdes, tumeurs malignes, gastrite, ulcères de l’estomac ou des intestins).
  • Test sanguin de laboratoire pour déterminer le niveau d'hémoglobine.
  • Consultation avec un gynécologue et échographie des organes pelviens pour aider à déterminer la présence ou l'absence de l'utérus ou des ovaires.

Traitement de l'anémie

Avant de commencer un traitement pour une maladie, il est extrêmement important d’établir la cause de son origine, de déterminer la gravité de la maladie et la présence de maladies associées pouvant aggraver la situation et entraîner des complications supplémentaires. Les médecins ne recommandent catégoriquement pas de traiter de manière indépendante l'anémie à l'aide de médicaments traditionnels ou de méthodes non conventionnelles.
Après le diagnostic, après la livraison de tous les tests nécessaires, le patient est placé à l'hôpital où le traitement est effectué, ce qui comprend:

  • Conduite de procédures visant à éliminer les facteurs qui déclenchent la maladie. Par exemple, en cas d'anémie ferriprive, le niveau de fer est principalement normalisé et, dans la forme post-hémorragique, il est nécessaire d'éliminer le saignement.
  • Un critère important est l'observance du régime prescrit par le médecin, dont les principes de base sont l'utilisation d'aliments exclusivement équilibrés et de haute qualité, riches en protéines, en fer, en oligo-éléments et en vitamines.
  • Acceptation du fer avec anémie ferriprive.
  • Administration sous-cutanée de cyanocobalamine en cas d'anémie mégaloblastique causée par un manque de vitamine B12 dans le corps.
  • Acceptation des complexes d'acide folique, de vitamines et de minéraux pour renforcer le système immunitaire.
  • Transfusion sanguine

Prévention de l'anémie

Afin de prévenir le développement de l'anémie, il est nécessaire de suivre les recommandations des médecins et d'observer les mesures préventives suivantes:

  • Mangez des aliments enrichis en fer, protéines d'origine animale.
  • Faites un examen gastro-intestinal pour contrôler l'absorption de micronutriments dans l'intestin grêle.
  • Appliquez de la vitamine B12 et de l'acide folique - ces oligo-éléments ont un effet positif sur la synthèse des globules rouges dans la moelle osseuse.
  • Ne pas permettre la transition des maladies infectieuses vers la forme chronique.
  • Maintenir un mode de vie sain, maintenir, renforcer le système immunitaire.

L'anémie

Informations générales

L'anémie ferriprive est généralement perçue davantage comme un symptôme d'une autre maladie ou comme une affection plutôt que comme une maladie distincte et survient généralement lorsque les réserves de fer dans l'organisme sont insuffisantes. Les petits enfants ou les adultes qui suivent un régime strict peuvent ne pas recevoir suffisamment de fer dans les aliments, ce qui peut entraîner une anémie. La capacité du système digestif à absorber suffisamment de fer peut être altérée, ce qui se produit souvent lorsqu'une partie de l'estomac a été retirée. L'anémie peut survenir en raison d'une perte de sang excessive. Ceci s'applique aux femmes qui ont des règles abondantes, ainsi qu'aux personnes souffrant d'ulcères gastriques et duodénaux, d'hémorroïdes ou de cancers de l'estomac ou du côlon.

L'anémie hémolytique est une autre forme d'anémie, dans laquelle les globules rouges sont détruits trop rapidement, et l'anémie falciforme, dans laquelle le corps produit une hémoglobine anormale.

Si vous pensez souffrir d'anémie, il est très important de consulter un médecin rapidement. L'anémie peut réduire la résistance du corps aux maladies, provoquer une panne, limiter les performances. L'anémie peut également être le signe de problèmes médicaux plus graves. Le diagnostic d'anémie est basé sur un test sanguin. Le traitement de l'anémie repose sur la restauration de la quantité de fer dans le corps à l'aide de divers médicaments (à la fois pour l'administration par voie orale et pour les injections).

Causes de l'anémie

La carence en fer, la vitamine B12 ou l’acide folique sont les principales causes de l’anémie. L'anémie peut également être causée par une perte de sang due à un saignement gastro-intestinal, qui peut être associé à la prise de certains médicaments, tels que l'acide acétylsalicylique (aspirine) ou l'ibuprofène, ainsi qu'au cancer.

Symptômes de l'anémie

Si vous remarquez une pâleur, une fatigue et une faiblesse, un évanouissement, un essoufflement, des palpitations cardiaques, vous devriez consulter un médecin. L'anémie causée par un manque d'acide folique dans l'alimentation peut entraîner une stomatite (inflammation de la muqueuse buccale), une inflammation de la langue, une couleur jaunâtre de la peau, des picotements dans les mains et les pieds.

Que pouvez vous faire

Incluez autant que possible dans votre régime alimentaire des légumes verts, de la laitue et des légumes verts pour obtenir suffisamment d'acide folique. De nombreuses céréales de petit-déjeuner contiennent également de l'acide folique. Les aliments enrichis en fer peuvent également contribuer à l'anémie. Évitez les boissons contenant de la caféine (telles que le thé, le café, le cola), en particulier lorsque vous mangez, car la caféine interfère avec l'absorption du fer.

Les femmes qui ont des saignements menstruels fréquents ou abondants, ainsi que pendant la grossesse doivent discuter avec leur médecin de la possibilité de prendre des suppléments de fer supplémentaires.

Que peut faire votre médecin?

Attribuez des tests et d’autres tests afin d’évaluer l’état du patient, déterminer la cause de l’anémie et prescrire un traitement.

Si l'anémie est associée:

- en cas de carence en fer, le médecin vous prescrira des médicaments contenant du fer et, en déterminant la cause de l'anémie, prendra des mesures pour l'éliminer.
- en cas de carence en vitamine B12, vous recevrez une injection de vitamine B12.
- chez les enfants, l'anémie peut être associée à une infection intestinale avec des parasites ou des vers, auquel cas un traitement antiparasitaire doit d'abord être effectué.
- En cas de perte de sang importante, un médecin de l’hôpital peut effectuer une transfusion sanguine.

Aux fins de la prévention et du traitement, le médecin prescrit des suppléments de fer et de l'acide folique aux femmes enceintes.

Mesures préventives

Mangez des aliments riches en fer comme des fruits, du pain de blé entier, des haricots, des viandes rouges maigres, des légumes verts, de la laitue et des légumes verts.

Prévenir l'infection par des vers.

Évitez tout contact prolongé avec des insecticides, des agents chimiques, des substances toxiques et toxiques, de l’essence et d’autres produits pétroliers.

Anémie: causes, types, diagnostic, prévention

L'anémie est une affection du corps humain caractérisée par une faible concentration en hémoglobine par unité de volume de sang et, en règle générale, en corrélation avec une diminution simultanée du nombre de globules rouges. L'état d'anémie est secondaire et est un symptôme de diverses maladies. De nombreuses maladies, allant de maladies d'étiologie infectieuse et parasitaire à des conditions précancéreuses et à la présence de tumeurs, sont accompagnées d'une anémie. Cependant, l'anémie en tant que condition provoquant des perturbations dans les échanges gazeux du corps, provoque une fatigue chronique, une somnolence accrue, des vertiges, une fatigue, augmente l'irritabilité. Dans les cas graves, l'anémie peut entraîner un choc, une hypotension marquée, une insuffisance coronaire ou pulmonaire, un choc hémorragique. Lorsque l'anémie est détectée, le traitement consiste à éliminer les symptômes qui l'accompagnent et à traiter la maladie sous-jacente à l'origine de l'état d'anémie.

L'état d'anémie chez l'adulte

L'anémie est considérée comme l'une des conditions pathologiques les plus courantes parmi la population de la planète. Parmi les types d'anémie, il existe plusieurs affections majeures, classées selon les causes de l'anémie:

  • anémie ferriprive;
  • anémie hémolytique;
  • anémie aplasique;
  • anémie de type sidéroblastique;
  • Carence en vitamine B12, résultant d'une carence en vitamine B12;
  • anémie post-hémorragique;
  • drépanocytose et autres formes.

Selon les recherches de spécialistes, environ un habitant de la planète sur quatre souffre d'anémie ferriprive due à une diminution de la concentration en fer. Le danger de cette affection réside dans le tableau clinique effacé de l'anémie ferriprive. Les symptômes deviennent prononcés lorsque le niveau de fer et, en conséquence, d'hémoglobine diminue jusqu'à un point critique.

Les groupes à risque de développer une anémie chez les adultes comprennent les catégories de population suivantes:

  • adeptes des principes de la nutrition végétarienne;
  • les personnes souffrant de pertes de sang pour des raisons physiologiques (menstruations abondantes chez la femme), de maladies (saignements internes, stades prononcés d'hémorroïdes, etc.), ainsi que les donneurs qui donnent régulièrement du sang et du plasma;
  • les femmes enceintes et allaitantes;
  • athlètes professionnels;
  • les patients atteints de formes chroniques ou aiguës de certaines maladies;
  • catégories de personnes sans nutrition ou à régime limité.

L'anémie ferriprive la plus courante est une conséquence de la carence en fer, qui peut elle-même être déclenchée par l'un des facteurs suivants:

  • manque d'apport en fer de la nourriture;
  • besoin accru de fer en raison de caractéristiques situationnelles ou individuelles (pathologies du développement, dysfonctionnements, maladies, conditions physiologiques de la grossesse, de la lactation, de l'activité professionnelle, etc.);
  • augmentation de la perte de fer.

Les formes légères d'anémie, en règle générale, peuvent être soignées à l'aide d'une correction alimentaire, d'une prescription de complexes de vitamines et de minéraux et de préparations contenant du fer. L'anémie moyenne et grave nécessite l'intervention d'un spécialiste et un traitement approprié.

Causes de l'anémie chez les hommes

Le critère de diagnostic de l'anémie chez l'homme consiste à abaisser la concentration d'hémoglobine dans le sang à moins de 130 g / l. Statistiquement, l'anémie chez les hommes est moins fréquemment diagnostiquée que chez les femmes en raison de caractéristiques physiologiques: absence de menstruation, entraînant une perte de sang mensuelle, gestation, allaitement, souvent accompagnée de carences en oligo-éléments.
Cependant, l'anémie chez la population masculine est également souvent diagnostiquée et est en général une conséquence de la présence d'une maladie chronique et d'une perturbation du travail de divers systèmes corporels.
Ainsi, l’anémie gastro-intestinale chronique chez l’homme est le plus souvent causée par des saignements gastro-intestinaux latents au cours d’une érosion de l’intestin, un ulcère peptique, des hémorroïdes. Dans l'étiologie de l'anémie chez l'homme, il peut également y avoir des maladies parasitaires, des néoplasmes bénins et malins. Une variété de facteurs qui causent l'anémie nécessite un diagnostic de la cause de la maladie et un traitement approprié.

Anémie chez les femmes

L'anémie chez les femmes est diagnostiquée avec des taux d'hémoglobine inférieurs à 120 g / l (ou 110 g / l pendant l'accouchement). Physiologiquement, les femmes sont plus sujettes à l'anémie.
Avec des saignements menstruels mensuels, le corps de la femme perd des globules rouges. Le volume moyen de pertes sanguines mensuelles est compris entre 40 et 50 ml de sang. Toutefois, en période de règles abondantes, le volume de décharge peut atteindre 100 ml ou plus sur une période de 5 à 7 jours. Quelques mois de ce type de perte de sang régulière peuvent entraîner une anémie.
Une autre forme d'anémie latente, fréquente parmi la population féminine à haute fréquence (20% des femmes), est provoquée par une diminution de la concentration de ferritine, une protéine qui fonctionne comme une accumulation de fer dans le sang et qui le libère lorsque le taux d'hémoglobine diminue.

Anémie enceinte

L'anémie de grossesse se produit sous l'influence de divers facteurs. Le fœtus en croissance élimine du sang maternel les substances nécessaires au développement, notamment le fer, la vitamine B12 et l'acide folique, nécessaires à la synthèse de l'hémoglobine. Avec un apport insuffisant en vitamines et en minéraux provenant des aliments, des violations de leur transformation, des maladies chroniques (hépatite, pyélonéphrite), une toxémie prononcée au premier trimestre, ainsi que lors de grossesses multiples, la femme enceinte développe une anémie.
L’anémie physiologique chez la femme enceinte comprend l’hydrémie, l’éclaircissement du sang: dans la seconde moitié de la période gestationnelle, le volume de la partie liquide du sang augmente, ce qui entraîne une diminution naturelle de la concentration en érythrocytes et en fer qu’ils transportent. Cette affection est normale et ne constitue pas un signe d'anémie pathologique si le taux d'hémoglobine ne tombe pas en dessous de 110 g / l ou s'il est rétabli de manière autonome dans un court laps de temps et s'il n'y a aucun signe de carence en vitamines et en micro-éléments.
L'anémie grave chez les femmes enceintes est menacée par une fausse couche, une naissance prématurée, une toxicose au troisième trimestre (prééclampsie, prééclampsie), des complications du processus d'accouchement et une anémie chez le nouveau-né.
Les symptômes de l'anémie chez la femme enceinte comprennent le tableau clinique général de l'anémie (fatigue, somnolence, irritabilité, nausée, vertiges, peau sèche, cheveux cassants), ainsi que des altérations de l'odorat et du goût (envie de manger de la craie, du plâtre, de l'argile, de la viande crue, odeur parmi les produits chimiques ménagers, les matériaux de construction, etc.).
L'anémie mineure des femmes enceintes et des mères allaitantes est rétablie après l'accouchement et la fin de la période de lactation. Cependant, avec un petit intervalle entre les naissances répétées, le processus de récupération du corps n'a pas le temps de se terminer, ce qui entraîne une augmentation des signes d'anémie, particulièrement prononcée lorsque l'intervalle entre les naissances est inférieur à 2 ans. La période optimale de récupération du corps féminin est de 3-4 ans.

Anémie pendant l'allaitement

Selon les recherches de spécialistes, l’anémie lactationnelle est le plus souvent diagnostiquée à un stade assez marqué de la maladie. Le développement de l'anémie est associé à une perte de sang dans le processus d'accouchement et de lactation sur fond d'un régime d'allaitement hypoallergénique. En soi, la production de lait maternel ne contribue pas au développement de l'anémie, toutefois, à l'exclusion de certains groupes d'aliments importants, tels que les légumineuses (en raison du risque d'augmentation de la formation de gaz chez l'enfant), les produits laitiers et carnés (en raison de réactions allergiques chez le nourrisson) la probabilité de développer une anémie augmente considérablement.
Le diagnostic tardif d'anémie post-partum est considéré comme un changement d'attention de l'état de la mère à celui de l'enfant, en particulier chez la mère la plus jeune. Les particularités de la santé du bébé l’inquiètent davantage pour son bien-être et le complexe symptomatique de l’anémie - vertiges, fatigue, somnolence, diminution de la concentration, pâleur de la peau - est le plus souvent perçu en raison de la fatigue associée aux soins du nouveau-né.
Une autre raison de la prévalence de l'anémie ferriprive liée à la lactation est liée à l'opinion erronée sur l'effet des suppléments de fer qui pénètrent dans le lait maternel sur le travail du tractus gastro-intestinal du nourrisson. Cette opinion n’est pas confirmée par les experts et, dans le diagnostic de l’anémie ferriprive, les médicaments et les complexes de vitamines et de minéraux prescrits par un spécialiste sont obligatoires.

Anémie de ménopause

L'anémie pendant la ménopause féminine est un phénomène assez fréquent. La restructuration hormonale, les effets de la menstruation, de la gestation, de l'accouchement, de divers états dysfonctionnels et des interventions chirurgicales sont à l'origine d'une anémie chronique, aggravée dans le contexte de changements climatériques dans le corps.
Le rôle provocateur est également joué par la restriction de la nutrition, les régimes déséquilibrés auxquels ont recours les femmes cherchant à réduire le taux de prise de poids causé par les fluctuations de l'équilibre hormonal pendant la période de préménopause et directement pendant la ménopause.
À l'âge de la ménopause, il y a aussi une diminution de la quantité de ferritine dans l'organisme, ce qui est un facteur supplémentaire dans le développement de l'anémie.
Les fluctuations du bien-être, la fatigue, l'irritabilité, les vertiges sont souvent perçus comme des symptômes de l'apparition de la ménopause, ce qui conduit à un diagnostic tardif de l'anémie.

Anémie infantile

Selon une étude de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), 82% des enfants souffrent d'anémie de gravité variable. Les faibles taux d'hémoglobine et les carences en fer de différentes étiologies conduisent à une altération du développement mental et physique de l'enfant. Les principales causes d'anémie chez l'enfant sont les suivantes:

  • manque d'un régime alimentaire complet et équilibré;
  • violations de l'absorption du fer dans le tractus gastro-intestinal;
  • dysfonctionnement de la régulation du métabolisme des vitamines;
  • maladies parasitaires;
  • dysbactériose, gastrite, gastroduodénite et autres maladies du tractus gastro-intestinal;
  • les déséquilibres hormonaux;
  • facteurs environnementaux: intoxication par les métaux lourds, pollution de l'air, eau, denrées alimentaires, etc.

Le besoin en fer varie chez les enfants en fonction de leur âge et, dès la puberté, il est corrélé au sexe. Le traitement de l'anémie déficiente chez les enfants ayant une alimentation équilibrée n'est pas toujours efficace. Les experts préfèrent donc une réglementation à l'aide de médicaments garantissant la délivrance de la dose requise d'oligo-éléments dans le corps de l'enfant.

Anémie infantile

Un nouveau-né naît avec une certaine quantité de fer, extraite du corps de la mère au cours du développement fœtal. La combinaison des imperfections de la formation de son propre sang et de sa croissance physique rapide entraîne une diminution physiologique du taux d’hémoglobine dans le sang des enfants en bonne santé nés au bon moment, à quatre ou cinq mois de leur vie et chez les prématurés, à l’âge de trois mois.
L'alimentation artificielle et mixte sont considérées comme des facteurs de risque qui augmentent le risque de développer une anémie. Le déficit en hémoglobine se développe particulièrement rapidement lorsque le lait maternel et / ou les mélanges artificiels sont remplacés par du lait de vache, du lait de chèvre, des céréales et d’autres produits jusqu’à 9-12 mois.
Les symptômes de l'anémie chez les enfants de moins d'un an comprennent:

  • pâleur de la peau, puisque la peau est encore très fine, il y a augmentation de la "transparence", "cyanose" de la peau;
  • anxiété, pleurs gratuits;
  • troubles du sommeil;
  • diminution de l'appétit;
  • perte de cheveux en dehors du cadre physiologique du changement capillaire;
  • régurgitations fréquentes;
  • faible prise de poids;
  • en retard d'abord dans le développement physique, puis psychoémotionnel, la perte d'intérêt, l'inexpressivité du complexe de revitalisation, etc.

La particularité des enfants de cet âge est leur capacité d'absorption élevée (jusqu'à 70%) du fer contenu dans les aliments. Par conséquent, tous les cas d'anémie, les pédiatres ne voient pas la nécessité de prescrire des médicaments, se limitant à corriger le régime alimentaire du bébé, à passer à un allaitement complet et à choisir le mélange de substitution approprié. En cas d'anémie sévère, des préparations à base de fer sont prescrites dans la posologie en fonction de l'âge, par exemple, Ferrum Lek ou Maltofer sous forme de gouttes de sirop.
Lors du diagnostic d’un degré élevé d’anémie, les raisons en sont peut-être non pas dans le régime alimentaire, mais dans les maladies, les pathologies et les dysfonctionnements du corps de l’enfant. L'anémie peut également être causée par des maladies héréditaires. Certains troubles du développement héréditaires sont caractérisés par une diminution de la concentration en fer, une spectrocytopénie, une insuffisance du système hématopoïétique, etc. Avec des taux d'hémoglobine bas persistants, un examen obligatoire des enfants et une correction de la maladie primaire sont nécessaires.

Anémie d'enfants d'âge préscolaire

Photo: Crystal Ligh / Shutterstock.com

Une étude à grande échelle menée en 2010 a révélé une fréquence élevée d'anémie ferriprive chez les enfants d'âge préscolaire: un enfant sur deux souffre d'un manque d'hémoglobine en raison d'un faible taux de fer. Dans l'étiologie de ce phénomène peuvent être divers facteurs, mais le plus commun - les conséquences de l'anémie non corrigée dans la première année de la vie.
Le deuxième facteur qui provoque l’anémie chez les enfants d’âge préscolaire est souvent associé au premier. Une alimentation mal équilibrée, le manque de protéines (produits à base de viande) et de vitamines (légumes) sont souvent dus à la réticence de l’enfant à manger de la viande et des légumes, préférant les produits semi-finis et les sucreries. Il s'agit uniquement d'élever et de prêter attention aux parents à une alimentation saine sans fournir de produits alternatifs dès leur plus jeune âge, ce qui nécessite également le transfert des membres de la famille à un régime composé de manière rationnelle.
Si le régime alimentaire répond aux normes d'âge et si l'enfant présente des signes d'anémie (pâleur, peau sèche, fatigue rapide, appétit réduit, fragilité accrue des plaques d'ongles, etc.), un spécialiste doit être examiné. Malgré le fait que chez 9 enfants d'âge préscolaire sur 10 atteints d'anémie diagnostiquée, il est causé par une carence en fer, dans 10% des cas d'anémie, il s'agit de maladies et de pathologies (maladie cœliaque, leucémie, etc.).

Anémie chez les enfants en âge d'aller à l'école primaire

Taux d'hémoglobine dans le sang des enfants de 7 à 11 ans - 130 g / l. Les manifestations de l'anémie au cours de cette période augmentent progressivement. Les signes d’une anémie en développement incluent, en plus des symptômes de l’anémie chez les enfants d’âge préscolaire, une diminution de la concentration, des maladies virales et bactériennes respiratoires aiguës fréquentes, la fatigue, pouvant affecter les résultats de l’activité éducative.
Le manque de contrôle de l'alimentation est un facteur important dans le développement de l'anémie chez les enfants fréquentant des établissements d'enseignement général. Pendant cette période, on maintient un niveau suffisant d'absorption du fer par les aliments entrant dans l'organisme (jusqu'à 10%, puis jusqu'à 3% selon l'âge de l'adulte). Ainsi, un repas bien organisé avec des vitamines riches et des micro-éléments essentiels sert de prévention et de correction de l'anémie ferriprive..
L'hypodynamie, l'exposition à l'extérieur limitée, la préférence pour les jeux à la maison, en particulier avec les tablettes, les smartphones, etc., qui dictent un long séjour dans une position statique, provoquent également une anémie.

Anémie de la puberté

La période de l'adolescence est dangereuse pour le développement de l'anémie, en particulier chez les filles avec la menstruation, caractérisée par une diminution périodique de l'hémoglobine avec perte de sang. Le deuxième facteur provoquant l’apparition de l’anémie chez les adolescentes consiste à se concentrer sur son apparence, à s'efforcer d'adhérer à différents régimes et à réduire son alimentation quotidienne, en éliminant les produits de santé indispensables.
La croissance rapide, les sports intenses, la malnutrition et l'anémie de la période précédente touchent également les adolescents des deux sexes. Les symptômes de l'anémie à l'adolescence comprennent une teinte bleue de la sclérotique des yeux, une modification de la forme des ongles (la forme en coupe de la plaque de l'ongle), un dysfonctionnement du système digestif, des troubles du goût et de l'odorat.
Les formes prononcées de la maladie à l'adolescence nécessitent un traitement médicamenteux. En règle générale, on note un changement de la formule sanguine au plus tôt 10 à 12 jours après le début du traitement, mais au bout de 6 à 8 semaines, des signes de guérison clinique sont observés, sous réserve du respect des rendez-vous du spécialiste.

Causes de l'anémie

L'anémie est caractérisée par une diminution de la concentration d'hémoglobine et de globules rouges par unité de sang. Les érythrocytes ont pour objectif principal de participer aux échanges gazeux, au transport de l'oxygène et du dioxyde de carbone, ainsi qu'aux nutriments et aux produits métaboliques vers les cellules et les tissus en vue d'un traitement ultérieur.
L'érythrocyte est rempli d'hémoglobine, une protéine qui donne la couleur rouge aux érythrocytes et au sang. La composition de l'hémoglobine étant du fer, son absence dans l'organisme provoque une fréquence élevée d'anémie ferriprive chez toutes les variétés de cette affection.
Le développement de l'anémie dépend de trois facteurs principaux:

  • perte de sang aiguë ou chronique;
  • hémolyse, destruction des globules rouges;
  • diminution de la production de globules rouges par la moelle osseuse.

Pour une variété de facteurs et de causes, on distingue les types d'anémie suivants:

  • aliments associés à une carence alimentaire ou à un manque général de nourriture;
  • physique (traumatisme, chirurgie, accouchement, gelure, brûlures, etc.);
  • étiologie génétique;
  • anémie infectieuse secondaire dans des maladies telles que l'hépatite virale, la cirrhose, la tuberculose du foie, la glomérulonéphrite, les maladies du tractus gastro-intestinal (ulcère peptique du tube digestif, colite, gastrite, maladie de Crohn), l'arthrite rhumatoïde, le lupus systémique, le lupus systémique, les tumeurs bénignes et malignes de divers endroits
  • infectieux (avec maladies virales, bactériennes, parasitaires et à protozoaires);
  • intoxication par des substances toxiques et des médicaments, y compris au cours d’une thérapie longue et particulièrement incontrôlée (antibiothérapie, médicaments cytotoxiques, médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens, antithyroïdiens, médicaments antiépileptiques);
  • exposition aux ondes radioactives.

Classification de l'anémie

La classification de l'état anémique repose sur divers signes décrivant l'étiologie, les mécanismes de développement de la maladie, le stade de l'anémie et des indicateurs de diagnostic.

Classification par gravité

La gravité de l'anémie est basée sur les résultats des tests sanguins et dépend de l'âge, du sexe et de la période physiologique.
Normalement, chez un homme adulte en bonne santé, les valeurs d'hémoglobine sont comprises entre 130 et 160 g / l de sang, chez une femme - entre 120 et 140 g / l, et entre 110 et 130 g / l en période de gestation.
Un degré modéré est diagnostiqué lorsque le taux de concentration en hémoglobine atteint 90 g / l chez les deux sexes, avec un indice moyen allant de 70 à 90 g / l. Un degré d'anémie sévère se caractérise par une diminution du taux d'hémoglobine sous la limite de 70 g / l.

Classification des espèces selon le mécanisme de développement de l'état

Dans la pathogenèse de l'anémie, trois facteurs peuvent agir individuellement ou conjointement:

  • perte de sang aiguë ou chronique;
  • violations du système hématopoïétique, production de globules rouges par la moelle osseuse (carence en fer, insuffisance rénale, anémie aplastique, déficit en vitamine B12 et / ou en acide folique);
  • destruction accrue des globules rouges avant la fin de l'opération (120 jours) en raison de facteurs génétiques, de maladies auto-immunes.

Classification de couleur

L'indicateur de couleur sert d'indicateur de la saturation des érythrocytes avec l'hémoglobine et est calculé à l'aide d'une formule spéciale dans le processus d'analyse du sang.
La forme hypochrome avec une faible couleur des globules rouges est diagnostiquée avec un indice de couleur inférieur à 0,80.
La forme normochrome, avec un indicateur de couleur dans la plage normale, est déterminée par la plage de 0,80 à 1,05.
La forme hyperchromique, avec saturation excessive en hémoglobine, correspond à un indice de couleur supérieur à 1,05.

Classification morphologique

La taille des érythrocytes est un indicateur important dans le diagnostic de la cause de l'anémie. Différentes tailles de globules rouges peuvent indiquer l'étiologie et la pathogenèse de la maladie. Normalement, les érythrocytes sont produits avec un diamètre de 7 à 8,2 micromètres. Les variétés suivantes sont distinguées sur la base de la détermination de la taille du nombre de globules rouges dans le sang:

  • microcytaire, diamètre des érythrocytes inférieur à 7 microns, indique une probabilité élevée de carence en fer;
  • type normocytaire, la taille des globules rouges de 7 à 8,2 microns. La normocytose est un signe de forme post-gemogitchesk;
  • macrocytaire, avec une taille de globules rouges supérieure à 8,2 et inférieure à 11 microns, indique généralement une carence en vitamine B12 (forme pernicieuse) ou en acide folique;
  • la mégalocytose, forme mégalocytaire (mégaloblastique), dans laquelle le diamètre des érythrocytes est supérieur à 11 µm, correspond aux stades sévères de certaines formes, aux perturbations dans la formation des globules rouges, etc.

Classification basée sur l'évaluation de la capacité de la moelle osseuse à se régénérer

Le degré d'érythropoïèse, la capacité de la moelle osseuse à former des globules rouges, est évalué à l'aide de l'indicateur quantitatif des réticulocytes, cellules progénitrices ou érythrocytes «immatures», qui est considéré comme le principal critère d'évaluation de la capacité des tissus de la moelle osseuse à se régénérer et constitue un facteur important pour la prédiction de l'état du patient et le choix du mode de traitement.. La concentration normale de réticulocytes est un indicateur de 0,5 à 1,2% du nombre total de globules rouges par unité de sang.
Selon le niveau de réticulocytes, on distingue les formes suivantes:

  • régénératif, indiquant la capacité normale de récupération de la moelle osseuse. Le niveau de réticulocytes 0,5-1,2%;
  • hyporégénérative, avec une concentration d'erythrocytes immatures inférieure à 0,5%, indiquant une capacité réduite de la moelle osseuse à se rétablir d'elle-même;
  • hyper-régénérateur, indice de réticulocytes supérieur à 2%;
  • L'anémie aplasique est diagnostiquée en réduisant la concentration d'erythrocytes immatures de moins de 0,2% dans la masse de tous les globules rouges et est le signe d'une nette suppression de la capacité de régénération.

Anémie ferriprive (IDA)

La carence en fer représente jusqu'à 90% de toutes les variétés de conditions anémiques. Selon l'Organisation mondiale de la santé, un homme sur six et une femme sur trois dans le monde souffrent de cette forme.
L'hémoglobine est un composé protéique complexe dont la composition contient du fer, capable de se lier de manière réversible aux molécules d'oxygène, qui est à la base du processus de transport de l'oxygène des poumons vers les tissus corporels.
La carence en fer est une anémie hypochrome, avec des signes de microcytose, des globules rouges de diamètre inférieur à la normale dans la formule du sang, ce qui est associé à une carence en fer, élément de base de la formation de l'hémoglobine qui remplit la cavité du globule rouge et lui donne une couleur rouge.
Le fer est un oligo-élément essentiel impliqué dans de nombreux processus métaboliques, l'échange de nutriments, l'échange de gaz du corps. Au cours de la journée, un adulte consomme 20 à 25 mg de fer, tandis que le stock total de cet élément dans le corps est d'environ 4 g.

Raisons du développement de l'IDA

Les raisons du développement de cette forme de condition incluent des facteurs d'étiologies différentes.
Déficience en fer:

  • alimentation déséquilibrée, végétarisme strict sans compensation pour les aliments contenant du fer, famine, régimes alimentaires, médicaments, médicaments et autres substances réprimant la faim, troubles de l'appétit dus à des maladies physiques ou psycho-émotionnelles;
  • causes socio-économiques de la malnutrition, manque de nourriture.

Violations du processus d'absorption, absorption du fer:

  • maladies du tractus gastro-intestinal (gastrite, colite, ulcère gastrique, résection de l'organe).

Le déséquilibre de la consommation et de l'apport en fer dû aux besoins accrus de l'organisme:

  • grossesse, allaitement;
  • l'âge des pics de croissance physique pubertaire;
  • maladies chroniques provoquant une hypoxie (bronchite, maladie pulmonaire obstructive, malformations cardiaques et autres maladies du système cardiovasculaire et des organes respiratoires);
  • maladies impliquant des processus purulents-nécrotiques: sepsie, abcès des tissus, bronchectasie, etc.

Perte de fer par le corps, post-hémorragique aiguë ou chronique:

  • avec une hémorragie pulmonaire (tuberculose, formation de tumeurs dans les poumons);
  • en cas de saignements gastro-intestinaux accompagnant ulcère gastrique, ulcère duodénal, cancers gastriques et intestinaux, érosion marquée de la muqueuse gastro-intestinale, varices de l'œsophage, du rectum, d'hémorroïdes, invasion de vers intestin, colite ulcéreuse non spécifique et autres;
  • avec saignements utérins (menstruations abondantes, cancer de l'utérus, du col utérin, des fibromes, décollement du placenta pendant la période de gestation ou pendant l'accouchement, grossesse extra-utérine pendant la période d'expulsion, lésions à la naissance de l'utérus et du col de l'utérus);
  • saignements avec localisation dans les reins (formation de tumeurs dans les reins, modifications tuberculeuses dans les reins);
  • saignements, y compris internes et cachés, dus à des blessures, perte de sang lors de brûlures, engelures, interventions chirurgicales planifiées et d'urgence, etc.

Symptômes de l'IDA

Le tableau clinique de la carence en fer est constitué par le syndrome anémique et sidéropénique, principalement causé par un échange insuffisant de gaz dans les tissus corporels.
Les symptômes du syndrome anémique incluent:

  • malaise général, fatigue chronique;
  • faiblesse, incapacité à supporter un stress physique et mental prolongé;
  • trouble déficitaire de l'attention, difficulté à se concentrer, rigidité;
  • irritabilité;
  • maux de tête;
  • des vertiges, parfois des évanouissements;
  • somnolence et troubles du sommeil;
  • essoufflement, fréquence cardiaque rapide comme lors d'un stress physique et / ou psycho-émotionnel et au repos;
  • selles noires (pour saigner dans le tractus gastro-intestinal).

Le syndrome sidéropénique est caractérisé par les manifestations suivantes:

  • perversion des préférences gustatives, envie de manger de la craie, de l'argile, de la viande crue, etc.
  • déformation de l'odeur, envie de sentir la peinture, les produits chimiques ménagers, les substances à forte odeur (acétone, essence, poudre à laver, etc.);
  • fragilité, cheveux secs, pas de brillance;
  • taches blanches sur la plaque des ongles des mains;
  • peau sèche, pelage;
  • pâleur de la peau, parfois - sclérotique bleue;
  • la présence de chéilite (fissures, "zade") dans les coins des lèvres.

Aux stades sévères de l’IDA, on observe des symptômes neurologiques: sensations de picotement, engourdissement des extrémités, difficulté à avaler, affaiblissement du contrôle de la vessie, etc.

Faire un diagnostic de l'IDA

Le diagnostic de l'anémie ferriprive est basé sur un examen externe, l'évaluation des résultats d'analyses de sang de laboratoire et l'examen instrumental du patient.
Lors de l'examen médical externe et de la collecte de l'anamnèse, faire attention à l'état de la peau, aux surfaces muqueuses de la bouche, aux coins des lèvres, et estimer la taille de la rate à la palpation.
La numération globulaire complète dans le tableau clinique classique de l’IDA montre une diminution de la concentration des érythrocytes et de l’hémoglobine par rapport aux normes d'âge et de sexe, la présence de globules rouges de différentes tailles (poikilocytose), la microcytose, la présence, dans les formes graves, de prédominance de globules rouges de diamètre différent, couleur mal exprimée des érythrocytes, faible indice de couleur.
Les résultats des tests sanguins biochimiques pour l'IDA ont les indicateurs suivants:

  • concentration réduite de ferritine, une protéine qui agit comme un dépôt de fer dans le corps;
  • faibles taux de fer sérique;
  • augmentation de la capacité de fixation du fer dans le sérum sanguin.

Le diagnostic de l’IDA ne se limite pas à la détection d’une carence en fer. Pour une correction efficace de l'état après la collecte de l'anamnèse, un spécialiste attribue, si nécessaire, des études instrumentales afin de clarifier la pathogénie de la maladie. Aux études instrumentales dans ce cas incluent:

  • fibrogastroduodénoscopie, examen de la muqueuse oesophagienne, des parois de l'estomac, des ulcères duodénaux;
  • échographie du foie, des reins, des organes de reproduction féminins;
  • coloscopie, examen des parois du gros intestin;
  • techniques de tomographie par ordinateur;
  • Radiographie des poumons.

Traitement de l'anémie d'étiologie carence en fer

En fonction du stade et de la pathogenèse de l’IDA, le traitement est choisi par correction alimentaire, médication, chirurgie visant à éliminer les causes de la perte de sang ou une combinaison de méthodes.

Le régime de nutrition clinique avec carence en fer

Le fer ingéré avec les aliments est divisé en fer d'origine hémique, d'origine animale et d'origine non végétale. La variété de l'hème est beaucoup mieux absorbée et sa carence nutritionnelle, par exemple chez les végétariens, conduit au développement de l'IDA.
Les produits recommandés pour la correction d'une carence en fer sont les suivants:

  • groupe hémique par ordre décroissant de fer: foie de boeuf, langue de boeuf, viande de lapin, viande de dinde, viande d'oie, viande de boeuf, certaines variétés de poisson;
  • groupe non hémique: champignons séchés, pois frais, sarrasin, avoine et avoine, champignons frais, abricots, poires, pommes, prunes, cerises, betteraves, etc.

Malgré le fait que l'étude de la composition en fer des légumes, des fruits et des produits d'origine végétale soit apparemment élevée, l'absorption du fer par ces produits est insignifiante, de 1 à 3% du total, en particulier par rapport aux produits d'origine animale. Ainsi, en mangeant du bœuf, le corps est capable d'absorber jusqu'à 12% de l'élément nécessaire contenu dans la viande.
En corrigeant l'IDA en utilisant un régime, il convient d'augmenter la teneur en aliments riches en vitamine C et en protéines (viande) et de réduire la consommation d'œufs, de sel de table, de boissons contenant de la caféine et d'aliments riches en calcium, en raison de l'effet d'assimilation du fer alimentaire.

Traitement médicamenteux

Dans les formes modérées et sévères, un régime thérapeutique est associé à la prescription de médicaments fournissant du fer sous une forme facilement digestible. Les médicaments diffèrent par le type de composé, le dosage, la forme à libération: comprimés, dragées, sirops, gouttes, capsules, solutions pour préparations injectables.
Les préparations pour administration orale sont prises une heure avant un repas ou deux heures plus tard en raison de l'absorption de fer, tandis que les boissons contenant de la caféine (thé, café) ne sont pas recommandées en tant que fluide facilitant l'ingestion, car elles affectent l'absorption de l'élément. L'intervalle entre les doses de médicaments doit être d'au moins 4 heures. L'administration indépendante de médicaments peut provoquer à la fois des effets secondaires dus à une forme ou une posologie mal choisie et un empoisonnement au fer.
La posologie des médicaments et la forme de la libération sont déterminées par le spécialiste en se concentrant sur l'âge, le stade de la maladie, les causes de l'affection, le tableau clinique général et les caractéristiques individuelles du patient. Les doses peuvent être ajustées au cours du traitement en fonction des résultats des tests sanguins intermédiaires ou de contrôle et / ou du bien-être du patient.
Les préparations de fer au cours du traitement prennent de 3 à 4 semaines à plusieurs mois avec une surveillance périodique des taux d'hémoglobine.
Parmi les médicaments fournissant du fer, pris par voie orale, émettent des médicaments contenant deux formes de fer et deux formes trivalentes. À l'heure actuelle, selon les recherches, le fer bivalent est considéré comme la forme préférée d'administration orale en raison de sa capacité supérieure d'absorption dans le corps et de son effet doux sur l'estomac.
Pour les enfants, les produits contenant du fer sont libérés sous forme de gouttes et de sirops, ce qui est dû à la fois aux caractéristiques liées à l'âge de la prise des médicaments et à un traitement plus court que chez l'adulte, en raison de l'absorption accrue du fer provenant des aliments. Si vous pouvez prendre des gélules, des pilules et des comprimés, ainsi que pendant les longs traitements, vous devriez préférer les médicaments solides contenant du fer, car le liquide à usage prolongé peut avoir un effet négatif sur l’émail des dents et provoquer un assombrissement.
Les formes de pilules les plus populaires comprennent les médicaments suivants: Ferroplex, Sorbifer, Aktiferrin, Totem (forme ferreuse) et Maltofer, Ferrostat, Ferrum Lek avec du fer trivalent.
Les formes orales sont associées à la prise de vitamine C (acide ascorbique) à la posologie prescrite par le médecin, pour une meilleure absorption.
Les injections intramusculaires et intraveineuses de préparations à base de fer sont prescrites dans des situations limitées, telles que:

  • stade sévère de l'anémie;
  • l'inefficacité de la prise de médicaments par voie orale;
  • la présence de maladies spécifiques du tractus gastro-intestinal, dans lesquelles l'administration orale peut aggraver l'état du patient (gastrite aiguë, ulcère gastrique, ulcère duodénal, colite ulcéreuse non spécifique, maladie de Crohn, etc.);
  • avec une intolérance individuelle aux formes orales de préparations à base de fer;
  • en cas de besoin de saturation d'urgence du corps en fer, par exemple, avec une perte de sang importante en raison d'une blessure ou avant la chirurgie.

L’introduction de préparations à base de fer par voie intraveineuse et intramusculaire peut provoquer une réaction d’intolérance, ce qui explique pourquoi un traitement similaire est mené exclusivement sous la surveillance d’un spécialiste en milieu hospitalier ou clinique. Les effets indésirables de l’injection intramusculaire de liquides contenant du fer incluent le dépôt d’hémosidérine par voie sous-cutanée au site d’injection. Les taches sombres sur la peau au site d’injection peuvent durer de un an et demi à cinq ans.
L'anémie ferriprive répond bien au traitement médicamenteux, sous réserve de la dose prescrite et de la durée du traitement. Toutefois, si l’étiologie primaire de la maladie inclut des maladies et des troubles graves primaires, le traitement sera symptomatique et aura un effet à court terme.
Pour éliminer des causes telles que les saignements internes, l’anémie ferriprive sous forme hémorragique est traitée par des méthodes chirurgicales. L’intervention chirurgicale permet d’éliminer le principal facteur de saignements aigus ou chroniques et d’arrêter les pertes de sang. Pour les hémorragies internes du tractus gastro-intestinal, des méthodes fibrogastroduodénoscopiques ou une coloscopie sont utilisées pour identifier la zone hémorragique et des mesures pour y mettre un terme, par exemple en coupant un polype ou en coagulant l'ulcère.
Pour les saignements internes des organes péritonéal et reproducteur chez la femme, la méthode d'intervention par laparoscopie est utilisée.
Les méthodes de traitement d'urgence comprennent la transfusion de globules rouges du donneur afin de rétablir rapidement la concentration de globules rouges et d'hémoglobine par unité de sang.
La prévention de la carence en fer est considérée comme une alimentation équilibrée et des mesures diagnostiques et thérapeutiques opportunes pour préserver la santé.

Anémie avec carence en cobalamine ou en vitamine B12

Les carences ne se limitent pas à l’anémie ferriprive. L’anémie pernicieuse est une affection qui se produit au fond d’une violation de l’absorption de la vitamine B12, de son approvisionnement insuffisant, de sa consommation accrue, d’anomalies dans la synthèse de pathologies protéiques ou hépatiques protectrices empêchant l’accumulation et le stockage de cobalamine. Dans la ptogenèse de cette forme, une association fréquente avec une carence en acide folique est également notée.
Parmi les causes de cette forme déficiente sont les suivantes:

  • carence en vitamine B12 dans les aliments. Normalement, le foie contient des réserves de cobalamine capables de répondre aux besoins du corps pendant 2 à 4 ans. Pour le facteur alimentaire, la carence en vitamine B12 doit être prononcée et prolongée (à jeun, régime monotone);
  • violations de la synthèse du facteur interne Château ou gastro-glucoprotéine, une protéine qui protège la cobalamine des effets négatifs de la flore intestinale et participe à l'absorption de la vitamine par les parois intestinales. Cet écart peut être observé dans les maladies du tractus gastro-intestinal (gastrite atrophique, gastrectomie, tumeurs de l'estomac et des intestins);
  • violations du fonctionnement de l'intestin en raison de dysbactériose grave, parasitose, invasions helminthiques, maladies infectieuses intestinales;
  • besoin accru de cobalamine dans le corps: la période de gestation, en particulier dans les grossesses multiples, le stade de croissance rapide (petite enfance, puberté), l'exercice excessif sans correction de la nutrition aux besoins du corps;
  • diminution de la fonction de dépôt dans le foie due à des maladies qui violent la structure de ses tissus, par exemple la cirrhose.

Symptômes de la forme pernicieuse

Le tableau clinique de la carence en vitamine B12 et en acide folique comprend des syndromes anémiques, gastro-intestinaux et névralgiques.
Le complexe de symptômes anémiques présentant ce type de déficience comprend notamment des symptômes spécifiques tels que la jaunisse de la peau et de la sclérotique et une augmentation de la pression artérielle. D'autres manifestations sont caractéristiques, notamment pour l'IDA: faiblesse, fatigue, vertiges, essoufflement, battement de coeur rapide (situationnel), tachycardie, etc.
Les symptômes associés au fonctionnement du tractus gastro-intestinal incluent les symptômes suivants de l'atrophie des muqueuses du tractus gastro-intestinal et de la cavité buccale:

  • langue rouge "brillante", souvent accompagnée de plaintes de sensation de brûlure à la surface;
  • les phénomènes de stomatite aphteuse, d'ulcération de la muqueuse buccale;
  • troubles de l'appétit: diminution jusqu'à l'absence complète;
  • sensation de lourdeur dans l'estomac après avoir mangé;
  • perte de poids chez le patient dans le proche passé;
  • violations, difficultés dans le processus de défécation, constipation, douleur au rectum;
  • hépatomégalie, augmentation de la taille du foie.

Le syndrome névralgique avec carence en vitamine B12 comprend les manifestations suivantes:

  • sensation de faiblesse dans les membres inférieurs avec un effort physique intense;
  • engourdissements, picotements, "chair de poule" à la surface des mains et des pieds;
  • sensibilité périphérique réduite;
  • atrophie musculaire des jambes;
  • manifestations convulsives, spasmes musculaires, etc.

Diagnostic de la carence en cobalamine

Les mesures de diagnostic comprennent un examen médical général du patient, une collection d'anamnèse, des analyses de sang en laboratoire et, si nécessaire, des méthodes d'examen instrumentales.
Avec un test sanguin général, les modifications suivantes sont notées:

  • Taux d'érythrocytes et d'hémoglobine abaissés par rapport à la limite d'âge;
  • hyperchromie, indice de couleur accru de la coloration des érythrocytes;
  • macrocytose des érythrocytes, le diamètre de leur diamètre excédant plus de 8,0 microns;
  • la poikilocytose, la présence de globules rouges de différentes tailles;
  • leucopénie, concentration insuffisante de leucocytes;
  • lymphocytose, dépassant les limites des taux normaux de lymphocytes dans le sang;
  • thrombocytopénie, nombre de plaquettes insuffisant par unité de sang.

Des études d'échantillons de sang par la méthode de biochimie révèlent une hyperbilirubinémie et un déficit en vitamine B12.
Pour diagnostiquer la présence et la gravité de l'atrophie des muqueuses de l'estomac et des intestins, ainsi que pour identifier d'éventuelles maladies primaires, utilisez des méthodes instrumentales d'examen des patients:

  • fibrogastroduodénoscopie;
  • analyse du matériel de biopsie;
  • coloscopie;
  • l'irrigoscopie;
  • Échographie du foie.

Méthodes de traitement

Dans la plupart des cas, l'anémie déficiente en vitamine B12 nécessite une hospitalisation ou un traitement hospitalier. Pour la thérapie, ils prescrivent tout d'abord une ration avec des aliments saturés en cobalamine et en acide folique (foie, bœuf, maquereau, sardines, morue, fromage, etc.), et le second utilise des médicaments.
En présence de symptômes neurologiques, des injections de cyanocobalamine sont administrées par voie intramusculaire en cas de surdosage: 1 000 µg par jour jusqu'à la disparition des signes neurologiques de carence. À l'avenir, la posologie est réduite, mais avec un diagnostic d'étiologie secondaire, les médicaments sont le plus souvent prescrits à vie.
Après sa sortie de l'hôpital, le patient est obligé de se soumettre à des examens de routine réguliers avec un thérapeute, un hématologue et un gastrologue.

Anémie aplasique: symptômes, causes, diagnostic, traitement

L'anémie aplasique peut être une maladie à la fois congénitale et acquise, évoluant sous l'influence de facteurs internes et externes. La maladie elle-même est due à une hypoplasie de la moelle osseuse, à une diminution de la capacité de production de cellules sanguines (globules rouges, globules blancs, plaquettes, lymphocytes).

Causes de la forme aplastique

Dans les formes d'anémie aplasiques et hypoplasiques, les causes de cette affection peuvent être les suivantes:

  • défaut de cellules souches;
  • suppression du processus d'hémopoïèse (formation de sang);
  • insuffisance des facteurs de stimulation de l'hémopoïèse;
  • réactions immunitaires, auto-immunes;
  • insuffisance en fer, vitamine B12 ou leur exclusion du processus d'hémopoïèse en raison de violations des fonctions des tissus et des organes hématopoïétiques.

Le développement de troubles qui provoquent une forme aplasique ou hypoplastique comprend les facteurs suivants:

  • maladies héréditaires et pathologies génétiques;
  • prendre certains médicaments à partir de groupes d'antibiotiques, cytostatiques, médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens;
  • intoxication chimique (benzols, arsenic, etc.);
  • maladies infectieuses d'étiologie virale (parvovirus, virus de l'immunodéficience humaine);
  • troubles auto-immuns (lupus érythémateux systémique, polyarthrite rhumatoïde);
  • graves carences en cobalamine et en acide folique dans l’alimentation.

Malgré la longue liste de causes de la maladie, dans 50% des cas, la pathogenèse de la forme aplastique reste non détectée.

Tableau clinique

La gravité de la pancytopénie, qui réduit le nombre de types de cellules sanguines de base, détermine la gravité des symptômes. Les signes cliniques de la forme aplastique incluent les signes suivants:

  • tachycardie, palpitations;
  • peau pâle, muqueuses;
  • maux de tête;
  • fatigue accrue, somnolence;
  • essoufflement;
  • gonflement des membres inférieurs;
  • saignement des gencives;
  • éruption pétéchiale sous la forme de petites taches rouges sur la peau, une tendance à la formation facile de contusions;
  • infections aiguës fréquentes, maladies chroniques résultant d'une immunité générale réduite et d'une insuffisance leucocytaire;
  • érosion, ulcères à la surface interne de la cavité buccale;
  • Jaune de la peau, sclérotique des yeux comme signe de l'apparition de lésions hépatiques.

Procédures de diagnostic

Établir le diagnostic en utilisant des méthodes de laboratoire pour l'étude de divers fluides et tissus biologiques et l'examen instrumental.
Dans l'analyse générale du sang, on note un nombre réduit d'érythrocytes, d'hémoglobine, de réticulocytes, de leucocytes et de plaquettes lorsque la norme est conforme à l'indice de couleur et au taux d'hémoglobine dans les érythrocytes. Les résultats de l’étude biochimique ont montré une augmentation de 100% du fer sérique, de la bilirubine, de la lactate déshydrogénase et de la transferrine saturée en fer.
Pour clarifier le diagnostic, un examen histologique du matériel retiré de la moelle osseuse lors de la ponction est effectué. En règle générale, selon les résultats de l'étude, on note le sous-développement de toutes les pousses et le remplacement de la moelle osseuse par de la graisse.

Traitement de forme aplastique

L'anémie de cette variété ne peut pas être traitée avec une correction de régime. En premier lieu, on prescrit à un patient souffrant d'anémie aplastique des médicaments sélectifs ou combinés dans les groupes suivants:

  • immunosuppresseurs;
  • les glucocorticostéroïdes;
  • immunoglobulines anti-lymphocytaire et anti-plaquettaire;
  • médicaments anti-métaboliques;
  • stimulants des cellules souches érythrocytaires.

En raison de l'inefficacité de la pharmacothérapie, des méthodes de traitement non médicamenteuses sont prescrites:

  • greffe de moelle osseuse;
  • transfusion de plaquettes de globules rouges;
  • plasmamaphorèse.

L'anémie aplasique s'accompagne d'une diminution de l'immunité générale due à une déficience en leucocytes; par conséquent, en plus du traitement général, un environnement aseptique, un traitement antiseptique de surface et une absence de contact avec les porteurs de maladies infectieuses sont recommandés.
En cas d'insuffisance des méthodes de traitement énumérées, une opération de splénectomie, d'ablation de la rate, est prescrite au patient. Etant donné que c’est dans cet organe que les globules rouges se décomposent, son élimination permet d’améliorer l’état général du patient et de ralentir la progression de la maladie.

Anémie: méthodes de prévention

La forme la plus courante de la maladie, l’anémie ferriprive, peut être prévenue grâce à une alimentation équilibrée et à une augmentation de la quantité d’aliments contenant du fer pendant les périodes critiques. Un facteur important est la présence dans les aliments de la vitamine C, de la cobalamine (vitamine B12) et de l'acide folique.
Si vous êtes à risque de développer cette forme d'anémie (végétarisme, croissance, grossesse, allaitement, prématurité chez le nourrisson, saignements menstruels abondants, maladies chroniques et aiguës), un examen médical régulier, des analyses de sang pour rechercher des indicateurs quantitatifs et qualitatifs d'hémoglobine, d'érythrocytes et d'autres prendre des drogues en accord avec la nomination de spécialistes.