Santé, médecine et longévité

Informations intéressantes, utiles et nécessaires pour votre santé.

Douleurs à la poitrine - cela signifie que le cœur n'est pas en ordre. Si tout était si simple! Le corps humain est complexe et très souvent, la douleur dans un même lieu peut parler entièrement de différentes maladies. Afin de ne pas paniquer encore une fois et en même temps de ne pas rater l'apparition d'une maladie grave, essayons d'apprendre à identifier les différences.

Coeur ou ostéochondrose?

La douleur du sternum provoque une horreur sacrée - que se passe-t-il s'il s'agit d'une crise cardiaque ou du signe d'une maladie cardiaque dangereuse? Cependant, ce genre de douleur ne donne pas toujours le coeur. Les statistiques indiquent avec enthousiasme que plus de 50% des personnes qui ont consulté un médecin pour des problèmes cardiaques avaient en réalité un cœur en parfaite santé, mais une colonne vertébrale en mauvaise santé. Par conséquent, le verdict des médecins a suscité le rejet de nombreuses personnes particulièrement suspectes et éloignées de la médecine: ils ne croyaient pas que le médecin était compétent et continuaient à recevoir des remèdes cardiaques, malgré le fait qu'ils ne travaillaient manifestement pas et ne soulageaient pas la douleur. Sur notre site a2news.ru nous faisons souvent attention au diagnostic correct. Nous allons essayer de comprendre comment distinguer la vraie douleur cardiaque d'autres maladies.

En fait, une douleur cardiaque peut provoquer une ostéochondrose banale. Le fait est que l’ostéochondrose, dans son développement et son aggravation, peut conduire à un pincement des racines nerveuses. La douleur qui en découle peut apparaître non seulement dans le dos, mais aussi dans les zones environnantes. Dans l'intervalle entre la colonne vertébrale et le cœur, il y a accumulation de connexions neuronales - au niveau de la partie supérieure de la partie thoracique et de la partie inférieure de la colonne cervicale. Un blocage dans cette zone entraîne un syndrome cardiaque - une douleur cardiaque qui n’est pas vraiment.

Et avec de vrais problèmes cardiaques, et avec l'ostéochondrose, la douleur peut être faible et forte, donner au cou, au bras, à l'épaule.

Protection de haute qualité contre les attaques par DDOS

La bonne nouvelle est qu’il est difficile de distinguer les vraies douleurs cardiaques de fausses douleurs, mais vous le pouvez. La chose principale - ne paniquez pas et faites attention à un certain nombre de symptômes. Donc, avec une vraie douleur d'angine:

  • paroxystique;
  • commence souvent par un effort physique (courir, monter des escaliers) ou après une excitation et un effort mental excessif;
  • l'attaque est rapidement éliminée en prenant de la nitroglycérine.

Douleur dans la cardiopathie causée par l'ostéochondrose:

  • sont longs - ils ne peuvent pas durer des moments, mais des heures, des semaines, des mois.
  • se produisent lorsque des mouvements brusques dans les régions cervicale et thoracique - rotation de la tête, mouvements de la main, toux, position inconfortable - rester assis devant l'ordinateur pendant des heures peut provoquer des douleurs.
  • La nitroglycérine n’aide pas, mais constitue un moyen efficace de combattre l’ostéochondrose, notamment le massage et la gymnastique.
  • L'ECG est normal.

L'ostéochondrose peut apparaître à un jeune âge. Mais cela progresse lentement et au fil des ans, on ne peut pas le ressentir. Et il se rappellera à l'âge de 30-50 ans avec de telles douleurs cardiaques, provoquant la panique et la peur. Il est important de ne pas traiter l'ostéochondrose comme une maladie banale, mais de faire constamment des exercices thérapeutiques pour prévenir les attaques.

Coeur ou estomac?

La surprise la plus désagréable est une attaque d'infarctus déguisée en douleur d'estomac. Par conséquent, il est important de connaître les signes qui distinguent une attaque de gastrite ou un ulcère d’une crise cardiaque. Dans les deux cas, la douleur peut être aiguë, ressemblant à celle d'un poignard, ou peut être sourde et douloureuse. Il faut faire attention aux autres signes liés:

  • avec une gastrite et un ulcère, des douleurs dans la région du cœur apparaissent en relation avec la prise de nourriture - l'estomac vide ou immédiatement après avoir mangé.
  • la nitroglycérine ne soulage pas la douleur.
  • souvent accompagné d'autres signes - nausée, lourdeur dans l'estomac, vomissements, brûlures d'estomac, éructations, goût désagréable dans la bouche.

La peur de la mort, la panique et une faiblesse grave sont caractéristiques des vraies douleurs cardiaques et des crises cardiaques.

Récemment, le reflux gastro-oesophagien est de plus en plus courant. Et près de la moitié des cas de douleurs à la poitrine lui appartiennent. Lorsque reflux, le suc gastrique est jeté dans l'œsophage. Et cela provoque une douleur dans le sternum, très souvent semblable à une sensation de brûlure. Fait intéressant, la douleur peut donner dans la moitié gauche du corps - bras, épaule, cou, mâchoire, côtes. Cela ressemble beaucoup à une crise cardiaque ou à une angine et fait appeler une ambulance. Nul besoin de se passer de cela: les symptômes sont similaires et, pour lever les doutes, il faut prendre un ECG.

Coeur ou poumons?

Les poumons et le coeur sont proches. Par conséquent, les problèmes pulmonaires sont souvent masqués par des douleurs cardiaques. Surtout quand il s'agit de lésion du poumon gauche.

Dans la pneumonie gauche (inflammation du poumon), une douleur peut apparaître dans la moitié gauche du thorax. Mais la pneumonie est aussi caractéristique:

  • toux
  • température élevée - jusqu'à 38 degrés et plus;
  • faiblesse
  • la rupture;
  • des frissons;
  • bruit dans les poumons;
  • élévation inégale de la poitrine.

Mais de tels symptômes prononcés peuvent ne pas être présents chez les personnes âgées, chez qui une pneumonie se produit souvent et se déroule sans fièvre. Par conséquent, la combinaison d'une douleur au cœur et de signes d'un rhume doit être considérée comme une pneumonie possible. Cela vaut la peine de faire une radiographie.

La pleurésie est une inflammation des membranes pleurales du poumon. Avec la pleurésie du côté gauche, la douleur dans la région du cœur augmente avec l'inspiration. Si cela marque:

  • toux sèche;
  • haute température;
  • douleur thoracique en général, il est nécessaire d’exclure la présence de la pleurésie à l’aide des rayons X.

Coeur ou névralgie?

La névralgie est caractérisée par une douleur paroxystique ou douloureuse le long des nerfs. La névralgie peut être accompagnée de brûlures, de picotements, de chair de poule, d'engourdissements. Si le processus douloureux implique des nerfs et des terminaisons nerveuses dans la poitrine, la douleur peut ressembler au cœur. Cela se produit souvent avec une névralgie intercostale. La douleur peut être administrée sous l'omoplate, dans le bas du dos.

Différences de douleur avec névralgie:

  • la douleur augmente avec la flexion sur le côté;
  • elle ne s'apaise pas en paix et peut tourmenter la nuit;
  • augmente avec un changement de position du corps, en marchant, en prenant une profonde respiration et en expirant;
  • la douleur peut augmenter avec l'agitation;
  • douleur prolongée;
  • lorsque vous appuyez sur les espaces intercostaux, la douleur commence à se sentir plus forte.

La douleur dans le coeur ne dure pas longtemps et disparaît en 3-5 minutes. Il est éliminé en prenant du validol, de la nitroglycérine. Aucun changement de corps et de mouvement n'affecte la douleur. De plus, le rythme, le pouls et la pression peuvent changer.

Pour un diagnostic plus précis, il est nécessaire de réaliser un ECG, une IRM et une radiographie. Le plus souvent, la névralgie survient chez les personnes âgées. Il peut également se produire chez les personnes en âge de travailler. Chez les enfants, cela n'arrive presque jamais.

Coeur ou nerfs?

La douleur au coeur ne peut pas parler de sa maladie. Très souvent, les maladies nerveuses - névroses, neurasthénie, dépression - sont accompagnées de telles douleurs. L'une des manifestations les plus incompréhensibles et les plus diverses des maladies - la dystonie végétative - s'accompagne souvent de douleurs dans la région du cœur. Ces derniers peuvent se manifester par des pics de pression et des arythmies, ce qui brouille le tableau et crée une illusion complète de problèmes cardiaques, qui en fait ne sont pas présents. Dans ce cas, vous pouvez vraiment parler de psychosomatique et que toutes les maladies sont d'origine nerveuse.

La névrose et la neurasthénie peuvent conduire à la soi-disant névrose du cœur. Dans ce cas, quelle que soit l'excitation ou l'événement, une réaction névrotique se produit, qui provoque des palpitations cardiaques, des surpressions, des chagrins. Il est curieux que ce soient les patients atteints de névrose cardiaque qui sentent clairement des battements de cœur: par leur expression, le cœur fait un bond, cogne contre les côtes et on entend de forts coups. En fait, physiologiquement, de telles sensations avec une arythmie vraie et une accélération du rythme cardiaque ne se produisent pas. Il s’agit plus d’un jeu d’imagination et de nerfs de la personne elle-même, souffrant de névrose ou de neurasthénie, sujette à des réactions hystériques. Dans ce cas, les douleurs peuvent très fortement ressembler à des douleurs en cas de sténocardie ou de crise cardiaque: elles vont également à la main gauche ou à l'omoplate gauche, il y a une sensation de douleur ou une sensation de brûlure derrière le sternum.

Caractéristiques de la douleur dans le cœur avec névrose:

  • douleurs lancinantes, en appuyant sur ou en coupant à la poitrine après l'excitation et les chocs nerveux (tout peut être un choc dans la névrose, même ne pas manger au bon moment).
  • les douleurs durent plusieurs heures ou jours.
  • la douleur n'est pas liée à l'effort physique, ce qui est typique d'une vraie douleur cardiaque.
  • la douleur disparaît dès qu'une personne se calme.

Si vous changez d'attention, la douleur disparaît.

Distinguer la névrose cardiaque de la maladie cardiaque peut être, si nous prenons en compte les symptômes caractéristiques de la panne du système nerveux. Si une personne a des troubles du sommeil, de l'appétit, de la fatigue, de l'apathie, des mains tremblantes, des sautes d'humeur, de la méfiance, de la distraction, des états dépressifs, la névrose cardiaque est plus qu'un diagnostic probable.

La dyspnée avec névrose du cœur est également différente de l’essoufflement des cœurs. Ces personnes croient avoir de la difficulté à respirer et prennent périodiquement une grande respiration, comme après avoir pleuré, avec une respiration générale superficielle. Pour une personne souffrant de névrose cardiaque, les vertiges, la faiblesse et une respiration superficielle sont fréquents. Le plus souvent, la névrose du coeur survient chez les femmes émotionnellement labiles, c'est-à-dire celles dont la sphère émotionnelle est instable.

Il convient de prendre en compte dans tous les cas flous, que les maladies cardiaques, à la différence de la névrose cardiaque, de l’ostéochondrose, des névralgies, des reflux, des ulcères, s’accompagnent de cyanose et d’une peau pâle (lèvres et ongles en particulier), d’un œdème.

Afin de diagnostiquer avec précision, il est nécessaire de procéder à un examen à l'aide d'un électrocardiogramme, d'une échographie du cœur, de l'ergométrie du vélo. Et si tous ces tests ne révèlent pas de maladie cardiaque, alors nous pouvons parler d'une autre cause de douleur.

Pour faire face à la maladie, il est nécessaire de l'identifier correctement. La douleur au coeur ne parle pas toujours d'une menace sérieuse à la vie. Par conséquent, ne paniquez pas à l’avance - dans la plupart des cas, tout n’est pas si grave.

Douleur cardiaque causée par une autre douleur - comment distinguer?

Si une personne a une douleur au cœur, cela peut indiquer le développement d'une maladie du système cardiovasculaire, nerveux, endocrinien ou osseux. Mais surtout, les gens sont à l’origine de pathologies cardiaques. Ses principales caractéristiques sont la pression, une sensation de brûlure ou une douleur aiguë d'intensité variable. Mais diagnostiquer et découvrir la cause exacte de la douleur ne peut que dire à un médecin hautement qualifié.

Crise cardiaque

Une crise cardiaque est l’une des causes les plus courantes de malaise à la poitrine. La définition porte un caractère collectif décrivant l'état aigu de diverses pathologies du coeur. Par exemple, un manque aigu d'oxygène dans les tissus cardiaques, entraînant une ischémie, puis une nécrose.

Les principaux signes indiquant que c'est le cœur qui fait mal sont:

  • Douleur pressante. Avec une telle douleur, il est difficile de décrire exactement où cela fait mal, car l’inconfort des mains, du cou, du dos et de la mâchoire inférieure est gênant. La condition est particulièrement prononcée sur le côté gauche du corps.
  • L'inconfort survient après une surcharge physique ou psycho-émotionnelle. La douleur est soulagée par la nitroglycérine ou disparaît d'elle-même.
  • La maladie s'accompagne d'essoufflement, de transpiration excessive et de vomissements. La dyspnée peut survenir même au repos ou sous un effort léger.
  • Des douleurs thoraciques, de la fatigue, de la fatigue ou de la somnolence apparaissent.
  • Dans de rares cas, l’inconfort thoracique est accompagné d’impuissance. Ceci est dû à l'obstruction des grands vaisseaux.
  • Le développement de l'œdème dans tout le corps. Ce critère est le signe principal que c’est le cœur qui fait mal. Plus prononcé sur les membres inférieurs et la région du visage.
  • Heure du matin. A cette époque, la douleur la plus courante est causée par une ischémie du coeur et une pression artérielle élevée.
  • Un arrêt momentané de l'activité respiratoire pendant le sommeil, accompagné d'une douleur thoracique constante, indique une étiologie cardiaque de la gêne.

Si une personne a retrouvé l'un de ces signes, il est recommandé de consulter immédiatement un médecin. Le spécialiste sera en mesure de savoir exactement ce qui a causé la douleur et comment y faire face.

Les inflammations

Une douleur cardiaque peut être associée au développement du processus inflammatoire, en raison d'une infection du corps humain, d'une crise cardiaque ou d'une tumeur maligne. Les inflammations peuvent être causées par les maladies suivantes:

  • Myocardite Inflammation aiguë du muscle cardiaque caractérisée par une douleur douloureuse accompagnée de picotements dans la région du cœur. Il augmente pendant l'effort physique. Une caractéristique distinctive est que la gêne ne disparaît pas après la prise de nitroglycérine.
  • Péricardite. Le processus inflammatoire, qui est localisé dans la collerette externe du coeur - le péricarde. La douleur dans le même temps renversé, peut se propager au cou, au bras gauche, à l'omoplate et à la poitrine entière. En avalant, en éternuant ou en toussant, l'inconfort augmente considérablement. Le patient a de la fièvre, une augmentation de la fréquence cardiaque, un essoufflement.

La douleur persistante ne peut être soulagée par la nitroglycérine. Dans une telle situation, vous ne devez pas essayer de résoudre le problème vous-même et consulter un cardiologue.

Pathologies des valves

Dans le cœur, quatre valves différentes peuvent provoquer une gêne en violation de leurs fonctions. Dans ce cas, la douleur peut ne pas se manifester avant longtemps, puis s’intensifier brutalement pour devenir insupportable. Il est accompagné des symptômes suivants:

  • des vertiges;
  • essoufflement;
  • augmentation de la douleur pendant l'exercice;
  • perturbation du rythme cardiaque;
  • malaise général, faiblesse.

La maladie peut accompagner une personne pendant une longue période et se transformer en insuffisance cardiaque. Lorsque cela est observé œdème, obésité et ballonnements.

Cardiomyopathie

La maladie est due à la malnutrition des cellules du myocarde ou à la formation d'une tumeur. Mais dans la pratique clinique, la maladie se caractérise par une pathologie d'origine inconnue. Les cardiomyocytes sont distraits, ce qui entraîne une altération de la fonction cardiaque.

Il est difficile de déterminer si cette douleur est la cause d'une maladie cardiaque, car la nature de l'inconfort change constamment, en fonction du stade de la cardiomyopathie. La nitroglycérine ne soulage pas la douleur et n'augmente pas avec l'effort physique.

Les symptômes suivants sont inhérents aux sensations désagréables:

  • la douleur change et se manifeste de différentes manières;
  • la gêne est légère mais ne disparaît pas pendant la journée;
  • irradiation sur le côté gauche du corps.

Au cours des dernières étapes, la douleur devient paroxystique et augmente après une surcharge physique. La lésion devient localisée dans la région du cœur et ne se propage pas à d’autres parties du corps.

Arythmie

L'arythmie est une violation du rythme normal du rythme cardiaque. Cette condition est accompagnée d'une sensation désagréable dans la poitrine. La nature de la douleur dépend de la cause de l'arythmie:

  • haute pression;
  • troubles hormonaux;
  • maladies du système cardiovasculaire du corps;
  • l'obésité;
  • tumeurs malignes;
  • traitement médicamenteux;
  • mauvaises habitudes (tabagisme, alcoolisme);
  • troubles métaboliques.

La présence d'arythmie n'est confirmée que par un médecin à l'aide de méthodes de diagnostic instrumentales, car elle peut facilement être confondue avec d'autres maladies cardiaques.

Maladie cardiaque

Cette pathologie se forme le plus souvent lors de la formation du fœtus et n'apparaît pas au cours de la vie adulte. Mais dans de rares cas, des malformations cardiaques peuvent entraîner la mort.

La symptomatologie de la maladie est typique: hypertension, gonflement des jambes, douleur de nature différente. Le traitement des anomalies congénitales ou acquises consiste en une intervention chirurgicale ou en un traitement symptomatique. Il ne peut être diagnostiqué qu'après un diagnostic complet du système cardiovasculaire.

Prolapsus de la valve gauche

Pathologie sévère affectant la valve cardiaque gauche. Il se caractérise par les symptômes suivants:

  • vertige sévère;
  • tachycardie (fréquence cardiaque élevée);
  • migraine, douleur persistante à la tête;
  • perte de conscience, évanouissement;
  • manque d'air, essoufflement.

La douleur dans le cœur n'augmente pas avec l'effort et porte un caractère pressant ou douloureux. La nitroglycérine ne l'arrête pas et se manifeste paroxystique.

Sténose aortique et blocage de l'artère pulmonaire

Le rétrécissement de la lumière artérielle dans la région de la valve s'appelle sténose aortique. Au stade initial, la douleur ne se manifeste pas par des signes spécifiques: douleur à la poitrine, manque d’air, fatigue et vertiges. Au fil du temps, la pathologie entre dans une phase aiguë où la douleur devient insupportable. Dans un tel état, le patient risque de s'évanouir, surtout si la situation change radicalement.

Lorsque l'artère pulmonaire est bloquée pendant l'inhalation, une douleur aiguë derrière le sternum se produit. La douleur ne rayonne pas vers l'omoplate, le bras gauche ou le cou et n'est pas coupée par des médicaments. Si les mesures appropriées ne sont pas prises à temps, des complications peuvent survenir:

  • la tachycardie;
  • manque d'oxygène;
  • l'hypotension;
  • cyanose de la peau.

Dans de tels cas, une assistance médicale immédiate est requise.

Autres raisons

L'aorte est située très près du cœur et toutes les pathologies de ce vaisseau sont généralement appelées maladies cardiaques.

C'est important! Souvent, les lésions aortiques sont détectées trop tard, lorsque la médecine moderne n’est plus en mesure de les aider. Par conséquent, il est très important de l'identifier au tout début.

Ces situations incluent la séparation des parois de l'aorte pendant l'anévrisme. La condition est accompagnée d'une douleur insupportable, à la suite de laquelle un choc douloureux se développe et une personne perd conscience. Dans la plupart des cas, l’histoire se termine par la mort.

Mais des erreurs se produisent dans la supposition du diagnostic. Parfois, les gens supposent qu'ils ont le cœur mauvais, mais il s'avère que c'est une douleur complètement différente. Ces pathologies incluent les maladies suivantes:

  • Névralgie intercostale. La toux ou la respiration profonde aggrave la douleur. La condition ne peut pas changer plus de cinq jours. Localisation dans le haut de la poitrine.
  • Ostéochondrose. Il peut être confondu avec des anomalies cardiaques si la lésion est située dans la région thoracique ou cervicale. La douleur augmente avec le mouvement ou les coins pointus du corps.
  • Névrose. Parfois, dans le système nerveux autonome, il y a des troubles dans lesquels le cœur ou l'estomac font mal, en plus des attaques de panique sont souvent observées.
  • Maladies des poumons. Les premiers stades de développement de la pleurésie ou de la pneumonie aiguë présentent des symptômes similaires avec des pathologies cardiaques. Il est possible de les distinguer uniquement après avoir effectué une radioscopie et avoir retiré un électrocardiogramme.

Si une personne soupçonne que c'est le cœur qui fait mal, il est recommandé de contacter un spécialiste le plus tôt possible. Vous ne devriez pas essayer de résoudre le problème vous-même ou d’être traité à la maison. Cela évitera de nombreuses complications.

Comment distinguer les douleurs cardiaques des douleurs non cardiaques?

Les maladies cardiovasculaires sont l’une des principales causes de décès: plus de la moitié des personnes décédées de causes naturelles en deviennent victimes.

Leur développement dépend de nombreux facteurs, allant des pathologies congénitales à l’aboutissement du stress et à un mode de vie anormal. L'un des premiers symptômes est la douleur cardiaque.

Toutefois, douleurs thoraciques ne signifient pas toujours des problèmes cardiaques: des problèmes similaires avec la colonne vertébrale, les organes respiratoires, le tube digestif, des troubles neurologiques.

Comment le mal de coeur dans diverses maladies, sur quels motifs peut-on distinguer la douleur cardiaque de la douleur autre que du coeur, et que faire en cas de douleur cardiaque soudaine?

Symptômes de douleur cardiaque

Les premiers signes d'une maladie grave ne sont pas toujours prononcés. Dans de nombreux cas, le cœur ne gêne pratiquement pas une personne pendant des années, parfois avec des douleurs ou tous les jours, se rappelle d’autres sensations désagréables, telles que froid, lourdeur, sensation de pincement à la poitrine.

Une visite chez un cardiologue afin de vérifier si le système cardiovasculaire présente de graves irrégularités est nécessaire si vous observez les symptômes suivants en vous-même:

  • Après un effort physique ou en cas de surmenage nerveux à la poitrine, il tire, écrase ou brûle, et la colite est nauséeuse;
  • En mangeant, en marchant, en riant, l’essoufflement commence au premier regard;
  • Il y a une fatigue accrue;
  • Dysfonction érectile chez les hommes;
  • Engourdissement des extrémités, bleu à la base des ongles;
  • Le ronflement et l'apnée du sommeil, en particulier en position couchée;
  • Œdème, en particulier œdème des pieds et des mains. Au début, ils ne se remarquent que par des signes indirects: les chaussures commencent à se presser, les bagues se coupent aux doigts. Mais même un œdème mineur est un symptôme très grave, parlant de troubles circulatoires.
Vasospasme

Une visite chez un cardiologue, le diagnostic correct et le traitement prescrit en temps opportun peuvent sauver la vie du patient.

Causes de la douleur thoracique associée au coeur

Pas toutes les douleurs sur le côté gauche de la poitrine - coeur.

Les causes cardiaques les plus courantes peuvent être divisées en plusieurs groupes:

Douleur thoracique: comment distinguer les douleurs cardiaques des autres douleurs

Comment distinguer les douleurs cardiaques des autres? Quel type d'examen vous devez réussir? A propos de tout ce libellé. Un neurologue, candidat en sciences médicales et chef de l'hôpital de l'hôpital Yusupov, Sergueï Vladimirovitch Petrov, a raconté le médicament.

Sergey Vladimirovich Petrov

La douleur est un signal du corps qui indique un dysfonctionnement. Dans la poitrine, il y a plusieurs organes et chacun peut être une source de douleur. Lorsqu'une personne a des douleurs à la poitrine, elle peut être associée à l'ostéochondrose, une manifestation du processus inflammatoire dans les poumons, à une maladie de l'œsophage, mais aussi à une douleur cardiaque.

Habituellement, toute douleur entraîne une diminution de la qualité de la vie, mais toutes les douleurs ne mettent pas la vie en danger. Certains types de douleur parlent d'un problème grave dans le corps. Et s'il n'est pas correct de réagir à cette douleur, non seulement la qualité de la vie peut en souffrir, mais elle en souffrira également pour la santé, et même la mort est possible. Un de ces types de douleur est la douleur cardiaque.

Une douleur cardiaque (en médecine appelée angine de poitrine ou «angine de poitrine») survient lorsque l’apport en oxygène au muscle cardiaque est insuffisant. Le plus souvent, cela est dû au rétrécissement de la lumière du vaisseau qui alimente une zone particulière du muscle cardiaque. Pour diagnostiquer l'angine, dans la plupart des cas, il suffit que le patient décrive sa douleur.

Quels sont les signes de douleur cardiaque?

Photo :: Kaspars Grinvalds / Shutterstock.com

Tout d’abord, c’est la localisation. Le plus souvent, il s'agit d'une douleur derrière le sternum ou dans le côté gauche de la poitrine. La douleur peut être ressentie dans le bras gauche, entre les omoplates ou dans la mâchoire inférieure. Deuxièmement, la caractéristique de la douleur. Dans la version classique - pression douloureuse, compressive, au four ou au poignard.

Le point important suivant est que l’angor a souvent des facteurs provocateurs - stress physique ou émotionnel. Cela signifie qu'il n'y a pas de douleur seule, mais avec le stress physique ou émotionnel, ils apparaissent. Avec le rétrécissement critique du vaisseau qui alimente le muscle cardiaque, l'angine peut apparaître avec une charge minimale au repos et même la nuit.

Lors de l’évaluation de l’origine de la douleur thoracique, le facteur temps est toujours pris en compte. Le vrai chagrin d'amour n'est pas durable, le compte dure plusieurs minutes. En d'autres termes, le cœur ne peut pas «gémir, tirer, piquer» pendant plusieurs heures, jours ou jours après jours. De telles douleurs sont souvent une manifestation de la pathologie du système musculo-squelettique. Cependant, une vraie douleur cardiaque de plus de 20 minutes indique le développement possible d'une complication terrible - l'infarctus du myocarde.

Il convient de faire attention aux circonstances dans lesquelles la douleur passe. L'angine s'arrête d'elle-même en quelques minutes environ, par exemple si le patient s'arrête ou se calme. La nitroglycérine aide certains patients à réduire ou à arrêter complètement la douleur liée à l'angine de poitrine pendant 1 à 2 minutes. Si une personne a un infarctus du myocarde, la douleur thoracique ne sera pas arrêtée et après la prise de nitroglycérine ne disparaîtra pas. Dans ce cas, une aide d'urgence est nécessaire.

En cas d'angine de poitrine, la circulation sanguine temporaire est altérée dans l'artère coronaire touchée par la plaque d'athérosclérose. Recevoir de la nitroglycérine vous permet d'élargir la lumière du vaisseau, d'améliorer le flux sanguin et ainsi la douleur disparaît, ce qui conduit à une régression de la douleur. En cas de crise cardiaque, le rétrécissement de la lumière est si prononcé qu’il entraîne des dommages irréversibles au muscle cardiaque. Dans cette situation, la douleur a une cause différente et l'effet de la nitroglycérine ne produira aucun effet.

En plus des caractéristiques classiques, l'angine peut être une forme dite atypique, allant jusqu'aux manifestations sous la forme d'essoufflement ou de douleurs abdominales.

Ainsi, nous constatons que les douleurs cardiaques sont faciles à reconnaître dans la plupart des cas, mais qu’elles ne sont pas toujours aussi faciles à reconnaître. C’est pourquoi il est important que si vous avez une douleur à la poitrine, vous sentez un manque d’air, vous devriez immédiatement consulter votre médecin.

Que peut faire un médecin lorsqu'un patient souffrant de douleurs à la poitrine lui vient?

Tout d'abord, le médecin demandera soigneusement au patient de parler de tous les symptômes. Si, à la suite d'une enquête menée par un médecin, l'impression est que la douleur peut être une angine de poitrine, il est alors nécessaire de poser un diagnostic afin de confirmer les plaintes du patient.

Photo: Image Point Fr / Shutterstock.com

Quels tests sont nécessaires pour confirmer ou infirmer le diagnostic?

Si nous parlons de maladie cardiaque, un électrocardiogramme (ECG) de repos est une étude importante. Dans de nombreuses maladies, l'ECG change, mais en présence d'angor chez un patient en état de repos sans douleur, l'ECG peut être complètement normal. Cela signifie que les données ECG se situeront dans la plage normale et que le patient ressentira une angine de poitrine. Ainsi, en cas de suspicion d'angor, on ne peut pas se limiter à un ECG de repos.

Un test d'effort est une étape importante de l'enquête pour déterminer la genèse de la douleur thoracique. La combinaison la plus couramment utilisée est une charge (voie ou vélo) associée à un enregistrement ECG. Les modifications apportées à l'ECG au cours de l'exercice et les plaintes du patient avec une probabilité élevée nous permettent de juger de la présence ou de l'absence d'angor. En cas de troubles concomitants, par exemple d'interruptions du travail du cœur, le médecin peut ordonner une surveillance quotidienne de l'ECG. Il permettra de réparer les violations du rythme si elles le sont. Et dans certains cas, des arythmies cardiaques peuvent indiquer un problème d'approvisionnement en sang du muscle cardiaque.

En outre, les facteurs de risque cardiovasculaires sont évalués: âge, sexe du patient, hérédité, niveau de pression artérielle, présence de certaines maladies, ainsi que de nombreux paramètres sanguins, associés à un risque accru d'angine de poitrine (lipides sanguins, glucose, créatinine).

Il existe des manifestations typiques de la douleur cardiaque, mais la maladie peut aussi être atypique. C’est pourquoi les médecins ne recommandent pas l’automédication, mais font confiance à des spécialistes qualifiés. Si vous avez des douleurs à la poitrine que vous n'avez pas ressenties auparavant, prenez rendez-vous et discutez-en avec votre médecin. Lors de la consultation initiale, il est possible que le médecin vous dise qu'il n'y a aucune menace venant du cœur. Mais cela pourrait nécessiter un examen plus approfondi. Il est important de consulter un médecin à temps. Et le médecin évaluera les symptômes, les risques, effectuera les examens nécessaires et, si nécessaire, élaborera un plan de traitement ou un plan de mesures préventives avec le patient afin que le patient vive le plus longtemps possible et que sa qualité de vie ne soit pas affectée.

«Comment reconnaître une douleur cardiaque (cardialgie)? Caractéristiques et différences par rapport aux autres douleurs ”

7 commentaires

La douleur cardiaque est toujours considérée (à juste titre) comme l’une des manifestations les plus dangereuses de la douleur. Et le point ici n'est pas du tout que cet organe n'a rien à remplacer, en cas de son arrêt ou "panne finale". De la même manière, par exemple, il est impossible de remplacer le pancréas pour le moment. Par conséquent, les pancréatites aiguës et la nécrose pancréatique sont considérées comme des maladies qui menacent gravement la vie.

Quelles sont les douleurs cardiaques dangereuses?

Danger de douleur au coeur - pourquoi ne pas être toléré?

Le fait est qu'en cas de catastrophe cardiaque (par exemple, mort subite coronaire), pour ramener une personne à la vie, il ne reste plus que 5 minutes à la température ambiante.

Si la réanimation cardio-respiratoire, le massage cardiaque indirect, la défibrillation et d'autres méthodes commencent 6–7 minutes ou plus après l'arrêt de la respiration et de la circulation, nous aurons une personne présentant de graves manifestations d'encéphalopathie hypoxique. Il aura un sérieux problème de mémoire, de performance, de changement de personnage. Très probablement, il devra quitter le travail de nature intellectuelle, ou un problème d'invalidité.

Bien sûr, ce sont les prévisions les plus extrêmes et les plus sombres. Le plus souvent, la douleur n'est pas la preuve d'une mort subite ou d'une perte de conscience, mais de nombreux processus différents qui peuvent se produire non seulement dans le cœur, mais également dans d'autres organes. Comment reconnaître qu'il y avait une douleur dans le coeur?

Comment et où le cœur fait-il mal?

L'emplacement du coeur dans la poitrine

En règle générale, la douleur au coeur se produit dans la zone de sa projection sur la paroi thoracique antérieure. C'est la région du sternum, la région du cinquième espace intercostal à gauche, où se trouve le sommet du cœur - la région du ventricule gauche, où l'impulsion apicale est tâtonnée. Mais parfois, la pathologie cardiaque se manifeste par une douleur qui peut se propager au dos, à la mâchoire et aux dents. Dans certains cas, dans les cas d'infarctus aigu du myocarde, il existe une suspicion générale de perforation d'un ulcère d'estomac - les douleurs abdominales peuvent en être une des conséquences.

Il faut se rappeler que le cœur reçoit une innervation autonome, pas du tout comme les muscles et la peau. Par conséquent, le cœur souffrira différemment: pas comme une blessure au bras, une brûlure ou une ecchymose. Nous avons tous eu mal au ventre. Maintenant, essayez de transférer cette sensation de douleur dans la région du cœur - et vous aurez une idée de la nature de la douleur. Cette douleur est difficile à déterminer: elle s’étend sur une zone spécifique, elle peut provenir du «milieu du corps» et avoir un caractère «profond».

Le plus souvent, le cœur "gémit". La douleur douloureuse peut être longue - de quelques minutes à plusieurs heures, voire des jours et des mois. Cela peut indiquer des processus lents, tels que l'endocardite ou la péricardite. "Whine" peut le cœur et l'hypertension artérielle, en surchargeant les organes d'organes avec le volume sanguin.

Parfois, le coeur "poignarde". Cela peut se produire de manière aléatoire et souvent ne coïncide pas avec le rythme cardiaque. La plupart du temps, les gens sont effrayés quand ils se font «harceler» et se laissent aller dans la poitrine. En fait, il ne s’agit que de l’une des variantes les plus anodines de la douleur épisodique.

Les personnes âgées ont souvent des douleurs oppressives et compressives, non au cœur, mais dans la région du sternum, où se trouve la projection des gros vaisseaux. Cette douleur dangereuse associée à un effort physique est appelée angine de poitrine ou attaque d'une maladie coronarienne.

Cette variété de localisation et de caractère indique qu’il faut prêter attention non seulement à la douleur et à sa nature, mais également à des signes particuliers. Nous énumérons les symptômes qui seraient plus susceptibles de dire que c’est le cœur qui a causé la douleur.

Comment distinguer la cardialgie des autres sources de douleur?

Tout d'abord, vous devez prendre les quatre doigts de votre main gauche sur le poignet et sentir votre propre pouls. Cherchez à savoir s’il ya des interruptions, une tachycardie, un pouls rapide et filamenteux, ainsi que des "creux" dans la poitrine. En cas de troubles du rythme, le syndrome douloureux est susceptible d’être déclenché par ceux-ci, en particulier chez les personnes âgées, ainsi que dans le contexte de la prise de toutes sortes de médicaments, en particulier de diurétiques.

Ensuite, vous devez évaluer la relation entre la douleur et l'effort physique. Sous la charge se réfère à divers types de stress physique, ce qui provoque une respiration accrue et une accélération du pouls. C'est une marche rapide, monter des escaliers, un travail physique. L'apparition de douleurs thoraciques intenses et compressives apparaissant après un effort physique (ou au cours de sa mise en œuvre) et nécessitant son arrêt est un signe certain d'une insuffisance circulatoire du cœur même.

Après avoir évalué le rythme et la connexion avec la charge, il est nécessaire d’évaluer la connexion entre la douleur et une certaine posture et un mouvement. Si des douleurs surviennent pendant l'exécution d'un certain mouvement, le système musculo-squelettique (par exemple, la névralgie intercostale) est probablement la source de la douleur.

Bien sûr, il existe une autre situation: si vous avez du mal à respirer sur le dos et si la région du cœur est douloureuse, elle augmente chaque jour. Cela peut être le symptôme d'une accumulation de liquide dans la cavité de la chemise du cœur - le péricarde. Ensuite, la douleur est soulagée si vous prenez la position avec la poitrine penchée en avant (ou si vous vous mettez à quatre pattes).

Outre le lien entre la douleur et ces facteurs importants, d'autres circonstances doivent être évaluées. Ainsi, avec une rougeur prononcée du visage, une transpiration, une agitation, des maux de tête, un fond de surmenage émotionnel ou une activité physique, la douleur douloureuse peut indiquer une augmentation de la pression artérielle ou une crise hypertensive, en particulier chez les personnes en surpoids.

Dans le même cas, si la douleur dans la région du cœur est combinée avec une faiblesse aiguë, l'apparition de sueurs froides et collantes, une faible constipation, une pâleur, l'apparition d'un pouls fréquent et filiforme, alors cela indique le développement d'un collapsus vasculaire. Cela peut être un symptôme terrible d'infarctus du myocarde, en particulier si une personne a une forte peur de la mort, si un teint terreux apparaît et si le bout des doigts, du nez et des oreilles deviennent bleus. Cela indique une diminution de la pression de perfusion dans les capillaires et le début de l'hypoxie tissulaire. Dans ce cas, vous devez appeler une ambulance de toute urgence.

Pourquoi le mal de coeur?

Considérez les principales causes de douleur dans le coeur - aiguë ou chronique. Comprendre la cause sera beaucoup plus facile si nous nous souvenons de la composition de notre pompe musculaire et de l’origine de la douleur.

  • La paroi interne des cavités du cœur, formant un appareil valvulaire - endocarde. Sa peau lisse et glissante fournit un flux de sang uniforme à travers les chambres;
  • Le myocarde est un muscle puissant qui assure toute la circulation sanguine du corps.
  • Péricarde - l'enveloppe extérieure du cœur, composée de deux feuilles. La pièce externe fixe l'organe dans la poitrine avec des ligaments et la feuille interne du péricarde est étroitement liée au cœur. Entre les feuilles, il y a un peu de liquide qui permet au cœur de glisser pendant les contractions sans perte de friction;
  • Gros vaisseaux et nerfs du coeur;
  • Vaisseaux coronaires nourrissant le myocarde.

Les sources de douleur suivantes peuvent être distinguées de ce schéma:

  • Endocardite aiguë et chronique. Elle se manifeste par des douleurs prolongées et faibles au cœur et est souvent de nature bactérienne. Accompagné d'une élévation de température, d'une fièvre prolongée, d'une détérioration générale de la santé. Le risque d'endocardite réside dans la destruction des valves de la valvule et dans la survenue d'une insuffisance cardiaque progressive.

De plus, il ne faut pas oublier que diverses anomalies valvulaires, en particulier des variantes avec une surcharge volumique importante des oreillettes et des ventricules, peuvent provoquer des douleurs cardiaques associées à l'activité physique et au repos.

  • Myocardite Se produisent également pour des raisons infectieuses, toxiques et auto-immunes. Les signes sont persistants, une douleur au cœur, une diminution de la contractilité du myocarde. Cela se manifeste par un essoufflement et une diminution de la tolérance à l'exercice.
  • Péricardite. Ils se manifestent par différents symptômes. Les symptômes d'épanchement péricardique décrits ci-dessus. Parfois, une péricardite sèche survient lorsque des filaments de fibrine tombent entre les feuilles. Alors des douleurs plutôt fortes et persistantes vous dérangent. Si l'accumulation d'épanchement commence, les plaques péricardiques sont dégagées et la douleur disparaît, puis revient sous forme de gravité et de pression.

Il peut être blindé, péricardite constrictive, ou adhésif. Dans les deux cas, il existe des douleurs constantes d'intensité différente, auxquelles s'ajoutent des symptômes d'insuffisance cardiaque: œdème, essoufflement, foie hypertrophié, œdème pulmonaire.

  • Vaisseaux coronaires. Avec leur spasme, une crise d'angine de poitrine typique se produit, généralement dans le contexte d'efforts physiques, de stress et d'inhalation d'air glacé. Se produit une douleur à la poitrine, blesse parfois le coeur et la main gauche, la douleur donne à la brosse, la moitié gauche du cou, la mâchoire. Parfois, il existe des formes d'ischémie dangereuses et indolores, visibles uniquement sur l'ECG.

Enfin, les nerfs peuvent causer de la douleur. Ce n'est rien comme la névralgie végétative. Il peut survenir sous différentes maladies et à différents états fonctionnels. En règle générale, il n’a pas d’effet significatif sur les modifications de la fonction cardiaque.

Examinons les questions les plus fréquemment posées par les patients.

Un cœur peut-il avoir mal sous une pression normale?

Bien sûr que c'est possible. En effet, comme discuté ci-dessus, la douleur peut ne pas être associée à l'hémodynamique, mais peut résulter de lésions organiques, telles que la survenue d'adhérences dans la cavité péricardique, de modifications inflammatoires du muscle cardiaque et de spasmes vasculaires.

Il est nécessaire de rappeler que la crise hypertensive augmente les risques de douleurs cardiaques, mais que le cœur peut être douloureux quelle que soit la pression exercée.

Votre coeur peut-il avoir mal tout le temps?

Le cœur peut faire mal pendant longtemps, mais dans chaque cas, il y a une raison spécifique. Mon coeur peut-il avoir mal toute ma vie? Bien sûr que non. Habituellement, les gens pensent qu'ils ont une douleur constante, au cas où le cœur serait dérangé pendant plusieurs mois. La cause doit être recherchée parmi les maladies organiques survenant avec le composant inflammatoire (péricardite, myocardite, endocardite).

Dans le cas où il y aurait des signes d'insuffisance cardiaque, il est fort probable qu'il y ait un défaut. Dans la dystrophie du myocarde, il peut aussi y avoir une douleur prolongée, par exemple dans l'hyperthyroïdie ou l'hypothyroïdie.

Un cœur peut-il souffrir d'ostéochondrose?

Bien sûr que c'est possible. Des zones de douleur réfléchies existent dans Zakhar'in-Hed. S'il existe une pathologie des disques intervertébraux du bas du cou et de la colonne vertébrale thoracique, une cardialgie et des symptômes neurologiques peuvent survenir. Par exemple, si le cœur est douloureux et la main engourdie, il y a sensation de rampement.

Dans ce cas, vous devez d'abord éliminer les causes de la douleur cardiaque, comme étant les plus importantes, puis diagnostiquer systématiquement l'ostéochondrose compliquée.

À quel médecin aller pour la douleur au coeur?

Quel docteur traite le coeur?

Vous devez commencer avec un médecin. Il sera en mesure de diagnostiquer rapidement les troubles majeurs, par exemple la présence d'une maladie coronarienne ou de diagnostiquer une myocardite. Pour cela, un jour suffit. Il est nécessaire d'enregistrer l'ECG et de faire une échographie du cœur, d'écouter ses tonalités, d'évaluer les signes d'insuffisance cardiaque et beaucoup deviendront clairs, même à un niveau superficiel. Vous pouvez également consulter un cardiologue.

Et si mon coeur me fait mal? Si cela arrive à une personne jeune et en bonne santé, vous devez vous allonger, vous détendre, prendre le "Valocordin", ventiler la pièce. Parfois, le cœur peut faire mal après une séance d’entraînement, vous devez donc attendre un peu. Si la douleur persiste et que d’autres symptômes apparaissent, vous devez appeler un médecin.

Vous devez vous comporter différemment si vous souffrez d'une crise d'angine. Que faire à la maison si ça fait mal et serre le cœur? Tout d'abord, le patient doit également être placé, sa tête doit être relevée, un flux d'air doit être fourni, toutes les ceintures, cravates et chaussures doivent être retirés. Si ce n'est pas possible, vous devez vous asseoir et arrêter toute activité physique. Vous devez vous calmer: la panique augmente la consommation d'oxygène des tissus et renforce le travail du cœur. Dans les cas d'ischémie myocardique, une crise cardiaque peut survenir.

Un comprimé de nitroglycérine est toujours administré sous la langue pour la résorption, puis un comprimé d’aspirine. Si la douleur ne s'est pas arrêtée, au bout de 10 minutes, vous pouvez répéter la réception et appeler l'équipe de cardiologie de l'ambulance.

Principes généraux du traitement des douleurs cardiaques

La chose la plus importante est d'identifier la source de la douleur dans le coeur. Un diagnostic correct est la clé du succès du traitement. Il est important de ne pas prendre d'analgésiques, vous devez faire face à la cardialgie autrement:

  • Avec des lésions inflammatoires - médicaments anti-inflammatoires, hormones, maladies auto-immunes - avec l’aide de cytostatiques, de médicaments de base et d’anticorps monoclonaux;
  • Dans les lésions infectieuses - thérapie antibactérienne rationnelle, immunité accrue, assainissement des foyers d’infection;
  • Si la dystrophie du myocarde est diagnostiquée, un traitement long est nécessaire, avec élimination de la cause, prescription de vitamines, enzymes et préparations énergétiques;
  • Avec un épanchement péricardique, une ponction péricardique apportera un soulagement;
  • En cas de crise d'angine, la tâche principale consiste à prévenir les infarctus du myocarde. Les nitrates, les bêta-bloquants, les antagonistes du calcium, les inhibiteurs de l'ECA sont utilisés.

Douleurs cardiaques: leur manifestation, leur localisation et leurs causes possibles

La douleur thoracique que beaucoup de gens attribuent souvent à des problèmes cardiaques, mais ce n'est pas toujours le cas. Souvent, certaines maladies des systèmes digestif et respiratoire, du système musculo-squelettique, diverses blessures et troubles de la neurologie se manifestent de la même manière.

Comment comprendre que ça fait mal au coeur?

Les douleurs cardiaques se distinguent par une grande variété de types, de symptômes et de causes d'origine. Dans la poitrine, il peut appuyer, piquer, brûler, gémir, etc. Toute sensation de ce type peut facilement être attribuée à une douleur cardiaque. Une gêne dans la région du cœur peut spontanément apparaître et cesser, sa durée est plutôt indéterminée - tout dépend de la cause. La localisation exacte de ce type de sensations peut rarement être appelée. Comprenez que cela fait mal au cœur, sans subir d’examens spéciaux, cela ne fonctionnera pas. Par conséquent, il est nécessaire de consulter un médecin dès que possible.

Si vous ressentez une douleur à la poitrine, rappelez-vous l'état de santé récent - les premiers signes d'un dysfonctionnement du système cardiovasculaire apparaissent généralement beaucoup plus tôt avant la première crise cardiaque. À temps pour y prêter attention et prendre les mesures nécessaires, cela peut empêcher le développement grave de la plupart des maladies cardiaques.

Les premiers signes incluent:

  • Douleur derrière les côtes. Une telle douleur peut être ressentie dans le dos, le cou, le bras, la mâchoire inférieure. Dans la plupart des cas, le côté gauche du corps est affecté. Ces sentiments sont souvent accompagnés d'essoufflement, de nausée et de transpiration excessive.
  • Gêne après l'exercice, situations stressantes. La gêne dans ce cas disparaît après un bon repos ou une prise de nitroglycérine.
  • La dyspnée apparaît. Avec des problèmes cardiaques, même de petits efforts physiques et une ingestion de nourriture peuvent en être la cause. Une telle fatigue liée aux activités quotidiennes peut apparaître beaucoup plus tôt que les symptômes les plus graves.
  • Arrête fréquemment de respirer pendant le sommeil, ronflement bruyant. En savoir plus sur les douleurs cardiaques la nuit ici.
  • Puffiness Au début, l’œdème est difficile à remarquer, mais il augmente avec le temps. Il devient plus difficile pour une personne de mettre des chaussures et d'enlever des bagues.

Pour déterminer la cause exacte de la douleur, vous devez être examiné par un cardiologue ou un chirurgien cardiaque. Avec de tels problèmes, un électrocardiogramme (ECG), qui peut être effectué à la fois au repos et avec un effort physique supplémentaire, peut être obligatoire pour les autres problèmes, et un enregistrement ECG peut parfois être effectué pendant une journée entière pour surveiller les lectures. Les souffles cardiaques sont déterminés par phonocardiographie. L'échocardiographie est utilisée pour étudier l'état des valves, des muscles du cœur et de la vitesse du sang, elle est réalisée par ultrasons. Les artères coronaires sont examinées par angiographie coronaire et la circulation sanguine du coeur est détectée par scintigraphie du myocarde.

Les douleurs non cardiaques sont examinées par rayons X, tout en faisant souvent appel à un neurologue et à un orthopédiste. Vous devrez peut-être également consulter d'autres médecins, en fonction de la cause de la douleur cardiaque.

Symptômes de douleur cardiaque en fonction de la maladie

Une gêne thoracique associée à une maladie cardiaque peut apparaître pour diverses raisons.

Il est nécessaire de souligner les principales maladies cardiaques et leurs symptômes caractéristiques:

  • Maladie cardiaque Parfois acquis et congénital. Pendant longtemps ne peut pas se manifester. Parfois, il y a une douleur dans le cœur, qui est coupante, perçante ou douloureuse. Le patient dans ce cas a souvent augmenté la pression artérielle.
  • Crise cardiaque et microinfarctus. Car une crise cardiaque se caractérise par une douleur aiguë et pressante, qui se manifeste du côté gauche du dos et de la poitrine. Souvent accompagné de l'émergence de la peur de la mort chez un patient. La respiration s'accélère. Les remèdes conventionnels pour la douleur cardiaque ne vont pas aider ici, et les mouvements peuvent augmenter la douleur. En savoir plus sur la façon de reconnaître une crise cardiaque par une douleur cardiaque, lisez ici.
  • Myocardite Lorsque cela se produit, une douleur assez faible, douloureuse ou lancinante, se forme, se rendant à l'épaule gauche ou au cou. L'exercice augmentera cette douleur, la nitroglycérine est inutile.
  • Cardiomyopathie. La plupart des personnes atteintes de cette pathologie ont une douleur qui évolue avec le développement de la maladie. Au début, la douleur est longue, ne dépend pas de l'effort physique, la nitroglycérine n'est pas efficace. La douleur commence alors à se manifester spontanément ou après un effort physique, mais dans ce cas, la prise de nitroglycérine a déjà un effet. La localisation de la douleur est différente, souvent des sensations réparties sur une grande surface.
  • Anévrisme stratifiant aortique. Il se caractérise par une douleur aiguë et extrêmement forte à la poitrine. Le degré de douleur peut être si grave qu'il entraîne une perte de conscience. Des soins médicaux d'urgence sont nécessaires.
  • Angine de poitrine Avec cette pathologie, on observe une douleur sourde, le sternum serre, serre. Une telle douleur donne généralement à la mâchoire, au bras gauche, au cou, aux omoplates. Il apparaît le plus souvent après des chocs émotionnels, une surcharge physique, une chute de température. La durée peut être de quelques secondes et de quelques dizaines de minutes. En cas d'angine de poitrine, le patient présente un rythme cardiaque rapide, un essoufflement, des vertiges, une faiblesse et un sentiment de peur. La réception de la nitroglycérine arrête bien une attaque. La position et la fréquence de la position de douleur du corps ne sont pas affectées.
  • Embolie pulmonaire. Il se caractérise par une douleur thoracique sévère aux premiers stades. Lorsque l'inhalation augmente, la douleur est semblable à l'angine de poitrine, mais sans irradiation. Les antidouleurs ne fonctionnent pas. Le cœur d'une personne commence à battre plus vite, il s'étouffe, la pression artérielle baisse brusquement et sa peau devient bleue. Une attention médicale urgente est nécessaire.
  • Arythmie. Il existe plusieurs types de pathologies caractérisées par divers changements du rythme cardiaque. Pour la plupart d'entre eux, le symptôme unificateur est l'irradiation de la douleur dans la main gauche.
  • Péricardite. Le symptôme le plus courant de ce processus inflammatoire est considéré comme une douleur sourde dans la région du cœur. La partie centrale de la poitrine est le plus souvent le site de localisation de la douleur, parfois aussi de la douleur douloureuse au niveau du cou, des bras et du dos. La toux et la déglutition augmentent l'inconfort. En position couchée, l'état du patient s'aggrave, le plus optimal étant la position assise. Il y a un battement de coeur rapide.
  • L'ischémie La manifestation la plus commune de la maladie coronarienne est une attaque d'angine. Les efforts physiques excessifs deviennent souvent la cause de l’exacerbation de la maladie coronarienne, tandis que, au repos, le bien-être de la personne s’améliore.
  • Maladie de la valve. Les principaux symptômes de ces pathologies incluent: faiblesse, essoufflement, inconfort thoracique, vertiges et insuffisance cardiaque. Développement asymptomatique possible de ces maladies. Ils provoquent souvent une insuffisance cardiaque causant un œdème des jambes, des ballonnements et l’obésité.

Douleur cardiaque

Toutes les douleurs dans la région du cœur n'y sont pas associées, elles peuvent parfois être le symptôme de maladies et de blessures absolument indépendantes du travail du système cardiovasculaire. Les plus courants d'entre eux incluent:

  • Névralgie intercostale. Assez souvent pris pour des douleurs cardiaques. Cela ressemble aux sensations d'angine de poitrine avec quelques différences. Pour névralgie intercostal est caractérisée par une douleur aiguë, aggravée par divers mouvements, y compris le processus de respiration, toux, déglutition. Peut durer indéfiniment. Le point de localisation, entre les côtes, donne souvent dans le dos.
  • Ostéochondrose. Pour ostéochondrose thoracique douleur inhérente, s'étendant vers le dos, la partie supérieure de l'abdomen. La gêne augmente avec tout mouvement. Parfois, il y a un sentiment d'engourdissement de la main gauche et de la région interscapulaire. Comme la névralgie intercostale, la douleur liée à l'ostéochondrose est souvent attribuée à l'angine de poitrine. Distinguez-les facilement en prenant de la nitroglycérine - avec ostéochondrose et névralgie, cela n’aide en rien. Apprenez-en plus sur la façon de distinguer la douleur dans l'ostéochondrose thoracique de la douleur dans l'angine de poitrine - à lire ici.
  • Maladies du système digestif. Assez souvent, les douleurs thoraciques sont causées par des spasmes musculaires de la paroi de l'estomac. Ils ont des brûlures d'estomac, des nausées et des vomissements. Cette condition est généralement retardée plus longtemps que la douleur cardiaque habituelle. La douleur dépend directement de la prise de nourriture, elle peut apparaître sur un estomac vide et disparaître après saturation. Dans la forme aiguë de la pancréatite, il se produit des douleurs assez graves similaires à celles observées avant l’infarctus. Un spasme de la vésicule biliaire peut parfois être confondu avec une douleur au coeur - dans ce cas, la douleur est souvent donnée à la poitrine où se trouve le coeur. La douleur de la hernie de l'œsophage est similaire à celle de l'angine de poitrine, le plus souvent pendant le sommeil. Changer la position du corps d'une personne en position verticale avec une telle hernie améliore le bien-être.
  • Troubles du système nerveux central. Pour les pathologies de ce type se caractérisent par une douleur thoracique prolongée à gauche. Les symptômes dans cet état sont exprimés en douleurs douloureuses constantes, parfois aiguës. Les névroses sont caractérisées par des troubles du sommeil, une anxiété accrue, une irritabilité et d'autres problèmes du plan végétatif. Sur un électrocardiogramme, ce type de névrose est difficile à distinguer de la maladie coronarienne.

Que faire?

Si la douleur survient dans la région cardiaque, il est nécessaire de consulter un médecin dès que possible, sinon une maladie possible peut se développer avant l'apparition de complications graves. Immédiatement après l'apparition de la douleur cardiaque, plusieurs règles doivent être suivies pour améliorer la situation. Ceux-ci comprennent:

  • Calme Dans tous les cas, le stress aggrave la situation.
  • Changer de position. Lorsqu'il est soulagé en raison d'un changement de position du corps, il est fort probable que ce ne soit pas dans le cœur de rechercher la cause. Si la douleur devient seulement plus forte, alors il est très probable qu'elle soit provoquée par une attaque d'angine.
  • Accès à l'air frais. La dyspnée est un symptôme fréquent de diverses maladies qui causent des douleurs au cœur. Il est donc préférable d’augmenter immédiatement le débit d’air dans la pièce. Il est également nécessaire de desserrer les vêtements pour réduire les difficultés respiratoires.

Le risque de maladies du système cardiovasculaire, entraînant des douleurs cardiaques, augmente en raison de nombreux facteurs, tels que l'hypercholestérolémie, la glycémie et la pression artérielle. En outre, le tabac, le surpoids, une quantité insuffisante de vitamines et l'activité physique ont des effets néfastes sur le cœur. Il est important de subir périodiquement des examens médicaux afin de détecter à l’avance des maladies dangereuses et de commencer un traitement en temps voulu.