Comment le coeur fait mal: symptômes. Maladies cardiaques: traitement

La douleur thoracique est accompagnée non seulement de maladie cardiaque, mais aussi de pathologies d'origine différente. Ceux-ci peuvent être des blessures, des maladies de la colonne vertébrale, du système respiratoire, du système digestif ou nerveux, etc. Dans tous les cas, seul un médecin à l'aide d'études instrumentales peut le reconnaître.

Premiers signes d'une crise cardiaque

Comme déjà mentionné, le malaise à la poitrine peut avoir différentes causes. Les maladies cardiaques sont déterminées par certains signes caractéristiques. Vous devez savoir que le "noyau" n’éprouve souvent aucun malaise. Dans le même temps, une personne souffrant d'autres pathologies peut se plaindre de la difficulté à respirer, son cœur fait mal. Cependant, ces symptômes n'auront rien à voir avec une maladie cardiaque.

1. Constriction, pression douloureuse derrière le sternum, étendue au dos, au bras, au cou, à la mâchoire, en particulier à gauche. Accompagné d'essoufflement, transpiration, nausée.

2. Les douleurs surviennent après un effort physique ou psychologique, au repos et après la prise de nitroglycérine.

3. La dyspnée survient à l'effort, même avec un travail quotidien pas trop dur, au cours d'un repas, en position couchée. À la veille d'une attaque, une personne peut dormir assise ou souffrir d'insomnie.

4. Une fatigue accrue due au travail normal peut hanter une personne plusieurs mois avant une attaque.

5. Les hommes peuvent souffrir de dysfonction érectile pendant plusieurs années avant de recevoir un diagnostic de maladie coronarienne.

6. L'œdème est l'un des signes caractéristiques d'une insuffisance cardiaque. Au début, ils sont insignifiants, mais deviennent progressivement plus perceptibles, ce qui est particulièrement évident dans les bagues des doigts et des chaussures. Avec l'apparition de l'œdème, vous devez être examiné par un cardiologue ou un thérapeute.

7. L'apnée du sommeil ou un arrêt respiratoire dans un rêve et le ronflement peuvent indiquer une prédisposition à une crise cardiaque.

Comment le coeur fait-il mal? Symptômes de la maladie coronaire

Les signes d'une crise cardiaque peuvent varier. Le tableau clinique classique avec une crise cardiaque se déroule généralement comme suit:

sensation de lourdeur, douleur pressante ou comprimante au centre de la poitrine, derrière le sternum et au bras;

irradiation de la douleur dans le bras gauche, le cou, les dents inférieures, la gorge, le dos;

vertiges, transpiration, peau pâle, nausée et parfois vomissements;

sensation de lourdeur dans l'abdomen, de brûlures dans la poitrine, ressemblant à des brûlures d'estomac;

peur de la mort, anxiété, faiblesse grave;

pouls instable et fréquent.

Une crise cardiaque dure environ une demi-heure, il est impossible de l'arrêter avec de la nitroglycérine.

Maladie coronarienne se manifestant par des accidents vasculaires cérébraux. Dans ce cas, comment le coeur fait-il mal? Les symptômes sont généralement les suivants:

des interruptions dans le travail du coeur;

Au cours de l'ischémie cardiaque, les patients se plaignent de sensations désagréables à la poitrine: pression, lourdeur, débordement, sensation de brûlure. La douleur peut être dans les épaules, l'omoplate, les bras, le cou, la mâchoire inférieure, la gorge. Il survient généralement lors d'un stress physique et émotionnel et s'arrête au repos.

Maladie cardiaque inflammatoire

La douleur est le principal symptôme de la péricardite, ou inflammation de la paroi externe du cœur. Il se fait sentir au milieu de la poitrine, donne parfois dans le dos, le cou, le bras, augmente en avalant, en inspirant, en toussant et en position couchée. En position assise ou en se penchant en avant, il y a un certain soulagement. La respiration du patient est généralement superficielle. En règle générale, il s’agit d’une douleur sourde ou douloureuse dans la région du cœur, mais elle est parfois aiguë et coupante. Lorsque la péricardite est observée température sous-fébrile et rythme cardiaque rapide.

Dans l'inflammation du muscle cardiaque, jusqu'à 90% des patients se plaignent de douleurs. Il s'agit d'une douleur lancinante, pressante ou douloureuse dans la région du cœur, qui ne dépend pas de l'activité physique, mais peut s'intensifier un jour après narguzka. De la nitroglycérine, cela ne passe pas.

Maladies des valves cardiaques

Avec la pathologie valvulaire, les symptômes ne reflètent pas la gravité de la maladie. Une personne peut ne pas se plaindre, mais il est difficile de tomber malade. Les symptômes peuvent être les suivants:

difficulté à respirer, essoufflement pendant les activités quotidiennes et pendant l'exercice, ainsi que couché;

inconfort (lourdeur, pression) dans la poitrine pendant l'exercice, inhalation d'air froid;

vertiges, faiblesse générale;

troubles du rythme: pouls irrégulier, rythme cardiaque rapide, interruptions du travail du cœur.

Dans les maladies des valves, une insuffisance cardiaque peut se développer avec des signes caractéristiques: gonflement des jambes, distension abdominale, prise de poids.

Cardiomyopathie

Presque tous les patients avec ce diagnostic présentent une douleur. Il est particulièrement prononcé dans la cardiomyopathie hypertrophique. La douleur change avec l'évolution de la maladie. Au début, il dure longtemps, sans activité physique, il ne se termine pas par la nitroglycérine, il est localisé à différents endroits. À l’avenir, il existe des douleurs ou des convulsions spontanées après l’activité physique, qui sont stoppées par la nitroglycérine, mais pas toujours. La nature de la douleur est différente. Il a une localisation spécifique ou occupe une grande surface, est présent en permanence ou uniquement sous contrainte, il passe de la nitroglycérine, mais ce n'est pas le cas.

Arythmie

Il existe de nombreux types d’arythmies caractérisées par un trouble du rythme cardiaque. Avec certains d'entre eux, on note des douleurs dans le coeur, qui donnent au côté gauche du corps et au bras.

Malformations cardiaques

Les malformations cardiaques, congénitales ou acquises, peuvent ne pas se manifester au cours des années, mais peuvent être accompagnées de douleur. En règle générale, il s’agit de douleurs constantes au niveau de la douleur, du couteau ou de la coupure, associées à un gonflement des jambes et à une augmentation de la pression artérielle.

Prolapsus de la valve mitrale

La douleur survient généralement dans la partie gauche de la poitrine et n'est pas associée au stress. Il est oppressant, pressant ou douloureux dans la nature et ne passe pas de la nitroglycérine. En outre, des maux de tête nocturnes et matinaux, des étourdissements, des états pré-inconscients, une accélération du rythme cardiaque, une sensation de manque d'air sont possibles.

Sténose aortique

Avec cette pathologie, il se produit une sensation de constriction dans la poitrine, un essoufflement avec effort, une faiblesse musculaire, une fatigue rapide et des battements de coeur. Avec le développement de l'insuffisance coronaire, la dyspnée nocturne, les vertiges, les évanouissements avec un changement brusque de la position du corps, des crises d'asthme cardiaque et d'angine de poitrine sont associées.

Thromboembolie de l'artère pulmonaire

Cette situation dangereuse nécessite une assistance urgente. Une douleur intense au cœur, qui augmente avec l'inhalation, est un signe précoce de l'Î.-P.-É. Contrairement à l'angine de poitrine, la douleur ne rayonne pas vers d'autres endroits. Le patient apparaît peau cyanosée, la pression artérielle diminue fortement, il souffre de grave essoufflement et de palpitations. La nitroglycérine ne va pas aider dans ce cas.

Maladie aortique

La dissection aortique est la douleur douloureuse qui apparaît soudainement dans la poitrine du personnage cambré. Une douleur intense peut entraîner une perte de conscience. Le patient nécessite une attention médicale urgente.

Dans l'anévrisme de l'aorte de la région thoracique, on note des douleurs inexprimées, rarement graves, lancinantes ou douloureuses à la poitrine et au dos. En cas de rupture d'anévrisme, le patient ressent une douleur déchirante intolérable, un choc et le décès sont possibles, s'ils ne sont pas fournis à temps.

Maladie non cardiaque

1. Névralgie intercostale. Il est souvent confondu avec le chagrin d'amour, mais en réalité, il existe des différences significatives. Lorsque névralgie intercostale douleur lancinante, aiguë, aggravée par une respiration profonde et expiration, retournant le torse, mouvements brusques, tousser, rire, éternuer. Elle peut lâcher prise en quelques minutes, mais peut durer plusieurs heures et jours. Une personne indique avec précision le lieu de la douleur, sa localisation est un point situé à gauche ou à droite de la poitrine, entre les côtes. Avec l'angine de poitrine, il brûle, se brise, mais pas forte, ne dépend pas de la position du corps, l'emplacement exact ne peut pas être spécifié, généralement indiqué sur la poitrine entière.

2. Ostéochondrose du thorax et du cou. Il est facilement confondu avec l'angine. Il semble à une personne qu'un cœur lui fait mal, une main engourdie, généralement à gauche, et la zone située entre les omoplates, des douleurs dans le dos, le haut de l'abdomen, augmente avec la respiration et les mouvements. Cela rappelle particulièrement le cœur si cela se produit la nuit, alors que la personne ressent de la peur. La principale différence avec l'angine de poitrine - la nitroglycérine n'aide pas.

4. Violations dans le tractus gastro-intestinal. La douleur causée par des pathologies du système digestif, plus longues que le cœur, accompagnées de nausées, de vomissements, de brûlures d'estomac, dépend de la prise de nourriture. La pancréatite aiguë est parfois confondue avec une crise cardiaque: douleur intense accompagnée de nausées et de vomissements. La douleur dans le spasme de la vésicule biliaire et des conduits peut être administrée au côté gauche de la poitrine. Il semble donc que le cœur fait mal. Que boire pour savoir exactement? Si les antispasmodiques ont aidé, alors des problèmes avec le tube digestif.

5. maladie pulmonaire. Avec la pneumonie, il peut y avoir des douleurs cardiaques. Lorsque la pleurésie survient, la douleur aiguë est limitée et augmente avec la toux et l'inhalation.

Que faire

Vous devez d’abord vous calmer et vous asseoir. La panique ne fera qu'aggraver la situation.

Essayez de changer la position du corps. Si cela devenait plus facile, peut-être que ce n’est pas le cœur qui fait mal. Si la douleur n'a pas reculé, mais continue de croître et est compressive ou oppressante, il est possible qu'il s'agisse d'une angine de poitrine.

Dans la pièce, vous devez ouvrir la fenêtre pour avoir de l'air frais.

Rien ne doit gêner votre respiration, vous devez donc déboutonner votre col ou votre bande jusqu'à la taille.

Mettez un comprimé de nitroglycérine sous la langue. En cas d’angine de poitrine, la douleur devrait rapidement disparaître. Si cela ne s'est pas passé au bout de 15 minutes, prenez une autre pilule et appelez une ambulance. Si c'est une crise cardiaque, la nitroglycérine ne vous aidera pas.

Conclusion

Même si l'attaque a réussi à arrêter, le lendemain, vous devez vous rendre à l'hôpital pour un examen. Et, bien sûr, vous n'avez pas besoin de vous soigner vous-même.

Quels sont les symptômes pour déterminer que cela fait mal au cœur?

Compte tenu de la prévalence bien connue de la pathologie cardiovasculaire, la population est de plus en plus attentive aux sensations subjectives dans la région du cœur. Et pas étonnant: le taux de mortalité par maladie cardiaque est traditionnellement en avance sur toutes les autres causes. Ensuite, nous regardons où se trouve le cœur, à quel point cela fait mal et ce qui peut être confondu avec une douleur cardiaque.

Où est-ce que le coeur fait mal?

Avant de savoir à quel point le cœur fait mal, vous devez vous familiariser avec son anatomie topographique. Contrairement aux stéréotypes, cet organe ne se trouve pas du côté gauche de la poitrine, mais occupe plutôt une position plus médiane. De cet endroit dépend comment et où le coeur fait mal. Il est situé dans le médiastin antérieur, son axe longitudinal est dirigé obliquement et de haut en bas, de droite à gauche. Il comporte trois surfaces, dont les noms reflètent les zones anatomiques avec lesquelles elle est délimitée:

  • surface sterno-costale;
  • surface pulmonaire;
  • surface diaphragmatique.

Le cœur fait mal différemment chez différents patients. L'intensité de la douleur dépend de facteurs congénitaux (par exemple, le seuil de douleur individuel, le nombre de certains types de récepteurs de la douleur) et acquis (par exemple, la présence de maladies primaires du système nerveux central et périphérique, le diabète sucré).

Les douleurs cardiaques peuvent également varier. Nous devons également rappeler les patients atteints de dextracardie, lorsque le cœur est dans une position opposée du miroir par rapport à la normale, orientée vers la gauche. Dans ce cas, la nature et le lieu de la douleur changent.

Comment déterminer ce qui fait mal au coeur dans ce cas? Il est nécessaire de consulter un thérapeute avec des mesures de diagnostic bien pensées, car ces cas sont rares et peuvent cacher d’autres maladies. Il est nécessaire de tenir compte à la fois des maux de cœur et des signes qui, semble-t-il, n’ont rien à voir avec cela.

Quels sont les symptômes de la douleur cardiaque?

Lorsqu'un patient a des antécédents d'hypertension artérielle, d'athérosclérose, de maladie cardiaque ischémique, de cardiomyopathie ou d'une autre maladie cardiaque, le risque de maladie cardiaque en tant que cause fondamentale de la douleur thoracique augmente. Les maladies cardiaques, dans lesquelles on peut être malade à la poitrine, diffèrent par la pathogenèse et le type de sensations douloureuses. Mais comment savez-vous que le cœur fait mal parmi ces maladies?

Des caractéristiques connues parlent de la manière de reconnaître une douleur dans le cœur:

Le cœur peut avoir mal à un endroit donné, ce qui se produit lors de maladies du système nerveux et de cardioneurose. Mais le syndrome de la douleur peut aussi avoir un caractère diffus, ce qui est observé dans les maladies inflammatoires, par exemple, la myocardite, la pancardite d'étiologie différente.

La nature de la douleur dans le cœur peut également varier. Certains patients décrivent la douleur comme étant une douleur, une traction, une pression, qui est observée dans les maladies cardiaques inflammatoires, ou une sensation de brûlure et insupportable, caractéristique de l'angine de poitrine et de l'infarctus du myocarde.

Cela peut faire mal avec plus ou moins de gravité. En pathologie ischémique aiguë, la douleur est très intense et la localisation de la douleur est le plus souvent rétrosternale. Parallèlement, lors de neuropathies chez des patients atteints de diabète sucré, on observe un infarctus du myocarde sans douleur, ce qui entraîne un diagnostic tardif et un traitement retardé, dont l'effet diminue avec le temps.

  • La relation entre l'apparition de la douleur et des facteurs externes

Parfois, il y a un lien entre certaines actions et l'apparition de la douleur. Par exemple, avec une angine de poitrine stable, la tension dans la poitrine commence à être douloureuse pendant l'exercice ou dans une situation stressante.

En cas de troubles ischémiques, une douleur est donnée à l'épaule gauche, à l'omoplate, au bras et au côté gauche du cou, mais les sites d'irradiation droit et moyen sont notés.

Localisation de la douleur lors d'une crise cardiaque

Comment déterminer la douleur cardiaque?

Mais comment comprendre que le cœur fait mal et pas un autre organe? De nombreux patients ont tendance à interpréter toute sensibilité de la poitrine comme un cœur, mais ce n'est pas toujours vrai. Il peut être douloureux à la poitrine en raison d'une pathologie cardiaque ou de maladies des systèmes respiratoire, musculo-squelettique, digestif et nerveux. Dans le cas où le coeur fait mal, quels symptômes peuvent aider à s'orienter?

Les points saillants suivants donneront un aperçu de la façon de déterminer la douleur au cœur:

  • la douleur est apparue pendant ou après l'exercice;
  • il provenait d'un stress émotionnel;
  • le syndrome douloureux ne change pas avec les mouvements respiratoires, la position du corps change;
  • douleur passée après la prise de nitroglycérine;
  • il est très prononcé et s'accompagne d'un sentiment d'anxiété, de peur de la mort;
  • la pression artérielle est modifiée (elle peut augmenter et diminuer);
  • douleur associée aux arythmies cardiaques.

Comment distinguer le mal de cœur de la douleur névralgique?

Comment comprendre que ça fait mal au cœur et ne pas confondre la douleur avec neurogène? Avec le pincement des nerfs intercostaux, une névralgie peut survenir. Ensuite, la douleur dans le cœur, telle qu'elle se manifeste par une névralgie intercostale, n'est pas cardiaque, mais est causée par l'ostéochondrose de la colonne vertébrale thoracique, dans laquelle les nerfs intercostaux peuvent être comprimés et irrités.

Des antécédents de modifications dystrophiques de la colonne vertébrale augmentent le risque de névralgie.

Comment distinguer la douleur au coeur de la névralgie intercostale?

  • augmentation de la toux, des éternuements, des mouvements respiratoires, des changements de la position du corps;
  • une irradiation dans différentes zones de la poitrine le long du nerf est possible;
  • respiration douce et superficielle dont la fréquence augmente progressivement.

Une telle douleur disparaît généralement d'elle-même et ne nécessite pas de correction médicale. Toutefois, en cas de crises prolongées, de myorelaxants, de médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens sont utilisés pour soulager la douleur.

Comment distinguer les maux de coeur ou d'estomac?

La proximité anatomique et l'innervation associée justifient la nécessité d'un diagnostic différentiel entre la pathologie cardiaque et les maladies du tractus gastro-intestinal, en particulier de ses parties supérieures. La question de savoir comment déterminer si le cœur ou l’estomac font mal reste ouverte.

Douleur caractéristique d'origine gastrique:

  • la localisation la plus fréquente est la région épigastrique, mais des variations sont possibles en raison de caractéristiques anatomiques individuelles;
  • avec la pathologie de l'estomac, on note souvent des sensations douloureuses liées à la prise de nourriture;
  • en cas d'ulcère gastrique, la douleur survient environ 1 heure après avoir mangé;
  • la prise d'anti-inflammatoires non stéroïdiens peut non seulement ne pas arrêter la douleur, mais aussi en aggraver;
  • l’estomac cesse de faire mal lorsqu’on utilise des antiacides.

Vidéo utile

Dans la vidéo suivante, vous pouvez en apprendre davantage sur les premiers signes d'une crise cardiaque:

Comment distinguer les douleurs cardiaques des douleurs non cardiaques?

Les maladies cardiovasculaires sont l’une des principales causes de décès: plus de la moitié des personnes décédées de causes naturelles en deviennent victimes.

Leur développement dépend de nombreux facteurs, allant des pathologies congénitales à l’aboutissement du stress et à un mode de vie anormal. L'un des premiers symptômes est la douleur cardiaque.

Toutefois, douleurs thoraciques ne signifient pas toujours des problèmes cardiaques: des problèmes similaires avec la colonne vertébrale, les organes respiratoires, le tube digestif, des troubles neurologiques.

Comment le mal de coeur dans diverses maladies, sur quels motifs peut-on distinguer la douleur cardiaque de la douleur autre que du coeur, et que faire en cas de douleur cardiaque soudaine?

Symptômes de douleur cardiaque

Les premiers signes d'une maladie grave ne sont pas toujours prononcés. Dans de nombreux cas, le cœur ne gêne pratiquement pas une personne pendant des années, parfois avec des douleurs ou tous les jours, se rappelle d’autres sensations désagréables, telles que froid, lourdeur, sensation de pincement à la poitrine.

Une visite chez un cardiologue afin de vérifier si le système cardiovasculaire présente de graves irrégularités est nécessaire si vous observez les symptômes suivants en vous-même:

  • Après un effort physique ou en cas de surmenage nerveux à la poitrine, il tire, écrase ou brûle, et la colite est nauséeuse;
  • En mangeant, en marchant, en riant, l’essoufflement commence au premier regard;
  • Il y a une fatigue accrue;
  • Dysfonction érectile chez les hommes;
  • Engourdissement des extrémités, bleu à la base des ongles;
  • Le ronflement et l'apnée du sommeil, en particulier en position couchée;
  • Œdème, en particulier œdème des pieds et des mains. Au début, ils ne se remarquent que par des signes indirects: les chaussures commencent à se presser, les bagues se coupent aux doigts. Mais même un œdème mineur est un symptôme très grave, parlant de troubles circulatoires.
Vasospasme

Une visite chez un cardiologue, le diagnostic correct et le traitement prescrit en temps opportun peuvent sauver la vie du patient.

Causes de la douleur thoracique associée au coeur

Pas toutes les douleurs sur le côté gauche de la poitrine - coeur.

Les causes cardiaques les plus courantes peuvent être divisées en plusieurs groupes:

Pourquoi et comment le coeur fait-il mal et que faire pour éliminer la douleur?

Le cœur est l'un des organes les plus importants du corps humain. Il n’est donc pas étonnant qu’on l’appelle couramment le «moteur», qui fournit à tous les organes et systèmes les nutriments et l’oxygène nécessaires à l’activité cellulaire. Pour mener une vie longue et épanouissante, vous devez surveiller de près la santé de votre cœur.

Mais, malheureusement, cet organe échoue souvent pour de nombreuses personnes, ce qui peut avoir des conséquences très graves. Le premier signe de ces troubles est une douleur au sternum. Bien que la cause de la douleur cardiaque ne soit pas toujours le cœur, il faut donc pouvoir la distinguer des autres sensations de douleur. Quand une personne est confrontée à un tel problème, elle se pose des questions tout à fait légitimes: pourquoi est-ce arrivé et comment surmonter la maladie? Dans cet article, nous allons répondre à cette question.

Localisation et types de chagrin d'amour

Beaucoup de gens, en particulier les jeunes, prennent rarement au sérieux la possibilité de problèmes cardiaques, considérant que c'est le cas des personnes âgées. En règle générale, seule une douleur aiguë les fait réfléchir. Avec une visite opportune dans un établissement médical, de nombreuses complications peuvent être évitées.

Dans le corps humain, tous les organes internes sont étroitement liés. Pour savoir exactement ce qui fait mal au cœur, vous devez vous rendre chez le médecin et vous faire tester. La douleur thoracique peut non seulement causer une maladie cardiaque. Il existe différents types de telles sensations dans la poitrine:

  • pleurnicher
  • picotements;
  • tirez;
  • couper
  • presser;
  • donner dans la main ou sous l'omoplate.

Alors comment comprendre la raison? Si la douleur fait mal et ne disparaît pas pendant une longue période, elle peut alors causer une cardioneurose ou une dépression nerveuse. Lors de situations stressantes, cela ne peut que s'intensifier. Lorsque la douleur est douloureuse, avec des picotements, il est probable que le muscle cardiaque soit enflammé. Des symptômes similaires provoquent souvent l'épuisement physique.

Maladie cardiaque et ses symptômes

En termes de fréquence des plaintes, les douleurs cardiaques occupent le deuxième rang après le mal de tête. Plus récemment, presque toute gêne interne du côté gauche de la poitrine a été diagnostiquée comme une pathologie cardiaque nécessitant un traitement par des médicaments cardiovasculaires. La médecine moderne a établi que des symptômes similaires se manifestent dans les pathologies cardiologiques et non cardiologiques. Les premiers sont:

L'ischémie C'est elle qui provoque le plus souvent des douleurs cardiaques, ce qui donne à la main gauche. Cela comprend un certain nombre de maladies, dont la plus importante est l’angine de poitrine.

Une personne a des sensations douloureuses du côté gauche de la poitrine et une anxiété qui augmente avec la douleur. Cette pathologie peut être causée par des situations stressantes, un traumatisme psychologique ou un surmenage physique. L'attaque ne dure généralement pas plus de 10 minutes et peut être arrêtée en ingérant de la nitroglycérine.

Myocardite Au cours de cette maladie, le tissu myocardique est enflammé. La myocardite est de plusieurs types, mais ils présentent tous des symptômes similaires:

  • palpitations cardiaques;
  • transpiration excessive;
  • fatigue même après un léger effort;
  • nervosité (sautes d'humeur, insomnie);
  • faiblesse et essoufflement;
  • douleur intense s'étendant à la partie supérieure du membre gauche;
  • la température peut atteindre 39 ° C. En règle générale, on observe d’abord divers troubles nerveux, puis une douleur croissante. Après cela, même le patient physiquement insoluble commence à souffrir d'essoufflement, ressent un rythme cardiaque soutenu et une arythmie.

Infarctus du myocarde. Si l'angine de poitrine ne peut pas être arrêtée en 30 minutes, les cellules cardiaques commencent à mourir, entraînant une crise cardiaque. Cette maladie est très dangereuse car elle a un effet irréversible sur les cellules du muscle cardiaque. Les symptômes ici sont assez prononcés:

  • la douleur compressive apparaît;
  • membre gauche engourdi;
  • la douleur s'étend à tout le bras;
  • il y a anxiété et peur de la mort. Déterminer qu'il s'agit d'une crise cardiaque peut se produire lorsque le patient ne va pas mieux après avoir pris de la nitroglycérine. Il est souvent impossible d'arrêter lui-même de telles attaques. C'est pourquoi, dès les premiers symptômes, vous devez immédiatement consulter un médecin ou appeler une ambulance.

Causes non cardiologiques

La douleur qui se produit dans la région thoracique ne signifie pas toujours que c'est le cœur qui est concerné. Il peut apparaître à la suite du développement:

  • ostéochondrose;
  • névralgie;
  • cardialgie psychogène.

Ces cas sont diagnostiqués par des médecins qualifiés après un examen médical, lorsqu'une personne se plaint de douleurs au coeur.

Ostéochondrose

Les symptômes de l'ostéochondrose de la colonne cervico-thoracique se manifestent par diverses douleurs sourdes dans le haut du corps et les épaules. Parfois, la chair de poule et les membres deviennent engourdis. Une particularité de cette maladie est la douleur du soir causée par la compression des nerfs et des vaisseaux sanguins entre les vertèbres pendant la journée.

Mais ici, lors du diagnostic, le médecin ne peut pas compter uniquement sur les sensations décrites par le patient. Il est nécessaire de procéder à un examen spécial de la partie cervico-thoracique, qui comprend les procédures suivantes:

  • Radiographie
  • tomodensitométrie (CT);
  • imagerie par résonance magnétique (IRM).

Névralgie

L'atteinte des nerfs périphériques peut entraîner une gêne dans la région du cœur. La névralgie intercostale se manifeste par une forte sensation de brûlure dans la poitrine. Habituellement, cette pathologie apparaît chez les personnes de plus de 40 ans. Les médicaments pour le coeur ne vont pas aider ici. La violation peut se développer avec:

  • augmentation des charges physiques;
  • serrage des nerfs entre les vertèbres;
  • intoxication;
  • l'hypothermie;
  • infections virales.

Il n'y a pas d'augmentation notable de la température. Pour faciliter le diagnostic au médecin, le patient doit raconter en détail ce qui s'est passé avant la première attaque.

Cardialgie psychogène

Parfois, les gens, craignant une crise cardiaque, commencent à être très inquiets. Il y a même une phobie. En médecine, on parle de «syndrome cardiophobe», caractérisé par de fréquentes plaintes de douleurs cardiaques, qui passent sur le membre gauche. Et leur description est différente à chaque fois.

Caractéristiques du syndrome cardiophobe

Médicaments cardiologiques standard telles douleurs ne sont pas supprimés. En fait, il s’agit souvent d’un problème psychogène causé par:

  • anxiété et peur;
  • situations stressantes;
  • dysfonctionnement du système nerveux central;
  • être dans un état de surmenage nerveux.

Caractéristiques du développement chez les hommes et les femmes

Le corps masculin et féminin, en plus des caractéristiques sexuelles, présente d'autres différences, de sorte que la maladie peut se manifester de différentes manières. Par exemple, la coronaropathie a longtemps été considérée comme une pathologie principalement masculine. Les hommes ont un caractère plus agressif et dur, souffrent souvent de maladies du foie et du tractus gastro-intestinal. Et c'est un facteur de risque.

Une perturbation du métabolisme lipidique due à des problèmes d'estomac provoque une accumulation de cholestérol sur les parois des vaisseaux sanguins, ce qui entraîne des problèmes de circulation sanguine. En outre, les hommes ont plus de globules rouges dans le sang qui augmentent les taux d'hémoglobine et le sang lui-même devient plus visqueux. Tout cela est souvent la cause de la coronaropathie.

Facteurs de risque de coronaropathie

Selon les statistiques, les femmes se plaignent moins souvent et à un âge plus avancé que les hommes de douleurs au coeur. Cela s'explique par le fait qu'après la ménopause, le corps de la femme commence à sécréter beaucoup moins d'œstrogène, régulant le muscle lisse et responsable du contenu du fluide tissulaire.

On peut réduire le risque de maladie cardiaque en suivant un traitement hormonal substitutif. En outre, les femmes ont souvent des vaisseaux sanguins plus petits, de sorte que plus souvent que les hommes souffrent de thrombose et d'autres maladies entraînant le blocage des vaisseaux sanguins.

Diagnostics

Afin de déterminer correctement la maladie lorsque de telles douleurs apparaissent et de recevoir un traitement efficace, vous devez d'abord consulter le médecin.

Immédiatement commencer à boire des médicaments cardiaques n'est pas recommandé. Une exception est la situation si l'hypertension a déjà été établie.

Dans ce cas, vous devez prendre les médicaments à action rapide recommandés par votre médecin pour éviter une attaque.

Au premier stade du diagnostic, il est très important que le médecin obtienne le plus d'informations possible du patient sur sa douleur. Il prend en compte:

  • dans quelles circonstances la douleur est apparue;
  • la nature de la douleur;
  • combien de temps dure;
  • puis cesser.

Guidé par ces informations, le médecin peut établir un diagnostic et prescrire un traitement. Cependant, certaines maladies cardiaques ne peuvent être détectées qu'après avoir passé des tests et subi certaines procédures.

Événements médicaux

Lorsque des douleurs dans le coeur sont tenues diverses mesures thérapeutiques. Il est conseillé de les prescrire par un médecin. Vous pouvez donc réagir rapidement à une maladie dangereuse ou vous assurer qu'elle n'est pas présente.

Premiers secours

La cardiologie est très grave. Par conséquent, les premiers secours doivent parfois être fournis immédiatement avant l'arrivée des médecins. Que faire dans cette situation? Il est recommandé de procéder comme suit:

  1. Enlevez les vêtements serrés à la poitrine.
  2. Fournir un accès à la salle d'air.
  3. Prenez une posture confortable sur un canapé plat ou un lit.
  4. Mettez à côté d'ammoniac en cas d'évanouissement.

Mémo pour les premiers secours en cas de crise cardiaque

De même, vous pouvez aider une autre personne. Si vous parveniez à vous en débarrasser vous-même, il serait préférable de ne pas refuser d'autres soins médicaux.

Il est déconseillé d'expérimenter indépendamment des médicaments inconnus. Surtout qu'il y en a beaucoup sur le marché maintenant. Dans cette affaire, il est préférable de se confier à votre médecin. Ici, l’essentiel est d’identifier correctement la maladie et de prendre ensuite le médicament approprié:

  1. Si vous suspectez une crise cardiaque ou développez une crise d'angine, buvez de l'aspirine et de la nitroglycérine.
  2. Pour les névralgies, buvez Analgin ou Valocordin (Agripaume ou Valériane).
  3. Lorsque la tachycardie peut prendre Anaprilin.
  4. Si l'ostéochondrose provoque une crise, vous pouvez prendre des analgésiques (Solpadein, Nise).

Phytothérapie

Certaines personnes croient qu'il est préférable de traiter les maladies du coeur avec des herbes. Il existe plusieurs recettes populaires éprouvées:

  • En cas de rythme cardiaque lent, versez 20 ml d’eau bouillie dans 20 ml d’achillée millefeuille et faites cuire au moins 5 minutes. Ensuite, laissez le bouillon reposer et buvez 1 c. cuillère 3 fois par jour.
  • Lorsque les palpitations cardiaques aideront la valériane sous forme de teinture ou de décoction de la racine.
  • Vous pouvez toujours faire un outil avec des navets. Versez deux cuillères à soupe de légumes-racines avec une tasse d'eau chaude, amenez à ébullition et laissez mijoter 25 minutes. Puis égouttez, divisez en 4 portions et consommez pendant la journée.
  • Les gens croyaient que l'arythmie et la maladie coronarienne pouvaient être guéries par une décoction de bruyère. Versez un verre d'eau bouillante dans un bol avec 25 g d'herbe et laissez bouillir pendant 8 minutes à feu doux. Ensuite, laissez le bouillon reposer pendant une journée dans un endroit chaud. Prendre quotidiennement 60 à 70 ml, en ajoutant au thé.

Prévention

Les maladies associées au système cardio-vasculaire peuvent se développer pendant un temps assez long, presque asymptomatique. Pour prévenir leur apparition, une prophylaxie cardiaque et vasculaire est nécessaire. Maintenir un mode de vie sain permet d'éviter de nombreux problèmes de santé. Ici c'est important:

  • arrêter de fumer;
  • faire de l'exercice régulièrement;
  • n'abusez pas du café et de l'alcool;
  • prévenir l'apparition de l'excès de poids;
  • manger sainement et équilibré;
  • subir un examen de routine par le médecin traitant;

De tout ce qui précède, nous pouvons conclure que pour déterminer le type de pathologie cardiaque, il est important de savoir de quel type de douleur il existe et dans quelle zone du sternum elles sont localisées. Ils peuvent avoir une cause non cardiologique. En outre, ne paniquez pas et essayez de vous soigner vous-même. Des médicaments incontrôlés ne peuvent qu'aggraver le problème et causer des dommages supplémentaires à la santé.

Comment distinguer les maladies cardiaques des autres

De nombreuses personnes souffrent de douleurs à la poitrine, pas nécessairement à cause d'une maladie cardiaque. Cela est souvent dû à une autre maladie. Si le cœur a mal, il peut être causé par des maladies du système musculo-squelettique, respiratoires, digestives et autres. Cependant, seul un médecin peut établir un diagnostic précis après avoir examiné le patient.

Mais toute personne ayant connu ces symptômes doit savoir si son cœur a mal quoi faire et comment reconnaître qu’il s’agit bien d’une maladie cardiaque. Il est nécessaire de savoir qu'en cas de pathologies graves, consulter un spécialiste rapidement. Les symptômes de la maladie peuvent être différents, vous devez apprendre à les reconnaître. La chose la plus importante est de distinguer les douleurs cardiaques des douleurs non cardiaques. Pour ce faire, vous devez savoir quelle est la durée et l'intensité de l'attaque. En outre, il est souhaitable de disposer d'informations sur d'autres maladies dont les symptômes sont similaires à ceux du coeur.

Les premiers symptômes d'une crise cardiaque

Une gêne thoracique peut apparaître pour diverses raisons. Pour comprendre ce qui fait mal au cœur, il est conseillé de connaître quelques symptômes caractéristiques. Les attaques ne sont pas toujours accompagnées de sensations désagréables. Dans le même temps, les personnes atteintes d'autres maladies se plaignent du fait qu'il leur est difficile de respirer, cela fait mal au côté gauche de la poitrine. Mais tout cela n’est pas une conséquence de maladies cardiaques.

Les premiers signes qui indiquent que le travail du moteur du corps humain est brisé apparaissent le plus souvent pendant plusieurs mois, voire des années avant la première attaque. Par conséquent, tout le monde devrait savoir comment et où le cœur fait mal. Les premiers signes de la maladie, qui devraient alerter, sont:

  1. Sensation douloureuse derrière les côtes. Ils donnent dans le dos, le bras, le cou, les dents. Le côté gauche est le plus souvent touché. En même temps, il y a essoufflement, nausée, transpiration excessive.
  2. Malaise après une activité physique, stress, qui disparaît après un repos ou des comprimés de nitroglycérine.
  3. La dyspnée apparaît même avec un effort modéré, un travail simple, en mangeant et même en position couchée. Avant de commencer l'attaque, le patient peut être endormi ou souffrir d'insomnie.
  4. Une fatigue intense liée aux choses habituelles peut commencer bien avant la première attaque.
  5. Chez l'homme, la dysfonction érectile se développe parfois plusieurs années avant qu'un diagnostic de maladie coronarienne ne soit diagnostiqué.
  6. Puffiness Ce symptôme est considéré comme la preuve la plus élémentaire d’altération de la performance cardiaque. Au début, les œdèmes sont presque imperceptibles, avec le temps, ils deviennent plus nombreux. Cela se remarque lorsqu'une personne retire ses chaussures ou ses bagues de ses doigts. Si un gonflement est observé, vous devriez consulter un spécialiste et être examiné.
  7. Cesser de respirer pendant une nuit de sommeil, ainsi que de ronfler. Ces signes indiquent une prédisposition à une crise cardiaque.

Signes de maladie coronaire

1. Infarctus du myocarde

Les crises cardiaques peuvent survenir différemment et la façon dont le cœur fait mal, les symptômes chez les femmes et les hommes dans différentes situations peuvent être différents Dans le cas de l'infarctus du myocarde, tout se passe comme ceci:

  • Il y a une sensation de lourdeur, de douleur dans la partie centrale de la poitrine, du bras.
  • La gêne s'étend au bras gauche, au cou, à la gorge et à la mâchoire inférieure.
  • Étourdi, transpiration, peau plus pâle, nausée.
  • Dans l'estomac, il y a une sensation de lourdeur, dans la poitrine, il brûle.
  • Anxiété, faiblesse.
  • Pouls rapide.

Le déroulement d'une crise cardiaque peut être différent. Les signes sont parfois complètement absents. Parfois, le patient dit qu'il ressent une gêne dans la poitrine, parfois, il n'y a pas de tels symptômes et le processus peut être sans douleur. Signes de crise cardiaque étendue: essoufflement, lèvre bleue, etc. très semblable aux symptômes de l'insuffisance cardiaque aiguë.

La durée d'une telle attaque est d'environ trente minutes. La nitroglycérine n'aide pas du tout.

La manifestation principale de la maladie coronarienne - les attaques d'angine. Lorsque cela se produit, la douleur au coeur, les symptômes chez les femmes et les hommes sont les mêmes. Parmi eux:

  • palpitations cardiaques;
  • essoufflement;
  • troubles du coeur;
  • pouls irrégulier;
  • étourdi, nauséeux;
  • faiblesse, transpiration.

Chez les patients atteints de maladie coronarienne, ils disent avoir une pression dans la poitrine qui pique et écrase. Il y a un sentiment de débordement. Souvent, la gêne est transmise au bras, au cou et à la gorge. Le plus souvent, observé avec une activité physique, le stress et s'arrêter quand une personne est au repos.

Avec l'angine de poitrine, des douleurs dans le cœur, dont les causes sont différentes, apparaissent à tout moment, même la nuit. Cette forme est considérée comme défavorable.

Cardiopathie inflammatoire

La péricardite est une inflammation de la membrane cardiaque externe, dont le symptôme principal est une douleur sourde dans la région du cœur. Il fait généralement mal au centre de la poitrine et, dans certains cas, donne au bras, au dos, au cou. En avalant, en toussant, etc. l'inconfort augmente. S'allonger devient pire, mieux assis. Bien que la nature de la douleur soit généralement sourde et douloureuse, elle est parfois aiguë. La péricardite est également caractérisée par des palpitations.

L'inflammation du myocarde est l'une des raisons pour lesquelles le cœur fait mal, environ 90% des personnes se plaignent de ce problème. Sa forme peut être différente, il apparaît indépendamment de l'effort physique, mais après un certain temps, il peut devenir plus fort. La nitroglycérine n'aide pas.

Maladie valvulaire

Si une maladie valvulaire est présente, sa gravité ne peut pas être jugée par les symptômes. Le patient ne peut se plaindre de rien et être en même temps dans un état grave. Principaux symptômes:

  • L'essoufflement, qui est observé non seulement sous une charge élevée, mais même dans les cas les plus usuels et en position couchée;
  • Inconfort dans la poitrine pendant l'exercice, respirer l'air froid;
  • Faiblesse, vertiges;
  • Trouble du rythme cardiaque. Ceci, en particulier, pouls irrégulier, rythme cardiaque rapide, fonction cardiaque irrégulière.

Cette pathologie conduit souvent à une insuffisance cardiaque. Puis les symptômes suivants apparaissent: les jambes gonflent, le Zhiaot gonfle, le poids augmente.

Presque toutes les personnes atteintes d'une telle pathologie se plaignent de douleur. Avec le développement de la maladie, le cœur a mal, les symptômes changent. Au début, la douleur est longue, ne dépend pas de l'activité physique, la nitroglycérine n'aide pas. Se sent à divers endroits. En outre, il est spontané ou paroxystique après l'exercice et passe le plus souvent après la prise d'un comprimé de nitroglycérine. Son personnage est différent, sa localisation est précise, mais parfois elle s’étend sur une grande surface. La nitroglycérine n'aide pas toujours.

Il existe plusieurs types d'arythmie. Ils sont caractérisés par des changements de fréquence cardiaque. Il y a plusieurs types de maux dans lesquels il y a des douleurs cardiaques marquées, donnant à la main gauche.

Ces maladies peuvent être acquises ou héritées. Pendant longtemps, ils ne peuvent pas parler d'eux-mêmes. Parfois, le cœur fait mal, que faire, devrait inciter le médecin. Cette douleur est généralement douloureuse, coupante ou poignardée. Accompagné de surpression.

Prolapsus de la valve mitrale

La douleur douloureuse ou oppressante qui apparaît à gauche n'est pas causée par une activité physique. Ils ne s'arrêtent pas après avoir pris de la nitroglycérine. En outre, des vertiges, des battements de coeur rapides, des maux de tête peuvent survenir matin et soir. Essoufflement possible, état faible.

Avec une maladie similaire, il y a une sensation de pression dans la poitrine. Il y a un rythme cardiaque fort, une faiblesse, de la fatigue, un essoufflement lors d'une activité physique. Au fil du temps, essoufflement pendant la nuit, vertiges. Si vous changez soudainement la position du corps, des évanouissements peuvent survenir. Les crises d'asthme et d'angine sont possibles.

Thromboembolie de l'artère pulmonaire

Il s'agit d'une condition très grave dans laquelle des soins d'urgence sont nécessaires. Le premier signe de la maladie est une douleur lancinante dans la région du cœur, qui se renforce avec l'inspiration et n'est pas administrée ailleurs. Le patient tourne la peau bleue, diminue la pression artérielle, essoufflement, palpitations cardiaques. La nitroglycérine ne fonctionne pas.

Une dissection aortique résulte d'une sensation de cambrure soudaine et très forte dans la poitrine. Ils sont parfois si douloureux qu'une personne peut perdre connaissance. Le patient a besoin de soins médicaux d'urgence.

S'il y a un anévrisme de l'aorte, on observe une douleur au cœur ou une douleur lancinante, ce qui devrait être fait par un spécialiste. Si l'anévrisme se rompt, la douleur devient insupportable. Si vous n'agissez pas, cela peut être fatal.

1) Névralgie intercostale. Beaucoup de gens qui ressentent une douleur similaire dans la région du cœur la prennent pour le cœur. Cependant, en réalité, ils sont différents. Lorsque la douleur névralgie est aiguë, la nature poignante. Ils sont aggravés par la toux, la respiration profonde, les angles vifs du corps, etc. Cela peut passer très vite, parfois la douleur dure plusieurs heures. Le patient peut localiser l’inconfort, il se situe entre les côtes droites. Dans le cas de l'angine de poitrine, une personne ressent une sensation de brûlure et de craquelure qui ne disparaît pas avec un changement de la position du corps. L'emplacement exact est impossible à déterminer.

2) Ostéochondrose. Cette maladie est assez simple à prendre pour l'angine de poitrine. Une personne est sûre que son cœur lui fait mal, les symptômes sont les suivants: son bras gauche est engourdi, cela devient plus douloureux lorsqu’il se déplace. Surtout tout cela ressemble à de l'angine quand une attaque se produit pendant une nuit de sommeil. La principale différence est que la nitroglycérine ne fonctionne pas.

3) Maladies du système nerveux central. Dans une telle situation, les patients se plaignent souvent. Cependant, les symptômes sont différents. Cela peut être une douleur régulière, à court terme, aiguë ou douloureuse dans la région du cœur. En règle générale, les névroses se caractérisent par divers troubles du système autonome. Une personne peut ressentir un sentiment d'anxiété, elle développe une insomnie ou, au contraire, une somnolence accrue. Mes mains sont froides ou froides, ma tête commence à faire mal, beaucoup plus. Souvent, les patients souffrant de névrose se plaignent des nombreux symptômes qui ne sont pas réellement ressentis. Et les "noyaux" partagent très discrètement leurs sentiments. Il est parfois difficile de comprendre qu'un patient soit atteint de coronaropathie ou de névrose cardiaque, car le cardiogramme ne montre aucun changement.

4) Violations du tractus gastro-intestinal. Cependant, dans ce cas, les symptômes de la douleur cardiaque sont quelque peu différents. Ils durent plus longtemps, quand la personne est malade, elle se déchire et a des brûlures d'estomac. L'intensité est due à la consommation de nourriture. Les symptômes de la pancréatite aiguë ressemblent souvent à ceux de l'infarctus du myocarde. Parfois, des exacerbations de maladies de la vésicule biliaire sont données sur le côté gauche de la poitrine et il semble que le cœur soit douloureux. Pour comprendre le problème, prenez des antispasmodiques. Si le soulagement est venu, cela signifie que le patient a des maladies gastro-intestinales.

5) Maladie pulmonaire. La douleur, semblable au coeur, apparaît parfois avec la pneumonie. Cela peut être avec une pleurésie. Mais dans ce cas, la douleur est aiguë, aggravée par l'inhalation et la toux.

Chaque personne qui ressent une douleur à la poitrine pense quoi faire ensuite. Si l'on suppose que le cœur fait mal, il est nécessaire de prendre des mesures urgentes. Après tout, la cause peut être grave, en particulier un infarctus du myocarde ou une crise d’angine de poitrine. Par conséquent, vous devez procéder comme suit:

  • Calme-toi et assieds-toi. La condition stressante ne fera qu'aggraver la situation.
  • Nous devons essayer de prendre une position différente. S'il y a un soulagement après cela, il est possible que la raison en soit différente. Si la douleur augmente, il y a une douleur pressante dans le cœur, il y a un risque qu'il s'agisse d'une angine.
  • Il est recommandé d'ouvrir l'accès à l'air frais et d'ouvrir la fenêtre.
  • Pour respirer n'a pas été contraint, vous devez rendre les vêtements plus souples, déboutonner le col
  • Si vous soupçonnez une angine de poitrine, vous devez prendre un comprimé de nitroglycérine et le mettre sous votre langue. Si le soulagement n'arrive pas dans un quart d'heure, vous devez prendre une autre pilule. Vous devriez appeler et appeler les soins d'urgence. Avec une crise cardiaque, le médicament ne fonctionne pas.

Si même la douleur dans la région du coeur, les raisons pour lesquelles le spécialiste doit établir, est passée, vous devriez bientôt aller à l'hôpital et être examiné. L'automédication est inacceptable.

À Nizhny Novgorod, vous pouvez vous soumettre à un examen préventif au "Road Clinical Hospital", où travaillent des professionnels.

Comment savoir ce qui fait mal au coeur - les symptômes et les premiers signes de la maladie

Selon le Dr David Maydalani, de la clinique de santé, il existe cinq symptômes d’un cœur douloureux dont vous devez prendre note et consulter immédiatement un médecin si vous les ressentez.

5 signes de mauvaise santé cardiaque qui ne peuvent pas être ignorés

1. Battement de coeur anormal

Aussi connu dans le monde médical comme «arythmie», cela ne signifie pas nécessairement que votre cœur bat trop vite ou trop lentement.

Cela peut sembler une grève manquée, une grève supplémentaire, une sorte de «tremblement», «tachycardie» - battre trop vite ou «bradycardie» - battre trop lentement. Ou bien, il peut ne présenter aucun symptôme, étant une arythmie «silencieuse». Ils peuvent être graves ou inoffensifs, il est donc préférable de faire preuve de prudence et de consulter votre médecin.

Symptômes du rythme cardiaque anormal:

Il ne peut y avoir aucun symptôme s'il s'agit d'une arythmie "silencieuse".

  • Palpitations - sauts ou coups supplémentaires, flottement ou "pantoufles"
  • Coup de poing dans la poitrine
  • Vertige
  • Faible
  • Respiration confuse
  • Douleur à la poitrine ou resserrement
  • Se sentir fatigué - faible ou fatigué.

Si vous avez un rythme cardiaque anormal, arrêtez:

  • Effectuer certaines actions qui affectent le plus souvent une plainte
  • Fumer si oui
  • Consommation excessive d'alcool. Un verre par jour pour les femmes, deux par jour pour les hommes.
  • Consommation excessive de caféine
  • Prenez des médicaments contre la toux qui contiennent des stimulants. Demandez toujours conseil à votre médecin pour savoir quel médicament vous convient le mieux.

2. douleur à la poitrine

La douleur thoracique peut être causée par une douleur musculaire, voire par une crise cardiaque, et ne doit jamais être ignorée. Cependant, ce n'est peut-être pas ce que le cœur cause à cet inconfort. Comme le cœur, la douleur peut être provoquée par les muscles de la zone touchée, les poumons, l'œsophage, les nerfs ou les côtes, y compris le thorax. Les types de douleur thoracique, tels que décrits dans WebMD, incluent: aiguë, sourde, brûlante, douloureuse, piquée ou une sensation de pincement.

Symptômes à prendre en compte en plus des douleurs à la poitrine:

  • Étourdissements, nausée, accélération du rythme cardiaque ou de la respiration, confusion, teint gris ou transpiration excessive
  • La douleur se propage à la mâchoire, au bras gauche ou au dos.
  • Sensation soudaine de pression ou d'écrasement sous la poitrine.
  • Tension artérielle ou fréquence cardiaque extrêmement basse
  • Respiration confuse

Causes de la douleur thoracique:

  • Cardiopathie ischémique
  • Angine de poitrine
  • Crise cardiaque
  • Myocardite, les mêmes symptômes d'une crise cardiaque, mais sans blocage
  • Péricardite
  • Cardiomyopathie hypertrophique
  • Prolapsus de la valve mitrale
  • Infection coronarienne

3. Thrombose veineuse profonde (TVP)

Elle est causée par un caillot sanguin dans une ou plusieurs veines profondes. Au cours des deux ou trois dernières décennies, cela a attiré l'attention des médias en raison du décès de plusieurs personnes de la TVP en raison de l'inactivité de l'avion.

Cela est généralement causé lorsque vous souffrez de "certaines maladies qui affectent vos caillots sanguins". La TVP peut également survenir si vous ne déménagez pas pendant une longue période, par exemple après une chirurgie, un accident ou si vous êtes confiné dans un hôpital ou un lit d'hôpital. On sait que la TVP peut également causer une embolie pulmonaire, grâce à un caillot de sang libre qui se dirige directement vers les poumons. La thromboembolie veineuse (VTE) est l’association de la TVP et d’une embolie pulmonaire.

Comme noté par les symptômes de la TVP et de l'embolie pulmonaire sont:

DVT:

  • douleur gonflement sur une de vos jambes
  • douleur intense dans la zone touchée
  • peau chaude dans la région d'un caillot
  • peau rouge, surtout à l'arrière de la jambe, sous le genou
  • La TVP affecte généralement (bien que pas toujours) une jambe. La douleur peut être pire lorsque vous pliez la jambe jusqu'au genou.

Embolie pulmonaire:

En l'absence de traitement, environ une personne sur 10 atteinte de TVP développera un embole pulmonaire. L'embolie pulmonaire est une maladie très grave qui provoque:

  • essoufflement pouvant survenir graduellement ou soudainement
  • douleur thoracique pouvant s'aggraver avec l'inhalation
  • effondrement soudain
  • Tant la TVP que l'embolie pulmonaire nécessitent un examen et un traitement urgents.

Tout le monde peut développer une TVP, mais celle-ci devient plus commune à l'âge de 40 ans. Outre l'âge, il existe également un certain nombre de facteurs de risque, notamment:

  • antécédents de TVP ou d'embolie pulmonaire
  • antécédents familiaux de caillots sanguins
  • inactif pendant longtemps - par exemple, après une chirurgie ou pendant une longue période
  • dommages aux vaisseaux sanguins - une paroi de vaisseaux sanguins endommagée peut entraîner la formation d'un caillot sanguin
  • certaines conditions ou procédures provoquant la coagulation de votre sang plus facilement que d'habitude - par exemple, cancer (y compris chimiothérapie et radiothérapie), maladies cardiaque et pulmonaire, thrombophilie et syndrome de Hughes
  • la grossesse votre sang s'épaissit aussi plus facilement pendant la grossesse
  • embonpoint ou obésité
  • La pilule contraceptive combinée et le traitement hormonal substitutif (THS) contiennent l'œstrogène, une hormone féminine, qui permet au sang de s'épaissir plus facilement. Si vous prenez l'un de ces facteurs, votre risque de développer une TVP augmente légèrement.

4. crise cardiaque

Inutile de dire que vous devriez immédiatement régler ce problème. Une crise cardiaque (également appelée infarctus du myocarde ou MI) se produit lorsque le flux sanguin s’arrête vers une partie du cœur, entraînant des lésions du muscle cardiaque. Le symptôme le plus courant est une douleur à la poitrine ou un inconfort, qui peut se déplacer à l'épaule, au bras, au dos, au cou ou à la mâchoire. Souvent, il est situé au centre ou sur le côté gauche de la poitrine et dure plus de quelques minutes. L'inconfort peut parfois être ressenti comme une brûlure d'estomac. Les autres symptômes peuvent inclure essoufflement, nausée, sensation de faiblesse, sueurs froides ou fatigue.

Cependant, l'accumulation d'une crise cardiaque est généralement progressive, en quelques minutes et parfois instantanément. Plus vous réagissez rapidement au début, plus grandes sont vos chances de survie. Appelez immédiatement les services d'urgence si vous présentez l'un de ces symptômes.

5. Cardiopathie ischémique, ibs.

Voici les causes de CHD:

«Maladie coronarienne est un terme qui décrit ce qui se produit lorsque l'irrigation sanguine de votre cœur est bloquée ou interrompue par une augmentation des substances grasses dans les artères coronaires. Au fil du temps, les graisses peuvent enchaîner les parois de vos artères. Ce processus s'appelle l'athérosclérose et la graisse corporelle s'appelle l'athérome.

L'athérosclérose peut être causée par des facteurs liés au mode de vie et par d'autres conditions, telles que:

  • fumer
  • taux élevé de cholestérol
  • hypertension artérielle
  • le diabète