Palpitations chez les enfants

La fréquence cardiaque d'une personne à chaque âge est différente. Ainsi, la fréquence cardiaque chez les enfants de moins d'un an est presque deux fois supérieure à celle d'un adulte, et c'est la norme. Le rythme cardiaque chez les jeunes enfants au cours des 10 premières années de la vie est d’environ 100 battements par minute, il est aligné uniquement avec l’âge et est normalisé après la période d’adolescence. Cependant, avec un pouls aussi élevé chez un bébé, il y a une chance que vous ne remarquiez pas de tachycardie et que vous ne manquiez pas l'apparition d'une maladie grave.

Le taux de fréquence cardiaque chez un enfant

Un enfant naît avec un pouls très élevé, qui devient progressivement un peu plus lent et se rapproche de la moyenne de 60 à 70 battements par minute uniquement à l'adolescence ou après l'adolescence. Donc, après avoir compté plus de 100 battements par minute, ne paniquez pas et courez chez le médecin. Les médecins enregistrent le pouls le plus important chez les nourrissons au cours des premiers jours de la vie, le plus faible chez les adolescents. Vous trouverez ci-dessous le tableau d’âge, qui décrit les normes de fréquence cardiaque chez un enfant:

Qu'est-ce qui affecte le rythme cardiaque de l'enfant?

L'augmentation de la fréquence cardiaque chez les enfants du minimum au maximum est assez grande. Chaque organisme est individuel et si deux enfants du même âge ont un cœur qui bat avec une grande différence dans le nombre de coupures, vous ne devriez pas paniquer tout de suite. Il est nécessaire de peser et de comparer autant que possible tous les facteurs qui affectent le rythme cardiaque chez les enfants. Le rythme cardiaque dépend de diverses raisons, parmi lesquelles:

  • heure du jour;
  • la présence du SRAS, de la grippe;
  • position du bébé au moment de la mesure de la fréquence cardiaque;
  • état émotionnel;
  • éprouvé du stress;
  • entraînement physique;
  • des médicaments;
  • maladies endocriniennes;
  • problèmes d'hormones;
  • maladie cardiaque;
  • pression accrue;
  • la période de l'année et sa tolérance individuelle de la part de l'enfant;
  • la température de la pièce dans laquelle se trouve une petite personne.

Par exemple, si un enfant pratiquait un sport et que son pouls devenait de 10 à 30% plus fréquent, cela signifiait que son corps était affecté d'effort physique, il reviendrait à la normale dès que le bébé se retrouverait un peu après les cours. Mais si la fréquence cardiaque chez les enfants a diminué, ou inversement, une tachycardie est apparue et le rythme cardiaque s'accélère même lorsque le corps est au repos - vous devriez consulter un médecin.

Pourquoi la fréquence cardiaque augmente?

Lorsque le bébé est au repos, mais que son cœur bat rapidement, cela peut être un signe de maladie. Un bébé d'un an peut voir un fort battement du myocarde en regardant au milieu de la poitrine. Si l'enfant est plus adulte, il peut se plaindre de douleurs à la poitrine, de sensations de battements cardiaques ou de sursaut. Ceci s'appelle une attaque de tachycardie. Les palpitations cardiaques chez un enfant peuvent indiquer:

  • problèmes endocriniens;
  • l'anémie;
  • manque de vitamines dans le corps;
  • fatigue chronique;
  • maladie du myocarde;
  • augmentation de la pression artérielle;
  • augmentation de la pression intracrânienne;
  • fièvre
  • maladie infectieuse.
Retour à la table des matières

Symptômes de battement de coeur rapide

L’attaque de la tachycardie est de deux types: aiguë et courte. Ce dernier est plus dangereux, car ses symptômes sont moins perceptibles que ceux d’une attaque aiguë, ce qui signifie que les parents ou même le bébé lui-même risquent de ne pas y accorder suffisamment d’attention et que la maladie se développera. Si les crises de rythme cardiaque rapide se produisent une à une, vous devez consulter un médecin de toute urgence. Reconnaître la tachycardie peut être sur les symptômes suivants:

  • mal de tête;
  • vomissements;
  • douleur à la poitrine;
  • rythme cardiaque accéléré;
  • des frissons;
  • essoufflement;
  • augmentation de la température;
  • hypertension artérielle;
  • toux
  • convulsions.
Retour à la table des matières

Causes et symptômes du rythme cardiaque lent

La bradycardie est l'antonyme de la tachycardie et signifie ralentissement du rythme cardiaque. Chez une personne formée qui pratique un sport depuis longtemps, cela est normal. Légèrement ralentir le rythme du cœur de l'enfant ne peut que la nuit lorsqu'il est au repos. Dans d'autres cas, il s'agit d'une déviation, ce qui indique un problème du myocarde. Le pouls lent chez les enfants se reconnaît à leur peau pâle, à leur léthargie, à leur fatigue, à leur essoufflement, à leurs plaintes de vertiges et à leurs sauts sombres devant leurs yeux. Les raisons pour lesquelles la fréquence cardiaque diminue chez les enfants peuvent être les suivantes:

  • maladie de la thyroïde;
  • maladies infectieuses;
  • hypotension artérielle;
  • malformations cardiaques;
  • prendre certains types de médicaments;
  • blessures à la poitrine et au cerveau;
  • hypothermie
Retour à la table des matières

Caractéristiques du rythme cardiaque chez les nouveau-nés

La fréquence cardiaque chez les enfants de moins d'un an est supérieure à 100 battements par minute. Au cours des premiers jours de la vie, le rythme cardiaque peut fluctuer et atteindre le niveau le plus élevé possible, jusqu’à 200 battements en 60 secondes pendant les repas ou les pleurs, ou peut chuter à 70 au cours du sommeil. Ces fluctuations et un pouls élevé sont un processus normal. On pense qu'un enfant d'un an respire, et le myocarde à ce moment-là a la possibilité de «taper» trois fois.

Diagnostic de fréquence cardiaque

Vous pouvez mesurer le pouls d'un bébé en plaçant une main sur sa poitrine et en comptant les coups pendant une minute ou quelques secondes. Un enfant de 3 à 4 ans peut déjà sentir facilement le pouls dans l'artère carotide ou sur le bras. L’algorithme de comptage du rythme myocardique est le suivant: vous devez détecter 15 secondes, compter le nombre de battements du cœur de l’enfant, puis multiplier le chiffre par 4. Pour revérifier les données, vous pouvez compter les mesures du myocarde en une minute. Il est nécessaire de procéder à cette manipulation lorsque l’enfant est calme et s’assied confortablement sur une chaise et n’a rien mangé ni rien bu depuis une heure avant la mesure.

Traitement de battement de coeur

Ne pas traiter soi-même les troubles du rythme cardiaque. Si vous remarquez des anomalies de la fréquence cardiaque, vous devez immédiatement consulter un cardiologue et, si nécessaire, subir des examens complémentaires avec d'autres médecins. À la maison, les parents peuvent renforcer le muscle cardiaque du bébé grâce à la prévention. Cela comprend une promenade quotidienne au grand air, la prise de toutes les vitamines nécessaires, un long sommeil réparateur dans une pièce bien ventilée, des vêtements de saison et le maintien d'un mode de vie sain pour les parents et les tout-petits. Aussi, pour prévenir la maladie, il est nécessaire de compter régulièrement le travail du myocarde de l'enfant.

Taux de pouls chez les enfants: changements avec l'âge, tableau récapitulatif

Le rythme cardiaque est l’un des principaux paramètres vitaux qui permet, à tout âge, d’identifier un certain nombre de pathologies. Sur la base de la nature de ses changements, il est jugé comment le cœur de l'enfant et tout son corps fonctionnent.

Le pouls normal chez les enfants varie considérablement avec les normes chez les adultes. Les parents doivent avoir des informations sur le pouls chez les enfants. Le tableau par âge peut vous aider à le comprendre.

Quelle est la fréquence cardiaque?

La fréquence cardiaque est l'un des paramètres les plus importants du cœur de l'enfant.

Peu importe l’âge, il est assez facile de déterminer par vous-même en faisant de simples mesures à la maison. Pour savoir ce que devrait être le pouls à l'âge de 9 ans et si les données sont conformes à la norme, il suffit de consulter le tableau récapitulatif par âge après avoir mesuré les poussées. Ainsi, le pouls d'un enfant de 9 ans est normal, selon le tableau par âge, 88 battements.

Qu'est-ce qui affecte le rythme cardiaque?

Le coeur d'un adulte, basé sur la table par âge, bat avec une fréquence de 60 à 80 battements. Il est impossible de répondre sans ambiguïté à ce que devrait être le pouls à 11 ans, par exemple, car la fréquence cardiaque de l’enfant change sous l’influence de:

  • l'âge;
  • poids;
  • physique;
  • condition physique;
  • état psychologique;
  • mode de vie
  • heure de la journée.

Sur la base de ces facteurs et du tableau par âge, il est évident que la fréquence du pouls à 4 ans sera différente de celle d'un adolescent.

Les lecteurs sont intéressés par la façon dont le pouls devrait être un enfant de 8 ans. Même la position du bébé dans la mesure affecte ce chiffre. Selon le tableau par âge, le pouls d'un enfant de 8 ans est normal - environ 98 battements. Si le bébé est assis, le rythme cardiaque augmente d'environ 10%, lorsqu'il est debout - de 20%.

Pourquoi le pouls change-t-il avec l'âge?

Le cœur des bébés bat assez souvent. D'après l'âge du tableau, le nombre de contractions du muscle cardiaque est réduit de moitié environ avec l'âge. Le pouls d'un adolescent de 13 ans est normal, selon le tableau, se rapprochant de la valeur standard de l'adulte.

Pour déterminer si le système cardiovasculaire fonctionne normalement, vous devez naviguer dans le tableau du pouls chez les enfants par âge et comprendre les raisons pour lesquelles il évolue au fil des ans. Ceux-ci sont considérés:

  • capacité réduite du muscle cardiaque à se contracter en raison de l'étirement des cellules;
  • une modification du volume de sang que le cœur peut pousser dans l'aorte;
  • une augmentation de la longueur du lit vasculaire;
  • perte d'élasticité vasculaire;
  • sensibilité accrue à l'adrénaline.

Points de sonde du pouls sur l'artère radiale

Norme pour les enfants

Les parents sont souvent intéressés par la question du type de pouls qu'un enfant devrait avoir. Il n'y a pas de réponse sans équivoque, car selon le tableau par âge, le pouls est normal, cela affecte même l'âge de l'enfant. Le pouls chez les enfants est proche des chiffres, normal chez les adultes, seulement à l'âge de 15 ans.

Fondamentalement, ce processus est causé par une modification du poids du cœur. Chez les nouveau-nés, la masse de cet organe ne représente que 15-25 g et peut faire passer environ 3 ml de sang. Le cœur d'un adulte en bonne santé pèse environ 250 g. 75 ml de sang sont expulsés par une contraction. Par conséquent, le pouls est normal à 3 ans et sera plus souvent qu'un pouls normal chez un adolescent à 14 ans.

C'est important! Les valeurs de pouls d'un enfant à chaque âge sont différentes dans un rêve, au réveil et au repos actif. Il est préférable de prendre la mesure le matin et après le sommeil du bébé. Pour le moment, les paramètres sont les plus fiables.

À la maison, mesurer le nombre de battements de coeur est assez simple en plaçant deux doigts sur les gros vaisseaux sanguins. Pour les nourrissons artère temporale appropriée. Les enfants plus âgés sont plus à l'aise d'utiliser l'artère du poignet. Le plus souvent, le comptage dure 30 secondes, puis les données obtenues sont doublées.

Nouveau-nés

Le pouls chez les enfants dès la naissance, selon le tableau par âge, atteint 120-140 battements.

La valeur est variable et dépend même de la date de naissance du bébé. Chez les bébés prématurés, le cœur bat plus vite que ceux qui sont nés à l'heure.

Chez les nourrissons

Vers le premier mois, selon le tableau en fonction de l'âge, le pouls chez les enfants commence normalement à diminuer progressivement. Ainsi, à l’année, le pouls normal - 132 battements.

À un âge précoce

Selon les informations du tableau, le pouls à 2 ans est normalement d’environ 124 battements. Il est influencé par l'activité physique, l'état émotionnel et d'autres facteurs. Par conséquent, à cet âge, le rythme cardiaque sur la table peut normalement être compris entre 94 et 154 battements. Ces paramètres sont considérés comme normaux. Ils ne parlent du développement d'aucune pathologie, bien qu'ils diffèrent considérablement des chiffres moyens.

Faire des enfants d'âge préscolaire

À la réception chez le pédiatre, les parents demandent ce qui devrait être le pouls dans 5 ans. D'après le tableau par âge, ce chiffre correspond au pouls d'un enfant de 6 ans dans la plage normale et atteint environ 106 battements. Le tableau montre l'écart maximal avec le pouls d'un enfant de 5 ans en temps normal, de haut en bas.

Écoliers

La réponse à la question de savoir quel devrait être le pouls d'un enfant de 10 ans, par exemple, peut être obtenue auprès d'un spécialiste. Selon le tableau, à cet âge, le chiffre se situe entre 68 et 108 battements. On sait également que le pouls d'un enfant de 7 ans sera normalement sensiblement différent de celui d'un enfant de 10 ans, selon le tableau. Bien que les enfants de ces âges appartiennent au même groupe - les «écoliers», le nombre de battements de coeur dépend de la différence d'âge entre 3 ans.

Les adolescents

Ce qui devrait être le pouls dans 13 ans aidera à orienter le tableau des valeurs en fonction de l'âge. Le rythme cardiaque d'un adolescent de 15 ans devrait être presque le même que celui d'un adulte en bonne santé. Et lui à cet âge, selon la table, atteint 75 coups.

Tableau récapitulatif

Pour faciliter la recherche de la valeur souhaitée, toutes les données sur l’âge sont rassemblées dans un tableau pratique. Avec son aide, vous pouvez déterminer rapidement ce que doit être le pouls. À 7 ans, par exemple, la fréquence cardiaque moyenne d'un bébé en bonne santé est de 98 battements.

Battement de coeur nouveau-né

Si vous vous en souvenez, l’évaluation de l’état du nouveau-né sur l’échelle Apgar est réalisée sur cinq bases. L'un des plus importants est la fréquence cardiaque: si le nombre de battements par minute est supérieur à 100, l'enfant gagne deux points, moins un. Mais cette option d'évaluation convient mieux aux médecins et ne donne pas à la future mère une compréhension élémentaire de ce que le pouls du nouveau-né est considéré comme normal. Il est temps de combler cette lacune dans vos connaissances. Considérez quelques faits sur le cœur d'un enfant.

1. 120-140 battements par minute - une telle impulsion chez les nouveau-nés est considérée comme la norme. Mais ne paniquez pas si cela n’entre pas dans les limites spécifiées. Comme le montre la pratique, dans les premiers jours suivant la naissance, le pouls d'un enfant peut fluctuer considérablement. Par exemple, ralentissez à 70-80 battements par minute.

2. 160-200 battements par minute - le pouls d'un nouveau-né au moment des pleurs et de l'allaitement peut atteindre cette valeur. Une fois encore, nous soulignons qu’il s’agit d’une valeur suffisamment grande, essayez donc de ne pas laisser le bébé pleurer trop longtemps.

3. 120 battements par minute - cette quantité devient la norme pour un enfant d'un an.

4. Pendant 12 mois, il est considéré comme normal que le cœur bat trois battements pour chaque inspiration et expiration. Essayez de calculer ce qui est arrivé avec vous, et nous pouvons échanger des expériences dans les commentaires.

Avec le pouls du nouveau-né compris, mais il y a encore deux faits sur le cœur des enfants, qui viennent de naître. Alors...

5. Un nouveau-né a un poids cardiaque compris entre 8,5 et 24 g. Ce qui est intéressant, si vous comptez son poids par unité de poids corporel, la valeur obtenue sera supérieure à celle d'un adulte. Donc, chez un enfant, il devrait être de 0,8%, et chez un adulte, de 0,5%.

6. Le cœur d'un nouveau-né ne doublera son poids qu'après 8 mois. De plus, la croissance de la masse est principalement due à l’épaississement de la couche musculaire - myocarde. Veuillez noter que ce processus nécessite des protéines, des vitamines, des micro-et macronutriments. Par conséquent, introduisez rapidement des suppléments de légumes et, en particulier, de viande. Et puis vous n’avez pas à vous soucier de votre santé cardiaque.

Tachycardie sinusale chez les enfants

Une vraie mère aime et prend soin de son enfant de tout son cœur, heureux sont les parents dont les enfants sont nés et ont grandi en bonne santé. Mais, malheureusement, toutes les familles n'ont pas cette chance. Nous considérons tous que le cœur est l’organe principal responsable de la vie et il est triste de constater que notre bébé risque d’avoir des problèmes. La tachycardie sinusale chez les enfants est l’un des troubles cardiaques néfastes. Elle est causée par un rythme cardiaque rapide de 100 à 160 battements par minute. Je veux immédiatement rassurer les parents: le plus souvent, la tachycardie sinusale ne nécessite pas de traitement et disparaît avec le temps. Cette maladie est divisée en 3 types en fonction de l’augmentation du rythme cardiaque:

  • tachycardie sinusale modérée (10-20%);
  • moyenne (de 20 à 40%);
  • exprimé (par 40-60%).

Comment se manifeste la tachycardie sinusale chez l'enfant?

Ne vous inquiétez pas si le pouls de votre bébé a augmenté après une situation stressante ou un exercice, dans une pièce encombrée ou lors d’une maladie liée à une température élevée, attendez un peu, votre rythme cardiaque reprendra normalement dès que le facteur irritant disparaîtra. La tachycardie sinusale provoque les symptômes suivants:

  • vertiges et faiblesse;
  • fatigue et essoufflement;
  • douleurs cardiaques;
  • assombrissement des yeux et évanouissement;
  • augmentation périodique (saisies).

Remèdes populaires pour le traitement de la tachycardie sinusale

Pour se débarrasser des sensations désagréables, de nombreuses mères commencent à utiliser des préparations à base de plantes: menthe, mère-mère et valériane, qui ont un effet calmant.

La teinture de fleurs de calendula est également un outil éprouvé pour la préparation duquel il est nécessaire de verser 2 c. plantes avec deux tasses d'eau bouillante, laissez-le brasser, filtrer et boire une demi-tasse 4 fois par jour

Néanmoins, avant de commencer le traitement de la tachycardie sinusale avec des remèdes traditionnels, il est préférable de faire appel à des spécialistes et de diagnostiquer les troubles. Le médecin vous prescrira les procédures nécessaires: un moniteur ECG ou Holter et rendra son verdict afin de déterminer la nature de la maladie.

Le plus souvent, la tachycardie sinusale survient pour les raisons suivantes:

  • stress (anxiété) et surmenage (physique ou moral) chez l'enfant;
  • déshydratation et fatigue après l'exercice;
  • l'anémie;
  • maladies de la glande thyroïde, du système nerveux ou cardiovasculaire.

Avec un battement de coeur rapide chez un nouveau-né, il ne faut pas paniquer les nouveaux parents, on l'observe chez 40% des enfants en bonne santé. La maladie de la tachycardie sinusale chez les nouveau-nés est causée par des lésions du système nerveux central, une anémie, une insuffisance cardiaque, une modification de l'équilibre acido-basique (acidose) et une diminution de la glycémie. Parfois, il suffit d'éliminer la cause de la maladie pour rendre l'enfant plus facile. Comme déjà mentionné ci-dessus, la maladie passe souvent d'elle-même. Le traitement médicamenteux est extrêmement rare, principalement en cas de tachycardie sinusale, des sédatifs sont prescrits.

Observer les souffrances de votre enfant est insupportable, ainsi chaque parent devrait savoir comment arrêter les attaques de cette maladie. Les actions suivantes peuvent apporter un soulagement:

  • attacher un objet froid au front, une serviette humide peut aider, mais cette procédure ne doit en aucun cas être effectuée avec un nouveau-né;
  • apportez le bébé à l'air frais, pré-libérant son cou des vêtements;
  • demandez à l'enfant de forcer le ventre et de retenir votre souffle.

Si les attaques se répètent souvent et que vos actions n'apportent pas le résultat voulu, vous devez appeler une ambulance. Sinon, les conséquences peuvent être tristes, il existe un risque d'insuffisance cardiaque chez le bébé à l'avenir. Si la tachycardie sinusale est dangereuse dans votre cas particulier, seul un spécialiste sera en mesure de vous répondre, le tout à titre individuel. En excluant les facteurs irritants, un régime alimentaire spécifique, votre attitude prudente et attentive envers le bébé, la maladie va se résorber assez rapidement. La santé est notre principale valeur, prenez soin de vos enfants.

Tachycardie infantile: pourquoi il est important de reconnaître les symptômes

La tachycardie chez les enfants n'est pas moins fréquente que chez les adultes. Cette condition peut être due à diverses raisons qui doivent être clarifiées afin de guérir la pathologie. Les anomalies du rythme cardiaque sont détectées par certains indicateurs.

Chez les nouveau-nés, la fréquence des contractions cardiaques ne dépasse normalement pas 110-170 battements par minute, en 1 an - jusqu’à 162, un à deux ans - 154, deux à quatre ans - 140, 4–6 ans - 126, 6–8 ans - 118, 9–10 ans - 108. Les experts diagnostiquent la maladie si la fréquence des contractions cardiaques dépasse la norme de 20 à 30 battements par minute.

Pourquoi la maladie se développe

Le rythme cardiaque chez les enfants est plus rapide que chez les adultes, ce qui est causé par un métabolisme accéléré et une demande accrue en oxygène. Le mouvement constant des enfants peut également être considéré comme l'une des causes de la maladie. Des contractions fréquentes du cœur peuvent survenir lors de processus tels que:

  • cardiopathie
  • anémie
  • maladie cardiaque congénitale
  • thyrotoxicose
  • murmure de bébé
  • déshydratation.

Outre un trouble pathologique, de tels changements ont souvent un caractère physiologique. Il y a une augmentation naturelle du pouls pendant l'activité physique, les expériences émotionnelles, la surchauffe.

Types de tachycardie

Chez les enfants, la pathologie peut être de deux types: sinus et paroxystique. Lorsque la forme du sinus est marquée palpitations, mais le rythme des sinus reste normal. Chez les nouveau-nés, cette condition est plus souvent la norme car elle est causée par un automatisme accru du nœud sinusal.

La tachycardie sinusale chez les adolescents a ses propres caractéristiques, un tel processus peut avoir les raisons suivantes:

  • augmentation de la croissance corporelle
  • situations stressantes
  • troubles endocriniens ou cardiovasculaires
  • fatigue physique.

La tachycardie paroxystique est un processus pathologique caractérisé par une forte augmentation de la fréquence cardiaque. L'état de l'enfant est normalisé aussi soudainement qu'il s'est détérioré. Les troubles paroxystiques surviennent chez les enfants de tout âge, ils peuvent survenir à la fois chez les nouveau-nés et les adolescents. Les crises affectent le plus souvent les enfants de 5 ans.

Troubles du rythme cardiaque (arythmies) chez le nouveau-né

Le système conducteur du cœur est représenté par diverses structures: nœud sinusal, nœud auriculo-ventriculaire, faisceau de His, jambes de Shafar et fibres de Purkinje.

Le conducteur du rythme cardiaque dans des conditions physiologiques est le nœud sinusal, dont l'activité fournit un rythme cardiaque normal. Les perturbations de la localisation et la formation de l'excitation, ainsi que sa répartition, conduisent à l'apparition d'arythmies.

Les troubles du rythme cardiaque constituent un groupe assez important et hétérogène d'anomalies cardiaques (rythme cardiaque), pouvant être dues à la fois à une cardiopathie organique et à des causes extracardiaques (troubles électrolytiques et métaboliques, affections toxiques d'origine allergique, sepsis, pneumonie, encéphalopathie périnatale, blessure, hémorragie du système nerveux central, etc.). De plus, dans certains cas, les troubles du rythme peuvent avoir un caractère fonctionnel ou être une manifestation d'anomalies congénitales du système de conduction. Toutefois, pour le pédiatre de district, lorsqu’il exerce son activité de clientéliste, les perturbations du rythme cardiaque qui sont possibles au stade de l’examen clinique et qui reposent sur des données d’auscultation cardiaque ont une importance pratique. Ces violations incluent:

  • la bradycardie;
  • la tachycardie;
  • tachycardie paroxystique, dans laquelle seule la fréquence cardiaque change sans changer le rythme;
  • battements prématurés, qui se caractérisent par le fait que, parallèlement à une modification de la fréquence cardiaque, le rythme devient anormal.

La bradycardie chez les nouveau-nés se caractérise par une fréquence cardiaque inférieure à 100 battements / minute et ne conduit pas en soi à une insuffisance circulatoire. Dans la période néonatale, il se produit lorsque:

  • maladies virales (hépatite, ARVI);
  • blessure à la naissance;
  • hémorragie intracrânienne;
  • encéphalopathie à la bilirubine;
  • maladie cardiaque.

La bradycardie chez le nouveau-né peut survenir au cours d'une attaque d'apnée ou la précéder.

Une fréquence cardiaque inférieure à 70 battements / minute indique un blocage congénital du système conducteur et constitue un signe pronostique assez grave.

La tachycardie chez les nouveau-nés s'accompagne d'une augmentation de la fréquence cardiaque de plus de 160 battements / minute et peut également être fonctionnelle: anxiété motrice, pleurs, fièvre ou température ambiante, irritation de la douleur, alimentation, pneumonie (à la suite d'une hypoxémie) et organique (cœur) origine.

La tachycardie paroxystique chez les nouveau-nés se présente sous la forme d'épisodes soudains de tachycardie sévère de durées diverses (de quelques secondes à plusieurs heures) et se terminant soudainement. Il est basé sur des facteurs cardiaques et extracardiaques - encéphalopathie périnatale, syndrome hypertensive-hydrocéphalique, etc.

Cliniquement, ce type de trouble du rythme pendant la période néonatale est presque toujours accompagné d’une maladie grave de l’enfant et de troubles hémodynamiques. Avec son existence prolongée, une insuffisance cardiaque se développe.

Extrasystole - battement de coeur extraordinaire (prématuré). Diverses causes extracardiaques et, dans une moindre mesure, des lésions organiques du myocarde jouent un rôle majeur dans son apparition.

Un enfant souffrant d'arythmie cardiaque avec une lésion du système de conduction peut cesser subitement de respirer et perdre conscience. De plus, les arythmies cardiaques associées à des troubles respiratoires présentent un risque de développer un syndrome de mort subite.

Pour tous les types d'arythmie, une étude électrocardiographique est nécessaire. Elle spécifie la localisation des foyers du rythme, de la cause, de la nature de la perturbation du rythme cardiaque, etc. ce qui est fondamental dans l’interprétation des changements identifiés et vous permet de faire un diagnostic non seulement clinique mais aussi topique!

“Vous avez un coeur ne fait pas mal? Et quelque chose bat! »- cette perle pour enfants du célèbre jeu télévisé du début des années 90 est tout à fait applicable à la situation dangereuse d'un enfant nouveau-né - la tachycardie. Cela signifie que son cœur bat anormalement - très souvent et de manière inégale. La tachycardie est attribuée à l'un des types d'arythmie: l'arythmie cardiaque. Quelle en est la cause et les parents doivent-ils être alarmés?

Qu'est-ce qui se passe dans le corps de l'enfant?

La tachycardie est un battement de coeur rapide. Pour les adultes, le taux de contraction normal du muscle cardiaque est de 80 battements par minute. En raison de la plus grande rapidité des processus métaboliques se produisant dans son corps, le bébé a un pouls allant jusqu'à 140 battements. Anormal pour lui peut être considéré comme une fréquence cardiaque de plus de 170.

Pour différentes raisons, le pouls de l’enfant peut augmenter et cela ne parle pas toujours de pathologie. Rappelez-vous de vous-même - peur, exercice, émotion violente - et le pouls s'accélère. Vous vous êtes calmé et tout est parti. Et le bébé réagit également à certains stimuli externes - emmaillotage, examen médical, bruits forts, etc. De tels éclats ne doivent pas effrayer les parents.

Le cas est beaucoup plus grave si l’attaque est accompagnée de symptômes supplémentaires et dure plus de quelques minutes. La tachycardie chez les nouveau-nés est divisée en deux types - sinus et paroxystique. La tachycardie sinusale est considérée comme un trouble fonctionnel provoqué par la défaillance de certains systèmes corporels. La tachycardie paroxystique fait référence à une pathologie plus dangereuse, car elle est généralement associée à une maladie cardiaque organique.

Tachycardie sinusale - causes, symptômes, traitement

Dans la tachycardie sinusale, il existe une activité accrue du noeud sinusal, qui génère une impulsion électrique dans le muscle cardiaque, à partir de laquelle il commence à se contracter. Dans presque la moitié des cas, cette tachycardie est une réaction physiologique du corps. Les 50% restants nécessitent un examen attentif de ses causes.

Raisons

La tachycardie sinusale peut être due à des facteurs indésirables intra-utérins ou à des anomalies congénitales:

  1. Si la mère a eu un diabète gestationnel pendant la grossesse, la cause de la tachycardie sinusale peut être une hypoglycémie chez les nourrissons - une diminution de la glycémie.
  2. L'anémie, qui est une conséquence de l'hypoxie intra-utérine - manque d'oxygène. Ainsi que l'anémie hémolytique, qui s'est développée à la suite d'un conflit Rh.
  3. Les maladies du système nerveux central (SNC), le plus souvent chez le nouveau-né, sont l'encéphalopathie.
  4. Maladies héréditaires du système endocrinien - diabète sucré ou maladie de la thyroïde.
  5. Facteurs externes sous la forme de surchauffe, de déshydratation ou de l'action de médicaments.

Les symptômes

En plus des palpitations cardiaques, certains signes devraient inciter les parents à consulter un médecin. Chez les enfants, ce sont les mêmes que chez les adultes:

  • faiblesse
  • essoufflement;
  • pâleur
  • changement d'activité - augmenté ou inversement réduit;
  • trouble du sommeil;
  • perte d'appétit.

Si le nourrisson est également agité et méchant, un examen médical approfondi est nécessaire pour identifier la véritable cause de la tachycardie et pour prescrire un traitement.

Traitement

Avant l’arrivée du médecin, les parents peuvent immédiatement apporter de l’air frais, libérer le bébé de la couche ou du gilet boutonné, appliquer une gaze froide et humide sur le front ou le laver à l’eau froide.

Si, à la suite de l'examen, des facteurs provoquants sous forme de maladies ont été identifiés, le traitement leur est spécifiquement destiné. Dans chaque cas, il est désigné individuellement par un cardiologue ou un spécialiste restreint responsable de cette pathologie - un neurologue, un endocrinologue, etc.

Tachycardie paroxystique - causes, symptômes, traitement

La tachycardie paroxystique est un syndrome qui indique de graves problèmes cardiaques. Ce type de tachycardie est divisé en ventriculaire et supraventriculaire.

Dans la tachycardie paroxystique, il se produit ce qui suit: le cœur commence à rétrécir de manière aléatoire, les foyers d'excitation se produisent n'importe où, mais pas dans le nœud sinusal. Lorsque la forme ventriculaire diminue l'efficacité de la circulation sanguine, le cœur commence à souffrir de son échec. C'est cette forme qui porte le plus grand danger pour la vie. Les contractions arythmiques du muscle cardiaque font flotter l'oreillette et provoquent une fibrillation ventriculaire. Leur réduction inégale conduit à l'arrêt de la circulation sanguine. Avec la tachycardie supraventriculaire paroxystique, le centre d'excitation des impulsions électriques se situe dans l'oreillette. La fréquence cardiaque peut atteindre 250 battements par minute.

L’attaque peut durer de 2 à 3 minutes à plusieurs heures, elle commence soudainement et s’arrête brusquement. Il s'agit d'une condition très dangereuse pouvant entraîner une mort subite du cœur.

Raisons

La tachycardie paroxystique a diverses causes. Forme ventriculaire cause:

  • maladies inflammatoires du coeur - cardite;
  • malformations cardiaques;
  • changements métaboliques entraînant une altération du métabolisme eau-électrolyte, autrement dit une pénurie ou un excès de potassium, de magnésium et de calcium;
  • thyrotoxicose et dysfonctionnements autonomes (troubles associés à une dysrégulation du tonus vasculaire).

La tachycardie paroxystique supraventriculaire est associée aux conditions suivantes:

  • Syndrome de Wolf - Parkinson - White (présence de voies anormales d’impulsions électriques de l’oreillette aux ventricules);
  • augmentation de la pression intracrânienne associée à une formation excessive de liquide céphalo-rachidien et à son accumulation dans les méninges;
  • lésions congénitales du système nerveux central dues à une blessure subie par l'enfant à la naissance ou à une privation d'oxygène intra-utérin;
  • lésions organiques des tissus du coeur.

Les parents doivent savoir que la pneumonie et les infections respiratoires graves peuvent également déclencher une tachycardie paroxystique chez un enfant.

Les symptômes

La tachycardie paroxystique supraventriculaire se caractérise par de graves symptômes:

  • blanchiment;
  • mictions fréquentes;
  • transpiration excessive;
  • veines enflées dans le cou;
  • incapacité à compter le pouls.

Si l'attaque prend un caractère prolongé, elle risque de provoquer une insuffisance cardiaque, une baisse de pression et une perturbation des reins.

La tachycardie ventriculaire paroxystique ne présente aucun signe évident du début d'une attaque, elle ne peut se déclarer que par les troubles circulatoires sévères déjà commencés qui menacent la vie du nourrisson. La condition de l'enfant pendant l'attaque est grave, tous les symptômes ci-dessus peuvent apparaître, mais sous une forme plus intense.

Traitement

La tachycardie paroxystique chez les nourrissons nécessite des soins médicaux d'urgence. Un traitement supplémentaire est effectué, la normalisation dirigée du rythme cardiaque et du métabolisme cellulaire dans le myocarde. Ces médicaments comprennent l’amiodarone, la digoxine et l’isolanide.

Si le cas de tachycardie paroxystique est isolé et ne met pas la vie en danger, le bromure de sodium ou le sulfate de magnésium peut être évité en association avec Novocain. Peut-être la nomination de Novokinamidom, il réduit la conductivité et inhibe l'excitabilité du muscle cardiaque. Le traitement ne peut que prescrire un cardiologue.

Aujourd’hui, le niveau de qualification des néonatologistes et les capacités de diagnostic permettent d’identifier une pathologie aussi grave au cours des premières et même des premières journées de la vie d’un enfant. Mais cela ne dégage pas les parents de la responsabilité de l'état futur du bébé. S'il y a au moins un de ces facteurs de risque, avec le moindre signe de trouble du rythme cardiaque, vous devriez consulter un médecin. Dans cette situation, comme disait Kozma Prutkov, mieux vaut perebdet que naddodet.

La fréquence cardiaque d'une personne à chaque âge est différente. Ainsi, la fréquence cardiaque chez les enfants de moins d'un an est presque deux fois supérieure à celle d'un adulte, et c'est la norme. Le rythme cardiaque chez les jeunes enfants au cours des 10 premières années de la vie est d’environ 100 battements par minute, il est aligné uniquement avec l’âge et est normalisé après la période d’adolescence. Cependant, avec un pouls aussi élevé chez un bébé, il y a une chance que vous ne remarquiez pas de tachycardie et que vous ne manquiez pas l'apparition d'une maladie grave.

Le taux de fréquence cardiaque chez un enfant

Un enfant naît avec un pouls très élevé, qui devient progressivement un peu plus lent et se rapproche de la moyenne de 60 à 70 battements par minute uniquement à l'adolescence ou après l'adolescence. Donc, après avoir compté plus de 100 battements par minute, ne paniquez pas et courez chez le médecin. Les médecins enregistrent le pouls le plus important chez les nourrissons au cours des premiers jours de la vie, le plus faible chez les adolescents. Vous trouverez ci-dessous le tableau d’âge, qui décrit les normes de fréquence cardiaque chez un enfant:

Quel est le pouls d'un nouveau-né

Si vous vous en souvenez, l’évaluation de l’état du nouveau-né sur l’échelle Apgar est réalisée sur cinq bases. L'un des plus importants est la fréquence cardiaque: si le nombre de battements par minute est supérieur à 100, l'enfant gagne deux points, moins un. Mais cette option d'évaluation convient mieux aux médecins et ne donne pas à la future mère une compréhension élémentaire de ce que le pouls du nouveau-né est considéré comme normal. Il est temps de combler cette lacune dans vos connaissances. Considérez quelques faits sur le cœur d'un enfant.

1. 120-140 battements par minute - une telle impulsion chez les nouveau-nés est considérée comme la norme. Mais ne paniquez pas si cela n’entre pas dans les limites spécifiées. Comme le montre la pratique, dans les premiers jours suivant la naissance, le pouls d'un enfant peut fluctuer considérablement. Par exemple, ralentissez à 70-80 battements par minute.

2. 160-200 battements par minute - le pouls d'un nouveau-né au moment des pleurs et de l'allaitement peut atteindre cette valeur. Une fois encore, nous soulignons qu’il s’agit d’une valeur suffisamment grande, essayez donc de ne pas laisser le bébé pleurer trop longtemps.

3. 120 battements par minute - cette quantité devient la norme pour un enfant d'un an.

4. Pendant 12 mois, il est considéré comme normal que le cœur bat trois battements pour chaque inspiration et expiration. Essayez de calculer ce qui est arrivé avec vous, et nous pouvons échanger des expériences dans les commentaires.

Avec le pouls du nouveau-né compris, mais il y a encore deux faits sur le cœur des enfants, qui viennent de naître. Alors...

5. Un nouveau-né a un poids cardiaque compris entre 8,5 et 24 g. Ce qui est intéressant, si vous comptez son poids par unité de poids corporel, la valeur obtenue sera supérieure à celle d'un adulte. Donc, chez un enfant, il devrait être de 0,8%, et chez un adulte, de 0,5%.

6. Le cœur d'un nouveau-né ne doublera son poids qu'après 8 mois. De plus, la croissance de la masse est principalement due à l’épaississement de la couche musculaire - myocarde. Veuillez noter que ce processus nécessite des protéines, des vitamines, des micro-et macronutriments. Par conséquent, introduisez rapidement des suppléments de légumes et, en particulier, de viande. Et puis vous n’avez pas à vous soucier de votre santé cardiaque.

»Bébé 1 mois

La fréquence cardiaque des enfants est normale

Le travail du cœur est l’un des critères les plus importants pour la santé du corps à tout âge. Les principaux indicateurs du travail du muscle cardiaque - la fréquence et la force du pouls, la pression artérielle - ont leurs propres normes à chaque âge. Dans cet article, nous allons parler de la fréquence cardiaque chez les enfants, examiner les normes de fréquence cardiaque chez les enfants de moins d'un an, dans un rêve, en faisant du sport, etc. Et aussi, parlons de ce que signifie avoir un rythme cardiaque rapide ou lent chez un enfant.

Comme vous le savez, le pouls est variable. Cela dépend de nombreux facteurs: le niveau d'activité physique, l'état de santé, la température ambiante et même l'humeur d'une personne. En modifiant le pouls, le cœur contrôle et améliore l’adaptation de la personne aux changements de l’environnement externe et de l’état du corps.

Les changements de fréquence du pouls avec l'âge sont très perceptibles chez les enfants. Ainsi, par exemple, le cœur d'un nouveau-né bat presque deux fois plus vite qu'un adulte. Au fil du temps, le rythme cardiaque diminue progressivement et atteint déjà, à l'adolescence (entre 12 et 16 ans), le niveau des valeurs normales «adultes». Chez les personnes âgées de 50 à 55 ans (en particulier celles qui mènent une vie sédentaire et qui ne fait pas de sport), le muscle cardiaque s'affaiblit progressivement et le pouls s'accélère.

En plus du pouls chez les nouveau-nés et les enfants, les pédiatres contrôlent toujours la fréquence des mouvements respiratoires (NPV ou NP). La fréquence cardiaque et la VAN chez les enfants sont parmi les indicateurs les plus importants de la santé (ou de la maladie) et du bon développement du corps. Les nouveau-nés respirent plus souvent (40 à 60 fois par minute). Avec l’âge, la fréquence des mouvements respiratoires diminue (par exemple, à l’âge de 5 à 6 ans, il est déjà 25 fois par minute).

La fréquence cardiaque moyenne pour différents âges est la suivante:

  • 0-1 mois - 140 battements / min;
  • 1-12 mois - 132 battements / min;
  • 12-24 mois - 124 battements / min;
  • 2-4 ans - 115 battements / min;
  • 4-6 ans - 106 battements / min;
  • 6-8 ans - 98 battements / min;
  • 8-10 ans - 88 battements / min;
  • 10-12 ans - 80 battements / min;
  • 12-15 ans - 75 battements / min;
  • 15-50 ans - 70 battements / min;
  • 50-60 ans - 74 battements / min;
  • 60-80 ans - 79 battements / min.

En comparant la fréquence cardiaque de votre enfant à ces indicateurs, notez que les limites de la norme sont beaucoup plus larges que la moyenne spécifiée. Cependant, si vous remarquez que le pouls de votre enfant est très différent de la moyenne d'âge, consultez un pédiatre et un cardiologue. Peut-être un changement de fréquence cardiaque indique-t-il le développement d'une maladie.

Qu'est-ce qu'une impulsion accélérée?

L'accélération du rythme cardiaque est observée lors d'efforts physiques, de chaleur ou d'émotion. Dans ce cas, la fréquence cardiaque peut augmenter jusqu'à 3 à 3,5 fois et il ne s'agit pas d'une pathologie. Si le pouls de l’enfant est accéléré même au repos (on parle alors de tachycardie), cela peut être un signe de surmenage, de perte de force ou de processus pathologiques du muscle cardiaque.

Que signifie impulsion lente?

La bradycardie (pouls au repos lent) et en bonne santé est un indicateur de la force du muscle cardiaque et de la forme physique du corps. Pour les athlètes pratiquant des sports nécessitant une endurance importante (par exemple, l'aviron ou la natation), la fréquence cardiaque normale est au niveau de 35-40 battements par minute. Si une personne atteinte de bradycardie ne mène pas une vie active, n’est pas un athlète et, pendant les périodes de ralentissement cardiaque, elle se sent mal, se plaint d’étourdissements, s’épuise rapidement ou si sa pression artérielle change, il doit immédiatement consulter un médecin.

Déterminer la fréquence cardiaque est très simple. Pour ce faire, vous devez trouver une grande artère sur le cou, la tempe, la partie arrière du pied ou du poignet et l’appuyer légèrement avec l’index et le pouce. Vous sentirez la pulsation rythmique. Comptez le nombre de secousses en 15 secondes et multipliez ce nombre par quatre. Ce sera un indicateur de fréquence cardiaque par minute. Le pouls normal est clair, rythmé, correspond à la norme d'âge.

Considérez que le pouls doit être mesuré au repos, chaque fois dans la même position (car le pouls en position debout, assis et couché est différent). Ce n'est qu'ainsi que vous pourrez contrôler la dynamique du phénomène et constater immédiatement une tachycardie ou une bradycardie.

Le pouls chez les enfants est normal - les indicateurs de pouls chez les enfants

Le bon fonctionnement du cœur est l’un des facteurs les plus importants d’un organisme en bonne santé, quel que soit son âge, en particulier chez les enfants. Les principaux indicateurs qui déterminent le travail du muscle le plus important sont le pouls et sa force, ainsi que la pression artérielle.

Pour chaque âge, il existe certaines normes de ces indicateurs. Nous considérons ce que devrait être le pouls chez les enfants jusqu'à un an, les sports actifs, dans un rêve, et aussi ce que signifie avoir un battement de coeur rapide ou, au contraire, ralenti chez un bébé.

Le taux de fréquence cardiaque chez un enfant

Le pouls de tout enfant est variable et peut dépendre directement de nombreux facteurs. Il s’agit d’abord de l’exercice actif, de la santé en général, des effets sur l’environnement ainsi que de l’humeur de l’enfant. En modifiant le pouls, le cœur contrôle et adapte la personne aux changements de l'environnement et de l'état général du corps.

Des modifications de cet indicateur sont notablement observées chez les enfants. Par exemple, le muscle cardiaque d'un nouveau-né bat deux fois plus vite qu'à l'adolescence. Au fil du temps, le pouls diminue sensiblement et atteint l'âge de 16 ans au niveau de l'adulte. Chez les personnes âgées (après 50 ans) qui ne mènent pas un mode de vie actif et passent le plus clair de leur temps en position assise, le muscle cardiaque a tendance à s'affaiblir et le pouls à augmenter.

En plus de la fréquence cardiaque de tous les nouveau-nés, les pédiatres contrôlent toujours la fréquence des mouvements respiratoires ou du VPN. Ces indicateurs représentent l’information la plus importante pour un corps sain ou affaibli. Le contrôle de la fréquence cardiaque et de la VPN est très important pour le développement correct du corps de l’enfant. Les nouveau-nés respirent beaucoup plus souvent (environ 60 fois par minute) que les adultes et avec l’âge, ils diminuent constamment. À 6 ans, l'enfant respire jusqu'à 30 fois par minute.

Fréquence cardiaque normale moyenne chez les enfants d'âges différents:

-nouveau-nés (jusqu'à 1 mois) - 140 battements par minute;

-de 1 à 12 mois - 132 battements par minute;

-de 1 à 2 ans - 124 battements par minute;

-2-4 ans - 115 battements par minute;

-4-6 ans - 106 battements par minute;

-6-8 ans - 98 battements par minute;

-8-10 ans - 88 battements par minute;

-10-12 ans - 80 battements par minute;

-12-15 ans - 76 battements par minute.

Entre 15 et 50 ans, la fréquence cardiaque moyenne devrait être d'environ 70 battements par minute, et après 50 ans:

-50-60 ans - 74 battements par minute;

-60 à 80 ans - 79 battements par minute.

Lorsque vous comparez la fréquence cardiaque de votre enfant à ces indicateurs, vous devez faire attention à ce que la limite de la norme soit beaucoup plus large que la moyenne spécifiée. Si vous remarquez que la fréquence cardiaque de votre bébé diffère de manière significative des valeurs normales pour un certain âge, contactez immédiatement votre pédiatre ou votre cardiologue. Un changement significatif dans le pouls peut indiquer le développement possible d'une maladie.

Pouls accéléré chez un enfant

Souvent, une accélération du rythme cardiaque survient pendant l'exercice. Cela peut également affecter l'augmentation du pouls de chaleur ou une explosion violente d'émotions chez les enfants. En conséquence, la fréquence cardiaque peut augmenter de 3,5 fois et cet indicateur n'est pas considéré comme une pathologie. Les légumineuses chez les enfants peuvent accélérer même au repos, ce qui s'appelle la tachycardie. Cet indicateur peut être affecté par le surmenage, une perte importante de force ou des processus pathologiques survenant dans le muscle cardiaque.

Pouls lent chez les enfants

Le ralentissement du pouls, qui se produit au repos, est appelé bradycardie. En état de bien-être normal, cet indicateur de la fréquence cardiaque désigne la force du muscle cardiaque et la forme physique générale du corps de l’enfant. Les athlètes qui pratiquent des sports qui nécessitent une endurance spéciale ont une fréquence cardiaque de 35 à 40 battements par minute. Si, pendant la bradycardie, l'enfant se sent mal, se plaint de vertiges, perd rapidement de la force et que les indicateurs de pression artérielle changent, il est urgent de contacter un pédiatre hautement qualifié.

Comment mesurer la fréquence cardiaque?

Déterminer la fréquence du pouls chez un enfant est assez simple. Il suffit de localiser une grosse artère avec le doigt sur le poignet, le cou, la tempe ou l'arrière du pied, puis de l'appuyer légèrement avec l'index. Ensuite, vous devriez sentir la pulsation rythmique du sang. Vous devez maintenant compter le nombre de pulsations en 10 secondes et multiplier ce nombre par six. Quelqu'un compte pousse pendant 15 secondes et multiplie en conséquence par quatre. Le nombre obtenu sera un indicateur du taux de contraction du muscle cardiaque en une minute. Le pouls normal doit être clair, rythmé et correspondre également à la norme d'âge.

Il convient de rappeler que la mesure du pouls doit être effectuée dans un état de repos absolu et dans la même position de l'enfant car, en position assise et debout, les indicateurs seront différents. En mesurant la fréquence cardiaque, vous pouvez contrôler divers phénomènes et en savoir plus sur la bradycardie ou la tachycardie.

Encore une fois, en cas de tachycardie et de bradycardie, une consultation obligatoire avec un médecin est nécessaire, car ces phénomènes peuvent avoir des conséquences désagréables.

Articles intéressants:

Quel est le pouls des nouveau-nés - quelques faits sur le cœur des enfants

Si vous vous en souvenez, l’évaluation de l’état du nouveau-né sur l’échelle Apgar est réalisée sur cinq bases. L'un des plus importants est la fréquence cardiaque: si le nombre de battements par minute est supérieur à 100, l'enfant gagne deux points, moins un. Mais cette option d'évaluation convient mieux aux médecins et ne donne pas à la future mère une compréhension élémentaire de ce que le pouls du nouveau-né est considéré comme normal. Il est temps de combler cette lacune dans vos connaissances. Considérez quelques faits sur le cœur d'un enfant.

1. 120-140 battements par minute - une telle impulsion chez les nouveau-nés est considérée comme la norme. Mais ne paniquez pas si cela n’entre pas dans les limites spécifiées. Comme le montre la pratique, dans les premiers jours suivant la naissance, le pouls d'un enfant peut fluctuer considérablement. Par exemple, ralentissez à 70-80 battements par minute.

2. 160-200 battements par minute - le pouls d'un nouveau-né au moment des pleurs et de l'allaitement peut atteindre cette valeur. Une fois encore, nous soulignons qu’il s’agit d’une valeur suffisamment grande, essayez donc de ne pas laisser le bébé pleurer trop longtemps.

3. 120 battements par minute - cette quantité devient la norme pour un enfant d'un an.

4. Pendant 12 mois, il est considéré comme normal que le cœur bat trois battements pour chaque inspiration et expiration. Essayez de calculer ce qui est arrivé avec vous, et nous pouvons échanger des expériences dans les commentaires.

Avec le pouls du nouveau-né compris, mais il y a encore deux faits sur le cœur des enfants, qui viennent de naître. Alors...

5. Un nouveau-né a un poids cardiaque compris entre 8,5 et 24 g. Ce qui est intéressant, si vous comptez son poids par unité de poids corporel, la valeur obtenue sera supérieure à celle d'un adulte. Donc, chez un enfant, il devrait être de 0,8%, et chez un adulte, de 0,5%.

6. Le cœur d'un nouveau-né ne doublera son poids qu'après 8 mois. De plus, la croissance de la masse est principalement due à l’épaississement de la couche musculaire - myocarde. Veuillez noter que ce processus nécessite des protéines, des vitamines, des micro-et macronutriments. Par conséquent, introduisez rapidement des suppléments de légumes et, en particulier, de viande. Et puis vous n’avez pas à vous soucier de votre santé cardiaque.

Sources: Pas encore de commentaires!

Le bon fonctionnement du cœur est l’un des facteurs les plus importants d’un organisme en bonne santé, quel que soit son âge, en particulier chez les enfants. Les principaux indicateurs qui déterminent le travail du muscle le plus important sont le pouls et sa force, ainsi que la pression artérielle.

Pour chaque âge, il existe certaines normes de ces indicateurs. Nous considérons ce que devrait être le pouls chez les enfants jusqu'à un an, les sports actifs, dans un rêve, et aussi ce que signifie avoir un battement de coeur rapide ou, au contraire, ralenti chez un bébé.

Le taux de fréquence cardiaque chez un enfant

Le pouls de tout enfant est variable et peut dépendre directement de nombreux facteurs. Il s’agit d’abord de l’exercice actif, de la santé en général, des effets sur l’environnement ainsi que de l’humeur de l’enfant. En modifiant le pouls, le cœur contrôle et adapte la personne aux changements de l'environnement et de l'état général du corps.

Des modifications de cet indicateur sont notablement observées chez les enfants. Par exemple, le muscle cardiaque d'un nouveau-né bat deux fois plus vite qu'à l'adolescence. Au fil du temps, le pouls diminue sensiblement et atteint l'âge de 16 ans au niveau de l'adulte. Chez les personnes âgées (après 50 ans) qui ne mènent pas un mode de vie actif et passent le plus clair de leur temps en position assise, le muscle cardiaque a tendance à s'affaiblir et le pouls à augmenter.

En plus de la fréquence cardiaque de tous les nouveau-nés, les pédiatres contrôlent toujours la fréquence des mouvements respiratoires ou du VPN. Ces indicateurs représentent l’information la plus importante pour un corps sain ou affaibli. Le contrôle de la fréquence cardiaque et de la VPN est très important pour le développement correct du corps de l’enfant. Les nouveau-nés respirent beaucoup plus souvent (environ 60 fois par minute) que les adultes et avec l’âge, ils diminuent constamment. À 6 ans, l'enfant respire jusqu'à 30 fois par minute.

Fréquence cardiaque normale moyenne chez les enfants d'âges différents:

- chez les nouveau-nés (jusqu'à 1 mois) - 140 battements par minute;

- de 1 à 12 mois - 132 battements par minute;

- de 1 à 2 ans - 124 battements par minute;

- 2-4 ans - 115 battements par minute;

- 4-6 ans - 106 battements par minute;

- 6-8 ans - 98 battements par minute;

- 8-10 ans - 88 battements par minute;

- 10-12 ans - 80 battements par minute;

- 12-15 ans - 76 battements par minute.

Entre 15 et 50 ans, la fréquence cardiaque moyenne devrait être d'environ 70 battements par minute, et après 50 ans:

- 50-60 ans - 74 battements par minute;

- 60-80 ans - 79 battements par minute.

Lorsque vous comparez la fréquence cardiaque de votre enfant à ces indicateurs, vous devez faire attention à ce que la limite de la norme soit beaucoup plus large que la moyenne spécifiée. Si vous remarquez que la fréquence cardiaque de votre bébé diffère de manière significative des valeurs normales pour un certain âge, contactez immédiatement votre pédiatre ou votre cardiologue. Un changement significatif dans le pouls peut indiquer le développement possible d'une maladie.

Pouls accéléré chez un enfant

Souvent, une accélération du rythme cardiaque survient pendant l'exercice. Cela peut également affecter l'augmentation du pouls de chaleur ou une explosion violente d'émotions chez les enfants. En conséquence, la fréquence cardiaque peut augmenter de 3,5 fois et cet indicateur n'est pas considéré comme une pathologie. Les légumineuses chez les enfants peuvent accélérer même au repos, ce qui s'appelle la tachycardie. Cet indicateur peut être affecté par le surmenage, une perte importante de force ou des processus pathologiques survenant dans le muscle cardiaque.

Pouls lent chez les enfants

Le ralentissement du pouls, qui se produit au repos, est appelé bradycardie. En état de bien-être normal, cet indicateur de la fréquence cardiaque désigne la force du muscle cardiaque et la forme physique générale du corps de l’enfant. Les athlètes qui pratiquent des sports qui nécessitent une endurance spéciale ont une fréquence cardiaque de 35 à 40 battements par minute. Si, pendant la bradycardie, l'enfant se sent mal, se plaint de vertiges, perd rapidement de la force et que les indicateurs de pression artérielle changent, il est urgent de contacter un pédiatre hautement qualifié.

Comment mesurer la fréquence cardiaque?

Déterminer la fréquence du pouls chez un enfant est assez simple. Il suffit de localiser une grosse artère avec le doigt sur le poignet, le cou, la tempe ou l'arrière du pied, puis de l'appuyer légèrement avec l'index. Ensuite, vous devriez sentir la pulsation rythmique du sang. Vous devez maintenant compter le nombre de pulsations en 10 secondes et multiplier ce nombre par six. Quelqu'un compte pousse pendant 15 secondes et multiplie en conséquence par quatre. Le nombre obtenu sera un indicateur du taux de contraction du muscle cardiaque en une minute. Le pouls normal doit être clair, rythmé et correspondre également à la norme d'âge.

Il convient de rappeler que la mesure du pouls doit être effectuée dans un état de repos absolu et dans la même position de l'enfant car, en position assise et debout, les indicateurs seront différents. En mesurant la fréquence cardiaque, vous pouvez contrôler divers phénomènes et en savoir plus sur la bradycardie ou la tachycardie.

Encore une fois, en cas de tachycardie et de bradycardie, une consultation obligatoire avec un médecin est nécessaire, car ces phénomènes peuvent avoir des conséquences désagréables.

Le pouls est un indicateur important de l'état de santé de chaque personne, en particulier des enfants. En effet, des écarts des paramètres de pulsation par rapport à la norme peuvent indiquer le développement de maladies assez graves. Dans quels cas l'alarme doit-elle être déclenchée et quand des changements dans le pouls indiquent le déroulement correct des processus physiologiques?

Le pouls et la nécessité de le mesurer

Le pouls ou la fréquence cardiaque est la secousse des parois des vaisseaux sanguins causée par une contraction du muscle cardiaque. C'est l'indicateur principal du travail du coeur. Taux d'impulsion selon plusieurs paramètres:

  1. Fréquence - le nombre de battements de coeur par minute. Cette valeur est la plus importante pour évaluer l’état du corps. Cela dépend de nombreux facteurs et, chez les filles, le cœur bat plus souvent que chez les garçons.
  2. Rythme La longueur des intervalles entre les battements de coeur est mesurée. S'ils sont égaux, le pouls est considéré comme rythmique, sinon - arythmique.
  3. Remplissage - la quantité de sang dans le vaisseau. Déterminé à l'apogée du rythme cardiaque. Distinguer le pouls:
    • modéré est normal;
    • plein - au-dessus de la normale;
    • vide - à peine audible;
    • filiforme - mal défini.
  4. Tension Évalué par la force avec laquelle pincer l'artère. Il y a:
    • modéré;
    • solide
    • doux.

Les indicateurs obtenus permettent d’évaluer la qualité du système cardiovasculaire et de l’organisme dans son ensemble, ainsi que de suspecter l’apparition d’un certain nombre de maladies à un stade précoce. Un enfant en parfaite santé a un pouls rythmé, plein, moyennement intense.

La mesure quotidienne de la fréquence cardiaque est un excellent moyen de diagnostiquer rapidement de nombreuses maladies.

Nous vous recommandons d’effectuer un test annuel de Rufier, c’est-à-dire de calculer le coefficient en fonction des indicateurs au repos, après 30 squats et un repos de 5 minutes. Cela vous permet de déterminer la charge physique admissible pour un enfant en particulier, car son excès peut avoir des conséquences désastreuses.

Règles de mesure

La mesure est effectuée par trois méthodes:

  1. Palpation La méthode consiste à évaluer les paramètres de base et à compter le nombre de battements de coeur en 15 secondes en appliquant l'index et le majeur à un gros vaisseau sanguin. Chez les nouveau-nés et les nourrissons, l'artère carotide ou temporale est sélectionnée pour la mesure; chez les enfants plus âgés, il est déjà possible de compter sur l'artère radiale. Dans le second cas, les doigts sont placés à 1–2 cm au-dessus du pli cutané au poignet, car c'est à cet endroit que l'artère radiale passe le plus près de la peau. Les résultats des calculs sont multipliés par 4, obtenant ainsi le nombre de battements de coeur par minute.
  2. Dispositifs spéciaux Pour déterminer la fréquence cardiaque, vous pouvez utiliser des pulsomètres et un sphygmographe, qui donnent le résultat sous forme de graphique.
  3. Auscultation Tonomètre écoute pouls.

Sphygmograph - un appareil médical spécial pour l'affichage graphique du pouls et de nombreux autres paramètres

Si l'arythmie est diagnostiquée chez l'enfant, le comptage du nombre de battements de coeur est toujours effectué pendant une minute.

Les indicateurs chez les enfants pendant le sommeil, immédiatement après le réveil et pendant la veille sont différents. Le moment le plus approprié pour faire des calculs est considéré comme le moment du déversement. Pour déterminer avec précision la fréquence cardiaque d'un enfant, vous devez prendre des mesures pendant plusieurs jours à la fois.

Aussi sur les indicateurs affecte la position du corps. Quand une personne est debout ou assise, le pouls augmente. Par conséquent, pour obtenir des données fiables, les mesures sont prises en mettant l'enfant au lit.

La fréquence cardiaque n’est pas comptée immédiatement après avoir mangé des aliments dans une pièce fraîche.

Taux de pulsation chez les enfants d'âges différents - tableau

Quel devrait être le pouls du foetus

Dans les cas où les médecins ont des doutes sur la santé de la mère et du fœtus se développant dans son ventre, une femme enceinte peut être invitée à effectuer une recherche absolument sûre - la cardiotocographie (CTG). Il consiste à attacher deux capteurs à l'abdomen, qui lisent en permanence le rythme cardiaque de l'enfant pendant 30 à 60 minutes.

CTG est généralement réalisée avec 32 semaines de grossesse.

Une diminution du pouls de l'enfant à 70 battements par minute et au-dessous indique une hypoxie, c'est-à-dire une privation d'oxygène. Dans de tels cas, la femme est hospitalisée et un traitement lui est prescrit en fonction de la cause des perturbations dans l'apport en oxygène au fœtus. Quand elle échoue, la question de la stimulation du travail se pose, car une hypoxie prolongée entraîne des retards de développement.

La fréquence cardiaque fœtale change toutes les secondes, de sorte que la plage des valeurs normales est assez large

Causes et symptômes du pouls lent

Une faible fréquence cardiaque peut parler de bradycardie. Il est diagnostiqué si le pouls est toujours inférieur à la norme d'âge de 30 battements par minute ou plus. Cette maladie est souvent accompagnée d'une diminution de la pression artérielle et se manifeste par:

  • peau pâle;
  • étourdissements fréquents;
  • faiblesse
  • fatigue

Si le pouls d'un enfant est constamment inférieur à la normale, il est impératif de consulter un cardiologue pédiatrique et de subir les examens nécessaires, car l'absence de correction rapide de la situation peut entraîner une insuffisance cardiaque.

La bradycardie accompagne souvent:

  • hypothyroïdie;
  • troubles végétatifs;
  • myocardite;
  • malformations cardiaques congénitales;
  • lésions cérébrales;
  • intoxication par les métaux lourds, la nicotine, les drogues, etc.

Le seul cas où une fréquence cardiaque faible est considérée comme la norme et même un signe de bonne condition physique du système cardiovasculaire concerne les athlètes. Mais si, dans le contexte des sports habituels, l’enfant se sent faible, se plaint d’étourdissements ou perd conscience, c’est une raison pour aller chez un cardiologue.

Causes et symptômes de fréquence accrue

La tachycardie est un excès constant de plus de 20% de la fréquence cardiaque normale au repos. Cela peut indiquer:

  • l'anémie;
  • thyréotoxicose;
  • les maladies du système cardiovasculaire, en particulier la myocardite, l'endocardite, la cardioneurose, la cardite rhumatismale;
  • maladies infectieuses impliquant de la fièvre;
  • pathologies de nature pulmonaire;
  • dystonie vasculaire.

Le pouls augmente toujours avec le stress, le stress émotionnel, la fatigue, la surchauffe et la déshydratation.

De plus, le cœur bat toujours plus souvent avec un travail physique actif et, plus la charge est lourde, plus la fréquence du pouls est élevée, ce qui est la norme. Mais s'il dépasse la limite supérieure des valeurs acceptables, c'est une raison pour abandonner le sport choisi ou réduire la charge.

Normalement, après une activité physique, le pouls revient dans la plage des valeurs normales après 3-4 minutes.

On peut observer une fréquence cardiaque élevée:

  • coups forts, mais sans douleur, à la poitrine;
  • sensation de palpitations;
  • des vertiges;
  • mal de tête;
  • assombrissement des yeux;
  • acouphènes.

Façons de normaliser la condition chez les enfants

Lorsque le pouls diffère de la norme chez les enfants, il est nécessaire d’assurer la paix au bébé, mais il est préférable de ne rien faire de plus, car il existe de nombreuses raisons pour augmenter ou ralentir le travail du cœur et des médicaments ou des remèdes traditionnels mal choisis peuvent provoquer une forte détérioration. La seule chose à faire avec la tachycardie est de fermer les yeux, d'inspirer profondément et d'essayer d'expirer par le nez et la bouche serrés à la main.

Pouls chez les enfants - vidéo

Ainsi, bien que le pouls d'un enfant en bonne santé puisse varier dans des limites assez larges, ses indicateurs constituent une caractéristique diagnostique importante. Tout écart par rapport à la norme, observé depuis un certain temps, sert de motif pour consulter un cardiologue pédiatrique et se soumettre à un examen complet.