Insuffisance cardiaque

L'insuffisance cardiaque est une affection liée au fait que le cœur ne remplit pas sa fonction de pompage, assurant ainsi une circulation sanguine normale. En cas d'insuffisance cardiaque, le cœur n'est pas en mesure de pomper le sang efficacement, ce qui entraîne une perturbation de la circulation de l'oxygène et des nutriments dans le corps, ce qui entraîne une stagnation du sang. Manifesté à la suite d'une maladie coronarienne, d'une maladie cardiaque, d'hypertension, d'une maladie pulmonaire, d'une myocardite, d'un rhumatisme.

L'insuffisance cardiaque est l'incapacité du cœur à remplir pleinement sa fonction de pompage (contractile) et à fournir au corps la quantité nécessaire d'oxygène contenu dans le sang. L'insuffisance cardiaque n'est pas une maladie indépendante. En règle générale, il s'agit d'une complication ou du résultat de diverses maladies et affections. Aux États-Unis, environ 1% de la population souffre d'insuffisance cardiaque (2,5 millions de personnes). L'incidence de l'insuffisance cardiaque augmente avec l'âge. Aux États-Unis, il touche 10% de la population de plus de 75 ans.

Causes de l'insuffisance cardiaque

Dans la plupart des cas, l'insuffisance cardiaque résulte naturellement de nombreuses maladies du cœur et des vaisseaux sanguins (cardiopathie valvulaire, coronaropathie, cardiomyopathie, hypertension artérielle, etc.). L'insuffisance cardiaque est rarement l'une des premières manifestations d'une maladie cardiaque, par exemple la cardiomyopathie dilatée. En cas d'hypertension, il peut s'écouler de nombreuses années entre l'apparition de la maladie et l'apparition des premiers symptômes d'insuffisance cardiaque. Alors que, par exemple, à la suite d'un infarctus aigu du myocarde, accompagné du décès d'une partie importante du muscle cardiaque, ce délai peut être de plusieurs jours ou de plusieurs semaines.

Dans ce cas, si l’insuffisance cardiaque progresse rapidement (minutes, heures, jours), on parle d’insuffisance cardiaque aiguë. Tous les autres cas de la maladie sont appelés insuffisance cardiaque chronique.

Outre les maladies cardiovasculaires, les états fébriles, l’anémie, l’augmentation de la fonction thyroïdienne (hyperthyroïdie), l’abus d’alcool et d’autres facteurs contribuent à l’apparition ou à l’aggravation de manifestations d’insuffisance cardiaque.

Développement de l'insuffisance cardiaque

Le moment d'apparition de l'insuffisance cardiaque déclarée est individuel pour chaque patient et pour sa maladie cardiovasculaire. En fonction du ventricule cardiaque qui souffre davantage de la maladie, on distingue les insuffisances cardiaques ventriculaires droite et gauche.

En cas d'insuffisance cardiaque ventriculaire droite, un excès de liquide est retenu dans les vaisseaux de la circulation pulmonaire, entraînant un œdème, tout d'abord dans la région des pieds et des chevilles. Outre ces caractéristiques principales, l'insuffisance cardiaque due à la fatigue droite est caractérisée par une fatigue rapide due à une faible saturation en sang du sang en oxygène, ainsi qu'une sensation de satiété et de pulsations dans le cou.

L'insuffisance cardiaque ventriculaire gauche est caractérisée par une rétention hydrique dans la circulation pulmonaire, ce qui entraîne une diminution de la quantité d'oxygène pénétrant dans le sang. Il en résulte un essoufflement aggravé par un effort physique, une faiblesse et une fatigue.

La séquence d'apparition et la gravité des symptômes d'insuffisance cardiaque sont propres à chaque patient. Pour les maladies impliquant des lésions du ventricule droit, les symptômes d'insuffisance cardiaque apparaissent plus rapidement que dans les cas d'insuffisance ventriculaire gauche. Cela est dû au fait que le ventricule gauche est la partie la plus puissante du cœur. Il faut généralement beaucoup de temps avant que le ventricule gauche «abandonne» sa position. Mais si cela se produit, l'insuffisance cardiaque se développe à une vitesse catastrophique.

Symptômes d'insuffisance cardiaque.

L'insuffisance cardiaque peut se manifester avec différents symptômes en fonction de la partie du cœur la plus touchée. Dyspnée, arythmies, vertiges, noircissement des yeux, évanouissements, gonflement des veines du cou, peau pâle, jambe et gonflement des jambes, gonflement du foie, ascite (fluide libre dans la cavité abdominale) peuvent survenir Le patient ne tolère même pas un petit effort physique. Aux dernières étapes de la plainte, non seulement sous charge, mais également au repos, la capacité de travailler est complètement perdue. En raison d'un apport sanguin insuffisant, tous les organes et systèmes du corps souffrent à un degré ou à un autre.

Les symptômes de l'insuffisance cardiaque dépendent du côté du cœur, droit, gauche ou les deux, qui fonctionne de manière inefficace. Si le côté droit du cœur ne fonctionne pas bien, le sang déborde des veines périphériques et se déverse alors dans les tissus des jambes et de l'abdomen, y compris le foie. Cela provoque un gonflement et une hypertrophie du foie. Si le côté gauche est touché, le sang déborde des vaisseaux sanguins de la circulation pulmonaire et du cœur et passe partiellement dans les poumons. Une respiration rapide, une toux, une fréquence cardiaque fréquente, une couleur de peau bleuâtre ou pâle sont caractéristiques de ce cas d'insuffisance cardiaque. Les symptômes peuvent être plus ou moins graves, voire mortels.

Plaintes de patients souffrant d'insuffisance cardiaque

L'œdème est l'un des premiers symptômes de l'insuffisance cardiaque ventriculaire droite. Au début, les patients souffrent d'un gonflement mineur, touchant généralement les pieds et les jambes. L'œdème affecte les deux jambes de manière uniforme. L'œdème survient en fin d'après-midi et passe le matin. Avec le développement de l'insuffisance, les oedèmes deviennent denses et disparaissent complètement au matin. Les patients remarquent que les chaussures ordinaires ne leur conviennent plus. Ils ne se sentent souvent à l'aise que dans des pantoufles. Avec la propagation de l'œdème dans la direction de la tête, le diamètre du tibia et de la cuisse augmente.

Ensuite, le liquide s'accumule dans la cavité abdominale (ascite). Avec le développement d'anasarki, le patient s'assoit généralement, car dans la position couchée, il y a un manque d'air marqué. Hépatomégalie se développe - une augmentation de la taille du foie en raison du débordement de son réseau veineux avec la partie liquide du sang. Les patients dont le foie est hypertrophié ont souvent des malaises (inconfort, lourdeur) et des douleurs dans l'hypochondre droit. Lorsque l'hépatomégalie dans le sang s'accumule, le pigment de la bilirubine peut tacher la sclérotique ("protéines" de l'oeil) de couleur jaunâtre. Parfois, un tel jaunissement effraie le patient, ce qui le motive à consulter un médecin.

La fatigue rapide est un symptôme caractéristique des défaillances ventriculaires droite et gauche. Au début, les patients remarquent un manque de force dans la performance d'un exercice précédemment bien toléré. Au fil du temps, la durée des périodes d'activité physique diminue et les périodes de repos augmentent.

La dyspnée est le principal et souvent le premier symptôme de l'insuffisance ventriculaire gauche chronique. Pendant la dyspnée, les patients respirent plus souvent que d'habitude, comme s'ils essayaient de se remplir les poumons avec le maximum d'oxygène. Au début, les patients ne s'essoufflent que lorsqu'ils effectuent un effort physique intense (course à pied, escaliers rapides, etc.). Ensuite, au fur et à mesure que l'insuffisance cardiaque progresse, les patients peuvent éprouver un essoufflement au cours d'une conversation normale et parfois être en état de repos complet. Aussi paradoxal que cela puisse paraître, les patients eux-mêmes ne sont pas toujours conscients de l'essoufflement - les personnes qui les entourent le remarquent.

La toux paroxystique, qui survient principalement après une charge intense, est souvent perçue par les patients comme une manifestation de maladies pulmonaires chroniques, telles que la bronchite. Par conséquent, lors de l'entretien avec un médecin, les patients, et en particulier les fumeurs, ne se plaignent pas toujours de tousser, pensant qu'il n'est pas lié à une maladie cardiaque. Les palpitations cardiaques (tachycardie sinusale) sont perçues par les patients comme une sensation de "flottement" dans la poitrine, qui survient avec toute activité physique et disparaît après un certain temps après son achèvement. Souvent, les patients s'habituent aux palpitations cardiaques sans fixer leur attention dessus.

Diagnostic d'insuffisance cardiaque

L'insuffisance cardiaque est une conséquence de diverses maladies et affections, cardiovasculaires ou autres. Pour établir la présence d'une insuffisance cardiaque, un examen médical de routine suffit parfois, tandis qu'un certain nombre de méthodes de diagnostic peuvent être nécessaires pour en clarifier les causes.

L'électrocardiographie (ECG) aide les médecins à identifier les signes d'hypertrophie et d'irrigation sanguine insuffisante (ischémie) du myocarde, ainsi que diverses arythmies. En règle générale, ces signes électrocardiographiques peuvent survenir dans diverses maladies, à savoir: ne sont pas spécifiques à l'insuffisance cardiaque.

Sur la base de l'ECG, des tests de stress ont été créés et sont largement utilisés. Ils consistent en ce que le patient doit surmonter des niveaux de stress progressivement croissants. À ces fins, un équipement spécial est utilisé qui permet de doser la charge: une modification spéciale du vélo (ergométrie du vélo) ou un tapis roulant (tapis de course). Ces tests fournissent des informations sur les capacités de sauvegarde de la fonction de pompage du cœur.

La méthode principale et largement disponible pour diagnostiquer les maladies associées à une insuffisance cardiaque est l’échographie cardiaque - échocardiographie (EchoCG). Avec cette méthode, vous pouvez non seulement établir la cause de l'insuffisance cardiaque, mais également évaluer la fonction contractile des ventricules cardiaques. Actuellement, un seul EchoCG suffit pour diagnostiquer une cardiopathie congénitale ou acquise, suggérant la présence d'une coronaropathie, d'une hypertension artérielle et de nombreuses autres maladies. Cette méthode peut également être utilisée pour évaluer les résultats du traitement.

Une radiographie des organes thoraciques en cas d'insuffisance cardiaque révèle une stase sanguine dans la circulation pulmonaire et une augmentation de la taille des cavités cardiaques (cardiomégalie). Certaines maladies cardiaques, par exemple la cardiopathie valvulaire, ont leur "image" radiographique caractéristique. Cette méthode, ainsi que EchoCG, peut être utile pour surveiller le traitement en cours.
Les méthodes radio-isotopiques d'étude du cœur, en particulier la ventriculographie par radio-isotopes, permettent d'évaluer avec une grande précision la fonction contractile des ventricules cardiaques, y compris la quantité de sang qu'ils contiennent, chez les patients insuffisants cardiaques. Ces méthodes sont basées sur l'introduction et la distribution ultérieure dans le corps de médicaments à base de radio-isotopes.

L'une des dernières avancées de la science médicale, en particulier le diagnostic nucléaire, est la méthode de tomographie par émission de positrons (TEP). Il s'agit d'une recherche très coûteuse et jusqu'ici moins courante. La TEP permet d’utiliser une "étiquette" radioactive spéciale pour identifier les zones de myocarde viable chez les patients insuffisants cardiaques, afin de pouvoir ajuster le traitement en cours.

Traitement de l'insuffisance cardiaque

En cas d'insuffisance cardiaque aiguë, le patient est hospitalisé. Veillez à respecter le régime avec un effort physique limité (l'exercice thérapeutique est choisi par le médecin); un régime riche en protéines, vitamines, potassium, avec restriction de sel (avec œdème étendu - régime sans sel). Des glucosides cardiaques, des diurétiques, des vasodilatateurs, des antagonistes du calcium et des préparations à base de potassium sont prescrits.

Contrairement aux années précédentes, les progrès de la pharmacologie moderne ont permis non seulement de prolonger, mais également d'améliorer la qualité de vie des patients insuffisants cardiaques. Cependant, avant le début du traitement médical de l'insuffisance cardiaque, il est nécessaire d'éliminer tous les facteurs susceptibles de provoquer son apparition (états fébriles, anémie, stress, consommation excessive de sel, consommation excessive d'alcool, ainsi que l'utilisation de médicaments favorisant la rétention d'eau dans le corps, etc.).
L'objectif principal du traitement est d'éliminer les causes de l'insuffisance cardiaque et de corriger ses manifestations.

Parmi les mesures générales pour le traitement de l'insuffisance cardiaque doit être noté le repos. Cela ne signifie pas que le patient doit se coucher tout le temps. L'exercice est permis et souhaitable, mais il ne devrait pas causer de fatigue ou d'inconfort important. Si la capacité de charge est considérablement limitée, le patient doit s'asseoir le plus possible et ne pas s'allonger. Pendant les périodes sans essoufflement apparent ni œdème, il est recommandé de se promener au grand air. Il convient de rappeler que l’exercice chez les patients insuffisants cardiaques doit être privé de tout élément de la compétition.

Il est plus pratique de dormir avec une insuffisance cardiaque avec une tête de lit surélevée ou sur un oreiller haut. Il est également recommandé aux patients souffrant d'œdème des jambes de dormir avec un pied légèrement surélevé ou un oreiller fin sous les jambes, ce qui contribue à réduire la gravité de l'œdème.

Le régime doit être faible en sel, les aliments cuits ne doivent pas être salés. Il est très important de perdre du poids car cela crée un fardeau supplémentaire considérable pour le cœur malade. Bien que l'insuffisance cardiaque soit bien avancée, le poids peut diminuer de lui-même. Pour contrôler le poids et détecter en temps voulu la rétention de liquide dans le corps, une pesée quotidienne doit être effectuée au même moment de la journée.

Actuellement, les médicaments suivants sont utilisés pour traiter l'insuffisance cardiaque:
• augmenter la contractilité du myocarde;
• réduire le tonus vasculaire;
• réduire la rétention d'eau dans le corps;
• élimination de la tachycardie sinusale;
• prévention de la thrombose dans les cavités du coeur.

Parmi les médicaments qui augmentent la contractilité du myocarde, on peut citer les glycosides dits cardiaques (digoxine, etc.) utilisés depuis plusieurs siècles. Les glycosides cardiaques augmentent la fonction de pompage du cœur et des mictions (diurèse), tout en contribuant à une meilleure tolérance à l'exercice. Parmi les principaux effets secondaires observés dans leur overdose, je note les nausées, l'apparition d'arythmies, les changements de perception des couleurs. Si des glycosides cardiaques ont été prescrits à tous les patients atteints d'insuffisance cardiaque au cours des dernières années, ils le sont actuellement principalement pour les patients présentant une insuffisance cardiaque en association avec la fibrillation auriculaire.

Les médicaments qui abaissent le tonus des vaisseaux sanguins comprennent les vasodilatateurs (du latin latin vas et dilatatio - «expansion du vaisseau»). Il existe des vasodilatateurs ayant un effet prédominant sur les artères, les veines ainsi que des médicaments à action mixte (artères + veines). Les vasodilatateurs, dilatant les artères, réduisent la résistance créée par les artères lors de la contraction cardiaque, entraînant une augmentation du débit cardiaque. Les vasodilatateurs, dilatant les veines, contribuent à augmenter la capacité veineuse. Cela signifie que le volume de sang contenu dans les veines augmente, entraînant une diminution de la pression dans les ventricules cardiaques et une augmentation du débit cardiaque. La combinaison des effets des vasodilatateurs artériel et veineux réduit la gravité de l'hypertrophie du myocarde et le degré de dilatation des cavités cardiaques. Les vasodilatateurs de type mixte incluent les inhibiteurs de l'enzyme de conversion de l'angiotensine (ACE). Je vais en nommer quelques-uns: captopril, énalapril, périndopril, lisinopril, ramipril. Actuellement, ce sont les inhibiteurs de l'ECA qui sont les principaux médicaments utilisés pour traiter l'insuffisance cardiaque chronique. Grâce à l'action des inhibiteurs de l'ECA, la tolérance à l'effort augmente considérablement, le remplissage sanguin du cœur et du débit cardiaque s'améliore et le débit urinaire augmente. L'effet indésirable le plus souvent signalé associé à l'utilisation de tous les inhibiteurs de l'ECA est une toux sèche et irritante («il semble chatouiller la brosse dans la gorge»). Cette toux n'indique pas une nouvelle maladie, mais peut déranger le patient. La toux peut passer après un arrêt du médicament à court terme. Malheureusement, c’est la toux qui est la raison la plus fréquente pour arrêter l’utilisation des inhibiteurs de l’ACE.

Comme alternative aux inhibiteurs de l'ECA en cas de toux, on utilise actuellement des bloqueurs des récepteurs de l'angiotensine II (losartan, valsartan, etc.).

Améliorer l'irrigation sanguine des ventricules et augmenter le débit cardiaque chez les patients insuffisants cardiaques chroniques en association avec une coronaropathie à l'aide de médicaments nitroglycérine - vasodilatateur, agissant principalement sur les veines. En outre, la nitroglycérine se dilate et les artères alimentant le cœur lui-même - les artères coronaires.

Pour réduire le retard de l'excès de liquide dans le corps, divers médicaments diurétiques (diurétiques) sont prescrits, qui diffèrent par la force et la durée de l'action. Les soi-disant diurétiques de l'anse (furosémide, acide éthacrynique) commencent à agir très rapidement après leur prise. En raison de l'utilisation de furosémide, en particulier, il est possible de se débarrasser de plusieurs litres de liquide en peu de temps, en particulier lors d'une administration par voie intraveineuse. Habituellement, la gravité de l’essoufflement existant diminue directement "sous nos yeux". Le principal effet secondaire des diurétiques de l'anse est une diminution de la concentration en ions potassium dans le sang, pouvant entraîner une faiblesse, des convulsions ainsi que des interruptions du travail du cœur. Par conséquent, en même temps que les diurétiques de l'anse, des préparations à base de potassium sont prescrites, parfois en association avec les dénommés diurétiques à économie de potassium (spironolactone, triamteren, etc.). La spironolactone est souvent utilisée indépendamment dans le traitement de l'insuffisance cardiaque chronique. Les médicaments diurétiques d’intensité moyenne et de durée d’action moyenne utilisés dans le traitement de l’insuffisance cardiaque chronique incluent ce que l’on appelle les diurétiques thiazidiques (hydrochlorothiazide, indapamide, etc.). Les préparations thiazidiques sont souvent associées à des diurétiques de l'anse pour obtenir un effet diurétique accru. Comme les diurétiques thiazidiques, comme les diurétiques de l'anse, réduisent la quantité de potassium dans le corps, une correction peut être nécessaire.

Pour réduire le rythme cardiaque, utilisez les soi-disant β- (bêta) -adrénoblocants. En raison des effets de ces médicaments sur le cœur, il améliore la circulation sanguine et, par conséquent, augmente le débit cardiaque. Pour le traitement de l'insuffisance cardiaque chronique, du carvedilol, un bloqueur β-adrénergique, a été initialement prescrit à des doses minimales, contribuant ainsi en dernier lieu à une augmentation de la fonction contractile du cœur. Malheureusement, les effets secondaires de certains β-bloquants, en particulier la capacité à provoquer un rétrécissement des bronches et une augmentation de la glycémie, peuvent limiter leur utilisation chez les patients souffrant d’asthme et de diabète bronchiques.

Pour la prévention de la thrombose dans les cavités cardiaques et le développement de la thromboembolie, des anticoagulants sont prescrits pour inhiber l'activité du système de coagulation du sang. On prescrit habituellement ce qu'on appelle des anticoagulants indirects (warfarine, etc.). Lors de l'utilisation de ces médicaments, une surveillance régulière des paramètres de la coagulation sanguine est nécessaire. Cela est dû au fait qu’avec un surdosage d’anticoagulants, divers saignements internes et externes (nasaux, utérins, etc.) peuvent survenir.

Le traitement d'une crise d'insuffisance ventriculaire gauche aiguë, en particulier d'un œdème pulmonaire, est effectué à l'hôpital. Mais les ambulanciers peuvent déjà introduire des diurétiques de l'anse, ajuster l'inhalation d'oxygène et prendre d'autres mesures urgentes. À l'hôpital, le traitement initié sera poursuivi. En particulier, l'administration intraveineuse permanente de nitroglycérine, ainsi que de médicaments augmentant le débit cardiaque (dopamine, dobutamine, etc.) peut être établie.

Compte tenu de l'inefficacité de l'arsenal actuellement disponible de médicaments utilisés pour traiter l'insuffisance cardiaque chronique, un traitement chirurgical peut être recommandé.

L’essence de la cardiomyoplastie consiste à couper chirurgicalement un lambeau dans le muscle douloureux du latissimus du patient. Ensuite, ce volet pour améliorer la fonction contractile enveloppe le cœur du patient. Par la suite, l’électrostimulation du lambeau musculaire greffé est réalisée simultanément aux contractions du cœur du patient. L'effet après l'opération de cardiomyoplastie apparaît en moyenne après 8 à 12 semaines. Une autre alternative est l'implantation (insertion) dans le cœur de l'appareil de circulation sanguine auxiliaire du patient, appelé ventricule gauche artificiel. De telles opérations sont coûteuses et peu communes en Russie. Enfin, des stimulateurs spéciaux ont été créés et utilisés pour améliorer l’approvisionnement en sang des ventricules cardiaques, principalement en assurant leur travail synchrone. Ainsi, la médecine moderne ne laisse pas de tentatives d’intervenir dans le cours naturel de l’insuffisance cardiaque.

En règle générale, l'observation médicale de l'insuffisance cardiaque est nécessaire tout au long de la vie.

Comment traiter l'insuffisance cardiaque

Comment traiter l'insuffisance cardiaque

L’insuffisance cardiaque est l’une des manifestations les plus fréquentes de presque toutes les maladies cardiaques. L'incapacité du muscle cardiaque à pomper les volumes sanguins entraîne de graves problèmes de santé.

Comment traiter l'insuffisance cardiaque avec des médicaments?

Un patient avec un tel diagnostic n'a pas à prendre tous les médicaments recommandés pour le traitement de la maladie.

Raisons

L'insuffisance cardiaque est souvent associée à des maladies telles que l'athérosclérose, l'arythmie, l'infarctus du myocarde et les cardiopathies congénitales. Compte tenu de la réduction de la fonctionnalité du ventricule du coeur, on distingue plusieurs formes de la maladie:

  • Insuffisance ventriculaire gauche;
  • Insuffisance ventriculaire droite;
  • Échec biventriculaire (la contractilité des deux ventricules est altérée).

Dans la plupart des cas, les médecins associent la survenue d'une insuffisance cardiaque à une violation de la capacité de pomper la quantité de sang requise ou à des lésions du muscle cardiaque lui-même. L’hypertension artérielle, les maladies coronariennes et les anomalies sont les principales causes de cette maladie. Il est à noter que l’hypertension artérielle est plus souvent la cause de l’insuffisance cardiaque chez les femmes que l’ischémie chez les hommes. Les autres facteurs qui déclenchent le développement de l'insuffisance cardiaque sont:

  • Le diabète sucré;
  • Trouble du rythme cardiaque;
  • Myocardite;
  • Abus d'alcool et tabagisme.

Si vous ne consultez pas un médecin à temps pour savoir comment traiter l'insuffisance cardiaque, la maladie peut se compliquer d'asthme cardiaque, une pathologie très dangereuse qui s'accompagne de crises d'asthme et peut menacer la vie du patient.

Les symptômes

Selon la partie du cœur qui a cessé d'exercer ses fonctions, certains symptômes d'insuffisance cardiaque apparaissent. Par exemple, en violation du travail du ventricule gauche, il y a une stagnation du sang dans les poumons et le petit cercle de la circulation sanguine, et dans le cas d'un dysfonctionnement du droit, il y a une stagnation du sang dans le grand cercle. Les symptômes caractéristiques de l'insuffisance cardiaque sont les suivants:

  • Essoufflement. Au début, cela se produit après l'exercice. Mais à mesure que la maladie progresse, l'essoufflement commence à apparaître et au repos;
  • Difficulté à respirer. La toux et l’étouffement nocturnes sont dus à la redistribution du sang des organes de la cavité abdominale et des extrémités inférieures dans les poumons en position couchée;
  • Diminution du volume quotidien d'urine. La diurèse dans ce cas est due à une diminution de l'apport sanguin dans les reins. Parfois, la diurèse nocturne augmente, comme en position couchée, la circulation sanguine se normalise;
  • Cyanose (doigts et orteils bleus, lèvres);
  • Gonflement des membres;
  • Douleur dans l'hypochondre droit.

Une fatigue accrue et une diminution des performances sont également un symptôme prononcé de l'insuffisance cardiaque.

Traitement

La solution au problème du traitement de l'insuffisance cardiaque a été trouvée depuis longtemps. Dans ce cas, divers groupes de médicaments sont largement utilisés:

  • Bêta-bloquants. Réduire la pression artérielle et la fréquence cardiaque, évitant ainsi une surcharge cardiaque;
  • Les glycosides. Aidez à réduire les principaux symptômes de l'insuffisance cardiaque. Pour obtenir un effet rapide dans la forme aiguë de la maladie, des glycosides sont administrés par voie intraveineuse;
  • Les diurétiques. Éliminez les effets de l'insuffisance cardiaque - en particulier, l'œdème, en éliminant l'excès de liquide du corps par l'urine.

Les médicaments antiarythmiques, les statines, les anticoagulants et autres sont également utilisés dans le traitement de l'insuffisance cardiaque. Cependant, les prendre tous n'est pas nécessaire.

La vidéo ci-dessous présente les recettes de remèdes populaires pour le traitement de l'insuffisance cardiaque:

Le médecin traitant déterminera comment traiter l'insuffisance cardiaque, quels médicaments doivent être pris et quels médicaments ne doivent pas être pris. En fonction des symptômes, de la santé générale et du mode de vie du patient, le spécialiste sélectionnera les médicaments les plus efficaces.

Mode de vie

Pour les patients avec un diagnostic d'insuffisance cardiaque, il est très important d'avoir un mode de vie sain. Il affecte directement non seulement la progression de la maladie, mais également le processus de guérison. Afin de vous débarrasser rapidement des symptômes dangereux de l'insuffisance cardiaque, vous devez suivre les recommandations suivantes:

  • Contrôle du poids Le surpoids est l’un des facteurs contribuant à l’augmentation de la pression, ce qui ne peut pas affecter le travail du muscle cardiaque;
  • Suivre un régime. Tout d'abord, les patients avec un tel diagnostic devraient abandonner l'utilisation de sel, de cornichons et de cornichons, ce qui contribue à la rétention de liquide et augmente la charge sur le cœur;
  • Exercice régulier. Pour éviter les surcharges lors du choix d’une activité physique, consultez un spécialiste.
  • Cesser de fumer;
  • Consommation limitée d'alcool et, si possible, rejet des boissons alcoolisées fortes.

Traitement de l'insuffisance cardiaque

Comment traiter l'insuffisance cardiaque?

Comme on le sait, l’insuffisance cardiaque aiguë et chronique fait partie des principales causes de mortalité par maladie cardiovasculaire, ce qui, en raison de la prévalence extrême de ce type de pathologie, rend le problème du traitement de ces deux maladies très grave. Quel est le traitement de l'insuffisance cardiaque, quel est le rôle du médecin et que peut faire le patient? Quelles sont les chances de survie d'un patient souffrant d'insuffisance cardiaque? Nous dédions cet article à ces questions et à d’autres questions liées au traitement de l’insuffisance cardiaque.

L'insuffisance cardiaque est-elle traitable?

La première chose à comprendre face au problème de l'insuffisance cardiaque (aiguë ou chronique) est qu'il ne s'agit en aucun cas d'une maladie autonome, au sens classique du terme, mais seulement d'une combinaison de symptômes et de signes cliniques décrivant l'état d'un dysfonctionnement cardiaque. pour une raison ou une autre, ou dans le contexte d’une ou de plusieurs maladies. En d'autres termes, l'insuffisance cardiaque est toujours la conséquence d'autres maladies. Si vous transférez ces considérations au domaine du traitement de l'insuffisance cardiaque, il deviendra évident que, d'une part, vous devez gérer les symptômes de l'insuffisance cardiaque elle-même (traitement symptomatique), et d'autre part, vous devez traiter la maladie sous-jacente qui altère la fonction cardiaque, à savoir la cause de l'insuffisance cardiaque Causes de l'insuffisance cardiaque).

À la lumière de ce qui précède, on peut conclure que l’insuffisance cardiaque est traitable au même titre que la maladie cardiovasculaire traitable qui la provoque.

Tenant compte du fait que l'insuffisance cardiaque aiguë fait référence à des conditions médicales d'urgence nécessitant une intervention urgente de cardiologues qualifiés, nous souhaitons dans cet article nous concentrer sur le traitement de l'insuffisance cardiaque chronique, ainsi que sur les méthodes de prévention.

Quels sont les principaux domaines de traitement de l'insuffisance cardiaque?

Le traitement de l'insuffisance cardiaque et de la maladie qui l'a provoquée est toujours un processus complexe et laborieux. Les principaux objectifs (objectifs) du traitement de l'insuffisance cardiaque sont les suivants:

  • Élimination des symptômes de la maladie (traitement symptomatique);
  • Protection des organes les plus touchés par la perturbation du coeur (reins, cerveau, vaisseaux sanguins);
  • Améliorer la qualité de vie des patients et prolonger leur vie.

La réalisation de ces objectifs devient possible à l'aide de différentes méthodes de traitement réalisées sous la surveillance d'un médecin spécialiste, observant le patient.

Comment démarrer un traitement pour l'insuffisance cardiaque?

Le traitement de l'insuffisance cardiaque chronique commence par l'élimination des facteurs de risque aggravant le pronostic de cette maladie. Pour obtenir de bons résultats, il est important que le patient souffrant d’insuffisance cardiaque:

  • Refusé de fumer et de l'alcool;
  • Suivi les instructions du médecin pour le traitement de l'hypertension et d'autres maladies du système cardiovasculaire;
  • Prendre des mesures de perte de poids s'il est obèse;
  • Consommation minimisée de sel de table;
  • Régime alimentaire pauvre en cholestérol et en graisses animales;
  • Diversifié au maximum sa vie avec l'activité physique.

Exercice pour insuffisance cardiaque

Contrairement à la conviction profonde selon laquelle les patients insuffisants cardiaques devraient être protégés au maximum de tout type d’effort physique, il existe maintenant un certain nombre de messages prouvant qu’un effort physique modéré et équilibré améliore non seulement l’état général du patient souffrant d’insuffisance cardiaque, mais ralentit également la les maladies. Au contraire, le rejet complet de l'activité physique entraîne une réduction significative du potentiel physique du patient et fait de lui un handicapé. En cas d'insuffisance cardiaque, l'effort physique n'est contre-indiqué que s'il existe des signes évidents d'évolution défavorable de la maladie, œdème prononcé (FC IV-III). Dans l'insuffisance cardiaque, les promenades, les exercices de respiration, la natation sont particulièrement utiles. Il est important que l'activité physique ne fatigue pas le patient. Si, après la «formation», le patient se plaint de faiblesse et de fatigue, cela signifie que le niveau de charge doit être abaissé.

Régime alimentaire pour insuffisance cardiaque

L'insuffisance cardiaque survient souvent à la suite de divers troubles métaboliques. Par exemple, le diabète sucré (troubles du métabolisme des glucides et des lipides) est assez souvent associé à l'insuffisance cardiaque, et les troubles du métabolisme des sels hydriques (rétention d'eau et de sel dans le corps) en général peuvent être considérés comme faisant partie intégrante du syndrome d'insuffisance cardiaque. Nous ajoutons également que de tels troubles métaboliques compliquent considérablement l'évolution de l'insuffisance cardiaque. C'est pourquoi, dans le traitement de l'insuffisance cardiaque, une grande attention est accordée au traitement nutritionnel. Les principes du traitement nutritionnel de l'insuffisance cardiaque sont les suivants:

  1. Restriction de la consommation d'aliments riches en cholestérol et en graisses animales;
  2. Limitation de la teneur totale en calories des aliments (jusqu'à 1900-2500 kcal) et abandon des aliments riches en glucides facilement digestibles (bonbons, produits à base de farine, fruits sucrés, miel);
  3. Limiter la consommation de sel (jusqu'à 5 à 6 grammes par jour, y compris le sel déjà contenu dans les plats et les produits préparés);
  4. Limiter la consommation de liquide à 1,5 litres. (y compris les plats liquides, thé, jus de fruits, etc.). Une restriction plus sévère de la consommation de liquide ne peut qu'aggraver l'état du patient et n'est donc pas recommandée.
  5. Utilisation dans les produits alimentaires riches en potassium: raisins secs, abricots secs, bananes, pommes de terre, pêches, flocons d'avoine, sarrasin).
  6. Enrichissement des aliments avec une teneur élevée en acides gras polyinsaturés: huiles végétales, olives, poissons gras.

Insuffisance cardiaque

DESCRIPTION

L'insuffisance cardiaque est une affection résultant de diverses causes, telles que la contractilité du muscle cardiaque (myocarde) est affaiblie et le cœur perd la capacité de fournir au corps la quantité de sang nécessaire. Le syndrome d'insuffisance cardiaque complique de nombreuses maladies du système cardiovasculaire, en particulier la maladie se développe souvent chez les personnes souffrant de maladie coronarienne et d'hypertension. Dans de nombreux cas, l'insuffisance cardiaque réduit la qualité de vie ou peut entraîner le décès d'une personne.

RAISONS

La cause la plus fréquente d’insuffisance cardiaque sont diverses maladies du système cardiovasculaire.

Une cause fréquente d'insuffisance cardiaque est le rétrécissement des artères. fournir de l'oxygène au muscle cardiaque. Les maladies vasculaires se développent à un âge relativement jeune, parfois elles passent inaperçues, puis les personnes âgées développent souvent des manifestations d'insuffisance cardiaque congestive.

Le syndrome de l'insuffisance cardiaque chronique peut être compliqué par l'évolution de presque toutes les maladies du système cardiovasculaire. Mais ses principales causes, constituant plus de la moitié des cas, sont les cardiopathies ischémiques (coronaires) et l’hypertension, ou une combinaison de ces maladies. Souvent, les cardiologues dans leur pratique ont noté la survenue d'un syndrome d'insuffisance cardiaque avec crises cardiaques et angor.

Les autres causes du développement de l'insuffisance cardiaque sont des modifications de la structure des valves cardiaques, des troubles hormonaux (par exemple, l'hyperthyroïdie - une fonction thyroïdienne excessive), une inflammation infectieuse du muscle cardiaque (myocardite). La myocardite peut se manifester comme une complication de presque toutes les maladies infectieuses: diphtérie, scarlatine, polyarthrite, amygdalite lacunaire, pneumonie, polio, grippe, etc. C’est ce fait qui sert de confirmation supplémentaire qu’il n’ya pas d’infections virales «peu graves» et qu’elles nécessitent toutes un traitement qualifié. Sinon, ils entraînent les complications les plus graves au niveau du cœur et des vaisseaux sanguins.

Au cours de la grossesse chez les femmes atteintes de diverses maladies vasculaires ou cardiaques, une charge accrue sur le cœur peut également déclencher le développement d'une insuffisance cardiaque.

Les causes de l'insuffisance cardiaque chronique peuvent aussi être l'alcoolisme et la toxicomanie, l'exercice excessif et même un mode de vie sédentaire.

Il existe un risque élevé de syndrome d'insuffisance cardiaque dans le diabète sucré et les maladies du système endocrinien dans son ensemble.

En général, on peut dire que l'insuffisance cardiaque est provoquée par des maladies provoquant une surcharge du muscle cardiaque avec une pression (comme dans l'hypertension) ou un volume (insuffisance des valves cardiaques), ainsi qu'une maladie du myocarde (myocardite, crise cardiaque).

Symptômes

Les manifestations principales et les plus remarquables du syndrome d'insuffisance cardiaque comprennent l'essoufflement, qui se produit parfois même au repos ou avec un effort minimal. En outre, une augmentation de la fréquence cardiaque, une fatigue accrue, une limitation de l'activité physique et une rétention excessive de liquide dans l'organisme, provoquant un œdème, indiquent la possibilité d'une maladie. Un apport sanguin insuffisant dans le corps est également à la base d'un signe éclatant d'insuffisance cardiaque tel que le bleuissement des ongles ou le triangle nasolabial (pas au froid, mais à la température ordinaire).

Le résultat inévitable de l'insuffisance cardiaque est l'apparition dans le corps de diverses anomalies de la circulation sanguine, qui sont ressenties par le patient ou déterminées par le cardiologue au cours de l'examen.

Traitement

Limitation de l'activité physique, régime alimentaire riche en protéines et en vitamines, potassium avec restriction des sels de sodium (sel). Le traitement de la carte

Insuffisance cardiaque: symptômes et traitement

La cause de l'insuffisance cardiaque est une détérioration de la capacité du cœur à se contracter ou à se détendre. La détérioration peut être causée par des dommages au myocarde, ainsi que par un déséquilibre des systèmes responsables de la vasoconstriction et de la dilatation. La violation de l'activité motrice cardiaque entraîne une diminution de l'apport en oxygène des organes et des tissus. Se produit également la rétention d'eau dans le corps.

L'insuffisance cardiaque s'accompagne de l'apparition de plusieurs symptômes: essoufflement, diminution des performances, œdème, etc. Tous ces signes peuvent être observés dans d'autres maladies, de sorte que le diagnostic d '"insuffisance cardiaque" ne peut être établi uniquement sur la base des symptômes.

Il existe des insuffisances cardiaques aiguës et chroniques. L'insuffisance cardiaque aiguë résulte de lésions du myocarde, en particulier d'un infarctus aigu du myocarde. Elle s'accompagne de l'apparition rapide d'une stagnation dans les poumons, jusqu'à l'œdème. Dans notre article, nous examinerons les symptômes et le traitement de la forme la plus courante d’insuffisance cardiaque chronique.

Symptômes d'insuffisance cardiaque

Les manifestations de l'insuffisance circulatoire dépendent de sa gravité. Traditionnellement, il y a trois étapes.

Stade I

Dans la phase initiale de la maladie, il se produit une fatigue, un essoufflement, une augmentation excessive du pouls lors d'un effort physique. Même quelques squats provoquent une respiration rapide et demi à deux fois. Le rétablissement de la fréquence cardiaque initiale ne survient pas avant 10 minutes de repos après un exercice. Avec un effort physique intense, une légère suffocation peut survenir.

Les symptômes locaux sont légers. Parfois, une acrocyanose à court terme peut apparaître (peau bleue des mains, des pieds). Après de lourdes charges, en consommant de grandes quantités d’eau ou de sel, apparaissent le soir de légers œdèmes des jambes ou une peau pâteuse au niveau des chevilles.

La taille du foie n'est pas augmentée. Il y a parfois une nycturie périodique - miction fréquente la nuit.

Après avoir limité la charge et corrigé l'utilisation de sel et de liquide, ces phénomènes disparaissent rapidement.

Étape II

Dans la deuxième phase de la maladie, des symptômes locaux d'insuffisance cardiaque apparaissent. Premièrement, il y a des signes de dommages principalement l'un des ventricules du cœur.

Avec l'insuffisance ventriculaire droite, il y a une stagnation du sang dans la grande circulation. Les patients s'inquiètent de l'essoufflement lors d'un effort physique, par exemple lorsqu'ils montent les escaliers ou marchent rapidement. Il y a un rythme cardiaque rapide, une sensation de lourdeur dans l'hypochondre droit. Très souvent, il y a la nycturie et la soif.

Ce stade est caractérisé par un gonflement des jambes, qui ne passent pas complètement le matin. L'acryocyanose est déterminée: cyanose des jambes, des pieds, des mains, des lèvres. Le foie est élargi, sa surface est lisse et douloureuse.

Lorsque l'insuffisance ventriculaire gauche est dominée par des symptômes de stagnation de la circulation pulmonaire. La santé des patients est pire qu’avec une insuffisance ventriculaire droite. La dyspnée à l'effort est plus forte, se produit pendant la marche normale. Avec une charge importante, ainsi que la nuit, il y a étouffement, toux sèche et même une légère hémoptysie.

À l'extérieur, on détermine la pâleur de la peau, l'acrocyanose et, dans certains cas, une sorte de blush cyanotique (avec par exemple des malformations cardiaques mitrales). Dans les poumons, on peut entendre des rales bouillonnantes sèches ou fines. L'œdème des jambes n'est pas, la taille du foie est normale.

Limiter la charge, corriger l’utilisation d’eau et de sel de table et un traitement correct peuvent entraîner la disparition de tous ces symptômes.

L'insuffisance cardiaque congestive se développe progressivement, les deux cercles de la circulation sanguine sont impliqués dans le processus pathologique. Il y a une stagnation du fluide dans les organes internes, qui se manifeste par la violation de leur fonction. Des changements dans l'analyse d'urine apparaissent. Le foie s'épaissit et devient indolore. Indicateurs d'analyse biochimique de la modification du sang, indiquant une violation de la fonction hépatique.

Les patients s'inquiètent de l'essoufflement avec un effort minimal, du pouls rapide, de la sensation de lourdeur dans l'hypochondre droit. Débit urinaire réduit, gonflement des pieds et des jambes. La nuit, une toux peut apparaître, le sommeil est perturbé.

À l'examen, l'acridose, l'œdème et l'élargissement du foie sont déterminés. Chez de nombreux patients, une augmentation de l'abdomen (ascite) et une accumulation de liquide dans la cavité pleurale (hydrothorax) sont détectées. Dans les poumons, vous pouvez entendre des râles secs et humides. Le patient ne peut pas mentir, prend une position forcée demi-assise (orthopnée).
Le traitement ne conduit souvent pas à une normalisation du bien-être.

Étape III

Cette étape est appelée finale ou dystrophique. Il s'accompagne d'un dysfonctionnement grave des organes internes. En raison du manque d'oxygène et de nutriments, une défaillance multiviscérale (rénale, hépatique, respiratoire) se développe.

Les manifestations d'insuffisance hépatique sont un gonflement. La fonction des glandes endocrines, régulant l'équilibre entre électrolyte et électrolyte, est altérée. En même temps, une soif insupportable se développe. À la suite de troubles digestifs, il se produit une cachexie (épuisement), qui peut être masquée par un œdème grave.

Une insuffisance grave de la fonction des organes internes est fatale.

Traitement de l'insuffisance cardiaque

Le traitement de l'insuffisance circulatoire devrait éliminer ses symptômes, ralentir la progression, améliorer la qualité et la durée de vie des patients. La protection des organes cibles, en particulier du cœur, est très importante.

Traitement non médicamenteux

L'activité physique est limitée afin de réduire la charge sur le muscle cardiaque affaibli. Cependant, la rééducation physique rationnelle est une méthode de traitement importante.

Pour les patients souffrant d'insuffisance cardiaque grave, des exercices de respiration peuvent être recommandés, notamment un gonflage du ballon 3 à 4 fois par jour. Après un mois d'exercices de respiration, l'état de bien-être et la tolérance à l'exercice s'améliorent. Après stabilisation, il est possible d’augmenter la charge, notamment en marchant à un rythme normal, puis en accélération. L'exercice devrait faire partie du mode de vie d'un patient souffrant d'insuffisance cardiaque.

Il est conseillé d'utiliser un vaccin contre la grippe et l'hépatite B.

Les voyages sont autorisés, mais vous devez éviter les hautes montagnes, les climats chauds et humides. La durée du vol ne devrait pas dépasser 2,5 heures. Pendant le vol, vous devez vous lever, faire de la gymnastique légère toutes les demi-heures.

Pendant les rapports sexuels, il est recommandé d'éviter le stress émotionnel excessif. Dans certains cas, il est recommandé de prendre des nitrates sous la langue avant les rapports sexuels. L'utilisation de moyens tels que "Viagra" est autorisée, à l'exception de la combinaison avec des nitrates à action prolongée.

Fluide modérément limité. La quantité quotidienne de liquides à prendre ne doit pas dépasser 2 litres. Il faut tenir compte non seulement du liquide libre (boissons), mais également de l’eau contenue dans les produits. Dans le même temps, la teneur en eau dans les céréales, les salades, les autres plats d’accompagnement et le pain est généralement prise à 100% (c’est-à-dire qu’on pense que 50 grammes de pain équivalent à 50 ml d’eau). Il est important de surveiller la quantité d'urine excrétée, elle ne doit pas être inférieure au volume de fluide prélevé.

Le sel de table est sévèrement limité, la nourriture n'est pas ajoutée à la préparation. La quantité totale de sel ne doit pas dépasser 3 g dans la première étape et 1,5 g dans la suivante.

L'alcool est strictement interdit uniquement avec une cardiomyopathie alcoolique. Dans d'autres cas, limiter l'usage de l'alcool fait partie des recommandations habituelles. Il est nécessaire de refuser un grand volume de liquide (par exemple, de la bière).

Le régime alimentaire doit être nutritif et contenir suffisamment de vitamines et de protéines.

Le contrôle quotidien du poids est extrêmement important. Un gain de poids de plus de 2 kg en 1 à 3 jours indique une rétention d'eau dans le corps et nécessite une action immédiate.

Traitement médicamenteux

Le traitement médicamenteux de l'insuffisance cardiaque est basé sur les postulats de la médecine factuelle. Tous les médicaments officiellement recommandés ont largement prouvé leur besoin, leur efficacité et leur sécurité.

Les principaux médicaments utilisés pour traiter cette maladie comprennent:

  • inhibiteurs de l'enzyme de conversion de l'angiotensine pour tous les patients;
  • les bêta-bloquants;
  • les antagonistes du récepteur de l'aldostérone;
  • diurétiques pour tous les patients présentant une rétention hydrique;
  • glycosides cardiaques dans la fibrillation auriculaire;
  • antagonistes des récepteurs de l'angiotensine II (sartans).

Des fonds supplémentaires nommés, dont les propriétés sont suffisamment étudiées, mais qui nécessitent des recherches supplémentaires:

  • statines pour tous les patients atteints de cardiopathie ischémique;
  • anticoagulants indirects chez la plupart des patients atteints de fibrillation auriculaire.

Les médicaments auxiliaires comprennent les médicaments qui ne sont prescrits que dans certains cas:

  • vasodilatateurs périphériques (nitrates): uniquement en cas de douleur angineuse concomitante;
  • bloqueurs des canaux calciques lents (amlodipine): avec angor persistant et hypertension;
  • médicaments antiarythmiques: pour les arythmies cardiaques graves;
  • aspirine: après un infarctus du myocarde;
  • stimulants non glycosidiques inotropes: à faible débit cardiaque et hypotension.

En cas d'insuffisance cardiaque, en particulier au stade de la décompensation, les médicaments suivants doivent être abandonnés:

  • les anti-inflammatoires non stéroïdiens, y compris l'aspirine à forte dose;
  • les glucocorticostéroïdes;
  • antidépresseurs tricycliques;
  • médicaments antiarythmiques de classe I;
  • Inhibiteurs lents des canaux calciques (vérapamil, nifédipine, diltiazem).

Traitement chirurgical de l'insuffisance cardiaque

Ces méthodes ne peuvent être utilisées qu’en association avec un traitement médicamenteux et non médicamenteux.
Dans certains cas, les indications de réglage d'un stimulateur, y compris un défibrillateur automatique, sont prises en compte. Certains effets peuvent être obtenus après une transplantation cardiaque, mais cette méthode est progressivement abandonnée. Le plus prometteur est l’utilisation de ventricules artificiels mécaniques du cœur.

OTR, l'émission "Studio Health" sur le thème "Insuffisance cardiaque chronique"

Insuffisance cardiaque. Animation médicale.

Comment guérir l'insuffisance cardiaque

L'insuffisance cardiaque est l'un des problèmes les plus courants. À ce moment-là, le muscle cardiaque perd sa capacité à pomper le sang normalement, ce qui entraîne de graves problèmes de santé.

Une personne commence à souffrir d'essoufflement, la respiration devient difficile, dans certains cas, on observe des lèvres bleues, ainsi que des doigts et des orteils, un gonflement des tissus et une douleur se produisent dans l'hypochondre droit. Cela augmente la fatigue et réduit considérablement les performances sans donner la possibilité de continuer à mener une vie normale. Il est important de savoir comment traiter l'insuffisance cardiaque pour se remettre en forme et cesser de présenter des symptômes désagréables.

Bases de traitement

Lorsque vous commencez à traiter une insuffisance cardiaque, vous devez considérer que cette affection n'est pas une maladie indépendante. Il survient généralement en cas de dysfonctionnement du cœur ou de symptôme concomitant d'une affection particulière. Compte tenu de ces moments, la thérapie elle-même devrait être basée non seulement sur l'élimination des symptômes d'insuffisance cardiaque, mais également sur le traitement de la maladie sous-jacente, dont la présence affecte de manière négative le travail du muscle cardiaque.

Le schéma thérapeutique comprend plusieurs étapes. Premièrement, tous les symptômes de la maladie sont éliminés. Ensuite, toutes les actions sont dirigées vers la protection des organes endommagés. Ce sont les reins, les vaisseaux sanguins et le cerveau. Et en conclusion, le patient reçoit des recommandations et des instructions qui aident à améliorer la qualité de la vie.

Dès les premiers jours de traitement, une personne devra prendre toutes les mesures nécessaires pour réduire et éliminer les facteurs qui contribuent au développement de l'insuffisance cardiaque. Il faudra cesser de boire de l'alcool et de fumer. Il est recommandé de réduire le surpoids existant, en particulier si l’un des degrés de l’obésité est déjà exprimé. Il sera nécessaire de faire des exercices physiques modérés, renforçant les muscles et les vaisseaux sanguins de tout l'organisme.

Habituellement, ils se battent avec une telle violation à l'aide de drogues. Ce sont des bêta-bloquants, des glycosides, des diurétiques. Les bêta-bloquants réduisent les pressions élevées, réduisent la fréquence des contractions cardiaques, éliminant ainsi le redémarrage de cet organe important. L'utilisation de glycosides vise à éliminer tous les symptômes d'insuffisance cardiaque. Et pour un effet plus rapide, ils sont injectés par voie intraveineuse.

Mais les diurétiques visent à combattre les effets de ce trouble. Par conséquent, ils enlèvent le gonflement des tissus mous, éliminant l'excès de liquide du corps.

Des médicaments antiarythmiques, des anticoagulants et des statines peuvent également être prescrits. La posologie et la durée de l’ensemble du traitement médicamenteux n’est déterminée que par un médecin.

Des médicaments

Faire face efficacement à l'insuffisance cardiaque permettra de nombreux médicaments. Premièrement, les médicaments appartenant au groupe des agents inotropes positifs sont prescrits. Ils sont appliqués temporairement, ce qui vous permet d’augmenter la contractilité du muscle cardiaque et de saturer les tissus avec la dose d’oxygène requise.

Les médicaments symptomatiques sont prescrits dans une petite dose, qui augmente progressivement. Cette approche permet d'obtenir le résultat thérapeutique maximal. La posologie est calculée par le médecin et dépend des paramètres du débit cardiaque. L'inconvénient de ces médicaments est qu'ils peuvent provoquer une augmentation de la tachycardie, des vomissements et des nausées.

Les agents symptomatiques fournissent un effet thérapeutique maximal.

Pour augmenter ou diminuer le débit cardiaque, le médecin vous prescrit de la norépinéphrine.

Mais ce médicament est contre-indiqué pour ceux qui souffrent d'hypotension artérielle. La digoxine est utilisée pour réduire la fréquence des contractions ventriculaires. Cependant, il a certains effets secondaires, de sorte que la posologie du médicament est calculée avec une extrême prudence. Si l'insuffisance cardiaque survient principalement du ventricule gauche, deux moyens peuvent être utilisés à la fois: la dobutamine et la dopamine.

Les préparations du groupe de vasodilatateurs peuvent rapidement éliminer la charge accrue du système cardiaque. Mais ils sont contre-indiqués si une personne souffre d'hypotension. La nitroglycérine est le médicament le plus rapide et le plus efficace contre l'insuffisance cardiaque, qui élimine instantanément tous les symptômes désagréables de cette maladie. Il détend les muscles lisses des vaisseaux sanguins, mais peut provoquer une tachycardie et l'apparition d'un mal de tête.

Pour réduire l'hypertension artérielle, des inhibiteurs sont nommés. C'est Lisinopril, Captopril, Enalapril. Sous l'action de tels médicaments, les vaisseaux sanguins sont dilatés, la charge exercée sur le cœur diminue et la circulation sanguine est rétablie. Les bêta-bloquants normalisent le rythme cardiaque. Ceux-ci comprennent:

De plus, des diurétiques peuvent être administrés (Bumetanide, Lasix). Ils éliminent les poches, réduisant ainsi le risque de processus congestifs dans les poumons. Cependant, les diurétiques éliminent le calcium et le magnésium du corps. Par conséquent, couplé avec de tels moyens, doit être pris avec des complexes minéraux.

Traitement des formes aiguës et chroniques

Une forme aiguë d'insuffisance cardiaque nécessite une médication immédiate. Vous pouvez éliminer l’essoufflement en injectant une solution de Promedol ou de Morphine dans une veine. Cela vous permet d'agir sur le centre respiratoire du corps. Si, dans le même temps, la pression artérielle augmente fortement, des compte-gouttes avec ganglioblokatorami sont placés.

Pour la dilatation des vaisseaux, un comprimé de nitroglycérine est administré au patient. Des diurétiques sont prescrits. Dans des cas particuliers, l'oxygène peut être appliqué via une bouteille spéciale sous pression. Un tel événement médical vous permet d'accélérer la circulation sanguine. Toutes ces actions sont menées dans les cas d'insuffisance cardiaque aiguë, lorsqu'une personne tombe malade et doit utiliser des soins médicaux d'urgence.

La forme chronique de cette maladie (CHF) est traitée de manière globale. Le traitement de l'ICC commence par la nomination de diurétiques. Il s'agit d'un hypothiazide, du furosémide ou du Veroshpiron. Les médicaments sont prescrits à la dose minimale pour éviter la lixiviation du potassium dans l'organisme. Les complexes contenant du potassium, Panangin ou Asparkam sont toujours prescrits avec des médicaments diurétiques.

Le traitement de la forme chronique de la maladie commence par des médicaments diurétiques

Dans l'insuffisance cardiaque, qui se présente sous une forme chronique, des médicaments tels que les glycosides (Korglikon, Digoxin) sont nécessairement prescrits. Ils contiennent des ingrédients à base de plantes. Le médecin traitant choisit individuellement le dosage. Pendant le traitement, un cardiogramme est constamment créé et le pouls est surveillé. Les glycosides augmentent la contraction du muscle cardiaque, ce qui entraîne une augmentation du temps de repos des cavités cardiaques et une diminution de la fréquence du pouls.

L'utilisation d'anticoagulants est une autre étape du traitement de l'insuffisance cardiaque. Ils réduisent la coagulation du sang et protègent contre les caillots sanguins. De plus, des antagonistes du calcium et des stéroïdes anabolisants sont prescrits. À la fin de cette thérapie, il est recommandé de suivre un traitement par des complexes multivitaminiques.

Si l'insuffisance cardiaque chronique est légère, il n'est pas nécessaire de limiter l'utilisation de liquides. Mais lorsque le stade de la maladie est en cours, vous devez contrôler la quantité de liquide que vous buvez. Dans ce cas, le régime alimentaire doit être composé d'aliments faciles à digérer et ne sollicitant pas le système digestif.

Nourriture diététique

La guérison de l'insuffisance cardiaque n'est possible qu'avec une approche intégrée. Assez souvent, cette maladie survient avec un diabète sucré ou une violation du métabolisme des sels d'eau. Par conséquent, sans nutrition appropriée ne peut pas être un traitement efficace avec un résultat positif.

Dès les premiers jours de traitement, des modifications sont apportées au régime habituel. Il faudra limiter la consommation de produits contenant des graisses animales. L'apport calorique quotidien ne doit pas dépasser 2300 kcal. Complètement à abandonner les glucides facilement digestibles. C'est:

  • produits à base de farine et sucreries;
  • produits de confiserie;
  • fruits sucrés et fruits secs;
  • chérie

La consommation de sel est limitée (pas plus de 5 g par jour). Les produits qui en contiennent doivent également être évités. Sous la restriction tombe et le volume de fluide, qui ne doit pas dépasser 1,5 litres par jour. Ceci prend en compte le thé, le jus, la compote ou la soupe bue.

Au cours de la journée, il devrait y avoir environ quatre repas. De l'alimentation, il vaut mieux enlever le thé fort et le café, les plats au chocolat et épicés, les viandes fumées et l'alcool.

En cas d'insuffisance cardiaque, le thé fort et le café sont interdits.

Les aliments riches en potassium devraient être au cœur du régime alimentaire des personnes souffrant d'insuffisance cardiaque. Ce sont les abricots secs, les bananes et les pommes de terre cuites au four, le sarrasin et l'avoine, les pêches et les noix. Dans le même temps, il ne faut pas oublier la nourriture qui fournira des acides gras polyinsaturés à l'organisme. Ces produits comprennent:

  • les olives;
  • poisson gras;
  • huiles végétales.

Et si la maladie survient au stade initial, un changement de régime alimentaire peut avoir une incidence sur l'amélioration du bien-être général.

Médecine populaire

Avec l'insuffisance cardiaque, vous pouvez faire face aux remèdes populaires. Dans ce cas, les décoctions préparées à partir de fleurs d'aubépine et de baies d'églantier donnent le meilleur résultat. Ces composants peuvent être brassés et bûrs au lieu du thé. Vous pouvez également utiliser les boutons de bouleau et les fruits de fenouil, de cumin et de persil, qui ont un effet diurétique. Si une stagnation se développe dans les poumons, il est possible de faire des inhalations d’eucalyptus comme expectorant ou de prendre un bouillon d’hysope.

Vous pouvez lutter contre l'insuffisance cardiaque à la maison avec une boisson à base de racine d'elecampane et d'avoine. Il devrait être perfusé pendant environ deux heures et prendre une cuillère à soupe chaque jour avant les repas. À ce bouillon, vous pouvez ajouter du miel.

L'effet thérapeutique donnera une décoction à base de mère Agneau, de feuilles d'aubépine, de menthe et de mélisse. Tous les composants sont pris en proportions égales et versés dans un thermos. Un litre d'eau est utilisé pour 100 g du mélange. Infusion de médicaments maison pendant plusieurs heures, puis prise 80 ml avant le repas principal.

L’un des meilleurs remèdes éprouvés contre l’insuffisance cardiaque est considéré comme du jus de viorne. Vous pouvez utiliser des baies fraîches et congelées. Une cuillère à soupe de fruits de viorne à pétrir, ajoutez à ce mélange un peu de miel et versez-le avec un verre d'eau bouillante. Laissez la boisson reposer pendant une heure. Vous devez le boire dans un demi-verre deux fois par jour pendant un mois.

Pour rétablir le fonctionnement déficient du cœur et calmer le système nerveux, vous devez prendre un bain additionné de bouillon de conifère avant de vous coucher. Et si avec une telle maladie une personne est tourmentée par le gonflement des extrémités inférieures, alors le jus de citrouille ou les pommes de terre râpées peuvent aider, ce qui sous forme de compresses est appliqué sur la région enflée.

L'aubépine est l'un des remèdes universels pouvant être utilisés à la maison contre la maladie décrite. Cette plante étonnante réduit l'hypertension artérielle et le pouls, augmente l'endurance et aide à faire face à un effort physique intense.

Hawthorn at home lutte parfaitement contre l'insuffisance cardiaque

Le plus souvent, il est recommandé d’appliquer l’aubépine dans les cas d’insuffisance cardiaque sur fond d’hypertension. Malgré tous les avantages des recettes de médecine traditionnelle, elles ne doivent pas être utilisées si l’état de la personne ne fait qu’aggraver et que la pression augmente constamment, entraînant ainsi un dysfonctionnement du système cardiovasculaire.

Activité physique

En cas de pénurie de sang en circulation, les vaisseaux sanguins se rétrécissent, le sang des organes moins importants commence à s'écouler vers les organes les plus importants - le cerveau et le cœur. À un tel moment, la personne se sent fatiguée, a du mal à respirer et, dans un état plus grave, se manifeste une toux chronique et un gonflement des extrémités.

Face à ces symptômes, le patient commence à être convaincu que l'insuffisance cardiaque et l'activité physique sont incompatibles. Mais c'est une erreur. Des charges équilibrées et modérées peuvent améliorer l'état général d'une personne et ralentir le développement de la maladie elle-même. Mais le rejet complet de l'activité physique peut entraîner un affaiblissement du tonus du corps, ce qui rendra plus difficile le traitement de l'insuffisance cardiaque.

Pour l'insuffisance cardiaque, il est très utile de faire de la randonnée, de faire des exercices de respiration et de nager dans la piscine. Dans le même temps, il convient de veiller à ce que le corps ne soit pas fatigué pendant l'exercice. Si, après l'exercice, une personne se sent faible, son activité devrait être réduite. Il est contre-indiqué de pratiquer des sports passifs lorsque la maladie survient avec complications et que la personne présente un gonflement grave.

Le traitement de l'insuffisance cardiaque doit être abordé de manière globale. Un traitement médicamenteux est nécessaire et un régime spécial est recommandé. Dans le même temps, vous pouvez préparer vous-même des thés médicinaux à base d'herbes médicinales et vous assurer de faire de l'exercice physique modéré.