Névrose cardiaque: symptômes et traitement

La névrose cardiaque fait partie de ces rares situations paradoxales en médecine lorsqu'il existe certains troubles de la part d'un organe (dans ce cas, du cœur), alors que l'organe lui-même est en bonne santé. Avec une névrose du coeur, des troubles du rythme cardiaque se développent, diverses douleurs apparaissent dans la région du coeur et de la poitrine. Tout cela peut amener le patient à un état de panique, car parfois accompagné de la peur de la mort. Mais, aussi étrange que cela puisse paraître, le cœur lui-même est absolument en bonne santé. La cause de la névrose du coeur est une violation de la régulation de son activité par le système nerveux (débordement de ses départements végétatifs) le plus souvent dans le contexte de surcharge psycho-émotionnelle. Dès que le problème dans le système nerveux est nivelé, tous les symptômes du cœur disparaissent immédiatement. Qu'est-ce que la névrose du coeur, comment le distinguer des autres maladies de cet organe, comment traiter une maladie, vous apprendrez de cet article.

La névrose cardiaque (névrose cardiaque) n'est pas une maladie indépendante au sens de la Classification internationale des maladies. Cette affection est considérée dans le cadre des maladies psychosomatiques, en particulier de la dystonie vasculaire. D'une autre manière, la névrose du coeur est parfois appelée dystonie neurocirculatoire. Toutes ces formulations reflètent la véritable cause de la névrose cardiaque. Et cela réside dans le déséquilibre des effets régulateurs du système nerveux sur le muscle cardiaque. Le cœur travaille sans la participation de nos pensées, de manière autonome. Mais il existe un système nerveux végétatif qui fournit un travail relativement autonome. Il peut faire battre le coeur plus vite ou plus lentement, régule le flux sanguin dans les vaisseaux. Avec divers types d'effets de stress auxquels le système nerveux n'a pas réussi à faire face, le ton du système nerveux autonome augmente. Cette tension ne passe pas sans laisser de trace, y compris pour le coeur. Et puis, avec un cœur en parfaite santé, une personne a des douleurs, une gêne à la poitrine, des battements de coeur, une sensation de manque d’air, etc. Bien entendu, de telles violations ne se produisent pas avec toutes les influences stressantes. Habituellement, pour l'apparition de névrose du coeur, une surcharge excessive du système nerveux est nécessaire. Mais, une fois apparus, à l’avenir sans traitement, les symptômes de la névrose sont causés par un effort physique, et apparaissent même seuls, et pas seulement à la suite de situations traumatiques.

Ainsi, la névrose du cœur n'est pas un «problème» du cœur, comme nous l'avons déjà découvert. Mais les symptômes de cette maladie sont presque tous "cardiaques". Laissez-nous nous attarder sur eux plus en détail.

Les symptômes

La névrose du cœur se manifeste principalement par deux signes: une douleur au cœur et une violation du rythme cardiaque. Mais derrière la simplicité apparente des symptômes se cachent de nombreux pièges.

Syndrome de douleur

Pour névrose du coeur est caractérisée par une douleur paroxystique. L'apparition d'une douleur peut être déclenchée par une anxiété (par exemple, une querelle avec un être cher, la réussite de l'examen) ou un effort physique. Moins souvent, la douleur dans la névrose du cœur survient sans raison apparente. La durée de l'attaque peut varier de quelques minutes (ce qui est moins courant) à plusieurs heures. La douleur peut perturber le patient seulement quelques fois par an et peut être répétée plus d'une fois par jour.

L'une des caractéristiques du syndrome de la douleur dans la névrose du coeur est une grande variété de sa nature. Qu'est ce que cela signifie? Et le fait que la douleur au cours de la névrose du cœur puisse être, en gros, n’importe quel type: douleur, tir, perforation, compression ou compression, et cuisson au four. En même temps, la nature de la douleur chez un patient n’existe pas. Les crises de douleur peuvent être les mêmes, mais peuvent se produire différemment à chaque fois. La seule chose qui les unit est presque toujours une coloration émotionnelle brillante. La sensation de douleur dans la région du coeur ou de la poitrine pendant la névrose du coeur fait presque toujours peur au patient. Souvent, l’apparition de douleur est associée à une sensation de manque d’air qui exacerbe les émotions déjà négatives. Parfois, une attaque douloureuse conduit à une attaque de panique. Pour les patients souffrant de névrose du cœur, l'agitation est caractéristique au moment de l'attaque, ce qui se manifeste non seulement dans les émotions («il faut faire quelque chose»), mais aussi dans les mouvements excessifs. Les patients se précipitent dans des tentatives infructueuses de prendre une pose qui atténuera la douleur. Ce syndrome douloureux de la névrose se distingue de la véritable douleur cardiaque lors d’une crise d’angine de poitrine, lorsque les patients, au contraire, gèlent en essayant de faire le moins de mouvements possible, car ces derniers peuvent augmenter la douleur.

En fait, toute douleur dans la région du cœur au cours de la névrose est tout à fait inoffensive, car elle ne met en aucun cas la vie en danger. En plus des sentiments désagréables et des expériences émotionnelles, cette douleur ne porte rien d'autre, car le muscle cardiaque reste en parfaite santé, le flux sanguin dans les vaisseaux du cœur n'est pas perturbé. Mais ce fait est très difficile à transmettre au patient. Une personne atteinte de névrose cardiaque au moment d'une crise peut être si effrayée que rien ne peut le convaincre du contraire.

Lorsqu'un patient atteint de névrose décrit ses sentiments au moment d'une crise de douleur dans la région du cœur, on entend très souvent des formulations aussi colorées que:

  • "Le coeur est pris au piège dans un étau";
  • "Le coeur est engourdi";
  • "Le cœur est couvert de glace";
  • "Le coeur est sur le point d'éclater";
  • "Le cœur brûle."

La survenue de douleur peut être accompagnée d'une transpiration abondante, d'une sensation de coma dans la gorge. La douleur elle-même peut avoir une localisation différente, c'est-à-dire ne pas être ressentie uniquement dans la zone du coeur. Les patients soulignent souvent l'irradiation de la douleur au niveau de l'omoplate gauche, du bras gauche, de la mâchoire inférieure, des dents, de la colonne vertébrale et même des organes génitaux.

Presque tout le monde sait qu'en cas de douleur au cœur, il est nécessaire d'essayer de prendre de la nitroglycérine ou du Validol sous la langue. Donc, avec la névrose du cœur, ces médicaments n’auront aucun effet sur la douleur. Et ce fait est l’un des critères permettant de différencier les causes de la douleur dans la région du cœur. La nitroglycérine et le validol réduisent les douleurs au niveau de la sténocardie, dilatent les vaisseaux du cœur et entraînent une augmentation du flux sanguin.

Troubles du rythme cardiaque

Ce signe de névrose du coeur est moins diversifié que la douleur. Dans la plupart des cas, une crise de douleur dans la région du cœur s'accompagne d'une sensation de battement de coeur, c'est-à-dire une augmentation du rythme cardiaque. Dans le même temps, une telle sensation survient parfois, comme si un cœur battait dans chaque cellule du corps, partout une pulsation était entendue. Parfois, ces sentiments peuvent être présents sans augmentation du rythme cardiaque.

La deuxième variante des troubles du rythme cardiaque au cours de la névrose du coeur est l’arythmie, c’est-à-dire une violation de la régularité des contractions cardiaques (lorsque des intervalles de temps différents se produisent entre les battements de coeur). À un tel moment, le patient peut dire qu'il lui semble que son cœur s'est arrêté («le cœur s'est arrêté»).

Les deux variantes d'arythmie cardiaque peuvent être enregistrées à l'aide d'un contrôle ECG ou Holter (enregistrement ECG quotidien). En cas de névrose du coeur, des extrasystoles simples (contractions extraordinaires du coeur) peuvent survenir. Si, pendant l'ECG, d'autres troubles du rythme cardiaque sont enregistrés (par exemple, bloc de faisceau de His, fibrillation auriculaire, extrasystoles fréquentes, etc.), un diagnostic de névrose cardiaque devient alors improbable car ces troubles du rythme cardiaque sont provoqués par d'autres problèmes cardiaques (réels). Le type de trouble du rythme cardiaque présent chez un patient ne peut être évalué que par les résultats de méthodes d'examen supplémentaires (en particulier sur la surveillance ECG et Holter).

Souvent, le syndrome douloureux est associé à une sensation de battement de coeur.

La névrose cardiaque peut survenir à tout âge. Dans le groupe à risque, les bourreaux de travail, les individus émotionnellement instables. La névrose est plus fréquente chez les femmes que chez les hommes.

Comme vous pouvez le constater, les symptômes de la névrose cardiaque ne sont pas rares. Mais tout le problème est de distinguer les douleurs dans la névrose du coeur (c'est-à-dire quand il est en fait en bonne santé) de celles qui souffrent d'une vraie maladie cardiaque. Et c’est là que commencent les difficultés, pour cela il ne suffit pas de se rendre chez le médecin pour prendre rendez-vous et d’exprimer vos sentiments. Et en aucun cas on ne peut s'exposer à un diagnostic. Douleur au coeur - c'est toujours une raison pour une visite chez le médecin. Et afin de déterminer ce qui cause la douleur, le médecin aura besoin à la fois d'un recueil minutieux de plaintes et d'un examen attentif, ainsi que de la désignation de méthodes de recherche supplémentaires. L'ensemble minimal de méthodes de recherche supplémentaires en présence de douleur cardiaque comprend l'ECG et l'échographie cardiaque. D'autres examens sont désignés en fonction des besoins et prennent en compte les modifications détectées par l'ECG et l'échographie.

Tout cela est nécessaire avant tout pour ne pas rater la véritable pathologie cardiaque. Un diagnostic tel que «névrose du cœur» n’a le droit d’exister que lorsque des méthodes de recherche supplémentaires prouvent l’absence d’autres maladies cardiaques.
Parce que, par exemple, une crise de douleur par compression derrière le sternum peut indiquer une angine de poitrine, précurseur de l'infarctus du myocarde. Et ceci est une condition de la vie en danger. Et il peut y avoir beaucoup d'exemples de ce genre. Par conséquent, la tâche principale en cas de douleur cardiaque est d'éliminer d'autres maladies plus graves et plus dangereuses (malformations cardiaques, myocardite, maladie coronarienne, etc.). Et seulement si un examen approfondi ne détecte aucun problème, le diagnostic le plus probable est «névrose cardiaque».

Traitement

Après avoir pris connaissance de tout ce qui précède, il peut sembler que la névrose du cœur ne puisse être guérie, car elle n’est pas terrible pour le corps. Le coeur est grand, mais le fait que les «nerfs soient méchants», c'est donc maintenant pour beaucoup. Mais il est nécessaire de traiter la névrose cardiaque, car si de tels symptômes réapparaissent, causant l'inquiétude et la souffrance à chaque fois, alors, tôt ou tard, cela peut devenir une source de véritable maladie cardiaque organique, entraînant une augmentation persistante de la pression artérielle. En général, l'affirmation selon laquelle toutes les maladies des nerfs peuvent dans ce cas être très utiles. Par conséquent, il est nécessaire de traiter la névrose afin de ne pas "mériter" un diagnostic plus difficile.

Tout d'abord, vous devez apprendre à gérer les attaques. Au moment de l'attaque devrait prendre les mesures suivantes:

  • fournir de l'air frais (sortir, ouvrir la fenêtre, desserrer une cravate, déboutonner le col d'un chemisier ou d'une chemise, etc.);
  • essayez de respirer lentement et avec mesure;
  • si une attaque est déclenchée par un facteur extérieur, essayez de l'éliminer (arrêtez l'effort physique, mettez fin à une querelle, etc.);
  • si possible, il vaut mieux prendre une position horizontale;
  • essayez de détourner de leurs sentiments. Cela peut être facilité par un score mental, au contraire, ou en soustrayant successivement de 100 le nombre 7, en chantant une chanson préférée, etc.
  • mesurer la pression artérielle, compter le pouls pour s'assurer qu'il n'y a pas de troubles circulatoires objectifs;
  • prenez une teinture de valériane ou d’agripaume, des gouttes de Corvalol ou de Valocordin, Barboval, un médicament Ravkina;
  • si le syndrome douloureux persiste, que l'état ne s'améliore pas, une équipe d'ambulances doit alors être appelée.

Lorsque vous arrêtez une attaque avec les mesures ci-dessus pendant la journée, vous devriez essayer de ne pas provoquer sa répétition. Si nécessaire, continuez à prendre des sédatifs (le même Corvalol, Barboval et autres).

Outre les mesures prises au moment de l'attaque, le plus souvent pour le traitement de la névrose du coeur, il faut recourir à la pharmacothérapie pendant un certain temps pour normaliser la sphère psycho-végétative. À cette fin, des sédatifs (à la fois à base de plantes et des préparations chimiques) et des tranquillisants (Adaptol, Hydazepam) peuvent être utilisés. La gamme de sédatifs est très large (Fitoed, Deprim, Novo-Passit, Tenoten, Nervoheel, Sedafiton et autres). Le choix d'un médicament est la prérogative du médecin traitant. Que faut-il appliquer dans chaque cas individuel, un sédatif ou un tranquillisant, le médecin décide, compte tenu de la gravité du déroulement des attaques, de leur fréquence et de leur durée.
L'application de cours de ces outils vous permet de résoudre le problème de la névrose cardiaque.

Parfois, vous aurez peut-être besoin de médicaments qui améliorent le métabolisme cérébral et ont simultanément un effet sédatif (par exemple, Glycine, Phenibut). Le plus important est de réaliser que la maladie ne constitue pas une menace. C'est un genre de psychothérapie. Parce que dans ce cas, les attaques perdent leur intense couleur émotionnelle et sont plus facilement tolérées par les malades.

Les problèmes psychosomatiques étant au cœur de la névrose du cœur, tous les moyens sont utilisés pour le rétablissement du patient afin de le rassurer. Il est nécessaire de normaliser le mode de travail et de repos, de garantir un sommeil correct et une alimentation équilibrée et de marcher en plein air. Un effet positif a une occupation de votre activité préférée (passe-temps), car il permet à une personne malade d’obtenir satisfaction, et permet ainsi d’équilibrer les processus dans le système nerveux.

Ainsi, la névrose du coeur n’est pas vraiment un diagnostic aussi terrible qu’il semble à beaucoup. En tout cas, certainement pas dangereux. Le cœur reste en bonne santé dans cet état et la véritable cause de toutes les plaintes est le système nerveux. La névrose du coeur doit être traitée. Cela nécessitera une petite gamme de drogues, la confiance dans l'innocuité du problème et un peu de patience. La maladie régressera sans laisser de trace.

Névrose cardiaque: causes, signes, manifestations, comment traiter

Les patients qui s’appellent eux-mêmes des "noyaux" et présentent des symptômes de névrose cardiaque - cardioneurose - constituent un groupe assez impressionnant parmi tous les troubles fonctionnels du système nerveux. Ils vont souvent chez le médecin, se soumettent à des examens divers, appellent une ambulance. Ces patients sont disposés à essayer eux-mêmes divers médicaments pour le cœur et les dernières innovations trouvées dans l'espace virtuel rapportent des revenus considérables aux experts en médecine alternative, et parfois même aux charlatans. Leur souffrance est authentique et incomparable.

Pourquoi la névrose cardiaque ou la névrose surviennent-elles?

Dans la plupart des cas, un état psycho-végétatif pseudo-névrotique, appelé syndrome de cardiophobie, survient dans une clinique de névroses de ce type. Ce trouble de la santé, qui s'accompagne des symptômes de névrose cardiaque, est causé par de nombreuses raisons:

  • Les caractéristiques individuelles du système nerveux, qui sont le plus souvent inhérentes au type asthénique;
  • Dystonie neurocirculatoire;
  • L'hypertension;
  • Restructuration hormonale à certaines périodes de la vie (climax pathologique), ce qui donne souvent trois complexes de symptômes combinés:
    1. névrose végétative,
    2. syndrome neuropsychiatrique
    3. dysfonctionnement sexuel et troubles sexuels;
  • L'impact négatif des risques industriels, des facteurs environnementaux et des boissons alcoolisées;
  • Infections chroniques (otite moyenne, amygdalite, etc.).

Pendant ce temps, la raison principale de la formation de cardioneurose est considérée à juste titre comme une situation psycho-traumatique qui survient de temps à autre ou qui est constamment présente et, bien sûr, l'attitude de la personne envers elle.

Quand les douleurs cardiaques sont-elles directement liées aux émotions?

La cardionévrose est caractérisée par une variété de symptômes, mais la cardialgie et l'attaque de panique sont les manifestations les plus frappantes et les plus fréquentes de la maladie. Souvent, ils constituent également une pathologie indépendante (psychasthénie, neurasthénie, hystérie, états obsessionnels), qui sont d'ailleurs souvent désignés simplement comme des traits de caractère et où les patients ne se ressemblent pas.

  1. Les personnes sujettes à l'hystérie sont égocentriques, maniérées, aiguës;
  2. Les psychasthéniques, au contraire, sont calmes, timides, se sentent constamment en manque de sécurité en eux-mêmes et ne sont donc pas en mesure de résoudre même des tâches de la vie simples;
  3. La plupart des plaintes, y compris et sur les cardialgies, font des neurasthéniques. Tous souffrent, le sommeil est perturbé, «les nerfs sont secoués», l'appétit est réduit, ils sont poursuivis par divers troubles du système nerveux autonome (tachycardie, transpiration, diminution de la capacité de travail), ils sont facilement excitables et sont donc souvent au centre d'une situation de conflit.

Les symptômes de névrose obsessionnelle de ces groupes sont les plus caractéristiques des psychasthènes, puisqu'ils sont naturellement suspects, ils sont souvent tourmentés par un sentiment d'infériorité, parcourus par des peurs non fondées et des pensées obsessionnelles. Cependant, quelles que soient les différences frappantes entre ces types psychologiques, ils sont souvent à l'origine de troubles fonctionnels d'organes individuels. Bien sûr, le cœur vient au premier plan, puis la tête, le tractus gastro-intestinal, etc. La cardialgie est peut-être la plainte principale et la plus courante des patients atteints de névrose. Si le patient se concentre principalement sur son cœur et que d’autres symptômes disparaissent à l’arrière-plan, il est alors courant de parler de névrose cardiaque ou de cardioneurose. Les névroses cardiaques sont les plus caractéristiques des personnes atteintes de neurasthénie.

Le coeur fait mal ou semble juste?

La douleur cardiaque avec névrose peut être considérée comme un phénomène presque naturel. Du fait que les personnes souffrant de névrose se distinguent par une labilité émotionnelle prononcée, les cardialgies peuvent être déclenchées par l’anxiété, les attentes et les conflits. En un mot, tout est construit sur les émotions, et pas seulement négatives, mais aussi positives (après avoir appris la joyeuse nouvelle - la personne «serrée dans son cœur»).

Les douleurs cardiaques accompagnées de névrose peuvent être transitoires ou durer des mois. Parfois, elles apparaissent paroxystiques et sont accompagnées d’une attaque de panique. Ainsi, les principaux signes de névrose du coeur peuvent être considérés:

  • Douleur sourde, lancinante et contractante dans la poitrine, dans la région du mamelon, irradiant dans le cou, l'omoplate, le bras, accompagnée d'un essoufflement et pouvant aller jusqu'à la suffocation. La peur, l'anxiété, la peur de la mort sont généralement des compagnons de cardialgie. L'ambulance causée par les signes de dommages cardiaques ne se trouve pas, l'ECG enregistré n'enregistre pas de modifications. Cependant, dans certains cas, les cardialgies neurogènes peuvent provoquer des réactions vasculaires (névrose cardiovasculaire), provoquant un spasme des artères coronaires, qui, à leur tour, risquent d'altérer la circulation coronarienne chez les patients en l'absence de cardiopathie ischémique;
  • Une attaque de panique, qui survient soudainement et se manifeste par une agitation accompagnant les sentiments d'angoisse humains habituels, qui commence «quelque part à l'intérieur» et recouvre rapidement tout le corps. Pour le patient, ce n’est plus seulement de la peur, c’est terrible! Une condition similaire sur un ECG peut être enregistrée comme une sinusite et parfois même une tachycardie paroxystique;
  • Tachycardie, très caractéristique de la névrose cardiaque. La fréquence et le rythme des contractions cardiaques varient chez ces patients en fonction de l'humeur et du moment de la journée (le réveil est la cause d'une tachycardie inexpliquée). La moindre excitation, faire la queue (et du coup, ne pas avoir le temps?), L’activité physique peut provoquer des palpitations cardiaques. En général, certains patients souffrent de tachycardie, des facteurs provoquants se manifestant à chaque étape, même si les personnes en bonne santé ne les voient pas.
  • Extrasystole, noté le matin et disparaissant, si vous changez la situation ou quelque chose pour plaire à une personne;
  • Les troubles du rythme cardiaque (arythmie), qui sont le plus souvent enregistrés avec une forte tension émotionnelle, et que les patients décrivent comme un arrêt cardiaque et une rotation;
  • Frissons, bouffées de chaleur, essoufflement - symptômes de cardioneurose rappelant beaucoup la crise sympathique / surrénalienne;
  • Un type de névrose cardiovasculaire est une névrose végétative, souvent présente comme l'un des complexes symptomatiques de la ménopause pathologique, d'autres troubles hormonaux et de troubles autonomes (dystonie végétative-vasculaire). Sous le climax pathologique, la névrose végétative est appelée cardio-dystrophie autonome-disharmonale. Cliniquement, la maladie se manifeste par une cardialgie pressante et coupante, des douleurs sont parfois ressenties à la main et à l’omoplate et le rythme peut devenir plus fréquent. La douleur ne dépend pas de l'effort physique, le repos n'apporte pas de soulagement, pas la nitroglycérine;
  • Symptômes tels que transpiration, bouffées de chaleur, essoufflement, vertiges, crise sympathique ou parasympathique, tachycardie ou bradycardie, tremblements, hyperémie ou pâleur de la peau, indiquant des problèmes d'autonomie.
  • Augmentation de la pression artérielle, maux de tête, douleurs cardiaques, souvent appelées signes de dystonie végétative-vasculaire de type hypertonique, qui est en principe synonyme de névrose autonome.

De toute évidence, avec une telle variété de manifestations cliniques, parfois présentes chez un même patient, il n’est pas facile de lui assigner quelque chose pour résoudre immédiatement tous les problèmes. Les patients vont souvent «chez le médecin», chaque fois qu'ils déposent de nouvelles plaintes, mais ils achèvent rarement l'affaire, car ils veulent tout en même temps, et le traitement de la névrose cardiaque nécessite non seulement de prescrire des médicaments à différents groupes, mais également de consulter d'autres spécialistes.

Le traitement de la névrose cardiaque n’est pas une tâche facile.

Avant de prescrire des médicaments pour le traitement de la cardiosclérose, il est nécessaire de comprendre pourquoi, pour une raison quelconque, il a été décidé d'essayer, sinon de l'éliminer, au moins de réduire l'impact négatif, c'est-à-dire de respecter la loi généralement admise: traiter la cause.

Le traitement de la névrose cardiaque soulève de nombreuses difficultés en raison des idées fausses que le patient lui-même a à propos de sa maladie. Le mot «psycho» chez certains patients ne fait que provoquer une réaction inadéquate, ils refusent de consulter un psychothérapeute et le mot «névrose» est perçu comme un trouble mental grave qui doit être caché des étrangers. Pour expliquer le sens du terme, persuader une personne de consulter d'autres spécialistes et de commencer un traitement, un médecin peut avoir besoin de beaucoup de patience. Il est vrai que certains patients "se rétablissent dans les yeux" après une conversation menée par un médecin compétent et compréhensif.

Il est difficile de nommer un groupe spécifique de médicaments pour le traitement de la cardionévrose, mais la plupart des patients les recherchent eux-mêmes, car «rien ne prend». Le traitement dépend des symptômes, mais les premières étapes de la lutte contre cette maladie visent à éliminer l'anxiété, l'inconfort, l'inconfort psychologique:

  1. Une conversation apaisante, encourageante, encourageante. Le psychothérapeute est le mieux placé pour écouter patiemment et donner l’occasion de s’exprimer, car c’est ce qu’il apprend spécialement;
  2. Des recommandations sont formulées en termes de rationalisation du régime quotidien, de travail, de nourriture et de repos et de normalisation des relations dans la famille et au travail;
  3. La pharmacothérapie est prescrite en fonction des plaintes et du bien-être du patient. Elle commence toutefois par des préparations légères et apaisantes d’origine végétale (c’est là qu’il est possible de recourir à la médecine traditionnelle!) Et au traitement de la cause.

Certaines cliniques spécialisées du profil neuropsychiatrique (subordination régionale et républicaine) ont des départements de névrose, où les personnes atteintes de différentes variantes de cette maladie reçoivent périodiquement un traitement. Le plus souvent, les patients dans de tels services provoquent des attaques de panique, qui sont souvent associées à des migraines ou à d'autres pathologies qui épuisent le patient.

Pour le soulagement des attaques de cardioneurose, le patient est prescrit:

  • Antidépresseurs légers (amitriptyline, grandaxine, azafène, imizine, nialamide);
  • β-bloquants en présence de tachycardie, d'hypertension artérielle limite (anapriline, trazikor);
  • Hypnotiques légers tels que la zopiclone en cas de troubles du sommeil, mais pas plus que pendant 3 semaines, car ces médicaments entraînent une dépendance;
  • Procédures physiothérapeutiques (bains électromagnétiques, "peignes", électrophorèse, bains de conifères et de perles - avec excitabilité accrue, douche de Charcot, douche circulaire - en cas de symptomatologie hyposténique);
  • On enseigne au patient un entraînement autogène et une relaxation mentale (exercices de respiration).

Pour les patients souffrant de névrose (quelle qu’elle soit) (il s’est avéré qu’il s’agit d’une maladie portant des noms différents), le traitement en sanatorium dans les établissements neuro-somatiques est très utile. Parfois, un changement d’environnement, un changement de schéma thérapeutique dans la bonne direction, de nouvelles émotions positives, un traitement balnéologique s’avèrent très utiles et libèrent le patient pendant longtemps de l’utilisation de médicaments. Ces personnes savent que le sanatorium est le meilleur médicament pour elles.

Causes, symptômes et traitement de la névrose cardiaque - revue de la pathologie

L'auteur de l'article: Nivelichuk Taras, chef du département d'anesthésiologie et de soins intensifs, expérience de travail de 8 ans. Enseignement supérieur dans la spécialité "Médecine générale".

Dans cet article, vous apprendrez ce qu’est la névrose du coeur et pourquoi les experts la considèrent comme une neuropsychique et non comme une maladie cardiaque. Les causes principales et les symptômes caractéristiques. Est-il possible de récupérer, et comment le faire.

La névrose cardiaque est un trouble fonctionnel de la régulation nerveuse du travail du cœur, qui n'est pas associé à une violation de la structure ou de la pathologie de cet organe. Dans 90% de la maladie survient chez les personnes âgées de 14 à 50 ans. La plupart des femmes sont malades (75% des patients).

Les névroses du cœur des symptômes et le traitement n'appartiennent pas à des maladies dangereuses. Mais ils doivent être diagnostiqués en excluant une autre pathologie cardiaque, car il n'existe aucune méthode fiable pour diagnostiquer cette maladie particulière. Les symptômes de névrose du cœur perturbent légèrement l’état général des patients. La manifestation principale est la douleur dans la région du cœur en tant qu’attaque périodique.

La guérison est difficile, mais possible. Cela nécessite des médicaments, des séances de psychothérapie spéciales. Mais la chose la plus importante dans le traitement est le désir du patient et le respect de toutes les recommandations des spécialistes. Les cardiologues, neurologues, psycho-neurologues et psychothérapeutes sont engagés dans le diagnostic et le traitement.

Quelle est cette maladie

Le système nerveux régule le travail de tous les systèmes du corps (respiratoire, cardiovasculaire, excréteur, digestif, etc.). La névrose est une défaillance du système nerveux - un trouble neuropsychiatrique qui perturbe le fonctionnement normal des organes internes.

Cliquez sur la photo pour l'agrandir

Avec la névrose du coeur (on l'appelle aussi cardioneurose), la régulation nerveuse de l'activité cardiaque est perturbée. Cela signifie que la maladie ne viole pas la structure du myocarde, des valvules ou des vaisseaux. Aucun changement pathologique dans le corps ne se produit. Le cœur assume sa fonction de pompage du sang. Mais son activité contractile est accompagnée de douleurs périodiques à la poitrine, de battements de coeur irréguliers, de faiblesse et de vertiges. Tous ces troubles (attaques) sont associés à une instabilité psycho-émotionnelle et à des expériences (stress, panique, peur, dépression, etc.).

La névrose cardiaque est une perception déformée par le système nerveux des impulsions émanant de cet organe. En conséquence, l'apparition de douleurs désagréables ou la formation de commandes anormales dans le cerveau, qui ne perturbent que légèrement le fonctionnement normal du cœur. Par conséquent, la névrose cardiaque peut ressembler à n’importe quelle pathologie cardiaque (maladie ischémique, arythmie, myocardite). Mais la différence est que pour toutes ces maladies, les symptômes sont causés par des réorganisations structurelles et une altération des capacités fonctionnelles du myocarde. Et avec la névrose cardiaque, il n'y a rien de plus que la douleur et d'autres sensations désagréables.

Comment et pourquoi se produit la cardioneurose

Le cœur se contracte tout seul - automatiquement. Mais même cette autonomie n'est que partielle. Le système nerveux, à travers les centres autonomes et les signaux conscients du cortex cérébral, perçoit et régule l’activité cardiaque. Une violation de la relation régulatrice entre le système nerveux et le cœur conduit au fait que cet organe commence à fonctionner de manière incorrecte ou qu'une personne a le sentiment que quelque chose ne va pas chez lui (douleur, interruptions, etc.).

Les facteurs suivants peuvent déclencher le processus pathologique:

  1. Fortes situations stressantes et chocs psychologiques.
  2. Instabilité congénitale de la psyché, caractéristiques individuelles du type psychologique d'une personne (irritabilité, humeur, larmoiement, découragement, expérientiel, dépressif, tendance à l'exagération) et labilité psycho-émotionnelle.
  3. Maladies du système endocrinien, accompagnées de troubles hormonaux, ainsi que de périodes de changements hormonaux du corps (puberté et ménopause).
  4. Fatigue du système nerveux (étude, travail mental, etc.).
  5. Mauvais mode de vie - activité physique insuffisante ou excessive, abus d'alcool et tabagisme.
  6. Maladies chroniques de longue durée, entraînant un affaiblissement du corps en général et du système nerveux en particulier.

En raison de ces facteurs, un cercle vicieux de début et de progression de la maladie se produit, détruisant la relation correcte entre le cœur et les centres de régulation du cerveau.

Symptômes typiques

Le cours de la névrose du coeur peut être différent - des attaques périodiques à la lumière de courte durée (une fois tous les quelques mois ou toutes les quelques semaines) à l’apparition et à l’intensification constantes (quotidiennes) des symptômes. Dans tous les cas, les manifestations de la maladie sont associées à la tension du système nerveux - stress, insomnie, sentiments, travail mental, etc.

Les symptômes classiques qui manifestent la névrose du coeur:

  • Douleur au coeur, derrière le sternum, dans la moitié gauche de la poitrine. Ils peuvent être représentés par un léger inconfort, une lourdeur, une compression, une sensation de brûlure, des coups de couteau et autres douleurs.
  • Sensation de poitrine tremblante ou pâlissante (ralentissement du coeur). Les patients insistent sur le fait que le cœur semble se rompre ou s’arrêter.
  • Faiblesse générale et la faiblesse.
  • La pression artérielle baisse.
  • Tremblement dans le corps, engourdissement des bras et des jambes.
  • Maux de tête et vertiges.
  • Troubles du rythme cardiaque - augmentation légère (tachycardie environ 90-100 battements / min), ralentissement (environ 60 battements / min), extrasystoles (contractions et interruptions extraordinaires).
  • Essoufflement.
  • Un sentiment de peur, d'anxiété.
  • Anxiété et insomnie.
  • Pâleur ou rougeur de la peau.

La névrose du coeur est une sorte d'état transitoire entre normal et pathologique. En soi, il perturbe rarement l'état général des patients, mais peut provoquer l'apparition de maladies plus graves (fibrillation auriculaire, angine de poitrine et même crise cardiaque, trouble de la personnalité névrotique).

Comment confirmer le diagnostic

Diagnostiquer la névrose cardiaque n'est possible qu'en excluant une autre pathologie cardiaque. Le fait est qu'avec la cardioneurose, il n'y a pas de changements organiques qui pourraient être identifiés avec:

  • ECG;
  • Échographie du coeur;
  • Surveillance Holter;
  • tests sanguins généraux et biochimiques;
  • radiographie pulmonaire.

Mais cette quantité minimale d’examens devrait être pratiquée chez toute personne présentant des symptômes caractéristiques de la cardionévrose (tout d’abord une douleur au cœur). Le diagnostic est établi s'il y a trois facteurs:

  1. Au cours du diagnostic, aucun changement pathologique n'a été détecté, ni représenté par un trouble du rythme minimal sous forme de tachycardie (fréquence accrue), de bradycardie (ralentissement) ou d'extrasystoles simples (interruptions).
  2. Il n’ya pas d’autres raisons pour l’apparition d’une douleur dans la région du cœur (névralgies intercostales, maladies des poumons, de l’œsophage et d’autres organes).
  3. L'apparition des symptômes est associée à une tension nerveuse.

Contactez votre cardiologue, neurologue, neuropsychiatre ou psychothérapeute pour obtenir de l'aide.

Caractéristiques du traitement

Le programme de traitement de la névrose du coeur comprend:

  1. Normalisation du mode de vie: exclusion du surmenage neuro-psychologique et mental, des mauvaises habitudes et des autres facteurs de causalité de la maladie.
  2. Régulièrement équilibré, enrichi en vitamines nutritionnelles, excluant les aliments épicés et irritants, café fort, alcool.
  3. Activité physique suffisante - thérapie physique, jeux sportifs, promenades au grand air. L'épuisement et l'hypodynamie sont exclus.
  4. Traitement de physiothérapie: massage, traitements à l’eau (meilleur dans un sanatorium).
  5. Les séances de psychothérapie, d’acupuncture et d’hypnose sont les méthodes les plus efficaces pour non seulement réduire les manifestations, mais aussi guérir la maladie pour toujours.
  6. Traitement de la toxicomanie:
    • sédatifs et sédatifs (Valériane, Agripaume, Gidazépam, Adaptol, Fenazépam, Ajusté, Glyced, Eglonil);
    • les médicaments anti-angineux et distrayants (Validol, Corvalol, Corvalentment);
    • les bêta-bloquants (Anaprilin, Metoprolol, Bisoprolol) sous le contrôle de la pression artérielle et du pouls;
    • complexes multivitaminiques (Cardiovit, Magne B6, Neurobex).

Il est possible de guérir la névrose cardiaque. Pour ce faire, il est nécessaire de prendre au maximum la responsabilité de respecter absolument toutes les recommandations médicales des spécialistes. Sinon, la maladie évoluera progressivement et le traitement n'apportera qu'un soulagement temporaire.

Prévisions

Il est difficile de prédire la fin de la névrose cardiaque, même si elle est correctement traitée. La prévision dépend de plusieurs facteurs:

  • l'âge de la personne;
  • caractéristiques du système nerveux et de l'état mental du patient;
  • durée et causes de la maladie.

Le rétablissement complet survient chez 80 à 90% des personnes atteintes de troubles neuropsychiatriques minimes âgés de 15 à 40 ans présentant des crises légères et rares de cardioneurose.

Les personnes de plus de 35 ans présentant un psychisme instable ou un psychotraumatisme, des épisodes fréquents et graves de la maladie se rétablissent complètement dans 20 à 30% des cas. Environ 95% de ceux qui ne se sont pas rétablis au cours du traitement ont signalé une diminution ou une disparition temporaire des symptômes.

Le traitement est sans effet chez 5% des personnes ou la névrose devient plus grave.

Symptômes et traitement de la névrose cardiaque

L'un des types de pathologie fonctionnelle du muscle principal - la névrose cardiaque - dans ses symptômes et son traitement ne s'applique pas aux maladies graves, mais est compliqué par le diagnostic de la cause fondamentale et par le fait qu'elle peut disparaître aussi rapidement qu'elle a commencé. À risque - adolescents à la puberté et femmes à la ménopause.

Causes de la maladie

Cardionévrose - problèmes dans le travail d'un organe sain, se manifestant comme un indicateur de la présence d'une névrose générale. L'attaque est précédée de conflits aigus, de frustration, de séparation, de sentiment de solitude, de stress chronique. L'apparition de symptômes est plus fréquente chez les personnes qui sont particulièrement sous tutelle et qui dépendent de leurs parents dans leur enfance. Elle affecte également le stress émotionnel, les traumatismes mentaux, les circonstances de la vie et les conflits familiaux. Les causes du stress sont les modes de vie anormaux, les mauvaises habitudes, les perturbations endocriniennes et le surmenage chronique.

Avec cette maladie n'affecte pas la structure du myocarde, des vaisseaux sanguins et des valvules.

La névrose cardiaque fait référence aux troubles somatomorphes, c’est-à-dire qu’il s’agit d’une maladie psychologique accompagnée de signes physiques.

Compliqué par le fait qu'il est impossible de trouver des anomalies qui déterminent quelle maladie provoque ces symptômes, mais aucun changement pathologique ne se produit dans le cœur même.

Il faut comprendre que la névrose cardiovasculaire est la perception incorrecte du système nerveux des impulsions électromagnétiques émanant de l'organe, suivie de l'apparition de la douleur. Parfois, l'inverse se produit: les commandes erronées se forment dans le cerveau, ce qui altère légèrement le fonctionnement normal du cœur. Il pompe le sang, mais sa réduction s'accompagne de sensations douloureuses, de battements de coeur irréguliers, de faiblesse et de vertiges.

Tous ces troubles sont directement liés à l’instabilité émotionnelle. La cardionévrose ressemble donc aux symptômes d’une maladie cardiaque, menant à une maladie cardiaque, mais contrairement à la douleur, il n’ya pas de changement structurel ni d’altération des capacités fonctionnelles.

Symptômes de désordre

Les symptômes de la névrose cardiaque du cycle cardiaque sont complètement imprévisibles: des crises mineures périodiques aux symptômes constamment récurrents, tels que:

  • chutes de pression fréquentes, essoufflement, faiblesse générale;
  • douleur dans le coeur, dans la partie gauche de la poitrine, compression, coup de couteau, lourdeur dans la poitrine;
  • sensation d'augmentation ou de ralentissement du rythme cardiaque;
  • engourdissement des mains, tremblement général du corps, pâleur ou rougeur de la peau;
  • vertiges et maux de tête;
  • perturbation du rythme cardiaque pendant la névrose, changement du rythme cardiaque, tachycardie, bradycardie, extrasystole;
  • nausée occasionnelle;
  • agitation et insomnie.

De telles sensations sont toujours énervantes et font craindre leur vie. L'attaque est souvent accompagnée d'un manque d'air, d'une sensation d'étouffement, car le patient ne peut pas respirer. "Validol" n'arrête pas les symptômes. Ce fait est un indicateur de la détermination de la cause de la douleur, car ce médicament aide à traiter l'angine de poitrine en dilatant les vaisseaux du cœur et en provoquant une augmentation du flux sanguin. Au cours de la névrose, contrairement à la douleur cardiaque réelle, les patients s'agitent, bougent beaucoup en essayant de prendre une position qui soulage la gêne, et lors d'une crise d'angine de poitrine, les patients cessent de bouger, car cela provoque de la douleur.

La névrose cardiaque est considérée comme une sorte de dépression nerveuse, aggravée par le fait que la dynamique du développement ressemble à un cercle vicieux.

Le stress provoque des douleurs, le patient commence à devenir nerveux à cause de cela et augmente la tension nerveuse. Il est impossible de laisser la névrose du coeur sans traitement, car il s'agit d'une sorte d'état transitoire qui, en l'absence de traitement approprié, peut provoquer des maladies plus graves (angine de poitrine, fibrillation auriculaire et crise cardiaque).

Diagnostics

La névrose cardiaque se caractérise par un grand nombre de symptômes qui peuvent rendre difficile l'établissement d'un diagnostic. Un certain nombre d'études doivent donc être menées. L'examen du patient commence toujours par un examen, une mesure de la pression, du pouls et de l'écoute, après quoi l'examen est effectué par un cardiologue et interroge le patient pour l'anamnèse. Pour mieux comprendre les symptômes de la névrose cardiaque et déterminer la cause de la maladie, les études suivantes sont menées:

  • test sanguin et biochimique;
  • électrocardiogramme;
  • échographie cardiaque;
  • cardioprobes avec exercice;
  • si nécessaire, une surveillance quotidienne de l'activité cardiaque est effectuée;
  • radiographie pulmonaire.

La maladie est diagnostiquée par exclusion en présence de tels facteurs:

  • Au cours du processus de diagnostic, aucun changement pathologique ni aucune perturbation du rythme cardiaque n’a été constaté et, s’ils le sont, ils sont représentés par des manifestations minimales;
  • il n'y a pas de névralgie intercostale, de maladies des poumons, des organes digestifs, etc. révèle un lien entre les symptômes et les situations stressantes précédentes;
  • les sédatifs ont un effet positif;
  • il y a une tension nerveuse.

Avant l'utilisation de médicaments devrait déterminer les causes de la cardionévrose, afin de comprendre comment l'éliminer.

Problèmes de traitement

La principale difficulté réside dans la méconnaissance par le patient de la nature de sa maladie. La principale méthode de traitement thérapeutique est la psychothérapie, mais en combinaison avec un traitement médicamenteux et strictement sous la supervision d'un médecin.

Traitement psychothérapeutique

Le traitement signifie neutraliser les facteurs qui stimulent l’apparition de la maladie. Le patient est recommandé de consulter un psychothérapeute qui aidera à éliminer la peur subconsciente des prochaines attaques. Premièrement, l'anxiété est supprimée.

Au cours de la conversation, le psychothérapeute s’exprime, écoute attentivement et apprend à se débarrasser du stress en s’auto-entraînant ou en méditant. Dans les cas extrêmes, l'hypnose est utilisée pour déterminer la cause fondamentale du stress. Avec la névrose du cœur, la cause de l'anxiété et de l'insatisfaction sont des problèmes sur le lieu de travail, la vie personnelle et leurs propres faiblesses. Des tensions et des contradictions constantes entraînent l'épuisement des cellules nerveuses et entraînent une diminution de la capacité de travail, de la fatigue et de la dépression.

Le psychothérapeute aide à comprendre les points faibles et à éviter de répéter la mauvaise réaction à des situations stressantes. Il anime également des formations sur la gestion des émotions en approfondissant des souvenirs douloureux et en développant des moyens de les surmonter.

Ayant compris la source de la névrose et ayant suivi les instructions du médecin, le patient modifie son point de vue sur les problèmes et guérit la maladie avec succès.

Traitement de drogue

En complément de la psychothérapie, le traitement de la névrose cardiaque par des médicaments est également requis. Pour améliorer l'état psycho-émotionnel, appliquez:

  • les tranquillisants, dont l'utilisation a un effet effectif directement sur le système nerveux;
  • les bêta-bloquants, réduisant la charge sur le cœur;
  • médicaments anti-angineux;
  • les sédatifs qui réduisent l'anxiété et ont un effet calmant.

"Adaptol". Il a un effet calmant, sans réduire la coordination ou les capacités mentales. Traite les tranquillisants de jour. Améliore la fonction cognitive. Ne provoque pas de somnolence, mais en combinaison avec des médicaments similaires améliore leur action. Appliqué pour le traitement des adultes.

"Gidazepam" aide à soulager le stress, la névrose et les troubles du sommeil. Il est utilisé contre les attaques de panique, les névroses et une irritabilité accrue.

Persen. Le médicament est un léger effet sédatif, ayant une composition végétale. Il est utilisé dans le traitement de la névrose, du stress, de l'anxiété, lorsqu'il n'est pas nécessaire de prendre des médicaments plus puissants. Il est accepté par les adultes et les enfants à partir de 12 ans.

"Novo-Passit" est utilisé dans le traitement des maux de tête, affections nerveuses, migraine et fatigue chronique. Il a un effet calmant et relaxant sur le corps humain. Admis pour les enfants de 12 ans et adultes.

"Corvalol" réduit l'excitation, a un effet hypnotique, prévient les spasmes du coeur et des vaisseaux cérébraux dans le TRI.

Barboval est utilisé pour la névrose, l'excitabilité, l'insomnie. Contribue également à réduire les attaques d'hystérie.

Thérapie de vitamine

Les complexes de vitamines sont utilisés pour stabiliser le corps après des manifestations stressantes et pour maintenir son travail en complément des médicaments. Ils améliorent la conductivité des fibres nerveuses et aident à normaliser les troubles métaboliques et le déroulement des processus physiologiques:

  • rétablir l'équilibre du travail de tous les systèmes du corps;
  • se manifester en tant qu'antioxydants, détruisant les radicaux libres;
  • sont impliqués dans la production d'enzymes et d'hormones;
  • améliorer la structure et la conductivité du tissu nerveux.

Les pharmacies proposent une vaste gamme de préparations vitaminées. Pour le traitement de la névrose cardiaque, des complexes contenant des vitamines du groupe B conviennent.

  • "Vitabalans Multivit". C'est un complexe de vitamines qui régulent le taux métabolique. Normalise la structure et la conductivité des fibres nerveuses, neutralise l'anxiété et la perception douloureuse des irritants. Appliquer les adultes et les enfants de 12 ans.
  • "Doppelgerts actif Magnésium" + vitamines du groupe B. Il est utilisé à la fois en prophylaxie et dans le traitement des troubles neurologiques, des maladies cardiovasculaires et de la fatigue chronique. Améliore l'endurance pendant l'effort physique.
  • "Neuromultivite." Il améliore la formation du sang, affecte positivement le fonctionnement des fibres nerveuses et la nutrition des cellules, améliore la conduction de l'influx nerveux dans les synapses et normalise les battements de coeur au cours de la névrose. Le médicament est utilisé pour les enfants et les adultes.
  • "Bodrovit." Complexe vitaminique spécialisé dans la névrose. Augmente la performance mentale et la concentration, développe une résistance aux situations stressantes, maintient le tonus général et la vigueur du corps.
  • "Komplivit Antistress." Il contient des extraits d’agripaume, des vitamines et des minéraux, ce qui en fait un excellent agent prophylactique pour les troubles nerveux, la dépression, le syndrome de fatigue et la fatigue.

Physiothérapie

Ces procédures comprennent:

  • massage relaxant pour soulager les tensions et normaliser la circulation sanguine, réduire l'hypertonicité musculaire;
  • des cours de physiothérapie dont le but principal est d'éviter de dépasser la charge.

Après une séance de massage bien menée, le patient améliore considérablement son état psycho-émotionnel, ainsi que la normalisation des processus métaboliques du corps. En cours de thérapie, des mouvements lisses et caressants sont effectués, des points actifs situés sur le visage sont massés, ce qui permet de rétablir les forces du corps.

Remèdes populaires

Le traitement des remèdes populaires pour la névrose du coeur implique l’utilisation d’herbes et de teintures. Ils aident à la relaxation, soulagent les tensions, ont un effet calmant sur le système nerveux, réduisent les manifestations de douleurs cardiaques causées par le stress. Utilisez non seulement des décoctions d'herbes, mais aussi des teintures, et acceptez également les bains du soir. Appliquez des herbes telles que l'aubépine, l'origan, l'homère, la camomille, la racine de valériane, le millepertuis, la pivoine et l'hémisphère.

Faire une infusion de 2 c. l herbes sèches verser un verre d'eau bouillante et laisser infuser. Prendre 1/3 tasse 3 fois par jour pendant une demi-heure avant les repas. Cours - 2 semaines. Un mois plus tard, répétez.

Prévention

Pour prévenir la reprise de la névrose du cœur, il est important de suivre la routine quotidienne, de suivre un régime alimentaire équilibré et d’organiser un bon repos la nuit, d’organiser des promenades au grand air, de méditer et de s’entraîner de manière autonome, en éliminant les mauvaises perceptions et les mauvaises habitudes.

Conclusion

Le traitement est plus efficace lorsque vous vous adressez au médecin au stade initial. L'effet positif d'une approche intégrée du traitement, combinant toutes les techniques de massage, thérapie physique, régime alimentaire, visites chez le psychothérapeute et traitement de la toxicomanie, a été noté. Cure dur, mais réel. Le plus important est le respect de toutes les recommandations des spécialistes.

Névrose cardiaque

La cardionévrose est une pathologie des systèmes nerveux et cardiovasculaire, qui se manifeste par une perturbation de l'activité cardiaque sur fond de troubles névrotiques graves, par exemple, au moment de l'hystérie, un choc émotionnel violent.

En raison du rythme de la vie dans la société moderne, cette maladie complexe est devenue très répandue.

Au moins un tiers des patients du cardiologue se plaignent de signes de névrose du coeur.

La première cause de la première attaque peut être une situation stressante, un épuisement nerveux, psychologique ou physique, ce qui entraîne une dissonance entre les mécanismes excitateurs du cortex cérébral et les mécanismes inhibiteurs.

Le développement ultérieur de la névrose cardiovasculaire est activement encouragé par:

  • mode de vie malsain (manque de nutrition adéquate, bon sommeil, effort physique adéquat);
  • expériences mentales fortes (épisodiques persistantes ou aiguës);
  • concentration excessive sur un cas pendant une longue période (travail responsable, étude);
  • fatigue psychologique (querelles de famille, relations tendues au sein de l'équipe);
  • mauvaises habitudes (fumer, boire des boissons alcoolisées, café en quantité excessive);
  • maladies infectieuses, catarrhales et autres maladies chroniques;
  • dystonie vasculaire végétative;
  • lésion cérébrale traumatique;
  • défaillance du système endocrinien (déficit ou manque d'hormones);
  • prédisposition au niveau génétique (hérédité).

Symptômes de névrose cardiaque

La névrose cardiaque a une vaste image symptomatique, qui peut être conditionnellement divisée en manifestations de systèmes d'organes cardiovasculaire, psychologique et autres.

Symptômes de névrose psychologique du coeur:

  • malaise, faiblesse;
  • sensation constante de fatigue (même après un bon repos);
  • fatigue
  • irritabilité, tempérament, psychose;
  • tendance à la dépression et aux pleurs;
  • anxiété, anxiété;
  • attaques de panique;
  • peur d'un arrêt cardiaque;
  • distraction;
  • insomnie, troubles du sommeil.

Le système cardiovasculaire dans la névrose se comporte comme suit:

  • maux de tête (persistants ou paroxystiques);
  • vertige, faiblesse, perte de conscience;
  • transpiration accrue;
  • douleurs aiguës, coupantes, tiraillantes, constrictives, cousues dans la région du cœur, poitrine gauche, s'étendant jusqu'à l'omoplate, l'avant-bras ou l'épaule gauche;
  • sensation de lourdeur, serrant autour du cœur;
  • hypertension artérielle;
  • les bouffées de chaleur alternent avec des frissons;
  • pouls et battement de coeur rapides, arythmie, insuffisance cardiaque, sensation de battement de coeur sur les côtes;
  • tremblements des membres, tremblements des organes internes.

D'autres systèmes organiques importants (tube digestif, organes respiratoires) réagissent également:

  • douleur abdominale, ballonnements;
  • nausées, vomissements, éructations;
  • diarrhée ou constipation;
  • sensation de coma dans la gorge;
  • manque d'air, étouffement;
  • il est difficile de respirer profondément;
  • toux sèche obsessionnelle.

Les crises névrotiques sont assez courtes, elles durent environ 15 minutes, mais pour le patient, ces minutes s’éternisent.

Un signe d'une phase en cours d'exécution est une augmentation de la durée des attaques jusqu'à une heure et une longue période de récupération.

L'homme à cette époque a besoin de soutien et d'assistance externes. Le patient doit être calmé, amené à l'air frais, déboutonné le cou du pull et autorisé à respirer.

Se sentant en sécurité à l'épaule près de lui, il se rendra beaucoup plus vite.

Chez la femme, les symptômes de la névrose cardiaque sont généralement plus aigus en raison de la susceptibilité naturelle et des imperfections du système nerveux féminin.

Le signe le plus important de névrose du muscle cardiaque - les mesures de diagnostic (échographie, ECG) - ne révèle pas une perturbation objective du système cardiovasculaire ni des anomalies physiologiques.

La cardionévrose est une condition paradoxale du corps, dans laquelle les symptômes de la maladie se manifestent et se manifestent très clairement, mais la maladie elle-même n'est pas détectée.

Cela prouve une fois de plus que la névrose a un arrière-plan psychologique et est en grande partie le résultat de l'auto-hypnose.

Néanmoins, la névrose cardiaque est reconnue comme une maladie nécessitant une thérapie. Un traitement ultérieur sera difficile et inefficace, alors qu'au stade initial, vous pourrez facilement vous en débarrasser une fois pour toutes.

Par conséquent, les médecins recommandent de contacter un spécialiste qualifié après les premières manifestations de symptômes de névrose cardiaque.

Mesures de diagnostic

Il n'y a aucun moyen de diagnostiquer sans ambiguïté une névrose cardiaque, le diagnostic ne peut être atteint que par exclusion.

La nature polysymptomatique de la maladie peut confondre le médecin lors de l'examen.

Tout d’abord, toutes les autres pathologies présentant un tableau symptomatique similaire (ischémie, maladie cardiaque, crise cardiaque, myocardite, maladies des organes respiratoires, du tube digestif) doivent être exclues.

Pour cela, vous avez besoin de:

  • accueil personnel par un cardiologue, anamnèse, examen;
  • ECG;
  • Échocardiographie;
  • moniteur ECG quotidien;
  • moniteur cardiaque à distance;
  • charger les cardioprobes.

La névrose cardiaque peut être considérée comme confirmée si:

  1. Aucune pathologie des systèmes cardiovasculaire, digestif et respiratoire n'a été identifiée;
  2. Vous pouvez tracer la dépendance du début des crises du stress et du stress psychologique;
  3. rendre visite à un psychothérapeute et prendre des sédatifs ont un effet positif sur l'état du patient.

Comment traiter la névrose cardiaque

La névrose cardiaque est une maladie complexe à symptômes multiples nécessitant des diagnostics complexes et un traitement individuel multidisciplinaire.

Pour la nomination de la thérapie adéquate nécessite un diagnostic complet et complet du corps du patient et un thérapeute de conseil.

Il est très important de trouver la bonne approche pour chaque patient afin d'essayer d'éliminer exactement la cause de la maladie au lieu de traiter constamment les symptômes.

La première étape importante dans le traitement de la névrose est une visite chez un psychothérapeute.

Une longue conversation calme avec un spécialiste bienveillant dans une atmosphère chaleureuse permet au patient de s’ouvrir et d’exposer les raisons de son état de repos.

Il est très important d’être patient et de laisser la personne exprimer toutes ses expériences et les analyser ensemble, en tirer des conclusions et aboutir à un résultat prometteur.

Dans ce cas, la tâche principale du psychothérapeute est d’organiser une personne de manière positive, de l’inspirer d’une pensée positive, de la faire réfléchir à ce qui est bon et de faire des projets optimistes pour l’avenir.

Le patient doit apprendre à ne pas prendre à cœur tous les problèmes qui l’entourent, en particulier ceux qu’il ne peut pas changer, pendant un certain temps pour s’éloigner des histoires quotidiennes.

Le psychothérapeute enseignera au patient à faire face aux exacerbations (hystérie, attaque de panique) en utilisant l’une des méthodes de relaxation et de relaxation (exercices de respiration, auto-entraînement).

En outre, la cause fondamentale de l'état de stress du corps devrait être éliminée.

Si cela pose un problème dans la famille, vous devez alors vous réunir autour de la table ronde et discuter calmement de tous les malentendus, arriver à un consensus, dans le cas extrême, peut-être que vous ne devriez pas retarder le divorce.

Parfois, pour récupérer, il peut être nécessaire de changer le champ des activités, de trouver un nouvel emploi avec un niveau de responsabilité plus bas, des conditions de travail plus agréables ou une équipe amicale.

Pour éliminer les symptômes désagréables de la névrose, le patient doit parfois changer complètement son mode de vie.

  • observer le régime quotidien, se coucher et se lever au même moment, dormir dans une pièce ventilée;
  • mangez bien, ajoutez à votre alimentation des aliments riches en vitamines et en minéraux, excluez les produits frits, fumés, salés, épicés, marinés;
  • mener une vie saine, renoncer aux boissons alcoolisées, au tabagisme, au café fort;
  • ajoutez un exercice rationnel, par exemple, pour pratiquer un sport amateur (jogging, gymnastique, fitness, natation, cyclisme), alors que pour un travail sédentaire, vous devez faire plus de pauses et vous promener au bureau, faire des exercices simples;
  • faites-vous de nouveaux amis, trouvez un passe-temps pour l'âme, faites des affaires qui susciteront des émotions positives, faites des promenades nocturnes au grand air, passez des week-ends à l'extérieur de la ville, planifiez un voyage de vacances.

Les procédures de physiothérapie ont un effet très positif sur l'état des systèmes nerveux et cardiovasculaire:

  • électrique;
  • électrophorèse;
  • bains de conifères et de perles;
  • La douche de Charcot;
  • douche circulaire;
  • "Peigne";
  • massage
  • l'acupuncture;
  • exercices thérapeutiques.

Ces procédures auront un effet maximal sur les conditions de traitement en sanatorium, en particulier si l’institution est située dans un lieu pittoresque où l’air est pur, à l’écart de la civilisation.

Changement de décor, air frais, nouvelles connaissances, atmosphère agréable, nutrition adéquate et habitudes de sommeil - ces bienfaits de la vie en sanatorium ont un effet très bénéfique sur l'humeur et le bien-être du patient.

Traitement médicamenteux

En cas de traitement tardif chez le médecin et de diagnostic tardif, lorsque la névrose a déjà laissé une marque significative sur le psychisme humain, la psychothérapie ne suffira pas.

Un tableau symptomatique aigu de la maladie peut nécessiter une intervention médicale.

Pour commencer, il est recommandé de prendre régulièrement des sédatifs légers - des teintures de valériane, d’agripaume, d’aubépine, de mélisse, de menthe.

En cas de troubles graves du comportement, le médecin peut juger nécessaire de prendre:

  • les antidépresseurs (amitriptyline, nialamide, imizin, azafen, grandaksin);
  • tranquelisants (phénazépam, diazépam);
  • les bloqueurs adrénergiques (Metaprolol, Trazikor, Atenol, Anaprilin);
  • somnifères (Zopicolon);
  • analgésiques (Validol);
  • thérapie de vitamine.

Traitement de la névrose cardiaque avec des remèdes populaires

Dans l'arsenal de la médecine traditionnelle, des centaines de recettes efficaces pour se débarrasser de la névrose cardiaque avec de nombreuses critiques très positives.

Mais, étant donné les caractéristiques individuelles de chaque organisme, il est important de comprendre que le même remède peut affecter radicalement différentes personnes de différentes manières: l’un profitera, l’autre entraînera un préjudice irréparable.

Par conséquent, avant d’appliquer les méthodes de médecine douce, il est utile d’en discuter avec votre médecin et de choisir les meilleures.

Des bains de guérison avant le coucher aideront à réduire l'excitation nerveuse de la journée, à se calmer, à se détendre et à accorder un sommeil long et en bonne santé.

Les recettes les plus populaires sont:

  1. Vous aurez besoin d'une racine d'angélique séchée et broyée. Une cuillerée à soupe de plantes sèches doit être versée dans un récipient contenant 3 litres d’eau propre, y mettre le feu, amener à ébullition et insister pour que le refroidissement soit complet. Ce bain peut être pris pendant une demi-heure tous les deux jours.
  2. Les cynorhodons sont également utiles. Verser 100 grammes de matières premières broyées dans 2 litres d'eau bouillante et poursuivre la cuisson pendant au moins 30 minutes. Ensuite, le fluide doit être filtré et refroidi. Profitez de la procédure dans un tel bain devrait être d'environ 40 minutes. Pour une recette similaire, vous pouvez faire une décoction de branches de genièvre.
  3. Le bain avec la collection d'herbes médicinales (mélisse, origan, menthe, achillée, boutons de pin, racines de calamus) aidera à soulager la fatigue et à restaurer un sommeil sain. Vous devez prendre 20 grammes de chaque composant, verser le mélange complet avec 5 litres d’eau, faire bouillir pendant 30 minutes, filtrer et verser dans le bain. Vous pouvez nager dans un bain régénérant pendant une demi-heure.

Les tisanes sont utiles pour la névrose:

  • Les inflorescences d'immortelles sont hachées et sèches. Deux cuillères à soupe de matières premières doivent verser 250 ml d’eau bouillante, couvrir le récipient avec un couvercle et laisser reposer toute la nuit. Dans la matinée, l'estomac vide devrait boire un verre de bouillon entier.
  • Une décoction similaire peut être préparée à partir d'origan, il suffit de la boire non pas immédiatement, mais au cours de la journée précédant les repas. N'oubliez pas que les femmes enceintes sont contre-indiquées aux accusations d'origan.
  • Le thé de mélisse peut être brassé et bu quotidiennement 20 minutes après avoir été refroidi.
  • Une décoction de millefeuille peut être prise dans une cuillère à soupe avant chaque repas pendant plusieurs semaines.

Le traitement de la névrose avec des remèdes pharmaceutiques ou traditionnels aidera seulement à éliminer temporairement les symptômes de la maladie. Par conséquent, sans consulter un médecin expérimenté et sans suivre de cours de psychothérapie, le traitement sera incomplet et inefficace.

Prévention des maladies

Si vous remarquez une psychose, une agression ou une apathie, un comportement mélancolique, une fatigue chronique et d'autres signes de désordre mental, vous devez vous protéger du développement possible d'une névrose et gérer votre état psychologique.

Peut-être que quelques séances de psychothérapie par un spécialiste qualifié résoudront tous les problèmes.

Il est nécessaire de travailler sur votre personnage, de construire une barrière psychologique entre vous-même et des facteurs gênants.

Vous devriez apprendre à ne pas laisser des problèmes mineurs gâcher votre humeur.

Des visites régulières dans les établissements médicaux à des fins de diagnostic aideront à éviter les complications associées aux maladies avancées d’autres systèmes organiques.

Le respect des principes d'un mode de vie sain ne laissera pas la maladie une chance unique.

Mangez bien, éliminez les mauvaises habitudes, dormez suffisamment, surveillez votre régime de jour, faites du sport, renforcez votre système immunitaire, promenez-vous au grand air.