Présentations fiziol. augmentée / Tâches physiologiques / Cahier d'exercices pour roues, purée, Belyaev "Homme" / Circulation / Circulation

80. Lisez l'article ‹Composants de l'environnement interne ›› § 17. Répondez aux questions.

1) Comment les nutriments, l'oxygène et les sels minéraux atteignent-ils les tissus? 2) Comment se forme le fluide tissulaire? 3) Comment la lymphe est-elle produite? 4) Où circule la lymphe?

85. Indiquez si le système lymphatique est fermé ou ouvert. Spécifiez ses fonctions.

88. Lire § 22 ‹‹ Structure et travail du cœur ››. Abonnez-vous à la photo.

1 - ________________________________________ 2 - ________________________________________ 3 - ________________________________________ 4 - ________________________________________ 5 - ________________________________________ 6 - ________________________________________ 7 - ________________________________________ 8 - ________________________________________ 9 - ________________________________________ 10 - ________________________________________ 8

91. Lisez l'article ‹‹ Cycle cardiaque ›› § 22 et complétez le tableau.

Souviens toi! Les valves à clapets sont toujours ouvertes, sauf pour la phase de contraction ventriculaire, les valves semi-lunaires sont toujours fermées, à l'exception de la phase de contraction ventriculaire. (Voir Fig. 54 du manuel.)

93. Lisez le § 23. Complétez les affirmations.

La raison du mouvement du sang dans les vaisseaux est _________________________________, créé ________________________________________________________________. La pression artérielle est mesurée en ____________________________________. Si les résultats de mesure de pression sont écrits par la formule HELL = 160/90, cela signifie que ___________________. Vitesse du sang dans l'aorte ____________________________ cm / s. La vitesse du sang dans les capillaires ______________ cm / s. Le pouls est associé à __________________ et non à des soubresauts résultant du mouvement du sang.

99. Lisez l'article ‹‹ Saignement externe (ouvert) ›› § 25. Remplissez le tableau.

103. Résous les mots croisés numéro 6.

4. Le vaisseau transportant le sang dans les capillaires.

6. La mort de la zone tissulaire du coeur.

10. Un organe du système circulatoire qui pompe le sang des artères vers les veines.

11. Département du coeur, à partir duquel commence le mouvement du sang à travers les artères.

12. hémorragie cérébrale.

13. Un dispositif pour arrêter le saignement artériel d'un membre.

14. zone de tissu mort.

15. La capacité d'un organe à travailler sous l'influence des impulsions qui en découlent.

1. Le navire dans lequel l'échange de gaz.

2. Le vaisseau par lequel le sang retourne au coeur.

3. La couche musculaire de la paroi cardiaque.

5. Instrument pour mesurer la pression.

7. La maladie associée à une augmentation persistante de la pression.

8. Département du coeur, qui termine le cercle de la circulation sanguine.

9. Artère principale du grand cercle de la circulation sanguine.

10. La croûte brune s'est formée après la coagulation du sang.

LiveInternetLiveInternet

-Recherche par agenda

-Abonnez-vous par e-mail

-Des statistiques

L'infarctus du myocarde est appelé mourir d'une partie du tissu musculaire du coeur, ce qui perturbe la circulation sanguine.


Ceci est une crise cardiaque. Chaque année, des millions de personnes meurent d'une maladie cardiaque et de vaisseaux sanguins. Selon les statistiques, l'infarctus du myocarde est la maladie cardiaque la plus répandue parmi la population active. L’apparition de cette maladie fait qu’une personne est forcée de changer son mode de vie habituel, perd souvent sa capacité de travailler assez jeune, et est contrainte de suivre un traitement long et coûteux. Très souvent, le résultat d'un infarctus aigu du myocarde est fatal.


Pour les femmes, ces lectures sont légèrement inférieures. cependant, seule une petite partie d'entre eux est sous la surveillance constante de médecins, car le traitement après une crise cardiaque nécessite une approche sérieuse. De nombreuses personnes doivent subir une opération cardiaque grave après une crise cardiaque pour éviter une propagation encore plus importante de la nécrose et améliorer l'irrigation sanguine des zones saines du myocarde, contraintes de travailler avec un niveau de stress plus élevé qu'auparavant. Les autres préfèrent vivre sans rien changer à leur vie, même s'ils sont plus que quiconque constamment sous la menace d'une deuxième ou d'une troisième crise cardiaque. Toutes ces causes conduisent à l’apparition de plaques de cholestérol, qui contribuent à leur tour au rétrécissement des vaisseaux coronaires et à l’aggravation du flux sanguin, cause directe de l’infarctus du myocarde.


Beaucoup moins souvent, d'autres facteurs peuvent causer la maladie. En outre, une coagulation sanguine accrue dans le corps peut entraîner une violation du flux sanguin. En outre, que faire pour prévenir la maladie. alors prenez bien soin de votre santé. Il est nécessaire de subir des examens de routine réguliers avec un cardiologue et de procéder à un ECG.


Diriger une personne active de style de vie sain. Évitez le stress prolongé et l'effort physique excessif. Débarrassez-vous des mauvaises habitudes. sur les parois des vaisseaux sanguins. Après 40 ans, il est nécessaire de boire des anticoagulants.


Souvent, la crise cardiaque est précédée de signes qui vous incitent à faire attention à la condition humaine. Si, au cours de cette période, il doit être examiné par un spécialiste et commencer un traitement, il est possible d’éviter des conséquences désagréables. Vous devez être prudent si une personne ressent une forte douleur dans la région du sternum pendant une longue période. Par conséquent, même le médecin le plus inexpérimenté sait à quel point le cœur souffre d'une crise cardiaque. Il s'agit d'une forte douleur à la compression à gauche, qui se manifeste au bras ou à l'épaule gauche.


Au début, ils sont enlevés avec de la nitroglycérine, mais bientôt, ce médicament aide encore plus. La dyspnée et la faiblesse peuvent apparaître, une personne monte difficilement et effectue même des travaux physiques simples. Si à ce moment faire un électrocardiogramme, un médecin compétent verra des signes d'un désastre imminent. Douleur violente en compression à l'épaule gauche. Dans chaque ambulance, il existe un électrocardiographe avec lequel vous pouvez déterminer avec précision s'il y a une crise cardiaque ou s'il s'agit d'une manifestation d'autres maladies.


En outre, vous pouvez définir avec précision la zone de nécrose locale du tissu cardiaque. montre sur l'électrocardiogramme un changement de pied, et l'infarctus de la paroi arrière est généralement difficile à diagnostiquer, même avec l'équipement nécessaire. L'essentiel, ce sont les premiers secours, et même avec une crise cardiaque à l'arrière du cœur, le pronostic sera favorable. Si tout n’est pas parvenu à identifier la menace à temps, une infarctus du myocarde aigu se produit. Comme mentionné ci-dessus, la plupart des patients décèdent dans les deux heures qui suivent le début de l'attaque.


Les symptômes sont clairement prononcés et difficiles à manquer. Une douleur intense au cœur fait craindre une personne pour sa vie, de l'apathie peut apparaître et, dans certains cas, des hallucinations peuvent survenir. Cependant, il peut y avoir des signes qui ne sont pas caractéristiques de la maladie, ce qui complique le diagnostic et l'assistance au moment opportun. Il peut y avoir des signes de gastrite ou d'ulcères: douleur à l'estomac, nausée, vomissement. Les signes d'asthme, quand il y a étouffement, sueur froide, toux.


La forme œdémateuse se manifeste par un œdème grave, consécutif à de graves lésions cardiaques qui ne supportent pas la charge. La forme arythmique se manifeste par la plus forte arythmie. Une forme cérébrale peut survenir, ce qui se traduit par une violation de l'apport sanguin cérébral. Pire si l'attaque passe sans symptômes, une forme asymptomatique. Beaucoup de personnes qui ont subi une crise cardiaque commencent à regarder leur vie avec des yeux très différents.


Après tout, vous voulez toujours vivre et dans 20 ans et à partir de soixante ans. Eh bien, si même après qu'une personne ait pratiquement visité l'autre monde et ait survécu, mais qu'il n'ait pas changé de vie après une crise cardiaque, les conséquences pourraient être fatales. Il est rationnel de manger, car une alimentation après une crise cardiaque n'est pas seulement souhaitable, elle est simplement nécessaire. Votre corps devrait recevoir pleinement toutes les vitamines, oligo-éléments, protéines, lipides, glucides nécessaires à l'homme. Lors du choix des aliments, considérez que la nutrition après un infarctus du myocarde doit être légère, nutritive, facile à digérer et à saturer le corps.


Après leur sortie de l'hôpital, il est recommandé aux personnes sensibles à l'influence de mauvaises habitudes telles que la cigarette et l'alcool de s'en débarrasser. Des études récentes dans ce domaine ont conclu que les personnes qui arrêtent de fumer après une crise cardiaque vivent 2 fois plus longtemps que celles qui ne se sont pas débarrassées de cette habitude néfaste. Les médecins recommandent, si possible, de mener une vie active. Les promenades utiles à l'air frais et la gymnastique après une crise cardiaque contribuent à une rééducation rapide. Vous devez également surveiller de près la pression artérielle et le taux de cholestérol dans le sang.


Pour cela, le cardiologue prescrit des médicaments spéciaux que le patient doit prendre régulièrement. cas graves d'athérosclérose, les chirurgiens effectuent l'opération du stand. Elle est réalisée lorsque les vaisseaux coronaires sont absolument inappropriés et que la survie du patient est une source de grave préoccupation. Ensuite, un cœur en attente d’une crise cardiaque est la seule chance de sauver la vie d’une personne.

Cours de biologie sur le système cardiovasculaire

Centre de formation de la capitale
Moscou

Sujet: Structure du système cardiovasculaire

Objectif: connaître le schéma des cercles de circulation sanguine, leur signification, la topographie et la structure du cœur, du système conducteur et des valves. un mode de vie sain, pour former une attitude de valeur envers leur propre santé, le développement des capacités de communication des étudiants

Matériel et équipement: affiches, présentation d'un modèle «cœur».

Concepts de base et termes: récepteur, système cardiovasculaire, cœur, veine, artère, capillaires, aorte.

Type de cours: combiné

1. Moment d'organisation 2 min

2. Vérifier les devoirs 5 min

3. Actualisation des connaissances de base et motivation des activités d'apprentissage 5 min

4. Apprendre du nouveau matériel 18 min

5. Généralisation, systématisation et contrôle des connaissances et des compétences des étudiants 10 min

6. En résumé 1 minute

7. devoirs 2 min

8. Réflexion 2 min

1. Moment d'organisation

Vérification de la présence en classe et de la préparation à une leçon

2. Vérifier les devoirs

Conversation frontale sur des problèmes

1. Comment s'appelle le système d'organes, à quoi appartient le squelette?

2. Quelle est la fonction du squelette humain?

3. Combien y a-t-il d'os dans le squelette humain? (Dans le squelette humain plus de 200 os)

4. Quel genre d'os connaissez-vous?

5. Comment l'os grandit-il?

6. Comment l'os grandit-il en épaisseur?

7. Quelle est la composition chimique des os? Comment pouvez-vous déterminer les propriétés de ses composants?

8. Expliquez pourquoi les déformations osseuses sont plus courantes chez les enfants et les fractures chez les personnes âgées.

3. Actualisation des connaissances de base et motivation des activités d'apprentissage

Dans le folklore, il existe de telles citations: le sang n’est pas de l’eau, le sang local est plus proche, le sang contient du lait. De quoi parlent-ils?

4. Apprendre du nouveau matériel

Les étudiants reçoivent des cartes de travail et, comme l'explique l'enseignant,

1. Le système cardiovasculaire comprend deux systèmes:

circulatoire (système circulatoire) et lymphatique (système de circulation lymphatique). Le système circulatoire unit le cœur et les vaisseaux sanguins - des organes tubulaires dans lesquels le sang circule dans tout le corps. Le système lymphatique comprend des capillaires lymphatiques ramifiés dans des organes et des tissus, des vaisseaux lymphatiques, des troncs lymphatiques et des canaux lymphatiques le long desquels la lymphe s'écoule vers les gros vaisseaux veineux.

L'étude du système cardiovasculaire s'appelle l'angiocardiologie. Le système circulatoire assure l'apport de substances nutritives, régulatrices et protectrices, l'oxygène aux tissus, l'élimination des produits métaboliques et les échanges thermiques. Il s'agit d'un réseau vasculaire fermé, pénétrant dans tous les organes et tissus, et doté d'un dispositif de pompage situé au centre: le cœur.

2. Les vaisseaux sanguins du corps sont unis dans les grands et les petits cercles de la circulation sanguine, en plus de la circulation coronaire.

1) Le grand cercle de la circulation sanguine - le caporal commence par un ventricule gauche du coeur. Il comprend l'aorte, les artères de différentes tailles, les artérioles, les capillaires, les veinules et les veines. Le grand cercle se termine par deux veines creuses s’écoulant dans l’oreillette droite. À travers les parois des capillaires du corps, il existe un métabolisme entre le sang et les tissus. Le sang artériel donne de l'oxygène aux tissus et, saturé en dioxyde de carbone, se transforme en veine. Habituellement, un vaisseau de type artériel (artériole) convient au réseau capillaire et une veinule le quitte.

2) La circulation pulmonaire - pulmonaire commence par le ventricule droit. Il comprend le tronc pulmonaire, ramifié en deux artères pulmonaires, artères plus petites, artérioles, capillaires, veinules et veines. Se termine par quatre veines pulmonaires, qui se jettent dans l'oreillette gauche. Dans les capillaires des poumons, le sang veineux, enrichi en oxygène et libéré par le dioxyde de carbone, se transforme en sang artériel.

3) La circulation coronaire - le coeur comprend les vaisseaux du coeur lui-même pour l'apport sanguin au muscle cardiaque. Il commence par les artères coronaires gauche et droite, qui partent de la partie initiale de l'aorte - bulbes aortiques. S'écoulant dans les capillaires, le sang fournit de l'oxygène et des nutriments au muscle cardiaque, reçoit des produits métaboliques, notamment du dioxyde de carbone, et se transforme en veines (les étudiants munis d'un manuel remplissent une fiche de travail).

3. Le cœur (cor, grech. Cardia) est un organe fibreux-musculaire creux ayant la forme d'un cône dont le dessus est tourné vers le bas, à gauche et en avant, et la base est en haut et en arrière. Situé dans la cavité thoracique derrière le sternum au milieu du médiastin, au centre du tendon du diaphragme. Le bord supérieur du coeur se situe au niveau des bords supérieurs de la paire de côtes du cartilage III, le bord droit dépasse de 2 cm du bord droit du sternum. La bordure gauche suit la ligne arquée allant du cartilage de la troisième côte à la projection du sommet du cœur. Le sommet du cœur est déterminé dans le cinquième espace intercostal gauche, de 1 à 2 cm de la médiane à la ligne mi-claviculaire gauche.

La taille du cœur est comparée à la taille du poing de la personne (longueur 10-15 cm). L'épaisseur de la paroi de l'oreillette droite est inférieure à l'épaisseur de l'oreillette gauche.

La masse cardiaque moyenne d'un adulte est comprise entre 250 et 350 g et comporte 4 cavités: deux oreillettes et deux ventricules (droit et gauche). Une chambre est séparée de l'autre par des cloisons. Le septum transversal divise le cœur en oreillettes et ventricules. Il a des ouvertures auriculo-ventriculaires, équipées de valves à feuilles. La valve entre l'oreillette gauche et le ventricule est bicuspide (mitrale) et entre l'oreillette droite et le ventricule, elle est à trois feuilles. Les valves s'ouvrent dans la direction des ventricules et permettent uniquement au sang de circuler dans cette direction. Le tronc pulmonaire et l'aorte, à leur origine, ont des valves semi-lunaires composées de trois amortisseurs semi-lunaires et s'ouvrant dans la direction du flux sanguin dans ces vaisseaux.

La paroi du cœur se compose de trois couches: la couche interne - l'endocarde, la couche centrale, la plus épaisse - le myocarde et la couche externe - l'épicarde.

1) L’endocarde recouvre la totalité de la cavité cardiaque, à l’intérieur de celle-ci.

couche musculaire sous-jacente recouvrant les muscles papillaires de leurs cordons tendineux (fils). Se compose de tissu conjonctif avec des fibres élastiques et des cellules musculaires lisses, ainsi que de l'endothélium.

L’endocarde forme des valves auriculo-ventriculaires, des valves aortiques,

le tronc pulmonaire, ainsi que la valve de la veine cave inférieure et du sinus coronaire.

2) Le myocarde (couche musculaire) est l'appareil contractile du cœur. Formé par le tissu musculaire strié.

3) L'épicarde fait partie de la membrane fibreuse-séreuse qui entoure le cœur (péricarde).

À l'intérieur du cœur, en raison de l'existence de valves, le sang ne se déplace que dans une direction. L'ouverture et la fermeture des valves du cœur est associée à un changement de la valeur de la pression dans les cavités du cœur. Le rôle des valves cardiaques est qu'elles fournissent le mouvement du sang dans les cavités du coeur dans une seule direction. Dans certaines maladies: rhumatisme, syphilis, athérosclérose, etc., les valves cardiaques ne peuvent pas se fermer suffisamment. Dans de tels cas, le travail du coeur est perturbé, il y a des malformations cardiaques. (Les étudiants avec un manuel remplissent une carte de travail).

Il est nécessaire de se lever et en même temps de saluer avec votre main droite et d'étendre votre gauche le long du corps. Ensuite, en levant le pouce de la paume de la main gauche, dites "In!". Puis frappez dans vos mains et faites de même, mais avec d’autres mains.

Assis Saisissez l'oreille gauche avec la main droite et saisissez le bout du nez avec la main gauche. Frappez des mains et changez rapidement de main: main gauche - oreille droite, bout droit du nez.

Titre "Il est intéressant de savoir..."

... Si tous les érythrocytes d'une personne étaient couchés côte à côte, un ruban s'avèrerait alors, encerclant trois fois le globe terrestre à l'équateur.

... si vous comptez 100 érythrocytes humains à la minute, vous devrez compter 450 000 ans pour les raconter tous.

... que la durée de vie des érythrocytes est déterminée à l'aide de fer radioactif (marqué), introduit dans la composition de l'hémoglobine des érythrocytes. Les radiations du fer radioactif gardent une trace de la durée de vie de tels «érythrocytes radioactifs» dans le sang.

... un jour, la moelle osseuse produit 320 milliards de globules rouges!

... que les globules blancs, nés dans la moelle osseuse, la rate et les ganglions lymphatiques, vivent 4 à 5 jours et sont remplacés par de plus en plus de "beaux guerriers"?

... le sang diffère de la constance surprenante de la composition de certaines substances! Donc, protéines - 5 -

8%, sucre - 0,07-0,12%, la quantité totale de sels est de 9,9%. Le rapport des sels de potassium, de sodium et de calcium est strictement défini.

... que la coagulation du sang peut être causée par la maladie hémophile, héritée de la lignée féminine, mais que seuls les hommes en souffrent?

... dans le corps humain, il y a 100 à 160 milliards de capillaires. S'il était possible de les prolonger sur une ligne, sa longueur serait de 60 000 à 80 000 kilomètres. C'est deux fois la longueur de l'équateur terrestre.

... le cœur a une chemise - une couche de tissu conjonctif; il y a une petite quantité de liquide entre le coeur et la chemise. Le sac cardiaque protège le muscle cardiaque actif.

... le physiologiste Weber, qui vivait au XIXe siècle, pouvait arrêter son coeur à volonté! Au cours d'une de ces expériences devant des étudiants, il s'est évanoui.

... que le cœur pour toute la vie d'une personne est réduit de 2,5 milliards de fois. On estime que ces travaux sont suffisants pour lever le train jusqu'à la montagne du Mont-Blanc.

... que le Français E. Vitrna et un résident du Cap-Occidental D. Fisher sont des "foies longs" parmi ceux qui ont subi une transplantation cardiaque. Grâce à un mode de vie actif en 1978, ils ont "célébré" leur jubilé de dix et onze ans, respectivement, avec un cœur étrange.

5. Généralisation, systématisation et contrôle des connaissances et des compétences des étudiants

Mots croisés - montrer la connaissance des termes et des concepts (préparé au tableau).

4. Vaisseau transportant du sang dans les capillaires.
6. La mort de la zone tissulaire du coeur.
10. Un organe du système circulatoire qui pompe le sang des artères vers les veines.
11. Département du coeur, à partir duquel commence le mouvement du sang à travers les artères.
12. Hémorragie dans le cerveau.
13. Un dispositif pour arrêter le saignement artériel d'un membre.
14. zone de tissu mort.
15. La capacité du corps à travailler sous l’influence des impulsions qui naissent en lui.

1. Le navire dans lequel l'échange de gaz.
2. Le vaisseau par lequel le sang retourne au coeur.
3. La couche musculaire de la paroi cardiaque.
5. Instrument pour mesurer la pression.
7. La maladie associée à une augmentation persistante de la pression.
8. Département du coeur, qui termine le cercle de la circulation sanguine.
9. Artère principale du grand cercle de la circulation sanguine.
10. La croûte brune s'est formée après la coagulation du sang.

Horizontal: 4 - artère, 6 - crise cardiaque, 10 - coeur, 11 - ventricule,

12 - un accident vasculaire cérébral, 13 - une tresse, 14 - une nécrose, 15 - automatisme.

Verticalement: 1 - capillaire, 2 - veine, 3 - myocarde, 5 - tonomètre, 7 - hypertension, 8 - oreillette, 9 - aorte.

Frappe, rétrécit, se détend.

Pompe le sang à travers les vaisseaux.

6. Résumé

Lire le paragraphe, apprendre les termes; facultatif: créer des "cœurs" ou des "cercles de circulation sanguine"

8. Réflexion Si vous vous sentez bien et confortablement, vous accrochez des pommes de couleur rouge à l'arbre, sinon des pommes vertes.

Mort tissulaire

Le désordre du métabolisme et de la nutrition des tissus s’exprime en changements fonctionnels et morphologiques.

Fondamentalement, les changements quantitatifs et qualitatifs se manifestent sous deux formes principales: l'hypobiose (fonction affaiblissante et la réduction du volume des tissus) et l'hyperbose (amélioration de la fonction et l'augmentation du nombre d'éléments tissulaires).

La perturbation de la nutrition des tissus de n'importe quelle partie du corps ou de l'organe entraîne leur mort.

Nécrose, mort - la mort rapide de cellules ou d'éléments cellulaires d'un organisme vivant. La mort des cellules et des tissus peut survenir peu de temps après les effets nocifs ou est précédée de leur dégénérescence. Dans ce cas, l'extinction des processus métaboliques et les modifications irréversibles des protéines se développent lentement et progressivement. Cette mort cellulaire lente est appelée nécrobiose. Le processus est considéré comme irréversible, car il entre dans la nécrose des tissus. La transition progressive d'un état vivant à la mort avec des processus dystrophiques est appelée parabiose, le processus est considéré comme réversible.

Sur le plan physiologique, la nécrose n’est pas si dangereuse, car lors de l’activité vitale, la destruction et la reproduction des tissus se produisent continuellement en raison de la production de substances tissulaires mortes (nécrohormones) qui stimulent la formation de nouveaux tissus et cellules sur le site du défunt. La nécrose est précédée de périodes de décès, d'affaiblissement et de cessation des fonctions des cellules et des tissus, souvent dues à une altération de la circulation sanguine.

La sensibilité à la nécrose de différents tissus varie. Les tissus denses (os, cartilage, tendons, ligaments, fascia) peuvent rester viables même après cinq heures de saignement complet, tandis que les cellules du système nerveux central subissent des modifications irréversibles à la suite d'une anémie ne durant que quelques minutes. Les organes du parenchyme (reins, foie, rate, testicules) sont très sensibles. Le développement de la nécrose est favorisé par de nombreux états pathologiques du corps: faiblesse du système cardiovasculaire, cachexie, refroidissement et anémie. La nécrose est particulièrement violente lorsque l’infection anaérobie est associée à des troubles vasculaires.

Il existe plusieurs formes de nécrose. Selon que les protéines tissulaires sont compactées ou diluées, il existe une nécrose de coagulation (sèche) et de colliquation (humide).

La nécrose sèche se produit lorsque le processus est associé à la compaction et au séchage des tissus à la suite de la coagulation rapide de la protéine du tissu mort. Cette nécrose se développe souvent dans des tissus pauvres en humidité (os, fascia, ligaments, tendons). Le séchage complet des tissus morts s'appelle momification. Un type de nécrose sèche est la nécrose des tissus à la caséine (fromage), caractérisée par l’apparition de masses friables. Observé avec la tuberculose, la syphilis, l'infarctus du myocarde ischémique, la rate et les reins, la nécrose des muscles cireux (fièvre typhoïde).

La nécrose humide est appelée le phénomène lorsque les tissus morts ne peuvent pas sécher, mais sont au contraire imbibés de liquide. Sous l'influence d'enzymes, les tissus morts se ramollissent, gonflent, se désagrègent et se transforment en une émulsion à grains fins ou en une masse liquide trouble dans laquelle il y a beaucoup d'eau et qui ne s'évapore pas.

Le processus de ramollissement, de liquéfaction de tissus sous l'action d'enzymes, mais sans accès de micro-organismes, s'appelle macération.

La nécrose humide se développe dans les tissus riches en humidité (le cerveau, où se forme une cavité, un kyste, à la suite de la dilution des masses nécrotiques).

Il existe des causes directes et indirectes de nécrose.

Les causes directes comprennent: les dommages mécaniques aux tissus (compression, ecchymose, coups, déchirures, plaies, pincements, écrasements de cellules et de tissus);

  • effets thermiques et chimiques (brûlures, gelures, action des acides, des alcalis, des sels de métaux lourds, des poisons);
  • agents biologiques (bactéries, virus, champignons, parasites et leurs toxines);
  • intoxication (mort en cas d'empoisonnement du charbon par le champignon, l'ergot conduit à un vasospasme prolongé);
  • troubles neurotrophiques, ulcères trophiques et plaies de pression (dommages au système nerveux);
  • d'origine allergique (avec sensibilisation des tissus aux substances d'origine protéique).

Pour des raisons indirectes comprennent:

  • troubles circulatoires avec malnutrition des tissus (thromboembolie);
  • Affections trophaneurotiques conduisant à l’arrêt des processus métaboliques dans la cellule.

La mort est observée dans de nombreux processus pathologiques (inflammation, tumeurs, plaies, ulcères, fistules). Le développement de la nécrose est facilité par l'affaiblissement de l'activité cardiovasculaire, la cachexie, l'hypothermie, la perte de sang et la pénétration de microorganismes pathogènes dans les tissus.

La nécrose d'origine traumatique est due à la destruction de tissus sous l'influence de la force mécanique ou à la suite de graves violations du système circulatoire dans son ensemble.

Le tissu nécrotique subit une série de modifications: le protoplasme est desserré et vacuolisé, la cellule diminue en volume; le noyau se dissout, se contracte et se rompt; noter les changements dans le tissu interstitiel.

Le résultat de la nécrose se déroule en plusieurs étapes:

  1. le stade d'organisation sur le site de la nécrose: le tissu conjonctif se développe, remplace la peau morte et forme une cicatrice;
  2. stade d'encapsulation - la masse nécrotique séchée acquiert du tissu conjonctif (encapsulé);
  3. phase de pétrification - pétrification (calcification) d'un foyer nécrotique;
  4. séquestration - rejet de la zone morte par un tissu vivant. Les séquestrants peuvent rester dans l'inflammation pendant une longue période, en étant une source de suppuration prolongée.

La gangrène est une forme particulière de nécrose. La gangrène est une forme progressive de nécrose des tissus et des organes, suivie de leur modification sous l'influence de l'environnement extérieur. Affecte souvent la peau, les tissus sous-cutanés, les muqueuses, les membres, les systèmes respiratoire, digestif et urinaire. Contrairement à la nécrose, lorsque le tissu de gangrène devient gris brunâtre, gris-vert ou noir, le tissu brûlé. Cela est dû à la dégradation de l'hémoglobine lors de la formation de pigments sanguins (sulfméthémoglobine) et à leur transformation en sulfure de fer. Les zones gangréneuses du corps n'ont pas de limites délimitées.

Selon l’évolution clinique, faites la distinction entre gangrène sèche, humide et gazeuse.

La gangrène sèche est une nécrose coagulante (sèche) suivie d'un assèchement des tissus en raison de la libération d'humidité dans l'environnement. Il se développe lentement et se poursuit généralement sans phénomène d’intoxication, car les micro-organismes des tissus secs ne se développent pas bien et ne décomposent pratiquement pas les tissus morts. Il n’ya donc pas d’absorption de produits toxiques. On observe une gangrène sèche dans les oreilles, le garrot, les membres, la queue, le pétoncle et les boucles d'oreilles chez les oiseaux. L'état général des animaux malades atteints de gangrène sèche varie peu.

La gangrène humide est une nécrose de colliquation (humide), compliquée par une décomposition putréfiante de tissus sous l'action de microorganismes, souvent anaérobie, entraînant la pourriture des masses nécrotiques et accompagnée d'une odeur nauséabonde. Ce type de nécrose est typique des organes internes (poumons, intestins) contenant une grande quantité de liquide. L’état général des animaux, bien que grave, déprimé, est accompagné d’une forte augmentation de la température corporelle.

La gangrène gazeuse (anaérobie) survient lors de blessures et d’autres blessures, avec une destruction importante des muscles et même un écrasement des os, sous l’influence de certains microorganismes anaérobies qui forment des gaz au cours de l’activité vitale. La gangrène gazeuse se développe très rapidement, se compliquant de septicémie et conduisant à la mort.

Dans tous les cas de nécrose, une intervention chirurgicale est nécessaire (élimination des tissus morts). Appliquer un traitement général et local.

Le traitement général vise à maintenir le corps dans son ensemble et à lutter contre l’intoxication. Le traitement est complexe. Prescrire des antibiotiques, des remèdes cardiaques, une transfusion sanguine, l'introduction de grandes quantités de liquide de différentes manières.

Le traitement topique vise à éliminer les tissus morts. En cas de nécrose sèche, il est préférable d'attendre l'apparition d'une frontière distincte dans les zones de rejet spontané. Il est recommandé d'utiliser des antiseptiques déshydratants (solutions d'alcool à 3% de pyoctanine, d'iode, de pommade au zinc, etc.) lors de l'utilisation ultérieure d'un pansement protecteur.

En cas de nécrose humide, la chirurgie est nécessaire sans délai. Les défauts restants après l'excision des tissus sont traités comme des plaies, guérissant par une tension secondaire.

La prévention est réduite à l’élimination des blessures, à la détection et au traitement rapides des blessures mécaniques, à l’alimentation d’aliments bénins, à l’augmentation de la résistance du corps aux agents pathogènes grâce à une alimentation appropriée, dans le respect des règles d’hygiène du zoo, du fonctionnement et du soin des animaux.

Un ulcère est un processus qui se produit sous une forme chronique dans la peau ou les muqueuses et conduit à un défaut accompagnant la désintégration des éléments cellulaires et le développement de régulations pathologiques qui n'ont pas tendance à cicatriser. Les ulcères sont également appelés la surface de la plaie, sur laquelle les granulations en développement subissent une désintégration, sans cicatrisation ni épidermisation, ce qui conduit à une guérison à long terme. Parfois, la guérison ne se produit pas du tout, c’est-à-dire que dans une plaie, les processus dégénératifs prévalent sur les processus régénératifs et que le cadre se transforme en ulcère.

Les causes des ulcères peuvent être des dommages mécaniques prolongés (pression, tension, frottement); irritation chimique ou thermique; la présence dans la plaie de corps étrangers (verre, morceaux de bois, briques, éclats de coups de feu) et de tissus morts; troubles de la circulation sanguine et lymphatique des tissus dans la zone de la plaie (compression des vaisseaux sanguins avec des tumeurs, des œdèmes, des tissus en croissance, une thromboembolie); développement d'infection purulente ou spécifique (actinomycose, botriomycose); troubles trophiques dus à une altération de la fonction du système nerveux; troubles endocriniens et métaboliques; réduire la réactivité du corps sur la base de la cachexie, d'une alimentation insuffisante, du maintien et de l'exploitation des animaux; perte de sang abondante; avitaminose.

Dans la pathogenèse de l'ulcère peptique, le rôle principal appartient au cortex cérébral, qui régule le trophisme tissulaire.

L'ulcère peut être rond, ovale et de différentes formes irrégulières; peut avoir des défauts petits et grands (avec des brûlures); sécrète l'exsudat séreux, purulent ou putréfactif. Les cinq signes locaux d'inflammation (gonflement, gonflement, sensibilité, dysfonctionnement de la peau - sclérose cutanée ou cicatrices multiples) peuvent être présents autour de l'ulcère.

De par la nature de la croissance des granulations, il existe plusieurs types d’ulcères: simple, œdémateux, enflammé, calleux, fongique, gangrène, décubitale, neurotrophique.

Un ulcère simple se caractérise par une cicatrisation progressive et très lente, la prédominance des processus de régénération sur les processus de dégradation des tissus. La granulation dans ce type d’ulcère a une couleur rose-rouge, une petite quantité d’exsudat purulent, qui sèche et forme des croûtes; le gonflement et la douleur des tissus sont pratiquement absents. La guérison se produit avec la formation de cicatrice.

L'ulcère de l'œdème se développe à cause de la stagnation du sang en raison de la compression des veines et de l'affaiblissement de l'activité cardiaque chez les animaux. Les ulcères sont enflés et ne peuvent être guéris. Le tissu de granulation est pâle et flasque. Lorsqu'il est touché, il est facilement détruit.

Les ulcères enflammés sont le résultat d'une infection. Les tissus autour de l'ulcère sont gonflés, douloureux, avec des granulations rouge marron et une infiltration purulente.

L'ulcère calleux (kaleznaya) ne peut être guéri; tissu de granulation rose pâle à bords épaissis (tissu conjonctif calleux dense); pas de croissance de granulations; la sensibilité est légèrement exprimée.

On trouve des ulcères fongiques sur les membres et les irritations fréquentes du tissu de granulation (ecchymoses, mouvements musculaires, tendons, pansements et contamination microbienne des défauts tissulaires) contribuent à son apparence. La formation de granulations est plus rapide que leur décomposition. Il est rempli de granulations nodulaires irrégulières dépassant des bords de la peau et ressemblant à un champignon ou à un chou-fleur. La surface est recouverte d'exsudat mucopurulent. La peau et l'hypoderme le long de la circonférence sont enflés et douloureux. La régénération de l'épithélium cutané est absente.

L'ulcère gangréneux se manifeste par une gangrène humide, des engelures graves, une sepsie, une infection anaérobie. La surface de l'ulcère est recouverte d'un tissu en décomposition blanc grisâtre, dégage une odeur fétide et ne contient pas de tissu de granulation. L'ulcère se forme très rapidement et s'accompagne d'une nécrose progressive des tissus.

Un ulcère décubital (pression) est une gangrène de la peau dans les endroits des tubercules et des protrusions. Elle est causée par une violation de la circulation sanguine dans ces zones en raison de la pression exercée sur elles. Le lit d'un clinicien peut cliniquement s'écouler sous forme de gangrène sèche et humide (des surfaces ulcéreuses étendues se forment avec des fuites de pus).

Les ulcères neurotrophiques se développent lors de maladies du système nerveux central (tumeurs, myélite), de malnutrition des tissus, d'inflammation, de lésions mécaniques des nerfs périphériques. La peau est sèche, fine, indolore. L'ulcère ne guérit pas longtemps, il s'étend souvent à la surface et profondément dans les tissus.

Le traitement dépend des causes de l'ulcère, il est donc nécessaire d'éliminer la cause fondamentale, à l'origine de la maladie sous-jacente. Le traitement peut être général et local.

Le traitement général comprend l'utilisation de blocages de Novocain, d'antibiotiques, d'une thérapie tissulaire selon Filatov, d'une transfusion sanguine.

Localement, divers antiseptiques sont utilisés sous forme de pommades (Vishnevsky, ichthyol, zinc, pénicilline, xéroforme) et de poudres (xéroforme, iodoforme). En cas de granulation lente, des irritants sont utilisés (solution iodée, essence de térébenthine, camphre et pommade d'ichtyol), UVL, préparations enrichies (huile de poisson, extrait de dogrose), autohémothérapie. Les granulations en entonnoir sont cautérisées avec du perhydrol ou une solution forte de permanganate de potassium, puis un bandage compressif est appliqué. Dans les ulcères neurotrophiques, des thérapies pathogénétiques et stimulantes sont utilisées (thérapie tissulaire, autohémothérapie, blocage novocainique).

La prévention vise à améliorer les propriétés globales de protection du corps, à éliminer les blessures (en particulier les plaies), les brûlures, les engelures, le traitement rapide des plaies et à éliminer les tissus morts, les corps étrangers et le pus.

Une fistule est un canal pathologique étroit avec un petit orifice de sortie à travers lequel se produit un exsudat qui relie la cavité anatomique naturelle (thoracique, abdominale, articulaire) ou pathologique (tissus morts, corps étrangers, cavités purulentes) à la surface du corps de l'animal (environnement externe).

Les fistules peuvent être le résultat d'un processus inflammatoire avec pus retardé ou d'un corps étranger dans le tissu qui soutient l'inflammation (fistule purulente), d'une blessure accidentelle (fistule sécrétoire) ou d'une chirurgie lorsque la fistule est appliquée délibérément (fistule urinaire, excrétrice).

Les fistules sécrétoires et excrétoires sont attribuées aux acquis, résultant des plaies pénétrantes des conduits et de l'organe sécrétoire lui-même (fistules de la glande salivaire et de ses conduits, conduits et citernes de la glande mammaire). Ces fistules sont d'abord recouvertes d'un tissu de granulation, puis épithélisées.

Une fistule purulente est un canal tubulaire qui s'ouvre à une extrémité de la peau (membrane muqueuse) et une autre pénètre dans la profondeur des tissus, dans la cavité où se trouve le corps étranger (fragments de verre, briques, morceaux de bois, morceaux d'arme à feu, tampons; tissus morts qui ont traîné dans la profondeur des plaies - restes de ligaments, tendons, fragments d'os, pus, tissu nécrotique ou agent pathogène). Pour les fistules purulentes sur la peau ou les muqueuses, il existe une petite ouverture à partir de laquelle le pus est libéré, s'il y a un écoulement libre. Dans les vieilles fistules, le trou est habituellement rétracté à l'intérieur. Le canal peut être de différentes longueurs (réglées par sondage) et de largeur, droit et tortueux le long du chemin.

La fistule congénitale est un défaut du développement embryonnaire de l'organisme (fistule de la vessie, nombril). Une telle fistule est recouverte de muqueuse, à partir de laquelle des sécrétions sont sécrétées (salive, lait - avec sécrétion, urine et fèces - avec excréteur; avec exsudat purulent - purulent).

La principale méthode de traitement de la fistule est la chirurgie. Cela se résume principalement à l'élimination des corps étrangers, des tissus nécrotiques, du pus et à son écoulement futur. Animaux dont les fistules sont situées dans des endroits difficiles à atteindre (cavités thoracique, abdominale et pelvienne), mises au rebut et sacrifiées pour leur viande.

La prévention est réduite au suivi systématique de l'état des plaies, des brûlures, des engelures, des fractures des os ouverts. En présence de corps étrangers, il est nécessaire de les enlever et d’assurer la sortie de la plaie.

1. Quel est le nom du vaisseau qui transporte le sang dans les capillaires? (artère)
2. Le tissu d'une partie du coeur est-il mort? (crise cardiaque)
3. Un organe du système circulatoire qui pompe le sang des artères vers les veines
4. Département du coeur, à partir duquel commence le mouvement du sang dans les artères
5. hémorragie cérébrale
6. Zone de tissu mort (nécrose)
7. La capacité du corps à travailler sous l’influence des impulsions nées
8. Le bateau dans lequel le gaz est échangé
9. Le vaisseau par lequel le sang retourne au coeur.
10. Couche médiane des vaisseaux sanguins
11. Département du coeur, qui termine le cercle de la circulation sanguine
12. La plus grande artère
13. artères mineures
14. Maladie associée à une augmentation persistante de la pression
15. Instrument de mesure de la pression (tonomètre)
16. Quelles sont les couches des parois capillaires?
17. Quelle est l'origine d'une lymphe?
18. Quelle est la différence entre les veines et les artères?
19. Comment s'appellent les vaisseaux sanguins de l'oreillette droite?
20. Quelle est la cause du mouvement du sang dans les vaisseaux?
21. Quelle est l'unité de pression artérielle?
22. Quelle est la vitesse du sang dans l'aorte? (50 cm / s) dans les capillaires?
23. Quelle est la raison de l'apparition du pouls?
24. Pourquoi les battements de coeur se sentent dans le côté gauche?
25. Quelle est la masse du coeur?
26. Comment l'adrénaline, les sels de calcium et le nerf sympathique affectent-ils la fonction cardiaque?
27. Comment l'adrénaline, les sels de potassium et le nerf vague affectent-ils la fonction cardiaque?
28. basse pression
29. Qu'advient-il des vaisseaux sanguins lorsque la pression artérielle augmente? (rétrécir)
30. vasoconstriction (spasme)

Gagnez du temps et ne visualisez pas les annonces avec Knowledge Plus

Gagnez du temps et ne visualisez pas les annonces avec Knowledge Plus

La réponse

Vérifié par un expert

La réponse est donnée

NastyaL

1. Quel est le nom du vaisseau qui transporte le sang dans les capillaires? (artère)

2. Le tissu d'une partie du coeur est-il mort? (crise cardiaque)

3. Un organe du système circulatoire qui pompe le sang des artères vers les veines (cœur)

4. Département du coeur, à partir duquel commence le mouvement du sang dans les artères (ventricule gauche)

5. hémorragie cérébrale

6. Zone de tissu mort (nécrose)

7. La capacité d'un organe à travailler sous l'influence d'impulsions venant de soi (automatisme cardiaque)

8. Le navire dans lequel l'échange de gaz (capillaire)

9. Le vaisseau par lequel le sang retourne au coeur (veine cave)

10. Couche intermédiaire des vaisseaux sanguins (couche musculaire)

11. Département du coeur, dans lequel se termine le cercle de la circulation sanguine (oreillette gauche)

12. La plus grande artère (aorte)

13. artères mineures (artérioles)

14. La maladie associée à une augmentation persistante de la pression (hypertension)

15. Instrument de mesure de la pression (tonomètre)

16. Quelles sont les couches des parois capillaires? (endothélium, couche de péricyte, couche adventicielle)

17. Quelle est l'origine d'une lymphe? (à partir de fluide tissulaire)

18. Quelle est la différence entre les veines et les artères? (la paroi de la veine est plus mince que les artères, il y a des valves dans les veines, elles ne sont pas dans les artères, la membrane musculaire est bien développée dans les artères, cette couche est faible dans la veine, la lumière de la veine a une forme irrégulière, contrairement aux artères)

19. Comment s'appellent les vaisseaux sanguins de l'oreillette droite? (veines creuses supérieures et inférieures)

20. Quelle est la cause du mouvement du sang dans les vaisseaux (le travail du coeur)

21. Quelle est l'unité de pression artérielle? (millimètres de mercure)

22. Quelle est la vitesse du sang dans l'aorte? (50 cm / s) dans les capillaires? (o.5 mm en s)

23. Quelle est la raison de l'apparition du pouls? (mouvement des parois des vaisseaux sanguins provoqué par le travail du coeur)

24. Pourquoi les battements de coeur se sentent dans le côté gauche? (le coeur est situé à gauche dans la poitrine)

25. Quelle est la masse du coeur? (250-300 g)

26. Comment l'adrénaline, les sels de calcium et le nerf sympathique affectent-ils la fonction cardiaque? (renforce le travail du coeur)

27. Comment l'adrénaline, les sels de potassium et le nerf vague affectent-ils la fonction cardiaque? (renforce le travail du coeur)

28. Basse pression artérielle (hypotension)

29. Qu'advient-il des vaisseaux sanguins lorsque la pression artérielle augmente? (rétrécir)

1. Quel est le nom du vaisseau qui transporte le sang dans les capillaires? (artère)

2. Le tissu d'une partie du coeur est-il mort? (crise cardiaque)

3. Un organe du système circulatoire qui pompe le sang des artères vers les veines

4. Département du coeur, à partir duquel commence le mouvement du sang dans les artères

5. hémorragie cérébrale

6. Zone de tissu mort (nécrose)

7. La capacité du corps à travailler sous l’influence des impulsions nées

8. Le bateau dans lequel le gaz est échangé

9. Le vaisseau par lequel le sang retourne au coeur.

10. Couche médiane des vaisseaux sanguins

11. Département du coeur, qui termine le cercle de la circulation sanguine

12. La plus grande artère

13. artères mineures

14. Maladie associée à une augmentation persistante de la pression

15. Instrument de mesure de la pression (tonomètre)

16. Quelles sont les couches des parois capillaires?

17. Quelle est l'origine d'une lymphe?

18. Quelle est la différence entre les veines et les artères?

19. Comment s'appellent les vaisseaux sanguins de l'oreillette droite?

20. Quelle est la cause du mouvement du sang dans les vaisseaux?

21. Quelle est l'unité de pression artérielle?

22. Quelle est la vitesse du sang dans l'aorte? (50 cm / s) dans les capillaires?

23. Quelle est la raison de l'apparition du pouls?

24. Pourquoi les battements de coeur se sentent dans le côté gauche?

25. Quelle est la masse du coeur?

26. Comment l'adrénaline, les sels de calcium et le nerf sympathique affectent-ils la fonction cardiaque?

27. Comment l'adrénaline, les sels de potassium et le nerf vague affectent-ils la fonction cardiaque?

28. basse pression

29. Qu'advient-il des vaisseaux sanguins lorsque la pression artérielle augmente? (rétrécir)

La mort du tissu du coeur

Système circulatoire et lymphatique

Systèmes de transport de corps

Les systèmes de transport du corps incluent les systèmes circulatoire et lymphatique. Ils sont connectés et se complètent.

Organes du système circulatoire. Le système circulatoire comprend le cœur et les vaisseaux sanguins: artères, veines et capillaires. Le cœur, comme une pompe, pompe le sang dans les vaisseaux. Le sang du cœur pénètre dans les artères qui le transportent vers les organes. La plus grande artère est l'aorte. Les artères se ramifient à plusieurs reprises en de plus petites et forment des capillaires sanguins dans lesquels des substances sont échangées entre le sang et les tissus corporels. Les capillaires sanguins se fondent dans les veines - des vaisseaux par lesquels le sang retourne au cœur. Les petites veines se confondent en plus grandes jusqu'à atteindre finalement le cœur. Le système circulatoire humain, comme tous les vertébrés, est fermé. Entre le sang et les cellules du corps, il y a toujours une barrière - la paroi du vaisseau sanguin, lavée par le fluide tissulaire. Les parois des artères et des veines sont épaisses, de sorte que les nutriments contenus dans le sang, l'oxygène et les produits de décomposition ne peuvent pas être dispersés en cours de route. Du sang sans perte les mènera à l'endroit où ils sont nécessaires. L'échange entre le sang et les tissus n'est possible que dans les capillaires, aux parois extrêmement fines, à partir d'une seule couche de tissu épithélial. À travers elle, une partie du plasma sanguin coule, reconstitue la quantité de liquide tissulaire, transmet les nutriments, l'oxygène, le dioxyde de carbone et d'autres substances.

Le système lymphatique est représenté par les capillaires lymphatiques, les vaisseaux lymphatiques et les ganglions lymphatiques. Les capillaires lymphatiques sont des sacs aveugles constitués d'une seule couche de tissu épithélial. Ils absorbent le liquide tissulaire en excès et les petites particules solides. La lymphe qui y est formée traverse les vaisseaux lymphatiques, qui se confondent pour former plusieurs gros vaisseaux qui s’écoulent dans les veines du thorax. Les ganglions lymphatiques sont situés le long des vaisseaux lymphatiques. Ce sont de petites formations roses en forme de haricot qui fonctionnent comme des filtres biologiques: elles piègent les particules qui sont entrées dans la lymphe et détruisent les microorganismes. Les ganglions lymphatiques pénètrent également dans le système immunitaire, car ils forment des lymphocytes et des anticorps. Les systèmes circulatoire et lymphatique sont étroitement liés. Le liquide est fourni aux tissus uniquement par les artères du sang et s'écoule des tissus de deux manières: par les veines du sang et par les vaisseaux lymphatiques sous forme de lymphe. Non loin du cœur, les flux sanguins et lymphatiques se fondent à nouveau. Ceci est également important car dans l'intestin, certains nutriments ne pénètrent pas dans le sang mais dans la lymphe.

La structure des artères, des capillaires, des veines et des vaisseaux lymphatiques. Tous les vaisseaux, à l'exception des capillaires sanguins et lymphatiques, se composent de trois couches. La couche externe est constituée du tissu conjonctif, la couche intermédiaire - du tissu musculaire lisse et, enfin, la couche interne - de l'épithélium à couche unique. Seule la couche interne reste dans les capillaires. Les murs les plus épais des artères. Ils doivent résister à une forte pression du sang qui leur est injecté par le cœur. Les artères ont une puissante gaine externe de tissu conjonctif et une couche musculaire. Grâce aux muscles lisses qui contractent le vaisseau, le sang reçoit un coup de pouce supplémentaire. La gaine externe du tissu conjonctif y contribue également: lorsque l’artère est remplie de sang, elle s’étire puis, en raison de son élasticité, appuie sur le contenu du vaisseau. Les veines et les vaisseaux lymphatiques ont également un tissu conjonctif externe et un muscle lisse de la couche moyenne, mais ce dernier n’est pas aussi puissant. Les parois des veines et des vaisseaux lymphatiques sont élastiques et facilement comprimées par les muscles squelettiques à travers lesquels ils passent. La couche épithéliale interne des veines et des vaisseaux lymphatiques de taille moyenne forme des valvules en forme de poche. Ils ne permettent pas au sang et à la lymphe de circuler dans la direction opposée. Le travail musculaire contribue à la progression normale du sang et de la lymphe.

Deux cercles de circulation sanguine. Le coeur se compose de quatre chambres. Les deux chambres de droite sont séparées des deux chambres de gauche par une cloison solide. Le côté gauche du cœur contient du sang artériel riche en oxygène et le côté droit - du sang veineux riche en oxygène mais riche en dioxyde de carbone. Chaque moitié du cœur consiste en un atrium et un ventricule. Le sang est recueilli dans les oreillettes, puis envoyé dans les ventricules, puis poussés dans les gros vaisseaux. Par conséquent, le début de la circulation sanguine est considéré comme les ventricules. Comme tous les mammifères, le sang d’une personne se déplace dans deux cercles de circulation sanguine: grand et petit.

Grand cercle de la circulation sanguine. Dans le ventricule gauche commence un grand cercle de circulation sanguine. Avec la réduction du ventricule gauche, le sang est libéré dans l'aorte, la plus grande artère. Les artères qui transportent le sang vers la tête, les bras et le torse partent du grand vaisseau de l'aorte. Dans la cavité thoracique, les vaisseaux qui acheminent le sang vers les organes thoraciques prennent naissance et dans la cavité abdominale - vers les organes digestifs, les reins, les muscles de la moitié inférieure du corps et d'autres organes. Les artères fournissent du sang à tous les organes et tissus. Ils se ramifient plusieurs fois, se rétrécissent et passent progressivement dans les capillaires sanguins. Dans les capillaires de la circulation pulmonaire, l'oxyhémoglobine des globules rouges se décompose en hémoglobine et en oxygène. L'oxygène est absorbé par les tissus et utilisé pour l'oxydation biologique, et le dioxyde de carbone libéré est emporté par le plasma sanguin. Les nutriments entrent dans les cellules, après quoi le sang est recueilli dans les veines du grand cercle. Les veines de la moitié supérieure du corps tombent dans la veine cave supérieure, les veines de la moitié inférieure du corps dans la veine cave inférieure. Les deux veines transportent du sang dans l'oreillette droite du cœur. Ici se termine un grand cercle de circulation sanguine. Le sang veineux passe dans le ventricule droit, à partir duquel commence le petit cercle.

La circulation sanguine dans le coeur appartient au grand cercle de la circulation sanguine. De l'aorte aux muscles de l'artère cardiaque part. Il entoure le cœur sous la forme d'une couronne et s'appelle l'artère coronaire. Des vaisseaux plus petits s'en échappent, se décomposant en capillaires. Ici, l'oxyhémoglobine est libérée de l'oxygène et se transforme en hémoglobine. Le dioxyde de carbone est libéré dans le plasma.

Système circulatoire. C'est ce qu'on appelle le cercle pulmonaire de la circulation sanguine. Le sang veineux du ventricule droit est libéré dans les deux artères pulmonaires. L'artère droite mène au poumon droit, la gauche au poumon gauche. Le sang veineux se déplace dans les artères du petit cercle et le sang artériel se déplace dans les veines. Dans les poumons, les artères se ramifient vers les capillaires, qui s'approchent des alvéoles et tressent leur mince paroi. Échange de gaz se produit. L'oxygène se combine à l'hémoglobine, le sang devient artériel, a une couleur rouge vif. Dans l'oreillette gauche, la circulation pulmonaire se termine. Le sang passe dans le ventricule gauche, puis commence un grand cercle de circulation sanguine.

Drainage lymphatique. De la lymphe, le liquide tissulaire élimine tout ce qui se forme pendant la vie des cellules. Voici des micro-organismes, des cellules mortes, d'autres résidus. Les nutriments des intestins sont partiellement absorbés. Tout cela entre dans les capillaires lymphatiques, puis dans les vaisseaux lymphatiques. Dans les nœuds de la lymphe est nettoyé, débarrassé des impuretés, puis s'écoule dans les veines du cou.

Chez l'homme, il existe un système circulatoire fermé et un système lymphatique ouvert.

La structure et le travail du coeur

Le mot "coeur" vient du mot "milieu". Le coeur est entre les poumons droit et gauche. Le sommet du cœur est dirigé vers le bas, en avant et légèrement à gauche. La taille du cœur d'une personne est approximativement égale à la taille de son poing. On l'appelle souvent le sac de muscle creux. La couche externe de la paroi cardiaque est constituée de tissu conjonctif. Medium - myocarde - une couche musculaire puissante. La couche interne est constituée de tissu épithélial. Dans le coeur sont les mêmes couches que dans les vaisseaux. Le cœur entier est placé dans le péricarde, constitué de tissu conjonctif. Il adhère vaguement au cœur et ne l'empêche pas de fonctionner. Les parois du sac péricardique sécrètent un liquide qui réduit les frottements du cœur contre les parois du sac cardiaque. Le cœur est divisé par une partition solide en parties gauche et droite, chacune ayant un atrium et un ventricule. Entre eux est situé sur le clapet. Avec la contraction des ventricules, les clapets sont fermés et le sang ne peut pas pénétrer dans les oreillettes. Du ventricule gauche, le sang pénètre dans l'aorte, du ventricule droit à l'artère pulmonaire. Il existe des valves semi-lunaires entre les ventricules et ces artères. Ils empêchent le retour du sang des artères aux ventricules - le sang ne se déplace que dans une direction.

Caractéristiques du muscle cardiaque. Le muscle cardiaque, ainsi que le squelette, est constitué de fibres musculaires striées. Dans la paroi, il y a des fibres musculaires spéciales qui peuvent s'auto-exciter. Le muscle squelettique ne peut être réduit qu'en réponse à l'influx nerveux, et le muscle cardiaque est réduit sous l'influence des impulsions apparaissant en soi. Ce phénomène s'appelle l'automatisme.

Cycle cardiaque. Le cœur se détend et se contracte rythmiquement. Lorsqu'il est contracté, le sang est expulsé de la chambre et lorsqu'il est détendu, il le remplit. Le cycle cardiaque passe par trois étapes:

  • Contraction auriculaire. Le sang à travers les valves à clapet ouvertes est poussé dans les ventricules du cœur. La contraction auriculaire commence au site de l'afflux de veines, ce qui entraîne la compression de la bouche et empêche le sang de retourner dans les veines. Au moment où cette étape prend 0,1 seconde.
  • La contraction des ventricules. Les valves pivotantes montent, se ferment et empêchent le sang de retourner dans les oreillettes. Sous la pression du sang, les valves semi-lunaires s'ouvrent à la frontière entre les ventricules et les vaisseaux sortant et le sang est envoyé du ventricule gauche à l'aorte et du ventricule droit aux artères pulmonaires. La durée de cette étape est de 0,3 seconde.
  • Pause Après la fin de la contraction ventriculaire, les artères s'étirent sous la pression du sang, les valves semi-lunaires claquent et le sang afflue à travers les artères. Le retour dans les ventricules du cœur ne donne pas le flux de sang aux valves semi-lunaires. Pendant la pause, les cavités cardiaques sont remplies de sang. Les volets pivotants s'ouvrent. Des veines, le sang pénètre dans les oreillettes et s’écoule partiellement dans les ventricules. La pause dure 0,4 seconde.

    Régulation de la fréquence cardiaque. Merci à la séquence automatique des chambres du cœur est enregistré dans toutes les conditions. Mais l'intensité du travail du cœur peut changer avec les conditions environnementales changeantes. La fréquence des contractions peut changer avec l'influence des impulsions du système nerveux central et des substances biologiquement actives qui arrivent. La séquence du cycle cardiaque ne change pas. Du système nerveux central au coeur, deux nerfs en forme: le parasympathique (errant) et le sympathique. Le nerf vague ralentit le travail du cœur et le sympathique l'accélère. Les hormones, les matières organiques et les minéraux ont également une grande influence. Ainsi, l'ion potassium ralentit et affaiblit l'activité cardiaque, tandis que l'ion calcium l'accélère et le renforce, à l'instar de l'hormone surrénale (adrénaline). Le travail physique, l'état émotionnel, le stress mental affecte le travail du cœur.

    Le mouvement du sang dans les vaisseaux. Régulation de la circulation sanguine

    La raison du mouvement du sang est le travail du cœur, qui crée une pression entre le début et la fin du lit vasculaire. Le sang passe toujours de la zone de haute pression à la zone où il est plus bas. La pression la plus élevée dans l'aorte et les artères pulmonaires, la plus basse - dans la veine cave inférieure et supérieure. Par conséquent, le sang se déplace dans le sens allant du système artériel des vaisseaux au système veineux. Le mouvement du sang diminue progressivement, mais pas uniformément. Dans les artères, il est le plus élevé, dans les capillaires, dans les veines, il tombe encore plus, car beaucoup d'énergie est dépensée pour pousser le sang dans le système capillaire: quand il se déplace, le flux sanguin rencontre une résistance qui dépend du diamètre du vaisseau et de sa viscosité.

    La pression artérielle. La particularité de la pression artérielle est qu’elle est inégale: plus le vaisseau artériel est éloigné du cœur, plus la pression qu’il exerce est faible. Pendant ce temps, il est nécessaire de connaître la pression artérielle, car elle est un indicateur important de la santé. Afin d'obtenir des résultats comparables, il a été décidé de mesurer la pression artérielle d'une personne de l'artère brachiale et de l'exprimer en millimètres de mercure. La deuxième caractéristique de la pression artérielle est qu'elle dépend du cycle cardiaque. La pression dans les artères est maximale lorsque le sang est expulsé des ventricules et minimale avant l'ouverture des valvules semi-lunaires. La pression maximale est appelée le haut, le minimum - le bas. La pression artérielle (PA) est enregistrée sous forme de fraction: la pression supérieure est définie au numérateur et la pression inférieure au dénominateur. BP = 140/70 signifie que la personne a une pression supérieure de 140 mm Hg et une pression inférieure de 70 mm Hg. Un tensiomètre est utilisé pour mesurer la pression artérielle. Le brassard du tonomètre est placé sur l'épaule et l'air y est pompé à l'aide d'une poire en caoutchouc. Le capteur de manchette est appliqué à l'endroit du coude où l'artère brachiale passe. Au début de la mesure dans le brassard, créez une pression supérieure à la pression artérielle supérieure dans l'artère brachiale. Après le bip, ils attendent le résultat sur l’affichage du tanomètre. Il affiche la pression et le pouls.

    Vitesse du flux sanguin La vitesse de circulation du sang dépend de la surface transversale des vaisseaux sanguins. À travers laquelle elle passe. La dépendance est inversement proportionnelle. L'aorte a une section transversale de 1 m², les veines creuses inférieure et supérieure collectant le sang, poussées hors du cœur par l'aorte, totalisent 2 m². Connaissant ce schéma, il est facile de calculer que la vitesse actuelle de la veine cave inférieure et supérieure sera deux fois inférieure à celle de l’aorte. La vitesse du sang dans l'aorte est d'environ 50 cm / s et dans les veines creuses de 25 cm / s. Dans les capillaires, dont la surface totale est 500 à 600 fois supérieure à la région aortique, le sang se déplace 500 à 600 fois plus lentement.

    Pouls À chaque contraction de la sorda, les parois des artères oscillent. Les vibrations saccadées des parois artérielles provoquées par l’étirement des parois de l’aorte et le flux sanguin du ventricule dans celles-ci sont appelées pouls. Les oscillations des impulsions traversent les artères et s’éteignent dans les capillaires. Le nombre et la force des poussées cardiaques se reflètent dans l'onde de pouls. Par conséquent, le pouls peut être jugé non seulement sur le nombre de battements de coeur, mais également sur leur force, leur fréquence, le remplissage sanguin des vaisseaux sanguins et d'autres indicateurs importants pour la santé.

    La distribution du sang dans le corps. Les organes actifs sont mieux alimentés en sang. Le dosage des nutriments et de l'oxygène entrants est obtenu en laissant tomber ou en augmentant le diamètre des capillaires. En raison du fait qu'ils créent beaucoup de pression, beaucoup de sang les traverse. Si la pression artérielle baisse, une partie des capillaires se rétrécit et le sang ne les traverse pas.

    Maintenir la constance de la pression artérielle. Si une personne est en bonne santé, seule la pression artérielle élevée augmente sous la charge et la tension inférieure ne change pas de manière significative. La constance relative de la pression artérielle est maintenue par des récepteurs situés dans les parois des vaisseaux sanguins. Surtout, ils sont nombreux dans les artères carotides qui transportent le sang vers le cerveau. Lorsque la pression artérielle tombe à la limite inférieure, des réflexes apparaissent qui augmentent la force des contractions cardiaques et contractent les vaisseaux sanguins. Cela conduit à une augmentation de la pression. Si la pression artérielle atteint la limite supérieure, la force et la fréquence cardiaque diminuent, les vaisseaux s'élargissent et la pression diminue. La régulation de la pression artérielle se fait de manière continue et fluctue constamment, de la valeur maximale à la valeur minimale, sans dépasser les limites nécessaires à l’alimentation en sang des organes. La régulation nerveuse est soutenue par la régulation humorale.

    Trouble de la pression artérielle. Une augmentation persistante de la pression artérielle est appelée hypertension. Il se produit en raison du rétrécissement (spasme) des artérioles - petits vaisseaux artériels. Dans ce cas, l’alimentation en sang des tissus est perturbée et il existe un risque de rupture de la paroi de tout vaisseau. La nutrition de la partie correspondante du tissu est perturbée et la mort peut se développer - nécrose. Si une hémorragie s'est produite, par exemple dans le cerveau ou le cœur, une mort rapide peut survenir. Une hémorragie cérébrale s'appelle un accident vasculaire cérébral, une hémorragie du muscle cardiaque qui a entraîné la mort de son site, l'infarctus du myocarde. Basse pression - l'hypotension perturbe également l'apport sanguin aux organes et conduit à une détérioration du bien-être.

    Hygiène du système cardiovasculaire. Premiers secours pour les maladies du coeur et des vaisseaux sanguins

    Le coeur d'une personne formée et non entraînée. Le corps augmente le métabolisme pendant l'exercice. Le travail du coeur augmente en même temps, cela peut être dû à la libération d'une grande quantité de sang à chaque contraction. La quantité de sang émise par le cœur en 1 cycle s'appelle le volume systolique du cœur. Chez une personne non entraînée, cet indicateur est faible, car le muscle cardiaque est faible et ne peut pas pousser une grande quantité de sang. Dans le même temps, la circulation sanguine augmente principalement en raison d'une augmentation du rythme cardiaque. Dans le même temps, le temps interrompu par le cœur est considérablement réduit, et le cœur ne se repose pas beaucoup et se fatigue rapidement. Chez les personnes formées, une augmentation du travail du cœur est davantage due à une augmentation du volume systolique, c'est-à-dire à la quantité de sang éjectée dans l'aorte à chaque contraction. Par conséquent, la période de repos du cœur diminue un peu et le cœur a le temps de se reposer (le cœur travaille économiquement). À des charges élevées, le cœur peut augmenter son efficacité deux fois en raison du volume systolique et trois fois en raison de la fréquence cardiaque. Total six fois. Et tandis que le cœur d'une personne non entraînée ne peut augmenter l'efficacité d'environ trois fois qu'en raison de la fréquence cardiaque.

    Règles de formation du système cardiovasculaire. Le cœur est un organe musculaire et, comme tout muscle, il a besoin d’oxygène et de nutriments. Si une personne manque de formation et commence immédiatement à supporter de lourdes charges, cela peut entraîner une fatigue musculaire et une privation d'oxygène. La charge doit être augmentée progressivement et correctement distribuée. Le bon équilibre entre le travail et le repos est d’une grande importance: plus le cœur travaille dur pendant l’entraînement, moins il se contracte pendant le repos. Ce mode est le plus favorable pour la restauration de l'activité cardiaque.

    Taille du coeur et santé. À la suite de la formation, le cœur devient plus fort, il devient plus grand et plus fort. Mais une augmentation de la taille du cœur ne signifie pas qu'il est durable et efficace. La masse du cœur peut augmenter chez les amateurs de boissons alcoolisées. En cas de manque d'activité, les fibres du muscle cardiaque sont partiellement détruites et remplacées par du tissu conjonctif rempli de graisse. Ce tissu ne peut pas être réduit. Un tel coeur est sujet à diverses maladies.

    Conséquences de l'hypodynamie. L'hypodynamie est un manque d'activité physique. Les muscles et les cœurs et les corps s'affaiblissent, d'autres désordres se produisent: les os deviennent plus minces, le calcium pénètre dans le sang, il se dépose sur les parois des vaisseaux sanguins, ce qui entraîne leur perte d'élasticité et leur endommagement. Ne pas avoir la capacité d'élargir et de maintenir une pression artérielle normale.

    L'effet de fumer. Sous l'action de substances présentes dans la fumée de tabac, le cœur commence à travailler plus fort et plus souvent, et les vaisseaux rétrécissent, entraînant une augmentation persistante de la pression artérielle. Le plus souvent, les artères des jambes sont touchées, où se produit un vasospasme. Leurs murs sont fermés, la circulation sanguine des muscles est entravée. La maladie développe une claudication intermittente. Il y a une douleur aiguë dans les muscles des jambes, ce qui oblige une personne à s'arrêter en marchant. L'oxygène est faible, une gangrène peut se développer, entraînant une amputation du pied.

    Premiers secours pour l'angine. L'angine de poitrine est appelée «angine de poitrine» en raison d'attaques douloureuses au centre ou au côté gauche de la poitrine. La douleur peut s'étendre au bras gauche. La cause de l'angine de poitrine est le rétrécissement des artères coronaires et l'affaiblissement de l'irrigation sanguine de certaines parties du cœur. Si le sang ne coule pas pendant une longue période, une nécrose tissulaire de cette région peut survenir (crise cardiaque). Vous pouvez détecter une crise cardiaque avec un électrocardiographe. Cet appareil capture les bio-courants qui se produisent dans le muscle cardiaque lors de sa contraction. Ils sont amplifiés plusieurs fois et mis en mouvement par un scribe spécial qui écrit des biotokes sous la forme d'une courbe. L'activité électrique des zones du muscle cardiaque en manque d'approvisionnement en sang varie, et cela est clairement visible sur l'électrocardiogramme: il est possible de déterminer quelle partie du cœur est touchée. Lors d'une crise d'angine, un repos complet et une posture confortable sont souhaitables. Si le patient a perdu connaissance, il ne peut être ni déplacé ni transféré. Dans le même temps, donner une pilule qui dilate les vaisseaux du coeur (validol, nitroglycérine).

    Aide à la crise hypertensive. La crise hypertensive est une forte augmentation de la pression artérielle. La personne ressent une sensation de chaleur, la peau du visage devient rouge, le rythme cardiaque s'accélère, des douleurs de couture apparaissent dans la région du cœur, il peut y avoir une lourdeur et une douleur dans la région du cou. Parfois, il s'accompagne de nausées et de vomissements. Le patient doit être assis ou assis et recevoir des médicaments qui réduisent la pression. Vous pouvez mettre des pansements de moutarde à l'arrière de la tête et du cou. Les patients ne doivent pas consommer beaucoup de liquides, abuser des graisses animales et des épices. Ne pas fumer ou boire de l'alcool.

    Premiers secours en cas de saignement

    Le saignement peut être externe, lorsque le sang est versé, et interne, lorsque l'intégrité de la peau n'est pas endommagée et que le sang est versé dans les organes ou les interstices. Si le coup est survenu récemment, des dommages aux petits vaisseaux sanguins peuvent être détectés par la présence d'une bosse ou d'un bleu, alors qu'un objet en métal froid sera suffisamment appliqué sur le lieu de la blessure. De cette façon, il est possible de comprimer mécaniquement les capillaires et de réduire le saignement.

    Lorsque des saignements externes sont nécessaires pour tenter de les arrêter, pour protéger la plaie d'une éventuelle infection, réduire la douleur. Si la plaie est petite et que le sang suinte, on peut supposer que le réseau capillaire est endommagé. Pour arrêter le saignement, il est utile de laver la plaie avec du peroxyde d'hydrogène, de l'étaler sur la zone touchée avec de l'iode ou une solution alcoolique de vert brillant, puis de la pincer avec un coton-tige. Si cette technique a pu arrêter le sang, le bandage ne peut pas être appliqué. Avec les saignements veineux, le sang est versé un jet assez puissant. Il est de couleur cerise, va bien, sans soubresauts. Les bords de la plaie divergent souvent et elle devient béante. Dans ce cas, toute la plaie ne peut pas être traitée à l'iode: il est nécessaire de ne lubrifier que ses bords, puis de préparer une serviette stérile, d'appliquer une pommade antiseptique (c'est-à-dire d'inhiber l'activité vitale des microbes) et de l'appliquer sur la plaie. Ensuite, mettez une couche de coton et bien bandée. Les parois des veines sont douces et un bandage serré peut les comprimer de sorte que le sang ne puisse pas traverser la zone endommagée.

    Le saignement artériel le plus dangereux. Il n’est pas difficile de les reconnaître: du sang écarlate éclatant s’écoule à jet pulsé, lorsqu’un gros vaisseau est endommagé, il bat une fontaine. Les saignements artériels sont dangereux car la victime peut rapidement perdre beaucoup de sang. Par conséquent, nous devons d'abord arrêter le saignement. Pour ce faire, on commence par serrer l'artère aux endroits où le pouls est ressenti. Ensuite, si les membres sont endommagés, il est nécessaire de mettre un harnais ou une torsion au-dessus de la zone blessée. Ensuite, vous devez procéder au traitement de la plaie avec des préparations antiseptiques et appliquer un bandage. Si l'assistance est fournie par plusieurs personnes, cela peut être fait simultanément.

    L'arrêt du saignement sur le membre blessé à l'aide d'une torsion est effectué comme suit. Le membre est levé vers le haut et à l'endroit où la torsion est appliquée, un tissu doux est mis dessus: un vêtement, une serviette. Appliquer une torsion ou un harnais sur le corps nu ne peut pas, car vous pouvez endommager la peau. Ensuite, le membre est attaché avec une corde (ou quelque chose, son substitut) et faiblement noué. Un bâton ou un autre objet résistant est inséré dans l'anneau formé et mis en rotation jusqu'à ce qu'une compression circulaire arrête le saignement. Après cela, fixez le bâton. Avec un garrot correctement appliqué, le membre devient pâle. Serrer la torsion trop fort, aussi, ne peut pas, car vous pouvez endommager les tissus et même les nerfs. Vous devriez placer une note sous le paquet indiquant l’heure de l’application, car vous pouvez le conserver en été pendant deux heures tout au plus, et en hiver - pas plus d’une heure: des changements irréversibles peuvent se produire dans le membre sans effusion de sang. S'il n'est pas possible de faire venir la victime à la clinique pendant ce temps, le harnais doit être desserré ou retiré pendant 10 à 15 minutes, puis remis en place au-dessus ou au-dessous de l'emplacement précédent. Les bandages changent constamment, des pansements sont fabriqués. Il n'est pas recommandé de garder la plaie longtemps sous le pansement, car elle commencera à se mouiller. Si une croûte sèche se forme, il vaut mieux ne pas imposer de bandage.

    Les causes des saignements de nez peuvent être des blessures à la tête, l'hypertension, la surchauffe du corps. Avec les saignements de nez, le sang peut également pénétrer dans la cavité buccale. Il provoque la toux, parfois des vomissements. Pour éviter les saignements, vous pouvez mettre un sac en plastique contenant de la glace et de l’eau froide sur le nez. Vous pouvez mettre du coton imbibé de peroxyde d'hydrogène dans les voies nasales, la tête doit être dirigée vers l'avant. Il n'est pas recommandé de l'incliner vers l'arrière car le sang coulera le long de la paroi du pharynx et pourrait provoquer des vomissements, ce qui entraînerait une augmentation des saignements.