Bilan complet du pontage coronarien: comment ça va, les résultats du traitement

L'auteur de l'article: Nivelichuk Taras, chef du département d'anesthésiologie et de soins intensifs, expérience de travail de 8 ans. Enseignement supérieur dans la spécialité "Médecine générale".

Vous apprendrez de cet article: qu'est-ce que le pontage coronarien, des informations complètes sur ce qu'une personne devra faire face à une telle intervention, ainsi que sur la manière d'obtenir le maximum de résultats positifs d'une telle thérapie.

Par pontage coronarien, on entend une intervention chirurgicale sur les vaisseaux athéroscléreux du cœur (artères coronaires), visant à rétablir leur perméabilité et leur circulation sanguine en créant des vaisseaux artificiels qui contournent les sections rétrécissantes, sous forme de shunts entre l'aorte et la partie saine de l'artère coronaire.

Cette intervention est réalisée par des chirurgiens cardiaques. C'est difficile, mais grâce à un équipement moderne et à un équipement chirurgical avancé, il est exécuté avec succès dans toutes les cliniques de chirurgie cardiaque.

L'essence de l'opération et ses types

L’essence et la signification du pontage coronarien sont la création de nouvelles voies vasculaires circonférentielles pour rétablir l’approvisionnement en sang du myocarde (muscle cardiaque).

Ce besoin survient dans les formes chroniques de cardiopathie ischémique, dans lesquelles des plaques d'athérosclérose se déposent à l'intérieur de la lumière des artères coronaires. Cela provoque soit leur rétrécissement soit leur blocage complet, ce qui perturbe l'apport sanguin au myocarde et provoque une ischémie (manque d'oxygène). Si la circulation sanguine n’est pas rétablie à temps, elle risque de provoquer une forte diminution de la capacité de travail des patients en raison de douleurs cardiaques au cours de tout exercice, ainsi que d’un risque élevé de crise cardiaque (nécrose de la région cardiaque) et de décès du patient.

À l'aide d'un pontage coronarien, il est possible de résoudre complètement le problème de la circulation sanguine altérée dans le myocarde dans le cadre d'une maladie ischémique provoquée par le rétrécissement des artères cardiaques.

Au cours de l'intervention, de nouveaux messages vasculaires sont créés - des shunts remplacent les propres artères insolvables. En tant que tels shunts, on utilise soit des fragments (environ 5 à 10 cm) des artères de l'avant-bras, soit des veines superficielles de la cuisse, s'ils ne sont pas atteints de varices. Une extrémité d'une telle prothèse de shunt est cousue à partir de ses propres tissus dans l'aorte, et l'autre dans l'artère coronaire en dessous de son rétrécissement. Ainsi, le sang peut circuler librement dans le myocarde. Le nombre de shunts superposés au cours d'une opération, de un à trois, dépend du nombre d'artères cardiaques touchées par l'athérosclérose.

Types de pontage coronarien

Étapes d'intervention

Le succès de toute intervention chirurgicale dépend du respect de toutes les exigences et de la mise en œuvre correcte de chaque période successive: préopératoire, opératoire et postopératoire. Étant donné que l'intervention de pontage coronarien implique une manipulation directement sur le cœur, il n'y a pas de bagatelle ici. Même une opération réalisée idéalement par un chirurgien peut être vouée à l'échec en raison de la négligence des règles de préparation secondaires ou de la période postopératoire.

L'algorithme général et le chemin que doit suivre chaque patient pendant le pontage coronarien sont présentés dans le tableau:

Chirurgie de stenting des vaisseaux du coeur (artères coronaires): l’essence, le coût, le résultat

stent dans l'artère coronaire du coeur

Un patient atteint d'ischémie myocardique est constamment obligé de prendre certains médicaments qui empêchent la formation de caillots sanguins, d'hypertension et de taux de cholestérol élevés dans le sang. Cependant, malgré le traitement médical en cours, les patients présentant une sténose significative développent souvent un infarctus aigu du myocarde. Une excellente méthode pour traiter les maladies coronariennes et prévenir les crises cardiaques consiste à installer un stent dans la lumière de l'artère coronaire.

Le stent est un mince cadre métallique sous la forme d'un maillage flexible, qui est inséré dans la lumière de l'artère à l'état comprimé, puis se dilate comme un ressort. De ce fait, les plaques athérosclérotiques «s'enfoncent» dans la paroi de l'artère et la paroi du vaisseau ainsi élargie n'est plus sténosée.

Types de stents

Actuellement, les endoprothèses en alliages de cobalt et de chrome sont utilisées en chirurgie vasculaire sous forme de structures en fil, en treillis, tubulaires et en anneau. Les principales qualités du stent doivent être la radio-opacité et un bon taux de survie dans la paroi de la lumière. Récemment, de nombreux stents sont recouverts de substances médicamenteuses qui empêchent la croissance de la paroi interne du vaisseau (intima), réduisant ainsi le risque de sténose récurrente (resténose). En outre, un tel revêtement élimine le dépôt de caillots de sang sur un corps étranger dans la lumière du vaisseau, qui constitue le stent. Ainsi, la couverture des médicaments réduit le risque d'infarctus du myocarde récurrent.

Directement, la conception du stent pour un patient particulier est sélectionnée par le chirurgien cardiologue traitant. À ce jour, il n’ya pas de différence fondamentale entre la forme des endoprothèses vasculaires, car elles sont toutes conçues conformément aux différences anatomiques chez différents patients et remplissent pleinement leur fonction.

En quoi le stenting est-il différent du shunt?

Les deux opérations sont actuellement des méthodes de traitement radical de la sténose de l'artère coronaire. Mais entre eux, ils diffèrent considérablement. L’opération de stenting cardiaque consiste à introduire dans le corps humain un type de conducteur qui aide l’artère sténosée à fonctionner normalement. Le stent est un corps étranger.

En cas de pontage aorto-coronarien (pontage aorto-coronarien), l’artère ou la veine du patient est utilisée comme vaisseau pour permettre la circulation du sang dans le cœur. C'est-à-dire qu'une solution de contournement est créée qui surmonte un obstacle sous la forme d'un site de sténose et que l'artère coronaire touchée est désactivée du flux sanguin.

Malgré les différences dans la technique de l'opération, les indications sont presque les mêmes.

Indications pour stenting

L’opération d’endoprothèse coronarienne est indiquée chez les patients présentant les formes suivantes de maladie coronarienne:

  • L'angine progressive est une augmentation de la durée et de l'intensité des attaques de douleurs à la poitrine que l'on ne peut pas arrêter en prenant de la nitroglycérine sous la langue.
  • Syndrome coronarien aigu (pré-infarctus), menaçant le développement prochain d'un infarctus aigu du myocarde sans traitement,
  • Infarctus aigu du myocarde,
  • Angine de poitrine post-infarctus précoce - épisodes de douleurs cardiaques survenant dans les premières semaines suivant une crise cardiaque aiguë,
  • Angine de poitrine stable 3-4 FC, lorsque des crises fréquentes et douloureuses réduisent considérablement la qualité de vie du patient,
  • Sténose ou thrombose répétée d'un stent ou d'un shunt précédemment installé (après une opération de shunt aorto-coronaire).

athérosclérose sténosante des artères coronaires - la principale condition préalable à la chirurgie

Il est préférable d’installer l’endoprothèse revêtue de médicament dans les catégories de patients suivantes:

  1. Personnes atteintes de diabète, d'insuffisance rénale (patients sous hémodialyse),
  2. Les personnes à haut risque de développer une resténose,
  3. Les patients qui ont subi une intervention chirurgicale pour installer un stent non couvert, qui ont développé une sténose récurrente,
  4. Patients présentant une sténose récurrente du shunt après une chirurgie.

Contre-indications pour la chirurgie

Un stent d'urgence, par exemple, dans un infarctus aigu du myocarde, peut être installé même chez un patient gravement malade, s'il est provoqué par une maladie cardiaque. Cependant, la chirurgie peut être contre-indiquée dans les cas suivants:

  • AVC aigu
  • Maladies infectieuses aiguës
  • Insuffisance hépatique et rénale en phase terminale,
  • Saignement interne (gastro-intestinal, pulmonaire),
  • Perturbation du système de coagulation du sang avec un risque élevé de saignement mettant la vie en danger.

L’opération d’endoprothèse coronarienne semble peu pratique lorsque la lésion athéroscléreuse est très étendue et que le processus recouvre les artères de manière diffuse. Dans ce cas, il est préférable de recourir à un pontage.

Préparation et conduite de l'opération

La pose de stent peut être réalisée en cas d'urgence ou de manière planifiée. Lors d'une opération d'urgence, effectuez d'abord une angiographie coronarienne (CAG), dont les résultats déterminent immédiatement l'introduction du stent dans les vaisseaux. Dans ce cas, la préparation préopératoire est réduite à l'introduction d'agents antiplaquettaires et d'anticoagulants dans le corps du patient - médicaments qui empêchent une coagulation sanguine accrue (pour éviter les caillots sanguins). En règle générale, l'héparine et / ou le clopidogrel (warfarine, xarelto, etc.) sont utilisés.

Avant l'opération envisagée, le patient doit effectuer les recherches nécessaires pour préciser le degré de lésion vasculaire, ainsi que pour évaluer l'activité contractile du myocarde, de la zone d'ischémie, etc. Pour cela, il est prescrit au patient un CAG, une échographie cardiaque (échocardioscopie), un standard ECG et une électrostimulation œsophagienne, myocarde (CPEFI - étude électrophysiologique transœsophagienne). Une fois toutes les méthodes de diagnostic terminées, le patient est hospitalisé à la clinique où l’opération sera effectuée.

Un souper léger est autorisé le soir avant l'opération. Il est probable qu'il sera nécessaire d'annuler certains médicaments cardiologiques, mais uniquement selon les directives du médecin traitant. Le petit déjeuner avant la chirurgie n'est pas autorisé.

Le stenting direct est réalisé sous anesthésie locale. L'anesthésie générale, la dissection de la poitrine et du sternum, ainsi que la connexion du cœur à la machine cœur-poumon (AIC) n'est pas nécessaire. Au début de l'opération, une anesthésie locale de la peau est réalisée dans la projection de l'artère fémorale, à laquelle on accède par une petite incision. Un introducteur introducteur est introduit dans l'artère, à travers lequel un cathéter avec une endoprothèse montée à l'extrémité est guidé vers l'artère coronaire touchée. Sous le contrôle des appareils à rayons X, l'emplacement exact du stent sur le site de la sténose est contrôlé.

Ensuite, le ballon, qui est tout le temps à l'intérieur du stent à l'état comprimé, est gonflé à l'aide d'une injection d'air, et le stent étant une construction à ressort, se redresse en se fixant fermement dans la lumière de l'artère.

Après cela, un cathéter avec un ballon est retiré, un bandage aseptique étroit est placé sur l'incision cutanée et le patient est transféré à l'unité de soins intensifs pour une observation ultérieure. L'ensemble de la procédure dure environ trois heures et est indolore.

Après la pose du stent, le patient est observé pendant le premier jour à l’unité de soins intensifs, puis transféré dans un service régulier où il reste environ 5 à 7 jours avant sa sortie de l’hôpital.

Vidéo: stenting, animation médicale

Complications possibles

Étant donné que la pose d'endoprothèses coronariennes est une méthode invasive de traitement de l'ischémie, c'est-à-dire qu'elle est introduite dans les tissus corporels, le développement de complications postopératoires est tout à fait possible. Mais grâce aux matériaux et aux technologies modernes, le risque de complications est minimisé.

Ainsi, les complications peropératoires (pendant la chirurgie) sont la survenue d'arythmies menaçant le pronostic vital (fibrillation ventriculaire, tachycardie ventriculaire), d'une incision de l'artère coronaire (dissection) et d'un infarctus du myocarde étendu.

Les complications postopératoires précoces sont la thrombose aiguë (sédimentation des caillots sanguins au site de l'endoprothèse), l'anévrysme de la paroi vasculaire avec la probabilité de sa rupture et les troubles du rythme cardiaque.

Plus tard, une complication après chirurgie - resténose de la prolifération de la paroi interne du vaisseau à la surface du stent de l'intérieur avec l'apparition de nouvelles plaques d'athérosclérose et de caillots sanguins.

La prévention des complications consiste à surveiller soigneusement l'installation du stent par rayons X, à utiliser des matériaux de la plus haute qualité, ainsi qu'à prendre les médicaments nécessaires après une intervention chirurgicale pour traiter l'athérosclérose et réduire la formation de caillots sanguins. L'attitude correcte du patient joue également un rôle important ici, car dans tous les domaines de la chirurgie, il est connu que les périodes postopératoires sont plus favorables chez les patients à l'esprit positif que chez ceux qui sont sujets à l'anxiété et à l'anxiété. De plus, les complications se développent dans moins de 10% des cas.

Mode de vie après la chirurgie

En règle générale, dans 90% des cas, les patients notent l'absence d'attaque d'angor. Toutefois, cela ne signifie pas que vous pouvez oublier votre santé et continuer à vivre comme si de rien n'était. Maintenant, vous devez prendre soin de votre style de vie et, si nécessaire, le corriger. Il suffit de suivre des règles simples:

  1. Arrêtez de fumer et buvez des boissons alcoolisées fortes.
  2. Suivez les principes d'une saine alimentation. Pas besoin de s'épuiser avec des régimes de famine constants dans l'espoir de normaliser le taux élevé de cholestérol dans le sang (base du développement de l'athérosclérose). Au contraire, vous devriez obtenir des protéines, des lipides et des glucides dans les aliments, mais leur apport doit être équilibré et les lipides "utiles". Les viandes grasses, le poisson et la volaille doivent être remplacés par des aliments faibles en gras et pour exclure également les aliments frits et les produits de restauration rapide. Obtenez plus de légumes verts, de fruits et légumes frais et de produits laitiers. Produits céréaliers et huiles végétales utiles - olives, graines de lin, tournesol, maïs.
  3. Prenez les médicaments prescrits par un médecin - hypolipidémiants (en cas de cholestérol élevé), antihypertenseurs, agents antiplaquettaires et anticoagulants (sous le contrôle mensuel de la coagulation du sang). Une attention particulière devrait être accordée à la nomination du dernier groupe de médicaments. Ainsi, dans le cas de l'installation d'un stent simple, la «double prévention» de sa thrombose consiste à prendre du plavix et de l'aspirine dans le premier mois suivant l'opération et dans le cas d'un stent à revêtement médicamenteux dans les 12 premiers mois. L'arrêt prématuré du traitement selon le schéma thérapeutique prescrit par un médecin est inacceptable.
  4. Éliminer les exercices et les sports importants. Adéquat à l'état du patient, il peut suffire de marcher, de courir légèrement ou de nager.
  5. Après l'opération, rendez-vous chez un cardiologue du lieu de résidence, selon ses rendez-vous.
  6. La pose d'un stent n'est pas une opération invalidante et si le patient est capable de travailler, il peut continuer à travailler.

Prédiction, espérance de vie après la chirurgie

Le pronostic après l'opération d'endoprothèse vasculaire est sans aucun doute favorable, puisque le flux sanguin vers l'artère touchée est restauré, les accès de douleur à la poitrine disparaissent, le risque d'infarctus du myocarde et de mort subite d'origine cardiaque est réduit.

L'espérance de vie augmente également - plus de 90% des patients vivent tranquillement au cours des cinq premières années suivant la chirurgie. Ceci est également mis en évidence par les réactions des patients dont la qualité de vie est grandement améliorée. Selon les patients et leurs proches, les accidents vasculaires cérébraux de l’angine de poitrine disparaissent presque complètement, le problème de l’utilisation constante de nitroglycérine est éliminé, l’état psychologique du patient s’améliore - la peur de la mort lors d’une attaque douloureuse disparaît. Bien sûr, le contact avec le patient devient également plus calme, car les vaisseaux coronaires deviennent passables et, par conséquent, le risque de crise cardiaque fatale est minime.

Où est effectué le stenting?

Actuellement, l'opération est généralisée et se déroule dans presque toutes les grandes villes de Russie. Ainsi, à Moscou, par exemple, il existe aujourd'hui de nombreuses institutions médicales pratiquant le stenting des vaisseaux cardiaques. Institut de chirurgie eux. Vishnevsky, hôpital de Volhynie, institut de recherche. Sklifosovsky, centre de cardiologie. Myasnikova, FGBU eux. Bakulev n'est pas une liste complète des hôpitaux offrant de tels services.

Le stenting fait référence aux soins médicaux de haute technologie (HTMP) et peut être réalisé dans le cadre d'une politique OMS (en cas d'urgence) ou selon un quota attribué par le budget régional (sur une base planifiée). Pour obtenir un quota, vous devez adresser une demande au service régional du ministère de la Santé, avec des copies ci-jointes de la recherche médicale confirmant la nécessité d'une intervention. Si le patient peut se permettre de payer l'opération, il peut être opéré moyennant des frais. Ainsi, le coût approximatif de l'opération à Moscou est le suivant: coronarographie préopératoire - environ 10 000 roubles, installation d'un stent non couvert - environ 70 000 roubles, avec un revêtement - environ 200 000 roubles.

Quel est le meilleur - CABG ou stenting?

Lors d’un examen interne, seul un chirurgien cardiologue sera en mesure de répondre à cette question concernant chaque patient atteint d’angine de poitrine. Cependant, certains avantages pour les deux traitements ont été identifiés.

Ainsi, le stenting se distingue par une invasion moindre de l'opération, une meilleure tolérance du patient et l'absence de nécessité d'une anesthésie générale. En outre, le patient passe moins de jours à l'hôpital et peut se rendre au travail plus tôt.

Le shunt est effectué en utilisant vos propres tissus (veines ou artères), c’est-à-dire qu’il n’ya pas de corps étranger dans le corps. En outre, la probabilité de re-sténose du shunt est inférieure à celle du stent. Si le patient présente une lésion diffuse des vaisseaux coronaires, un pontage peut résoudre ce problème, contrairement au stent.

En conclusion, je tiens à souligner que, malgré le fait que de nombreux patients se méfient de la possibilité d’une intervention chirurgicale au niveau du cœur, ils doivent écouter les recommandations du médecin traitant et, si un stenting est nécessaire, vous devriez adopter une attitude positive et procéder à une opération en toute sécurité. De plus, au fil des décennies d’opérations réussies sur les vaisseaux coronaires, les médecins ont pu accumuler suffisamment de preuves pour indiquer que le stenting prolongeait de manière fiable la vie et réduisait le risque d’infarctus du myocarde.

Chirurgie de pontage coronarien: la vie avant et après

Le pontage cardiaque est une opération prescrite pour les maladies coronariennes. Lorsque la lumière se rétrécit (sténose) à la suite de la formation de plaques d'athérosclérose dans les artères alimentant le sang en sang vers le cœur, elle menace le patient des conséquences les plus graves. Le fait est que si l’alimentation en sang du muscle cardiaque est perturbée, le myocarde cesse de recevoir suffisamment de sang pour un fonctionnement normal, ce qui finit par entraîner son affaiblissement et ses lésions. Au cours de l'activité physique, le patient a des douleurs à la poitrine (angine de poitrine). En outre, en cas de manque de sang, la région du muscle cardiaque peut être mortelle - infarctus du myocarde.

De toutes les maladies cardiaques, la cardiopathie ischémique est la pathologie la plus courante. C'est le tueur numéro un qui ne favorise ni les hommes ni les femmes. Une insuffisance de l'apport sanguin au myocarde à la suite d'un blocage des vaisseaux coronaires entraîne une crise cardiaque, entraînant de graves complications, voire la mort... Le plus souvent, la maladie survient après 50 ans et touche principalement les hommes.

Dans les maladies coronariennes, pour prévenir les crises cardiaques ainsi que pour en éliminer les effets, si un traitement conservateur n’avait pas produit d’effet positif, les patients se voient prescrire un pontage coronarien (PAC), c’est le moyen le plus radical mais aussi le plus adéquat de rétablir le flux sanguin.

AKSH peut être pratiqué sur une ou plusieurs lésions des artères. Son essence réside dans le fait que dans les artères où le flux sanguin est perturbé, de nouvelles solutions de contournement sont créées - les shunts. Ceci est fait avec l'aide de vaisseaux sains qui s'attachent aux artères coronaires. À la suite de l'opération, le sang peut suivre le site de la sténose ou du blocage.

Ainsi, l'objectif du PAC est de normaliser le flux sanguin et de fournir un apport sanguin complet au muscle cardiaque.

Comment se préparer à la manœuvre?

L'attitude positive du patient pour le succès du traitement chirurgical revêt une importance primordiale - pas moins que le professionnalisme de l'équipe chirurgicale.

Cela ne veut pas dire que cette opération est plus dangereuse que d'autres interventions chirurgicales, mais elle nécessite également une préparation préalable minutieuse. Comme avant toute chirurgie cardiaque, avant que le pontage cardiaque soit effectué, le patient est envoyé pour un examen complet. Outre les tests de laboratoire et la recherche requis, l'ECG, l'échographie et l'évaluation de l'état général, il devra subir une angiographie coronaire (angiographie). Il s’agit d’une procédure médicale permettant de déterminer l’état des artères alimentant le muscle cardiaque, de déterminer le degré de rétrécissement et l’endroit exact où la plaque s’est formée. L'étude est réalisée à l'aide d'appareils à rayons X et consiste en l'introduction d'une substance radio-opaque dans les vaisseaux.

Une partie de la recherche nécessaire est effectuée en ambulatoire et une autre en hospitalisation. À l'hôpital, où le patient se couche habituellement une semaine avant l'opération, la préparation de l'opération commence également. Une des étapes importantes de la préparation est la maîtrise de la technique de respiration spéciale, utile au patient par la suite.

Comment va CASH?

Le pontage coronarien consiste à créer une solution de contournement supplémentaire de l'aorte à l'artère à l'aide d'un shunt, ce qui vous permet de contourner la zone où le blocage s'est produit et de rétablir le flux sanguin vers le cœur. L'artère thoracique devient le plus souvent un shunt. En raison de ses caractéristiques uniques, il présente une résistance élevée à l'athérosclérose et une durabilité en tant que shunt. Cependant, une grande veine saphène et une artère radiale peuvent être utilisées.

AKSH peut être simple, double, triple, etc. Autrement dit, si le rétrécissement s'est produit dans plusieurs vaisseaux coronaires, insérez autant de shunts que nécessaire. Mais leur nombre ne dépend pas toujours de l'état du patient. Par exemple, en cas de maladie ischémique grave, un seul shunt peut être nécessaire, et un IHD moins grave, au contraire, nécessite un pontage double, voire triple.

Il existe plusieurs méthodes alternatives pour améliorer l'apport sanguin au coeur lorsque les artères sont rétrécies:

  1. Traitement médicamenteux (par exemple, bêta-bloquants, statines);
  2. L'angioplastie coronaire est une méthode de traitement non chirurgicale, lorsqu'un ballon spécial est amené sur le site de constriction qui, une fois gonflé, ouvre le canal rétréci;
  3. Stenting - un tube en métal est inséré dans le vaisseau affecté, ce qui augmente sa lumière. Le choix de la méthode dépend de l'état des artères coronaires. Mais dans certains cas, il est montré exclusivement AKSH.

L'intervention est réalisée sous anesthésie générale à cœur ouvert, sa durée dépend de la complexité et peut durer de trois à six heures. L'équipe chirurgicale n'effectue généralement qu'une seule opération de ce type par jour.

Il existe 3 types de pontage coronarien:

  • Avec la connexion de l'appareil IR (circulation sanguine artificielle). Dans ce cas, le coeur du patient est arrêté.
  • Sans IC sur un cœur actif - cette méthode réduit le risque de complications, réduit la durée de l'opération et permet au patient de récupérer plus rapidement, mais nécessite beaucoup d'expérience du chirurgien.
  • Technologie relativement nouvelle - accès peu invasif avec ou sans IR. Avantages: moins de perte de sang; réduire le nombre de complications infectieuses; réduction du temps d'hospitalisation à 5-10 jours; récupération plus rapide.

Toute chirurgie cardiaque implique un certain risque de complications. Mais grâce à des techniques de conduite bien développées, à des équipements modernes et à une large application pratique, AKSH affiche des taux de résultats positifs très élevés. Néanmoins, le pronostic dépend toujours des caractéristiques individuelles de la maladie et seul un spécialiste peut le faire.

Vidéo: animation du processus de dérivation du cœur (eng)

Après la chirurgie

Les coutures sur la poitrine et à l'endroit où ils ont pris le matériel pour le shunt, ont été lavées avec des antiseptiques afin d'éviter la contamination et la suppuration. Ils sont enlevés en cas de guérison réussie des plaies vers le septième jour. Il y aura une sensation de brûlure et même de la douleur dans les plaies, mais au bout d'un moment cela passe. Après 1 à 2 semaines, lorsque les plaies cutanées guérissent un peu, le patient est autorisé à prendre une douche.

L’os du sternum guérit plus longtemps - jusqu’à quatre et parfois six mois. Pour accélérer ce processus, le sternum doit fournir du repos. Cela aidera à destiné à ce bandage thoracique. Au cours des 4 à 7 premières semaines, pour éviter la stase veineuse et prévenir la thrombose, portez des bas élastiques spéciaux et évitez également les efforts physiques excessifs.

En raison de la perte de sang au cours de la chirurgie, le patient peut développer une anémie mais ne nécessite aucun traitement particulier. Suffit de suivre un régime qui comprend des aliments riches en fer et après un mois, l'hémoglobine reviendra à la normale.

Après un PAC, le patient devra faire des efforts pour retrouver une respiration normale et éviter la pneumonie. Au début, il a besoin de faire des exercices de respiration qu'il avait appris avant l'opération.

C'est important! N'ayez pas peur de tousser après AKSH: la toux est une partie importante de la rééducation. Pour faciliter la toux, vous pouvez appuyer une balle ou des paumes sur votre poitrine. Accélère le processus de guérison des changements fréquents de la position du corps. Les médecins expliquent généralement quand et comment s'allonger.

La poursuite de la réadaptation se traduit par une augmentation progressive de l'activité physique. Après l'opération, le patient ne souffre plus d'angine de poitrine et on lui prescrit le régime moteur nécessaire. Initialement, il s'agit de parcourir des corridors d'hôpitaux sur de courtes distances (jusqu'à 1 km par jour), puis les charges augmentent progressivement et, au bout d'un moment, la plupart des restrictions sur le mode moteur sont levées.

Lorsque le patient quitte la clinique pour son rétablissement final, il est souhaitable qu’il soit envoyé dans un sanatorium. Et après un mois ou deux, le patient peut déjà retourner au travail.

Deux ou trois mois après la dérivation, vous pouvez effectuer un test de résistance qui vous permettra d’évaluer la perméabilité de nouvelles voies et de vérifier l’alimentation en oxygène du cœur. En l'absence de douleur et de modifications de l'ECG pendant le test, la récupération est considérée comme réussie.

Complications possibles de pontage aortique

Les complications après dérivation cardiaque sont assez rares et sont généralement associées à une inflammation ou à un gonflement. Encore moins souvent, le saignement d'une plaie s'ouvre. Les processus inflammatoires peuvent être accompagnés de fièvre, de faiblesse, de douleurs thoraciques, articulaires et de troubles du rythme cardiaque. Dans de rares cas, des saignements et des complications infectieuses sont possibles. Les inflammations peuvent être associées à une réaction auto-immune: le système immunitaire peut réagir à ses propres tissus.

Complications rares d'AKSH:

  1. Non-fusion (fusion incomplète) du sternum;
  2. AVC
  3. Infarctus du myocarde;
  4. La thrombose;
  5. Cicatrices chéloïdes;
  6. Perte de mémoire;
  7. Insuffisance rénale;
  8. Douleur chronique dans la région où l'opération a été effectuée;
  9. Syndrome post-perfusion.

Heureusement, cela se produit assez rarement et le risque de telles complications dépend de l'état du patient avant l'opération. Afin de réduire les risques éventuels, le chirurgien évalue nécessairement, avant de réaliser un PAC, tous les facteurs susceptibles d’avoir une incidence défavorable sur le déroulement de l’opération ou de provoquer des complications du pontage coronarien. Les facteurs de risque incluent:

En outre, si le patient ne se conforme pas aux recommandations du médecin traitant ou arrête de prendre les mesures prescrites, les recommandations en matière de nutrition, d'exercice, etc., pendant la période de rétablissement, une nouvelle plaque peut se reproduire et bloquer le vaisseau (resténose). Habituellement, dans de tels cas, ils refusent d'effectuer une autre opération, mais ils peuvent effectuer le stentage de nouveaux rétrécissements.

Attention! Après la chirurgie, vous devez suivre un certain régime: réduisez la consommation de graisses, de sel et de sucre. Sinon, le risque de réapparition de la maladie est élevé.

Résultats du pontage coronarien

La création d'une nouvelle partie du vaisseau en cours de manœuvre modifie qualitativement l'état du patient. En raison de la normalisation du flux sanguin vers le myocarde, sa vie après un pontage cardiaque est améliorée:

  1. Les attaques d'angine disparaissent;
  2. Réduction du risque de crise cardiaque;
  3. Amélioration de la condition physique;
  4. La capacité de travail est rétablie;
  5. Augmente la quantité sécuritaire d'activité physique;
  6. Le risque de mort subite est réduit et l'espérance de vie augmente.
  7. Les besoins en médicaments ne sont réduits qu'au minimum préventif.

En un mot, après un PAC, une vie normale devient accessible à une personne malade. Les examens des patients cardiocliniques confirment que la chirurgie de pontage les ramène à une vie bien remplie.

Selon les statistiques, presque tous les troubles disparaissent chez 50 à 70% des patients après la chirurgie, dans 10 à 30% des cas, l'état de ceux-ci s'est nettement amélioré. Une nouvelle occlusion vasculaire ne survient pas dans 85% des cas.

Bien entendu, tout patient qui décide de mener cette opération est principalement préoccupé par la question de combien de temps il vit après une chirurgie de pontage cardiaque. C'est une question plutôt compliquée, et aucun médecin ne prendra la liberté de garantir un terme spécifique. Le pronostic dépend de nombreux facteurs: l'état de santé général du patient, son mode de vie, son âge, la présence de mauvaises habitudes, etc. On peut dire que le shunt sert habituellement environ 10 ans et que sa durée de vie peut être plus longue chez les patients plus jeunes. Ensuite, une deuxième opération est effectuée.

C'est important! Après AKSH, il est nécessaire de renoncer à une aussi mauvaise habitude que de fumer. Le risque de retour de la maladie coronarienne chez le patient opéré augmente de nombreuses fois s'il continue à «se livrer» à la cigarette. Après l'opération, le patient n'a plus qu'un moyen: oublier de fumer pour toujours!

Qui est montré l'opération?

Si une intervention percutanée ne peut pas être réalisée, si l'angioplastie ou le stent échouent, un PAC est indiqué. Les principales indications du pontage coronarien:

  • Affection d'une partie ou de la totalité des artères coronaires;
  • Le rétrécissement de la lumière de l'artère gauche.

La décision de l'opération est prise séparément dans chaque cas, en tenant compte de l'étendue de la lésion, de l'état du patient, des risques, etc.

Combien coûte un pontage cardiaque?

Le pontage coronarien est une méthode moderne de restauration du flux sanguin vers le muscle cardiaque. Cette opération est plutôt de haute technologie, son coût est donc assez élevé. Le coût de l'opération dépend de sa complexité, du nombre de shunts; l'état actuel du patient, le confort qu'il souhaite recevoir après l'opération. Le niveau de la clinique est un autre facteur qui détermine le coût de l'opération. Le pontage peut être pratiqué dans un hôpital de cardiologie conventionnelle ou dans une clinique privée spécialisée. Par exemple, le coût à Moscou varie entre 150 000 et 500 000 roubles, dans les cliniques allemandes et israéliennes - entre 0,8 et 1,5 million de roubles en moyenne.

Avis patients indépendants

Vadim, Astrakhan: «Après l’angiographie coronarienne à partir des mots du médecin, j’ai réalisé que je ne tiendrais pas pendant plus d’un mois. Naturellement, quand on m’a offert un PAC, je n’avais même pas pensé à le faire ou non. L'opération a eu lieu en juillet et si auparavant je ne pouvais absolument pas me passer de nitrospray, je ne l'avais jamais utilisée après le shunt. Un grand merci à l'équipe du centre cardiaque et à mon chirurgien!

Alexandra, Moscou: «Après l'opération, il a fallu un certain temps pour récupérer - cela ne se produit pas instantanément. Je ne peux pas dire qu'il y avait une douleur très forte, mais on m'a prescrit beaucoup d'antibiotiques. Au début, il était difficile de respirer, surtout la nuit, je devais dormir à moitié assis. Le mois était faible, mais elle s’est forcée à faire les cent pas, puis il s’est amélioré. La chose la plus importante qui a stimulé que la douleur derrière le sternum a immédiatement disparu. "

Ekaterina, Iekaterinbourg: «En 2008, le PAC a été réalisé gratuitement, car il a été déclaré l'année du cœur. En octobre, mon père (il avait alors 63 ans) a été opéré. Il l'a très bien transférée, a passé deux semaines à l'hôpital, puis a été envoyé dans un sanatorium pendant trois semaines. Je me suis souvenu qu'il avait été forcé de gonfler un ballon pour que ses poumons puissent fonctionner normalement. Jusqu'à présent, il se sent bien et comparé à ce qu'il était avant l'opération, il est excellent. "

Igor, Yaroslavl: «On m'a donné AKSH en septembre 2011. Ils l'ont fait sur un cœur en bon travail, ont placé deux navires de shunt au-dessus et le cœur n'a pas dû être retourné. Tout s'est bien passé, il n'y avait pas de douleur dans mon cœur, au début le sternum me faisait un peu mal. Je peux dire que plusieurs années ont passé et je me sens au même niveau que les personnes en bonne santé. C'est vrai, j'ai dû arrêter de fumer. "

Le pontage coronarien est une opération souvent vitale pour le patient; dans certains cas, seule une intervention chirurgicale peut prolonger la vie. Par conséquent, bien que le prix du pontage coronarien soit relativement élevé, il n’est pas comparable à la vie humaine inestimable. Effectuée à temps, l'opération aide à prévenir une crise cardiaque et ses conséquences et à reprendre une vie normale. Toutefois, cela ne signifie pas qu’après la répartition, vous pouvez à nouveau vous livrer à un excès. Au contraire, vous devrez reconsidérer votre style de vie - suivez un régime, bougez plus et oubliez les mauvaises habitudes pour toujours.

Pontage coronarien: déroulement de l'opération et de la rééducation

Le dépôt de plaques à l'intérieur des artères coronaires entraîne leur rétrécissement et leur réduction du débit. La situation actuelle provoque le développement d'une maladie dangereuse - la maladie coronarienne (CHD). Si le diagnostic est confirmé, le patient se voit prescrire un pontage aorto-coronarien (PAC). Son essence réside dans l'installation de navires de contournement sur des navires ou, comme les appellent les médecins, de shunts. En cas de réussite de l'intervention chirurgicale, le sang circule littéralement autour de la zone bloquée. Les shunts sont placés en utilisant une artère thoracique radiale ou interne.

Qui a besoin d'une chirurgie et quand

En cardiologie, il existe un certain nombre de signes cliniques, en présence desquels le CABG est nommé de manière obligatoire.
À savoir:

  • la présence de douleur dans la région de la poitrine;
  • le nombre d'infarctus du myocarde transférés par le patient;
  • la probabilité d'une nouvelle attaque;
  • altération de la fonction de contraction du ventricule gauche - déterminée sur la base de l'échocardioscopie réalisée;
  • ½ diminution de la perméabilité de l'artère veineuse gauche;
  • la perméabilité de toutes les artères coronaires ne dépasse pas 30%;
  • la présence d'angor de classe III ou IV, qui ne se prête pas à un traitement conservateur;
  • la disponibilité des SCA;
  • infarctus aigu du myocarde au plus tard 6 heures après le début de la douleur;
  • la présence de type d'ischémie indolore;
  • maladie cardiaque, compliquée par une ischémie myocardique.

Dikul: «Eh bien, il a dit cent fois! Si vos jambes et votre dos sont malades, versez-les en profondeur. »Lire plus»

  • état grave du patient;
  • la présence de lésions diffuses de la plupart des artères coronaires.

Complète la liste des insuffisances cardiaques aiguës.

Coût de fonctionnement

Déterminé sur la base de l'enquête. Dès que le cardiologue détermine la gravité de l’état de santé du patient et le nombre de manipulations nécessaires, une estimation est établie. Vous devez comprendre tout de suite que ce ne sera pas petit. Le seuil de prix inférieur se situe aux alentours de 150 000 roubles et celui supérieur de 450 à 600 000 roubles. Si l'opération est réalisée dans les principaux établissements médicaux étrangers, le patient aura besoin d'au moins 800 000 à 17 000 000.

Points importants avant la chirurgie

L'intervention est effectuée dans un ordre planifié ou d'urgence. Lorsque le patient est admis avec des signes d'infarctus aigu du myocarde, les interventions chirurgicales sont effectuées sans délai. Toute la formation est réduite à l'angiographie coronaire. Son but est de déterminer l'état actuel des artères coronaires. Il complète la phase préparatoire dans les cas d'urgence d'ECG dans la dynamique, la livraison de l'analyse du groupe sanguin et son indicateur de coagulation.

La nécessité d'une enquête

Dans le cas d'une intervention chirurgicale planifiée, le cours préparatoire prend plus de temps.

Le patient doit subir les types d'examens suivants:

  • échographie;
  • ECG;
  • radiographie;
  • analyse générale de l'urine et du sang;
  • biochimie sanguine;
  • test pour les maladies sexuellement transmissibles et l'hépatite;
  • angiographie coronaire.

Après avoir recueilli et analysé en détail les résultats, le cardiologue prend une décision quant à l'opportunité de l'intervention chirurgicale.

Comment effectuer des vaisseaux de contournement du coeur

Le patient reçoit des sédatifs et des tranquillisants spécialement sélectionnés. Leur objectif est d'améliorer l'effet de l'anesthésie générale appliquée. Après un certain temps, le patient est livré à la table d'opération. La durée de l'opération varie de 4,5 à 7 heures. Le chirurgien utilise l'une des 2 méthodes. Le premier est la sternotomie ou la dissection du sternum. La seconde méthode, considérée comme moins traumatisante, implique une perturbation minimale de l’intégrité des tissus mous. Le chirurgien fait une incision du côté gauche dans l’espace entre les côtes.

  • Clampage de l'aorte pendant 60 minutes;
  • 1,5 heure de connexion du coeur à l'appareil;
  • le médecin choisit le vaisseau;
  • effectue son approche de la zone touchée de l'artère coronaire;
  • produit un fichier d'une de ses extrémités à l'aorte;
  • s'assure que la circulation sanguine passe avec succès la zone rétrécie pathologiquement;
  • le nombre de shunts installés dépend du nombre d'artères touchées;
  • une fois tous les shunts cousus, des bretelles spéciales sont installées sur le thorax;
  • leur but est de suturer les tissus mous endommagés;
  • le bandage est appliqué.

Le médecin affiche soigneusement le drainage utilisé. Après 7 à 11 jours, retirez les points de suture et le bandage. L'intervalle de temps spécifié est augmenté ou diminué.

Ce qui attend le patient après la chirurgie

Après avoir terminé le PAC, le médecin envoie le patient en soins intensifs. La durée d'action des médicaments administrés varie de 1 à 5 heures après la fin de la procédure. Dans l'ordre inconditionnel est publié une invalidité temporaire de 4 mois. Dès que la période spécifiée est écoulée, les patients sont soumis à une expertise médicale et sociale obligatoire. Son objectif est de déterminer s’il est approprié d’attribuer un certain degré de handicap.

Les premiers jours après le shunt

Lorsque le patient se réveille après l'action de l'anesthésie, l'effet de "mauvaise conscience" de certains médicaments se poursuit pendant un certain temps. À cet égard, il est connecté à un ventilateur. Sans faute, le patient est arrêté pour exclure les mouvements involontaires. Les électrodes sont montées sur le corps, enregistrant tous les signes vitaux.

Complications possibles

Développer dans divers systèmes. Beaucoup repose sur la prédisposition individuelle du patient:

  • nécrose aiguë du myocarde périopératoire;
  • crise cardiaque ou développement d'un état de préinfarctus;
  • perturbation du pancréas;
  • pathologie asthmatique.

La tâche du médecin est de prendre des mesures préventives.

La vie en dehors de l'hôpital

Medic donne au patient des recommandations spécifiques en fonction des résultats de l'examen. Jusqu'à la fin de ses jours, une personne refuse les mauvaises habitudes. Régime strict et exercice modéré - la base d'un rétablissement complet. Le régime est formé comme suit:

  • rejet du sel et des épices;
  • parier sur les protéines;
  • augmentation de la consommation d'huiles végétales;
  • rejet des graisses saturées;
  • consommation modérée de fruits et de légumes;
  • rejet du menu gras et frit.

Résultats attendus après le shunt

Les prévisions concernant l’espérance de vie après une intervention chirurgicale sont établies par le médecin sur la base d’une analyse détaillée de plusieurs facteurs. Ouvre la liste de la durée d'utilisation du shunt établi et du risque d'infarctus du myocarde. Il a été cliniquement prouvé que la probabilité de mort subite d'origine cardiaque pour la première fois 10 ans après un pontage vasculaire est réduite à 2–3%. Souvent, les personnes opérées font état d'une tolérance accrue à l'exercice. En observant strictement les recommandations des médecins, une personne sera en mesure de minimiser tous les risques de complications.

Période de récupération

Fournit des exercices visant à améliorer le système respiratoire. Le patient reçoit quelque chose de similaire à un ballon qui doit être gonflé à un rythme modéré. Le but de la procédure est d’améliorer le fonctionnement des poumons en prévenant le développement de la stagnation veineuse. Le deuxième type d'exercice consiste à effectuer une gymnastique physique. Cela commence au stade où le patient est en position couchée. Les exercices sont effectués sous la supervision d'un médecin. Après un certain temps, la personne se déplace un peu dans le couloir. L'intensité de la charge dépend de la gravité de l'état de santé.

Trucs et astuces

Après sa sortie de l'hôpital, le patient suit un cours de rééducation complet. Il est divisé en parties ambulatoire et ambulatoire. En plus de la mise en œuvre obligatoire des conseils d'un médecin, vous devez vous efforcer d'être constamment dans les conditions de température recommandées. Les courants d'air et la chaleur ne sont pas autorisés. La tâche du patient est d’apprendre les techniques de base de l’autosurveillance de son état de santé. Ce n’est qu’ainsi qu’un problème imminent peut être détecté à un stade précoce.

Avis des patients

Conclusion

Un pontage coronarien est pratiqué dans les cas où l’artère n’est pas capable de faire passer la circulation sanguine de façon rythmique. Le problème survient après le rétrécissement pathologique de sa lumière. L'intervention opérationnelle est effectuée de manière planifiée ou urgente. Quel que soit son type, le patient est testé et subit certains types d’examens. En l'absence de contre-indications, la personne est envoyée au bureau du chirurgien. Une fois l'intervention terminée, l'heure du cours de rééducation est venue. Son programme et sa durée sont déterminés par la personne en blouse blanche.

Opération Aksh

Un pontage coronarien est réalisé lorsqu'un shunt est nécessaire pour contourner le vaisseau coronaire rétréci. Il vous permet de rétablir une circulation sanguine et un apport sanguin normaux dans une zone particulière du myocarde, sans lesquels son fonctionnement est altéré et se termine par l'apparition d'une nécrose.

Dans cet article, vous pourrez en apprendre davantage sur les indications, les contre-indications, les méthodes de mise en œuvre, les résultats et les projections après un pontage coronarien. Cette information vous aidera à comprendre l’essence de cette opération et vous pourrez poser des questions à votre médecin.

AKSH peut être réalisée en cas de lésions simples ou multiples des artères coronaires. Pour créer un shunt pour de telles interventions, utilisez des zones de vaisseaux sains prises ailleurs. Ils sont attachés aux artères coronaires aux endroits nécessaires et créent une «solution de contournement».

AKSH est prescrit aux patients atteints de cardiopathie ischémique, d'anévrysme de l'artère périphérique et d'athérosclérose oblitérante, qui ne peuvent pas rétablir le flux sanguin coronaire normal par stenting ou angioplastie (c'est-à-dire lorsque ces interventions ont échoué ou contre-indiqué). La décision sur la nécessité d'effectuer une telle opération est prise individuellement pour chaque patient. Cela dépend de l’état général du patient, du degré de lésion vasculaire, des risques possibles et d’autres paramètres.

Les principales indications pour les pontages plantaires:

  • angine de poitrine sévère, peu sujet à un traitement médicamenteux;
  • rétrécissement de toutes les artères coronaires de plus de 70%;
  • se développant pendant 4 à 6 heures après l'apparition de la douleur, de l'infarctus du myocarde ou d'une ischémie précoce après l'infarctus du muscle cardiaque;
  • les tentatives infructueuses de pose de stent et d'angioplastie ou la présence de contre-indications à leur mise en œuvre;
  • œdème pulmonaire ischémique;
  • rétrécissement de l'artère coronaire gauche de plus de 50%.

Outre ces indications de base, il existe des critères supplémentaires pour la mise en œuvre de l'AKSH. Dans de tels cas, la décision de recourir à une intervention chirurgicale est prise individuellement après un diagnostic détaillé.

Contre-indications

Certaines des principales contre-indications au PAC peuvent être non absolues et peuvent être éliminées après un traitement supplémentaire:

  • lésion diffuse des artères coronaires;
  • insuffisance cardiaque congestive;
  • lésions cicatricielles conduisant à une diminution brutale de la FE (fraction d'éjection) du ventricule gauche inférieure ou égale à 30%;
  • maladies oncologiques;
  • insuffisance rénale;
  • maladies pulmonaires chroniques non spécifiques.

Un âge plus avancé n’est pas une contre-indication absolue au PAC. Dans de tels cas, la pertinence de l'intervention est déterminée par des facteurs de risque opérationnels.

Préparation du patient

Avant de pratiquer un pontage coronarien, il est recommandé de soumettre le patient à un examen complet. Une partie de ces activités est effectuée en ambulatoire et l'autre - dans un hôpital.

Avant de mener CABS, les types de recherche suivants sont nommés:

  • ECG;
  • Échocardiographie;
  • Échographie des organes internes;
  • Échographie des vaisseaux de la jambe;
  • dopplerographie des vaisseaux cérébraux;
  • FGDS;
  • angiographie coronaire;
  • analyses de sang et d'urine.

Avant l'admission à l'unité de chirurgie cardiaque

  1. 7 à 10 jours avant l'opération, le patient arrête de prendre des médicaments qui entraînent un éclaircissement du sang (ibuprofène, aspirine, Cardiomagnyl, Plavix, Klopidogel, Warfarin, etc.). Si nécessaire, le médecin peut recommander ces jours-ci de prendre un autre moyen de réduire la coagulation du sang.
  2. Le jour de l'admission à la clinique, le patient ne doit pas manger le matin (pour effectuer un test sanguin biochimique).
  3. Examen par le médecin et le chef du département lors de l'admission à l'hôpital.

A la veille de l'opération

  1. Examen par un anesthésiste.
  2. Consultation avec un spécialiste en gymnastique respiratoire.
  3. Réception des médicaments (rendez-vous individuel).
  4. Réception d'un dîner léger jusqu'à 18h00. Après cela, seuls les liquides sont autorisés.
  5. Lavement avant le coucher.
  6. Prendre une douche.
  7. Rasage des cheveux dans le domaine de la performance Aksh.

Le jour de la chirurgie

  1. Le matin de l'opération, vous ne pouvez ni boire ni manger.
  2. Lavement nettoyant.
  3. Prendre une douche.
  4. Signature de l'accord sur l'opération.
  5. Transport à la salle d'opération.

Comment se déroule l'opération?

  • traditionnel - pratiqué par une incision au milieu du sternum avec une poitrine ouverte et avec la connexion du cœur à la machine cœur-poumon ou lorsque le cœur travaille;
  • mini-invasif - est réalisé à travers une petite incision sur la poitrine avec la poitrine fermée en utilisant un pontage cardiopulmonaire ou sur un cœur qui travaille.

Pour effectuer le shunt sont utilisés ces zones des artères:

  • artères thoraciques internes (utilisées le plus souvent);
  • veines saphènes des jambes;
  • artères radiales;
  • artère épigastrique inférieure ou artère gastroépiploïque (rarement utilisée).

Au cours d'une opération, un ou plusieurs shunts peuvent être appliqués. Le mode de réalisation du PAC est déterminé par les indications individuelles obtenues lors de l’examen approfondi du patient et par l’équipement technique de l’institution de chirurgie cardiaque.

Méthode traditionnelle

Les PAC traditionnels utilisant l’appareil pour la circulation sanguine artificielle s’effectuent aux étapes suivantes:

  1. Le patient est soumis à la ponction et au cathétérisme d'une veine pour l'administration de médicaments et des capteurs sont fixés pour surveiller les fonctions du cœur, des poumons et du cerveau. Un cathéter est inséré dans la vessie.
  2. Effectuer une anesthésie générale et connecter le respirateur. Si nécessaire, le soulagement de la douleur peut être complété par une anesthésie épidurale élevée.
  3. Le chirurgien prépare le champ opératoire et effectue l'accès au sternotomie cardiaque. Une autre équipe d’opération collecte les greffes pour le shunt.
  4. La partie ascendante de l'aorte est pincée, le cœur est arrêté et connecté à la machine cœur-poumon.
  5. Le navire touché est isolé et des incisions sont faites dans la zone du shunt.
  6. Le chirurgien pique les extrémités du shunt sur les zones sélectionnées des vaisseaux, retire les clips de l'aorte et s'assure que le pontage est réussi et que la circulation sanguine est rétablie.
  7. L'embolie gazeuse est évitée.
  8. L'activité du coeur est restaurée.
  9. Éteignez la machine cœur-poumon.
  10. La suture ferme, le drainage de la cavité péricardique et le pansement sont effectués.

Lorsque vous effectuez un pontage sur un cœur qui fonctionne, le système nécessite davantage d'équipements de haute technologie en salle d'opération, et le dispositif de dérivation cardiopulmonaire n'est pas utilisé. De telles interventions peuvent être plus efficaces pour le patient, car un arrêt cardiaque peut entraîner un nombre supplémentaire de complications (par exemple, chez les patients victimes d'un AVC, de pathologies graves des poumons et des reins, d'une sténose carotidienne, etc.).

La durée du PAC traditionnel est d’environ 4 à 5 heures. À la fin de l'intervention, le patient est transporté vers l'unité de soins intensifs pour une observation ultérieure.

Technique mini-invasive

Le pontage coronarien mini-invasif sur un cœur qui travaille s’effectue comme suit:

  1. Le patient est percé d'une veine pour s'injecter des médicaments et fixer des capteurs pour surveiller les fonctions du cœur, des poumons et du cerveau. Un cathéter est inséré dans la vessie.
  2. Effectuer une anesthésie par voie intraveineuse.
  3. Le chirurgien prépare le champ opératoire et réalise l'accès au cœur - une petite incision (jusqu'à 6-8 cm). L'accès au cœur se fait par l'espace entre les côtes. Pour effectuer l'opération, appliquez un thoracoscope (caméra vidéo miniature transmettant l'image au moniteur).
  4. Le chirurgien corrige les défauts des vaisseaux coronaires et une équipe chirurgicale supplémentaire collecte les artères ou les veines pour effectuer un shunt.
  5. Le chirurgien greffe des vaisseaux remplaçables qui contournent et alimentent le site en sang en bloquant les artères coronaires et sont convaincus du rétablissement du flux sanguin.
  6. L'incision est suturée et bandée.

La durée de pontage invasif minimal est d’environ 2 heures.

Cette méthode d’installation de shunts présente plusieurs avantages:

  • moins de traumatisme;
  • réduction de la perte de sang pendant l'intervention;
  • réduire le risque de complications;
  • période postopératoire plus indolore;
  • manque de grandes cicatrices;
  • récupération plus rapide des patients et sortie de l'hôpital.

Complications possibles

Les complications après pontage sont rares. Habituellement, ils sont exprimés sous forme de poches ou d'inflammation résultant de la transplantation de propres tissus.

Dans des cas plus rares, les complications suivantes d'un pontage coronarien sont possibles:

  • saignements;
  • complications infectieuses;
  • fusion incomplète du sternum;
  • infarctus du myocarde;
  • accident vasculaire cérébral
  • thrombose;
  • perte de mémoire;
  • insuffisance rénale;
  • cicatrices chéloïdes;
  • douleur chronique dans la région opérée;
  • syndrome post-perfusion (forme d'insuffisance respiratoire).

Période postopératoire

Même avant que le PAC ne soit pratiqué, le médecin avertit nécessairement son patient qu’après son opération, il sera transféré à l’unité de soins intensifs et reprendra vie dans une position sur le dos, les mains fixes et le tube de respiration dans la bouche. Toutes ces mesures ne doivent pas effrayer le patient.

Dans l’unité de soins intensifs jusqu’à ce que la respiration soit rétablie, une ventilation pulmonaire artificielle est effectuée. Le premier jour, une surveillance continue des indicateurs vitaux, des tests de laboratoire horaires et des mesures de diagnostic instrumentales (ECG, EchoCG, etc.) sont effectuées. Une fois que la respiration est stabilisée, le patient est retiré de la bouche du tube respiratoire. Cela se produit généralement le premier jour après la chirurgie.

La durée du séjour en soins intensifs est déterminée par le volume de l'intervention effectuée, l'état général du patient et certaines caractéristiques individuelles. Si la période postopératoire précoce se déroule sans incident, le transfert au service est effectué un jour après le PAC. Avant le transport dans la salle du patient, les cathéters sont retirés de la vessie et de la veine.

Après être entré dans la salle commune, la surveillance des signes vitaux se poursuit. En outre, 2 fois par jour, effectuez les études de laboratoire et instrumentales nécessaires, menez des exercices de respiration thérapeutique et choisissez des médicaments.

Si la période postopératoire après un pontage coronarien traditionnel se passe sans complications, le patient quitte le patient au bout de 8 à 10 jours. Après une intervention peu invasive, les patients récupèrent plus rapidement, environ 5 à 6 jours. Après sa sortie, le patient doit suivre toutes les recommandations du médecin et être suivi par un cardiologue en consultation externe.

Résultats d'opération

La création d'un shunt et la restauration d'une circulation sanguine normale dans le muscle cardiaque après la réalisation d'un pontage cornéen garantit les changements suivants dans la vie du patient:

  1. La disparition ou la réduction significative du nombre de coups.
  2. Récupération de la capacité de travail et de la condition physique.
  3. Augmentez la quantité d'activité physique autorisée.
  4. Réduire les besoins en médicaments et leur admission uniquement à titre préventif.
  5. Réduire le risque d'apparition d'un infarctus du myocarde et de mort subite.
  6. Augmentation de l'espérance de vie.

Les prévisions pour chaque patient sont individuelles. Selon les statistiques d'après le PAC, presque tous les troubles disparaissent chez 50 à 70% des patients opérés et chez 10 à 30% des patients, l'état s'est nettement amélioré. Le rétrécissement des vaisseaux coronaires ne se produit pas dans 85% des cas, et la période moyenne de fonctionnement normal des shunts superposés est d'environ 10 ans.

Quel médecin contacter

Les indications du besoin de pratiquer un pontage aortique de l'artère coronaire sont déterminées par un cardiologue qui se base sur les données provenant d'études diagnostiques (ECG, EchoCG, angiographie coronaire, etc.). Si nécessaire, le médecin vous dirigera vers un chirurgien cardiaque.

Le pontage coronarien est l'une des méthodes chirurgicales les plus efficaces pour se débarrasser des pathologies vasculaires coronaires, entraînant une détérioration significative de la qualité de vie du patient et menaçant le développement d'un infarctus du myocarde ou le début d'une mort subite. Les indications pour effectuer une telle opération doivent être déterminées par le médecin après un examen approfondi du patient. Dans chaque cas clinique spécifique, la méthode de réalisation de cette intervention est choisie individuellement par le chirurgien cardiaque.

Animation médicale sur le sujet "Aksh" (anglais):

Il s'agit d'une opération spéciale qui vise à créer un chemin de dérivation vasculaire afin de contourner la zone obstruée et de rétablir un flux sanguin normal vers les organes et les tissus.

Un pontage rapide vous permet de prévenir l'infarctus cérébral, qui peut être déclenché par la mort de neurones en raison d'une quantité insuffisante de nutriments circulant dans le sang.

Les manœuvres vous permettent de résoudre deux tâches principales: lutter contre l'obésité ou rétablir la circulation sanguine pour contourner la zone où les vaisseaux ont été endommagés pour une raison ou une autre.

Ce type de chirurgie est réalisée sous anesthésie générale.

Pour rétablir le flux sanguin obstrué d'un nouveau vaisseau sanguin, une zone spécifique d'un autre vaisseau est sélectionnée - les artères thoraciques ou les veines de la cuisse sont généralement utilisées à cette fin.

Le retrait d'une partie du vaisseau pour le shunt n'affecte pas la circulation sanguine dans la zone où ils ont pris le matériel.

Ensuite, sur le vaisseau qui conduira le sang au lieu du blessé, faites une incision spéciale - un shunt sera inséré ici et l’adaptera au vaisseau. Après la procédure, le patient doit subir plusieurs examens pour assurer le bon fonctionnement du shunt.

Il existe trois types principaux de shunts: la restauration du flux sanguin dans le coeur, le cerveau et l'estomac. Ensuite, nous considérons ces types un peu plus.

  1. Manipulation des vaisseaux sanguins du coeur
    Le shunt cardiaque est aussi appelé coronaire. Qu'est-ce qu'un pontage coronarien? Avec cette opération, le flux sanguin vers le cœur est rétabli en contournant le rétrécissement du vaisseau coronaire. Les artères coronaires contribuent à l'alimentation en oxygène du muscle cardiaque: si les performances de ce type de vaisseau sont brisées, le processus d'apport en oxygène est également perturbé. Avec le pontage coronarien, l'artère thoracique est le plus souvent choisie pour le shunt. Le nombre de shunts insérés dépend du nombre de navires dans lesquels le rétrécissement a eu lieu.
  2. Pontage gastrique
    La tâche du pontage gastrique est très différente de celle du pontage cardiaque - une aide à la correction du poids. L'estomac est divisé en deux parties, dont l'une se connecte à l'intestin grêle. Ainsi, une partie du corps n'intervient pas dans le processus de digestion, ce qui permet à une personne de se débarrasser de ses kilos en trop.
  3. Pontage de l'artère cérébrale
    Ce type de manœuvre sert à stabiliser la circulation sanguine dans le cerveau. De la même manière qu'en bougeant les vaisseaux du cœur, le flux sanguin est redirigé pour contourner l'artère, qui ne peut plus fournir la quantité de sang nécessaire au cerveau.

Qu'est-ce que le shunt du coeur et des vaisseaux sanguins: AKSH du coeur après une crise cardiaque et des contre-indications

Quel est le contournement du cœur et des vaisseaux sanguins? Grâce à une intervention chirurgicale, il est possible de créer une nouvelle circulation sanguine qui vous permet de rétablir pleinement la circulation sanguine dans le muscle cardiaque.

Avec le shunt, vous pouvez:

  • réduire de manière significative le nombre de coups ou même s'en débarrasser;
  • réduire le risque de développer diverses maladies cardiovasculaires et, par conséquent, augmenter l'espérance de vie;
  • prévenir l'infarctus du myocarde.

Qu'est-ce qu'un pontage cardiaque après une crise cardiaque? Il s’agit de rétablir le flux sanguin dans la zone où les vaisseaux sanguins sont endommagés à la suite d’une crise cardiaque. La cause d'une crise cardiaque est le chevauchement de l'artère dû à la plaque d'athérosclérose qui s'est formée.

Le myocarde ne reçoit pas assez d'oxygène, une zone morte apparaît donc sur le muscle cardiaque. Si ce processus est diagnostiqué à temps, la zone morte se transformera en une cicatrice, qui sert de canal de liaison pour un nouveau flux sanguin à travers le shunt. Cependant, il existe des cas assez fréquents où la mort du muscle cardiaque n'est pas détectée à temps et où la personne meurt.

En médecine moderne, il existe trois principaux groupes d'indications pour les pontages cardiaques et vasculaires:

  • Le premier groupe est un myocarde ischémique ou angine ne répondant pas au traitement médicamenteux. En règle générale, ce groupe comprend les patients souffrant d'ischémie aiguë à la suite d'un stenting ou d'une angioplastie, ce qui n'a pas aidé à se débarrasser de la maladie; patients présentant un œdème pulmonaire dû à une ischémie; patients avec un résultat nettement positif du test de résistance à la veille d'une opération planifiée.
  • Le deuxième groupe est la présence d'angine de poitrine ou d'ischémie réfractaire, dans laquelle le pontage permet de maintenir le fonctionnement du ventricule gauche du cœur et de réduire de manière significative le risque d'ischémie du myocarde. Cela inclut les patients souffrant de sténose des artères et des vaisseaux coronaires du cœur (à partir de 50% des sténoses), ainsi que des lésions des vaisseaux coronaires avec possibilité d'ischémie.
  • Le troisième groupe - la nécessité d'une manœuvre auxiliaire avant la chirurgie cardiaque principale. En général, un pontage est nécessaire avant les interventions sur les valvules cardiaques, en raison d'une ischémie myocardique compliquée, d'anomalies coronaires (avec un risque important de mort subite).

Malgré le rôle important joué par la manœuvre dans la restauration du flux sanguin humain, cette opération a certaines indications.

La manœuvre ne peut être effectuée si:

  • toutes les artères coronaires du patient sont atteintes (lésion diffuse);
  • ventricule gauche atteint de cicatrices;
  • insuffisance cardiaque congestive détectée;
  • maladies pulmonaires chroniques du type non spécifique;
  • insuffisance rénale;
  • maladies oncologiques.

Parfois, une contre-indication est appelée un patient jeune ou âgé. Toutefois, si, en dehors de l’âge, il n’ya pas de contre-indication à la manœuvre, une intervention chirurgicale sera néanmoins effectuée afin de sauver des vies.

Pontage coronarien: une opération et combien d'arythmie cardiaque après une maladie coronarienne

L’opération de pontage coronarien peut être de plusieurs types.

  • Le premier type est le pontage cardiaque avec la création d'un pontage cardiopulmonaire et d'une cardioplégie.
  • Le deuxième type est AKSH sur un cœur continu sans circulation sanguine artificielle.
  • Le troisième type de chirurgie cardiaque avec pontage coronarien fonctionne avec un cœur en activité et avec une circulation sanguine artificielle.

La chirurgie CABG peut être réalisée avec ou sans circulation artificielle. Pas besoin de s'inquiéter, sans maintenir la circulation sanguine, le cœur ne s'arrêtera pas artificiellement. L'organe est fixé de manière à ce que le travail sur les artères coronaires comprimées s'effectue sans interférence, car une précision et une prudence maximales sont requises.

Le pontage coronarien sans maintien d'un flux sanguin artificiel présente les avantages suivants:

  • les cellules sanguines ne seront pas endommagées;
  • l'opération prendra moins de temps;
  • la rééducation est plus rapide;
  • il n'y a pas de complications qui pourraient survenir en raison d'un flux sanguin artificiel.

La chirurgie cardiaque des PAC vous permet de vivre pleinement pendant de nombreuses années après la chirurgie.

L'espérance de vie dépendra de deux facteurs principaux:

  • à partir du matériau dont le shunt a été pris. Un certain nombre d'études montrent que le shunt de la veine fémorale pendant 10 ans après l'opération n'est pas bloqué dans 65% des cas et le shunt de l'artère de l'avant-bras dans 90% des cas;
  • de la responsabilité du patient lui-même: dans quelle mesure les recommandations de récupération après une chirurgie sont-elles appliquées, que le régime ait changé, que les mauvaises habitudes soient abandonnées, etc.

Manipulation cardiaque: durée de l'opération, préparation, principales étapes et complications possibles

Avant la chirurgie, vous devez effectuer des procédures préparatoires spéciales.

Tout d’abord, avant l’opération, le dernier repas est effectué le soir: la nourriture doit être légère, accompagnée d’eau potable non gazeuse. Dans les zones où des incisions et une barrière de protection seront pratiquées, les cheveux doivent être soigneusement rasés. Avant l'opération, les intestins sont nettoyés. Les médicaments nécessaires sont pris immédiatement après le dîner.

À la veille de l'opération (généralement la veille), le chirurgien opérateur donne les détails du pontage et examine le patient.

Un spécialiste en gymnastique respiratoire parle d’exercices spéciaux qui devront être effectués après l’opération pour accélérer la rééducation. Vous devez donc les apprendre à l’avance. Il est nécessaire de remettre les effets personnels à l’infirmière pour un entreposage temporaire.

Étapes de

Lors de la première étape de l'opération CASH, l'anesthésiologiste injecte une préparation spéciale dans la veine du patient afin qu'il s'endorme. Un tube est inséré dans la trachée, ce qui vous permet de contrôler les processus respiratoires pendant la chirurgie. Une sonde insérée dans l'estomac empêche l'éjection possible de l'estomac dans les poumons.

À l'étape suivante, il découvre que le thorax du patient fournit l'accès nécessaire à la zone d'opération.

Au troisième stade, le coeur du patient est arrêté, reliant la circulation sanguine artificielle.

Lors de la connexion du flux sanguin artificiel, le deuxième chirurgien retire le shunt de l'autre vaisseau (ou veine) du patient.

Le shunt est inséré de manière à ce que la circulation sanguine, en contournant la zone endommagée, permette de garantir le flux de nutriments au cœur.

Une fois le travail du cœur rétabli, les chirurgiens vérifient les performances du shunt. Ensuite, la cavité de la poitrine est suturée. Le patient est conduit à l'unité de soins intensifs.

Combien de temps dure un pontage cardiaque? En règle générale, le processus prend de 3 à 6 heures, mais une autre durée de l'opération est possible. La durée dépend du nombre de shunts, des caractéristiques individuelles du patient, de l'expérience du chirurgien, etc.

Vous pouvez demander au chirurgien quelle est la durée prévue de l'opération, mais vous ne pourrez connaître la durée exacte de ce processus qu'après la fin.

En règle générale, des complications possibles apparaissent après le retour du patient à la maison.

Ces cas sont assez rares, mais vous devez immédiatement contacter votre médecin si vous remarquez les symptômes suivants:

  • la cicatrice postopératoire est rougie, la décharge en sort (la couleur de la décharge n’est pas importante car, en principe, la sortie elle-même ne devrait pas l'être);
  • forte fièvre;
  • des frissons;
  • fatigue intense et essoufflement sans raison apparente;
  • prise de poids rapide;
  • changement brutal du pouls.

La chose principale - ne paniquez pas si vous remarquez un ou plusieurs symptômes en vous-même. Il est possible que ces symptômes soient une fatigue normale ou une maladie virale. Pour identifier le diagnostic exact ne peut être qu'un médecin.

Pontage coronarien: vie, traitement et régime après pontage coronarien

Immédiatement après la fin de l'opération de pontage coronarien, le patient est conduit à l'unité de soins intensifs. Après une intervention chirurgicale, l'anesthésie continue son action, de sorte que les membres du patient soient fixés, de sorte que les mouvements incontrôlés ne nuisent pas à la personne.

La respiration est assistée par un appareil spécial: en règle générale, le premier jour après l'opération, cet appareil est désactivé, car le patient peut respirer lui-même. Des cathéters et des électrodes spéciaux sont également connectés au corps.

Une réaction tout à fait normale à l'opération effectuée est une augmentation de la température corporelle, qui peut durer une semaine.

La transpiration excessive dans ce cas ne devrait pas effrayer le patient.

Pour accélérer la récupération, si un pontage coronarien est pratiqué, il est nécessaire d’apprendre à effectuer des exercices de respiration spéciaux, ce qui permettra de rétablir l’efficacité des poumons après la chirurgie.

Il est également nécessaire de stimuler la toux afin de stimuler la sécrétion du secret dans les poumons et, en conséquence, de le récupérer plus rapidement.

La première fois après la chirurgie devra porter un corset thoracique. Vous pouvez dormir sur le côté et vous retourner seulement après autorisation de votre médecin.

Après la chirurgie, une douleur peut survenir, mais pas forte. Ces douleurs sont causées à l'endroit où l'incision a été faite pour insérer le shunt, car cet endroit est en train de guérir. Lorsque vous choisissez une position confortable contre la douleur, vous pouvez vous en débarrasser.

Pour les douleurs sévères, vous devriez immédiatement consulter un médecin. Le rétablissement complet après un pontage coronarien ne se produit qu'au bout de quelques mois, de sorte que l'inconfort peut persister pendant un certain temps.

Les points de suture sont retirés de la plaie 8 ou 9 jours après la chirurgie. Décharge du patient après 14-16 jours d'hospitalisation.

Il arrive très souvent que des patients souhaitent rester à l'hôpital quelques jours de plus, car ils estiment que le processus de réadaptation dans un établissement médical n'a pas encore pris fin.

Pas besoin de s'inquiéter: le médecin sait exactement quand il est temps de libérer le patient pour qu'il récupère à la maison.

La vie après

La devise de chaque personne ayant subi un pontage coronarien devrait être la phrase: «La modération en tout».

Pour récupérer après un pontage, vous devez prendre des médicaments. Les médicaments doivent être uniquement ceux recommandés par le médecin.

Si vous devez prendre des médicaments pour combattre d'autres maladies, assurez-vous d'informer votre médecin: il est possible que certains des médicaments prescrits ne puissent pas être associés au patient déjà pris.

Si vous avez fumé avant l'opération, vous devrez alors oublier pour toujours cette habitude: fumer augmente considérablement le risque de répétition du pontage. Pour combattre cette dépendance, arrêtez de fumer avant l'opération: au lieu de prendre des pauses pour fumer, buvez de l'eau ou collez un timbre à la nicotine (mais vous ne pouvez pas le coller après la chirurgie).

Assez souvent, les patients qui ont subi un pontage ont l'impression que la récupération est trop lente. Si ce sentiment ne part pas, alors vous devriez consulter un médecin. Cependant, en règle générale, cela ne constitue pas une cause sérieuse d'excitation.

Des sanatoriums cardio-rhumatologiques spéciaux aident au rétablissement après le shunt. La durée du traitement dans ces établissements varie de quatre à huit semaines. Il est préférable de subir un traitement de sanatorium avec une fréquence de voyages une fois par an.

Régime alimentaire Après un pontage coronarien, il sera nécessaire de modifier l’ensemble du mode de vie du patient, y compris la nutrition. Le régime devra réduire la quantité de sel, de sucre et de graisse consommée.

Lorsque des produits dangereux sont utilisés à mauvais escient, le risque de réapparition de la situation augmente, mais avec les shunts déjà présents, leur circulation sanguine peut rendre plus difficile la formation de cholestérol sur les parois. Vous devez contrôler votre poids.

L'opération de pontage cardiaque n'est pas quelque chose de spécifique dans la pratique médicale. Vous pouvez demander des commentaires sur les chirurgiens à des amis ayant suivi cette procédure ou lire des commentaires sur le Web. En règle générale, la procédure se déroule bien. Le degré de récupération et de récupération du patient dépend en grande partie de ses actions.

Ce qui est une chirurgie de pontage cardiaque et pourquoi une telle chirurgie est nécessaire n’est pas connu de tous les gens qui vont pour cette opération. L’opération de pontage cardiaque a pour objectif principal d’améliorer l’approvisionnement en sang du myocarde et de réduire le risque de crise cardiaque. Le pontage coronarien contribue à augmenter la longévité et à l'améliorer.

A quoi sert l'opération?

Le stenting des vaisseaux cardiaques et le pontage coronarien sont les techniques les plus modernes pour restaurer la perméabilité des vaisseaux. Elles sont réalisées de différentes manières, mais ont un résultat tout aussi élevé.

Le manque d'oxygène dans l'athérosclérose peut entraîner une nécrose des tissus et entraîner un infarctus du myocarde à l'avenir. Par conséquent, en l'absence de l'effet du traitement médicamenteux, il est recommandé d'installer des shunts sur le cœur. La maladie ischémique, l'athérosclérose et l'anévrisme du myocarde peuvent servir d'indication à cette opération.

Cardiopathie ischémique

Un traitement tel que le pontage coronarien ne pose pas de danger pour la vie humaine et permet de réduire plusieurs fois le taux de mortalité par pathologie cardiovasculaire. Avant la chirurgie, le patient doit suivre une formation approfondie et passer les tests nécessaires.

Réduire le risque de complications pendant la chirurgie et dans la période postopératoire aidera à éliminer les facteurs négatifs: tabagisme, diabète, hypertension artérielle, etc. Les PAC sont pratiqués sur plusieurs navires à la fois ou sur un seul, en fonction de la pathologie. La technique de respiration spéciale, que le patient doit maîtriser avant même son opération, facilitera grandement la période de rééducation après un pontage coronarien.

La manœuvre des vaisseaux des membres inférieurs aide à rétablir la circulation sanguine en l'absence d'efficacité de la méthode de traitement standard. Étant donné que cette intervention chirurgicale est considérée comme la plus dangereuse et la plus difficile, un chirurgien professionnel doté d'un équipement moderne doit effectuer l'opération.

La rééducation après le pontage des vaisseaux du cœur dans les premiers jours a lieu dans l'unité de soins intensifs, de sorte qu'il est possible d'effectuer une réanimation d'urgence si nécessaire. La présence ou l’absence de conséquences négatives dépend de la quantité de patients à l’hôpital et de la récupération du corps. En outre, le processus de guérison dépend de l'âge du patient et de la présence d'autres maladies.

Conseil: fumer augmente le risque de développer une maladie coronarienne à plusieurs reprises. Par conséquent, vous pouvez vous débarrasser des complications après l’installation d’un pontage coronarien si vous cessez de fumer une fois pour toutes.

Combien d'années vivent après AKSH

Chaque patient veut savoir combien d'années il vit après un pontage, et ce qu'il faut faire pour prolonger sa vie. Après l'opération, la qualité de vie du patient change pour le mieux:

  • réduction du risque d'ischémie;
  • l'état général s'améliore;
  • la durée de la vie augmente;
  • risque de mortalité réduit.

Après un pontage coronarien, la plupart des gens peuvent continuer à vivre une vie normale pendant de nombreuses années.

Les patients après l'opération ont la possibilité de vivre une vie bien remplie. Selon les statistiques, chez presque toutes les personnes, un pontage coronarien aide à éliminer la réocclusion des vaisseaux sanguins. En outre, avec l'aide de l'opération, il est possible de se débarrasser de nombreuses autres violations qui étaient présentes auparavant.

Il est assez difficile de donner une réponse sans équivoque à la question du nombre d'années de vie après AKSH, car tout dépend d'indicateurs individuels. La durée de vie moyenne d'un shunt établi est d'environ 10 ans chez les patients âgés et un peu plus longue chez les patients plus jeunes. Après la date d'expiration, vous devrez effectuer une nouvelle opération en remplaçant les anciens shunts.

Il est à noter que ceux qui vivent après la mise en place d'un shunt aorto-coronaire se débarrassent d'une si mauvaise habitude, comme fumer, vivent beaucoup plus longtemps. Afin d’améliorer l’effet de l’opération et de prévenir les complications, le patient devra déployer un effort maximal. Lorsque le pontage coronarien est terminé, le médecin doit familiariser le patient avec les règles générales de comportement postopératoires.

Conseil: dans une certaine mesure, la réponse à la question de savoir combien d'années une personne vivra après l'opération dépend du patient. Le respect des recommandations générales contribuera à améliorer la qualité de vie et à prévenir les cardiopathies à répétition.

Recommandations

Le respect de toutes les ordonnances du médecin contribuera à raccourcir la période de rééducation et à prolonger la durée de vie du pontage artériel coronaire. Tout d'abord, les patients atteints de pathologies cardiaques ont besoin d'un programme de rééducation et d'un traitement en sanatorium spéciaux. Vous devriez également bien manger et suivre le régime recommandé.

Il est nécessaire de limiter la quantité d'aliments riches en calories dans le régime alimentaire et de réduire la quantité de sel dans les plats.

L'exclusion ou la limitation des graisses animales et des glucides aidera à éviter la formation de plaques d'athérosclérose. La base du menu devrait être composée d’aliments protéinés, de graisses végétales, de céréales, de légumes et de fruits.

Malgré l’installation du shunt, il est impératif de continuer à prendre les médicaments à la posologie indiquée par votre médecin pour réduire le risque de complications. De plus, les mauvaises habitudes sont complètement exclues: boire, fumer.

La tâche principale du patient qui subit une opération cardiaque est une récupération physique progressive et un retour à la vie. Choisissez un cours optimal d'exercice aidera le spécialiste en thérapie physique avec un cardiologue. Pour chaque patient, son propre ensemble d'exercices est sélectionné en tenant compte de son âge et de son état général.

À partir d'un traitement chirurgical, il est nécessaire d'abandonner les relations intimes. Habituellement, une telle pause dure environ 3 mois. Les premiers jours, il est recommandé d'éviter les activités sexuelles élevées et les positions où il y a une forte pression sur la poitrine.

Complications et leur traitement

En période postopératoire, il est très important de noter toutes les plaintes du patient et de prévenir en temps utile les conséquences négatives associées à la mise en place d'un shunt. À cette fin, les plaies sont traitées quotidiennement avec une solution antiseptique et un pansement aseptique est appliqué.

Dans certains cas, le patient peut développer une anémie, qui est la conséquence d'une perte de sang importante. Dans ce cas, il est recommandé de suivre un régime alimentaire riche en fer pour rétablir les taux d'hémoglobine. Si cela ne vous aide pas, le médecin vous prescrit des suppléments de fer.

Une activité motrice insuffisante peut entraîner une pneumonie. Pour sa prévention, on utilise des exercices de respiration et une thérapie physique.

Dans le domaine des sutures, un processus inflammatoire apparaît parfois associé à la réaction auto-immune du corps. Le traitement de cette pathologie consiste en un traitement anti-inflammatoire.

Rarement, des complications telles qu'une thrombose, une insuffisance rénale et une réparation insuffisante du sternum peuvent survenir. Dans certains cas, le patient ferme le shunt, l’opération n’ayant aucun effet, c’est-à-dire s'avère être inutile. Un examen complet du patient avant le traitement chirurgical aidera à prévenir le développement de ces problèmes dans la période postopératoire. Vous aurez également besoin de consulter périodiquement un médecin dès le départ de l'hôpital et de surveiller son état de santé.

De plus, des complications peuvent survenir si l'opération a été réalisée en présence de contre-indications directes. Ceux-ci incluent des lésions diffuses des artères coronaires, une pathologie cancéreuse, une maladie pulmonaire chronique et une insuffisance cardiaque congestive.

Pendant la période postopératoire, diverses complications peuvent survenir et affecter l’état ultérieur du patient. Le patient doit comprendre que sa santé est entre ses mains et qu'il se comporte correctement après l'opération. Seules l’élimination complète des mauvaises habitudes et l’élimination des facteurs négatifs peuvent affecter la qualité de la vie et la prolonger.

Ainsi, après avoir déréglé le cœur, une personne peut vivre longtemps si elle renonce à de mauvaises habitudes et suit les instructions de son médecin. Une bonne nutrition, des exercices et des exercices de respiration aideront à éviter les complications postopératoires.

Nous vous conseillons de lire: cautérisation du coeur