Bilan complet du pontage coronarien: comment ça va, les résultats du traitement

L'auteur de l'article: Nivelichuk Taras, chef du département d'anesthésiologie et de soins intensifs, expérience de travail de 8 ans. Enseignement supérieur dans la spécialité "Médecine générale".

Vous apprendrez de cet article: qu'est-ce que le pontage coronarien, des informations complètes sur ce qu'une personne devra faire face à une telle intervention, ainsi que sur la manière d'obtenir le maximum de résultats positifs d'une telle thérapie.

Par pontage coronarien, on entend une intervention chirurgicale sur les vaisseaux athéroscléreux du cœur (artères coronaires), visant à rétablir leur perméabilité et leur circulation sanguine en créant des vaisseaux artificiels qui contournent les sections rétrécissantes, sous forme de shunts entre l'aorte et la partie saine de l'artère coronaire.

Cette intervention est réalisée par des chirurgiens cardiaques. C'est difficile, mais grâce à un équipement moderne et à un équipement chirurgical avancé, il est exécuté avec succès dans toutes les cliniques de chirurgie cardiaque.

L'essence de l'opération et ses types

L’essence et la signification du pontage coronarien sont la création de nouvelles voies vasculaires circonférentielles pour rétablir l’approvisionnement en sang du myocarde (muscle cardiaque).

Ce besoin survient dans les formes chroniques de cardiopathie ischémique, dans lesquelles des plaques d'athérosclérose se déposent à l'intérieur de la lumière des artères coronaires. Cela provoque soit leur rétrécissement soit leur blocage complet, ce qui perturbe l'apport sanguin au myocarde et provoque une ischémie (manque d'oxygène). Si la circulation sanguine n’est pas rétablie à temps, elle risque de provoquer une forte diminution de la capacité de travail des patients en raison de douleurs cardiaques au cours de tout exercice, ainsi que d’un risque élevé de crise cardiaque (nécrose de la région cardiaque) et de décès du patient.

À l'aide d'un pontage coronarien, il est possible de résoudre complètement le problème de la circulation sanguine altérée dans le myocarde dans le cadre d'une maladie ischémique provoquée par le rétrécissement des artères cardiaques.

Au cours de l'intervention, de nouveaux messages vasculaires sont créés - des shunts remplacent les propres artères insolvables. En tant que tels shunts, on utilise soit des fragments (environ 5 à 10 cm) des artères de l'avant-bras, soit des veines superficielles de la cuisse, s'ils ne sont pas atteints de varices. Une extrémité d'une telle prothèse de shunt est cousue à partir de ses propres tissus dans l'aorte, et l'autre dans l'artère coronaire en dessous de son rétrécissement. Ainsi, le sang peut circuler librement dans le myocarde. Le nombre de shunts superposés au cours d'une opération, de un à trois, dépend du nombre d'artères cardiaques touchées par l'athérosclérose.

Types de pontage coronarien

Étapes d'intervention

Le succès de toute intervention chirurgicale dépend du respect de toutes les exigences et de la mise en œuvre correcte de chaque période successive: préopératoire, opératoire et postopératoire. Étant donné que l'intervention de pontage coronarien implique une manipulation directement sur le cœur, il n'y a pas de bagatelle ici. Même une opération réalisée idéalement par un chirurgien peut être vouée à l'échec en raison de la négligence des règles de préparation secondaires ou de la période postopératoire.

L'algorithme général et le chemin que doit suivre chaque patient pendant le pontage coronarien sont présentés dans le tableau:

Caractéristiques de la récupération après un pontage coronarien

La rééducation après un pontage coronarien est nécessaire au rétablissement rapide de l’activité physique et sociale du patient, à la prévention des complications.

Les activités de réadaptation comprennent l’organisation d’une alimentation adéquate, le refus des mauvaises habitudes, la physiothérapie, l’aide psychologique et la pharmacothérapie.

La rééducation du patient est effectuée à la fois à l'hôpital et à la maison. Pendant la période postopératoire, un traitement de sanatorium est pratiqué.

Tâches de rééducation

L'opération résout les problèmes créés par la maladie coronarienne. Cependant, les causes de la maladie demeurent, l'état des parois du patient et l'indicateur des graisses athérogènes dans le sang ne changent pas. En raison de cet état de fait, il existe un risque de réduction de la lumière dans d'autres zones des artères coronaires, ce qui entraînera le retour des symptômes anciens.

La réadaptation vise à prévenir les scénarios négatifs et à ramener le patient opéré à la pleine vie.

Des tâches de rééducation plus spécifiques:

  1. Créer des conditions pour réduire le risque de complications.
  2. Adaptation du myocarde aux modifications de la nature de la circulation sanguine.
  3. Stimulation des processus de régénération dans les zones de tissu endommagées.
  4. Correction des résultats de l'opération.
  5. Réduire le développement de l’athérosclérose, des maladies coronariennes, de l’hypertension.
  6. Adaptation du patient à l'environnement externe. Assistance psychologique. Développement de nouvelles compétences sociales et domestiques.
  7. Récupération de la force physique.

Un programme de réadaptation est considéré comme réussi si le patient parvient à retrouver le mode de vie que mènent des personnes en bonne santé.

Réadaptation en unité de soins intensifs

Après un pontage coronarien, le patient se trouve dans l'unité de soins intensifs. Comme l'action des anesthésiques est prolongée, le patient a encore besoin de l'aide de la fonction respiratoire pendant un certain temps, même après sa vie. Pour ce patient est connecté à l'équipement spécial.

Dans les premiers jours suivant la chirurgie, il est important de prévenir les conséquences des mouvements incontrôlables du patient afin d'éviter que les veines ne divergent ou ne puissent pas sortir les cathéters et les drains fixés au corps. Le patient est fixé au lit à l’aide de fixations spéciales. De plus, des électrodes sont fixées au patient pour surveiller la fréquence et le rythme cardiaques.

Le premier jour postopératoire, le personnel médical effectue les actions suivantes avec le patient:

  1. Prend un test sanguin.
  2. Effectue un examen radiologique.
  3. Effectue un électrocardiogramme.
  4. Enlève le tube respiratoire. Les drains dans la poitrine et le tube gastrique du patient demeurent.

Le premier jour, le patient est exclusivement en position couchée. Il reçoit des antibiotiques, des analgésiques et des sédatifs. Pendant plusieurs jours, une légère augmentation de la température corporelle est possible. Cette réaction est dans la norme et est une réponse à la chirurgie. Un autre symptôme postopératoire fréquent est la transpiration excessive.

Le niveau d'activité physique augmente progressivement en fonction de la santé du patient. Au début, il est permis de se promener dans la chambre. Au fil du temps, la charge motrice augmente, le patient commence à marcher dans le couloir.

Les sutures du membre inférieur sont retirées une semaine après la chirurgie et de la poitrine, juste avant la sortie de l'hôpital. La plaie guérit dans les 3 mois.

Rééducation à domicile

Le programme de réadaptation est diversifié, mais le principe de base repose sur le gradualisme. Le retour à la vie active se fait par étapes, afin de ne pas nuire à l'organisme.

Traitement médicamenteux

En période postopératoire, les patients prennent les groupes de médicaments suivants:

  1. Antibiotiques. Après la chirurgie, les patients courent un risque accru d’infection: les souches les plus dangereuses de la peau et du rhinopharynx à gram positif, dont l’activité entraîne des complications dangereuses. Ces complications incluent l’infection du sternum ou la médiastinite antérieure. Le patient risque d'être infecté en transfusant du sang d'un groupe. En période postopératoire, la préférence est donnée aux antibiotiques du groupe des céphalosporines, car ils sont les moins toxiques.
  2. Agents antiplaquettaires. Conçu pour fluidifier le sang et prévenir les caillots sanguins. Les patients atteints d'athérosclérose et de cardiopathie ischémique se voient prescrire tout au long de la vie des agents antiplaquettaires.
  3. Bêta-bloquants. Les médicaments de ce type réduisent la charge cardiaque, normalisent la fréquence cardiaque et la pression artérielle. Les bêta-bloquants doivent être utilisés en cas de tachyarythmie, d'insuffisance cardiaque ou d'hypertension artérielle.
  4. Statines. Utilisé pour réduire le taux de cholestérol dans le sang du patient. Les statines ont un effet anti-inflammatoire et un effet positif sur l'endothélium vasculaire. Le traitement aux statines peut réduire le risque de syndrome coronarien et de mortalité de 30 à 40%.
  5. Inhibiteurs de l'enzyme de conversion de l'angiotensine (inhibiteurs de l'ECA). Conçu pour traiter l'insuffisance cardiaque et réduire la pression artérielle.

Si nécessaire, utilisez des diurétiques, des nitrates et d'autres médicaments, en fonction de l'état du patient et des maladies associées.

Nourriture saine

L'un des fondements d'une rééducation réussie est l'organisation d'un régime alimentaire et d'une nutrition appropriés. Le patient doit normaliser le poids et exclure du menu les produits affectant négativement l’état des vaisseaux et des autres organes.

Produits qui doivent être jetés:

  1. La plupart des produits à base de viande (porc, agneau, abats, canard, saucisse, viande en conserve, produits semi-finis, farce prête).
  2. Certains types de produits laitiers (sortes de crème grasse, fromage et fromage cottage, crème).
  3. Sauces, ketchups, adzhika, etc.
  4. Produits de restauration rapide, chips, collations, etc.
  5. Tous les plats frits.
  6. Boissons alcoolisées.

Le patient doit limiter l'utilisation de tels produits:

  1. Graisses - d'origine tant végétale qu'animale. De l'huile animale est préférable d'abandonner complètement, en le remplaçant par un légume (de préférence d'olive).
  2. Boissons gazeuses et énergétiques, café, thé fort, cacao.
  3. Bonbons, pain blanc et produits à base de beurre, pâte feuilletée.
  4. Sel de cuisine La restriction est d'interdire l'ajout de sel pendant la cuisson. Le taux quotidien de sel est donné au patient et ne dépasse pas 3-5 grammes.

Il est nécessaire de réduire au minimum la consommation de produits à base de viande, de poisson et de graisse autorisés. La préférence devrait être donnée à la viande rouge, à la volaille et à la dinde. Il est recommandé de consommer des viandes maigres.

Dans le régime alimentaire du patient, il devrait contenir autant que possible des fruits et des légumes. Le pain est souhaitable de choisir un régime alimentaire, dans la fabrication de qui ne utilise pas de matières grasses.

Pendant la période postopératoire, il est nécessaire d’observer le mode de consommation correct. L'eau devrait être consommée modérément - 1-1,2 litres par jour. Le volume spécifié n'inclut pas l'eau contenue dans les premiers plats.

Méthodes de cuisson préférées - bouillir à l'eau, cuire à la vapeur, cuire à l'étouffée, cuire au four sans huile.

Le principe de base de la nutrition est la fragmentation. La nourriture est prise en petites portions. Le nombre de repas - 5 - 6 fois pendant la journée. Le menu est calculé sur la base de 3 repas principaux et de 2 à 3 collations. Une fois par semaine, il est conseillé au patient d'organiser une journée de jeûne.

Exercice

La rééducation physique est un ensemble d’exercices conçus pour adapter le système cardiovasculaire du patient à une activité physique normale.

La rééducation physique est menée parallèlement à la rééducation psychologique, les patients en période postopératoire ayant peur des efforts physiques. Les cours comprennent des exercices de gymnastique en groupe et individuels, la marche et la natation dans la piscine.

L'activité physique devrait être mesurée avec une augmentation progressive de l'effort. Dès le premier jour après la chirurgie, la patiente est assise sur le lit. Le deuxième jour, vous devez vous lever du lit et le troisième ou le quatrième jour, il est recommandé de marcher dans le couloir accompagné du personnel médical. Le patient effectue des exercices de respiration (en particulier le gonflement des balles).

Une rééducation précoce est nécessaire pour prévenir la stagnation et les complications associées. Augmenter progressivement la charge. Dans la liste des exercices, ajoutez la marche au grand air, montez les escaliers, faites du vélo stationnaire, courez sur un tapis roulant et nagez.

L'exercice de base est la marche. Cet exercice vous permet de doser la charge en modifiant la durée et le rythme de l'entraînement. Progressivement, les distances augmentent. Il est important de ne pas en faire trop et de surveiller l'état physique général: si le pouls dépasse 100-110 battements, vous devez arrêter temporairement de faire de l'exercice.

Les exercices de respiration sont compliqués. Il existe des exercices d'entraînement respiratoire diaphragmatique, le patient est engagé avec un spiromètre, effectue des expirations avec résistance.

La thérapie physique est ajoutée à l'effort physique. Le patient assiste aux procédures d'inhalation et de massage, prend des bains thérapeutiques.

Si une personne a les jambes gonflées, il est recommandé d’utiliser des tricots de compression ou des bandages élastiques. Dans certains cas, le médecin prescrit une gymnastique thérapeutique douce, dans laquelle il n’ya pas de charge sur la ceinture scapulaire.

Récupération psychosociale

L'état postopératoire est souvent accompagné d'anxiété et de dépression. Prendre soin d'un patient anxieux nécessite des efforts particuliers de la part du personnel médical et de ses proches. L'humeur d'une personne est sujette à de fréquents changements.

Même si l'opération s'est bien déroulée et que la rééducation progresse avec succès, les patients sont sujets à la dépression. La nouvelle de la mort d'une personne ou la prise de conscience de sa propre infériorité (physique, sexuelle) conduit une personne à un état dépressif.

Aux fins de la réadaptation, une assistance psychologique de trois mois est organisée. La tâche des spécialistes est de réduire la dépression du patient, de réduire ses sentiments d'anxiété, d'hostilité, de somatisation ("évasion psychologique" psychologique). Le patient doit socialiser, ressentir l'amélioration de son humeur et la croissance de la qualité de sa vie.

Traitement Spa

Les meilleurs résultats en rééducation après chirurgie sont obtenus avec un traitement dans des sanatoriums avec une spécialisation cardiologique.

L'avantage du traitement en spa réside dans le principe de "guichet unique", lorsque tous les services sont fournis à un seul endroit. L’état du patient est surveillé par des spécialistes, qui s’assurent de tous les processus, de la gymnastique thérapeutique à la physiothérapie en passant par la surveillance de la nutrition et les soins psychologiques.

Rester dans un sanatorium élimine le refus de fumer, d'alcool et de malnutrition. Le patient s'adapte à une nouvelle manière, acquérant des compétences utiles dans la vie.

La réadaptation dans les sanatoriums est conçue pour 1 à 2 mois. Il est recommandé de visiter les sanatoriums sur une base annuelle.

L'effet du tabagisme sur la rééducation

Le contenu de la cigarette a un effet complexe sur le corps:

  • la coagulabilité dans le sang augmente, ce qui entraîne un risque de formation de caillots sanguins;
  • des spasmes des vaisseaux coronaires se produisent;
  • la capacité des globules rouges à transporter l'oxygène aux tissus est réduite;
  • la conduction des impulsions électriques dans le muscle cardiaque est perturbée, entraînant une arythmie.

Même un petit nombre de cigarettes fumées nuisait à la santé du patient qui subissait un pontage coronarien.

Réhabilitation réussie et tabagisme sont incompatibles - un rejet complet de la nicotine est nécessaire.

Voyage après pontage aorto-coronarien

Pendant un mois après la dérivation, il est interdit au patient de conduire une voiture. En plus de la faiblesse générale après la chirurgie, la raison principale en est la nécessité de prévenir tout risque de blessure au sternum. Même après 4 semaines, vous ne pouvez prendre le volant qu'en cas d'amélioration constante de votre santé.

Tout voyage de longue distance pendant la rééducation, en particulier en avion, doit être coordonné avec votre médecin. Les premiers voyages sur de longues distances sont autorisés au plus tôt 8 à 12 semaines après la dérivation.

Vous devez faire particulièrement attention lorsque vous voyagez dans des régions aux climats très différents. Au cours des premiers mois, il est déconseillé de modifier les fuseaux horaires et de visiter les régions montagneuses.

La vie intime après le shunt

Il n’ya pas de contre-indication directe à l’avoir des relations sexuelles pendant la rééducation, si l’état de santé général du patient le permet.

Cependant, les premières semaines et demie à deux semaines doivent être évitées tout contact intime ou, au moins, pour éviter des charges intenses, et une posture à choisir, en fonction de la règle - pas de contraction de la poitrine.

Après 10 à 12 semaines, les restrictions cessent de s'appliquer et le patient devient libre dans la réalisation de ses désirs intimes.

Travail après manœuvre

Dans les premiers mois après la chirurgie, les performances du patient sont limitées.

Tant que les coutures sur la poitrine ne se sont pas développées ensemble (ce processus prend 4 mois), il n’est pas permis de soulever des poids pesant plus de 5 kilogrammes. Toute charge de type jerk, mouvements brusques, travail lié à la flexion et à la propagation des bras sur les côtés sont contre-indiqués.

Tout au long de la vie, les patients qui subissent un pontage coronarien se voient interdire le travail associé à un effort physique élevé. Activités interdites nécessitant un effort physique mineur mais régulier.

Il n'est pas recommandé d'effectuer un travail où un stress mental constant est requis.

Handicap et autorisation de groupe

Pour l'enregistrement du groupe d'invalidité, le patient doit obtenir les résultats d'un examen médical effectué par un cardiologue du lieu de résidence.

Sur la base de l'analyse des documents reçus du patient et de l'examen, la commission médicale conclut que le groupe de personnes en situation de handicap est accordé. Les patients ont généralement une incapacité temporaire d'un an. À la fin de la période, l'invalidité est prolongée ou supprimée.

Le second groupe est assigné en cas de maladie ischémique avec attaques récurrentes, avec un fonctionnement insuffisant du cœur de grade 1 ou 2. Les deuxième et troisième groupes peuvent permettre à la sortie de fonctionner, mais régulent les charges admissibles. Le troisième groupe est désigné si les dommages au cœur sont modérés et n'interfèrent pas avec les activités de travail normales.

Un retour à la vie après le pontage coronarien est certainement possible. Cependant, cela nécessite beaucoup d’efforts, en respectant toutes les recommandations des médecins au cours de la période de rééducation.

Le résultat final - une vie bien remplie - dépend avant tout du patient lui-même, de sa persévérance et de son attitude positive.

Récupération d'un pontage cardiaque

La rééducation après pontage cardiaque est nécessaire pour réduire le risque de complications. Il comprend un régime alimentaire spécial, de l'exercice, un traitement médicamenteux et un changement du mode de vie habituel. Les activités peuvent être effectuées à la maison ou dans un sanatorium.

Types de pontage cardiaque

La manœuvre des navires est parfois le seul moyen de rétablir leur activité vitale. La maladie est due à un mauvais débit sanguin. Des troubles de la circulation sanguine peuvent survenir dans un ou plusieurs vaisseaux à la fois. Lorsque l'un d'entre eux est bloqué, le cœur ne reçoit pas la quantité de sang nécessaire, ce qui entraîne une privation d'oxygène. Le manque de substances bénéfiques peut entraîner le développement de maladies graves. Dans certains cas, cela peut être fatal.

Une opération commune est un pontage coronarien. L’intervention permet non seulement de sauver la vie d’une personne, mais également de la ramener à un mode de vie normal.

L'opération est effectuée après les procédures de diagnostic et la préparation préliminaire. Les vaisseaux sont souvent pris aux membres inférieurs. L'opération est contre-indiquée en présence d'une maladie incurable, par exemple en oncologie.

Effectué de la manière suivante:

  1. Arrêt cardiaque complet et transfert d'une personne dans un système circulatoire artificiel. Cette méthode est la plus pratique pour le chirurgien.
  2. Sans arrêt cardiaque préalable. Un spécialiste doit avoir une certaine compétence.
  3. Méthode mini-invasive utilisant un endoscope.

En fonction des greffes vasculaires, il se produit:

  • mammarokoronarnoe - artère thoracique interne;
  • autovenous - un vaisseau veineux est utilisé comme shunt;
  • autoartériel - artère radiale.

Mammonokoronarnyj la manœuvre est réalisée en créant une anastomose entre le coeur et les vaisseaux artériels thoraciques internes.

Cela vous permet d'obtenir un résultat positif et durable, car les vaisseaux ont un grand diamètre et sont résistants à la formation de plaques athérosclérotiques.

La rééducation après pontage aorto-coronarien comprend l’observation et le traitement des points de suture, l’utilisation d’un régime alimentaire et l’activité physique. L'évaluation du résultat peut être réalisée après deux mois, à l'aide d'un ECG.

Le type de manœuvre est choisi individuellement pour chaque patient, en tenant compte des maladies, ainsi que des caractéristiques personnelles de l'organisme.

Durée de la rééducation après pontage cardiaque

La rééducation après pontage chirurgical des vaisseaux du cœur est nécessaire pour un retour complet à la vie. Cela vous permet de sauvegarder le fonctionnement du nouveau shunt et d'éviter tout chevauchement.

La rééducation après pontage coronarien vous permet de:

  • prévenir le développement de complications et rétablir pleinement la santé du corps;
  • aider le myocarde à s'habituer au nouveau système circulatoire;
  • fixer le résultat de l'opération;
  • prévenir la progression de l'athérosclérose;
  • s'adapter au stress psychologique et physique;
  • former de nouvelles compétences dans la vie quotidienne;

Les objectifs sont considérés comme atteints lorsqu'une personne est complètement revenue au mode de vie habituel.

Combien de temps dure la rééducation après un pontage cardiaque?

La rééducation après pontage cardiaque est réalisée pendant trois mois. Ces termes sont approximatifs, tout dépend des caractéristiques du patient. Pendant cette période, il convient d’accorder une attention particulière aux procédures spéciales de recouvrement.

Mode de vie pendant la période de réhabilitation

La vie après pontage cardiaque dépend directement du patient et de sa volonté de suivre les conseils du médecin.

Après l'opération et la sortie de l'hôpital, la rééducation commence après un pontage cardiaque à la maison. Vous pouvez réduire le nombre de cicatrices en appliquant des onguents spéciaux.

Après cette opération, il est nécessaire d’éliminer complètement les mauvaises habitudes. Interdit de fumer, alcool.

Les médicaments sont prescrits exclusivement par le médecin traitant. En règle générale, ils incluent des médicaments qui augmentent la fluidité du sang, empêchant ainsi la formation de caillots sanguins.

Infographie: rééducation cardiologique. Cliquez pour agrandir

Règles de nutrition en réadaptation

La rééducation après pontage coronarien consiste à réviser le régime alimentaire.

Le facteur qui contribue à une mauvaise circulation est l'excès de cholestérol dans le sang. En regardant cela, il est nécessaire d'exclure les graisses de l'alimentation. Inclure dans le régime alimentaire les produits qui contribuent à leur élimination du corps.

Les produits suivants sont interdits:

  • canard, porc, agneau et abats;
  • saucisses et aliments en conserve;
  • dépanneur et viande hachée;
  • fromages gras, crème sure, crème, lait;
  • beurre, margarine, mayonnaise, ketchup;
  • diverses pâtisseries et muffins.

Chaque jour, une grande quantité de légumes, de légumes verts, de fruits, de poissons et de fruits de mer, de poulet bouilli et de bœuf devrait être présente dans l'alimentation. Produits laitiers et produits laitiers à faible teneur en matières grasses. La source de graisse peut être l'huile de tournesol à raison de 2 cuillères à soupe par jour.

Les plats de sel doivent être après leur préparation. Le taux de sel quotidien est de 4 grammes. Reconstituer l'équilibre hydrique du corps en prenant de l'eau potable à raison d'un litre.

La réception des boissons suivantes n'est pas recommandée: thé fort, énergie et sodas.

Nomination de thérapie par l'exercice après une opération de dérivation cardiaque et dosage de l'activité physique

La rééducation après pontage cardiaque doit inclure un effort physique. Beaucoup de gens pensent qu'après l'opération, vous devez prendre soin de vous et bouger le moins possible. Mais ce n'est pas.

Planifier correctement la charge aidera le cardiologue et un spécialiste en thérapie par l'exercice. Certains font leur propre travail, choisissent la charge nécessaire, guidés par leur intuition personnelle. Cela peut entraîner un certain nombre de complications.

Si possible, vous devriez visiter le sanatorium. Des spécialistes expérimentés seront en mesure de choisir un programme de formation individuel, ainsi que de surveiller l'état du patient. L'exercice est distribué de manière à ce que le patient puisse développer ses capacités en toute sécurité et dans un court laps de temps.

  • l'utilisation d'équipements cardiovasculaires;
  • marcher pendant un certain temps;
  • montée et descente de l'échelle;
  • le cyclisme;
  • la natation

Lorsque le patient auto-étudie doit clairement surveiller les indicateurs de pouls et de pression. La thérapie par l'exercice complexe devrait devenir un mode de vie pour les personnes ayant subi une intervention chirurgicale.

L'activité physique a un effet positif sur l'état psychologique d'une personne, car les patients deviennent souvent déprimés. Il est interdit d'utiliser des types d'entraînement de force, par exemple, le basketball, le football, la boxe.

Après la période de récupération, le patient est en meilleure forme physique qu'avant l'opération. Il peut courir, monter des escaliers, nager, patiner, etc.

Recommandations supplémentaires

Vous pouvez conduire une voiture un mois après l'opération. La possibilité de faire de longs voyages et vols doit être discutée avec un médecin.

En plus de la réinsertion sociale, la réhabilitation psychologique est très importante pour une personne après une chirurgie. Psychologue, parents et amis, apportant leur soutien, corrige la situation.

Si, pour des raisons de santé, une personne ne peut pas retourner au travail, elle a alors droit à un groupe de personnes handicapées. Avant de bénéficier d'une invalidité, il est nécessaire de passer une commission spéciale, qui est nommée après la convalescence.

La vie d'une personne après une chirurgie doit être plus mesurée, cela ne signifie pas qu'il soit nécessaire d'éliminer complètement toutes sortes d'activités physiques. Tous les mouvements doivent être sans hâte.

Il est possible de prolonger la vie après l'opération, en effectuant un traitement méthodique sous la supervision de spécialistes. La performance des procédures de santé aux premières étapes de la réadaptation est la base du rétablissement réussi de la santé. Changer le mode de vie habituel - la clé du succès. Vous bénisse!

Rééducation après une crise cardiaque à l'hôpital

Récupération après remplacement postopératoire de la valve mitrale

Restauration du corps après une fracture du tibia

LA VIE APRÈS AKSH: directives générales pour la vie après le pontage coronarien (AKSH)

Publié par admin dans Maladies et traitement 06/27/2018 0 1,212 vues

Le pontage coronarien est une opération à cœur ouvert grave destinée à améliorer l'apport sanguin au myocarde, à éliminer ou à réduire les symptômes de la maladie coronarienne, à réduire le risque de crise cardiaque et à prévenir le développement d'une insuffisance cardiaque chronique (ou la ralentir).

Malheureusement, les PAC ne guérissent pas les patients atteints de coronaropathie. Malgré sa gravité et son ampleur, l’opération n’est qu’un moyen de traitement symptomatique. Il améliore la qualité de la vie et sa durée, mais ne donne pas aux patients la raison de se considérer en parfaite santé.

En outre, de nombreuses complications sont possibles après un pontage coronarien. L'un des plus désagréables est la fermeture des shunts. Il nie les effets thérapeutiques obtenus de l'opération et la rend en réalité dénuée de sens.

Le patient qui a subi un shunt doit faire tout son possible pour que le shunt donne le résultat le plus long. Oui, il n'y a pas d'erreur ici: les résultats d'AKSH dépendent non seulement du talent des chirurgiens et des spécialistes de la rééducation, mais également du patient lui-même, de la minutie avec laquelle il surveillera sa santé et suivra les recommandations.

Avez-vous récemment subi un PAC ou vous préparez-vous à cette opération? Êtes-vous confus et ne savez-vous pas comment vous comporter après une manœuvre? La réadaptation cardiaque dans un sanatorium après AKSH est le meilleur moyen d’obtenir des résultats thérapeutiques optimaux et de trouver les réponses à toutes les questions relatives à votre santé et à votre mode de vie à l’avenir. Pour écrire dans le programme, appelez le 8 (925) 642-52-86.

Une fois que le patient est sorti de l'hôpital, il devrait immédiatement commencer à suivre les règles générales nécessaires.

  1. Immédiatement après la fin du traitement en hospitalisation, il est recommandé de suivre un programme spécialisé de cardio-réadaptation dans un sanatorium pour les personnes ayant subi un PAC. Si la rééducation a lieu à domicile (ou s’il existe une «pause» entre l’hôpital et le sanatorium du patient et qu’il passe ce temps à la maison), il est nécessaire de veiller à la mise en œuvre des conseils du médecin avec une double attention.
  2. Si le patient n'a pas déjà suivi le régime recommandé pour les maladies cardiovasculaires, il doit immédiatement le prendre. La restriction calorique, les graisses animales, les glucides et le sel, l’enrichissement du régime alimentaire avec des aliments végétaux, des huiles végétales et des produits à base de protéines sont indispensables!
  3. Il est essentiel de continuer à prendre les médicaments prescrits par le médecin aux doses indiquées. Lorsque des schémas complexes de traitement médicamenteux doivent les comprendre et répartir les médicaments en fonction des techniques. Il existe des boîtes à pilules spéciales que vous pouvez utiliser pour ne pas oublier de prendre vos médicaments à temps.
  4. Certaines personnes ne sont pas pressées de se limiter à leurs activités habituelles, de continuer à fumer et à boire de l'alcool après un PAC: elles sont sûres que "si vous le pouvez, un peu". C'est impossible! Les mauvaises habitudes devraient être complètement exclues de votre vie.
  5. Il est conseillé d’apprendre les techniques de maîtrise de soi: surveiller votre santé et évaluer ses changements. Il est important de pouvoir compter le pouls, mesurer la pression artérielle, déterminer la présence d’un œdème, etc. Le patient est enseigné par un cardiologue.
  6. Suivez les recommandations du chirurgien. Au moment de la sortie, les plaies postopératoires sur la poitrine et les membres (aux endroits où le shunt a été pris) ne sont pas encore complètement guéries; vous devrez donc faire un bandage et aller chez le médecin pour retirer les points de suture dans un délai déterminé. En outre, en raison d'une violation transitoire de la circulation sanguine veineuse après un shunt, des œdèmes transitoires des membres inférieurs peuvent survenir. Pour le réduire, les bas élastiques doivent être portés jusqu'à 6-8 semaines après la chirurgie.
  7. Dans les premières semaines suivant l'opération, il est recommandé de s'efforcer de rester à la température optimale. En été ou en hiver, il n'est pas nécessaire de planifier de longues promenades, il est également déconseillé de se rendre dans un bain ou un sauna.

Nous allons décrire les règles de mode de vie suivantes pour AKSH de manière plus détaillée, dans des paragraphes séparés.

Certains patients sont convaincus qu'après une opération aussi dangereuse et grave, ils doivent épargner le plus possible et bouger le moins possible afin de «permettre au corps de récupérer». Ils prévoient de maintenir ce régime jusqu'à ce qu'ils retrouvent leur excellent état de santé. Cependant, cette croyance est complètement fausse. Même au contraire, après avoir dérogé à l’une des tâches principales du patient, il s’agit d’un retour progressif à la vie normale, ce qui se traduit par une expansion du mode d’activité physique dès les premiers jours suivant l’hôpital.

Lors de la planification des charges, on ne peut pas se passer de la participation d'un cardiologue et d'un médecin traitant. Bien sûr, vous pouvez le faire vous-même, en déterminant intuitivement le degré de charge et en suivant l'évolution de votre bien-être. Mais cela peut être dangereux, en particulier chez les patients atteints d'ischémie myocardique sans douleur, qui ne ressentent pas d'attaques d'angor, symptômes de la maladie. C’est l’une des raisons pour lesquelles la rééducation après cardiopathie généralisée est si importante. Là, le mode et l’ordre de formation sont choisis par le patient par des spécialistes selon un schéma individuel. Les cours eux-mêmes sont dispensés sous la supervision de médecins et le programme d'activité physique est structuré de sorte que le patient puisse en toute sécurité, dans les plus brefs délais, développer ses capacités physiques autant que possible.

Lors de la convalescence après AKSH, des charges telles que l'entraînement cardiovasculaire, la marche dosée, la marche à l'étage et le cyclisme sont utilisées. Après le sanatorium, un patient qui s’entraînera seul devra surveiller son pouls et sa pression pendant et après les cours pour qu’ils ne montent pas trop.

La thérapie physique devrait devenir une partie intégrante de la vie après un pontage coronarien. Il a non seulement un effet curatif sur le système cardiovasculaire, réduit le risque de complications et prolonge la "durée de conservation" de l'opération. En outre, la charge aide à lutter contre les troubles dépressifs, améliore l'humeur et le fond émotionnel, affecte favorablement la qualité du sommeil, réduit les effets néfastes du stress.

Les types d'entraînement puissants (basketball, football américain, levée de la barre, boxe, etc.) après AKSH sont contre-indiqués.

Quelques mois après l'opération, la personne devrait idéalement être dans une forme physique bien meilleure qu'avant l'intervention. Il marche, court, monte des escaliers, peut pratiquer divers sports, nager, skier, etc.

Le plus souvent, le pontage coronarien n'est pas pratiqué pour les personnes âgées, mais pour les personnes d'âge mûr qui ont encore une vie sexuelle à part entière. Naturellement, l'opération et la période postopératoire obligent la personne à faire une pause dans son mariage. Cependant, après avoir amélioré l'état à la demande du patient, il est possible et même nécessaire de les poursuivre.

Il est impossible de répondre à la question «Quand puis-je commencer à avoir des relations sexuelles après une opération au cœur? Les besoins sexuels et les conditions de récupération de la libido diffèrent selon les personnes. La meilleure façon de se concentrer sur le bien-être. Si le patient souhaite retourner à la vie intime, il n'y a aucun obstacle à cela. En règle générale, la plupart des personnes qui reprennent des relations sexuelles après une opération le font dans les 3 mois suivant l’intervention.

Un certain nombre de recommandations concernant la vie sexuelle après AKSH:

  • Si le médecin recommande au patient de prendre de la nitroglycérine avant le chargement, la pilule doit être prise avant les rapports sexuels.
  • Avant la guérison du sternum (2 à 3 mois après la chirurgie), il convient d’éviter les positions dans lesquelles la charge sur la poitrine et la main du patient chutent.
  • Dans les premières semaines, le patient devrait éviter d'être trop actif pendant les rapports sexuels.

La conduite est autorisée à revenir après 4 semaines après la chirurgie. À ce stade, la condition humaine ne cesse de s’améliorer constamment, de sorte qu’il est pleinement capable de supporter une charge telle que la conduite et l’attention sur la route.

La possibilité de faire de longs voyages, ainsi que de voler dans un avion, devrait être discutée avec un médecin. En règle générale, aucun obstacle à cela ne se pose. Toutefois, pendant 1,5 à 2 mois, même dans des conditions normales, vous ne devez pas effectuer de vols comportant un grand nombre de fuseaux horaires et vous rendre dans des endroits où le climat est très différent de celui du local. Il n'est pas recommandé de choisir les hauts plateaux comme lieu de vacances pour les patients après un PAC.

La restauration après pontage aortocoronarien est possible et ses dates spécifiques dépendent du domaine dans lequel la personne est engagée. Les personnes ayant un travail sédentaire et engagées dans un travail intellectuel peuvent être reconnues comme physiquement aptes un mois et demi après AKSH et même avant. Ceux dont l'activité a été associée à un effort physique, retrouvent leur capacité de travail plus longtemps ou ressentent même le besoin de changer les conditions de travail pour des conditions plus légères.

Dans certains cas, si une personne ne peut pas retourner au travail en raison de son état de santé, elle reçoit un groupe de personnes handicapées. Pour reconnaître une personne handicapée, il passe une commission spéciale. Elle est réalisée après l'expiration du traitement hospitalier et de la rééducation. Le groupe de personnes handicapées est déterminé individuellement dans chaque situation spécifique.

Les personnes ayant des problèmes de santé initiaux graves, les personnes âgées ainsi que celles qui ne suivent pas les recommandations relatives au mode de vie après un pontage aortocoronarien vivent un peu, car tous ces facteurs augmentent le risque de complications de l'opération, y compris l'infarctus du myocarde et la fermeture des shunts.

Toutefois, si une personne adopte une approche responsable en matière de traitement, respecte les prescriptions et mène une vie correcte, elle pourra prolonger sa vie pendant des années, voire des décennies. La chose principale - méthodiquement, constamment traitée sous la supervision de spécialistes compétents.

Parlant de l'espérance de vie après AKSH, il est nécessaire de rappeler encore une fois la détention de cardio-rééducation dans un sanatorium. L'utilisation d'un ensemble de techniques de santé dans les premières semaines après l'opération jette les bases d'un rétablissement réussi de la santé, donne au patient confiance en lui-même et améliore objectivement les résultats de l'opération.

Rééducation après pontage coronarien

Aujourd’hui, peu de gens se demandent ce qu’est un pontage cardiaque après une crise cardiaque, combien de personnes vivent après un pontage cardiaque et d’autres points importants, jusqu’à ce que la maladie commence à progresser.

Décision radicale

La maladie coronarienne est aujourd'hui l'une des pathologies les plus courantes du système circulatoire. Malheureusement, le nombre de patients augmente chaque année. Une atteinte coronarienne due à un apport insuffisant de sang dans le muscle cardiaque provoque des lésions. De nombreux cardiologues et thérapeutes du monde ont essayé de gérer ce phénomène à l'aide de pilules. Néanmoins, le pontage coronarien (pontage coronarien) demeure, même s'il est radical, mais le moyen le plus efficace de lutter contre la maladie, qui a confirmé son innocuité.

Réadaptation après un pontage coronaire: premiers jours

Après un pontage coronarien, le patient est placé dans une unité de soins intensifs ou dans une unité de soins intensifs. En général, l’action de certains anesthésiques se poursuit quelque temps après que le patient a repris conscience après une anesthésie. Par conséquent, il est connecté à un appareil spécial qui aide à remplir la fonction de respiration.

Afin d'éviter des mouvements incontrôlés pouvant endommager les points de suture sur la plaie postopératoire, retirer les cathéters ou les drains, ainsi que détacher le goutte-à-goutte, fixez le patient à l'aide d'outils spéciaux. Des électrodes y sont également connectées, lesquelles enregistrent l'état de santé et permettent au personnel médical de contrôler la fréquence et le rythme des contractions du muscle cardiaque.

Le premier jour après cette opération cardiaque, les manipulations suivantes sont effectuées:

  • Le patient passe un test sanguin;
  • Des examens aux rayons X sont effectués;
  • Études électrocardiographiques effectuées.

Le tube respiratoire est retiré le premier jour, mais le tube stomacal et le drainage thoracique demeurent. Le patient respire déjà complètement de manière autonome.

Astuce: à ce stade de récupération, il est important que la personne opérée soit maintenue au chaud. Le patient est enveloppé dans une couverture en duvet ou en laine et, pour éviter la stagnation du sang dans les vaisseaux des membres inférieurs, des bas spéciaux sont portés.

Pour éviter les complications, n'exercez aucune activité physique sans consulter un médecin.

Le premier jour, le patient a besoin de paix et de soins de la part du personnel médical, qui communiquera notamment avec ses proches. Le patient ne fait que mentir. Durant cette période, il prend des antibiotiques, des analgésiques et des sédatifs. Pendant plusieurs jours, une légère augmentation de la température corporelle peut être observée. Ceci est considéré comme une réponse normale à la chirurgie. En outre, il peut y avoir une transpiration sévère.

Comme on peut le constater après le pontage coronarien, le patient a besoin de soins externes. Quant au niveau d'activité physique recommandé, il est individuel dans chaque cas. Au début, il est permis de s’asseoir et de marcher dans la pièce. Après un certain temps, il est déjà autorisé à quitter la chambre. Et seulement au moment de la sortie du patient, le patient peut marcher longtemps dans le couloir.

Conseil: il est recommandé que le patient soit en position couchée pendant plusieurs heures, alors qu'il est nécessaire de changer de position en le faisant pivoter d'un côté à l'autre. Une position allongée sur le dos sans activité physique augmente le risque de pneumonie congestive due à l'accumulation de liquide dans les poumons.

Lors de l'utilisation de la veine saphène comme greffe, un œdème de la jambe peut être observé sur la jambe correspondante. Cela se produit même si les plus petits vaisseaux sanguins prennent en charge la fonction de la veine remplacée. C’est la raison pour laquelle on recommande au patient de porter des bas de soutien en matériau élastique pendant quatre à six semaines après l’opération. De plus, en position assise, cette jambe doit être légèrement surélevée, afin de ne pas perturber la circulation sanguine. Après quelques mois, l'œdème disparaît.

Autres recommandations

Dans le processus de récupération après la chirurgie, il est interdit aux patients de soulever des poids supérieurs à 5 kg et d'effectuer des exercices physiques avec une charge lourde.

Les points de suture sont retirés une semaine après l'opération et de la poitrine juste avant la sortie. La guérison survient dans les 90 jours. Pendant 28 jours après la chirurgie, il n'est pas recommandé au patient de prendre le volant pour éviter des dommages possibles au sternum. L'activité sexuelle peut être réalisée si le corps adopte une position dans laquelle la charge sur la poitrine et les épaules est minimisée. Vous pouvez retourner au travail un mois et demi après l'opération et, si le travail est sédentaire, même plus tôt.

Au total, après une chirurgie de pontage coronarien, la réadaptation prend jusqu'à 3 mois. Il comprend une augmentation progressive de la charge au cours de l'exercice, qui doit être effectuée trois fois par semaine pendant une heure. Dans le même temps, les patients reçoivent des recommandations sur le mode de vie qui doivent être suivies après l'opération afin de réduire le risque de progression de la maladie coronarienne. Cela comprend l’arrêt du tabac, la perte de poids, une nutrition spéciale et la surveillance continue du cholestérol sanguin et de la pression artérielle.

Régime après Aksh

Même après la sortie de l'hôpital, étant à la maison, il est nécessaire de suivre un certain régime, qui sera prescrit par le médecin traitant. Cela réduira considérablement les risques de développer une maladie cardiaque et des vaisseaux sanguins. L'un des principaux produits, dont l'utilisation doit être minimisée, sont les graisses saturées et le sel. Après tout, l'opération ne garantit pas qu'à l'avenir, les oreillettes, les ventricules, les vaisseaux et les autres composants du système circulatoire ne présenteront aucun problème. Les risques associés à cette situation augmenteront considérablement si vous ne respectez pas un certain régime et si vous menez une vie insouciante (continuez à fumer, buvez de l'alcool et ne participez pas à un entraînement sportif).

Il est nécessaire de suivre strictement le régime alimentaire et vous n'aurez alors plus à faire face aux problèmes qui ont conduit à l'intervention chirurgicale. Les veines greffées remplacent les artères coronaires.

Conseil: en plus du régime alimentaire et de la gymnastique, il est nécessaire de surveiller son propre poids, son excès augmentant la charge sur le cœur et, partant, augmentant le risque de maladie récurrente.

Complications possibles après un pontage coronaire

Thrombose veineuse profonde

Bien que cette opération réussisse dans la plupart des cas, les complications suivantes peuvent survenir pendant la période de récupération:

  • Thrombose des vaisseaux des membres inférieurs, y compris les veines profondes;
  • Saignements;
  • Infection de la plaie;
  • Formation de cicatrice chéloïde;
  • Violation de la circulation cérébrale;
  • Infarctus du myocarde;
  • Douleur chronique dans la zone de l'incision;
  • Fibrillation auriculaire;
  • Ostéomyélite du sternum;
  • L'échec des coutures.

Conseil: la prise de statines (médicaments réduisant le taux de cholestérol dans le sang) avant un PAC permet de réduire considérablement le risque de contractions atriales éparses après la chirurgie.

Néanmoins, l'infarctus du myocarde périopératoire est considéré comme l'une des complications les plus graves. Les complications après AKSH peuvent apparaître en raison des facteurs suivants:

  • Syndrome coronarien aigu transféré;
  • Hémodynamique instable;
  • La présence d'angine sévère;
  • Athérosclérose des artères carotides;
  • Dysfonctionnement du ventricule gauche.

Le risque de complications postopératoires est particulièrement sensible chez les femmes, les personnes âgées, les diabétiques et les patients présentant une insuffisance rénale. Un examen approfondi des oreillettes, des ventricules et d'autres parties de l'organe le plus important d'une personne avant une intervention chirurgicale peut également aider à réduire le risque de complications après un pontage coronarien.

Les maladies cardiaques, en particulier l'infarctus du myocarde causé par une maladie coronarienne, représentent une proportion importante des décès dans le monde. Pour un traitement efficace et la prévention de l’étouffement des vaisseaux sanguins par des plaques cholestériques en utilisant le procédé de pontage coronarien.

La récupération d'un pontage cardiaque implique un certain nombre de changements importants dans le mode de vie. La rééducation réussie repose essentiellement sur une thérapie physique par l’exercice physique et alimentaire.

Dès que le pontage coronarien est réalisé sur le cœur, le patient est sous la surveillance de médecins en soins intensifs ou en soins intensifs. Pendant un certain temps, certains anesthésiques l’affecteront encore, car il est connecté à un appareil respiratoire.

Pour assurer la sécurité pendant le repos, afin de ne pas retirer accidentellement les cathéters ou les drains, le patient est fixé dans une certaine position. Les premiers jours après l'opération, les médecins surveillent l'état de l'activité cardiaque en fonction des lectures de l'ECG.

Au cours de la période de rééducation en hospitalisation, le patient subit les procédures suivantes:

  • test sanguin;
  • Examen radiographique;
  • ECG

Le premier jour, le patient commence à respirer seul, le tube de respiration est retiré, le tube de l'estomac et les drains sont laissés.

Dans les premiers jours après la chirurgie, il est important que le patient ait chaud. Il est enveloppé de couvertures pour empêcher la stagnation de la circulation sanguine dans les membres inférieurs.

Les premiers jours, le patient est mis au repos et à l’absence de toute activité physique. A cette époque, le médecin lui prescrit de puissants analgésiques et des antibiotiques. Pendant plusieurs jours, le patient peut avoir une température corporelle légèrement augmentée. Ceci est une réaction normale du corps à la récupération après la chirurgie. Transpiration probablement forte.

Le patient dans les premiers jours nécessite beaucoup de soins. Le niveau de charge est individuel.

L’activité physique augmente progressivement: au début, le patient ne fait que mentir et s’asseoir, puis il est autorisé à marcher dans la salle commune. Ce n’est qu’au moment de son départ qu’une personne est autorisée à faire de longues promenades dans le couloir.

À l'hôpital, le patient est sous la surveillance de médecins, qui doivent respecter scrupuleusement certaines instructions et règles. À la maison, il y a une liste de règles après la sortie de l'hôpital:

  1. 1. Après la chirurgie et la sortie, les médecins recommandent de passer une rééducation spécialisée dans un sanatorium pour les patients après AKSH. Si les premiers jours après l'hôpital sont gardés à la maison, le patient doit alors redoubler d'attention.
  2. 2. On prescrit au patient un aliment diététique recommandé pour les maladies du cœur et des vaisseaux sanguins. Le régime consiste à limiter les calories quotidiennes et à réduire le taux de cholestérol dans le sang.
  3. 3. Pendant la période de récupération, les médicaments prescrits par un médecin jouent un rôle important. L'efficacité du traitement dépend de la prise rapide de chaque pilule.
  4. 4. Rejet complet des mauvaises habitudes.
  5. 5. Vous devez surveiller votre santé tous les jours. Il est important de compter le pouls et de mesurer la pression artérielle. Les médecins recommandent également de tenir un journal des témoignages et de le prendre avec vous lors de vos visites chez un cardiologue.
  6. 6. Après l'opération, le patient doit se rendre à la clinique pour examiner les points de suture et changer le pansement jusqu'à ce que les plaies thoraciques soient complètement guéries. Après un pontage coronarien aux membres inférieurs, un œdème peut se former en raison d’une altération de la circulation sanguine. Par conséquent, il est conseillé de porter des bas élastiques pendant 6-8 semaines.
  7. 7. Dans les premiers jours de la restauration de la maison, il est nécessaire d’assurer une température confortable. En été et en hiver, il est conseillé d'éviter les longues promenades dans la rue. Les piscines et les bains doivent également être abandonnés.

Au moment de la rééducation après un pontage coronarien à domicile, il existe un risque de complications suivantes:

  • trouble du rythme cardiaque;
  • saignements;
  • infarctus du myocarde;
  • accident vasculaire cérébral
  • thrombose;
  • infection de la plaie;
  • insuffisance rénale;
  • douleur chronique dans la zone d'opération.

Le degré de risque de complications dépend de la complexité des comorbidités et de la gravité de l’état du patient avant la chirurgie. Le risque est accru en cas d'urgence de pontage coronarien sans examens suffisants ni préparation du patient. Par conséquent, après l'opération, le patient doit être surveillé tous les trimestres par un cardiologue.

Il est nécessaire de pratiquer un pontage coronarien pour prévenir l'infarctus du myocarde, probablement en raison de la plaque de cholestérol dans les vaisseaux. Après avoir effectué une intervention chirurgicale et enlevé un caillot de sang dans le vaisseau, le processus de rétrécissement des vaisseaux sanguins avec des plaques de cholestérol peut se poursuivre.

Les traitements médicamenteux visant à lutter contre cela n'apportent pas toujours des résultats, un régime strict est donc prescrit au patient. Les régimes sont un élément essentiel de la rééducation. Avec une nutrition adéquate, le risque d'opérations répétées est fortement réduit.

Les médecins identifient plusieurs facteurs nutritionnels pour le développement de l'athérosclérose et des maladies coronariennes:

  • apport calorique élevé, augmentant le taux d'obésité;
  • carence dans le régime alimentaire en acides gras polyinsaturés nécessaire pour normaliser le métabolisme du cholestérol et réduire son dépôt dans les vaisseaux sanguins;
  • teneur élevée en graisses dans l'alimentation, en particulier saturation en acides gras;
  • consommation excessive d'aliments riches en cholestérol;
  • teneur élevée en sel alimentaire, ce qui réduit l'activité du métabolisme des graisses (réduction à 5 mg / jour);
  • faible teneur en fibres alimentaires;
  • consommation excessive de protéines animales qui violent la perméabilité des vaisseaux sanguins, la coagulation sanguine et le métabolisme des graisses;
  • faible teneur en magnésium, potassium, zinc, iode et vitamines A, C, B6, PP, ce qui ralentit la dégradation du cholestérol;
  • mauvais régime

Le principe général de la nutrition après Aksh est de réduire l'apport calorique quotidien à 2400-2600 kcal. Recommandé:

  • protéines - 70-90 grammes;
  • graisse - 80 grammes;
  • glucides - 300-350 grammes.

L'apport en protéines est calculé à partir de la masse corporelle d'une personne: 1,0-1,2 grammes par kilogramme de poids. De plus, les protéines devraient provenir des fruits de mer, des produits laitiers, du poisson et des viandes maigres.

Il est utile de manger des variétés de poisson «blanc» contenant des acides gras qui améliorent le métabolisme du cholestérol. Ceux-ci comprennent:

Il est conseillé de manger 5-6 fois par jour. Les repas ne doivent pas être chauds ou froids. Sel minimum et petites portions. Il est recommandé de maintenir le volume de fluide au niveau de 1200-1500 millilitres par jour.

Sur la recommandation des médecins du menu, vous devez inclure:

  • soupes de bouillon de légumes avec des céréales bien cuites;
  • plats principaux à partir de variétés de viande rouge et de viande de volaille faibles en gras;
  • fruits de mer (algues, calamars, moules, crevettes);
  • produits laitiers (ryazhenka, kéfir faible en gras) et fromages faibles en gras;
  • produits de boulangerie à base de farine grossière;
  • grains entiers;
  • des légumes et des fruits;
  • jus frais des baies;
  • amandes, noix.

Les œufs de poulet ne peuvent être consommés que 3 à 4 pièces par semaine.

Du régime devrait être exclu:

  • les viandes grasses;
  • saucisses;
  • bacon, bacon;
  • les pâtes;
  • abats (cœur, cerveau, foie);
  • bouillons de viande, de poisson et de champignons;
  • aliments frits;
  • mayonnaise, sauce;
  • produits laitiers riches en matières grasses;
  • poisson frai et poisson gras;
  • pain blanc, pâtisseries, produits à base de beurre;
  • boissons gazeuses;
  • sucre, miel, bonbons;
  • produits salés, fumés;
  • caféine (chocolat, café) et thé fort;
  • alcool

Après avoir effectué l'opération au cours de la période de rééducation, l'effort physique ne peut être complètement exclu et passe à un régime doux. Une telle approche ne serait pas correcte. En plus de la nutrition alimentaire, l'augmentation progressive de l'effort physique joue un rôle important.

La planification des charges futures est généralement confiée à un physiothérapeute et à un cardiologue. L'exécution et le suivi de ce plan sont sur les épaules du patient lui-même. Il devra analyser indépendamment son état actuel et son état de santé.

Indépendamment, sans consultation avec un médecin, la thérapie physique ne peut être exercée que par les patients présentant une ischémie myocardique, qui est indolore, et par les patients ne ressentant pas de crise de sténocardie.

La rééducation après un pontage cardiaque dans un sanatorium est très importante. Un spécialiste choisira un programme de formation individuel. Tous les cours physiques sont dispensés sous la supervision de médecins et selon un programme optimal vous permettant d’accroître les capacités physiques du patient en peu de temps.

Comme les exercices de récupération sont:

  • entraînement cardiovasculaire;
  • marche dosée;
  • le cyclisme;
  • monter les escaliers.

Lors de la pratique de la thérapie physique après un traitement de sanatorium, le patient doit surveiller indépendamment le pouls et la pression. Basé sur la performance du système cardiovasculaire pour augmenter l'intensité du stress.

L'exercice thérapeutique après un pontage est également important car il prolonge la durée de l'intervention chirurgicale. L'activité physique aide le patient à faire face aux émotions négatives, à renforcer l'estime de soi, à croire en sa capacité et à éviter les situations stressantes.

Les sports de pouvoir et l'entraînement sont strictement contre-indiqués. Ceux-ci comprennent:

  • le football;
  • basket-ball;
  • la boxe;
  • classes avec des tiges et autres.

Quelques mois après la rééducation, le patient devrait idéalement devenir plus actif physiquement. Le niveau d'activité physique devrait inclure:

  • courir
  • déplacez les escaliers;
  • la natation;
  • ski, etc.

Le pontage coronarien est une opération à cœur ouvert grave destinée à améliorer l'apport sanguin au myocarde, à éliminer ou à réduire les symptômes de la maladie coronarienne, à réduire le risque de crise cardiaque et à prévenir le développement d'une insuffisance cardiaque chronique (ou la ralentir).

Malheureusement, les PAC ne guérissent pas les patients atteints de coronaropathie. Malgré sa gravité et son ampleur, l’opération n’est qu’un moyen de traitement symptomatique. Il améliore la qualité de la vie et sa durée, mais ne donne pas aux patients la raison de se considérer en parfaite santé.

En outre, de nombreuses complications sont possibles après un pontage coronarien. L'un des plus désagréables est la fermeture des shunts. Il nie les effets thérapeutiques obtenus de l'opération et la rend en réalité dénuée de sens.

Le patient qui a subi un shunt doit faire tout son possible pour que le shunt donne le résultat le plus long. Oui, il n'y a pas d'erreur ici: les résultats d'AKSH dépendent non seulement du talent des chirurgiens et des spécialistes de la rééducation, mais également du patient lui-même, de la minutie avec laquelle il surveillera sa santé et suivra les recommandations.

Avez-vous récemment subi un PAC ou vous préparez-vous à cette opération? Êtes-vous confus et ne savez-vous pas comment vous comporter après une manœuvre? La réadaptation cardiaque dans un sanatorium après AKSH est le meilleur moyen d’obtenir des résultats thérapeutiques optimaux et de trouver les réponses à toutes les questions relatives à votre santé et à votre mode de vie à l’avenir. Pour écrire dans le programme, appelez le 8 (925) 642-52-86.

Recommandations générales après pontage aortique

Une fois que le patient est sorti de l'hôpital, il devrait immédiatement commencer à suivre les règles générales nécessaires.

  1. Immédiatement après la fin du traitement en hospitalisation, il est recommandé de suivre un programme spécialisé de cardio-réadaptation dans un sanatorium pour les personnes ayant subi un PAC. Si la rééducation a lieu à domicile (ou s’il existe une «pause» entre l’hôpital et le sanatorium du patient et qu’il passe ce temps à la maison), il est nécessaire de veiller à la mise en œuvre des conseils du médecin avec une double attention.
  2. Si le patient n'a pas déjà suivi le régime recommandé pour les maladies cardiovasculaires, il doit immédiatement le prendre. La restriction calorique, les graisses animales, les glucides et le sel, l’enrichissement du régime alimentaire avec des aliments végétaux, des huiles végétales et des produits à base de protéines sont indispensables!
  3. Il est essentiel de continuer à prendre les médicaments prescrits par le médecin aux doses indiquées. Lorsque des schémas complexes de traitement médicamenteux doivent les comprendre et répartir les médicaments en fonction des techniques. Il existe des boîtes à pilules spéciales que vous pouvez utiliser pour ne pas oublier de prendre vos médicaments à temps.
  4. Certaines personnes ne sont pas pressées de se limiter à leurs activités habituelles, de continuer à fumer et à boire de l'alcool après un PAC: elles sont sûres que "si vous le pouvez, un peu". C'est impossible! Les mauvaises habitudes devraient être complètement exclues de votre vie.
  5. Il est conseillé d’apprendre les techniques de maîtrise de soi: surveiller votre santé et évaluer ses changements. Il est important de pouvoir compter le pouls, mesurer la pression artérielle, déterminer la présence d’un œdème, etc. Le patient est enseigné par un cardiologue.
  6. Suivez les recommandations du chirurgien. Au moment de la sortie, les plaies postopératoires sur la poitrine et les membres (aux endroits où le shunt a été pris) ne sont pas encore complètement guéries; vous devrez donc faire un bandage et aller chez le médecin pour retirer les points de suture dans un délai déterminé. En outre, en raison d'une violation transitoire de la circulation sanguine veineuse après un shunt, des œdèmes transitoires des membres inférieurs peuvent survenir. Pour le réduire, les bas élastiques doivent être portés jusqu'à 6-8 semaines après la chirurgie.
  7. Dans les premières semaines suivant l'opération, il est recommandé de s'efforcer de rester à la température optimale. En été ou en hiver, il n'est pas nécessaire de planifier de longues promenades, il est également déconseillé de se rendre dans un bain ou un sauna.

Nous allons décrire les règles de mode de vie suivantes pour AKSH de manière plus détaillée, dans des paragraphes séparés.

Exercice physique après AKSH

Certains patients sont convaincus qu'après une opération aussi dangereuse et grave, ils doivent épargner le plus possible et bouger le moins possible afin de «permettre au corps de récupérer». Ils prévoient de maintenir ce régime jusqu'à ce qu'ils retrouvent leur excellent état de santé. Cependant, cette croyance est complètement fausse. Même au contraire, après avoir dérogé à l’une des tâches principales du patient, il s’agit d’un retour progressif à la vie normale, ce qui se traduit par une expansion du mode d’activité physique dès les premiers jours suivant l’hôpital.

Lors de la planification des charges, on ne peut pas se passer de la participation d'un cardiologue et d'un médecin traitant. Bien sûr, vous pouvez le faire vous-même, en déterminant intuitivement le degré de charge et en suivant l'évolution de votre bien-être. Mais cela peut être dangereux, en particulier chez les patients atteints d'ischémie myocardique sans douleur, qui ne ressentent pas d'attaques d'angor, symptômes de la maladie. C’est l’une des raisons pour lesquelles la rééducation après cardiopathie généralisée est si importante. Là, le mode et l’ordre de formation sont choisis par le patient par des spécialistes selon un schéma individuel. Les cours eux-mêmes sont dispensés sous la supervision de médecins et le programme d'activité physique est structuré de sorte que le patient puisse en toute sécurité, dans les plus brefs délais, développer ses capacités physiques autant que possible.

Lors de la convalescence après AKSH, des charges telles que l'entraînement cardiovasculaire, la marche dosée, la marche à l'étage et le cyclisme sont utilisées. Après le sanatorium, un patient qui s’entraînera seul devra surveiller son pouls et sa pression pendant et après les cours pour qu’ils ne montent pas trop.

La thérapie physique devrait devenir une partie intégrante de la vie après un pontage coronarien. Il a non seulement un effet curatif sur le système cardiovasculaire, réduit le risque de complications et prolonge la "durée de conservation" de l'opération. En outre, la charge aide à lutter contre les troubles dépressifs, améliore l'humeur et le fond émotionnel, affecte favorablement la qualité du sommeil, réduit les effets néfastes du stress.

Les types d'entraînement puissants (basketball, football américain, levée de la barre, boxe, etc.) après AKSH sont contre-indiqués.

Quelques mois après l'opération, la personne devrait idéalement être dans une forme physique bien meilleure qu'avant l'intervention. Il marche, court, monte des escaliers, peut pratiquer divers sports, nager, skier, etc.

La vie intime après Aksh

Le plus souvent, le pontage coronarien n'est pas pratiqué pour les personnes âgées, mais pour les personnes d'âge mûr qui ont encore une vie sexuelle à part entière. Naturellement, l'opération et la période postopératoire obligent la personne à faire une pause dans son mariage. Cependant, après avoir amélioré l'état à la demande du patient, il est possible et même nécessaire de les poursuivre.

Il est impossible de répondre à la question «Quand puis-je commencer à avoir des relations sexuelles après une opération au cœur? Les besoins sexuels et les conditions de récupération de la libido diffèrent selon les personnes. La meilleure façon de se concentrer sur le bien-être. Si le patient souhaite retourner à la vie intime, il n'y a aucun obstacle à cela. En règle générale, la plupart des personnes qui reprennent des relations sexuelles après une opération le font dans les 3 mois suivant l’intervention.

Un certain nombre de recommandations concernant la vie sexuelle après AKSH:

  • Si le médecin recommande au patient de prendre de la nitroglycérine avant le chargement, la pilule doit être prise avant les rapports sexuels.
  • Avant la guérison du sternum (2 à 3 mois après la chirurgie), il convient d’éviter les positions dans lesquelles la charge sur la poitrine et la main du patient chutent.
  • Dans les premières semaines, le patient devrait éviter d'être trop actif pendant les rapports sexuels.

Voyage après AKSH

La conduite est autorisée à revenir après 4 semaines après la chirurgie. À ce stade, la condition humaine ne cesse de s’améliorer constamment, de sorte qu’il est pleinement capable de supporter une charge telle que la conduite et l’attention sur la route.

La possibilité de faire de longs voyages, ainsi que de voler dans un avion, devrait être discutée avec un médecin. En règle générale, aucun obstacle à cela ne se pose. Toutefois, pendant 1,5 à 2 mois, même dans des conditions normales, vous ne devez pas effectuer de vols comportant un grand nombre de fuseaux horaires et vous rendre dans des endroits où le climat est très différent de celui du local. Il n'est pas recommandé de choisir les hauts plateaux comme lieu de vacances pour les patients après un PAC.

Travail et handicap après un pontage

La restauration après pontage aortocoronarien est possible et ses dates spécifiques dépendent du domaine dans lequel la personne est engagée. Les personnes ayant un travail sédentaire et engagées dans un travail intellectuel peuvent être reconnues comme physiquement aptes un mois et demi après AKSH et même avant. Ceux dont l'activité a été associée à un effort physique, retrouvent leur capacité de travail plus longtemps ou ressentent même le besoin de changer les conditions de travail pour des conditions plus légères.

Dans certains cas, si une personne ne peut pas retourner au travail en raison de son état de santé, elle reçoit un groupe de personnes handicapées. Pour reconnaître une personne handicapée, il passe une commission spéciale. Elle est réalisée après l'expiration du traitement hospitalier et de la rééducation. Le groupe de personnes handicapées est déterminé individuellement dans chaque situation spécifique.

Combien de temps les gens vivent-ils après un PAC?

Les personnes ayant des problèmes de santé initiaux graves, les personnes âgées ainsi que celles qui ne suivent pas les recommandations relatives au mode de vie après un pontage aortocoronarien vivent un peu, car tous ces facteurs augmentent le risque de complications de l'opération, y compris l'infarctus du myocarde et la fermeture des shunts.

Toutefois, si une personne adopte une approche responsable en matière de traitement, respecte les prescriptions et mène une vie correcte, elle pourra prolonger sa vie pendant des années, voire des décennies. La chose principale - méthodiquement, constamment traitée sous la supervision de spécialistes compétents.

Parlant de l'espérance de vie après AKSH, il est nécessaire de rappeler encore une fois la détention de cardio-rééducation dans un sanatorium. L'utilisation d'un ensemble de techniques de santé dans les premières semaines après l'opération jette les bases d'un rétablissement réussi de la santé, donne au patient confiance en lui-même et améliore objectivement les résultats de l'opération.

Pour vous inscrire à la réadaptation cardiaque après AKSH, veuillez appeler le 8 (925) 642-52-86.