Examen complet du vasospasme cérébral

L'auteur de l'article: Nivelichuk Taras, chef du département d'anesthésiologie et de soins intensifs, expérience de travail de 8 ans. Enseignement supérieur dans la spécialité "Médecine générale".

Vous apprendrez de cet article: quel est le danger des spasmes des vaisseaux cérébraux, qu’il indique, et s’il est nécessaire de traiter cette affection.

Lorsque survient un spasme des vaisseaux cérébraux, un trouble fonctionnel de la circulation cérébrale à court terme se présente sous la forme de crises soudaines de spasme - la contraction de la couche musculaire des vaisseaux intracérébraux de petit calibre, ce qui entraîne une diminution de leur lumière et une diminution de l'intensité du flux sanguin.

Auparavant, de tels changements ne perturbaient pas de manière significative l'irrigation sanguine des cellules cérébrales et leur structure, ne provoquant que des maux de tête d'intensité variable (des poumons à sévèrement exprimés) chez les patients. Mais les scientifiques ont mis en évidence une relation de cause à effet avec un tel spasme temporaire (plusieurs jours), mais une violation prononcée de l’état général avec une perte totale ou partielle d’efficacité, ainsi qu’un lien avec un AVC.

Le diagnostic et le traitement de cette pathologie sont effectués par un neuropathologiste.

Vous pouvez récupérer. Pour ce faire, vous devez respecter scrupuleusement les recommandations relatives au mode de vie et à la nutrition, à la pharmacothérapie et au traitement des maladies connexes.

Quelle est l'essence de la pathologie

Les principales caractéristiques du vasospasme cérébral en tant qu’état pathologique:

  • La lésion ne s'étend qu'aux artères de petit calibre situées à l'intérieur du tissu cérébral - principalement les capillaires, les artérioles et les branches terminales des artères cérébrales. Les veines et les grosses artères spasment moins souvent.
  • Les changements n'affectent pas l'ensemble du cerveau, mais seulement une ou plusieurs zones d'un ou des deux hémisphères (occipital frontal, temporal, etc.).
  • La nature des modifications dans les vaisseaux sanguins - spasmes - réduction de la lumière interne et du diamètre total en raison de la forte réduction des fibres musculaires circulaires de la paroi vasculaire.
  • Le moment de l'apparition et la durée du spasme sont soudains sous la forme d'une attaque transitoire transitoire (de plusieurs minutes à plusieurs heures).
  • Les conséquences sont une diminution de la vitesse et de l'intensité du flux sanguin, une diminution de la quantité de sang enrichi en oxygène et en nutriments, ce qui perturbe le travail des cellules nerveuses.

Maladie ou symptôme: comment évaluer le spasme vasculaire?

La version classique du vasospasme cérébral ne provoque pas de modifications organiques (destruction, nécrose) du tissu cérébral, mais ne fait que ralentir son activité. Mais si de telles attaques se produisent constamment ou dans le contexte d’une autre pathologie cérébrale (inflammation, athérosclérose), elles peuvent provoquer des troubles circulatoires irréversibles, notamment des accidents vasculaires cérébraux. En raison de cette caractéristique, le spasme est considéré sous différents angles - en tant que maladie distincte et indépendante (forme primaire) et en tant que symptôme d'autres maladies (forme secondaire).

Forme primaire

Dans ce cas, le spasme artériel est la principale et unique pathologie du cerveau. Il est caractérisé comme une violation de la régulation automatique du tonus vasculaire intracérébral. Cela signifie que le corps perd la capacité de maintenir l'activité contractile de la paroi artérielle - il se dilate alors excessivement, puis diminue au contraire (pas d'équilibre).

Le tonus vasculaire est maintenu par un système nerveux autonome auto-régulé automatique et non contrôlé par la conscience. Mais des facteurs externes peuvent influencer ce processus par le biais des sens (vision, audition, etc.). Les experts appellent une telle version vraie de la maladie à la suite d'un échec d'autorégulation une crise vasculaire cérébrale.

Autorégulation cérébrale

Forme secondaire

Les spasmes secondaires des vaisseaux cérébraux sont une conséquence d'autres maladies du lit artériel intracrânien, du tissu nerveux et de nombreux autres organes. Dans ce cas, le mécanisme de violation du tonus artériel est moins lié à une défaillance du système autonome qu'à une irritation résultant de la pathologie sous-jacente.

En pratique, il est difficile de déterminer si le spasme vasculaire cérébral est primaire ou secondaire. Cette pathologie doit être perçue comme potentiellement dangereuse, elle ne peut être guérie, en particulier chez les patients présentant des signes évidents de lésions du système nerveux.

Qui court le risque de tomber malade - causes et facteurs de risque

Raisons

Le spasme primaire des vaisseaux cérébraux (crise cérébrale) est une conséquence de trois causes et maladies:

  1. Prédisposition héréditaire (dans 50 à 60% des cas peut être attribuée à la présence de parents proches).
  2. Dystonie végéto-vasculaire (on l'appelle maintenant souvent dystonie neurocirculatoire).
  3. La longue période après lésion cérébrale traumatique (contusion, commotion cérébrale, hématome intracrânien).

L'angiospasme secondaire dans le cerveau est à l'origine des causes les plus diverses. C'est une conséquence de cette pathologie:

  • athérosclérose des artères cérébrales et carotides;
  • hypertension (pression artérielle élevée);
  • anévrismes et malformations vasculaires intracérébraux;
  • syndrome de l'artère vertébrale (troubles circulatoires de ce vaisseau important pour l'apport sanguin au cerveau);
  • névrose et instabilité psychoémotionnelle;
  • toute tumeur du cerveau, de ses membranes et de l'hypophyse;
  • maladie cardiaque (angine de poitrine, arythmie);
  • forme cérébrale d'angiopathie diabétique;
  • vascularite, lupus systémique, collagénose, survenue d'une lésion de vaisseaux intracrâniens;
  • inflammation du cerveau et de ses membranes (méningite, encéphalite, arachnoïdite);
  • pathologie endocrinienne (activité excessive des glandes surrénales, de la thyroïde, du système hypothalamo-hypophysaire).

Facteurs de risque

Indépendamment des causes du vasospasme cérébral, les facteurs de provocation et de risque sont distingués, car ils doivent être pris en compte lors du choix du traitement:

  • jeune et mature (plus de 87% des patients âgés de 30 à 45 ans);
  • sexe masculin (plus de 75% des hommes malades);
  • émotions et expériences fortes (à la fois positives et négatives);
  • situations stressantes;
  • changements climatiques, changements dans les conditions climatiques météorologiques;
  • activité mentale intense, fatigue du cerveau et des yeux;
  • sommeil intermittent, privation de sommeil constante (par exemple, lorsque vous travaillez la nuit ou dans d'autres circonstances);
  • abus de tabac, alcool, café fort, thé, boissons énergisantes;
  • contact du cuir chevelu avec de l'air froid;
  • préparations médicamenteuses (comprimés, injections) pour le surdosage ou l'intolérance individuelle;
  • intoxication aiguë ou chronique par des produits chimiques, des sels de métaux lourds et d’autres substances toxiques (généralement lorsqu’il existe des risques professionnels importants au travail);
  • déshydratation du corps (diarrhée persistante, vomissements fréquents, apport hydrique insuffisant, transpiration sévère).

Quels sont les symptômes?

Les spasmes des vaisseaux cérébraux peuvent se produire de quatre manières:

  1. Variante cérébrale pure - symptômes de la vasculature cérébrale seulement (60% des cas).
  2. coronarocérébral - combinaison de symptômes de spasmes de l'artère cérébrale et cardiaque (type de trouble fréquent - 25%);
  3. hépatocérébral et pancréatocérébral - symptômes simultanés de coliques hépatiques ou pancréatiques avec cérébral.
  4. type rénal cérébral - colique rénale et angiospasme cérébral.

Un spasme des vaisseaux cérébraux est une attaque soudaine au fond d'un bien-être complet, qui perturbe à un degré différent l'état général. Le tableau présente les symptômes de l'angiospasme cérébral, en fonction de la gravité:

Un remède contre les vertiges et les spasmes des vaisseaux cérébraux

C'est quoi

Le spasme des vaisseaux cérébraux est une contraction de la paroi musculaire, ce qui entraîne une augmentation du tonus et de la pression artérielle.

Normalement, le ton crée une tension, en raison de laquelle les artères et les veines ont le diamètre nécessaire au flux sanguin. Le ton physiologiquement normal permet une circulation sanguine adéquate, protégeant le cerveau contre le manque ou l'excès de sang. Ainsi, une telle réaction protège le cerveau des pertes de charge dans d’autres parties du corps.

Cependant, les maladies des organes internes et les états pathologiques du système nerveux central provoquent une altération du tonus. La paroi musculaire du vaisseau est réduite plus que nécessaire et il existe une hypertonicité des vaisseaux, entraînant une réduction du volume de sang infime. Les cellules nerveuses dans le cerveau souffrent d'un manque d'oxygène et de nutriments. Une ischémie locale se produit et des neurones meurent. Un tableau clinique des symptômes neurologiques déficients et des troubles mentaux apparaît.

Le spasme peut être physiologique et pathologique. La première option survient lorsque l'état fonctionnel du système nerveux central et de tout le corps l'exige, par exemple lorsque l'adrénaline monte dans le sang en état de peur. Le spasme physiologique est normal pour le corps. Au fil du temps, lorsque l'action du stimulus cesse, le ton se stabilise.

Le spasme pathologique ou l'hypertonus est observé dans les maladies vasculaires du cerveau, les maladies des organes internes ou la pathologie des processus métaboliques.

Les causes

Le spasme est une condition fonctionnelle. Il est causé par deux groupes de raisons:

Le premier groupe - facteurs psychologiques:

  1. Réaction aiguë au stress, expériences internes, troubles du sommeil.
  2. Troubles mentaux: trouble d'anxiété généralisée.
  3. Trouble de la personnalité: psychopathie hystérique et émotionnellement labile.

Le deuxième groupe - maladies organiques ou fonctionnelles des organes internes:

  • L'hypertension dans le rôle de la cause fondamentale.
  • Inflammation des parois vasculaires.
  • Maladies systémiques: polyarthrite rhumatoïde, lupus érythémateux disséminé.
  • Pathologies des processus métaboliques: phéochromocytome, diabète sucré, hyperthyroïdie.

Les causes indirectes sont des facteurs qui ne jouent pas le rôle principal du déclenchement de la maladie, mais qui, combinés à d’autres facteurs, augmentent le risque d’hypertonie des vaisseaux sanguins:

  1. surpoids;
  2. tabagisme, alcoolisme;
  3. mode de vie sédentaire;
  4. l'hérédité;
  5. Une personne a plus de 50 ans.

Les symptômes

L'angiospasme des vaisseaux cérébraux se manifeste par des signes non spécifiques et autonomes.

Symptômes cérébraux non spécifiques:

  • Maux de tête, vertiges, somnolence.
  • Fatigue, épuisement rapide.
  • Perturbation du sommeil
  • Distraction de l'attention, perte de mémoire.
  • Le scintillement vole devant ses yeux.
  • Irritabilité, labilité émotionnelle, hypersensibilité à la lumière, au son et aux odeurs.
  1. Transpiration excessive.
  2. Tremblement des membres.
  3. Pâleur de la peau.
  4. Essoufflement.
  5. Sentiment de palpitations.
  6. Selles retardées ou diarrhée.

Un spasme des vaisseaux cérébraux peut entraîner une attaque ischémique transitoire, une affection passagère caractérisée par une perturbation de la circulation sanguine cérébrale et une altération des fonctions neurologiques et mentales. Signes d'un accident ischémique transitoire:

  • sensibilité réduite;
  • réduction de la force musculaire;
  • vision floue, acouphènes, vision double;
  • nausées et vomissements;
  • désorientation, amnésie rétrograde;
  • des vertiges.

Diagnostics

Dans le diagnostic des spasmes, le patient joue le rôle de plainte, d’inspection objective et de méthode d’investigation.

Les patients se plaignent le plus souvent de maux de tête, associés à des troubles du sommeil et à un manque d'appétit. Il y a aussi des plaintes de fatigue, de somnolence et de manque de motivation pour toute activité.

Parmi les données objectives, le médecin peut détecter une hypertension artérielle, une pâleur du visage, des tremblements des mains, une transpiration, une augmentation du rythme cardiaque.

Méthodes de recherche instrumentales:

  1. Imagerie par résonance magnétique en mode angiographie avec contraste. L'IRM peut être utilisée pour évaluer l'intégrité de la paroi vasculaire, la présence d'un anévrisme, la thrombose, l'athérosclérose ou des anomalies congénitales des vaisseaux cérébraux pouvant provoquer un spasme des artères.
  2. Échographie duplex. Identifie la même pathologie, mais à l'aide d'une échographie.

Traitement

Le spasme peut être traité de manière conservatrice, en utilisant des comprimés pour le spasme des vaisseaux cérébraux et chirurgicalement.

L'intervention chirurgicale est le stenting des vaisseaux sanguins. Un stent est inséré dans la lumière de l'artère - une forme cylindrique en métal ou en plastique qui élargit le diamètre du vaisseau et favorise la circulation sanguine. La version moderne est constituée de murs auto-expansibles qui se déploient après avoir été introduits dans le sang.

Des médicaments

Les principaux médicaments contre les spasmes cérébraux - les antispasmodiques - permettent de réduire le tonus de la couche de muscles lisses du vaisseau. Les antispasmodiques éliminent partiellement ou complètement les spasmes, normalisant le tonus artériel.

Les médicaments qui soulagent les spasmes des vaisseaux sanguins, en fonction du mécanisme d'action, sont divisés en deux groupes

  • Antispasmodiques neurotropes. Ils agissent directement sur la transmission des impulsions bioélectriques. Les antispasmodiques neurotropes agissent de manière systémique sur la plupart des organes. Représentants: scopolamine, platifiline, atropine.
  • Antispasmodiques myotropes. Ils agissent directement sur le ton du muscle lisse vasculaire. Supprimez les spasmes des vaisseaux cérébraux par ces moyens: drotavérine, papavérine.

Les antispasmodiques n'existent pas uniquement sous forme de tablette. Les injections sont une alternative aux pilules. Représentant - spazmalgon. Il est administré par voie intraveineuse, mais son utilisation est contre-indiquée sans l'avis du médecin traitant.

L'utilisation d'antispasmodiques chez les enfants présente des nuances. Il n'est pas recommandé d'administrer de la drotavérine aux enfants jusqu'à deux ans. Cependant, certains fabricants de médicaments indiquent que le médicament peut être prescrit aux enfants de moins de 6 ans. Pour les enfants de moins d'un an, un médicament contre le vasospasme est prescrit uniquement avec l'autorisation d'un médecin.

Traitement folklorique

Supprimez le spasme des vaisseaux cérébraux en utilisant des remèdes traditionnels tels que:

  1. Bouillon hanches, Hypericum ou ortie. Chaque plante doit être consommée à raison de 20 g et placée dans 200 ml d’eau bouillie. Le liquide doit être perfusé pendant deux heures, puis filtré. Le bouillon doit être bu quotidiennement pendant quelques cuillères à soupe à la fois.
  2. Au miel Vous devez prendre 500 ml de miel et le mélanger avec la pulpe de 5 citrons. Ensuite, hachez 5 têtes d'ail et ajoutez-les au miel et au citron. Le remède doit être perfusé pendant une semaine, après quoi prendre une cuillère à soupe quotidiennement.
  3. Il faut prendre 60 g de thym et le placer dans un litre d’eau bouillie. Le liquide doit être infusé pendant une heure et filtré. Le bouillon doit être bu quotidiennement à raison de 100 ml à la fois.

Comprimés pour le spasme des vaisseaux cérébraux - une revue des meilleurs médicaments avec instructions, indications et prix

Par spasme des vaisseaux cérébraux, on entend trouble à court terme de la circulation cérébrale. La maladie se manifeste soudainement, réduisant ainsi la couche musculaire de la paroi vasculaire, ce qui réduit leur clairance et l'intensité du flux sanguin. Un tel état menace de maux de tête et d'une possible perte partielle d'efficacité du cerveau.

Informations générales sur le vasospasme

En règle générale, les spasmes des vaisseaux cérébraux n'affectent que les petites artérioles, les capillaires et les branches terminales des artères cérébrales à l'intérieur du tissu cérébral. Rarement les veines de spasme et les grandes artères. Avec une maladie en développement, les changements affectent plusieurs zones d’un ou des deux hémisphères, le plus souvent ce sont les lobes occipitaux et temporaux frontaux. Lors de spasmes, la lumière interne et le diamètre global du vaisseau sont réduits en raison d'une forte contraction des fibres musculaires. L'attaque peut survenir subitement ou se développer à long terme (jusqu'à plusieurs heures).

Les conséquences de la pathologie sont considérées comme une diminution de la vitesse et de l'intensité du flux sanguin, une diminution de la quantité de sang en circulation riche en oxygène, entraînant une perturbation des cellules nerveuses. En conséquence, il peut y avoir une perte partielle de performance du cerveau ou même un accident vasculaire cérébral. Ce dernier se développe dans le contexte d'autres pathologies cérébrales, telles que l'athérosclérose, l'inflammation. Si les crises se développent constamment, il est nécessaire de consulter un médecin pour le traitement.

En fonction de la nature de la lésion vasculaire, le processus de spasme est divisé en formes:

  1. Le spasme primaire est la seule et unique pathologie. Il comprend une violation de la régulation automatique du tonus vasculaire intracérébral. Le corps ne peut pas maintenir l'activité contractile normale de la paroi artérielle, cela se fait automatiquement par le système nerveux autonome autorégulateur. Cette condition est appelée crise vasculaire cérébrale (cérébrale). Causes: prédisposition héréditaire, dystonie vasculaire, période après une lésion cérébrale traumatique.
  2. Secondaire - conséquence d'autres maladies intracrâniennes du lit artériel ou du tissu nerveux. Le mécanisme de violation est associé à la défaillance du système végétatif et à son irritation. La pathologie est causée par l'athérosclérose, l'hypertension, les anévrismes, les malformations, le syndrome de l'artère vertébrale, la névrose, les tumeurs cérébrales, l'instabilité psycho-émotionnelle. Les patients à risque sont des patients souffrant d'arythmie, d'angine de poitrine, d'angiopathie diabétique, de vascularite, de collagénose, de lupus érythémateux disséminé, de méningite, d'arachnoïdite, d'encéphalite et de pathologies endocriniennes.

Il existe des facteurs provoquant un spasme des vaisseaux cérébraux. Ceux-ci comprennent:

  • un certain âge (30-45 ans);
  • sexe masculin;
  • émotions fortes, expériences (pas nécessairement négatives);
  • le stress;
  • changements de temps, climat;
  • activité mentale intense, surmenage;
  • manque de sommeil, sommeil intermittent;
  • abus de tabac, café fort, thé, alcool, boissons énergisantes;
  • contact constant du cuir chevelu avec l'air froid;
  • surdose de drogue;
  • intoxication aiguë par des produits chimiques, des toxines, des sels de métaux lourds;
  • déshydratation.

Les spasmes des vaisseaux cérébraux peuvent être cérébraux (seuls les vaisseaux cérébraux sont affectés), coronaires cérébraux (artères cérébrale et cardiaque), hépatocérébraux (coliques cérébrales et hépatiques), pancréatocérébraux (cerveaux et pancréas), rénaux cérébraux (colites rénales). Selon le stade de développement de la maladie, ses symptômes sont distingués:

  1. Stade angiodistonique: douleur à l’arrière de la tête, aux tempes, vertiges, faiblesse, engourdissement des extrémités, perte de conscience, bouffées de chaleur du visage, brouillard devant les yeux, incapacité à contrôler les pensées, pâleur, mains froides, insomnie, vomissements
  2. Angio-œdème: troubles de la vision, faiblesse, trouble de la coordination des mouvements, confusion de la parole.
  3. Cérébro-nécrotique: poches du visage, œdème des paupières, manque de parole (retours après 5 à 6 heures), faiblesse.

Traitement médicamenteux du spasme vasculaire cérébral

Pour supprimer l'attaque, vous devez vous laver à l'eau froide ou faire un bain de pieds (10 minutes), vous assurer que l'air libre circule librement, vous calmer et vous allonger. Les médecins recommandent de boire du thé chaud, de masser des points douloureux, de prendre des analgésiques (Ketans), des antispasmodiques (No-spa), de l’aspirine, du Validol ou du Corvalol. Au cours du traitement, vous pouvez utiliser d'autres pilules provenant d'un vasospasme cérébral pour rétablir la circulation sanguine. Ceux-ci incluent Eufillin, Kavinton, Dibazol, Piracetam, Actovegin.

Pour prévenir une attaque, il est nécessaire d'éliminer les facteurs provocants, de garantir un sommeil sain, l'exercice et d'abandonner les mauvaises habitudes. Ne soyez pas trop souvent et trop longtemps pour charger le cerveau, il est préférable de passer plus de temps à l'air frais. Les patients prédisposés aux crampes sont utiles pour exclure du régime alimentaire du café, les aliments grossiers.

Spasme des vaisseaux cérébraux: symptômes, traitement, pilules

Dans cet article, vous apprendrez quelles pilules soulagent le spasme des vaisseaux cérébraux. Nous allons aborder un sujet très grave et important, parlons de ce qui cause un mal de tête, découvrons les causes et les symptômes principaux de cette maladie. Vous apprendrez à prendre des pilules pour soulager les spasmes des vaisseaux cérébraux afin de vous débarrasser de la douleur. Le soulagement tant attendu est bientôt arrivé.

Une des sensations les plus douloureuses et douloureuses associées à la douleur à la tête. Il y a même un terme spécial que cela signifie - céphalgie. Le mal de tête est un symptôme de diverses maladies et états pathologiques.

Les spasmes des vaisseaux cérébraux sont la cause la plus fréquente de douleur. Avec la bonne approche en matière de choix des médicaments, ils sont traités avec succès par des pilules.

Mécanismes de maux de tête

Un fait intéressant est que les cellules du cerveau elles-mêmes ne possèdent pas de nociceceptors.

Notsitsoretseptory sont des cellules réceptrices spécifiques qui ne perçoivent que la douleur.

La douleur à la tête provient de plusieurs zones sensibles à la douleur:

  • le crâne - le périoste est très sensible aux stimuli externes et réagit rapidement en provoquant une douleur;
  • les muscles sont riches en terminaisons nerveuses;
  • nerfs - fibres nerveuses qui transmettent un signal du système nerveux central à d'autres organes, font partie du système nerveux périphérique et ressentent la douleur;
  • tissu sous-cutané: tissu adipeux, plaque cutanée et tissu conjonctif;
  • sinus nasaux - dans le crâne, il y a trois sinus résonateurs jumelés et un sinus résonateur non apparié, sur la muqueuse desquels se trouvent des cellules sensibles;
  • vaisseaux - dans les parois des artères et des veines de calibre différent, mais plus souvent dans les petites artères des veines et des capillaires, des récepteurs spécifiques sont contenus, ces récepteurs réagissent aux sensations de douleur précisément à un rétrécissement ou à un spasme.

Causes de maux de tête

Le mal de tête est un symptôme si fréquent et spécial qu'il a été pris dans une maladie distincte. Et même crypté dans la classification internationale des maladies.

De plus, en 1988, le premier classement international des maux de tête au monde a été créé. Cette classification présente une gradation claire et réfléchie des maux de tête pour faciliter la recherche diagnostique.

Des raisons très différentes peuvent entraîner des douleurs à la tête. Par conséquent, il a été décidé de les diviser en primaire et secondaire.

Céphalées primaires

Le mal de tête de la tension peut également être ressenti comme une pulsation, mais en même temps une raideur est ressentie dans les muscles du cou et du cou.

La névralgie du trijumeau, en tant que type particulier, se distingue par le fait que le patient ressent des douleurs faciales par tiraillement.

Les céphalées en grappes sont représentées par des accès individuels graves.

Céphalées secondaires

Par exemple, la douleur, accompagnée de nausées, de paralysie des membres supérieurs ou inférieurs, de troubles de la parole et de la vision, est la conséquence d'une occlusion vasculaire avec thrombus ou embole, ou d'un accident ischémique transitoire.

Un autre exemple est le mal de tête d'une maladie infectieuse causée par un virus ou une bactérie qui endommage la pie-mère, il s'agit d'une méningite.

Mais la cause vasculaire de la douleur et de l’inconfort de la tête vient toujours au premier plan. La pie-mère, ou aussi appelée membrane arachnoïdienne, est imprégnée de millions de petites et moyennes artères et veines.

La circulation sanguine dans la tête doit être puissante et continue, car le cerveau est responsable du travail de tous les autres organes. C'est pourquoi les spasmes des vaisseaux cérébraux provoquent une douleur et une anxiété aussi fortes chez le patient.

Causes de vasospasme cérébral

  1. La structure des vaisseaux est un facteur héréditaire. La structure de la paroi vasculaire peut être différente selon les indicateurs et varier dans le nombre de composants tissulaires. Il est entendu que le rapport entre les fibres musculaires et le tissu conjonctif est différent pour tous. Pour ceux avec une couche de muscle lisse est plus prononcée, et qui est plus sujette au spasme vasculaire. Les médecins comprennent des maladies telles que la migraine, la dystonie vasculaire, une augmentation de la météorologie et d'autres conditions.
  2. La maladie vasculaire est une maladie des structures anatomiques elles-mêmes. Par exemple, une maladie vasculaire auto-immune est une artérite artériole, lorsque le corps lui-même produit des anticorps protecteurs contre les parois des vaisseaux sanguins. Ou artérite héréditaire.
  3. Les dépôts sur les parois des vaisseaux sanguins des masses athéromateuses - l'athérosclérose ont tué plus de personnes que toutes les guerres prises ensemble. La perturbation du métabolisme lipidique avec le dépôt de substances spécifiques sur la surface interne irrite mécaniquement l'endothélium ou la paroi interne des artères et provoque par réflexe un spasme. Ce mécanisme devrait protéger le corps des pertes de sang éventuelles, mais ne contribuerait qu’à l’isolation du cerveau.
  4. Le tabagisme, l’alcool, la toxicomanie - des substances absolument nocives issues du tabac, des produits de décomposition de l’alcool éthylique et des stupéfiants, détruisent tout le corps et les vaisseaux sanguins, entraînant notamment un rétrécissement long et involontaire.
  5. Manque d'oxygène - Si une personne reste toute la journée dans une pièce encombrée ou dans une pièce dans laquelle des appareils de chauffage absorbant l'oxygène fonctionnent en permanence, des douleurs à la tête se feront sentir au fil du temps.
  6. Stress mental - le travail mental équivaut au travail physique selon certains critères et, autant que le travail physique super-puissant affecte négativement le travail du corps, et les surcharges psycho-émotionnelles régulières provoquent des douleurs et des vasospasmes.
  7. Ostéochondrose et anomalies vasculaires - le sang à la tête provient des artères carotides externes et internes, qui sont à leur tour des branches de l'aorte. Ces vaisseaux montent dans le crâne et traversent les formations osseuses de la colonne vertébrale et du crâne lui-même, tandis que les vaisseaux se plient et se réfractent. En conséquence, si le système osseux est brisé, les vaisseaux peuvent être compressés. Le sang, riche en oxygène vient moins, d'où les maux de tête.

Symptômes de vasospasme cérébral

Traitement avec des pilules spasme des vaisseaux cérébraux

Euphylline

L'ingrédient actif du médicament est la théophylline, antispasmodique et vasodilatateur. Réduit le tonus des vaisseaux sanguins, en particulier des formations vasculaires du cerveau, de la peau et des reins.

Euphyllinum réduit le gonflement du cerveau, réduit la pression intracrânienne. En outre, un effet bénéfique sur la fonction respiratoire contribue à augmenter la saturation du sang en oxygène.

Contre-indications - sensibilité aux composants du médicament. Insuffisance cardiaque aiguë, ischémie cardiaque, infarctus aigu du myocarde, tachycardie paroxystique, arythmies. Ulcère gastro-intestinal, stade aigu.

Fonctionnalités - soyez prudent lorsque vous partagez de grandes quantités d'aliments et de boissons contenant de la caféine. Affecte la vitesse de la réaction, ne contrôlez donc pas les mécanismes dangereux et la voiture.

Effets indésirables - vertiges, anxiété, irritabilité, palpitations, tachycardie, nausée, reflux gastro-oesophagien, brûlures d'estomac.

Spazmalgon

Antispasmodique avec analgésique. Ingrédient actif pitofenon. Effets anti-inflammatoires et antipyrétiques peu prononcés.

Spasmalgon réduit le tonus des muscles lisses et soulage le vasospasme.

Contre-indications - Atonie de la vésicule biliaire ou de la vessie, anémie de n'importe quelle étiologie, glaucome. Asthme bronchique, grossesse et allaitement. troubles fonctionnels graves du foie et des reins.

Caractéristiques - à utiliser avec prudence chez les personnes qui ont constamment tendance à présenter une hypotension artérielle, une hyperthyroïdie et des troubles du rythme cardiaque.

Effets indésirables - urticaire, éruption cutanée ou démangeaisons cutanées, inconfort, bouche sèche, constipation, tachycardie, troubles du rythme cardiaque, vision brouillée, vertiges.

Papaverine

La papavérine, de par sa nature, est un alcaloïde que l'on trouve dans l'opium, elle agit exclusivement sur les muscles lisses des organes creux et des vaisseaux, y compris.

La papavérine réduit le tonus et la contractilité des fibres musculaires, ce qui se traduit par une action vasodilatatrice et antispasmodique.

Il soulage les spasmes des muscles lisses dans les organes du tractus gastro-intestinal, les uretères, ainsi que les spasmes des artères cérébrales et des vaisseaux périphériques.

Contre-indications - tendance à l'hypotension artérielle, au glaucome, à l'insuffisance hépatique et rénale, chez les personnes âgées de plus de 75 ans.

Caractéristiques - le médicament est pris avec prudence chez les personnes atteintes de lésions cérébrales traumatiques, de maladies rénales et hépatiques chroniques, de patients présentant une tachycardie supraventriculaire et une insuffisance cardiaque grave, une insuffisance surrénalienne et une fonction thyroïdienne.

Effets indésirables - somnolence, transpiration excessive, vertiges. Déficience visuelle, nausée, constipation, bouche sèche. Arythmies du coeur.

La cinnarizine

Il bloque les canaux calciques microscopiques, réduisant ainsi la contraction du muscle lisse vasculaire.

La cinnarizine augmente l'élasticité des vaisseaux sanguins, agit sur les globules rouges et réduit la viscosité du sang.

Réduit l'effet du système autonome, ce qui réduit les attaques de nystagmus des vertiges et autres troubles du système autonome.

Contre-indications - grossesse et allaitement.

Caractéristiques - provoque une irritation de la muqueuse gastrique. Provoque une somnolence, en particulier en cas d'usage simultané d'alcool. Prenez soigneusement en cas de maladies chroniques du foie et des reins.

Effets indésirables - réactions allergiques possibles, tremblements des mains, bouche sèche, sensation de malaise à l'estomac, vomissements ou nausées, transpiration excessive, fatigue accrue.

Bendazole

Il a un effet immunostimulant, vasodilatateur et adaptogène. Il agit directement sur les vaisseaux sanguins, relâchant les fibres musculaires. La stimulation de l'immunité est associée à la régulation des réactions biochimiques dans les cellules immunocompétentes, abaisse la pression artérielle pendant une courte période (2 heures).

Bendazol provoque la dilatation des vaisseaux cérébraux, est un moyen de prévention de l'hypoxie.

Le médicament fait partie des antihypertenseurs tels que Andipal.

Les contre-indications sont les maladies chroniques du foie et des reins.

Caractéristiques - soigneusement appliqué dans l'hypotension chronique et l'âge sénile.

Effets indésirables - des réactions allergiques sont probables.

Préparations pour améliorer la circulation cérébrale

Ces médicaments visent à améliorer la circulation sanguine cérébrale et de tels comprimés sont utilisés pour soulager les spasmes des vaisseaux cérébraux.

Piracetam

Il améliore la microcirculation sanguine directement dans le cerveau, sans dilatation des vaisseaux sanguins, mais en influençant la fluidité du sang.

Piracetam réduit la formation de caillots sanguins, restaure les globules rouges, augmentant ainsi la quantité d'oxygène.

En conséquence de la prise de la drogue améliore la mémoire, la fonction cognitive, la capacité d'apprendre.

Contre-indications - hypersensibilité aux composants du piracétam. Hémorragie cérébrale, chorée de la maladie de Huntington. Insuffisance rénale et hépatique.

Caractéristiques - patients présentant une coagulation sanguine altérée et un dysfonctionnement hépatique grave, il est souhaitable de s'abstenir de prendre. Méfiez-vous des personnes qui ont déjà eu un accident vasculaire cérébral.

Ne prenez pas Piracetam avec des médicaments anticoagulants et des médicaments destinés à prévenir la formation de thrombus, même en association avec de l'acide acétylsalicylique. Ne prenez pas Piracetam à la veille de chirurgies ou d'autres manipulations associées à une perte de sang.

Effets indésirables - insomnie, ataxie, déséquilibre possible, tremblements des mains. Augmentation de la nervosité, dépression, confusion. Augmentation de la réaction allergique aux composants du médicament. Nausée, vomissements, diarrhée. Trouble de la coagulation sanguine, saignements.

Nootropil

Il appartient aux médicaments psychostimulants et nootropes, il contient du piracétam et de l’acide gamma-aminobutyrique.

Nootropil a un effet puissant sur les cellules cérébrales, les protégeant de l'hypoxie ou d'un métabolisme altéré de l'oxygène.

Contre-indications - sensibilité allergique au Piracetam ou à d’autres composants du médicament. Perturbation aiguë du foie et des reins.

Caractéristiques - avec prudence à appliquer aux personnes atteintes de troubles de la coagulation. Si le médicament est utilisé par des personnes âgées, une surveillance régulière de la fonction rénale est nécessaire.

Réaction indésirable - troubles hémorragiques, saignements, nervosité, parfois épisodes de dépression, somnolence, maux de tête, insomnie, douleurs épigastriques, nausées et vomissements.

Actovegin

Améliore la microcirculation dans les cellules du cerveau. Active une augmentation de l'absorption d'oxygène par les cellules, ainsi que des nutriments et du glucose.

Actovegin a un effet bénéfique sur la microcirculation sanguine, en particulier dans les cas de crise cardiaque ou d'hémorragie cérébrale.

Contre-indications - hypersensibilité au médicament.

Caractéristiques - Le médicament étant composé de composants du sang de veau, il doit être utilisé avec prudence chez les patients prédisposés aux réactions allergiques.

Effets indésirables - réaction allergique anaphylactique sous forme d'éruptions cutanées, œdème étendu. Dyspepsie, douleur autour du coeur, essoufflement, mal de tête, faiblesse, perte de conscience.

Préparations pour renforcer les vaisseaux sanguins

Ces médicaments sont pris pour améliorer et renforcer les parois des vaisseaux sanguins.

Cavinton

Le médicament contient une substance, la vinpocétine, qui possède un mécanisme d’action complexe: elle améliore le métabolisme, oxygène le cerveau et contribue également à l’éclaircissement du sang.

Cavinton réduit les effets toxiques des substances nocives et augmente la résistance des cellules cérébrales à une faible teneur en oxygène. Le médicament renforce les parois vasculaires et affecte la forme et la taille des globules rouges.

Contre-indications - une période aiguë d'hémorragie cérébrale et de maladie coronarienne grave. Arythmies du coeur. Grossesse et allaitement. Hypersensibilité au médicament. Enfants et adolescents jusqu'à 18 ans.

Caractéristiques - avec syndrome du QT allongé (il s'agit d'une violation de l'activité cardiaque, le syndrome est placé sur la base d'un ECG), ne s'applique qu'après un examen approfondi et une consultation avec les spécialistes concernés.

Le médicament contient du sorbitol. Par conséquent, il est utilisé avec prudence chez les patients atteints de diabète sucré. La présence de fructose remet en question la possibilité de recevoir des patients présentant un déficit en enzymes qui fractionnent le fructose.

Effets indésirables - le médicament n’a pas d’effets secondaires prononcés, en particulier s’il est utilisé en injection intraveineuse.

Dans de rares cas, une anémie, une euphorie, une sensation de chaleur dans la poitrine peuvent être observées. Il peut également y avoir une diminution de la pression artérielle. Démangeaisons, réactions cutanées.

Askorutin

Le médicament contient de la rutine ou de la vitamine P et de la vitamine C. Il s'agit d'une combinaison de vitamines, qui réduit bien la fragilité et la perméabilité ainsi que les vaisseaux sanguins, en particulier les capillaires.

Le médicament empêche le dépôt de plaquettes sur la surface interne et empêche la formation du caillot. Réduit l'inflammation dans les vaisseaux et la sensibilité des parois aux dommages.

Contre-indications - coagulation sanguine accrue et tendance à l'apparition de caillots sanguins. Diabète sucré, goutte et lithiase urinaire, notamment avec formation de calculs urinaires, hypokaliémie et hypercalcémie.

Caractéristiques - Ne buvez pas de médicament contenant des jus de fruits ou de légumes frais, ou une boisson alcaline, cela réduirait l'absorption de la vitamine C par l'estomac. Faites preuve de prudence chez les patients présentant une exacerbation de gastrite et un ulcère gastro-intestinal. Peut altérer les numérations sanguines de laboratoire.

Effets indésirables - fatigue, irritabilité. Risque accru de calculs rénaux. Thrombocytose, anémie, détérioration du trophisme tissulaire, irritation de la membrane muqueuse de l'appareil digestif, vomissements, rougeurs de peau.

Detralex

Le médicament contient des micronutriments minéraux flavonoïdes. C'est un médicament stabilisateur capillaire.

Detralex améliore le tonus des veines, réduit la perméabilité des capillaires en augmentant leur résistance aux dommages. Il améliore également le mouvement de la lymphe en éliminant l'œdème tissulaire et améliore la microcirculation.

Contre-indications - une allergie aux composants du médicament ou aux excipients.

Les effets indésirables incluent diarrhée, nausées et vomissements, absorption réduite et digestion. Peut-être des vertiges, une faiblesse générale et un malaise.

Gingium

Ce médicament est utilisé pour prévenir les spasmes vasculaires cérébraux.

L'ingrédient actif principal est un extrait normalisé d'origine végétale de feuilles de Ginkgo Biloba. C'est une plante qui pousse en Chine et qui est considérée comme un arbre fossile vivant. En médecine orientale, la plante est très populaire en raison de ses propriétés curatives spéciales.

L'extrait de ginkgo biloba est souvent utilisé dans les compléments alimentaires et dans les préparations visant à améliorer la circulation cérébrale.

Cependant, il n’existe aucune preuve médicale de l’efficacité du médicament et, dans certains cas, une utilisation prolongée de médicaments à base de Ginkgo a provoqué une hémorragie cérébrale.

Contre-indications - grossesse. Hypersensibilité au médicament.

Caractéristiques - avec une tendance à saigner, consultez également un médecin. Ne pas appliquer 3-4 jours avant la chirurgie ou la visite chez le dentiste.

Une réaction indésirable est possible saignements du nez, de la muqueuse gastrique, des yeux. Hypersensibilité et œdème. Maux de tête possibles, évanouissements. Diarrhée, douleur abdominale.

Les spasmes des vaisseaux cérébraux provoquent des douleurs, des vertiges et d'autres désagréments chez une personne. Dans certains cas, ce phénomène agit comme une maladie indépendante, dans d’autres, il est le symptôme de pathologies plus redoutables. Pour le traitement symptomatique, de nombreux médicaments agissent à différents stades de la pathogenèse.

Les comprimés destinés à éliminer les spasmes cérébraux peuvent aider au traitement des maladies et améliorer considérablement le bien-être.

Comprimés et médicaments traditionnels pour le traitement des spasmes vasculaires cérébraux

Un spasme, ou contraction convulsive des vaisseaux sanguins du cerveau, est une grave déviation de la norme, qui consiste en un rétrécissement marqué de l'espace artériel par l'activité contractile des muscles lisses vasculaires. Les conséquences de ce phénomène sont décevantes: accident vasculaire cérébral, ischémie et autres maladies du système cardiovasculaire.

La contraction convulsive des formations tubulaires du cerveau survient pour certaines raisons et se caractérise par un certain nombre de symptômes. Cependant, détecter une telle maladie n’est possible qu’à l’aide de méthodes de diagnostic. Après les examens nécessaires, le médecin prescrit un traitement adéquat.

Traitement de la toxicomanie

Pour détendre les muscles lisses des formations tubulaires sont utilisés des médicaments à effets complexes:

  • analgésiques;
  • antispasmodiques;
  • médicaments pour la prévention des troubles de la circulation cérébrale;
  • moyens d'augmenter le tonus des vaisseaux sanguins;
  • les sédatifs.

Les comprimés contenant du paracétamol et du dipyrone résistent efficacement aux sensations douloureuses au niveau de la tête.

Il faut se rappeler que les médicaments ont un effet temporaire. En règle générale, ces médicaments ne guérissent pas la maladie, mais atténuent seulement les symptômes.

Le groupe des antispasmodiques comprend:

Ces médicaments sont dérivés de l'atropine et se caractérisent par un effet prononcé sur les parois musculaires des vaisseaux sanguins, éliminant ainsi la contraction convulsive.

Le médicament “Andipal”, qui procure un effet anesthésique et antispasmodique, contient des composants tels que l'analgine, le dibazol et la papavérine.

L'expansion de l'espace dans les vaisseaux sanguins est facilitée par des moyens tels que Atromidin, Eufillin, Mevacor et Atomax.

Un long traitement consiste à prendre des médicaments pour renforcer les parois artérielles et restaurer le tonus: "vinpocétine", "acide nicotinique", "Cavinton".

Dans la dystonie végétative aiguë, il est recommandé de prendre des dérivés de nicotinamide. Ces médicaments sont disponibles sous forme de comprimés et de solution injectable. Les médicaments élargissent l'espace dans les petits capillaires, ce qui favorise le mouvement du sang vers les cellules et soulage les spasmes des vaisseaux cérébraux. L'acide nicotinique autonome ne peut pas agir, mais en combinaison avec d'autres médicaments, il facilite efficacement l'évolution de la maladie.

Les dérivés de composés organiques azotés, principalement d'origine naturelle, comme l'herbe de Vinca, ont un effet positif sur la circulation sanguine.

Après être entré dans le sang, ce médicament commence à agir comme un antispasmodique naturel: il soulage les spasmes de la dystonie vasculaire et élimine leurs conséquences. En outre, la pervenche améliore le métabolisme dans les tissus nerveux, prévient les caillots sanguins et normalise également la circulation cérébrale.

Ce groupe de médicaments comprend:

Les bloqueurs des canaux calciques, par exemple Diltiazem, Isoptin et Kordafen, aident à rétablir la contraction rythmique et la relaxation des vaisseaux cérébraux. Ces médicaments élargissent l'espace dans les artères, tandis que les veines restent intactes.

Grâce à leurs effets, la circulation sanguine dans le cerveau s'améliore et les cellules nerveuses sont saturées en oxygène. De tels médicaments sont largement utilisés en médecine. Aujourd'hui, la troisième génération de ces médicaments est en phase de développement.

En outre, ces médicaments sont également utilisés dans le traitement de l'hypertension.

Groupes bloqueurs des canaux calciques:

Tous ces médicaments sont pris sur rendez-vous d'un spécialiste en raison de leurs effets néfastes sur le corps. Pour le traitement de la contraction vasculaire convulsive du cerveau et du cou, les médicaments du deuxième groupe sont utilisés. Ils se caractérisent par une efficacité et une sécurité élevées et une utilisation à long terme.

Selon des études scientifiques et les recommandations de neurologues réputés, le moyen le plus efficace de supprimer les spasmes des vaisseaux cérébraux est la «nimodipine».

Motherwort Forte, Novo-Passit, Corvalol et Valérian ont un effet calmant. Ces préparations à base de plantes sont facilement tolérées par les patients et ne créent pas de dépendance.

Si le médicament n’est pas assez efficace, le neurologue vous prescrit un médicament synthétique d’une action plus puissante.

«Nootropil», «Glycine Forte», «Piracetam» ou «Cortexin» sont prescrits pour éliminer les effets de la dystonie végétative-vasculaire et activer les cellules cérébrales. La durée du cours est de 2-3 mois.

Les médicaments qui incluent le ginkgo biloba se caractérisent par un effet combiné sur le débit sanguin cérébral. Les préparations soulagent les spasmes des vaisseaux de l'organe central du système nerveux et de la région cervicale, fluidifient le sang, normalisent sa circulation, renforcent les parois des artères et des veines. En outre, ils inhibent l'oxydation des composés organiques, augmentent l'efficacité du cerveau et soulagent le gonflement.

Ce groupe comprend les médicaments suivants:

Sur recommandation du médecin, des médicaments tels que la warfarine, le sincoumar, le brillint et le praxax sont prescrits pour prévenir la thrombose, ainsi que des médicaments réduisant le risque d'infarctus du myocarde (acide acétylsalicylique).

Avec l'athérosclérose dans le traitement combiné de la dystonie vasculaire, il est obligatoire de prendre des médicaments hypocholestérolémiants tels que l'atorvastatine, la rosuvastatine, la simvastatine et la lovastatine.

Méthodes folkloriques

Les moyens de médecine douce visant à soulager les spasmes vasculaires ne seront efficaces qu’au stade initial de la maladie. Les préparations à base de plantes atténuent les symptômes désagréables, améliorant ainsi le bien-être général.

Parmi les remèdes populaires pour se débarrasser de la maladie, notez ce qui suit:

  1. Aronia Un apport quotidien de 10 à 20 baies sèches de la plante aide à stabiliser la pression artérielle et à prévenir le développement de maladies.
  2. Collection 13. Il est utilisé sous forme de thé infusé dès l'apparition de sensations douloureuses et un autre jour après la disparition des symptômes.
  3. Compresse Plantain mélangé avec des racines de pissenlit déchiquetées et hypericum. Ce produit est conservé au réfrigérateur. La composition finie est appliquée sous la forme d'une compresse froide. Il soulage efficacement et sans conséquences la douleur chez les enfants.
  4. Massages Vous devez tenir vos doigts en douceur du nez au lobe frontal et aux tempes, puis au menton. De telles manipulations soulagent rapidement les spasmes, même sans usage de drogues.

De l'alimentation est nécessaire pour exclure:

  • viande fumée;
  • graisses animales;
  • restauration rapide;
  • mayonnaise, ketchup;
  • divers bonbons, surtout avec de la crème.

En outre, il est recommandé d'abandonner l'utilisation du thé noir et du café, ainsi que de minimiser l'utilisation de sel et d'épices.

Le régime devrait inclure:

  • poisson maigre;
  • les céréales;
  • fruits et légumes;
  • chou marin;
  • jus de fruits frais;
  • l'huile d'olive;
  • les verts;
  • fruits secs;
  • kéfir faible en gras;
  • thé vert au miel.

Il faut abandonner la consommation de sucre. Sweet peut être remplacé par des baies: cassis, rowan noir, fraises et canneberges. Ces dons de la nature ont un effet positif sur les systèmes circulatoire et cardiovasculaire.

N'oubliez pas de consommer beaucoup d'eau pure. Il aide à nettoyer le corps des substances nocives et à éliminer les médicaments.

Signes et traitement des spasmes vasculaires cérébraux

Un rythme de vie intense, des situations de stress fréquentes, le tabagisme et l'alcoolisme sont les causes les plus courantes de vasospasme cérébral. Auparavant, une telle pathologie était le plus souvent diagnostiquée chez les hommes âgés, et aujourd'hui, les personnes de tout sexe et de tout âge peuvent en être atteintes. Cette condition est associée à une diminution de l'apport sanguin au cerveau et peut entraîner un accident vasculaire cérébral. Par conséquent, il est important non seulement de savoir comment cela se manifeste, mais également de savoir comment éliminer le spasme des vaisseaux cérébraux?

Pourquoi un spasme des vaisseaux sanguins?

Pour le fonctionnement normal du cerveau, il a besoin de nourriture, fournie par une circulation sanguine continue. Pour ce faire, il existe de nombreux capillaires dans le tissu cérébral. En raison de facteurs négatifs affectant le corps, le flux sanguin peut être perturbé en raison de la contraction prolongée des tissus ou des spasmes des parois vasculaires.

Un spasme des vaisseaux sanguins ou, comme on l'appelle aussi, un angiospasme est un rétrécissement temporaire de sa lumière, qui a un caractère transitoire. La cause de cette affection est une contraction réflexe du tissu musculaire de la paroi vasculaire. Les capillaires ou les petites artères sont sensibles à l'angiospasme. En conséquence, le flux sanguin est limité ou complètement arrêté. La privation d'oxygène des cellules cérébrales entraîne diverses perturbations dans le fonctionnement du système nerveux humain.

Un trouble plus lourd est considéré comme un vasospasme. Cette condition est une nature pathologique constante. Contrairement à l'angiospasme, avec vasospasme, les symptômes apparaissent progressivement et ne peuvent pas disparaître d'eux-mêmes. En raison de spasmes incessants, il y a une pénurie de sang dans les structures cérébrales. Les symptômes de vasospasme cérébral dans ce cas sont observés pendant plusieurs jours. La douleur résulte de la rupture de l'anévrisme.

Les causes de cette affection sont nombreuses mais consistent le plus souvent en:

  • Surmenage Un travail long et monotone, qui nécessite une concentration accrue, conduit souvent à des spasmes.
  • Stress, fatigue physique ou psychologique.
  • Manque d'oxygène. Si vous restez longtemps dans une pièce mal ventilée, une violation de la circulation sanguine dans les tissus cérébraux peut survenir.
  • Dystonie végétative. L'angiospasme peut également être un signe de cette maladie.
  • Le tabagisme Même des doses minimales de nicotine entraînent un spasme cérébral à court terme. Si le nombre de cigarettes fumées au cours de la journée dépasse 10, le risque de développer un spasme de longue durée augmente.
  • Consommation fréquente d'alcool et de drogues.
  • Utilisation excessive de boissons contenant de la caféine.
  • Ostéochondrose. Cette maladie se caractérise par un changement d'épaisseur du cartilage des vertèbres cervicales. Cela peut entraîner un pincement des vaisseaux sanguins et, par conséquent, une carence en oxygène et en nutriments entrant dans le cerveau.
  • La présence de tumeurs et d'autres tumeurs dans le cerveau.
  • Blessures à la tête
  • Maladies neurogènes, parmi lesquelles diverses névroses.
  • Maladie rénale.
  • La présence d'un excès de poids.
  • Maladies de la glande thyroïde.
  • Le diabète.
  • Prédisposition génétique.
  • La vieillesse Au fil du temps, l’élasticité des parois vasculaires diminue, de sorte que lors de la compression, elles ne peuvent plus revenir à leur position initiale.

Comment maintenir la clarté d'esprit et la santé vasculaire jusqu'à un âge très avancé, explique Anna Anna Nikolaevna Yurganova, médecin de famille, médecin de la plus haute catégorie:

Variétés de spasmes

Par gravité, les angiospasmes sont:

  1. Formulaire facile. Dans ce cas, les symptômes du spasme cérébral seront légers et l'état du patient reviendra rapidement à la normale, même sans traitement spécial.
  2. Angioedema. Une telle violation est caractérisée par la douleur et la faiblesse générale du patient. Lorsque cela se produit, dégénérescence des parois vasculaires. Cette condition doit être traitée de toute urgence.
  3. Spasme nécrotique cérébral. À la victime, la coordination des mouvements, la vue et la parole sont brisées, la syncope est possible, il y a un mal de tête et des vomissements. Le patient a besoin d'être hospitalisé.

Par la nature de la propagation des dommages, les spasmes sont divisés en:

  • Local - se produisent dans une zone.
  • Général - dégâts importants. Possible avec l'augmentation de la densité sanguine, l'hypertension et divers troubles circulatoires.

Signes et symptômes

Les manifestations de l'angiospasme dépendent du vaisseau dans lequel le spasme s'est produit, de son emplacement et de sa durée. Les spasmes cérébraux comprennent des manifestations de nature neurologique, caractéristiques de la région dans laquelle la pathologie s'est produite.

Les principaux symptômes de l'angiospasme incluent:

  1. Tout d'abord, le patient a mal à la tête. Qui souffre de dystonie vasculaire, la douleur peut être observée sur fond de temps changeant, abaissant la pression artérielle, insomnie, ou après avoir basculé.
  2. Dépendance météorologique. Chez l'homme, l'état général se détériore toujours lorsque le temps change.
  3. Nausées et vomissements, qui apparaissent après un spasme aigu du vaisseau.
  1. Mémoire et performance réduites, fatigue, confusion de l'attention. De tels signes de la maladie semblent dus au fait que le cerveau reçoit moins d'oxygène que nécessaire pour son fonctionnement normal.
  2. Acouphène, qui augmente souvent après tout effort physique.
  1. Vertiges.
  2. Peau pâle.
  3. Transpiration accrue.

Le caractère insidieux d'une telle affection réside dans le fait que ces manifestations ont de nombreuses maladies. Par conséquent, pour déterminer le diagnostic correct, le médecin vous prescrira un certain nombre d'études.

Diagnostics

Lors de ses visites chez le médecin, il portera une attention particulière aux plaintes du patient, à sa prédisposition à la survenue de spasmes vasculaires et à la présence de facteurs pouvant le provoquer. Pour confirmer le diagnostic, vous aurez besoin des méthodes de recherche suivantes:

  • Rayons X du cou, à travers lesquels vous pouvez voir les changements caractéristiques de l'ostéochondrose.
  • Imagerie par résonance magnétique, donnant une idée de l'état des vaisseaux de la tête.
  • Une échographie des vaisseaux de la tête et du cou montre l’état des vaisseaux et le débit sanguin.

Quel est le danger des spasmes?

Tous les navires peuvent se contracter et se développer. Mais, parfois, ce processus peut devenir incontrôlable, entraînant des complications. Plus le diamètre du vaisseau est petit, plus la quantité de sang manquante est faible, respectivement, le cerveau perd une certaine quantité d'oxygène et des nutriments dont il a besoin. En raison de cette condition, l'efficacité de son travail est altérée.

En raison du stress constant, les parois des vaisseaux sanguins sont soumises à des charges élevées. Si le corps présente des points faibles et minces, le risque d'hémorragie, d'accident vasculaire cérébral hémorragique ou d'anévrisme augmente considérablement. Toutes ces pathologies ont des conséquences graves et peuvent entraîner une invalidité ou la mort du patient. Par conséquent, il est important d'identifier la violation à temps et de procéder au traitement nécessaire.

Avec des maux de tête fréquents et intenses qui ne disparaissent pas après la prise de la pilule antidouleur, vous devriez consulter un médecin rapidement.

Faites également attention à la douleur qui apparaît après la prochaine tasse de café ou de thé fort.

Aide d'urgence en cas de spasme du navire

Le traitement principal ne peut être prescrit que par un médecin après un examen approfondi et la détermination de la cause sous-jacente de la pathologie. Si vous présentez ces symptômes pour la première fois, il est important de savoir comment soulager vous-même les spasmes des vaisseaux de la tête. Pour faire ceci:

  1. Prenez une position horizontale et détendez-vous.
  2. Ventilez la pièce où vous êtes.
  3. Laver à l'eau froide.
  4. Faites un auto-massage: frottez son front, ses tempes, son cou.

Ne manquez pas les recommandations utiles du Dr Kolpakov sur l’auto-massage:

  1. Buvez un verre d'eau tiède avec du miel dissous.
  2. Si la douleur est apparue après l'hypothermie, vous devez prendre un bain chaud.
  3. 30 à 50 grammes de bon cognac aideront à élargir les vaisseaux.
  4. Profitez de l'aromathérapie. L'utilisation d'huiles essentielles de lavande ou de valériane a donné de bons résultats.
  5. Les pilules "Aspirine" ou "Ibuprofène" aident à soulager la douleur à la tête.

Si, après cela, la douleur ne disparaît pas, consultez immédiatement un médecin.

Traitement des angiospasmes

Le traitement principal pour cette condition est de renforcer les parois vasculaires. L'évolution thérapeutique est prescrite individuellement, en fonction de l'âge du patient, des caractéristiques de son corps et du stade auquel la maladie a été détectée. Dans le même temps, des médicaments vasodilatateurs et de la physiothérapie sont prescrits. Il est impossible de choisir les médicaments à traiter indépendamment, l'action de chacun d'entre eux étant orientée vers une raison spécifique. En outre, vous aurez besoin d'un certain dosage d'un médicament.

Dans la plupart des cas, le médecin prescrit ces médicaments:

  • "Papaverine" ou "Eufelin". Ils sont utilisés pour soulager rapidement les spasmes et ne peuvent être utilisés que sous surveillance médicale.
  • Extrait de valériane. Le médicament a non seulement un effet calmant, mais est également capable de soulager les spasmes vasculaires.
  • Ginko biloba. Aujourd'hui, vous pouvez trouver un grand nombre de produits fabriqués à partir de cette plante. Et tous font face efficacement aux troubles circulatoires du cerveau.
  • Statines. Ce groupe de médicaments comprend les "Lipoford", les "Atomaks", etc. Tous soutiennent les vaisseaux dans un état normal, les empêchant de se spasmer.
  • Les fibrates sont des médicaments utilisés lorsqu'un patient est sujet aux spasmes vasculaires. Parmi ces médicaments, on peut distinguer: "Atromid", "Clofibrate", etc.

Le neurologue expérimenté Mikhail Moiseevich Shperling vous racontera dans cette vidéo sur les vasodilatateurs:

Les mesures de physiothérapie qui soulagent les crampes cérébrales comprennent:

  1. Masser la région du cou.
  2. Électrophorèse au brome ou à la novocaïne.
  3. Douche contrastée
  1. Réception de cocktails à l'oxygène.
  2. Balnéothérapie
  3. Darsonvalization.
  4. Thérapie d'exercice.

Méthodes traditionnelles de traitement

En plus du traitement principal et de la prise de pilules, des thérapies traditionnelles peuvent être utilisées. Ils sont assez diversifiés et chacun pourra choisir exactement ce qui lui convient:

  • Compresse froide, préparée à partir de la décoction de plantain, de racine de pissenlit et d'hypericum. Il aide à soulager les maux de tête et les spasmes vasculaires.
  • Bouillon de thym et d'ail.
  • Bouillon hanches - a un effet tonique sur les vaisseaux sanguins, abaisse la pression artérielle et soulage les spasmes. Cette décoction peut être remplacée par du thé.
  • Teinture de repyashka ordinaire.
  • Bouillon de pervenche petit.
  • Une décoction de fleurs de viburnum.
  • Remède à base de 5 citrons, 5 têtes d'ail et 500 g de miel. Les contre-indications à son utilisation peuvent être des maladies du tractus gastro-intestinal.

Prévention de la pathologie

Afin de prévenir l'apparition de spasmes vasculaires dans le cerveau, il est important de participer à la prévention. Bon effet est fourni par les sports réguliers et une douche. Maintenir la santé des vaisseaux aide à une nutrition adéquate.

Les personnes à risque doivent surveiller de près leur santé, car la maladie est facilement guérie si elle est détectée au stade initial. Pour ce faire, vous devez subir régulièrement des examens préventifs qui aideront à identifier la maladie et à en prévenir la progression, ce qui peut provoquer des lésions cérébrales ischémiques ou des accidents cérébrovasculaires.