Pouls pendant la grossesse

Le corps d'une femme enceinte est en pleine mutation. Cela se produit de sorte que l'enfant reçoive la bonne quantité d'oxygène et de nutriments. Par conséquent, le pouls pendant la grossesse peut différer des indicateurs standard. Dans certains cas, ceci est considéré comme une variante de la norme, dans d'autres, il nécessite un examen approfondi. Alors, quel devrait être le pouls d'une femme enceinte?

Fréquence cardiaque

Le concept même du pouls est l’expansion des vaisseaux sanguins, qui apparaît avec la contraction du ventricule gauche du cœur et se fait sentir à la palpation. Le cœur est responsable de faire pénétrer le sang dans les vaisseaux. A ce moment, leurs parois se dilatent, ce qui provoque l'apparition de vibrations. Ils sont perçus par l'homme comme un battement de coeur.

Dans des conditions normales, la fréquence cardiaque normale est de 60 à 80 battements par minute. Dans le même temps, un stress physique ou émotionnel élevé entraîne une augmentation du rythme cardiaque. Cela est dû au fait que le cœur commence à travailler plus intensément. Un tel processus est nécessaire pour augmenter l'apport en oxygène. Ceci est particulièrement important lors de l'activation des processus métaboliques.

Ce n'est un secret pour personne que pendant la période de procréation, le cœur pompe plus de sang. Ce volume peut augmenter de 1,5 à 2 litres. En outre, la charge sur le cœur augmente en raison d'une augmentation du poids corporel.

Tous ces facteurs provoquent un travail plus intense du corps, ce qui entraîne une augmentation de la fréquence cardiaque d'au moins 10-15 points. Si, avant de devenir enceinte, la femme avait un pouls de 70 à 80 battements par minute, l'indicateur au niveau de 90 battements pendant la période de gestation du bébé serait tout à fait normal.

Si l’état de santé de la femme n’est pas perturbé et si l’enfant se développe correctement, le rythme cardiaque chez une femme enceinte peut être de 100 à 120 battements par minute. L'excès de ces indicateurs peut devenir une source de préoccupation. Dans ce cas, il s'agit du développement de la tachycardie. Vous devriez également consulter un médecin si le pouls est inférieur à 60 battements par minute. Dans une telle situation, un spécialiste peut diagnostiquer une bradycardie.

Si une femme enceinte a un trouble du rythme cardiaque, on lui diagnostique une arythmie. Chez les personnes en bonne santé, cette maladie survient très rarement. Par conséquent, dans cette situation, le diagnostic doit être effectué et le traitement doit commencer immédiatement.

Pour déterminer le pouls peut être vous-même - il est facile à faire à la maison. Pour ce faire, effectuez simplement les actions suivantes:

  • asseyez-vous et détendez-vous;
  • l'index et le majeur sont placés sur le poignet dans la zone de la veine saillante;
  • allumer le chronomètre pendant 1 minute et lancer le compte à rebours des pulsations.

Conseil: Il n'est pas recommandé de mesurer le pouls immédiatement après un repas, car cela pourrait affecter les résultats.

En outre, le pouls peut être déterminé sur l'artère cervicale. Dans des conditions polycliniques, un électrocardiogramme ou une échographie du cœur peuvent être utilisés à cette fin. Cependant, l'examen le plus détaillé du travail du cœur assurera la surveillance de Holter. Lors de sa mise en place, il est possible de déterminer le fonctionnement du corps pendant la journée.

Facteurs affectant le pouls

Le pouls normal chez la femme enceinte dépend de divers paramètres. Ceux-ci incluent les suivants:

  1. Entraînement physique. Les athlètes ont généralement une fréquence cardiaque plus basse. L'entraînement systématique contribue à renforcer le cœur et les poumons, ainsi qu'à équilibrer les paramètres du pouls pendant la grossesse. Pour les filles qui sont habituées à mener une vie sédentaire, une fréquence de pouls accrue est typique - elle peut atteindre 80 battements.
  2. Âge La fréquence cardiaque des jeunes filles de moins de 25 ans peut être supérieure à celle des femmes matures.
  3. État de santé général avant la conception. Les femmes en surpoids sont plus exposées à une augmentation des contractions cardiaques que les filles minces.

Pouls élevé: causes et méthodes d'aide

Les indicateurs de pouls pendant la grossesse devraient augmenter. Cela est dû au pompage plus actif du sang par le coeur. Les médecins appellent les indicateurs au niveau de 110-120 battements par minute la norme physiologique pour les femmes enceintes. En outre, les paramètres de la pulsation dépendent de l'augmentation du contenu en hormones et augmentent la sensibilité émotionnelle chez la femme.

De plus, cette affection devient une conséquence de la toxicose, qui apparaît souvent en début de grossesse. En règle générale, cette condition n'est observée qu'au premier trimestre et disparaît avec le temps. La 25-27e semaine, la récurrence de tels symptômes peut survenir.

La fréquence cardiaque dépend directement de la quantité de sang pompée dans le corps. Le pouls chez les femmes enceintes au cours du troisième trimestre augmente presque toujours. Cela est dû à la croissance active de l'enfant, qui a besoin de plus d'oxygène et de nutriments.

En outre, le pouls est rapide si une femme enceinte est allongée sur le dos pendant une longue période. Cette condition est causée par une pression accrue de l'utérus sur l'aorte abdominale. Au troisième trimestre, le poids de l'enfant augmente de manière significative et l'artère est comprimée assez fortement. En conséquence, le corps manque cruellement d'oxygène.

En médecine, cette affection s'appelle le syndrome de la veine cave inférieure. Cela peut provoquer des vertiges et même des évanouissements. Pour améliorer son bien-être, une femme doit changer la position de son corps - asseyez-vous doucement ou allongez-vous d'un côté. Ensuite, prenez quelques respirations profondes.

Si une augmentation du pouls s'accompagne de nausées, de vomissements, d'une augmentation de la pression, consultez un cardiologue. De telles manifestations indiquent souvent la présence de pathologies du coeur.

En outre, une augmentation significative de la fréquence cardiaque peut être le résultat de tels troubles:

  • augmentation de la synthèse des hormones thyroïdiennes;
  • maladie virale respiratoire aiguë;
  • l'utilisation de certains médicaments;
  • développement actif du processus infectieux dans le corps;
  • la présence d'hypertension ou d'hypotension avant la grossesse;
  • insuffisance cardiaque;
  • stress sévère;
  • fumer;
  • boire de l'alcool.

Si l’augmentation du pouls est observée en permanence et a un caractère paroxystique, cela peut indiquer le développement d’une tachycardie chez une femme enceinte. Dans une telle situation, des vertiges, un manque d'air, des évanouissements se produisent.

Ce phénomène affecte négativement le développement de l'enfant. Chez les femmes souffrant de tachycardie, le fœtus souffre d'un manque d'oxygène, ce qui entraîne un retard de croissance. Bébé peut être né prématuré, avec un poids faible.

Remarque: Parfois, cette condition menace le développement de l'hypoxie. Cela peut entraîner un retard dans le développement de l'enfant, l'apparition de lésions du système nerveux. Aux premiers stades de la grossesse, le développement du cerveau du bébé est susceptible d’être anormal.

Pour normaliser le pouls, il est nécessaire de déterminer les causes de ce phénomène. Avec de petits écarts par rapport à la norme, mentez simplement. En règle générale, cette condition ne provoque pas d'indisposition et ne constitue pas un risque pour la santé.

Si une femme a de fortes fluctuations du pouls ou des symptômes désagréables, cela indique une violation du cours de la grossesse. Dans une telle situation, vous devez consulter un spécialiste qui déterminera la gravité de la maladie et sélectionnera le traitement optimal. Dans les cas simples, il suffit d’utiliser des vitamines et des médicaments contenant du magnésium et du potassium.

Si les fluctuations du pouls sont dues à des états névrotiques, le médecin peut vous prescrire un sédatif léger. Il est important de s'assurer que les médicaments ne sont pas contre-indiqués pour les femmes enceintes. Si vous ne voulez pas prendre de teintures à l'alcool, vous pouvez boire des décoctions de plantes médicinales - menthe, valériane, mélisse.

Si vous observez une augmentation de la fréquence cardiaque au repos, assurez-vous de vous soumettre à un examen. Avec un léger excès de l'indicateur, vous pouvez effectuer les actions suivantes:

  • couche-toi tranquillement;
  • boire un verre d'eau à petites gorgées;
  • respirer profondément et expirer.

De plus, vous devez:

  • normaliser le régime alimentaire;
  • augmenter la durée des promenades au grand air;
  • ajuster le mode de travail et de repos, abandonner les efforts physiques excessifs;
  • dormir au moins 8 heures par jour.

Important: si vous ne parvenez pas à réduire vous-même les indicateurs de fréquence cardiaque, vous devez consulter un médecin. Le spécialiste effectuera une enquête détaillée et déterminera les causes des problèmes. Lors de la détection de pathologies, le médecin sélectionnera un traitement efficace et sûr pour le fœtus.

Pouls faible: causes et méthodes de traitement

La diminution du rythme cardiaque chez les femmes enceintes est beaucoup moins fréquente. En médecine, cette maladie s'appelle une bradycardie. Le plus souvent, ce symptôme est observé chez les femmes qui pratiquent activement un sport avant la grossesse. Ils ont un cœur assez entraîné qui s’adapte facilement à des charges élevées.

Cependant, parfois, la bradycardie est provoquée par des pathologies chroniques. Les principales raisons de cette condition sont les suivantes:

  • lésions de la glande thyroïde;
  • pathologie du système circulatoire;
  • maladie rénale;
  • perturbations dans le fonctionnement du système nerveux.

Dans la bradycardie, les femmes enceintes présentent une faiblesse générale, des nausées et des vertiges. Dans certains cas, même des évanouissements sont observés. Si le pouls est inférieur à 40 battements par minute, il existe un risque d'arrêt cardiaque complet. Cela est dû à une diminution prononcée de la pression artérielle.

Avec une bradycardie mineure, de telles mesures peuvent aider à améliorer la condition:

  • mener une vie saine;
  • manger de façon rationnelle et équilibrée;
  • fournir des charges modérées;
  • marcher plus.

Dans les cas difficiles de bradycardie, un cardiologue doit prescrire un traitement. Pour faire face au problème, le médecin peut prescrire des médicaments spéciaux. Dans des situations spéciales, il est nécessaire d'installer un stimulateur cardiaque.

Méthodes de normalisation des impulsions

Pour maintenir le pouls pendant la grossesse constamment dans les limites de la normale, il convient de suivre un certain nombre de recommandations:

  1. Il y a plus souvent et en petites portions. Il faut éviter de trop manger.
  2. Éliminer l'alcool et les boissons contenant de la caféine. Il est préférable de donner des compotes et des décoctions de fruits séchés.
  3. Ajuster le mode de travail et de repos. Il est important de normaliser le sommeil.
  4. Évitez les efforts physiques excessifs.
  5. Plus souvent marcher à l'air frais. En outre, ne négligez pas les entraînements réalisables.

Si les méthodes disponibles à domicile pour récupérer les indicateurs de fréquence cardiaque ne donnent pas de résultats ou si des symptômes concomitants apparaissent sous forme de vomissements, de faiblesse générale, d'évanouissement, il est nécessaire de consulter un médecin immédiatement. Les faits concernant l'augmentation de la fréquence cardiaque doivent être consignés dans le journal d'une femme enceinte et en informer le gynécologue.

Une légère augmentation du pouls pendant la période de portage d'un bébé est considérée comme une variante de la norme. Cela est dû à l'augmentation de la charge sur le corps d'une femme enceinte. Si cette condition est accompagnée de symptômes de malaise, vous devriez consulter un médecin. Parfois, c'est une manifestation de pathologies dangereuses.

Quel est le taux de pouls chez les femmes enceintes au cours des 1, 2, 3 trimestres de la grossesse?

La période de procréation est un moment privilégié pour chaque mère. Elle s'inquiète de toutes les sensations en elle. C'est pourquoi son pouls augmente souvent pendant la grossesse, ce qui peut l'effrayer davantage.

Cependant, chez les femmes enceintes, le pouls indique la vitesse à laquelle le sang circule le long des parois des vaisseaux sanguins, car le corps de la mère fournit désormais de l'oxygène non seulement au corps lui-même, mais également au futur bébé.

Qu'est-ce qui affecte le rythme cardiaque chez une femme enceinte?

Dès que l'organisme comprend qu'une nouvelle vie s'est créée, chaque système d'organes subit des modifications cardinales. Bien entendu, le système cardiovasculaire subit ce processus parmi les premiers.

Le médecin traitant détermine le pouls normal pendant la grossesse, car il est individuel pour chaque femme en raison des différences physiologiques du fœtus en développement et des caractéristiques individuelles de la mère.

En raison de la nécessité de nourrir le corps en croissance avec de l'oxygène et des nutriments, le pouls des femmes enceintes commence à augmenter pour des raisons physiologiques. Cette fluctuation dépend de certains facteurs:

  • terme de gestation, en fonction du trimestre, l’impulsion peut augmenter;
  • Une grossesse multiple indique la possibilité de présence d'une tachycardie physiologique chez la femme enceinte au cours de la gestation. Ce facteur est donc en mesure d'influer sur le rythme cardiaque pendant la grossesse dans un cas particulier.
  • hypervolémie (augmentation du volume sanguin dans le corps), observée au tout début de la grossesse, ce sang supplémentaire atteint environ 1,5 litre à la fin de la grossesse, le cœur doit pomper cette quantité de ressources vitales supplémentaires dans son propre corps et dans celui de l'enfant. Par conséquent, une femme l'enfant ne doit pas s'inquiéter d'une augmentation temporaire de l'onde de pouls;
  • les hormones thyroïdiennes, l'œstrogène et le cortisol modifient le pouls d'une femme enceinte, la norme ne dépassant pas 100 battements par minute (pendant le sommeil et la veille);
  • une modification de la position du cœur (se rapportant à 30 à 35% des femmes enceintes) est due à une modification de la hauteur du plancher de l'utérus, qui commence à comprimer le diaphragme, poussant et modifiant la position du péricarde;
  • en raison de l'élévation du diaphragme - la capacité des poumons diminue, les muscles respiratoires sont donc inclus dans le travail compensatoire, ce qui oblige le sang à donner plus d'oxygène. Par conséquent, le pouls normal d'une femme enceinte est fondamentalement différent du reste.

Quel est le pouls d'une femme pendant la gestation?

Les variations physiologiques (normales) du nombre de battements de cœur à chaque stade de la grossesse diffèrent les unes des autres en raison de la restructuration physique interne et externe du corps de la future mère.

Le taux moyen d'un adulte est de 60 à 80 coups de sang sur les parois des vaisseaux sanguins en 60 secondes. Modérément augmentation du pouls pendant la grossesse. Pendant la grossesse, le pouls augmente à 10 battements selon la norme. La limite supérieure est considérée comme le nombre de 100 chocs en 60 secondes.

Le type de pouls qu'une femme enceinte devrait avoir est affecté par son développement physique. Si la future mère pratique un sport actif, par exemple la natation ou la gymnastique, la vague de surtension peut atteindre 100 battements en 60 secondes, mais ces charges doivent être négociées avec le médecin traitant qui surveille la grossesse. Parce qu'il arrive que des changements dans les oscillations du pouls affectent négativement le développement fœtal de l'enfant.

Au début du terme

Il y a trois périodes de grossesse, dans chacune d'elles quelques changements avec le corps de la femme et le corps. Néanmoins, le pouls doit rester dans les limites du permis, au-delà de ce qui devrait être alarmant et nécessiter un suivi médical.

Le premier trimestre est considéré comme le plus excitant, surtout si la femme a sa première grossesse. À ce stade, l’essentiel est de ne pas être nerveux et de comprendre les multiples symptômes apparus, qui jusqu’alors étaient inconnus. Les statistiques donnent la réponse à l’impulsion qu’une femme enceinte devrait avoir au premier trimestre - en moyenne, elle varie de 70 à 90 battements en 60 secondes. C’est un changement presque imperceptible, car le corps commence tout juste à se préparer à l’apparition d’une nouvelle vie.

2 trimestres

Le pouls chez les femmes enceintes au 2ème trimestre augmente de manière significative, sa limite supérieure peut être de 80 à 100 battements par minute, mais ceci est dans un état de repos relatif. Pendant toute la durée de la grossesse, la parturiente doit surveiller la vitesse du pouls et contacter immédiatement le médecin en cas de suspicion de tachycardie sinusale.

Ces derniers mois

L'augmentation de la charge corporelle donne la réponse à ce que devrait être le pouls d'une femme enceinte au troisième trimestre.

Une augmentation du pouls physiologiquement est la norme chez les femmes enceintes, le troisième trimestre est considéré comme le plus difficile: l'enfant a pris le poids nécessaire et va bientôt naître. Le pouls au cours de la grossesse trois trimestres est, comme auparavant, de 70 à 100. Une note de 100 ne peut être considérée comme la norme que moyennant un léger effort physique, sinon il s'agit d'une tachycardie qui nécessite un traitement immédiat.

Les médecins ont remarqué un trait distinctif intéressant chez les femmes en bonne santé: chez une telle mère, les fluctuations du pouls ne sont pas sujettes à des modifications mineures, mais au dernier stade de la grossesse, étant sur le dos, son pouls s'accélère à 120 pressions contre les parois des vaisseaux sanguins.

Avant de donner naissance

Le pouls chez les femmes enceintes au troisième trimestre, dont le taux a quelque peu diminué, parle des dernières semaines de gestation. Le corps de la mère prépare le fœtus à une naissance rapide. Pendant cette période, il est nécessaire d’observer avec diligence avec le médecin traitant, car le risque de développer une hystose est possible, il s’agit d’une toxicose tardive pouvant entraîner un accouchement anormal et une césarienne.

Pression standard

La pression, comme le pouls, chez les femmes enceintes peut fluctuer. Son rythme est largement déterminé par la force et la fréquence cardiaque, ainsi que par d'autres facteurs. La plage normale est standard: de 100 à 140 mm Hg. Art. par index systolique.

La progestérone commence à être produite au cours de la première moitié de la grossesse et cette hormone affecte directement la pression artérielle, réduisant ainsi son niveau de base. La deuxième moitié de la grossesse est caractérisée par une légère augmentation de la pression artérielle sur les parois des vaisseaux sanguins, car la progestérone réduit les performances de sa production.

Pression chez les femmes enceintes: la norme et les déviations

Et si le pouls est anormal?

Si la future mère a une fréquence cardiaque élevée ou une tachycardie, il est nécessaire:

  • rendre visite au médecin traitant;
  • prendre des médicaments prescrits par le médecin traitant;
  • arrête de t'inquiéter;
  • boire plus d'eau et marcher dans l'air frais.

Si vous soupçonnez une bradycardie, vous devez consulter un cardiologue supplémentaire si les symptômes inquiètent trop la femme enceinte. En outre, ce symptôme peut se développer en raison de carences nutritionnelles ou d'une activité physique faible.

Utile

Dans la vidéo suivante, vous pouvez connaître le rythme cardiaque d'une personne:

Pouls chez la femme enceinte: norme et pathologie

Pendant la grossesse, le corps de la femme subit de profonds changements, se réorganisant pour fournir non seulement à la future mère, mais également à son enfant toutes les substances nécessaires au développement. Le système cardiovasculaire est également sujet à des changements, avec de lourdes charges. Souvent, les femmes enceintes se plaignent de palpitations cardiaques, d'apparition d'essoufflement. À cet égard, une femme se pose une question logique: qu'est-ce qu'un pouls normal pour une femme enceinte, que peut-on dire sur les indicateurs hauts ou bas et que devrait-elle subir à une future mère en cas de dérive?

Fréquence cardiaque normale

Le concept même de pouls implique une dilatation des vaisseaux sanguins, ce qui se produit lorsque le ventricule gauche du cœur est réduit et se fait sentir à la palpation. Le cœur pousse le sang dans les vaisseaux dont les parois se dilatent à ce moment, provoquant ainsi leurs vibrations. Ces vibrations sont perçues par l'homme comme le battement de coeur.

Dans un état normal, le pouls est généralement de 60 à 80 battements par minute. En même temps, lorsque le stress émotionnel ou physique augmente, le rythme cardiaque augmente à mesure que le cœur commence à travailler de manière intensive. Un tel processus est nécessaire pour assurer un apport accru d'oxygène au corps, ce qui est nécessaire lors de l'activation des processus métaboliques.

Comme vous le savez, pendant la grossesse, le cœur doit pomper un volume de sang beaucoup plus important, ce qui peut augmenter de 1,5 à 2 litres. La charge sur le cœur peut augmenter le poids, ce qui augmente régulièrement chez les femmes enceintes, ce qui accélère le rythme cardiaque.

Tous ces facteurs font que le corps doit augmenter l'intensité de son travail, ce qui entraîne une augmentation de la fréquence cardiaque d'au moins 10-15 unités. Si, avant l'apparition d'une situation intéressante, la fréquence cardiaque d'une femme était de 70 à 80 battements par minute, le pouls de 90 chez une femme enceinte serait alors tout à fait normal.

Ces changements sont considérés comme tout à fait normaux. Si une femme se sent bien et que le fœtus se développe normalement, alors que l'augmentation du rythme cardiaque à 100-120 battements correspond au pouls des femmes enceintes, cette affection n'est pas considérée comme une pathologie et ne nécessite pas de traitement. La raison de l'agitation peut être l'excès de ces valeurs, quand ils parlent de tachycardie, ou une diminution du pouls à 60 battements par minute et au-dessous, alors il s'agit de bradycardie. Une maladie caractérisée par un rythme cardiaque irrégulier est appelée arythmie. Chez une personne en bonne santé, l'arythmie survient assez rarement et indique une pathologie grave. Par conséquent, l'examen et le traitement doivent commencer sans délai.

Changement de pouls pendant différentes périodes de grossesse

Dès les premières semaines de grossesse, des modifications hormonales ont lieu dans le corps de la femme afin de pouvoir assurer le développement normal du fœtus. L'oxygène et les autres nutriments essentiels parviennent au bébé par le sang maternel. Et cela signifie que le cœur de la future mère doit travailler pour deux. Cela conduit à une accélération de la fréquence cardiaque. La toxicose précoce peut également provoquer des battements cardiaques rapides. Le rythme cardiaque chez les femmes enceintes au premier trimestre est de 110 battements au repos, bien que des taux plus élevés soient parfois observés, ce qui peut être dû à une activité physique accrue. Dans le même temps, les valeurs moyennes du pouls sont des indicateurs de 70 à 95 battements par minute.

En outre, la pression artérielle chez les femmes enceintes subit également des modifications. En raison des changements hormonaux qui se produisent pendant cette période, l'élasticité des vaisseaux diminue, ce qui est nécessaire pour fournir au placenta et au fœtus les nutriments nécessaires de manière ininterrompue. L'état détendu des vaisseaux entraîne à son tour une diminution de la pression artérielle. Par conséquent, au cours de cette période, les femmes sont caractérisées par une condition caractérisée par un pouls élevé à une pression normale chez les femmes enceintes. Une telle hypotension est caractéristique du premier trimestre de la grossesse.

Au deuxième trimestre de la grossesse, lorsque tous les organes vitaux du fœtus sont presque formés, le pouls commence à se stabiliser. Ses valeurs peuvent chuter à 85-90 battements par minute. Cependant, au terme des 25 semaines, la charge sur le cœur de la mère augmente de nouveau. Le système cardiovasculaire fœtal est complètement formé, ce qui signifie que la quantité de sang en circulation fournissant des nutriments et de l'oxygène pour la croissance du bébé augmente. Le pouls des femmes enceintes au deuxième trimestre est de 120 battements par minute.

Au troisième trimestre, la charge sur le cœur augmente encore plus - pendant cette période, on observe la croissance la plus intensive du fœtus et le volume de sang en circulation dans le corps de la femme augmente d’un litre et demi. Ainsi, le corps de la femme tente d'assurer l'approvisionnement en sang du fœtus et de constituer une réserve en cas de saignement possible après l'accouchement. Le travail du corps se fait de manière élevée. Pendant cette période, une femme enceinte prête de plus en plus attention aux battements de son cœur rapides, un essoufflement peut apparaître et l'apparition de bouffissures n'est pas inhabituelle. Le pouls des femmes enceintes au troisième trimestre est également de 120 battements par minute. Cependant, les valeurs moyennes se situent presque dans les mêmes limites, soit 110-150 battements. Un tel travail intensif du cœur peut dans certains cas conduire au développement de la prééclampsie. C'est pourquoi, au cours de cette période, une femme doit être examinée régulièrement par un thérapeute.

Une légère augmentation du pouls ne peut nuire ni à la femme enceinte ni à son bébé à naître. Si une femme ne se sent pas mal, son état de santé reste normal, il n'y a pas lieu de s'inquiéter.

Causes de l'accélération du pouls

Outre les raisons ci-dessus, une impulsion rapide peut résulter de:

• position couchée, dans laquelle l'utérus serre l'aorte abdominale, empêchant ainsi le sang d'atteindre le cœur;

• faire du sport ou augmenter l'effort physique. Portant des sacs lourds, le travail physique entraînera naturellement une augmentation du rythme cardiaque;

• le surpoids, qui représente déjà en soi une charge supplémentaire pour le cœur;

• chocs émotionnels. Les peurs, les expériences, voire les manifestations excessives de joie, peuvent également provoquer une accélération du rythme cardiaque;

• régime alimentaire malsain, présence de mauvaises habitudes;

• manque de potassium, de magnésium, de fer, nécessaire au bon fonctionnement du cœur;

• manger des aliments contenant de la caféine;

• l'utilisation de certains médicaments provoquant des attaques de tachycardie. Par exemple, même l'utilisation de gouttes nasales classiques, Naphthyzinum, peut entraîner des palpitations cardiaques et des coups de bélier.

Il est à noter que le pouls 100 chez une femme enceinte ne provoque pas l'apparition de sensations inconfortables. Il est important que la future maman apprenne à réagir calmement aux diverses situations de sa vie et à éviter le stress.

Certaines maladies peuvent entraîner une augmentation du pouls:

• l'anémie, qui se développe sur le fond d'un manque de fer nécessaire au développement du fœtus. Cette condition conduit à une privation d'oxygène, le cœur doit être dur

• travailler à fournir au tissu la quantité requise de cet élément;

• dysfonctionnement du système endocrinien;

• maladies du coeur et des vaisseaux sanguins;

Une augmentation du pouls peut provoquer des vertiges, une femme peut ressentir une sensation de chaleur, un essoufflement, une faiblesse, un essoufflement, des douleurs au coeur, des nausées et même des évanouissements. Dans ce cas, vous ne pouvez pas hésiter avec une visite chez le médecin, la femme doit subir l'examen nécessaire pour trouver la cause d'une mauvaise santé

Comment pouvez-vous réduire le pouls?

La première question qui inquiète une femme et ses proches: que faire si une femme enceinte a le pouls élevé? Si la femme se sentait soudainement mal à l'aise, les médecins recommandent de boire un verre d'eau claire à petites gorgées, puis allongez-vous et détendez-vous. Après quelques minutes, vous pouvez commencer à prendre de profondes inspirations et des expirations. Cela aide à calmer le système nerveux, normalise le tonus vasculaire.

En l'absence de pathologies graves, le médecin peut prescrire:

• des préparations de complexes de potassium, de fer, de magnésium et de vitamines, qui contribuent à la normalisation du cœur et renforcent le muscle cardiaque;

• Sédatifs d'origine végétale: Persen, Novo-Passit, Valériane, Agripaume, Mélisse, Menthe. Il n'est pas nécessaire d'acheter des teintures d'alcool à base d'herbes, vous pouvez acheter des plantes à la pharmacie et préparer vos propres décoctions;

• Massage pouvant être effectué à la maison. Pour cela, il est nécessaire de masser le cou dans les endroits où la pulsation de l'artère carotide est ressentie. Frotter le cou pendant 15 minutes aidera à éliminer la tachycardie.

Dans la plupart des cas, si le pouls est de 120 chez une femme enceinte, lorsque l'état général de la femme n'est pas perturbé, cela peut aider à soulager cet état en suivant les recommandations simples suivantes:

• contrôler votre poids, ne pas trop manger;

• ajuster le mode jour. Prévoyez du temps pour bien vous reposer, essayez de dormir suffisamment;

• la nourriture doit être équilibrée. Dans ce cas, les portions doivent être petites et la nourriture elle-même - fractionnée. Abandonnez le café et le thé fort;

• l'activité physique et les sports devraient être différés jusqu'à la naissance de l'enfant;

• ne prenez aucun médicament qu'après consultation médicale;

• passer plus de temps à l’extérieur;

• observez les postures permises pendant le sommeil et le repos, évitez de dormir sur le dos.

En identifiant les pathologies graves provoquant la tachycardie chez une femme enceinte, le médecin vous prescrira un traitement efficace, sans danger pour la femme et le fœtus. La prise de médicaments à sa discrétion est strictement interdite afin de ne pas nuire à la santé du fœtus.

Quel est le danger?

Dans la plupart des cas, un pouls élevé chez les femmes enceintes n'entraîne pas de conséquences négatives pour la santé de la femme et de son enfant à naître. Les médecins disent que la tachycardie est plus souvent un danger pour les gens ordinaires, alors que les femmes peuvent ne pas s'inquiéter - leur bébé est protégé de toute influence. Après la naissance du bébé, la tachycardie disparaîtra d'elle-même.

Cependant, dans certains cas, cette condition peut toujours causer des problèmes:

• En cas de forte augmentation de la fréquence cardiaque, une femme peut être blessée en tombant évanouie;
• une augmentation du pouls sur une longue période peut entraîner une privation d'oxygène du fœtus en oxygène, qui, à son tour, engendre un retard dans son développement et sa croissance;
• La tachycardie peut aussi nuire à la femme elle-même - son corps a des problèmes d'approvisionnement en sang, ce qui affecte également son bien-être.

Faible pouls

Dans de très rares cas chez les femmes enceintes, il existe un phénomène de ralentissement de la fréquence cardiaque. Une bradycardie est une condition dans laquelle le pouls est inférieur à 60 battements par minute.

Habituellement, un pouls rare se produit chez les femmes qui, avant le début de la grossesse, menaient une vie active, faisaient du sport. Dans ce cas, leur corps est habitué à un effort physique élevé, le début de la grossesse n'est pas perçu par le corps comme une charge. Cependant, diverses pathologies agissent parfois comme causes de ralentissement du rythme cardiaque:

• maladie du foie et des reins;

• pathologies du coeur et des vaisseaux sanguins;

• problèmes de thyroïde;

• manque de potassium et de calcium dans le corps;

• prendre certains médicaments pouvant faire baisser la tension artérielle;

Avec la bradycardie, une femme enceinte ne ressent le plus souvent aucun malaise. Bien que dans certains cas, si une femme a longtemps un pouls rare, elle se plaint de faiblesse, de vertiges, de nausées, d’évanouissements. Cette condition peut conduire à une maladie cardiaque.

Si ces symptômes apparaissent, la femme enceinte doit en informer son médecin à l'accueil le plus proche, se soumettre au contrôle nécessaire et rechercher la cause du rythme cardiaque affaibli. Cela permettra au médecin de choisir le traitement approprié, qui sera absolument sans danger pour la santé de l'enfant à naître.

Si l'examen ne révèle aucune pathologie grave, le traitement consiste à prendre des médicaments qui stimulent le cœur. Cela peut être de l'aminophylline, des produits contenant de la caféine, du sulfate d'atropine, ainsi que des vitamines, des préparations à base de potassium, de magnésium, de calcium et autres.

Nous avons constaté que dans la plupart des cas, le pouls était augmenté chez les femmes enceintes. Une femme peut mesurer son propre pouls, encore mieux si ces indicateurs sont contrôlés régulièrement. Ainsi, en cas de déviation des valeurs normales, informez le médecin. La seule chose qu'une femme ne devrait pas faire est l'automédication.

Quel devrait être le pouls des femmes enceintes?

La grossesse est l’une des périodes les plus «difficiles» de la vie de chaque femme. Cette période est, aussi bien pour l’esprit que pour l’esprit, très lourde pour la santé en général, à laquelle une attention particulière doit être accordée. La plupart des grossesses sont normales, avec des problèmes mineurs, apparemment normaux. Toutefois, au cours de cette période importante, plusieurs facteurs doivent être surveillés, notamment la fréquence cardiaque et le pouls chez les femmes enceintes.

Pendant la grossesse, le cœur accumule beaucoup plus de sang qu’à tout autre moment. Par conséquent, un pouls rapide pendant la grossesse n'est pas une pathologie. Mais pourquoi est-il important de le suivre, de vérifier sa fréquence? La réponse est simple: la fréquence cardiaque et le pouls d'une femme enceinte affectent non seulement la santé en général, mais également la santé de votre enfant. La raison en est qu'une impulsion fréquente est un signe que le cœur bat à grande vitesse. Par conséquent, le rythme cardiaque du bébé risque également d'être élevé.

Qu'est-ce qu'un pouls normal?

Le nombre d’enfants que vous portez est l’un des facteurs les plus importants qui affectent votre pouls pendant la grossesse (surtout au troisième trimestre). Étant enceinte de jumeaux, une femme doit tenir compte du fait que son cœur devra pomper le double de la quantité de sang nécessaire aux bébés. Le résultat est une augmentation de la fréquence cardiaque, d'où un pouls élevé pendant la grossesse, augmentant de 10 à 20 battements par minute.

Si une femme fait de l'exercice en début de grossesse, son rythme cardiaque s'en ressent également. La fréquence cardiaque chez les femmes est d’environ 70 battements par minute. Au cours de l’exercice, elle augmente à 85-90 (en mouvement, la fréquence cardiaque optimale est de 90-95).

La fréquence du pouls pendant la grossesse (premier, deuxième et troisième trimestres de la grossesse) est présentée dans le tableau.

Faites attention! Chez les bébés qui grandissent dans l'estomac, le rythme cardiaque est d'environ 120 battements par minute (fréquence maximale - 150 à 160 battements). Une vitesse incroyable!

Le problème survient lorsque la fréquence cardiaque augmente fortement de 70 à 130. Cela se produit parfois chez les femmes enceintes âgées - chez les femmes de plus de 40 ans, même dans un cœur en bonne santé, certaines cellules musculaires peuvent être remplacées par du tissu conjonctif. Par conséquent, l'efficacité du coeur est réduite. Une autre raison pourrait être l'insuffisance cardiaque pour les troubles de la pression artérielle (une combinaison de basse pression et de pouls élevé ou vice versa). Et aussi pris en compte les maladies congénitales, la myocardite.

C'est important! Il est possible de réduire le nombre de battements de coeur pendant la saison chaude, même avec une pression normale. Les oscillations peuvent être apaisées par le refroidissement corporel (pas vif!).

Pouls élevé

Le pouls rapide pendant la grossesse est un phénomène courant, plus prononcé au deuxième trimestre (environ quinze semaines de grossesse), mais également au premier trimestre. Il est considéré comme un signe normal d'une période d'attente pour les enfants.

L'augmentation du rythme cardiaque ne provoque pas d'inconfort ni de douleur (si elle est élevée dans les limites de la normale). Habituellement, le gynécologue détecte les anomalies lors des contrôles liés à la grossesse. Jusque-là, les femmes et les filles ne le réalisent pas, ne remarquent aucun changement.

Intéressant

Auparavant, les gens déterminaient la grossesse par le pouls de l'abdomen. Pour ce faire, allongez-vous sur le dos en pliant les jambes. S'il n'y avait pas de palpation dans la zone située à 2 cm sous le nombril, cela signifiait la naissance d'une nouvelle vie. Si cela pouvait être ressenti, la grossesse ne serait pas venue.

Cependant, le pouls dans le nombril n'est pas associé à la fécondation dans l'utérus, c'est la pulsation de la veine ombilicale. Par conséquent, la détermination de la grossesse par les coups dans le bas-ventre est une méthode plutôt discutable.

Facteurs causatifs pathologiques

Une augmentation rapide du rythme cardiaque pendant la grossesse peut être dangereuse ou peu élevée, qu’elle se produise à haute ou basse pression. Parfois, il devient fréquent, accompagnant des conditions défavorables.

Tachycardie

Pour déterminer la pathologie utilisée cardiotocographie. L'appareil enregistre les contractions utérines, la fonction cardiaque fœtale, les mouvements du fœtus et sa réponse aux contractions. Cette étude est réalisée pour toutes les femmes enceintes en fin de grossesse (à partir de la 32ème semaine de grossesse environ). Si nécessaire, un traitement est prescrit.

Maladie de la thyroïde

La maladie de la thyroïde est la cause la plus fréquente de palpitations cardiaques. Les coupables de l’état sont les fluctuations du niveau des hormones, leur production en quantités plus importantes que nécessaire (hyperthyroïdie). Le problème de la maladie réside dans le fait qu’en plus de l’inconfort des mères, celle-ci peut mettre en danger les enfants qui ne reçoivent pas l’alimentation nécessaire dans l’utérus ne se développe donc pas correctement.

Conséquences d'un pouls excessivement élevé pendant la grossesse

Des taux élevés chez la future mère peuvent provoquer une tachycardie fœtale - cela signifie que le cœur du bébé bat plus vite que 160 battements / minute. Cette condition peut provoquer un travail prématuré.

Normalisation des impulsions

Avant de prendre des mesures pour réduire le pouls pendant la grossesse, il est nécessaire de mener des recherches visant à identifier la stabilité des indicateurs excessifs. Un test ECG est généralement effectué. Conformément aux résultats, des pilules pour les légumineuses sont prescrites, elles doivent être prises exclusivement sous les conseils d'un médecin!

C'est important! Si l’augmentation du rythme cardiaque est associée à une hypertension artérielle, la magnésie est prescrite le plus souvent et, pendant la grossesse, elle est le médicament de choix 1.

Mais vous pouvez réduire le pouls à la maison. La meilleure option est un mouvement approprié, en particulier des exercices conçus spécifiquement pour les femmes enceintes. Vous pouvez en apprendre plus à leur sujet auprès de votre médecin.

Pour la plupart des femmes enceintes en bonne santé, les sports aérobies sont appropriés - marche, natation, danse lente. Pendant le cours, vous devez contrôler votre fréquence cardiaque.

La natation est le meilleur type de mouvement pour maman et bébé. La pression de l'eau pendant la baignade facilite le retour veineux. L'expiration contre la résistance à l'eau améliore l'appareil respiratoire. Pendant la grossesse, il est nécessaire de prêter une attention accrue à la qualité de l'eau dans laquelle se nage (en raison du risque d'infection).

L'effet maximum avec le risque minimum est apporté par les entraînements rationnels d'intensité modérée, faisant 60 à 70% de la fréquence cardiaque maximale.

Ces recommandations s'appliquent non seulement à celles qui souhaitent réduire leur fréquence cardiaque, mais également aux femmes enceintes en bonne santé qui n'ont pas fait d'exercice avant leur grossesse. Une méta-analyse de recherches sur la grossesse et l'activité physique a montré que l'intensité de l'activité physique à 81% de la fréquence cardiaque maximale ne provoque aucun effet indésirable.

Pouls faible - est-ce dangereux pour le fœtus?

Une impulsion basse de la mère peut entraîner une bradycardie fœtale - une impulsion inférieure à 110 battements / minute. La bradycardie embryonnaire (les 8 premières semaines de développement) indique un risque élevé d'anomalies chromosomiques (syndrome de Down, syndrome de Down, Edwards-Patau, etc.), de maladies du système nerveux central, de maladies cardiaques.

L'augmentation du rythme cardiaque pendant la grossesse est normale. Mais ses performances excessives, ainsi que ses performances faibles, peuvent affecter négativement à la fois la future mère et l’enfant. Par conséquent, il est important de surveiller l’activité cardiaque du premier trimestre à la naissance - cela permettra de prévenir les pathologies.

Taux de pouls chez les femmes enceintes

Le pouls est déterminé en raison des fluctuations de la paroi artérielle par rapport au fond des contractions cardiaques. Le pouls moyen est de 72 battements / min., Bien que les limites admissibles soient déterminées entre 60 et 100 battements / min. Certaines personnes (le plus souvent des athlètes) ont une bradycardie physiologique lorsque le pouls est de 40 à 50 battements / min. C’est aussi une variante de la norme, puisqu’une personne a un muscle cardiaque bien développé, qui, bien que moins souvent, diminue plus fortement.

Au cours de la grossesse, le pouls monte au contraire, puisque le processus de port d'un enfant est associé à de nombreux changements dans le corps d'une femme. Certaines d'entre elles concernent son système cardiovasculaire.

Le pouls est déterminé sans trop de difficulté. Il suffit de mettre deux ou trois doigts de la main droite (sauf le pouce) à l'intérieur du poignet de la gauche. Un peu en appuyant, vous pouvez sentir les tremblements sous vos doigts, dont le nombre est considéré pour 60 secondes. Si nécessaire, vous pouvez effectuer une étude similaire sur la main droite et comparer les résultats. Normalement, ils ne devraient pas être très différents.

Vidéo Quel est le pouls qui est considéré comme normal et qui est dangereux pour la santé?

Caractéristiques de l'hémodynamique chez la femme enceinte

  • Pour assurer le développement normal du fœtus, le cœur de la femme doit travailler avec diligence, car lorsque le bébé grandit, il est nécessaire de pomper davantage de sang dans l’utérus.
  • Au troisième trimestre de la grossesse, un cinquième du débit sanguin général provient de l’utérus.
  • Il est à noter que chez les femmes enceintes, la quantité de sang pompé par le cœur (débit cardiaque) augmente de 30 à 50% par rapport au volume initial.
  • Lorsque le débit cardiaque augmente, le pouls au repos devient également plus grand par rapport au rythme normal.
  • À 30 semaines de grossesse, le débit cardiaque diminue légèrement, puis à l'accouchement, il augmente de 30%.
  • Après la naissance, le débit cardiaque diminue rapidement, puis ce processus ralentit.
  • La normalisation du pouls aux indicateurs habituels se produit environ 6 semaines après l'accouchement.

Certains murmures cardiaques et troubles du rythme cardiaque peuvent survenir parce que le cœur travaille plus fort. Parfois, une femme enceinte peut ressentir ces troubles. De tels changements sont normaux pendant la grossesse. Cependant, d'autres bruits et rythmes cardiaques anormaux (par exemple, des murmures diastoliques et des rythmes cardiaques rapides et irréguliers), qui sont plus fréquents chez les femmes enceintes, peuvent nécessiter un traitement.

En règle générale, la pression artérielle diminue au deuxième trimestre, tandis qu'au troisième trimestre, elle peut revenir aux indicateurs habituels.

Les femmes enceintes ont une augmentation du volume sanguin d'environ 50%. La quantité de liquide dans le sang augmente plus que le nombre de globules rouges qui transportent l'oxygène. Ainsi, malgré le fait qu'il y ait plus de sang dans le corps d'une femme enceinte, les tests de laboratoire révèlent une légère anémie, ce qui est normal. Pour des raisons inconnues, le nombre de leucocytes (qui éliminent les agents viraux et infectieux) augmente légèrement pendant la grossesse et augmente nettement pendant l'accouchement et dans les premiers jours suivant l'accouchement.

La taille importante de l'utérus empêche le retour du sang des jambes et du bassin vers le cœur. En conséquence, un gonflement est observé, en particulier aux chevilles. Les varices se développent généralement dans les jambes et dans la région de l’ouverture vaginale (vulve). De tels changements causent parfois une gêne.

Fréquence cardiaque normale pendant la grossesse

Le pouls normal pendant la grossesse dépend de plusieurs facteurs. Tout d'abord, cela inclut l'âge d'une femme dans une position, son niveau d'activité et son état de santé, qui auraient dû être évalués avant la grossesse.

En état de repos, chez une femme enceinte, le pouls est déterminé en moyenne à 80-90 battements / minute. Si des jumeaux sont attendus ou s'il s'agit d'une deuxième grossesse, le flux sanguin sera plus intense, ce qui entraînera une accélération significative du rythme cardiaque. Au cours du dernier trimestre de la grossesse, le pouls augmente le plus souvent de 10 à 20 battements / min.

Le pouls fréquent pendant la grossesse est-il dangereux?

Pendant la grossesse, le pouls est souvent augmenté à la base de l'exercice. Dans certains cas, même si elles sont allongées sur le dos d'une femme enceinte, des impulsions fréquentes sont détectées, en raison de l'augmentation du poids corporel, qui entraîne un stress supplémentaire sur le cœur et les vaisseaux sanguins.

Si la future mère a des modifications prononcées du fond hormonal ou si une déficience en oligo-éléments est détectée, cela peut contribuer à la tachycardie, ainsi qu'à l'anémie ou à l'hypotension. Très souvent, il y a une tachycardie pendant la grossesse, accompagnée d'un faible niveau de pression. L’accélération des contractions cardiaques pendant la grossesse peut toujours être observée dans le contexte de certaines maladies ou même d’un mode de vie malsain.

Il est important de comprendre que la grossesse s'accompagne d'une modification de la sensibilité du corps de la femme, qui se traduit souvent par une diminution de la tolérance aux produits qui ne posaient auparavant aucun problème. En conséquence, des substances déjà connues au cours de la gestation peuvent causer au corps (mère et enfant) certains dommages. En outre, une femme enceinte doit être extrêmement prudente avec des médicaments qui, à première vue, semblent inoffensifs. Par exemple, divers médicaments sous forme de spray pour la rhinite peuvent déclencher une accélération du pouls pendant la grossesse en raison d'un spasme vasculaire.

Un pouls lent peut-il être normal pendant la grossesse

Pendant la grossesse, une diminution de la fréquence cardiaque peut être observée, c'est-à-dire en dessous de 60 battements / min. En médecine, cette affection est définie par le terme «bradycardie». En règle générale, la femme ne ressent aucune gêne. Mais parfois, un pouls lent provoque une syncope et des vertiges, de plus, une hypotension artérielle peut être observée.

La bradycardie chez les femmes enceintes est assez rare, mais vous devez toujours vous rappeler que cette maladie peut entraîner certaines maladies cardiaques. Par conséquent, si la future mère a constaté une telle affection, vous devez en informer le médecin. Il convient de noter qu'un léger ralentissement de la fréquence cardiaque ne nuit pas à la santé générale de la future mère et ne présente aucun danger pour l'enfant.

Quand le pouls entre-t-il en pathologie?

Chaque femme enceinte doit comprendre exactement quand le pouls accéléré est normal et dans quel cas cela indique-t-il le développement d'un état pathologique. Assez souvent, une femme enceinte a besoin de se calmer suffisamment pour normaliser son rythme cardiaque. Pour ce faire, vous pouvez simplement vous allonger confortablement et vous reposer.

Si, en plus de l'accélération du rythme cardiaque, une femme dans une position présente des problèmes tels que faiblesse, nausée, vertiges et manque d'air, vous devez immédiatement consulter un médecin.

De plus, vous devriez consulter votre médecin avant de longs voyages ou le début de tout programme d’exercice pendant la grossesse. En fonction de l'état de santé de la mère et de l'enfant, le médecin peut imposer des limites à l'activité physique ou réduire le niveau de stress.

Vidéo Tachycardie pendant la grossesse

Quel devrait être le pouls pendant la grossesse est normal?

Le rythme cardiaque de la future maman est un indicateur clinique très important. Il est estimé au tout début de la grossesse. Si ses indicateurs s'écartent de la norme, une correction obligatoire des violations est requise.

À propos du rythme cardiaque chez les femmes enceintes

La vitesse du rythme cardiaque ou du pouls est un signe clinique très important. Pendant la grossesse, cet indicateur est déterminé à la fois par la future mère et le bébé.

Chez un enfant, le rythme cardiaque peut être déterminé dès les premières semaines de son développement intra-utérin. Calculer le nombre de battements de coeur chez le fœtus peut être lors d'une échographie, et ultérieurement - lors d'un examen clinique par un médecin.

Il est important de noter que les pouls normaux pendant la grossesse sont quelque peu différents.

Cela est dû à de nombreux facteurs. La raison principale - les hormones changeantes. Pendant la grossesse, le corps de la femme produit de nombreuses hormones différentes. Ils ont un impact sur le travail du cœur, ce qui entraîne une modification de la fréquence cardiaque.

Les médecins déterminent la fréquence cardiaque avec la détermination de la pression artérielle. Il existe toujours une relation étroite entre ces indicateurs cliniques.

Dans la plupart des cas, une modification du pouls s'accompagne souvent d'une pression artérielle irrégulière. Pour une évaluation complète de la santé des femmes, les médecins évaluent ces deux indicateurs.

Beaucoup de futures mamans qui commencent à porter le pouls d'un bébé sont quelque peu accélérées. En règle générale, les battements cardiaques fréquents sont normalisés à la fin du troisième trimestre de la grossesse. Si cela ne se produit pas, une consultation obligatoire avec un cardiologue est requise.

Selon les statistiques, les futures mères âgées de 25 à 30 ans au cours de la grossesse augmentent sensiblement le rythme cardiaque. Le pouls faible est plus fréquent chez les femmes qui ont conçu un bébé avant l'âge de 20 ans. La seule exception est la présence d'une cardiopathie congénitale pouvant entraîner le développement d'une arythmie.

Le surpoids est une autre raison pouvant expliquer le fait que le pouls d’une femme pendant la grossesse augmente. L’augmentation de la taille de l’utérus fait qu’à partir de la fin du deuxième trimestre, elle commence à exercer une forte pression sur le diaphragme. Cette situation contribue au travail du cœur de manière intense et souvent modifiée.

Indicateurs normaux et pathologiques du pouls chez la femme enceinte

Dans le corps d'une femme enceinte, il y a des changements majeurs. Il fait tout pour que le fœtus reçoive la quantité nécessaire d'oxygène et de nutriments. Par conséquent, le pouls chez les femmes enceintes peut varier.

Pour les médecins, un changement dans le pouls de la future mère n’est pas une nouveauté, mais les femmes elles-mêmes ne savent pas toujours la différence entre la norme et les écarts possibles. Dans quels cas les expériences sont vaines et lorsqu'il est nécessaire de tirer la sonnette d'alarme, essayons de le comprendre.

Quel devrait être le pouls normal

Le pouls d'une personne en bonne santé varie entre 60 et 90 battements par minute. La nature de l'impulsion est influencée par divers facteurs externes et internes, de sorte que sa valeur n'est pas toujours stable. Mais le pouls d'une femme enceinte peut changer même pendant le repos, ce qui le distingue du battement de coeur des gens ordinaires.

Le pouls en début de grossesse reste inchangé, mais avec le début du deuxième trimestre chez la plupart des femmes, il augmente d'environ 10-15 battements par minute. À partir de 26-28 semaines de grossesse, on observe une nouvelle hausse de ses performances. Pendant cette période, le rythme cardiaque chez les femmes enceintes peut atteindre 120 battements par minute.

Peu de temps avant l'accouchement, après 32 à 34 semaines, le pouls revient à des niveaux normaux. Mais toutes les femmes enceintes ne se passent pas bien. Certaines femmes enceintes, en présence de facteurs défavorables, sont confrontées à des modifications pathologiques du pouls dès les premières semaines de grossesse.

Pouls lent

Un pouls rare est rarement détecté chez les femmes enceintes. Cette maladie s'appelle une bradycardie. Une telle situation est plus souvent rencontrée par les femmes qui pratiquent un sport professionnel: elles ont un cœur entraîné, habitué aux charges élevées, qui sont exclues lors de l'accouchement. Avec de telles données de base, la bradycardie ne sera pas considérée comme une pathologie.

Dans d'autres cas, des maladies chroniques des systèmes endocrinien, rénal et circulatoire, ainsi que des problèmes de nature neurologique peuvent conduire à un pouls lent. Dans les cas de bradycardie, les femmes se plaignent de nausées, de vertiges et de malaises fréquents. En savoir plus sur les causes des étourdissements et de la faiblesse chez les femmes enceintes →

Si le pouls est inférieur à 40 battements par minute, une femme enceinte peut s'arrêter car une chute de tension importante se produira. Par conséquent, lorsqu'un cardiologue est diagnostiqué avec une bradycardie, il devrait observer une grossesse.

Pouls rapide

Pendant la grossesse, le volume de sang augmente et la charge sur le corps augmente, raison pour laquelle le cœur est forcé de s'adapter aux changements survenus, respectivement l'accélération du rythme cardiaque. C'est-à-dire qu'en argumentant sur ce que devrait être le pouls d'une femme enceinte, il convient de noter que son augmentation peut être une variante de la norme. Mais il est important de considérer dans quelle mesure l'augmentation du pouls se produit.

Étant donné que chaque femme est unique, il n'existe pas de norme unique, ce qui est normal chez les femmes enceintes. Habituellement, à mesure que le fœtus se développe, il n’augmente pas plus de 10-15 coups Ainsi, si, avant le début de la grossesse, une femme avait un pouls de 90 battements par minute, lors du port d'un enfant, elle pourrait en avoir entre 100 et 105, ce qui constituerait une augmentation acceptable du rythme cardiaque.

Causes pathologiques

Une augmentation du pouls chez la femme enceinte, occasionnée de manière périodique ou permanente par une femme, peut indiquer la présence de pathologies graves dans le corps:

  • maladies du coeur et des vaisseaux sanguins;
  • pression réduite ou au contraire accrue;
  • troubles métaboliques;
  • dystonie végétative;
  • pathologies hormonales;
  • problèmes neurogéniques;
  • l'anémie.

En outre, une augmentation de la fréquence cardiaque peut être associée à des facteurs infectieux. En cas de rhume et de grippe, le système immunitaire de la femme est soumis à un stress intense, accompagné de modifications du système cardiovasculaire. Le corps réagit à la lutte contre les infections en augmentant la température et le pouls. En savoir plus sur la façon de faire face au rhume pendant la grossesse →

Quand dois-je sonner l'alarme?

Il est nécessaire de consulter un médecin si les modifications du pouls sont accompagnées de:

  • étourdissements fréquents;
  • nausée constante;
  • faiblesse générale, apathie;
  • problèmes de respiration;
  • évanouissement.

Ces symptômes sont alarmants - ils nécessitent tous une intervention médicale. Il est possible que la femme ait déjà eu ces problèmes et la grossesse a provoqué leur aggravation. Dans tous les cas, lorsque des symptômes anxieux apparaissent, il est recommandé à la future mère de consulter non seulement un gynécologue, mais également un neurologue, un cardiologue et un endocrinologue.

Que faire

Que le pouls de la future mère soit augmenté ou diminué, si elle ne se plaint pas de se sentir mal, cela ne signifie pas que vous n’avez rien à faire. Pour normaliser le pouls, vous pouvez utiliser les recommandations simples suivantes.

Conseils de tachycardie:

  • Conformité au mode du jour. Une attention particulière est accordée au repos de jour et à une nuit complète de sommeil. En savoir plus sur comment dormir pendant la grossesse, pour se sentir bien →
  • Bonne nutrition. Excluez les boissons trop fortes et toniques - thé et café forts.
  • Absence d'effort physique intense.
  • Avec l’autorisation du médecin, prendre des sédatifs d’origine naturelle, par exemple, l’agripaume.

Conseils de bradycardie:

  • Correction du régime de jour avec l'alternance des périodes d'activité et de repos. Exclusion du surmenage.
  • Régime alimentaire équilibré, refus de la nourriture lourde.
  • Gymnastique pour les futures mères pour activer l'activité cardiaque.
  • Les promenades quotidiennes dans les airs.

Les femmes s'intéressent au pouls non seulement dans le contexte de leur santé. Parfois, ils demandent - comment déterminer la grossesse par pouls? C'est facile à faire, mais la précision du résultat est douteuse: vous devez placer votre main sous le nombril de 7 à 8 cm et écouter vos sentiments. On croit que s'il y a une grossesse - cet endroit va palpiter.

Pendant la grossesse, les changements de rythme cardiaque sont vraiment possibles. Le plus souvent, ce n'est pas dangereux et c'est la norme physiologique.

Dans tous les cas, lors de chaque visite programmée à la clinique prénatale, le médecin contrôle nécessairement la pression et le pouls des femmes enceintes. Il est donc pratiquement impossible de passer à côté de l’apparence du problème. Pour toute anomalie, un spécialiste vous prescrira un examen supplémentaire pour prévenir les complications de la grossesse.

Auteur: Olga Rogozhkina, obstétricienne-gynécologue,
spécifiquement pour Mama66.ru