Rythme cardiaque lent - pourquoi la bradycardie cardiaque se développe

La bradycardie est une définition de l'état du travail du cœur caractérisé par un pouls faible. Le travail cardiaque normal chez un adulte au repos est de 60 à 100 battements par minute. On parle de bradycardie lorsque le cœur bat plus lentement que 50 fois par minute.

Chez certaines personnes, la bradycardie ne provoque aucun symptôme et n'entraîne pas de complications. Dans de tels cas, on parle de bradycardie physiologique, souvent observée chez les jeunes et les athlètes en bonne santé. Leur système circulatoire est si puissant qu’un faible nombre de battements par minute répond aux besoins du corps en état de repos.

La bradycardie pathologique survient lorsque le corps a besoin de plus d'oxygène que le cœur ne peut en pomper à un rythme «normal». Il arrive que cette maladie provoque une hypoxie grave du corps. La tachycardie est l’opposé de la bradycardie, c’est-à-dire que les battements de cœur augmentent de plus de 100 par minute.

Symptômes et traitement de la bradycardie

Chez une personne souffrant de bradycardie, le cerveau et d’autres organes importants ne peuvent recevoir suffisamment d’oxygène.

En conséquence, des symptômes tels que:

Causes de la bradycardie

La bradycardie peut être causée à la fois par des facteurs internes associés au fonctionnement du cœur et par des facteurs externes associés à l'influence de substances étrangères, de médicaments ou de maladies systémiques.

Bradycardie sinusale à.

Les causes de la bradycardie incluent des facteurs tels que:

  • dégénérescence des tissus cardiaques résultant du processus de vieillissement;
  • dommages au tissu cardiaque, maladie cardiaque ou infarctus du myocarde;
  • l'hypertension;
  • malformation cardiaque congénitale;
  • myocardite;
  • complications après une chirurgie cardiaque;
  • l'hypothyroïdie;
  • déséquilibre électrolytique;
  • syndrome d'apnée du sommeil;
  • accumulation excessive de fer dans les tissus;
  • des maladies inflammatoires telles que le lupus ou le rhumatisme articulaire aigu;
  • prise de médicaments.

La cause la plus fréquente de bradycardie est une anomalie cardiaque. Dans le mur de l'oreillette droite se trouve le nœud sinusal (lat. Nodus sinuatrialis). Ceci est un groupe de cellules spécialisées qui produisent des impulsions électriques et déclenchent chaque cycle du coeur.

De la fréquence de ces décharges dépend de la vitesse de tout le coeur. Si ce centre fonctionne correctement, les cardiologues utilisent l’expression «rythme mesuré», qui signifie travail sans heurt du cœur à un rythme approprié. Toute déviation dans le travail du nœud entraîne des troubles du rythme cardiaque.

Une de ces anomalies est la formation de décharges trop rares. Si le rythme de travail du cœur «imposé» par le nœud sinusal est inférieur à 50 battements par minute (certains accords prévoient 60 battements par minute), on peut parler de la présence d'une bradycardie sinusale.

S'il n'est accompagné d'aucun symptôme gênant, on pense qu'il s'agit d'une bradycardie physiologique associée à une performance élevée des systèmes cardiovasculaire et respiratoire. Nous traitons une telle situation chez les jeunes, en particulier chez les athlètes qui s'entraînent à l'endurance (course longue distance, cyclisme).

Pour certains d'entre eux, habitués à des charges particulièrement élevées, le rythme cardiaque au repos peut même être inférieur à la limite de 30 battements par minute. Leur corps n’a pas besoin du travail rapide du cœur pour répondre pleinement aux besoins en oxygène associés au fonctionnement normal au repos. En outre, pendant le sommeil, lorsque les besoins corporels en oxygène sont moindres, le rythme cardiaque diminue généralement de manière significative au niveau de la bradycardie, ce qui chez la plupart des adultes en bonne santé n’entraîne aucun effet négatif.

Il existe une bradycardie sinusale transitoire associée à des troubles de la conduction nerveuse conductrice, qui est un médiateur entre le cerveau et le nœud sinusal. Ce phénomène se produit souvent lors de l’évanouissement dit vaso-vagal, par exemple en réponse à l’apparition de sang, dans des situations de stress extrême, de surmenage mental, de température et d’humidité élevées (sauna), et le plus souvent avec l’influence d'au moins deux personnes. des facteurs ci-dessus.

Une forte baisse de la fréquence cardiaque peut même provoquer un évanouissement. Les symptômes habituellement associés sont les vertiges, les nausées, les vomissements, les douleurs abdominales et les troubles de la vue. Dans ce cas, la bradycardie recule lorsque les causes externes disparaissent, provoquant une crise vasovagale.

La bradycardie sinusale est une cause d'interventions cardiaques (sous la forme d'un stimulateur implantable) si elle est chronique et entraîne des conséquences négatives pour une personne - telles que perte de conscience répétée, vertiges, troubles de l'audition et de la vision, baisse de la capacité corporelle, insuffisance cardiaque ou cœur..

Ces troubles peuvent être temporaires et peuvent être associés à une crise cardiaque ou à la prise de médicaments. Les médicaments affectant le nœud sinusal sont notamment les bêta-bloquants, le diltiazem, la cimétidine, l'amiodarone ou des antiarythmiques de premier ordre. Si les troubles sont permanents et ne sont pas associés aux médicaments pris, les cardiologues diagnostiquent le soi-disant syndrome des sinus.

Le syndrome des sinus peut affecter une personne à tout âge, mais il est le plus souvent observé après soixante ans. Se produit chez l'une des six cents personnes âgées et constitue la cause la plus courante d'implantation de stimulants cardiaques.

La cause du syndrome des sinus malades peut être presque n'importe quelle maladie cardiaque. Chez les personnes âgées, après soixante-dix ans, il existe un processus de dégénérescence idiopathique associé à un nombre décroissant de cellules de ganglion sinusien actif qui sont sujettes à la fibrose et perdent leurs propriétés au cours du processus de vieillissement. En conséquence, cela entraîne une activité insuffisante du nœud sinusal et une bradycardie.

Le même processus de fibrose sénile affecte d'autres tissus du cœur, ce qui conduit à la fibrillation auriculaire. En conséquence, les personnes âgées peuvent souffrir à la fois de bradycardie et de tachycardie, appelée syndrome bradycardie-tachycardie. Un symptôme grave de cette affection est la perte de conscience, qui se produit lorsque la fibrillation auriculaire entraîne un arrêt cardiaque pendant une courte période.

Le diagnostic du syndrome des sinus malades est établi sur la base d'un ECG et des informations fournies par le patient. Si elle combine l'apparition simultanée de bradycardie et de fibrillation auriculaire, on peut parler de syndrome de bradycardie et de tachycardie.

Parfois, la bradycardie associée au dysfonctionnement du nœud sinusal est provoquée par des causes externes. Par exemple, tension accrue du nerf vague, pharmacothérapie, infection passagère (inflammation du péricarde, inflammation du muscle cardiaque, etc.) et maladies de la glande thyroïde. Dans ces cas, le traitement doit être basé sur l'élimination la plus rapide possible des causes des troubles résultants, et la bradycardie a elle-même un caractère transitoire.

Si la maladie du nœud sinusal est associée à un processus de vieillissement irréversible ou à une autre maladie qui ne peut pas être éliminée, l'utilisation de stimulants cardiaques (autrement d'un stimulateur cardiaque) est recommandée chez les patients présentant des symptômes externes indésirables.

Il s’agit d’un petit appareil alimenté par batterie qui surveille le cœur et envoie des impulsions électriques qui stimulent le rythme cardiaque à la bonne fréquence. En règle générale, le stimulateur cardiaque électrique supprime tous les symptômes indésirables associés au syndrome des sinus et améliore considérablement la qualité de vie du patient. Ceci est particulièrement recommandé chez les patients atteints du syndrome de bradycardie-tachycardie.

Lors du traitement de la bradycardie, une attention particulière devrait être accordée aux patients chez lesquels la maladie n'a pas de forme spécifique. Ils n’ont pas une faible fréquence cardiaque au repos, mais ne sont pas en mesure d’augmenter leur fréquence cardiaque au-dessus de la normale, ce qui les empêche de faire un effort.

Ils ne sont pas capables de mener une vie normale. Cette forme de la maladie peut être aussi douloureuse que ses formes les plus avancées. Le diagnostic peut être fait sur la base du suivi du travail du cœur pendant l'exercice, et le traitement est réduit à l'utilisation d'un stimulateur cardiaque approprié.

Si vous ne soignez pas le syndrome des sinus, cela peut entraîner de graves complications. La bradycardie peut entraîner diverses complications, en fonction du rythme cardiaque et du problème posé par le passage d'une impulsion électrique.

Si le problème de la bradycardie est si grave qu’il s'accompagne de signes extérieurs, il peut provoquer un arrêt soudain de la circulation sanguine, un accident vasculaire cérébral ou une embolie systémique, pouvant entraîner la mort d’une personne.

De plus, la syncope menace de fractures, de blessures à la tête, etc. Cependant, le mode de vie associé au dysfonctionnement du nœud sinusal ne met pas la vie en danger. La bradycardie est relativement bien tolérée chez certains patients.

La deuxième cause commune de bradycardie est un bloc auriculo-ventriculaire, dans lequel une transmission impulsionnelle altérée se produit entre l'oreillette et les ventricules cardiaques. En conséquence, les oreillettes et la caméra peuvent fonctionner sans une synchronisation appropriée, ce qui ralentira le cœur et entraînera une bradycardie.

Stimulateur de fréquence cardiaque

Électrostimulation du coeur est d'initier ses contractions à l'aide d'appareils électroniques externes. Le stimulateur contient un générateur d'impulsions électriques, des électrodes, des impulsions émettrices et un micro-ordinateur pouvant être librement programmé en sélectionnant des paramètres individuels pour chaque patient. Vous pouvez choisir la fréquence du coeur, la force et la durée du pouls, la sensibilité et d'autres paramètres de son travail.

La procédure d'implantation d'un stimulateur cardiaque est réalisée sous anesthésie locale. L'électrode est insérée dans une veine sous le contrôle d'un appareil à rayons X, dans le ventricule droit et parfois dans l'oreillette droite.

Au cours de l'opération d'implantation, des mesures des paramètres du cœur sont effectuées, permettant au dispositif d'être correctement programmé. Le stimulateur lui-même est implanté par voie sous-cutanée sous la clavicule.

Un patient porteur d'un stimulateur cardiaque implanté doit se soumettre à des bilans de santé réguliers. Malheureusement, la présence d'un système implanté comporte un certain risque de complications.

Les plus courants sont:

  • déplacer l'électrode dans le cœur, provoquant une perturbation de la stimulation (dans ce cas, une autre procédure est nécessaire);
  • augmenter le seuil de stimulation (nécessite la reprogrammation d'un stimulateur cardiaque);
  • tachycardie (résultant d'une programmation incorrecte d'un stimulateur cardiaque);
  • infections locales: avec une immunité affaiblie, il peut même atteindre la septicémie.

Prévention de la bradycardie

La prévention de la bradycardie est associée à la prévention des maladies cardiovasculaires. Les personnes qui ont déjà développé une maladie cardiaque devraient la surveiller et suivre les recommandations du médecin.

Il est également important de maintenir un mode de vie sain, qui comprend: une activité physique, une alimentation saine, un poids normal, le contrôle du cholestérol et de la tension artérielle, l’arrêt du tabac et la réduction de la consommation d’alcool.

Il vaut également la peine d'éviter le stress, qui affecte négativement le cœur. Une bradycardie non traitée peut être très dangereuse pour notre santé et notre vie. Pour cette raison, les personnes à risque de bradycardie devraient être informées des visites régulières de contrôle, ainsi que de la possibilité de consulter un médecin en cas de symptômes alarmants.

Le cœur bat fort - qu'est-ce que cela signifie et que faire?

"Le cœur bat fort" - afin que les patients puissent caractériser un assez large éventail de sensations. Cela peut être un ralentissement du rythme cardiaque, une sensation de constriction derrière le sternum, une respiration douloureuse et d'autres types de gêne.

Le cœur bat fort - qu'est-ce que cela signifie?

Les palpitations cardiaques peuvent être un symptôme de nombreuses maladies.

Le sentiment que le cœur bat fort et peut souvent donner diverses pathologies. Parmi eux sont les plus fréquents:

  • L'arythmie provoque une sensation d'interruption, de palpitations, de fatigue et d'autres troubles.
  • Hypertension - augmente la charge sur le cœur, ce qui peut provoquer une sensation de rythme cardiaque intense.
  • Processus inflammatoires dans le coeur - une pathologie rare et très grave.
  • Les changements non inflammatoires (dystrophie ou sclérose du myocarde) constituent une condition dangereuse conduisant au développement de l'insuffisance cardiaque.
  • Malformations cardiaques - augmenter la charge, violer le mouvement du sang dans le myocarde, créer des conditions propices au développement de l'insuffisance cardiaque.

Il faut dire qu'après un effort physique intense, la sensation de palpitations est parfaitement normale - il s'agit d'une réaction naturelle et l'état de santé redevient normal après le repos. Il faut se méfier lorsqu'un effort physique même léger provoque une sensation de battement de coeur ou lorsque la capacité de supporter un travail physique commence à décliner.

En outre, la sensation de battement de coeur peut survenir chez les enfants en bonne santé de moins de 7 ans - il s'agit également d'un phénomène normal qui disparaît rapidement. Si ce n'est pas le cas et que la sensation de battement de coeur apparaît souvent, augmentant avec le stress physique ou émotionnel, le bébé doit être amené chez le pédiatre.

Symptômes supplémentaires possibles

Des symptômes supplémentaires aideront à déterminer la cause

Une attention particulière devrait être portée à un certain nombre de symptômes supplémentaires survenant chez le patient, ainsi qu’à une sensation de battement de coeur. Il peut s’agir de fatigue, d’essoufflement, de maux de tête, d’obscurcissement des yeux, etc. Ces symptômes peuvent indiquer la cause de la pathologie.

La combinaison la plus fréquente est le rythme cardiaque et l’essoufflement. Le mécanisme de leur apparition est assez simple - le patient souffre d'hypoxie, ce qui provoque le fonctionnement du cœur et des poumons. Cette combinaison se produit normalement après un exercice ou une expérience émotionnelle - à ce stade, le besoin en oxygène des tissus augmente. En outre, cette association est typique des malformations cardiaques, de la dystrophie et des modifications inflammatoires du myocarde et de l’hypertension.

La combinaison de palpitations avec le vertige indique le manque d'oxygène du cerveau.

L'apparition de ce symptôme signifie que le cœur et les poumons ne font pas face à leurs fonctions d'approvisionnement en oxygène du corps. Une telle sensation peut survenir après un effort physique très intense, avec hypertension, maladie cardiaque, arythmie. L'apparition de vertiges indique un cours grave de la maladie.

Des douleurs cardiaques peuvent survenir dans toutes les maladies du système circulatoire. Normalement pas caractéristique. Leur apparition est un signe que le cœur ne fait pas face à la charge, souffre d'hypoxie et de carences nutritionnelles. Avec une combinaison de palpitations cardiaques et de douleurs cardiaques, vous devez prendre rendez-vous avec un médecin dès que possible si le patient ne l'a pas encore fait.

Signes dangereux qui nécessitent un médecin

Symptôme depuis longtemps ne passe pas? - J'ai besoin d'un docteur!

Une sensation constante de rythme cardiaque, non associée à un effort physique (ou associée à une faible intensité) devrait être une raison pour consulter un médecin. En cas de symptômes supplémentaires - essoufflement, vertiges, douleur cardiaque, vous ne devez pas différer la visite chez le cardiologue.

Mais dans certains cas, une aide urgente est nécessaire:

  1. Le patient a des réactions orthostatiques (lorsqu’il adopte une position verticale, il fonce dans les yeux).
  2. Le rythme cardiaque ne s’arrête pas au repos pendant plus d’une demi-heure.
  3. Apparu soudainement, accompagné d'une nette détérioration de la santé.
  4. La conscience du patient est altérée.
  5. Les palpitations sont accompagnées d'une douleur intense au coeur.

Dans ces cas, vous devez appeler une ambulance. Le patient ne doit pas bouger - il doit s'asseoir ou s'allonger, tous les vêtements interférant (col, cravate, ceinture) doivent être défaits. Si vous pouvez fournir de l'air frais, vous devez le faire. Le patient ne doit pas manger, mais vous pouvez boire de l'eau. Vous ne pouvez pas prendre de médicaments (sauf la nitroglycérine) avant qu'ils ne soient prescrits par un médecin.

Que faire, quels examens doivent réussir?

Nous cherchons la raison à l'aide d'un électrocardiogramme

Le médecin commence l’examen du patient par l’examen - certaines maladies cardiaques donnent une image externe très caractéristique. Ensuite, le médecin demande une auscultation (écoute) du cœur - le bruit caractéristique permet à un spécialiste expérimenté de poser un diagnostic préliminaire avant de recevoir les résultats du test.

Les données de laboratoire ne reflètent pas toujours les particularités des processus se produisant dans le cœur, mais peuvent parfois indiquer la cause de cette affection. Les principales méthodes d'examen dans ce cas sont instrumentales. La méthode instrumentale la plus simple est la tonométrie (mesure de la pression). Mais avec les processus inflammatoires et dystrophiques, il peut être normal et même réduit.

L'un des tout premiers examens est un ECG. Le cardiogramme permet de déterminer avec une grande précision l'évolution de l'activité électrique du cœur. Dans les cas controversés, Holter ECG est prescrit - surveillance quotidienne des impulsions électriques. Il vous permet d'identifier les pathologistes qui peuvent être invisibles avec un ECG normal. Plus efficace pour le diagnostic des arythmies.

Une échographie ou une échographie du cœur est nécessaire pour observer des changements dans la structure du cœur.

Le plus informatif est une étude sur le diagnostic des malformations cardiaques, des troubles du flux sanguin dans les cavités du cœur et des gros vaisseaux. Permet également de visualiser les modifications du tissu cardiaque au cours des processus dystrophiques ou inflammatoires, mais peut ne rien montrer au début. Dans les cas controversés, la TDM ou l'IRM du coeur est prescrite.

Plus d'informations sur les palpitations cardiaques peuvent être trouvées dans la vidéo:

L'hémoculture bactériologique vous permet de diagnostiquer des processus infectieux dans le cœur. S'ils sont présents, l'infection dans le sang sera obligatoire et l'analyse permettra d'identifier l'agent pathogène et de déterminer sa sensibilité aux antibiotiques.

La biopsie cardiaque est une méthode difficile et dangereuse pour le patient. Un échantillon de tissu cardiaque est nécessaire pour le réaliser et, sur la base des résultats de son examen au microscope, vous pouvez poser un diagnostic de changements dégénératifs, de cardiosclérose et de tumeurs cardiaques. La méthode est très risquée pour le patient, elle n’est donc prescrite que dans les cas où des méthodes moins dangereuses ne donnent pas de résultats.

Caractéristiques du traitement et pronostic

Le bon diagnostic est un traitement efficace!

Le traitement dépend entièrement des causes de la maladie. Néanmoins, il est possible d'identifier plusieurs recommandations générales qui garderont le cœur en bonne santé:

  • Tout d’abord, elles ont trait à l’alimentation: le patient doit réduire sa consommation de sel et de liquides afin de réduire le fardeau cardiaque. Il est également recommandé d'exclure les aliments gras.
  • La deuxième recommandation importante est le dosage strict de l'activité physique. Ils ne doivent pas être trop intenses, afin de ne pas créer une charge excessive sur le cœur, mais ils ne doivent pas être complètement exclus. Promenades utiles, marche, cyclisme, course facile. Le niveau d'exercice autorisé doit être déterminé par le médecin.

Les médicaments prescrits par un médecin doivent être pris strictement en même temps. Ceci est particulièrement vrai anti-arythmiques. Dans ce cas, le pronostic est relativement favorable - il est généralement impossible de parvenir à une guérison complète, mais la qualité de vie du patient peut être améliorée.

Causes des palpitations, que faire s'il n'y a pas assez d'air et qu'il est difficile de respirer?

Palpitations fréquentes, essoufflement, sentiment de manque d'air - tout cela peut nuire à la qualité de la vie. Une personne présentant de tels symptômes s'empare de la peur et de l'anxiété. Parfois, un sentiment de peur peut se développer tellement qu'une personne est capable de perdre conscience. Pas tout le monde a cette condition causée par le surmenage ou le stress. Certaines personnes subissent des attaques similaires chaque jour en raison d'anomalies du cœur. Souvent, la raison de la survenue de sensations, quand il n’ya pas assez d’air, il est difficile de respirer avec un rythme cardiaque rapide - des maladies du système cardiovasculaire

Palpitations cardiaques et manque d'air

Même une personne en bonne santé peut parfois éprouver un problème similaire. Souvent, ces symptômes sont ressentis après une course rapide, mais il s’agit de changements purement physiologiques associés au travail du cœur. Lorsque vous ressentez un étouffement et que votre cœur bat rapidement, sans raison particulière ni au repos, vous devriez vous méfier. Il vaut mieux ne pas se soigner soi-même, mais consulter un cardiologue.

Quand devrais-je prendre rendez-vous avec un médecin?

Il existe un certain nombre de situations dans lesquelles il est impossible d'hésiter avec des soins médicaux. Parfois, ces symptômes simples peuvent empêcher le développement de maladies cardiaques graves. Les causes de la sensation de manque d'air, d'arythmie et d'essoufflement sont une masse, mais seul le médecin identifiera le problème. Il vaut la peine de consulter un médecin si:

  1. le rythme cardiaque augmente brusquement (surtout en période de calme),
  2. l'attaque est longue et ne prend pas plus de 10-15 minutes,
  3. les charges minimales provoquent un essoufflement,
  4. il y a des vertiges, une sensation de faiblesse aiguë allant jusqu'à la perte de conscience,
  5. il y a un sentiment que le cœur manque un battement.

Il est bon de connaître ces 5 raisons, car avec un diagnostic opportun, il est possible de prévenir l'angine de poitrine, les maladies coronariennes, l'infarctus du myocarde, etc.

Causes de

Les causes de ces symptômes peuvent être:

  • activité physique excessive
  • stress éprouvé
  • dépression nerveuse
  • nourriture malsaine
  • fumer
  • alcoolisme
  • la dépendance
  • médicaments,
  • consommation excessive de boissons contenant de la caféine.

Si vous reprenez votre souffle et que le rythme cardiaque s'accélère, sachez que ces symptômes sont caractéristiques des types de maladies cardiaques suivants:

  • toux de coeur
  • CHD,
  • tachycardie
  • arythmie,
  • bloc cardiaque,
  • dystonie vasculaire,
  • attaques de panique dans les troubles psychologiques,
  • un coup
  • crise cardiaque.

Une tachycardie cardiaque, des difficultés respiratoires, une fatigue intense, une faiblesse et une transpiration se manifestent en raison de maladies du système endocrinien. Les perturbations du fond hormonal affectent le rythme cardiaque.

Quelles mesures prendre pour normaliser l'état?

Que faire avec des palpitations cardiaques et un manque d'air, si l'attaque a soudainement trouvé? La réponse à cette question devrait connaître tous ceux qui souffrent de problèmes similaires:

  1. arrêter la panique
  2. abandonner l'activité physique
  3. prendre une position confortable
  4. fournir un accès aérien à la salle,
  5. boire de l'eau fraîche par petites gorgées,
  6. mettre une compresse froide sur le front pour recouvrir la partie temporale,
  7. respirer selon le schéma (inspiration rapide et lente expiration),
  8. inspirez profondément, contractez vos muscles abdominaux, expirez lentement,
  9. rince ton visage
  10. si vous avez envie de vomir, exercez une pression sur la racine de la langue,
  11. boire les gouttes sédatives de Corvalol ou de Valeriana,
  12. si la respiration est difficile, fournissez à la personne un paquet d'oxygène.

Lorsque les mesures prises ne vous aident pas, appelez une ambulance. Un essoufflement, une douleur brûlante au cœur et un manque d'air accompagnent souvent une crise d'infarctus du myocarde.

Comment diagnostiquer une maladie?

Des palpitations cardiaques et une sensation de manque d'air - la partie visible de l'iceberg - permettent au médecin de déterminer les éventuelles pathologies ou leur absence.

Pour déterminer la maladie, les médecins ont recours aux méthodes de diagnostic suivantes:

  • une analyse de sang et d'urine (il est important de connaître la quantité d'hémoglobine, de globules blancs et de globules rouges),
  • analyse des hormones thyroïdiennes,
  • test sanguin pour la composition biochimique (aide à identifier la quantité de vitamines essentielles pour une fonction cardiaque normale),
  • radiographie pulmonaire (peut montrer des changements dimensionnels du coeur)
  • Moniteur Holter (un appareil spécial lit le travail du cœur pendant plusieurs jours),
  • échocardiographie et électrocardiogramme (détermine les troubles fonctionnels du cœur, contribue au diagnostic des valves cardiaques).

Si nécessaire, le cardiologue se connectera au diagnostic d'un neurologue, d'un endocrinologue et d'un médecin généraliste si la maladie identifiée n'est pas liée au travail du système cardiovasculaire.

Comment traiter le problème?

Les battements cardiaques fréquents et intenses, la fatigue, la sensation de manque d'air ne doivent être traités qu'après les recommandations du médecin. L'automédication n'en vaut pas la peine, car vous ne connaissez peut-être pas la véritable cause des symptômes. Souvent, le traitement symptomatique dans cette situation, les médecins considèrent les médicaments antiarythmiques et sédatifs.

C'est important! Le but de ces médicaments est de prendre en compte les caractéristiques individuelles du patient, car certains médicaments ne peuvent pas être prescrits à certains groupes de personnes.

Les antiarythmiques pour le cœur sont prescrits par voie intraveineuse et orale. Ce type de médicament pour le coeur peut arrêter une attaque et empêcher sa survenue. Si le rythme cardiaque augmente fortement de 30 à 40 battements au-dessus de la norme, vous pouvez prendre ce type de médicament. Ces remèdes comprennent: l'adénosine, le propranolol, le flécaïnide, le vérapamil.

Quant aux médicaments sédatifs, leur action vise à calmer le système nerveux. L'augmentation de la nervosité, de l'anxiété et de la peur aggrave souvent la situation. Les sédatifs sont: Persen, Deazepam, Valérian, Novopassit, Tenoten.

Traitement de l'insuffisance cardiaque

Si le cœur a mal au cœur et qu'il est difficile de respirer après le moindre effort physique, une arythmie a été ressentie, le médecin suspectera alors une insuffisance cardiaque. Le traitement est basé sur les étapes suivantes:

  1. Manger sainement, éviter l'alcool, fumer. Le patient devrait consommer plus de légumes, de fruits et de produits protéinés, mais moins de sel.
  2. Traitement par inhibiteurs de l'ECA, glycosides, bêta-bloquants, diurétiques (pour les poches), antagonistes de l'aldactone, antagonistes du calcium. La posologie est calculée individuellement. Parfois, une dose suffisamment faible pour stabiliser la situation.
  3. Si le traitement ne donne aucun résultat, installez un stimulateur cardiaque.

Traitement de la dystonie vasculaire

Un neurologue doit prescrire un traitement médicamenteux ou une thérapie générale.

Traitement avec IRR

Dans la dystonie végétative-vasculaire, les cardiologues, les médecins généralistes et les endocrinologues peuvent parfois être connectés au stade du diagnostic. Souvent, le schéma thérapeutique est présenté comme suit:

  • normalisation du régime journalier (au moins 8 heures de sommeil),
  • aliments sains (refus des aliments gras et sucrés),
  • augmenter le temps de randonnée au grand air,
  • procédures de physiothérapie.

Si ce système est insuffisant, des médicaments seront ajoutés au traitement de base. Pour les patients hypertendus - bloquants adrénergiques, pour les personnes ayant des attaques de panique - les antidépresseurs et les sédatifs. Souvent, le traitement de la dystonie végétative-vasculaire est complet sans médicament. En tant que traitement d'entretien, le médecin prescrira la prise de complexes vitaminiques à base de vitamines du groupe B. L'humeur psychologique du patient joue un rôle important. Il est souvent recommandé à ces personnes de s'auto-entraîner, de nager et d'athlétisme.

Respiration difficile, essoufflement, battement de coeur rapide - des symptômes qui peuvent parler des pathologies du corps. Ils ne sont pas toujours associés au travail du système cardiovasculaire, il est donc important que le diagnostic soit posé à temps: thérapeute, cardiologue, neurologue et endocrinologue aideront à résoudre le problème.

Le cœur bat fort et respire fort

Les palpitations fréquentes, dont les causes peuvent être très différentes, ne peuvent être ignorées. Habituellement, une fréquence cardiaque rapide est sans danger pour la santé et disparaît d'elle-même. Mais parfois, un certain traitement est nécessaire si une personne a un rythme cardiaque très fort et rapide, souvent accompagné de signes d’arythmie. Habituellement, une personne ne sent pas son cœur battre, mais le moindre écart par rapport à la norme se fait immédiatement sentir.

Symptômes caractéristiques de la pathologie

Les patients, en règle générale, décrivent les palpitations cardiaques avec les phrases suivantes: le cœur frappe très fort, bat contre la poitrine et saute littéralement hors de la poitrine. Un rythme cardiaque forcé s'accompagne souvent d'une sensation de pulsation dans le cou, la cavité épigastrique, les tempes et le bout des doigts. En outre, des douleurs thoraciques, des acouphènes désagréables, une sensation de manque d’air, une difficulté à respirer et une oppression thoracique peuvent être accompagnés de battements de coeur fréquents. Ces symptômes indiquent parfois une perturbation grave du cœur et même le développement d'une pathologie. Cependant, le plus souvent, chez les patients souffrant de battements cardiaques fréquents, aucun problème de santé particulier n'est détecté.

Il est important de comprendre que les palpitations cardiaques ne sont pas identiques à la tachycardie. La tachycardie est une augmentation objective du nombre de battements de coeur, qui persiste chez l'homme sous toutes les conditions et ne dépend pas de facteurs externes. La fréquence du pouls chez un adulte en bonne santé et au calme devrait être comprise entre 60 et 80 battements par minute. Si un patient a plus de 90 battements par minute, on lui diagnostique une tachycardie. Cependant, il convient de noter qu'en cas de tachycardie, le patient lui-même ne remarque généralement pas l'augmentation du rythme cardiaque, ce qui le distingue des battements de cœur fréquents.

Causes de rythme cardiaque fréquent

Même une personne qui n'a aucun problème de santé peut ressentir des palpitations cardiaques de temps en temps. Le stress devient la cause la plus courante de palpitations cardiaques. Par conséquent, cette condition est plus caractéristique des personnes qui se caractérisent par une nervosité et une sensibilité accrues. De plus, les facteurs suivants peuvent causer des palpitations cardiaques:

  1. Effort physique excessif ou intense, comme une montée rapide des escaliers.
  2. Effort physique effectué par temps chaud ou en cas de congestion excessive. La privation d'oxygène entraîne une augmentation du travail du cœur.
  3. Une expérience mentale dure, telle que la peur ou l'agitation.
  4. Boire trop de café, de cola ou de thé, ainsi que d'autres produits contenant de la caféine.
  5. Acceptation de certains médicaments. Par exemple, cet effet est souvent causé par des médicaments du rhume.
  6. Perturbation du système digestif. Par exemple, la flatulence, qui provoque la montée du diaphragme, à cause de laquelle il peut exercer une pression sur les organes internes, y compris le cœur.
  7. Sommeil perturbé, cauchemar ou, au contraire, insomnie fréquente.
  8. L'utilisation de boissons alcoolisées, qui augmentent la pression et contribuent aux palpitations cardiaques.
  9. L'utilisation d'antidépresseurs ou de tout autre médicament psychotrope.
  10. Hypertension artérielle, qui peut être une manifestation de l'hypertension ou être temporaire.
  11. Les personnes âgées, lorsque le travail du système cardiovasculaire échoue souvent.
  12. Boire une quantité excessive de chocolat, qui contient une quantité considérable de caféine.
  13. L'augmentation de la température corporelle totale. La chaleur provoque souvent des palpitations cardiaques, car elle a un effet négatif sur le cœur.

Quand les palpitations cardiaques menacent la santé?

Dans certains cas, l'arythmie cardiaque et les palpitations cardiaques sont des signes d'une maladie grave. Vous ne devez pas différer la visite chez le médecin avec des symptômes tels que:

  • battement de coeur trop intense;
  • des palpitations cardiaques persistantes et lourdes;
  • battement de coeur rapide même avec peu d'effort ou la moindre expérience nerveuse, ainsi qu'après une seule tasse de café ou de thé;
  • rythme cardiaque rapide déraisonnable, qui se produit sans l'influence de facteurs externes;
  • le cœur bat de manière inégale, ce qui peut indiquer une arythmie, c'est-à-dire un trouble du rythme cardiaque.

Maladie cardiaque

Les symptômes ci-dessus peuvent parler du développement de maladies graves dans le corps humain qui nécessitent un traitement immédiat, à savoir:

  1. Avitaminose. Surtout au travail, le cœur affecte le manque de vitamine C.
  2. L'anémie Faible teneur en hémoglobine dans la carence en sang et en fer du patient.
  3. Tétanie Une maladie grave causée par un manque de calcium.
  4. Diverses maladies du système endocrinien.
  5. Pathologies cardiaques de gravité variable.
  6. Insuffisance cardiaque aiguë.
  7. Intoxication du corps.
  8. Diverses maladies infectieuses.
  9. Tachycardie.
  10. Myocarde.

Mais ici, il est nécessaire de souligner qu’avec la myocardite et d’autres maladies cardiaques, ainsi que les troubles de la glande thyroïde, le rythme cardiaque rapide n’est que l’un des symptômes de ces affections. La première chose dont se plaint un patient souffrant des maladies susmentionnées est une douleur thoracique sévère et un essoufflement grave.

Les palpitations cardiaques ne nécessitent des soins médicaux immédiats que si elles sont accompagnées par de graves vertiges, un essoufflement, un essoufflement, un blanchissement de la peau et une transpiration. Lorsque ces signes apparaissent, appelez immédiatement une ambulance, car cette affection peut être dangereuse pour la santé et la vie du patient. Les causes de l'arythmie dans ce cas peuvent être très graves.

S'il existe dans le corps du patient une carence en éléments vitaux tels que le magnésium ou le calcium, cela peut être la cause de palpitations cardiaques et d'arythmies cardiaques. Les signes d’une telle tachycardie paroxystique sont un essoufflement grave, une faiblesse grave dans l’ensemble du corps, un assombrissement des yeux, une douleur thoracique et une perte de conscience.

Les causes des arythmies peuvent être trouvées dans une maladie aussi grave que la leucémie, qui provoque un stade grave de la maladie du sang.

Pour identifier cette maladie à temps, une numération globulaire complète doit être effectuée pour aider à déterminer le nombre de globules rouges.

Ainsi, les causes de battements cardiaques fréquents peuvent être très graves et ne doivent donc pas être traitées avec négligence. Si l'arythmie du coeur dérange le patient dans un état calme, c'est un signe clair qu'il y a une sorte de perturbation dans son corps. Par conséquent, il n'est pas nécessaire de reporter la visite à un cardiologue, car il s'agit ici de santé et peut-être même de vie. Le médecin examine soigneusement le patient et sur la base des résultats obtenus fera le diagnostic correct.

Que faire quand des palpitations cardiaques

Lorsque de telles conditions se produisent, une personne peut avoir peur de causer un battement de coeur encore plus fort. Que faire quand des palpitations cardiaques? Comment aider une personne?

Il existe des médicaments et des premiers soins non médicamenteux. La première consiste à prendre Corvalol ou Valocordin.

En outre, vous pouvez utiliser un moyen non médicamenteux pour soulager la douleur:

  • Réduisez les muscles des membres inférieurs et de l'abdomen pendant 15 secondes. Après cela, détendez-vous. Après quelques minutes, répétez l'exercice.
  • Essayez de garder vos yeux dans un point;
  • Masser le bout des petits doigts sur les deux mains;
  • Prenez une profonde respiration et retenez votre respiration. Après 5-10 secondes, expirez lentement.

Fréquence cardiaque pendant la grossesse

Les palpitations cardiaques pendant la grossesse sont assez courantes. Habituellement, les médecins parlent des schémas de certaines irrégularités dans le travail du muscle cardiaque, car il doit fournir un flux sanguin à l’utérus.

En outre, l'anémie est la cause principale de l'augmentation du rythme cardiaque pendant la grossesse. Le surpoids, les maladies de la thyroïde, l'asthme bronchique, les réactions allergiques aux aliments et aux médicaments, le stress et le stress physique sont appelés.

En règle générale, il est conseillé aux femmes enceintes de revoir leur mode de vie en cas de battements de cœur rapides: passez plus de temps à l'extérieur, effectuez des exercices spéciaux, suivez un régime et évitez le stress.

Dans les cas graves, lorsque les palpitations cardiaques sont accompagnées d'essoufflement, de maux de tête, d'une augmentation ou d'une diminution marquée de la pression artérielle, le médecin vous prescrit un médicament.

Palpitations cardiaques chez un enfant

Un battement de coeur rapide chez un enfant est insidieux dans la mesure où il peut conduire au développement de pathologies cardiaques graves dans le futur.

Cependant, pour déterminer la présence ou l'absence de tachycardie chez un enfant, il est nécessaire de connaître le nombre de contractions physiologiquement normales. Ainsi, chez un nouveau-né, le cœur fait 160-180 battements par minute. À l’année, une impulsion de 130-140 battements par minute est considérée comme normale. Après 5 ans, le pouls de l'enfant est de 80 à 130 battements par minute.

Sous battement de coeur rapide chez un enfant comprendre plusieurs conditions du muscle cardiaque:

  • La tachycardie sinusale, observée chez les enfants minces avec des muscles mal développés. La cause en est une maladie cardiaque, des maladies accompagnées de fièvre, de l'exercice. Habituellement, une telle maladie ne nécessite pas de traitement spécial (elle disparaît au fur et à mesure qu'elle grandit), mais nécessite une surveillance systématique par un cardiologue;
  • Tachycardie paroxystique, se produisant de façon dramatique. Et le coeur commence à battre 2-3 fois plus vite. Il y a des signes de la maladie, tels que des veines qui battent, un essoufflement, il est possible qu'une cyanose de la peau et des muqueuses. L'enfant peut être effrayé que provoquer une détérioration. L’attaque est éliminée par injection intraveineuse de glycosides, pour traitement - chlorure de potassium;
  • Tachycardie chronique, caractérisée par systématique. Les causes de la tachycardie chronique sont les cardiopathies congénitales. Symptômes de cette maladie: maux de tête, faiblesse, essoufflement, douleur à la poitrine.

Étant donné que le corps de l'enfant est extrêmement dynamique, qu'il se développe et se modifie rapidement, un rythme cardiaque rapide peut avoir un caractère particulier et ne pas être une cause d'occurrence évidente.

De grande importance pour la normalisation du rythme cardiaque de l'enfant ont un mode de vie, l'environnement.

Au moment de l'attaque devrait fournir un repos, couché, pour assurer la circulation de l'air frais.

Comment réduire les battements de coeur

De nombreuses personnes souffrent de palpitations cardiaques. Elles se préoccupent donc naturellement de la question suivante: comment réduire le rythme cardiaque? Ici, il est important de séparer les méthodes de réduction visant à soulager une attaque et les méthodes de traitement régulier, conçues pour les empêcher de se produire.

Dans le premier cas, vous devriez vous calmer, vous allonger et enlever vos vêtements embarrassants. Ensuite, vous devriez retenir votre souffle pendant que vous expirez pendant 30 secondes. Expirez progressivement. Vous pouvez également fermer les yeux et appuyer légèrement du bout des doigts sur les globes oculaires (les yeux sont toujours fermés). Il est nécessaire de boire un sédatif (valériane, agripaume, valokordin). Cela aidera aussi à boire, de préférence gazéifié.

Si nous parlons de traitement médicamenteux, les groupes de médicaments suivants sont habituellement prescrits:

  • Sédatifs d'origine naturelle ou synthétique;
  • Médicaments anti-arythmiques.

Cela devrait aussi changer le style de vie:

  • Réduire l'utilisation de café, d'alcool;
  • Arrêter de fumer;
  • Observez le mode de la journée, évitez le surmenage.

Traitement des palpitations

Le traitement des palpitations dans les stades précoces est possible sans l'utilisation de médicaments. La gymnastique respiratoire, le traitement avec des herbes médicinales peuvent être efficaces.

Cependant, ces méthodes doivent être menées sous la surveillance d'un médecin. Puisque les mêmes herbes médicinales à fortes doses peuvent devenir dangereuses pour la santé et la vie du patient.

Pour le traitement des palpitations, utilisez de la racine de valériane, des graines de fenouil, des fruits et des fleurs d’aubépine, de l’herbe à mâcher, de la menthe et du muguet. Cependant, sans l'avis d'un médecin, un tel fitosbor ne peut pas être utilisé.

Ainsi, les palpitations cardiaques peuvent avoir différentes causes. Dans tous les cas, vous devez traiter avec soin la maladie, pour constater les moindres changements d'état.

Causes courantes de palpitations cardiaques

Même une personne en bonne santé peut ressentir un battement de coeur intense. Dans la plus grande mesure, cela est caractéristique des personnes ayant une sensibilité nerveuse accrue. Peut conduire à des palpitations cardiaques:

  • effort physique important;
  • montée rapide;
  • effort physique dans des environnements chauds et étouffants (le manque d'oxygène entraîne une augmentation de la fonction cardiaque);
  • stress mental aigu (peur, agitation, etc.);
  • consommer de grandes quantités d'aliments riches en caféine (café, thé, coca-cola);
  • certains médicaments (en particulier les remèdes contre le rhume);
  • troubles digestifs (par exemple, la flatulence, en raison de laquelle le diaphragme est un peu élevé).

Une forte fréquence cardiaque peut être ressentie à une température élevée (les patients souffrant de fièvre ressentent souvent une pulsation cardiaque).

Palpitations cardiaques à pression élevée

Les palpitations cardiaques sont souvent accompagnées d'hypertension. Dans ce cas, plus le cœur se contracte souvent, plus la pression dans les artères est élevée. La dépendance ici est exactement cela... Par conséquent, il est faux de considérer l'hypertension comme étant la cause de l'augmentation du rythme cardiaque. Une autre chose est que l'augmentation de la pression, accompagnée d'une détérioration générale de la santé, peut vous faire remarquer combien votre coeur bat.

Les palpitations cardiaques et l'hypertension artérielle peuvent être causées par les mêmes causes. Dans ce cas, les mesures thérapeutiques visant à normaliser la pression contribueront également à la normalisation du rythme cardiaque.

Palpitations cardiaques sous pression réduite

Une augmentation de la fréquence cardiaque est tout à fait possible sous pression réduite. Une forte chute de pression peut être observée dans les états de choc (choc anaphylactique, traumatique, infectieux, toxique, psychogène, etc.). Le corps réagit à cela en accélérant la contraction du muscle cardiaque pour rétablir la pression. La nature compensatoire similaire du rythme cardiaque amplifié se produit également avec une perte de sang importante.

Palpitations cardiaques à pression normale

Cependant, une augmentation de la fréquence cardiaque peut être ressentie indépendamment de la pression. La pression peut être réduite et normale et le patient se plaint de palpitations. Ceci est possible avec la dystonie végétative-vasculaire, l'anémie, les maladies de la glande thyroïde et un certain nombre d'autres maladies. Vous ne devez pas essayer de déterminer ce que vous êtes malade, et surtout de commencer le traitement uniquement sur la base d'une comparaison des pulsations cardiaques et de la pression. Dans tous les cas où vous craignez une augmentation du rythme cardiaque, vous devez être examiné par un médecin.

Quand le battement de coeur est-il une raison de consulter un médecin?

Les palpitations cardiaques sont une raison d'aller chez le médecin si:

  • trop intense;
  • est prolongé (ne passe pas longtemps);
  • se produit avec moins d'impact des facteurs ci-dessus;
  • découle de ce qui précède;
  • est de nature inégale (on peut supposer que l'arythmie est une violation du rythme du cœur).

Dans ces cas, les palpitations cardiaques peuvent être une manifestation de troubles et de maladies graves, tels que:

  • l'avitaminose;
  • anémie (faible taux d'hémoglobine et de fer dans le sang);
  • tétanie (condition due à une carence en calcium);
  • maladies endocriniennes;
  • pathologies cardiaques.

Cependant, en règle générale, dans le cas de la myocardite, d'autres maladies cardiaques, ainsi que de l'hyperfonctionnement de la glande thyroïde, l'augmentation du rythme cardiaque ne constitue pas le problème principal. En cas de telles maladies, tout d’abord, ils se plaignent de douleurs au cœur et d’essoufflement.

Nous devons réagir rapidement si des vertiges, un essoufflement, un blanchiment de la peau, une transpiration sont observés à l’arrière-plan d’un battement de coeur intense. Dans ce cas, vous devriez appeler une ambulance.

Quand prendre rendez-vous avec un médecin

Assurez-vous de contacter votre cardiologue si:

  • le rythme cardiaque est intense et fréquent;
  • commence intensément sans raison apparente et prend beaucoup de temps à passer;
  • respirer fortement même à faible charge;
  • palpitations accompagnées de vertiges, de faiblesse, de perte de conscience;
  • le rythme cardiaque est perturbé, la sensation de sauter des battements apparaît.

Raisons

S'il devient difficile de respirer à basses charges et simultanément avec une augmentation de la fréquence cardiaque, plusieurs raisons peuvent être:

  • Insuffisance cardiaque.
  • Toux de coeur.
  • Cardiopathie ischémique.
  • Tachyarythmies, blocages, extrasystoles.
  • Dystonie végétative.
  • Crise cardiaque.
  • AVC
  • Attaques de panique.

Que faire en premier

Pour remédier à la situation, vous devez procéder comme suit:

  • arrêtez le travail physique, essayez de vous calmer;
  • ouvrir une fenêtre pour laisser entrer l'air frais ou sortir;
  • mettre quelque chose de froid sur le front (chiffon humide ou une serviette, une bouteille d'eau);
  • détendez-vous, prenez une position confortable;
  • respirer profondément, avec des respirations rapides et des exhalations lentes;
  • vous pouvez essayer de réduire le rythme cardiaque en toussant;
  • pendant quelques minutes, vous devez retenir votre souffle et fatiguer vos muscles abdominaux;
  • faire vomir en appuyant sur la racine de la langue;
  • plongez votre visage dans l'eau froide;
  • appuyez fortement et brusquement à la place de l'angle de la mâchoire inférieure;
  • prendre des gouttes (Corvalol, Valériane ou Valocordin);
  • s'il est difficile pour une personne de respirer, vous devez lui donner un paquet d'oxygène;
  • si l'état ne s'améliore pas, appelez une ambulance.

S'il n'y a pas assez d'air et que le rythme cardiaque devient fréquent, vous devez contacter un thérapeute ou un cardiologue. Il est possible que le patient soit dirigé vers un autre spécialiste, car ces symptômes sont loin d'être toujours inhérents aux maladies cardiologiques.

Comment traiter

Un battement de coeur fréquent et en même temps un manque d'air est une manifestation d'une autre maladie. Pour se débarrasser de la tachycardie avec essoufflement, vous devez traiter la pathologie primaire. Pour ce faire, vous devez être examiné par un cardiologue ou un thérapeute et rechercher la cause de ces symptômes. Probablement, la consultation d'autres experts étroits (le neurologue, l'endocrinologue) sera nécessaire. Dans certains cas, le traitement médicamenteux n’est pas nécessaire, il suffira de changer les modes de vie, la nutrition, de boire du thé aux herbes et des infusions.

Traitement symptomatique

Pour réduire le rythme cardiaque, peut prescrire des médicaments. Médicaments habituellement utilisés en deux groupes:

  1. Antiarythmiques (intraveineux et oraux). Ils réduisent non seulement le rythme cardiaque, mais empêchent également l'apparition d'une tachycardie. Ceux-ci incluent le vérapamil, le propranolol, l'adénosine, le flécaïnide et d'autres. Vous ne pouvez pas boire de comprimés par vous-même, ils sont sélectionnés individuellement, en tenant compte d'autres maladies et contre-indications.
  2. Sédatifs (sédatifs). Surtout efficacement aider, si le rythme cardiaque fréquent est associé à des perturbations du système nerveux. Les médicaments les plus connus dans ce groupe sont la valériane (comprimés, teinture), Persen, Novopassit, Deazepam et autres.

Insuffisance cardiaque

La dyspnée et la tachycardie sont des satellites d'insuffisance cardiaque. Le traitement a pour objectif de réduire les symptômes, de freiner la progression de la maladie et d’augmenter l’espérance de vie. Des difficultés particulières se posent dans le traitement de la toux cardiaque.

Le traitement de l'insuffisance cardiaque est complexe et comprend:

  1. Régime et régime. Avec l'aide d'un régime, ils améliorent la nutrition du muscle cardiaque et réduisent le volume de liquide dans le corps. Il est important de limiter la consommation de sel et de liquides, de renoncer à l'alcool et d'inclure davantage de vitamines et de protéines dans l'alimentation.
  2. Traitement de la toxicomanie. Ils prescrivent des médicaments de plusieurs groupes: inhibiteurs de l'ECA, glycosides cardiaques, bêtabloquants, diurétiques permettant d'économiser le potassium, antagonistes de l'aldactone, vasodilatateurs, inhibiteurs des canaux calciques, anticoagulants.
  3. Intervention chirurgicale. Sans chirurgie, il est souvent impossible d'obtenir des résultats positifs. L'installation la plus courante est un stimulateur cardiaque.

Dystonie végétative

Lorsque l'IRR chez les patients avec beaucoup de plaintes, y compris l'essoufflement et le rythme cardiaque rapide. Son traitement fait appel à un neurologue. En fonction des symptômes, d'autres spécialistes peuvent également être connectés: cardiologue, médecin généraliste, endocrinologue, urologue, gastro-entérologue.

Les principes de base de la thérapie pour la dystonie végétative:

  • Observez le régime du jour, travaillez et reposez-vous.
  • Dormez au moins 8 heures par jour.
  • Mangez bien. Les produits doivent contenir tous les éléments nutritionnels nécessaires. Il est nécessaire de refuser les produits semi-finis, gras, fumés, épicés, épicés, les conserves, le sel, les boissons fortes à la caféine.
  • Éviter le stress.
  • S'engager dans l'auto-formation.
  • Pratiquez des sports légers (natation, marche), des exercices thérapeutiques.

Sous forme hypertensive, les teintures à l'alcool sont utilisées:

Quand type hypotonique VSD:

  • infusion de magnolia chinois;
  • une infusion d'immortelle;
  • teinture de racine de ginseng;
  • teinture zamanihi.

Les médicaments prescrits dans les cas extrêmes, sinon aider les méthodes non médicamenteuses. Cela est particulièrement vrai chez les enfants et les adolescents. Les adultes se font prescrire des pilules pour le traitement symptomatique:

  • sous forme hypertensive - les inhibiteurs adrénergiques (Bisoprolol, Anaprilin);
  • pendant le stress, l'anxiété, les attaques de panique - antidépresseurs, tranquillisants;
  • médicaments qui stimulent la circulation cérébrale (Cavinton, Tanakan, Oksibral).

Conclusion

Si le rythme cardiaque augmente périodiquement et qu'il devient difficile de respirer, il est nécessaire de procéder à un examen complet. De telles maladies accompagnent de nombreuses maladies. Vous devrez peut-être consulter plusieurs spécialistes restreints. Ce symptôme est souvent associé à des troubles du système nerveux autonome, traité par des méthodes psychothérapeutiques et des médicaments. Les cas plus graves sont les maladies cardiaques, telles que l'insuffisance cardiaque, les crises cardiaques, les accidents vasculaires cérébraux. Ils ont besoin de soins médicaux immédiats.