Battement de coeur normal: indicateurs clés

Le cœur est l'organe le plus important du corps humain qui effectue le travail de pompage de sang. Chez une personne en bonne santé, le rythme cardiaque est toujours régulier et constant. Le trouble du rythme cardiaque (code CIM 10 - I49) est autrement appelé arythmie. Cette maladie est considérée comme secondaire et possède ses propres caractéristiques. Ci-dessous sont les symptômes qui accompagnent l'arythmie cardiaque, les causes, le traitement de la pathologie.

Fréquence cardiaque: fréquence et anomalies

Comprendre le mécanisme de développement des troubles peut être, si vous comprenez bien comment fonctionne le corps. Dans le nœud sinusal (également appelé stimulateur cardiaque), un signal est généré qui, au bout d'une fraction de seconde, atteint le nœud auriculo-ventriculaire. Pendant cette période, les oreillettes se contractent et, après la transmission ultérieure du signal, les ventricules apparaissent. Le travail coordonné de toutes ces parties est la base d'une bonne circulation sanguine.

Pour le nombre de contractions du muscle cardiaque pendant un certain temps et leur intensité correspond au cortex cérébral. Le ralentissement ou l’accélération du rythme cardiaque est associé à diverses situations: exercice excessif, stress, sommeil. Cela se produit sous l'action d'hormones de l'hypophyse, le nerf vague.

Dans un état normal, la fréquence cardiaque est comprise entre 60 et 80 battements / min. Le cœur bat en même temps doucement et calmement. L'échec qui s'est produit dans le processus décrit peut être exprimé comme une violation de la conductivité du cœur, de la contractilité de ses muscles et de l'automatisme. Parfois, ces problèmes sont combinés, entraînant une détérioration supplémentaire.

L'augmentation du pouls ou son ralentissement dû à des causes naturelles et redevenant normal après un certain temps n'est pas une maladie. Les défaillances résultant de déviations dans le travail d'autres organes et systèmes sont considérées comme pathologiques et nécessitent une intervention médicale urgente.

Classification de l'arythmie

Tous les troubles du rythme cardiaque sont classés en fonction de l'évolution de la maladie, de l'étiologie du développement et des symptômes caractéristiques. Les formes de pathologie suivantes sont distinguées:

  1. Tachycardie (sinus). La fréquence cardiaque (FC) augmente de plus de 100 battements par minute. Augmenter ces chiffres sous stress, stress, excitation émotionnelle est normal. L'augmentation des performances à l'état de repos indique un dysfonctionnement grave du cœur.
  2. Bradycardie Sous cette condition se réfère à une diminution de la fréquence cardiaque inférieure à 60 battements / min. Il peut être enregistré chez des personnes en bonne santé pendant le sommeil et le repos. Avec une diminution régulière de la performance en dessous de cette marque, la pathologie est diagnostiquée.

Types de trouble du rythme

En plus du ralentissement et de l’augmentation du rythme cardiaque, il existe trois autres types de troubles du rythme:

  1. Tachycardie paroxystique. La maladie se caractérise par de fréquents épisodes d’augmentation marquée du rythme cardiaque. Parfois, le pouls peut atteindre 140-200 battements / min. et au dessus. Les contractions du muscle cardiaque se produisent de manière rythmique sans interruption.
  2. Troubles du rythme par type d’extrasystole ventriculaire. Une stimulation extraordinaire du muscle cardiaque, déclenchée par un nœud formé en outre, qui assume les fonctions d'un stimulateur cardiaque. Cette formation est située sur les parois des ventricules ou des oreillettes et provoque des contractions supplémentaires du cœur. Ce type d'arythmie peut survenir comme une bigéminie - quand une contraction musculaire sur deux est déclenchée par un nœud non sinusien, et comme une triheminie - une contraction sur trois.
  3. Fibrillation auriculaire (fibrillation auriculaire). Cette condition est le trouble du rythme le plus grave. Ce type d'arythmie survient en présence de maladies chroniques du système cardiovasculaire. La pathologie est caractérisée par des excitations irrégulières et trop fréquentes (rares) du muscle cardiaque, de ses oreillettes et de ses ventricules. Dans ce cas, la force et la fréquence des coupes sont hétérogènes et la durée du cycle varie sur de grands intervalles. Selon la fréquence cardiaque, il existe trois types de fibrillation auriculaire: bradystolique, normosystolique et tachysystolique.

Causes de la pathologie

Les principales causes de la détérioration de l'activité cardiaque sont les déviations de la composition électrolytique du sang. Le déséquilibre en oligo-éléments de magnésium, de potassium et de sodium résultant du développement d'une inflammation, d'une hyperthermie, d'une surchauffe, d'une hypothermie et de nombreuses autres affections conduit à des troubles ponctuels du rythme rythmique. Une fois la maladie sous-jacente résolue, la fréquence cardiaque et le rythme redeviennent normaux.

Le groupe à risque pour le développement de l'arythmie sont les patients:

  • surpoids;
  • dépassé l'âge de 45 ans;
  • avoir des causes héréditaires;
  • abuser de mauvaises habitudes et de boissons énergisantes.

Des arythmies graves peuvent survenir dans le contexte de certaines maladies associées. Ceux-ci incluent des pathologies:

  • système cardiovasculaire (crise cardiaque, hypertension, insuffisance cardiaque, ischémie, cardiosclérose, cardiomyopathie, endocardite, myocardite, malformations cardiaques);
  • nature neurologique (lésion cérébrale, névrose, TRI, troubles circulatoires);
  • glandes endocrines (problèmes des glandes surrénales, diabète, hyper, hypothyroïdisme);
  • système gastro-intestinal (ulcère peptique, cholécystite, pancréatite).

S'il n'est pas possible d'établir la cause de l'arythmie, un trouble du rythme cardiaque idiopathique est diagnostiqué et un traitement symptomatique est mis en œuvre pour éliminer les échecs.

Symptômes d'un trouble du rythme cardiaque

Assez souvent, les arythmies sont presque asymptomatiques et les patients ne se renseignent sur les anomalies du travail du cœur qu’après un électrocardiogramme. Les troubles du rythme cardiaque sont accompagnés de symptômes que les médecins divisent en deux grands groupes, en fonction de l’effet de la pathologie sur l’activité cardiaque: elle accélère ou ralentit le travail du muscle cardiaque. Les personnes souffrant d’arythmie tachycardique parlent de sentiments d’interruption du fonctionnement du cœur et, lorsque la contraction est ralentie, des déviations du système circulatoire apparaissent.

Pour le diagnostic, faites attention aux signes communs de toutes les arythmies:

  • pouls trop fréquent ou trop lent;
  • sensation de lourdeur et d'oppression dans la poitrine;
  • troubles respiratoires;
  • faiblesse, sensation de fatigue;
  • anxiété, autres états névrotiques;
  • conditions évocatrices déraisonnables, perte de conscience;
  • migraine douleur, vertiges.

Selon le type de trouble, la force de manifestation de tous les symptômes varie et peut survenir conjointement. La fibrillation auriculaire est la maladie la plus dangereuse en raison du risque élevé d'insuffisance cardiaque au cours d'une attaque.

Diagnostics

La méthode de diagnostic la plus courante pour détecter les arythmies est un électrocardiogramme. Les écarts sont clairement définis sur le graphique. En plus de l'ECG, le patient peut se voir attribuer d'autres méthodes d'examen:

  • surveillance quotidienne de la pression artérielle, de la fréquence cardiaque;
  • ECG sous charge (vélo, échelle, tapis roulant);
  • Surveillance Holter;
  • thérapie électropulse par le tube oesophagien.

En outre, une échographie cardiaque et une imagerie par résonance magnétique peuvent être nécessaires. Ces méthodes vous permettent d'identifier les anomalies de la structure du cœur et de diagnostiquer les formations tumorales à l'origine de l'arythmie.

Traitement

Le traitement de tous les types d'arythmie doit être effectué uniquement par un médecin. Selon les résultats de l'examen, un examen détaillé est élaboré, qui comprend un régime de traitement comprenant l'utilisation de médicaments en association avec des exercices thérapeutiques et un régime alimentaire. Le sport est le meilleur moyen d’augmenter l’endurance, d’améliorer l’état général du patient, de renforcer le muscle cardiaque.

En cas de troubles du rythme cardiaque, une correction nutritionnelle est nécessaire. Les aliments frits, fumés, trop gras et salés doivent être exclus du régime alimentaire. La nourriture est mieux préparée par une cuisson ordinaire ou en utilisant un bain-marie. Il est nécessaire d'abandonner les produits de confiserie et de diversifier plutôt le régime alimentaire des légumes et des fruits.

Ne pas trop forcer le corps avec des charges excessives. Exercice normal, marcher à l'air frais - la meilleure option pour les patients souffrant d'arythmie. Au fil du temps, la charge peut être augmentée progressivement.

Traitement de la toxicomanie

L'élimination des troubles du rythme est réalisée avec des bloqueurs spéciaux. Le principe d'action de tels médicaments est de prévenir l'influence de certains facteurs sur les vaisseaux et les muscles du cœur. Parmi les plus efficaces, il est nécessaire d’allouer des fonds qui bloquent:

  1. Beta-adrenoretseptory. Ces médicaments inhibent l’effet de l’adrénaline, de la noradrénaline sur la fréquence des contractions, leur intensité. À leur tour, ils sont divisés en comprimés sélectifs ("Sectral", "Biol") et non sélectifs ("Anaprilin", "Timolol").
  2. Canaux de potassium. Des moyens de ce type sont conçus pour empêcher le potassium de pénétrer dans les cellules du cœur. Cela aide à réduire l'activité électrique de l'organe et rétablit le rythme normal. Pour ces fins, appliquez "Kordaron", "Amidaron".
  3. Canaux de sodium. Ils aident à réduire la consommation de sodium dans le cœur, grâce à quoi les impulsions ralentissent, le rythme cardiaque revient à la normale. Le plus souvent prescrit: "Propanorm", "Quinidine".
  4. Canaux calciques. Contribue à inhiber le travail de stimulateurs supplémentaires. Appliquer: "Dilzem", "Verapamil."

Seul un médecin doit choisir le bon médicament pour les troubles du rythme cardiaque et traiter la pathologie. Une sélection indépendante des médicaments antiarythmiques peut entraîner une détérioration de l'état du patient et provoquer l'apparition de complications.

En outre, en cas d'arythmie, des complexes de vitamines et de minéraux sont prescrits pour rétablir l'équilibre électrolytique du sang, ainsi que des glycosides cardiaques. L'action de ce dernier vise à réduire la fréquence cardiaque, à restaurer le rythme du nœud sinusal.

Intervention chirurgicale

S'il n'est pas possible de rétablir le fonctionnement normal du cœur à l'aide de médicaments, une opération sera nécessaire. Une intervention chirurgicale est nécessaire pour soulager l'arythmie et réduire le risque de décès. Pour cela, plusieurs techniques différentes peuvent être utilisées.

    Installation d'un stimulateur cardiaque ou d'un défibrillateur. Installation du pacemaker

Les deux appareils remplacent le travail du conducteur principal du rythme cardiaque. Les dispositifs sont installés par voie sous-cutanée et les électrodes qui en émanent sont directement introduits dans la cavité cardiaque. Après la fin de l'opération, le patient est maintenu dans un hôpital de cardiologie pendant plusieurs jours sous la surveillance d'un médecin. Pendant ce temps, il y a une vérification des paramètres de l'appareil, son travail.

  • Ablation par cathéter à radiofréquence. Ce type de chirurgie de l’arythmie est courant dans de nombreux pays. L'essence de l'intervention consiste à brûler les zones défectueuses responsables de la violation du rythme cardiaque. L'opération est réalisée de manière moins traumatisante - à travers l'artère fémorale.
  • La durée de vie moyenne d'un appareil électronique est de 8 à 10 ans, après quoi il est nécessaire de vérifier et de remplacer les piles. Lorsque l'instrument est obsolète, il est remplacé par un nouveau.

    Méthodes traditionnelles de traitement

    Les herbes médicinales peuvent être un excellent ajout au traitement principal des arythmies cardiaques. Cependant, ils ne doivent pas remplacer complètement le médicament prescrit. Les plantes suivantes sont reconnues comme les plus efficaces:

    Le traitement médicamenteux peut durer six mois ou plus. Les remèdes populaires sont utilisés à la fin du traitement pour la prévention.

    Caractéristiques chez les enfants et les adolescents

    Les troubles du rythme cardiaque chez les enfants peuvent survenir à la suite d'anomalies congénitales du cœur et acquises. Les pathologies périnatales diagnostiquées chez le nouveau-né n'occupent pas plus de 25% du nombre total de maladies. Dans d'autres cas, les troubles se développent du fait de la restructuration du corps de l'enfant en cours de croissance.

    Les arythmies se produisent chez un enfant presque toujours presque asymptomatique. Leur détection a généralement lieu lors d'examens médicaux standard. Habituellement, ces arythmies ne sont pas accompagnées de perturbations persistantes de l'activité cardiaque, elles peuvent donc facilement être corrigées par une médecine.

    Une arythmie peut se développer chez le fœtus pendant la grossesse. Il peut y avoir plusieurs raisons à cela: nutrition déséquilibrée, maladies chroniques chez les femmes, interruptions du processus métabolique et mauvaises habitudes. Le traitement dans ce cas devrait être prescrit seulement par un docteur.

    Des complications

    En l'absence du traitement nécessaire dans le contexte de l'évolution de l'arythmie, des conséquences graves et dangereuses peuvent apparaître:

    • infarctus du myocarde avec manque d'oxygène dans le sang et les tissus;
    • AVC ischémique avec thrombose dans la cavité cardiaque;
    • thromboembolie de l'artère pulmonaire principale;
    • collapsus (pré-moelle osseuse, forte diminution de la pression artérielle);
    • fibrillation des ventricules (des soins d'urgence sont nécessaires).

    Prévisions

    En l'absence de modifications pathologiques de la structure du cœur, le pronostic de vie des patients souffrant d'arythmie est plutôt favorable. La plupart des troubles du rythme peuvent facilement faire l’objet d’un traitement médical. Dans d'autres situations, le pronostic dépend du type, de la gravité de la maladie et de la présence de comorbidités. Avec un parcours simple, les patients en âge de servir dans l'armée doivent être recrutés dans l'armée.

    Rythme cardiaque normal: indicateurs et voies de récupération pour les troubles

    Un rythme cardiaque normal est une caractéristique importante du travail du muscle cardiaque (myocarde). Son échec peut ne pas affecter le bien-être de quelque manière que ce soit, mais il peut provoquer des sensations de fluttering ou cardiaque, des picotements et une douleur au sternum, des vertiges, un essoufflement.

    Si de telles conditions se produisent, il est préférable de consulter un médecin plus rapidement. Les perturbations rythmiques graves provoquent non seulement des convulsions et une syncope, mais également une crise cardiaque, un accident vasculaire cérébral, un arrêt cardiaque.

    Les informations, les photos et les vidéos de cet article vous aideront à comprendre quel type de rythme cardiaque est considéré comme normal, ainsi que comment et avec quoi le restaurer avec des déviations.

    Ce qui est inclus dans le concept du rythme du coeur

    Pour clarifier la qualité du travail du myocarde, le médecin ne dispose pas de suffisamment de temps pour surveiller le pouls et la fréquence cardiaque (FC), écouter le son des battements avec un phonendoscope et mesurer la pression artérielle avec un tonomètre (en savoir plus ici).

    Le principal examen diagnostique est un électrocardiogramme au cours duquel plusieurs caractéristiques de l’état fonctionnel du cœur sont déterminées simultanément, notamment des indicateurs relatifs au rythme du rythme cardiaque - son type et son rythme propre (régularité, régularité des battements).

    Pour information En plus de l'ECG, les types d'examens suivants aident à clarifier les problèmes spécifiques et les causes du myocarde, tels que l'ergométrie ECG, la surveillance de Holter quotidienne, la cartographie ECG superficielle, l'ECH-ECG, l'IRM, la surveillance en boucle, l'insertion de cathéter dans les cavités cardiaques.

    Fréquence

    Cette caractéristique de l'activité cardiaque est la plus simple et la plus compréhensible. Fréquence cardiaque - le nombre total de battements de coeur pendant 1 minute. Il peut être mesuré au repos ou sous charge.

    Il existe des indicateurs moyens légèrement différents selon l’âge. Chez les femmes et les hommes du même âge, la fréquence cardiaque normale est de 60 à 80 battements par minute.

    Si la fréquence cardiaque est au repos fixée au-dessus de la norme, cette affection est appelée tachycardie et, pour les valeurs inférieures à la norme, le terme bradycardie est utilisé.

    Tableau Le rythme cardiaque chez les adultes et les enfants - la norme:

    Les fréquences cardiaques élevées et faibles ne sont pas toujours la preuve d'une maladie. La tachycardie peut être une conséquence temporaire du surmenage, du stress, de la température corporelle élevée et la bradycardie est un symptôme fréquent d'une bonne condition physique. Dans ce cas, des noms spéciaux sont utilisés - "le cœur d'un athlète / cosmonaute ".

    S'il existe un enregistrement dans le décodage ECG - normosystoliya, le rythme sinusal signifie que tout est en ordre avec le muscle cardiaque. Il se bat à une fréquence normale et les signaux électriques qui provoquent la contraction du myocarde proviennent de la position définie - le stimulateur «principal» du cœur ou le nœud sinus-auriculaire (SA).

    Si le type de contraction cardiaque dans l'ECG est défini comme auriculaire, auriculo-ventriculaire ou ventriculaire, cela indique des problèmes d'AS et affecte le choix de rétablir le travail rythmique normal du myocarde.

    Voici une brève description de chacun des types pathologiques:

    1. Le rythme auriculaire survient avec un degré relativement modéré de la pathologie du nœud SA et est parfois observé chez des personnes en parfaite santé. Les principales causes en sont une augmentation constante de la pression artérielle, des maladies coronariennes, des pathologies endocriniennes, l’alcoolisme, la consommation de tabac à des fins malveillantes et d’autres types de toxicomanie. La fréquence cardiaque peut être aussi élevée ou faible.
    2. Le rythme auriculo-ventriculaire émanant du nœud AV du même nom, avec une chute du rythme cardiaque inférieure à la normale, est caractéristique du blocage de ce nœud, du syndrome de faiblesse de la SU ou apparaît pendant le traitement par certains médicaments. La violation, accompagnée d'une augmentation de la fréquence cardiaque, est inhérente aux cardiopathies rhumatismales, aux états pré-infarctus.
    3. Le rythme ventriculaire se produit lors de la génération de pulsations cardiaques dans les faisceaux ou les jambes de His. Il s'agit du type de dysfonctionnement du rythme le plus grave et menaçant le pronostic vital. La fréquence cardiaque chute soit en dessous de 40 battements / minute, ou une fibrillation ventriculaire se produit, à laquelle ils «tremblent» à une fréquence supérieure à 260 battements / minute. Une réduction aussi rapide ne pousse pas le sang dans les vaisseaux. Cet état est possible avec des malformations cardiaques, des lésions cardioscléreuses profondes et une insuffisance de la circulation coronarienne. Il constitue également un signe d'infarctus aigu ou est précédé d'une issue létale (prédiagonie).

    Rythme

    Normalement, le cœur devrait se contracter avec un intervalle de temps égal entre les battements. S'il bat de manière inégale, en cas de violation des intervalles, de perte ou d'apparition d'un accident vasculaire cérébral supplémentaire, ils parlent de la présence d'une arythmie.

    L'irrégularité du rythme cardiaque et sa distorsion par rapport à la norme sont mesurées en pourcentage. Si la distance entre les dents ECG du même nom dépasse 10%, un rythme cardiaque irrégulier est indiqué.

    Le plus commun:

    1. Arythmie extrasystolique - un choc supplémentaire est introduit dans le bon rythme cardiaque. Cela peut se produire chez des personnes en bonne santé, mais si des réductions supplémentaires surviennent trop souvent ou si leur nombre dépasse 200 fois par jour, une telle violation indique la présence d'une myocardite, de malformations cardiaques, de coronaropathies, de maladies coronariennes, de maladies graves des organes internes. Les extrasystoles peuvent être le résultat de mauvaises habitudes, telles que le tabagisme excessif.
    2. Fibrillation auriculaire - les oreillettes cardiaques cessent de se contracter à une fréquence normale et commencent à se contracter de manière aléatoire. Cela provoque la contraction des ventricules cardiaques non seulement de manière arythmique, mais également de manière asynchrone. Lorsque cela se produit, le déficit du pouls - le nombre de pouls et la fréquence cardiaque ne correspond pas. Le type de violation auriculaire peut être:
    • paroxystique (épisodique) - ne dure pas plus d'une semaine, peut passer de lui-même, il est généralement arrêté rapidement dans la journée;
    • persistant - dure plus d'une semaine, ne disparaît pas tout seul, nécessite un traitement médical, l'utilisation de systèmes cardiovasculaires artificiels ou la restauration du rythme cardiaque avec courant (ablation);
    • permanente (chronique) - observée depuis plus de 12 mois, impossible à traiter ou difficile à traiter.

    Sur la note L'arythmie sinusale peut être enregistrée dans le transcript de l'ECG sous le nom de - Normosystoliya, un rythme modérément irrégulier. Dans l'enfance, l'adolescence et l'adolescence est une variante de la norme, mais chez les adultes et les personnes âgées indique la présence de la maladie.

    Comment rétablir un rythme cardiaque normal

    La normalisation du travail rythmique du myocarde n’est pas une tâche facile. La méthode principale, généralement abordable, permettant de rétablir le rythme cardiaque à la normale, reste le traitement médicamenteux. Cependant, la pratique, hélas, n'est pas toujours réconfortante.

    Environ 60% des patients souffrant de tachycardie, de bradycardie et de divers types d’arythmie ne peuvent pas compter sur un succès à 100% en prenant des médicaments individuels ou une combinaison de médicaments antiarythmiques.

    Attention! Le résultat de la prise de médicaments antiarythmiques d'arythmies mettant en jeu le pronostic vital est individuellement imprévisible. Comme il est difficile de savoir quel sera l’effet: positif, nul ou aggravant l’arythmie, alors, avant de commencer le traitement, des tests spéciaux doivent être réalisés sous le contrôle d’un médecin.

    Pharmacothérapie

    Drogues et pilules pour rétablir le rythme cardiaque:

    • bradycardie - ginseng aspirante, teinture de belladone ou de muguet, Zelenin gouttes, des préparations de potassium et de magnésium, pour la normalisation de la pression artérielle, mildronat Bellataminalum, preduktal, le sulfate d'atropine, izadrin, efidrin, le piracétam, l'ibutilide, platifillin, homatropine, la dopamine;
    • en cas de tachycardie, bêta-bloquants sélectifs (bisoprolol) et non sélectifs (anapriline), diltiazem, vérapamil, quinidine, procaïnamide, adénosine, combinaisons sédatives de valériane, d’hydro-mère, de diazépam, de corvalol et d’autres sédatifs, tranquillisants, médicaments
    • avec des extrasystoles - décoctions de calendula, mélisse et achillée millefeuille, cordaron, obzidan, moracizin, tosylate, brétiline, vérapamil, phényline, préparations à base de potassium, magnésium et vitamine E;
    • avec fibrillation auriculaire - teintures d’aubépine, de bleuet et de mélisse, bêta-bloquants, antagonistes du calcium, ATP, antiarythmiques (kinidine durules), anticoagulants et antiagrégants (pradax, Plavix).

    C'est important. La récupération du rythme cardiaque avec des remèdes populaires n'est possible que si elle a été causée par une situation stressante ou surmenée. Dans tous les autres cas, la médecine traditionnelle doit être considérée uniquement comme une méthode de traitement auxiliaire.

    Ablation

    La restauration du rythme cardiaque par décharge électrique ou par ablation consiste à brûler une partie du myocarde dans laquelle se produit une impulsion électrique pathologique. Il est effectué sous anesthésie locale.

    L'opération dure de quelques minutes à plusieurs heures. Des électrodes brûlantes peuvent être insérées dans l'artère fémorale ou sous-clavière.

    La déclaration après l'ablation à la maison est faite dans un jour ou deux. Le rétablissement complet se produit dans 1-2 mois. À ce stade, il est recommandé de ne pas exclure mais de dispenser de l'exercice, de boire des pilules anti-arythmiques et sédatives, de suivre un régime, de renoncer à l'alcool et au tabac.

    Correction chirurgicale des troubles du rythme cardiaque

    Si le traitement médicamenteux n’aide pas et que l’ablation est impossible ou inefficace à l’avance, une opération de restauration du rythme cardiaque est alors possible:

    • implantation d'un stimulateur cardiaque sous la peau qui assume la fonction du noeud SA;
    • L'implantation cutanée d'un défibrillateur portable spécial, dont les décharges électriques programmables permettent de synchroniser la contraction des fibres musculaires du cœur.

    Le coût des opérations et des équipements de la nouvelle génération est élevé, mais peut être couvert par une assurance ou des quotas médicaux spéciaux régionaux.

    Et en conclusion de l'article, nous proposons de regarder une vidéo sur les causes des arythmies cardiaques. Il contient également de brèves instructions sur les méthodes de traitement courantes qui peuvent constituer une bonne prévention pour un myocarde affaibli.

    Fréquence cardiaque normale chez les adultes

    Fréquence cardiaque normale chez les adultes

    Changement du rythme cardiaque - arythmie. Une personne sur deux sur la planète est confrontée à un écart similaire. Les sentiments, franchement, pas très. En raison d'interruptions dans le travail du cœur, des poussées ou une décoloration du cœur sont ressenties.

    Malheureusement, beaucoup de gens ne prêtent pas attention à ce sentiment, mais en vain. La plupart des anomalies nécessitent l'intervention d'un expert. Rythme cardiaque normal pour les adultes - 60 à 90 battements par minute. En même temps, un tel indicateur de fréquence cardiaque doit être mesuré lorsqu'une personne est au repos et que l'intervalle des battements de coeur est le même.

    Attention! La plupart des gens, confrontés à des problèmes d'arythmie, tentent de remédier à la situation en utilisant des méthodes de traitement non traditionnelles, en se soignant eux-mêmes et en même temps, ils ignorent tout des causes, des symptômes et de la nature des manifestations des échecs.

    Avec l'augmentation de la charge augmente le rythme des contractions. C'est normal À ce stade, le corps est enrichi en suffisamment de nutriments et d'oxygène. Avec la fin de la charge, le nombre de pulsations par minute revient à la normale.

    Autre chose, lorsque la charge sur le corps est absente et que le nombre de contractions du muscle cardiaque augmente. Dans ce cas, un traitement immédiat est nécessaire pour éviter des complications graves.

    Types d'arythmie

    • Extrasystole.
    • Fibrillation auriculaire
    • Tachycardie ventriculaire.
    • Violations de la fréquence cardiaque.

    Le plus commun - extrasystole, quand il y a une contraction extraordinaire du coeur avec des sensations d'une impulsion cardiaque supplémentaire ou de sa décoloration. Lorsque cela se produit, le rythme cardiaque est interrompu et la personne elle-même ne le remarque pas.

    Extrasystole

    Lire l'article: fréquence cardiaque normale chez l'adulte

    Extrasystole - une maladie caractéristique des personnes âgées, également appelée fibrillation auriculaire. Il y a une violation du rythme cardiaque due à une lésion vasculaire athéroscléreuse des muscles du cœur, qui forme une cardio-sclérose, conduisant à une contraction chaotique et irrégulière.

    Au début du rétablissement, il est nécessaire de prendre en compte la durée des changements, d’éliminer la présence de caillots sanguins et, en fonction de l’état de la personne, de prendre la bonne décision.

    On appelle parfois extrasystole une forme permanente d'arythmie. Mais dans ce cas, il est encore nécessaire de suivre un traitement afin de ramener les battements à la normale. C’est-à-dire que le rythme cardiaque ne dépasse pas 90 battements par minute.

    Fibrillation auriculaire

    Ce type d'anomalie est souvent appelé «flutter auriculaire», souvent négligé en raison de sa nature régulière. Le plus souvent, la fibrillation auriculaire est due à des maladies associées aux maladies pulmonaires.

    Tachycardie ventriculaire

    Les tachycardies supraventriculaire et ventriculaire, qui surviennent à la fois chez l'adulte et chez l'enfant, chez l'homme et la femme, sont un type d'anomalie plus dangereux. La maladie pendant la grossesse est particulièrement dangereuse. Ici, sans aide urgente qualifiée est indispensable.

    Ventriculaire - lorsque le cœur est contracté à partir du nœud sinusal. Si la variabilité se produit ailleurs, une arythmie apparaît, même si le rythme cardiaque est normal, et le nombre de battements par minute dépasse de loin les limites autorisées.

    Tachycardie ventriculaire est une maladie dangereuse, dans le cas de livraison tardive de l'aide conduit souvent à la mort

    Les arythmies ventriculaires et supraventriculaires peuvent être causées par de nombreuses maladies et ne sont pas nécessairement associées aux maladies cardiaques.

    Des violations de la fréquence des contractions chez les adultes peuvent survenir à la suite de tachyarythmies et de bradyarythmies, d'anomalies associées à des malformations cardiaques congénitales, à des rhumatismes et à une myocardite.

    Une telle déviation chez les adultes et les enfants est considérée comme dangereuse et nécessite un traitement. Ici, tout d'abord, il est nécessaire d'établir la cause de la maladie apparue pour pouvoir traiter non pas l'arythmie, mais la maladie elle-même. La fréquence des impacts est normalisée dans le temps.

    Dans les extrasystoles, le traitement n’est prescrit que lorsque l’adulte ou l’enfant s’inquiète d’une réduction extraordinaire et n’est pratiqué qu’avec des médicaments dont le but dépend de la présence d’un certain nombre d’extrasystoles et des causes de la maladie.

    Après le traitement médical, le patient arrête de se plaindre d'une contraction extraordinaire, à savoir le retour du rythme cardiaque à la normale.

    L'échec du rythme dans la fibrillation auriculaire, ainsi que dans les extrasystoles, est traité avec des médicaments. Seulement dans ce cas, avant de prescrire des médicaments, le médecin établit la probabilité d'avoir un caillot sanguin utilisant l'échographie du cœur et de ses vaisseaux. Pour maintenir la fréquence de choc, le médecin prescrit un traitement spécial pour le traitement de la toxicomanie.

    Les arythmies ventriculaires et supraventriculaires sont plus difficiles à traiter. Ici, en plus des médicaments, en cas d'urgence, des décharges électriques sont utilisées, qui doivent être effectuées le plus rapidement possible, car le patient peut perdre conscience à tout moment, ce qui aggravera l'état qui peut être la cause du décès.

    Mais il existe des cas où il est possible de normaliser le travail du cœur humain uniquement après une chirurgie cardiaque.

    Le traitement des arythmies chez l’adulte et l’enfant n’est pratiqué à l’hôpital qu’après un examen préalable complet.

    Après le traitement de l'arythmie, le patient est sous la surveillance d'un cardiologue pendant au moins un an.

    L'insuffisance du rythme cardiaque peut être causée par des maladies du système endocrinien. Il s'agit le plus souvent d'une thyréotoxicose, lorsque le rythme cardiaque augmente. Ici, il est nécessaire de traiter la maladie sous-jacente, dans le but de réduire les hormones dans le sang, puis la variabilité de la fréquence cardiaque (HRV) reviendra à la normale.

    Une anémie - une insuffisance de la fréquence cardiaque peut être provoquée par une anémie - une insuffisance en oxygène est compensée.

    Si la fréquence des battements par minute est inférieure à 59, il s'agit d'un signe clair de bradycardie sinusale. il y a un affaiblissement du nœud sinusal qui se produit plus souvent chez les personnes âgées que chez les jeunes. La bradycardie sinusale est de nature quelque peu différente et se manifeste par une diminution du niveau d'hormones thyroïdiennes.

    Trouble du rythme cardiaque - blocus - une maladie qui ne peut être guérie qu'avec la chirurgie cardiaque. Tout dépend de l'étendue de la maladie.

    Arythmie pendant la grossesse

    Grossesse - changement corporel chez la femme, qui s'accompagne d'une violation du rythme cardiaque. Il est rare qu'une femme oublie les palpitations cardiaques, surtout à la fin d'un terme. Une arythmie se développe pendant la grossesse chez 58% des femmes. Dans le même temps, 44% des femmes enceintes présentent des signes évidents d'arythmie fonctionnelle. Et même si la future mère n’a jamais souffert de maladie cardiaque, elle peut ressentir une augmentation du rythme cardiaque lorsqu’elle est enceinte. À cet égard, il est urgent de normaliser la fréquence du rythme cardiaque du patient. Après tout, la grossesse - c’est une sorte de complication qui survient avec un changement de la fréquence cardiaque.

    Pendant la grossesse, il est extrêmement important de mesurer la pression artérielle et le pouls quotidiennement!

    Caractéristiques de l'arythmie chez les femmes et les hommes

    Les symptômes de la maladie sont similaires. Bien qu'il y ait quelques différences. Par exemple:

    • Chez les femmes, le rythme cardiaque est perturbé après l’âge de 50 ans.
    • Pour les hommes, les premiers accès d'arythmie sont dépassés à 45 ans.

    Lorsque vous ressentez une arythmie, vous ressentez une faiblesse, des interruptions dans le travail du cœur, une anxiété, une douleur à la poitrine, un essoufflement.

    Les principales causes de l'arythmie chez les femmes:

    • Émotivité excessive.
    • Le stress.
    • En surpoids.
    • Surmenage physique.

    Les principales causes d'arythmie chez l'homme:

    • Mode de vie malsain, c'est-à-dire mauvaise alimentation, abus d'alcool.
    • Mauvaise transition vers l'activité physique pendant l'entraînement sportif.
    • Mode de vie passif.

    Récemment, la cause des arythmies chez ces personnes et d’autres est le tabagisme.

    Les défaillances d'un rythme cardiaque normal ne nécessitent pas toujours de traitement, bien que, dans certains cas, une défaillance soit tolérée avec difficulté, l'aide d'un spécialiste ne fait pas mal. L'essentiel est de consulter rapidement un médecin pour prévenir le développement des accidents vasculaires cérébraux, des crises cardiaques, etc.

    Taux de pouls chez un adulte: tableau

    La fréquence du pouls est considérée comme l'indicateur le plus important pour détecter le fonctionnement normal du système cardiovasculaire. Son établissement est considéré comme l’un des éléments du diagnostic des arythmies cardiaques et d’autres maladies, parfois même très graves.

    Qu'est ce qu'une impulsion?

    Le pouls est une fluctuation des vaisseaux sanguins qui se produisent lors des contractions des muscles du cœur. Cette valeur permet d’évaluer la force et le rythme des contractions du cœur, l’état vasculaire.

    Chez un adulte, les intervalles entre les impulsions sont égaux, l'inconstance du rythme cardiaque peut être interprétée comme un symptôme d'une perturbation du système cardiovasculaire dans le corps - cela peut être représenté par une détérioration du rythme cardiaque, ainsi qu'une maladie différente.

    Le rythme cardiaque peut être mesuré à l'aide d'ondes de pulsation ou de ses coups par minute, qui présente des valeurs spécifiques. Chez l'adulte, il varie de 60 à 90 en l'absence d'effort physique. Si, malgré tout, l'organisme subissait une charge excessive, le rythme cardiaque augmente, mais il est rapidement rétabli grâce au bon fonctionnement. Un long rétablissement indique la présence de certaines maladies qui doivent être traitées immédiatement.

    Comment mesurer le pouls?

    Le pouls est mesuré en appliquant les doigts sur les artères du poignet, car les vaisseaux sont situés près de la peau. Pour obtenir des valeurs précises, il est conseillé de mesurer la pulsation de deux poignets. Il est facile de prendre le pouls en plaçant les doigts sur le cou juste en dessous de l'oreille.

    Si les troubles du rythme cardiaque ne sont pas observés, il suffit de calculer le pouls en une demi-minute et de multiplier cet indicateur par deux. Si les coups du muscle cardiaque ne sont pas constants, il est préférable de calculer le nombre d'ondes de pouls en 60 secondes.

    Lorsque des diagnostics sont nécessaires, par exemple en cas de suspicion de maladie grave, il est facile de mesurer le pouls grâce à d'autres examens - ECG, montage de Volterra.

    En plus des méthodes ci-dessus, un test sur tapis roulant est également utilisé lorsque la performance du muscle cardiaque et le pouls sanguin sont enregistrés par un électrocardiographe lors du déplacement chez un adulte sur une piste de jogging. Ce test peut montrer la rapidité avec laquelle le système cardiovasculaire retrouve son état normal après une exposition au stress.

    Qu'est-ce qui peut affecter les valeurs d'impulsion?

    Avec un rythme cardiaque normal, entre 60 et 90 battements chez les femmes et les hommes sans effort physique, en raison de certaines circonstances, il peut augmenter pendant un certain temps ou, au contraire, diminuer. Un indicateur d’âge, sport, consommation de nourriture, modification du poids, de la température et d’autres facteurs, conditions stressantes, libération d’hormones dans le système circulatoire peuvent influer sur son échec. L'indicateur de pouls qui apparaît dans les 60 secondes dépend à chaque fois du nombre de contractions pour la même période. Au repos chez l'homme, le rythme cardiaque a plusieurs coups de moins (5-8) que chez la femme. Ceci est tout à fait normal, même si nous prenons en compte le fait que la fréquence cardiaque de chaque personne est différente. Les caractéristiques physiologiques des corps féminin et masculin sont clairement différentes et, de ce fait, le pouls est différent.

    Tableau - Taux de pouls par âge pour les femmes et les hommes

    Le tableau montre la pression et les pulsations normales en âge, à partir de 12 ans, et indique également le nombre de personnes qu'une personne ayant un corps sain doit avoir en l'absence d'effort, d'émotions négatives et d'autres facteurs externes. Chaque défaillance des battements du pouls peut provoquer une défaillance de la fréquence des contractions du muscle cardiaque à partir de ces valeurs dans une certaine direction.

    Par exemple, pendant la ménopause, les femmes peuvent souffrir de tachycardie et d'une certaine augmentation de la pression, qui est le plus souvent associée à des modifications au niveau hormonal.

    Dans quels cas pouvez-vous observer une augmentation du pouls?

    Lorsqu’on observe des anomalies de la santé, qui ont un effet spécial sur le nombre de battements de coeur, le pouls est élevé à cause du sport ou du travail actif. De plus, le pouls peut augmenter dans les situations suivantes:

    • état stressant, impact émotionnel accru sur le corps;
    • fatigue
    • chaleur d'été;
    • sensations douloureuses.

    Avec une augmentation du pouls ne sont pas observés essoufflement, douleur dans la tête et le sternum, les yeux sombres. Les battements du cœur sont dans les limites de la norme la plus élevée et sont rétablis dans leur état habituel quelques minutes après la fin des activités sportives.

    La tachycardie pathologique se produit si une personne a déjà eu:

    • pathologies cardiaques et vasculaires;
    • l'arythmie;
    • des anomalies associées au système nerveux;
    • malformations cardiaques;
    • les tumeurs;
    • les infections;
    • troubles hormonaux;
    • l'anémie;
    • menstruation abondante.

    Une certaine augmentation du pouls est également visible chez une femme portant un enfant. Il en résulte une augmentation de la fréquence cardiaque et une accélération du pouls chez les enfants adolescents atteints de dystonie végétative-vasculaire. À un tel moment, il est important de prendre au sérieux tous les symptômes - douleurs à la poitrine, dyspnée, vertiges. Une visite opportune chez le médecin vous aidera à prévenir de nombreuses maladies pouvant entraîner des problèmes de santé à l’avenir.

    Qu'est-ce que la bradycardie?

    La bradycardie est l'exact opposé de la tachycardie. Il se caractérise par une impulsion basse, en comparaison des indicateurs normaux. La bradycardie est divisée en fonctionnelle et pathologique.

    Dans le premier cas, le pouls diminue pendant le sommeil chez les sportifs. Pour de tels athlètes, une impulsion de 40 temps est une valeur absolument normale. La réduction du pouls est due à des maladies du système cardiovasculaire, à des pathologies liées à l’âge, à des inflammations. Dans une telle situation, les tissus sont moins approvisionnés en sang, ce qui entraîne la privation d'oxygène, ce qui n'est pas très bon pour la personne et sa santé.

    Une bradycardie peut apparaître en raison d'un ulcère de l'estomac ou d'une augmentation de la pression intracrânienne. La bradycardie se prononce moins de 40 coups. Cette condition est le plus souvent le résultat de l'apparition d'une insuffisance cardiaque.

    Dans les cas où le nombre d’AVC est faible et que son effet ne peut pas être détecté du tout, la bradycardie est appelée idiopathique. Parfois, le pouls diminue avec l'utilisation de certains médicaments.

    À un certain âge, le système cardiovasculaire est fatigué et s'affaiblit. Des écarts dans le nombre de battements de coeur peuvent souvent être observés chez les personnes âgées de 40 à 45 ans. Ceci est considéré non seulement comme une caractéristique de l'organisme, mais aussi en raison des pathologies graves de certains organes. C'est pour cette raison qu'il est recommandé de consulter fréquemment le cardiologue à titre préventif et afin d'éviter de nouveaux problèmes de santé.

    Caractéristiques du corps féminin

    Chez la plupart des femmes, le pouls change en raison de l'exposition à des facteurs tels que:

    Pendant cette période, le corps féminin est reconstruit, ce qui explique pourquoi le pouls augmente. Ce processus est provoqué par des changements hormonaux et est rétabli par un repos complet, une nutrition adéquate, une charge facile le matin et d'autres facteurs.

    Une femme enceinte peut observer un grand nombre de changements dans le corps. Par conséquent, le rythme cardiaque augmente de manière significative. La fréquence cardiaque peut augmenter fréquemment au cours du premier trimestre de la grossesse. À l'expiration de cette période, enregistrez des taux très élevés. Après 3-4 mois, le pouls est réduit et les indicateurs de pouls sont rétablis.

    La future mère devrait surveiller son cœur et l'état des vaisseaux. L'hypertension artérielle est très dangereuse, surtout au début et avant l'accouchement.

    Prévention des pouls

    Une personne doit maintenir son corps dans un état normal afin de préserver sa santé. Une attention particulière doit être portée au cœur et aux vaisseaux sanguins des personnes âgées. Des actions combinées sélectionnées avec compétence peuvent vous aider à améliorer votre propre état et à vous faire sentir heureux.

    Mesurer le pouls est assez facile. Ceci est nécessaire pour une orientation rapide des valeurs au moment du repos ou de la charge. Le pouls et les contractions du muscle cardiaque de l'adulte se maintiennent facilement. Il est seulement important d'abandonner les médicaments qui causent des anomalies dans l'activité cardiaque. En plus des produits pharmaceutiques ne doivent pas consommer:

    Si vous avez une mauvaise habitude associée à la nicotine, vous devriez y renoncer rapidement. Les cigarettes affectent le rétrécissement des artères, ce qui rend difficile le travail du muscle cardiaque. En les remplaçant, ça bat très vite. Toute personne qui utilise un médicament doit lire attentivement le mode d'emploi et se familiariser avec les contre-indications. La consommation de drogues doit être alphabétisée, sans dépasser les doses écrites.

    En cas d'excès de poids, le pouls devient plus élevé que la normale, raison pour laquelle il est préférable de s'en débarrasser. Vous devez modifier votre régime alimentaire, faire de l'exercice, sous la supervision de votre médecin, pour ne pas nuire.

    Par conséquent, il vaut la peine de contrôler votre pouls à la moindre évasion. Lorsque vous corrigez des violations qui ne correspondent pas à des modifications corporelles liées à l'âge et qui sont dues à des raisons inexpliquées, vous devriez rapidement demander conseil à des professionnels.

    Pour une étude complète, il est préférable de faire un ECG. Dans des cas spécifiques, une surveillance est nécessaire. Avec l'âge, l'élasticité des vaisseaux sanguins diminue et la performance du muscle cardiaque est altérée. La raison en est peut-être une variété de facteurs. Dans certaines maladies, il n'est pas recommandé à une personne de faire un effort physique intense, sinon les muscles du cœur pourraient se rompre, ce qui entraînerait des conséquences plutôt désagréables. Si les tremblements de pouls diffèrent par des irrégularités dans des intervalles de temps spécifiques, cela peut indiquer des problèmes de cœur ou de fond hormonal, et donc le désir d'un certain patient de boire du café ou des boissons alcoolisées. Au moindre signe de tachycardie ou de bradycardie, il est urgent de se rendre chez le cardiologue.

    Le coeur est l'organe principal du système humain. Il porte le sang et donne la vie au corps. C'est pour cette raison qu'il est nécessaire de maintenir son travail constamment et de surveiller son état. Un pouls trop élevé ou trop faible peut parler de maladies associées au système cardiovasculaire. Afin d'éviter d'autres problèmes et tourments avec le corps, il est recommandé de consulter un médecin pour obtenir des conseils professionnels. Le médecin vous indiquera ce qu'il faut faire pour rétablir le pouls et ce qui devrait être exclu afin de ne pas aggraver la position du corps.

    Crapaud thoracique (sténocardie): causes, symptômes et traitement, premiers secours

    Dystonie neurocirculatoire (NDC) pour le type hypertensif: traitement, symptômes, causes

    Fibrillation auriculaire cardiaque: symptômes, diagnostic et traitement

    Quelle est la couperose sur le visage, les causes d'apparences, de complications et de traitement

    Crise hypertensive: de quoi s'agit-il, causes, symptômes, premiers secours et traitement

    Pouls élevé: les raisons de réduire le pouls à la maison avec des médicaments et des remèdes populaires

    Rythme cardiaque et comment distinguer la norme de la pathologie chez l'adulte

    La fréquence du pouls est une mesure de l'activité cardiovasculaire du système vasculaire. Lors du calcul du nombre de réductions, un certain nombre de caractéristiques (ampleur, régularité, taille, forme) sont prises en compte, ce qui permet de juger de la présence d'une pathologie.

    Le rythme cardiaque et sa norme sont variables. Les femmes, les hommes et les enfants ont des caractéristiques individuelles.

    Valeur normale

    Le rythme cardiaque dépend de la catégorie d'âge. Normes du nombre de battements de coeur chez les enfants:

    • Nouveau-nés: 125–160
    • 6 mois: 130–135
    • 1 an: 120–125
    • 2 ans: 110–115
    • 3 ans: 105–110
    • 5 ans: 100-105
    • 8 ans: 90–100
    • 10 ans: 80–85
    • 12 ans et plus: 70–75

    Pour les adultes, la valeur admissible varie entre 60 et 80 battements par minute. Vous remarquerez peut-être une tendance à accélérer légèrement le pouls avec le vieillissement. Dans 50 à 60 ans, la taille de 65 à 85 battements est autorisée, et dans 60 à 80 ans, le rythme cardiaque se situe dans une fourchette de 70 à 90 contractions chez les hommes et les femmes.

    Le rythme fœtal a aussi ses propres caractéristiques et dépend de la durée de la grossesse. Le premier battement de coeur est entendu à partir de 5 semaines. À 6–8 semaines, la fréquence cardiaque est de 110–130 par minute. La période de gestation est de 8 à 11 semaines et le nombre de coupes atteint 190 par minute.

    Après 11 semaines, le cœur se contracte à une fréquence de 140 à 160 par minute. Un rythme basal normal (indicateur du nombre de coupures) est de 110 à 160 battements par minute.

    Méthode de mesure

    Le pouls peut être compté sur les artères radiales, carotides, fémorales, temporales, sous-clavières. C’est-à-dire aux endroits où les vaisseaux sont situés près de la peau. Chez la plupart des patients, le nombre d’AVC compte sur l’artère radiale.

    La mesure est effectuée pendant 30 secondes, puis multipliée par 2. soit en 12 secondes, puis par 5. Toutefois, lorsque l’on note une irrégularité du pouls, il est raisonnable d’évaluer le nombre de contractions par minute.

    Il est nécessaire de réaliser une étude de la fréquence cardiaque dans une atmosphère détendue et à deux mains en même temps. Pour évaluer correctement la pulsation, il est nécessaire d'effectuer la procédure après le réveil et en position couchée.

    Chez un petit enfant, le nombre de coups est calculé en appliquant la paume de la main, un stéthoscope sur la poitrine.

    Chez le fœtus, la cardiotocographie est utilisée pour évaluer le rythme cardiaque. À l'aide d'un appareil spécial avec capteur à ultrasons et jauge de contrainte, la variabilité de la fréquence cardiaque (VFC) est calculée.

    Cet indicateur caractérise l'écart par rapport à la valeur de base et peut signaler une hypoxie fœtale. Des modifications du VRC de 9 à 25 réductions sont autorisées.

    Pour calculer la fréquence cardiaque maximale possible, vous devez soustraire votre âge de 220. Le nombre de coupes comprises entre 50 et 85% du résultat est considéré comme normal.

    Qu'est-ce qui affecte le rythme cardiaque?

    Le rythme normal du cœur est un concept individuel pour chaque personne et est influencé par divers facteurs qui entraînent son augmentation ou sa diminution. Parmi ces raisons, il y a fonctionnel, pathologique. Physiologiques comprennent:

    1. Exercice.
    2. Un repas
    3. Changement de position du corps.
    4. Situation stressante.
    5. Heure de sommeil ou de réveil.

    L'activité physique entraîne une accélération du rythme cardiaque. L'exception à la règle concerne les athlètes professionnels. Au repos, ils présentent une diminution prononcée (parfois jusqu’à 40 AVC) sans manifestations cliniques.
    Le stress et l’alimentation entraînent également une augmentation du nombre de battements de coeur. Au contraire, pendant le sommeil, le pouls diminue, ce qui est associé à l'influence du nerf vague. Chez les femmes, le rythme cardiaque peut être observé pendant les règles, la ménopause due à des modifications hormonales.

    Les facteurs pathologiques sont diverses maladies qui affectent l'activité cardiaque. On peut distinguer les éléments suivants:

    1. Réception des médicaments.
    2. Maladies de la glande thyroïde.
    3. Saignement
    4. Augmentation de la température corporelle.
    5. Maladies neurologiques.

    Les médicaments agissent différemment sur le cœur. Certains sont capables de réduire le pouls (bêta-bloquants, antagonistes du calcium), d'autres accélèrent (atropine). Les déviations de la glande thyroïde entraînent une augmentation (hyperthyroïdie) ou une diminution (hypothyroïdie) des contractions rythmiques.

    Les problèmes neurologiques réduisent (augmentation de la pression intracrânienne) ou augmentent (dysfonctionnement autonome) le nombre de battements de coeur. Hyperthermie, saignement toujours accompagné d'un pouls élevé.

    Concepts de base

    Un certain nombre de concepts caractérisent le rythme du cœur. Les éléments suivants sont fréquemment utilisés.

    Tachycardie - une augmentation du nombre de battements de coeur est supérieure à la valeur acceptable. Observé sous l'influence de divers facteurs sur le corps. Cliniquement, ils peuvent ne pas être accompagnés de symptômes ne nécessitant pas de traitement. Le traitement doit être mis en place lorsque la tachyarythmie affecte négativement le bien-être.

    La bradycardie est le concept opposé de la tachycardie. Le nombre de battements de coeur est inférieur à la valeur autorisée. Souvent causé par des processus pathologiques.

    Le bien-être du patient dépend du degré de contraction de l'activité contractile du cœur. Une légère diminution de la fréquence n'altère pas la qualité de vie du patient et une diminution prononcée peut être accompagnée de convulsions.

    L'arythmie sinusale est une affection qui s'accompagne d'un rythme cardiaque normal, mais de pauses irrégulières entre les battements. Le bien-être du patient ne viole pas mais reflète le fonctionnement normal du cœur.

    Extrasystole - contraction ventriculaire prématurée. Les causes de cette violation sont différentes et le plus souvent fonctionnelles. Symptômes symptomatiques de sentiments d’interruption, d’atténuation, de sombrement du cœur.