Traitement et prévention de la tachycardie à domicile

Dans l’état normal, la fréquence cardiaque devrait être de 60 à 80 battements / minute, mais, en raison du rythme effréné de la vie, du stress constant, de la surmenage émotionnel et physique, elle augmente considérablement. Cette maladie s'appelle tachycardie.

Types de tachycardie et ses causes La tachycardie est physiologique et pathologique. Notes physiologiques sur le fond:

  • chocs émotionnels;
  • le stress;
  • boire de grandes quantités de café, de boissons énergisantes ou d'alcool;
  • fumer constamment.

La forme physiologique de la tachycardie est transitoire. Après la fin de l'exposition aux facteurs gênants, les indicateurs reviennent rapidement à la normale. Les exceptions sont les cas dans lesquels des maladies chroniques ont eu lieu dans l’histoire. En conséquence, les irritants peuvent provoquer une aggravation. La forme pathologique se développe dans le contexte des maladies chroniques et acquises:

  • système endocrinien;
  • pathologies cardiovasculaires;
  • névrose et psychose;
  • insuffisance respiratoire;
  • l'anémie;
  • maladies infectieuses.

En outre, la tachycardie est classée en fonction de la focalisation de la localisation:

  • nodal ou sinus - situé dans le nœud sino-auriculaire. Il est noté avec les chocs émotionnels et le stress. Pouls pas plus haut que 90 battements. en quelques minutes Le rythme reste inchangé;
  • supraventriculaire - commence soudainement. La fréquence cardiaque passe à 250 battements par minute. Stimulé par un sentiment de peur, d'anxiété. Il y a douleur et oppression dans la poitrine;
  • ventriculaire - souvent un précurseur de l'infarctus du myocarde. Apparaît en raison d'irrégularités dans l'activité du muscle cardiaque. En conséquence, le sang cesse de pomper complètement.

Peut être compliqué par une fibrillation ventriculaire, avec une réduction des fibres myocardiques individuelles. La fréquence cardiaque atteint 600 battements. en quelques minutes Le cœur peut ne pas supporter une telle charge, auquel cas une ambulance est appelée en urgence et avant son arrivée, les premiers secours sont donnés, comme suit:

  • dégagez les boutons des vêtements ou retirez-les, ce qui gêne la respiration;
  • mettre une compresse froide sur le front;
  • tendez tous les muscles;
  • inspirez et expirez pendant longtemps;
  • fermez les yeux et appuyez dessus avec vos mains;
  • faire vomir;
  • calmez-vous et déposez le patient, donnez Corvalol ou l’agripaume.

La tachycardie sinusale est divisée en plusieurs types en fonction de l'origine:

  • médicament - en raison d'un surdosage ou d'une incompatibilité du médicament. Cela est particulièrement vrai pour les antidépresseurs, les médicaments hormonaux, etc.
  • myogénique - à la suite de déviations dans le travail du cœur. Causes: infarctus du myocarde, maladie cardiaque, myocardite, etc.
  • toxique - de l'influence de l'environnement, divers processus toxiques, dont l'alcool et le tabac, peuvent résulter de processus infectieux chroniques dans le corps;
  • Hypoxique - réaction au manque d'oxygène dans les organes et les tissus du corps. Il peut être déclenché par l'asthme, l'anémie, le mal de gorge, la perte de sang;
  • neurogène - se développe à la suite d'une dépression, d'une névrose et d'autres bouleversements émotionnels.

Symptômes Lorsque la tachycardie est notée:

  • palpitations cardiaques - chez tous les patients. Accompagné d'un flux sanguin arythmique et d'une activité anormale du muscle cardiaque;
  • augmentation du rythme cardiaque - est un dérivé de l'augmentation du rythme cardiaque;
  • pulsation de l'artère carotide - est déterminée sous le menton à gauche ou à droite;
  • Dyspnée lors d'un effort physique - elle survient chez des personnes en bonne santé, mais avec des maladies cardiaques, elle apparaît également lors d'un effort léger. Se produit en raison d’écarts dans la fonction de pompage du cœur et de la stagnation du sang;
  • vertiges - une conséquence du manque d'oxygène lors de l'accélération de la fonction contractile des ventricules;
  • le sentiment de peur - se pose au niveau du subconscient, ce qui se produit souvent dans les pathologies cardiaques;

Douleur au coeur - rarement causée par une ischémie due à un manque d'oxygène. Avec la tachycardie, le cœur fonctionne à la limite, de sorte qu'il n'y a pas assez d'oxygène. Les symptômes se manifestent:

  • ténèbres dans les yeux;
  • perte de conscience due au manque d'oxygène;
  • douleur thoracique aiguë - avec des crises à long terme, un infarctus du myocarde peut survenir;
  • gonflement des membres inférieurs;
  • toux sèche - la stagnation du sang entraîne le remplissage du sang dans les poumons et perturbe les échanges gazeux;
  • augmentation de la pression artérielle - une augmentation de la fréquence cardiaque entraîne une augmentation du débit sanguin.

Parfois, il peut y avoir de la fièvre, des maux de tête, de la fatigue. Diagnostic Pour utiliser le diagnostic:

  • La mesure du pouls est l'outil de diagnostic le plus simple et le plus accessible. Le pouls se mesure au poignet ou au cou.

Cette méthode peut ne pas être précise, car la fréquence cardiaque peut ne pas coïncider avec la fréquence cardiaque.

  • examen général - à l'aide d'un examen général, il est possible de déterminer exactement ce qui a conduit à la tachycardie;
  • Auscultation cardiaque - un médecin phonendos écoute les bruits cardiaques situés à différents endroits dans la poitrine du patient. Sert à déterminer la qualité des valves cardiaques. La difficulté réside dans le fait que si la fonction de pompage du cœur a souffert dans une certaine mesure, le bruit n'est pas audible;
  • phonocardiographie - enregistrement graphique des souffles cardiaques avec des capteurs spéciaux.

Cette méthode vous permet de déterminer l’augmentation de la fréquence cardiaque et la modification des tons cardiaques;

  • électrocardiogramme avec charge - aidera à évaluer le risque de complications;
  • surveillance Holter quotidienne - l'enregistrement ECG est activé en continu pendant 24 heures;
  • électrocardiographie - la principale méthode de diagnostic de la tachycardie. Avec lui, vous pouvez suivre le mouvement de l'impulsion bioélectrique le long du système de conduction cardiaque et la contraction des sections du myocarde. La méthode permet de distinguer les types d’arythmie et de déterminer le risque de complications. Avec lui, vous pouvez voir avec quelle fréquence et quelle fréquence se produisent les contractions cardiaques, détecter les stimuli, évaluer la conductivité du pouls, déterminer les zones d'ischémie;
  • échocardiographie - permet de définir pour déterminer les troubles structurels du cœur;
  • des tests de laboratoire (analyses de sang: général et biochimique, analyse d'urine) sont utilisés dans le diagnostic des affections chroniques ayant conduit à la tachycardie.

Sur la base des méthodes ci-dessus de diagnostic du patient est prescrit un traitement. Traitement de la tachycardie.Médecine formelle. Pour le traitement, utiliser différentes méthodes de traitement:

  • chirurgical - rarement, en l'absence de l'effet de la pharmacothérapie. Les électrodes qui fournissent une fréquence cardiaque normale sont implantées dans le cœur;
  • thérapie par impulsion électrique - utilisée pour la réanimation. L'impact d'une décharge électrique puissante se produit une sorte de redémarrage du coeur;
  • traitement médicamenteux - consiste à utiliser des médicaments antiarythmiques qui ralentissent le rythme cardiaque:
  • bêta-bloquants - atténuent les effets des facteurs de stress, réduisant ainsi la sensibilité à l'adrénaline. Ce sont des médicaments Atenolol 25-100 mg 2 p. / Jour, Timolol 10-30 mg 2 p. / Jour et autres;
  • bloqueurs des canaux calciques - ils sont généralement prescrits, avec des contre-indications à la réception de bêta-bloquants. En bloquant les canaux calciques, ils réduisent la fréquence cardiaque.

Ceux-ci comprennent des médicaments: Verapamil par voie intraveineuse à raison de 2,5 à 5 mg à la fois pour soulager une crise, Diltiazem à raison de 60 à 180 mg par voie orale, 2 p / jour et d'autres médicaments.Un traitement supplémentaire, après autorisation du cardiologue, est possible. Recettes traditionnelles Les méthodes de traitement traditionnelles sont utilisées avec prudence afin de ne pas nuire à la maladie et de provoquer une récidive. Certaines substances contenues dans les plantes renforcent ou neutralisent les effets de la substance active dans les préparations médicinales. Par conséquent, il est préférable de les prendre dans les intervalles de prise de médicaments.Il existe de nombreuses manières différentes de traiter la tachycardie chez le peuple:

  • 1 voie: extrait pharmaceutique d’Eleutherococcus à boire 30 gouttes de 3 p. / Jour avant les repas;
  • 2 voies: hacher et presser le jus de la rue parfumée et l'achillée millefeuille, mélanger 1: 1, boire 20 gouttes, diluer avec de l'eau 2 p / jour de 3 à 6 semaines;
  • 3 façons: presser le jus des processus de blé et boire 100 ml 3 p. / Jour;
  • 4 façons: chaque jour, manger 1 cuillère à soupe. l Miel 3 p. / Jour. Il peut être ajouté aux desserts, à l’eau. Vous pouvez faire un mélange de miel, ail et citron. Pour durer longtemps, prenez 10 citrons à la fois, 10 têtes d'ail et 1 litre de miel. Insister 7 jours, prendre 2 c. l 1 p. / Jour;
  • 5 façons: prendre 1 cuillère à soupe. l Agripaume et calendula, brassées avec de l'eau bouillante. Boire 2 semaines 3 p. / Jour;
  • 6 façons: 2 c. l mélisse verser 300 ml d'eau bouillante, boire 100 ml par jour avant les repas à 3 heures par jour;
  • 7 façons: 2 c. la racine de valériane verser 100 ml d'eau sur feu doux pour porter à ébullition et maintenir pendant 15 minutes. Boire 3-4 fois par jour et 1 cuillère à soupe. l avant les repas.
  • 8 façons: quelques feuilles de menthe fraîche infuser avec de l'eau bouillante et boire comme du thé chaud;
  • 9 voies: 100 g de mélisse séchée versez 200 g d'alcool, couvrez et insistez pendant 10 jours, tendez. Une cuillerée à thé de teinture est mélangée dans 50 ml d'eau bouillie tiède et bue 4 p. / Jour;
  • 10 façons: râpez une râpe fine ou hachez l'oignon et la pomme dans un mélangeur, mélangez le tout. Prendre entre les repas 2 p. / Jour;
  • 11 façons: 1 cuillère à soupe. l graine d'aneth brasser un verre d'eau bouillante. Boire pour la journée. La durée du traitement est d'un mois. Puis une pause d'un mois. Après cela, continuez le traitement;
  • 12 façons: Les mélanges de vitamines sont très utiles pour la tachycardie. Pour les préparer, les ingrédients sont broyés au mélangeur ou au hachoir à viande et mélangés. Le mélange fini est conservé au réfrigérateur et prend 1 c. l 3 p. / Jour à jeun 2 mois.

Recettes de mélange de vitamines:

  • N ° 1: prenez 3 citrons, 15 amandes, 100 g d'abricots secs, ajoutez du miel, de la teinture de valériane et de l'aubépine, 15 gouttes chacun;
  • N ° 2: un verre de raisins secs, 4 noix, 2 c. l le miel;
  • N ° 3: raisins secs, abricots secs, noix 200 grammes, 1 citron, 5 cuillères à soupe de miel.

Prévention Les patients atteints de cette maladie vivent pendant de nombreuses années avec un traitement approprié et en se conformant aux mesures préventives.

  • suivre un régime - vous devez renoncer au thé fortement brassé, au café, à l'alcool, limiter les graisses animales, les aliments fumés et salés. L'accent est mis sur les céréales, les fruits (pêches, raisins, abricots), les baies (cerises, cassis), les légumes (betteraves, tomates, laitue).
  • Cesser de fumer - même chez les personnes en bonne santé, la nicotine peut déclencher une crise de tachycardie. Si une personne souffre d'une maladie cardiaque, le risque de complication est très élevé.
  • respect de la journée - vous devez vous coucher toujours au même moment;
  • contrôle du poids - le surpoids augmente le rythme cardiaque;
  • limitation de l'activité physique - la fréquence cardiaque augmente, l'attaque peut être retardée de plusieurs jours, ce qui entraîne parfois la formation de caillots sanguins. Vous ne pouvez faire que de la thérapie physique, après avoir consulté un médecin;
  • mesurer régulièrement la pression artérielle;
  • faire périodiquement une analyse de sang pour le cholestérol.

En regardant la vidéo, vous en apprendrez davantage sur la tachycardie. La tachycardie est une maladie grave. Il est nécessaire de suivre les recommandations des médecins, de mettre en œuvre des mesures préventives. Vous pourrez ensuite vivre de nombreuses années en prenant une position de vie active.

Tachycardie: symptômes et traitement, causes, prévention

Tout le monde a connu une contraction rapide du muscle cardiaque au moins plusieurs fois dans sa vie. Ce n'est pas toujours une pathologie et ne peut certainement pas être considéré comme une maladie indépendante. Palpitations cardiaques - un symptôme qui peut être associé à un grand nombre de causes, ne dépendant pas toujours directement du système cardiovasculaire. C'est pourquoi le traitement de la tachycardie implique de déterminer la source du problème et de choisir une technique spécifique.

Qu'est-ce que la tachycardie?

Le cœur ne bat pas constamment au même rythme. La fréquence des contractions peut varier plusieurs fois au cours de la journée et varie considérablement en fonction de l'âge, du sexe et d'autres facteurs. Le pouls des nourrissons est beaucoup plus élevé que celui des adultes.

La tachycardie signifie que la fréquence du seuil critique est dépassée - 90 battements par seconde. La base de cette condition est une augmentation de l'automatisme du nœud sinusal, qui normalise le taux de contraction du muscle cardiaque.
La condition n'indique pas toujours la présence de pathologies dans le corps.

Une personne en parfaite santé peut développer une attaque de tachycardie pour plusieurs raisons:

  1. L'activité physique - en particulier le soi-disant "cardio", le nom lui-même vous permet de comprendre ce que signifie le muscle cardiaque. Tout d’abord, c’est courir, sauter, s’étirer, s’accroupir - en un mot, n’importe quel ensemble d’exercices de fitness. Au cours de l'effort physique, la tachycardie devient un mécanisme compensatoire normal pour alimenter les muscles en sang.
  2. Excitation, anxiété, stress. La raison est directement liée au point précédent, elle a été héritée de l'époque où le seul danger réel était constitué par les prédateurs ou d'autres ennemis obligés de fuir ou de les combattre. Les stress modernes n'impliquent pas de batailles avec des tigres ou des mammouths, mais les mécanismes anatomiques changent lentement.
  3. Âge jusqu'à sept ans. La tachycardie chez les bébés est la norme physiologique associée à un métabolisme accéléré et à l'utilisation constante d'hormones de croissance.
  4. Adolescence - de nombreux adolescents peuvent développer une tachycardie due à des modifications hormonales. Chez les filles, il s'agit de la période des premières règles - la première menstruation, chez les garçons, une tachycardie nocturne est observée, ce qui est directement lié à l'éjaculation involontaire.
  5. L'utilisation de caféine, d'alcool, de grandes quantités de glucose provoque également une augmentation du rythme cardiaque pendant une courte période.
  6. Changer la position du corps de l'horizontale à la verticale accélère également la contraction du cœur. Une personne en bonne santé ne remarque pas ces changements à court terme, à moins de mesurer délibérément son pouls à ce moment-là.

Tachycardie en montant dans les montagnes

De plus, physiologiquement, une tachycardie peut survenir lors d’une randonnée en montagne - à haute altitude, en particulier dans des conditions de manque d’oxygène, lorsque le cœur doit pomper le sang plus rapidement pour saturer les tissus. Le pouls rapide n'est pas une maladie. La tachycardie situationnelle ne nécessite aucune intervention, elle est également associée à l'enfance et à l'adolescence et aux autres périodes normales de la vie.

Cependant, si une augmentation de la fréquence des contractions cardiaques se produit avec des symptômes négatifs supplémentaires ou s'il y a des épisodes fréquents qui ne sont pas directement liés à la norme, alors faites attention. La tachycardie pathologique cause souvent de graves problèmes au système cardiovasculaire, y compris la mort.

Causes de la tachycardie

La tachycardie normale est aussi appelée physiologique. En revanche, il existe une forme pathologique, qui peut être la preuve de maladies graves ou de conditions représentant un danger de mort qui ne sont pas directement liées au cœur.

Si une personne en bonne santé développe une tachycardie et que son état et son bien-être s'aggravent, nous pouvons en parler pour les raisons suivantes:

  1. Déshydratation - à la fois dans le contexte d'une surchauffe du corps et tout simplement en raison d'un manque de liquide. Il faut se rappeler que le café et le thé fort ne reconstituent pas l’eau du corps, bien au contraire. La tachycardie due à la déshydratation se rencontre souvent chez les amateurs de café fort, de boissons énergisantes et d’alcool. Cette affection n'est pas normale, elle peut entraîner des évanouissements et même des complications graves, notamment un arrêt cardiaque.
  2. Coup de chaleur et solaire - en tant que cause spécifique. Dans un groupe à risque particulier, les enfants, car ils perdent le liquide plus rapidement, et la thermorégulation ne fonctionne pas assez bien.
  3. L'anémie, à cause de laquelle le nombre d'érythrocytes dans le sang diminue et le reste doit faire un double travail, et le cœur - pour pomper le liquide plus rapidement.
  4. Tumeurs surrénaliennes provoquant une production anormale d'adrénaline. Cette condition est aggravée par une anxiété et une nervosité constantes.
  5. Hyperthyroïdie - un excès d'hormones thyroïdiennes entraîne également une accélération du rythme cardiaque.
  6. La névrose et la psychose sont des états mentaux critiques qui ont un effet direct sur la somatique.
  7. Fièvre de toute origine - des infections virales respiratoires aiguës banales à la tuberculose et aux formations oncologiques provoquant une augmentation de la température corporelle.
  8. Le cœur est souvent réduit si une personne ressent de la douleur ou de l'inconfort, car tout syndrome douloureux est un stress. Ces conditions ne sont pas directement liées à une maladie cardiaque, l’élimination de la cause sous-jacente rétablit la fréquence du pouls normale.

Il existe également une tachycardie idiopathique - une augmentation de la fréquence cardiaque sans préalables apparents, ou qui ne peut pas être identifiée. Dans de tels cas, les médecins recommandent un examen complet pour identifier les foyers d'infection cachés, les tumeurs et les pathologies endocriniennes. Si rien n'est trouvé, une psychothérapie est également recommandée.

Classification

De nombreuses maladies du cœur et des vaisseaux sanguins provoquent un travail plus fréquent de l’un des principaux organes du corps humain. À l'état normal, le nœud sinusal génère une excitation qui s'étend jusqu'au myocarde. En cas de modifications pathologiques du cœur, les cellules nerveuses qui déclenchent le rythme cardiaque commencent à réagir de manière incorrecte, ce qui accélère la contraction du muscle.

Parmi les maladies du système cardiovasculaire qui provoquent la tachycardie, on compte:

  • malformations cardiaques congénitales chez les enfants - par conséquent, malgré le fait que la réduction fréquente du nombre de bébés est la norme, des examens cardiaques doivent être effectués;
  • insuffisance cardiaque chronique;
  • l'hypertension;
  • myocardite, endocardite et autres inflammations du muscle cardiaque;
  • infarctus du myocarde.

Déterminer exactement ce qui a causé la tachycardie, aidera le type de changements dans les contractions du muscle cardiaque. Ce critère est essentiel pour le diagnostic des maladies, la séparation de la norme de la pathologie et la recherche des causes de la maladie.

Il y a les types suivants:

  • tachycardie sinusale;
  • tachycardie ventriculaire;
  • tachycardie auriculaire;
  • tachycardie auriculo-ventriculaire.

Il est plutôt difficile d’établir un type spécifique sans cardiogramme, bien que le tableau clinique présente certaines particularités et nuances. Dans le même temps, le type de tachycardie est le principal critère de diagnostic extrêmement important pour le diagnostic et la gravité de l'état du patient. Chaque type fournit sa propre approche thérapeutique.

Tachycardie sinusale

Ce type d’arythmie, c’est-à-dire une violation du rythme cardiaque normal, est considéré comme l’un des plus courants. Le critère de diagnostic principal consiste à augmenter la fréquence des chocs à 100 et plus.

Aussi caractérisé par des symptômes:

  1. Le rythme cardiaque se sent puissant et puissant, une personne peut «entendre» son pouls.
  2. Essoufflement, et il se produit même dans un état de repos, sans effort physique.
  3. L'homme se fatigue vite.
  4. L'ischémie myocardique provoque une douleur sourde caractéristique derrière le sternum.
  5. Vertiges, assombrissement de la conscience.
  6. Une personne devient irritable, dort mal, est émotionnellement instable.

La tachycardie sinusale, en règle générale, indique le développement d'une maladie coronarienne. Cette maladie peut survenir à l'âge adulte et souvent chez les jeunes. Les maladies concomitantes sont souvent l'obésité et l'hypertension.

À cet égard, le traitement de l’arythmie sinusale comprend les mesures suivantes:

  • réduction du poids à optimale;
  • exclusion du régime des aliments gras contenant du cholestérol nocif, des bonbons et de l'alcool;
  • prendre des médicaments bêta-bloquants - Anaprilin, Nebilet;
  • l'utilisation de diurétiques pour éliminer l'excès de liquide et de préparations à base de potassium pour renforcer le muscle cardiaque;
  • la sédation peut parfois être utilisée.
La tachycardie sinusale, en règle générale, survient chez les personnes âgées de plus de quarante ans, mais les médecins disent que la maladie est «plus jeune». Parmi les patients, il y a des gens qui ont à peine trente ans.

Tachycardie ventriculaire

Cette sous-espèce est également appelée paroxystique, car elle apparaît nettement dans le contexte du bien-être antérieur. Les épisodes répétés d '"insuffisance" du rythme cardiaque sont très dangereux, car ils conduisent souvent à un infarctus du myocarde, qui est également l'un de ses symptômes.

  1. Apparition rapide - une douleur aiguë, l'obscurité dans les yeux.
  2. La fréquence cardiaque monte à 120 et plus.
  3. Souvent - perte de conscience.
  4. Une insuffisance cardiaque peut survenir.

L’état des patients atteints de tachycardie ventriculaire est toujours critique et le traitement doit donc être effectué à l’hôpital. Immédiatement besoin d'appeler une ambulance.

Les thérapies sont les suivantes:

  • défibrillation - stimulation électrique du cœur;
  • solution de lidocaïne;
  • montré en outre le médicament Amiodarone;
  • Il peut également être recommandé une intervention chirurgicale pour l'implantation du stimulateur cardiaque.
C'est l'une des affections les plus graves associées à l'arythmie, qui ne doit être traitée que sous la surveillance d'un cardiologue qualifié. Paroxysmes répétitifs - une indication pour une chirurgie cardiaque.

Tachycardie auriculaire

Ce type est similaire au ventriculaire, mais moins dangereux. Il se produit également paroxystique, sans causer de complications graves.

  1. HR de 120 à 240 battements par minute.
  2. États pré-inconscients - toutefois, la perte de conscience ne survient pas.
  3. Essoufflement.
  4. Douleurs thoraciques d'intensité modérée.

Le traitement dépend entièrement des causes, parmi lesquelles il peut y avoir des malformations cardiaques ainsi que des névroses. En général, les sédatifs sont prescrits, les bêta-bloquants peuvent être utilisés, les médicaments antiarythmiques - par exemple, la propafénone.

Tachycardie auriculo-ventriculaire

Ceci est une condition de sécurité de la vie causée par la particularité de la structure des nœuds du système cardiaque. Se produit chez les jeunes, peut persister dans la vieillesse. Les attaques se produisent sur le fond de la consommation d'alcool, l'activité physique, le stress.

Malgré le fait que la maladie ne met pas la vie en danger, elle peut en altérer la qualité en raison de symptômes caractéristiques:

  • des palpitations;
  • manque d'air;
  • sensation de lourdeur dans la poitrine;
  • faiblesse

À cet égard, un traitement est prescrit, ce qui contribue à faciliter la survenue de crises. La majeure partie de la thérapie vise à éliminer l'anxiété et la peur de la mort chez un patient. Aussi activité normale du vagus. Drogues utilisées: vérapamil, triphosadénine.

Tachycardie chez les enfants

Chez les enfants, la fréquence cardiaque est plus élevée que chez les adultes. Cependant, le même état peut indiquer des malformations cardiaques ou d'autres maladies.

Enfant atteint de tachycardie:

  • agité;
  • dort mal;
  • le visage peut être pâle ou rouge;
  • ressent subjectivement la faiblesse.

Le traitement dépend de la cause. Lorsque la fièvre est nécessaire de prendre antipyrétique pour réduire la charge sur le coeur. Les malformations congénitales peuvent être ajustées médicalement ou opérationnellement en fonction du niveau de danger de la vie.

Tachycardie chez la femme enceinte

Les femmes enceintes souffrent souvent de tachycardie, mais il ne s’agit pas d’un état pathologique. Au troisième semestre, une augmentation de la fréquence cardiaque est la norme en raison de la charge supplémentaire exercée sur le corps. Une femme en bonne santé n'a rien à craindre, cependant, s'il y a eu des problèmes de cœur ou de vaisseaux auparavant, il est recommandé de consulter un médecin.

Aide normale enceinte:

  • exclusion du café, du thé et des boissons énergisantes;
  • régime pauvre en cholestérol;
  • vitamines de magnésium;
  • prendre des poumons sédatifs - par exemple, Persen.
Des mesures plus graves ne sont prévues que si le bénéfice pour la mère dépasse le risque pour le fœtus. Une femme est recommandé pour réduire le stress, un entraînement modéré sera utile.

Qu'est-ce qu'une tachycardie dangereuse?

Tous les types de ce type d'arythmie ne sont pas dangereux. Un symptôme peut être complètement «innocent» ou indiquer de graves pathologies.

Pour la vie, ce qui suit est dangereux:

  • ventriculaire - indique le risque d’une crise cardiaque ou son développement;
  • sinusoïdal - peut également entraîner des crises cardiaques, des accidents vasculaires cérébraux;
  • sans traitement, certaines espèces peuvent se détériorer, provoquant un gonflement du cerveau, des poumons;
  • avec surchauffe, fièvre, déshydratation, il existe un risque d'insuffisance cardiaque.

La tachycardie est une bonne raison de consulter un cardiologue. Même si vous ne trouvez pas une maladie grave, il est toujours préférable d'être vigilant vis-à-vis de votre santé.

Prévention de la tachycardie

La prévention et le traitement de la tachycardie se résument souvent aux mêmes mesures. Dès les premiers mois de la vie de l’enfant, il convient de rechercher une malformation cardiaque. Il est recommandé aux personnes âgées d’adhérer à un style de vie optimal, à une alimentation saine, afin d’éviter le stress et les substances toxiques - cigarettes, alcool. Même une seule attaque est une raison pour consulter un médecin.

Prévention de la tachycardie

Prévention de la tachycardie

Pour éviter les attaques de tachycardie. tout d'abord, il est nécessaire de consulter rapidement un médecin et de traiter les maladies associées. En cas de palpitations cardiaques, veillez à vous reposer convenablement. Prévenir le développement de la tachycardie sinusale est le diagnostic et le traitement opportuns de la pathologie cardiaque, l'identification des facteurs extracardiaques qui contribuent aux perturbations du rythme cardiaque et des fonctions du nœud sinusal.

Normalisation du régime

Il est recommandé d’exclure de l’alimentation les boissons alcoolisées et les produits contenant de la caféine. Le thé noir et le café peuvent être remplacés par des tisanes aux propriétés sédatives. Il devrait adhérer aux principes d'une alimentation saine et réduire la consommation d'aliments gras et de sucre. Un régime à base de plantes au lait est optimal pour les personnes souffrant de tachycardie. Particulièrement utile dans ce cas, les jus de fruits et de légumes naturels. Veuillez noter que dans certains cas, une tachycardie paroxystique peut survenir en raison de la prise de pilules amaigrissantes, de toniques énergétiques et de stimulants. Il est donc recommandé de cesser de les utiliser.

Réception de vitamines et micro-éléments utiles

L’un des moyens efficaces de prévenir les problèmes de rythme cardiaque est la réception d’un oligo-élément tel que le magnésium. Sa fonction est de réguler les effets du calcium sur les cellules musculaires du cœur, grâce à quoi le muscle cardiaque se contracte et se détend de manière rythmique. Le potassium est également un élément important pour le bon fonctionnement du cœur. Avant d'utiliser des médicaments pour prévenir les palpitations cardiaques, assurez-vous de consulter votre médecin.

L'exercice modéré stimule le travail du muscle cardiaque et augmente la résistance du corps à la libération d'un excès d'adrénaline. En conséquence, le fond émotionnel est normalisé et l'irritabilité diminue. Cependant, la surtension physique étant inacceptable, la charge doit être dosée. Les crises de palpitations cardiaques sont moins fréquentes chez ceux qui passent suffisamment de temps à l'air frais. Les patients atteints de tachycardie sont des marches quotidiennes d'une demi-heure.

Tachycardie

La tachycardie est une affection caractérisée par une augmentation marquée de la fréquence cardiaque. Ce phénomène peut avoir n'importe quelle genèse. On considère qu’avec une fréquence cardiaque de 100 battements par minute ou plus, le patient souffre de tachycardie. Pour l'état de tachycardie est caractérisé par le bon rythme cardiaque: la durée entre les battements de coeur est uniforme. Si la tachycardie se développe soudainement et que l'attaque se termine plus tard de manière inattendue, on parle alors de tachycardie paroxystique. Pour comprendre ce qu'est la tachycardie et quelles conditions doivent être distinguées, il existe une classification en plusieurs types de maladies.

Types de tachycardie

Tout d'abord, la tachycardie est divisée en physiologique et pathologique. Des manifestations de tachycardie physiologique peuvent survenir chez les personnes dont le système cardiovasculaire fonctionne sans pathologies. Dans ce cas, divers facteurs environnementaux prédisposent à la manifestation de la tachycardie. Cela peut être un changement brutal de la position du corps, la pratique de sports, le maintien dans des conditions climatiques inhabituelles. En outre, le rythme cardiaque augmente après avoir trop mangé et avec l'utilisation de boissons stimulantes, en raison du traitement avec certains médicaments.

La tachycardie pathologique apparaît comme une conséquence des maladies du système cardiovasculaire. En outre, cette condition est due à des affections aiguës précédemment subies.

Il est admis de distinguer deux types de tachycardie directement liés à des troubles du travail du cœur (arythmies): les tachycardies supraventriculaire et ventriculaire.

La tachycardie supraventriculaire est soit une maladie indépendante due à des anomalies de la structure du cœur, soit la conséquence d’autres maladies, dont l’évolution a eu une incidence négative sur le fonctionnement du cœur. Avec cette forme de tachycardie cardiaque, un rythme cardiaque irrégulier ne se forme pas plus haut que le niveau des ventricules, c’est-à-dire au niveau auriculaire.

Avec la tachycardie ventriculaire et la source de rythme accru est déjà dans les ventricules. Cette condition est considérée comme une violation assez grave du cœur.

La tachycardie ventriculaire se manifeste parfois par une anomalie de nature congénitale et une conséquence de maladies affectant le muscle cardiaque. Le plus souvent, la tachycardie de cette forme est une conséquence de l'ischémie cardiaque ou d'une cardiomyopathie. Les manifestations de tachycardie ventriculaire sont dangereuses pour le patient en raison du risque d'insuffisance cardiaque et, par conséquent, d'un éventuel arrêt cardiaque.

Tachycardie sinusale

La tachycardie sinusale est une affection caractérisée par une augmentation du rythme cardiaque due à des manifestations externes. Donc, cela peut être très stressant. effort physique, etc. Dans ce cas, il est très important de savoir quelle est la cause de cette affection. C’est la cause qui doit être éliminée en premier lieu; par conséquent, lors de manifestations de la tachycardie sinusale, un examen complet du corps est nécessaire.

Avec la tachycardie sinusale, la fréquence cardiaque augmente de 90 à 150-180 par minute, tout en maintenant le rythme sinusal correct.

La raison de cette condition est l'automatisme accru du nœud sino-auriculaire, qui est le stimulateur principal. Si une personne est en parfaite santé, alors ce phénomène peut survenir à la suite d'un fort stress physique ou émotionnel.

Il existe plusieurs types de tachycardie sinusale. La tachycardie sinusale pharmacologique se produit en conséquence de l'effet sur l'adrénaline du nœud sinusal. norépinéphrine. isoprotérénol. de l'alcool. la caféine. nicotine et un certain nombre d'autres substances. Il existe également une forme adéquate et inadéquate de tachycardie sinusale pathologique. Une forme adéquate de tachycardie survient à la suite d'une augmentation de la température corporelle. hypertension artérielle. l'anémie. hypoxémie. thyréotoxicose. Pour l'insuffisance, la tachycardie sinusale est caractérisée par une augmentation symptomatique persistante de la fréquence du rythme sinusal. La fréquence cardiaque au même moment est supérieure à 100 par minute, à la fois au repos et au moindre effort physique. Cette condition dure au moins trois mois sans raison apparente.

Une forme inadéquate de tachycardie sinusale est relativement rare et constitue une maladie peu étudiée. En règle générale, la maladie survient chez les jeunes, dans la plupart des cas, se manifeste chez les femmes. Les patients se plaignent d'essoufflement. rythme cardiaque persistant, sensation de faiblesse constante et de vertiges.

Traiter la tachycardie sinusale n'est nécessaire que dans le cas de la manifestation de sa forme inadéquate.

Causes de la tachycardie

Pour comprendre ce qu'est la tachycardie, il est important de considérer que la tachycardie cardiaque se manifeste pour diverses raisons. Ainsi, un tel état peut apparaître comme une réaction naturelle du corps humain au stress émotionnel et à un travail physique excessif. La tachycardie peut également être accompagnée d'une augmentation de la température corporelle, du tabagisme et de la consommation de grandes quantités de boissons alcoolisées. Les battements de coeur deviennent plus fréquents en cas de chute brutale de la pression artérielle. avec anémie et, par conséquent, une diminution du taux d'hémoglobine. à la suite du développement de tumeurs malignes, infections purulentes, augmentation de la fonction thyroïdienne. Une tachycardie peut également survenir à la suite d'un traitement par certains médicaments.

Il existe également des tachycardies dues à la présence d'une pathologie du muscle cardiaque ou à des perturbations du processus de conductivité électrique du cœur. La tachycardie cardiaque est le premier signe de décompensation cardiaque.

En outre, cet état résulte d'un choc ou d'un collapsus (évanouissements, saignements, etc.), résultant d'un réflexe d'abaissement de la pression artérielle.

La tendance à la tachycardie est un symptôme caractéristique chez les personnes atteintes de dystonie végétative-vasculaire. En règle générale, dans ce cas, ce sont des patients jeunes. Des palpitations cardiaques sont observées chez les patients atteints de névrose.

Symptômes de tachycardie

Les symptômes de la tachycardie se manifestent d’abord par une forte augmentation du rythme cardiaque, de caractère paroxystique. Dans le même temps, le rythme cardiaque reste clair et correct. Un tel phénomène peut commencer très brusquement puis s’arrêter brusquement. En outre, les symptômes de la tachycardie comprennent une manifestation de faiblesse générale, des étourdissements. Une personne peut ressentir un afflux de nausées, ainsi qu'une sensation de manque d'air. Au cours d'une attaque, tous les symptômes décrits de la tachycardie sont prononcés, un patient ayant parfois un sentiment de peur distinct. Compte tenu de cela, avec la manifestation soudaine des signes indiqués, toutes les mesures devraient être prises pour se détendre et se calmer.

Diagnostic de la tachycardie

Dans le diagnostic de la tachycardie, il est important de commencer à travailler avec le patient en posant des questions précises. Le médecin écoute toujours le patient avec un stéthoscope, déterminant qu'il a un souffle cardiaque. Pour qu'un spécialiste puisse poser un diagnostic correctement, il est important de déterminer en fonction de quelle tachycardie se produit, combien de temps dure une attaque, si elle apparaît soudainement.

La prochaine étape importante dans le processus de diagnostic est l'électrocardiographie. En utilisant cette méthode, il est possible d’enregistrer les champs électriques qui se forment lorsque le cœur fonctionne. Pour qu'un patient ait une attaque de tachycardie, un contrôle quotidien de l'ECG est parfois utilisé. Cette étude est un enregistrement permanent de l'électrocardiogramme, qui dure une journée. Dans ce cas, le patient est engagé dans les affaires habituelles et porte un appareil portable spécial. Afin de déterminer la raison pour laquelle un patient souffre de tachycardie, le médecin vous prescrit souvent des tests sanguins, une échocardiographie et une radiographie pulmonaire.

Traitement de la tachycardie

Dans le traitement de la tachycardie, il est important de considérer les raisons pour lesquelles cette maladie se développe, ainsi que le type de tachycardie. Il existe un certain nombre de conditions dans lesquelles le traitement de la tachycardie n'est pas requis du tout. Pour normaliser le rythme cardiaque, vous avez besoin d'un bon repos, d'un changement de mode de vie pour un autre plus correct. Souvent, une personne a juste besoin de se calmer.

Cependant, un traitement médicamenteux contre la tachycardie reste nécessaire. La décision de prendre un médicament ne devrait être prise que par un spécialiste après un examen approfondi du patient. Par conséquent, si la tachycardie apparaît sans raison particulière, vous devez immédiatement consulter un médecin.

Le traitement de la tachycardie vise à traiter les maladies qui en sont la cause. Dans la plupart des cas, la tachycardie est une conséquence de troubles du système endocrinien, du système nerveux autonome, ainsi que d’un certain nombre de maladies cardiovasculaires.

Pour prévenir une attaque de tachycardie, des médicaments antiarythmiques sont souvent utilisés. Cependant, ces outils peuvent avoir plusieurs effets secondaires.

Si le patient manifeste une attaque prononcée de tachycardie, il est recommandé d'arrêter immédiatement l'activité physique. Vous pouvez utiliser les sédatifs sédatifs prescrits par votre médecin. Certaines méthodes aident également à éliminer les attaques de tachycardie par leurs propres moyens. Ainsi, il existe des techniques spéciales pour retenir le souffle, dans lesquelles le patient doit appuyer légèrement ses doigts sur les globes oculaires. Dans certains cas, les méthodes non traditionnelles sont efficaces, par exemple le système respiratoire Ayurveda.

Dans le traitement de la tachycardie cardiaque, des remèdes populaires sont également utilisés, à savoir des décoctions de calendula, de bleuet bleu, de mélisse et d'agripaume. valériane. pervenche et autres herbes et plantes médicinales.

Tachycardie pendant la grossesse

Souvent chez les femmes qui n'ont jamais eu de problèmes avec le travail du système cardiovasculaire, il y a des attaques de tachycardie pendant la grossesse. La tachycardie pendant la grossesse est une conséquence des modifications du corps de la femme. Afin de comprendre ce qu'est la tachycardie dans ce cas, il est important de garder à l'esprit que dans le processus de portage d'un enfant, tout le corps fonctionne avec une double charge.

Cependant, les causes directes de la tachycardie sont très diverses et sont toujours étudiées par des spécialistes. Ainsi, le principal facteur à l'origine des palpitations cardiaques doit être considéré comme un taux élevé d'hormones qui présentent une activité sympathomimétique et, par conséquent, augmentent la fréquence des contractions cardiaques. Parmi les autres facteurs, en raison desquels la tachycardie survient pendant la grossesse, une augmentation du poids de la femme enceinte, un taux de métabolisme élevé, une quantité insuffisante de minéraux et de vitamines importants pour le corps, une anémie, une diminution de la pression doit être noté. Les conséquences d'une toxicose grave sont souvent des modifications négatives de l'équilibre hydrique et électrolytique, qui peuvent également provoquer des attaques périodiques de tachycardie. Déplacement cardiaque en raison de changements anatomiques dans le corps, l'utilisation d'un certain nombre de médicaments peut affecter l'état du muscle cardiaque et provoquer une tachycardie.

La tachycardie chez les femmes enceintes est appelée état lorsque la fréquence cardiaque au repos est supérieure à 90 battements par minute. Dans ce cas, la femme ne ressent pas de douleur. L'attaque s'arrête d'elle-même. Cependant, avec des augmentations fréquentes de la fréquence cardiaque allant jusqu'à 120 accidents vasculaires cérébraux ou plus et des symptômes désagréables associés, une femme devrait se tourner avec charme vers des spécialistes et être examinée. Dans cette situation, un ECG est prescrit, une échocardiographie, une étude des hormones thyroïdiennes sont utilisées à titre d'études supplémentaires.

Le traitement de la tachycardie durant la grossesse implique la prise de sédatifs végétaux, ainsi que de vitamines, de médicaments contenant du potassium et du magnésium. Il est important de corriger l'équilibre hydrique pour prévenir l'anémie.

Prévention de la tachycardie

Pour éviter les manifestations de tachycardie, il est important, tout d’abord, de consulter un médecin à temps et de traiter les maladies qui causent cette affection. Lors des premières manifestations de battements cardiaques accélérés, des précautions doivent être prises pour assurer un repos adéquat et adéquat. Il est également important d’arrêter l’abus de produits contenant de la caféine, de l’alcool. Le café et le thé forts peuvent être remplacés par des tisanes aux herbes qui agissent de manière sédative.

Vous n'avez pas besoin de manger beaucoup de sucreries ou d'aliments gras, mais il est également important de suivre les principes d'une alimentation saine. La tachycardie parosismale se produit souvent à la suite de la consommation de stimulants, de pilules amaigrissantes. Un principe non moins important de prévention de la tachycardie est la protection contre le stress constant, un état émotionnel persistant.

Une méthode efficace pour la prévention des palpitations cardiaques est l’apport en oligo-élément, le magnésium, qui régule les effets du calcium sur les cellules musculaires du cœur. La conséquence de cet effet sera une contraction rythmique et une relaxation du muscle cardiaque. Le potassium est considéré comme un autre élément important pour le bon fonctionnement du cœur.

Un mode de vie actif et un effort physique raisonnable maigre stimulent le cœur et augmentent la résistance du corps à la libération d'excès d'adrénaline. En conséquence, l'irritabilité diminue et le fond émotionnel se stabilise.

Les attaques de tachycardie sont moins fréquentes chez les personnes qui passent régulièrement beaucoup de temps à l'extérieur. Il est important chaque jour, au moins une demi-heure, de marcher dans la rue.

Tachycardie - causes et symptômes, traitement et prévention de la tachycardie

Administrateur 25 juin à 8h20 4998 0

La tachycardie est un rythme cardiaque accéléré pouvant être provoqué par une maladie, des conditions physiologiques ou la consommation de certaines substances.

La fréquence cardiaque normale chez un adulte au repos est comprise entre 60 et 80 battements par minute.

Aux États-Unis, 60-100 battements par minute sont considérés comme la norme. Chez des personnes bien entraînées, le pouls peut être compris entre 40 et 60 battements par minute.

Chez les enfants, la fréquence cardiaque normale est significativement plus élevée que chez les adultes. Avec la tachycardie, ces indicateurs peuvent être significativement augmentés, ce qui est associé au risque de complications dangereuses.

Causes de la tachycardie

La tachycardie peut provoquer tout ce qui perturbe les impulsions électriques normales qui contrôlent le cœur.

Les causes possibles incluent:

1. Dommages causés aux tissus cardiaques (par exemple, lors d’une crise cardiaque).

2. Anomalies congénitales du système de conduction cardiaque.

3. Autres cardiopathies congénitales.

4. Hypertension artérielle (hypertension).

5. Augmentation de la température.

8. Abus de caféine.

9. Acceptation de certains médicaments.

10. Un certain nombre de drogues, en particulier la cocaïne.

11. Perturbation de l'équilibre électrolytique.

12. Stress psychologique.

Outre l'alcoolisme, le tabagisme, la toxicomanie et le stress, mentionnés ci-dessus, le risque de tachycardie est accru chez les personnes âgées et les personnes ayant des antécédents familiaux de tachycardie. Dans certains cas, la cause exacte de la tachycardie n'a pas pu être établie.

Symptômes de tachycardie

La tachycardie est divisée en différents types (fibrillation auriculaire, fibrillation ventriculaire, etc.) que seul un médecin peut distinguer. Les actions ultérieures et le traitement du patient dépendent du type spécifique de tachycardie.

Lorsque le cœur se contracte trop rapidement, il ne peut pas pomper efficacement le sang vers les organes, ce qui entraîne l'insuffisance d'oxygène pour un certain nombre d'organes et de tissus.

Cela peut provoquer les symptômes suivants:

4. sensation désagréable dans la poitrine.

Certains patients ne présentent aucun symptôme de tachycardie. Chez ces personnes, la tachycardie n'est détectée que lors de la mesure du pouls ou du retrait du cardiogramme.

De nombreuses maladies graves peuvent provoquer des symptômes de tachycardie. Il est donc très important de recevoir un traitement approprié en temps voulu. En cas de symptômes de tachycardie, vous devez toujours contacter un spécialiste.

N'essayez jamais de traiter la tachycardie par vous-même!

Si vous présentez des symptômes de tachycardie plus d'une à deux minutes, vous devez appeler une ambulance ou demander à quelqu'un de le faire pour vous, car lors d'une attaque, vous pouvez perdre connaissance.

Diagnostic de la tachycardie

Un médecin peut établir un type spécifique de tachycardie sur la base des plaintes du patient, de son examen physique et de certaines procédures de diagnostic:

1. Électrocardiographie (ECG).

L'électrocardiographie est l'outil le plus important pour le diagnostic de divers types d'arythmie. Plusieurs électrodes sont montées sur le corps du patient. Les électrodes sont connectées à un dispositif qui enregistre et dessine sur le papier un graphique de l'activité électrique du cœur.

Le médecin peut connecter les électrodes dans différentes positions (différentes dérivations) - cela aidera à retirer plusieurs cardiogrammes, chacun reflétant mieux les violations dans certaines parties du cœur. Un moniteur Holter est également utilisé - un appareil portable que le patient porte sur le corps pendant 24 heures. Pendant tout ce temps, le moniteur enregistre le changement d'activité cardiaque.

2. Test électrophysiologique.

Au cours de cette procédure, plusieurs tubes à électrodes sont introduits dans le patient à travers les vaisseaux vers différentes parties du cœur. Avec cette procédure, le médecin peut détecter des défauts dans le système de conduction cardiaque.

3. Test d'inclinaison.

Ce test est souvent utilisé aux États-Unis pour déterminer la manière dont les systèmes nerveux et cardiovasculaire du patient répondent aux changements de position du corps. Un patient reçoit un médicament provoquant une arythmie, puis est placé sur une table qui change de position de manière rythmique. À ce moment, le médecin surveille.

4. Tests supplémentaires.

Pour identifier les causes possibles de la tachycardie, vous devrez peut-être effectuer des tests supplémentaires. Cela dépend de la maladie que le médecin soupçonne chez le patient.

Traitement de la tachycardie

Le traitement de la tachycardie vise à atteindre les objectifs suivants:

1. Ralentir la fréquence cardiaque.

2. Prévention des crises.

3. Prévention des complications.

4. Élimination de la cause fondamentale.

Ralentissement de la fréquence cardiaque:

1. Les réceptions vagales.

Ce sont des techniques physiques simples visant à améliorer le tonus du nerf vague (n. Vagus - d'où son nom), ce qui ralentit le rythme cardiaque. Ces techniques incluent le repositionnement, la toux, les efforts, etc. Vous pouvez mettre un sac de glace sur votre visage.

2. Préparations médicinales.

Si les techniques vaginales ne ralentissent pas le rythme cardiaque, appliquez de la propafénone, de la flécaïnide (Tambocor) et des médicaments similaires.

3. Cardioversion électrique (défibrillation).

La méthode de traitement est l’effet d’une décharge électrique sur le cœur, ce qui aide à rétablir un rythme normal. La défibrillation est généralement utilisée par les équipes d’ambulances lorsque les autres moyens échouent.

Prévenir la tachycardie:

1. Ablation par cathéter.

Cette procédure complexe est basée sur la destruction de zones du système de conduction cardiaque responsables d’impulsions anormales. Au cours de la procédure, un cathéter est inséré dans les vaisseaux sanguins directement dans le cœur, puis la zone indésirable est «tuée» par la méthode de la radiofréquence (RFA) ou du gel.

2. Préparations médicinales.

Pour la prévention des convulsions, on utilise des bêta-bloquants (aténolol, métoprolol, bisoprolol), ainsi que des bloqueurs des canaux calciques (diltiazem, vérapamil) et de l'amiodarone.

3. Installez le stimulateur cardiaque.

Un stimulateur cardiaque est un petit appareil implanté chirurgicalement sous la peau. Lorsque le conducteur enregistre une perturbation du rythme, il émet des impulsions électriques qui ramènent la fréquence cardiaque à la normale.

4. Défibrillateur implantable.

Si le patient présente un risque de tachycardie mortelle, un défibrillateur automatique peut être implanté sous la peau. Il surveillera le rythme cardiaque et fournira une décharge puissante préconfigurée pour la défibrillation. Un tel dispositif sauve la vie de nombreux patients.

5. Opération à coeur ouvert.

Une intervention chirurgicale peut être nécessaire pour corriger des anomalies macroscopiques du cœur ou pour créer au bon endroit un tissu cicatriciel ne conduisant pas d'impulsions électriques.

Prévention des caillots sanguins:

Certains patients atteints de tachycardie ont un risque accru de formation de caillots sanguins pouvant provoquer une crise cardiaque ou un accident vasculaire cérébral. Le médecin peut vous prescrire des anticoagulants tels que la warfarine (Coumadin). Ces médicaments fluidifient le sang, empêchant la formation de caillots.

Traitement de la maladie initiale:

En plus de tout ce qui précède, il est très important de traiter la maladie qui a provoqué la tachycardie. Par exemple, dans l'hyperthyroïdie (taux élevés d'hormones thyroïdiennes), le traitement doit être orienté vers le traitement de la glande thyroïde et la normalisation des taux hormonaux.

Complications de la tachycardie

Les complications de la tachycardie dépendent de facteurs tels que le type de tachycardie, la durée des crises et les indicateurs de fréquence cardiaque, la présence d'autres maladies cardiaques.

Les complications possibles incluent:

1. La formation de caillots sanguins - caillots sanguins.

2. insuffisance cardiaque.

3. évanouissements fréquents.

4. Mort subite due à un arrêt cardiaque.

Prévention de la tachycardie

Le meilleur moyen de prévenir la tachycardie est de réduire le risque de maladie cardiaque. Si vous souffrez déjà d'une maladie cardiaque, vous devez surveiller en permanence votre performance et suivre un plan de traitement convenu avec votre médecin.

Les mesures suivantes aideront à réduire le risque de tachycardie:

1. Entraînement régulier au mieux de vos capacités.