Qu'est-ce qui fait mal quand tu as mal au cœur?

Parmi la variété de sensations cardiaques, on rencontre souvent une notion telle que la douleur tirante dans la région du cœur. Quelles raisons provoquent ce type de douleur, en quoi est-ce différent des autres et comment déterminer ce qui fait mal à une personne?

Nous espérons que le matériel suivant répondra à toutes ces questions.

Caractéristiques de la douleur

Est-il possible de décrire le syndrome douloureux «tirant la douleur dans la région du cœur», pourquoi le patient a-t-il le sentiment que la douleur «tire»? Très probablement, cela est dû à la particularité de la défaite des terminaisons nerveuses, qui provoque de telles sensations.

  1. Localisés dans la région du cœur, ils affectent également les récepteurs nerveux à proximité, comme si ils étouffaient la douleur.
  2. Ou bien, au contraire, le problème n'est pas cardiaque, mais les signaux de douleur sont si forts qu'ils affectent l'innervation du cœur, ce qui crée à nouveau un sentiment de "douleur" d'un foyer plus aigu à un foyer moins intense.

Cette douleur tiraillante dans le cœur est différente, par exemple, de la douleur ou de la pression.

Certains patients la décrivent comme une sensation de «poids» dans la poitrine, à tel point que, en se tournant sur le côté, on peut sentir à quel point ce «poids est attiré au sol». D'autres comparent la douleur de tiraillement dans la région du cœur à la présence d'un niveau à bulle dans la poitrine (niveau de bâtiment avec une bulle d'air à l'intérieur) qui réagit au champ de gravitation.

En règle générale, la douleur tirante dans la région du cœur n'est pas trop intense (c'est-à-dire tolérable), mais elle peut être prolongée, créer une sensation de raideur à la poitrine et empêcher une personne de faire ses activités habituelles. Qu'est-ce qui la provoque?

Causes de douleur dans le coeur

Comme indiqué ci-dessus, les douleurs tiraillantes, contractantes, «glissantes» dans la poitrine peuvent être des pathologies cardiaques ou extracardiaques. Les spasmes des vaisseaux coronaires, observés avec des arythmies, une péricardite, une maladie coronarienne et une condition de pré-infarctus, provoquent souvent une douleur à l'arrachement du cœur. Les causes de la nature extracardiaque sont également diverses et peuvent inclure des pathologies gastro-entérologiques (ulcères, pancréatite, gastrite), psychogènes et neurologiques.

Le concept de cardiopathie ischémique associe diverses pathologies cardiaques associées à un apport insuffisant en oxygène au myocarde, le plus souvent dû à l'athérosclérose des artères coronaires. À son tour, l'athérosclérose est due à la «prolifération» de la lumière des artères coronaires par des plaques de cholestérol. Selon le degré de lésion vasculaire, l'ischémie peut se manifester par des arythmies, des crises cardiaques, des angines, peut être chronique et aiguë, allant jusqu'à la mort coronaire soudaine.

Les douleurs cardiaques au niveau de la sténocardie (variétés de maladies cardiaques ischémiques) sont arrêtées par la nitroglycérine ou passent d'elles-mêmes après le repos, la crise ne dure pas plus de 10 minutes; Chez l'IHD, en règle générale, les modifications de l'ECG sont enregistrées et les écarts dans les paramètres sanguins de laboratoire sont observés.

Comment se manifeste l'angine

État de préinfarction

Malheureusement, les douleurs cardiaques dans le cœur peuvent également indiquer une affection aussi urgente (c’est-à-dire mettant la vie en danger), comme l’infarctus du myocarde. Habituellement, cette affection est précédée d'une période de préinfarctus qui peut entraîner des symptômes complètement atypiques pour une pathologie cardiaque:

  • hoquet;
  • distension abdominale;
  • nausée, vomissement;
  • douleur dans l'abdomen ou la région épigastrique (péritoine supérieur);
  • faiblesse, évanouissement;
  • essoufflement; transpiration;
  • douleurs dans le cou, la gorge ou la mâchoire.

Les signes d’un état préinfarctus peuvent se manifester par une absence de douleur ou une localisation atypique.

Péricardite

La péricardite, ou inflammation du péricarde (ou sac du cœur), est une autre maladie cardiaque susceptible de provoquer une douleur tirante dans la région du cœur. Elle est causée par une infection ou des lésions auto-immunes de la membrane séreuse du cœur.

Il s’agit d’une pathologie cardiaque grave et dangereuse pouvant se présenter sous la forme d’une maladie indépendante ou dans le contexte d’autres pathologies. Le plus souvent manifesté:

  • essoufflement;
  • malaise général;
  • fièvre
  • toux sèche;
  • accès de palpitations cardiaques;
  • irrégularité ou augmentation du pouls.

La maladie peut survenir sous une forme aiguë (jusqu'à 6 semaines) ou être transformée en une maladie chronique (si les symptômes persistent pendant plus de 2 mois).

Arythmie

Une défaillance du rythme sinusal, entraînant une violation de l'activité contractile du cœur, peut également causer une douleur dans la région du cœur. Les signes cliniques, le mécanisme de développement, la nature et le degré d'insuffisance du rythme cardiaque et les facteurs pronostiques varient selon les arythmies. L'apparition de la douleur est généralement associée à l'apparition d'une crise d'arythmie et peut s'accompagner des symptômes suivants:

  • rythme cardiaque fréquent et intense;
  • "Décoloration" du coeur ou augmentation de la "poussée" dans le sternum;
  • ressentir des interruptions, des troubles du rythme cardiaque;
  • faiblesse, vertiges;
  • parfois - perte de conscience.

Cardialgie psychogène

Si une personne est déterminée à penser à une douleur au cœur, il s’agit d’un problème exclusivement cardiaque pouvant entraîner une crise cardiaque ou la mort, une cardialgie (douleur cardiaque) peut effectivement se développer dans son corps. Mais il ne s'agira pas d'une maladie cardiaque, mais très probablement d'expériences cachées, d'un épuisement nerveux ou de troubles du système nerveux central.

Sur fond de stress ou d'anxiété prolongé, une personne peut s'instiller la présence de symptômes caractéristiques de diverses maladies cardiologiques et ressentir de la douleur.

Ostéochondrose de la colonne thoracique

Les maladies neurologiques - ostéochondroses - sont le plus souvent trompeuses et les médecins et les patients avec leurs manifestations. Les symptômes de l'ostéochondrose de la colonne thoracique sont particulièrement similaires aux manifestations cardialgiques. Les structures nerveuses de la moelle épinière sont innervées par les récepteurs du muscle cardiaque, de sorte que la douleur dans la colonne vertébrale «se rend» souvent au cœur, déroutant ainsi le patient et son médecin. Pour le syndrome de la douleur, on peut distinguer l'ostéochondrose thoracique des traits distinctifs suivants:

  • l'occurrence est observée le soir;
  • la prise de médicaments pour le cœur ne soulage pas la douleur;
  • Les analgésiques et le repos prolongé en position couchée aident à soulager la douleur.

Pathologie gastro-intestinale

Les pathologies du système digestif peuvent également provoquer des douleurs très similaires à celles du cœur, telles que des douleurs d'estomac, des douleurs à la traction, des douleurs, etc.

L'inflammation de la muqueuse gastrique, appelée gastrite, se manifeste souvent par une douleur tiraillante dans la région du cœur, due à d'autres caractéristiques symptomatiques de la maladie.

  • Les ballonnements, les sensations de surpeuplement dans la partie supérieure de l'estomac, surtout après un repas, irritent la zone d'innervation du cœur;
  • Les nausées et les vomissements entraînent également une irritation des récepteurs nerveux dans la poitrine et créent des sensations de douleur et d’attraction.
  • la pathologie cardiaque est similaire et le complexe de symptômes qui se développe au cours de la gastrite atrophique chronique est une transpiration accrue, une pâleur, une perte soudaine de force survenant après un repas;
  • Parmi les symptômes caractéristiques de la gastrite figurent des troubles du système cardiovasculaire, une cardialgie manifeste, une arythmie ou un déséquilibre artériel.

Les facteurs déterminants permettant de suspecter une gastrite sont:

  • douleurs vives ou douloureuses au sommet de l'abdomen, disparaissant ou au contraire aggravées au cours du repas;
  • brûlures d'estomac, éructations, flatulences, aggravées par de longues pauses dans les aliments;
  • la langue est recouverte d'une floraison désagréable blanchâtre ou jaunâtre;
  • perte de poids;
  • douleur lancinante sous le bord gauche ou "sous le coeur".

L'apparition de douleurs réfléchies au cœur est possible avec les ulcères - estomac ou duodénum 12, qui se manifestent par presque tous les symptômes décrits ci-dessus.

Il s’agit également d’une maladie grave et dangereuse du système digestif, qui peut être confondue avec une maladie cardiaque, en particulier au début du développement. Mais la morbidité associée à la pancréatite a un trait caractéristique: elle se manifeste généralement une heure après avoir mangé.

En outre, la présence d'une pancréatite peut indiquer une perte d'appétit et de poids, des nausées fréquentes, un affaiblissement du fauteuil. Elle devient comme une bouillie avec des particules d'aliments non digérés, collantes (mal lavées) et à l'odeur forte.

Comment déterminer exactement ce qui fait mal?

Malgré une présentation détaillée des manifestations symptomatiques de diverses pathologies, dont l'une peut être une douleur à la traction dans la région du cœur, nous n'encourageons pas les lecteurs à se lancer dans une auto-investigation. Il n’est pas facile, même pour un médecin expérimenté, d’établir un diagnostic sur la base du tableau clinique ou de la nature de la douleur, en particulier si le tableau de la maladie est complexe et varié.

Par conséquent, pour clarifier le diagnostic, des études supplémentaires sont nécessaires - ECG, CAO (numération globulaire complète), échographie cardiaque, radiographie de la colonne vertébrale ou gastroduodénoscopie, si nécessaire. Ce n’est que sur la base des résultats des examens qu’il sera le plus susceptible de s’appesantir sur un diagnostic précis et de commencer le traitement.

Vidéo utile

Dans la vidéo suivante, vous pouvez connaître les principaux symptômes d’un cœur malade:

Et si le muscle cardiaque faisait mal?

Lorsqu'une personne ressent une douleur du côté gauche de la poitrine, elle conclut le plus souvent qu'elle a mal au cœur. Une réaction naturelle à la douleur dans la région du cœur consiste à attacher la paume à la poitrine. Au niveau des instincts, une personne protège son organe le plus précieux. Par conséquent, avec de telles douleurs, il existe un sentiment d'anxiété et le désir de consulter immédiatement un médecin.

Raisons

La douleur cardiaque peut avoir des symptômes différents. Que ressentons-nous exactement lorsque notre cœur souffre? Cela peut être des picotements, des douleurs aiguës, fastidieux, sourds, des sensations de brûlure, des compressions, etc. La douleur peut être juste à côté du coeur ou sur tout le côté gauche, peut donner à l'épaule, à l'omoplate, en bas, en haut. La douleur peut être constante ou se présenter sous forme de contractions aiguës; peut varier en fonction de la position du corps, en respirant, avec un pouls fort. Il peut apparaître soudainement, sans aucune raison, ou à cause du stress, de l'effort physique.

Symptômes sous la forme de sensations douloureuses sur le côté gauche du sein, les patients appellent une douleur au cœur. Mais il se peut que la douleur dans le cœur ne soit pas sa pathologie. Il existe d'autres causes de ces symptômes. Par exemple:

  1. Les maladies du système digestif peuvent bien provoquer des sensations désagréables dans la poitrine, comme avec une augmentation de la pression d'un organe sur le muscle cardiaque.
  2. Traumatisme à la poitrine, les côtes peuvent également causer des douleurs à la poitrine, surtout lors de mouvements ou de respiration.
  3. Inflammation des poumons, maladies de la plèvre pulmonaire, ainsi que des désordres nerveux habituels, dépression - tout cela laisse des traces dans le cœur sous forme de douleur tirante.

La douleur cardiaque est dans tous les cas un symptôme très grave. Il existe 2 types de douleur, lorsque la cause est précisément une maladie cardiaque: il s’agit de douleurs angineuses et cardialgiques.

Les douleurs angineuses dans le coeur sont causées par un mauvais apport de sang au myocarde; on les appelle aussi ischémiques ou angine de poitrine. Le plus souvent, ils peuvent survenir lors d'efforts physiques, de surmenages et de dépressions nerveuses. La douleur survient lors d'attaques, et pour éliminer l'inconfort, vous devez prendre Validol et vous calmer. Avec une telle douleur, le cœur commence à cuire, à piquer, à rétrécir. Il y a une douleur derrière la poitrine et donne à l'épaule, le bras.

Une douleur de même nature qui ne disparaît pas après la prise du médicament peut indiquer un infarctus du myocarde.

Il est nécessaire d'appeler immédiatement une ambulance.

Dans les maladies du muscle cardiaque du patient préoccupé par la douleur constante dans le coeur. La nature de ces sensations est douloureuse, terne et couvre tout le côté gauche de la poitrine. De telles douleurs sont aggravées par l'inspiration, la toux, les mouvements brusques. Pour vous en débarrasser, vous pouvez prendre un anesthésique.

Diagnostic et traitement

Que devriez-vous faire si votre muscle cardiaque fait mal?

Pour déterminer les causes de la douleur sur le côté gauche de la poitrine, vous devez consulter un spécialiste le plus tôt possible et vous faire examiner. Pour commencer, bien sûr, passer un cardiogramme. Pour toute douleur, il est prescrit. Cette méthode de recherche vous permet de tracer le graphique du travail du cœur.

Variété de cardiogramme - électrocardiogramme de surveillance. Contrairement à l'habitude, elle surveille le travail du cœur pendant la journée. Le cardiologue recommande souvent de procéder à une étude des tons et des sons cardiaques, ainsi qu’au travail des muscles et des valves. Il est impératif d'étudier la vitesse de la circulation sanguine sous échographie.

Pour déterminer la probabilité de maladie d'autres organes, il est recommandé aux patients de subir un examen de la colonne vertébrale avec des rayons X ou d'autres mesures. Le thérapeute fournit également des instructions pour l'examen de la cavité abdominale, l'endocrinologue et un neurologue.

Une enquête détaillée auprès des patients révèle de nombreux faits intéressants qu’un spécialiste peut diagnostiquer. Il est recommandé à tous ceux qui souffrent de sensations douloureuses du cœur de tenir un journal dans lequel tous leurs sentiments, symptômes, nature et durée de la douleur doivent être consignés en détail. Très souvent, un patient passionné décrit sa douleur et se plaint auprès du médecin d’une pathologie grave, et la raison n’est pas du tout dans le cœur.

Purement psychologiquement, les gens qui comprennent que ça fait vraiment mal au coeur, m'en parlent. Pour toute douleur, vous devez faire confiance au cardiologue, lui permettre de vous aider à poser le bon diagnostic et de vous prescrire le traitement nécessaire.

Le traitement est très important de passer, et toujours dans son intégralité. Pour les problèmes cardiaques, il peut même s'agir d'une opération sans laquelle la vie du patient est constamment menacée.

Prévention

Prévention des maladies cardiaques - renforcement du muscle cardiaque. Son travail régulier nous procure de la vitalité et assure l'activité de tout l'organisme. Lorsque le cœur fonctionne bien et en douceur, la personne ne le sent pas. Si le muscle cardiaque se fait sentir, alors méfiez-vous. Un muscle cardiaque faible indique une hypertension ou une hypotension, une maladie artérielle. Vous devez savoir que la plupart des maladies cardiaques sont asymptomatiques.

Afin de renforcer le muscle cardiaque, il est nécessaire d'introduire dans votre vie une activité physique modérée. Ce n'est pas nécessairement aller à la gym ou au jogging, bien que de telles activités aient un effet positif sur le corps dans son ensemble. Il faut des charges dérisoires: marche, vélo, visite de la piscine. Renforce particulièrement bien les muscles du cœur nage.

Pour renforcer le muscle, vous devez marcher plus. Vous devez marcher tous les jours. Que ce soit votre habitude. Portez des chaussures confortables, des vêtements confortables et promenez-vous. Cette bagatelle aidera à améliorer considérablement la santé. Si vous êtes jeune et vivez aux étages supérieurs, renoncez à l'ascenseur, montez les escaliers.

Les exercices pour le cœur doivent être doux. S'abstenir de marcher ou de faire de l'exercice s'il fait chaud dehors. Si possible, entraînez-vous à la maison, sous le climatiseur.

Facteurs de risque

Il faut se rappeler que boire de l'alcool et fumer sont des ennemis du muscle cardiaque. Éliminer strictement ces mauvaises habitudes. L'alcool, même à petites doses, augmente la pression.

Oubliez les visites aux bains et aux saunas si vous avez déjà des problèmes cardiaques, car chaque hammam peut être le dernier pour vous. C'est très dangereux.

Causes de douleur dans le coeur

La douleur thoracique ne signifie pas toujours que le problème réside dans l'état du cœur ou des vaisseaux qui l'alimentent. Mais même si c'est insignifiant, cela vaut la peine de l'examiner avec plusieurs spécialistes. Après tout, tirer la douleur dans le cœur peut être le signe de nombreuses maladies et pas nécessairement cardiologique.

Lire dans cet article.

Qu'est-ce qui cause une douleur cardiaque?

De nombreux organes et terminaisons nerveuses se trouvent dans la région de la poitrine et à proximité. Il n’est pas surprenant que la douleur dans cette zone puisse avoir différentes origines.

Les raisons en sont:

  • malnutrition du myocarde, pathologie du coeur, vaisseaux attachés, membranes d'organes;
  • troubles de l'estomac;
  • problèmes de dos;
  • infections et inflammations du système respiratoire;
  • maladies affectant les nerfs localisés dans cette zone;
  • psychosomatique.

Symptômes de douleur cardiaque

Le symptôme principal est le sentiment de douleur lui-même. Il est instantané, répétitif, long, a un caractère et une intensité différents. Mais les douleurs à la poitrine, qui peuvent être confondues avec le cœur, ou être telles, surviennent rarement seules. Avec elle peut venir:

  • essoufflement
  • peur de la mort
  • douleur dans d'autres parties du corps,
  • difficulté de mouvement.

Ces signes sont considérés comme des spasmes, car ils renseignent également sur les raisons qui les ont causés.

Douleur douloureuse

La douleur douloureuse peut aussi avoir une origine différente:

  • À l'adolescence et à l'âge pré-ménopausique, il est provoqué par un déséquilibre hormonal.
  • Si vous commencez à avoir mal à la poitrine après l'exercice, le plus minime, nous pouvons parler d'angine.
  • L'inconfort de cette nature, qui est apparu sur le fond de l'excitation, est causé par des raisons psycho-émotionnelles. Ici, la douleur douloureuse peut être dérangeante pendant longtemps.
  • Lorsque la sensation s'apparente à une respiration profonde ou à une expiration brutale, à un mouvement insouciant du corps, elle est souvent associée à la colonne vertébrale.
  • Une gêne thoracique constatée après avoir mangé peut être un symptôme de gastrite ou d'ulcère. De même pancréatite manifeste.

Si ça fait mal à la poitrine

Une douleur lancinante à la poitrine indique en grande partie un problème cardiaque grave:

  • si elle est forte, comme si elle coupait avec un couteau, trouve une réponse dans le cou, la main gauche, sous l'omoplate, une crise cardiaque ne peut être exclue;
  • des sensations similaires peuvent apparaître en raison d'un spasme coronarien, lorsqu’il se produit une compression grave mais à court terme des vaisseaux;
  • l'inflammation du péricarde causée par la présence infectieuse dans la membrane séreuse du muscle principal confère également aux sensations un caractère décrit;
  • cardiomyopathie hypertrophique, dans laquelle les parois de l'un des ventricules de l'organe sont épaissies, empêche les contractions cardiaques.

Sensations pressantes sur le coeur

La compression à la poitrine se produit également lors de graves dysfonctionnements du cœur:

  • Angine de poitrine, qui fait que la sensation se propage le long du bras, du cou, du dos. Cela peut être brûlant.
  • Myocardite résultant d'une bactérie dans le muscle. Il peste et essoufflement.
  • Prolapsus de la valve mitrale, qui est une malformation congénitale. Avec elle, les parois de cette partie du corps empêchent ses contractions.

Douleurs lancinantes

Tirer la douleur dans le coeur peut causer plus de questions qu'un autre. Après tout, cela cause et n’est pas lié aux maux de cardiologie:

La sensation, qui peut être décrite comme tirant, apparaît lorsque:

  • maladies du myocarde,
  • thrombose,
  • dystonie vasculaire,
  • l'ischémie
  • condition pré-AVC.

Diagnostic de douleur thoracique

Pour identifier la cause de l'inconfort thoracique et des sensations qui l'accompagnent, une enquête auprès d'un seul patient ne suffit pas. Besoin d'un diagnostic matériel, qui comprend:

  • examen électrocardiographique,
  • test sanguin
  • échocardiographie
  • Tomographie par faisceau d'électrons pour l'examen vasculaire
  • IRM de la colonne vertébrale.

En l'absence de pathologies dans ces zones, compte tenu des symptômes, il est possible de programmer un examen de l'estomac (FGS), de la vésicule biliaire (échographie) ou des organes respiratoires (rayons X, fluorographie).

Traitement des douleurs thoraciques de genèse différente

Les méthodes de traitement des douleurs à la poitrine et les médicaments sont prescrits en fonction des causes du malaise:

  • Si le cœur est «hystérique», l’essentiel est de donner au patient une position horizontale, ne lui permettant pas de bouger. Pour soulager la douleur, vous pouvez boire un analgine, mettre de la nitroglycérine sous la langue. Ces mesures aideront à atténuer l’état initial des soins médicaux. L'angine de poitrine, la maladie ischémique, en particulier une crise cardiaque, nécessitera une hospitalisation. Certaines pathologies cardiaques sont traitées chirurgicalement, certaines nécessitent un traitement conservateur.
  • Lorsque la colonne vertébrale est malade, le patient a besoin d'une position du corps modérément chaude et confortable (généralement en position couchée) et d'analgésiques (ibuprofène, diclofénac). Le traitement ultérieur consistera en des fonds destinés à soulager l'inflammation, puis en physiothérapie (massage, thérapie par l'exercice).
  • Les problèmes digestifs sont traités avec un régime, des préparations antiacides, antibactériennes, cholérétiques, antispasmodiques, contenant des enzymes.
  • Les pathologies du système respiratoire dictent le besoin d'un traitement antibactérien, d'échauffement, de promotion de l'expectoration, de la prise de vitamines.

Tirer la douleur dans le coeur: étiologie, nature, traitement

Presque toutes les personnes de plus de 50 ans ont ressenti une douleur lancinante au cœur. Ils sont causés par des anomalies des vaisseaux cardiaques. Habituellement, leur lumière est «bouchée» par une plaque de cholestérol. Si non traité, un résultat triste est possible - infarctus du myocarde. Par conséquent, il est important d’écouter le corps et de se poser la question suivante: pourquoi ces douleurs sont-elles apparues et que faire ensuite.

Qu'est-ce qui cause une douleur cardiaque?

Les caractéristiques de la douleur cardiaque, telles que les conditions et l'heure de survenue, aideront à en déterminer la cause.

La douleur au coeur a dans la plupart des cas des caractéristiques claires. Parmi eux - les conditions et l'heure d'occurrence.

Ce n’est un secret pour personne que les douleurs cardiogéniques dérangent le plus souvent le patient pendant l’exercice. Dans ces conditions, le muscle cardiaque consomme plus d'oxygène. La teneur en métabolites provoquant la douleur augmente.

En plus de la charge, une charge psychoémotionnelle peut également être un facteur déclencheur. Les cardiologues et les psychologues identifient les situations de déclenchement les plus courantes:

  • Problèmes au travail
  • Difficultés familiales
  • Troubles dépressifs
  • Névrose

Dans ces situations, la consommation d'oxygène augmente également en raison de l'apport excessif de catécholamines dans le sang - l'adrénaline et la noradrénaline. C'est pourquoi le muscle cardiaque connaît une hypoxie et une ischémie, qui sont la cause directe de la douleur.

L'infarctus du myocarde est la maladie cardiaque la plus fréquente en cas de douleur intense.

Le matin et le matin, 90% des accidents vasculaires se produisent. Par conséquent, dans le cas de douleurs matinales, il faut tout d'abord suspecter une ischémie et une nécrose du muscle cardiaque.

Symptômes de douleur cardiaque

Souvent, la douleur dans le cœur peut être accompagnée d'un essoufflement.

Les patients remarquent une gêne, une lourdeur dans la région de la poitrine. C'est la variante la plus commune du syndrome cardialgia décrit.

Dans cette situation, ils sont permanents, permanents. Sous stress ou éveil psychoémotionnel augmenté ou augmenté.

Irradiation pour douleur cardiaque gauche. Le patient dit que l'inconfort est donné dans l'épaule gauche, la ceinture scapulaire, l'omoplate ou la région interscapulaire. Chez la femme, une irradiation du côté gauche de la mâchoire supérieure ou inférieure est possible.

Une option moins courante consiste lorsque les patients parlent de douleur à la main (gauche) ou aux doigts. Mais de telles sensations sont possibles avec l'ostéochondrose. Par conséquent, le diagnostic différentiel est important.

Les sensations de brûlure derrière le sternum sont typiques d'une attaque de sténocardie ou d'un infarctus du myocarde. Le patient peut avoir peur de la mort, il est inquiet et très préoccupé par son état, en particulier si la douleur est apparue pour la première fois.

La cardialgie est souvent accompagnée de troubles autonomes. Cela peut être des palpitations cardiaques, des maux de tête, un essoufflement et des vertiges. Le patient devient moite et humide, ses doigts deviennent froids au toucher.

Causes de douleur dans le coeur

La cause la plus fréquente de douleur au cœur est l’ischémie, provoquée par exemple par la présence d’une plaque athéroscléreuse.

Ces sensations sont causées par un certain nombre de conditions pathologiques dans le muscle cardiaque. Le plus souvent, il s'agit d'ischémie.

Dans l'athérosclérose, des plaques peuvent être déposées sur la paroi de divers vaisseaux. En présence de sténose dans les artères coronaires (coronaires), une gêne se produit dans le cœur.

Le myocarde ne reçoit pas le volume de sang approprié, la concentration appropriée d'oxygène et d'autres métabolites importants.

Les réactions biochimiques passent à un autre niveau de fonctionnement. Dans les structures musculaires du cœur, des structures oxydées responsables de la douleur se déposent.

Une autre cause de douleur est un spasme puissant des artères coronaires. Cela peut être déclenché par le stress émotionnel, le froid ou même le tabagisme. C'est ce qu'on appelle l'angine de poitrine de Prinzmetall ou forme vasospastique d'angine de poitrine.

En plus des lésions vasculaires, la douleur thoracique peut être provoquée par une inflammation des structures cardiaques. C'est une myocardite ou une péricardite. L'endocardite (inflammation de la membrane valvulaire) n'est pas accompagnée de douleur.

Avec la péricardite, la douleur est persistante, mais ne dépend pas de l'effort physique et ne transmet pas l'apport en nitrates et ne diminue pas en intensité. On peut dire la même chose de la myocardite. Dans ce dernier cas, la douleur est commune, généralement sans irradiation, comme dans le cas des pathologies coronarogènes.

Comment déterminer exactement ce qui fait mal

En cas de douleurs dans la région thoracique, le médecin doit d’abord éliminer la douleur associée aux maladies de la colonne vertébrale.

La douleur dans la région thoracique est très importante à différencier. Après tout, les raisons peuvent être très différentes. Le traitement, respectivement, doit également prendre en compte la genèse de la douleur (c'est-à-dire être de nature étiologique et pathogénique).

Pour commencer, le médecin doit éliminer la nature vertébrale du symptôme. Pour ce faire, il examine son dos, détermine la présence d'une déformation scoliotique et cherche également à voir s'il y a une douleur à la palpation des points paravertébraux.

Signes diagnostiques différentiels de la douleur en cas d'ostéochondrose de la colonne vertébrale thoracique - douleur accrue en essayant de se redresser, en se tournant sur le côté, ainsi que dans le plan frontal.

Souvent, la douleur derrière le sternum gêne le patient en présence d'une pathologie des organes du tractus gastro-intestinal. Les maladies suivantes sont considérées comme la cause:

  • Oesophagite par reflux avec ou sans érosions
  • Gastrite, en particulier avec un défaut de la membrane muqueuse
  • Ulcère peptique ou ulcère duodénal
  • Inflammation du pancréas, notamment lors de la projection de la queue de l'organe
  • Splénomégalie (augmentation de la taille de la rate)

Pour exclure les conditions pathologiques ci-dessus, il est important de collecter avec précision l'anamnèse. Pour ce faire, vous devez savoir quand, dans quelles conditions et dans quelles circonstances la douleur survient.

Il a généralement un lien avec la consommation de nourriture, en particulier de faible qualité, épicé ou piquant. Lorsqu'un ulcère d'estomac et le reflux de la douleur de l'œsophage apparaissent immédiatement après avoir mangé. Dans le cas d'une lésion ulcéreuse ou érosive de la membrane muqueuse du duodénum, ​​des douleurs dites «affamées» sont caractéristiques (sur un estomac vide ou 6–8 heures après un repas).

Irradiation possible de la douleur lors de l'inflammation des poumons. En même temps, la plèvre viscérale et pariétale est irritée par un exsudat inflammatoire. En conséquence, développez une gêne derrière le sternum - au centre ou à gauche. Éliminer la genèse cardiaque des symptômes permettra l'historique des données - phénomènes d'intoxication, forte fièvre et toux dès l'apparition de la maladie.

Dans la vidéo suivante, voyez trois douleurs au sternum non cardiaques:

Diagnostic de douleur thoracique

Pour la douleur au coeur, la première chose à faire est de prendre un électrocardiogramme

Si une sensation de brûlure se produit dans la région thoracique ou dans la moitié gauche de la poitrine, une série d’études urgentes doit être menée. Tout d'abord, un médecin en phase pré-hospitalière ou en milieu hospitalier devrait retirer l'électrocardiographie.

Sur le film, évaluez la nature et la dynamique des dents. Il est important que le patient dispose d'une carte de patient externe ou que ses mains aient déjà un cardiogramme. Dans ce cas, il est possible d'évaluer de la manière la plus adéquate la dynamique des dents, des segments et des intervalles.

Avec une douleur persistante et un infarctus du myocarde suspecté, un test sanguin urgent est effectué. Déterminez la quantité de dommages causés par les biomarqueurs.

Ce sont des enzymes: aspartamine transférase, alanine aminotransférase, créatine phosphokinase, CK-MB, troponine. S'il est impossible d'effectuer une évaluation quantitative, une variante de l'analyse qualitative est possible.

Surveillance quotidienne recommandée de la conduite recommandée. Les potentiels de fixation des électrodes sont fixés sur la peau du patient, comme en électrocardiographie. La méthode vous permet d'identifier les changements de rythme, les processus de repolarisation pendant une période d'étude plus longue, ainsi que de voir le lien avec l'activité physique, l'heure et d'autres paramètres importants.

L'échocardioscopie sert de méthode diagnostique. Un autre nom - échographie de la région du coeur. L’essence de la méthode est la détermination des dimensions des cavités, de leur volume, de paramètres de mouvement. Un plus prometteur est la mise en œuvre de l'échocardioscopie de stress. Mais tous les établissements de santé n'ont pas une telle opportunité.

Pour le diagnostic de l’angine de poitrine, utilisez un test d’exercice, une stimulation transoesophagienne et un test sur tapis roulant. L'essence de la technique consiste à créer les conditions d'une consommation accrue d'oxygène pendant l'exercice. Dans les cardiopathies ischémiques et l’angor, les tests de résistance seront positifs.

La prochaine étape du diagnostic est l'angiographie coronaire. Il peut évaluer la présence de plaques dans les vaisseaux, ainsi que le degré de perturbation du flux sanguin dans les vaisseaux coronaires.

Traitement de la douleur thoracique

La nitroglycérine - le premier médicament utilisé pour les douleurs cardiaques

Au stade préhospitalier, le médecin de toute spécialité devrait traiter le problème des cardialgies. Les soins d'urgence peuvent également être fournis par un médecin adjoint.

Le premier médicament utilisé pour les douleurs cardiaques est la nitroglycérine et ses analogues. Cela peut être un nitrologue, Sustac, Nitrospray ou Isoket. Tous ces médicaments sont inacceptables à la base de la pression artérielle basse.

Dans cette situation, l'utilisation de Nicorandil ou de Kordinik est indiquée. L'utilisation sublinguale peut réduire la gravité de la douleur ou éliminer complètement le symptôme.

En l'absence de triple administration de nitrates, il est nécessaire de recourir à l'anesthésie. Les médecins utilisent la morphine, le tramadol. Les recommandations cliniques justifient l’utilisation de fentanyl ou d’anti-inflammatoires non stéroïdiens dans certains cas.

Si vous soupçonnez une crise cardiaque, vous devez donner au patient une pilule d’aspirine afin d’atténuer la déstabilisation de la plaque. Parfois, 6 comprimés de clopidogrel sont utilisés. Mais cela ne devrait être fait qu'au stade hospitalier, sur recommandation du médecin, et non de manière indépendante.

Pour le traitement des douleurs persistantes, des nitrates à action prolongée, ainsi que des agents analogues aux nitrates, sont utilisés. Cela peut être Sidnofarm, Molsidomin. La dose maximale est de 8 mg par jour.

Parmi les nitrates, les formes prolongées sont préférées. C'est Sustak, Trinitrolong. Parfois, j'utilise Pektrol ou Monochinkve. Les mêmes outils sont recommandés pour la prévention de la douleur dans la région de la poitrine.

Tirer la douleur dans le coeur est une raison pour prendre sérieusement soin de votre santé. Il est nécessaire de contacter un médecin à temps, d'effectuer toutes les recherches et d'être soigné, en suivant les conseils d'un médecin.

Comment distinguer les maladies cardiaques des autres

De nombreuses personnes souffrent de douleurs à la poitrine, pas nécessairement à cause d'une maladie cardiaque. Cela est souvent dû à une autre maladie. Si le cœur a mal, il peut être causé par des maladies du système musculo-squelettique, respiratoires, digestives et autres. Cependant, seul un médecin peut établir un diagnostic précis après avoir examiné le patient.

Mais toute personne ayant connu ces symptômes doit savoir si son cœur a mal quoi faire et comment reconnaître qu’il s’agit bien d’une maladie cardiaque. Il est nécessaire de savoir qu'en cas de pathologies graves, consulter un spécialiste rapidement. Les symptômes de la maladie peuvent être différents, vous devez apprendre à les reconnaître. La chose la plus importante est de distinguer les douleurs cardiaques des douleurs non cardiaques. Pour ce faire, vous devez savoir quelle est la durée et l'intensité de l'attaque. En outre, il est souhaitable de disposer d'informations sur d'autres maladies dont les symptômes sont similaires à ceux du coeur.

Les premiers symptômes d'une crise cardiaque

Une gêne thoracique peut apparaître pour diverses raisons. Pour comprendre ce qui fait mal au cœur, il est conseillé de connaître quelques symptômes caractéristiques. Les attaques ne sont pas toujours accompagnées de sensations désagréables. Dans le même temps, les personnes atteintes d'autres maladies se plaignent du fait qu'il leur est difficile de respirer, cela fait mal au côté gauche de la poitrine. Mais tout cela n’est pas une conséquence de maladies cardiaques.

Les premiers signes qui indiquent que le travail du moteur du corps humain est brisé apparaissent le plus souvent pendant plusieurs mois, voire des années avant la première attaque. Par conséquent, tout le monde devrait savoir comment et où le cœur fait mal. Les premiers signes de la maladie, qui devraient alerter, sont:

  1. Sensation douloureuse derrière les côtes. Ils donnent dans le dos, le bras, le cou, les dents. Le côté gauche est le plus souvent touché. En même temps, il y a essoufflement, nausée, transpiration excessive.
  2. Malaise après une activité physique, stress, qui disparaît après un repos ou des comprimés de nitroglycérine.
  3. La dyspnée apparaît même avec un effort modéré, un travail simple, en mangeant et même en position couchée. Avant de commencer l'attaque, le patient peut être endormi ou souffrir d'insomnie.
  4. Une fatigue intense liée aux choses habituelles peut commencer bien avant la première attaque.
  5. Chez l'homme, la dysfonction érectile se développe parfois plusieurs années avant qu'un diagnostic de maladie coronarienne ne soit diagnostiqué.
  6. Puffiness Ce symptôme est considéré comme la preuve la plus élémentaire d’altération de la performance cardiaque. Au début, les œdèmes sont presque imperceptibles, avec le temps, ils deviennent plus nombreux. Cela se remarque lorsqu'une personne retire ses chaussures ou ses bagues de ses doigts. Si un gonflement est observé, vous devriez consulter un spécialiste et être examiné.
  7. Cesser de respirer pendant une nuit de sommeil, ainsi que de ronfler. Ces signes indiquent une prédisposition à une crise cardiaque.

Signes de maladie coronaire

1. Infarctus du myocarde

Les crises cardiaques peuvent survenir différemment et la façon dont le cœur fait mal, les symptômes chez les femmes et les hommes dans différentes situations peuvent être différents Dans le cas de l'infarctus du myocarde, tout se passe comme ceci:

  • Il y a une sensation de lourdeur, de douleur dans la partie centrale de la poitrine, du bras.
  • La gêne s'étend au bras gauche, au cou, à la gorge et à la mâchoire inférieure.
  • Étourdi, transpiration, peau plus pâle, nausée.
  • Dans l'estomac, il y a une sensation de lourdeur, dans la poitrine, il brûle.
  • Anxiété, faiblesse.
  • Pouls rapide.

Le déroulement d'une crise cardiaque peut être différent. Les signes sont parfois complètement absents. Parfois, le patient dit qu'il ressent une gêne dans la poitrine, parfois, il n'y a pas de tels symptômes et le processus peut être sans douleur. Signes de crise cardiaque étendue: essoufflement, lèvre bleue, etc. très semblable aux symptômes de l'insuffisance cardiaque aiguë.

La durée d'une telle attaque est d'environ trente minutes. La nitroglycérine n'aide pas du tout.

La manifestation principale de la maladie coronarienne - les attaques d'angine. Lorsque cela se produit, la douleur au coeur, les symptômes chez les femmes et les hommes sont les mêmes. Parmi eux:

  • palpitations cardiaques;
  • essoufflement;
  • troubles du coeur;
  • pouls irrégulier;
  • étourdi, nauséeux;
  • faiblesse, transpiration.

Chez les patients atteints de maladie coronarienne, ils disent avoir une pression dans la poitrine qui pique et écrase. Il y a un sentiment de débordement. Souvent, la gêne est transmise au bras, au cou et à la gorge. Le plus souvent, observé avec une activité physique, le stress et s'arrêter quand une personne est au repos.

Avec l'angine de poitrine, des douleurs dans le cœur, dont les causes sont différentes, apparaissent à tout moment, même la nuit. Cette forme est considérée comme défavorable.

Cardiopathie inflammatoire

La péricardite est une inflammation de la membrane cardiaque externe, dont le symptôme principal est une douleur sourde dans la région du cœur. Il fait généralement mal au centre de la poitrine et, dans certains cas, donne au bras, au dos, au cou. En avalant, en toussant, etc. l'inconfort augmente. S'allonger devient pire, mieux assis. Bien que la nature de la douleur soit généralement sourde et douloureuse, elle est parfois aiguë. La péricardite est également caractérisée par des palpitations.

L'inflammation du myocarde est l'une des raisons pour lesquelles le cœur fait mal, environ 90% des personnes se plaignent de ce problème. Sa forme peut être différente, il apparaît indépendamment de l'effort physique, mais après un certain temps, il peut devenir plus fort. La nitroglycérine n'aide pas.

Maladie valvulaire

Si une maladie valvulaire est présente, sa gravité ne peut pas être jugée par les symptômes. Le patient ne peut se plaindre de rien et être en même temps dans un état grave. Principaux symptômes:

  • L'essoufflement, qui est observé non seulement sous une charge élevée, mais même dans les cas les plus usuels et en position couchée;
  • Inconfort dans la poitrine pendant l'exercice, respirer l'air froid;
  • Faiblesse, vertiges;
  • Trouble du rythme cardiaque. Ceci, en particulier, pouls irrégulier, rythme cardiaque rapide, fonction cardiaque irrégulière.

Cette pathologie conduit souvent à une insuffisance cardiaque. Puis les symptômes suivants apparaissent: les jambes gonflent, le Zhiaot gonfle, le poids augmente.

Presque toutes les personnes atteintes d'une telle pathologie se plaignent de douleur. Avec le développement de la maladie, le cœur a mal, les symptômes changent. Au début, la douleur est longue, ne dépend pas de l'activité physique, la nitroglycérine n'aide pas. Se sent à divers endroits. En outre, il est spontané ou paroxystique après l'exercice et passe le plus souvent après la prise d'un comprimé de nitroglycérine. Son personnage est différent, sa localisation est précise, mais parfois elle s’étend sur une grande surface. La nitroglycérine n'aide pas toujours.

Il existe plusieurs types d'arythmie. Ils sont caractérisés par des changements de fréquence cardiaque. Il y a plusieurs types de maux dans lesquels il y a des douleurs cardiaques marquées, donnant à la main gauche.

Ces maladies peuvent être acquises ou héritées. Pendant longtemps, ils ne peuvent pas parler d'eux-mêmes. Parfois, le cœur fait mal, que faire, devrait inciter le médecin. Cette douleur est généralement douloureuse, coupante ou poignardée. Accompagné de surpression.

Prolapsus de la valve mitrale

La douleur douloureuse ou oppressante qui apparaît à gauche n'est pas causée par une activité physique. Ils ne s'arrêtent pas après avoir pris de la nitroglycérine. En outre, des vertiges, des battements de coeur rapides, des maux de tête peuvent survenir matin et soir. Essoufflement possible, état faible.

Avec une maladie similaire, il y a une sensation de pression dans la poitrine. Il y a un rythme cardiaque fort, une faiblesse, de la fatigue, un essoufflement lors d'une activité physique. Au fil du temps, essoufflement pendant la nuit, vertiges. Si vous changez soudainement la position du corps, des évanouissements peuvent survenir. Les crises d'asthme et d'angine sont possibles.

Thromboembolie de l'artère pulmonaire

Il s'agit d'une condition très grave dans laquelle des soins d'urgence sont nécessaires. Le premier signe de la maladie est une douleur lancinante dans la région du cœur, qui se renforce avec l'inspiration et n'est pas administrée ailleurs. Le patient tourne la peau bleue, diminue la pression artérielle, essoufflement, palpitations cardiaques. La nitroglycérine ne fonctionne pas.

Une dissection aortique résulte d'une sensation de cambrure soudaine et très forte dans la poitrine. Ils sont parfois si douloureux qu'une personne peut perdre connaissance. Le patient a besoin de soins médicaux d'urgence.

S'il y a un anévrisme de l'aorte, on observe une douleur au cœur ou une douleur lancinante, ce qui devrait être fait par un spécialiste. Si l'anévrisme se rompt, la douleur devient insupportable. Si vous n'agissez pas, cela peut être fatal.

1) Névralgie intercostale. Beaucoup de gens qui ressentent une douleur similaire dans la région du cœur la prennent pour le cœur. Cependant, en réalité, ils sont différents. Lorsque la douleur névralgie est aiguë, la nature poignante. Ils sont aggravés par la toux, la respiration profonde, les angles vifs du corps, etc. Cela peut passer très vite, parfois la douleur dure plusieurs heures. Le patient peut localiser l’inconfort, il se situe entre les côtes droites. Dans le cas de l'angine de poitrine, une personne ressent une sensation de brûlure et de craquelure qui ne disparaît pas avec un changement de la position du corps. L'emplacement exact est impossible à déterminer.

2) Ostéochondrose. Cette maladie est assez simple à prendre pour l'angine de poitrine. Une personne est sûre que son cœur lui fait mal, les symptômes sont les suivants: son bras gauche est engourdi, cela devient plus douloureux lorsqu’il se déplace. Surtout tout cela ressemble à de l'angine quand une attaque se produit pendant une nuit de sommeil. La principale différence est que la nitroglycérine ne fonctionne pas.

3) Maladies du système nerveux central. Dans une telle situation, les patients se plaignent souvent. Cependant, les symptômes sont différents. Cela peut être une douleur régulière, à court terme, aiguë ou douloureuse dans la région du cœur. En règle générale, les névroses se caractérisent par divers troubles du système autonome. Une personne peut ressentir un sentiment d'anxiété, elle développe une insomnie ou, au contraire, une somnolence accrue. Mes mains sont froides ou froides, ma tête commence à faire mal, beaucoup plus. Souvent, les patients souffrant de névrose se plaignent des nombreux symptômes qui ne sont pas réellement ressentis. Et les "noyaux" partagent très discrètement leurs sentiments. Il est parfois difficile de comprendre qu'un patient soit atteint de coronaropathie ou de névrose cardiaque, car le cardiogramme ne montre aucun changement.

4) Violations du tractus gastro-intestinal. Cependant, dans ce cas, les symptômes de la douleur cardiaque sont quelque peu différents. Ils durent plus longtemps, quand la personne est malade, elle se déchire et a des brûlures d'estomac. L'intensité est due à la consommation de nourriture. Les symptômes de la pancréatite aiguë ressemblent souvent à ceux de l'infarctus du myocarde. Parfois, des exacerbations de maladies de la vésicule biliaire sont données sur le côté gauche de la poitrine et il semble que le cœur soit douloureux. Pour comprendre le problème, prenez des antispasmodiques. Si le soulagement est venu, cela signifie que le patient a des maladies gastro-intestinales.

5) Maladie pulmonaire. La douleur, semblable au coeur, apparaît parfois avec la pneumonie. Cela peut être avec une pleurésie. Mais dans ce cas, la douleur est aiguë, aggravée par l'inhalation et la toux.

Chaque personne qui ressent une douleur à la poitrine pense quoi faire ensuite. Si l'on suppose que le cœur fait mal, il est nécessaire de prendre des mesures urgentes. Après tout, la cause peut être grave, en particulier un infarctus du myocarde ou une crise d’angine de poitrine. Par conséquent, vous devez procéder comme suit:

  • Calme-toi et assieds-toi. La condition stressante ne fera qu'aggraver la situation.
  • Nous devons essayer de prendre une position différente. S'il y a un soulagement après cela, il est possible que la raison en soit différente. Si la douleur augmente, il y a une douleur pressante dans le cœur, il y a un risque qu'il s'agisse d'une angine.
  • Il est recommandé d'ouvrir l'accès à l'air frais et d'ouvrir la fenêtre.
  • Pour respirer n'a pas été contraint, vous devez rendre les vêtements plus souples, déboutonner le col
  • Si vous soupçonnez une angine de poitrine, vous devez prendre un comprimé de nitroglycérine et le mettre sous votre langue. Si le soulagement n'arrive pas dans un quart d'heure, vous devez prendre une autre pilule. Vous devriez appeler et appeler les soins d'urgence. Avec une crise cardiaque, le médicament ne fonctionne pas.

Si même la douleur dans la région du coeur, les raisons pour lesquelles le spécialiste doit établir, est passée, vous devriez bientôt aller à l'hôpital et être examiné. L'automédication est inacceptable.

À Nizhny Novgorod, vous pouvez vous soumettre à un examen préventif au "Road Clinical Hospital", où travaillent des professionnels.

Pourquoi se poser et comment se débarrasser de tirer la douleur dans le coeur?

La douleur dans la région du cœur ne signifie pas toujours que la personne présente des anomalies du cœur et du système vasculaire. Très souvent, c'est un symptôme de toute autre maladie. Dans cet article, nous verrons quels facteurs peuvent causer de la douleur au sternum et comment les éliminer.

Causes de

Les manifestations douloureuses présentent-elles des caractéristiques distinctives par rapport à d'autres types de douleur. Le concept lui-même - tirer - parle pour lui-même.

Pourquoi de telles sensations sont-elles créées? Cela est dû à la défaite des terminaisons nerveuses. Le fait est que si un nerf est touché, les autres situés à proximité sont soumis à une réaction en chaîne. L'innervation cardiaque est sûrement affectée.

Les causes peuvent être extracardiaques et cardiaques. Chaque espèce est caractérisée par une condition spéciale et manifeste des symptômes supplémentaires.

Les pathologies cardiaques surviennent le plus souvent à l’origine de troubles circulatoires dus à la présence de plaques de cholestérol (athérosclérose), de thrombose, de varices et d’autres troubles du système circulatoire. Cela conduit à de telles pathologies qui provoquent des sensations de fourmillements dans la région du sternum:

  1. Cardiopathie ischémique. De plus, une arythmie, une angine de poitrine se produit. La principale complication est l'insuffisance cardiaque, l'infarctus du myocarde, la mort subite.
  2. Condition avant une crise cardiaque. Pendant cette période, en plus de la douleur tirante, des symptômes non spécifiques se développent: hoquet, nausées et vomissements, ballonnements, évanouissements, essoufflement et transpiration excessive. La douleur irradie dans la mâchoire, le larynx et le cou.
  3. Péricardite, dans laquelle le sac cardiaque s'enflamme. La cause de cette maladie est une infection du corps ou des lésions auto-immunes des membranes séreuses du cœur. Symptômes - accélération du rythme cardiaque et du pouls, toux sèche, fièvre, essoufflement, faiblesse.
  4. Arythmie, tachycardie, extrasystole, bradycardie - tout trouble du rythme cardiaque. Cela peut être une maladie ou un signe de la manifestation d'autres pathologies du coeur. Autres symptômes en plus des douleurs lancinantes:
  • le cœur s'enfonce;
  • tremblements dans le sternum;
  • des vertiges;
  • interruptions du rythme cardiaque;
  • perte de conscience;
  • faiblesse
  • saute dans la pression artérielle de haut en bas.

Causes de nature extracardiaque:

  1. La cardialgie (douleur du cœur) de la forme psychogène apparaît dans le contexte du stress psycho-émotionnel. Très souvent, les gens s’attribuent des maladies en pensant avoir le cœur mauvais. Pour cette raison, ils sont très nerveux et inquiets, ce qui provoque des douleurs à la poitrine.

Les situations stressantes, les problèmes persistants au travail et dans la famille, la dépression et la névrose peuvent entraîner des douleurs persistantes. Dans ce cas, le traitement est effectué par un psychothérapeute ou un psychologue, il est donc important de rétablir l'état psycho-émotionnel du patient. Pourquoi cela se passe-t-il? Il s'avère qu'en cas de troubles nerveux et d'explosions émotionnelles, une quantité importante d'adrénaline et de noradrénaline, c'est-à-dire des catécholamines, est libérée dans le sang, laquelle est synthétisée par le corps sous forme de réaction de défense. Pour cette raison, une augmentation de l'apport en oxygène est nécessaire. S'il manque, la douleur survient.

  1. Surcharge physique. Dans ce cas, le niveau de métabolites augmente et il n’ya pas assez d’oxygène.
  2. Maladies de la colonne vertébrale, souvent le thoracique. Cela peut être une ostéochondrose, une scoliose, une hernie, etc. De telles pathologies sont incluses dans le groupe neurologique, par conséquent, les terminaisons nerveuses sont affectées. Dans la moelle épinière se trouvent des structures nerveuses liées par l'innervation à des récepteurs localisés dans le muscle cardiaque. Les caractéristiques de la douleur - surviennent le plus souvent le soir. Seuls les analgésiques peuvent arrêter la douleur, les médicaments pour le cœur n’ont aucun effet.
  3. Troubles pathologiques de nature gastro-entérologique - gastrite, pancréatite, ulcères, etc. En plus de la douleur dans le sternum, un inconfort survient dans la partie supérieure de l'estomac. Il y a des brûlures d'estomac et des éructations, assez souvent il n'y a pas d'appétit, une perte de force immédiatement après avoir mangé.
  4. Inflammation des poumons, tuberculose pulmonaire et autres maladies du système respiratoire.

Comment éliminer la douleur de tiraillement dans le coeur et ses causes?

Tirer la douleur est un symptôme qui n'est pas traité. Mais pour l'éliminer, vous devez vous débarrasser de la cause de l'événement. Et pour cela, vous devez établir l'étiologie exacte de l'origine.

Que faire en cas de douleur soudaine?

Si vous savez que les douleurs tiraillantes sont associées à des troubles cardiaques, vous devez prendre les médicaments appropriés. Il peut s'agir du Validol, de la nitroglycérine, du Corvalol, de la teinture de valériane, du Valocordin. Assurez-vous de prendre de l'acide acétylsalicylique, mais il ne faut pas l'avaler, et mâcher.

Appelez une ambulance et, avant son arrivée, ouvrez les fenêtres afin que l’air frais puisse entrer. Prenez une position couchée, reposez-vous et calmez-vous. Si la douleur a commencé après une surexcitation nerveuse, prenez de la teinture de Motherwort ou un autre sédatif naturel.

Traitement médicamenteux

Les médicaments sont sélectionnés en fonction de la cause de la douleur:

  1. Maladies du système cardiovasculaire. Ici, la gamme de médicaments est assez large. Par exemple, les anti-inflammatoires non stéroïdiens, les antibiotiques, les antiviraux, les glucocorticoïdes, les salicylates sont utilisés dans les cas de myocardite, de péricardite et de cardite rhumatismale. En cas d'autres troubles pathologiques, des bêta-bloquants, des bêta-bloquants, des glycosides cardiaques, des inhibiteurs de l'ECA peuvent être prescrits. Anticoagulants, fibrates, antiplaquettaires, etc., en fonction de la maladie et de l'état du patient.
  2. Pour des raisons psychosomatiques, les sédatifs, les nootropiques, les antidépresseurs sont prescrits.
  3. Pour la pleurésie et d'autres maladies du système respiratoire, il est conseillé de prendre des antibiotiques et des glucocorticoïdes, antitussifs.
  4. Dans les maladies du tractus gastro-intestinal - antiacides, vitamines, médicaments cholérétiques, antispasmodiques et moyens appropriés pour une maladie particulière.
  5. Si la colonne vertébrale est touchée, des analgésiques et des anti-inflammatoires non stéroïdiens sont prescrits pour un usage interne et externe.

Recettes de médecine traditionnelle

Les remèdes populaires sont basés sur des ingrédients naturels et aident à combattre diverses maladies:

  1. Pour renforcer le corps dans son ensemble, préparez un tel médicament universel. Pelez l'ail, alors vous devriez l'avoir 740-800 grammes. Broyer dans un hachoir à viande et transférer dans un récipient en verre de 3 litres. Pressez le jus des citrons (vous pouvez laisser un peu de pulpe) pour que le pot soit rempli au maximum. C'est environ 40 à 46 citrons. Remuez le tout et couvrez d'un couvercle hermétique. Mettez pendant un demi-mois dans un endroit sombre et frais. Vous pouvez prendre constamment, en faisant de petites pauses occasionnelles. Utilisez sur un estomac vide et avant le coucher pour une cuillère à café. Le mélange peut être dilué dans 100 ml d’eau. Pour améliorer le goût, ajoutez du miel.
  2. Pour dégager les vaisseaux et prévenir les maladies cardiaques, prenez un verre de graines d’aneth. Connectez-les avec 2 c. l racine de valériane et verser de l'eau bouillante vers le haut. Pour cela, il est préférable d'utiliser un thermos de 2 litres. Si ce n'est pas le cas, réduisez la dose de moitié et utilisez un litre de thermos. Insister la nuit. Buvez trois fois par jour avant les repas pour 20-30 mg.
  3. Remède universel pour renforcer le cœur. Faites bouillir 10 œufs de poule durs. Séparez les jaunes et combinez-les avec une demi-tasse d'huile d'olive. Placez le mélange dans le four, laissez pendant 18-25 minutes. Manger 1 c. avant chaque repas. Gardez au froid.

Faire un diagnostic

Comme mentionné ci-dessus, vous pouvez vous débarrasser de la douleur dans la région du coeur en traitant la cause sous-jacente. Cela nécessite un diagnostic complet. Au départ, elle est nommée par un cardiologue ou un chirurgien cardiaque. Il comprend de telles méthodes:

  1. Le médecin examine le patient et recueille l'anamnèse - examine l'historique des maladies, demande la douleur elle-même et d'autres symptômes.
  2. Pour éliminer les risques de crise cardiaque ou d'accident vasculaire cérébral, des tests sanguins de laboratoire sont prescrits.
  3. Un électrocardiogramme et une échocardiographie sont effectués.
  4. Cardiogramme de surveillance obligatoire, qui surveille la capacité fonctionnelle du cœur. La surveillance est effectuée pendant 24 heures ou plus. La fréquence cardiaque est contrôlée.
  5. Coronographie - l’état structurel des vaisseaux sanguins est étudié.
  6. Scintigraphie - est déterminée par le niveau de manque d'apport sanguin au coeur.
  7. La radiographie est nécessaire si l’on suppose que la cause de la douleur dans les maladies de la colonne vertébrale est douloureuse.
  8. Sous d’autres hypothèses, une échographie des organes et d’autres activités peuvent être prescrites.

Mesures préventives

Afin de prévenir la douleur dans la cavité thoracique, il est nécessaire de suivre ces mesures préventives tout au long de la vie:

  1. Mener une vie saine - ne pas abuser des boissons alcoolisées, arrêtez de fumer.
  2. Éliminer un mode de vie sédentaire. Même si vous avez un travail sédentaire, faites des exercices légers toutes les heures. S'engager dans un sport actif, mais pas le pouvoir.
  3. Portez une attention particulière à la nutrition. Il est interdit d'utiliser excessivement gras et salé, fumé et frit. Préférez le porridge, les soupes légères, les viandes et le poisson faibles en gras.

Pour éviter les problèmes de santé qui provoquent des douleurs de tiraillement, observez les mesures préventives et contactez immédiatement les spécialistes si vous avez une maladie quelconque. Et n'oubliez pas qu'il n'est pas souhaitable d'ignorer ce symptôme. Cela peut éventuellement conduire à la mort.