Manipulation des vaisseaux cardiaques: préparation, technique de conduction, vie après la chirurgie

Auteur de l'article: Victoria Stoyanova, médecin de deuxième catégorie, responsable du laboratoire du centre de diagnostic et de traitement (2015-2016).

Dans cet article, vous apprendrez: un bilan du pontage coronarien et ses indications. Types d'intervention, rééducation ultérieure et vie future du patient.

La dérivation des vaisseaux coronaires du cœur est une opération au cours de laquelle les chirurgiens forment un moyen de contourner la maladie coronarienne touchée. Il est fabriqué à l'aide de fragments d'autres vaisseaux du patient (ils sont le plus souvent prélevés des jambes).

Un tel traitement ne peut être effectué que par un chirurgien cardiaque hautement qualifié. Des sœurs opérantes, des assistantes, un anesthésiste et souvent un perfusiologue (spécialiste de la circulation artificielle) travaillent également avec lui.

Indications pour la chirurgie

Le shunt des vaisseaux affectés du coeur est réalisé avec le rétrécissement de la lumière d'un ou plusieurs vaisseaux coronaires, ce qui conduit à une ischémie.

Le plus souvent, les maladies coronariennes provoquent l'athérosclérose. Dans cette pathologie, la lumière de l'artère se rétrécit en raison du dépôt de cholestérol et d'autres graisses sur la paroi interne. En outre, le vaisseau peut être bloqué en raison d'une thrombose.

Un examen supplémentaire est prescrit si le patient s’inquiète de ces symptômes:

  • accès de douleur à la poitrine s'étendant à l'épaule et au cou gauche;
  • pression accrue;
  • la tachycardie;
  • des nausées;
  • brûlures d'estomac.

Examen du patient avant la chirurgie

La principale méthode de diagnostic, après laquelle la décision sur la nécessité (ou l'inutilité) de l'opération est prise, est la coronarographie. C'est une procédure avec laquelle vous pouvez explorer avec précision le relief des parois internes des vaisseaux sanguins qui nourrissent le cœur.

Comment est l'angiographie coronaire:

  1. Avant la procédure, une substance radio-opaque est injectée dans les artères coronaires gauche et droite du patient. À cette fin, des cathéters spéciaux sont utilisés.
  2. Ensuite, en utilisant une irradiation aux rayons X, examinez la surface interne des vaisseaux.

Avantages et inconvénients de l'angiographie coronaire

En plus de la radiographie, il existe une coronarographie par tomodensitométrie. Cela nécessite également l'introduction d'un agent de contraste.

Avantages et inconvénients de l'angiographie coronaire par TDM

Si les médecins détectent un rétrécissement de plus de 75% de la lumière d'un ou de plusieurs vaisseaux coronaires, une opération est prescrite au patient, car le risque de crise cardiaque est accru. S'il y a déjà eu une crise cardiaque, il y en aura une autre avec une probabilité élevée dans les 5 prochaines années.

Également avant la chirurgie, d'autres procédures de diagnostic sont effectuées:

  • ECG;
  • Échographie du coeur;
  • Échographie des organes abdominaux;
  • test sanguin total et cholestérol;
  • analyse d'urine.

Préparation à la chirurgie

  • Si vous prenez des anticoagulants (aspirine, Cardiomagnyl, etc.), le médecin annulera leur utilisation 14 jours avant l’opération.
  • Assurez-vous d'informer le médecin et de l'admission d'autres médicaments, compléments alimentaires, remèdes populaires. Si nécessaire, ils doivent également annuler.
  • Une semaine avant le pontage cardiaque, vous êtes hospitalisé pour l'examen médical décrit ci-dessus.
  • La veille de l'opération, l'anesthésiste vous examinera. Compte tenu de vos paramètres physiques (taille, poids, âge) et de votre état de santé, il établira un plan de son travail. Assurez-vous de lui dire si vous êtes allergique à un médicament, si vous avez déjà eu une anesthésie générale et s'il y a eu des complications.
  • La veille du traitement chirurgical, vous recevrez un sédatif qui vous aidera à mieux dormir.

À la veille d'un pontage coronarien, suivez ces règles:

  • ne pas manger après 18h00;
  • ne bois pas après minuit;
  • si on vous prescrit des médicaments, buvez-les immédiatement après le dîner (rien ne peut être pris tard le soir ou la nuit);
  • prendre une douche le soir.

Variétés de dérivation cardiaque

Selon le navire utilisé pour créer une solution de contournement, le contournement du cœur peut être de deux types:

  1. pontage coronarien;
  2. mammarokoronarny shunt (MKSh).

Dans le PAC, le vaisseau périphérique du patient est utilisé comme matériau pour l’opération.

AKSH, à son tour, est subdivisé en:

  • Pontage auto-dégressif - utilisez la grande veine saphène.
  • PAC autoartériel - utilisez l'artère radiale. Cette méthode est utilisée si le patient souffre de varices.

Lorsque MKSH utilise l'artère thoracique interne.

Comment effectuer un pontage coronarien

Une telle opération est réalisée sur le cœur ouvert, et les médecins doivent donc couper le sternum. Cet os massif guérit longtemps, c'est pourquoi la rééducation postopératoire dure longtemps.

Le shuntage des vaisseaux du coeur est le plus souvent effectué sur un coeur arrêté. Pour maintenir l'hémodynamique, un pontage cardiopulmonaire est nécessaire.

Parfois, il est possible d'effectuer une manœuvre et sur un cœur qui travaille. Surtout si des opérations supplémentaires ne sont pas nécessaires (retrait de l'anévrisme, remplacement de la valve).

Dans la mesure du possible, les médecins préfèrent opter pour un cœur qui travaille, car celui-ci présente plusieurs avantages:

  • manque de complications du sang et du système immunitaire;
  • durée plus courte de l'intervention chirurgicale;
  • processus de réhabilitation plus rapide.

Le processus même de l'opération consiste à former un chemin par lequel le sang peut circuler librement vers le cœur.

En bref, les manœuvres peuvent être décrites comme suit:

  1. Le chirurgien coupe la peau et les os de la poitrine.
  2. Ensuite, prenez le navire, qui sera utilisé comme shunt.
  3. Si l'opération est réalisée sur un cœur arrêté, un arrêt cardiaque cardioplégique est effectué et l'appareil cœur-poumon est mis en marche. S'il est possible d'effectuer une dérivation sur un cœur battant, des dispositifs de stabilisation sont appliqués sur la zone où l'opération est effectuée.
  4. Maintenant, il est effectué directement en contournant les vaisseaux du cœur. Une extrémité du vaisseau, tirée du bras ou de la jambe, est reliée à l'aorte et l'autre à l'artère coronaire en dessous de la zone occluse.
  5. À la fin de l'opération, le cœur est remis en marche et la machine cœur-poumon est éteinte.
  6. Le sternum est fixé avec des points de suture en métal et suturé la peau sur la poitrine.

L'ensemble du processus prend 3-4 heures.

Préparation d'une greffe de veine pour un pontage coronarien. Vienne prélevée sur la jambe du patient et étirée avec une solution saline

Rééducation et complications possibles

Dans les deux semaines suivant l'opération, les interventions sous eau vous seront contre-indiquées. Cela est dû au fait qu'il y a de grandes plaies postopératoires sur la poitrine et la jambe. Pour qu'ils guérissent mieux, ils sont traités avec des antiseptiques et des pansements quotidiens sont fabriqués.

Pour favoriser la croissance des os, le médecin vous conseillera de porter un bandage thoracique pendant 4 à 6 mois. Assurez-vous de respecter cette condition. Si vous ne portez pas de corset médical, les points de suture sur le sternum peuvent être séparés. Ensuite, vous devez couper la peau et recoudre l'os.

Un symptôme postopératoire très fréquent est une sensation de douleur, d'inconfort et de chaleur dans la poitrine. Si vous en avez, ne paniquez pas. Signalez-le au médecin qui vous prescrira des médicaments pour l'éliminer.

Parmi les complications possibles sont:

  • congestion dans les poumons;
  • l'anémie;
  • processus inflammatoires: péricardite (inflammation de la paroi externe du cœur), phlébite (inflammation d'une veine proche de la région du vaisseau qui a été prélevée pour un pontage);
  • troubles du système immunitaire (causés par un pontage cardiopulmonaire);
  • arythmies (à la suite d'un arrêt cardiaque au cours d'une intervention chirurgicale).

Étant donné qu'au cours de l'opération, non seulement la circulation sanguine artificielle, mais aussi la respiration artificielle sont utilisées, il est nécessaire de prévenir la congestion dans les poumons. Pour ce faire, gonflez quelque chose 10 à 20 fois par jour. Par exemple, la balle. En respirant profondément, vous ventilez vos poumons et les lissez.

L'anémie est généralement associée à une perte de sang pendant la chirurgie. Pour éliminer cette complication, vous devrez rédiger un régime spécial.

Pour augmenter l'hémoglobine, mangez plus:

  • boeuf (bouilli ou cuit);
  • le foie;
  • bouillie de sarrasin.

Le médecin choisit le traitement d'autres complications individuellement pour chaque patient.

En moyenne, les patients sont réhabilités en 2-3 mois. Pendant ce temps, le fonctionnement normal du cœur est rétabli, la composition du sang et le fonctionnement du système immunitaire sont stabilisés et le sternum est presque complètement guéri. Trois mois après le pontage cardiaque, l'activité motrice ne vous sera plus contre-indiquée et vous pourrez vivre une vie bien remplie.

À ce moment - après 2-3 mois - ils effectuent un test de résistance, par exemple, l'ergométrie du vélo. Un tel examen est nécessaire pour évaluer l'efficacité de l'opération, pour déterminer comment le cœur réagit au stress et pour déterminer la tactique d'un traitement ultérieur.

Un patient à l'hôpital après avoir subi un pontage coronarien.

La vie après la chirurgie

Le pontage coronarien permet une prévention fiable des crises cardiaques. Il vous permet de vous débarrasser complètement des accidents vasculaires cérébraux, car il supprime l'ischémie.

Mais il est possible que le shunt efface également. Selon les statistiques, un an après l'opération, un cinquième patient commence à se rétrécir. Et après 10 ans - chez 100% des patients.

Pour éviter la constriction et la fermeture d'un vaisseau implanté dans le cœur, suivez cinq règles:

Qu'est-ce qu'un pontage coronarien et comment est-il effectué?

La manœuvre est une opération extrêmement difficile effectuée sur des navires. Son but est de normaliser et de rétablir la circulation sanguine dans tout l'organisme, ainsi que dans chaque organe.

La procédure de contournement est toujours associée à certains risques, bien que dans la plupart des cas, c’est cette opération qui permet de ramener une personne à la vie. Plus récemment, son comportement n'était disponible que pour les patients ayant de grandes capacités financières. Tous les autres ne devaient se contenter que de vagues espoirs. Pour le moment, la situation est complètement différente, mais beaucoup ne savent toujours pas ce qu’est un pontage cardiaque.

Lorsque vous manipulez artificiellement, vous créez une nouvelle voie pour la circulation sanguine. Si vous comprenez comment procéder au shunt, il faut tout d’abord noter qu’il est réalisé à l’aide d’un shunt vasculaire. Ses chirurgiens recherchent le patient dans l'artère thoracique interne, dont la santé nécessite une intervention chirurgicale. À des fins similaires, les médecins peuvent utiliser les artères radiales des bras ou les grandes veines des jambes.

L'indication principale de la dérivation est généralement la présence d'une maladie coronarienne - une maladie chronique dont le stade final peut être l'infarctus du myocarde. L'ischémie est associée à des lésions des artères coronaires, responsables de l'alimentation du muscle cardiaque. C'est dans ces artères que se dépose le cholestérol. À un certain stade, ces dépôts entraînent un rétrécissement de la lumière à l'intérieur du vaisseau et, par conséquent, une détérioration de l'accès du sang au muscle cardiaque, ainsi qu'une carence en oxygène.

Selon les patients, la cardiopathie ischémique chronique est souvent associée à des sensations douloureuses derrière le sternum, près du muscle cardiaque. Dans les cas avancés, il existe une possibilité de mort tissulaire et du muscle lui-même. Dans le même temps, l’angine de poitrine («angina pectoris») est généralement utilisée comme diagnostic. Le travail du coeur dans les conditions des vaisseaux sanguins affectés conduit au fait que celui-ci s'use très vite et nécessite peut-être une mise à jour.

Les pontages coronariens, tels que recommandés par les médecins, aident généralement à normaliser le corps. Pour garantir son état de préparation moral pour la prochaine intervention chirurgicale, le patient doit parler à ses proches, sentir son soutien et avoir une discussion approfondie avec son médecin.

Selon la plupart des experts, le recours à la chirurgie est un dernier recours, qui ne peut être appliqué que lorsque toutes les autres méthodes de traitement ne peuvent plus avoir l'effet souhaité. Les maladies ischémiques ou coronariennes, ainsi que l'athérosclérose, qui présente des symptômes similaires, peuvent être attribués à de tels cas.

Dans la formation de l'athérosclérose, le cholestérol revêt également une importance particulière, mais dans ce cas, les dépôts de ce composé ne font pas que rétrécir les vaisseaux, mais les recouvrent complètement. Par conséquent, la probabilité d'occurrence de coronaropathie ou d'athérosclérose dépend de la quantité de cholestérol accumulée dans le corps. Une quantité excessive avec une probabilité de 100% entraînera un rétrécissement et un chevauchement des vaisseaux du cœur. En conséquence, le cœur ne reçoit pas (ou entre, mais très mal) l'oxygène et une hypoxie myocardique se forme.

Sous condition, il existe trois options pour le pontage coronarien:

Avec tel ou tel type d’opération, le choix n’est déterminé que par l’ampleur de la lésion vasculaire: si une seule artère ne fonctionne pas et si un seul shunt est requis, il s’agit d’un type de shunt unique, deux artères sont bloquées - double et trois, respectivement, un triple cœur.

En prévision de la chirurgie du patient, ils sont envoyés pour subir une angiographie coronaire (une méthode permettant de vérifier l'état des vaisseaux coronaires du cœur). En outre, vous devrez passer des tests, un ECG et une échographie.

La période de préparation à l'opération commence une semaine et demie avant le jour prévu pour le transfert. Parallèlement à la livraison des tests et au passage de différentes études, le patient développe une technique de respiration spéciale nécessaire au rétablissement postopératoire.

La durée de la chirurgie de pontage cardiaque peut varier en fonction de l'état du patient et de la difficulté de la chirurgie. Dans la plupart des cas, le patient subit une anesthésie générale et dure 3-6 heures sur la table d'opération.

Le processus de manœuvre prend beaucoup de temps et est extrêmement épuisant. Pour cette raison, une équipe de spécialistes est autorisée à effectuer une seule opération de ce type par jour. L’espérance de vie après le shunt dépend de l’expérience du chirurgien, de la qualité de l’opération de pontage coronarien, ainsi que de la capacité du corps à se rétablir.

À la fin de l'opération, le patient est généralement conduit à l'unité de soins intensifs, où il devra se soumettre à une courte procédure associée à la restauration des exercices de respiration, qu'il maîtrisait avant de procéder à des manœuvres.

Compte tenu de ces moments ou d'autres moments individuels, le patient ne peut pas quitter la réanimation jusqu'à 10 jours après une chirurgie cardiaque. Après l'opération, une recommandation de rester dans un centre de rééducation spécial est donnée, dans le but d'une récupération finale ultérieure.

Pendant tout ce temps, les coutures sont régulièrement traitées avec des antiseptiques. Cela s'accompagne généralement d'une sensation de brûlure et de tiraillement. Si le processus de guérison réussit, les sutures sont retirées au maximum après une semaine. Tous les symptômes secondaires disparaissent au bout de cinq jours. Après une ou deux semaines, le patient opéré a déjà la possibilité de se doucher seul.

Des données statistiques permettent d'obtenir des informations précises sur le nombre d'opérations de manœuvre exécutées en toute sécurité, ainsi que sur le nombre de personnes qui sont revenues à la normale après cette opération ou qui ont pu la modifier complètement. En outre, il existe de nombreux résultats de recherche et enquêtes sociologiques sur ce sujet, parrainés par des experts nationaux et étrangers.

Selon les études sur AKSH, la probabilité de décès ne représente que 2% du nombre total de patients. Ces résultats ont été obtenus en analysant les cas vécus par plus de 60 000 sujets.

Selon les statistiques, l'étape la plus difficile sur le chemin de la guérison est la phase postopératoire. Après renouvellement du système respiratoire, 97% des opérés vivent depuis au moins un an. Ceux qui ont survécu à ces 12 mois ne risquent pas de mourir des suites d'une intervention chirurgicale.

L'évolution favorable est déterminée par la manière dont le patient tolère un type d'anesthésie spécifique, par la force des défenses de son corps et par l'existence éventuelle d'une pathologie ou de maladies d'autres organes et systèmes.

Une autre étude réalisée par des experts sur la base de données reflétées dans les cas de plus de mille personnes. Les résultats de ce test ont montré qu'environ 20% des sujets n'avaient pas non plus de complications ni de problèmes, mais étaient capables de vivre jusqu'à leur quatre-vingt-dixième anniversaire.

Dans la plupart des cas, un pontage cardiaque après une crise cardiaque «est accordé» à un patient atteint d'une maladie coronarienne pendant au moins quelques années de plus. Malgré les perceptions répandues, le shunt installé par le chirurgien ne sera pas bloqué, même après 10 à 15 ans de vie, ce sont les données de médecins israéliens.

Néanmoins, malgré la forte probabilité de succès, il n’est pas nécessaire de se précipiter pour insister sur l’opération, sans consulter un spécialiste et sans lire les avis de ceux qui ont déjà eu l’expérience de cette procédure.

Il arrive que les patients opérés constatent un soulagement général de la maladie: le processus de respiration est simplifié, la douleur à la poitrine disparaît. Dans ce cas, vous pouvez juger de l'extraordinaire efficacité de l'opération. Parfois, les proches du patient notent que la récupération après une anesthésie et d’autres procédures peut prendre beaucoup de temps. Il existe également des examens de personnes opérées précédemment qui vivent depuis une douzaine d'années et ne présentent aucune complication, d'autant plus qu'elles n'ont jamais eu de récidive de crise cardiaque.

Les chirurgiens cardiaques pensent qu’une personne qui a subi un pontage du coeur peut vivre jusqu’à 20 ans après l’opération, bien sûr, si elle ne traite pas sa santé de façon trop scrupuleuse. De plus, il est recommandé de rendre visite au médecin traitant et au cardiologue avec une certaine régularité, de passer des examens, de surveiller l’état des implants, de ne pas dévier du régime alimentaire prescrit et de prendre le temps de faire de l’activité physique.

Dans la plupart des cas, les médecins orientent non seulement les personnes âgées vers la chirurgie, mais également les patients plus jeunes, s'ils souffrent d'une malformation cardiaque. Selon leurs assurances, les jeunes gens transfèrent beaucoup plus facilement les chirurgies et le processus de réadaptation prend beaucoup moins de temps. Cependant, ce n’est pas une raison de craindre la procédure de manœuvre, si vous avez déjà atteint un âge plus avancé, d’autant plus que cela vous permettra d’augmenter l’espérance de vie d’une demi-douzaine d’années.

La durée du shunt: Chaque établissement médical dispose de ses propres données à ce sujet. En conséquence, les données fournies par les chirurgiens cardiaques israéliens suggèrent que le shunt pourrait rester en état de fonctionnement pendant plus de dix ans. Cependant, les substituts veineux sont beaucoup moins.

  • Qu'est-ce qu'un shunt: le terme "shunt" désigne la partie de la veine utilisée comme branche alternative du flux sanguin, permettant ainsi au sang de circuler autour des artères touchées et bloquées. À un moment donné, les parois du vaisseau se déforment, certaines zones s’agrandissent, une accumulation de plaques athérosclérotiques se forme, des thrombi se forment dans ces zones. Le shunt artériel vous permet de vous plier autour de ces groupes.
  • Est-il possible de procéder à un cathétérisme cardiaque après shunt: oui, cela est tout à fait acceptable. Dans ce cas, l’approvisionnement en sang est rétabli, même si les troubles coronaires du patient sont assez complexes. Dans ce cas, la procédure de pontage est effectuée de manière à ce que l'artère coronaire ne soit pas douloureuse. Des centres spéciaux offrent des services d'angioplastie par ballonnet pour d'autres artères ou shunts.
  • Est-ce que la douleur dans le coeur après l'opération signifie que cela a échoué: si le patient ressent une douleur dans le coeur après la récupération de l'opération ou dans les derniers stades de sa récupération, alors il devrait consulter un chirurgien cardiaque pour une chance blocage du shunt. Si la suspicion de la présence de ce problème est confirmée, il sera nécessaire de prendre des mesures urgentes, sinon le patient ressentira bientôt les premiers symptômes d'angine.
  • Les médicaments doivent-ils être pris longtemps après un pontage: la chirurgie du pontage cardiaque est un événement qui ne guérit pas les maladies concomitantes. Les médicaments sont nécessaires. Ils vont stabiliser la pression artérielle, observer un certain indicateur de glucose dans le sang, réguler le cholestérol, les triglycérides.

Combien coûte un pontage cardiaque?

La manœuvre est une opération sur les navires, elle a été réalisée à la fin des années 60 par deux chirurgiens cardiaques de Cleveland - Favoloro et Efler.

Qu'est-ce que le shunt?

Le shunt (shunt anglais - branche) est une opération qui consiste en ce que les médecins créent un chemin supplémentaire pour la circulation du sang autour du vaisseau ou de la section d'organe à l'aide d'un système de shunts (greffes). La manœuvre est effectuée pour rétablir un flux sanguin normal dans les vaisseaux (cœur, cerveau) ou pour rétablir un organe normal (estomac).

Quels types de manœuvre existe-t-il?

Manipulation des vaisseaux sanguins du coeur - l'introduction d'une greffe autour de la partie affectée du vaisseau. Les greffons vasculaires (shunts) proviennent des patients eux-mêmes de l'artère thoracique interne, dans la grande veine saphène sur la jambe ou dans l'artère radiale du bras.

Le pontage gastrique est une opération complètement différente: la cavité d'un organe est divisée en deux parties, dont l'une est reliée à l'intestin grêle, responsable de l'absorption des nutriments. Grâce à cette opération, une partie de l'estomac devient inutilisée au cours du processus de digestion. Le corps est donc rapidement saturé et la personne perd rapidement ces kilos en trop.

Lors d’une chirurgie de pontage gastrique, le chirurgien n’enlève rien; seul le changement de la forme du tube digestif se produit. Le pontage gastrique a pour tâche de corriger l'excès de poids.

Le pontage artériel cérébral est une opération chirurgicale visant à rétablir le flux sanguin dans les vaisseaux cérébraux. L’opération de dérivation de vaisseaux cérébraux est similaire au pontage cardiaque dans une maladie ischémique. Le vaisseau qui n'est pas impliqué dans l'irrigation sanguine du cerveau se connecte à l'artère située à sa surface.

Le résultat de l'opération est la redirection du flux sanguin autour de l'artère bloquée ou rétrécie. Le pontage a pour objectif principal de rétablir ou de préserver l'apport sanguin au cerveau. L'ischémie prolongée entraîne la mort des cellules du cerveau (neurones), appelée infarctus cérébral (AVC ischémique).

Quelles maladies font pontage?

La présence de plaques de cholestérol dans les vaisseaux (athérosclérose). Chez une personne en bonne santé, les parois des vaisseaux et des artères forment une surface lisse, sans aucune barrière ni restriction. Chez une personne atteinte d'athérosclérose, les plaques de cholestérol bloquent les vaisseaux sanguins. Si la maladie commence, cela peut entraîner la mort des tissus et des organes.

Cardiopathie ischémique. Un cas classique de pontage est la maladie coronarienne (ischémique), dans laquelle les dépôts de cholestérol dans le vaisseau affectent les artères coronaires qui alimentent le cœur. Le principal symptôme de cette maladie est un rétrécissement de la lumière des vaisseaux sanguins, ce qui conduit à un apport insuffisant en oxygène au muscle cardiaque. Dans cette situation, on se plaint souvent de douleurs derrière le sternum ou dans la moitié gauche du sein, appelée angine de poitrine ou angine de poitrine.

Excès de poids. Le shunt inséré dans l'estomac le divise en grand et en petit. Le petit est relié à l'intestin grêle, ce qui réduit considérablement le volume de nourriture ingéré et l'absorption des nutriments.

Violation du flux sanguin dans les vaisseaux cérébraux. Un flux sanguin insuffisant dans le cerveau (ischémie) peut être à la fois limité et global. L'ischémie altère la capacité du cerveau à fonctionner normalement et, en cas de négligence, peut entraîner des tumeurs ou une crise cardiaque. Le traitement de l'ischémie cérébrale est effectué par un neurologue à l'hôpital avec des médicaments (vasodilatateurs, médicaments contre les caillots sanguins et les anticoagulants, médicaments nootropes pour améliorer le fonctionnement du cerveau) ou par chirurgie (aux stades avancés de la maladie).

Résultats du pontage coronarien

La création d'une nouvelle partie du vaisseau en cours de manœuvre modifie qualitativement l'état du patient. En raison de la normalisation du flux sanguin vers le myocarde, sa vie après un pontage cardiaque est améliorée:

  1. Les attaques d'angine disparaissent;
  2. Réduction du risque de crise cardiaque;
  3. Amélioration de la condition physique;
  4. La capacité de travail est rétablie;
  5. Augmente la quantité sécuritaire d'activité physique;
  6. Le risque de mort subite est réduit et l'espérance de vie augmente.
  7. Les besoins en médicaments ne sont réduits qu'au minimum préventif.

En un mot, après un PAC, une vie normale devient accessible à une personne malade. Les examens des patients cardiocliniques confirment que la chirurgie de pontage les ramène à une vie bien remplie.

Selon les statistiques, presque tous les troubles disparaissent chez 50 à 70% des patients après la chirurgie, dans 10 à 30% des cas, l'état de ceux-ci s'est nettement amélioré. Une nouvelle occlusion vasculaire ne survient pas dans 85% des cas.

Bien entendu, tout patient qui décide de mener cette opération est principalement préoccupé par la question de combien de temps il vit après une chirurgie de pontage cardiaque. C'est une question plutôt compliquée, et aucun médecin ne prendra la liberté de garantir un terme spécifique. Le pronostic dépend de nombreux facteurs: l'état de santé général du patient, son mode de vie, son âge, la présence de mauvaises habitudes, etc. On peut dire que le shunt sert habituellement environ 10 ans et que sa durée de vie peut être plus longue chez les patients plus jeunes. Ensuite, une deuxième opération est effectuée.

La vie après

Une personne qui est passée à la limite du danger et qui est restée vivre, comprend à quel point il devra vivre sur cette terre après l'opération, dépend de lui. Comment vivent les patients après la chirurgie, que pouvons-nous espérer? Combien de temps à la vie mènera bypass?

Il ne peut y avoir de réponse sans équivoque en raison de la différence de condition physique du corps, de la rapidité de l'intervention chirurgicale, des caractéristiques humaines individuelles, du professionnalisme des chirurgiens, de la mise en œuvre des recommandations pendant la période de récupération.

En principe, la réponse à la question: "Combien de temps vivent-ils?" Vous pouvez vivre 10, 15 ans ou plus. Il est nécessaire de surveiller l’état des shunts, de visiter la clinique, de consulter un cardiologue, d’être examiné à temps, de suivre un régime, de mener une vie calme.

Les critères importants seront les traits de caractère d'une personne - positivité, gaieté, performance, désir de vivre.

Traitement sanatorium

Après la chirurgie, la restauration de la santé est présentée dans des sanatoriums spécialisés sous la supervision d'un personnel médical formé. Ici, le patient recevra une série de procédures visant à rétablir la santé.

Régime alimentaire

Un résultat positif après une chirurgie dépend de nombreuses raisons, notamment le respect d'un régime alimentaire particulier. Le shuntage cardiaque est une intervention sérieuse dans l'activité vitale du corps, et comporte donc certaines obligations que le patient doit remplir, à savoir:

  • recommandations du médecin;
  • maintenir une période de convalescence en réanimation;
  • rejet complet des mauvaises habitudes comme le tabagisme et l'alcool;
  • rejet du régime habituel.

En ce qui concerne le respect du régime alimentaire, alors vous ne devriez pas être en colère. Le patient s'éloigne de la nourriture maison habituelle et va à l'élimination complète des produits contenant des matières grasses - il s'agit d'aliments frits, de poisson, de beurre, de margarine, de ghee et d'huile végétale.

Après la chirurgie, il est recommandé d’inclure plus de fruits, de légumes frais. Un verre de jus d'orange fraîchement pressé (frais) doit être pris quotidiennement. Les noix et les amandes décoreront le régime avec leur présence. Ne pas interférer, et les baies fraîches, particulièrement utiles pour le coeur de la mûre, fournissant à l'organisme des antioxydants. Ces éléments réduisent le cholestérol contenu dans les aliments.

Vous ne pouvez pas manger de produits laitiers gras, sauf le lait écrémé et les fromages à faible teneur en matière grasse. Recommandé pas plus de 200 grammes de yogourt par jour, mais faible en gras. Après l'opération, les boissons Coca-Cola, Pepsi et Sweet Soda sont exclues. L'eau filtrée et l'eau minérale entreront dans l'utilisation pendant une longue période. En petites quantités, thé, café sans sucre ou saccharose.

Prenez soin de votre cœur, prenez-en plus soin, suivez la culture de la nutrition, n'abusez pas des boissons alcoolisées, ce qui entraînerait le développement de maladies cardiovasculaires. Rejet complet des mauvaises habitudes. Fumer, l'alcool détruit les parois des vaisseaux sanguins. Les shunts implantés "ne vivent" pas plus de 6 à 7 ans et nécessitent des soins particuliers.

Coût de fonctionnement

Dans un moyen aussi moderne et efficace de rétablir le flux sanguin alimentant le muscle cardiaque, tel que le pontage coronarien, le coût est assez élevé. Il est déterminé par la complexité de l'opération et le nombre de shunts, l'état du patient et la qualité de rééducation attendue après l'opération. Le niveau de la clinique où l’opération sera réalisée influe également sur le coût du shunt: dans une clinique privée spécialisée, cela coûtera évidemment plus cher que dans un hôpital de cardiologie conventionnelle. Il faudra beaucoup d'argent pour un pontage coronarien - à Moscou, le coût varie entre 150 000 et 500 000 roubles. Si vous vous interrogez sur les problèmes cardiaques, combien cela coûte dans les cliniques d’Israël et de la République fédérale d’Allemagne, vous entendrez des chiffres beaucoup plus élevés - 800 000 à 1 500 000 roubles.

Shunt cardiaque: qu'est-ce que c'est?

Une maladie coronarienne est observée chez de nombreuses personnes et le nombre de patients atteints de cette maladie augmente chaque année. Jusqu'à un certain point, il peut être géré à l'aide de médicaments, mais dans certains cas, les médicaments cessent d'avoir un effet bénéfique et une opération est nécessaire pour sauver la vie du patient. Dans de tels cas, le patient est assigné à un pontage coronarien ou, comme son intervention habituelle est plus communément appelé «pontage cardiaque».

Dans cet article, nous allons vous familiariser avec l'historique, les types et les techniques d'exécution de cette opération, les moyens de vous y préparer, les caractéristiques de la période postopératoire, les risques et les complications. Ces connaissances vous aideront à vous faire une idée du pontage coronarien et vous permettront de savoir à quoi sert cette intervention chirurgicale.

Un peu d'histoire

Jusqu'à la première moitié du 20e siècle, les patients atteints de maladie coronarienne ne pouvaient être traités que par des médicaments et les personnes auxquelles ils cessaient d'aider étaient voués à l'invalidité et à la mort. Et ce n’est qu’en 1964 que la première intervention chirurgicale pour le pontage coronarien a été mise au point et réalisée. Il est agréable de se rendre compte que le Russe était un pionnier - le professeur de Léningrad et chirurgien cardiaque Kolesov Vasily Ivanovich. Malheureusement, dès 1966, lors du Congrès des cardiologues de l'Union, il fut décidé d'interdire l'exécution de cette opération dangereuse.

Kolesov s'est livré à toutes sortes de persécutions, mais la situation a changé radicalement après que la communauté scientifique mondiale s'est intéressée à cette méthode révolutionnaire de traitement des vaisseaux coronaires. La recherche et le développement à grande échelle ont amélioré cette technique et réduit le nombre de complications. Le pontage coronarien était constamment amélioré et les taux de patients opérés avec succès étaient en augmentation constante. Et encore une fois, grâce aux efforts de nos collègues scientifiques, les médecins ont réussi à réduire de moitié le temps nécessaire pour mener à bien l’intervention. Maintenant, sauver la vie d'un patient atteint de maladie coronarienne peut être réalisé en 4 à 6 heures (en fonction de la complexité du cas clinique).

Quelle est l'essence du pontage coronarien?

Dans les cardiopathies ischémiques, dont le principal responsable est l'athérosclérose des vaisseaux coronaires, une ou plusieurs artères cardiaques peuvent bloquer. Un tel processus s'accompagne d'une ischémie myocardique grave, des crises d'angor surviennent souvent chez un patient et un infarctus du myocarde peut survenir. Pour rétablir la circulation sanguine dans le muscle cardiaque, les chirurgiens créent une solution de contournement en réalisant une anastomose à partir d’une veine excisée sous la peau de la cuisse ou de l’artère du patient prélevée à l’avant-bras ou à la surface interne du thorax. Une extrémité d'un tel vaisseau de dérivation rejoint l'aorte, et la seconde est cousue dans l'artère coronaire en dessous du site d'obstruction athérosclérotique ou de rétrécissement. Si l'artère thoracique interne est utilisée pour le shunt, qui est déjà connecté à l'aorte, l'une de ses extrémités est attachée au vaisseau coronaire. Cette chirurgie cardiaque est appelée pontage coronarien.

Auparavant, les veines de la cuisse étaient utilisées pour créer l'anastomose, mais à présent, les chirurgiens utilisent plus souvent les vaisseaux artériels, car ils sont plus durables. Selon les statistiques, la dérivation du vaisseau veineux fémoral est soumise à un reblocage pendant 10 ans chez 65% des patients et du vaisseau artériel de l'artère thoracique interne - elle fonctionne correctement dans 98% des cas. Lors de l'utilisation de l'artère radiale, l'anastomose fonctionne parfaitement pendant 5 ans chez 83% des patients.

L'objectif principal du pontage coronarien est d'améliorer le flux sanguin dans l'ischémie myocardique. Après l'opération, la région du muscle cardiaque qui manque d'approvisionnement en sang commence à recevoir une quantité suffisante de sang, les crises d'angine deviennent moins fréquentes ou sont éliminées et le risque de crise cardiaque du muscle cardiaque est considérablement réduit. En conséquence, un pontage coronarien peut augmenter l’espérance de vie du patient et réduire le risque de mort coronarienne subite.

Les principales indications d'un pontage coronarien peuvent être les suivantes:

  • rétrécissement des artères coronaires de plus de 70%;
  • rétrécissement de l'artère coronaire gauche de plus de 50%;
  • angioplastie percutanée inefficace.

Types de pontage coronarien

Il existe de tels types de pontage coronarien:

  1. Avec la circulation sanguine artificielle et la création de mesures pour protéger le myocarde (cardioplégie), qui comprennent un arrêt cardiaque, une protection pharmacologique ou une protection du sang froid du muscle cardiaque.
  2. Sans circulation extracorporelle et à l'aide d'un stabilisant spécial.
  3. Chirurgie endoscopique avec un minimum d'incisions avec ou sans circulation artificielle.

Selon les greffes vasculaires utilisées, le pontage coronarien peut être:

  • autovenous - le vaisseau veineux du patient est utilisé pour le shunt;
  • autoartériel - l'artère radiale du patient est utilisée pour le shunt;
  • maman coronaire - pour le shunt, l’artère thoracique interne du patient est utilisée.

Le choix de ce type ou parfois du type de pontage coronarien est déterminé individuellement pour chaque patient.

Préparation à la chirurgie

Lorsqu'il décide de pratiquer ou non un pontage coronarien, le médecin révisera le schéma thérapeutique du médicament une à deux semaines avant l'opération et annulera l'utilisation des médicaments qui fluidifient le sang. Ceux-ci comprennent: l'ibuprofène, l'aspirine, le cardiomagnyle, le naproxène, etc. Le patient doit également informer le médecin des médicaments sans ordonnance et des médicaments à base de plantes qu'il prend.

L'attitude psychologique du patient avant le pontage artériel coronaire est également importante. Le médecin et les proches du patient doivent l’aider à développer une attitude positive à l’égard de l’opération à venir et de son résultat.

Dans la plupart des cas, un patient qui subit un pontage coronarien est hospitalisé 5 à 6 jours avant la chirurgie. Pendant ce temps, un examen complet et une préparation pour la prochaine intervention sont effectués.

Avant un pontage coronarien, les types de diagnostics instrumentaux et de laboratoire suivants peuvent être prescrits au patient:

  • analyses de sang et d'urine;
  • ECG;
  • Echo-KG;
  • radiographie;
  • coronaroshuntographie;
  • Échographie des organes abdominaux;
  • Étude Doppler des vaisseaux des jambes et du cerveau;
  • et d'autres types d'études dans les pathologies concomitantes.

La veille de l'opération, le patient est examiné par un chirurgien cardiologue et un spécialiste des exercices de physiothérapie et des exercices de respiration. Le chirurgien informe son patient de tous les détails de l'intervention à venir et le patient signe les documents nécessaires.

Les principes généraux de préparation au pontage coronarien comprennent les recommandations suivantes:

  1. Le dernier repas avant le pontage coronarien doit avoir lieu la veille et au plus tard 18 heures. Après minuit, le patient ne peut plus prendre d’eau.
  2. La dernière prise de médicament doit avoir lieu immédiatement après le dîner.
  3. La nuit précédant l'opération, le patient reçoit un lavement nettoyant.
  4. La nuit et le matin avant l'opération, le patient doit prendre une douche.
  5. Avant l'opération, le patient est rasé les poils sur la poitrine et dans les endroits où la greffe est prise (jambes ou poignets).

Comment se déroule un pontage coronarien?

Une heure avant l'opération, un sédatif est administré au patient. Dans la salle d'opération, le patient est transporté sur un chariot et placé sur la table d'opération. Après cela, les médecins établissent une surveillance continue de toutes les fonctions vitales, injectent un cathéter dans la vessie et l'équipe d'anesthésie effectue un cathétérisme de la veine. L’anesthésiste introduit le patient en anesthésie et installe un tube endotrachéal qui assure une ventilation artificielle constante des poumons du patient et l’alimentation en mélange gazeux anesthésique.

Le pontage coronarien peut être réalisé par différentes méthodes, en plusieurs étapes.

Dans cet article, nous décrivons les principales étapes de cette opération:

  1. Accès au coeur. Habituellement, une incision longitudinale est faite au milieu du sternum.
  2. Sur la base des angiogrammes précédents et après une évaluation visuelle, le chirurgien détermine l’emplacement du shunt.
  3. La clôture de shunt est réalisée: veine de la jambe, artère thoracique radiale ou interne. L'héparine est administrée pour prévenir la thrombose.
  4. Lors d'une opération sur un cœur incassable, un arrêt cardiaque cardioplégique et la connexion de l'appareil de circulation sanguine artificiel sont effectués.
  5. Lors de l’exécution d’une opération sur un cœur actif, des dispositifs de stabilisation spéciaux sont placés sur la zone du myocarde où l’anastomose est réalisée.
  6. Un shunt est appliqué: le chirurgien cardiaque pique l'une des extrémités de l'artère ou de la veine sur l'aorte et l'autre extrémité sur l'artère coronaire (au-dessous du site d'obstruction ou de rétrécissement).
  7. La restauration de l'activité du cœur est effectuée et la machine cœur-poumon est éteinte (si utilisée).
  8. La protamine est administrée pour arrêter l'héparine.
  9. Un drainage est installé et une plaie opératoire est suturée.
  10. Le patient est transféré à l'unité de soins intensifs.

Complications possibles

Comme pour toute intervention chirurgicale, le pontage coronarien peut entraîner un certain nombre de complications spécifiques et non spécifiques.

Les complications spécifiques de cette opération sont associées à une altération du fonctionnement du cœur et des vaisseaux sanguins. Ceux-ci comprennent:

  • crises cardiaques;
  • insuffisance cardiaque aiguë;
  • les arythmies;
  • péricardite;
  • pleurésie infectieuse ou traumatique;
  • phlébite;
  • rétrécissement de la lumière du shunt;
  • syndrome postcardiotomy (sensation de douleur et de chaleur dans la poitrine);
  • coups.

Les complications non spécifiques du pontage coronarien sont caractéristiques de toute intervention chirurgicale. Ceux-ci comprennent:

  • infection de la plaie postopératoire;
  • une pneumonie;
  • infection des voies urinaires;
  • perte de sang massive;
  • TELA;
  • diastasis du sternum;
  • fistule ligaturée;
  • altération de la pensée et de la mémoire;
  • formation de cicatrices chéloïdes;
  • insuffisance rénale;
  • insuffisance pulmonaire.

Le risque de complications du pontage coronarien peut être considérablement réduit. Pour ce faire, le médecin doit identifier rapidement les patients ayant des antécédents professionnels, les préparer correctement pour la chirurgie et veiller à ce que le patient reçoive l'observation la plus précise possible à la fin de l'intervention. Et un patient après un pontage coronarien doit suivre toutes les recommandations du médecin, suivre un régime et arrêter complètement de fumer.

La période postopératoire en réanimation

Après avoir transféré le patient de la salle d'opération à l'unité de soins intensifs, le personnel continue à surveiller en permanence tous les indicateurs vitaux à l'aide d'un équipement et de tests de laboratoire effectués toutes les heures. La ventilation artificielle se poursuit jusqu'à la restauration complète de la fonction respiratoire. Après cela, la sonde endotrachéale est retirée et le patient respire. En règle générale, cela se produit le premier jour après l'intervention.

Avant l'opération, le médecin doit avertir le patient qu'après son anesthésie, il se réveillera à l'unité de soins intensifs, ses mains et ses pieds seront liés et que le tube endotrachéal sera dans sa bouche. Cette tactique aide à prévenir l’anxiété inutile du patient.

La durée du séjour dans la chambre de cardio-réanimation dépend de nombreux facteurs: la durée de l'opération, le taux de récupération de la respiration spontanée et d'autres caractéristiques individuelles de la santé du patient. Dans les cas simples, le patient est transféré en salle un jour après la chirurgie de pontage coronarien. Lorsqu’ils sont transférés dans le service du patient, les cathéters sont retirés de l’artère radiale et de la vessie.

La période postopératoire dans le département

Dans les premiers jours qui suivent le transfert dans l'unité de soins intensifs, le personnel continue de surveiller en permanence les indicateurs vitaux (ECG, Echo-KG, pouls, respiration, etc.) et le patient subit des tests de laboratoire jusqu'à 2 fois par jour. Des médicaments sont prescrits au patient, un régime alimentaire spécial, un ensemble individuel d'exercices médicaux et respiratoires est sélectionné.

Dans la plupart des cas, on prescrit au patient de tels groupes de médicaments:

  • agents antiplaquettaires: aspirine, thrombone ACC, Cardiomagnyl, cardio-aspirine;
  • statines: Vasilip, Zokor, Liprimar, Lescol, Crestor;
  • Inhibiteurs de l'ECA: Enalapril, Renitec, Prestarium;
  • Bêta-bloquants: Nebilet, Egilok, Concor.

Les patients qui subissent un infarctus transmural ou étendu du myocarde reçoivent des diurétiques. Lorsqu'on combine un pontage aorto-coronarien avec le remplacement des valves cardiaques, il est conseillé aux patients de prendre des anticoagulants indirects.

Il est impératif que le patient arrête de fumer après un pontage coronarien. La dépendance à la nicotine augmente considérablement le risque de récidive d'angine. Abandonner les cigarettes réduira la pression artérielle et ralentira considérablement la progression de l'athérosclérose.

Avec un pontage coronarien simple, l'observation postopératoire d'un patient à l'hôpital dure environ 7 à 10 jours. Les points de suture sur la poitrine et le bras ou la jambe sont enlevés avant la sortie. Si le shunt a été pris du pied, il est recommandé au patient de porter un bas de compression pendant les 4-6 premières semaines afin de prévenir le développement d'un œdème. Environ 6 semaines est une guérison complète du sternum. Pendant cette période, il est recommandé au patient d’abandonner des charges lourdes et de soulever des poids. Après environ 1,5 à 2 mois, le patient peut commencer à travailler et le rétablissement complet dure environ 6 mois.

Animation médicale sur le "pontage coronarien":

Chirurgie de pontage coronarien: la vie avant et après

Le pontage cardiaque est une opération prescrite pour les maladies coronariennes. Lorsque la lumière se rétrécit (sténose) à la suite de la formation de plaques d'athérosclérose dans les artères alimentant le sang en sang vers le cœur, elle menace le patient des conséquences les plus graves. Le fait est que si l’alimentation en sang du muscle cardiaque est perturbée, le myocarde cesse de recevoir suffisamment de sang pour un fonctionnement normal, ce qui finit par entraîner son affaiblissement et ses lésions. Au cours de l'activité physique, le patient a des douleurs à la poitrine (angine de poitrine). En outre, en cas de manque de sang, la région du muscle cardiaque peut être mortelle - infarctus du myocarde.

De toutes les maladies cardiaques, la cardiopathie ischémique est la pathologie la plus courante. C'est le tueur numéro un qui ne favorise ni les hommes ni les femmes. Une insuffisance de l'apport sanguin au myocarde à la suite d'un blocage des vaisseaux coronaires entraîne une crise cardiaque, entraînant de graves complications, voire la mort... Le plus souvent, la maladie survient après 50 ans et touche principalement les hommes.

Dans les maladies coronariennes, pour prévenir les crises cardiaques ainsi que pour en éliminer les effets, si un traitement conservateur n’avait pas produit d’effet positif, les patients se voient prescrire un pontage coronarien (PAC), c’est le moyen le plus radical mais aussi le plus adéquat de rétablir le flux sanguin.

AKSH peut être pratiqué sur une ou plusieurs lésions des artères. Son essence réside dans le fait que dans les artères où le flux sanguin est perturbé, de nouvelles solutions de contournement sont créées - les shunts. Ceci est fait avec l'aide de vaisseaux sains qui s'attachent aux artères coronaires. À la suite de l'opération, le sang peut suivre le site de la sténose ou du blocage.

Ainsi, l'objectif du PAC est de normaliser le flux sanguin et de fournir un apport sanguin complet au muscle cardiaque.

Comment se préparer à la manœuvre?

L'attitude positive du patient pour le succès du traitement chirurgical revêt une importance primordiale - pas moins que le professionnalisme de l'équipe chirurgicale.

Cela ne veut pas dire que cette opération est plus dangereuse que d'autres interventions chirurgicales, mais elle nécessite également une préparation préalable minutieuse. Comme avant toute chirurgie cardiaque, avant que le pontage cardiaque soit effectué, le patient est envoyé pour un examen complet. Outre les tests de laboratoire et la recherche requis, l'ECG, l'échographie et l'évaluation de l'état général, il devra subir une angiographie coronaire (angiographie). Il s’agit d’une procédure médicale permettant de déterminer l’état des artères alimentant le muscle cardiaque, de déterminer le degré de rétrécissement et l’endroit exact où la plaque s’est formée. L'étude est réalisée à l'aide d'appareils à rayons X et consiste en l'introduction d'une substance radio-opaque dans les vaisseaux.

Une partie de la recherche nécessaire est effectuée en ambulatoire et une autre en hospitalisation. À l'hôpital, où le patient se couche habituellement une semaine avant l'opération, la préparation de l'opération commence également. Une des étapes importantes de la préparation est la maîtrise de la technique de respiration spéciale, utile au patient par la suite.

Comment va CASH?

Le pontage coronarien consiste à créer une solution de contournement supplémentaire de l'aorte à l'artère à l'aide d'un shunt, ce qui vous permet de contourner la zone où le blocage s'est produit et de rétablir le flux sanguin vers le cœur. L'artère thoracique devient le plus souvent un shunt. En raison de ses caractéristiques uniques, il présente une résistance élevée à l'athérosclérose et une durabilité en tant que shunt. Cependant, une grande veine saphène et une artère radiale peuvent être utilisées.

AKSH peut être simple, double, triple, etc. Autrement dit, si le rétrécissement s'est produit dans plusieurs vaisseaux coronaires, insérez autant de shunts que nécessaire. Mais leur nombre ne dépend pas toujours de l'état du patient. Par exemple, en cas de maladie ischémique grave, un seul shunt peut être nécessaire, et un IHD moins grave, au contraire, nécessite un pontage double, voire triple.

Il existe plusieurs méthodes alternatives pour améliorer l'apport sanguin au coeur lorsque les artères sont rétrécies:

  1. Traitement médicamenteux (par exemple, bêta-bloquants, statines);
  2. L'angioplastie coronaire est une méthode de traitement non chirurgicale, lorsqu'un ballon spécial est amené sur le site de constriction qui, une fois gonflé, ouvre le canal rétréci;
  3. Stenting - un tube en métal est inséré dans le vaisseau affecté, ce qui augmente sa lumière. Le choix de la méthode dépend de l'état des artères coronaires. Mais dans certains cas, il est montré exclusivement AKSH.

L'intervention est réalisée sous anesthésie générale à cœur ouvert, sa durée dépend de la complexité et peut durer de trois à six heures. L'équipe chirurgicale n'effectue généralement qu'une seule opération de ce type par jour.

Il existe 3 types de pontage coronarien:

  • Avec la connexion de l'appareil IR (circulation sanguine artificielle). Dans ce cas, le coeur du patient est arrêté.
  • Sans IC sur un cœur actif - cette méthode réduit le risque de complications, réduit la durée de l'opération et permet au patient de récupérer plus rapidement, mais nécessite beaucoup d'expérience du chirurgien.
  • Technologie relativement nouvelle - accès peu invasif avec ou sans IR. Avantages: moins de perte de sang; réduire le nombre de complications infectieuses; réduction du temps d'hospitalisation à 5-10 jours; récupération plus rapide.

Toute chirurgie cardiaque implique un certain risque de complications. Mais grâce à des techniques de conduite bien développées, à des équipements modernes et à une large application pratique, AKSH affiche des taux de résultats positifs très élevés. Néanmoins, le pronostic dépend toujours des caractéristiques individuelles de la maladie et seul un spécialiste peut le faire.

Vidéo: animation du processus de dérivation du cœur (eng)

Après la chirurgie

Les coutures sur la poitrine et à l'endroit où ils ont pris le matériel pour le shunt, ont été lavées avec des antiseptiques afin d'éviter la contamination et la suppuration. Ils sont enlevés en cas de guérison réussie des plaies vers le septième jour. Il y aura une sensation de brûlure et même de la douleur dans les plaies, mais au bout d'un moment cela passe. Après 1 à 2 semaines, lorsque les plaies cutanées guérissent un peu, le patient est autorisé à prendre une douche.

L’os du sternum guérit plus longtemps - jusqu’à quatre et parfois six mois. Pour accélérer ce processus, le sternum doit fournir du repos. Cela aidera à destiné à ce bandage thoracique. Au cours des 4 à 7 premières semaines, pour éviter la stase veineuse et prévenir la thrombose, portez des bas élastiques spéciaux et évitez également les efforts physiques excessifs.

En raison de la perte de sang au cours de la chirurgie, le patient peut développer une anémie mais ne nécessite aucun traitement particulier. Suffit de suivre un régime qui comprend des aliments riches en fer et après un mois, l'hémoglobine reviendra à la normale.

Après un PAC, le patient devra faire des efforts pour retrouver une respiration normale et éviter la pneumonie. Au début, il a besoin de faire des exercices de respiration qu'il avait appris avant l'opération.

C'est important! N'ayez pas peur de tousser après AKSH: la toux est une partie importante de la rééducation. Pour faciliter la toux, vous pouvez appuyer une balle ou des paumes sur votre poitrine. Accélère le processus de guérison des changements fréquents de la position du corps. Les médecins expliquent généralement quand et comment s'allonger.

La poursuite de la réadaptation se traduit par une augmentation progressive de l'activité physique. Après l'opération, le patient ne souffre plus d'angine de poitrine et on lui prescrit le régime moteur nécessaire. Initialement, il s'agit de parcourir des corridors d'hôpitaux sur de courtes distances (jusqu'à 1 km par jour), puis les charges augmentent progressivement et, au bout d'un moment, la plupart des restrictions sur le mode moteur sont levées.

Lorsque le patient quitte la clinique pour son rétablissement final, il est souhaitable qu’il soit envoyé dans un sanatorium. Et après un mois ou deux, le patient peut déjà retourner au travail.

Deux ou trois mois après la dérivation, vous pouvez effectuer un test de résistance qui vous permettra d’évaluer la perméabilité de nouvelles voies et de vérifier l’alimentation en oxygène du cœur. En l'absence de douleur et de modifications de l'ECG pendant le test, la récupération est considérée comme réussie.

Complications possibles de pontage aortique

Les complications après dérivation cardiaque sont assez rares et sont généralement associées à une inflammation ou à un gonflement. Encore moins souvent, le saignement d'une plaie s'ouvre. Les processus inflammatoires peuvent être accompagnés de fièvre, de faiblesse, de douleurs thoraciques, articulaires et de troubles du rythme cardiaque. Dans de rares cas, des saignements et des complications infectieuses sont possibles. Les inflammations peuvent être associées à une réaction auto-immune: le système immunitaire peut réagir à ses propres tissus.

Complications rares d'AKSH:

  1. Non-fusion (fusion incomplète) du sternum;
  2. AVC
  3. Infarctus du myocarde;
  4. La thrombose;
  5. Cicatrices chéloïdes;
  6. Perte de mémoire;
  7. Insuffisance rénale;
  8. Douleur chronique dans la région où l'opération a été effectuée;
  9. Syndrome post-perfusion.

Heureusement, cela se produit assez rarement et le risque de telles complications dépend de l'état du patient avant l'opération. Afin de réduire les risques éventuels, le chirurgien évalue nécessairement, avant de réaliser un PAC, tous les facteurs susceptibles d’avoir une incidence défavorable sur le déroulement de l’opération ou de provoquer des complications du pontage coronarien. Les facteurs de risque incluent:

En outre, si le patient ne se conforme pas aux recommandations du médecin traitant ou arrête de prendre les mesures prescrites, les recommandations en matière de nutrition, d'exercice, etc., pendant la période de rétablissement, une nouvelle plaque peut se reproduire et bloquer le vaisseau (resténose). Habituellement, dans de tels cas, ils refusent d'effectuer une autre opération, mais ils peuvent effectuer le stentage de nouveaux rétrécissements.

Attention! Après la chirurgie, vous devez suivre un certain régime: réduisez la consommation de graisses, de sel et de sucre. Sinon, le risque de réapparition de la maladie est élevé.

Résultats du pontage coronarien

La création d'une nouvelle partie du vaisseau en cours de manœuvre modifie qualitativement l'état du patient. En raison de la normalisation du flux sanguin vers le myocarde, sa vie après un pontage cardiaque est améliorée:

  1. Les attaques d'angine disparaissent;
  2. Réduction du risque de crise cardiaque;
  3. Amélioration de la condition physique;
  4. La capacité de travail est rétablie;
  5. Augmente la quantité sécuritaire d'activité physique;
  6. Le risque de mort subite est réduit et l'espérance de vie augmente.
  7. Les besoins en médicaments ne sont réduits qu'au minimum préventif.

En un mot, après un PAC, une vie normale devient accessible à une personne malade. Les examens des patients cardiocliniques confirment que la chirurgie de pontage les ramène à une vie bien remplie.

Selon les statistiques, presque tous les troubles disparaissent chez 50 à 70% des patients après la chirurgie, dans 10 à 30% des cas, l'état de ceux-ci s'est nettement amélioré. Une nouvelle occlusion vasculaire ne survient pas dans 85% des cas.

Bien entendu, tout patient qui décide de mener cette opération est principalement préoccupé par la question de combien de temps il vit après une chirurgie de pontage cardiaque. C'est une question plutôt compliquée, et aucun médecin ne prendra la liberté de garantir un terme spécifique. Le pronostic dépend de nombreux facteurs: l'état de santé général du patient, son mode de vie, son âge, la présence de mauvaises habitudes, etc. On peut dire que le shunt sert habituellement environ 10 ans et que sa durée de vie peut être plus longue chez les patients plus jeunes. Ensuite, une deuxième opération est effectuée.

C'est important! Après AKSH, il est nécessaire de renoncer à une aussi mauvaise habitude que de fumer. Le risque de retour de la maladie coronarienne chez le patient opéré augmente de nombreuses fois s'il continue à «se livrer» à la cigarette. Après l'opération, le patient n'a plus qu'un moyen: oublier de fumer pour toujours!

Qui est montré l'opération?

Si une intervention percutanée ne peut pas être réalisée, si l'angioplastie ou le stent échouent, un PAC est indiqué. Les principales indications du pontage coronarien:

  • Affection d'une partie ou de la totalité des artères coronaires;
  • Le rétrécissement de la lumière de l'artère gauche.

La décision de l'opération est prise séparément dans chaque cas, en tenant compte de l'étendue de la lésion, de l'état du patient, des risques, etc.

Combien coûte un pontage cardiaque?

Le pontage coronarien est une méthode moderne de restauration du flux sanguin vers le muscle cardiaque. Cette opération est plutôt de haute technologie, son coût est donc assez élevé. Le coût de l'opération dépend de sa complexité, du nombre de shunts; l'état actuel du patient, le confort qu'il souhaite recevoir après l'opération. Le niveau de la clinique est un autre facteur qui détermine le coût de l'opération. Le pontage peut être pratiqué dans un hôpital de cardiologie conventionnelle ou dans une clinique privée spécialisée. Par exemple, le coût à Moscou varie entre 150 000 et 500 000 roubles, dans les cliniques allemandes et israéliennes - entre 0,8 et 1,5 million de roubles en moyenne.

Avis patients indépendants

Vadim, Astrakhan: «Après l’angiographie coronarienne à partir des mots du médecin, j’ai réalisé que je ne tiendrais pas pendant plus d’un mois. Naturellement, quand on m’a offert un PAC, je n’avais même pas pensé à le faire ou non. L'opération a eu lieu en juillet et si auparavant je ne pouvais absolument pas me passer de nitrospray, je ne l'avais jamais utilisée après le shunt. Un grand merci à l'équipe du centre cardiaque et à mon chirurgien!

Alexandra, Moscou: «Après l'opération, il a fallu un certain temps pour récupérer - cela ne se produit pas instantanément. Je ne peux pas dire qu'il y avait une douleur très forte, mais on m'a prescrit beaucoup d'antibiotiques. Au début, il était difficile de respirer, surtout la nuit, je devais dormir à moitié assis. Le mois était faible, mais elle s’est forcée à faire les cent pas, puis il s’est amélioré. La chose la plus importante qui a stimulé que la douleur derrière le sternum a immédiatement disparu. "

Ekaterina, Iekaterinbourg: «En 2008, le PAC a été réalisé gratuitement, car il a été déclaré l'année du cœur. En octobre, mon père (il avait alors 63 ans) a été opéré. Il l'a très bien transférée, a passé deux semaines à l'hôpital, puis a été envoyé dans un sanatorium pendant trois semaines. Je me suis souvenu qu'il avait été forcé de gonfler un ballon pour que ses poumons puissent fonctionner normalement. Jusqu'à présent, il se sent bien et comparé à ce qu'il était avant l'opération, il est excellent. "

Igor, Yaroslavl: «On m'a donné AKSH en septembre 2011. Ils l'ont fait sur un cœur en bon travail, ont placé deux navires de shunt au-dessus et le cœur n'a pas dû être retourné. Tout s'est bien passé, il n'y avait pas de douleur dans mon cœur, au début le sternum me faisait un peu mal. Je peux dire que plusieurs années ont passé et je me sens au même niveau que les personnes en bonne santé. C'est vrai, j'ai dû arrêter de fumer. "

Le pontage coronarien est une opération souvent vitale pour le patient; dans certains cas, seule une intervention chirurgicale peut prolonger la vie. Par conséquent, bien que le prix du pontage coronarien soit relativement élevé, il n’est pas comparable à la vie humaine inestimable. Effectuée à temps, l'opération aide à prévenir une crise cardiaque et ses conséquences et à reprendre une vie normale. Toutefois, cela ne signifie pas qu’après la répartition, vous pouvez à nouveau vous livrer à un excès. Au contraire, vous devrez reconsidérer votre style de vie - suivez un régime, bougez plus et oubliez les mauvaises habitudes pour toujours.