Dystonie vasculaire végétative - symptômes et traitement

Neurologue, expérience 13 ans

Publié le 4 juillet 2018

Le contenu

Qu'est-ce que la dystonie vasculaire? Les causes, le diagnostic et les méthodes de traitement seront discutés dans l'article du Dr. Patrina A.V., neurologue avec une expérience de 13 ans.

Définition de la maladie. Causes de la maladie

Le système nerveux autonome (BCH) est une partie du système nerveux du corps qui contrôle l'activité des organes internes et le métabolisme de tout le corps. Il est situé dans le cortex et le tronc cérébral, l'hypothalamus, la moelle épinière et comprend des parties périphériques. Toute pathologie de ces structures, ainsi qu'une violation de la relation avec le BCH, peuvent provoquer des troubles autonomes. [1]

La dystonie végéto-vasculaire (DVV) est un syndrome présenté sous la forme de divers troubles des fonctions végétatives associés à un trouble de la régulation neurogène et causés par un déséquilibre dans l’équilibre de l’activité tonique des divisions sympathique et parasympathique du SNA. [3]

La dystonie végétative se manifeste par des troubles fonctionnels, mais ils sont causés par des troubles subcellulaires. [5]

Ce trouble peut survenir chez des personnes de différents âges, mais surtout chez des jeunes. [5]

La VSD est un trouble multi-causatif qui peut constituer une maladie primaire distincte, mais il s'agit le plus souvent d'une pathologie secondaire se manifestant dans le contexte de maladies somatiques et neurologiques existantes. [15] Les facteurs d’occurrence de l’IRR sont divisés en prédisposant et en provoquant.

Facteurs causants:

  • Psychogène [5] - stress psycho-émotionnel aigu et chronique et autres troubles mentaux et névrotiques [3], qui sont les principaux signes avant-coureurs (prédicteurs) de la maladie. [10] En réalité, le TRI est une réponse autonome excessive au stress. [9] Souvent, les troubles mentaux - syndrome d'anxiété dépressif - s'accompagnent de symptômes végétatifs parallèlement aux symptômes mentaux: chez certains patients, les troubles mentaux prédominent, chez d'autres, les plaintes somatiques apparaissent, rendant le diagnostic difficile. [10]
  • Physique - fatigue, insolation (hyperinsolation), rayonnement ionisant, exposition à des températures élevées, vibrations. Souvent, l’impact des facteurs physiques associés à la mise en œuvre des obligations professionnelles les positionne comme un facteur de risque professionnel [1], susceptible de provoquer ou d’aggraver le tableau clinique de la dystonie vasculaire. Dans ce cas, l'admission au travail est soumise à des restrictions (Ordonnance du Ministère de la santé de la Fédération de Russie de 2011 n ° 302).
  • Intoxication chimique chronique, abus d'alcool, nicotine, épices et autres substances psychoactives. [5] Les manifestations de VSD peuvent également être associées aux effets secondaires de certains médicaments: antidépresseurs ayant un effet activant, bronchodilatateurs, lévodopa et médicaments contenant de l’éphédrine et de la caféine. [10] Après leur retrait, les symptômes de l'IRR régressent.
  • Sténormaux - stades d'adaptation hormonale: puberté, ménopause [3], grossesse, troubles dissociés [5], prise de contraceptifs avec sevrage. [10]
  • Infectieux - Infections aiguës et chroniques des voies respiratoires supérieures, du système urogénital, maladies infectieuses du système nerveux (méningite, encéphalite, etc.). [5]
  • Autres maladies du cerveau - maladie de Parkinson, encéphalopathie dyscirculatoire (DEP), effets d’une lésion cérébrale traumatique, etc. [3]
  • Autres maladies somatiques - gastrite, pancréatite, hypertension, diabète, thyréotoxicose. [1]

Facteurs prédisposants:

  • Caractéristiques constitutionnelles héréditaires du corps - la maladie survient dans l'enfance ou l'adolescence, au fil du temps, le trouble est compensé, mais le rétablissement des fonctions altérées est instable, de sorte que la situation est facilement déstabilisée sous l'influence de facteurs défavorables. [10]
  • Caractéristiques de la personnalité [5] - concentration accrue sur les sensations somatiques (corporelles) perçues comme une manifestation de la maladie, ce qui déclenche le mécanisme pathologique de la réaction psycho-végétative. [6]
  • Conditions socio-économiques défavorables - état de l'environnement en général, niveau de vie bas, crise économique dans le pays, conditions de logement des individus, culture alimentaire (engagement à manger rapidement, production alimentaire moins chère en raison de l'utilisation de matières premières non naturelles), culture sportive (malgré la construction active de sports) complexes, après tout, la pleine intégration du sport dans la vie quotidienne de la population ne se produit pas). [5] Il concerne également le climat dans la partie centrale de la Russie, caractérisé par un déficit de rayons ultraviolets pendant la saison froide, ce qui entraîne l'exacerbation de nombreuses maladies chroniques durant la période automne-printemps, y compris le TRI. [1]
  • Pathologies de la période périnatale (prénatales) - infections intra-utérines et intoxications, re-conflit, hypoxie intra-utérine (manque d'oxygène), gestose de la mère, insuffisance placentaire et autres. [6]

Myasishchev VN, psychothérapeute russe de premier plan, estime que le TRI se développe à la suite de l'influence des troubles psycho-émotionnels sur les anomalies végétatives existantes. [13]

En outre, la maladie peut survenir chez des personnes en bonne santé sous la forme d'une réaction psychophysiologique transitoire (temporaire) à toute situation d'urgence extrême. [10]

Symptômes de la dystonie végétative-vasculaire

Le VSD se caractérise par la manifestation de complexes symptomatiques sympathiques, parasympathiques ou mixtes. La prédominance du tonus de la partie sympathique du BCH (sympathicotonia) s'exprime en tachycardie, pâleur de la peau, augmentation de la pression artérielle, affaiblissement des contractions de la paroi intestinale (péristaltisme), dilatation des pupilles, frissons, peur et anxiété. [2] L'hyperfonctionnement de la division parasympathique (vagotonie) s'accompagne d'un ralentissement du rythme cardiaque (bradycardie), de difficultés respiratoires, d'une rougeur de la peau du visage, de transpiration, d'une augmentation de la pression artérielle, d'une irritation (dyskinésie) de l'intestin. [2]

Dystonie végétative

La dystonie végétative-vasculaire est un complexe de troubles fonctionnels basés sur une dérégulation du tonus vasculaire du système nerveux autonome. Il se manifeste par des battements de cœur constants ou paroxystiques, une transpiration excessive, des maux de tête, des picotements au cœur, des rougeurs ou une pâleur du visage, des frissons, des évanouissements. Peut conduire au développement de la névrose, l'hypertension persistante, détériorer considérablement la qualité de la vie.

Dystonie végétative

La dystonie végétative-vasculaire est un complexe de troubles fonctionnels basés sur une dérégulation du tonus vasculaire du système nerveux autonome. Il se manifeste par des battements de cœur constants ou paroxystiques, une transpiration excessive, des maux de tête, des picotements au cœur, des rougeurs ou une pâleur du visage, des frissons, des évanouissements. Peut conduire au développement de la névrose, l'hypertension persistante, détériorer considérablement la qualité de la vie.

En médecine moderne, la dystonie végétative-vasculaire n'est pas considérée comme une maladie indépendante, car il s'agit d'une combinaison de symptômes se développant dans le contexte de l'évolution de toute pathologie organique. La dystonie végétative-vasculaire est souvent appelée dysfonction végétative, angionévrose, névrose psycho-végétative, dystonie vasomotrice, syndrome de dystonie végétative, etc.

Le terme dystonie végétative-vasculaire fait référence à une violation de la régulation végétative de l'homéostasie interne du corps (pression artérielle, fréquence cardiaque, transfert de chaleur, largeur des pupilles, bronches, fonctions digestives et excrétoires, synthèse de l'insuline et de l'adrénaline), accompagnée de modifications du tonus vasculaire et de la circulation sanguine dans les tissus et les organes.

La dystonie végétative-vasculaire est un trouble extrêmement courant; elle touche 80% de la population. Un tiers de ces cas nécessite une assistance thérapeutique et neurologique. L’émergence des premières manifestations de la dystonie végétative-vasculaire renvoie, en règle générale, à l’enfance ou à l’adolescence; les violations prononcées se font connaître dès l'âge de 20-40 ans. Les femmes sont sujettes au développement d'un dysfonctionnement autonome trois fois plus que les hommes.

Caractéristiques morphologiques et fonctionnelles du système nerveux autonome

Les fonctions exercées par le système nerveux autonome (SNA) dans le corps sont extrêmement importantes: il contrôle et régule l'activité des organes internes, assurant ainsi le maintien de l'homéostasie - l'équilibre constant de l'environnement interne. Selon son fonctionnement, le SNA est autonome, c’est-à-dire qu’il n’est pas soumis à un contrôle conscient et volontaire, ni à d’autres parties du système nerveux. Le système nerveux végétatif régule divers processus physiologiques et biochimiques: maintien de la thermorégulation, pression artérielle optimale, processus métaboliques, formation et digestion de l'urine, réactions endocriniennes, cardiovasculaires, immunitaires, etc.

ANS se compose de divisions sympathiques et parasympathiques, qui ont des effets opposés sur la régulation de diverses fonctions. Les effets sympathiques des ANS comprennent la dilatation des pupilles, une augmentation des processus métaboliques, une augmentation de la pression artérielle, une diminution du tonus des muscles lisses, une augmentation du rythme cardiaque et une respiration accrue. Par parasympathique - constriction de la pupille, baisse de la pression artérielle, amélioration de la tonicité des muscles lisses, réduction du rythme cardiaque, ralentissement de la respiration, amélioration de la fonction de sécrétion des glandes digestives, etc.

L'activité normale du SNA est assurée par la cohérence du fonctionnement des divisions sympathique et parasympathique et par leur réponse adéquate aux changements de facteurs internes et externes. Le déséquilibre entre les effets sympathique et parasympathique du SNA provoque le développement de la dystonie végétative-vasculaire.

Causes et développement de la dystonie végétative-vasculaire

Le développement de la dystonie végétative-vasculaire chez les jeunes enfants peut être dû à la pathologie de la période périnatale (hypoxie fœtale), aux traumatismes à la naissance, aux maladies de la période néonatale. Ces facteurs affectent négativement la formation du système nerveux somatique et autonome, l’utilité de leurs fonctions. La dysfonction végétative chez ces enfants se manifeste par des troubles digestifs (régurgitations fréquentes, flatulences, selles instables, manque d'appétit), un déséquilibre émotionnel (conflits accrus, caprices) et une tendance aux maladies catarrhales.

Pendant la puberté, le développement des organes internes et la croissance de l'organisme dans son ensemble sont en avance sur la formation de la régulation neuroendocrinienne, ce qui conduit à une aggravation du dysfonctionnement végétatif. À cet âge, la dystonie végétative-vasculaire se manifeste par une douleur dans la région du cœur, des interruptions et des palpitations, une instabilité de la pression artérielle, des troubles neuropsychiatriques (fatigue accrue, diminution de la mémoire et de l'attention, tempérament chaud, anxiété élevée, irritabilité). La dystonie végétative-vasculaire survient chez 12 à 29% des enfants et des adolescents.

Chez les patients adultes, l'apparition de dystonie végétative-vasculaire peut être provoquée et aggravée par l'influence de maladies chroniques, dépressions, stress, névrose, traumatismes crâniens et cervicaux, maladies endocriniennes, pathologies du tractus gastro-intestinal, modifications hormonales (grossesse, ménopause). À tout âge, l'hérédité constitutionnelle est un facteur de risque de dystonie végétative-vasculaire.

Classification de la dystonie végétative-vasculaire

À ce jour, une classification unique de la dystonie végétative-vasculaire n'a pas été développée. Selon différents auteurs, le dysfonctionnement autonome diffère selon plusieurs critères:

  • En fonction de la prédominance d'effets sympathiques ou parasympathiques: type sympathicotonique, parasympathicotonique (vagotonique) et mixte (sympatho-parasympathique) de dystonie végétative-vasculaire;
  • Selon la prévalence des troubles autonomes: formes généralisées (avec l’intérêt de plusieurs systèmes d'organes simultanément), systémiques (avec l'intérêt d'un système d'organe) et locales (locales) de la dystonie végétative-vasculaire;
  • Selon la gravité du parcours: variants de la dystonie végétative-vasculaire par des variantes latentes (cachées), paroxystiques (paroxystiques) et permanentes (permanentes);
  • Selon la gravité des manifestations: évolution légère, modérée et sévère;
  • Selon l'étiologie: dystonie végétative-vasculaire primaire (conditionnée par la Constitution) et secondaire (due à diverses pathologies).

De par la nature des crises qui compliquent l’évolution de la dystonie végétative-vasculaire, elles provoquent des crises sympatho-surrénaliennes, vagoinsulaires et mixtes. Les crises lumineuses sont caractérisées par des manifestations monosymptomatiques, se produisent avec des changements autonomes prononcés, les 10-15 dernières minutes. Les crises de gravité modérée ont des manifestations polysymptomatiques, des changements végétatifs prononcés et une durée de 15 à 20 minutes. Les crises graves se manifestent par des polysymptomatiques, des troubles autonomes graves, une hyperkinésie, des convulsions, une durée d'attaque supérieure à une heure et une asthénie post-crise pendant plusieurs jours.

Symptômes de la dystonie végétative-vasculaire

Les manifestations de la dystonie végétative-vasculaire sont diverses, en raison de l’effet multiforme sur le corps du SNA, qui régit les principales fonctions végétatives - respiration, circulation sanguine, transpiration, miction, digestion, etc. autres états paroxystiques).

Il existe plusieurs groupes de symptômes de dystonie végétative-vasculaire dus à une activité principalement altérée de divers systèmes corporels. Ces troubles peuvent survenir isolément ou être combinés entre eux. Les manifestations cardiaques de la dystonie végétative-vasculaire comprennent des douleurs dans la région du cœur, une tachycardie, une sensation d’interruption et une décoloration du travail du cœur.

Lorsque des violations de la régulation du système respiratoire se manifestent, la dystonie végétative-vasculaire se manifeste par des symptômes respiratoires: respiration rapide (tachypnée), incapacité à prendre une respiration profonde et une expiration complète, sensations de manque d'air, lourdeur, congestion thoracique, dyspnée paroxystique aiguë, ressemblant à des attaques asthmatiques. La dystonie végétative-vasculaire peut se manifester par divers troubles dysdynamiques: fluctuations de la pression veineuse et artérielle, troubles de la circulation sanguine et lymphatique dans les tissus.

Les perturbations végétatives de la thermorégulation comprennent la labilité de la température corporelle (augmentation à 37-38 ° C ou diminution à 35 ° C), une sensation de froid ou une sensation de chaleur, une transpiration. La manifestation des troubles thermorégulateurs peut être à court terme, à long terme ou permanente. Le trouble de la régulation végétative de la fonction digestive se traduit par des troubles dyspeptiques: douleurs et crampes abdominales, nausées, éructations, vomissements, constipation ou diarrhée.

La dystonie végétative-vasculaire peut provoquer l'apparition de divers types de troubles urogénitaux: anorgasmie avec désir sexuel préservé; miction douloureuse et fréquente en l’absence de pathologie organique des voies urinaires, etc. Les manifestations psycho-neurologiques de la dystonie végétative-vasculaire comprennent la léthargie, la faiblesse, la fatigue avec une charge légère, une diminution des performances, une irritabilité accrue et des larmoiements. Les patients souffrent de maux de tête, de meteozavisimosti, de troubles du sommeil (insomnie, sommeil superficiel et agité).

Complications de la dystonie végétative-vasculaire

L'évolution de la dystonie végétative-vasculaire peut être compliquée par des crises végétatives survenant chez plus de la moitié des patients. En fonction de la prévalence des troubles dans l'une ou l'autre partie du système végétatif, les crises sympatho-surrénaliennes, vagoinsulaires et mixtes diffèrent.

Le développement d'une crise sympatho-surrénalienne ou «attaque de panique» se produit sous l'influence d'une forte libération d'adrénaline dans le sang, se produisant à la commande du système végétatif. La crise commence par un mal de tête soudain, des palpitations, une cardialgie, un blanchissement ou une rougeur du visage. L'hypertension artérielle est notée, le pouls s'accélère, un état subfébrile apparaît, des frissons, des tremblements, un engourdissement des extrémités, un sentiment d'anxiété et de peur graves. La fin de la crise est aussi soudaine que le début. après terminaison - asthénie, polyurie, avec libération d'urine de faible poids spécifique.

Crise de vaginose manifeste des symptômes, à bien des égards le contraire des effets sympathiques. Son développement s'accompagne d'une libération d'insuline dans le sang, d'une forte diminution du taux de glucose et d'une augmentation de l'activité du système digestif. Les crises vaginales et insulaires sont caractérisées par des sensations d'insuffisance cardiaque, de vertiges, d'arythmies, de difficultés respiratoires et une sensation de manque d'air. Il y a une diminution du pouls et une diminution de la pression artérielle, de la transpiration, des bouffées de chaleur, de la faiblesse et du noircissement des yeux.

Au cours de la crise, la motilité intestinale augmente, le météorisme apparaît, des grondements, l'envie d'aller à la selle et des selles molles sont possibles. À la fin de l'attaque, l'état de fatigue post-crise est prononcé. Il y a souvent des crises mixtes sympatho-parasympathiques, caractérisées par l'activation des deux parties du système nerveux autonome.

Diagnostic de la dystonie vasculaire

Le diagnostic de la dystonie végétative-vasculaire est difficile en raison de la variété des symptômes et du manque de paramètres objectifs clairs. Dans le cas de la dystonie végétative-vasculaire, il est plutôt possible de parler de diagnostic différentiel et d’exclusion de la pathologie organique d’un système particulier. Pour ce faire, les patients sont consultés par un neurologue, endocrinologue et examinés par un cardiologue.

Lors de la clarification de l'historique, il est nécessaire d'établir un fardeau familial dû à un dysfonctionnement végétatif. Chez les patients atteints de vagotonie dans la famille, l'incidence de l'ulcère gastrique, l'asthme bronchique, la neurodermatite est plus fréquente; avec sympathicotonia - hypertension, maladie coronarienne, hyperthyroïdie, diabète sucré. Chez les enfants atteints de dystonie végétative-vasculaire, les antécédents sont souvent aggravés par une évolution défavorable de la période périnatale, des infections focales aiguës et chroniques récurrentes.

Lors du diagnostic de la dystonie végétative-vasculaire, il est nécessaire d'évaluer les indicateurs initiaux de tonus végétatif et de réactivité végétative. L'état initial du SNA est évalué au repos en analysant les plaintes, l'EEG du cerveau et l'ECG. Les réactions autonomes du système nerveux sont déterminées par divers tests fonctionnels (orthostatique, pharmacologique).

Traitement de la dystonie végétative-vasculaire

Les patients atteints de dystonie végétative-vasculaire sont traités sous la supervision d'un médecin généraliste, d'un neurologue, d'un endocrinologue ou d'un psychiatre, selon les manifestations prédominantes du syndrome. En cas de dystonie végétative-vasculaire, une thérapie individuelle complète et à long terme est réalisée, tenant compte de la nature du dysfonctionnement végétatif et de son étiologie.

L'approche sans drogue est privilégiée dans le choix des méthodes de traitement: normalisation du travail et du repos, élimination de l'inactivité physique, mesure mesurée, limitation des effets émotionnels (stress, jeux informatiques, télévision), correction psychologique individuelle et familiale, nutrition rationnelle et régulière.

Des résultats positifs dans le traitement de la dystonie végétative-vasculaire sont observés lors de massages thérapeutiques, réflexologie, procédures à l'eau. L'effet physiothérapeutique utilisé dépend du type de dysfonctionnement végétatif: pour la vagotonie, l'électrophorèse avec calcium, le mezaton, la caféine sont indiqués; avec sympathicotonia - avec papaverine, aminophylline, brome, magnésium).

En cas d'insuffisance de renforcement général et de mesures physiothérapeutiques, un traitement médicamenteux choisi individuellement est prescrit. Pour réduire l'activité des réactions végétatives, on a prescrit des sédatifs (valériane, agripaume, millepertuis, mélisse, etc.), des antidépresseurs, des tranquillisants, des médicaments nootropes. La glycine, l’acide hopanténique, l’acide glutamique, les préparations complexes de vitamines et de minéraux ont souvent un effet thérapeutique bénéfique.

Pour réduire les manifestations de sympathicotonia, on utilise des bloqueurs β-adrénergiques (propranolol, anapriline), des effets vagotoniques - des psychostimulants à base de plantes (Schizandra, Eleutherococcus, etc.). En cas de dystonie végétative-vasculaire, le traitement des foyers d'infection chronique associés à une pathologie endocrinienne, somatique ou autre est effectué.

Dans certains cas, le développement de crises végétatives graves peut nécessiter l’administration parentérale de neuroleptiques, de tranquillisants, de β-bloquants, d’atropine (selon la forme de la crise). Les patients atteints de dystonie végétative-vasculaire doivent faire l'objet d'un suivi régulier (une fois tous les 3 à 6 mois), en particulier en automne-printemps, lorsque la répétition d'un ensemble de mesures thérapeutiques est nécessaire.

Prévision et prévention de la dystonie végétative-vasculaire

La détection et le traitement opportuns de la dystonie végétative-vasculaire et sa prophylaxie systématique dans 80 à 90% des cas entraînent la disparition ou la réduction significative de nombreuses manifestations et le rétablissement des capacités d’adaptation de l’organisme. L'évolution non corrigée de la dystonie végétative-vasculaire contribue à la formation de divers troubles psychosomatiques, une inadaptation psychologique et physique des patients, affecte négativement leur qualité de vie.

Un ensemble de mesures préventives contre la dystonie végétative-vasculaire devrait viser à renforcer les mécanismes d’autorégulation du système nerveux et à accroître les capacités d’adaptation du corps. Ceci est réalisé grâce à un mode de vie sain, à un repos optimisé, au travail et à l'activité physique. La prévention des exacerbations de la dystonie végétative-vasculaire est réalisée à l'aide de sa thérapie rationnelle.

Dystonie végétative-vasculaire: types, causes, symptômes, traitement chez l'adulte et l'enfant

Peut-être n'y a-t-il personne parmi nous qui n'ait jamais entendu parler de la dystonie végétative-vasculaire (DVV). Ce n'est pas un hasard, car selon les statistiques, près de 80% de la population adulte de la planète et environ 25% des enfants en souffrent. En raison d'une plus grande émotivité, les femmes souffrent de dysfonctionnement végétatif trois fois plus souvent que les hommes.

La pathologie est généralement détectée chez les enfants ou à un jeune âge, le pic des symptômes tombe entre 20 et 40 ans - la période la plus active et la plus apte, le rythme de vie habituel est perturbé, l'activité professionnelle est entravée, les relations familiales sont affectées.

Qu'est-ce que c'est: la maladie ou le fonctionnement du système nerveux? La question de l’essence du dysfonctionnement autonome a longtemps fait l’objet de controverses. Les experts l’avaient d'abord identifiée comme une maladie, mais à la vue des patients, il était devenu évident que le TRI était un trouble fonctionnel affectant principalement le psychisme et la végétation.

En même temps, les troubles fonctionnels et les sensations subjectives forcent non seulement les personnes à changer leur mode de vie, mais requièrent également une aide rapide et qualifiée, car elles peuvent évoluer progressivement vers une cardiopathie ischémique, l'hypertension, des ulcères ou le diabète.

Causes de la dystonie vasculaire

Le système nerveux autonome, y compris les divisions sympathique et parasympathique, régule le fonctionnement des organes internes, maintient la constance de l'environnement interne, la température corporelle, la pression, le pouls, la digestion, etc. La réponse appropriée du corps aux stimuli externes, son adaptation à conditions environnementales changeantes, stress et surcharge.

Le système nerveux autonome fonctionne de manière indépendante, n'obéit pas à notre désir et à notre conscience. Sympatika détermine des changements tels qu'une augmentation de la pression et du pouls, une dilatation de la pupille, une accélération des processus métaboliques, et le parasympathique est responsable de l'hypotension, de la bradycardie, de l'augmentation de la sécrétion des sucs digestifs et du tonus des muscles lisses. Presque toujours, ces parties du système nerveux autonome ont un effet opposé et antagoniste, et l'influence de l'une d'entre elles prévaut dans différentes circonstances de la vie.

Lorsqu'un trouble de la fonction végétative se produit, divers symptômes apparaissent qui ne correspondent à aucune des maladies connues du cœur, de l'estomac ou des poumons. Lorsque l'IRR ne présente généralement pas de dommages organiques à d'autres organes, et que le patient tente de trouver une terrible maladie en vain et n'apporte pas les fruits escomptés.

Le TRI étant étroitement lié à la sphère émotionnelle et aux particularités de la psyché, il procède généralement avec diverses manifestations de nature psychologique. Il est très difficile de persuader un patient en l'absence d'une pathologie des organes internes, mais c'est le psychothérapeute qui est capable de fournir une aide efficace.

Les causes de la dystonie végétative-vasculaire sont très différentes et se situent parfois dans la petite enfance ou même dans la période de développement intra-utérin. Parmi eux, les plus importants sont:

  • Hypoxie intra-utérine, naissances anormales, infections infantiles;
  • Stress, névrose, surcharge physique grave;
  • Lésion cérébrale traumatique et neuroinfection;
  • Changements hormonaux pendant la grossesse, à l'adolescence;
  • Hérédité et caractéristiques de la constitution;
  • La présence de pathologie chronique des organes internes.

Évolution pathologique de la grossesse et de l'accouchement, les infections dans la petite enfance contribuent à la manifestation des signes de dystonie végétative-vasculaire chez les enfants. Ces bébés sont sujets aux caprices, agités, souvent rotés, souffrent de diarrhée ou de constipation, sont sujets à des rhumes fréquents.

Chez l'adulte, les causes de dystonie végétative-vasculaire sont le stress, les expériences émotionnelles fortes et la surcharge physique. La morbidité infantile, une santé physique médiocre et une pathologie chronique peuvent également servir de toile de fond au TRI dans le futur.

Chez les adolescents, la dystonie végétative-vasculaire est associée à une croissance rapide. Lorsque le système végétatif n'a tout simplement pas le temps de se développer physiquement, le jeune organisme ne peut pas s'adapter correctement à la demande croissante qui lui est faite et des symptômes de trouble de l'adaptation apparaissent, à la fois psychologiques au sein de l'équipe et de la famille et - avec des palpitations, une hypotension, un essoufflement, etc.

Un rôle important appartient à l'hérédité. Ce n'est un secret pour personne qu'une personne hérite des traits de personnalité de ses parents, des traits de personnalité, du type de réponse dans des situations stressantes, du caractère et de la constitution. Si des membres de la famille souffrent de dysfonctionnement végétatif, de diabète, d'hypertension et d'ulcère peptique qui y sont associés, la probabilité de pathologie se retrouve également dans les descendants.

Symptômes de VSD

Les symptômes de la dystonie végétative-vasculaire sont extrêmement divers et affectent le fonctionnement de nombreux organes et systèmes. Pour cette raison, les patients à la recherche d'un diagnostic subissent diverses études et visitent tous les spécialistes qu'ils connaissent. Habituellement, au moment où le diagnostic est établi, les patients particulièrement actifs disposent d’une liste impressionnante de procédures de diagnostic qui ont déjà été approuvées et qui sont souvent eux-mêmes convaincus de l’existence d’une pathologie grave.

Selon la prédominance d'une manifestation, on distingue les types suivants de dystonie végétative-vasculaire:

  1. Sympathique;
  2. Parasympathicotonique;
  3. Type mixte IRR.

La sévérité des symptômes détermine l'évolution modérée, modérée ou sévère de la pathologie, et la prévalence des phénomènes de VSD permet d'isoler les formes généralisées et les formes locales lorsque de nombreux systèmes ou certains souffrent. Sur le cours du TRI peut être caché, paroxystique ou permanent.

Les principales caractéristiques du TRI prennent en compte:

  • Douleur au coeur (cardialgie);
  • Les arythmies;
  • Troubles respiratoires;
  • Troubles autonomes;
  • Fluctuations du tonus vasculaire;
  • États névrosés.

Le syndrome cardiaque dans le TRI, survenant chez 9 patients sur 10, est une sensation de battement de coeur ou d'affaiblissement du coeur, une douleur à la poitrine, des interruptions de rythme. Les patients sont mal adaptés à l'effort physique, rapidement fatigués. La cardialgie peut être brûlante, brûlante, à long terme ou à court terme. L'arythmie se manifeste par une tachy ou une bradycardie, une extrasystole. Un examen approfondi du cœur ne montre généralement aucun changement structurel ou organique.

La dystonie végétative-vasculaire, de type hypertonique, se manifeste par une augmentation de la pression artérielle, qui ne dépasse toutefois pas les valeurs limites, comprises entre 130 et 140 / 85-90 mm Hg. Art. Les véritables crises hypertensives sont assez rares. Sur fond de fluctuations de pression, maux de tête, faiblesse, palpitations sont possibles.

La dystonie végétative-vasculaire de type hypotonique est associée à une augmentation du tonus du système nerveux parasympathique. Ces patients sont sujets à l'apathie, à la somnolence, à la faiblesse et à la fatigue, aux évanouissements, aux asthéniques et aux sujets maigres, ils sont pâles et souvent froids. Leur pression artérielle systolique est généralement de 100 mm Hg. Art.

Avec toutes les formes de VSD, des maux de tête, une fatigue constante, des selles bouleversées sous forme de diarrhée ou de constipation, un essoufflement, une sensation de bosse dans la gorge et un manque d'air sont possibles. La dystonie cérébrale est accompagnée de vertiges, d’évanouissements et de bruits dans la tête.

La température corporelle augmente sans cause et diminue spontanément. Transpiration, rougeur du visage, tremblements, frissons, sensation de chaleur sont caractéristiques. Les patients atteints de VSD sont météoro-sensibles, mal adaptés à l'effort physique et au stress.

La sphère psycho-émotionnelle, qui souffre toujours de diverses formes de dysfonctionnement autonome, mérite une attention particulière. Les patients sont apathiques ou, au contraire, excessivement actifs, irritables, craintifs. Attaques de panique fréquentes, phobies, méfiance, dépression. Dans les cas graves, des tendances suicidaires sont possibles, il y a presque toujours une hypochondrie avec une attention excessive dans tous les symptômes, même les plus insignifiants.

Le TRI est plus souvent diagnostiqué chez les femmes plus émotives, plus susceptibles de le vivre à différentes occasions et de supporter de lourdes charges pendant la grossesse, l'accouchement et l'éducation ultérieure des enfants. Les symptômes peuvent être aggravés au cours de la période climatérique, lorsqu’une altération hormonale importante se produit.

Les symptômes de l'IRR sont très différents, affectant de nombreux organes, chacun d'entre eux étant très expérimenté par le patient. Avec les maladies apparentes, le contexte émotionnel est en train de changer. L'irritabilité, les larmoiements, l'enthousiasme excessif pour leurs plaintes et la recherche de pathologies violent l'adaptation sociale. Le patient cesse de communiquer avec ses amis, détériore ses relations avec ses proches et son mode de vie peut se retirer. De nombreux patients préfèrent trouver un logement et une vie privée, non seulement ils n'améliorent pas leur condition, mais ils contribuent également à mieux se concentrer sur les plaintes et les sentiments subjectifs.

Pour le moment, en plus des troubles fonctionnels, aucun autre trouble des organes internes ne se produit. Mais ce n’est pas pour rien qu’ils disent que toutes les maladies sont d'origine nerveuse. À long terme, l'IRD peut tôt ou tard mener à d'autres maladies - cardiopathie ischémique, diabète, hypertension, colite ou ulcère à l'estomac. Dans de tels cas, en plus de la correction du fond émotionnel, un traitement plus substantiel de la pathologie développée sera nécessaire.

Diagnostic et traitement du VSD

En l'absence de critères diagnostiques clairs et de symptômes pathognomoniques du TRI, le diagnostic repose généralement sur l'exclusion d'une autre pathologie somatique. Une variété de symptômes pousse les patients à se rendre chez divers spécialistes qui ne découvrent aucune anomalie dans le fonctionnement des organes internes.

Les patients présentant des signes de VSD doivent consulter un neurologue, un cardiologue, un endocrinologue et, dans certains cas, un psychothérapeute. Les médecins interrogent soigneusement le patient sur la nature des plaintes, la présence de proches des cas d'ulcère peptique, d'hypertension, de diabète et de névrose. Il est important de savoir comment s'est déroulée la grossesse et l'accouchement de la mère, la petite enfance du patient, car la cause du TRI peut avoir des effets indésirables avant la naissance.

Parmi les examens, des analyses de sang et d'urine, une électroencéphalographie et des tests fonctionnels d'analyse de l'activité du système nerveux autonome sont généralement effectués, et un ECG est obligatoire.

Lorsque le diagnostic ne fait aucun doute et que d’autres maladies sont exclues, le médecin décide de la nécessité du traitement. Le traitement dépend des symptômes, de leur gravité, du degré de déficience du patient. Jusqu'à récemment, les patients avec le TRI étaient administrés par des neurologues, mais il est aujourd'hui indéniable que le psychothérapeute peut apporter le plus d'aide possible, car le TRI est avant tout un problème de plan psychogène.

Les mesures générales revêtent une importance primordiale dans le traitement de la dystonie végétative-vasculaire. Bien entendu, la plupart des patients s'attendent à ce qu'on leur prescrive une pilule qui soulagera immédiatement tous les symptômes de la maladie, mais cela ne se produit pas. Pour réussir à éliminer la pathologie, le travail du patient lui-même, son désir et son désir de normaliser son bien-être sont nécessaires.

Les mesures générales pour le traitement du TRI comprennent:

  1. Mode de vie sain et régime approprié.
  2. Régime alimentaire.
  3. Activité physique adéquate.
  4. Élimination des surcharges nerveuses et physiques.
  5. Physiothérapie et traitements de l'eau.

Un mode de vie sain est la base du bon fonctionnement de tous les organes et systèmes. Lorsque le TRI devrait exclure le tabagisme, l'abus d'alcool. Il est nécessaire de normaliser le mode de travail et de repos, avec des symptômes graves, il peut être nécessaire de changer le type d'activité. Après une dure journée de travail, vous devez vous reposer correctement - ne pas vous allonger sur le canapé, mais plutôt à l'air frais.

Le régime alimentaire des patients atteints de VSD ne devrait pas contenir un excès de sel et de liquide (surtout dans le cas du type hypertensif), il convient de refuser le café fort, la farine, les plats gras et épicés. Hypotonics montre des fruits de mer, du fromage cottage et du thé. Étant donné que la majorité des patients ont des problèmes de digestion, de selles et de motilité intestinales, la nutrition doit être équilibrée, légère, mais aussi complète: céréales, légumineuses, viande maigre, fruits et légumes, noix, produits laitiers.

L'activité physique vous permet de normaliser le ton du système nerveux autonome. Il est donc judicieux de faire de l'exercice régulièrement, de l'exercice, de la thérapie par l'exercice, de la marche - une bonne alternative au passe-temps à la maison en position assise ou couchée. Tous les types de traitement de l'eau sont très utiles (bains, douches, douche à l'eau froide, piscine), car l'eau non seulement renforce les muscles, mais soulage également le stress.

Les patients atteints de VSD doivent se protéger autant que possible des surcharges émotionnelles et physiques. La télévision et l’ordinateur sont de puissants irritants, il est donc préférable de ne pas en abuser. Communiquer avec des amis, se rendre à une exposition ou à un parc sera beaucoup plus utile. Si vous souhaitez vous engager dans la salle de sport, vous devez exclure tous les types d'exercices de musculation, l'haltérophilie, et il est préférable de préférer la gymnastique, le yoga, la natation.

Les procédures de physiothérapie aident à améliorer considérablement la condition. L'acupuncture, le massage, la magnétothérapie, l'électrophorèse avec magnésium, papavérine, calcium (en fonction de la forme de la pathologie) sont présentés.

Le traitement en station de sanatorium est indiqué pour toutes les personnes souffrant de TRI. Il n'est pas nécessaire de choisir un profil cardiologique, un sanatorium normal ou une sortie à la mer. Reposez-vous des choses habituelles, changez la situation, de nouvelles connaissances et la communication vous permettent d’abstraire des symptômes, de vous distraire et de vous calmer.

Le traitement médicamenteux est déterminé par les symptômes préférentiels chez un patient particulier. Les principaux groupes de médicaments pour le TRI sont les médicaments ayant un effet sédatif:

  • Phytopreparations - Valériane, Agripaume, New Passit, etc.
  • Les antidépresseurs - tsipraleks, paroxetine, amitriptyline;
  • Tranquillisants - seduksen, elenium, tazepam, grandaxine.

Dans certains cas, médicaments nootropes prescrits (piracétam, omnaron), médicaments vasculaires (cinnarizine, aktovegin, cavinton), médicaments psychotropes - grandaxine, mezapam, sonapak. Dans le cas du type hypotonique de VSD, l'utilisation d'adaptogènes et de phytomédicaments toniques aide - Eleutherococcus, Ginseng, Pantocrinum.

En règle générale, le traitement commence par des plantes médicinales plus «douces». En l'absence d'effet, des tranquillisants légers et des antidépresseurs sont ajoutés. Avec une forte anxiété, des attaques de panique, des troubles de type névrose, il n’est pas possible de faire quoi que ce soit sans correction des médicaments.

Le traitement symptomatique vise à éliminer les symptômes d'autres organes, principalement du système cardiovasculaire.

Avec la tachycardie et l'augmentation de la pression artérielle, l'anapriline et d'autres médicaments du groupe des bêta-bloquants (aténolol, egilok), des inhibiteurs de l'ECA sont prescrits. Cardialgia est généralement enlevé en prenant des sédatifs - seduksena, korvalol, valokordin.

La bradycardie inférieure à 50 battements de coeur par minute nécessite l’utilisation d’atropine, préparation de belladone. Des bains toniques frais, des douches et des exercices sont utiles.

Le traitement avec des remèdes populaires peut être très efficace, étant donné que de nombreuses plantes ont un tel effet sédatif. Appliquez de la valériane, de l'héroïne, de l'aubépine, de la pivoine, de la menthe et de la mélisse. Les herbes sont vendues dans une pharmacie, elles sont préparées comme décrit dans les instructions, ou tout simplement brassez les sachets finis dans un verre d’eau. La phytothérapie peut être associée avec succès à des médicaments.

Il convient de noter que le but du "coeur" décrit ne signifie pas la présence d’une pathologie cardiaque réelle, car dans la plupart des cas, les problèmes de rythme cardiaque et de pression sont de nature fonctionnelle. Cela doit être connu des patients qui ont cherché en vain des signes de maladies réellement dangereuses.

Une attention séparée mérite des activités psychothérapeutiques. Il est arrivé qu'un voyage chez un psychiatre ou un psychothérapeute soit souvent considéré par le patient et ses proches comme un signe indéniable d'une maladie mentale, raison pour laquelle de nombreux patients n'atteignent jamais ce spécialiste. En attendant, c'est le psychothérapeute qui est le mieux à même d'évaluer la situation et de procéder au traitement.

Des leçons individuelles et en groupe utilisant diverses méthodes pour influencer la psyché du patient sont utiles. Avec de nombreuses phobies, attaques de panique, agression ou apathie injustifiées, un désir obsessionnel de trouver une terrible maladie en soi, le psychothérapeute aide à découvrir la véritable cause de tels troubles, qui peuvent se situer dans l'enfance, les relations familiales, les troubles nerveux. Ayant compris la cause de leurs expériences, de nombreux patients trouvent le moyen de les traiter avec succès.

Il est nécessaire de traiter l'IRR dans un complexe et avec la participation du patient lui-même, en choisissant individuellement les régimes et les noms des médicaments. Le patient, à son tour, doit comprendre que les symptômes de mal-être de la part des organes internes sont liés aux particularités de la psyché et du mode de vie. Il est donc utile d’arrêter la recherche de maladies et de changer de mode de vie.

La question de savoir s'il vaut la peine de traiter le TRI, s'il ne s'agit pas d'une maladie indépendante, ne devrait pas être posée. Premièrement, cette maladie nuit à la qualité de la vie, réduit la capacité de travail, épuise le système nerveux déjà épuisé du patient. Deuxièmement, un TRI existant à long terme peut entraîner le développement d'une dépression grave, de tendances suicidaires, d'asthénie. Des crises hypertensives fréquentes et des arythmies vont éventuellement provoquer des modifications organiques du cœur (hypertrophie, cardiosclérose). Le problème deviendra alors vraiment grave.

Avec la correction correcte et opportune des symptômes du TRI, le pronostic est favorable, l’état de santé s’améliore, le rythme habituel de la vie, le travail et les activités sociales sont rétablis. Les patients doivent être sous la surveillance dynamique d'un neurologue (neuropsychiatre, psychothérapeute) et le traitement peut être effectué dans un but préventif, notamment en automne et au printemps.

Traitement des symptômes de la dystonie vasculaire végétative

Dystonie végéto-vasculaire chez l'adulte et l'enfant

Lire l'article:

Le VSD peut être guéri sans médicament dans 70% des cas

Dystonie végéto-vasculaire (VVD) ou dysfonctionnement neurocirculatoire - État pathologique du système nerveux autonome entraînant un apport insuffisant d'oxygène aux organes et aux tissus.

Selon les médecins, environ 80% des personnes de tous âges rencontrent certains signes du TRI.

Dystonie végéto-vasculaire: symptômes et signes ^

Le système nerveux autonome (autonome), situé dans la moelle épinière et le cerveau, constitue une partie essentielle du corps humain. Il coordonne pleinement les activités de tous les organes internes, vaisseaux sanguins et glandes endocrines et assure leur adaptation aux modifications de l'environnement externe.

En particulier, le système nerveux autonome régule la tension artérielle, les contractions cardiaques, la température corporelle, la composition et le volume du liquide intercellulaire, la circulation sanguine, les processus métaboliques, la soif, la faim et la satiété, la fonction des glandes sudoripares, la fonction musculaire, les muscles internes, circadien (quotidien) rythmes et plus.

Pour la dystonie végéto-vasculaire, qui est une conséquence d'une violation du tonus vasculaire, caractérisée par les symptômes suivants:

  • symptômes neuropsychiatriques de VSD - faiblesse, léthargie, fatigue, performances médiocres, vertiges, maux de tête, troubles du sommeil, évanouissements, diminution de l'activité sexuelle, attaques de panique;
  • symptômes thermorégulateurs de la survenue de troubles vasculaires cérébraux associés à une transpiration altérée et à une thermorégulation - augmentation spontanée de la température corporelle, transpiration excessive, fièvre, bouffées de chaleur ou, au contraire, froid des membres;
  • vasculaire - instabilité de la pression artérielle et veineuse;
  • cardiaque - interruptions dans le travail du cœur, accélération du rythme cardiaque et douleurs dans le cœur;
  • respiratoire (respiratoire) - essoufflement, lourdeur dans la poitrine et sensation de manque d'air;
  • symptômes dyspeptiques de l'IRR - trouble du tractus gastro-intestinal (constipation. diarrhée), troubles de la miction et dyskinésie de la vésicule biliaire.

Dystonie végéto-vasculaire: types et causes

La meilleure prévention de la dystonie végétative - vasculaire - un mode de vie sain

Bien qu'il n'existe pas de classification uniforme du TRI, il est habituel de séparer les types suivants de dystonie végétative-vasculaire:

Par la nature du flux de dystonie végétative - vasculaire est classée dans les formes suivantes:

  • forme permanente de l'IRR - coule sans sauts brusques dans l'état du patient;
  • paroxystique ou paroxystique - se manifestant sous la forme d'attaques (crises ou attaques de panique), dans l'intervalle des attaques, les manifestations de la maladie sont presque imperceptibles;
  • IRR mixte (paroxystique permanent) - combine des signes de formes permanentes et paroxystiques;
  • forme latente ou latente - avec ce type d'IRD, la maladie peut ne pas se manifester avant un certain temps, jusqu'à l'apparition de facteurs provoquants (stress, maladie, surmenage).

En fonction des troubles cardiovasculaires:

  • type hypertensif ou dystonie végétative - vasculaire de type hypertensif. Accompagné d'une augmentation significative de la pression artérielle (145/90 - 175/95 mm Hg. Art.), Parfois avec rythme cardiaque rapide, agitation soudaine, frissons, symptômes de crise de panique; de plus, la pression peut augmenter non seulement pendant les périodes de stress émotionnel, mais aussi dans un état de repos complet;
  • type hypotenseur ou dystonie végétative - vasculaire de type hypotonique. Dans ce cas, la pression artérielle est nettement inférieure à la norme et atteint 100/50 et même 90/45 mm Hg. Art. et est accompagné de léthargie, faiblesse, essoufflement, nausée, transpiration, fatigue du patient, parfois évanouissement;
  • Le type normotensif ou cardiaque (cardiaque) ne dépend pas de la pression artérielle, mais est déterminé par des troubles du rythme cardiaque (ralentissement de la fréquence cardiaque ou, au contraire, rapide, sensations de pâlissement et de battements du cœur), ainsi que par des douleurs thoraciques.
  • Un type mixte d'IRD combine simultanément plusieurs symptômes et signes caractéristiques de différents types.

Selon la cause de la dystonie végétative - vasculaire, on distingue les types de FA suivants:

  • héréditaire
  • infectieux - allergique,
  • post-traumatique
  • psychogène (réaction du corps à un stress ou à une situation traumatique),
  • ainsi que résultant d'un excès excessif émotionnel ou physique.

Dystonie végéto-vasculaire: traitement et diagnostic ^

Le succès du traitement ultérieur dépend du diagnostic opportun et correct du TRI. Si vous avez les symptômes suivants:

  • maux de tête paroxystiques fréquents,
  • faiblesse
  • vertige
  • fatigue accrue
  • l'insomnie
  • alarme sans causalité,
  • peur que
  • des sauts de tension artérielle et de fréquence cardiaque,
  • "Com" dans la gorge,
  • essoufflement
  • douleurs dans le coeur et l'estomac
  • ainsi que les membres deviennent froids ou engourdis.

- Ce sont tous des symptômes possibles de la dystonie vasculaire végétative nécessitant des soins médicaux immédiats.

Nul besoin d'écouter les mauvais conseils d'amis et de connaissances du type "Le TRI n'est pas une maladie et passera sans traitement." Les médecins affirment que la dystonie non traitée est très dangereuse, car elle peut être compliquée par des attaques de panique et d'autres troubles graves survenant à la suite d'une commande erronée du système nerveux autonome et d'épuisement du système nerveux.

Lorsque la panique survient (crise sympatho-surrénalienne), une personne commence soudainement (le plus souvent dans un lieu public) à trembler, à s'étouffer et à se couvrir de sueur froide. En même temps, il a une peur effrénée de la mort, son cœur bat la chamade et fait monter la pression.

VSD chez les adolescents

La dystonie végéto-vasculaire chez les enfants et les adolescents nécessite une attention particulière de la part des parents et des médecins. Les premiers symptômes de la maladie se manifestent généralement dès la petite enfance: de tels enfants tombent souvent malades, ont des conflits, sont capricieux, ne tolèrent aucun type de stress (physique, intellectuel, émotionnel) et sont sujets à de brusques changements d'humeur.

Les symptômes de l'IRR chez les adolescents ne peuvent pas non plus être attribués à l'âge de transition et attendre qu'ils passent eux-mêmes.

  • Si un adolescent est émotionnellement instable,
  • transpirer abondamment
  • tourne facilement pâle ou rouge,
  • avoir des bouffées de chaleur et des coups de bélier

- Selon les médecins, il ne s'agit que de signes de dystonie végétative. Des mesures urgentes sont donc nécessaires pour en corriger les manifestations.

Diagnostic de la dystonie végétative - vasculaire

Afin de diagnostiquer correctement le TRI, il est nécessaire d'exclure les maladies somatiques (organiques) donnant des symptômes similaires.

  • Par exemple, pour exclure les maladies de la thyroïde (hypothyroïdie et hyperthyroïdie), une échographie de la thyroïde est effectuée et du sang est prélevé pour son activité hormonale.
  • Parfois, vous devez faire un ECG (électrocardiogramme), une IRM (imagerie par résonance magnétique), une dopplerographie vasculaire (échographie des vaisseaux cérébraux), consulter un oculiste et un endocrinologue.
  • Et seulement après l'exclusion des maladies somatiques et la confirmation complète du diagnostic du TRI, le médecin peut prescrire un traitement individuel.
  • Le traitement du VSD doit être effectué de manière globale et en étroite coopération avec un neuropathologiste, un médecin généraliste, un endocrinologue, un oculiste, un psychiatre et parfois avec un gynécologue.

Si le traitement est commencé à l'heure, aux tout premiers stades de la maladie, le pronostic est très favorable et il est souvent possible de se passer de médicaments. Selon les médecins, malgré la prévalence généralisée du TRI, pas plus du tiers des patients ont besoin d'un traitement professionnel.

Le traitement de la dystonie végétative-vasculaire doit commencer par l’organisation du schéma posologique quotidien approprié et par un ensemble de mesures de restauration qui, si elles sont utilisées régulièrement, fournissent un excellent effet curatif et cicatrisant:

  • La nuit de sommeil sans interruption doit durer au moins 8 à 9 heures. De plus, il est souhaitable de se reposer, si possible plusieurs heures durant la journée.
  • L'activité physique doit être régulière et modérée, entraînant une légère sensation de fatigue, en particulier en présence d'hypertension artérielle (supérieure à 140/90 mm Hg. Art.). La natation, le vélo, la course à pied légère (à l'exclusion des sauts), la marche, l'aérobic, le ski sont utiles.
  • Le massage de la tête, du cou et du dos, en l'absence de contre-indications et après consultation d'un médecin, donne un bon effet cicatrisant. Il est possible d'utiliser en plus pour les applicateurs de massage (Lyapko, Kuznetsova).
  • Douche de contraste quotidienne très utile et rester au soleil (photothérapie).

Régime alimentaire pour la dystonie vasculaire et vasculaire

  • La nutrition pour le TRI devrait être équilibrée et contenir une quantité physiologiquement nécessaire de graisses, glucides, protéines, vitamines et oligo-éléments, particulièrement nécessaires dans l'alimentation de potassium et de magnésium.
  • Le potassium se trouve dans les tomates, les pommes de terre, le chou, les pois verts, les betteraves, les aubergines, les haricots, l'oseille, l'aneth, la rhubarbe, les abricots, les pruneaux, les figues et les raisins secs.
  • Les sources de magnésium peuvent être les noix, les haricots, le soja, les carottes, les roses sauvages et les céréales à grains entiers (sarrasin, flocons d'avoine, blé).
  • Les plats salés, épicés et fumés, le thé fort, le café, le chocolat doivent être exclus du menu et les graisses animales doivent être remplacées par des graisses végétales.

Si la normalisation du régime et de la nutrition ne donne pas l'effet souhaité, il existe dans l'arsenal des médecins de nombreux médicaments efficaces et modernes:

  • médicaments antihypertenseurs (abaissement de la pression),
  • bêta-bloquants (avec tachycardie),
  • neuroprotecteurs (activateurs du métabolisme cérébral),
  • des antioxydants (protègent les cellules de l'oxydation et de la destruction),
  • médicaments pour améliorer la circulation sanguine,
  • des tranquillisants (avec un sédatif, c’est-à-dire un effet sédatif),
  • antidépresseurs qui aident à soulager la dépression et l'anxiété.

Traitement du VSD à la maison et prévention ^

Le traitement de la dystonie végétative-vasculaire avec des remèdes populaires peut constituer un bon complément au traitement médicamenteux, mais doit être prescrit, ainsi que des médicaments, par votre médecin:

  • L'effet sédatif de l'aubépine, de l'héroïne, de l'origan, de la valériane, de la pivoine, du viburnum rouge, de la menthe, du houblon, de la mélisse et des aiguilles de pin est bien connu - ils sont bien utilisés pour le traitement hypertensif sous forme de thés, de décoctions et de bains.
  • Avec le type hypotonique et en l'absence d'insomnie, il est possible d'utiliser des plantes toniques qui augmentent la pression et la performance - Eleutherococcus, Ginseng, Schizandra Chinese.
  • Avec une pression artérielle basse, des bains de perles et aromatiques, des douches circulaires et à contraste sont utiles.

En outre, un patient souffrant de VSD doit apprendre à se détendre correctement - les médecins recommandent de maîtriser la technique de la respiration diaphragmatique, qui soulage bien la tension interne et améliore l'irrigation sanguine du coeur et des poumons.

  • Il est nécessaire de respirer superficiellement - au détriment du "un", prenez une profonde respiration, tirant le long de la poitrine, et au détriment du "deux-trois", expirez profondément en tirant dans le ventre.
  • Une gymnastique spéciale permet également de détendre les muscles du visage, du cou, de la ceinture scapulaire et du dos.

Si des troubles psychologiques (stress, dépression, fatigue chronique, névrose, surmenage) sont à l'origine de la dystonie, une consultation chez un psychothérapeute professionnel est souhaitable. Grâce à des techniques éprouvées telles que l'hypnothérapie ou la thérapie comportementale, vous pourrez vous débarrasser des peurs, des attaques de panique et des phobies. et fournir l'assistance psychologique nécessaire.

Dystonie vasculaire végétative - comment résister?

"Thérapie sans hydrothérapie est une thérapie fanée, cachant son impuissance sous toute une montagne de médicaments toxiques ou inutiles."

A. Zalmanov "La sagesse secrète du corps humain."

La dystonie végétative et vasculaire est un trouble du système vasculaire du corps qui entraîne un apport insuffisant d'oxygène aux tissus et aux organes.

La dystonie végétative et vasculaire survient assez souvent chez les enfants (12-25%) et les adultes (jusqu'à 70%). Ceci est une conséquence du fait que le rythme croissant de la vie moderne exige le retour intégral des ressources et des forces internes en cours d'étude et de travail.

La dystonie végétative et vasculaire peut se développer à la suite de maladies aiguës et chroniques, du manque de sommeil, du surmenage au travail, d'une alimentation malsaine, etc. Cependant, le stress en est la principale cause.

Les surtensions hormonales et les incohérences dans le rythme de développement des systèmes musculaire et cardiovasculaire des écoliers se superposent aux études intensives, en particulier lors des examens. Un adolescent peut se plaindre de vertiges, de nausées, de maux de tête. Heureusement, de tels maux ne sont pas dangereux et disparaissent avec l’âge.

Chez la plupart des adultes, la dystonie végétative-vasculaire progresse lentement, augmentant au cours de la saison morte, ainsi que pendant les pannes émotionnelles, les surcharges ou l'affaiblissement du système immunitaire. Habituellement, nous ne le prenons pas trop au sérieux - et en vain - puisque, des premiers symptômes du TRI, il n’ya qu’un pas vers les manifestations initiales d’un apport sanguin insuffisant au cerveau, ce qui entraîne une augmentation significative du risque d’accident vasculaire cérébral - de 2 à 3 fois.

Maux de tête, faiblesse, étourdissements, acouphènes, évanouissements, insomnie nocturne et somnolence diurne - tous ces signes précurseurs sont des symptômes de la dystonie végétative-vasculaire.

Avec un diagnostic plus précis, il existe trois types de dystonie végétative-vasculaire:

- Si, avec les signes habituels de fatigue, vous ressentez parfois une sensation de manque d’air, vous vous plaignez de battements de coeur irréguliers, c’est une dystonie végétative-vasculaire du type cardiaque;

- La forme hypotensive est caractérisée par une hypotension artérielle, une faiblesse générale, des maux de tête, des doigts et des orteils froids, une tendance à l'évanouissement;

- Des pics de tension artérielle suggèrent une dystonie hypertensive végétative-vasculaire.

Parlons plus des symptômes. Comme cette maladie est à la frontière de diverses maladies, elle présente les caractéristiques de nombreuses maladies.

Cette troubles psychologiques, et neurologiques, et cardiaques, et vasculaires.

La première sphère est psychologique. Le TRI se manifeste par une fatigue accrue, une vulnérabilité psychologique, des caractéristiques personnelles peuvent être exacerbées (par exemple, chez une personne sujette à la timidité ou à l’anxiété, ces traits de caractère deviennent plus évidents).

En deuxième et troisième place se trouvent les troubles neurocardiologiques et vasculaires. Les manifestations les plus courantes d'entre elles sont: les interruptions dans le travail du coeur (le sentiment que le coeur "frappe", "se fige", etc.); mains et pieds froids; transpiration excessive; La pression artérielle "saute"; lourdeur ou douleur dans la tête et les tempes; évanouissement.

Lorsque l’IRR est également observé, la couleur de la peau change. Il devient couleur pâle ou bleuâtre. Et si vous tenez un crayon sur la peau, il y aura des marques rouges ou blanches, qui ne passeront pas pendant un certain temps. Il y a ce qu'on appelle une rougeur nerveuse: après qu'une personne soit nerveuse, des taches rouges apparaissent sur la peau du visage, du cou, de la poitrine, plus souvent chez les femmes.

Extérieurement, le TRI se manifeste non seulement sur la peau, mais aussi dans le degré de sécheresse ou d'humidité des muqueuses. Par exemple, si une personne est inquiète, sa bouche se dessèche. Parfois, la température augmente dans le système nerveux. De nombreux organes internes sont touchés sur une tangente, par exemple, avec le stress dans l'estomac, il peut gronder. Le système urinaire peut également réagir au stress, l'envie d'uriner devient plus fréquente. Le métabolisme est cassé, la personne peut commencer à mincir.

Les personnes exposées au TRI commencent à ressentir plus fortement les changements météorologiques, elles deviennent des «météopathes».

Qu'advient-il des navires dans le TRI? Leur réaction adéquate aux processus internes du corps et aux influences externes est altérée. L'exemple le plus important est l'évanouissement. Dans ce cas, les navires ne répondent pas correctement aux fluctuations de l'environnement externe et interne. Si une personne se lève brusquement ou si d'une autre manière change la position du corps, elle se sent vertigineuse et s'assombrit dans les yeux, ce qui peut conduire à un évanouissement. Le fait est que dans des conditions normales, le cœur commence à faire circuler le sang plus rapidement: une personne en bonne santé ne le remarque tout simplement pas à travers les vaisseaux, ce dernier étant entièrement régulé par le système nerveux autonome. Les vaisseaux sont rétrécis et élargis au besoin du corps.

En IRD, les vaisseaux ne se dilatent pas suffisamment ou ne se contractent pas plus que nécessaire, ce qui explique le manque d'oxygène et d'autres substances nécessaires qui pénètrent dans le cerveau avec le sang. Variété de douleurs ressenties lors du TRI, le plus souvent des maux de tête (migraine), maux de dos associés aux fonctions du LRC. Dans cette zone, il existe également un centre de sensibilité à la douleur profonde, qui perçoit les impulsions des organes internes. Ce complexe est une sorte de filtre, et une personne ne perçoit pas les signaux des organes internes. Et avec l'affaiblissement de ce centre, le filtre semble traverser, et les impulsions entrent dans la conscience humaine, qui commence à percevoir toutes sortes de sensations désagréables. Par exemple, les impulsions inoffensives d'une articulation sont perçues comme des sensations étrangères - de la douleur. Une telle personne commence à percevoir les processus internes du corps plus fortement. Il peut parfois sentir que sa tension artérielle monte ou descend. S'il est abaissé - cela se traduit par l'affaiblissement de la vitalité, la fatigue, la léthargie, une mauvaise santé, la faiblesse de tout l'organisme.

Cela est dû au fait que le système vasculaire ne fournit pas de sang au cerveau. Et avec une pression accrue, une personne ressent des maux de tête, des vertiges et d'autres maux. La raison en est que le sang en excès pénètre déjà dans le cerveau. Des spasmes vasculaires protecteurs se produisent - le corps protège ainsi le cerveau de la pression de l'excès de sang.

Les personnes génétiquement prédisposées, ainsi que ceux qui mènent une vie sédentaire, risquent de tomber malades.

Dans le traitement de la dystonie végétative-vasculaire, les méthodes physiothérapeutiques sont principalement utilisées. Cela peut être hydromassage, thérapie physique. Peut-être devriez-vous vous intéresser aux méthodes d'auto-entraînement, suivre un cours de psychothérapie. Avec une manifestation grave de symptômes de dystonie végétative-vasculaire, acupuncture, thérapie manuelle, phytothérapie donne de bons résultats.

Il est nécessaire d'activer les ressources énergétiques hydrothérapeutiques du corps, en utilisant un nombre limité de médicaments. L'hydrothérapie provoque une distribution normale des fluides corporels dans diverses cavités corporelles.

Pour surmonter les problèmes vasculaires, il est nécessaire de revitaliser la circulation du sang périphérique, d'intensifier le travail des petits capillaires. La perturbation de la physiologie de petits capillaires dispersés n'est pas un facteur mineur, mais au contraire un des éléments principaux d'un désordre profond du corps dans n'importe quelle maladie.

"Si un moyen est trouvé pour dilater les capillaires quand ils sont compressés par un spasme, un moyen pour arrêter l'atonie paralysante, quand ils sont élargis, s'il est trouvé une occasion d'améliorer leur perméabilité insuffisante ou de réduire leur violente perméabilité, alors la nutrition des tissus et des cellules sera améliorée, les cellules seront alimentées en oxygène, drainage plus facile des tissus, équilibre énergétique accru des tissus affectés; les cellules en état de bio-nécrose seront ramenées à la vie et l'élimination des déchets cellulaires sera assurée afin d'éviter une intoxication lente mais dangereuse aux protéines. "

"L'eau est un moyen divinement rétablissant les forces déchues de ne jamais se tromper de nature, hardiment, sans agitation, utilisée à l'intérieur et à l'extérieur, agit plus pleinement et plus que tout autre moyen."

Le complexe d'activités récréatives pour la dystonie végétative (DVV) comprend nécessairement des procédures physiothérapeutiques. L'hydrothérapie et l'électrothérapie sont particulièrement efficaces. Si des procédures telles que l'ionophorèse avec calcium, collier galvanique, électrique, vous devez vous rendre dans une clinique ou un sanatorium, la thérapie par l'eau est accessible à tous à la maison.

L'hydrothérapie est extrêmement efficace pour le traitement des troubles fonctionnels du système nerveux et est à juste titre préférée non seulement des médecins (particulièrement raisonnable), mais aussi des patients eux-mêmes (le médicament est très agréable).

Bien sûr, l’hydrothérapie ne vise pas à éliminer les causes de la maladie, mais à soulager les symptômes, mais c’est IMPORTANT pour le patient. Pour lui, le plus important est précisément la disparition ou l’atténuation des manifestations de la maladie qui le tourmente, ce qui est mieux traité par l’eau.

«Les procédures hydrothérapeutiques avec effets thermiques et mécaniques ont un effet bénéfique sur les symptômes associés aux troubles fonctionnels du système nerveux autonome: le tonus musculaire s'améliore, la force musculaire augmente. L'hydrothérapie peut ainsi servir à lutter contre la fatigue musculaire, qui se manifeste parfois très brutalement chez les personnes atteintes. " Il est également utile pour ceux qui cherchent à trouver une belle silhouette, car la combustion des graisses est due précisément au mouvement actif, une grande masse musculaire. Par conséquent, les hommes et perdre du poids beaucoup plus facilement.

«L'amélioration du tonus vasculaire après des procédures hydrothérapeutiques affecte favorablement la circulation sanguine. Les stimuli thermiques et mécaniques affectent les fonctions métaboliques du corps et, par conséquent, l'effet de l'hydrothérapie sur l'amélioration des fonctions métaboliques du système nerveux, en le libérant des produits nocifs associés à la fatigue. "

Les deux citations suivantes du manuel de base de M. M. Anikin et G. S. Varshaver «Fundamentals of Physiotherapy», Medgiz 1950.

METHODES DE TRAITEMENT DE L'EAU

Bain russe - pas tout à fait à la maison, mais un moyen commun d'auto-assistance. C'est en premier lieu en termes d'effets bénéfiques sur le corps. Chaque pays a mis au point ses propres méthodes et techniques pour rétablir une santé fragile. Yoga, qi-gong, méditation, prière, bain de vapeur, sauna.

Les effets chauds, froids et mécaniques lors d'un séjour au bain (sauna) ont un effet positif sur le tonus du système nerveux autonome, affectent la circulation sanguine périphérique, améliorent le trophisme de la peau et stimulent ses fonctions.

L'un des principaux symptômes de la dystonie végétative et vasculaire est une thermorégulation altérée de la peau. Le processus de thermorégulation est effectué sous le contrôle du système nerveux. Bath aide à s'adapter à diverses conditions environnementales et aux changements de température, stabilise et normalise l'activité des vaisseaux sanguins. Trouver des informations détaillées, intéressantes et utiles sur le bain est facile. Assez pour aller dans n'importe quelle librairie ou pour apprendre avec des pros familiers, qui ont probablement une personne.

Cependant, en cas d'hypotension ou de symptômes graves de dystonie végétative-vasculaire, en cas de rejet de cette procédure, une autre intolérance (par exemple, je n'ai pas pris de bain depuis mon enfance) doit recourir à d'autres procédures d'hydrothérapie.

Bains Les bains aux herbes ont un effet bénéfique sur le corps dans son ensemble grâce aux vitamines, aux oligo-éléments et aux phytoncides contenus dans les plantes. En outre, l'inhalation d'arômes à base de plantes apaise le système nerveux, normalise le sommeil.

Pour préparer un tel bain, vous devez prendre 1,5 tasse d'un mélange d'herbes sèches, verser 1 litre d'eau bouillante, faire bouillir à feu doux pendant 15 à 20 minutes, laisser infuser pendant 2 heures, filtrer et verser le bouillon dans le bain.

Vous pouvez prendre un bain avec la collecte des herbes - la valériane, l'origan, la tilleul et le calendula. Il est préférable que l’eau de la salle de bain soit à une température normale d’environ 35 degrés. Dans les cas très négligés, les bains froids ne sont pas recommandés - ils excitent trop le système nerveux.

Bain avec addition de sel marin. Le sel de mer naturel est sans danger et contient des composants nécessaires à l'ensemble du corps: le potassium régule la nutrition des cellules de la peau; le calcium, pénétrant dans les cellules, assure une coagulation sanguine normale; le magnésium aide à détendre les muscles (si vous souffrez de crampes musculaires la nuit, faites une conclusion - vous n’avez pas assez de magnésium, ajoutez des aliments riches en magnésium à l’alimentation); le brome calme le système nerveux; L'iode agit comme un antiseptique.

La température optimale est de 32 à 34 degrés. Durée de la baignade - 10-12 minutes. Cours - au moins 12 procédures. Puis une courte pause.

Bain de conifères. Nommé lorsque fatigue, insomnie, maladies du système nerveux périphérique. Les pharmacies vendent des extraits de conifères. Utilisez-le selon les instructions. NE PRENEZ PAS le bain au pin vous-même - ne croyez pas les recettes de plusieurs livres - demandez-vous si vous pouvez otdit alors votre bain!

Bain à l'iode et au brome. Avec cette procédure, vous allez vous débarrasser des maux de tête obsessionnels, soulager la fatigue, la tension musculaire. Obtenez dans une pharmacie 100 gr. Iodure de sodium et 250 gr. Bromure de potassium, les dissoudre dans 1 litre d’eau. Versez 100 ml du concentré obtenu dans un bain tiède (35-36 degrés) dans lequel vous pouvez pré-dissoudre le sel de table (2 kg). Prenez ce bain besoin de 10-12 minutes. Conservez le concentré restant dans un endroit sombre et utilisez-le au besoin.

Faire fondre de l'eau. On a longtemps cru que l'eau de fusion aidait à rajeunir le corps. La structure de l'eau de fusion est similaire à celle du liquide cellulaire de notre corps: le diamètre des molécules change dans l'eau gelée puis fondue et elles passent facilement à travers les membranes cellulaires. Par conséquent, les réactions chimiques dans le corps avec l'utilisation d'eau de fusion sont plus rapides et l'échange de sels est activé.

Vous pouvez obtenir de l'eau de fonte en congelant de l'eau du robinet ordinaire passée à travers un filtre. Des morceaux de glace boueuse peuvent gratter ou s’éliminer à l’eau (il s’agit de sels et d’autres éléments chimiques nocifs). Afin d'éliminer le deutérium dangereux pour la santé, il est nécessaire d'éliminer le givre qui se forme rapidement lorsque l'eau commence à geler.

Lorsque l'IRR pour la prévention et le traitement des troubles du système vasculaire est utilisé pendant 2 à 3 tasses de froid, il est possible d'utiliser des morceaux de glace, de l'eau dégelée à l'intérieur. Le premier verre doit être bu tôt le matin une heure avant les repas et le reste pendant la journée. Une heure avant le prochain repas. La quantité nécessaire pour obtenir un effet thérapeutique est calculée comme suit: 4-6 gr. faire fondre de l'eau pour 1 kg de poids. Avec l'obésité, la dose de troubles métaboliques a augmenté.

L'eau de fonte ne peut pas être stockée pendant une longue période. Ne pas aller complètement à l'eau de fonte. Environ 30% d'eau fondue suffira.

COMPRESSES ET TONS

En cas de type hypotenseur de TRI, des compresses stimulantes sont appliquées. Pour ce faire, prenez un long bandage (jusqu’à 4 m) et un large (au moins 30 cm). Humidifiez une extrémité avec de l'eau à la température ambiante. Serrez-le légèrement et traversez la poitrine et le dos; La partie sèche restante du bandage sur le mouillé. La différence de température entre la peau et l'eau entraîne un chauffage rapide et efficace. Le patient doit rester au lit, couvert d'une couverture chaude, pendant 3 heures.

Si le TIR se manifeste par une augmentation de la pression artérielle, des maux de tête, un afflux de sang à la tête (type hypertendu), nous pouvons alors recommander des procédures «distrayantes» pour l’eau: une compresse pour les veaux, une douche en éventail pour les jambes et des bains de pieds. Vous pouvez marcher le long du littoral à marée haute, si l'occasion se présente. Toutes ces procédures ont un effet thermique et mécanique: les jambes deviennent rouges et chaudes, le sang s’écoule de la tête, le visage pâlit, la douleur s’apaise et la pression redevient normale.

Les troubles du tractus gastro-intestinal sont également assez souvent opprimés par les personnes souffrant de VVD. En cas de troubles digestifs pendant la journée, vous pouvez passer des bains de siège courts (2-3 minutes) et froids (20-15 ° C). S'il est nécessaire de normaliser le tonus de l'intestin, les procédures d'action stimulante suivantes sont recommandées: une douche en éventail d'une durée maximale d'une minute et une température d'eau de 20-22 ° C ou un demi-bain avec de l'eau à une température de 25 ° C avec frottement et épandage avec de l'eau plus froide (15-20 ° C) ).

Afin de normaliser le sommeil et de calmer le système nerveux, le soir, prenez un bain ou une douche - à volonté. Sans essuyer, mettez un pyjama ou une chemise de nuit sur un corps humide et allez immédiatement vous coucher. Couvrez-vous d'une couverture autour du cou. Le sommeil viendra très vite. Vous pouvez essayer une autre façon. Mouillez une petite serviette dans de l'eau tiède et pressez-la bien. Mettez-vous au lit et mettez une serviette humide dans le ventre. Mettez une serviette sèche et un châle en laine sur le dessus.

Pour l'insomnie due au surmenage mental, appliquez une douche.

Sors du lit le matin. Versez du vinaigre de table dans un seau d'eau froide. Versez le seau sur vous-même (pas sur la poitrine, sinon vous pourriez tomber malade avec une bronchite) et après la procédure, retournez vous coucher. Environ une heure plus tard, quand le corps est complètement chaud, vous pouvez vous lever.

RAYURES DE SEIN CHAUD

Cette procédure entraîne une augmentation du débit sanguin capillaire et active les échanges gazeux dans les poumons. Pliez une grande serviette éponge 2 ou 3 fois de manière à ce que sa largeur ferme votre poitrine des aisselles au bout des côtes et choisissez une longueur telle qu’une extrémité de la serviette pliée enveloppe la poitrine sur l’autre extrémité de 30 à 40 cm. rouler comme un bandage. Ensuite, prenez la deuxième serviette éponge, la longueur est la même que la première, mais un peu plus large, de sorte que la deuxième serviette pliée 2 à 3 fois chevauche la largeur de la première serviette. Roulez-le aussi. Thin une couverture de laine ou de flanelle pliée en trois couches sur toute la longueur de sorte qu'il plie chevauche la largeur de la deuxième serviette, après quoi la couverture également rouler en un rouleau.

Déshabillez-vous à la taille. Vous devez avoir un assistant qui dépose la première serviette pliée dans une cuvette remplie d’eau chaude (température non inférieure à 60 ° C; contrôlez-la à l’aide d’un thermomètre), qui la mouille bien (dans les 15 à 20 secondes), l’essore et l’enroule rapidement. votre cage thoracique. Sur le besoin humide d'imposer une serviette sèche, puis une couverture. Allongez-vous sur le dos, couvrez-vous bien du menton avec une couverture chaude (ouatée) et restez au lit pendant 1 heure.

Si vous n'avez pas d'assistant, suivez cette procédure vous-même. Pour ce faire, placez une couverture en laine ou en flanelle 4 fois pliée sur le lit, une serviette éponge sèche pliée en deux dans le sens de la longueur. Sur une serviette sèche, placez une serviette éponge bien essoré, humectée d'eau chaude (65-70 ° C), également pliée en deux. Allongez-vous sur les trois couches et enroulez rapidement les extrémités de la serviette mouillée sur votre poitrine, puis celles de la serviette sèche et les couvertures. Couvrir avec une couette ci-dessus. Vous devez vous allonger pendant 20 minutes, puis après l’intervention, rester au lit pendant au moins une heure.

Depuis le 19ème siècle, à des fins thérapeutiques, la douche est largement utilisée. Les âmes sont divisées en types:

    poussière (pas de gouttes, mais de l'eau pulvérisée tombe sur le corps), eau de pluie (grosses gouttes tombent sur le corps), aiguille (ou douche de Charcot, lorsqu'un grand nombre de petits ruisseaux d'eau tombent sur le corps), massage sous la douche sous l'eau.

Tous les types de douches irritent mécaniquement la peau et constituent une sorte d'acupression. En conséquence, le corps active les processus métaboliques, améliore la circulation sanguine dans les tissus et les organes, augmente le soutien hormonal des processus métaboliques. L'eau élimine du corps tous les scories et produits métaboliques qui sortent des pores dilatés pendant la douche.

Une douche et une tasse de café du matin sont bonnes pour les personnes souffrant d’asthénie et d’hypotension. Un frottement vigoureux et une douche fraîche (20 degrés) d'une durée de 15 minutes revigorent. L'efficacité augmente, les frissons et la léthargie diminuent, et une baisse supplémentaire de la température de l'eau entraîne une amélioration significative du bien-être.

Le soir, avant de se coucher, une douche chaude de longue durée est utilisée pour normaliser le sommeil.

La douche de Charcot est connue depuis le 19ème siècle et jusqu’à présent, l’âme d’un impact plus fort n’existait pas. Il devait y avoir une véritable avancée technologique pour que quelque chose de nouveau apparaisse. Cette avancée a été réalisée par l'inventeur russe, Ph.D. (pour l'instant, bientôt, docteur en sciences techniques) A.N. Alekseev. Il a réussi à trouver un moyen de fabriquer des sorties conoïdales moulées pour l’eau en coulant des matériaux thermoplastiques. Ce sont des cours d'eau spéciaux possédant, d'une part, une énergie cinétique élevée et, d'autre part, un comportement changeant. À une distance de 50 cm des points de vente, ils se transforment en jets quantiques, comme s'ils bombardaient la surface de la peau, procurant ainsi des sensations extraordinaires et un effet curatif rare.

Avis sur la douche d’Alexeyev tirée de «No Cellulite» de Valentin Melnikov:

    «Alors, ma chérie a déjà environ un mois et demi et peut-être déjà deux. Pour commencer, je suis un «hibou» et pas un fou. charger au coucher avant 2, 3 ou même 4 heures du soir ne fonctionnait pas. Je dois grimper une heure à 7 heures, voire plus tôt (à cause de ma fille). Presque immédiatement après l'achat du souvenir, mes yeux se collent déjà à onze heures, et maintenant, au plus tard à 12 heures, je peux lire à partir de la force de la page 2 - m'envoler pour Morphée immédiatement. Oui! Je n'ai pas souffert d'insomnie (pour m'en débarrasser).

Dusik, ma détestable cellulite, était elle aussi effrayée, presque immédiatement éloignée des lieux où il allait rester correctement; et d'où il est déjà fermement installé - à contrecœur, mais il disparaît.

Le massage de la tête affecte non seulement le cuir chevelu et la beauté des cheveux, mais soulage également la douleur (mal de tête et mal aux dents). " «Moi aussi, je suis arrachée à mon âme soeur, déjà le troisième jour, et je veux partager mes sentiments. Hier soir, j'ai essayé sous l'eau - certainement pas un jacuzzi, mais très bien. sympa, j’ai surtout aimé conduire la buse sur la peau (sous l’eau), les filets sont aussi frais que des aiguilles vivantes.

Profitant d'un massage sous l'eau, je me suis endormi. alors je me suis immédiatement et doucement endormi dans mon lit et j'ai dormi comme un bébé. Et ce matin, je me suis lavé la tête (avec une buse à partir de 60 ans) et je suis également ravi - un massage aussi agréable et doux, même si vous venez de vous laver la tête, c.-à-d. La combinaison de l'agréable et de l'utile. »« La douche de Charcot ne fait que se reposer. Non, sérieusement, eh bien, il semblerait que chez nous, quelque chose de similaire au problème, eh bien, après tout, Charcot est une procédure curative et compliquée que vous pratiquez, puis vous prenez soin de vous, eh bien, ou quelqu'un d'aussi chanceux))), mais ma douche est toujours meilleure que tout comme ça Personnellement, j’aime bien la buse à 19 trous))) pique-toi comme les aiguilles))) comme l’acupuncture)) tu sors de la douche tout rose))) comme un petit cochon de lait)))) Et pour ceux qui ont des problèmes d’intestins (c’est juste une trouvaille, vous rendrez visite à un ami blanc deux fois par jour si vous massez votre ventre avec cette douche magnifique))) Personnellement, je prends une douche deux fois par jour. Je l'aime beaucoup)))).

Nous devons nous aimer et nous faire plaisir)))))) ".

Natalia Ilyina, l'animatrice du "Tout sur l'hydrothérapie".

Quelles méthodes sont les mieux utilisées dans le traitement de la dystonie végétative-vasculaire

La définition

Le stress mène à la maladie

Raisons

Pendant la grossesse, le risque de maladie augmente

Les réactions émotionnelles qui se forment sous l'effet du stress deviennent la cause des échecs dans la gestion du tonus, le plus important pour le corps du système nerveux autonome. Cela s'applique également aux systèmes sympathique et parasympathique. Ils sont très sensibles, de sorte que tous les problèmes perturbent facilement leurs fonctions. La première étape consiste à modifier la cohérence des processus de relaxation et de contraction des vaisseaux sanguins. Cela provoque un spasme et une expansion, ou un spasme avec une expansion ultérieure. En cas de manque de sang dans le corps, la distribution organisée de manière optimale d'organes et de tissus contenant de l'oxygène est perturbée. L'échec de la régulation neuro-endocrinienne entraîne une augmentation de la sensibilité à la douleur. Le réflexe normal dans une telle situation est le sentiment de douleur.

Tout d’abord, découvrez les facteurs menant au diagnostic. Les causes peuvent être cachées dans l'hérédité, le stress et le dysfonctionnement d'organes.

Certains scientifiques suggèrent qu'une faible résistance psycho-émotionnelle est seulement une condition secondaire d'une maladie telle que la dystonie végétative-vasculaire: les attaques de panique et les états d'anxiété sont causés par d'autres causes. Dans les travaux de A.M. La maladie de Vane est associée à un dysfonctionnement des formations sous-corticales-corticales du cerveau.

En tout état de cause, la médecine moderne reconnaît un certain nombre de facteurs internes provoquant l'exacerbation de la maladie:

    prédisposition constitutionnelle et héréditaire; périodes de bouffées d'hormones et de changements dans le corps (troubles discursifs, puberté, accouchement, grossesse); caractéristiques de personnalité du patient (méfiance, accentuation, anxiété); l'hypodynamie, née dans l'enfance; ostéochondrose cervicale.

Un autre groupe de facteurs comprend les causes externes:

    iatrogène (trouble douloureux dû à un comportement inapproprié du médecin); stress chronique aigu et à long terme de nature psycho-émotionnelle; infections virales, amygdalogenes et autres; effets chimiques et physiques (courants et micro-ondes hyperfréquences, lésion cérébrale, rayonnements ionisants, intoxication chronique, hyperinsolation); abus d'alcool; fatigue physique.

En affectant le corps dans un complexe, des facteurs externes et internes perturbent la régulation métabolique et neurohumorale des différents niveaux du système cardiovasculaire. Dans ce cas, la principale cause de dystonie végétative-vasculaire est la défaite et le mauvais fonctionnement des structures hypothalamiques du cerveau. Ils jouent un rôle intégral et de coordination dans le corps.

Les facteurs constitutionnels mènent plus souvent à la maladie: un certain nombre de processus portent des signes de l'influence de l'hérédité. Ils peuvent se manifester comme:

    insuffisance fonctionnelle des structures régulatrices du cerveau les plus importantes, réactivité accrue; caractéristiques de la manifestation de certains processus métaboliques; modifications de la sensibilité des dispositifs récepteurs périphériques.

Les symptômes

Lorsque la maladie apparaît tachycardie

Différentes manifestations rendent difficile le diagnostic: les symptômes de la maladie sont variés et dépendent de son type.

La dystonie végétative-vasculaire est caractérisée par des manifestations cardiaques, hypertensives, hypotensives. Selon la réaction du système cardiovasculaire, il existe différents types de la maladie. Les symptômes peuvent apparaître simultanément (dystonie végétative-vasculaire de type mixte) ou isolément.

Les signes les plus caractéristiques de la manifestation de la dystonie végétative-vasculaire du cerveau:

    palpitations cardiaques (tachycardie), douleurs dans la région du cœur, interruptions de son travail, sensation de pâleur dans la poitrine - manifestations cardiaques; l'incapacité de prendre une respiration profonde ou, au contraire, des respirations profondes inattendues, une respiration rapide, une sensation de lourdeur, un manque d'air, une congestion thoracique sont des manifestations respiratoires ou respiratoires. Celles-ci comprennent les crises aiguës d'essoufflement, dont les manifestations ressemblent à de l'asthme bronchique, sont provoquées par l'endormissement, le réveil, la peur, l'anxiété; une altération de la circulation sanguine dans les organes et les tissus, les fluctuations de la pression veineuse et artérielle sont des manifestations indynamiques; fluctuations inattendues de la température corporelle, hausse déraisonnable jusqu'à 37–38 ° C, chutes brutales jusqu'à 35 ° C et manifestations inférieures à la thermorégulation. Dans le même temps, il convient de prêter attention aux violations indiquant la maladie: la température peut changer constamment, pendant longtemps ou, au contraire, les changements seront à court terme; troubles du tractus gastro-intestinal (diarrhée, constipation, éructations, vomissements, nausées, douleurs abdominales) - manifestations dyspeptiques; problèmes de nature sexuelle, manque d'orgasme avec désir sexuel préservé; dysfonctionnements du système urinaire, mictions fréquentes et douloureuses dans le contexte du fonctionnement normal de ce système; diminution des performances, léthargie, faiblesse, fatigue avec des charges relativement petites, irritabilité, pleurs, vertiges, sensibilité accrue aux changements climatiques, maux de tête, troubles de l’éveil et du sommeil, sommeil bref, sursaut de sommeil.

Les signes les plus stables de dystonie végétative-vasculaire sont:

    battement de coeur; cardialgie (douleur au coeur); dysfonctionnement autonome; troubles respiratoires; dystonies vasculaires; troubles névrotiques systémiques.

Diagnostics

La maladie n'est diagnostiquée que lorsqu'elle est examinée par un médecin.

Contactez un neurologue si vous supposez que vous êtes atteint de dystonie végétative-vasculaire - ce spécialiste établit le diagnostic et le traitement.

Une pâleur fréquente ou des rougeurs sur la peau, des vertiges, des yeux qui noircissent après une montée, des mouvements brusques, des maux de tête paroxystiques, des battements de coeur lents ou rapides, une transpiration excessive, des sensations de difficulté à respirer, des interruptions du travail du cœur, des engourdissements ou des mains froides peuvent indiquer une maladie. fatigue, performance réduite, faiblesse, faiblesse.

Outre un neurologue, un cardiologue ou un médecin généraliste peut déterminer la dystonie végétative-vasculaire. Ils excluront d'autres maladies présentant des symptômes similaires.

Les méthodes suivantes sont utilisées pour le diagnostic: électrocardiographie, enregistrement quotidien d'électrocardiogramme, rhéovasographie. Cette dernière méthode enregistre graphiquement les oscillations de pouls des vaisseaux sanguins dans les organes et les tissus.

La gastroscopie est utilisée pour étudier le tractus gastro-intestinal. Il permet d’utiliser un appareil optique tubulaire spécial équipé d’un dispositif d’éclairage - un endoscope - pour évaluer l’état des muqueuses de l’estomac.

Le système nerveux est examiné par la méthode d'enregistrement graphique des impulsions cérébrales - électroencéphalographie et tomographie par ordinateur. Cette dernière méthode reçoit une image de certaines couches (sections) du corps humain à l’aide de rayons X. La tomodensitométrie capture les plus petits changements d'absorption des rayons dirigés, ce qui permet de voir les zones inaccessibles à une image radiographique normale. Dans le même temps, le niveau d'exposition au rayonnement en tomographie par ordinateur est beaucoup plus bas que lors de l'examen aux rayons X habituel.

De plus, les modifications du système nerveux sont diagnostiquées par résonance magnétique nucléaire. Cette méthode n'est pas associée aux rayons X. Il vous permet d’obtenir sur un ordinateur des images en couches d’organes dans différents plans. Avec son aide, des reconstructions même en trois dimensions de certaines zones du corps sont créées. Différentes séquences d'impulsions aident à obtenir un contraste distinct entre les tissus normaux et les structures altérées.

Traitement

La thérapie physique fait partie intégrante du traitement

Avant de tenter de soigner la dystonie végétative-vasculaire avec des médicaments, essayez d’utiliser des méthodes non médicamenteuses. Les médicaments doivent être utilisés si la normalisation du mode de vie, les promenades dans la campagne, le tourisme, les procédures de trempe, les cures thermales, les loisirs en plein air, la formation psychophysique, c’est-à-dire les mesures préventives contre la dystonie végétative-vasculaire, n’aident pas.

La thérapie physique est très importante: l'exercice aidera à établir le processus de la circulation sanguine. Le régime normalise les processus métaboliques dans le corps.

Il faut se fier au degré de danger de la dystonie végétative-vasculaire, ainsi qu’aux mesures à prendre en conséquence, pour choisir un médecin. Cependant, vous seul êtes capable de faire face aux attaques de la maladie. Dès que vous sentez la crise qui approche, prenez Corvalol. La respiration rapide peut être normalisée avec un sac en papier. Si vous l'appliquez sur votre visage puis inspirez et expirez de l'air carbonaté, l'attaque passera.

N'oubliez pas que ces recommandations doivent être approuvées par votre médecin.

Traitement des remèdes populaires

Lors du traitement d'une maladie, le thé à la valériane est utilisé.

Ne prenez pas immédiatement des pilules si vous avez découvert une dystonie végétative-vasculaire, car les remèdes populaires sont plus bénins, mais non moins efficaces.

    Appliquer infusion préparé à partir de l'herbe origan: 15 gr. les herbes sèches broyées doivent verser 250 ml d’eau bouillante et insister une demi-heure. Ce thé agréable doit être pris en 2 c. l un quart d'heure avant les repas 3-4 fois par jour. La teinture de Zamaniha est proche, dans ses propriétés curatives, du célèbre ginseng. Il stimule le système nerveux central dans le type hypotonique de la dystonie végétative-vasculaire. Achetez prêt ou préparez indépendamment la teinture à l'alcool. Pour ce faire, remplissez un verre de zamaniha avec de la vodka et laissez-le infuser pendant au moins une semaine. Prendre 2 à 3 fois par jour, 30 à 40 gouttes de médicament avant les repas. Le thé de valériane a un léger effet sédatif, ce qui augmente l'excitabilité du cortex cérébral. Son utilisation ne crée pas d'effets secondaires, de sorte que le traitement peut être effectué pendant une longue période. Préparez-le facilement. Il est nécessaire pour la nuit de verser de l'eau bouillante (1 tasse) 10-15 gr. racine de valériane râpée. Ensuite, le navire devrait être bien fermé. Le matin, la perfusion est décantée et prise 3 fois par jour avant les repas, 30 ml. Un effet similaire a l'infusion d'herbe Motherwort. Il peut être cuit, Bay 15 gr. herbe un verre d'eau. Boire ce thé à base de plantes devrait être un demi-verre 30 à 60 minutes avant les repas 3 à 4 fois par jour. L'effet calmant et l'abaissement de la pression artérielle sont observés après avoir pris la collection suivante: Astragale laineux à fleurs (20 gr), prêle (20 gr), marais séché (15 gr), mélilot (20 gr.) Sont versés avec un verre d'eau bouillante et infusé. Prendre 4 à 6 semaines 2 à 3 fois par jour, 1 à 2 c. l après avoir mangé.