IRR chez les enfants - symptômes et traitement

La dystonie végétative-vasculaire chez les enfants est un ensemble de troubles fonctionnels de divers organes dus à une dérégulation du système autonome par leur activité. Dans la terminologie médicale, cette condition est également appelée dystonie neurocirculatoire. Selon la fonction de l'organe altéré, la pathologie se manifeste par les problèmes suivants:

  • respiratoire;
  • névrotique;
  • symptômes cardiaques;
  • crises vasculaires;
  • violation de la thermorégulation.

Causes de violation

La dystonie végétative-vasculaire est un syndrome secondaire que les pédiatres ne considèrent pas comme une maladie indépendante. Selon le Dr Komarovsky, seuls les enfants sous-examinés sont diagnostiqués avec un TRI. Des spécialistes étroits devraient être impliqués dans sa manifestation afin d'identifier la cause réelle de la maladie.

Selon les signes, l'enfant est examiné: un neurologue, un cardiologue, un endocrinologue. Ignorer l'état provoqué par le TRI est impossible. Le dysfonctionnement végétatif peut donner une impulsion au développement des maladies dangereuses suivantes: hypertension, ulcère gastrique, asthme bronchique.

Par conséquent, dès les premiers signes de malaise chez un enfant, il est impératif de contacter un établissement médical. Le pédiatre prescrira un examen approfondi dont les résultats détermineront la cause de l’état pathologique.

En pédiatrie, il existe souvent une variété héréditaire de TRI. Habituellement, la probabilité de développer la maladie est transmise par la lignée maternelle. En outre, l'apparition d'une dystonie végétative-vasculaire chez un enfant peut contribuer aux problèmes de santé de la mère pendant la grossesse et l'accouchement. Toxicose, hypoxie, traumatismes à la naissance, infections intra-utérines, tout cela peut conduire à l’avenir à des nouveau-nés présentant des problèmes vasculaires.

Outre le facteur héréditaire, divers états psycho-traumatiques peuvent provoquer un dysfonctionnement neurocirculatoire. Conflits au sein de l'équipe scolaire, de la famille, stress physique ou mental excessif, stress régulier - tout cela peut conduire à l'apparition d'anomalies au niveau vasculaire. En outre, les raisons pour le TRI incluent:

  • conditions météorologiques défavorables;
  • conditions environnementales dangereuses dans la région de résidence;
  • faible activité physique;
  • violations de la journée et principes de saine alimentation;
  • maladies infectieuses et endocriniennes;
  • les allergies;
  • ajustement hormonal du corps à l'adolescence.

Le plus souvent, les troubles autonomes sont diagnostiqués pendant les périodes de croissance active de l'enfant (5 à 8 ans, période pubertaire). Cela est dû à la charge élevée sur le corps et à la labilité du système nerveux.

Symptômes de l'IRR

Étant donné que la maladie affecte de nombreux systèmes du corps humain, la dystonie végétative-vasculaire se manifeste chez les enfants présentant divers symptômes. Dans la littérature médicale moderne, environ 30 syndromes différents et environ 150 signes de la maladie sont décrits. Les manifestations suivantes devraient alerter les parents dans cette situation:

  • changements fréquents d'humeur, d'hystérie, d'anxiété;
  • diminution de l'activité motrice du bébé;
  • fatigue accrue;
  • problèmes de sommeil sous forme d'insomnie ou de somnolence excessive;
  • perturbation des glandes sébacées, acné à l'adolescence;
  • symptômes dyspeptiques (nausées, diarrhée), douleurs abdominales, perte d'appétit;
  • essoufflement, problèmes respiratoires;
  • maux de tête, vertiges;
  • problèmes de mémoire;
  • syndrome de la peau en marbre.

Il est particulièrement important de faire attention aux signes énumérés de dystonie végétative-vasculaire chez les jeunes enfants. Ils ne sont pas toujours en mesure de décrire le malaise existant, tel ou tel malaise. Lorsque vous consultez un médecin, vous devez essayer de présenter de manière fiable les problèmes existants afin que le spécialiste puisse distinguer le TRI des autres maladies.

Types de dystonie végétative-vasculaire

Le syndrome neurocirculatoire n'a pas de classification particulière. Cependant, les médecins ont décidé de subdiviser la pathologie en plusieurs types:

  1. Vasculaire. En fonction des caractéristiques de la pression artérielle, on distingue à leur tour des types hypotoniques et hypertoniques.
  2. Cardiaque. Le VSD s'accompagne d'un changement de fréquence cardiaque.
  3. Mixte Troubles déterminés de nombreux systèmes du corps.

Selon la nature de la maladie, les types suivants de DIR se produisent:

  • constante - a un cours chronique, les changements d'état brusques sont absents;
  • paroxystique - manifestement manifeste lors de périodes d'exacerbation;
  • mixte - en fonction de facteurs externes, progresse lentement ou fortement;
  • latent - ne survient que sous l'action d'un stimulus spécifique.

Selon la prévalence, la dystonie neurocirculatoire locale, systémique et généralisée est isolée. Selon la gravité de l'IRR est divisé en léger, lourd et modéré.

Diagnostic du VSD

Le diagnostic de la dystonie végétative-vasculaire chez les enfants est assez difficile. Les tout-petits sont généralement très mobiles et se caractérisent par de fréquents changements d'humeur. Le pouls accéléré, le dérangement d'appétit peut le rejoindre. Tous ces facteurs rendent difficile le diagnostic de la pathologie. Seules une attitude attentive à l’égard de l’enfant et une surveillance constante de son état permettront de suspecter des écarts et de consulter un médecin le plus rapidement possible.

L'enfant se verra attribuer un examen spécial comprenant l'identification des pathologies de nombreux systèmes corporels. Pour ce faire, vous devez consulter un neurologue, un cardiologue, un ophtalmologue et un endocrinologue. En outre, seront nommés:

  • électrocardiogramme - étudier l'exactitude du cœur;
  • rhéovasographie - détermination de l'intensité et du volume du flux sanguin dans les vaisseaux des extrémités;
  • rhéoencéphalographie - l'étude du système vasculaire du cerveau;
  • Surveillance Holter - surveillance quotidienne du cœur.

Sur la base des plaintes reçues et des résultats des tests obtenus, le médecin peut différencier le TIR d’autres pathologies présentant des symptômes similaires: endocardite, hypertension artérielle, rhumatisme, asthme bronchique.

Traitement de l'IRR chez les enfants

Une approche intégrée, comprenant des moyens prophylactiques, médicamenteux et non médicamenteux, contribue à l'élimination rapide des symptômes et au rétablissement du patient. Chez les enfants, le résultat du traitement de la dystonie végétative-vasculaire dépend de la méthode de traitement choisie.

Pendant la thérapie, selon les recommandations du médecin, l’enfant doit être protégé des éventuelles situations stressantes. Il est nécessaire de surveiller le stress physique et mental, ainsi que de planifier le bon mode de repos. Bonne aide en plein air, nutrition équilibrée, cours de musique, traitements à l'eau. Émotions positives du bébé - la clé du succès de la thérapie.

Traitement médicamenteux

Les médicaments ne sont prescrits qu'en complément d'un traitement non médicamenteux. En fonction des écarts révélés, les moyens suivants peuvent être prescrits:

  • stimuler la circulation sanguine cérébrale et générale;
  • des antioxydants;
  • complexes de vitamines;
  • neuroprotecteurs;
  • les sédatifs;
  • dans les cas graves, antidépresseurs.

Il n’existe pas de traitement universel du TRI. Tous les médicaments sont sélectionnés individuellement et uniquement par un médecin. La maladie qui se soigne d'elle-même ne devrait pas l'être. Des médicaments mal choisis ne peuvent qu'aggraver la situation et conduire à des complications imprévisibles.

Physiothérapie

Les procédures de physiothérapie sont utilisées pour restaurer les fonctions du système nerveux et le tonus vasculaire. Ils aident également à améliorer la circulation sanguine des organes et des tissus, activent le métabolisme. Le plus souvent prescrit:

  • électrophorèse sur le cou avec de l'aminophylline ou de la papavérine;
  • applications de paraffine sur la région du col;
  • thérapie magnétique et laser;
  • acupuncture

Bien traiter avec les symptômes de la procédure de la maladie de l'eau. Le plus efficace:

  • douche;
  • la natation;
  • essence de térébenthine, radon, iode-brome;
  • douche thérapeutique (Charcot, circulaire, ventilateur).

Le massage est un autre traitement efficace contre le VSD. Il aide à réduire la tension nerveuse, à normaliser le sommeil et à réduire les maux de tête. Si la maladie est de type hypertonique, masser la région du cou et des membres inférieurs est efficace. Avec le développement de la pathologie de type hypotonique appliquer une acupression générale ou.

Phytotraitement

Pas moins efficace dans les herbes médicinales IRR. Dans ce cas, la préférence est donnée aux préparations à base de plantes ayant un effet sédatif. Les plus efficaces sont les teintures:

Ils soulagent les tensions, aident à normaliser le sommeil, ce qui en soi contribue à la récupération. Peut-être que l'utilisation de remèdes populaires - à base de plantes sédatives, mais toujours avant que vous ayez besoin de consulter votre médecin.

Formations psychothérapeutiques

Dans certains cas, les consultations avec un psychothérapeute aident à faire face à la pathologie beaucoup plus efficacement que la pharmacothérapie. Il faut expliquer à peu de patients que les symptômes de la dystonie végétative-vasculaire ne sont pas si terribles. Tous les moments difficiles cèdent le jour au positif et au positif. Dans l'anxiété et l'anxiété, vous devez apprendre à l'enfant à passer à des souvenirs positifs.

Parfois, dans une situation stressante, les exercices de respiration sont utiles. Les petits patients de 7 à 8 ans sont capables d'effectuer indépendamment des exercices de respiration, ce qui contribuera à la normalisation de l'état psycho-émotionnel. Dans les cas difficiles, le recours à l'hypnose et à d'autres techniques psychothérapeutiques, voire à une thérapie familiale, est nécessaire.

Prévention

Pour prévenir le VSD chez les jeunes enfants, il est nécessaire de surveiller en premier lieu la situation à la maison. Elle devrait être calme, amicale, sans stress quotidien. Un bébé ou un adolescent devrait se sentir en sécurité et à l'aise à la maison. Pour qu'un enfant puisse faire face de manière autonome au stress nerveux et mental, il est nécessaire de lui inculquer l'estime de soi, la confiance en soi. Très bien, si l'enfant apprend à faire face à ses émotions.

La routine quotidienne est d’une grande importance. Des périodes de repos bien équilibrées, les études aideront à développer la discipline de soi et contribueront au développement de l’auto-organisation. Pour que la miette soit moins distraite par ses propres émotions négatives, vous devez utiliser votre temps libre à l'école et vous reposer avec des activités supplémentaires, telles que permettre à l'enfant de montrer son talent. Les succès dans la créativité aident à développer la confiance en soi, à adopter une attitude vitale envers le positif.

Prévisions

Dans la plupart des cas, la dystonie neurocirculatoire chez les enfants a un pronostic favorable. Cette maladie ne conduit pas à de graves pathologies du coeur. Cependant, les symptômes du TRI chez les enfants peuvent considérablement compliquer leur vie. Mauvais bien-être, fatigue, faiblesse - tout cela conduit à une diminution de l'activité, à une baisse des performances scolaires, à un manque d'appétit.

Un mode de vie sain aidera votre enfant à faire face aux problèmes apparus. Dans ce cas, le traitement médicamenteux est facultatif. En observant toutes les recommandations ci-dessus, vous pouvez traiter rapidement les symptômes de la dystonie végétative-vasculaire.

Prévention de la dystonie végétative chez les enfants

Le système nerveux végétatif avec ses structures centrales et périphériques imprègne littéralement le corps entier, le contrôlant et en étant complètement dépendant.

Par conséquent, pour son état et son fonctionnement normaux, il est très important de disposer de mesures de guérison générales, qui incluent principalement un mode de vie correct avec toutes ses composantes (mode, activité physique suffisante, repos opportun, nourriture saine, procédures pour la gestion de l'eau, procédures de tempérage raisonnables, etc.)..)

Actuellement, parmi les maladies du système cardiovasculaire, les troubles fonctionnels, à savoir le dysfonctionnement vasculaire, sont assez fréquents chez les enfants. Il ressemble aux manifestations de la maladie coronarienne, de la myocardite, de l’hypertension et d’autres maladies.

La dystonie végéto-vasculaire (VVD) provoque souvent leur surdiagnostic et les patients reçoivent un traitement par un traitement anti-inflammatoire et anti-hypertenseur coronaire, qui n'améliore pas leur état.

Récemment, le nombre d'enfants ayant des capacités d'adaptation réduites du corps a augmenté, une inadaptation ayant entraîné une défaillance des mécanismes régulant les systèmes fonctionnels. Par conséquent, le TRI chez les enfants et les adolescents doit être considéré comme un problème socialement important.

Au cours de la recherche, la possibilité d'une transition du TRI à des maladies telles que les maladies coronariennes, l'hypertension, l'asthme bronchique, l'ulcère gastrique, etc. a été établie.

Dans l'enfance, le dysfonctionnement du système nerveux autonome est l'un des complexes symptomatiques les plus courants: labilité vasculaire, troubles fonctionnels du tractus gastro-intestinal, organes respiratoires, vision, système nerveux central, système nerveux périphérique, troubles thermo-hémorégulateurs, symptômes cutanés, manifestations mentales.

Les manifestations de la dystonie vasculaire sont très diverses. En fonction des violations des activités d’un système particulier d’organes, elles sont divisées en plusieurs groupes. Ces symptômes peuvent se manifester, à la fois isolément et ensemble:

- manifestations cardiaques (cœur) - douleur dans la région du cœur, interruptions du travail du cœur (tachycardie, bradycardie), sensation de cœur en baisse;

- manifestations respiratoires (respiration) - respiration rapide, incapacité à respirer profondément, sensation de manque d'air, sensation de lourdeur, congestion à la poitrine; crises aiguës de dyspnée similaires à des crises d'asthme bronchique, provoquées par l'anxiété, la peur, le réveil, l'endormissement;

- manifestations dysdynamiques - fluctuations de la pression artérielle et veineuse;

- manifestations thermorégulatrices - fluctuations imprévisibles de la température corporelle (augmentation à 37-38 ° C ou diminution à 35 ° C et moins). Les fluctuations peuvent être constantes, à long et à court terme.

- manifestations dyspeptiques - troubles du tractus gastro-intestinal (douleurs abdominales, nausées, vomissements, éructations, constipation ou diarrhée);

- manifestations psycho-neurologiques - faiblesse, léthargie, diminution des performances, fatigue accrue avec une faible charge, larmoiement, irritabilité, maux de tête, vertiges, hypersensibilité aux changements climatiques, perturbations du cycle veille-sommeil, anxiété, sursaut de sommeil;

- troubles psycho-sexuels; dysfonctionnement du système urinaire - mictions fréquentes et douloureuses en l'absence d'une pathologie réelle.

Les principaux facteurs de développement de la dystonie végétative incluent:

1. Congénitale: maladies héréditaires, défauts des formations végétatives et des glandes endocrines, déroulement défavorable de la grossesse (hypoxie foetale et congénitale), accouchement rapide, prématurité.

2. Acquis: maladies chroniques et foyers d'infections chroniques, dysfonctionnement hormonal, maladies du système nerveux central, dommages organiques au cerveau, maladies allergiques, stress psycho-émotionnel, stress, traits de personnalité.

De nombreuses manifestations symptomatiques dans l'IRR, dans la plupart des cas, contiennent un substrat psycho-émotionnel négatif qui, au cours de l'évolution de la maladie, conduit à la formation de réactions de type psychosomatique. Ils s’intègrent organiquement aux symptômes de l’IRR, ce qui complique le diagnostic et le traitement de la dystonie végétative-vasculaire, forme un tableau effacé de la maladie. Surtout si la maladie elle-même procure au patient un avantage secondaire: exemption des charges de formation, réduction des exigences des parents, soins et attention, attitude respectueuse à l’égard des plaintes mineures.

C’est l’une des variantes les plus courantes des prestations secondaires, caractéristiques de l’adolescence et de l’âge adulte. Il est typique des enfants fréquemment malades, des enfants de parents anxieux et hyper-protecteurs, des adolescents qui ne veulent pas grandir et qui doivent assumer la responsabilité de leurs actes. L'option suivante est une réaction passant par le type de conversion.

Ceux-ci comprennent: des émotions négatives souvent supprimées, des situations de stress chroniques menant à des expériences difficiles, une humeur réduite, de l'irritabilité et de l'excitabilité émotionnelle. Dans ce cas, les mécanismes de défense de la psyché fonctionnent, déplaçant les expériences, comme si elles ne leur répondaient pas (en les ignorant). Mais la tension neuropsychique sans cesse croissante "frappe" les points les plus faibles du corps. Ce type de réaction peut être observé chez des enfants qui vivent depuis longtemps dans un environnement familial défavorable (querelles entre parents, éducation familiale inappropriée), dans un environnement scolaire psycho-traumatique; les élèves de l'orphelinat, les pensionnats.

Ainsi, il est nécessaire de diagnostiquer rapidement l’interrelation des manifestations symptomatiques du TRI avec le substrat mental de la maladie, afin de distinguer les mécanismes de leur formation en vue d’un traitement adéquat.

Selon des études scientifiques, 80% des patients présentant des manifestations de TRI ont besoin d'une correction psychologique et d'une psychothérapie, les 20% restants ont besoin de soutien et de conseils. Cela est dû aux particularités de l’évolution de la maladie - un contexte émotionnel extrêmement positif, une modification de l’état psychologique et des caractéristiques personnelles du patient.

Selon le type de TRI, la psyché, le système nerveux du patient, des réactions psychosomatiques persistantes, des stéréotypes comportementaux et des traits de personnalité se forment. D'autre part, il est à noter que le facteur de personnalité joue un rôle majeur dans le développement et l'évolution de la dysfonction végétative.

Les personnes sanguines (personnes avec un type de système nerveux équilibré) sont les plus résistantes à la survenue d'un dysfonctionnement autonome. Ils sont moins susceptibles au stress, tolèrent plus facilement la maladie, guérissent plus rapidement.

Le choléra et le mélancolique sont les plus vulnérables dans le développement du TRI. Ils doivent réagir correctement aux situations stressantes, éviter le stress émotionnel excessif. Une assistance importante est fournie par l'auto-entraînement, les méthodes de relaxation, le psycho-entraînement, la résolution des problèmes psychologiques.

Parfois, une psychothérapie familiale est nécessaire dans le but de normaliser les relations au sein de la famille et de réduire le stress psychologique. Sinon, cela ressemble à une psycho-correction dans le travail avec les petits enfants. Très tôt, l'enfant est exposé à l'environnement par le développement de son psychisme et de son système nerveux.

Tout d’abord, c’est l’influence de la mère, du père et des soignants. Dans le processus de croissance et de développement de l'enfant, il existe une interaction de facteurs congénitaux, acquis et sociaux du développement de la maladie. En fonction du facteur le plus important dans le développement de la maladie et des manifestations symptomatiques, les méthodes d'assistance psychologique à l'enfant sont déterminées, conseille les parents.

Le travail psychocorrectional chez les enfants souffrant de RRI conduit à la stabilisation de l'état psycho-émotionnel, à des changements de comportement, à un soulagement persistant de multiples manifestations symptomatiques et à un rétablissement complet de l'enfant.

Optimal lorsque les dystonies végétatives nagent, font de l’aérobic, marchent, font du ski, marchent dans la campagne, font du tourisme. Avec ces types de charges, la formation du muscle cardiaque, des vaisseaux se produisent, la pression artérielle se stabilise. Une femme devient moins dépendante des changements climatiques, supporte mieux l'effort physique, son adaptation à l'environnement et les stimuli externes augmentent.

Les sports de jeu sont bons, si tenus en plein air, pas pour le résultat, mais pour le plaisir. Ils contribuent à la décharge psycho-émotionnelle, ont un effet tonique sur le corps. Parmi les simulateurs, il est préférable d'utiliser un ergomètre de vélo, un tapis roulant, un stepper, un simulateur d'aviron. Les exercices sur simulateurs sont contre-indiqués, lorsque la tête est au-dessous du niveau de la poitrine et les exercices sont exécutés à l'envers en raison du risque d'évanouissement et d'aggravation du bien-être.

Les cours d'arts martiaux, de gymnastique de puissance, de musculation, d'aérobic avec sauts en hauteur et de saut périlleux ont une charge importante sur le système cardiovasculaire. Les exercices avec une grande amplitude de mouvement de la tête et du torse, des mouvements brusques et rapides, des exercices avec un long effort statique doivent être évités.

Il n'est pas recommandé de participer à des compétitions sérieuses. De plus, pendant les cours, vous ne pouvez pas ressentir d’inconfort, de fatigue excessive, d’irritabilité. Le critère principal de contrôle - bien-être. La culture physique ne doit livrer que des émotions positives et du plaisir provenant des mouvements physiques

Vous devez apprendre à aborder votre corps en tant que système autorégulateur, autoréparateur et auto-organisateur. Et bien que les tensions soient dans une certaine mesure utiles, il est préférable de les rencontrer complètement armées et d’en éliminer rapidement les conséquences. Le stress, c'est comme faire de l'exercice. Si vous donnez trop de stress au corps, il «se décompose», s'il est optimal - il devient plus fort.

Les exercices de relaxation aident à préparer le stress et la dystonie végétative-vasculaire de manière opportune.

Les exercices combinent harmonieusement respiration et mouvement, ce qui contribue à l'accumulation d'énergie dans les cellules.

La condition principale pour l'exercice est que vous devez seulement respirer par le nez. Ce souffle s'appelle apaisant, il arrive quand une personne dort. Si, au cours de l'exercice, vous concentrez un peu sur l'expiration, vous pouvez voir que chaque expiration est accompagnée d'une relaxation musculaire. Il se produit une relaxation neuromusculaire physique dont l’effet est fortement renforcé par une faible concentration sur la respiration.

La relaxation musculaire a un effet thérapeutique spécial: abaisse la pression artérielle. Ceci est dû au fait qu'avec la relaxation de tous les muscles, le nombre d'impulsions des terminaisons nerveuses (propriocepteurs) dans les muscles diminue et que les centres nerveux responsables, entre autres, de la quantité de pression artérielle, "se calment". Par conséquent, maîtriser les techniques de relaxation musculaire est le premier défi auquel doit faire face une personne souffrant de dystonie vasculaire.

Mesures préventives de la dystonie vasculaire chez les enfants:

1. Régime du jour. Assurez-vous de dormir suffisamment. La durée du sommeil peut être modifiée individuellement, mais en moyenne, elle devrait durer au moins 8 à 9 heures par jour. Le manque chronique de sommeil en soi provoque divers troubles des systèmes nerveux et endocrinien ou peut provoquer l'apparition et l'aggravation des symptômes de la MP existante. La chambre ne doit pas être chaude ou étouffante. Ne vous reposez pas sur des matelas et des oreillers trop mous ou trop durs. Il est préférable de dormir sur des matelas et des oreillers orthopédiques qui contribuent à la position la plus physiologique du corps et de la tête.

2. Optimisation du travail et du repos. Il est nécessaire d'alterner l'effort mental et physique, d'appliquer diverses méthodes de soulagement psychologique, l'auto-entraînement. Si possible, réduisez le temps passé à regarder la télévision, travaillez à l'ordinateur. En l'absence d'une telle opportunité - des pauses préventives sont requises lorsque vous travaillez avec un ordinateur, des exercices pour les yeux, etc. Il est obligatoire de cesser de fumer.

3. éducation physique. Optimal lorsque DEO nage, aquagym, marche, ski, promenades dans la campagne, tourisme. Avec ces types de charges, la formation du muscle cardiaque, des vaisseaux se produisent, la pression artérielle se stabilise. Une femme devient moins dépendante des changements climatiques, supporte mieux l'effort physique, son adaptation à l'environnement et les stimuli externes augmentent. Les sports de jeu sont bons, si tenus en plein air, pas pour le résultat, mais pour le plaisir. Ils contribuent à la décharge psycho-émotionnelle, ont un effet tonique sur le corps. Parmi les simulateurs, il est préférable d'utiliser un ergomètre de vélo, un tapis roulant, un stepper, un simulateur d'aviron. Les exercices sur simulateurs, où la tête est au-dessous du niveau de la poitrine, sont contre-indiqués et les exercices sont exécutés à l'envers en raison du risque d'évanouissement et d'aggravation du bien-être. Les cours d'arts martiaux, de gymnastique de puissance, de musculation, d'aérobic avec des sauts en hauteur, de volte-face, ont une charge importante sur le système cardiovasculaire. Les exercices avec une grande amplitude de mouvement de la tête et du torse, des mouvements brusques et rapides, des exercices avec un long effort statique doivent être évités. Il n'est pas recommandé de participer à des compétitions sérieuses. De plus, pendant les cours, vous ne devriez pas ressentir d’inconfort, de fatigue excessive, d’irritabilité. Le critère de contrôle principal est le bien-être de l'enfant. L'éducation physique ne devrait vous donner que des émotions positives et du plaisir que procurent les mouvements physiques. Je vais en donner quelques unes:

4. Correction nutritionnelle. Devrait augmenter la consommation de sels de potassium et de magnésium. Ces substances sont impliquées dans la conduction de l'influx nerveux, améliorent le fonctionnement des vaisseaux sanguins et du cœur et aident à rétablir un déséquilibre entre les divisions du SNA. On trouve du potassium et du magnésium dans le sarrasin, l'avoine, le soja, les haricots, les pois, les abricots, les baies d'églantier, les abricots secs, les raisins secs, les carottes, les aubergines, les oignons, la laitue, le persil, les noix. En cas de type hypotonique de DV, les produits augmentant le tonus vasculaire sont recommandés: lait, kéfir, thé, café. En cas d'hypertension VD, il est recommandé de limiter la consommation de sel de table, thé, café, cornichons et cornichons et d'inclure dans votre régime les aliments qui réduisent le tonus des vaisseaux sanguins: bouillie d'orge, haricots, carottes, laitue, épinards, fromage cottage. Dans le cas du type normotonique de DV, le régime alimentaire devrait comprendre des produits qui améliorent la circulation sanguine et réduisent le vasospasme: huiles végétales, agrumes, une quantité modérée d'épices.

5. Physiothérapie. Le spectre des procédures physiothérapeutiques varie: électrophorèse de la colonne cervicale avec des solutions médicamenteuses; courants modulés sinusoïdaux, applications de paraffine et d'ozokérite sur le cou et la région occipitale. Ces procédures visent également à rétablir l’équilibre dans les activités des principales divisions du SNA, à normaliser le travail des vaisseaux et de la conduction nerveuse et à améliorer le métabolisme et la circulation sanguine dans les organes et les tissus. Récemment, pour le traitement des patients atteints de DV, le rayonnement laser rouge et infrarouge est associé à la thérapie magnétique (zone du foie, zone paravertébrale, sous-scapulaire). Cela améliore le métabolisme cellulaire, la circulation sanguine, réduit la douleur cardiaque, cependant, il est préférable de ne pas appliquer ce type d'effet avec le type hypotonique de la maladie vasculaire cérébrale, car cela peut provoquer le développement de syncopes, de vertiges. Les procédures à base d'eau ont un effet de renforcement général sur le corps. Par conséquent, pour tous les types de VD, les bains de contraste, les ventilateurs et les douches circulaires, l'hydromassage et la natation sont recommandés. De plus, avec le VD de type parasympathicotonique, on utilise des bains de sel-conifères et de radon et, avec le type de sympathicotone, des bains de dioxyde de carbone, de chlorure et de sulfure.

6. Acupuncture et divers types de massage: pour le type parasympathicotonique du VD - massage superficiel à un rythme rapide, massage par friction, massage par vibration. Avec sympathicotonic type - un massage apaisant à un rythme lent, malaxant la région du cou. Avec un type mixte de troubles autonomes - une combinaison de ces techniques de massage.

7. Phytothérapie. Pour les troubles du type parasympathicotonique, des stimulants végétaux sont utilisés: éleuthérocoque, ginseng, zamaniha, aralia, leuzea, diverses herbes diurétiques et frais (busserole, genévrier, airelle). Pour les troubles de types sympathicotoniques et mixtes - herbes sédatives (calmantes) et honoraires: valériane, Agripaume, sauge, menthe, mélisse, houblon, racine de pivoine. Traitement par phytopreparations prescrit par le médecin traitant.

8. Correction psychologique. Le facteur personnel joue un rôle majeur dans le développement et le cours de la MV. La sanguine, par exemple, est la plus résistante à l’apparition de type VD. Il est moins susceptible au stress, tolère plus facilement la maladie et se rétablit plus rapidement. Les mélancoliques et les colériques sont les plus vulnérables au développement de troubles autonomes. Ces patients doivent, si possible, éviter le stress émotionnel excessif et réagir correctement aux situations stressantes. Ils seront aidés par des herbes apaisantes, l’auto-entraînement, des méthodes de relaxation, des entraînements psycho, la résolution de problèmes psychologiques. Parfois, une psychothérapie familiale est requise, dans le but de normaliser les relations d’une personne avec d’autres personnes, afin de soulager le stress psychologique.

9. Les soins au spa donnent de bons résultats.

10. Le traitement médicamenteux doit être effectué uniquement sous la surveillance d'un médecin. Il comprend: des préparations de potassium, de calcium, des complexes de vitamines et de minéraux, des préparations vasculaires, des nootropiques (agents qui améliorent la nutrition, le métabolisme et le fonctionnement des cellules du cerveau), des antidépresseurs, etc.

11. Pour ne pas être impuissant dans une situation difficile, il est préférable d'apprendre à faire face de manière autonome aux crises végétatives et vasculaires (crises). Un patient qui a appris à faire face à une attaque tout seul réduit son anxiété d'attendre de nouvelles attaques. L'une des formes d'attaques végétatives est l'évanouissement - une perte de conscience soudaine à court terme, accompagnée d'une pâleur grave, d'un affaiblissement important de la respiration et de la circulation sanguine. Elle est causée par une violation temporaire du tonus vasculaire, une sortie de sang du cerveau et une chute de pression artérielle. Les évanouissements surviennent généralement avec de fortes émotions, dans une pièce encombrée, etc. La peau pâle, les difficultés respiratoires, les essoufflements, les vertiges, l’obscurcissement des yeux, les bourdonnements et les acouphènes, ainsi que les nausées sont les précurseurs des évanouissements. Il ya ensuite une perte de conscience et une chute (certaines femmes peuvent avoir la prémonition de s’évanouir et avoir le temps d’empêcher les chutes, c’est-à-dire s’asseoir sur le dos à temps, défaire le vêtement, etc.). Des sueurs froides apparaissent sur le front, la respiration devient superficielle, lente, le pouls est fréquent, faible, les mains et les pieds froids. Le plus souvent, l'évanouissement est bref. Après quelques minutes, la conscience est restaurée.

Dystonie végétative-vasculaire chez les enfants: traitement et prévention

À l'heure actuelle, la dystonie végétative-vasculaire (VSD en abrégé) n'est pas toujours diagnostiquée chez l'enfant. Mais pour nier la présence de troubles dans la régulation du tonus vasculaire, des problèmes dans le fonctionnement du système nerveux chez certains d'entre eux sont impossibles. Les causes sont souvent des maladies transmises, le manque d'exercice, le stress et les influences environnementales. Il est important de réaliser un diagnostic complet afin d’exclure les pathologies les plus graves, ainsi que de déterminer les principales manifestations à corriger en priorité. Le pédiatre, en collaboration avec des neurologues, des cardiologues et d'autres spécialistes, s'occupe de détecter ce problème et de le corriger. Mais les parents doivent également s’engager activement dans la prévention de la dystonie, la rectification de l’activité physique, la construction d’un régime strict et la nutrition de l’enfant.

Diagnostic du TRI: quels médecins sont impliqués?

Le médecin local est le premier à rencontrer des symptômes de dystonie et de nombreuses plaintes. En outre, les parents avec enfants peuvent consulter un neurologue, un endocrinologue et d’autres pédiatres, en fonction des symptômes prévalants. Le diagnostic de VSD dans l'enfance et l'adolescence est constitué de tout un ensemble d'études. Au tout début, il s'agit d'un examen primaire et d'une collection d'anamnèse, d'un examen détaillé des plaintes de l'enfant lui-même et de ses parents, que le médecin effectue à la réception - dans l'enceinte ou la médecine générale, une clinique privée.

Sur la base des symptômes les plus discutés, il prescrit des consultations à des spécialistes en pédiatrie (neurologue, cardiologue, endocrinologue, ORL, oculiste). En outre, des tests cliniques généraux du sang et de l'urine, des matières fécales et du sang pour la détection d'anticorps dirigés contre les infections sont prescrits. Il est nécessaire de déterminer le tonus végétatif initial à l'aide d'une évaluation de la réactivité végétative réelle basée sur les plaintes et les données d'enquête: un ECG est nécessaire, une surveillance de Holter est requise, des tests orthostatiques sont effectués, ainsi que des tests de provocation médicamenteuse. Ils vous permettent d'évaluer objectivement l'état du cœur et des vaisseaux sanguins. En présence de symptômes neurologiques, un REG, un électroencéphalogramme, une rhéovasographie et une échocardiographie ainsi qu'une radiographie du crâne sont nécessaires. Dans certains cas, le conseil est un psychiatre et un psychothérapeute.

Critères de diagnostic chez l'enfant

Le VSD dans l'enfance et l'adolescence peut revêtir deux formes fondamentalement différentes:

  • maladie indépendante, lorsque les enfants ont une lésion primaire du système nerveux autonome,
  • syndrome secondaire qui survient chez les enfants sur fond de pathologie neurologique, endocrinienne ou somatique.

Il existe une prédominance marquée d'influences sympathiques ou parasympathiques, ainsi qu'un type mixte de TRI. Comme la manifestation clinique principale peut être célébrée:

  • type cardiovasculaire;
  • type respiratoire;
  • gastro-intestinal;
  • névrotique;
  • en violation de la thermorégulation;
  • mixte

Selon la gravité des symptômes dont se plaignent les enfants, ils peuvent distinguer les cas de dystonie légère, modérée et grave.

Par type de partage de flux:

  • croustillant;
  • dystonie latente libre de brise;
  • flux permanent

Traitement de l'IRD: le rôle de l'activité physique

Le traitement dans chaque cas est strictement individuel, il est assez long et consiste en tout un ensemble de mesures tenant compte de l'âge, du sexe et de la gravité des symptômes, de la forme de la maladie et de la durée des manifestations. Pour la plupart, ce ne sont pas des médicaments, mais des mesures d'un régime non-drogue, une correction du régime et de l'activité physique et des mesures anti-stress. Le traitement repose sur les recommandations générales et leur strict respect.

La normalisation du sommeil de jour et de nuit est indiquée. La quantité totale de sommeil par enfant devrait laisser au moins 8-10 heures. Pour les charges lourdes, il est nécessaire de dormir jusqu'à 2 heures dans la journée.

L'exercice et les promenades au moins deux heures par jour sont obligatoires, mais il est également interdit de séjourner longtemps au soleil, en particulier en été.

Il est important, surtout pendant les années scolaires, le dosage strict d’activités mentales et physiques, de sports, en particulier de professionnels (à choisir avec soin). Un exercice quotidien est nécessaire, mais sans surmenage - c’est l’éducation physique à l’école et le sport. Pour les enfants avec VSD, les danses préférées, le jogging, le tennis et la natation. En cas de symptômes fortement prononcés, évolution de la pathologie en situation de crise, fortes fluctuations de pression, libération temporaire de l'éducation physique, accompagnée d'une visite d'exercices thérapeutiques en clinique. À mesure que l'état se normalise, la charge physique augmente.

Prescriptions du médecin: médicaments, physiothérapie, rééducation

En plus des recommandations générales dans le traitement et le respect de certaines règles. Bonne nutrition sans excès de calories, diminution de la puissance du sel, des épices, des graisses, du café et du thé, des sodas et du chocolat. Cela évite de surexciter le système nerveux. La normalisation de l'atmosphère psychologique à l'école et dans la famille, parfois même avec le transfert dans une autre classe, est montrée.

Le médecin prescrit également des cours de massage, des séances de psychothérapie et, si nécessaire, des entraînements autogènes. L'acupuncture, la physiothérapie sous forme de sommeil électrolytique, d'électrophorèse, de bains minéraux, de solarium, de paraffine, d'ozokérite ont fait leurs preuves. Un enfant avec VSD a besoin d'un durcissement complexe.

Les médicaments pour le traitement de la VSD sont sélectionnés strictement individuellement, la nomination des médicaments est effectuée avec l'inefficacité des mesures générales pour un régime particulier. Les médicaments sont sédatifs, sédatifs. Les antidépresseurs légers et les tranquillisants ne peuvent être utilisés qu'en consultation avec un neurologue. Cours dirigés à base de plantes, médicaments nootropes et multivitamines.

Ce qui est dangereux est le TRI, les mesures préventives

Les principales complications sont les crises - vagoinsulaire et sympatho-surrénalienne, menant souvent à l'hospitalisation de l'enfant. Ils surviennent généralement en violation des schémas thérapeutiques ou en négligeant les mesures préventives.

De plus, l'IRR peut provoquer le développement d'une hypertension, de troubles métaboliques avec le développement de pathologies plus graves. Par conséquent, afin de ne pas former un enfant avec un patient chronique au fil du temps, il est nécessaire de disposer d’une prévention de la RSE simple et accessible à toute famille. Il comprend un mode de vie sain dès la petite enfance et le traitement opportun des maladies respiratoires et somatiques. Besoin de prévention active des infections infantiles dues à la vaccination, notamment contre la grippe. Les infections fréquentes affectent négativement le fonctionnement des centres autonomes du système nerveux.

Il est important de maintenir un régime alimentaire sain, de contrôler son poids, d’alterner activité physique et activité mentale.

IRR chez les enfants: symptômes et traitement

La condition dans laquelle le tonus vasculaire est «déséquilibré» en raison d'un dysfonctionnement du système nerveux autonome est définie comme une dystonie vasculaire végétative (VVD). La pathologie est accompagnée d'un certain nombre de symptômes caractéristiques des systèmes nerveux, endocrinien, digestif et cardiovasculaire. Jusqu'à trois ans, la maladie ne se manifeste pas, après le plus sujet à la maladie de la fille.

Si vous soupçonnez que l'enfant est atteint de cette maladie, vous devez immédiatement consulter un médecin. À l'avenir, la maladie peut entraîner diverses complications telles que l'asthme bronchique, les ulcères d'estomac et l'hypertension.

Lors de l'examen d'un patient, les causes de la maladie, ses principaux symptômes et les facteurs de risque possibles sont déterminés. Une attention particulière est accordée à la prévention et au traitement de la dystonie. Le TRI chez les enfants se manifeste par une réduction intense de la circulation sanguine, d'où de nombreux troubles systémiques. Souvent, le TRI est diagnostiqué chez des enfants cliniquement sains.

Vidéo: Dystonie vasculaire végétative du docteur Komarovsky

Caractéristiques du système nerveux autonome chez les enfants

  • Caractéristiques structurelles et fonctionnelles.

Le système nerveux autonome (SNA) chez le nouveau-né se caractérise par son immaturité. Le processus de devenir SNA se produit pendant la maturation de l'enfant. Pour cette raison, les réactions ne se déroulent pas aussi rapidement que chez l'adulte, il y a une maturation progressive des synapses (composés) du système nerveux.

Chez les nouveau-nés, on note une activité spontanée des neurones car leur membrane est plus perméable aux ions sodium. Les substances biologiques et les impulsions du système nerveux central jouent un rôle important dans la maturation et la formation de la fonction des cellules ganglionnaires périphériques.

Les principales caractéristiques du SNA dans les premières années de développement:

  • irritabilité excessive;
  • manque de stabilité des réactions du système végétatif;
  • sévérité sévère des symptômes et agitation rapide.

Chez les enfants, en particulier dans la petite enfance, il existe une instabilité des indicateurs des fonctions du SNA, en particulier du rythme cardiaque et de la respiration. La stabilité des réactions végétatives commence à se former au cours de la deuxième année de la vie d’un enfant.

  • Le processus de maturation des nerfs sympathiques et parasympathiques.

Chez les enfants des premières années de vie, la section sympathique du système nerveux autonome joue un rôle clé dans la régulation des fonctions des organes internes. La division parasympathique commence à être incluse dans les réactions réflexes à partir du troisième mois de la vie. À l'âge de 3 ans, l'influence du nerf vague est suffisamment forte pour que l'arythmie respiratoire commence à apparaître, mais l'influence prédominante du système nerveux sympathique persiste jusqu'à l'âge de 7 ans. Cependant, malgré le fait que le tonus du nerf vague reste faible chez les nouveau-nés, on peut observer pendant cette période le réflexe œil-foyer d'Ashner-Danini.

  • Le mécanisme de formation du ton.

Dans la formation du tonus du nerf vague, les impulsions afférentes de diverses zones réflexogènes, y compris les propriocepteurs, jouent un rôle important. Cela confirme le fait que le manque de mouvement chez les enfants est accompagné d'une sévérité insuffisante du tonus du nerf vague.

Dans la formation du tonus du nerf vague, l’impulsion provenant des barres et des chimiorécepteurs des zones réflexogènes vasculaires est importante. La maturation des parties centrales et périphériques du système nerveux végétatif et somatique conduit à la formation du tonus de toutes les parties du système nerveux central, y compris les centres sympathique et parasympathique.

Les réflexes cardiaques et la dermographie sont utilisés pour évaluer la gravité du ton du SNA chez les enfants.

  1. Réflexe cardiaque - Une pression sur les yeux pendant 20 à 60 secondes provoque un pouls lent, une diminution de la pression artérielle, une respiration lente. Le réflexe se manifeste rapidement (en 3-5 secondes) ou lentement (en 8-10 secondes). L'effet est considéré comme positif si l'impulsion ralentit de 4 à 12 battements par minute et nettement positif - plus de 12 battements.
  2. Réflexe dermographique - une irritation de la peau provoquée par des accidents vasculaires cérébraux provoque l'apparition de bandes blanches ou rouges en 5 à 10 secondes. La disparition des bandes blanches est observée après 5 à 12 secondes, tandis que la sévérité du rouge commence à diminuer après 3 minutes. L’intensité de la sévérité et la durée de la préservation des bandes blanches indiquent une augmentation du tonus de la partie sympathique du centre circulatoire et des rouges, une diminution de son activité.

Quel est le TRI?

La dystonie végétative-vasculaire (DVV) est le symptôme de diverses manifestations cliniques qui affectent tous les types d'organes et de systèmes. Il en résulte des déviations dans la structure et les fonctions des parties centrales et / ou périphériques du système nerveux autonome.

La dystonie végétative-vasculaire n'est pas une pathologie nosologique indépendante, mais peut, associée à d'autres stimuli pathogènes, provoquer l'apparition de nombreuses maladies et affections, le plus souvent basées sur des substances psychosomatiques (hypertension artérielle, maladie coronarienne, asthme bronchique, ulcère peptique, etc.). Les changements végétatifs déterminent le développement et l'évolution de nombreuses maladies chez les enfants. À son tour, toute maladie, y compris somatique, peut potentialiser les troubles autonomes.

Classification de la dystonie végétative-vasculaire

Jusqu'à présent, la classification traditionnelle de la dystonie végétative-vasculaire n'a pas été développée. Lors de la formulation du diagnostic, en règle générale, sont considérés:

  • facteurs causatifs;
  • type de troubles autonomes (vagotonie, sympathicotonie, mixte);
  • la prévalence des troubles autonomes (forme générale, systémique ou locale);
  • systèmes et organes qui participent le plus activement au développement de la pathologie;
  • état fonctionnel du système nerveux autonome;
  • lourdeur (modérée, modérée, sévère);
  • la nature du développement de la maladie (périodique, permanente, paroxystique).

Symptômes de l'IRR chez les enfants

La dystonie végétative-vasculaire est caractérisée par de nombreuses manifestations subjectives, souvent lumineuses, qui ne correspondent pas aux signes objectifs plus faibles de cette pathologie organique. Le tableau clinique de la dystonie végétative-vasculaire dépend en grande partie de la direction des troubles du système autonome.

Chez les enfants atteints de cette pathologie, les plaintes hypochondriaques suivantes sont déterminées:

  • fatigue
  • handicap;
  • problèmes de mémoire;
  • troubles du sommeil (difficulté à s'endormir, somnolence);
  • la léthargie;
  • indécision, timidité;
  • état dépressif.

Une perte d'appétit peut être liée à un poids corporel excessif, à une tolérance médiocre, à une tolérance médiocre aux pièces étouffantes, à une sensation de froid ou de manque d'air, à des respirations profondes occasionnelles, à un «coma» dans la gorge. On note également des troubles vestibulaires: vertiges, douleurs dans les jambes (généralement la nuit) ou dans l'estomac, nausées, marbrures non corroborées de la peau, acrocyanose, augmentation de la peau grasse, tendance à retenir les liquides, gonflement sous les yeux, mictions fréquentes, salivation excessive, constipation spasmodique, les allergies.

Les troubles cardiovasculaires se manifestent par des douleurs au cœur, une bradyarythmie, une tendance à la baisse de la pression artérielle, une augmentation de la taille du cœur, une diminution de la tonicité du muscle cardiaque. Lors de l’électrocardiographie, la bradycardie sinusale (bradyarythmie) est déterminée.

  • Sympathique

Pour les enfants avec caractéristique de sympathicotonia:

  • la variabilité de l'humeur;
  • hypersensibilité à la douleur;
  • distraction rapide des cours;
  • divers états névrotiques.

Lorsque sympathicotonia se plaignent souvent de bouffées de chaleur. En outre, on observe souvent un type de corps asthénique avec une augmentation de l'appétit, une peau pâle et sèche, un dermographisme blanc intense, des pieds et des mains froids, un engourdissement et une paresthésie le matin, une fièvre sans cause, une faible tolérance à la chaleur et une polyurie. Il n'y a pas de troubles respiratoires, les troubles vestibulaires sont rares.

Les troubles cardiovasculaires se manifestent en association avec une tachycardie, une pression artérielle élevée, une taille cardiaque normale et des sons forts. L'ECG montre souvent une tachycardie sinusale.

Vidéo: symptômes de l'IRD chez un enfant

Pathologie concomitante

Pour un enfant, il est beaucoup plus dangereux que la pathologie, qui peut se développer dans le contexte du dysfonctionnement végétatif:

  • Arythmie
  • Maladie des sépultures
  • Asthme bronchique
  • Syndrome d'Itsenko-Cushing
  • Troubles mentaux
  • Défaut ou changement dans le travail du muscle cardiaque
  • Lésions infectieuses et inflammatoires du cœur

La pathologie peut accompagner un grand nombre de syndromes (une trentaine). En cas de sénestopathie, la douleur est déterminée à différents endroits du corps («douleur errante»), son intensité et sa localisation peuvent changer.

Causes du TRI chez les enfants et les groupes à risque

Parmi les stimuli externes, les causes peuvent être:

  • situations stressantes dans la famille;
  • inclusion dans le régime de nouveaux produits;
  • stress mental dû à la grande quantité d'informations provenant du programme à l'école;
  • mise à jour fréquente d'articles ménagers;
  • mauvaise adaptation à l’accélération du rythme de la vie.

De plus, les médecins soulignent une prédisposition génétique, mais ce facteur n'augmente que les chances de développer la maladie et ne constitue jamais la principale raison de l'apparition du TRI chez les enfants.

Le groupe à risque est constitué par les enfants apparus à la suite de naissances difficiles, les prématurés, ainsi que ceux dont les mères ont souffert de maladies infectieuses pendant la grossesse. Les dommages possibles au système nerveux central, les anomalies de développement pendant la grossesse et la petite enfance forment non seulement divers problèmes psychologiques, mais aussi le TRI.

L'une des causes les plus courantes de traumatisme psychologique est une situation psychologique difficile dans la famille. Le risque de développer la maladie est multiplié par dix dans les familles où il y a un parent, des parents qui abusent d'alcool / de drogues, qui sont isolés des enfants ou qui ont des problèmes de santé.

Les réactions allergiques, les mauvaises conditions climatiques ou météorologiques, la situation écologique défavorable dans la région augmentent également le risque, en particulier dans le contexte du stress psycho-émotionnel, de la malnutrition ou des troubles hormonaux.

Le diagnostic et l'identification des causes de la maladie sont compliqués par le fait que les enfants perçoivent la maladie de manière très subjective et que leurs plaintes sont parfois loin du développement réel de la pathologie. Par exemple, lorsqu'un enfant a mal à la tête, il peut simultanément se plaindre d'une douleur à l'estomac et inversement.

Diagnostic de l'IRD chez l'enfant

Lors de la détermination des symptômes ci-dessus de la dystonie végétative-vasculaire chez un enfant, il est recommandé de contacter la clinique où les médecins suivants procéderont à une vérification:

  • pédiatre;
  • cardiologue;
  • ophtalmologiste;
  • neurologue;
  • ENT;
  • endocrinologue;
  • gynécologue (filles);
  • urologue (garçons).

Les médecins diagnostiquent le VSD après que la confirmation de la défaite des organes d'une autre nature n'a pas été confirmée. Nommé un ensemble d'études instrumentales: électrocardiographie, Doppler, rhéovasographie, rhéoencéphalographie. Ces procédures permettent de localiser les dommages au système autonome.

Traitement de l'IRR chez les enfants

Étant donné que l'enfant est très sensible aux différents stress, il doit être protégé de toutes sortes d'expériences. Dans la famille, la paix, le respect mutuel et l’amour devraient régner et il faut s’abstenir à tout prix de tout impact émotionnel. Parfois même positives, mais extrêmement fortes, les émotions sont néfastes.

Les enfants atteints de VSD doivent planifier les jours de semaine et les week-ends pour trouver un équilibre entre activité physique et repos. Il est extrêmement important de conserver une humeur positive, de préférer les méthodes de traitement non pharmacologiques, mais dans les cas extrêmes, de ne pas abandonner les méthodes d’exposition traditionnelles.

Veillez à respecter le dosage prescrit par le médecin - vous ne devez pas donner une dose complète, car l'effet souhaité est obtenu progressivement.

Les enfants souffrant de TRI devraient faire l'objet d'un dépistage régulier, au moins une fois tous les six mois, surtout hors saison.

Effets thérapeutiques non pharmacologiques

L'utilisation excessive de sédatifs peut entraîner des problèmes de santé inutiles chez un enfant. Par conséquent, il est toujours préférable de commencer le traitement par IRD chez les enfants exposés à des méthodes d'exposition non médicamenteuses. En fait, cette thérapie est considérée comme primaire.

Les recommandations suivantes sont le plus souvent données:

  • séjour régulier à l'air frais;
  • réduction de la charge de travail (les cours sont organisés avec des interruptions);
  • une alimentation saine et complète;
  • réduction du temps passé par un enfant sur un ordinateur et d'autres appareils électroniques liés aux flux d'informations (téléphone cellulaire, télévision);
  • l'utilisation d'eau propre;
  • dormir au moins 9 heures;
  • cours de musique;
  • massage thérapeutique et électrophorèse;
  • l'acupuncture;
  • psychothérapie;
  • thérapie par l'eau;
  • physiothérapie.

La phytothérapie est également recommandée - utilisation de mélisse (la forme névrotique de la maladie) et de camomille (dyspepsie). L'électrophorèse au brome en kinésithérapie (utilisée dans la région du col) et l'électrosormage sont efficaces.

Autres herbes qui peuvent aider au traitement du VSD chez les enfants:

  • Ginseng de Sibérie;
  • aralia;
  • pied de biche;
  • le ginseng;
  • la valériane;
  • aubépine

Une bonne aide dans le traitement de l'IRR chez les enfants repose sur les complexes vitaminiques.

Parmi les sports utiles:

  • le tennis;
  • la natation;
  • des patins;
  • ski alpin;
  • jeux de plein air.

Traitement de la toxicomanie

Les médicaments prescrits par un médecin ne sont pas toujours pris dans un groupe de médicaments non pharmacologiques. Si l'enfant est capable de mener une vie bien remplie, les médecins prescrivent souvent un ensemble équilibré de médicaments.

Le traitement médicamenteux du TRI chez les enfants peut inclure les médicaments suivants:

  • stimulants de la circulation sanguine;
  • neuroprotecteurs;
  • des antioxydants;
  • les bloqueurs;
  • les antidépresseurs;
  • tranquillisants.

Tous les médicaments sont prescrits individuellement par le médecin. Il n’existe pas de médicaments «universels». L'autotraitement doit être évité car cela peut avoir des conséquences irréparables sur la santé de l'enfant.

Les antidépresseurs et les tranquillisants ne sont prescrits que dans des cas extrêmes. Le plus souvent, l'accent est mis sur les sédatifs.

Prévention de l'IRD chez l'enfant

Les mesures préventives ne comprennent pas seulement le mode de la journée et la normalisation du climat psychologique au sein de la famille. Les médecins recommandent d’équilibrer l’alimentation quotidienne du patient. En particulier, il est nécessaire d'utiliser davantage de légumineuses, baies, céréales, fruits et légumes, huiles végétales, noix et fruits secs.

Réduisez l'utilisation des produits suivants:

  • sel de table;
  • variétés grasses de viande et de poisson;
  • le soda;
  • des bonbons;
  • thé et café (s'il y a une tendance à l'hypertension).

Le développement complet de l'enfant empêche la progression de la maladie. Il est nécessaire de mettre l'accent sur une bonne nutrition et des mesures de récupération. Parfois, il vaut la peine de prêter attention à la visite d’un psychologue familial. L'ensemble des mesures proposées permettra d'éliminer la récurrence et la progression des crises et de normaliser pleinement la santé de l'enfant à long terme.

Vidéo: Prévention de l'IRD chez l'enfant